• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La « Saga » du Covid-19 4ème partie : Les Jeux olympiques militaires (...)

La « Saga » du Covid-19 4ème partie : Les Jeux olympiques militaires d’été de Wuhan (Octobre 2019) et L’évènement 201 (“Event 201”)

La "Saga" du Covid-19 4ème partie : Les Jeux olympiques militaires d’été de Wuhan (Octobre 2019) et L’évènement 201 (“Event 201”)

Au début de la pandémie du Covid-19, il a été beaucoup question de l’annulation des Jeux Olympiques de Tokyo qui étaient prévus à l’été 2020. Il est évident que réunir des millions de personnes du monde entier, athlètes et spectateurs dans des stades dans un contexte d’épidémie est une recette pour un désastre.

Les jeux mondiaux militaires sont un évènement qui existe depuis 1995 et a lieu tous les 4 ans. L’édition 2019, la 7ème, a eu lieu en Chine, à Wuhan, entre le 18 et 27 Octobre 2019, et ont commencé par une cérémonie d’ouverture le soir du 18 Octobre 2019 réunissant les délégations militaires de 110 pays (9000 sportifs, tous des militaires, et leur délégation). Le président chinois, et le pays hôte, la Chine, avait mis le paquet côté budget. La cérémonie peut être vu sur Youtube.

Lors de cette édition à la surprise générale et en comparaison des éditions précédentes, la performance de la délégation américain fut assez mauvaise : pas de médaille d’or, des résultats derrière ceux de pays comme la Corée du Nord, où bien le Bahreïn, comme l’a noté la presse chinoise. 

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois a d’ailleurs accusé les Etats-Unis dans une guerre des mots d’avoir importé le virus avec les athlètes des JOs militaire dès le début de la crise du Covid-19.

Pendant que se déroulait la cérémonie d’ouverture des jeux militaires de Wuhan le soir du 18 Octobre 2019 en Chine, se tenait exactement en même temps (avec le décalage horaire), à New York un autre évènement, bien entendu, n’ayant a priori rien à voir : l’évènement 201 (’“Event 201”) (Vendredi 18 Octobre 2019, de 8:45AM à 12:30PM à Pierre Hotel de New York, page officielle en anglais : https://www.centerforhealthsecurity.org/event201/scenario.html) : une étude sur une simulation de pandémie organisée par le World Economic Forum (WEF Davos), la Fondation Bill & Melinda Gates, et l’institut John Hopkins (Bloomberg school of public health).

Il faut lire les détails du scénario sur la page officielle. La liste des points communs avec la pandémie actuelle est longue : coronavirus, transmission par chauve souris à des porcs, des contaminés sans symptômes au début. Il y a des différence aussi bien sûr (point de départ en Amérique du Sud, un nombre de morts estimé à 65 millions)

Devant le questionnement d’un grand nombre de personnes sur cette simulation et ses coincidences, les organisateurs ont même été obligé de faire un communiqué confirmant qu’il ne s’était pas agi d’un exercice de prédiction en rapport avec l’actuel nCov-2019…..

De nombreuses vidéos officielles de cet “évènement” sont à la disposition de tout le monde sur Youtube….On y voit la couverture des aspects médicaux, voyage, économiques et financiers tous discutés en cette belle matinée du 18 Octobre 2020 à New York.

Le message de conclusion de l’exercice prononcé en ce jour d’Octobre est particulièrement prophétique. Quelles actions ont été prises ? était-il déjà trop tard de toutes façons ? En tout cas la date et les organisateurs sont particulièrement “notables”

Liste des participants a l’Event 201 https://www.weforum.org/press/2019/10/live-simulation-exercise-to-prepare-public-and-private-leaders-for-pandemic-response/

On y remarquera le directeur du CDC chinois... Que s'est-il passe dans sa tête ce jour-là ? A-t-il repensé à cette "simulation" au mois de Décembre et Janvier, et lui qui ratait la cérémonie d'ouverture des JOs militaires de Wuhan qui se déroulait en même temps.

Une tentative de "rétro-pedalage" en Mars 2020 par le WEF : https://www.youtube.com/watch?v=0-FQbhkWYuY (voire la section commentaires)

Conclusion / Résumé de la 4ème partie : Alors que s’ouvrait les Jeux Olympiques militaires par une cérémonie d’ouverture avec 110 pays à Wuhan, en Chine, futur épicentre “officiel” de l’épidémie de Coronavirus, se déroulait exactement au même moment à New York un exercice de simulation de pandémie de Coronavirus organisé par la Fondation Bill & Melinda Gates, le WEF, et le Centre John Hopkins. Une sorte de hasard tout à fait incroyable.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • phan 8 mai 2020 11:19
    Nous avons également infecté des citoyens japonais en septembre 2019, à Hawaï, des personnes qui n’étaient jamais allées en Chine, ces infections se produisant sur le sol américain bien avant l’épidémie de Wuhan, mais seulement peu de temps après la fermeture de Fort Detrick.
    Ensuite, sur les réseaux sociaux chinois, un autre article est apparu, conscient de ce qui précède mais présentant plus de détails. Il a déclaré en partie que cinq athlètes « étrangers » ou autres membres du personnel en visite à Wuhan pour les Jeux militaires mondiaux (18-27 octobre 2019) ont été hospitalisés à Wuhan pour une infection indéterminée.

    « Après ces jeux mondiaux militaires, on est tous tombés malades » a révélé la ligérienne (Elodie Clouvel). « Valentin a loupé trois jours d’entraînement. Moi, j’ai été malade aussi. J’avais une grosse conjonctivite... J’ai eu des trucs que je n’avais pas eus avant. On ne s’est pas plus inquiétés que ça parce qu’on n’en parlait pas encore », a poursuivi la jeune femme. « Il y a beaucoup d’athlètes des Jeux mondiaux militaires qui ont été très malades. On a eu un contact avec le médecin militaire récemment qui nous a dit : je pense que vous l’avez eu parce qu’il y a beaucoup de gens de cette délégation qui ont été malades. »

    Le journaliste Lionel Astruc a enquêté sur la fondation de l’ex-patron de Microsoft, Bill Gates, l’un des hommes les plus riches de la planète. Avec un budget annuel de près de 5 milliards de dollars, et sous prétexte de lutter contre les inégalités, la fondation Gates nourrirait un système destructeur


    • Fabien Bloom Fabien Bloom 8 mai 2020 21:38

      @phan Merci pour ce partage. C’est pour recevoir ce type d’information que ces articles sont écrits. Pour passager quelques vérités peu connues et utiles, perdues dans la masse. Merci encore.


    • chapoutier 8 mai 2020 13:12

      je voudrai ajouter que l’ été 2019 il y a eu une épidémie de maladies pulmonaires aux zétasunis, elle attribuée à la cigarette électronique.

      je pense qu’il faut reconsidérer la responsabilité de la cigarette electronique


      • sls0 sls0 8 mai 2020 14:22

        La chauve souris a un système immunitaire au top et est étudié pour trouver le médicament du siècle.

        Avec son système immunitaire elle peut être un réservoir sans problème.

        Du coup on risque de la voir dans pas mal de scénarios.

        En statistique on vous rabache toujours qu’une corrélation n’est pas une cause. Il y a corrélation entre la vente de crème solaire et le cancer de la peau, ce n’est pas la crème qui est la cause du cancer, on oublie le facteur de confusion qu’est le soleil.

        Depuis 2003 c’est deux fois qu’un covid nous a fait chaud au fesses, ce n’est pas anormal qu’on prenne un covid pour faire un scénario.

        Les USA sur ces crashs tests ne sont pas bons en général, que ça se fasse chez eux ça se comprend.   

        En 2003 il y avait 2 fois moins de passagers dans les avions, une chance avec le SRAS. Si un paramètre change fortement comme l’avion il faut re-tester ou testé si ça ne s’est jamais fait.

        Les pays qui ont bien réagit sont ceux qui s’étaient bien préparé. En général les rênes du pays sont données à une cellule qui s’est fortement préparé.

        Une épidémie c’est de l’exponentiel, le cloisonnement habituel empêche la réaction rapide. En Belgique Maggy Deblock la ministre de la santé imcompétente et ultra-libérale a 8 autres collègues ministres de la santé, ça explique pas mal les dégâts.

        Un tel test en France aurait peut être mis en lumière le manque d’équipement.

        On fait faire des tests plusieurs fois par an dans les centrales nucléaires pour trouver des failles dans l’organisation et les moyens, ça serait pas trop idiot d’étendre à d’autres endroits stratégiques. 

        Les résultats des tests et les manquements décelés sont écrits et remonté, difficile pour l’autorité de dire je ne savait pas.

        Pas très friands pour ces tests les autorités pour ces tests qui les impliquent. Bill Gates a les moyens médiatiques et pécuniers pour les déclencher, pas étonnant de voir sa tronche.

        Avec un R0 de 2,6 une personne malade aura fait 4455 disciples au bout de 20 jours. Ils faut des gens qui connaissent et qui réagissent très vite. Les tests démontre qu’on est des manches.


        • tobor tobor 9 mai 2020 00:52

          @sls0
          En plus, la Chine a tellement la réputation d’être un berceau à épidémies de ce type, avec son labo P4 dédié aux coronavirus (merci la France), qui penserait que ça puisse venir d’ailleurs ? Ça rappelle l’Irak, l’occident est venu lui construire une centrale nucléaire avec de l’argent prêté, puis l’ont accusé d’être super-dangereux avec sa centrale, armes de destruction massive pour justifier la guerre.

          Bill Gates jubile à chaque interview, c’est son heure, son projeeêÊêeet !


        • velosolex velosolex 8 mai 2020 19:09

          C’est pas les américains qui bouffent des pangolins, et les mettent en vente, avec les chauve souris dans des marchés à ciel ouvert à Wuhan. 

          Les chinois ont pourtant ratifié la charte des animaux protégés et interdits de traffic, mais s’en battent l’œil encore une fois, malgré les précédentes pandémies..

          Ce fait indiscutable, criminel, permet de mettre en accusation la chine, au delà des spéculations gratuites autour du labo de Wihan, très défectueux, prenant ses aises avec la sécurité, mais très difficile à mettre en cause, du fait de l’impossibilité d’enquêter. 

          Comme la chine maintenant à moins de pangolins, ils les importent d’Afrique. Voilà la pandémie de la catastrophe qui ajoute ses wagons les uns aux autres

          La chine se fout donc de notre gueule, n’a pas fermé ses frontières, quand la contagion inter humaine était évidente.

          Seul Taïwan, au courant des manipulations de son voisin, pour les raisons qu’on connait, a fermé ses frontières, et a résolu très vite tout risque. Les autres pays se fiant à L’OMS, un organisme aux ordres de la chine, qui curiosité, a réussi à évincer Taïwan.... 

          Résumé

          -La chine s’est moquée de ses engagement, et a pris le risque d’une nouvelle pandémie, avec la vente toujours actuelle des pangolins sur ses marchés.

          -Entre ventiler l’alerte, et ventiler le virus, devinez ce que la chine a fait… ?

          -C’est ainsi qu’au lieu d’être victime d’une pandémie, on inverse la dynamique, et qu’on parvient à être vainqueur, en laminant les économies des autres pays


          • sls0 sls0 8 mai 2020 19:45

            @velosolex
            Ce commentaire c’est de vous ou la CIA a écrit le brouillon ?


          • velosolex velosolex 8 mai 2020 20:43

            @sls0
            Trump ne dit souvent que des conneries, mais le jour où la terre est ronde, je ne pousse pas la connerie à dire qu’elle est plate. 
            Je peux vous demander aussi le nom de l’ombre jaune qui vous pousse à faire ce commentaire de la même façon.
            « Le monde » a publié cet article s’interrogeant sur la capacité de la chine a mentir et à s’asseoir sur les traités de préservation des espèces menacés, en l’occurrence ce fameux pangolin, et mettant ainsi sciemment la sécurité du monde ; https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiWvuPj9KTpAhXOyYUKHXRVClMQFjABegQIBBAB&url=https%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Fidees%2Farticle%2F2020%2F04%2F08%2Fcoronavirus-la-chine-a-une-responsabilite-dans-cette-epidemie-transmise-par-un-animal-sauvage-interdit-de-commerce_6035968_3232.html&usg=AOvVaw1aUTyMFJMCb-jyVqpmSsWy
            Pour le reste, les liens entre OMS et chine ne sont un secret pour personne. Que Taïwan, qui a été chassé de l’OMS par la chine, et a pu, en rapport avec des informations de sa diaspora en chine, se sauver du virus, ne semble pas vous interroger ne m’étonne pas vraiment. 


          • phan 9 mai 2020 13:12

            @velosolex
            Taïwan, qui a été chassé de l’OMS par la chine : encore une contre-vérité !

            L’OMS appartient à l’ONU !

            La Chine Populaire siège enfin à l’ONU en 1971 (*), le 28 février 1972, dans un communiqué, les Etats-Unis y déclarent qu’il n’y a qu’une seule Chine et que le statut de Taïwan doit être réglé par les Chinois eux-mêmes...

            (*) La résolution 2758 annonce « le rétablissement de la République populaire de Chine dans tous ses droits et la reconnaissance des représentants de son gouvernement comme les seuls représentants légitimes de la Chine à l’Organisation des Nations unies, ainsi que l’expulsion immédiate des représentants de Tchang Kaï-chek du siège qu’ils occupent illégalement à l’Organisation des Nations unies et dans tous les organismes qui s’y rattachent ».

          • velosolex velosolex 8 mai 2020 20:50

            L’incompétence de nos gouvernants, n’exclue pas l’écrasante responsabilité de la Chine. On peut traduire que l’incompétence des uns, ne diminue en rien, le cynisme total des autres…..
            .Les chinois ont les clés de l’OMS, ont œuvré pour que cet ’Ethiopien soit à la tête de ce bidule à leur service. L’Ethiopie attend beaucoup de la Chine, où les routes de la soie vont passer. L’OMS jusqu’en Mars, a tenté de minorer la gravité de la pandémie, et à nié très longtemps même le caractère inter humain de la contagion. Fin Janvier, l’OMS protestait que les etats unis ferment leurs frontières, parlant de réactions exagérées. Mais il était déjà trop tard…..
            Taïwan, évincé de L’OMS grâce à l’action de la Chine, mais bien plus au courant des tactiques barbouzardes des chinois avait pris des précautions drastiques, grâce aux contacts que les taïwanais gardent en chine. Résultat : Juste quelques victimes, jamais de confinement strict….
            La chine a signé au niveau international une interdiction de vendre les pangolins, de permettre un quelconque traffic, et de tout faire pour défendre ses animaux protégés…..Elle s’est moquée ouvertement de ses engagements, et est donc responsable de la pandémie.

            On ne peut se prendre pour la première puissance, et continuer à pratiquer morgue, et pratiques moyenâgeuses, incompatibles avec la mondialisation. 
            Il me semble évident, comme pour beaucoup d’autres, que le nombre de victimes en chine n’a rien à voir avec les chiffres annoncés, et que le mensonge, le déni outrancier, et la manipulation des autorités répondent pour eux à un projet inavoué : Le refus d’être la victime d’un crise économique sans précédent. 
            Pour ce faire, le cynisme a été de ventiler le virus, plutôt que de ventiler l’alerte. 
            Ainsi la grande marche en avant peu reprendre, fidèle au plan de route. 
            «  Du chaos peut surgir des opportunités » ( Sun Tzu— L’art de la guerre)


            • Fabien Bloom Fabien Bloom 8 mai 2020 21:51

              @velosolex
              J’aime bien dire que toute recherche sur cette « saga » du Covid-19 conduit à vite s’apercevoir que l’on n’est pas dans un scénario du type jeu de Cluedo où l’on pourrait dire au bout de quelques temps « J’accuse la Chine au marché de Wuhan avec son virus de laboratoire » mais nous sommes dans un scénario du type « Crime de l’Orient express ». je ne voudrais pas spoiler si vous ne l’avez pas lu, ou pas vu en film, mais l’idée c’est que tout le monde à jouer un certains roles. Personne n’est tout blanc, personne n’est absolument tout noir. Nous avons les pièces d’un puzzle gigantesque chacun avec ses intérêts propres....Il faut suivre l’argent comme on dit. Les Etats-Unis ont le pétro-dollar et une dette insurmontable. La Chine en détient une grosse partie. Ils sont donc interdependants (au niveau commercial aussi bien-sur). Pour sortir du bourbier dans lequel tout ce petit monde se trouve depuis bien plus longtemps que la crise du Covid, on ne peut qu’imaginer ce qui se discute dans des endroits comme le WEF, le Bilderberg, etc.... mais certainement pas que « Comment va-t-on faire pour le bien être de nos peuples ». Je cite le WEF car ils ont site sur le Covid qui est tout à fait édifiant et très instructif (par ici : https://intelligence.weforum.org/topics/a1G0X000006O6EHUA0?tab=publications) Quant on voit ce qui s’est vraiment passé aux Etats-Unis (voire la 5ème partie à venir), elle a bon dos d’accuser la Chine comme maintenant....Si on parlait autant du Fort Detrick que du labo de Wuhan, les choses seraient remises un peu plus en contexte.


            • velosolex velosolex 8 mai 2020 21:49

              A l’image de la catastrophe de Tchernobyl en 1986, qui a fini par emporter le régime soviétique, la propagation et l’amplification de l’épidémie de coronavirus sont nées du silence, des mensonges et de la propagande de cet autre régime totalitaire qu’est la Chine.

              Le silence d’abord. Il semble que le régime de Xi Jinping connaissait, dès la fin du mois de novembre de l’année 2019, l’existence du virus et de ses premières victimes. Plutôt que d’alerter sa population et le monde, il a préféré intimider, réduire au silence voire à la mort les personnes en première ligne face à l’épidémie, qui lançaient les premières alertes. A l’image du médecin Li Wenliang , inquiété par la police après son message du 30 décembre. Pourquoi avoir réduit au silence ces alertes vitales ?

              Le mensonge, ensuite. Qui peut croire un instant que la Chine aurait eu miraculeusement aussi peu de personnes touchées par le coronavirus (0,006 % de la population chinoise), et qui en sont mortes (5 % des personnes infectées). Ce mensonge statistique est peut-être digne de la Corée du Nord, ou de l’URSS finissante. " extrait : Les échos, covid , quand la chine devra payer. 


              • Fabien Bloom Fabien Bloom 8 mai 2020 21:58

                @velosolex C’est un jeu de dupe. Cherchez à comprendre prendrait du temps. Mieux vaut en prendre conscience et se concentrer sur autres choses. Ce que je ferait dans la 6ème et dernière partie de cette série. Il faut bien voire que plus que jamais nous sommes dans un monde globalisé, et des projets tels que monnaie internationale digitale, les IDs digitales, Starlink, ou bien la 5G ne seraient pas possible sans une coopération internationale qui a bien lieu mais n’est plus du tout ou presque pas rapporté dans les médias qui sont presqu’entièrement dédiés en ce moment à la pandémie. Les vrais enjeux se jouent sur ces terrains : financiers, économie, communication. Avec la phase dans laquelle nous entrons, il est possible que la notion de pays s’estompe de facto. Les Etats-unis accepteraient-ils un « digital Yuan » ? La Chine va-t-elle échouer dans ce projet ? Ca fait plus de 20 ans que certains think tanks internationaux semblent obséder par ces sujets. Et très souvent il a été mentioné que le genre de crise que nous traversons serait le catalyste parfait pour déployer tout ça sans trop de problèmes....Tout est documenté sur ce sujet. Ca n’est même pas vraiment secret.


              • leypanou 8 mai 2020 22:19

                @velosolex
                au lieu de vous focaliser sur la Chine, lisez cet article sur l’OMS intitulé « peut-on faire confiance à l’OMS ».
                Et puis, vos sources Le Monde, les Echos sont plutôt très orientés, donc ce n’est pas là-dedans que vous risquez de lire quelque chose de négatif sur Bill Gates, le plus grand financeur de l’OMS depuis le départ des États-Unis.


              • velosolex velosolex 8 mai 2020 22:45

                @leypanouVouloir être le laboratoire industriel du monde en gardant des marchés moyenâgeux, incompatibles avec l’intensification des échanges est une première erreur assumée   Ce n’est que le 24 janvier que l’OMS a reconnu la transmission interhumaine du coronavirus, retardant ainsi un peu plus la déclaration d’une situation d’urgence. Puis elle a attendu le 11 mars pour annoncer que la propagation du virus constituait pandémie mondiale. Ghebreyesus, est le premier directeur général de l’OMS originaire d’Afrique ; il évite toute critique à l’égard de la Chine (mais non à l’encontre d’autres États membres).Depuis le 23 janvier, la volte-face chinoise obligée face au virus et le changement radical des mesures prises, l’OMS a assuré la diffusion constante d’informations, ainsi qu’un rôle de coordination et des recommandations aux États membres et à la société.  https://bit.ly/2ROrE4L ( L’OMS, la pandémie et l’influence chinoise : un premier bilan)


              • velosolex velosolex 8 mai 2020 22:48

                @Fabien Bloom

                Les négligences et le déni des autorités auront donc fait perdre plus d’un mois pour endiguer la dissémination du virus depuis un marché de Wuhan. Des milliers de personnes avaient déjà été contaminées. Le responsable de la cellule qui pilote la lutte contre le coronavirus, Zhong Nanshan, a reconnu que le nombre de malades aurait pu être massivement réduit si les autorités avaient agi plus vite.

                Cette crise confirme que l’information sur la santé est étroitement contrôlée, et que la Chine n’accepte pas les regards extérieurs quand elle est en situation de faiblesse. Une dizaine de journalistes étrangers notamment du New York Times et du Washington Post ont été privés de leur droit de travailler depuis février, et les sites Internet de médias étrangers ou de plateformes comme Twitter sont bloqués en Chine.

                En 2003, le lanceur d’alerte sur le SRAS, le médecin militaire Jiang Yanyong avait courageusement alerté les médias étrangers alors même que les autorités niaient l’évidence de l’épidémie. Il a par la suite été arrêté pour avoir critiqué le Parti. Cette fois, c’est l’ophtalmologiste Li Wenliang, lanceur d’alerte sur le Covid-19, qui a été interpellé par la police avant de mourir du virus. Entre 2003 et 2020, si peu semble avoir changé dans les logiques à l’œuvre en Chine. La vérité et la vie des citoyens passent toujours après les intérêts du parti unique.

                La vérité et la vie des citoyens passent toujours après les intérêts du parti unique.

                L’obsession du PCC est aujourd’hui d’écrire et de raconter la crise du Covid-19 à sa manière, comme il le fait depuis 70 ans. Rappelons que le massacre de la place Tiananmen de 1989 n’existe pas dans l’histoire officielle.

                En plus de réécrire l’histoire, le régime de Pékin veut aujourd’hui apparaître comme un soutien des pays touchés par le Covid-19. De responsable, il veut devenir sauveur. Après la politique des pandas, on assiste à la politique des masques. Avec quelques envois médiatisés et naturellement utiles pour les Européens, le gouvernement chinois tente de faire oublier sa responsabilité. La Chine a envoyé à titre d’aide un million de masques - ce que la France avait fait dans l’autre sens au début de la crise—et vend près d’un milliard de masques à la France, qui en manque cruellement. Des politiques de droite comme de gauche en France s’empressent de remercier la Chine pour son aide. On croit rêver…

                Des pays démocratiques comme la Corée du Sud et Taïwan ont bien mieux réussi que la Chine en utilisant la transparence et la mobilisation des services publics et des citoyens.

                Xi Jinping veut également faire croire à sa population et aux Occidentaux que seul un régime non démocratique peut gérer ce type de crise. Le confinement absolu de la population et la réponse sanitaire massive semblent avoir endigué le Covid-19. Mais des pays démocratiques comme la Corée du Sud et Taïwan ont bien mieux réussi que la Chine en utilisant la transparence et la mobilisation des services publics et des citoyens. La vraie différence entre les pays a été la rapidité de décision face à cette pandémie. L’Italie et d’autres pays européens ont tardé, et ils en payent le prix cher.

                Autre élément très instructif sur les origines chinoises de cette crise : le rôle supposé du pangolin dans la transmission à l’homme. Depuis la fin des années 1980, la Chine fait adopter des lois et régulations sur la protection des espèces sauvages en danger, notamment le pangolin. Après la crise du SRAS, la Chine a renforcé ses outils contre la contrebande d’animaux. Dans les faits, les officiels n’ont pas mobilisé les moyens nécessaires pour stopper la demande et donc le trafic. Selon plusieurs ONG, environ un million de pangolins ont été capturés ces 10 dernières années dans les forêts d’Asie et d’Afrique pour répondre à la demande chinoise. Les écailles du pangolin font en effet partie de la pharmacopée traditionnelle. C’est bien une logique du « deux poids, deux mesures » qui perdurent dans la Chine communiste. La police et les tribunaux sont sans pitié pour les dissidents, tandis que les consommateurs d’animaux en voie d’extinction sont rarement poursuivis. Avec les conséquences que l’on connaît maintenant…

                Il faudra alors que la société civile soutienne plus fortement ceux qui se battent en Chine pour plus de transparence et de démocratie.

                Cette pandémie a d’ores et déjà un coût astronomique pour nos sociétés et nos économies. Le gouvernement français, et plus largement les pays touchés, auront-ils le courage de demander au gouvernement de Pékin de prendre en charge une partie de ce coût ? « Qui osera demander des comptes à la chine ? »


              • leypanou 8 mai 2020 23:19

                @velosolex
                ne soyez pas ridicule : ce n’est pas la Chine qui a obligé la France de faire ce qu’elle fait (et d’avoir fait ce qu’elle a fait).
                Savez-vous au moins que les chiffres des victimes du covid de beaucoup de pays en Europe sont faux ? Et savez-vous pourquoi ?


              • Ouallonsnous ? 12 octobre 2020 18:30

                @velosolex

                Il m’y a plus de doute, tes brouillons te sont transmis par la CIA, tu vas pouvoir laisser ton solex et t’acheter une belle américaine avec la prime !


              • BA 8 mai 2020 23:12

                Vendredi 8 mai 2020 :


                Coronavirus : la peur du reconfinement saisit déjà l’Allemagne.


                Un accord sur un mécanisme de reconfinement au niveau local a été validé par Angela Merkel.


                Il y avait déjà eu des signaux annonciateurs, deux jours seulement après l’annonce d’un retour progressif à la normale en Allemagne. Un canton a dû réintroduire le confinement vendredi et deux autres y songent face à un nombre de contaminations reparti à la hausse.


                En Rhénanie du Nord-Westphalie, un important foyer de Covid-19 a vu le jour à Coesfeld dans une usine de transformation de viande, dont plus de 100 des 1 200 employés ont été infectés. Ces installations ont été provisoirement fermées, a déclaré vendredi le ministre de la Santé de ce land (Etat régional), Karl-Josef Laumann.


                De manière plus large, il a été décidé que la levée des restrictions dans les contacts entre les personnes, de même que l’ouverture des restaurants et des parcs d’attractions seraient reportées d’une semaine, jusqu’au 18 mai, dans ce canton. Toutefois, les écoles et les crèches ne sont pas touchées par cette mesure.


                Dans le Schleswig-Holstein, une région frontalière du Danemark, un abattoir du canton de Segeberg a enregistré 109 cas de contamination, ce qui jette une énorme suspicion sur l’ensemble de la filière en Allemagne.


                Dans l’est, en Thuringe, dans le canton de Greiz qui compte près de 100 000 habitants, plusieurs maisons pour personnes âgées ont connu une flambée de contaminations.


                Le gouvernement de cette région veut prendre une décision la semaine prochaine quant au processus d’allègement prévu des mesures de maintien à domicile. « Pour être clairs : nous n’allons pas mettre tout le canton en quarantaine  », a déclaré sa dirigeante Martina Schweinsburg, mais deux petites villes particulièrement atteintes pourraient être concernées.


                Mais face au risque d’une deuxième vague, jugée « certaine » par les virologues, la chancelière Angela Merkel et les régions allemandes se sont entendues mercredi sur un mécanisme de reconfinement au niveau local si le nombre des contaminations par le nouveau coronavirus repartait à la hausse.

                http://www.leparisien.fr/international/coronavirus-la-peur-du-reconfinement-saisit-deja-l-allemagne-08-05-2020-8313564.php


                • phan 9 mai 2020 09:10
                  Face à la bio-guerre américaine : une lettre ouverte au président Trump de la part des peuples du monde

                  SARS-US, MERS-US, COVID-US ; le monde mérite des réponses

                  Larry Romanoff est un consultant en gestion et homme d’affaires à la retraite, bio ci-dessous


                  1. Au sujet des États-Unis utilisant des armes biologiques en Chine et en Corée du Nord, presque tout le monde aujourd’hui connaît la vérité, l’énorme volume de preuves accumulées incontestablement. Après avoir menti pendentif 70 ans, voudriez-vous enfin admettre ce que vous avez fait ? (1) (2) (3)

                  2. Dans votre campagne de décennies de guerre biologique contre le petit Cuba, y compris la distribution de la fièvre hémorragique et de la grippe porcine qui a fait que Cuba a tué les 500 000 porcs du pays, les preuves de la responsabilité des États- Unis sont accablantes. Vous avez non seulement menti à ce sujet pendant 70 ans, mais vous avez tenté de renverser la vapeur en accusant Cuba d’être « un État paria » avec un programme de guerre contre les germes. Souhaitez-vous retirer vos fausses accusations et enfin admettre au monde ce que vous avez fait ? (4) (5) (6)

                  3. Veuillez expliquer pourquoi les États-Unis ont quelque 400 laboratoires militaires de bio-armes dispersées dans les pays (principalement pauvres et arriérés) à travers le monde, y compris de nouveaux en Géorgie, en Ukraine, en Moldavie, en Arménie, en Azerbaïdjan, en Ouzbékistan et au Kazakhstan. Pourquoi ne pas construire dans votre propre arrière-cour ? Plusieurs pays exigent que vous démanteliez ces laboratoires et que vous les rameniez chez eux où ils étaient. Avez-vous l’intention de vous conformer ? (7) (8) (9)

                  4. En 2004, le Hong Kong Wenweipo a publié un article intitulé « La première épidémie de SRAS suspectée aux États-Unis », citant AP et Reuters au sujet d’une Américaine de 45 ans qui est tombée gravement malade avec des symptômes typiques du SRAS quelques mois avant l’épidémie à Hong Kong et qui est décédée dans la journée, avec tout l’hôpital et environ 80 autres personnes avec qui elle a été été en contact, toutes étant immédiatement mises en quarantaine. Wenweipo, des chercheurs chinois, des virologues russes et des experts militaires ont spéculé que le virus du SRAS-US a été créé par l’homme et presque toujours libéré d’un laboratoire militaire américain, la fuite américaine étant dissimulée. Pourriez-vous commentateur, s’il vous plaît ? (dix)

                  5. Pouvez-vous expliquer comment les médias occidentaux (US) ont immédiatement et unanimement su que le SRAS-US était causé par des civettes alors que pendant des mois personne sur le terrain ne savait rien de factuel, et plus tard presque tout le monde sur le terrain soupçonnait Fort Detrick comme étant la source ? Le SRAS-US a été libéré en Chine, dans la province du Guangdong, mais le patient zéro s’est malheureusement rendu immédiatement à Hong Kong, épargnant la Chine mais dévastant Hong Kong à la place. Pourriez-vous commenter ?

                  6. COVID-US, comme SARS-US, semble être spécifique à la Chine, 99,5% affectant uniquement les Chinois ethniques, sans étrangers infectés à Wuhan ou en Chine, ce qui soulève naturellement des questions. L’Université de Harvard - avec un financement apparent de l’armée américaine - a mené une série « d’études » illégales et scandaleusement contrevient à l’éthique en Chine (collecter secrètement des centaines) de milliers d’échantillons d’ADN chinois, puis les retirant illégalement de le pays. De nombreuses questions ont été soulevées au sujet de l’application (militaire) de ces échantillons. Voulez-vous commentateur ? (11)

                  7. Pouvez-vous expliquer pourquoi le MERS-US a explosé en Corée du Sud au laboratoire de bio-armes JUPITER-ATD sur la base aérienne américaine d’Osan, et pourquoi plus de 100 soldats sud-coréens ont été soudainement mis en quarantaine sur la base ? (12)

                  8. Pourriez-vous expliquer pourquoi Ebola a émergé simultanément dans trois endroits différents des milliers de kilomètres les uns des autres, chacun à un jet de pierre d’un laboratoire militaire américain sur les armes biologiques ? (13) (14) (15)

                  9. Veuillez expliquer pourquoi l’armée américaine semble prendre une si forte avance dans l’épidémie de COVID-US en Corée du Sud, et pourquoi les militaires américains ont des contacts si fréquents, « suspendus avec une tenue de Jonestown » (16) comme le fanatique Le culte religieux de Shincheonji qui a été à l’origine de la plupart des infections à COVID-USA en Corée du Sud ? Pouvez-vous également expliquer la coïncidence entre MERS-US et COVID-US qui semble provenir des mêmes laboratoires JUPITR-ATD sur la même base aérienne d’Osan ?

                  10. Vous avez récemment déclaré que vous avez tué toute la population de l’Afghanistan en quelques jours. « L’Afghanistan serait rayé de la surface de la Terre. Ce serait parti et cela n’utilise pas le nucléaire. Ce serait fini dans - littéralement, dans 10 jours. »Commentaire proposiez-vous exactement cela ? Les armes biologiques sembleraient la seule alternative. La fièvre hémorragique virale et l’hantavirus ont travaillé une fois pour les États-Unis en Corée du Nord ; ils souhaitent travailler à nouveau. Veuillez développer. (17) (18) (19) ....

                  • phan 9 mai 2020 09:14

                    (suite) ....

                    11. Veuillez expliquer à la Chine et au monde pourquoi le CDC a fermé le laboratoire de bio-armes de Fort Detrick USAMRIID ? Était-ce vraiment dû, comme le prétendant vos médias, à un simple « manque de procédure » ? À moins d’une contamination et / ou d’infections massives, pourquoi cet immense site (80 000 mètres carrés) at-il été scellé pendant six mois de tests et de décontamination avant d’être autorisé à reprendre partiellement le travail ? Pouvez-vous également expliquer pourquoi la plupart des sites d’information en anglais ont été soudainement effacés de toute référence à la fermeture de Fort Detrick lorsque le coronavirus a éclaté à Wuhan ? (20) (21)

                    12. En octobre 2019, votre pays a accueilli l’événement 201 qui, rétrospectivement, a été une simulation en direct de l’épidémie de virus qui s’est produite à Wuhan peu de temps après. De plus, dans un documentaire Netflix 2019 intitulé « La prochaine pandémie », votre Bill Gates a prédit une pandémie résultant d’une épidémie de type coronavirus - à partir d’un marché chinois. Pouvez-vous expliquer ces coïncidences apparemment surprenantes ? Si l’événement 201 était un exercice civil innocent, pourquoi la CIA était-elle impliquée en tant que participant ? Ont-ils effectué la simulation ?

                    13. Étrange qu’au cours des mois précédant l’épidémie de coronavirus (et de nouveau pendant l’épidémie), la Chine ait été frappée par 4 épidémies virales inexpliquées en succession rapide, des virus animaux nouveaux ou inhabituels qui ont détruit une grande partie du bétail et de la volaille du pays, causant beaucoup dommages et nécessitant l’achat de gros volumes de produits agricoles américains. Il semblerait que Mère Nature a décidé de s’aligner sur la politique étrangère des États-Unis, non seulement de se joindre à votre guerre commerciale et de vous aider dans vos efforts pour `` faire tomber la Chine ’’, mais aussi sa complicité apparemment sans précédent dans le choix du pire moment de l’année et peut-être du pire possible. emplacement. À votre avis, ces simples coïncidences étaient-elles une série de malchance, peut-être ? Pouvez-vous commenter et voudriez-vous prédire où cela se terminera ? (22)

                    14. Il semble que la grippe porcine qui a dévasté le bétail chinois en 2019 n’était pas un acte de Dieu ou de la nature mais a été causée par des inconnus volant de petits drones au-dessus des fermes porcines du pays et infectant des milliers d’endroits, entraînant l’abattage de plus de 100 millions les cochons. Cela vous semble-t-il inhabituel ? Souhaitez-vous commenter les coupables probables ? (Voir note 2. ci-dessus) Veuillez noter que les « gangs chinois » et les « spéculateurs de porc » ont déjà été éliminés des soupçons. (23)

                    15. En ce qui concerne COVID-US, nous ne pensons pas qu’il ait été importé en Chine par des soldats infectés lors des jeux militaires de Wuhan. Si cela avait été vrai, tous les soldats étrangers auraient été infectés en premier et auraient amené le virus dans leur pays d’origine, mais les événements n’ont pas progressé dans cet ordre. Pouvez-vous nous dire comment cela a pu se produire ? Certes, le peuple chinois a le droit de savoir.

                    16. Il a été prouvé de manière concluante que COVID-US n’était pas originaire du marché de Wuhan, ni du tout de Wuhan, ni de Chine. De plus, les souches virales dans la plupart des pays sont différentes de celle qui a contaminé Wuhan. Pouvez-vous commenter cela à la lumière de vos déclarations sur le « virus chinois » ? (24)

                    17. De même, les Italiens et les Iraniens aimeraient savoir comment différentes souches du virus ont pu se rendre dans leur pays. De plus, le monde entier se demande pourquoi il y a eu deux grandes vagues d’infection mondiale, la première infectant 25 pays en même temps aux alentours du 25 janvier et la seconde avec 85 pays connaissant simultanément de multiples éclosions nationales explosives en quelques jours l’une de l’autre. autour du 25 février - et surtout différent de la souche en Chine. Étant donné que seuls les États-Unis possèdent toutes les différentes souches, il semblerait que ces infections soient originaires de votre pays. Pourriez-vous expliquer comment cela a pu se produire ? (25)

                    18. À la suite de ce qui précède, le Japon, la Corée du Sud, l’Italie et l’Iran ont tous indiqué que leurs foyers nationaux de COVID-US n’avaient pas de cas d’exposition confirmés avec la Chine mais montraient un lien avec les États-Unis. De même, l’Australie affirme que 80% de ses infections proviennent des États-Unis, d’autres pays identifiant également des infections qui ont été fabriquées en Amérique. De plus, les énormes éruptions refoulées à Washington et à New York étaient entièrement d’origine nationale, n’ayant aucun lien avéré avec la Chine. Pouvez-vous expliquer cela ? (26) (27) (28)

                    19. La Chine, l’Italie et plusieurs autres pays d’Asie et d’Europe ont maintenant des preuves documentées que COVID-US circulait dans leurs populations pendant plusieurs mois avant le déclenchement de Wuhan. Le Japon et Taïwan ont documenté la preuve que plusieurs Japonais ont été infectés à Hawaï fin septembre 2019. Pourriez-vous répondre et expliquer cela ? (29) (30)

                    20. Il y a deux ans, John Bolton a licencié tout le groupe exécutif responsable de la coordination de la riposte à la pandémie, éviscérant l’infrastructure de défense contre les maladies infectieuses de votre pays. À la lumière de l’actualité, pouvez-vous expliquer ses actions et votre approbation ? Vous avez également réduit le financement du CDC, éliminant 80% de leurs efforts mondiaux de prévention des maladies, en d’autres termes, le ministère qui aurait pu aider d’autres pays à détecter et contrôler les épidémies dont ils ont souffert plus tard. Plus précisément, un épidémiologiste clé des CDC a été intégré à l’agence chinoise de lutte contre les maladies, mais vous avez supprimé son poste et l’a ramenée chez elle peu de temps avant l’épidémie de virus à Wuhan. Veuillez expliquer pourquoi vous l’avez retirée à ce moment-là. (31) (32) (33) ...

                  • phan 9 mai 2020 09:17

                    (suite) ....

                    21. Pour COVID-USA, pourquoi le CDC a-t-il interdit les tests sur les Américains ? Pourquoi le CDC a-t-il refusé de tester même ceux déjà en unité de soins intensifs et sur un ventilateur ? Était-ce pour empêcher les Américains d’apprendre que l’épidémie était déjà répandue dans leur pays ? Pourquoi la Dre Helen Chu a-t-elle émis un ordre de cesser et de s’abstenir de menacer d’arrêter de tester les tampons nasaux que son équipe de recherche sur la grippe avait prélevés dans l’État de Washington à partir d’octobre 2019 ? Était-ce pour empêcher que l’on sache que le virus avait déjà circulé librement des mois plus tôt ? Ceci est pertinent parce que normalement la raison pour laquelle nous ne posons pas de question en privé est que nous connaissons déjà la réponse, et la raison pour laquelle nous ne posons pas la question publiquement est que nous ne voulons pas que quelqu’un d’autre connaisse la réponse. (34)

                    22. Le directeur du CDC, Redfield, a admis que les décès dus à la grippe américaine étaient en fait dus au coronavirus. Combien des 35 millions d’infections et 20 000 décès ont été mal diagnostiqués ? Était-ce accidentel ? Lorsque la cause du décès a été découverte lors d’autopsies, pourquoi les informations ont-elles été gardées secrètes ? Pourquoi a-t-on dit aux familles des victimes décédées qu’elles étaient mortes de la grippe alors que le certificat de décès indiquait « coronavirus » ? (35)

                    23. J’ai de nombreux messages d’Américains à Washington, à New York, en Californie, au Maryland, en Virginie et dans d’autres États déclarant une infection, principalement dans la dernière partie de décembre 2019 mais plusieurs dès la fin de septembre, tous décrivant des symptômes similaires compatibles avec COVID -US.
                    « Je suis sûr que vous recevez des milliers de courriels, mais je voulais que vous sachiez combien j’ai apprécié et cru votre article. J’ai essayé de trouver ces informations en ligne. Je crois fermement que je suis l’un des citoyens américains qui avait ce virus en décembre 2019. Veuillez poursuivre vos recherches. »
                    « Je vis dans le sud-ouest de la Pennsylvanie. Je suis tombé très vite malade le 23 décembre au travail. J’ai pensé que j’avais attrapé la grippe. Bien que cela ne ressemble à rien de ce que j’ai jamais eu auparavant. Avec le recul, je constate que j’avais tous les symptômes exacts du coronavirus. »
                    « C’était du 30 septembre 2019 au 9 octobre 2019 lorsque mon mari a été hospitalisé. »
                    Pouvez-vous commenter l’existence apparente de COVID-US répandue en Amérique à partir de septembre 2019 ?

                    24. L’OMS a souligné que la chose la plus importante était de « tester, tester, tester », mais les États-Unis sont le seul pays qui a fermement refusé de tester, en utilisant de nombreuses excuses qui semblent à la fois boiteuses et suspectes rétrospectivement. Le Dr Ashish Jha du Harvard Global Health Institute a déclaré que « la réponse de l’Amérique a été catastrophique. Il est difficile d’imaginer comment ils auraient pu faire pire. Nous sommes toujours le seul grand pays au monde qui [ne fait pas] de tests étendus pour le coronavirus. . . C’est fou vu notre capacité technique et scientifique. » Pourriez-vous commenter cela ? (36)

                    25. Vous vous êtes donné la meilleure note dans la gestion de cette crise en disant : « Je lui attribuerais une note de 10. Je pense que nous avons fait du bon travail. » Pourriez-vous expliquer comment vous êtes arrivé à ce chiffre ? Pendant ce temps, même le NYT n’était pas d’accord avec vous, disant : « L’échec de puiser dans l’étude sur la grippe [Dr. Helen Chu], détaillée ici pour la première fois, n’était qu’une des nombreuses occasions manquées par le gouvernement fédéral d’assurer des tests plus répandus pendant les premiers jours de l’épidémie, alors que le confinement aurait été plus facile. » Voulez-vous commenter ? (37) (38)

                    26. Vos médias à la Maison Blanche et aux États-Unis ont beaucoup mis en évidence la proximité de l’Université de Wuhan du marché des fruits de mer - où vous avez affirmé que l’épidémie de virus était originaire. Veuillez demander à l’un de vos collaborateurs d’effectuer une recherche sur la carte pour l’adresse suivante ? : Trade Tower I, No. 568, Jianshe Avenue, Jianghan District, Wuhan 430022. (39) Maintenant, voudriez-vous écrire un paragraphe sur ce qui suit Sujet : « Consulat général des États-Unis étrangement proche du marché des fruits de mer à Wuhan » ?

                    27. Début mars, vous avez étonnamment déclaré classées toutes les informations et réunions COVID-US, toutes les communications devant être redirigées par la Maison Blanche et coordonnées avec les responsables du NSC. Seules certaines personnes disposant d’une habilitation de sécurité sont autorisées à assister à des réunions secrètes, sans téléphones portables ni ordinateurs. Les membres du personnel exclus ont affirmé qu’on leur avait dit que les informations sur les virus étaient classées « parce qu’elles concernaient la Chine ». Veuillez commenter la nécessité d’un tel secret extrême (tout en condamnant la Chine pour son manque de transparence), et pourriez-vous expliquer comment faire face à une épidémie de virus dans votre pays a quelque chose à voir avec la Chine ? (40) (41) (42)

                    28. Les virologues sont unanimes pour dire que le premier acte après une épidémie de pathogène (naturel ou artificiel) est de traquer la source et de localiser le « patient zéro », afin de stopper l’infection à son origine. Tous les grands pays ont fait de grands efforts à cet égard - à l’exception des États-Unis qui n’ont fait aucun effort apparent d’aucune sorte. Pouvez-vous expliquer pourquoi il en est ainsi ?

                    29. Depuis plusieurs mois, les autorités médicales et d’État chinoises, italiennes et iraniennes appellent à une collaboration internationale pour retracer la trace génétique précise des épidémies mondiales et identifier la véritable origine du virus. Étant donné que l’humanité tout entière veut désespérément les réponses, les États-Unis coopèrent-ils à cet effort ?

                    30. Les médias américains ont fait beaucoup de bruit pour que la Chine punisse son dénonciateur Li Wenliang, certains inventant de fausses déclarations selon lesquelles il aurait été contraint à des aveux et même emprisonné. Le récit officiel, bien sûr, est que l’Amérique chérit ses dénonciateurs tandis que les Chinois sont méchants avec les leurs. Mais aujourd’hui, Li Wenliang est un héros national en Chine. Souhaitez-vous commenter et comparer sa position avec celles d’Edward Snowden, Julian Assange et Chelsea Manning ? ...

                  • joletaxi 9 mai 2020 09:19

                    @phan

                    on avait régulièrement la voix de Moscou, voilà maintenant la voix de Pékin
                    lourdingue, mais pas plus que d’habitude

                    me demande, le 11/9 c’était pas pour effacer un labo secret ?


                  • phan 9 mai 2020 09:23

                    (suite) ....

                    31. Il est documenté que votre Radio Free Asia a créé et diffusé largement les mensonges selon lesquels l’Université de Wuhan est un laboratoire de bio-armes et le coronavirus s’est échappé de là. Puisque Radio Free Asia fait partie intégrante de votre machine de désinformation et rapporte à Mike Pompeo, est-ce que lui ou vous voudriez commenter cette calomnie apparente ?

                    32. Votre Maison Blanche et vos médias ont tenté de faire honte à la Chine avec des accusations et des insinuations d’un mauvais dossier de fuites de pathogènes biologiques, même si la Chine n’a eu que deux ou trois petites fuites il y a environ 10 ans, et rien depuis. Cependant, votre propre CDC vérifie qu’entre 2005 et 2012, les États-Unis ont enregistré 1 059 cas de vol ou de fuite d’agents pathogènes dangereux qui ont brisé le confinement. Un tous les trois jours pendant sept ans. Pourriez-vous commenter cette disparité ? (43) (44) (45)

                    33. Un test de détection de virus en Chine coûte moins de 100 dollars et est payé par le gouvernement. Aux États-Unis, le coût du même test varie entre 1 500 $ et 3 000 $ et doit être payé par les patients - qui peuvent ne pas avoir d’assurance maladie. Pourriez-vous commenter l’attractivité relative du système de santé américain, et pourriez-vous indiquer pour qui il est attrayant ?

                    34. Voici le calendrier documenté de la Chine pour l’épidémie de COVID-US :
                    26 décembre 2019 : Jixian Zhang détecte quatre infections pulmonaires anormales à Wuhan et les signale au CDC provincial le lendemain. Les autorités provinciales informent immédiatement le CDC national qui se prépare à mettre en œuvre les protocoles de réponse à la pandémie. Les infections antérieures n’avaient toujours pas été regroupées ou identifiées.
                    30 décembre 2019 : le CDC national de Chine notifie l’OMS.
                    31 décembre 2019 : L’OMS signale publiquement la nouvelle épidémie de virus.
                    7 janvier 2020 : cinq jours plus tard, des virologues chinois identifient le virus et confirment un séquençage complet du génome.
                    À la lumière de ce qui précède, veuillez expliquer vos affirmations selon lesquelles les autorités médicales chinoises ont « couvert » l’épidémie et « coûté au monde deux mois » de temps de préparation. Le retard de deux mois allégué signifierait que la Chine devait notifier au monde en octobre un virus qui n’apparaîtrait pas avant six semaines. Pourriez-vous développer vos revendications ?

                    35. Si c’était la Chine avec l’histoire ci-dessus et le SRAS, le MERS, le SIDA, l’EBOLA, la grippe aviaire, la grippe porcine et le COVID-19 ont fait leur apparition aux États-Unis, vous diriez que c’est la preuve à 100% que la Chine est responsable. Il n’est pas surprenant qu’une grande partie du monde ait tendance aujourd’hui à mettre ces épidémies à votre porte. Voulez-vous commenter ?

                    36. M. Pompeo a donné pour instruction au personnel du Département d’État mondial de blâmer vigoureusement la Chine pour COVID-US, bien que je pense que M. Pompeo a déclaré officiellement que le gouvernement « ment, triche et vole » afin d’atteindre ses objectifs. Si ma mémoire est bonne, il a admis publiquement que le mensonge était l’une des capacités américaines les plus puissantes, arrosant des accusations sans fondement comme verser de l’eau sale dans de l’eau propre, pour laisser une boue polluée. Puisque M. Pompeo fonctionne à votre guise, pourriez-vous nous dire dans quelle mesure vous partagez sa philosophie ? (46) (47)

                    37. M. Pompeo a donné au personnel du Département d’État mondial des ordres spécifiques de dépeindre les États-Unis « dans chaque entretien » comme « la plus grande nation humanitaire de l’histoire du monde ». Mais vous avez récemment augmenté les sanctions contre l’Iran, empêchant l’achat de fournitures médicales essentielles, et vous vous êtes assuré que la Banque mondiale déclinerait l’appel du Venezuela pour une assistance médicale financière. Alors que la Chine, la Russie et Cuba ont envoyé des fournitures médicales et des médecins dans près de 100 pays à travers le monde, vos États-Unis n’ont fourni d’aide à personne. Ces actions sembleraient incompatibles avec votre image de soi d’une « grande nation humanitaire », au lieu d’apparaître au monde comme presque sauvagement inhumaine. Veuillez concilier cette divergence apparente ?

                    38. De nombreuses personnes en Iran et au Venezuela meurent également chaque jour à cause de vos politiques. Pouvez-vous expliquer le plaisir dérivé de tuer ?

                    39. Selon des informations récentes, vous avez appelé le président de la minuscule Corée du Sud pour mendier des fournitures médicales. Cela semble un peu pathétique, mais vous pourriez peut-être expliquer. Rapporte que la Chine expédie des milliers de tonnes de fournitures médicales aux États-Unis. Voudriez-vous commenter la position selon laquelle le monde devrait traiter les États-Unis comme les États-Unis traitent l’Iran et refuser d’envoyer quoi que ce soit ?

                    40. Il a été prouvé que la pandémie de grippe « espagnole » de 1918 qui a tué entre 20 et 50 millions de personnes est originaire des États-Unis et s’est propagée dans le monde entier à partir du secret et de l’insouciance. La pandémie de H1N1 de 2008 est également originaire des États-Unis et s’est propagée à travers le monde à partir des mêmes causes, votre CDC pendant 6 mois incapable ou refusant d’identifier l’agent pathogène, tout en maintenant le secret et en favorisant la désinformation, provoquant entre 200000 et 500000 décès prématurés dans le monde. Le VIH-SIDA est également originaire des États-Unis, sa propagation simultanée à deux autres continents reste un sujet de débat acharné. Souhaitez-vous commenter la culpabilité américaine dans ces épidémies meurtrières ? Envisagez-vous de vous excuser auprès du monde pour votre négligence ? Seriez-vous favorable à des recours collectifs en faveur des victimes ?

                    Épilogue

                    Je crois que la vérité sur COVID-US finira par sortir. Il doit y avoir de nombreuses personnes ayant une connaissance personnelle de la source et du mode de distribution. Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est d’un autre courageux Edward Snowden ou Chelsea Manning pour divulguer l’information. Nous verrons ensuite à quel point les États-Unis chérissent véritablement leurs dénonciateurs.

                    Larry Romanoff est consultant en gestion et homme d’affaires à la retraite. Il a occupé des postes de direction dans des sociétés de conseil internationales et a été propriétaire d’une entreprise d’import-export internationale. Il a été professeur invité à l’Université Fudan de Shanghai, présentant des études de cas en affaires internationales à des classes EMBA supérieures. M. Romanoff vit à Shanghai et écrit actuellement une série de dix livres généralement liés à la Chine et à l’Occident. Il est associé de recherche au Centre de recherche sur la mondialisation (CRG). Il peut être contacté au : 2186604556

                  • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 2020 09:32

                    @joletaxi. Tu n’es franchement pas dans le coup.
                    https://lesakerfrancophone.fr/wp-content/uploads/2018/12/pentagone_la_theorie_d_un_complot.pdf

                    Après que Silverstein a donné l’ordre « Pull it », l’enquête sur le scandale ENRON a miraculeusement été close : tous les documents des enquêteurs étant opportunément détruits.
                    Miracle !


                  • velosolex velosolex 9 mai 2020 09:41

                    @joletaxi
                    C’est plus du soutien, c’est de la grosse propagande massive.
                    Arrive un moment où l’on commence à se demander ce qu’on fout dans cet agorapékin. 


                  • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 2020 09:44

                    @joletaxi. En tout cas tu as démontré que ta crédulité est universelle, bien loin de se cantonner aux seules antiennes zécolos et carbocentriques.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 2020 09:58

                    Oups ! @velosolex. En tout cas tu as démontré que ta crédulité est universelle, bien loin de se cantonner aux seules antiennes zécolos et carbocentriques.


                  • phan 9 mai 2020 10:02

                    @joletaxi
                    Je ne suis pas Chinois ni Américain.
                    J’ai utilisé Google Traduction pour traduire le texte de Larry Romanoff pour contrer la diarrhée verbale de Radio Taïwan ci-dessus.

                    « Avec presque un million de citoyens ou d’immigrants d’origine chinoise sur son sol, la France ne peut se permettre de sombrer avec Trump dans la stigmatisation de la Chine. Cette posture est d’autant plus condamnable que les analyses phylogénétiques jettent le doute sur les origines réelles de la pandémie. »

                    A la recherche du Patient Zéro en Alsace datant du 16 Novembre 2019, je ne vais pas stigmatiser les Français ? ni les Italiens ?
                    A la recherche du Patient Zéro de la grippe « espagnole » de 1918, cette grippe aurait commencé à tuer des soldats à Etaples, en France, et à Aldershot, en Angleterre dès 1916, je ne vais pas stigmatiser les Français ni les Anglais ?
                    L’ennemi c’est le virus qu’il faut combattre, pas les Chinois, ni les Martiens ?

                  • leypanou 9 mai 2020 10:25

                    @phan
                    pourquoi les États-Unis ont quelque 400 laboratoires militaires de bio-armes dispersées dans les pays (principalement pauvres et arriérés) à travers le monde, y compris de nouveaux en Géorgie, en Ukraine, en Moldavie, en Arménie, en Azerbaïdjan, en Ouzbékistan et au Kazakhstan 

                     : avec une photo, c’est plus facile à voir, et c’est .
                    D’après la photo, çà fait 25 pays : remarquez pour ceux qui ne l’ont pas encore fait que là où il y a eu Ebola par exemple, il y a des labos yankee pas loin.
                    Bizarre non !


                  • phan 9 mai 2020 11:14

                    @leypanou

                    La montagne de preuves accouche d’une chauve souris, les « Five Eyes » et les Allemands commencent à douter de la Version Officielle américaine !

                  • velosolex velosolex 9 mai 2020 11:15

                    @phan
                    Ce qui est clair et absolument incontestable, c’est que la chine a assis son gros derrière d’enfant unique sur les traités internationaux qu’elle a ratifiés, quand à la protection des espèces animales menacées.

                    Entre autres le pangolin, intermédiaire plus que probable de la pandémie. Et ce n’est pas une première, puisque le virus du H1N1 et du sras viennent de chine. 

                    Sa responsabilité est ainsi écrasante, comme tant de pays maintenant le disent. 

                    Ce qui est tout aussi clair, c’est que la chine a honteusement menti, a fait disparaitre les lanceurs d’alerte. Et a laissé cette merde se diffuser en toute conscience, ne voulant absolument pas, être la seule victime, mais plutôt, le seul gagnant. 

                    Je vais pas m’essouffler à me répéter dans le vide, contre des lobbyistes de la chine. J’espère que ça rapporte gros. Il en faut pour être aussi aveugle,


                  • phan 9 mai 2020 12:11

                    @velosolex
                    (bis repetita placent)

                    L’origine de la grippe A (H1N1) pourrait être aux Etats-Unis

                    4.- En 2004, le Wenweipo de Hong Kong a publié un article intitulé : «  Contagion initiale de SRAS soupçonnée aux Etats-Unis  », citant AP et Reuters à propos d’une Américaine de 45 ans qui est tombée gravement malade en présentant des symptômes de SRAS quelques mois avant l’éruption à Hong Kong et qui est morte en l’espace d’un jour, provoquant la mise en quarantaine immédiate de l’hôpital tout entier et de 80 autres personnes avec lesquelles elle avait été en contact. Wenweipo, des chercheurs Chinois, des virologues Russes, et des experts militaires ont émis l’hypothèse que le virus du SRAS était nécessairement issu de l’ingénierie biologique et sortait presque certainement d’un laboratoire militaire Américain, la fuite ayant été dissimulée. Nous aimerions avoir vos commentaires là-dessus.
                    5.- Pouvez-vous expliquer comment les médias Occidentaux (Américains) savaient immédiatement et unanimement que les SRAS-US était provoqué par des civettes alors que pendant des mois personne sur le terrain ne savait rien de factuel, et que plus tard, presque tout le monde sur le terrain soupçonnait que la source était Fort Detrick ? Le SRAS-US a été déclenché en Chine, dans la province du Guangdong, mais le patient zéro s’est malheureusement rendu à Hong Kong tout de suite épargnant ainsi la Chine, mais dévastant Hong Kong. Pouvez-vous nous fournir vos commentaires ?
                    6.- Le COVID-US, tout comme le SRAS-US, semblent spécifiques à la Chine, affectant à 99,5 % des natifs Chinois, sans étrangers infectés à Wuhan ou en Chine, ce qui suscite naturellement de nombreuses interrogations. L’Université de Harvard – avec l’apparent financement des militaires Américains – a effectué une série « d’études » illégales et outrageusement non-éthiques en Chine (malgré l’interdiction qui lui en avait été faite), en collectant des centaines de milliers d’échantillons d’ADN Chinois, puis en les faisant sortir du pays. De nombreuses questions ont été soulevées sur des utilisations (militaires) de ces échantillons. Auriez vous l’amabilité de nous donner vos commentaires ? (11)

                    Nota Bene : Je viens d’un pays victime d’Agent Orange et pourquoi tant de haine dans vos affirmations gratuites ?

                  • leypanou 9 mai 2020 12:23

                    @velosolex
                    La Chine n’est pas irréprochable, loin de là, mais ce que fait le Grand Satan est 1000 fois pire.
                    Çà vous va mieux ainsi non ?


                  • JC_Lavau JC_Lavau 9 mai 2020 13:52

                    @Phan. Wi mais les chinois, c’est rien que chinks et des gooks, alors...
                    Dois-ajouter un souriard ?


                  • velosolex velosolex 9 mai 2020 16:27

                    @leypanou
                    Les aberrations de l’un n’excusent pas ni ne justifient celles de l’autre. Ma première manif, c’était en 70 conttre la guerre du vietnam…..J’étais dans les défilés de manifestants contre les deux guerres en Irak, et me suis insurgé contre les preuves bidons que Powell montrait à l’otan pour manipulé l’opinion. 
                    Mais quand j’entend certains prétendre que les états unis ont crée les preuves bidon de l’implication de la chine, ça me fait hurler. Le nombre de preuves de l’implication chinoise dans la diffusion du virus, la mise en coupe de L’OMS sont maintenant établis. 
                    Soit les défenseurs de cette cause, sont des lobbyistes, soit ce sont des nigauds. 

                    Pas la première fois, quand on a traversé éberlué les années Pol Pot avec certains qui honoraient l’action des khmers rouges. 
                    Pour ne pas parler de ceux qui niaient l’existence de goulag. Ces fossiles existent d’ailleurs encore. On les croise parfois ci. Je ne serais pas surpris qu’un sorte son museau. 
                    La seule chose cohérente à faire, c’est de retrouver le plus vite possible notre autonomie, la plus totale possible. Et ce pour chaque pays. Pour ceux qui veulent éclairer leur lanterne chinoise, lire Sun Tzu : L’art de la guerre. 
                    « Le chaos offre des opportunités ». Machiavel le dit d’une autre façon. Rien de changé en ce monde. Si l’on perd son autonomie, alors on devient un vassal. Voilà pourquoi la chine nous méprise. L’empire ne respecte que les forts, et qui ont des arguments. 


                  • phan 9 mai 2020 21:45

                    @velosolex

                    Méfiez-vous des Cons Bandits BHJavelisés qui manifestaient jadis contre la guerre du Viet Nam, mais étaient en fait des fervents supporters du Pote Paul et ce sont les Gooks vietnamiens qui ont décalqué la tronche des Khmers Rouges en subissant une action punitive du grand Deng !
                    Ils éditaient l’Archipel du Goulag mais censuraient volontiers Deux siècles ensemble .
                    L’ennemi (le Chinois, le Flu Manchu) est la pierre angulaire d’un bon récit (le storytelling) : Lorsque Pompeo dit avoir « des preuves immenses » que le coronavirus vient d’un laboratoire de Wuhan et 48 heures après « pas de certitude » que le virus vient du laboratoire de Wuhan : on appelle ça le Principe d’Incertitude De Pinocchio !
                    Les Etats-Unis qui portent une accusation contre un pays sans pouvoir apporter les preuves de ce qu’ils avancent, cela ne vous rappelle rien ? (19 ans après, on attend toujours les preuves que Ben Laden avait détruit le WTC N° 7).
                    C’est quand même suicidaire après 70 ans de travaux herculéens pour sortir du sous-développement pour bâtir une superpuissance et de semer des virus du chemin du retour de Marco Polo (Chine, Iran, Italie) ? cui bono ?

                  • njama njama 9 mai 2020 13:09

                    @velosolex

                    On ne gouverne pas un empire comme on gouverne un petit pays. Thierry Meyssan avance l’explication de différence politique culturelle qui paraît tenir la route :

                    Le 17 novembre 2019, le premier cas de personne infectée par le Covid-19 a été diagnostiqué dans la province de Hubei, en Chine. Au départ, les médecins ont tenté de communiquer sur la gravité de cette maladie, mais se sont heurtés aux autorités régionales. Ce n’est que lorsque le nombre de cas s’est multiplié et que la population en a vu la gravité que le gouvernement central est intervenu.

                    Cette épidémie n’a pas d’importance statistique significative. Elle tue très peu, même si ceux qu’elle tue passent par une terrible détresse respiratoire.

                    Depuis l’Antiquité, dans la culture chinoise, le Ciel donne un mandat à l’Empereur pour gouverner ses sujets [1]. Lorsqu’il le retire, une catastrophe s’abat sur le pays : épidémie, tremblement de terre, etc. Bien que nous soyons à l’époque moderne, le président XI s’est senti menacé par l’incurie du gouvernement régional de Hubei. Le Conseil d’État a donc pris les choses en main. Il a contraint la population de la capitale du Hubei, Wuhan, à rester confinée chez elle. Il a construit en quelques jours des hôpitaux ; a envoyé des équipes dans chaque maison prendre la température de chaque habitant ; a emmené toutes les personnes possiblement infectées à se faire tester dans des hôpitaux ; a traité les personnes infectées au phosphate de chloroquine et a renvoyé les autres chez elles ; et enfin a soigné les personnes gravement malades en réanimation avec de l’interféron Alfa 2B recombiné (IFNrec). Cette vaste opération n’avait aucune nécessité de Santé publique, sinon de prouver que le Parti communiste bénéficie toujours du mandat céleste.

                    https://www.voltairenet.org/article209499.html


                    • njama njama 9 mai 2020 13:23

                      @velosolex

                      Notez qu’il en est de même en France, centralisation et bureaucratie technocratique alias, « jacobinisme » permettent de légitimer le pouvoir politique, la santé n’est qu’un domaine parmi d’autres pour l’exercer, affirmer l’État « protecteur » sur les sujets nommés citoyens dans l’époque contemporaine. Le temps des châteaux forts est terminé depuis belle lurette, ls remparts sont devenus inutile, il fallait trouver d’autres prétextes pour justifier les seigneuries.


                    • phan 9 mai 2020 14:39

                      @njama
                      Il y a un point fondamental : l’aspect complémentaire de la Médecine Traditionnelle Chinoise (qui existe aussi à Singapore, au Vietnam, au Japon et en Corée du Sud) à la Médecine moderne.

                       La médecine chinoise combinée avec la médecine occidentale, le traitement par la différenciation des syndromes, a considérablement amélioré les problèmes respiratoires des patients, la fatigue, la bouche sèche et l’amertume, l’ oppression de la poitrine, la diarrhée et d’autres symptômes.
                      Dans la lutte contre la pandémie de pneumonie due à l’infection par le 2019-nCoV Novel Coronavirus, l’hôpital provincial de Médecine Traditionnelle Chinoise de Hubei en coopération avec les départements concernés pour étudier et formuler des programmes de prévention et de traitement de la pneumonie, révèle que les herbes chinoises ont joué un rôle définitif dans les résultats positifs du traitement. Les formules chinoises à base de plantes abritent le potentiel unique de réduire la fièvre et les symptômes de la toux, de limiter la progression de la maladie et d’améliorer l’immunité globale et donc la capacité d’une personne à construire une réponse immunitaire adaptée au virus.

                    • njama njama 9 mai 2020 13:15

                      @ Fabien Bloom

                      Et pour le « trou pneumopathique » d’Octobre 2019 à Février 2020, aucun Covid aux States pendant cette période ?  une explication ?

                      Je tire l’expression d’un commentaire sur l’AIMSIB, celui du Dr Vincent Reliquet 6 mai 2020 à 17 h 15 min :

                      Puisque njama parle des jeux mondiaux militaires de Wuhan je vous livre le contenu d’un sujet d’article aimsib que je n’ai jamais écrit, celui de l’origine américaine du Covid-19 « chinois ».

                      Je rappelle que Mr Lijian Zhao, porte-parole du Ministère chinois des Affaires Etrangères avait accusé l’armée US d’avoir importé CoV-2 à Wuhan, c’était en Mars 2020 et cette accusation m’avait donné envie de creuser un peu l’idée.

                      En cherchant cinq minutes on s’aperçoit effectivement qu’en Aout 2019 le laboratoire P4 de Fort Detrick, dans le Maryland a précipitamment cessé toute activité pour cause de problèmes graves de sécurité affectant son fonctionnement.

                      Puis en Septembre apparaît la très curieuse épidémie dite des « pneumopathies des vapoteurs » où seuls les USA devaient déplorer des formes cliniques tout-à-fait inhabituelles de détresses respiratoires chez des sujets jeunes ayant officiellement provoqué une centaine de morts. Il est vrai que cette histoire était curieuse, le monde entier vapote et pourtant seuls quelques centaines d’américains on présenté cette symptomatologie inconnue.

                      Les USA ont allégué la présence d’huile de vitamine E dans les contenus inhalés.

                      Septembre 2019 arrive, de nombreux militaires américains (dont certains en poste autour de Fort Detrick) se réunissent puis s’envolent vers Wuhan pour disputer la 7e édition des jeux mondiaux militaires d’été qui se dérouleront du 18 au 27 Octobre 2019, on sait de source sûre que certains militaires américains ont consulté pendant ces neufs jours pour des troubles divers.

                      Pendant ce temps-là le 18 Octobre 2019 au Johns Hopkins Center for Health Security de NY s’est tenu « Event 201 ». Co-organisé par le forum économique mondial et la fondation B&M Gates, le sujet était une « simulation des besoins nécessaires pour faire face aux conséquences économiques et sociales à grande échelle après arrivée d’une pandémie grave ».

                      Et vous connaissez la suite. Reconnaissez quand même que les faits mis bouts à bouts autorisent un minimum de suspicion…

                      Alors, responsables, les GI’s ?

                      Evidemment pas à mon avis, raison pour laquelle mon bel article se retrouve ici, car dans ce cas comment peut-on expliquer ce « trou pneumopathique » d’Octobre 2019 à Février 2020, aucun Covid aux States pendant cette période ?

                      Morale de cette histoire, toujours savoir essayer de distinguer ce qui est concomitance (comme ici) de ce qui est corrélation ( efforts désespérés des Autorités chinoises pour faire porter le chapeau à l’ennemi atavique).

                      Quant aux militaires Français contaminés là-bas, vérité niée par l’armée… Depuis le temps que nos politiques nous prennent pour des cons, pourquoi nos militaires ne s’y mettraient pas eux aussi ?

                      (PS : Je vous préviens que j’ai aussi étudié l’origine extra-terrestre de CoV-2 en creusant les travaux d’un expert exobiologiste de l’Université de Cardiff, encore un article poubellisé à cause d’Emma… misère de moi !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Fabien Bloom

Fabien Bloom
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité