• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Syrie et l’impossible paix

La Syrie et l’impossible paix

Malgré la trêve décidée cette semaine à l’ONU, les combats font toujours rage dans la Ghouta orientale. La guerre civile est devenue une guerre mondiale, et son instrumentalisation par des puissances étrangères qui s’ignorent réciproquement rend impossible l’idée d’une paix.

Cela fait sept ans que cette guerre dure. Née en plein printemps arabe des manifestations pacifiques contre la dictature des Assad, qui règnent sur le pays depuis plus de quarante ans, la guerre en devient vraiment une avec la répression meurtrière enclenchée par le régime. En mai 2011, Bachar el-Assad libère de prison des centaines de djihadistes, espérant ainsi les confondre dans le groupe rebelle et s’imposer sur la scène internationale comme un rempart face au terrorisme. Au cœur des tensions régionales et des intérêts des puissances mondiales, la guerre ne tarde pas à s’internationaliser.

D’abord sur le plan régional, où la Syrie devient l’objet de la rivalité entre l’Iran chiite et l’Arabie saoudite sunnite. Se livrant à une guerre d’influence sans merci, les deux puissances du Moyen-Orient soutiennent respectivement le clan Assad d’obédience alaouite (une branche du chiisme), et la rébellion armée. La Turquie d’Erdogan, qui se plaçait au début du conflit dans le camp de Riyad, adopte aujourd’hui une position plus trouble. En effet, la crainte de la naissance d’un Kurdistan autonome sur les ruines d’une Syrie décapitée, qui raviverait l’indépendantisme de sa propre population kurde, l’a poussée à attaquer frontalement les forces kurdes de la région d’Afrin, pourtant alliées de l’insurrection et soutenues par les Etats-Unis. Puis il y a l’affrontement entre l’Iran et Israël, qui a subi un regain de tension après le survol d’Israël par un drone attribué à l’Iran, en février dernier. En effet, la progression de l’influence iranienne dans la région inquiète Jérusalem, qui se voit prise en étau. Sur sa frontière Nord, elle fait déjà face au Hezbollah libanais, milice chiite soutenue par l’Iran. Elle ne peut donc laisser Téhéran s’installer sur le territoire syrien, avec lequel elle partage sa frontière Nord-Est, et se livre à un jeu d’intimidation dont la Syrie fait directement les frais.

A l’échelle mondiale, la Syrie cristallise les tensions héritées de la Guerre froide entre les Etats-Unis et la Russie. Vladimir Poutine ordonne une intervention militaire en 2015, profitant de l’appel à l’aide lancé officiellement par Bachar el-Assad pour s’implanter dans la région avant Washington. Le conflit s’enlisant, la Syrie devient pour la Russie un enjeu de puissance, un instrument pour exposer son poids militaire et diplomatique au monde entier, plus de vingt ans après la chute de l’URSS. Face à la détermination du camp Damas-Téhéran-Moscou, les Etats-Unis affichent une position instable. Leur priorité étant la lutte contre l’Etat islamique plutôt que la chute de Bachar el-Assad, ils n’interviennent pas en août 2013, lorsque Damas franchit ce qu’ils avaient fixé comme « ligne rouge », c’est-à-dire l’utilisation d’armes chimiques. Ne pouvant néanmoins accepter une victoire complète de l’Iran, qu’ils qualifient d’« état voyou », les Etats-Unis soutiennent activement les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) face à l’armée du régime et aux troupes russes. C’est donc un véritable duel de géants qui se joue également en Syrie.

Alors comment sortir de cet inextricable jeu d’alliances, qui croise luttes d’influence régionales, rivalités internationales et double-jeu de la Turquie, membre de l’OTAN mais qui se rapproche de la Russie ? En réalité, l’absence totale de dialogue entre les différentes parties prenantes s’explique par leur conviction individuelle d’être dans le camp du bien et leur refus idéologique de déroger à leur système de valeurs. Les Occidentaux ne peuvent pas prétendre s’opposer catégoriquement au maintien au pouvoir de Bachar el-Assad, alors que l’Iran, si près de la victoire totale, n’acceptera plus de compromis politique. Or, c’est justement parce que tout le monde s’ignore obstinément que les conférences de paix continueront à être boycottées, les trêves à être violées et les civils à être exterminés.


Moyenne des avis sur cet article :  1.23/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Diogène Diogène 12 mars 17:52

    Pas besoin de venir sur Agoravox pour lire la version officielle : Le New-York Times, France-Info et Arte font très bien l’affaire.


    • Doume65 15 mars 00:25

      @Diogène
      «  Le New-York Times, France-Info et Arte font très bien l’affaire. »
      Je pense que le billet de Pierre est justement de se faire remarquer par ces journaux espérant y trouver un emploi.


    • Attila Attila 12 mars 18:13

      L’auteur, vous comprenez où vous mettez les pieds en publiant sur Agoravox ?
      Ici, on n’arrête pas de donner des références vers des sources d’information diversifiées, alors votre copié/collé des torchons corrompus par les milliardaires, vous pouvez vous les mettre où vous voulez.
      " WASHINGTON (AP) — The U.S. has no evidence to confirm reports from aid groups and others that the Syrian government has used the deadly chemical sarin on its citizens, Defense Secretary Jim Mattis said Friday. " Lien

      .


      • troletbuse troletbuse 12 mars 18:41

        Cet article est de la propagande de salopard.


        • JC_Lavau JC_Lavau 12 mars 19:15

          @troletbuse. Ou simplement de la souffrance de benêt, dépassé par les réalités qu’il est infoutu de concevoir, sous bobardement intensif par la propagande OTAN-USraël-Soros.


        • xana 12 mars 19:32

          @JC_Lavau
          Oui, c’est bien l’impression que me donne l’auteur.
          Qu’il retourne devant sa télé, sinon il va perdre un épisode de la série !


        • troletbuse troletbuse 12 mars 19:36

          @Lavau
          A part celà, un hypocrite de haut vol. Car la paix impossible est bien due à des personnages de son acabit.


        • Ouallonsnous ? 13 mars 17:14

          @troletbuse

          La paix ne sera possible qu’à partir de l’éradication de la nuisance sioniste anglo-yankee, c’est à cela qu’il faut consacrer le maximum de nos efforts !


        • sabactani 12 mars 22:39

          Bon oui j’ai lu ça vite et je n’ai pas compris grand chose, mêler des grandes puissances et des obédiences locales n’a je pense pas de sens. Les grandes puissances n’ont eu de cesse que de dégager les seuls espaces laiques dans le monde arabe, l’irak, la syrie et la lybie.. C’est un jeu d’argent et les grandes puissances s’entendent beaucoup mieux que vous ne le pensez ou alors il faut sortir un peu de la maison.


          • JC_Lavau JC_Lavau 12 mars 22:48

            Nikki Haley, de l’AIPAC prépare de nouveaux bombardements américains :


            • Tom France Tom France 13 mars 15:51

              Oh que si la paix en Syrie est largement possible, faut t’il encore que l’axe agresseur composé d’israel, des US, UK, la saoudie, qatar et Otan veuillent bien laisser ce pays tranquille au lieu de soutenir sans cesse des milices djihadistes et autres mercenaires partout dans le pays et la région ! 

              Il faut dire aussi que tant qu’israel existera dans cette région et que les US seront gérés comme une entreprise mafieuse par divers oligarques de l’état profond, alors la paix ne pourra pas s’établir.

              • Ouallonsnous ? 13 mars 17:15

                @Tom France

                La paix ne sera possible qu’à partir de l’éradication de la nuisance sioniste anglo-yankee, c’est à cela qu’il faut consacrer le maximum de nos efforts !


              • macchia 13 mars 17:33

                Les Turcs ont passé par la. Tout est ruine et deuil.

                .......
                Victor Hugo

                • jocelyne 13 mars 19:21

                  pourquoi changer de pseudo ?


                  • macchia 13 mars 23:12

                    @jocelyne


                    « L’enfant » poème de Victor Hugo, extrait de L’Oriental- facile à trouver sur internet

                  • Maitre Ratatouille Ratatouille 14 mars 12:17
                    Poutine prêt à négocier un cessez-le-feu à Ghouta contre une victoire de la Russie à la coupe du monde

                    Depuis le début de l’offensive lancée à Ghouta par les troupes de Bachar Al Assad, épaulé par la puissante armée soviétique, les gouvernements des pays de l’OTAN n’ont de cesse de supplier le président Poutine de mettre un terme au conflit.

                    Car sans son puissant allié, le président Bachar Al Assad ne pourrait continuer cette guerre qui fait de nombreuses victimes civiles dans son propre pays.

                    Malheureusement, toutes les tentatives diplomatiques auprès du président russe se sont soldées par un échec, Poutine restant inflexible.

                    Cependant, on murmure qu’un accord secret pourrait être trouvé.

                    Le leader soviétique vient de se déclarer favorable à un cessez le feu définitif en Syrie, à la condition que son équipe nationale de football devienne championne du monde lors de la compétition qui démarrera en juin.

                    Des nations comme l’Italie et les Pays-Bas ont tout de suite donné leur accord, sans que rien ne vienne justifier une si rapide décision de leur part. D’autres nations comme la France et l’Allemagne n’ont pas encore répondu à cette étonnante requête.

                    Il sera difficile d’obtenir des informations sur la suite des tractations de cette entente. Mais si la Russie venait à être championne du monde, vous, lecteurs de Secretnews, vous saurez.


                    • Jonas 15 mars 11:50

                       A l’auteur , 


                       Votre analyse est juste , pour cela, vous risquez une descente en flamme par la majorité des internautes de ce site qui soutient le dictateur Bachar Al-Assad bourreau de son peuple. 

                      Tous les dictateurs arabo-musulmans , pendant le temps de leur pouvoir , sont soutenus et glorifiés. Puis une fois battus ou morts ,sont oubliés et jetés dans les poubelles de l’histoire, par ceux-là mêmes qui chantaient leurs louanges. La liste est longue, dans ce monde arabo-musulman de se retournement de veste. 

                      Pour moi, Bachar Al-Assad , a certes gagné la guerre avec l’aide de ses parrains , Russes et Iraniens, mais il a perdu son pays et son peuple. Comme les Etats sont des monstres froids , la Russie et l’Iran , présenteront la facture des dettes qui ce sont accumulées depuis le début. Ces deux parrains , s’occuperont des hydrocarbures off-shore dont l’exploitation demandera des années pour éteindre la dette. Il ne sera plus maître chez lui. 

                      Après la destruction viendra l’heure de la construction , déjà des chiffres faramineux sont lancés , entre 450 à 600 milliards de dollars , je ne pense pas que les deux parrains aient la capacité de le faire. La Syrie file un mauvais coton , et les millions de réfugiés , parmi lesquels se trouvent une classe moyenne et des gens formés refuseront de rentrer tant que le dictateur restera au pouvoir. Drôle de victoire. 

                      Attention , je ne soutiens nullement les terroristes , criminels islamiques , mais j’en veux au dictateur , d’avoir réprimé effroyablement les manifestations pacifiques dont les souffrances du petit Hamza de 13 ans. Viendra un jour , l’histoire de ce pauvre gosse et de ce que ses parents , avaient enduré d’insultes et de sarcasmes. 

                       
                       


                      • JC_Lavau JC_Lavau 15 mars 12:09

                        @Jonas. Tiens ? Le Yémen où des pilotes israéliens participent au génocide, a disparu des écrans ?


                      • Jonas 15 mars 16:38

                        @JC_Lavau


                        Ils ne savent plus quoi inventer les arabo-musulmans, pour expliquer leurs nombreux malheurs et leur incapacité à juger les faits. Le manque d’éducation, est un des maux les plus répandus chez eux. 

                        Il leur faut toujours un bouc émissaire . Israël. ( 8,5 millions d’habitants. )

                         Une coalition de plusieurs pays Arabo-musulmans a la tête de laquelle se trouve l’Arabie saoudite gardienne des lieux saints,( 30 millions ) l’Egypte-( 82 millions ) les Emirats-Arabes Unis-( 5 millions) Bahrein-( 739 000) Koweït-( 2 800 000) Jordanie-( 6 500 000) Maroc-( 32 millions ) Soudan ( 45 millions ) malgré les bombardements , les destructions , les morts , le choléra. Une coalition de presque 200 millions d’habitants a l’abri de la presse s’enlise et ne trouve pas d’issue. 

                         Ils peuvent acheter toutes les armes de la terre, ils ne sont pas capables d’assimiler et de comprendre les armes trop sophistiquées. 
                        ( Il n’est de richesse que d’hommes J.Bodin 1530/1596)






                         
                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès