• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Trinité : chrétiens prenez vos responsabilités !

La Trinité : chrétiens prenez vos responsabilités !

Concept né de l'hindouisme, il y a quelque 3 à 3 500 ans, la Trinité chrétienne a pris corps au concile de Nicée (en terre arabe, dans l'actuelle Turquie), en 325 de l'ère commune, quand les évêques catholiques apostoliques et romains, réunis, ont décidé qu'Emmanuel (Mt : 1-23), plus connu aujourd'hui sous le nom de Jésus ou de Christ, serait le fils de Dieu, "Père tout puissant" : le Dieu d'Abraham, l'Eternel !

La Trinité chrétienne, contrairement à la Trinité hindoue, dont elle n'a pu que s'inspirer (le plagiat existe depuis la nuit des temps), n'est pas structurée autour de 3 dieux distincts : Brahma le Dieu créateur, Vishnou le Dieu protecteur et Shiva le Dieu destructeur, mais d'un Dieu unique formé de 3 personnes consubstantiellement égales : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Tous les 3 sont des dieux, réunis en un seul !

Pour comprendre ce tour de… passe-passe, il faut obligatoirement avoir la foi ! Cette foi ne s'obtient que par des messages assénés, péremptoires et inlassablement répétés durant des années, privant les écoutants, généralement, au début, mal dans leur peau, de toute réflexion individuelle, rationnelle et d'esprit critique. Et surtout, leur promettant, pour récompense ultime, d'avoir la vie éternelle s'ils s'y conforment aveuglément, car ces messages sont la Vérité divine, véritables "paroles d'Évangiles". Cela ressemble tristement à de l'endoctrinement.

Ainsi, grâce à la Trinité façon chrétienne, Jésus est considéré, par la presque totalité des églises chrétiennes, comme Dieu. Elle fait de Jésus, que certains chrétiens le veillent ou non, le Dieu Créateur par qui "le Père a créé le Ciel, la Terre et toute autre chose".

Une "légende vénérable, malgré tout assez primitive" écrit Albert Einstein en 1953. Oui, mais pour qui a la foi, c'est la Vérité divine !

Donc, Jésus est Dieu ! Dieu créateur du "Ciel, de la Terre et de toute autre chose" !

Questions :

Jésus-Dieu a-t-il créé "le Ciel, la Terre et toute autre chose" avant sa naissance ? Ou durant sa courte vie de 33 ans ? Après sa mort ? Durant sa réapparition de 3 jours comme le prétend Marie-Madeleine ? Ou bien juste après ? Chaque réponse par l'affirmative met le non- chrétien dans l'embarras. Comment est-ce possible ? Etc., etc.

Bon, admettons !

Mais, Jésus étant Dieu, il est donc aussi le Dieu responsable de tous les crimes, de toutes les atrocités et de toutes les ignominies dont l'Ancien testament est le recueil : génocide planétaire (G : 6-7), lapidation des fils indociles (Dt : 21-18 à 21), éventration des femmes par le bas-ventre (Nb : 25-8), cannibalisme divers (Lv : 26-29), etc. ?

Jésus-Dieu ou Dieu-Jésus est-il le Dieu qui prétend avoir créé la Terre avant la Lune et le Soleil ?

Est-il aussi, ce Dieu qui affirmait de ma manière péremptoire qu'il a arrêté (J : 10-13) la course du Soleil et de la Lune, autour de la Terre, pour permet au guerrier Josué de gagner sa guerre (encore une !) ? J'ai posé la même question à ma petite-fille de 4 ans, elle m'a fait la même réponse ! Je dois reconnaitre qu'elle est en avance pour son âge. Pourtant, personne dans la famille ne la prend pour une Déesse ! Elle aurait sûrement eu ce statut il y a 2 ou 3 000 ans. Nos l'avons échappé belle, car les dieux et les déesses vont et viennent au cours des siècles !

Légendes vénérables répéterait Einstein, oui ! Mais mortifères, car combien de millions de morts ont-elles engendrées depuis le début de la création du Dieu-Jésus, en fait depuis le début de l'ère chrétienne ? Jamais dans l'Histoire de l'Humanité, une croyance n'avait été autant meurtrière. Espérons qu'elle se soit assoupie… la bête immonde ?

Les morts sont là, et… ils regardent les chrétiens, tel l'œil de Caïn !

Je rappelle, quand même, que pour les 6/7 de la population mondiale Jésus est un illustre inconnu. Le Dieu Jupiter et sa planète le sont beaucoup plus, et n'ont, eux, aucun mort à leur actif ! Ils peuvent dormir tranquilles.

Alors, si le Dieu-Jésus est Amour, les chrétiens doivent aussi prendre leur responsabilité en endossant tous ses crimes ! Crimes et autres horreurs dont leur Dieu se vante dans l'Ancien testament.

Sinon, les chrétiens doivent supprimer ce texte (l'Ancien testament) de leur Bible et s'en tenir uniquement aux Évangiles ! La manipulation de cette nouvelle Bible sera par ailleurs meilleure, son poids étant réduit des 2/3 !

 

Crédit photo : Wikipédia.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.79/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • Arthur S François Pignon 24 janvier 12:00

    La trinité est une grille assez répandue et toujours usitée pour analyser le psychisme humain que les religions ont toujours tenté de comprendre avant l’avènement des « sciences humaines ».

    Freud avait introduit pour la psychanalyse les trois instances Moi, Surmoi et Ça, et dans la foulée, Berne a proposé les trois états du Moi : Parent, Adulte, Enfant.

     Libre à chacun d’établir les correspondances entre ces systèmes, mais il y a sans doute filiation.


    • JL JL 24 janvier 12:10

      @François Pignon,
       
      ’’Libre à chacun d’établir les correspondances entre ces systèmes, mais il y a sans doute filiation.
      ’’
       
      Dans le domaine d’un espace vectoriel, on évoquerai un changement de base.


    • JL JL 24 janvier 13:40

      @JL
       
       des extraterrestres habitant une lointaine exoplanète et regardant le même espace galactique que nous n’y verraient pas les mêmes constellations.


    • Alren Alren 24 janvier 15:57

      @François Pignon

      1,2,3 Les premiers nombres ont une valeur « psychanalytiques » et jouent un rôle dans la plupart des mythes.

      Dieu pouvait être imaginé comme 1, unique comme dans la religion que le pharaon Akhenaton, repris plus tard par l’Islam.

      La dualité, le couple, correspondant au chiffre 2 ne pouvait être retenu car trop évocateur du couple Homme-femme, trop « sexuel » en quelque sorte.

      Restait 3, si l’on souhaitait avoir deux « images » du dieu : un dieu sévère et punitif avec le père, un dieu aimant et protecteur avec le fils. Le troisième dieu fondu avec les deux autres étant « éthéré », c’est le Saint-Esprit.

      Mais ce Dieu avec sa composante bienveillante ne rendait pas compte du malheur régnant sur Terre. il fallut donc créer un quatrième dieu, pour le mal, et ce fut Satan. Son autre nom Lucifer, celui qui apporte la lumière de la connaissance traduit bien cette méfiances des religieux pour le savoir rationnel et la logique qui pouvait montrer les paradoxes insurmontables de leurs croyances.

      Enfin n’oublions pas que dans la société céleste très « pyramidale », il y a une cour d’archanges, anges, angelots et saints, dont la Vierge Marie, qui transforme peu ou prou le monothéisme en un faux polythéisme.


    • Arthur S François Pignon 24 janvier 16:33

      @Alren

      Si les faces de la pyramide ont bien trois côtés et trois pointes, la pyramide a quatre faces, ce qui nous renvoie à un système duodécimal (base douze), celui de Sumer, mais aussi de l’ancien régime qui survit dans la mesure des heures, des mois et des œufs, mais aussi dans les mentalités.

      Ce système est simple et pratique, parce que 12 est divisible à la fois par deux, par trois et par quatre. Il a pour origine la comptabilité des sacs de récolte avec une seule main pendant que l’autre faisait autre chose : le pouce passait de l’un à l’autre des quatre doigts qui lui sont opposables, et les trois espace entre ces doigts permettaient d’aller très vite jusqu’à la douzaine. Après, on recommençait une nouvelle douzaine.

      Le premier boulier était la main gauche (pour les droitiers).


    • Ouallonsnous ? 24 janvier 16:57

      @François Pignon

      "Cette foi ne s’obtient que par des messages assénés, péremptoires et inlassablement répétés durant des années, privant les écoutants, généralement, au début, mal dans leur peau, de toute réflexion individuelle, rationnelle et d’esprit critique.« 

      C’est bien le principe »diviseur" de toutes les religions et celui sur lequel s’appuient les publicités. Les humains seront libérés quand ils sauront s’en sortir !!


    • Arthur S François Pignon 24 janvier 17:10

      @François Pignon

      variante :

      Chacun des quatre doigts incriminés a trois phalanges  : 3 x 4 = 12


    • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 19:01

      @François Pignon :

      La triade est une figure très répandue partout depuis toujours, presque autant que les paires.

      Les sociétés indo-européennes sont tripartites, il y a des triades de divinités gauloises, il y a les trois grâces, il y a les triolets, etc.

      C’est complètement ridicule de dire que la figure ternaire vient d’Asie, elle est nativr dans toutes les civilisations.


    • Ruut Ruut 25 janvier 06:58

      @François Pignon
      La Trinité intègre la réincarnation via l’Âme dans la descendance.

      Dieu = l’Esprit Saint = le Père = le Fils
      L’Âme (l’Esprit Saint du père est transmise au fils sa descendance qui sera elle même transmise a sa descendance.

      Techniquement L’Esprit Saint = c’est la transition ADN (Âme) + l’éducation morale.

      Tous les descendants de jésus auront l’esprit saint et seront par définition Dieu.


    • Alren Alren 26 janvier 13:50

      @Ruut

      Quand les « théologiens » ont inventé « l’âme » faute de pouvoir imaginer une base matérielle à la conscience (neurones inconnus), ils ne connaissaient pas non plus l’ADN !!!


    • À rebours 24 janvier 12:04

      « Sinon, les chrétiens doivent supprimer ce texte (l’Ancien testament) de leur Bible et s’en tenir uniquement aux Évangiles »


      Vous voulez supprimer l’héritage juif de la religion chrétienne. Vous êtes antisémite.

      Non, partez pas je rigolais.

      en fait vous êtes marcioniste.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Marcionisme


      • P.-A. Teslier 24 janvier 13:31

        @À rebours

        Marcioniste : merci ! je ne connaissais pas.
        C’est effectivement cela. Les chrétiens vivrent avec leurs livres à eux.


      • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 19:04

        @P.-A. Teslier :

        Le Nouveau Testament est rempli de références à l’Ancien Testament, Jésus se positionne tout le temps par rapport à la Torah, soit pour dire qu’il en est l’accomplissement, soit pour l’interpréter.


      • Jonas 25 janvier 00:24

        @À rebours "Sinon, les chrétiens doivent supprimer ce texte (l’Ancien testament) de leur Bible et s’en tenir uniquement aux Évangiles »

        La Bible n’est pas un livre de Bisounours, il reflète la réalité du Monde.

        L’Ancien Testament est violent car les histoires liées au peuple hébreu témoignent de la violence intrinsèque de l’homme car il est atteint du péché originel : violences, meurtres, viols, inceste, mensonges, infanticide. Dieu sans cesse rappelle à l’ordre son peuple qui enfreint ses lois.
        Aujourd’hui encore, tous les jours, des centaines d’enfants sont violés ou massacrés, des meurtres abominables sont commis chaque seconde sur la planète.
        Face à cette barbarie innommable, Jésus, annoncé par tous les Prophètes de l’Ancien Testament se révèle dans le Nouveau Testament,
        sur Terre, il est « l’Agneau de Dieu » qui ôte les péchés du Monde (Jean 1:29).
        Son but est de ramener les brebis égarées sur le droit chemin, par l’amour, la joie, le respect, la vérité, en les sortant du vice, du mal, de la cupidité, et donc de l’Enfer.
        Par la Passion du Christ, sa souffrance sur la Croix, Jésus est immolé, sacrifié par les hommes violents et cupides, pour racheter les péchés du monde.
        Dieu dans sa Miséricorde lui accorde la Résurrection, et donc permet à l’Humanité de se sauver, (Jésus en hébreu veut dire « sauveur », « libérateur ») si elle suit la voie du Christ, qui exige le réveil intérieur à son exhortation silencieuse, présente en nous, afin de nous arracher aux simples habitudes, nous conduisant sur le chemin de la vérité, « Avoir faim et soif de justice », tel est le chemin qui s’offre à chacun de nous, un chemin qui prend fin auprès de Jésus Christ.


      • Gollum Gollum 24 janvier 12:14

        Je sens que vus allez encore vous faire des amis vous.. smiley

        Attention Pascal L va débarquer vous remonter les bretelles.. smiley


        • Pascal L 25 janvier 22:10

          @Gollum
          Mais non, cela n’en vaut pas la peine.


        • eddofr eddofr 24 janvier 12:19

          C’est marrant cette propension de certains non croyant à vouloir dicter aux croyants la manière et le contenu de ce qu’ils doivent croire.

          La foi étant une affaire strictement personnelle qui ne regarde que le fidèle et son dieu, moi, je laisse les chrétiens, et les autres, croire ce qu’ils veulent comme il veulent ... tant que cela ne contredit pas les règle du « vivre ensemble » et tant qu’ils ne cherchent pas à m’imposer leur croyance et les règles qui en résultent.


          • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 19:10

            @eddofr

            Tout le monde est croyant en quelquechose, autant vous que les chrétiens,
            il y a des religions et des philosophies qui sont athées, cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pâs d’autres idoles : l’argent, la main invisible, l’hédonisme, le socialisme, l’écologisme, le narcissisme, le modernisme, le technicisme, le jeu, etc..


          • Gollum Gollum 24 janvier 12:28

            Ceci dit, et pour devenir un peu sérieux, je rappelle que Stéphane Lupasco a développé une logique de l’énergie trinitaire de haute tenue. Et qui peut être appelée à la rescousse par les croyants si ça leur chante.

            Pour faire un parallèle avec la Trinité hindoue il est clair que le Père correspond à Brahma, Le Fils correspond à Vishnou, et l’Esprit-Saint à Shiva.

            Car tout n’est pas absurde dans le christianisme. C’est un subtil mélange de concepts ésotériques traditionnels et de sectarisme.

            Bien évidemment les sectaires sont incapables d’appréhender les concepts symboliques qu’ils utilisent et régurgitent sans compréhension profonde. Pour la bonne raison qu’on leur demande de croire et non pas de comprendre. 

            Car eux vous disent qu’il n’y a rien à comprendre. Circulez et fermer le ban.


            • Étirév 24 janvier 13:02

              De la Trinité originelle en religion et son évolution

              On discutait beaucoup dans les Ecoles d’Alexandrie sur les trois hypostases divines (suppôts, personnes, en grec hupostaseis), qui avaient formé primitivement une Trinité féminine : Mère-Sœur-Fille. Partout trois grandes Déesses représentaient la Femme sous ces divers aspects :

              Nous trouvons le nombre trois dans la légende des trois patriarches Abraham, Isaac, Jacob, qui sont des matriarches formant une Trinité ; dans les trois enfants d’Adam, les trois enfants de Noah, les trois Grâces, les trois femmes qui se disputent la pomme, etc.

              Cette Trinité s’était modifiée depuis qu’on avait introduit des Dieux masculins dans le Panthéon ; alors elle fut représentée par le Père, la Mère, l’Enfant ; telle la Triade égyptienne Osiris-Isis-Horus, greffée elle-même sur une plus ancienne Triade faite d’Ammon-Mauth-Khons.

              Les Chaldéens avaient eu Anou, Nouah, Bel.

              L’Inde fit d’abord sa Triade de Brahmâ, Nâri, Virâdj. Plus tard, elle fut composée de Brahmâ créateur (principe cosmique), Vishnou conservateur (la Femme), Çiva destructeur (l’homme) qui devint le transformateur, parce qu’il détruit et transforme le monde primitif fait par la Femme.

              Enfin, les Scandinaves avaient Odin, Frigga, Balder ; les Finnois avaient Ukko, Luonnotar, Vainamoïnen ; et les Polynésiens ont encore Taaroa, Ina, Oro.

              Quand les Bouddhistes fondèrent leur religion masculine, ils firent une Trinité composée de :

              1° Bouddha, l’intelligence divine, l’Esprit ;

              2° Dharma, la matière, les éléments concrets (sous-entendu la Mère) ;

              3° Sangha, la réunion des deux principes ou des deux univers.

              Cette Trinité fut apportée à Alexandrie de 270 à 303 par le philosophe Porphyre.

              Mais, avant cette époque, Philon s’était occupé de la Trinité, et ses idées sur ce sujet avaient évolué, car nous trouvons qu’il nous indique une première Triade composée de : le Père créateur ; la Mère, qui est la sagesse, dans le sein de laquelle il engendre « non pas à la manière de l’homme » ; le Fils ou le monde conçu d’un germe divin.

              Nous voyons dans cette façon d’engendrer l’origine de la conception miraculeuse de Marie.

              Dans les Ecoles d’Alexandrie, les trois personnes divines étaient devenues :

              - Le Père, duquel procède la création ;

              - Le Fils, duquel procède l’âme ou l’Esprit ;

              - Le Saint-Esprit, l’intellect divin.

              Par le mot pro-cession, les Néo-Platoniciens croyaient échapper au dogme célèbre de l’émanation sur lequel reposaient les théogonies de l’Inde.

              Les Catholiques paraissent avoir formé leur doctrine de la Trinité avec les démentis opposés aux systèmes antérieurs.

              LE PÈRE, c’est la substitution masculine ....

              LE FILS, c’est l’homme, fils du Père, fils de l’homme. Et cela est dit dans un esprit de réaction contre…

              LE SAINT-ESPRIT, c’est l’esprit…

              Suite…


              • Gollum Gollum 24 janvier 14:19

                @Étirév

                Quand les Bouddhistes fondèrent leur religion masculine, ils firent une Trinité composée de :



                1° Bouddha, l’intelligence divine, l’Esprit ;



                2° Dharma, la matière, les éléments concrets (sous-entendu la Mère) ;



                3° Sangha, la réunion des deux principes ou des deux univers.


                N’importe quoi comme souvent et même quasi toujours avec vous. Cela en devient lassant...


                Le Bouddha c’est à la fois le fondateur du bouddhisme et le but à atteindre pour tout bouddhiste. L’état de Bouddha étant le summum de l’ascèse bouddhiste.


                Le Dharma c’est la Loi : suivre les préceptes bouddhistes. Donc rien à voir avec la matière ; je ne sais pas où vous avez eu vos cours de bouddhisme peut-être un texte du Reader Digest.. Et encore ils sont plus sérieux que vous à mon avis.


                La Sangha c’est la communauté des fidèles. Bref, vous délirez grave une fois de plus.


                Quant à vos fantasmes féministes, issus sans doute de rencontres malheureuses avec les hommes et de longues frustrations, ils sont tout simplement risibles.

                La preuve avec ça : Çiva destructeur (l’homme) qui devint le transformateur, parce qu’il détruit et transforme le monde primitif fait par la Femme.

                C’est du délire. Shiva est destructeur des formes parce qu’il transmute, transforme celles-ci en Esprit, ce que les hindous appellent le monde du sans-forme. 

                Il n’est donc en rien un dieu misogyne qui en veut à la gentille femme... si douce et si gentille alors que l’homme c’est rien qu’un gros méchant, vulgaire et qui opprime la femme... smiley smiley


              • njama njama 24 janvier 13:03

                Si Jésus était Dieu, et donc par Essence divine Immortel comme tous les dieux, il ne pouvait mourir, et donc sa mort sur la croix était un faux-semblant.

                Pour une vraie mort, il fallut nécessairement qu’il fut humain, sinon, c’est Dieu qui pipait les dès pour embrouiller les hommes, proposition peu admissible pour n’importe quel croyant. Le corollaire est d’ailleurs que pour ressusciter il fallut nécessairement qu’il fut mort, d’où il est logique de déduire que Jésus n’était pas Dieu. Tous les chrétiens ne sont pas trinitaires, Dieu merci lol smiley

                La révélation coranique était venue rectifier cette erreur dogmatique, et si l’on lit bien le Verset (sourate 4 V. 171), il dit juste « Ô Gens du Livre, [...] Ne dîtes point : »Trois« . Finissez-en, c’est meilleur pour vous. Certes, Allah Est un Dieu Unique. »

                Chers Chrétiens soyez rassurés, très explicitement le Verset réaffirme d’une part le monothéisme strict de la religion des Israélites, d’autre part il n’en en rien une condamnation de cette croyance, et n’empêche pas d’y croire. Il signifie seulement que cette croyance est de peu d’intérêt (spirituel ?). D’où, la tolérance séculaire des musulmans envers les Gens du Livre désignant à ce sujet les chrétiens plus particulièrement qui ne leur interdit pas de conserver leur croyances et de pratiquer leur rites.


                • Et hop ! Et hop ! 24 janvier 19:17

                  @njama :

                  Mahomet et ses successeurs croyaient que les chrétiens avaient trois Dieux, et il les englobainent dans la condamnation du polythéisme.

                  Or ce n’est pas du tout ça, le Dieu des chrétiens est bien Dieu le père, celui qui est à l’origine de l’Univers, il s’est incarné pour venir sur Terre, et il a un esprit qui éclaire les hommes. Jésus et le Saint Ésprit sont divins, mais ils ne sont pas des divinités distinctes.


                • zak5 zak5 24 janvier 20:18

                  @Et hop !
                  Il est très possible qu’il existait ne Arabie une forme de christianisme tri-théiste, dans un environnement polythéiste, ce n’est pas vraiment étonnant. D’ailleurs le Coran quand il parle de cela, il précise toujours « adorer en dehors d’Allah » « min douni Allah » ce qui peut se traduire par « adorer séparément de Dieu »


                • Christian Labrune Christian Labrune 24 janvier 21:09

                  D’où, la tolérance séculaire des musulmans envers les Gens du Livre désignant à ce sujet les chrétiens plus particulièrement qui ne leur interdit pas de conserver leur@njama croyances et de pratiquer leur rites.

                  ==================================
                  @njama

                  C’est très finement observé, mais comme il convient toujours d’en revenir au texte même de la révélation, je me permets de citer le verset 5 de la neuvième sourate qui est une parfaite illustration de la tolérance prescrite au musulman :

                  " Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. "


                  associateurs  : ceux qui associent au saint nom du dieu unique d’autres entités, comme le font en particulier ces chiens de chrétiens avec les hypostases de leur abominable Trinité. (je me suis fait quelque peu musulman, le temps de rédiger cette petite note, mais c’est fini. Ouf !)


                • njama njama 24 janvier 22:30

                  @Christian Labrune
                  Et Josué... mieux ? pas mieux ?
                  et machin, le roi Saül qui réclame à David cent prépuces de philistins pour convoler en noces avec sa fille Mikal ... (1 S 18, 25-29)

                  ...] Le Qur’ān, que cet Occident islamophobe combat avec acharnement, sans aucune juste cause, contient 6236 Versets répartis en 114 Sourates/chapitres. Vingt-six Versets traitent du Jihad ; trente-huit Versets traitent du Combat ; et six Verset traitent de la levée en masse. Ce qui fait en tout 70 Versets, de tous les 6236.

                  70 /6236 = 0.011122514

                  Le reste du Corpus, soit les 6166 Versets, traitent et organisent inséparablement, la vie terrestre, dans tous ses secteurs, et celle de l’Au-delà. Prendre 70 Versets, qui ont leur raison d’être, puisque Juifs et Chrétiens ont dévié du vrai Monothéisme, comme prétexte pour combattre et éliminer Islam et musulmans, tient d’un exécrable racisme.

                  Zeinab ABDELAZIZ Le 18 Août 2016, http://www.alterinfo.net/BIBLE-et-TERRORISME_a124727.html


                • njama njama 24 janvier 22:43

                  @Christian Labrune

                  « Étant donné que le texte coranique n’a pas changé depuis et que l’histoire non plus, comment se fait-il que l’islam soit devenu en Occident, via une propagande extraordinairement efficace, la religion la plus intolérante de l’histoire humaine ? Il y a comme quelque chose qui cloche non ? » (lelibrepenseur)

                  Quand la France interdisait la diffusion du Coran, jugé trop ... tolérant !

                  On apprend donc dans ce livre du grand spécialiste américain John Tolan – Mahomet l’européen : histoire des représentations du Prophète en Occident (chez Albin Michel) – que la France au XVIe siècle avait interdit le Coran car il était, selon le clergé de l’époque, jugé trop tolérant ! Étant donné que le texte coranique n’a pas changé depuis et que l’histoire non plus, comment se fait-il que l’islam soit devenu en Occident, via une propagande extraordinairement efficace, la religion la plus intolérante de l’histoire humaine ? Il y a comme quelque chose qui cloche non ?

                  La France catholique en guerre contre le protestantisme, interdisant la liberté religieuse, censura la Coran qui était jugé trop tolérant envers les autres religions et qui fournissait a leurs opposants les arguments nécessaires pour réfuter leurs dogmes et leurs pratiques

                  Les catholiques craignent également une alliance entre protestants et ottomans, les protestants combattus par les catholiques pouvaient trouver refuge et liberté de culte chez les Ottomans qui acceptaient la liberté religieuse quand l’Europe était plongée dans l’intolérance et luttait contre la diversité religieuse.

                  Face à ce danger et désireux de lutter contre l’administration grandissante dont les Turcs et leur tolérance religieuse étaient l’objet, le Coran qui fournissait aux opposants du christianisme des arguments contre leurs dogmes et leurs pratiques fut interdit dès 1564, mais il continuait à être diffusé et apprécié par des intellectuels aussi divers que Guillaume Postel, Joseph Scaliger ou Montesquieu.

                  https://www.lelibrepenseur.org/quand-la-france-interdisait-la-diffusion-du-coran-juge-trop-tolerant/

                  Autre lien http://www.alterinfo.net/Quand-la-France-interdisait-la-diffusion-du-Coran-juge-trop-tolerant-_a144531.html


                • cathy cathy 24 janvier 23:15

                  @zak5
                  Il y a eu des centaines de déclinaison du christianisme dans le moyen-orient. Il existait même un évangile qui résumait les 4. 


                • Jonas 25 janvier 01:26

                  @njama « Tous les chrétiens ne sont pas trinitaires »

                  La Trinité est un dogme, chez tous les chrétiens.


                • Jonas 25 janvier 01:34

                  @njama "D’où, la tolérance séculaire des musulmans envers les Gens du Livre désignant à ce sujet les chrétiens plus particulièrement qui ne leur interdit pas de conserver leur croyances et de pratiquer leur rites« 

                  Les chrétiens ont été persécutés ppendant des siècles par les musulmans par millions en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient et en Europe.
                  Cela est justifié par les textes coraniques :

                   »Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.« 
                  Le Coran 5:51

                   »les Chrétiens disent : « Le Christ est fils de Dieu ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?« 
                  Le Coran 9:30

                   »Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants."
                  Le Coran 5:82


                • Christian Labrune Christian Labrune 25 janvier 11:22

                  @njama
                  Il y a déjà pas mal de siècles que les chrétiens et les Juifs ne collectionnent plus les prépuces des ennemis tués au combat ! En revanche, les cinq mille chrétiens persécutés, décapités ou crucifiés du côté de Raqqa en application du verset 5 de la neuvième sourate, c’est l’histoire la plus récente.

                  Si vous aviez une connaissance minimale de l’histoire antique, vous sauriez que l’origine de ces pratiques (collections de mains tranchées ou de prépuces) se trouve dans les textes des temples de l’Egypte. Le Livre de Josué, dans la Bible, procède de la même origine.

                  Encore s’agit-il le plus souvent d’une rhétorique des plus conventionnelles : sur le socle de plusieurs statues de pharaons, au Louvre, ou sur le sarcophage de Ramsès III dans la crypte d’Osiris, vous verrez des alignements de prisonniers ligotés que le pharaon, muni de sa massue, assomme consciencieusement, comme déjà sur la palette de Narmer, laquelle date du XXXIIe siècle (!) avant notre ère.

                  Description de cette palette dans l’article que Wikipedia lui consacre :

                  "À l’extrême-droite de la scène sont étendus dix cadavres décapités, victimes des conquêtes de Narmer. Selon une publication de 1998 5, les cadavres décapités sont également émasculés, leur pénis déposé sur leur tête, à l’exception du premier où le membre viril est bien visible sur de bonnes photos. Selon les auteurs cités, l’omission de ce détail lors de la publication de la description de la palette à l’époque victorienne aurait été omis par pudibonderie. L’exception du seul ennemi non-émasculé reste une énigme. Cependant, les auteurs soulignent que la décapitation et l’ablation des pénis était destinée « à faire périr définitivement la victime dans ce monde mais aussi dans l’au-delà, privée de parties vitales de leur corps et ne pouvant renaître ». Ce dernier message est clair : « qui s’oppose à Pharaon reçoit une mort éternelle ».

                  Le Livre de Josué, dans la Bible, avec son cortège de massacres, procède exactement de la même rhétorique, et il est très plaisant de constater que les musulmans, qui nient le plus souvent l’historicité du texte biblique lorsqu’il prouve la présence des Juifs, des siècles avant notre ère, en Palestine, ne remettent jamais en cause l’historicité d’un livre de Josué qui atteste pourtant que le soleil fut durant plusieurs heures arrêté dans sa course, ce qui est à peu près aussi crédible et rationnel que le voyage nocturne du Chamelier de l’islam jusqu’au temple de Jérusalem, venu de La Mecque sur son bourrin Buraq, par le septième ciel, en compagnie de l’ange Gabriel.


                • Christian Labrune Christian Labrune 25 janvier 11:42

                  rendre 70 Versets, qui ont leur raison d’être, puisque Juifs et Chrétiens ont dévié du vrai Monothéisme, comme prétexte pour combattre et éliminer Islam et musulmans, tient d’un exécrable racisme.

                  =================================
                  @njama

                  C’est l’islam qui est raciste, et certainement pas ceux qui le combattent, et les cinq mille chrétiens d’Orient massacrés depuis dix ans en savent quelque chose.

                  Dois-je vous rappeler que 850 mille Juifs, depuis 48, ont dû s’enfuir des pays musulmans, n’ayant souvent pas d’autre choix qu’entre la valise et le cercueil.
                  Personne n’est capable de dire s’il reste aujourd’hui un seul juif dans une Algérie devenue judenrein. Ce que rêvait Hitler, les Algériens l’ont réalisé par des moyens plus discrets.

                  Dois-je vous rappeler que depuis le début de ce siècle, plus de 50 mille juifs des territoires occupés de la banlieue parisienne ont dû se replier sur Paris pour fuir l’antisémitisme des banlieues. Ce qui n’aura pas empêché plusieurs de se faire massacrer dans Paris au nom de la grandeur d’Allah.

                  Ignorez-vous que Soleimani, la semaine passée (islam chiite), rappelait encore publiquement que l’objectif de l’Iran était la destruction d’Israël ?

                  Les ennemis du totalitarisme islamique, dont je suis, se foutent éperdument de savoir si cette idéologie de merde, dernier avatar du nazisme, est véhiculée par des Arabes, des Chinois, des Africains noirs ou des Gaulois convertis.


                • ETIENNE 25 janvier 16:10

                  @Christian Labrune
                  Combien de musulmans ont dû fuir le messianisme juif en 1948 ?
                  Cessez de rire, c’est tous les jours que des colons intégristes juifs persécutent des musulmans au nom d’une promesse divine qui devrait n’engager que ceux qui y croient. Ça ne date pas d’il y a 2000 ans.


                • Christian Labrune Christian Labrune 26 janvier 14:39

                  @ETIENNE

                  Les anciens royaumes de Juda et d’Israël ont été conquis et colonisés au VIIe siècle par le Calife Omar, à l’époque du grand mouvement d’extension hégémonique de l’islam. Les Arabes ont fait la même chose dans l’Egypte copte à partir de 640. Je ne vois pas comment d’anciens colonisés pourraient être appelés « colons » sur des terres qui sont le berceau d’une civilisation originale dont ils sont les inventeurs et dont nous sommes les lointains héritiers, comme tous les peuples dont la culture a longtemps reposé sur la Bible.

                  Si les Juifs s’étaient comportés à partir de 48 comme les Algériens après la décolonisation, il y a longtemps qu’il n’y aurait plus de colons musulmans en Israël. Il reste bien peu de Français en Algérie, et personne ne peut dire s’il y reste un seul Français juif. Or, la population arabe, depuis la renaissance de l’état d’Israël, bénéficie de la citoyenneté démocratique, et elle a été multipliée par 7 dans le temps même où la population juive du Maroc était divisée par 57 !

                  Vous ne trouverez que de parfaits imbéciles totalement ignorants de l’histoire pour prendre ici fait et cause pour un islamo-nazisme palestinien qui dérive directement, aussi bien du côté de l’Autorité que du côté du Hamas, de l’idéologie infecte d’un mufti nazi de Jérusalem qui, après la guerre, aura échappé de très peu au tribunal de Nüremberg.


                • ETIENNE 28 janvier 15:12

                  @Christian Labrune
                  Je vous l’ai écrit, ce lien ancestral est fictif, vous fondez tout sur sa réalité historique, mais ça n’engage que vous.
                  Et vous saoulez avec les nazis, vous vivez dans un monde uchronique.
                  Le rôle du méchant nazisme est aujourd’hui fièrement assumé par le sionisme.


                • ETIENNE 28 janvier 15:23

                  @Christian Labrune
                  Et le VIIè siècle, c’est vieux pour justifier ce qui a été fait depuis 1948, l’exode forcé dans les camps des palestiniens chassés de chez eux et les persécutions actuelles.
                  La question reste suspendue : combien de musulmans chassés de chez eux en 48 par le messianisme juif ?


                • rogal 24 janvier 13:10

                  Le rapport entre trinité divine et responsabilité des chrétiens ne saute pas aux yeux.


                  • CoolDude 24 janvier 13:41

                    @Auteur... au Thé0+0gien menteur !

                    Encore du grand n’importe quoi de quelqu’un qui n’a rien compris et qui ne veut rien comprendre... Mais qui obtient une note au dessus de la moyenne ce qui signifie que cette ensemble d’amalgame haineux fait des adeptes !

                    On se demande qui endoctrine qui ?

                    Bref... Un petit exemple de ce grand n’importe quoi :

                    Mais, Jésus étant Dieu, il est donc aussi le Dieu responsable de tous les crimes, de toutes les atrocités et de toutes les ignominies dont l’Ancien testament est le recueil : génocide planétaire (G : 6-7), lapidation des fils indociles (Dt : 21-18 à 21), éventration des femmes par le bas-ventre (Nb : 25-8), cannibalisme divers (Lv : 26-29), etc. ?

                    Lapidation : C’est Dieu ou Jésus Christ qui lançait des pierres ? Que dit-il au sujet de la lapidation d’ailleurs ?

                    Éventrations : C’est lui aussi qui tenait le couteau... ?

                    Cannibalismes... ?

                    Soit vous êtes possédés, soit c’est de la mauvaise Foi (ce qui revient un peu au même !

                    PS :

                    Jésus est considéré comme le Fils de Dieu, la Parole de Dieu... Ce qui fait de lui un être Divin à la parole Divine indéniable à légal de Dieu par définition et si on en croit les Miracles des Évangiles.

                    Après c’est juste une question de Foi dans les Évangiles et dans sa Parole.

                    Après si vous voulez Éventrer, etc... Dire ensuite que c’est la faute du Christ, un éventreur d’innocent manifeste, cela vous concerne.


                    • CoolDude 24 janvier 13:44

                      @CoolDude

                      Certain dirait que c’est du Macronisme de Très Haut Niveau : JePiteRien !


                    • Christian Labrune Christian Labrune 24 janvier 21:15

                      et si on en croit les Miracles des Évangiles.

                      ===========================
                      @CoolDude
                      Si vous y croyez, vous allez peut-être pouvoir m’expliquer pourquoi Jésus ressuscite le pauvre Lazare. Qu’avait-il bien pu faire au bon Dieu, ce pauvre homme ?
                      Habituellement, on ne meurt qu’une fois, et c’est déjà bien largement suffisant. Pourquoi le faire mourir une seconde fois ? Et de quoi est-il mort, la seconde fois ? On ne me l’a jamais expliqué, et cela m’a toujours préoccupé, mais pas au point d’entreprendre des recherches savantes. Si vous aviez des lumières là-dessus, je serais preneur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès