• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La stratégie du Chaos : au tour du Liban !

La stratégie du Chaos : au tour du Liban !

La tentative de mainmise sur la Syrie se solde après 6 ans de combats et de media mensonges par un désastre pour les faucons de l’OTAN et leurs alliés. Poutine, Assad et les autres ayant réussi à force de contre-attaques militaires et diplomatiques à mettre à bas la 4e des 7 cartes de Dick Cheney, l’Empire aux abois (et son ami sioniste, lequel tremble de voir l’Iran prendre un ascendant sur le projet de Grand Israël qu’il lui oppose) doit donc sans tarder reprendre une nouvelle tentative (désespérante ou désespérée) sur la région à dépecer.

Apres quelques pourparlers entre US, Arabie Saoudite, marionnettes de l’Union Européenne (simples courroies de transmission et petits pigeons voyageurs), il fut donc décidé de créer de toutes pièces une tentative de diversion en direction du Liban et de son Hezbollah tant décrié, parfait dans le rôle de bouc émissaire / organisation terroriste par essence.

Le cher premier ministre libanais Hariri, dont le CV aligne (tant sur le plan des amitiés que des affaires) un nombre de faits impressionnant de collisions saoudiennes s’en est donc allé prendre sa feuille de route à Ryad, et tel un bon salarié a donc lu avec soin les éléments de langage qui lui avaient été préparés. Démissionnant depuis un sol étranger de ses fonctions de premier ministre (quelle belle preuve d’amour et de respect envers son propre peuple !), le voici donc qui s’envole à la rencontre du Fondé de Pouvoir préféré des Rothschild en Europe sans passer par la case de son propre pays. De quoi Hariri est-il le nom (le NOM …) : la question mérite d’être posée.

Entre Trump et Macron sur ce même dossier, deux postures, s’équilibrant, mais qui ne sont guère que des postures. L'exciteur contre le pondérateur. Macron, donc, futur Roi d’Europe d’après la une du Time, se devait d’adopter ce faux panache de celui qui d’un trait de plume s’en va reconquérir la chanson de geste de la diplomatie européenne et bien entendu gauloise. Voix de la paix au Moyen Orient, rien de moins, après les va-t-en-guerre Sarkozy et Hollande : avouons que le script qui lui est donné offrira aux naïfs gaulois quelque fierté, après dix années absolument calamiteuses sur le plan international.

Sauf qu’il s’agit – évidemment - d’une posture. Rappelons que Monsieur paix a il y a à peine dix jours dénoncé l’ingérence iranienne dans la région. Il conviendrait sans doute de mettre sous les yeux de ce menteur de métier une carte des bases de l’OTAN dans le coin, histoire, non de lui apprendre ce qu’il sait pertinemment, mais de voir in situ son nez s’allonger.

Pour nos amis de l’OTAN, reprendre l’initiative passe nécessairement par un conflit armé au Liban, et donc une réplique à une supposée agression du Hezbollah contre tel ou tel allié, Israël au hasard. On peut sans trop prendre le risque de se tromper attendre un équivalent média mensonge aux couveuses de Saddam Hussein ou au gazage de Bachar El Assad, les médias européens sont prêts, Bernard Guetta est au taquet et les opinions publiques globalement lobotomisées (et déjà épuisées avant même le début de l’hiver par une rentrée âpre socialement et économiquement) goberont sans trop aller chercher dans le détail - comme ce fut le cas pour la Libye puis la Syrie.

Evidemment (un point de détail…) le peuple libanais – ce grand peuple ami de la France – va à son tour faire les frais de cet immense jeu de dupes. Et on peut avec quelques mois d’avance parier sur la création d’une immense filière de l’Etat Islamique là-bas, née de l’opération du Saint Esprit et se retournant évidemment contre la population elle-même. Chrétiens et musulmans seront comme en Syrie les victimes de tortionnaires qui ont évidemment à voir avec la barbarie à l’état pur et rien avec le Coran. Songez à la souffrance qui va s’abattre sur ce peuple qui a déjà tant et tant subi dans son passé, tout ceci pour préserver voire augmenter le pouvoir de marionnettistes qui vivent du chaos tout en s’enrichissant, le tout dans le silence assourdissant de ces européens et américains (je parle des citoyens) auxquels les libanaises et libanais sont viscéralement attachés a de quoi faire pleurer. Le chacun pour soi du capitalisme destructeur a pour corollaire l’extrême division des humains, et ceci sert à merveille les intérêts des puissants.

La guerre contre les peuples – un à un : il s’agit bel et bien de cela. Irak, Libye, Syrie, Yémen, aujourd’hui Liban… La guerre contre les peuples ou la stratégie du chaos : voici donc le titre de la pièce qui se déroule année après année sous nos yeux à compter d’un certain 11 septembre 2001. Le castelet, le public, le script, les marionnettes, les marionnettistes, les éclairagistes, dialoguistes, marketeurs … : tout est en place et le script avance pas à pas.

Comme un théâtre d’ombres en plein jour ou les lunettes 3D distribuées aux spectateurs distraits les aveuglent et les détournent de l’essentiel, tandis qu’en coulisses les placeurs salariés du propriétaire de la salle font les poches de leurs manteaux laissés à la consigne.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 novembre 15:10

    C’est le Karma, ou le Bilan.


    • Gatling Gatling 18 novembre 15:35

      Bah c’est pas comme si le Liban n’avait pas déjà dérouillé .... Une frontière avec Israël c’est suicidaire à terme smiley Les libanais devraient créer un Etat tampon entre eux et Tsahal, uniquement constitué par des LGBT, une espèce protégée par L’ONU. Et à l’intérieur du nouvel état libanais ( rebaptisé La nouvelle Phénicie ) des murs frontières sur le modèle de Trump entre les communautés . Bon je sais, mon projet est en avance sur son temps !  smiley


      • leypanou 18 novembre 17:55

        Ce qui se passe au Liban a plus à voir avec l’Iran, avec les mêmes protagonistes publics et cachés (lire ici).


        • Xenozoid Xenozoid 18 novembre 18:02

          @leypanou

          pas israel ? ils sont pas cachés


        • Xenozoid Xenozoid 18 novembre 18:04

          @Xenozoid

          ce que je voulais dire c’est si tu remplaces iran avec israel


        • leypanou 18 novembre 19:47

          @Xenozoid
          ce que je voulais dire c’est que ce qui se passe avec le Liban est un préparatif général contre l’Iran avec d’un côté les fouteurs de b. classiques, à savoir l’empire, l’AS (et le GCC sans le Qatar ou le Koweit dont on n’entend jamais parler) et la-seule-démocratie-au-moyen-orient et de l’autre côté le Hezbollah, la Syrie, l’Iran.


        • Lugsama Lugsama 18 novembre 19:38

          Ça manquait d’article de neuneu complotiste, la nature ayant horreur du vide..


          • christophecroshouplon christophecroshouplon 18 novembre 21:21

            @Lugsama
            Toujours dans la vacuyite du petit commentateur baveur. A voyre age, le masque a du fondre sur le visage. Bon ouikende !


          • pipiou 19 novembre 00:57

            Vous auriez pu dire que le sous-sol du Liban regorge de pétrole histoire d’être complet.


            • philippe baron-abrioux 19 novembre 08:09

              @l’auteur ,

               et si une bonne partie des difficultés actuelles mais déjà très anciennes du Liban provenait de sa constitution qui a instauré le « confessionnalisme » et de la corruption qui en découle pour une bonne part .

               cela fait longtemps (je me souviens de 1975) que ce pays souvent appelé « la Suisse du Moyen Orient » est déchiré et mis en lambeaux par des politiciens largement satisfaits d’un système où chacun arrive à peu près survivre par des corruptions et du népotisme ce qui crée des failles dans lesquelles s’engouffre qui veut .

               le protectorat français a certes laissé des traces culturelles importantes mais la perte d’influence de la France dans la zone et ses accointances avec certains pays « amis » embarrassants achèvent de la décrédibiliser .

               bonne fin de journée !

               P.B.A

               


              • foufouille foufouille 19 novembre 09:51

                bon article sur les races supérieures jamais responsable de rien.


                • QAmonBra QAmonBra 19 novembre 10:27

                  Merci @ l’auteur pour le partage.



                  L’axe de résistance étant quasiment constitué, contrairement à leurs projets de démantèlement et, somme toute, grâce à leur arrogante stupidité, il n’était pas difficile de prévoir qu’ils ne renonceraient pas et s’attaqueraient de nouveau à ce qu’ils croient être le maillon faible de cette résistance. 

                  Mais le Liban d’aujourd’hui n’est pas celui de 2004 et l’opinion publique arabe, toutes confessions confondues, dans ce pays comme ailleurs et dont se moquent à tort, à l’ère de l’internet, nos merdias et leurs prescripteurs, a compris la leçon des prétendus « printemps arabes » et autre « révolution jasminée ».

                  Notre Macron national et ses conseillers se mettent le doigt dans l’œil jusqu’au coude en pensant que la France ait un quelconque rôle à jouer dans la région, même auprès de ses anciens « protectorats », c’est fini pour la diplomatie française au moyen orient, voire dans le monde arabo-musulman, mort et enterré l’héritage diplomatique gaullien, car on ne joue pas au pigeon voyageur et à l’oiseau de mauvais augure sans conséquences à terme. . .



                  • ZenZoe ZenZoe 19 novembre 17:44

                    Saad Hariri. Pas clair cet homme-là.
                    Il a aussi la nationalité saoudienne. Les libanais ont été imprudents en mettant en tête de leur gouvernement quelqu’un qui connait mieux son pays de naissance que le Liban qu’il dirige. (D’ailleurs, entre parenthèses, l’Arabie Saoudite a parfaitement le droit de le détenir sous un prétexte fumeux puisqu’il est l’un des leurs - hé les Libanais, il fallait y penser avant !)
                    On dit aussi qu’il a la nationalité française, mais je ne suis pas arrivée à trouver confirmation sur internet.
                    On dit aussi qu’il est proche des princes rivaux du prince héritier, et qu’il serait inclus dans la purge... Peut-être...


                    • Eric F Eric F 20 novembre 11:03

                      Les gouvernants libanais marchent sur le fil du rasoir, je leur tire pour ma part mon chapeau de maintenir la cohésion du pays dans des circonstances où absolument tout semble concourir à les pousser à une guerre civile. Certaines factions sont engagées dans des conflits extérieurs, le pouvoir central s’efforce de tenir une ligne neutraliste. Et le risque d’assassinat, l’actuel Premier Ministre est bien placé pour en connaitre le prix.
                      On se gausse souvent de leurs institutions multi-communautaires, sauf que sinon une communauté dominante ferait peser son emprise sur l’ensemble du pays.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires