• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La révolution du sourire made in Algeria

La révolution du sourire made in Algeria

 Comment gérer cette situation compromettante pour les intérêts de la nomenklatura ? Comment sortir de cette crise, sans y laisser des plumes, trop de plumes, sa peau même ? Le pouvoir, sinon tout le système, est dans l'impasse. Une impasse qui l'oblige à revoir rapidement sa copie, avant qu'il ne soit tard. Pour preuve, malgré la démission forcée de Bouteflika, la rue n'a pas abdiqué ; elle continue encore de manifester pour se débarrasser de toutes ces têtes de l'hydre lesquelles, après avoir tiré le pays vers le bas, comptent maintenant se réinvestir dans le Hirak populaire, pour le parasiter et résister au vent de la révolte. Or, plus que cette image écornée d'une Algérie longtemps assise sur un fauteuil roulant et en retrait dans le concert des nations, les masses n'oublieront pas de sitôt les marques d'humiliation répétées à leur encontre par des élites nombrilistes, prédatrices et sans scrupules. Tourner la page et aller de l'avant semble être le refrain préféré de tous ces jeunes qui déferlent par millions dans les rues.
 
 
 Rivalisant d'humour et de génie, ils ont donné une leçon inoubliable à ces oligarques qui, apparemment, vivent sur une autre planète et ne conçoivent pas que, si les foules battent le pavé chaque vendredi, c'est parce qu'elles les rejettent en bloc et ne veulent plus désormais voir leurs visages ni entendre leurs noms. Pas de violence ou d'actes de vandalisme constatés, c'est tout autre chose que la jeunesse a inventé : la révolution du sourire made in Algeria. Une révolution de fleurs et du printemps, une révolution de paix et de rupture, portée en bandoulière par des millions de femmes et d'hommes convaincu(e)s que l'Algérie n'est ni un royaume ni une autocratie ou un califat, mais une démocratie sur fond vert-blanc, frappée de croissant rouge, appartenant à tous ses enfants sans exclusive. « Yetnahaou gâa ! » (qu'ils s'en aillent tous !), lit-on sur les pancartes et les banderoles en plein Alger. Cela résume tout de la désapprobation populaire des manœuvres de ceux d'en haut ! Face à cette nouvelle réalité, les oligarques à la tête de ce système pourri tremblent, mais hésitent encore à descendre de leur piédestal pour concéder un geste symbolique en faveur de ceux d'en bas, ceux de l'Algérie de la périphérie. En revanche, les Algériens sont plus que jamais déterminés d'en finir avec cette ère d'autoritarisme et de corruption massive. Ils veulent un Etat de droit et de liberté qui puisse garantir l'équilibre des pouvoirs, la primauté du politique, la justice sociale, l'égalité des chances. Bref, ils aspirent à une Algérie qui avance !
 
Kamal Guerroua

Moyenne des avis sur cet article :  1.84/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • MagicBuster 8 avril 18:07

    Boutef a été élu cinq fois. Mais par qui ?


    • blablablietblabla blablablietblabla 8 avril 18:57

      @MagicBuster
      "Boutef a été élu cinq fois. Mais par qui ?

      " ben par le fln , y a jamais eu d’élections en Algérie. Depuis presque 60 ans que le fln règne en maitre , donc parler d’élections en Algérie c’est incongru .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 avril 20:49

      La révolution du sourire made in France -Algérie n’aura donnée que des coups de poing dans la gueule d’une trans ...


      • OMAR 9 avril 18:49

        Omar9
        .
        @Aita Pea Pea
        .
        Taper sur une femme (ou toute autre personne) est ignoble et condamnable.
        Mais faites l’effort de revoir la vidéo de cet évènement :
        .
        Nous voyons une femme qui sort du métro et qui est retenue par une autre femme.
        qui échange avec elle.
        Soudain, la dame du métro la pousse violemment et continue son chemin.
        Elle est rattrapée par un manifestant et, au vu des gesticulations violentes des 2 personnes, l’énergumène se mat à boxer la dame.
        .
        -1er Il n’était pas écrit sur son front que c’est une transgène.
        -2ème Le salaud qui s’est pris à elle, n’était pas recouvert du drapeau algérien, mais de celui du MAK, un parti sécessionniste dont les membres sont venus juste pour polluer la manifestation pacifique des algériens.
        .
        Je me garderai bien de conclure que cette transgène n’était là que pour la provoc, mais je me permets cette analogie avec la présence d’un certain Finkielkraut, lors de la marche des G-J, et de son comportement...


      • Areole 8 avril 23:56

        Une révolution sourire ou une révolution pour de rire ?

        Tous les révolutionnaires qui, au son des youyous, défilaient hier à Paris emmaillotés du drapeau algérien n’ont aucune intention pas de retourner au bled... 

        C’est la révolution takkia, comme d’hab.


        • popov 9 avril 08:35

          @Kama Guerroua

          Le musulman Bouteflika ose demander pardon aux Algériens

          La corruption et le reste, ce ne serait pas sa faute, c’est Allah qui en avait décidé ainsi. C’est un peu ce que dit votre compatriote Hamed sur ce site (tout ce qui est arrivé devait arriver pour que l’histoire se fasse).


          • kirios 9 avril 08:41

            votre article me plait beaucoup.

            je souhaite une prompte réussite à votre peuple dans sa démarche démocratique pour disposer de ses droits sur sa terre


            • Christian Labrune Christian Labrune 9 avril 09:11

              Tout cela est bien beau, aussi beau que ces « printemps arabes » qui, il y a quelques années, devaient installer partout la démocratie.

              Pour pasticher une phrase célèbre à propos de Waterloo : on attendait la démocratie, ce fut Allah !

              Mais Allah étant, comme on sait, plus impotent encore que l’homme au fauteuil à roulettes, il faudra bien, au mieux, se contenter d’une dictature militaire.

              Peut-être qu’échaudé par les horreurs de la guerre civile des années 90 le peuple algérien saura éviter de se donner à un Morsi. Ce serait souhaitable, mais rien n’est moins sûr. Qui ne se souvient qu’en Tunisie, après un semblant de révolution, les Tunisiens, et même ceux qui vivaient en France, avaient massivement voté pour les sinistres abrutis d’Ennahdha !

              Qui ne souhaiterait que ça réussisse ! Difficile, cependant, d’être vraiment optimiste.


              • bob de lyon 9 avril 10:14

                Un événement extérieur pourrait perturber le déroulement démocratique attendu par les Algériens : la Libye.

                Un homme fort et galonné pourrait saisir cette opportunité, au nom de la défense de l’intégrité du territoire, pour s’installer – provisoirement ! dira-t-il – dans le fauteuil de Bouteflika.


                • Raymond75 9 avril 10:42

                  Sourires en Algérie, lynchage de roms en France sur simple rumeur électronique, lynchage de transsexuel en France lors d’un rassemblement ’pour la démocratie en Algérie’ ... Une éducation qui laisse à désirer, un sentiment d’impunité à se faire justice soi même, un non respect du pays d’accueil.


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 avril 14:05

                    C’est connu, le sérieux et l’honnêteté ont déserté depuis longtemps l’Algérie ! Mais pour ceux qui peuvent comprendre en voici un résumé de la situation :

                    Des « MISES AU POINT » que l’ensemble de l’humanité comprend, sauf précisément les Algériens ! 

                    Lire ici, c’est gratuit : https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/septi%C3%A8me-mise-au-point/3196443390381052/


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 avril 14:10

                      Il y a juste une précision à apporter :

                      La France ne s’en sortira pas indemne ! Ayant créé et soutenu le pouvoir hors la loi algérien, elle a donc décidé elle-même la destruction Nord Africaine. 

                      Mes écrits sont clairs, la Vérité et la justice ne peuvent être ni falsifiées ni contournées ! La « Question algérienne » dissoudra les deux régimes terroristes et hors la loi de PARIS/ALGER qui sont le même régime !


                      • OMAR 9 avril 19:03

                        Omar9

                        .

                        Bonsoir @K. Guerroua : « Le pouvoir, sinon tout le système, est dans l’impasse. ».

                        .

                        Voila ce que je vous ai écrit dans votre précédent article : « Les Algériens ne lâcheront pas » :

                        « ..Bouteflika n’est qu’un anneau du ténia qui est au pouvoir dans le pays, comme le sont les Ouyahya, Sellal, Chekib Khelli, Amar Ghoul  et autre Amara Benyounes.

                        .

                        En fait, c’est le FLN, ce grand et valeureux parti sali, pourri, corrompu par cette mafia au pouvoir, qui doit être remisé, mis dans un musée. ».

                        .

                        Le pouvoir n’est pas dans l’impasse, il joue au ... con, faisant le dos rond aux revendications populaires, gagnant du temps, etc...

                        .

                        En fait, tant qu’il n’y aura pas dissolution immédiate des appareils bureaucratiques du Parti FLN, du limogeage de ses représentants dans toutes les institutions et du versement au trésor public de son patrimoine mobilier et immobilier, la mafiar estera au pouvoir.

                        Bensalah vient d’être désigné président par intérim.

                        S’il part, ça sera Bedoui, sinon, ce sont des milliers de voleurs charognards et autres traites à la nation qui seront tout à leur tour présentés : ce qui permettra à cette hydre de pérenniser...



                        • Kamal GUERROUA. Kamal GUERROUA. 11 avril 11:05

                          Bonjour,

                          Je tombe des nues : j’ai commis une chronique sur l’Algérie et je trouve que l’on me critique sur l’Islam ! Incroyable !

                          Merci.


                          • Christian Labrune Christian Labrune 11 avril 11:26

                            Je tombe des nues : j’ai commis une chronique sur l’Algérie et je trouve que l’on me critique sur l’Islam ! Incroyable !

                            .........................................................

                            J’ai parlé plusieurs fois de l’islam en Algérie, et je ne suis pas le seul, mais ce n’était pas du tout une critique d’un article qu’on ne peut qu’approuver, aussi bien sur le plan de la forme que sur celui du fond.

                            S’il y a quelque chose de critiquable, en revanche, c’est bien votre dernière remarque. Quand on considère en France la situation actuelle en Algérie et une agitation populaire pour l’instant tout à fait paisible et vraiment sympathique, on ne peut évidemment pas éviter de penser pour autant aux centaines de milliers de morts à la fin du siècle dernier, lesquelles n’étaient quand même pas dues à des catastrophes naturelles ! Quelle en aurait peu être la cause, selon vous ? De là où nous sommes, Il nous avait semblé que c’était l’islam le plus radical. Détrompez-nous si besoin est.

                            Je profite de l’occasion pour vous faire observer la présence, parmi les commentateurs, d’un individu qui se fait passer pour un de vos concitoyens, se réclame précisément de cet islam primaire et calamiteux, et se permet régulièrement de m’injurier sur ce site, me traitant de « nazi-sioniste ». C’est tellement con, chacun connaissant ici mon horreur des totalitarismes, que je ne prends même plus le soin de demander à la modération de supprimer ces saloperies. S’agit-il d’un vrai « musulman » ou d’un provocateur qui cherche, en adoptant une posture caricaturale, à faire passer les musulmans en France pour des fanatiques et des imbéciles ? Je vous laisse le soin d’en décider. Il reste que si j’étais l’auteur de l’article, je prendrais soin d’exiger de la rédaction d’AgoraVox qu’elle fasse un peu le ménage sur une page faisant suite à un article qui est, je tiens à le répéter, tout à fait intéressant et estimable.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 11 avril 12:55

                              https://www.marianne.net/debattons/tribunes/algerie-bouteflika-karim-akouche

                              https://www.liberation.fr/planete/2019/03/01/algerie-boualem-sansal-il-y-a-eu-beaucoup-d-arrestations-preventives_1712526

                              http://www.lefigaro.fr/international/2019/03/15/01003-20190315ARTFIG00182-derriere-la-mobilisation-populaire-en-algerie-le-jeu-ambigu-des-reseaux-islamistes.php

                              à l’auteur,

                              Je viens de lire quelques articles sur le Net à propos de l’Algérie. Vous verrez bien que l’inquiétude de tous ceux qui, en France, s’intéressent à ce soulèvement populaire, porte précisément sur la question d’un islam qui entend profiter de l’occasion pour revenir sur le devant de la scène. J’ai lu plusieurs textes, de Kamel Daoud, qui est encore dans l’illusion lyrique et salue un mouvement de libération, mais Boualem Sansal, lui, dès le 1er mars, s’inquiétait déjà de ce que pourraient tenter les réseaux de quelques anciens du FIS encore tapis dans l’ombre.

                              Au fond, si vous voulez nous instruire sur ce qui se passe en Algérie, il est évident que vous devriez nous éclairer sur cette menace islamiste et nous dire si elle existe réellement ou si nous sommes abusés par cette tendance un peu paresseuse qui consiste à croire que l’histoire a tendance à se répéter. J’aimerais bien, comme tout le monde en France, penser que les islamistes algériens ne se relèveront pas, mais je ne vois pas grand chose, pour l’instant, qui puisse m’en persuader.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès