• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La révolte des maires

La révolte des maires

Personnage central de la vie politique locale, le maire n’a pas toujours les moyens d’affirmer son autorité, comme le montrent bien des affaires récentes.

Est-ce un prélude aux prochaines élections municipales ? Toujours est-il que les maires de France sont de plus en plus sous les feux de l’actualité depuis quelques mois. Il y a eu, bien sûr, les menaces et les agressions dont plusieurs d’entre eux ont fait l’objet dans leurs communes respectives. Crise qui a culminé avec la mort – accident ou homicide ? – du maire de Signes (Var), Jean-Mathieu Michel, le 5 août dernier. Dans la foulée l’état a lancé une consultation nationale auprès des élus locaux, afin qu’ils expriment, eux aussi, leurs doléances.

Il y a eu également les décisions – d’ordre éthique – que certains maires ont prises, face à des situations qui ne violaient pas ouvertement les lois mais qui menaçaient directement la santé de ses administrés – et l’on sait que la santé est l’une de leurs premières missions. C’est le cas de Daniel Cueff, maire PC de Langouët (en Bretagne) qui a décidé d’interdire l’épandage de pesticides à moins de 150 mètres des habitations de sa commune. Son arrêté a fait grand bruit puisqu’après avoir été récusé par la préfète d’Ille-et-Vilaine, il l’a amené devant le tribunal administratif. Malgré le soutien d’une majorité de ses concitoyens, ainsi que de plusieurs associations écologistes, le juge a confirmé la suspension du fameux arrêté. C’est la même mésaventure qu’a connu Paulette Deschamp, maire P S du Perray-en-Yvelines qui, pour protéger la santé de ses 7000 administrés, s’est retrouvée en butte au lobby des exploitants agricoles.

Ces attitudes – courageuses – mettent en avant les convictions personnelles du premier magistrat face à un problème de santé publique et méritent d’être saluées. Elles relèvent de ses prérogatives, même si on mesure ici combien elles sont sous contrôle et que, finalement, elles pèsent bien peu face aux puissances de l’argent. Montaigne, alors maire de Bordeaux, en fit l’expérience lorsqu’en 1583, il alerta le roi sur les exemptions scandaleuses d’impôts dont bénéficiaient quelques-unes des plus riches familles bordelaises. En outre, il réclama la gratuité de la justice pour les pauvres. Sa pugnacité paiera puisqu’il finira par obtenir gain de cause l’année suivante.

 Mais tous les maires, nous le savons, n’ont pas la fibre frondeuse et beaucoup préfèrent anesthésier leur conscience morale à l’éther des succès électoraux. A ceux-là, on peut rappeler que le citoyen lambda a le droit de contester une décision du conseil municipal s’il estime qu’elle va à l’encontre des intérêts des habitants de la commune, soit qu’il choisisse à cette fin la voie administrative ou la voie référendaire. Reste que, même en ces temps de débats publics et d’appels à la démocratie participative, cette solution de dernier recours a bien peu de chances de trouver un large écho dans le bon peuple français. Et c’est dommage, car un droit s’use d’autant plus vite que l’on ne s’en sert pas. 

Jacques Lucchesi


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Old Dan Old Dan 28 août 10:11

    ... cette solution de dernier recours a bien peu de chances de trouver un large écho dans le bon peuple français.

    ...

    C’est en train de changer : Y’a de la réforme à l’horizon via Internet, la prochaine génération plus jeune, et par la disparition de vieux technocrates repus...

    (Je pense à ce qui se passe maintenant pour l’environnement, la bouffe industrielle, le climat, la biodiversité, le féminisme...)

    .

    [ Espérons qu’il reste encore de petites ville et des villages habitables ! ]


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 août 14:09

      @Old Dan
       : Y’a de la réforme à l’horizon via Internet, la prochaine génération plus jeune, et par la disparition de vieux technocrates repus...

      Juste une question comme ça.

      Vu ce qu’on a sous les yeux, vous croyez vraiment que le futur sera meilleur que le présent ?
      Le féminisme, le climatisme, l’environnement, c’est des trucs qui s’enracinent dans les années 60 (pas de la première jeunesse, donc), avec une hystérisation post moderne.

      Le rève quoi !


    • Old Dan Old Dan 28 août 14:48

      @Olivier Perriet
      Oui, il ne s’est rien passé depuis les années 60, que du bla bla, surtout en France.

      Mais dans qqs autres pays où ce fut pareil, ça se bouge depuis qqs années, surtout par les jeunes, même si on en parle pas mainstream...
      (Canada, Australie, NZ où j’habite, Scandinavie, Japon,...)


    • Guiver Guiver 28 août 15:24

      @Old Dan
      Bonjour,
      J’ignore l’âge que vous avez, mais je risque une déduction : plus de 40 ans.
      Car, aujourd’hui j’ai la trentaine et je maîtrise parfaitement Internet. Je discute beaucoup avec des personnes de mon âge mais aussi avec l’entourage de mon jeune frère (20 ans).

      Internet peut amener une prise de conscience, c’est un fait. C’est grâce à cet outil que je me suis éveillé d’ailleurs. Cependant, je peux affirmer que 9 personnes sur 10 de vingts ans à trente ans en ont strictement rien à faire de l’Etat, de la république, des politiciens, et même, de la vérité. Le CETA, le MERCOSUR, les vaches à hublot, le climat, les OGM => Rien à foutre.
      Tout est noyé dans un ÉNORME flot de conneries : Youtube / Facebook / Jeux-vidéos en tête de liste.
      Ils ne regardent pas les médias mainstream car ils savent que c’est du pipeau, mais au lieu de chercher ailleurs, ils ne se renseignent pas du tout. Idem pour la politique en général, dans le meilleurs de cas ils lisent 3 programmes avant de voter.

      La tête pleins de chiffres et d’affirmations péremptoires avec zéro sens critique. Voila de quoi est abreuvé ma génération, et celle d’après.
      N’attendez pas trop de choses de nous, j’étais le seul canard avec un gilet jaune. Et pourtant j’en ai vu du monde qui m’a encouragé, mais ils avaient tous piscine le Samedi, c’est bête.


    • OJBA 28 août 15:46

      C’est vrai qu’aujourd’hui, au delà de 40 ans, internet n’est pas maîtrisé. Juste un rappel : l’internet grand public est apparu en France au début des années 2000. Je vous laisse faire quelques calculs.


    • Guiver Guiver 28 août 17:16

      @OJBA
      Non non, ce n’était pas mon propos même si, en relisant, je me rends compte que ça peut porter à confusion.
      Le passage sur Internet c’était simplement pour signaler que oui, il permet d’élever la critique et de débusquer les mensonges, mais que ce n’est pas dans ce but qu’il est utilisé par les ’jeunes’. Après des vidéos de chats, des musiques àlacon (gangnam style, jul, ...) et des jeux-vidéos, ils n’ont plus le temps pour lire un article ici ou ailleurs.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 28 août 19:14

      @Guiver

      Je ne peux malheureusement qu’approuver ce constat...

      Beaucoup de révolutionnaires en carton se font des plans sur la comète et voient dans le mécontentement généralisé, l’accomplissement de leur rêve de changement sans comprendre que les autres ne sont que des opportunistes qui n’en ont rien à faire de leur pensée et ne défendent que leurs propres intérêts personnels quand que ceux-ci sont menacés et retournent dés que possible à leur occupation distrayante aliénante car la vie est trop courte et le temps presse... 

       
       

       


    • Old Dan Old Dan 28 août 21:43

      @Guiver
      Bien sûr, vous avez raison. Une majorité... que l’on côtoie sur le Net et son flot de conneries, etc... = le fond d’écran (marketing, effet de groupe, manip, intox...)

      « ... D’un monde ancien au monde nouveau, une période intermédiaire obscur d’où surgissent les monstres... » (?)

      Mais ne vous y trompez pas, comme en épigénétique, il y a des modifications profondes, sociétales discrètes (bla bla) qui infusent lentement & laissent encore un choix possible et déterminant autre que...1984
      (AGV n’est pas l’endroit pour développer)

      [ J’ai 76 ans dont 51 hors Europe en milieu scientifique. Ce que l’on observe depuis qqs années redonne espoir... pour votre futur héhé ! ]


    • Clouzit 29 août 08:11

      @Old Dan

      Mais les jeunes mettent du temps ? remplacer les vieux maires...responsables d assos...et meme de profs..plus de postes que de postulants...ils prefere l ordi tranquille que le face a face.


    • CLOJAC CLOJAC 29 août 08:36

      @OJBA
      Usenet l’ancêtre de l’ancêtre des réseaux sociaux s’est développé en France à partir de 1995. Dans les 3 années suivantes on vit fleurir les sites perso et leurs forums dédiés… Ce fut une grande bouffée d’ oxygène pour la liberté d’expression libérée des censeurs institutionnels et du poids des délits d’opinion.
      Les téléphages anesthésiés entendaient enfin un autre son de cloche !

      Mais pour en profiter pleinement, il fallait maîtriser l’outil informatique, apprendre un peu de code html ou php, savoir utiliser un proxy, ce à quoi beaucoup renoncèrent par paresse intellectuelle et conformisme, utilisant les wysiwyg (what you see is what you get) et les divers patterns proposés à partir de l’an 2000 par des entreprises tentaculaires à la coolitude de façade, simplifiant tout en demandant juste de remplir les blancs pour se constituer des bases de prospects juteuses.

      Pour moi, le web n’est qu’un outil correspondant à la technologie de son temps, il est devenu ce que ses utilisateurs en ont fait.
      Il y a de l’espoir si les jeunes générations confirment leur intérêt pour l’art de définir des recherches par pluralité d’indices, croiser les sources, débusquer les fakes, analyser les pics et, à un niveau supérieur, pratiquer des analyses sémantiques.


    • ASTERIX 26 septembre 15:29

      @Old Dan

      LUCHESSI TAISEZ vous et retournez sur votre planète euro-atlantiste


    • foufouille foufouille 28 août 10:59

      Moui mais ce sont des Grand électeurs.

      Contester une décision du maire est sérieux ?

      Il a un pouvoir de police......


      • Clocel Clocel 28 août 11:31

        Le maire est la preuve visible que notre système de représentation ne fonctionne pas.

        Si c’est un type bien, denrée rare, ça se passera pas trop mal, mais il devra se débattre au milieu des potentats locaux qui cherchent par tous les moyens à étendre leur patrimoine, et, tôt ou tard, ils prendront les commandes et ne les lâcheront plus.

        Et là, comme aux niveaux supérieurs, les électeurs infantilisés, démobilisés, choisissent les winners, les bling-bling, à l’arrivée, un pays bouffé par les hyènes.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 août 14:15

          @Clocel

          Commentaire sans argument aucun, complètement creux mais asséné avec suffisance comme La Vérité

          Restez donc dans votre tonneau et épargnez nous vos imprécations, si vous n’avez rien de plus à dire que vilain caca boudin prout smiley


        • kirios 28 août 16:31

          @Clocel
          totalement d’accord  !
          oui les types bien sont denrée rare,... et la fonction totalement dénaturée :l
          e maire était le président du conseil municipal avec voix prépondérante en cas d’égalité lors d’un vote , aujourd’hui , c’est le patron, essentiellement élu par un scrutin de liste, qui fait pratiquement ce qu’il veut , quand il veut....
           comme dirait l’autre, si VEOLIA a récupéré la gestion de l’eau dans beaucoup de communes , c’est qu’il y a une raison-et je ne pense pas que ce soit des raisons avouables -


        • Xenozoid Xenozoid 28 août 16:41

          @kirios

          voir veolia en grece


        • eau-pression eau-pression 29 août 19:05

          @Olivier Perriet
          LaoTseu et Diogène, ou rencontre dans un tonneau


        • Clocel Clocel 29 août 21:14

          @eau-pression

          Le tonneau était inconnu dans la Grèce antique, va donc falloir reloger ce brave Diogène...

          Par contre, la branlette ostensible...


        • eau-pression eau-pression 29 août 21:27

          @Clocel
          Et qui donc nous a mis cette image en tête ? Sans compter le tonneau des Danaïdes.

          Sinon en Chine, on disposait du tonneau dans lequel Pierret veut vous renvoyer ?

          N’allez pas me dire que votre avatar n’est pas une représentation de Lao Tseu, ou je bannis Google. D’après qui
          Lao Tseu a dit : Celui qui sait se satisfaire aura toujours le nécessaire.


        • Clocel Clocel 29 août 21:40

          @eau-pression

          « Celui qui sait se satisfaire aura toujours le nécessaire. »

          Damned ! Perriet aurait donc raison pour une fois ! Lao Tseu et Diogène auraient découvert concomitamment le caractère libérateur de la branlette ! smiley

          Le vieux Maître a quitté la Chine chevauchant un buffle vers l’ouest...

          Qui sait !? « Très loin à l’Est, c’est l’Ouest ! » smiley


        • eau-pression eau-pression 29 août 21:51

          @Clocel
          On trouve aussi que Lao Tseu a dit
          Ce qui est mou triomphe de ce qui est dur, ce qui est faible triomphe de ce qui est fort.

          J’aime bien le triomphe de ma faible femme


        • Lambert 28 août 11:33

          Comme quoi, la santé, ils s’en moquent. Leurs campagnes anti tabac, anti alcool, anti sucre, anti soda etc. Ne sont qu’un prétexte à créér et augmenter des taxes. La décision du maire en question ne leur rapportait rien du tout.


          • kimonovert 28 août 12:00

            Le maire est le représentant de base de la Démocratie élective. Je veux bien considérer le malaise non la révolte ! Ne pensez-vous pas qu’aller rapidement aux fusions communales par le biais des communautés de communes, rendrait la représentation efficace par un management global des territoires sur la base de compétences plus affirmées et l’appui bien compris d’une fonction publique territoriale réduite au niveau de la FP nationale avec la compétence requise et contrôlée par concours, cette quête de compétence des gens qu’on élit et qu’on indemnise (certains peuvent dire qu’on paye !) tendant à trouver plus de professionnalisme et moins d’états d’âme ?


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 août 19:37

              @kimonovert
              C’est ce qui est prévu. La situation actuelle est transitoire, les communes et les départements doivent disparaître au profit des Communautés de Communes et des Régions. Les Grandes Régions ont été faites à la demande de Bruxelles et réalisées par Hollande.

              Ce qui ralentit le processus, c’est que les Français sont très attachés aux Maires, aux Communes et aux Départements... Il ne s’agit pas de faire des économies, mais de faire disparaître l’organisation de la France issue de la Révolution, d’en finir avec l’égalité républicaine, pour finir par faire disparaître la France en tant qu’Etat.

              Diviser pour mieux régner, chaque région ou département pourra avoir un fonctionnement différent, et pourra se rattacher aux régions des pays voisins.
              Exemple la Moselle qui est devenue un euro-département avec la Sarre

              Les européistes ne parlent plus d’Etats, mais de « territoires ».


            • the clone the clone 28 août 12:46

              Quand un maire se révolte il prend 2 fois des amuses gueule lors d’une inauguration .....


              • ASTERIX 26 septembre 15:31

                @the clone

                il y a un maire très bien celui de LANGOUET PRES DE RENNES 35 §§§§§


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 août 14:03

                le plus rigolo, c’est quand même ce titre du Parisien :

                « Arrêté anti-pesticides : Macron soutient le maire de Langoüet « dans ses intentions »Le président estime toutefois que « la solution n’est pas de prendre un arrêté qui n’est pas conforme à la loi ». »


                En même temps...


                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 août 14:52

                  une des ambiguités du rôle des maires, c’est qu’ils ont deux casquettes :

                   officiers d’état-civil et officiers de police, ils représentent et sont sous l’autorité de l’état, à savoir le préfet et/ou sous-préfet (état déconcentré)

                   élus et grands électeurs, ils sont le maillon les plus fragile et donc le plus précieux de la chaine de la vie civique et des collectivités locales (état décentralisé)

                  ce qui serait étonnant, serait que, dans ces conditions, il n’y ait pas de clientélisme.


                  • kimonovert 28 août 22:25

                    @Séraphin Lampion

                    Le maire est le représentant des membres d’une communauté. Il est élu en tant que dernier maillon du pouvoir exécutif. Il est sous le contrôle administratif du préfet représentant du pouvoir exécutif central c’est à dire le gouvernement. Pourtant il détient le pouvoir de Justice en tant qu’officier de police judiciaire. En tant que tel, il actionne la Gendarmerie en zone rurale et la Police en zone urbaine. Et cependant, en tant qu’électeur du sénateur, il influe sur le pouvoir législatif. Du fait de l’autoproclamation par le Sénat de sa représentativité des territoires, il est de fait le comparse du sénateur si celui-ci comme dans la majorité des cas est en opposition avec le député pour peu que celui-ci soit dans la majorité dont est issu le gouvernement.

                    Ainsi, choisi sur sa bonne mine, le maire dispose de TOUS les pouvoirs qu’une Démocratie veut SÉPARÉS, et par l’imbrication de ceux-ci dans le système républicain actuel, il s’assoie sur la Démocratie ayant concouru à son élection...Va comprendre Robert !


                  • Jipé Jipé 28 août 14:53

                    C’est aux citoyens de s’emparer de cette question, c’est à eux d’agir. C’es trop facile de s’en remettre au maire ou à Macron, de s’en prendre aux lobby etc. C’est juste du blbla.

                    Maintenant, si Monsieur Code Civil et Madame Code Pénal tiennent à tout prix à manger des pesticides ... de quoi nous mêlons-nous ? Et à quoi sert cet article ?


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 août 15:07

                      @Jipé

                      quand c est l affaire de tous, c est l affaire de personne

                      on ne peut pas demander au « citoyen » de se lever le bédélé pour certains trucs et de la fermer pour d’autres trucs

                      ça ressemble trop souvent à ; « armons nous et partez »


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 août 15:19

                      @Jipé

                      Pourquoi y a-t-il toujours autant de candidats pour être maires alors que d’après vous, ces pauvres gens sont les boucs émissaires à la fois de leurs électeurs et de leurs tutelles ?

                      En 1976, Pierre Accoce et Pierre Rentchnick ont publié un livre qui fera a connu un certain succès : « Ces malades qui nous gouvernent ».

                      C’est toujours d’actualité, sauf que les maladies mentales ont pris le dessus sur les trouves physiologiques. 


                    • Jipé Jipé 28 août 15:38

                      @Séraphin Lampion
                      En tantn que citoyen, il n’agit pas de s’attendre être demandé une chose ou une autre, mais d’agir par soi-même.
                      Tout le monde n’attend pas d’instruction venant d’autrui.
                      Par contre si on ne fait rien, c’est bien gentil de venir ensuite se plaindre en écrivant, mais ça ne sert pas à grand chose.


                    • Jipé Jipé 28 août 15:43

                      @Séraphin Lampion
                      Je pense qu’il y a des maires qui font vraiment les choses pour leur commune.
                      C’est alors à nous citoyens de leur prêter main forte.
                      Personnellement je suis contre l’épandage de ces saloperies de pesticides et si le maire de ma commune prend un arrêté qui va dans le sens de leur interdiction, j’agirai aussi dans ce sens.


                    • kirios 28 août 16:40

                      @Jipé
                      « Je pense qu’il y a des maires qui font vraiment les choses pour leur commune. »
                      oui , comme le dit Jacques Lucchesi il y a des types biens .... mais ils sont si rares  ;très , trop souvent, les maires ne sont que les instruments pour gagner les élections


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 août 07:01

                      @Jipé
                      Pour la baisse des dotations, vous proposez quoi ?


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 août 15:16

                      ça m’étonne tout ça ;

                      pour épandre du fumier, il y a une limite minimale à 100 mètres des habitations à respecter.

                      Et pour les pesticides, on peut le faire à raz des fenêtres des voisins ?


                      • titi 28 août 15:33

                        La justice , la justice , c’était ......


                        • McGurk McGurk 28 août 15:34

                          Les maires font souvent ce qu’ils souhaitent dans leur commune sans prendre en compte l’avis des gens. J’en ai un magnifique spécimen dans ma ville et ce n’est pas le premier que je rencontre et qui se comporte comme ça.

                          Des petits bourgeois déconnectés de la réalité et qui font de la propagande en leur nom c’est d’ailleurs pour ça que beaucoup de journaux municipaux commencent avec la tronche du maire et un édito en son nom.

                          Le mien fait aussi la sienne par des évènements aussi anodins qu’un bain de foule à mardi gras (alors qu’il se fout éperdument des habitants) où il prend une bonne dose d’autosatisfaction (vu en réel) ou bien faisant refaire les points stratégiques de la ville afin d’attirer l’électeur sur ses actions (bien que dans les autres rues le bitume soit complètement défoncé et que les herbes/pousses d’arbres en sortent).

                          La dernière fois que je lui ai écrit, il m’a répondu en me mentant ouvertement et, à chaque fois qu’il prend la parole pour atténuer un problème, il nous pond un discours lénifiant au possible. Bon à foutre au cachot avec le reste des hommes politiques...


                          • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 28 août 17:41

                            @McGurk
                            C’est très différent dans les villages, où les maires sont très souvent des hommes ou des femmes remarquables qui ne comptent ni leur temps ni leurs efforts (ni, parfois, leur argent personnel), et dont la porte est toujours ouverte (c’est en tous cas ce que j’ai constaté dans tous les villages où j’ai vécu).
                            Ces « petits » maires sont d’ailleurs les seuls élus de la République pour lesquels j’ai un certain respect.


                          • kirios 28 août 16:10

                            Lucchesi Jacques

                            « Reste que, même en ces temps de débats publics et d’appels à la démocratie participative, »

                            on n’entend pas la même chose , Monsieur Lucchesi, le peu d’appels que j’ entends sont ceux qui concernent la Démocratie , la vraie démocratie, celle qui ne tolère pas d’être affublée de qualificatifs restrictifs .


                            • alinea alinea 28 août 18:55

                              C’est une manière de dire que les maires ne servent à rien et qu’on peut bien virer les communes de nos paysages !

                              Près de chez moi un maire avait fait un décret interdisant le tractage ! quand certains distribuèrent des tracts au sujet des compteurs linky, celui-ci appela les gendarmes qui vinrent en force, bousculèrent et saisirent plusieurs personnes avant de distribuer des contraventions.

                              Il était question mardi dernier que les Gilets Jaunes montent soutenir les associations « coupables ». Mais le maire, par miracle, a annulé son décret !

                              Une des associations qui avait porté plainte maintient la plainte pour que les contraventions soient elles aussi annulées !

                              Le maire de Langouët a été soutenu par bien plus de monde que ce qui est dit dans l’article, une pétition a circulé et il a remercié les centaines de milliers de soutiens sur une vidéo :

                              https://www.youtube.com/watch?v=Wy57HeQENNY


                              • kimonovert 28 août 23:06

                                @exol

                                M’sieur, m’sieur, j’sais : c’est dans le « nouveau monde » comme les p’tits hommes verts« dans »l’ancien monde« ...Y squattent les rond-points comme les autres les crop circle...Tout le monde en voit, mais on peut jamais leur parler...Y font un bruit »Macron démission« comme l’autre ET qui disait toujours »Maison"...Certains sont brutaux...Y lancent des pavés et des trottinettes sur les flics venus constatés l’atterrissage non autorisé sur les Champs Élysées...Les flics jettent des coups de tazer et de laser en caoutchouc en abrégé LBD, y saignent rouge, et les braves gens, qu’ils appellent entre eux les p’tits gris, disent souvent quand ils passent à la télé que c’est pas eux qu’on commencé...


                              • kimonovert 29 août 09:47

                                @alinea

                                Sur le cas de Langouet, connait-on le texte de l’arrêté du maire et le texte du jugement administratif ? Il faut être prudent dans ce genre de débat : il y a la lecture « brute » des textes et il existe des « astuces » pour en écrire d’autres qui les respectent tout en les contournant...Clairement, un maire doit songer à se faire aider par un juriste... Ici des liens documentés : https://victimes-pesticides.fr/riverains https://www.generations-futures.fr/publications/question-de-protection-riverains-pesticides

                                https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034603791&categorieLien=id


                              • kimonovert 29 août 10:01

                                Sans vouloir exhaustivement parler des turpitudes du maire local, un exemple : le brûlage des végétaux est interdit, sauf autorisation ! Ici le maire fait ça le lundi de Pâques, faut croire qu’il est bien placé pour s’autoriser la chose !


                                • kimonovert 29 août 10:17

                                  Il « faut » lire Délits d’élus...J’ai lu le tome I...Il semble qu’il soit en téléchargement libre...Je n’ai pas connaissance du tome à suivre... En résumé, l’élu républicain est considéré par la justice republicaine (d’expérience je n’écris plus « justice » avec un grand « J ») sous l’angle d’Elu biblique...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès