• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La technique Salvini

La technique Salvini

Matteo Salvini, ministre de l'intérieur italien, est un petit malin... Et pour cause : il sait tirer, peut-être en bon populiste, les ficelles qui guident les mouvements de la foule. Ce faisant, Salvini reproduit à son tour un geste multiséculaire.

Après l'effondrement du viaduc de Gênes, il y a quatre jours, l'émotion a été grande. Et la colère aussi.

Quoi de plus normal, après tout, qu'on pleure des morts injustifiées – comme si, au fond, certaines pouvaient l'être plus que d'autres ? Et comment résister, ensuite, à quêter un coupable ?

Le monde est plus simple avec un coupable. Or, seulement, est-ce vraiment plus juste ?

Les hommes et les femmes qui sont morts sur le pont, leur mort n'est pas rachetée dans le cœur de ceux qui les pleurent à partir du moment où, avec profit, on brandit le nom d'un coupable...

Pourtant, c'est bien ce qu'a fait le ministre de l'intérieur italien Matteo Salvini, en promettant la vengeance. Mais si la vengeance dans cette affaire est injuste puisque, en l'état, il y a une infinité de coupables – et une infinité d'événements successifs en cause – elle n'en est pas néanmoins peu efficace. Et l'efficacité prime souvent sur la justice. 

C'est ainsi que de façon opportune, Matteo Salvini use d'une méthode – bien connue – consistant à amalgamer toutes les souffrances, tous les pleurs, en une grosse boule de frustration, et en la dissipant ensuite par son envoi sur la tête d'un bouc émissaire. Une telle astuce est doublement pratique : car non seulement cela dispense Matteo Salvini lui-même – et son gouvernement – d'être découpé en petits morceaux, mais cela permet également de renforcer, en dépit de la vérité, son propre parti. Parce qu'une attaque dirigée contre un seul ennemi, attaque consistant à regrouper au préalable en une seule unité toute la douleur qu'une catastrophe provoque, donne à celui qui, sans vergogne, lance un assaut, l'auréole d'un sauveur dont les conseils et les commandements prodiguent des bienfaits et suspend la souffrance.

Si en plus un groupe se fonde et s'apaise sur l'exclusion, alors Matteo Salvini a tout compris. Quoi de mieux qu'un pont qui s'effondre pour souder les Italiens contre l'Union Européenne ?

Or, l'Union Européenne est-elle responsable de cet effondrement ? Non. Pas davantage que l'ingénieur qui, sans y prendre garde, a conçu cette structure il y a cinquante d'ans. D'ailleurs, personne n'a eu l'idée (incongrue) de profaner la tombe de Riccardo Morandi (ce malheureux ingénieur) en compensation des morts et des blessés de son viaduc.

L'attitude de Matteo Salvini est néfaste pour une bonne raison : la vengeance, quelquefois – peut-être – utile, ne servira ici strictement à rien. Pire : du nombre de décès, elle ajoutera la tristesse de ceux auxquels elle s'en prend. 

La mise à mort symbolique de l'ennemi dont on impute l'effondrement du viaduc est, selon le langage de René Girard, la lapidation du bouc émissaire. 

René Girard, au travers de ses œuvres, dit qu'à la fondation d'une société se trouve toujours la violence, qui est la force de la foule contre un ennemi désigné opportunément. Les sociétés « archaïques » (au sens péjoratif du terme) ont ceci de différent avec les sociétés chrétiennes qu'elles fondent leur mentalité sur la culpabilité réelle de ceux qu'elles accusent. Autrement dit : les boucs émissaires des sociétés préchrétiennes sont jugés véritablement coupables par leurs accusateurs. Tandis que dans les sociétés chrétiennes, par la révolution que le Nouveau Testament opère (c'est-à-dire la découverte de l'innocence du bouc émissaire), le bouc émissaire devient la victime, donc l'innocent accusé à tort. Ce procédé des sociétés archaïques a une utilité (évidente) : la dissipation du ressentiment, de la haine impuissante, de la colère, de la tristesse et de toutes les émotions négatives... 

Ainsi donc, assez ironiquement pour un conservateur chrétien, Matteo Salvini favorise le retour à la mentalité archaïque – sur laquelle tous les extrémismes se fondent.

On pourra me rétorquer, à bon droit, que Matteo Salvini vise non pas un véritable bouc émissaire (une personne en chair et en os) mais une personne morale, à savoir l'entreprise gestionnaire du pont. À cet égard, ce serait un progrès... On aurait effectivement dépassé le stade de la victime humaine, le sacrifice sanglant, pour s'attaquer à un symbole, tout ceci étant une mascarade, une mise en scène. Peut-être.

Mais l'Italie du XXIe siècle n'est pas un pays du tiers-monde ! Elle n'a pas besoin de mise à mort symbolique pour résoudre ses problèmes. Son efficacité est aussi illusoire que le mensonge qu'on dit à un enfant dont le poisson rouge vient de mourir, afin qu'il surmonte son chagrin – que son cyprin est parti rejoindre ses congénères dans une mare incognitum.

De là, simuler la lapidation d'un bouc émissaire met au jour seulement une impuissance décisive, un peu comme des pilules de viagra découverts au hasard dans le placard d'un homme (faussement) fringant révèle, à son insu, son ataraxie génitale.

C'est dire l'état de l'affaire... La victimisation du gestionnaire responsable du viaduc ne signifie pas que les Italiens savent régler leur problème, mais plutôt, au contraire, qu'ils sont impuissants devant le phénomène d'une nature indifférente au sort des hommes.


Moyenne des avis sur cet article :  1.16/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 09:18

    Bonjour,

    j’entends bien votre plaidoyer pro Union européenne.

    Il me faut toutefois vous rappeler que les défenseurs de l’Union n’ont jamais eu beaucoup de scrupules à jouer des peurs et à lapider des boucs émissaires pour soutenir leur Cause.

    Ainsi voter Non au Traité de Maastricht c’était voter pour le chômage et la guerre.

    Voter Non au référendum de 2005 c’était être un dangereux xénophobe.

    Et préférer Marine Le Pen à Emmanuel Macron, c’était précipiter la France dans l’abîme.

    Alors, il faut savoir être de mauvaise foi, et je ne pleurerai pas après les accusations hasardeuses de Salvini :

    il vaut mieux lapider - verbalement - l’Union européenne, que lapider des vrais gens en vrai.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 09:39

      @bob14

      Le bonsoir chez vous smiley

      Si ce que j’ai dit là haut est une défense de Macron, alors là il faut m’expliquer  smiley


    • baldis30 20 août 18:58

      @Olivier Perriet
      bonsoir,

      la mauvaise foi de la commission européenne n’est plus a démontrer : une organisation stalinienne, NON ELUE, ayant TOUS les pouvoirs, et n’étant responsable devant personne !

       A moins de penser que Staline et son alter ego l’adolf étaient des gens de bonne foi !

      Pour manipuler la peur ils s’y entendent à Bruxelles ... c’est moi ou le chaos ... !


    • baldis30 20 août 19:01

      @Olivier Perriet

      « Si ce que j’ai dit là haut est une défense de Macron, alors là il faut m’expliquer »
      faut l’excuser ,

      après la coupe du monde foot,

      après la canicule et son retour prochain,

      et enfin en ayant éclusé le Tour de France comment voulez-vous qu’il fasse la différence ?


    • Passante Passante 20 août 09:30
      l’ennui c’est que tout mensonge comporte une part de vérité
      et que Salvini nous dit que ce pont c’est l’Europe...

      • cevennevive cevennevive 20 août 09:42

        Pourquoi stipendier l’Italie et Salvini ?


        En France aussi, dès qu’il y a un effroyable accident ou un attentat meurtrier, ne cherche-t-on pas le ou les coupables ?

        N’a-t-on jamais entendu un membre de notre gouvernement dire, après une catastrophe : « les coupables seront sévèrement punis » ?

        Bon, vous n’aimez visiblement pas Salvini. Mais mettre dans le même sac l’Europe, les Italiens et les familles endeuillées... N’y a-t-il pas un peu de mépris ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 09:47

          @cevennevive

          Perso, je préfère stipendier les poutiniens, qui sont bêtes comme leurs pieds, et encore, c’est pas sympa pour les pieds qui sont très précieux.


        • Ben Schott 20 août 11:16
           
          « stipendier » ?
           
          Vilipender, peut-être ?...
           


        • baldis30 20 août 19:10

          @cevennevive
          bonsoir,

          non loin de chez vous ... et de chez moi .. vous n’ignorez pas le nombre de ruptures d’ouvrages d’art qui se sont produites à plusieurs reprises ... par exemple 1958 et 2003 ...

          Au fait en 1988 il n’y a pas eu de ... euh ..... qui ne furent mentionnées pour la première que dans Midi-libre du 3/10/1998 ..... et plus tard les deux autres .... meuh non puisque les journaux n’en parlèrent pas .... .



          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 10:07

            @samy Levrai

            Il nous explique que c’est la faute des contraintes budgétaires, alors qu’il s’agit d’une infrastructure privatisée puisqu’ il demande sa renationalisation ?

            Ben merde alors, vous êtes pas à une contradiction près :

            j’ai encore en mémoire les tirades de Fi-Filles Brindille d’acier lorsqu’elle disait que Dupont-Aignan, en parlant du « racket des péages », « enfumait les Français ».

            Comme quoi, et comme disait un phare de la culture française :
            « Quand on parle trop faut assumer »

            MDR smiley


          • samy Levrai samy Levrai 20 août 10:36

            @Olivier Perriet
            Comme d’habitude, tu nous montres que décidément tu ne comprends jamais rien, que ce soit écrit ou en images, le sens des mots t’échappe toujours... a quel moment, t’es tu perdus cette fois ci mon petit ? demande à un adulte de t’expliquer car c’est à la porté de n’importe quel adulte.


            Tu devrais retrouver ce que te disait Fifi, je suis sur que tu passeras encore une fois pour un attardé mental ... allez assume fais les recherches !

            continue, tu es un vrai djeuns !



          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 10:49

            @samy Levrai

            J’aurai du mal de retrouver parmi ses 200 posts quotidiens.

            à ce propos, comme Jean Roque, alias Choucas, alias la baudruche négrière rose et verte un soir de printemps, j’avoue que j’ai quelques inquiétudes au sujet de Fifille :

            on ne la voit plus trop : rien depuis le 7 août ?!

            Que se passe-t-il ?

            Allez, sans déconner les gamins : laissez les Italiens gérer l’Italie, et foutez leur la paix.


          • samy Levrai samy Levrai 20 août 11:04

            @Olivier Perriet
            Belle démonstration, je m’en doutais... mais tu as ton propre historique, attardé.


            Tu n’as pas remarqué que les italiens ne faisaient plus leur lois, plus leur justice, ne battaient plus monnaie, ne decidaient plus de la paix et de la guerre ? de leur budget, etc... comment voudrais tu gerer l’Italie si tout est decidé ailleurs ? 
            Sans deconner, pourrais tu la fermer plutôt que de te montrer plus bête à chaque post, l’adolescent ? 


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 11:12

            @samy Levrai

             smiley S’il faut compter sur l’UPR on risque d’attendre longtemps.

            Non mais laissez le gouvernement italien bosser, car eux ils ont pris le risque de gouverner, donc c’est pas un parti à 0.5% qui n’est responsable de rien qui va faire la leçon.

            J’ai toujours plus de respect pour ceux qui sont responsables et agissent, plutôt que pour ceux qui ont un programme parfait mais théorique.

            Allez bon vent, et le salut à Vladimir smiley


          • samy Levrai samy Levrai 20 août 11:21

            @Olivier Perriet
            Il faut vraiment que tu demandes à tes parents la permission pour aller sur des sites politiques pour adultes et s’ils te le permettent qu’ils t’aident pour te mettre à niveau.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 11:36

            @samy Levrai

            Au contraire mon cher, c’est très politique de dire que le dirigeant d’une secte française à 0.5% des voix n’est pas légitime pour donner son avis à des ministres étrangers qui ont fait 30 et 18 % des voix, et ont osé (ciel !) prendre la responsabilité de former un gouvernement ensemble, même s’ils ne sont pas du même bord (ciel !)


          • Legestr glaz Ar zen 20 août 11:40

            @Olivier Perriet

            Il gouverne, certes, mais la seule solution qui se dessine est la sortie de l’UE et de l’euro, un retour à la souveraineté italienne. 

            C’est très exactement le discours que tient François Asselineau et l’UPR depuis plus de 10 ans. 

            Prenez François Asselineau comme un lanceur d’alerte et faite votre chemin.

            Un article sur la « gouvernance » italienne. C’est tout frais.

            Voici ce que dit actuellement le gouvernement italien « qui agit » !

            « « Il n’y a que deux clés d’or pour sortir de cet abattoir : soit la BCE accepte de maintenir le spread de risque à 150 points ; soit nous reprenons notre propre monnaie et restaurons l’indépendance nationale », a-t-il dit. L’écart s’est terminé aujourd’hui à 290. »



          • samy Levrai samy Levrai 20 août 11:46

            @Olivier Perriet
            Toujours tes problèmes de vocabulaire mon enfant ... comment peux tu espérer développer des pensées cohérentes sans comprendre le sens des mots ? 

            C’est quoi une secte ? 
            qu’est ce que la légitimité ? 
            qu’est ce que la responsabilité ? 
            Tu n’as pas remarqué que tu pouvais voter à gauche, à droite , à l’extreme gauche ou à l’extreme droite et tu as toujours la même politique qui n’est pas décidé par les peuples concernés ? 
            es tu obligé de battre des records de betises ? ne te sens tu pas déjà suffisamment éprouvé par trois échanges ? 
            Il n’y a aucun sport, j’effectue une mise à mort sans que l’animal à cornes puisse se défendre tellement il est inapte.


          • Legestr glaz Ar zen 20 août 11:48

            @Olivier Perriet

            Quel que soit le substantif que vous utilisez, à choix « secte », « groupuscule » et même « gourou » pour son président, vous parlez d’un parti politique qui comptabilise plus de 31.000 adhérents. Le « Rassemblement national » annonce moins de 31.000 adhérents. 

            Alors Olivier Perriet, quels sont aujourd’hui, en France, les partis politiques qui comptabilisent plus de 31.000 adhérents. ? Vous le savez ? Il y a l’U.P.R et donc encore ?
            « Côté adhérents, la situation n’est guère meilleure. Selon le quotidien, le RN ne compterait aujourd’hui que 31.000 adhérents à jour de cotisation, bien moins que le chiffre de 83.000 personnes avancé à la veille de la présidentielle ».


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 11:54

            @Ar zen

            Vous continuez à taper sur vos « frères ennemis » du FN ? Ca en dit long sur le sectarisme en question.

            En Italie ils sont moins bêtes que vous, qui ont fait une alliance de gouvernement entre « populistes de gauche et de droite ».

            Réalisez la moitié du quart de ça, et on en reparlera smiley


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 11:56

            @samy Levrai

            Vous êtes très modérément démocrate, d’où votre attirance pour les gouvernements autoritaires, de type syrien, qui sont soutenus à 98% par leur peuple (ceux qui ne rentrent pas la case étant des « aliens » qui méritent l’exode)


          • samy Levrai samy Levrai 20 août 12:05

            @Olivier Perriet
            C’est quoi une democratie  ? tu emploies des grands mots mais il ne semble pas être utilisé à bon escient ...

            Alors une pirouette de plus ou vas tu nous donner ta definition ? 

            Moi je dis que la Russie est une democratie beaucoup plus abouti que la France qui n’en est pas une du tout.
            idem pour l’Iran idem pour la Syrie.
             
             Vas tu pouvoir me démontrer le contraire suite à une analyse venant du sens des mots ? ou vas tu passer pour une buse une nouvelle fois ? 


          • samy Levrai samy Levrai 20 août 12:09

            @Olivier Perriet
            Tu as des frères europeistes..., l’UPR est un mouvement de liberation nationale, elle n’a aucun frère europeiste.

            Se prostituer pour gouverner est une constante euro atlantiste, c’est une notion étrangère à la résistance, tu ne pourras jamais comprendre.

          • samy Levrai samy Levrai 20 août 12:29

            @olivier Perriet
            Tu es DLR n’est ce pas ? les alliances avec le FN caution d’extreme droite du parti unique euro atlantiste, tu connais bien , non ? 


            L’UPR est classé lui « divers » par le ministère de l’intérieur qui sait de quoi il parle, (lui...) ni « divers droite » ni divers gauche« juste »divers"... 
            dis moi quel est le positionnement de DLR ? et celui du FN ? et de leur alliance ? 

          • Attila Attila 20 août 13:21

            @Olivier Perriet
            « j’avoue que j’ai quelques inquiétudes au sujet de Fifille :
            on ne la voit plus trop : rien depuis le 7 août ?!
            Que se passe-t-il ? »
            Elle est fatiguée des gens comme vous, elle a pris des vacances sur rue89
            .
            Au fait, on reconnaît un troll néocons par l’utilisation du terme « poutinien ». Vous ne pouvez pas vous en empêcher !

            .


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 13:41

            @Attila
            l’utilisation du terme « poutinien »

            Bah ça m’étonnerait, c’est moi qui ai inventé le mot (si on peut dire ; c’est comme « stalinien », d’ailleurs ce sont les mêmes).

            Je ne l’ai jamais lu ailleurs smiley


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 13:49

            @samy Levrai

            Je reproche pas mal de truc à Dupont-Aignan et je ne le suis plus dans sa ligne « droite la plus conne du monde », pas plus que le FN.

            Maintenant jamais je ne lui reprocherai son report sur Le Pen au 2e tour, j’ajoute que ça aurait dû être discuté et envisagé bien avant.

            Vous, vous avez les mains tellement blanches que vous n’avez pas de main.

            Encore une fois, lorsque l’UPR aurait fait le dixième du chemin des partis « populistes » italiens, elle pourra parler.


          • Legestr glaz Ar zen 20 août 13:52

            @Olivier Perriet

            Qui tape sur le FN, ou la FI d’ailleurs ? 

            Je ne fais que reprendre ce que disent les journaux concernant le nombre d’adhérents du Rassemblement national. Cela veut dire pour vous « taper sur » ?

            L’UPR est un mouvement qui rassemble au delà des clivages, c’est son mot d’ordre, justement pour sortir la France du pétrin de l’UE. Et, puisque vous êtes un observateur attentif de la politique italienne, vous avez bien remarqué que la Ligue et le mouvement 5 étoiles ont fait alliance, au delà des clivages. Ce n’est ni plus ni moins que ce que propose l’UPR. Une fois sortie de l’UE (et de l’Euro) chacun reprendra sa polémique, un peu plus à droite ou un peu plus à gauche. Pour le moment il faut une politique « hors clivage » pour lutter contre l’UE. C’est bien ce que l’Italie nous montre aujourd’hui !

          • Passante Passante 20 août 14:07
            @Olivier Perriet

            « poutiniesque » est plus sournois déjà...
            « poutineux » est plus méprisant
            « poutinard » est pas mal
            poutignolesque est méchant

          • JulietFox 20 août 14:55
            @Ar zen
            Asseli...No ! Combien de % aux élections le pote à Pasqua ?


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 14:59

            @Ar zen

            Jusqu’à présent l’UPR s’est surtout distingué en insultant tous les autres, donc votre soudain « désir d’alliance », le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas très...évident.


          • samy Levrai samy Levrai 20 août 15:35

            @Olivier Perriet

            Ce que tu lui reproches à Dupont ne vient que de ta non compréhension politique de son programme... Puisque le FN n’a jamais voulu quitter l’UE ( comme DLR), l’euro ni l’OTAN , , la seule différence avec les autres partis du parti unique, est le racisme et le rejet des uns ou des autres.
             
            quand tu parles du chemin des « populistes » tu parles du chemin qui revient d’accepter de rester dans l’UE, dans l’euro et dans l’OTAN ? Celui de trahir le peuple que tu es sensé representer car ne remettant pas en cause les causes de la non souveraineté de la nation ?
            Au fait j’attends toujours la définition de democratie, aurais tu des problèmes avec le dictionnaire ?

          • samy Levrai samy Levrai 20 août 15:59

            @JulietFox
            Plus de 300 000 voix, 31000 adhérents... et aucun accès aux médias de masse, tu trouves cela digne d’un Etat de droit ? 


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 16:07

            @samy Levrai

            vous n’avez qu’à aller en Russie (ou en Syrie, ou en Iran) smiley


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 16:11

            @samy Levrai

            En tous cas voici une définition particulièrement claire du sectarisme, celui de l’UPR : « Tous des Nuls, sauf Moi »


          • Legestr glaz Ar zen 20 août 17:03

            @JulietFox

            Vous pouvez me dénombrer les « potes » de Mitterrand, le grand ami de René Bousquet, un collabo de la première heure, Mitterand décoré de la « francisque » par le maréchal Pétain !

            La liste des « potes » de Mitterrand figure en fin du document que je mets à votre disposition.

            Alors JulietFox, Mitterand valait-il mieux que Pasqua (entré dans la résistance à 16 ans, lequel n’a pas été décoré par Pétain).

            Vous avez d’autres informations crédibles à nous communiquer ? Vous pensez qu’il est « intelligent » de faire de tels amalgames ?



          • Legestr glaz Ar zen 20 août 17:04

            @Olivier Perriet

            J’ai déjà insulté quelqu’un ? 

          • samy Levrai samy Levrai 20 août 17:18

            @Olivier Perriet
            Sais tu répondre aux questions qui te sont posées  ? quel age as tu pour être aussi inconséquent ? 



          • samy Levrai samy Levrai 20 août 17:20

            @Olivier Perriet
            Tu te prends pour le monde, je ne m’adresse qu’à toi... ? au fait c’est quoi une secte ? tu oublies toujours de definir les mots que tu utilises ( à mauvais escient) , tu crois que c’est un hasard ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès