• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La vérité est plurielle. Alors, modérateur ou censeur ?

La vérité est plurielle. Alors, modérateur ou censeur ?

Ce billet d'humeur m'a été « inspiré » en réaction à certains modérateurs qui votent contre des contributions sans explication aucune. Comment expliquer que certains articles aucunement contestataires ni provocateurs et pétillants aient fait l'objet d'un rejet de modérateurs qui n'ont même pas l'élémentaire correction de décliner leur patronyme ni le motif de leur décision ? Le rôle du modérateur n'est pas de juger la contribution ni le contributeur, mais de repérer les propos contrevenants à la législation : insultes, propos discriminatoires, images offensantes, etc. Leur mission s'arrête là.

Le mot censure viendrait du latin « censor », un terme qui désignait un magistrat romain et qui, au sens figuré, véhiculait la notion de « blâme ". La censure, à savoir le droit ou privilège que s'arroge le censeur est une mesure propre aux régimes totalitaires. Au XV° siècle, l'imprimerie inquiète François I° qui se décide à sévir. Des ouvrages sont brûlés, des imprimeurs arrêtés, des presses détruites. Le maître imprimeur Etienne Dolet finira le 3 août 1546 sur le bûcher !

La Constituante inscrira dans l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme, tout citoyen peut donc parler, écrire et imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. » La Constituante de 1791 confirma : « La liberté est accordée à tout homme de parler, d'écrire, d'imprimer et de publier ses pensées sans que les écrits puissent être soumis à aucune censure ni inspection préalable. »

Les libertés d'expression et d'information s'estompent de plus en plus. A la censure inconsciente est venue s'ajouter l'autocensure, des auteurs reportent ou suspendent leur article pensant que le moment était malvenu d'évoquer certaines opinions ou points de vue. La censure relève donc avant tout, d'une prérogative personnelle. Qu'elle place reste-t-il à la créativité et à son corolaire, la liberté d'expression ? Ce qui devrait être un espace d'expressions plurielles dans le respect d'autrui tant à devenir l'instrument de quelques (H)uns.

Le modérateur érigé en censeur pose la question des relations des lecteurs avec le média. Ce type de multimédia qui a connu une période de succès après son lancement est à l'étiage. Si la situation persiste, ne risque-t-elle d'entraîner une certaine crise de confiance entre les lecteurs, les contributeurs et le média ? Pourquoi ne pas rappeler à messieurs les modérateurs où commence et où finit leur « mission », réserver ensuite cette possibilité à des contributeurs ayant à leur actif un certain nombre d'articles, de lectures (20 mille ?), d'« étoiles » qui s'engagent à respecter une charte déontologique, et limiter cette prérogative dans le temps ou le nombre d'articles modérés.

Parler de liberté n'a de sens qu'à condition qu'il s'agisse de la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre aimait à répéter George Orwell. Les cerbères esclaves de leur surmoi se comportent en père fouettard ! Leur avis tranché ne reflète que leurs propres opinions. Ces individus vaccinés à la « moraline » ont-ils l'impression de se donner quelque importance à évincer un contributeur ? Ce n'est pas le contributeur qui menace le média en ligne ou la société, mais les modérateurs intransigeants qui ne savent pas pondérer leurs décisions arbitraires. Pétris de certitudes : idéologiques, intellectuelles, religieuses, culturelles, morales, etc., ils jugent du haut de leurs méconnaissances oubliant que l'on ne peut juger au-delà de soi et que l'on aime à blâmer ce que l'on ne comprend pas. Toute vérité n'est pas bonne à dire, peut être allez-vous me « sucrer » des articles ou me bannir, alors que grand bien vous fasse.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • robert 16 septembre 17:08

    encore un qui ne modère jamais et se plain ....


    • Massada Massada 16 septembre 17:10
      La libertéd’expression est le droit pour toute personne de penser comme elle le souhaite et de pouvoir exprimer ses opinions par tous les moyens qu’elle juge opportun, dans les domaines de la politique, de la philosophie, de la religion, de morale..
       
      Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière. 
       
      La modération n’a pas de place dans la défense du droit à la libre expression. Il faut combattre en faveur du droit à la libre expression toujours et partout.
       
      Mais la liberté ne consiste pas seulement à pouvoir faire tout ce qu’on veut avec ce qu’on a, elle nécessite aussi d’assumer la responsabilité de ses actions.
       
      par exemple : le parrain mafieux qui commande à quelque tueurs de le débarrasser d’un rival ne peut invoquer la liberté d’expression pour couvrir ses actes. Sa parole prend place au sein d’un projet criminel et c’est ce projet qui justifie son emprisonnement.
       
      L’expression libre trouve ainsi sa propre limite dans l’éventuel dessein criminel qui la justifierait. Mais ce n’est pas l’opinion qui est sanctionnée, c’est bien le locuteur. 
       
      En réalité, la question des limites à la liberté d’expression provient d’une incompréhension assez classique de la notion de liberté elle-même.
       
      Être « contre la censure sauf pour les opinions abjectes », c’est être pour la censure !


      • Christian Labrune Christian Labrune 17 septembre 09:52

        @Massada
        Pour une fois, je ne serai pas d’accord avec vous. Il est triste de devoir constater qu’on ne peut pas tout laisser dire, mais il faut bien se faire une raison. Avant l’Internet, le principe que vous posez paraissait devoir s’imposer : un certain nombre d’éditeurs avaient pu faire l’objet de poursuites pour des raisons diverses, et c’était choquant, mais il y a trente ans on n’aurait déjà plus condamné la publication de Sade par Pauvert, on pouvait bien dire que la censure avait disparu, sauf peut-être, très atténuée, dans le classement des films au cinéma.
        Il reste que, même si le pouvoir politique ne censurait plus, il restait quand même, de fait, une censure. Les maisons d’édition ont toujours eu des comités de lecture, on ne publiait pas n’importe quoi, et l’auteur d’un manuscrit refusé n’aurait pas songé à prétendre qu’il était victime d’une censure. Dans les journaux, même les plus politisés, il y a toujours eu également un comité de rédaction, et bien des articles extravagants ont toujours été écartés. Si je journaliste s’estimait censuré, il pouvait toujours aller voir ailleurs, mais s’il manquait de culture, d’intelligence, ou si sa formation intellectuelle laissait à désirer, il n’avait plus qu’à raconter ça dans un journal intime que personne ne lirait jamais.
        J’ai toujours été hostile à la loi Gayssot à cause de ce principe que partagent tous ceux qui l’ont critiquée : le rôle des magistrats est de dire le droit, pas l’histoire. Ils n’ont pas les compétences qu’il faudrait, et le rôle des historiens, par ailleurs, c’est d’établir la vérité historique, pas de juger. Mais la loi Gayssot apparaît à une époque où, précisément, il devient beaucoup plus facile à n’importe quel quidam d’exprimer publiquement à peu près n’importe quoi. Certes, il appartient à tout citoyen instruit et muni de sens critique, d’intervenir pour rétablir la vérité partout où elle est bafouée, mais le niveau de culture s’étant bien effondré, cela ne suffit plus.
        Tout le monde s’accorde aujourd’hui à considérer que le principal vecteur de la terreur jihadiste, c’est l’Internet, plus encore que la prédication salafiste dans les mosquées. Il est donc bien légitime, dans un état de droit, de prendre les dispositions qui s’imposent, et de fermer les mosquées où s’expriment tous les jours, en France comme en Israël, des appels au meurtre. Sans les paraboles d’Al jazeera, on n’aurait probablement jamais observé cette radicalisation des banlieues qui aura été cause en France de pas mal de meurtres. Il était question récemment d’expulser d’Israël une chaîne dont - ironie de l’histoire ! - c’est l’Arabie saoudite qui exige actuellement la fermeture. Atteinte à la liberté d’expression ? Mais faut-il laisser s’exprimer librement un islamo-nazi comme Qaradâwî qui a fait, avec quelques autres fanatiques du même genre, les beaux jours de cette chaîne ? N’eut-il pas été préférable qu’entre les deux guerres un Adolf Hitler ne trouvât aucun éditeur pour publier sa prose ?
        Entre ce qui se prêche dans les mosquées salafistes et ce qu’on peut trouver sur AgoraVox, il arrive fort souvent qu’on ne voie pas de différence. Des empoisonneurs publics proches des Frères musulmans, qui publient régulièrement leur propagande infecte sur le site de l’UOIF ou sur Oumma.com, sites contrôlés par les Frères musulmans, ont le culot de venir jusque sur ce site travailler à radicaliser les imbéciles. Et il s’y trouvera en grand nombre des idiots utiles, comme il s’en trouve déjà dans la grande presse, pour les approuver et leur servir la soupe.
        C’est ainsi que ces derniers temps, pour un grand nombre de ces crétins, Kim Jong-un est devenu, ou peu s’en faut, un parfait démocrate menacé par le totalitarisme américain, et quiconque critiquera cet audacieux chef d’état sera nécessairement un fasciste.
        Au nom d’une liberté d’expression qui n’a jamais vraiment pu exister du fait d’une inévitable prévalence, dans toutes les sociétés, de la connerie, nos démocraties sont en train de se saborder.
        Miri Regev, en Israêl, qui n’a pas sa langue dans sa poche, est fort critiquée quand elle s’attaque à une gauche masochiste qui trahit tous les jours son propre pays, mais je dois avouer que je comprends d’autant plus parfaitement son propos que je vois très bien le résultat en France où la seule référence de journaux comme Le Monde, Libération, ou même la radio nationale (particulièrement France cul.), lorsqu’il s’agit de parler d’Israël, c’est cette gauche-là, aussi calamiteuse que le négationnisme de l’UNESCO.


      • Parrhesia Parrhesia 17 septembre 10:08
        @Massada
        Entièrement d’accord avec vous... sur ce point !
        Bonne journée à vous !

      • Rincevent Rincevent 17 septembre 16:14

        @Christian Labrune

        Avant l’Internet - La différence c’est L’ANONYMAT. Bien planqué derrière son pseudo, l’irresponsable , l’atrabilaire ou l’aigri balance ce qu’il veut et connait sa minute de gloire (croit-il), un peu comme la CB, jadis (ceci-dit, une adresse IP, ça se remonte).

        N’eut-il pas été préférable qu’entre les deux guerres un Adolf Hitler ne trouvât aucun éditeur pour publier sa prose ? Ça se discute : d’abord, il na pas été si lu que ça. Il a fallu attende son arrivée au pouvoir pour que les ventes décollent vraiment (cadeau obligatoire aux jeunes mariés !). Ensuite, si on s’était donné la peine de le lire vraiment, tout ce qu’il a accompli par la suite y était annoncé, noir sur blanc. Il n’a pas pris son monde par surprise. A nous de détecter les Mein Kampf actuels.

        Quant à la loi Gayssot, elle fige complètement toute recherche. (dans un pays où on commence seulement à sortir, avec réticence, les dossiers de la guerre de 14/18…), c’est une forme de censure énorme, puisque prononcée à priori.


      • OMAR 17 septembre 16:30

        Omar9

        @Massacrada
        .
        je reconnais t’avoir, à justes raisons, titiller et à maintes reprises.
        Comme je reconnais que jamais, jamais tu n’as usé de ton droit à la censure.
        Même quand la vérité éclaboussait l’image fourbe et barbare de Israël.
        .
        Ce qui n’est pas le cas de la peste colorée qui, quelque soit le sujet développé, vient lâcher sa haine et son fiel sur les musulmans et l’Islam.
        Alors, oui Être « contre la censure sauf pour les opinions abjectes », c’est être pour la censure !
        Donc +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ pour toi.


      • Christian Labrune Christian Labrune 17 septembre 17:37

        - La différence c’est L’ANONYMAT.

        @Rincevent
        Vous avez tout à fait raison. Lors de ma première inscription sur AgoraVox, durant quelques mois, j’avais utilisé un pseudonyme : Jacques Nelson, mais j’ai trouvé ça extrêmement contestable et depuis des années, je n’écris plus jamais que sous ma véritable identité. Les articles de Nelson ont disparu dès j’eus procédé au changement.
        Je n’utilise jamais Tweeter ou Facebook, mais je crois bien qu’on ne peut pas y écrire sous un pseudonyme, et c’est une bonne chose. J’ai lu plusieurs suggestions dans les deux articles qui ont paru ces derniers jours concernant cette question, certaines assez fantaisistes, mais ce que vous proposez là est tout à fait raisonnable et serait assez facile à mettre en oeuvre. Il suffirait qu’un code d’accès au forum ne puisse être communiqué à qui tient à s’y exprimer que par une adresse postale. Il y a des gens, évidemment, qui utilisent un pseudonyme et qui écrivent des choses intelligentes, se comportent d’une manière tout à fait civilisée. En revanche, tous les énergumènes grossiers, injurieux et fanatisés, se cachent derrière une fausse identité. Ils serait ipso facto éliminés ou obligés de se comporter d’une tout autre manière.


      • Le421 Le421 17 septembre 18:52

        @Massada
        Ceci dit.
        Entre dire : « Massada, je ne suis pas d’accord avec vous »
        Et : « Yo man ! T’es un bel enculé »
        Ferez-vous la différence de ce que, en tant que modérateur, j’aurais tendance - je dis bien tendance - à signaler ?
        Me suis-je bien exprimé ?
        Un modérateur


      • Yvance77 Yvance77 18 septembre 12:59

        @OMAR

        Ce qui n’est pas le cas de la peste colorée qui, quelque soit le sujet développé, vient lâcher sa haine et son fiel sur les musulmans et l’Islam.
        *************************

        Et quand ce crétin, il va comprendre que c’est notre droit absolu de rejeter cet islam de m.... dès lors que celui-ci tend à envahir nos contrées.

        J’ai pas envie que dans 40 ans, le croissant flotte avec les trois couleurs.

        Alors, nous emmerde pas et vends tes kebabs à La Mecque !!!

      • OMAR 18 septembre 16:16

        Omar9

        @Yvance pas Yrecul depuis 77 ans..
        .
        Mais personne ne t’a imposé quoi que ce soit.
        C’est toi qui délires, et qui, à chaque fois ressasses depuis 77ans «  »... dans 40 ans, le croissant flotte avec les trois couleurs« .
        .
        Autre chose, je travaille chez Mc-Do, oui, celui qui dans 40 ans t’obligera à dire »My name is not Marcel, but Mike, and I love whisky, not wine...".
        .
        PS : Pour le kebab, il y a un spécialiste à Henin-Beaumont, tenu par une certaine Narine la Pine.
        Je te dis pas...
        Surtout avec de la harissa de Safx....


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 septembre 11:49

        @Massada

        Nous dit le mec dont les ministres appellent au meurtre de palestiniens.

        On les juge quand, pour leurs « responsabilités » ?

        Sacré Massada, un peu comme Voltaire, en somme. Et je vous aime à peu près autant que lui, probablement pour des raisons comparables.


      • Xenozoid Xenozoid 16 septembre 18:41

        @Shawford

        les claques !!!!!...si adjani était la je serais amoureux

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 16 septembre 20:04

        @Shawford

        Moi ça me va très bien ce foutoir !
        Pareil. Si les articles sont presque toujours médiocres, les commentaires sont parfois intéressants.

        J’ai jamais rien eu à y gagner en propre, et alors ?
        Pareil. Je laisse à Carlo le droit de gagner sa croute. Pas d’ad-blocker quand je viens ici.

        Que Revelli en soi devenu millionnaire, c’est à mourir de rire,
        Pareil. Il aurait pu y gagner s’il n’avait pas ouvert la porte, par copinage mitoyens, à quelques margoulins. C’était son choix de Boss.... Un mauvais choix économique ! Après, c’était trop tard pour vendre.
        Il y a eu de bons auteurs, ils sont partis. La mauvaise monnaie chasse la bonne. Même une buse comme Momo passerait pour un cador aujourd’hui.

        ne pas voir qu’il n’y a pas le millième d’une meilleure pratique participative nulle part ailleurs.
        Le concept même de pratique participative est au mieux une fumisterie, au pire le paravent de pratiques sectaires.


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 16 septembre 21:13

        @Robert Lavigue

        Ça me semble la base de toutes les sectes... Faire croire à l’adepte qu’il pourra accéder à un niveau de connaissance supérieur du seul fait qu’il a la Foi ! Une forme dégénérée de Gnose.
        Tu n’ignores pas que les milieux de la com. et du marketing sont des experts dans le recyclage ?

        Le principe de la modération mitoyenne singe celui du Peers Review. Un simple tirage au sort donnerait de meilleurs résultats quand on considère que l’avis d’un Panda a autant de poids que celui d’un mathématicien pour évaluer un article sur la géométrie.

        Ces derniers jours, il y a eu 2 articles sur l’I.A. L’un d’A. Toulet, l’autre de Péronnelle des Calanques. J’ai lu avec intérêt celui de Toulet et les commentaires. Je me suis bien gardé d’intervenir. Je me suis contenté d’apprendre.
        Que dire de celui de la pédagogo bien en cours ?
        Pourtant, l’un et l’autre ont été modérés ! Où est l’erreur ?

        La plupart des auteurs sont intimement persuadés qu’ils atteignent un niveau de connaissance supérieur du seul fait qu’il sont publiés et qu’il est de leur devoir mitoyen de catéchiser des masses incultes. Et plus ils sont publiés, plus ils ont le sentiment d’appartenir à l’élite des Forces du Bien, du Beau et du Vrai.

        Leur rappeler qu’ils sont publiés pour de toutes autres raisons est considéré comme un crime contre leur Foi mitoyenne.

        Leur principal argument est le compte de leurs publications ICI, au milieu des autres adeptes. Combien de fois ces baltringues ont-ils cru humilier un participant en lui rappelant qu’il n’avait jamais rien écrit ?
        Pourtant, il y avait plus de littérature dans la seule petite fable de neo que dans les 2 000 billets du Cabot de la Loire.


      • kalachnikov kalachnikov 16 septembre 21:49

        @ Robert Lavigue

        Je ne puis m’empêcher de penser, encore, que tu n’es pas à l’abri du ressentiment.

        Suivant ce que tu dis sur l’autre article (celui de Moderatus) - comment fonctionne AV, quel est le sens réel -, tu admettras que l’’auteur mitoyen’ qui se prend pour un phénix est aussi un dindon de la farce et alimente la machine sans en être conscient. Donc, pourquoi s’en prendre à lui, de façon fort peu élégante parfois, mais souvent de façon très spirituelle ?

        Au fond, tout le monde devrait être content. Revelli fait du clic, l’’auteur mitoyen’ se prend pour un cador et de belles choses, tel l’article de Toulet, existent.


      • hervepasgrave hervepasgrave 16 septembre 21:55

        @Robert Lavigue
        Bonsoir,
        Tu as malheureusement raison ,cet article aurait du avoir un effet positif en tant que tel.
        mais le résultat est tout le contraire .Tes propos me navre ,ne m’amuse pas,mais il n’y a que de l’évidence.Mais tout est bon a prendre pour s’instruire.Je ne peux pour ma part que gagner cela égoïstement .Pour le partage raisonné et raisonnable utile a tout le monde ,il n’y pas encore de recettes fiable. Ce n’est pas dans les mœurs et l’air du temps ou les conditions sont encore trop clémentes et faussement paisible ????
        cestapasgrave ! mais le deviendra,désolé


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 16 septembre 22:49

        @kalachnikov

        tu admettras que l’’auteur mitoyen’ qui se prend pour un phénix est aussi un dindon de la farce et alimente la machine sans en être conscient.
        Non ! On ne peut pas publier des centaines de billets et prétendre au rôle du dindon de la Loire ou de la pintade pédagogique... Il y a des limites à l’indécence, même sur les estrades mitoyennes !

        Donc, pourquoi s’en prendre à lui, de façon fort peu élégante parfois, mais souvent de façon très spirituelle ?
        C’est une forme d’ascèse que je m’impose ! Cela m’évite de dépasser les limites imposées par la charte de modération des commentaires.

        Plus sérieusement, le nombre d’articles publiés chaque jour est nécessairement limité.

        Une fois publié le communiqué quotidien du Front de Libération du Donbass, ceux des Vénézuéliens de Progrès, ceux des cocolâtres, quelques billets qui singent les éditoriaux du Figaro ou de l’Huma, la chronique quotidienne rédigée pendant un inter-cours et le morceau de littérature avariée du Tupamaros ligérien ; tout cela publié donc, il ne reste plus grand chose pour les autres.

        Je ne revendique aucune place près de la gamelle.

        J’aimerais simplement que ces prétendus partageux partagent aussi cet espace qu’ils volent. Parce que ce sont des voleurs et rien d’autre.
        Ils ne le feront jamais, tant ces escrocs sont persuadés de leur nécessité.



      • kalachnikov kalachnikov 16 septembre 23:01

        @ Robert Lavigue

        Je ne te crois pas ; derrière le badinage, je pense que tu as l’amour de la langue. Je suis un peu étonné que tu n’admettes pas que la médiocrité est la règle et l’excellence l’exception. Et que par conséquent tout est toujours comme cela doit être.


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 16 septembre 23:50

        @kalachnikov

        Pour peu que la modération mitoyenne existe, l’excellence doit être la règle ! Comment pourrait-il en être autrement quand c’est une vraie élite qui sélectionne ce qui est publié ?
        Ou alors, c’est qu’il y a une couille dans le potage...

        En résumé,
        1) Soit c’est bidonné.
        2) Soit c’est le principe même de la modération qui est fumeux.

        TINOA - There is no other alternative comme le dirait (presque) Margaret qui a épousé mon cousin du Morvan que je connais très bien (le cousin, le Morvan, le charabia et Margaret)

        PS : Une certaine paresse alliée à un manque évident de talent me permettent de profiter de certaines beautés de la langue.


      • nono le simplet nono le simplet 17 septembre 06:38

        @Robert Lavigue
        une fois n’est pas coutume smiley

        à la lecture des deux articles et surtout à celle des commentaires dont les tiens j’ai beaucoup appris sur Agora et j’avoue que je t’avais classé hâtivement dans une catégorie où je réalise que tu n’as rien à faire ...
        errare humanum est mais aussi perservare diabolicum 
        dont acte, je me suis trompé et je m’en excuse même si ton opiniâtreté à dénoncer les articles médiocres continuera à m’agacer un peu ... smiley 

      • alinea alinea 19 septembre 12:47

        @Robert Lavigue
        Ce n’est pas de l’escroquerie, c’est de l’égoïsme, et, peut-être,une haute opinion de soi-même ! en tout cas un hermétisme total à ce qui les entoure.


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 19 septembre 15:12

        @Shawford

        Encore une fois, je ne cherche pas à améliorer quoi que ce soit, ni revenir à une fantasmée pureté originelle. Le Grand Pimp fait ce qu’il veut de son business. Je n’envisage pas de le conseiller et encore moins de le remplacer.
        Mais, encore faudrait-il qu’il n’y ait pas tromperie sur la marchandise ! Quand je vais au claque, ce n’est pas pour qu’on me présente à chaque fois les mêmes fausses pucelles vérolées...

        Je tiens le concept même de journalisme citoyen et ses déclinaisons mitoyennes au mieux pour une fumisterie, au pire pour une escroquerie.
        Je l’ai écrit en février 2014 en me basant sur un papier américain de Vincent Maher en 2005 Citizen journalism is dead. De Rosnay ignorait-il l’existence du papier Maher ? Ça m’étonnerait !

        La multiplication des blogs et leur partage, l’agrégation de leurs flux RSS (comme la colonne de droite de mon blog, par exemple), les pages et les groupes facebook (quoi qu’on en dise, c’est un outil simple pour partager quelque chose), me semblent bien plus proches d’une utopique plateforme à vocation participative et plurielle qu’un vieux modèle centralisé et monolithique.

        Que mille fleurs s’épanouissent !


      • alinea alinea 19 septembre 17:07

        @Shawford
        Un texte ésotérique doit rester dans le giron des adeptes ! il ne parle à personne d’autre.


      • alinea alinea 19 septembre 18:01

        @Shawford
        Je t’explique que ce texte m’est incompréhensible ! et qu’il l’est volontairement.


      • rocla+ rocla+ 19 septembre 18:56

        On dit  Esotériquet à la houppe .. smiley


      • rocla+ rocla+ 19 septembre 19:09

        @Shawford


        C’ est quoi des fourches Claudines  ?

      • rocla+ rocla+ 19 septembre 20:57

        @Shawford


        Putain ... les cons ...le testeur a rendu l’ âme .....il avait jamais testé tant 
        de nullité....et la garantie  est dépassée .... fallait s’ y attendre  ... quand  la folie culaire monte  au cerveau.... smiley


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 20 septembre 18:15

        @hans-de-lunéville

        mais alors que faites vous là ????

        J’suis infiltré pour démasquer les méchants qui empêchent Le421 de censurer en paix...


      • Xenozoid Xenozoid 16 septembre 18:05

        ahahahahah....ta ta dah dah tadadahhhh

        ta dah da dah ta dah da dahhh, (musique de indiana jones)

        • Xenozoid Xenozoid 16 septembre 18:20

          @Shawford

          merde j’ai confondu

        • hervepasgrave hervepasgrave 16 septembre 18:46

          Bonjour,
          Un seul article sur le sujet ne suffisait pas ?Pour ma part le problème a deux faces bien embarrassante qui ne sont que
          1) la notoriété du site - pour se faire entendre il faut une couverture médiatique et pouvoir être référencer en haut du tableau.Pour apparaitre/exister
          La chose est bien difficile pour de simples quidams.
          C’est le pot de terre contre le pot de fer
          2) l’expression libre des auteurs et de ceux qui commentent .
          Déjà le professionnalisme prend le pas sur le « particulier » libre de son propre et unique jugement.Le rôle prépondérant qu’il devrait avoir c’est de voir et d’exprimer si ce n’est des idées nouvelles ,mais cette libre expression saine sur des sujets bateau et qui sont ni plus ou moins la copie conforme des médias classiques en temps et heure. Du bourrage de crâne et le plus dramatique le moyen d’officialiser cela a la sauce « ils s’expriment librement ! »
          « C’est qui le patron » Et qui sont les sbires ??
          Alors ! être dérangeant dans ce contexte c’est déjà avoir un sursaut de lucidité en même temps que faire acte de kamikaze.
          Personnellement j’aimerai bien qu’il y ait des exclusions mais les critères devraient être d’ordre purement utile/humain et non pas des choix arbitraires .
          Moralité Agorovox est le reflet de notre société ou nous sommes des victimes consentantes qui se transforme en main-d’œuvre servile contre notre propre intérêt .
          Soit Agoravox continuera comme il est ou soit il meurt. Entre temps il est fort a parier qu’un autre support verra le jour et sera en un rien temps mis au premier plan . C’est l’avantage « d’être le patron et d’être suivi par son petit personnel et sa cour en proie de reconnaissance.Et oui ! c’est qui le patron. »
          Ou ils se résoudrons comme a l’unisson des autres sites. a ne limiter et réduire a quelques lignes de commentaires l’espace de liberté.Avec comme seule réponse « c’est pour la fluidité et facilité la compréhension »
          Cestpasgrave ! « vive la modernité,on n’arrête pas le progrès en marche »


          • René Bellérophon René Bellérophon 16 septembre 20:07

            Il y a quelque chose de pourri au royaume d’agoravox
            AgoraVox que pourrait-on améliorer ?
            René Bellérophon 15 septembre 16:54
            - Afficher clairement le pseudo des rédacteurs modérateurssous chaque article validé.
            - Donner un accès aux articles en cours de modération à la
            plèbe agoravoxienne dûment loguée.


            • Le421 Le421 17 septembre 19:03

              @René Bellérophon
              Le pseudo ?
              Oui.
              Ce serait une bonne idée.
              Pour voir ceux qui en ont entre les jambes.
              Signé :
              Un modérateur


            • alinea alinea 18 septembre 14:22

              @René Bellérophon
              C’était le cas avant ! en bas à gauche de la première page, on pouvait dérouler les articles proposés ! mais on ne pouvait pas voter ; ceux qui votaient allaient en « modé » comme aujourd’hui !


            • raymond 19 septembre 12:30

              @René Bellérophon
              dis donc loulou, tu vas juste de t’inscrire et tu as déja une opinion camarade ? c’est mal barré.


            • Le Panda Le Panda 19 septembre 18:01

              @Le421
              Bonjour,

              Je partage pleinement ce point de vue. Mais il ne faut pas rêver. Mon dernier article en « modération » depuis le 13 je le reprends chaque jour. Puis je le poste à nouveau. Chaque fois que je vote pour un contre un article je signe.

              Signé comme dit le Panda Modérateur depuis 2006 !

              Bien exprimé et plein de réalisme pourtant nous avons posé du temps pour nous entendre Cdt


            • René Bellérophon René Bellérophon 29 septembre 10:31

              @raymond
              (.../... tu vas juste de t’inscrire et tu as déja une opinion .../...)
              lol Faut tenir une couche pour affirmer sans vérifier là on est dans l’épaisseur  smiley


            • Xenozoid Xenozoid 16 septembre 20:25
              It’s like being able to fly.
              Just like growing wings.
              If it’s in your blood, you...
              You can’t get it out.
              You just want more.
              the earplugs in, the helmet goes on.
              Everything goes quiet.
              You know what’s ahead of you,
              and everything else around you
              is forgotten
              and it’s time you get on with the job.
              My mind goes completely blank.
              And my mind just goes into madness.

              • Xenozoid Xenozoid 16 septembre 20:26

                @Xenozoid

                guy martin

              • hervepasgrave hervepasgrave 16 septembre 20:38

                Bonjour,
                « on prend les mêmes et ont recommence ?,eeeh,iiiih.......... »
                cestpasgrave je blague ,évidement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires