• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La sécurité est le fondement de notre liberté

La sécurité est le fondement de notre liberté

J’entends trop souvent une opposition systématique entre mesures sécuritaires et liberté individuelle. Certains parlent de dictature et s’amusent à agiter le chiffon rouge comme ça pouvait apporter quoi que ce soit à notre gouvernement d’avoir plus d’information sur les gens. Ça ressemble beaucoup à de la parano.

Je suis assez étonné de ce type de polémique car il me semble plutôt que la vraie liberté n’est possible que si la sécurité est totale. Eviter les grands magasins et tous les rassemblements de foule, c’est être libre ? Annuler des manifestations, événements ou redouter d’organiser la Cop21, c‘est être libre ? Hésiter à dire, écrire ou dessiner ce que l’on pense, c’est être libre ?

Alors oui pour perdre une once de vie privée pour regagner une réelle liberté individuelle et collective, car la liberté qui compte le plus c'est sans doute celle de ne pas avoir peur pour soi et ses proches.

Notre société représente ce que Daesh déteste le plus : la joie de vivre, l'impertinence, l'égalité de tous, la laïcité... Notre pays a une faiblesse en son sein avec une frange de la population en détresse sociale et en manque de repères, et donc un terreau fertile de radicalisation. Notre Nation a décidé de combattre le terrorisme international au Mali, en Afghanistan, en Centrafrique, en Irak et en Syrie.

Nous représentons donc une cible de premier choix pour ces terroristes.

Mais ce risque ne peut pas être vain, ce serait le pire de renoncement que la France pourrait faire à la mémoire des victimes. Il n’y a donc pas d’autre choix que d’agir vite et fort, et c’est ce qui semble être fait, avec déjà 10 ans de retard sans doute.

Sans être un spécialiste du terrorisme, il me semble que les actions nécessaires, pour ne pas dire les solutions, sont connues de tous avec un niveau important de consensus. Pour lutter contre le terrorisme, il faut se concentrer sur :

  • L’argent
  • Le trafic d’armes
  • Le renseignement
  • L’endoctrinement

Qulques commentaires sur le premier point : l'argent, c'est à dire leur financement, mais aussi le notre !

Comment mettre à sec les comptes de Daesh ? Apparemment c'est une question très complexe, et il est plus facile de se fixer ce point comme objectif que de le réaliser. Je ne vais pas essayer d'expliquer quelque chose que je ne maitrise pas, mais un élément clef est que ces financements sont en fait multiples, provenant de plusieurs sources : contrebande de matières premières (pétrole en tête), kidnapping et simples bienfaiteurs parmi les grandes fortunes du Golfe.

L'écrivain et chroniqueur Kamel Daoud a publié dans le New York Time un article qui a fait du bruit : "L'Arabie Saoudite, un Daesh qui a réussi."

Il explique : "Daesh a une mère : l’invasion de l’Irak. Mais il a aussi un père : l’Arabie saoudite et son industrie idéologique. Si l’intervention occidentale a donné des raisons aux désespérés dans le monde arabe, le royaume saoudien leur a donné croyances et convictions. Si on ne comprend pas cela, on perd la guerre même si on gagne des batailles. On tuera des djihadistes mais ils renaîtront dans de prochaines générations, et nourris des mêmes livres."

En ce qui concerne nos finances, un acte important serait que les pays de l'UE, à défaut d'avoir ou d'engager leurs armées, co-financent le coût de cette guerre. D'autres parlent aussi de sortir les dépenses militaires des critères de Maastricht. Cette décision me semblerait être la moindre des choses dans ce contexte où il ne va pas falloir non plus nous dire que nous ne respectons pas notre engagement de sérieux budgétaire, sachant en plus que la croissance de notre économie risque d'être impactée par une baisse de la consommation, du tourisme, et autres effets collatéraux dont Daesh se réjouit.

Mais la responsabilité va au delà de l'Etat ou de l'UE, il faut bien sûr que les citoyens s'impliquent.

Il y a beaucoup de façons de le faire, mais en voici une qui me semblerait intéressante : ceux qui peuvent, ceux qui veulent, devraient pouvoir aider dans cet effort financier. Comment peut-on aider notre pays financièrement à mener cette guerre ? Est-il possible de trouver un mécanisme qui nous permette de participer directement à l'effort militaire ? Une autre approche : est-il possible de contribuer directement au FGTI - le Fonds de Garantie des victimes des actes de Terrorisme et d’autres Infractions ?

Ce Fonds est financé par une contribution prélevée sur les contrats d’assurances de biens, il ne reçoit aucune dotation de l'Etat et est autonome financièrement. Pouvait-il prévoir le 13 novembre ? Le citoyen peut-il aider en contribuant directement au FGTI ?

Pour finir, revenons-en à la question du départ, le choix entre sécurité et liberté. Dès janvier, les français interrogés avaient déjà donné l'avis ci-dessous.

Peut-etre l'occasion d'une consultation plus officielle ?

Blog DesMotsCrates 


Moyenne des avis sur cet article :  1.3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 24 novembre 2015 11:13

    « il me semble plutôt que la vraie liberté n’est possible que si la sécurité est totale »
    mais la sécurité totale n’existe pas a part au fond d’un bunker dans une cellule capitonnée ............
    la liberté implique des risques ............toujours !

    ceux qui sacrifient la liberté a la sécurité n’auront ni l’un ni l’autre ......


    • soi même 24 novembre 2015 20:13

      @gaijin, ne vous fatiguez pas , l’auteur est la pour nous faire nous vendre l’idée la Liberté individuel ne peu que se définir que part l’hédonisme liberticide et qu’il suffit juste de supporté quelques inconfort pour être heureux.

      Vous avez là, un article d’un intellectuel crétinise certifier.

       


    • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 25 novembre 2015 01:18

      @soi même bah oui, bien sûr, je suis la pour autre chose que pour dire ce que je pense ou ce que j’ai ressenti à un moment donné. J’ai bien sûr un plan de propagande, une vente d’idées préconçues et élitistes ... C’est le problème d’AgoraVox, c’est toujours rempli de complotistes qui croient que chacun à son petit objectif plus ou moins caché


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 24 novembre 2015 11:30

      il faut se concentrer sur :

      • L’argent
      • Le trafic d’armes
      • Le renseignement
      • L’endoctrinement

      Oui mais au lieu de cela, malheureusement :

      - Les banques ont fait une déclaration de principe
      - Le Charles De Gaulle est parti bombarder au hasard
      - La populace plébiscite le service militaire et la peine de mort
      - Les pays promoteurs des imbéciles qui nous ont frappés n’ont pas eu la moindre remontrance
      - Vous et moi allons être espionnés comme jamais

      Vous n’avez pas tord en théorie, mais entre la théorie et la pratique il y a un monde bien bête et méchant.

      Donc je préfère laisser le bénéfice du doute à la liberté et considère qu’il faudrait juste donner les moyens à la justice pour qu’elle fasse son travail dans des conditions dignes.


      • tf1Groupie 24 novembre 2015 13:29

        @La Voix De Ton Maître

        « Vous et moi allons être espionnés comme jamais ».  smiley

        Pour vous je ne sais pas : vous avez peut-être des choses à vous reprocher.

        Mais les policiers qui vont me surveiller vont gaspiller beaucoup de temps et d’argent en pur perte.

        Aujourd’hui celui qui vous surveille le plus c’est Google.


      • Phentanyl 24 novembre 2015 15:47

        @tf1Groupie
        Sachez que quand on cherche bien, on fini toujours par trouver quelques chose.


      • Rounga Rounga 24 novembre 2015 11:38

        il me semble plutôt que la vraie liberté n’est possible que si la sécurité est totale


        Concevoir la liberté en excluant le risque me semble être une contradiction dans les termes. On n’est pas libre quand il n’y a pas de risque, ce que Rousseau résumait très bien ainsi : « on est en toute sécurité au fond d’un cachot ».

        Notre société représente ce que Daesh déteste le plus : la joie de vivre, l’impertinence, l’égalité de tous, la laïcité...

        Le pays qui consomme le plus d’antidépresseurs au monde n’est pas précisément celui que je désignerais comme un représentant de la « joie de vivre ». L’impertinence, on peine à la trouver dans les médias dominants, tous alignés sur la même idéologie. Quant à l’égalité, ce n’est pas parce qu’elle est inscrite aux frontons des mairies qu’elle est réelle. D’autre part, je doute fort que votre énumération tienne compte des vraies causes qui font de la France la cible de Daesh. La réalité est toute autre.

        • baron 24 novembre 2015 11:47

          Vivre et laisser vivre vous connaissez ?

          Je vais simplement citer benjamin franklin
          Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux."n

          • jaja jaja 24 novembre 2015 12:04

            « Notre Nation a décidé de combattre le terrorisme international au Mali, en Afghanistan, en Centrafrique, en Irak et en Syrie. »

            Il en est encore pour croire ce genre de stupidités.... « notre » Nation se bat partout dans ces pays pour sauvegarder ses intérêts de puissance impérialiste ou néo-colonialiste comme c’est le cas en Afrique... Pétrole, Gaz, Uranium et autres matières premières c’est de ça qu’il est question dans les salons feutrés de la bourgeoisie capitaliste...

            « Leurs guerres, nos morts », c’est ça la seule vérité....


            • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 25 novembre 2015 01:12

              @jaja savez-vous argumenter sans insulter ? Le problème est qu’il faut absolument polémiquer pour se sentir malin. Alors nuancez ce que vous voulez, vous aurez sûrement raison sur certains points car la vérité est bien évidemment grise, mais vos histoires de complots et du grand méchant capitaliste, sincèrement ... pas moins stupide que ce que j’écris.


            • soi même 24 novembre 2015 19:08

              ( Alors oui pour perdre une once de vie privée pour regagner une réelle liberté individuelle et collective, car la liberté qui compte le plus c’est sans doute celle de ne pas avoir peur pour soi et ses proches. )

              Pourquoi vous fatiguez à écrite encore votre article en français, c’est évident que vous n’êtes pas français , mais bien citoyen américain pour écrire une daube pareille. !


              • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 24 novembre 2015 19:21

                @soi même parce que si je l’écris directement en anglais un petit joueur comme vous comprendra encore moins... Dommage que l’ayez pris sur ce ton car dans les faits en relisant la phrase, je suis assez d’accord pour dire qu’elle n’est pas terrible.


              • soi même 24 novembre 2015 19:46

                @Olivier Des Mots Crates, je voie vous vous regardez pas vous regardez vos arpions, vous n’avez rien compris ce que veux dire être Libre, vous en profitez pour nous vendre de l’américanisme à l’acriée.


              • JL JL 25 novembre 2015 09:44

                ’’Eviter les grands magasins et tous les rassemblements de foule, c’est être libre ? Annuler des manifestations, événements ou redouter d’organiser la Cop21, c‘est être libre ? Hésiter à dire, écrire ou dessiner ce que l’on pense, c’est être libre ?’


                Jolie liste à la Prévert, mais qui ne fait pas sens.

                ’’Vivre et manger comme des porcs’’, voilà notre futur dans cette dictature aigre douce du pouvoir d’achat, j’ai nommé le néolibéralisme. Et je vois dans les attentats terroristes le symptôme de la maladie congénitale du capitalisme ce non-système autophage qui fait feux de tous bois. 

                Le libéralisme qui en appelle aux libertés naturelles en est aujourd’hui à pleurer pour des libertés artificielles lesquelles libertés artificielles seraient compromises par ces crimes, telle en premier lieu la liberté de consommer ses produits de consommation, les biens nommés !

                J’ai presqu’envie de dire : quelle dérision, quel scénario que l’on hésite à qualifier d’ubuesque ou kafkaïen ! 

                Les véritables porcs dans cette affaire sont les ultra-riches, gavés par les profits obscènes de ces multinationales qui nous font la guerre, pour notre bien.



                • Alphonse Dé 25 novembre 2015 10:06

                  Olivier,

                  vous négligez une chose dans votre exposé.
                  La liberté est universelle. Pourquoi voudriez-vous permettre à l’un de s’exprimer, et refuser à l’autre l’acte de réponse ? (fut-il violent)
                  Je crois que vos propos ne sont pas démocrates, ils sont purement nationalistes. Ils ne s’adressent qu’à une minime partie de la population, celle d’un pays peuplé de veaux prétentieux, mous et couards, dont la majeure partie est incapable de comprendre ce qui se passe actuellement tant elle est devenue niaise : les Français.
                  Je vous suggère de vous enfermer dans un caisson bien hermétique puisque cela semble être votre choix, et de laisser tranquille la liberté des autres.

                  Soyez le jouet de ces messieurs, si tel est votre désir. Après tout, vous êtes libre, n’est-ce pas ?


                  • Rincevent Rincevent 25 novembre 2015 14:04

                    Est-il possible de trouver un mécanisme qui nous permette de participer directement à l’effort militaire ? Mais c’est fait cher monsieur, ça s’appelle nos impôts, tout simplement ! Impôts engagés dans un conflit où le Parlement n’a pas eu son mot à dire (contrairement au Royaume-Uni). Parler de démocratie après ça…

                    Quant à couper le financement, ça passerait d’abord par se fâcher grave avec les pétro-monarchies qui viennent investir chez nous (hôtels de luxe, etc). On n’en est vraiment pas là : http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/francois-hollande-super-vrp-en-arabie-saoudite-8338676.html Donc, discours martial, avec grands coups de menton d’un côté et business as usual de l’autre, cherchez l’erreur…


                    • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 25 novembre 2015 16:05

                      @Rincevent merci de réagir sur ce point important, mon cher Monsieur. Ma suggestion était justement pour sortir du cercle vicieux dépenses-dette-impôt en donnant la possibilité d’une initiative volontaire et particulièrement à destination des victimes et familles à travers le FGTI existant de manière à ne pas avoir à créer quelque chose d’autre, alors qu’un mécanisme existe déjà.


                    • Rincevent Rincevent 25 novembre 2015 17:09

                      Bof, vous ne répondez qu’à vous même, en fait...


                      • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 25 novembre 2015 18:09

                        @Rincevent incroyable le niveau de négativité sur ce site, c’est fou ! Rien ne trouve grace à vos yeux c’est grave ! En quoi ne répondrais-je qu’à moi même ? Je ne parle pas d’impôt dans mon texte, je ne confonds pas non plus, donc je reexplique... Le parlement vote aujourd’hui donc rien a dire, et pour le reste, du classique complotiste. Sinon, vous avez une proposition pour que je réponde à quelque chose, tout court ?


                      • Rincevent Rincevent 25 novembre 2015 23:59

                        @Olivier Des Mots Crates

                        Une proposition ? D’accord : que ceux qui qui habitent à l’étranger et qui, donc, ne paient pas d’impôts en France (à priori) s’abstiennent de demander plus d’effort aux autres.


                      • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 26 novembre 2015 00:42

                        @Rincevent ok, mais premierement je ne vois pas où je demande plus d’efforts AUX AUTRES vu que je ne prône pas l’impôt dans ce cas et serais volontaire pour aider, deuxièmement, puisque tout ça me vise personnellement et que vous avez regardé mon profil, je suis revenu en France depuis 6 mois. Sinon, pourquoi tant de haine pour ceux qui vivent à l’étranger ? Un peu de frustration de votre part ?


                      • TSS 26 novembre 2015 01:03

                        @Olivier Des Mots Crates
                        Votre proposition arrive un peu tard !

                        Le PR par la voix de Copé a deja donné la direction : Diminuer les retraites et les

                         aides sociales pour financer le conflit !donc comme d’hab ce sont les « sans dents »

                        qui vont payer. Il parait qu’il y a 7 fois plus de volontaires pour aller se battre

                        qu’avant le 13 ,combien de fils de politiques ou dirigeants ?

                        Les pauvres idiots qui vont faire la guerre en lieu et place de ceux qui l’ont programmé

                        pour des raisons bassement mercantiles(pognon,pognon !!) et qu’ils font passer pour

                        une guerre de civilisation... !!


                      • Rincevent Rincevent 26 novembre 2015 12:16

                        « je serais volontaire pour aider » Faites donc, mais souffrez qu’on ne soit pas d’accord avec votre manière de voir les choses. Quant à ma supposée frustration (psychologie de bazar) c’est raté j’ai moi aussi vécu à l’étranger.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès