• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La vérité sur Bernard Lugan : une recension de Michel Drac

La vérité sur Bernard Lugan : une recension de Michel Drac

        "Le corrompu", chef d’Etat ou non, n’est que l’effet d’une cause qui a pour nom « le corrupteur » ; à ne jamais s’en prendre aux corrupteurs, à ne mettre l’accent sur les corrompus seulement, c’est encore et c’est toujours le refus d’identifier les causes, le refus d’établir des responsabilités, le refus d’un jugement avisé et honnête ; un jugement factuel d’une dimension historique car fondé sur des faits et l’histoire.

A ce sujet, force est de constater que Bernard Lugan, historien "africaniste", ne semble toujours pas être rentré dans cette histoire africaine dont il se réclame tant ; pour un historien, tous s’accorderont à dire que c’est plutôt navrant même si cet universitaire comme privé de recul historique, a la fâcheuse habitude de nous conter l’histoire des vainqueurs du côté desquels il n’a de cesse de se ranger : les pays les plus développés, anciennes puissances coloniales.

Pour cette raison qui en vaut bien d’autres, on peut dire que Bernard Lugan n’est pas un homme de recherche mais bien plutôt un homme d’opinions. Or, il se trouve que les opinions de ce Monsieur sont rarement les siennes mais bien plutôt celles de ceux qui l’ont précédé ; comme sur l’Apartheid qui nous vient du 17è siècle. Les opinions de Lugan sont aussi celles de sa famille politique : l’Action française - une idéologie du début du XXè siècle -, et puis…. de sa famille tout court : Bernard Lugan est le Fils d’un officier de marine installé au Maroc qu’il quittera en 1959.

Aussi, se reposer sur Lugan pour comprendre aujourd’hui l’Afrique et l’Africain, les Afrique et les Africains, c’est un peu comme demander à un Golden-boy de la City de nous parler des bienfaits du communiste ; une gageure.

         Il n’en demeure pas moins que les opinions de Lugan ont tout à fait le droit d’être exprimées et d’être relayées à condition qu’elles le soient « contradictoirement » car, Lugan est à l’Afrique ce que Eric Zemmour est à la question (du moins pour ceux pour lesquelles c’en est une !) des Français issus de la colonisation et de l’immigration économique : le récipiendaire d'un gigantesque coup de pied au cul reçu de ce Continent (le Maroc pour l’un, l’Algérie pour l’autre) ; coup de pied au cul qui les a propulsés aux antipodes d’une raison honnête ; une raison qui se méfierait comme de la peste de sa propre raison de penser ce qu'ils ne peuvent pas ne pas penser.

Certes, tout ce petit monde pourra toujours trouver quelque consolation en nous rabâchant jusqu’à satiété que si la saloperie (coloniale celle-là !) n’avait rien à envier à celle qui, aujourd’hui, submerge et recouvre l'Afrique, on ne pourra pas longtemps leur contester à tous ces fils et filles de colons bavards et revanchards, le fait suivant : « … cette saloperie était tout de même plus compétente, efficace et efficiente sous l'ancien régime... (colonial s'entend) ; de plus, la corruption n’était que d’ordre moral (corruption des esprits dans le genre : « On est la race des Seigneurs et vous n’êtes que des nigauds ! ») et non matériel et financier ! ».............. là, c’est déjà moins sûr car il semblerait que cette efficacité économique toute blanche, ait été toute relative ; la France continentale en était le plus souvent de sa poche ; une France vache-à-lait d’une économie au service d’un Empire aux calculs de ses prix de revient (et à la facturation) plus que fantaisistes. 

         Disons les choses : si la recherche de la vérité doit être le réel souci de ceux qui se penchent sur le berceau ou le cercueil (c’est au choix) de ce Continent qu’est l’Afrique - un continent traumatisé : traite négrière, colonialisme, apartheid, génocides, climats hostiles, archaïsmes ethniques, corruption des élites par les Multinationales, pillage de ses ressources -, seule l’étude de l’action de ceux qui, africains d’Afrique, ont tenté au péril de leur vie, de sortir leur pays d’une dépendance mortifère tant sur un plan humain que moral, tout en échouant, permettra de comprendre en toute lucidité, honnêteté et exhaustivité les véritables freins à une telle indépendance qui, soit dit en passant, n’est dans l’intérêt d’aucune de nos Multinationales : Jomo Kenyatta, Ruben Um Nyobè, Patrice Lumumba, Nasser, Mobutu, Kwame Nkrumah, Mehdi Ben Barka, Amílcar Cabral, Nyerere, Thomas Sankara, Kadhafi ; et du côté des institutions : OUA.

Pour cette raison, prenant en compte les agissements et autres crimes de ces Multinationales qui sévissent sur un continent gorgé de pétrole et de diamants (corruption, trafic d’armes, assassinats, coups d’Etat) on préférera toujours l’expérience de ceux qui y ont laissé leur vie dans ce combat en faveur d'un destin africain dans la dignité et le respect, d’autant plus que… « Comprendre l’Afrique, les Africains et les Afrique » ne peut être que le fruit d’un travail pluridisciplinaire : sociologie, démographie, ethnologie, histoire des religions, histoire inter-continentale, économie, climatologie, psychologie, psychanalyse, médiologie…

Un travail collectif sans conflit d'intérêt et de revanche. 

         Or, Bernard Lugan est prisonnier des défaites de sa famille politique et de son histoire familiale. Ce dialogue sur l’Afrique, c’est avec lui-même qu’il le conduit sous la forme d’un cours magistral devant une audience absente, amphithéâtre vide…

Dans la recension de Michel Drac, nulle mention du « génie africain » ; aucune énumération des qualités propres à l’Afrique ; qualités sur lesquelles pourrait s’appuyer ce Continent maintenant globalisé sous la plume de Bernard Lugan : l’Africain serait donc un homme sans qualité et le Continent la station-service du moteur industriel et technologique de l’Occident ?

Quand on pense au salaire d’un pompiste…

Rien sur le pillage des ressources non plus. Lugan semble développer une expertise centrée sur elle-même ; celle d’un occidental blanc, fils de colon faisant la leçon à l’Afrique du haut de sa condescendance ( et les chiffres et statistiques de l’ONU) et du bas de son impuissance à chasser de nos esprits le soupçon d’une démarche consistant à « inférioriser » l’Africain – « cet éternel grand enfant ! » - selon le principe suivant : « L’Afrique est bien trop importante pour le développement et le maintien de la prospérité de nos Multinationales pour être laissée aux Africains seuls ».

Lugan appelle de ses vœux un mode de développement spécifique à l’Afrique tout en oubliant de mentionner comment il compte contrer des Multinationales qui n’y ont aucun intérêt. Dans les faits, c’est l’Apartheid à une échelle continentale que Lugan cherche à nous vendre, encore et toujours : l’exception africaine sous la forme d’une marginalisation et d’une séparation propices à tous les abus et tous les vols et exploitations de toutes les ressources y compris humaines.

Les Multinationales peuvent donc dormir tranquilles ; elles n’ont pas fini de se ruer sur une Afrique infantilisée dans son exception ; une Afrique sans défense ni conscience politique digne de ce nom ; une conscience libératrice d’énergie.

         Aussi, il est temps, vraiment temps, que Bernard Lugan suive des cours de géo-politique et d’économie moderne s’il souhaite être pris au sérieux un jour car cet historien ne sait pas, ne veut pas manifestement savoir dans quel monde interdépendant nous vivons tous ; et s’il lui arrive de savoir quelque chose, manifestement, il lui reste à comprendre enfin ce savoir qui peut être le sien, d'autant plus qu'avec cet ouvrage, il semblerait que la vérité soit tombée non pas sur l'Afrique mais bien plutôt sur son auteur. 

 

Pour prolonger, cliquez :  Une certaine idée de la Françafrique


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Montdragon Montdragon 29 août 2018 10:29

    C’est tellement gros comme attaque, gros comme un gros nez fourchu, que c’en est risible.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 août 2018 13:39

      @Montdragon


       ??????

    • microf 29 août 2018 11:20
      Bravo á l´auteur @Serge ULESKI de cet article qui met les points sur les i.
      Hier j´ai lu le titre sur Agora et le temps m´a manqué pour donner un avis, sachant déjá ce qu´il y aurait dans la vidéo, je voulais la visionner en entier pour apporter ma contribution, ce ne serait plus la peine, cet article suffit, merci encore á l´auteur.

      Aujourd´hui 29-08-2018 a paru dans Cameroonvoice un article très important qui serait et avec cet article de @Serge ULESKI, une réponse á la vidéo en question.
      L´article sera divisé en trois parties. ÉNERGIE. DÉFENSE. MONDIALISATION.

      Energie, défense stratégique et mondialisation : l’Afrique au carrefour de 3 enjeux principaux (Charles-Philippe David)
      Analyse du Professeur d’Etudes Strategiques A Montreal, Charles-Philippe David, son point de vue sur l’avenir de l’Afrique.

      Analyse du Professeur d’Etudes Strategiques A Montreal, Charles-Philippe David, son point de vue sur l’avenir de l’Afrique.

      «  Cela fait maintenant plus de 25 ans que j’enseigne la stratégie. Dans ma carrière, j’ai eu affaire à des dizaines d’officiers et de hauts fonctionnaires africains. Je suis obligé de confesser que le malheur de l’Afrique, et de plusieurs nations prospères dans le monde, vient de sa rencontre avec l’occident.

      L’Afrique était en pleine construction au 15e siècle, avec des cités qui n’avaient rien à envier aux villes occidentales. Il y avait de grands hommes militaires et de grands stratèges. Mais tout cela a été sciemment effacé de la mémoire des africains.

      Mais aujourd’hui, à une allure extraordinaire, l’Afrique se reconstruit. Le problème c’est que les gens ne le savent pas. Un exemple, la population africaine qui était tombée en dessous de 100 millions d’habitants vers la 2e moitié du 19e siècle est en passe de devenir la plus forte au monde. D’autres peuples ayant subi moins que les africains ont totalement disparu.


      Je vais vous expliquer pourquoi l’Afrique fait peur au monde. Au moment où je parle, le monde fait face à trois enjeux principaux : l’énergie,  la défense stratégique et la mondialisation.

      L’Afrique est au carrefour de tout ça !

      Commençons par l’énergie :

      Toutes les ressources énergétiques stratégiques les plus rares du monde sont en Afrique. Même si nos pays de l’ouest se sont vulgairement servis, personne ne peut parler d’une extinction des réserves car chaque jour, on en découvre de nouveaux. Vous allez constater que les médias n’en parlent jamais. On préfère détourner les regards des africains et du monde vers les guerres et la pauvreté. C’est de l’arnaque pour celui qui est éveillé. Vous a t-on jamais parlé de la ressource extraordinaire que constitue le vaste désert du Sahara ? Vous a t-on jamais parlé de l’immensité des ressources en eau douce du sous-sol africain ?

      C’est conscients de cette richesse phénoménale que constitue l’Afrique que des pays comme les USA, la France, la Chine, le Royaume Uni, etc. sont décidés à la maintenir dans une position de réservoir et déversoir mondial.

      Il y a aujourd’hui des task force un peu partout, chargés d’étudier et de proposer des solutions qui permettront à ces nations de faire main basse sur les ressources mondiales, de s’assurer que quoi qu’il advienne, leur approvisionnement sera assuré.

      Que peut l’Afrique ? L’Afrique, c’est 54 minuscules états écartelés entre la banque mondiale, le fmi, le club de Paris, le club de Londres, les vendeurs d’armes, les mercenaires, les médias occidentaux, etc. Ces États n’ont même pas eu le temps de reconstituer leur histoire, qu’ils tombent dans la mondialisation. Que peuvent faire les présidents de ces États ? Soit ils obéissent, soit ils sont écartés. La marge de manoeuvre existe, mais très faible. L’occident a su mettre en place un vaste système pour gouverner le monde. Et jusqu’à présent, aucun pays n’est arrivé à tenir, excepté la Chine. Regardez l’Amérique latine et dites moi quel pays s’en sort ? Aucun. Que pensez-vous des pays arabes ? Aucun n’est réellement indépendant, même l’Arabie Saoudite.



      • microf 29 août 2018 11:22

        Suite 2.

        Energie, défense stratégique et mondialisation : l’Afrique au carrefour de 3 enjeux principaux (Charles-Philippe David)
        Analyse du Professeur d’Etudes Strategiques A Montreal, Charles-Philippe David, son point de vue sur l’avenir de l’Afrique.
        DÉFENSE
        Ensuite, la défense stratégique :
        L’état de déliquescence des armées est organisé à dessein. On ne colonise pas une région en y laissant une armée forte. Les armées africaines ont donc été transformées en armées de répression intérieure que de guerre ou de défense intelligente.

        Pourquoi ? Parce que nos nations ont besoin que vos armées se retournent contre vos peuples pour nous garantir l’accès aux richesses. Les États ne peuvent non plus avoir accès au financement militaire. Les Chefs d’État ont peur de financer l’armée parce qu’elle peut être retournée à tout moment et les renverser.

        Prenez par exemple le cas de la défense anti-aérienne. Il n’y a quasiment aucun pays qui possède un système de défense équipé de missiles anti-aériens modernes. L’accès a été extrêmement verrouillé. Ce qui laisse le champ libre aux avions de reconnaissance occidentaux pour pénétrer les territoires africains en toute quiétude. Et aucun pays n’a accès à des satellites capables de le renseigner sur les mouvements de personnes ou d’aéronefs suspects dans son espace aérien sans l’aide de forces étrangères. Tout cela est fait exprès pour créer de la dépendance et avoir des chefs d’état dociles.

        Aujourd’hui, des pays comme les Etats-Unis, la France ou le Royaume-Uni peuvent détruire, en une journée, toutes les structures d’une armée africaine sans envoyer un seul soldat au sol... Rien qu’en se servant des satellites, des missiles de croisière et des bombardiers stratégiques. A mon avis cela ne durera pas longtemps. Les africains commencent par comprendre les enjeux.

        Si les pays africains se mettent ensemble, et que chacun accepte de donner seulement 10 % de son budget militaire à un centre continental de recherche et d’application sur les systèmes de défense, le continent peut faire un pas de géant. Il y a en Russie, en Ukraine, en Chine, en Inde, des centaines de scientifiques de très haut niveau qui accepteraient de travailler pour 3000 dollars US par mois afin de vous livrer des armes sophistiquées fabriquées sur le continent et servant à votre défense. Ne croyez pas que je rigole. Il ne faut jamais être naïf. Si la survie de l’Occident passe par une re-colonisation de l’Afrique et la mainmise sur ses ressources naturelles vitales, cela se fera sans état d’âme. Ne croyez pas trop au droit international et aux principes de paix, ce sont toujours les faibles qui s’accrochent à ces chimères.

        Je pense qu’il est temps de transformer vos officiers en scientifiques capables de faire de la recherche et du développement. Vos petits États ne disposent pas de la ressource pour cela. Vous êtes en guerre, depuis votre rencontre avec l’occident.

        • microf 29 août 2018 11:25
          Suite 3 MONDIALISATION.
          Energie, défense stratégique et mondialisation : l’Afrique au carrefour de 3 enjeux principaux (Charles-Philippe David)
          Analyse du Professeur d’Etudes Strategiques A Montreal, Charles-Philippe David, son point de vue sur l’avenir de l’Afrique.
          Enfin, la mondialisation :
          si vous comprenez que vous êtes en guerre, vous avez tout compris. Ne faites pas attention à tout ce qui se raconte dans les médias occidentaux. A savoir, l’aide aux pays sous-développés, aider les pays pauvres à faire face à la mondialisation, etc. Quel intérêt avons nos pays à vous voir développés ? Aucun.

          Vous savez, dans mes fonctions, il y a des réalités que je ne peux dire, mais je vais vous les dire.

          La mondialisation est juste la forme moderne de perpétuation de l’inégalité économique. Pour être clair, je vous dirai que ce concept a un but : garder certains pays comme sources d’approvisionnement en biens et ressources qui permettraient à d’autres de conserver leur niveau de vie. Les notions même de pays pauvres et pays riches sont biaisées.  Autrement dit, le travail dur, pénible, à faible valeur ajoutée et impraticable en Occident sera fait dans le Tiers-monde. Ainsi, les appareils électroniques qui coûtaient 300 dollars US en 1980 reviennent toujours au même prix en 2006.

          Certains petits pays sont gardés pour être un réservoir de consommation où seront déversés tous les produits fabriqués dans le monde. Et ce n’est pas l’Afrique seule.

          Pour moi, l’indépendance signifie d’abord un certain degré d’autonomie. Mais, quand je vois que des pays comme le Sénégal, le Mali, le Niger, le Tchad ou la Centrafrique importent quasiment 45 % de leur propre nourriture de l’étranger, vous comprendrez qu’un simple embargo militaire sur les livraisons de biens et services suffirait à les anéantir. Sans oublier l’indépendance militaire et monétaire. Mais cela ne s’acquiert pas subitement !

          Pour terminer, je vais vous raconter une anecdote : Je parlais avec un colonel sénégalais venu en stage chez nous il y a quelques mois. Nous regardions à la télévision les images de millions de Libanais qui défilaient dans les rues pour réclamer le retrait des soldats syriens de leur pays. Je lui ai demandé ce qu’il en pensait.

          Il m’a simplement répondu : « géopolitique ». Ce qui est exact ! Tout est géopolitique et géostratégie. Dans ces manifestations, Israël piaffe d’impatience d’en découdre avec le Hezbollah et puisque Tel-Aviv ne peut faire la guerre en même temps aux Palestiniens, au Hezbollah et à la Syrie, son souhait est que Damas se retire. Une fois le Liban à découvert, Israël aura carte blanche pour l’envahir et y faire ce qu’elle veut.

          Tous les conflits dans le monde sont l’expression de jeux et lutte pour une ressource précise.

          Ce qui est certain, l’Afrique a progressé et les africains ont de plus en plus conscience de la nécessité de l’union, de l’analyse et de l’anticipation.
          L’Histoire nous démontre que la coexistence entre peuples a toujours été et sera toujours un rapport de force. Le jour où vous aurez votre arme nucléaire comme la Chine et l’Inde, vous pourrez vous consacrer tranquillement à votre développement.

          Je suis optimiste. Car, si demain l’Union Africaine ou la CEDEAO décide de créer un Institut africain d’études stratégiques crédible et fiable, cela ne décollera pas forcément immédiatement, mais cela marquera la fin d’une ère.

          L’Afrique doit d’abord s’unir. Ensuite il vous faudra développer votre manière de voir le monde, une manière africaine tenant compte des intérêts de l’Afrique. Alors, les fonctionnaires qui seront là devront arrêter de faire du copier-coller. Ils devront créer des outils et stratégies propres à l’Afrique. Avant que vos ministères des Affaires étrangères ne fassent des analyses sur la marche du monde, ils feraient mieux d’en faire d’abord pour votre propre « intérêt ».

          O.S. (journaliste, Montréal)
          Veuillez transmettre ce message aux amis et connaissances africains et à tous ceux qui se soucient.
          Par Charles-Philippe David

          • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 août 2018 14:56
            • @microf

            Merci pour ce complément d’info...

          • titi 29 août 2018 18:32

            @microf

            « L’Afrique doit s’unir »

            Ca c’est du blabla d’occidental frustré par la chute du mur.

            Jamais l’Afrique ne s’unira. L’Afrique est tribale, esclavagiste et raciste.

            Comment fonctionne la justice en Afrique ? Sur la tribu, la caste, la race.
            Comment fonctionne l’administration en Afrique ? Sur la tribu, la caste, la race.
            Comment fonctionne l’armée en Afrique ? Sur la tribu, la caste, la race.

            Arrêtez votre néo colonialisme idéologique.


          • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 août 2018 18:52

            @titi


            « L’Afrique est tribale, esclavagiste et raciste. »

            Vous voyez : ils ne sont pas si différents de nous ! Y’a de l’espoir .... 


          • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 août 2018 18:54

            @titi


            Dans l’art de se tirer une balle dans le pied, vous me semblez plutôt doué.

          • Oceane 29 août 2018 22:29

            @titi

            Auto-persuasion par crainte de perdre définitivement son esclave attitré ?

            https://nofi.fr/2017/02/7-puissantes-citations-de-walter-rodney-lexploitation-de-lafrique/36233


          • titi 30 août 2018 00:55

            @Oceane


            Ce n’est pas de l’auto persuasion, c’est la stricte vérité.

            Les nostalgiques du Grand Soir espèrent que ce qui n’est pas arrivé en occident arrivera en Afrique. 
            La bonne blague !


          • titi 30 août 2018 01:05
            @Serge ULESKI

            « Dans l’art de se tirer une balle dans le pied, vous me semblez plutôt doué. »

            C’est surtout vos yeux que j’essaie d’ouvrir.
            C’est déjà un progrès : si vous arrivez à regarder en direction de mes pieds c’est que vous avez réussi à dépasser le bout de votre nez…. net progrès !!


          • microf 30 août 2018 10:08
            @Serge ULESKI

            Pas de quoi, merci aussi pour votre article, nous sommes ici pour débattre, pour s´informer, pour apporter des infos lorsqu´il le faut.

          • covadonga*722 covadonga*722 29 août 2018 11:37



            selon l ’ONU l’Afrique manque d’enseignants de docteurs d ingénieurs d’architectes d’avocats........ect

            Toujours selon l’ONU 67% DES AFRICAINS BAC+3 et au delà vivent en Occident !

            c’est un Scandale !!

            cessons de piller l’Afrique !

            rendons ses Africains à L’Afrique  !


            • Oceane 29 août 2018 22:37

              @covadonga*722

              Ce n’est pas un « scandale » mais la résultante d’un choix délibéré, le retour sur « investissement ».

              https://journals.openedition.org/dhfles/2543


            • cathy cathy 29 août 2018 15:07

              Quand la police, gardiens de prison etc ne pourront plus accomplir leur travail, nous vivrons ce que vivent les blancs en Afrique du Sud. Il semble que cela commence à bouger en Allemagne.


              • microf 30 août 2018 10:05
                @cathy

                Bien sûr ma très chère @cathy que cela bouge en Allemagne, mais vous savez bien comment celá s´est terminé en 1945 après que cela ait bougé toujours en Allemagne, alors, avis...

              • titi 29 août 2018 18:25

                L’Afrique a été victime d’une grosse escroquerie dans les années 60.

                Ce sont bien des occidentaux qui ont fait les indépendances et qui ont voulu exporter leur principe de république socialiste dans des sociétés culturellement à des années lumières de ces principes.
                Ils ont fait miroiter les lendemains qui chantent : tout le monde riche grâce au sous sol, grâce au pétrole, grâce aux diamants et tout le monde réuni dans l’internationale socialiste.

                Un jour il faudra bien qu’il y ait un procès de ces donneurs de conseils, qui ne sont certainement pas ceux qui paient tous les jours les pots cassés de leurs conneries.


                • Oceane 30 août 2018 20:49

                  @titi

                  Ceci n’est pas en 1960. C’est une suite « logique ». Les années 60 n’ont été qu’un changement d’habillage.

                  https://reseauinternational.net/les-aveux-de-sarkozy-sorti-gbagbo-installe-ouattara/

                  Les vainqueurs ne sont jamais traînés en justice puisque ce sont eux qui font leur justice. Sarkozy est toujours en liberté.


                • scylax 29 août 2018 21:02

                  Reprocher à Lugan d’être un africaniste engagé est une galéjade. 

                  Tout africaniste, tout anthropologue a des opinions et elles influent sur ses analyses, même s’il s’abstient apparemment de jugements de valeur.
                   Que Lugan ait des analyses grotesques et pas si « extrème-droite » que cela quand il reprend des jugements anti-colonialistes classiques, c’est une évidence. Marqué par le GRECE, il ressortit d u relativisme civilisationnel cher à Alain de Benoist qui met sur le même plan la Culture d’une tribu Mbaka du Congo-Kinshasa et la Culture du peuple irlandais.........

                  • Oceane 29 août 2018 22:40

                    @scylax

                    Deux peuples, deux cultures. En quoi l’une ne serait pas égale à l’autre ? Par subjectivité, non ?


                  • titi 30 août 2018 01:13

                    @Oceane


                    Facile… prenez 10 gamins en Irlande, et 10 gamins au Congo.
                    Vous faites un « échange » et au bout de 15 jours demandez combiens d’Irlandais veulent vivre à la congolaise, et combien de congolais veulent vivre à l’irlandaise….

                    Vous pouvez aussi faire l’expérience avec 10 femmes….

                    Et vous verrez ce qui est égal à quoi.

                  • scylax 30 août 2018 13:12

                    @titi
                    C’est exactement ce que j’aurais répondu à ce type qui tiendrait pas trois jours au milieu des Pygmées Mbaka. Les bobos c’est tellement hypocrite qu’ils puent.........


                  • Oceane 30 août 2018 20:35

                    @titi

                    Cesse de prendre l’Europe pour l’étalon de la mesure, elle a déjà causé assez de dégâts comme ça.

                    A ces dix gamins du Congo, tu expliqueras que l’Europe est l’organisateur de sa misère par le truchement de ses « dictateurs » ou tu le leur cacheras ?

                    Seulement dix femmes ?pourquoi ne pas faire cette expérience sur toute les africaines, en commençant par celles qui sont en Europe ?

                    Tu n’es certainement pas au courant, mais des Européens émigrent vers l’Afrique.

                    Oublies donc ces réflexions de cours de récré et fouille le net pour t’informer.



                  • scylax 30 août 2018 21:30

                    @Oceane
                    car l’europe est responsable de la misère au Congo. Thèse léniniste de merde qui est démentie depuis plus d’un demi -siècle. 


                  • Oceane 30 août 2018 21:48

                    @scylax

                    Léopold II roi des Belges. Tu as Internet.

                    Je te rappelle que la ruée vers l’Afrique ne date pas des années 60.

                    https://information.tv5monde.com/afrique/Il-pleut-des-mains-sur-le-congo-lethnocide-colonial-belge-oublie

                    Un avis, qui te plaira plus.

                    http://lepeuple.be/la-verite-sur-leopold-ii-enfin/87893


                  • titi 1er septembre 2018 02:31
                    @Oceane

                    « Cesse de prendre l’Europe pour l’étalon de la mesure, elle a déjà causé assez de dégâts comme ça. »
                    Moi je ne prend rien du tout.
                    Je propose juste une expérience.
                    Je constate cependant que très peu d’Européens tentent la traverser de la Méditerranée au péril de leur vie pour s’installer au Congo.

                    « A ces dix gamins du Congo, tu expliqueras que l’Europe est l’organisateur de sa misère par le truchement de ses « dictateurs » ou tu le leur cacheras ? »

                    Turlututu. Le Congo est indépendant depuis 60 ans. Si en 60 ans les congolais ont pas été foutu de prendre leur pays en main la faute n’est certainement pas sur les européen.
                    De plus le Congo a été une république socialiste pendant 25 ans.
                    C’est pas l’occident qui y faisait la loi à cette époque mais le grand frère soviétique.

                    C’est plutôt à vous de leur expliquer que c’est votre idéologie de merde qui a plongé leur pays dans la misère.

                    « Tu n’es certainement pas au courant, mais des Européens émigrent vers l’Afrique. »
                    J’en fréquente plusieurs…Il fait toujours beau, et les domestiques sont vraiment pas cher. 
                    Pourquoi se priveraient ils ?
                    En plus certains pays permettent de « défiscaliser » les retraites françaises.

                    Il n’empêche qu’on parle de quelques centaines de personnes, qui sont bien aise de revenir en France quand ils ont besoin de soins par exemple, et qui profitent également de la protection consulaire de la France, échappant ainsi aux excès de pouvoir des autorités hôtes.



                  • scylax 1er septembre 2018 17:28

                    @Oceane
                    c’est sûr qu’apprendre à travailler les peuples bantous du bassin du Congo/Zaïre (Kngo, Luba, Luena, Mongo, Tetelaetc) la impliqué beaucoup de souffrance et une catastrophe démographique. Parler de génocide est un bobard dégueulasse de post-nazis pleurnichard et repentants............. 


                  • Oceane 29 août 2018 22:46

                    @l’auteur,

                    Merci pour cet article.

                    Morts pour l’émancipation de l’Afrique, Bantu Biko, activiste sud-africain.

                    Un auteur, Joseph Tchudjan Pouemi, économiste : « Monnaie Servitude et Liberté ».


                    • microf 30 août 2018 09:58
                      J´ai lu les interventions de @titi, de @Alavavite.
                      Un va vraiment á la va vite, l´autre titille.
                      Ce que je pourrais les dire c´est ceci, l´Afrique a des problèmes en ce moment, OUI, mais, contrairement á ce qu´ils pensent et croient et de nombreuses autres personnes avec, l´Afrique est entrain de bouger, et de beaucoup bouger, dommage qu´ils n´iront pas en Afrique pour le constater, pour voir cette dynamique du continent, oú des choses se font, se créeent, et se développent.

                      Je vais donner deux exemples, car il y en a beaucoup d´autres.
                      Je les prierai de visionner ces vidéos de l´Afrique qui n´attend pas que l´Occident lui vienne en aide, mais qui prend son développement entre ses mains.

                      Deuxième exemple la coopération militaire Afrique-Russie.
                      De nombreux pays aujourd´hui en Afrique du Nord au Sud, demandent une coopération militaire renforcée avec la Russie, et la Russie a accepté et est déjá présente dans certains pays africains.
                      Sans force militaire, l´Afrique sera recolonisée sans états d´âme par l´Occident, car l´Occident n´entend que le language de la force, et la force, la Russie en a.
                      Chacun sait que sans l´aide de la Russie á la Syrie, la Syrie serait aujourd´hui entre les mains de coupeurs de têtes d´enfants, de femmes, d´hommes et de vieillards, et @titi et @Alavavite savent qui soutient, qui financent, qui arment, qui entrainent ces coupeurs de têtes d´enfants, de femmes, de vieillards et d´hommes, et de quels pays ils viennent.

                      L´Occident n´aime pas la Russie et fait tout pour la détruire.
                      L´Occident veut carrément cette fois-ci, s´accaparer de toute l´Afrique ( Africom, Opération Serval, Opération Sangari, Opération Licorne ). La Russie et l´Afrique ont un destin commun, la seule issue c´est la coopération entre les deux, et l´Afrique est entrain de le faire, la Russie a répondu présente.
                      La Syrie grâce á la Russie est entrain de s´ensortir, et l´Afrique grâce á la dynamique comme dans les vidéos, et la protection de la Russie, va bientôt s´ensortir.




                      • titi 30 août 2018 14:09

                        @microf

                        « dommage qu´ils n´iront pas en Afrique pour le constater, pour voir cette dynamique du continent, oú des choses se font, se créeent, et se développent. »

                        Pas de chance… je passe 25% de mon temps en Afrique.

                        « La Russie et l´Afrique ont un destin commun, la seule issue c´est la coopération entre les deux, et l´Afrique est entrain de le faire, la Russie a répondu présente. »

                        Vous êtes encore plus naif que je ne pensais.
                        Les pays d’Afrique qui s’en sortent, ils ne cherchent pas s’unir, ils cherchent à copier le modèle occidental. La classe moyenne qui est en train d’émerger elle veut conduire en Audi, avoir un iPhone et des sacs Vuitton.
                        Les gouvernements jouent la sur enchère entre européens, russes, chinois, et américains pour capter des investissements pour arriver à cela.

                        Avec en arrière plan le spectre de guerre entre états qui ne sont en fait que des guerres tribales, ethniques et racistes.

                        Et arrêter de lécher les bottes à Poutine : il y a des professionnelles pour ça.


                      • titi 30 août 2018 14:46

                        Que la Russie s’occupe déjà de la Sibérie…

                        https://www.youtube.com/watch?v=TYAt4dq-pAs


                      • microf 30 août 2018 16:16
                        @titi

                        Heureusement que je m´informe bien.
                        Je lis souvent ce que disent les masses Occidentales lorsqu´on accuse leurs gouvernements, leurs élites du pillage de l´Afrique par exemple. Ces masses répondent ceci, de ne pas confondre les gouvernants Occidentaux et ces élites avec la population Occidentale, je vous prierai de faire la même chose, á savoir, ne pas confondre ceux qui gouvernent en Afrique et les masses africaines, Un exemple de cet africain qui a développé une méthode création d´emplois unique en Afrique qui est entrain de faire école depuis des années, comme vous êtes 25% de votre temps en Afrique, allez y dans ce pays le nom est dans les vidéos et á votre retour, prière donner vos impressions.
                        Ou bien pour vous rendre latâche plus facile, citez moi un seul pays oú vous avez été en Afrique et je vous dirais ce qui s´y passe ce que vous pourrez toujours vérifier, car en tant qu´africain, je parcours aussi l´Afrique pour voir ce qui s´y passe.
                        J´ai mis en ligne 7 vidéos, citez moi une seule oú cet africain copie l´Occident.
                        Toutes les initiatives qui sont sur ces vidéos, sont des initiatives africaines, mènées par des africains.

                        Les guerres tribales, ethniques et racistes, ne sont pas des guerres initiés par les masses africaines, mais bel et bien par les élites surtout Occidentales qui en complicités avec les gouvernants et les élites africaines, en profitent, pendant que la masse africaine meure.
                        Si vous @titi êtes Francais par exemple, qu´elle guerre avez vous initié en tant que personne individuelle en Afrique ?, mais votre pays la France est en guerre en Afrique opération DESTRUCTION de la LYBIE, opération LICORNE en Côte d´Ivoire, opération SANGARI en République Centrafricaine, Opération SERVAL au Mali pour ne citer que ces quatre pays car la liste risque d´être longue.

                      • microf 30 août 2018 16:22
                        @titi

                        Je n´ai pas regardé la vidéo parceque ce qu´a besoin de l´Afrique dans la coopération Russie-Afrique, c´est l´armement pour se protêger des prédateurs tel la France, et vous même êtes d´accord qu´en matière d´armements en ce moment, la Russie est au TOP.

                      • titi 30 août 2018 18:03

                        @microf


                        « Toutes les initiatives qui sont sur ces vidéos, sont des initiatives africaines, mènées par des africains. »

                        En France aussi on a nos bobos écolos…
                        Sauf que c’est pas la majorité et de très loin, ni en France et encore moins en Afrique.

                        Et des initiatives africaines cela n’existe pas :
                        1. Les gens à l’origine sont formés en occident : le bobo africain reproduit ce que lui a appris le bobo occidental
                        2. Le financement n’est pas africain : au mieux c’est le PNUD (avec tous les chefs de clans qui se servent au passage), et dans la plupart des cas ce sont des financements occidentaux particuliers (j’avoue… je participe à certains)

                        Rêvez pas : la révolution qu’il n’y a pas eu ici, c’est pas de l’Afrique qu’elle viendra.






                      • titi 30 août 2018 18:15
                        @microf

                        « c´est l´armement pour se protêger des prédateurs tel la France »
                        Bah moi je préférai bien que les Maliens, les Ivoiriens se démerdent un peu tous seuls plutôt que t’attendre nos marsouins.
                        Sauf que ca le fait pas.
                        Et vous savez pourquoi ca le fait pas ? Parce que dans les armée africaines ce qui prime, c’est la tribu, la caste, la race.

                        « d´armements en ce moment, la Russie est au TOP »
                        Les Africains qui se tournent vers la Russie sont ceux qui se fournissaient en URSS.
                        Rien de nouveau sous le soleil.


                      • titi 30 août 2018 18:16

                        @microf

                        « Les guerres tribales, ethniques et racistes, ne sont pas des guerres initiés par les masses africaines, mais bel et bien par les élites surtout »

                        Allez dire ça aux Pigmés du Cameroun qui se font spoliés par les Bantous.

                      • titi 30 août 2018 18:35
                        @microf

                        «  DESTRUCTION de la LYBI »

                        Il se trouve que j’ai un peu de mémoire et que je me souvient très bien des réactions des gens comme vous lors du printemps arabe.

                        Vous vous souvenez de notre ancienne ministre Michèle Alliot Marie ?
                        Perso j’étais tout à fait d’accord avec ce que préconisait MAM : aider Ben Ali et maintenir le statu quo.
                        Mais sous la « pression de l’opinion » MAM a du démissionner, et le gouvernement à changé de politique.

                        Les responsables de la destruction de la Lybie, ce sont ceux qui ont crée la bronca contre la politique préconisée par MAM. 
                        Moi je n’en suis pas…. vous par contre ?


                      • microf 31 août 2018 00:19
                        @titi

                        Les Bantous spolient les pygmées non seulement u Cameroun, mais de toute l´Agfrique Centrale au profit des Occidentaux.
                        Qui prend les richesses qui se trouvent chez les pygmés ? n´est ce pas les Occidentaux ?, le bois, l´or, le diamant, l´uranium pour ne citer que ces richesses lá vont oú ?, pas á Douala, pas á Yaoundé, pas á Bafoussam, pas á Garoua, pas á Édea, pas á Éséka, mais bel bien á Paris, Londres, Bruxelles, Génève, Anvers, New York pour ne citer que ces villes lá qui se trouvent en Occident, s´il vous plait mon cher @titi ne faites pas semblant de l´ignorer ou de l´oublier.

                      • microf 31 août 2018 00:36
                        @titi

                        Les Maliens, Ivoiriens et autres Centraficains ne peuvent pas se démerder comme vous dites parcequ´ils ne sont pas armées, n´avez vous jamais entendu parle de l´Opération SERVAL au Mali, de l´Opération LICORNE en Côte d´Ivoire, de l´Opéraion SANGARI en République Centrafricaine ?.
                        Ce sont les noms que la France a donné pour ses occupations de ces territoires.

                        La LICORNE est le seul animal qui peut éventrer un éléphant, et l´éléphant c´ est le symbole de la Côte d´Ivoire, celá en dit long sur les intentions de la France ne Côte d´Ivoire vdnue en Côte d´Ivoire pour l´éventrer.

                        Le SERVAL est un animal qui marque son territoire en pissant partout afin qu´aucun autre animal ne vienne empiéter sur son territoire, celá en dit lond sur les intentions de la France au Mali.

                        Le SANGARI est un papillon très dangereux lorsqu´il vous pique vous ne cessez de gratter ce qui vous fait bouger comme lui car le papillon n´arrête pas de bouger.
                        Et depuis que la France mène son opération SANGARI en République Centrafricaine, les Centrafricains ne cessent de bouger aujoujourd´hui ici, demain lá bas.

                        Que peuvent faire alors ces pays devant un tel predateur ?, rien,
                        N´avez vous jamais vu la scène d´un lion poursuivant une gazelle, dès que la gazelle est entre les pattes du lion elle se débat, mais n´a plus le choix que se faire bouffer par le lion, que peut faire une gazelle devant son prédateur ?, rien.

                        L´Urss, c´est du passé, aujourd´hui c´est la Russie, et vous voyez bien le travail que fait la Russie ne serait ce qu´en SYRIE, bientôt, ce sera en Afrique.



                      • microf 31 août 2018 00:44
                        @titi

                        Je veux bien que ces bobos africains aient été formés en Occident, reproduisant ce que lui a enseigné l´Occidental et alors ?. Une chose est d´aprendre une autre est de reproduire, j´espère au moins que vous le savez.

                        AREVA premier dans le nucléaire prend son uranium oú ?.
                        ELF-TOTAL prend son pétrole oú ?.
                        BOLLORÉ coupe son bois oú ?.
                        Je vais m´arrêter lá pour ne pas vous confondre car la liste risuqe d´être très, très, très, très longue.

                      • titi 1er septembre 2018 01:46
                        @microf

                        Arrêtez de nous réciter les comtes et histoires répétées par le PCF au moment de la décolonisation.

                        Vous avez vu ce qui c’est passé au Zimbabwe ? 
                        Les fermiers blanc ont été virés et voilà un pays qui était exportateur de produits agricoles, qui se débat dans la famine.

                        IL n’y a aucune richesse en Afrique. 
                        Est on riche d’avoir des réfrigérateurs au pole nord ? 
                        Est on riche d’avoir des radiateurs dans le désert de Namibie ?

                        Il n’y a aucune richesse nulle part sans commerce et sans talent pour les révéler et les exploiter.

                        Les pays africains n’existent pas. Ce sont des tribus plus ou moins fédérées qui tirent la couverture à elles. 
                        A part le « méchant blanc » personne n’entretient les infrastructures.
                        Il n’y a pas un pont, pas une route, pas une voie ferré en Afrique Sub Saharienne qui n’ait été construite depuis la décolonisation.... ou alors par Bolloré…



                      • titi 1er septembre 2018 02:11

                        @microf


                        Arrêter aussi de vous tripotez avec la Russie.

                        Pour mémoire ils sont en Syrie depuis 2015, et Assad n’a toujours pas récupéré tout son territoire.
                        Pour des mecs super efficaces ca tarde un peu non ?

                        Ils sont venu en aide à Assad qui n’avait plus le soutien de personne, et qui avait besoin de chars et d’avions. Ca ils ont su faire.

                        En Afrique, les dirigeants veulent juste des $ pour acheter des 4x4 allemands.
                        Je suis pas sûr qu’ils sachent faire.





                      • titi 1er septembre 2018 02:15
                        @Microf

                        Sachez également que pour ce qui est des ventes d’armes, les USA c’est 58 milliards par an… La Russie 7.... Wahouuuu… ils tremblent les US….

                        Et le pays qui progresse le plus au niveau vente, c’est la Corée du Sud.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès