• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Russie ou Israël ? Quel camp choisissez-vous ?

La Russie ou Israël ? Quel camp choisissez-vous ?

Les militants du Parti Communiste Français des années 50-60-70 soutenaient ouvertement Joseph Staline, dont la politique de Capitalisme d'État appuyée sur une armée violente qui terrorisait des parties entières de sa population sur des bases ethniques et raciales n'avait rien à envier au Nazisme. Au moins, ces militants pseudo-communistes pouvaient dire qu'ils ne savaient pas. De plus, il est incontestable que les politiques extérieures des USA à la même époque étaient tout aussi brutales, et que, elles, étaient beaucoup mieux connues du grand public (même si, sur leur propre sol, il est incontestable que le libéralisme économique et politique des USA les rendaient plus "humanistes", c'est à dire plus prompt à laisser le marché plutôt que la police militaire gérer la répression). 
 
On aurait pu espérer que la chute de l'URSS signait à jamais la mort du Bismarckisme, c'est à dire du Capitalisme d'État, et que la révélation de l'horreur absolue du Stalinisme allait définitivement guérir les militants de gauche du soutien à une Nation contre une autre. La bourgeoisie, quel que soit son pays et sa Nation, reste la bourgeoisie. Le Capitalisme, qu'il soit libéral ou étatique, reste le Capitalisme. La bureaucratie, qu'elles soient à la tête des banques ou à la tête de l'État, reste la bureaucratie. 
 
Mais non, en ce début de 21ème siècle, force est de constater que rien n'a changé. Les militants de gauche sont toujours aussi aliénés qu'au siècle précédent. Encore aujourd'hui, quand l'Oligarchie Internationale provoque un Choc, au sens de Mélanie Klein : ceux-ci foncent droit dans le panneau.
 
 
Ainsi, en fonction des pays, des partis, on voit partout des prolétaires en état de choc courir soutenir tel ou tel bourgeois, telle ou telle nation, prendre parti pour tel ou tel camps. Ainsi, on voit des prétendus opposants au "système" prendre parti tour à tour pour :
  • Le Hamas contre Israël
  • L'Iran contre Israël et les USA
  • Les Kurdes contre l'Irak
  • Chavez contre les USA
  • La Russie contre l'Union Européenne
  • L'Ukraine de l'Est contre l'Ukraine de l'Ouest
  • Bassar Al Asad contre les Islamistes
  • La France contre le Mali, la Côte d'Ivoire, le Niger
  • Kadhafi contre les islamistes et la France
  • et j'en passe et des meilleurs...
 
Tout cela serait sympathique donc, s’il s'agissait de matchs de Football dans une coupe du monde. Mais non, il s'agit de guerres impérialistes, qui cachent des questions économiques derrière des questions nationales et culturelles. Ce sont des guerres dans lesquelles des centaines de milliers de prolétaires sont écrasés dans la violence la plus extrême.
 L'imbécile choisi un camps.

Comme dans le livre 1984, nos prolétaires qui prennent parti dans les guerres impérialistes ne se soucient pas de savoir si il y a une quelconque cohérence entre leurs alliances, et l'allié d'un jour peut devenir l'ennemi du lendemain sans même qu'ils ne s'en rendent compte.

« En ce moment, par exemple, en 1984 (Si c’était bien 1984) l’Océania était alliée à l’Estasia et en guerre avec l’Eurasia. Dans aucune émission publique ou privée il n’était admis que les trois puissances avaient été, à une autre époque, groupées différemment. Winston savait fort bien qu’il y avait seulement quatre ans, l’Océania était en guerre avec l’Estasia et alliée à l’Eurasia. Mais ce n’était qu’un renseignement furtif et frauduleux qu’il avait retenu par hasard parce qu’il ne maîtrisait pas suffisamment sa mémoire. Officiellement, le changement de partenaires n’avait jamais eu lieu. L’Océania était en guerre avec l’Eurasia. L’Océania avait, par conséquent, toujours été en guerre avec l’Eurasia. L’ennemi du moment représentait toujours le mal absolu et il s’ensuivait qu’aucune entente passée ou future avec lui n’était possible.  »

George Orwell:1984

Tout le monde retient de 1984 Big Brother, qui est pourtant l'élément le moins important du livre. Son élément principal : c'est que la bourgeoisie maintient en permanence la guerre, un jour contre un pays, le lendemain contre un autre ; et que la base même de l'asservissement, consiste à pousser le prolétariat à prendre parti dans ces guerres, pour un camp ou un autre.

Ainsi, en Europe, on voit des chargements entiers de gauchistes et de prétendus antisystèmes prendre position pour l'Estasia contre l'Eurasia. Comme ils habitent en Eurasia, le fait de prendre parti contre leur propre bloc leur donne l'impression d'être contre le système. Ainsi, en Russie, voit-on des chargements entiers de gauchistes et de prétendus antisystèmes prendre position pour l'Eurasia contre l'Estasia. Comme ils habitent en Estasia, prendre parti contre leur propre bloc leur donne l'impression d'être contre le système. Des deux côtés, ces troupeaux de gauchistes ou de prétendus antisystèmes considèrent l'autre troupeau de gauchistes et d’antisystèmes comme des agents secrets grassement rémunérés par les services secrets de leur bloc. Ainsi, les antisystèmes européens considèrent les antisystèmes russes comme des agents de la CIA ; et les antisystèmes russes voient les antisystèmes européens comme des agents de Poutine. 

 
Remarquons que les milliardaires de l'Estasia et de l'Eurasia se délectent ensemble de ce spectacle, eux qui fréquentent les mêmes bordels de luxes, et qui volent dans les mêmes Jets Privées de paradis terrestres en paradis terrestres. Ces guerres : cela ne les concerne pas. Eux vivent heureux dans l’opulence et la richesse sur le dos de leurs prolétariats respectifs. Eux s’entendent parfaitement bien entre eux, et se réunissent régulièrement dans des hôtels de luxe pour parler de la politique du monde tout en mangeant des mets raffinés. Ils rient de voir leurs prolétaires prendre parti dans leurs guerres impérialistes comme dans leurs compétitions de football, de les voir s’improviser généraux et spécialistes en géopolitique comme de s’improviser entraineurs et sélectionneurs.   
 
 
Comment peut-on en arriver à un tel niveau de crétinisme ? Le niveau intellectuel des êtres humains est certes extrêmement faible, leur capacité de calcul ridicule, leurs empans mnésique et perceptif pitoyables, leur espérance de vie risible ; mais tout de même, on ne peut qu’être étonné par leur capacité à toujours se précipiter dans le crétinisme le plus complet...
 
Quoi qu'il en soit, comme dans 1984, l'incohérence de la prise de position de ces prétendus antisystèmes ne semble pas leur poser de problème. Parmi ces incohérences, nous pourrions en lister deux, qui sont particulièrement absurdes, et parfaitement représentatives de l'état avancé d'aliénation du prolétariat français  :
  • Le soutient de « l'extrême gauche » française à l'extrême droite nationaliste palestinienne : le Hamas. Le Hamas associe pourtant l'extrême gauche au complot juif, et dans sa charte, il écrit noir sur blanc que les révolutions françaises et russes étaient le fruit du Complot Juif. Le Hamas est anti-communiste, antisocialiste. Une bonne partie de ces mêmes gauchistes soutiennent Poutine, qui lui, n'hésite pas à écraser manu-militari les « bobos gauchistes » dans son propre pays.

 

  • Le soutient des pro-palestiniens à Poutine : de nombreux militants, de gauche comme de droite, qui soutiennent l'extrême droite nationaliste Palestinienne, et honnissent l'extrême droite nationaliste israélienne, soutiennent Vladimir Poutine, c'est à dire l'extrême droite nationaliste Russe. Or, malheureusement pour eux, Poutine prend lui position pour Israël, contre les palestiniens.

 

Le spectacle désolant de cette masse d'imbéciles qui prend parti dans les guerres impérialistes comme si il s'agissait de match de football est absolument affligeant. On peut espérer que l'augmentation des capacités intellectuelles des êtres humains dans les siècles à venir permettra de corriger ce problème.
 
Quoi qu'il en soit, pour ceux qui sont étonnés par la prise de position pro-israélienne de Poutine, rappelons-leur qu'elle est, elle, très logique. Poutine, comme Israël, comme les USA, utilise le terrorisme islamiste pour maintenir sa population dans un état de choc permanent. Comme Israël, Poutine utilise un petit territoire musulman, censé regorger de terroristes potentiels, pour focaliser toutes les haines. De la même manière que la bourgeoisie Israélienne bombarde régulièrement la bande de Gaza pour motiver les palestiniens à commettre des actes de terrorisme, et ainsi à maintenir le patriotisme en Israël ; Poutine, lui aussi, bombarde régulièrement la Tchétchénie et y commet les pires horreurs pour les encourager à commettre des attentats. On remarquera que quand cela ne suffit pas, il commet lui-même ces attentats et les attribuent à l'ennemi Tchétchène.
 
 
Bref, notre monde commence à ressembler de plus en plus à 1984. Le monde se divise en quelques grands blocs. Ces blocs se font régulièrement la guerre, un jour l'un avec l'autre, le lendemain l'un contre l'autre. Tous utilisent des petits groupes de populations qu'ils oppriment et brutalisent avec la plus grande violence pour les pousser au terrorisme, de manière à maintenir leurs populations respectives dans un état de choc, et à les forcer à prendre parti pour un camp ou un autre :
 
« Comment ne peux-tu pas prendre parti contre Israël : ne vois-tu la barbarie extrême avec laquelle ils écrasent le peuple Palestinien ? »
 
« Comment ne peux-tu pas prendre parti contre la Russie : ne vois-tu la barbarie extrême avec laquelle ils écrasent le peuple Tchétchène ? »
 
« Comment ne peux-tu pas prendre parti contre les USA : ne vois-tu pas la barbarie extrême avec laquelle ils écrasent le peuple Irakien ? »
 

Ce que je vois, ce n'est ni Israël, ni la Russie, ni les USA ; ni l'Estasia, ni l'Eurasia, ni l'Océania. Ce que je vois, c'est la bourgeoisie. Je sais qu'elle n'a ni patrie, ni nation. Je sais que nous devons la renverser pour mettre fin à cette horreur généralisée qui règne sur terre. Ce que je sais, c'est que nous ne pouvons la renverser uniquement et seulement qu’en abolissant la propriété privée des moyens de production, c'est à dire en renversant l'État, en abolissant le Salariat, en collectivisant les multinationales, en remplaçant le suffrage censitaire des actionnaires par le suffrage universel direct mondial. Pour accomplir une telle tâche, qui est titanesque, il est nécessaire que tous les peuples du monde s'unissent, pour partout, en tout endroit, simultanément, renverser l'Oligarchie Internationale, et instaurer une démocratie directe mondiale.

 

« PROLÉTAIRES EURASIENS, ESTASIENS, OCÉANIENS : UNISSEZ VOUS ! »
« PROLÉTAIRES DE TOUS LES PAYS : UNISSEZ-VOUS ! »
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (111 votes)




Réagissez à l'article

178 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 21 juillet 2014 13:04

    Je choisis la FRANCE avec des frontières pour dénoncer les assassins qui tuent le peuple Palestinien..Je choisis la FRANCE pour dénoncer les collabos qui installent des nazis en Ukraine..Je choisis le FRANCE pour que mon pays redevienne un pays de liberté en chassant du pouvoir la mafia qui s’y trouve !


    • Aristoto Aristoto 21 juillet 2014 13:14

      C kui/koi La ’France’ ?


    • lsga lsga 21 juillet 2014 14:08

      comme vous n’avez pas lu l’article, je vous remet la phrase qui s’adresse à vous :

       
      « Le spectacle désolant de cette masse d’imbéciles qui prend parti dans les guerres impérialistes comme si il s’agissait de match de football est absolument affligeant.  »

    • Jimmy 21 juillet 2014 13:12

      Article d’un troll de l’union européenne qui permet au moins de comprendre ce qui préoccupe cette dernière actuellement. A savoir : contrebalancer l’excellente opinion qu’ont les peuples européens de Vladimir Poutine ce qui va à l’encontre de l’agenda de leurs maîtres américains. Ceux-ci en effet désirent enfoncer un coin entre la Russie et l’Europe pour affaiblir la Russie qu’ils détestent et commercer exclusivement, à leur avantage, avec l’Europe au sein du traité en négociation actuellement.


      • lsga lsga 21 juillet 2014 16:55

        mais as tu lu l’article au moins ? 

         


      • Jimmy 21 juillet 2014 17:05

        j’ai regardé les images et leurs commentaires cela ne suffit pas ?


      • lsga lsga 21 juillet 2014 18:32
        c incroyable le nombre de gens qui commentent les articles sans les lire : LIS.
         


      • Jimmy 21 juillet 2014 20:01

        OK j’ai lu
        abandonnez votre opinion anti-système et militez pour une hypothétique révolution internationale
        c’est à dire : ne vous préoccupez pas de l’alignement de votre gouvernement avec les intérêts américains au détriments des nôtres
        ne vous préoccupez pas des atteintes à la liberté d’expression
        ne vous indignez pas du massacre du peuple palestinien
        ignorez les guerres proxies que les USA mènent un partout dans le monde
        on règlera tout ça d’un seul coup lors de la grande révolution prolétarienne
        cela sert tellement bien les intérêts américano-sionistes que j’ai cet horrible soupçon


      • lsga lsga 22 juillet 2014 00:03
        non, vous n’avez pas compris.

        Les conflits militaires entre les USA, la Russie, l’Europe, Israël, la Palestine, la Chine, le Brésil... Bref, entre toutes les puissances impérialistes, sont des conflits factices, ayant pour principal objectif de conforter le pouvoir de l’Oligarchie dans chacun de ces pays.

        La Première Guerre Mondiale en est l’exemple paradigmatique. 

        Il n’y a aucun conflit entre l’Oligarchie Russe et l’Oligarchie US. Il y a de la concurrence, certes, nous sommes dans le Capitalisme. Mais les guerres, c’est avant tout leur dernier ressort contre les crises, contre les peuples. Une simple partie d’échec entre bon camarades oligarques, qui leur permet au passage de s’épouiller des conflits sociaux. 

      • Jimmy 22 juillet 2014 11:12

        pour ce qui est de la première guerre mondiale j’ai moi aussi des doutes
        mais les conflits actuels ne sont pas factices, ils illustrent la volonté hégémonique de l’otan contre le reste du monde et le but de ton article est de mettre le flou dans tout cela, tu l’as écrit avec talent mais le mensonge, même le plus habile, ne peut rien contre la vérité en pleine lumière
        pour comprendre les enjeux la meilleure source est sans doute le site voltairenet : http://www.voltairenet.org/


      • lsga lsga 22 juillet 2014 11:37

        Non, mon article met les choses aux claires.


        L’Oligarchie Russe a les mêmes intérêts que l’Oligarchie US. Ils se mettent d’accord pour déclencher des conflits militaires entre eux, et ainsi cacher leur incapacité respective à contrer la crise économique. Au passage, ils s’épouillent de leurs conflits sociaux.
         
        Avec Internet, le risque que les gens se renseignent était très élevé. Heureusement, l’Oligarchie Mondiale a trouvé la parade : les militants « antisystème » RUsse vont boire la propagande occidentale, et les militants « antisystèmes » Occidentaux vont lire la propagande Russe. 

        Le réseau Voltaire se contente de relayer la propagande Russe. Leurs articles sont des copiés/collés de ce que tu trouveras sur Russia Today.
         
        Vous parles de « NOM » a longueur de journée, vous faites tout le temps référence à 1984, et vous êtes pourtant incapables de comprendre que les conflits mondiaux sont factices, qu’il n’y a pas d’opposition entre les oligarques, et que mêmes les forces « antisystèmes » sont contaminés par l’Oligarchie. Hey : relis 1984. 

        Seule l’opposition systématique à toutes les oligarchies, sans exception, est capable de faire tomber ce que vous appelez le « NOM », et qui est simplement le Capitalisme. Seul une union mondiale des « peuples » peut y arriver. 

      • Xenozoid Xenozoid 22 juillet 2014 11:58

        @Isga« Seul une union mondiale des « peuples » peut y arriver. »

        Et c’est en traitant tout le monde de crétins que tu penses y arriver ?...Sérieusement,tu es sure que c’est la bonne méthode ?


      • mmbbb 22 juillet 2014 22:18

        dans ce medias il y a des intervenants enfermes dans des ideologies d’un autre age Y a t il des syndicats unis en Europe Non ? Par ailleurs ces donneurs de lecons sont souvent des petits bourgeois dont l’arrogance et la condescendance decrebilisent leurs propos Melechon se retire de la vie politique et l’exemple de la defaite du discours traditionnel politique de la gauche Les prolos preferent le FN Il y a en effet un probleme de comprehension du message politique ou du moins les prolos sentent intuitivement que Melenchon Besancenot sont des bourgeois en dehors de leur realite sociale


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 juillet 2014 22:13

        Quand vous accordez votre clientèle a une entreprise dont les profits contribuent à financer les bombes qui tuent les enfants de Gaza, vous êtes complice d’un crime contre l’humanité. Diffusez ce message.


        Pierre JC Allard


      • amiaplacidus amiaplacidus 21 juillet 2014 13:23

        Si l’avenir c’est la « cohérence » et la « logique » de l’auteur, alors on est mal parti !


        • Rounga Rounga 21 juillet 2014 13:31

          Bon, l’article est pas mal. Effectivement c’est stupide de prendre un parti pour. Mais ça n’empêche pas de prendre aussi parti contre, en se souvenant que les ennemis de mes ennemis ne sont pas forcément mes amis.

          Mais je rebondis là-dessus :

          Le niveau intellectuel des êtres humains est certes extrêmement faible, leur capacité de calcul ridicule, leurs empans mnésique et perceptif pitoyables

          La question est : par rapport à quoi ? Quel point de comparaison avez-vous pour décréter le niveau intellectuel des êtres humains « extrêmement faible » ? C’est pourtant le niveau le plus élevé qu’on ait constaté dans le règne animal...Ou alors partez-vous d’une échelle absolue d’intelligence ?

          • Rounga Rounga 21 juillet 2014 13:52

            En fait je n’avais lu que jusqu’à la phrase citée. Ensuite c’est l’antienne périmée de l’union internationale des prolétaires, qui n’arrivera jamais. 


          • lsga lsga 21 juillet 2014 14:02

            dans l’absolu.


            75 d’espérance de vie : c’est risible. On meurt en étant enfant. Comment voulez-vous atteindre la « sagesse » en un temps aussi court ? ce n’est pas possible. 400 ou 500 ans d’espérance de vie serait un strict minimum pour avoir le temps d’apprendre convenablement les bases des différentes sciences, et faire le tour de ses différentes passions/désirs etc. La vérité, c’est que la crise d’adolescence finit vers les 150-200 ans. A 80 ans, personne n’est vraiment lassé de la vie (de la vieillesse oui, mais pas de la vie). Pour être blasé de la vie, et donc atteindre un certain niveau de tranquillité et de stabilité cognitive, il faut des siècles. 
             
            Un empan mnésique de cinq + ou - 2 : c du foutage de gueule ! Comment voulez-vous résoudre des théorèmes complexes dans des conditions pareilles ? Les étudiants de mathématiques se gavent avec de produits dopants. Moi qui prenait du Ginko, je peux vous le dire : dès que votre empan mnésique augmente un peu, et que vous arrivez à rajouter une ou deux retenues de plus : hop ! on comprend tout de suite beaucoup mieux. 

            Tant qu’à l’intelligence en général, tout ceux qui ont un peu plus de 150 de QI (et qui représenteront la norme, la moyenne, voir les sous-doués d’ici un siècle ou deux) vous le diront : c’est affreux d’être entourés par des attardés mentaux. 
             
            A cela, ajoutez que les êtres humains n’ont pas d’unité psychique assurée au niveau biologique, c’est à dire que leur « conscience d’eux-mêmes » dépend entièrement de leur travail « spirituel » et donc de leur bon vouloir, et c’est le ponpon. 
             
            On vit sur une planète de crétins, immatures, qui meurent à l’état de larve, ultra violents, totalement stupides, et parfaitement schizophrènes. L’immense majorité d’entre-eux fonctionnent sur la base de collections de réflexes : ce sont des pantins, des robots, qui ne maîtrisent ni leur corps, ni leurs affects, ni leur intellect. 
             
            Construire une civilisation avec cette bande de clowns sanguinaires n’est vraiment pas de la tarte.

          • Rounga Rounga 21 juillet 2014 14:10

            Qu’on vive 75, 500 ou 10 000 ans, ça nous paraîtra toujours trop court. La sagesse n’est pas une question de temps, ni de puissance mentale.


          • lsga lsga 21 juillet 2014 14:15

            oui oui, micromegas & co.


            75 ans ce n’est pas trop court. C’est BEAUCOUP trop court. 400 ans, c’est un minimum. Grâce à Google, Larry Page, et les nanotechs, on y sera peut-être avant la fin du siècle. 

          • Hermes Hermes 21 juillet 2014 14:20

            Isga,

            vous avez bien synthétisé la situation : avec la durée de vie actuelle, un travail sérieux est indispensable. Mais il y a (au moins) deux jokers c’est :

            1- que cela signifie qu’il est possible de s’en rendre compte, et si on a la volonté, de le faire
            2- que la compréhension n’est pas réalisée par l’intellect (qui adore en ramasser les miettes, la complexifier, et la théoriser), mais surtout par uns synthèse émotionnelle, qui survient quand le travail a permis de « voir » (par rassemblement d’une unité psychique tranquille).

            Le comportement alors se restructure. On se rend compte de sa propre responsabilité, et on l"assume, sans attendre les milliards d’autres, car on découvre alors que le seul moyen de libérer les autres, c’est de se libérer soi-même de ses contradictions et de sa souffrance. Et peu importe si une vie ne suffit pas smiley

            Bon courage.


          • Rounga Rounga 21 juillet 2014 14:24

            Mais en fait t’es un angoissé, Isga. Pas trop dégoûté de n’avoir pas plus que quelques décennies à vivre, tout au plus ? T’as pas de bol de ne pas être né dans le futur, quand même. Mais est-ce qu’au siècle prochain, la science pourra empêcher qu’une tuile se détache d’un toit pour aller fracasser par surprise le crâne d’un tranquille piéton ? Parce que tant qu’à vivre jusqu’à 400 ans, il faudrait avoir quelques garanties, et ne pas risquer de mourir d’une minute à l’autre, comme c’est le cas en ce moment même. Ça gâcherait tout.


          • Alex Alex 21 juillet 2014 15:53

            Si l’homme ne dépasse pas 120 ans, c’est la faute à D.ieu. Dans un article, je rappelais que le très “important” Flavius Josèphe écrivait : « c’est pour leur vertu et pour faciliter leurs recherches dans l’astronomie et la géométrie, inventées par eux, que Dieu leur accordait cette longévité ; ils n’auraient rien pu prédire avec certitude s’ils n’avaient vécu 600 ans. »
            Et D.ieu s’est fâché smiley
            Reste plus qu’à lui obéir pieusement.


          • Ariane54 Ariane54 27 juillet 2014 17:59

            Une petite histoire pour détendre l’atmosphère :
            Dieu créa le monde puis il distribua la longévité.
            Lorsqu’il arriva à l’homme, il ne lui restait que 25 ans.
            L’homme s’insurgea et dit : Dieu, tu me donnes l’intelligence, tu me crées à ton image et tu ne me donnes que 25 ans. Mais que veux-tu que je puisse faire en si peu de temps ?
            Dieu réfléchit et lui dit : Tu as raison, l’homme... je t’ai créé intelligent. Alors utilise ton intelligence pour convaincre tes frères les animaux de te céder une partie de leur longévité.
            Alors l’homme alla trouver le cheval qui, déjà conquis par l’homme accepta de lui donner 25 ans.
            Puis il alla trouver le chien qui, déjà totalement dévoué à l’homme lui offrit volontiers 25 ans.
            Puis il alla trouver le singe qui, lui n’était pas très chaud pour lui donner quoi que ce soi (il avait un peu de l’égoïsme de l’homme dans ses gènes). Toutefois, face aux promesses des autres, il ne put faire autrement que de lui céder 25 ans.
            Fort de ces promesses, l’homme retourna vers Dieu qui lui dit :
            Très bien, l’homme : la première tranche de 25 ans tu vivras comme un homme, la deuxième, tu travailleras comme un chien, la troisième, quant à la quatrième, tu ressembleras tellement au singe que tout le monde rira de toi.

            Assez revanchard, Dieu, non ?


          • kalachnikov lermontov 21 juillet 2014 13:52

            @ Isga

            Mon dieu, quelle démagogie ! J’adore ta façon de communiquer par l’image.

            Bon, je ne vais pas t’embêter aujourd’hui, cela étant, aussi n’en dirais-je guère plus. Bon après-midi, mon cadet.


            • Dwaabala Dwaabala 21 juillet 2014 13:55

              Si l’humanité est à ce point constituée d’imbéciles, le jour où tous les peuples du monde s’unissent, pour partout, en tout endroit, simultanément, renverser l’Oligarchie Internationale, et instaurer une démocratie directe mondiale ne viendra que lorsqu’ils auront lu l’auteur.


              • Hermes Hermes 21 juillet 2014 13:59

                Bonjour Isga,

                 croire qu’il y a d’un côté les bons, de l’autre les méchants est certes simpliste, et de nos jours bien peu s’y hasardent. Il faut une petite dose de courage ! Mais croire qu’il y a d’un côté le Peuple, de l’autre les Oligarques relève d’un même manichéisme.
                 L’opinion que l’on a du monde n’est que la projection des contradictions de notre monde intérieur, et la violence qui s’y exerce - qu’elle soit militaire, économique, financière, religieuse, politique, raciale, moraliste, générationnelle, familiale, sexuelle, informationnelle, environnementale, etc. - cette violence est la projection des cauchemars qui se déroulent dans le psychisme de chacun endormi par ses contradictions.
                 Dire qu’une des facettes d’interprétation de cette violence est la clé, c’est juste affirmer que sa propre projection est la meilleure, et par la négation totale des autres facettes, projeter sa propre violence.
                 A mons sens, aucune facette n’englobera jamais les autres en les niant, car ce n’est pas en bétonnant son propre filtre sur la réalité, qu’on arrivera à percevoir la réalité dans sa globalité (intérieure/extérieure).
                 Là ou on se rejoint néammoins (derrière tout ce décorum marxiste), c’est dans la compréhension de l’inutilité totale des guerres dans une optique de progrès humain.

                Bonne journée.


                • Hermes Hermes 21 juillet 2014 14:08

                  Je corrige la première phase :

                  remplacer « bien peu s’y hasardent » par « bien peu se hasardent à le dénoncer »

                  Merci.


                • lsga lsga 21 juillet 2014 14:14

                  D’un côté le prolétariat, de l’autre, la bourgeoisie.

                  Les 99%, et les 1%.
                   
                  Le manichéisme n’est ni bon, ni mauvais  : voilà ce que dit celui qui véritablement n’est pas manichéiste.

                • Hermes Hermes 21 juillet 2014 14:21

                  Certes, il est juste le reflet d’un des points de vue.... smiley


                • La râleuse La râleuse 21 juillet 2014 15:38

                  Bonjour Isga,


                  Voilà bien, selon moi, l’article le plus intelligent qui soit écrit concernant non seulement le cas spécifique du conflit israélo-palestinien mais qui englobe les autres conflits donnés en exemple.

                  Le seul point de désaccord où je me vois avec vous, c’est quand vous évoquez « la bourgeoisie » comme étant le mal à combattre. 

                  La bourgeoisie est une bien petite « plaie » s’agissant de malfaisance. Les nuisibles ne sont même pas les petits capitalistes mais les grands capitalistes qui tiennent les dirigeants politiques sous leur coupe et sont les véritables responsables des guerres. 

                  Quant à « 1984 » que vous citez, je crois que ce n’est plus une fiction depuis déjà quelques années.


                  Cordialement,


                  • Gnostic GNOSTIC 21 juillet 2014 15:40


                    BRAVO lsga

                    J’ai lu l’article en entier et j’approuve à 90%

                    Je vous prenais pour un coco borné mais au contraire vous êtes un coco hors normes et clairvoyant

                    Note : les 10% manquants sont à propos des mots bourgeoisie et prolétariat, termes ringuards, trop vagues et attrape tout.
                    Mon toubib vit très bien, c’est un bourgeois mais surement pas un oligarque

                    Quant à espérer que les masses deviennent moins CONS, je crois que vous fabulez.

                    Au contraire tout est fait et étudié pour rendre le peuple le plus con possible (merdias, éducation etc)

                    AINSI SOIT-IL


                    • amiaplacidus amiaplacidus 21 juillet 2014 16:09

                      "Je vous prenais pour un coco borné mais au contraire vous êtes un coco hors normes et clairvoyant".

                      Et moi qui le prenait pour un mec d’extrême-droite !

                      Il est vrai que la confusion des idées dans l’article est telle qu’une chatte n’y retrouverait pas ses petits.


                    • lsga lsga 21 juillet 2014 16:54

                      Votre toubib n’est pas un bourgeois. Les bourgeois sont ceux qui possèdent l’appareil de production. 


                    • amiaplacidus amiaplacidus 21 juillet 2014 17:16

                      Un exemple parfait de la confusion de l’auteur.

                      Un toubib en libéral n’est-il pas propriétaire des instruments qu’il utilise ?

                      Cela dit, en bonne analyse marxiste, un toubib est un petit-bourgeois, c’est-à-dire qu’il possède ses propres moyens de production, mais il n’emploie pas, ou peu, de prolétaire.
                      A contrario, un ingénieur, travaillant dans une entreprise est un prolétaire, il ne possède pas ses moyens de production, pire même, les inventions qu’il fait ne lui appartiennent pas, elle sont à l’entreprise, même celles qu’il pourrait faire en dehors de son temps de travail si elles concernent son domaine de travail. C’est typiquement un prolétaire, même s’il se ressent et se comporte comme un bourgeois. C’est un prolétaire aliéné, qui n’a pas de conscience de classe.

                      Voilà, j’espère vous avoir instruit en matière de marxisme.


                    • lsga lsga 21 juillet 2014 18:33

                      un toubib ? libéral ? Looooool


                      ils n’en ont que le nom. Ce sont des fonctionnaires payés par la sécurité sociale. 

                    • La râleuse La râleuse 21 juillet 2014 15:41

                      Bonjour Isga,


                      Voilà bien, selon moi, l’article le plus intelligent qui soit écrit concernant non seulement le cas spécifique du conflit israélo-palestinien mais qui englobe les autres conflits donnés en exemple.

                      Le seul point de désaccord où je me vois avec vous, c’est quand vous évoquez « la bourgeoisie » comme étant le mal à combattre. 

                      La bourgeoisie est une bien petite « plaie » s’agissant de malfaisance. Les nuisibles ne sont même pas les petits capitalistes mais les grands capitalistes qui tiennent les dirigeants politiques sous leur coupe et sont les véritables responsables des guerres. 

                      Quant à « 1984 » que vous citez, je crois que ce n’est plus une fiction depuis déjà quelques années.


                      Cordialement,


                      • Valas Valas 21 juillet 2014 15:57

                        Article de propagande contenant beaucoup de mensonges avec un titre binaire alors que la géopolitique actuelle est tellement plus complexe...
                        Les raccourcis du genre Poutine copain avec Israël ou Poutine le méchant qui tue des Tchétchènes sont erronés, je connais très bien ces sujets, et cela décrédibilise ce papier.
                        Il est vraiment dommage d’avoir autant de connaissance et en faire une salade frisée trop vinaigrée.


                        • lsga lsga 21 juillet 2014 16:53

                          tu as lu l’article au moins ? 


                        • Montagnais Montagnais 21 juillet 2014 16:00

                          Bravo Isga
                          .

                          On savait depuis tout le temps que vous pensiez très-justement et très-intelligemment
                          .

                          D’accord avec Râleuse ! Voilà bien, selon moi, l’article le plus intelligent qui soit écrit
                          .

                          D’accord aussi avec Gnostic : "Quant à espérer que les masses deviennent moins CONS, je crois que vous fabulez. « 
                          .

                          Après avoir désigné les »organisateurs", faudrait continuer en traitant la question de son immense arsenal de moyens
                          .

                          Ave

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

lsga

lsga
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès