• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Tunisie, fête les 10 ans du « Printemps arabe »
#83 des Tendances

La Tunisie, fête les 10 ans du « Printemps arabe »

Révolution de Jasmin : 2011 - 2021 {PNG}

Les Tunisiens ont dégagé le président Ben Ali le 14 janvier 2011, suite à des événements qui ont débuté le 17 décembre 2010, avec la mort de Mohamed Bouazizi qui s'était immolé à Sidi Bouzid.
 
Ils ont cru s'être débarrassés d'un régime de dictature policière et de la corruption instaurée par la famille Ben Ali et sa belle famille Trabelsi ; en espérant enfin vivre dans une démocratie et obtenir plus de justice sociale.
 
Mais très vite ils vont déchanter et s'apercevoir que ceux qui l'ont remplacé, sont pire !
 
En effet, passées l'euphorie du "dégagisme" et l'effervescence sur les réseaux sociaux sur les espoirs que la "révolution" a fait naître, les Tunisiens vont se rendre compte petit à petit qu'ils ont été manipulés et dupés par les faiseurs du "printemps arabe" que sont les EU, l'UE et le Qatar, qui ont fomenté ce coup d'Etat, l'émir qatari étant le metteur en scène de cette fumeuse révolution baptisée "révolution du jasmin", clin d'œil moqueur au jasmin symbole de l'art de vivre tunisien et du pacifisme de ce peuple, comme pour mieux le narguer ; et dont la chaîne al-Jazeera a su filmer le déroulement pour inciter les Tunisiens à pousser vers la sortie leur président ! 
 
Le soulèvement des Tunisiens et leur manifestation massive pour dégager Ben Ali, a eu pour point de départ la répression sauvage dont sa police aurait fait preuve ; alors qu'il s'avérera assez vite que s'était l'oeuvre de snipers et de mercenaires venus de l'ex-Yougoslavie pour la plus part, recrutés par le Qatar pour semer le désordre et pousser à la révolte un peuple choqué par les images dont l'abreuvait al-Jazeera, voix de son maître l'émir Al Thani ! 
Mercenaires qui repartiront avec leurs armes au grand jour et par avion, au grand étonnement des Tunisiens, qu'al-Jazeera rassurera "qu'après enquête, il s'est avéré qu'ils n'étaient que de simples touristes-chasseurs, venus chasser le sanglier en Tunisie" !
 
A la faveur de cette "révolution", Al Thani en accord avec ses mandataires EU & UE, va installer au pouvoir son protégé le Frère musulman Férid El-Kherriji dit Rached Ghannouchi ; puisqu'il a stratégiquement choisi de soutenir l'organisation internationale des Frères musulmans, depuis que les "Frères" étaient devenus persona non grata dans leurs pays d'origine, pour damer le pion aux Ibn Saoud qui s'étaient auto-proclamés chefs de file du sunnisme dans le monde !
 
Ainsi Ghannouchi qui n'était pas présent durant les "événements", est rentré de son exil doré londonien, suivi de ses hommes planqués en Europe, pour chevaucher une révolution à laquelle ils n'avaient pas participée pour instaurer une démocratie en Tunisie, disaient-ils aux Tunisiens ; comme si les pétromonarques et les islamistes étaient démocrates !
 
Et en 10 ans de pouvoir islamiste, les Tunisiens découvrent la supercherie des Frères musulmans et leur violence après l'assassinat de Chokri Belaid. Ils reprennent espoir avec Béji Caid Essebsi qui leur promettait qu'il sera leur rempart contre Ghannouchi et son obscurantisme, jusqu'à ce qu'il les trahisse en pactisant avec son ennemi d'hier.
 
Et depuis, les Tunisiens courent encore après la démocratie.
 
Mais en attendant, ils constatent, amers, que la corruption s'est bien démocratisée, puisqu'elle s'est généralisée et commence à gangréner le pays. Ils voient l'Etat et l'Administration disparaître, la sécurité de plus en plus menacée, le terrorisme se répandre et se banaliser et le pouvoir d'achat fondre jour après jour.
 
Certains pour se consoler du gâchis et des espoirs déçus, vous diront qu'ils ont gagné au moins la liberté d'expression ; illusion que leur donne Ghannouchi qui rêve à l'instar de son ami et modèle Erdogan de museler toute opposition ; et dont les arrestations régulières de journalistes, de bloggeurs, de facebooker ..., préludent d'une action de plus grande envergure le jour où les Frères musulmans se seront enracinés dans le pays.
 
A nouveau, un nouvel est espoir est né avec Abir Moussi dont le travail salutaire pour la Tunisie est de jour en jour perceptible par les Tunisiens. Et le ralliement à son parti le PDL (parti destourien libre) est en constante progression.
 
Son mérite est d'avoir fait le bon diagnostic des problèmes de la Tunisie depuis le 14 janvier 2011, en désignant le responsable : Ghannouchi et ses Frères musulmans ! 
Et depuis, elle n'a eu de cesse de mettre à nu l'homme et son projet politique.
 
En désacralisant l'autoproclamé cheikh, que beaucoup vénéraient comme s'il était le Messager d'Allah en personne quand ils l'accueillaient comme tel à son retour d'exil, elle l'a obligé à tomber le masque. Et depuis qu'elle siège au Bardo qu'il préside, elle le déstabilise sans cesse, en rapportant quasi quotidiennement dans des vidéo destinées à informer les Tunisiens de l'intérieur du pouvoir, les abus et le mépris du droit et des règles démocratiques du président du parlement qui s'est découvert "civil" et "démocrate" depuis le congrès d'Hammamet, lors duquel il a proclamé avoir coupé les ponts avec l'organisation mondiale des Frères musulmans et depuis qu'il occupe le perchoir de l'assemblée, il se prend pour le président de tous les Tunisiens ! 
 
Partant de ce constat, elle va même clarifier la scène politique tunisienne embrouillée par une multitude de partis autorisés par Ghannouchi (plus de 200 partis !) et par sa stratégie de corruption, de chantage et de menace, envers les "progressistes", pour en faire ses marionnettes
 
Elle a mis en évidence le système machiavélique élaboré par Ghannouchi pour conserver le pouvoir. En recourant au principe du "consensus" et autre "dialogue national", Ghannouchi s'impose aux autres partis en choisissant parmi leurs responsables les ministres qui formeront le gouvernement de coalition, ce qu'il appelle ses "oiseaux rares", entendez malléables et dociles pour leur imposer sa politique tout en leur faisant porter le chapeau de son impopularité ! 
 
Et le plus curieux, c'est l'UGTT (Union Générale des Travailleurs Tunisiens) qui "vendra" aux Tunisiens ces "solutions miracles" pour sauver le pays de la catastrophe où l'ont mis les islamistes, et les organise en excluant les extrémistes dans lesquels elle inclut le PDL ! Est-ce logique ? Pourtant cette centrale syndicale nationale persiste et signe à maintenir Ghannouchi coûte que coûte aux manettes, comme s'il était indispensable et incontournable pour le pays ; alors qu'en 10 ans il l'a paralysé et qu'il est à l'origine de tous les problèmes : économiques, financiers, sociaux ... à se demander si son secrétaire général ne serait pas un crypto islamiste. 
 
Ghannouchi faisant feu de tout bois, après avoir instrumentalisé la religion, la cause palestinienne, la "révolution" ..., va se servir même de la pandémie du covid-19 pour museler ses opposants ; puisqu'il a décidé de travailler en petit comité (composé essentiellement de ses serviles serviteurs), au mépris de la représentation nationale ; excluant par la même le PDL, son unique et véritable opposant, pour passer en force ses projets de lois dans un putsch parlementaire !
 
Alors, faut-il dire bon anniversaire aux Tunisiens ? 
 
 
Blog de l'auteur : https://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.com/2021/01/10eme-anniversaire-de-la-revolution-du.html 

Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 janvier 10:54

    Soros est venu pour arroser ça ?


    • agent ananas agent ananas 14 janvier 11:37

      @Séraphin Lampion

      Il parait qu’il y avait ses cousins BHL et Lolo l’ex alcoolo du Quai qui fait du bon boulot à la sauterie ...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 janvier 15:23

      @agent ananas

      et qui c’est qui gardait la boutique, alors ? 


    • Étirév 14 janvier 11:13

      « Mais très vite ils vont déchanter et s’apercevoir que ceux qui l’ont remplacé, sont pire !  »

      C’est l’histoire de toutes les révolutions : Après chaque révolution, ce sont les mêmes désordres, les mêmes malhonnêtetés, les mêmes gaspillages, les mêmes injustices… Les victimes et les bourreaux ont changé de camp, mais il y a toujours des victimes et des bourreaux. Alors où est le progrès ?

      Ce ne sont pas les transformations extérieures qui produiront les véritables améliorations. C’est la mentalité humaine qu’on doit changer, c’est  qu’il faut faire la révolution.



      • agent ananas agent ananas 14 janvier 11:33

        Du printemps arabe à l’hiver islamique en moins d’une saison ...


        • JC_Lavau JC_Lavau 14 janvier 14:18

          Merci de nous donner des nouvelles de ce pays si vite oublié. Hélas, ces nouvelles sont atroces.


          • OMAR 14 janvier 20:17

            Omar9

            .

            Bonsoir @R. Barnat :« Ils ont cru s’être débarrassés d’un régime de dictature policière et de la corruption instaurée par la famille Ben Ali .. ».

            .

            Mais ils se sont débarrassés d’un régime de dictature !!!

            Simplement, la lèpre a pris de cette peste..

            .

            Et dans les pays arabo-musulmans, l’argument religieux est très convainquant et ... dissuasif (Turquie, Iran, Algérie avec le FIS et le GIA)....

            .

            Alors, je fais confiance au peuple tunisien, à son haut niveau d’émancipation et à sa jeunesse, pour dénoncer et terrasser ces bêtes immondes que sont le wahhabisme et le salafisme.

            .

            Magnifique symbole qu’est cette Abir Moussi dont il faut lui manifester soutien et solidarité, mais aussi porter, propager et expliquer ses messages et slogans au peuple tunisien.

            .

            Ne perdez surtout pas espoir, car vous êtes dans le vrai et vous triompherez.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 janvier 20:32

              @OMAR .

              Question faux derche t’es un champion... Il me suffirait de critiquer un Mohammed pour que tu viennes me faire chier. T’es un raciste Omar .


            • Jonas 15 janvier 18:36

              @OMAR

              Mais mon cher Omar , le Salafisme , c’est la version du wahhabisme en dehors de l’Arabie saoudite. 


            • Jonas 15 janvier 17:02

              A l’auteur , 

              Je ne connaissais pas cette version du « printemps arabe »  préparée par les Etats-Unis , l’Union européenne et le Qatar . En revanche , je connais celle du « Frère musulman » égyptien Morsi , accusant Israël et les juifs , de fomenter une révolte nommée«  »Printemps arabe « afin de diviser le monde arabe. Puis celle de l’ancien Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia déclarant que le » Printemps arabe « est l’oeuvre du Sionisme et de l’OTAN . Je peux remplir plusieurs pages des versions diverses et contradictoires. 

              Pourtant la presse occidentale de l’époque, chantée , les révoltes pacifiques et démocratiques de la Tunisie et de l’Egypte , sans brûler ni les drapeaux américains ni israéliens et qui devaient même servir de modèles aux jeunes des pays occidentaux avachis. @Rachid Barnat , consultez la presse de l’époque pour avoir le coeur net. 

               Dans un échange avec un contributeur d’Agoravox , nommé Hamed , je lui avait expliqué que le monde arabe , n’est pas mûre pour la démocratie , car ce dont il a besoin en premier , c’est du travail , un logement , des soins , de la sécurité et de l’éducation. Oui surtout de l’éducation !

              On ne peut pas avoir une démocratie , sans démocrates.

              Votre compatriote , l’éminent professeur en droit public et spécialiste, des idées de l’islam , Yadlh Ben Achour , écrit dans son livre » La deuxième Fatiha L’islam et la pensée des droits de l’homme" ( Ed.puf , 2011) . << Le rapport entre le politique et  le religieux détermine en fait ce que sera le futur de la démocratie dans le monde arabe. Et nous ne pouvons pas avoir une démocratie si on ne sait pas séparer la religion de la politique ce qui est difficile en islam. Parce qu’il y a une tradition historique , mais également une structure de pensée etc >> Voilà la vérité ! 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité