• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La revue scientifique Nature admet que le vaccin Spoutnik V est sûr et (...)

La revue scientifique Nature admet que le vaccin Spoutnik V est sûr et efficace

De plus en plus de preuves indiquent que le vaccin Spoutnik V contre le COVID est sûr et efficace

Par Bianca Nogrady

Source : Nature, 6 juillet 2021

Traduction : lecridespeuples.fr

Note du Cri des Peuples : Nature est une revue scientifique généraliste de référence, à comité de lecture et publiée de manière hebdomadaire. C'est l'une des revues scientifiques les plus anciennes et les plus réputées au monde.

Cet article a l'intérêt de répéter toutes les accusations portées contre le vaccin russe, tout en établissant, à contrecœur voire à demi-mot, qu'elles sont gratuites et sans fondement, étant le fruit de pures spéculations & de postures politiques et idéologiques et non d'une observation de la réalité. Le vaccin russe étant aussi efficace, voire plus, que ses concurrents occidentaux, et ne présentant pas d'effets secondaires graves, il leur est donc bien supérieur, même si Nature ne tire pas la conclusion.

« Pour des raisons commerciales, les lobbyistes et Big Pharma aimeraient que le vaccin russe ne soit pas distribué en Europe. Pour des raisons d’antirussisme systémique, tout sera fait pour que le vaccin russe ne soit pas autorisé », affirme Sébastien Cochard, ancien diplomate et conseiller de députés européens au micro de Sputnik. Clément Beaune, notre secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, vraisemblablement en réaction à cet article de Nature, a appelé l'UE à ne pas reconnaître les vaccins russe et chinois. « Des déclarations inacceptables », a répondu Maria Zakharova. « C'est un hybride de racisme, d'hégémonie impériale et de néonazisme : des peuples entiers se voient refuser l'égalité des droits et des chances, contrairement aux lois, à l'éthique et à la morale, poussant le monde à la confrontation à un moment où il est mis à rude épreuve par la pandémie. »

Le veto implacable et criminel de Washington et de Big Pharma contre Spoutnik V, avec la coopération servile de l'Europe, tiendra-t-il encore longtemps ?

Rappelons, à destination des Européens qui voudraient se faire injecter le vaccin russe, que le micro-Etat de Saint-Marin, en Italie, propose un tourisme vaccinal assez abordable (il suffit de réserver 2 fois 3 nuits d’hôtel à 25 jours d’intervalle + 50 euros pour s’y faire administrer les deux doses de Spoutnik).

Le vaccin russe est utilisé dans près de 70 pays, mais son adoption a été ralentie par des controverses et des questionnements sur l'existence d'effets secondaires rares, et il n'a pas encore obtenu l'approbation de l'Organisation mondiale de la santé.

Le vaccin russe contre le COVID-19, Spoutnik V, fait l'objet de fascination et de controverse depuis que le gouvernement russe a autorisé son utilisation l'année dernière, avant même que les résultats des essais à un stade précoce ne soient publiés. Des preuves en provenance de Russie et de nombreux autres pays suggèrent désormais qu'il est sûr et efficace, mais des questions subsistent quant à la qualité de la surveillance des effets secondaires rares possibles.

Spoutnik V –également connu sous le nom de Gam-COVID-Vac– a été le premier vaccin COVID-19 à être enregistré pour une utilisation dans un pays, et il a depuis été approuvé dans 67 pays, dont le Brésil, la Hongrie, l'Inde et les Philippines. Mais le vaccin –et son frère à dose unique Spoutnik Light– n'a pas encore reçu l'approbation pour une utilisation d'urgence de l'Agence européenne des médicaments (EMA) ou de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'approbation de l'OMS est cruciale pour une distribution généralisée via l'initiative COVID-19 Vaccines Global Access (COVAX), qui fournit des doses aux pays à plus faible revenu.

Image

Plus de 65 pays (3.2 milliards d’habitants au total) utilisent le vaccin russe

Développé par des scientifiques du Centre national de recherche en épidémiologie et microbiologie de Gamaleya à Moscou, le vaccin a été autorisé pour utilisation par le ministère russe de la Santé le 11 août 2020, plus d'un mois avant la publication des résultats des essais de phase I et II, et avant que l'essai de phase III ait même commencé.

La communauté scientifique [sic] a accueilli avec indignation l'annonce par le Président russe Vladimir Poutine de l'enregistrement du vaccin. « Si le gouvernement approuve un vaccin avant même de connaître les résultats de l'essai, cela ne renforce pas la confiance », a déclaré l'épidémiologiste Michael Toole du Burnet Institute de Melbourne, en Australie.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1400060507051237377

Accès aux données complètes

Une partie de cette inquiétude a été apaisée lorsque les résultats de l'essai de phase III, publiés en février par les développeurs du vaccin, ont indiqué qu'il était efficace à 91,6% pour prévenir l'infection symptomatique au COVID-19 et à 100 % pour prévenir les infections graves. Cependant, certains scientifiques ont critiqué les auteurs pour ne pas avoir fourni l'accès aux données brutes complètes des essais à un stade précoce, et ont également exprimé des inquiétudes concernant les changements dans le protocole d'administration du vaccin et des incohérences dans les données.

Les auteurs ont répondu en disant qu'ils avaient fourni aux autorités réglementaires toutes les données nécessaires pour obtenir l'approbation, et que les données incluses dans l'article étaient suffisantes pour que les lecteurs confirment le degré d'efficacité du vaccin. Ils ont également répondu aux requêtes de protocole et ont déclaré que les incohérences numériques étaient de « simples erreurs de frappe qui ont été formellement corrigées ».

Malgré l'absence d'approbation de l'EMA ou de l'OMS, plusieurs pays, dont la Corée du Sud, l'Argentine et l'Inde, fabriquent déjà Spoutnik V. Et l'Inde prévoit de pomper au moins 850 millions de doses, pour aider à accélérer la vaccination de sa population rudement éprouvée par l'épidémie. De nombreux autres pays, tels que la Hongrie et l'Iran, importent Spoutnik V, et il est devenu un élément clé de leurs campagnes de vaccination.

Mais tout n'a pas été simple. Le régulateur brésilien de la santé a rejeté une demande d'importation de Spoutnik V en avril en raison d'inquiétudes concernant le manque de données sur la sécurité, la qualité et l'efficacité du vaccin. Cette décision a été annulée en juin, mais le vaccin n'a été approuvé que pour les adultes en bonne santé.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1379102617343819782

Deux vecteurs viraux valent mieux qu'un ?

Spoutnik V est un vaccin à adénovirus, ce qui signifie qu'il utilise un adénovirus modifié –une famille de virus qui ne causent généralement qu'une maladie bénigne– comme mécanisme de livraison pour insérer le code génétique de la protéine Spike du SARS-CoV-2 dans les cellules humaines.

Il est en ce sens similaire aux vaccins Oxford-AstraZeneca et Johnson & Johnson. Mais au lieu d'utiliser un seul adénovirus modifié, comme le font ces deux vaccins, Spoutnik V utilise différents adénovirus, appelés rAd26 et rAd5, pour les première et deuxième doses, respectivement.

Dmitry Kulish, chercheur en biotechnologie à l'Institut des sciences et technologies de Skolkovo à Moscou, qui n'est pas impliqué dans le développement de Spoutnik V, affirme que le raisonnement scientifique aurait été d'augmenter l'efficacité du vaccin. Les deux adénovirus ont des méthodes légèrement différentes pour introduire leur matériel génétique dans une cellule hôte, dit-il, ce qui améliorerait théoriquement le taux de réussite pour diffuser le matériel génétique viral là où il doit aller.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1400916283542155275

Les deux études préliminaires des développeurs du vaccin, publiées en septembre 20202, ont porté sur 76 adultes en bonne santé qui ont reçu les deux doses avec des vecteurs viraux différents à trois semaines d'intervalle. Tous les participants ont produit des anticorps contre la protéine Spike du SRAS-CoV-2, et les effets secondaires signalés étaient principalement une douleur légère au site d'injection, de la fièvre, des maux de tête, de la fatigue et des douleurs musculaires, des événements indésirables typiques des autres vaccins contre le SRAS-CoV-2.

L'essai de phase III, publié sous forme provisoire en février, a randomisé 14 964 adultes pour recevoir le vaccin à deux doses et 5 476 pour recevoir deux doses de placebo. Seuls 16 sujets du groupe vaccin ont développé un COVID-19 symptomatique, contre 62 dans le groupe placebo, ce qui représente une efficacité vaccinale de 91,6 %. De plus, il n'y a eu aucun cas de maladie modérée à sévère dans le groupe vaccin, mais 20 dans le groupe placebo.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1400401538342866949

Des données inédites de 3,8 millions de Russes vaccinés avec deux doses indiquent également une efficacité de 97,6%, selon un communiqué de presse d'avril de l'Institut Gamaleya. Les chiffres publiés par le ministère de la Santé des Émirats arabes unis, sur quelque 81 000 personnes ayant reçu deux doses du vaccin, suggèrent une efficacité de 97,8% dans la prévention du COVID-19 symptomatique et une efficacité de 100% dans la prévention des formes graves.

http://www.youtube.com/watch?v=JZTD6zlYXhA

L'étude de phase III menée en Russie a également révélé qu'une seule dose était efficace à 73,6% pour prévenir une maladie modérée à sévère. Cela a conduit les autorités sanitaires russes à approuver le Spoutnik Light à dose unique –qui utilise le vecteur rAd26– en mai, sur la base des données du programme de vaccination du pays, qui suggéraient qu'il était efficace à 79,4 % pour prévenir les formes symptomatiques.

Depuis lors, une étude encore non publiée du ministère de la Santé de Buenos Aires en Argentine, portant sur 40 387 personnes vaccinées et 146 194 personnes non vaccinées âgées de 60 à 79 ans, a révélé qu'une seule dose de Spoutnik Light réduisait les infections symptomatiques de 78,6 %, les hospitalisations de 87,6 % et décès de 84,7%.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1393171326597271557

Questions sur les effets secondaires

Les effets secondaires de Spoutnik deviennent également plus clairs ; jusqu'à présent, les études suggèrent qu'ils sont similaires à ceux des autres vaccins adénoviraux [en ce qui concerne les effets bénins], à l'exception notable de rares troubles de la coagulation sanguine. Contrairement aux vaccins Oxford-AstraZeneca et Johnson & Johnson, il n'y a eu aucun rapport de ces troubles de la part des autorités sanitaires russes ou des autres pays utilisant Spoutnik V.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1383108212438794240

Une prépublication de l'hôpital italien de Buenos Aires en Argentine n'a signalé aucun cas de troubles de la coagulation ou d'événements indésirables d'intérêt particulier chez 683 agents de santé vaccinés avec Spoutnik V. Et une analyse de 2,8 millions de doses de Spoutnik V administrées en Argentine n'a signalé aucun décès associé à la vaccination, et n'a relevé que des effets indésirables bénins. En outre, une étude publiée en tant que prépublication en mai, de la République de Saint-Marin, n'a trouvé aucun événement indésirable grave chez 2 558 adultes qui ont reçu une dose de Spoutnik V et 1 288 qui ont reçu deux doses.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1407704897168961537

La virologue Alyson Kelvin de l'Université Dalhousie à Halifax, au Canada, affirme qu'il existe une théorie selon laquelle le trouble de la coagulation est associé aux vaccins à vecteur viral, mais ajoute : « Je ne pense pas que nous ayons la causalité exacte de quel composant de ces vaccins le cause », ou si Spoutnik pourrait également être affecté. Elle note que bien que l'étude de phase III de Spoutnik V n'ait concerné que 21 977 personnes, et était donc trop petite pour détecter des événements indésirables rares, le vaccin est désormais largement utilisé dans le monde, ce qui signifie que des rapports devraient apparaître « si un signal de sécurité se présente. »

Workers unload boxes of the Sputnik V vaccine from a truck in the Gaza Strip

Des agents de santé palestiniens déchargent des boîtes de vaccin Spoutnik V d'un camion dans la bande de Gaza.

Il n'est pas clair si la Russie est en mesure de détecter des événements aussi rares [sic]. Ceux associés au vaccin Oxford-AstraZeneca sont apparus pour la première fois grâce à la surveillance des événements indésirables en Autriche, ce qui a incité l'EMA à examiner la sécurité du vaccin.

http://www.youtube.com/watch?v=01q8GU1N29E

Voir Moscou : en boycottant le vaccin russe, Macron mène une « guerre contre son propre peuple »

Mais la surveillance des effets indésirables par la Russie pourrait être moins efficace, soutient Kulish, en partie à cause d'une résistance culturelle à la recherche de soins médicaux. « La plupart des Russes n'appelleront [le] médecin que lorsqu'ils ne pourront plus respirer », lance-t-il. En outre, les médecins des régions éloignées de la Russie pourraient ne pas lier un accident vasculaire cérébral causé par des caillots sanguins, par exemple, à une vaccination récente, dit-il.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1386727366211293191

L'Argentine n'a signalé aucun événement de coagulation, malgré la réception de plus de quatre millions de doses de vaccin, note Kulish. La Serbie, qui a également largement utilisé Spoutnik V, n'a jusqu'à présent signalé aucun cas de coagulation sanguine signalé avec d'autres vaccins adénoviraux.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1382685486142132229

L'OMS et l'EMA attendent d'autoriser Spoutnik

Des scientifiques disent que les préoccupations concernant la surveillance des effets secondaires pourraient être la raison pour laquelle l'OMS et l'EMA n'ont pas encore délivré d'autorisation d'utilisation d'urgence. L'OMS a demandé plus de données à l'Institut Gamaleya, et des inspections par l'agence des installations de fabrication de vaccins et d'essais cliniques de la Russie sont en cours. Jusqu'à présent, neuf sites ont été inspectés et l'OMS a signalé des inquiétudes concernant un site de fabrication. De même, l'EMA répertorie l'autorisation du vaccin comme étant en « cours d'examen ».

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1377883935179440137

Les développeurs de Spoutnik ont ​​accusé l'Union européenne d'être partiale, citant un commentaire du commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton en mars selon lequel l'UE n'a « absolument pas besoin de Spoutnik V ».

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1379436501730164738

Kulish suggère qu'il existe également une position « pro-Pfizer » au sein de l'EMA qui entrave la demande d'autorisation de Sputnik –une référence au vaccin Pfizer-BioNTech co-développé par Pfizer à New York et BioNTech à Mayence, en Allemagne. Un porte-parole de l'EMA a répondu à cette suggestion en soulignant que « les mêmes normes » s'appliquent à tous les candidats au vaccin COVID-19, « peu importe où ils se trouvent dans le monde ».

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1383110038068342791

Toole dit qu'il soupçonne que la principale préoccupation de l'EMA est qu' « ils ne sont pas si à l'aise » avec la surveillance des événements indésirables par la Russie.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1382714437233225729

Il y a également des inquiétudes concernant Spoutnik en Russie même, qui a des taux élevés d'hésitation au vaccin COVID. Une enquête en mars a suggéré que 62% des Russes n'avaient pas l'intention de se faire vacciner, et la Russie introduit maintenant des vaccinations obligatoires pour certains fonctionnaires et autres métiers au contact du public afin d'augmenter les taux de vaccination. Au 28 juin, environ 15 % seulement de la population russe de plus de 140 millions d'habitants avait reçu une dose de vaccin.

http://www.twitter.com/lecridespeuples/status/1397935939834556419

Voir Covid-19 : pourquoi les Russes boudent-ils le vaccin Spoutnik V ?

Plusieurs autres études sont actuellement en cours dans les pays qui ont approuvé Spoutnik, notamment en Argentine, au Venezuela, en Russie et en Turquie, ce qui devrait aider à se faire une idée plus précise de l'innocuité et de l'efficacité du vaccin.

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (y compris par Mediapart) et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur TwitterFacebook et VKontakte.


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • pipiou2 10 juillet 17:31

    Ah bon, là pas besoin d’attendre 10 ans ?


    • nono le simplet nono le simplet 10 juillet 17:38

      @pipiou2
       smiley smiley


    • Clouz0- Clouz0- 10 juillet 17:43

      @pipiou2

      Nan, là c’est Big Pharmaskoïa, c’est cool.


    • cyrus cyrus 10 juillet 17:50

      @pipiou2

      cretin , les vaccin a vecteur viral existe depuis 1970 , ( 50 ans )
      les vaccin ARNm ne sont utiliser que depuis 2 ans chez l’ homme .
      5 ans chez les bovin ...

      On les voit les bon en biologie smiley toujours le meme petit groupe d’ influencer facon pied nikelé ...
      ============================================================

      Les biologistes moléculaires exploitent ce mécanisme depuis les années 1970, depuis que Paul Berg réussit à modifier le virus SV40 avec de l’ADN du bactériophage lambda pour transduire des cellules rénales de singe maintenues en culture1.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Vecteur_viral

    • pipiou2 11 juillet 03:08

      @nono le simplet
      Là mon commentaire a droit à un vote soviétique .  smiley


    • nono le simplet nono le simplet 11 juillet 04:05

      @pipiou2
      et, bizarrement (?), seuls 19% des russes ont reçu une première dose et 13% deux doses, classant la Russie dans les fins fonds du classement mondial ... à peine au dessus de la moyenne mondiale ...



    • Aristide Aristide 11 juillet 09:30

      @cyrus

      Essai


    • cyrus cyrus 11 juillet 09:32

      @Aristide

      oui tu as eu aussi du mal a publier des com ?


    • Attila Attila 10 juillet 18:08

      On a beaucoup de mal à avoir le nombre de doses injectées. J’ai trouvé le chiffre de 147 millions au mois de mai.

      Maintenant ?

      .


      • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 10 juillet 18:36

        Salut les PRO VAX

        A choisir, prenez les vaccins d’Antoine Béchamp pour lequel Pasteur avait une profonde admiration

        Et si voulez absolument des produits efficaces alors je vous conseille ceux utilisés par Tadej Pogačar

        Vous pouvez aussi demander conseil au Docteur Ferrari c’est un fortiche !

         smiley


        • c481 17 juillet 18:15

          @Bendidon
          Humour encore :
          L’Union Européenne refuse d’autoriser le vaccin russe... alors même qu’une partie de sa production est sous-traitée au sein de l’U.E !
          En effet, les labos russes ne disposent pas des capacités de production à grande échelle ; la fabrication est donc réalisée sous licence dans différents pays, dont l’Italie.
          https://www.letelegramme.fr/coronavirus/le-vaccin-russe-spoutnik-v-sera-produit-en-italie-une-premiere-dans-l-ue-09-03-2021-12716019.php


        • roman_garev 10 juillet 18:44

          L’article détaillé du 8 juillet dans la revue scientifique « The Lancet » sur les résultats de la vaccination exclusive par le Sputnik V en Saint-Marin (en anglais).


          • Aristide Aristide 11 juillet 09:42

            @roman_garev

            Non pas sur les résultats mais sur «  A descriptive analysis was conducted to quantify AEFI incidence on both occasions, stratifying results by type and severity of symptoms. »

            Résultat : « Our results, albeit preliminary, suggest that Sputnik V has a high tolerability profile in the population aged ≥60 years in terms of short-term AEFIs. »


          • sirocco sirocco 10 juillet 19:57

            Le grand défaut du Spoutnik V, c’est que le labo qui le produit n’est pas prêt à arroser en pots-de-vin les pourritures de la Commission européenne, ni les myriades de ministres, « experts », « médecins » de tout poil qui squattent des plateaux des médias des pays de l’UE pour inciter les gens à se faire piquouser.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 juillet 09:46

              @sirocco
               
               ’’le labo qui le produit n’est pas prêt à arroser en pots-de-vin les pourritures de la Commission européenne, ni les myriades de ministres, « experts », « médecins » de tout poil qui squattent des plateaux des médias des pays de l’UE pour inciter les gens à se faire piquouser.’’
               
               Il faut savoir que le système Fauci est bâti sur la théorie du ruissellement. Les labos sont arrosés, et eux-mêmes arrosent les décideurs politiques et influenceurs médiatiques.
               
               Pour tout savoir sur le système Fauci :
              https://infovf.com/video/robert-kennedy-devoile-controle-industrie-pharmaceutique—9824.html 30 mn incontournables.



            • Le421... Résistant Le421... Résistant 12 juillet 08:31

              @sirocco
              Simple...


            • Jeekes Jeekes 10 juillet 19:58

              ’’il n’a pas encore obtenu l’approbation de l’Organisation mondiale de la santé.’’

               

              En même temps, l’OMS, hein ?

              Quand on voit la bande de salopards qui y sévit.

              Tiens parait qu’ils ont recruté la buzin, c’est dire s’ils sont pourris !

               


              • sylvain sylvain 10 juillet 20:22

                merde si les grandes revues scientifiques se mettent à y croire, je vais commencer a devoir douter...


                • Xenozoid Xenozoid 10 juillet 20:52

                  @sylvain

                  c’est comme pour les sources anonymes


                • Alice Alice 10 juillet 21:22

                  Le vent tourne, tourne très mal pour les produits de génie génétique à base de ARNm (Pfizer, Moderna) et aussi pour J&J (Janssen) smiley

                  Nobel Prize Winner Montagnier « Vaccines are Causing Stronger Variants » & Vaccination Death Charts

                  (en français)

                  Même aux USA le vent tourne smiley

                  Le FDA s’oppose aux nouvelles exigences de Pfizer  : Pfizer to Seek Emergency Use Authorization for COVID Booster Shots — But CDC, FDA Say Science Is Lacking

                  Le CDC (autre organisme officiel US) s’alarme des effets secondaires graves (encore sous-estimés puisque déclaratifs uniquement) : Number of Deaths Reported After COVID Vaccines Jumps by More Than 2,000 in 1 Week, According to VAERS


                  • sirocco sirocco 11 juillet 01:18

                    @Alice

                    Malheureusement le poudré baffé va tenter de faire du forcing pour nous imposer ces m....
                    Aux USA, on peut encore s’exprimer, intenter une action en justice. En France on ne peut plus  smiley


                  • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 11 juillet 03:27

                    @sirocco
                    Merci de signaler ce fait particulierement important
                     
                    Avant de se piquouser (ici je parle des gens en bonne santé pas des immuno depressif, ceux qui souffrent d’inbssuffisances respiratoires, cardiaque, obesité etc) bref tous les autres...des gensen tres grande majorité et surtout vos enfants ou c’est une ...folie pure et peut etre meme criminel de les vaccinner
                     
                    D’aller voir la maniere dont sont redigées les contrats de ces fameux vaccins arn et particulierement qui en porte responsabilité et qui n’en porte pas responsabilité..
                     
                    Cherchez un peu...
                    allez p ex il y a un bon article dessus sur « le parision » p ex,
                    et ...vous le trouverez certainement ailleurs en cherchant un peu...
                     
                    Vous le lisez...
                    Vous l’avez lu ?
                    ...
                    Donc si il y a un probleme dans 2, 3, 5 ans ou plus...
                    A part pleurer vous ferez quoi ?


                  • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 11 juillet 03:31

                    @Alice
                    Oui meme pouir Martin Blashier (qui est un vaccinophile compulsif) , il est dans une longue interview au 3/4 de la fin totalement contre de vaccinner...
                    SES PROPRES ENFANTS !!
                     
                    Bon ceux des autres.. (si les parents sonts assez deumeurés pour les vaccinner et que l’heredité est transmise, pourquoi pas alors lol)
                    (Humour noir)


                  • simplesanstete 11 juillet 09:54

                    @Ouam
                    Un tombe de haut au vacciné inconnu !


                  • cyrus cyrus 11 juillet 10:05

                    @simplesanstete

                    Le pere est vacciné , mais meurt du variant « henri mondor » 
                    La fille un peut neuneu reclame la vaccination obligatoire .
                    Devine quel boulot elle fait .... pharmatienne ... ya pas de petit benefice smiley

                    https://www.bfmtv.com/sante/son-pere-meurt-apres-avoir-contracte-le-covid-19-a-l-hopital-elle-reclame-la-vaccination-obligatoire_AV-202107100230.html


                  • cyrus cyrus 11 juillet 16:08

                    @cyrus

                    c’est beau l’efficacité des vaccins qui évite les formes grave smiley

                    c’ est vrai que mourrir du vaccins c’ est une facon comme une autre d’ echaper au covid smiley

                    Pas folle l’ infirmiere , elle fait le proces des soignat pour toucher son blé , elle sait tres bien que les laboratoire sont intouchable smiley


                  • simplesanstete 11 juillet 09:50

                    « Vaccinés de tous les pays unissez vous » lol. C’est la guerre des vaccins avant l’autre, le hors d’oeuvre. de la der des der.L’ouest pourri de dettes & ses fantaisies sociétales atomisantes vs les nations souveraines qui font blocs , temps biblique ....le monde s’ouvre en 2..... faites vos jeux.

                    GPS:quand j’entends co-vide....jeu grippe & puis , en bonus, un film russe avec grand angle sur l’intelligence appelé aussi....espionnage !!

                    Kod apokalipsisa

                     https://www.youtube.com/watch?v=SJo3AmbZpO0


                    • BA 11 juillet 17:57

                      Variant Delta : couvre-feu, fermeture des frontières ... nouveau tour de vis aux quatre coins du monde.


                      - Retour du couvre-feu au Portugal


                      La dégradation de la situation sanitaire a conduit le gouvernement portugais à reprendre des mesures pour endiguer la reprise épidémique. Le port du masque est obligatoire dans l’espace public et 26 communes ont été placées en zone de risque « élevé » parmi lesquelles Porto, Braga, Faro ou encore Setúbal. 19 autres communes sont même classées en niveau de risque « très élevé ». La capitale, Lisbonne, en fait partie, tout comme la station balnéaire Albufeira.

                      Depuis le 2 juillet, ces 45 communes sont soumises à un couvre-feu à partir de 23 heures et jusqu’à 5 heures du matin. Le nombre de municipalités concernées pourrait être élargi. Pour les 19 villes situées en zone de risque « très élevé », les restaurants, cafés et commerces non alimentaires ferment à 15h30 le week-end. Ces mesures pourront être revues le 11 juillet.


                      - Espagne : le retour des restrictions


                      En Espagne, chaque région applique ses propres mesures de restriction. Des jauges et des restrictions horaires sont rétablies un peu partout. En Catalogne par exemple, discothèques et autres lieux de divertissement nocturnes devront garder porte close. Il faudra aussi présenter un test négatif ou être vacciné pour participer à des événements en plein air réunissant plus de 500 personnes.


                      - Malte interdit l’entrée des touristes non-vaccinés


                      À partir de mercredi, Malte fermera ses frontières aux voyageurs non-vaccinés. Le gouvernement se targue d’être le premier pays européen à porter cette mesure. Depuis le 1er juin, les touristes de l’UE, des États-Unis et de quelques autres États étaient de nouveau les bienvenus sur son territoire, à condition de présenter un test négatif au Covid-19 au moment de l’embarquement, ou une preuve de vaccination complète.

                      « Un test PCR ne suffira plus, a souligné le ministre de la Santé, sauf pour les mineurs de moins de 12 ans accompagnés de leurs parents. Il n’est pas juste de faire prendre des risques aux locaux qui ne se sont pas fait vacciner. Nous devons d’abord prendre soin de nos habitants. »

                      La petite île méditerranéenne de 500 000 habitants est le pays le plus vacciné de l’UE, avec 79 % de la population adulte ayant reçu deux doses de sérum. Mais vendredi, les autorités sanitaires ont recensé 96 nouveaux cas, dont 90 % chez des personnes non vaccinées.


                      - Aux Pays-Bas, les boîtes de nuit referment déjà


                      Alors que la France rouvre à peine ses discothèques, le gouvernement néerlandais a décidé la fermeture de toutes les boîtes de nuit depuis samedi. Les restaurants devront également baisser le rideau à minuit. Les événements durant plus de 24 heures ont été suspendus.

                      Le pays replonge dans les restrictions sanitaires après une multiplication par sept des contaminations quotidiennes en une semaine, pour atteindre 7000 nouveaux cas vendredi, essentiellement des jeunes. Elles dureront au moins jusqu’au 13 août.

                      « Il y a deux semaines, tous les signaux étaient au vert », a rappelé le ministre de la Santé Hugo de Jonge. « Mais aujourd’hui, il y a une raison d’intervenir. Ceci est le résultat de la propagation rapide du variant Delta en Europe et aux Pays-Bas. »

                      Ces nouvelles mesures sanitaires n’incluent pas un confinement ou un couvre-feu comme ce fut le cas il y a quelques mois, ni le port obligatoire du masque en intérieur.


                      - Rassemblement limité à… deux personnes en Corée du Sud


                      La Corée du Sud a fait état samedi de 1378 nouvelles contaminations au coronavirus, un record pour le troisième jour d’affilée dans un pays qui a longtemps été érigé en modèle de gestion de la pandémie.À partir de lundi, Séoul va donc imposer pour deux semaines les restrictions les plus draconiennes que la capitale ait connues depuis le début de la crise sanitaire. Il sera interdit de se rassembler à plus de deux personnes après 18 heures et les écoles seront fermées, de même que les bars et les discothèques.


                      - Spectateurs interdits aux JO de Tokyo


                      À la dernière minute, les autorités japonaises se sont résignées à instaurer des JO à huis clos dans la capitale et les départements voisins. Tout en soulignant que des spectateurs pourraient être présents sur d’autres sites de compétition. Mais le gouverneur de la région d’Hokkaido a pris le contrepied : les préfectures d’Hokkaido et de Fukushima, dans le nord du Japon, ont décidé d’interdire elles aussi la présence de spectateurs dans les gradins pendant les matchs de football, de base-ball et de softball des Jeux olympiques (23 juillet-8 août) qui y sont prévus.


                      - Pass sanitaire pour aller au restaurant en Russie


                      La journée de samedi a marqué un nouveau record de décès quotidiens dus au coronavirus. Le cinquième depuis le début du mois en Russie, frappé de plein fouet par le variant Delta. La lutte contre la pandémie est rendue compliquée par une campagne de vaccination poussive, sur fond de méfiance de la population. Et les mesures de plus en plus injonctives des autorités n’y changent pas grand-chose : la population reste très sceptique à l’égard des vaccins. Un sondage du centre indépendant Levada, publié cette semaine, révèle que 54 % des Russes ne prévoient pas de se faire vacciner.

                      Moscou, ville la plus touchée du pays, a donc réintroduit ces dernières semaines des mesures de restrictions telles que le retour du télétravail obligatoire pour une partie des employés, la vaccination obligatoire des salariés du secteur des services, ou encore l’obligation de présenter un pass sanitaire pour aller au restaurant. Un confinement général, comme au printemps 2020, n’est toutefois pas envisagé pour le moment.


                      - L’Argentine prolonge ses restrictions jusqu’au 6 août


                      L’Amérique du Sud reste relativement épargnée par la flambée actuelle de contaminations. Mais l’Argentine figure comme l’un des pays les plus touchés du continent, avec 4,6 millions de cas sur 45 millions d’habitants. Le gouvernement a ainsi décidé de prolonger jusqu’au 6 août les restrictions en vigueur. La fermeture des frontières est maintenue, les groupes de touristes sont interdits tout comme les rassemblements de plus de dix personnes. En revanche, le nombre d’Argentins et de résidents autorisés à entrer dans le pays a été augmenté.


                      https://www.leparisien.fr/societe/variant-delta-couvre-feu-fermeture-des-frontieres-nouveau-tour-de-vis-aux-quatre-coins-du-monde-11-07-2021-SRBARIZ3SBHK7J7HMM35WW5LIA.php




                        • bernard29 bernard29 11 juillet 20:14

                          je crois que c’est Astra Zeneca , le meilleur vaccin ; la preuve ?, les anglais vont gagner l’Euro de foot ! 


                          • Le421... Résistant Le421... Résistant 12 juillet 08:35

                            @bernard29
                            Encore raté !!
                            Caralho...  smiley


                          • bernard29 bernard29 12 juillet 10:54

                            @Le421... Résistant
                            Pour une fois , il semblerait bien que oui . !
                            Le résistant insoumis vous aimez « l’opium du peuple » ?? 


                          • BA 12 juillet 09:40

                            Covid-19 : la quatrième vague se propage partout dans le monde.


                            9h10. Réunion extraordinaire de l’Apec. La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, annonce une réunion extraordinaire des dirigeants du forum de la Coopération économique Asie-Pacifique (Apec) afin d’améliorer la réponse à la pandémie des pays de cette région. Elle se tiendra vendredi. La Nouvelle-Zélande doit organiser, en novembre, en ligne, le sommet annuel rassemblant les 21 membres de cette organisation.

                            9h05. La délégation chinoise dénonce une « faille » de la bulle anti-Covid des Jeux olympiques. L’équipe de Chine de voile, arrivée au Japon pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo, dénonce une « faille » du dispositif anti-Covid-19 dans son hôtel, où les athlètes côtoient des touristes locaux, selon un média d’Etat. « On est en train de discuter avec le comité d’organisation », a déclaré Zhang Xiaodong, présidente de l’Association chinoise de voile et planche à voile.

                            9 heures. 12 000 doses à la Station F. L’incubateur parisien de startups Stafion F fait savoir que son centre de vaccination a fermé hier après que 12 000 doses de vaccin y ont été injectées.

                            8h55. Un niveau trop élevé pour les jauges. Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital parisien Bichat, estime lui aussi, sur franceinfo, que le niveau de 1000 personnes fixé pour exiger un pass sanitaire dans des rassemblements est « beaucoup trop » élevé. « Il faut le baisser. » Il ajoute qu’il « faut élargir le pass sanitaire » à chaque situation où « il y a un rassemblement à l’intérieur  ».

                            8h50. Un mauvais message. « Je pense que le message qu’on a envoyé à partir de mai était que c’était fini. Or ce n’est pas fini tant qu’on n’a pas une couverture vaccinale assez élevée et des mois et des mois où la maladie est restée basse », déplore l’épidémiologiste Dominique Costagliola. Elle estime qu’il faut au moins 90% de personnes vaccinées pour apercevoir la fin de la pandémie. Elle regrette le manque de facilité et de volontarisme de la campagne de vaccination, c’est-à-dire que, pour elle, les conditions de vaccination n’ont pas été assez lisibles en France. Il aurait été plus simple, par exemple, de faciliter l’injection des doses dans des centres différents. Elle constate aussi qu’en Espagne « les plus fragiles » ont été appelés pour être vaccinés, ce qui n’est pas le cas en France.

                            8h40. Revenir sur certaines mesures et mieux aérer. L’épidémiologiste Dominique Costagliola préconise de revenir sur l’allègement de certaines restrictions pour lutter contre la propagation du variant Delta. Elle suggère de revoir le niveau de certaines jauges. Elle recommande également de mieux mettre l’accent sur l’aération, notamment « au travail, dans les endroits publics, dans les écoles ».

                            7h50. Début de l’état d’urgence à Tokyo. Au Japon, Tokyo entame son quatrième état d’urgence aujourd’hui, rapporte notamment le Japan Times. Il va durer jusqu’au 22 août, couvrant ainsi la période des Jeux olympiques dans la capitale. La but est de freiner la progression de la maladie. Les règles de l’état d’urgence sont beaucoup moins restrictives qu’un confinement en France par exemple. Les restrictions consistent essentiellement en la fermeture avancée de certains magasins et établissements comme les restaurants. La préfecture d’Okinawa est également concernée.

                            7h35. Incidence en hausse en Allemagne. Elle part de plus bas qu’en France, mais l’incidence remonte également sur une semaine à l’échelle nationale en Allemagne. Selon le Robert Koch Institut, en charge du suivi de le maladie outre-Rhin, elle est dorénavant de 6,4 après plusieurs semaines de baisse.

                            7h15. Plus de 1000 contaminations en Corée du Sud, un record. Un total de 1100 nouvelles infections au Covid-19 a été enregistré en 24 heures en Corée du Sud. Que la barre des 1000 soit dépassée six jours d’affilée constitue une première dans ce pays depuis l’apparition de la maladie. Le Korea Herald rapporte que les foyers infectieux se développent ailleurs que dans la région de Séoul, la capitale, dans des proportions inhabituelles.

                            6h50. Les cas augmentent à Sydney malgré le confinement. En Australie, le total des contaminations au Covid-19 est orienté à la hausse à Sydney, en dépit d’un confinement qui en est à sa troisième semaine. Au total, 112 nouveaux cas ont été recensés en 24 dernières heures dans l’agglomération, soit un record depuis le début de cette nouvelle vague épidémique. Le confinement est censé prendre fin vendredi, mais les autorités ont prévenu qu’il serait probablement prolongé. En l’état actuel, Sydney est presque totalement coupée du reste du pays.

                            6h40. Etat d’urgence prolongé au Pérou. Le gouvernement péruvien a prolongé dimanche pour un mois l’état d’urgence en vigueur depuis 16 mois. En vertu d’une résolution du président par intérim Francisco Sagasti et de son gouvernement, l’état d’urgence, qui devait se terminer le 31 juillet, est maintenu jusqu’à fin août au Pérou.


                            https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-emmanuel-macron-prend-la-parole-ce-lundi-a-20-heures-suivez-notre-direct-12-07-2021-J3O6BMJETJGPFE4W3EIHIMCM74.php



                            • charlyposte charlyposte 12 juillet 11:47

                              @BA
                              A l’époque de Pasteur les vaccins placebo furent légions ! smiley


                            • ETTORE ETTORE 12 juillet 17:51

                              Comme on a le temps de courir après les fondus PROwaxx, parfois il me vient des relents de pardon, pour ces « téméraires » qui ont fait don de leur corps ( et de l’esprit) à la pré-science.

                              Et dans cet élan de compréhension, afin de leur trouver des excuses (ce qui ne changeras rien à leur sombre avenir) ....Il arrive que parfois des idées se superposent....... à des questions.

                              La première, est :

                              Pourquoi la seule médication, en réponse mondiale à cette

                              « pan-demi— e) », a été,  La vaccination  ?

                              Une course plus ou moins homogène, en gros, à UN type de waxx ( à quelque chose près) ?

                              La gestion Mondiale de ce « virus » qui se répartit différemment selon les pays, fédérés, ou pas, à une certaine « élite financière mondialisée » avec des comportements de « mise en protection de la société » très très proches, dans l’application des soins, et dans la mise en place des contraintes , y compris le durcissement politique.

                              Alors je me dis que, : (Mais, bon cela n’engage que moi « Com-p’loteur pas tenté »

                              Imaginez un très petit groupe d’individus, friqués à ne plus savoir par où les chier, et pris d’une idée « messianique » de rejouer l’Arche de Noé.

                              Mais, en embarquant tous les humains ( à part eux) pour les faire couler corps et bien, en leur donnant comme espoir fallacieux, pour les faire monter dans la nef à sombrer, que leur sauvegarde serait le waxxin posé en fond de cale !

                              Une fois commencé l’inondation du monde par ce virus, quoi de plus simple, que de faire répandre la bonne nouvelle que cette « arche » existe, par tous les sous fifres, en charge de gérer la clientèle humaine, vu qu’ils ont été ....élus par EUX.

                              Peurs ( il a bien fallu en sacrifier quelques unes de vies, bon, des vieux, c’est une p(R)ierre deux coups pour les retraite, les coûts médicaux, l’inutilité, face à un monde à réformer selon l’évangéliste Macrotenfion),

                              Bonnes paroles,( *jamais cela ne seras obligatoire, * parce que nous le valons bien**** Nous sommes en guerre*****)L’art « divinatoire » par le mensonge creux.

                              Applaudissements ( les balcons en tremblent encore, pour ceux qu’on vas , maintenant intuber d’office, après qu’ils se sont crevés à la tache, et laissés se faire crever, pour palier au manque de moyens et de politique sanitaire (ir)responsable.

                              Il est temps d’éliminer les témoins trop parlants !

                              Contraintes, obligations, persécutions....Le plan est tracé, il n’y a qu’a suivre les pointillés, avec une certaine marge d’adaptabilité, mais le point « arche » à l’horizon, doit être atteint «  coute que coute  » ( Tiens ? Cela ne vous rappelle rien ? ).

                              Alors les premiers transports arrivent, à coup de milliards, qui pavent les routes, comme si il en pleuvait, et les « bien heureux » qui ont maintenant un « Pass pour la vie », se sentent pousser, à leur tour des ailes méssié-à-niqué, afin de juger, qui a le droit de «  vivre ou laisser mourir »

                              ( Composez Elysée 007 service AMI VERANT-d’état, titulaire d’un « droit de tuer »)

                              Et même, les chapelles d’expiation se multiplient, avec les faux anges,( déguisés en pompier du feu ..bactérien) la seringue à la place du, crû, si fixe !

                              Avec l’aide des prédicateurs, patentés et rémunérés, surchauffés par les spot light !

                              « Viendez Ms D’ams, Une picouse, une pipe, ou un calin, deux picouses, un bon de réduc chez Roc Eclerc ! »Venez comme vous êtes« , nous avons des anima(lisa)tions pour vos enfants »

                              Mais, mais,....Ce petit groupe de constipés des billets de bRanques, ne se seraient ils pas payés ( via le pognon de diiiingue ) la tête( et les couilles ) de nos dirigeants, tout autant que de la notre (par la peur) ?,

                              Parce que, à voir les réactions actuelles de nos grands timoniers, cela ressemble bien plus à « sauvons les meubles » et « crevez pas tous en même temps, j’ai besoin de personnel pour le déménagement, et remplir les chaloupes ».

                              On sent une certaine constipation naissante chez « ces gens là » même si, de par leur fonction régalienne, eux, c’est au niveau des amygdales que cela bloque .

                              On voit bien que le « gourdin » se dresse, comme pour un pendu en fin de balancement pendulaire.

                              Alors ? Oui ? Non ?, Avons nous TOUS été « baisés » ?

                              Certains plus vite que les autres, soit, mais en finalité, la fable du lièvre et de la tortue, rejouée pour quelques feuilles de billets verts.....

                              Y CROYEZ VOUS ???????


                              • Petite lacune de merd2 du système de vaxxination .

                                Un médecin a le droit de se vacciner lui-même mais le médecin met la dose de vaccin dans les chiottes ( ce geste est honorable mais un peu lâche) puis il se remplie son attestation de vaxxination bénéficiant de tout, sans se pourrir la vie , n’est ce pas m’sieur Macron . .

                                Les personnels soignants et le citoyen lambda n’ont pas cette liberté .


                                • Petite lacune de merd2 du système de vaxxination .

                                  Un médecin a le droit de se vacciner lui-même mais le médecin met la dose de

                                  vaccin dans les chiottes ( ce geste est honorable mais un peu lâche) puis il se

                                  remplie son attestation de vaxxination bénéficiant de tout, sans se pourrir la vie ,

                                  n’est ce pas m’sieur Macron . .

                                  Les personnels soignants et le citoyen lambda n’ont pas cette liberté .



                                  • La Loi Kouchner : la liberté de choix thérapeutique


                                    L’Article L1111-4 du code de la Santé Publique précise
                                    Aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne, et ce consentement peut être retiré à tout moment.
                                    La vaccination étant un acte médical, le patient est en droit de l’accepter ou de le refuser.

                                    • Après les déclarations de Macron sur la vaxxination obligatoire et les menaces sur nos libertés individuelles avec le pass sanitaire ...

                                      Le plus terrifiant , le plus clivant est le silence glaçant de la totalité des partis politiques .

                                      Pas un parti politique ne s’est opposé à Macron .

                                      LR

                                      PCF

                                      PS

                                      EELV

                                      UDI

                                      Agir en semble

                                      LREM

                                      MODEM

                                      RN

                                      LFI

                                      Lutte ouvrière

                                      M R

                                      M D

                                      Debout la France

                                      UPR

                                      Action Française.........etc ,,,

                                      TOUS DES BASTARDS , TOUS DES POURRIS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité