• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Question de la Guerre contre l’Iran

La Question de la Guerre contre l’Iran

JPEG

Alors que le 4 novembre approche, date d'application des sanctions américaines contre l'Iran, les tensions s'intensifient entre les deux parties. Les chercheurs et les experts du Moyen-Orient sont curieux à propos de cette crise. Certains supposent un éventuel conflit militaire américano-iranien. D'autres affirment que la guerre est inévitable et que c'est à peu près l'heure zéro - le moment de son déclenchement.

Entre la guerre et e règlement de la crise, il y a deux points de vue. Le premier est basé sur la simulation du scénario nord-coréen. Cette vue se concentre sur la guerre des mots et des accusations, y compris les insultes et e fait de se vanter du bouton nucléaire. La guerre des mots entre les Etats-Unis et la Corée du Nord a pris fin au sommet de Trump-Kim à Singapour. Le président Kim a été félicité pour sa sagesse.

La Maison Blanche a écrit un tweet remerciant le président nord-coréen pour sa promesse de remettre les restes des soldats américains tués dans la guerre de Corée au début du siècle dernier. « Merci à Kim Jong Un », a écrit Trump. Les tenants de ce point de vue comparent le scénario nord-coréen à celui iranien. Ils pensent que la tension actuelle se terminera par un sommet entre Trump et Rouhani. Ils citent les allusions de Trump sur ses tweets au sujet ddu fait qu’il est prêt pour des négociations avec l'Iran visant à parvenir à un accord différent de celui qu'il a retiré. Ils croient également que Trump se concentre sur la conclusion de nombreuses ententes avec les rivaux des États-Unis. Selon eux, il se vante d'être le leader des transactions qui sont dans les intérêts stratégiques américains, d'une manière meilleure que son prédécesseur Obama.

Ils croient également que l'équilibre militaire entre les États-Unis et l'Iran ne poussera pas des mollahs à choisir l'option de l'escalade comme une option réaliste. Il existe d'énormes disparités dans les capacités d'armement classiques entre les forces aériennes et navales et les capacités de missiles des armées américaine et iranienne.

D'autres voient que la guerre est proche. Ils croient que les mollahs n'accepteront aucune nouvelle négociation avec les États-Unis après leur retrait de l'accord nucléaire. Cela est dû à un manque total de confiance dans l'administration Trump. Les tenants de ce point de vue s'appuient également sur de nombreuses preuves, y compris l'aggravation des conditions économiques et de vie en Iran. La guerre sera une bouée de sauvetage pour le régime des mollahs, qui parie toujours sur l'exportation des crises. Le régime iranien saisira l'occasion de sauver son avenir et de mobiliser la majorité du peuple iranien autour de slogans tels que la lutte contre l'agression américaine. Les mollahs sont conscients que leur influence en Syrie, au Yémen, en Irak et au Liban est bloquée. Ils ont investi la richesse du peuple iranien au cours des dernières années dans ces pays. Allumer une guerre serait une bonne idée pour couvrir les crimes des mollahs. Une guerre est une excuse pour faire circuler l'idée qu'elle a conduit à l'effondrement de l'économie et à la détérioration de la situation du pays.

Les partisans de ce point de vue disent que les différences militaires n'ont aucun effet sur les calculs des décideurs iraniens. Téhéran est caractérisé par l'aventure, la folie politique et l'imprudence stratégique. Les mollahs ne parient pas sur une guerre conventionnelle mais sur le fait d'attirer les Etats-Unis à une guerre des agents régionaux et sectaires de l'Iran. La Garde révolutionnaire a formé des groupes sectaires pendant de nombreuses années à agir de manière agressive si le régime iranien est en danger. Il existe également des dizaines de plans secrets visant à utiliser des cellules iraniennes dans plusieurs régions et pays pour semer le chaos et la destruction. Ces plans sont une grande pression sur les planificateurs de la guerre aux États-Unis pour les arrêter, peut-être avant d'atteindre leurs objectifs.

D'autres croient que la guerre est inévitable. Ils pensent que la vraie question n'est pas la guerre et le règlement mais la question du moment où les missiles américains et israéliens seront dirigés vers l'Iran.

En effet, la question de la guerre est l'une des questions les plus difficiles vu l'époque, les circonstances et les données actuelles. Peut-être que la réponse est aux mains de Trump. Il sait très bien comment il traitera avec l'Iran et où il entend pousser la voie de l'escalade verbale. Il sait s'il faut amener l'escalade sur le terrain ou simplement mettre les sanctions historiques contre Téhéran comme un pari pour que le peuple iranien renverse le régime.

Un analyste politique peut ne pas trouver suffisamment de données pour prévoir l'avenir dans des circonstances aussi ambiguës et complexes. Les expériences du passé récent et les situations correspondantes ne semblent pas totalement cohérentes avec la crise actuelle. Le comportement des deux parties est imprévisible, en particulier les mollahs imprudents. Le régime iranien est dans un traumatisme qui peut l'amener à déclencher une guerre. Il y a une forte probabilité de malentendus mutuels entre les deux parties. Ces facteurs demeurent des probabilités équilibrées pour tous les scénarios et sont ouverts à des poids presque égaux. Le scénario de transaction est peut être le plus susceptible d'avoir lieu.


Moyenne des avis sur cet article :  1.57/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Ben Schott 11 août 08:44
     
    On attend une cinquantaine de commentaires de Zinzin !...
     


    • cyborg 11 août 10:16

      @Ben Schott
      D’accord :
       
      Trump est un génie géopolitique  : quand le détroit sera bloqué
       
      - la Chine crèvera la dalle de pétrole
      - la Russie s’enrichira avec du pétrole à 200$
      - les US aussi (devenu 1er producteur)
      - l’UE gonflée de sa suffisance deviendra ce qu’elle est vraiment : une crêpe
       
      Et ça nettoiera du barbu (même si c’est ceux sans moustache qui font chier) :
       
      Fillette voilée sur une pub GAP : les trusts aiment l’islamisme, un nouveau segment marketing...
      https://francais.rt.com/opinions/53298-fillette-voilee-sur-pub-gap-collaboration-industries-occidentales-islamisme

      Pays-bas, une élue violée par les musulmans, puis menacée d’égorgement, se suicide :
      https://francais.rt.com/international/53299-pays-bas-victime-presumee-viol-collectif-musulmans-elue-pvv-suicide


    • Dron 11 août 17:11

      @Ben Schott
      C’est qui zinzin ? Parce qu’à 17 heures déjà 20 posts de njama , tu sais ton copain l’adorateur de muzzs.


    • Ben Schott 11 août 17:16

      @Dron

       
      Ce n’est pas « zinzin », c’est « Zinzin ». Un peu de respect, tout de même !...
       
      Là, en ce moment il cherche l’air, il vient de lire l’article de Sayed Hasan !
       


    • Debrief 11 août 10:09

      Je ne comprends pas pourquoi les 3 premiers votes sur cet article sont négatifs. Il expose les scénarios possibles et les comportements des protagonistes de manière claire et équilibrée sans autres prétentions d’analyse sur l’Iran qui ne se résume pas au régime des Mollahs ni sur l’Empire US.
       
      Ce dernier ayant déjà fait quelques millions de morts dans la région, hors business de la mémoire (voir les article documentés sur les-crises.fr), basé sur l’interventionnisme militaire qui en l’occurrence veut réduire à néant l’Iran, ennemi d’Israël et inversement, avec le jeu très opportuniste des alliés occasionnels locaux qui ont préféré leur diable à leur prophète.


      • OMAR 11 août 19:07
        Omar9
        .
        @Debrief
        .
        Au delà du fait que chaque lecteur a le droit d’évaluer un article en fonction de ses convictions intimes, comment pouvez-vous plusser un tel torchon qui annonce entre autre « Allumer une guerre serait une bonne idée pour couvrir les crimes des mollahs. ».
        .
        Qui s’est retiré de l’accord de manière unilatérale, alors qu’il l’avait signé ?
        Qui déploie ses forces navales le long des cotes iraniennes ?
        Qui ne cesse de menacer l’Iran ?
        .
        Le régime des mollahs n’est pas du tout ma tasse de thé, mais si vous relisez tous les torchons produits par cet employé de la propagande saoudienne et sioniste, le Grand Satan, c’est l’Iran  !

      • armand 14 août 11:39

        @Debrief
        « Je ne comprends pas pourquoi les 3 premiers votes sur cet article sont négatifs » et les 20 suivants ?


      • Massada Massada 11 août 10:39

        L’armée iranienne n’a pas les moyens de d’une politique offensive.

        Les forces d’active sous le commandement du Major General Seyed Hassan Firouzabadi comprennent 570.000 militaires et civils dont 350.000 soldats de carrière et 220.000 conscrits.
         
        Les éléments les plus entraînés sont les Gardiens de la Révolution au nombre de 125.000 hommes répartis en quatre corps comprenant quatre divisions blindées et six divisions d’infanterie. 
         
        L’infanterie aligne 1.600 tanks incluant 100 tanks Zulfiquar, dérivés du T72-S, fabriqués sous licence russe par les usines locales iraniennes. La majorité des chars est composée de Chieftains anglais ou de M-60 américains qui datent du temps du Shah. Des tanks russes T54 à T72 ont été intégrés après avoir été confisqués aux Irakiens lors de la guerre.
         
        Les forces aériennes comprennent 30.000 personnes et 319 avions de combat. Mais à peine 60% du matériel américain reste en état de fonctionnement et 80% de l’aviation est en fait d’origine russe. 
        L’intégration des F-14 avec les Mig-29 crée une hétérogénéité qui ne favorise pas l’efficacité de l’aviation. L’Iran détient par ailleurs, en provenance d’Irak, quelques Sukhoï Su24-S âgés de plus de 25 ans. 
         
        L’état de la marine est lamentable. Environ 18.000 personnes composent une marine basée à Bandar Abbas équipée de trois sous-marins russes Kilo, trois frégates et deux corvettes, datant de plus de 40 ans, donc périmés.
         
        Une autre grande lacune subsiste et elle pourrait être la faille exploitée par les Israéliens. L’Iran n’a pas de système défensif élaboré et il compte sur ses missiles, insuffisants selon les experts, pour assurer une sécurité totale.




        • Passante Passante 11 août 11:24

          @Massada


          mon bon Massada,
          pour les dizaines de milliers de missiles hezbolistiques qui vont nous déferler dessus (malgré notre boiteux patriot) je fais comment moi ? les abris ? 
          et au bout de cent jours d’abris... sans jus... 
          c’est pas un peu beaucoup pour le bizness ?

        • njama njama 11 août 11:59

          @Passante

          vrai ce serait cher payé !

          depuis 1978 les Israéliens ne s’en remettent pas, le pétrole iranien (du Shah) n’alimente plus l’oléoduc oléoduc reliant Eilat à Ashkelon.
          Mauvaise pioche du Baron Edmond de Rothschild qui en avait assuré une grande partie du financement. https://www.agoravox.fr/commentaire4934698

          Mais les Juifs sont très têtus, c’est légendaire, en toutes lettres dans la Bible, ils ne laissent pas tomber la partie, ni leurs ambitions. Qu’à cela ne tienne se sont-ils dits, faisons-le fonctionner dans l’autre sens !

          ISRAEL PETROLE & GAZ - Israël veut devenir un acteur majeur du développement régional dans les secteurs du pétrole et gaz.
          26 févr. 2008
          Israël cherche à devenir un acteur majeur dans le transport du pétrole brut du Caucase vers l’extrême Orient. Son principal atout actuel est l’oléoduc qui relie Ashkelon à Eilat.
          Le principe est simple : si Israël parvient à finaliser le projet de navette de super-tankers de 250.000 tonneaux entre Ceyhan (ville turque qui reçoit du pétrole d’Azerbaïdjan et de Georgie) et Ashkelon, alors Israël se servirait de son oléoduc et d’autres super-tankers de 280.000 à 310.000 tonneaux pour transporter le pétrole jusqu’à à Eilat, et Eilat pourrait alors servir de point de passage pour livrer l’Inde, le Japon, et la Chine.

          (lien mort) http://www.israelvalley.com/news/2008/02/26/15976/israel-petrole-gaz-israel-veut-devenir-un-acteur-majeur-du-developpement-regional-dans-les-secteurs-du-petrole-et-gaz







        • njama njama 11 août 12:02
          au final, l’enjeu économique avec l’Iran , c’est le pétrole et d’avoir pour clients l’Inde, la Chine, l’Asie...
          a VERY big market !

           pétrole d’Azerbaïdjan et de Georgie vs pétrole iranien  ?


        • Debrief 11 août 12:54

          @njama
          C’est tout l’enjeu, à mon modeste avis, de cette guerre non encore déclarée.
          L’Iran n’a pas les moyens technologiques de lutter contre les missiles et l’aviation US et Israéliens comme le dit justement Massada.
           
          Mais si une agression de ces derniers provoque un conflit totalement disproportionné, quelle sera la réaction de la Chine et des la Russie ? Probablement de fournir l’armement défensif nécessaire après que le prix du sang aura été payé par l’Iran dans un premier temps.
           
          Et ce prix du sang risque fort d’être aussi payé par Israël en retour car les iraniens n’auront plus aucune raison de s’en priver, à juste titre. Si cela dégénère au nucléaire du coté israélien, les limites de l’embrasement sont indéfinissables.


        • Matlemat Matlemat 11 août 15:31

          @Massada

          Donc l’Iran n’est pas une menace.


        • Massada Massada 11 août 16:32

          @Passante
           

          Les missiles du Hezbollah font peu de victime en Israel, par contre Tsahal à prévenu que la réplique d’Israel serait telle que tout le Liban serait détruit sans aucune retenue avec toute la puissance de feu de Tsahal.
          Ce serait pour le Liban un retour à la préhistoire.
          Et peu importe les condamnations internationales.



        • Dom66 Dom66 11 août 16:42

          @njama

          « depuis 1978 les Israéliens ne s’en remettent pas, le pétrole iranien (du Shah) n’alimente plus l’oléoduc »


          Et puis ce qui les fait chier, c’est plus de pétrole de Daesh « Leurs bons amis »


        • Passante Passante 11 août 16:48

          ce n’est pas une question de victimes

          c’est le pouvoir de t’immobiliser sur des semaines des mois des années... 
          à coups de missiles,
          si tu vas pas les chercher
          et, si tu vas les chercher, tu les trouveras, c’est tout
          donc tu refais le calcul..


        • Massada Massada 11 août 17:00

          @Passante
           

          Vous n’avez toujours pas compris ce qu’est une guerre moderne.
          Peu importe, le Hezbollah lui, a parfaitement compris le message.
           
          Imaginez un pays, sans électricité, sans eau potable, sans internet, sans aéroport, sans gares, sans autoroutes, sans ponts, sans industries.
          Et je ne parles des victimes.


        • njama njama 11 août 17:06

          @Passante

          donc tu refais le calcul..

          juste un calcul au fond
          tant pour l’agresseur qui ne connaît pas toutes les données, même s’ il le laisse accroire
          que pour l’agressé qui ne peut complétement anticiper l’envergure de l’agression.

          un calcul ... la guerre, un simple calcul. On comptera les victimes plus tard...

        • Passante Passante 11 août 17:07

          @Massada


          mais j’ai pas besoin d’imaginer tout ça je l’ai déjà vécu cent fois
          et c’est ma force précisément, en tant que Liban,
          je m’en fous je sais fonctionner sans tout ça 
          et faire chier l’ennemi quand même...

        • Passante Passante 11 août 17:09

          @njama


          mais oui j’l’ai dit plus haut :
          war is a narrative

        • njama njama 11 août 17:11

          @Massada

          Satisfait de lire que le Hezbollah a compris le message « moderne ».
          Comme il l’a compris, on peut imaginer qu’il a déjà travaillé à penser à la riposte appropriée, à portée de ses missiles.
          Faut jamais sous-estimer un adversaire, et loin de moi de sous-estimer la force de Tsahal.
          La force n’a jamais rien résolu, ou si peu, une guerre n’a jamais guéri une guerre.
          La coopération, seule issue...


        • njama njama 11 août 17:16

          @Passante

          c’est le pouvoir de t’immobiliser sur des semaines des mois des années... 
          à coups de missiles,
          ou de bombes
          oui, je sais. L’Irak en a fait la triste expérience, la Libye, la Syrie aussi ...

          Quelle grandeur d’âme tout de même dans cet « occident » civilisateur !
          semer la mort, des millions de morts, et le chaos dans un pays pour de sombres intérêts financiers, et la poursuite d’une idéologie hégémonique sur le monde.


        • Passante Passante 11 août 17:24

          @Massada

          now in detail :

          -électricité ? tout le bled est équipé de moteurs indépendants, littéralement tout le bled, c’est même une mafia les moteurs, une puissance électorale, tu peux pas débrancher ça....
          -l’eau ? pas un immeuble de ce bled qui n’ait son propre puits artésien, ça jaillit de partout au Liban l’eau...
          -le phone ? on a encore tous nos vieilles lignes fixes
          -tu enlèves même ça ? on a tous nos TSF de la guerre dans un coin..
          -les armes ? on est tous armés, jusqu’aux dents pour certains
          -les routes ? mais si tu voyais les milliers de lacets dans les montagnes, le deséspoir de couper pareils filets....
          -aéroport ? rien à cirer
          -internet ? rien à cirer
          toutes les lignes de communication militaires sont déjà assurées bien en sous-sol -
          le tout c’est d’assurer le régulier bombardement de l’ennemi voilà, durer

          on peut durer quinze ans sur pareille table...
          ça s’est déjà vu.

        • Massada Massada 11 août 17:35

          @Passante
           

          LOL
          arrêtez de rêver.


        • Massada Massada 11 août 17:41

          @njama
           

          Le Hezbollah se garde bien de bouger le petit doigt.
          Il sait très bien que s’il nous agresse il est fini.


        • njama njama 11 août 17:42

          @Massada


          Guerre de 2006, la « Guerre des Trente-trois-jours »
           smiley

          lol, arrêtez de rêver

        • papat 11 août 17:58

          @Massada
          comment pouvez vous dire cela , ?

          ce n’est pas la colonie qui pleure sa mère pour que les iraniens n’approchent pas de ses frontières ? 
          tous les 15 jours votre 1er sinistre va baisser son froc chez vlad pour que les russes empêchent les syriens les iraniens et le Hezbollah d’approcher !
          vous avez pleuré pour qu’il y ait une force de police russe sur le plateau du Golan ? pourquoi ??

        • papat 11 août 18:01

          @Passante
          je vous aime , faites moi un enfant !


        • Massada Massada 11 août 18:03

          @njama
           

          Beaucoup de choses ont changé depuis 2006, tant aux niveau armements, renseignements et politiques.
          Le Hezbollah ne bougera pas car il n’est pas suicidaire.



        • Passante Passante 11 août 18:04

          @papat


           smiley 

          ... failure to process ... 
          ... restarting ...

        • Massada Massada 11 août 18:07

          @papat
           

          N’inversez pas les rôles, nous avons prévenu Poutine que nous ne permettront pas des forces iraniennes sur le Golan.
          Il s’est empressé d’y mettre sa police pour remontre à nos exigences.
          Ceci dit nous continuerons a détruire toute présence iranienne si cette police s’avère inefficace.


        • njama njama 11 août 18:35
          @Massada
          Il s’est empressé d’y mettre sa police...

          fallait vous rassurer... les colons balisent à mort au Golan, au moindre bruit de pétard, ils filent aux abris 
          une mère poule ce Vladimir  smiley

        • OMAR 11 août 19:19
          Omar9
          .
          @Massacrada : "L’Iran n’a pas de système défensif élaboré et il compte sur ses missiles, insuffisants selon les experts, pour assurer une sécurité totale...des Chieftains anglais ou de M-60 américains qui datent du temps du Sha... trois frégates et deux corvettes, datant de plus de 40 ans, donc périmés., etc".
          .
          Si cela avait été autrement, tu serais là à pérorer ?
           ;
          Et malgré votre arsenal nucléaire, vos F-35, et vos missiles balistiques, jamais vous ne vous hasarderez à combattre les iraniens de manière brave et loyale...

        • samy Levrai samy Levrai 11 août 19:31

          @Massada
          La derniere sortie d’Israel au Liban a plutôt été un échec pour Tsahal...( doux euphémisme ).

          Depuis le Hezbollah s’est beaucoup beaucoup plus endurci et Tsahal discute de toilettes pour les transgenres et des ambulances qui suivent les soldats sur le front...
          Je suis sûr que le discours israélien est très écouté au Liban mais je ne suis pas sûr qu’ils n’attendent pas le début de la bagarre... 

        • kader kader 13 août 14:30
          @Massada

          les hezbolah n’envoi absolument rien Israel depuis 2006 les rockets du hezbolah ont fait des progrès et peuvent atteindre tel aviv.
          Je rappelle que deux bateaux ont été atteint par des missiles du hezbolah assez précis pour viser avec précision en 2006 et qu’un immeuble de Haifa s’est effondré. 53 Chars abrams ont été détruit pendant la guerre de 2006.
          Israel a compris la lecon et ne se frotte plus au hezbolah.
          et tes reves sur l’iran sont juste des reves
          vous n’avez jamais attaqué l’iran car vous savez bien que vous ne pouvez pas, vous y perdriez 90% de votre aviation.
          Quant aux usa ils ne feront rien non plus. L’iran a la bombe atomique et ca tout le monde le sait.
          C’est pour cela que Trump ou nétanyahoo ne brassent que du vent sur l’iran.
          Les Mollah peuvent dormir tranquille... juste un peu de courant d’air pas plus.


        • Passante Passante 13 août 14:41

          @kader


          -non l’iran n’a pas la bombe atomique parce qu’une fatwa khomeinesque avait déjà relégué ce truc aux oubliettes, par contre y’a 80 millions d’iraniens qui attendent du jus, oui...

          non les roquettes du hezbollah ne peuvent pas « atteindre tel aviv » mais bel et bien n’importe quel point du territoire israëlien désormais, et c’est bien ça le gros problème : la chimie sur les ports, le nucléaire de dilmuna, les centrales électriques, et j’en passe.

        • njama njama 11 août 10:57
          Très peu probable que les pays membres de l’OTAN, pays européens surtout, se mêleraient d’une guerre lancée contre l’Iran par Israël et les USA.
          Hormis peut-être l’Arabie Saoudite, quels pays arabes se lanceraient dans une guerre contre l’Iran ?
          Les boys risquent de se retrouvaient bien seuls face aux iraniens... toutes les bases américaines dans la région se trouveraient exposées aux missiles iraniens, et les missiles patriot sont peu efficaces contre la guerre au Yémen le démontre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès