• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Latin grec : quand Najat Vallaud-Belkacem se dit victime de « fake news (...)

Latin grec : quand Najat Vallaud-Belkacem se dit victime de « fake news »...

Najat Vallaud-Belkacem était l'invitée de l'émission On n'est pas couché, sur France 2, ce samedi 20 mai...
Interrogée sur sa réforme du collège, elle a prétendu sans arrêt sourire aux lèvres, être victime de "fake news".
 
Des rires appuyés, des paroles entrecoupées de fous rires pour arguments : voilà le spectacle que nous a offert Madame Belkacem.
 
"Le latin et le grec n'ont jamais disparu des collèges"..., a-t-elle osé déclarer, voulant ainsi défendre la réforme qu'elle a initiée.
 
Bien sûr, le latin et le grec n'ont pas été totalement évincés des enseignements de Collège, mais intégrés dans les fameux EPI, ou Enseignements pratiques interdisciplinaires, ils ont été donc amoindris et réduits à peau de chagrin.
 
Mais Najat Vallaud-Belkacem s'est bien gardé d'évoquer précisément les EPI, les mettant sous le tapis, évitant d'en parler en détails.
 
Elle prétend même avoir donné la possibilité à tous les élèves de faire du latin et du grec : "tous les élèves sont invités à une initiation", a-t-elle affirmé.
 
Mais, elle oublie de dire que le latin et le grec ont été intégrés dans des EPI, Enseignements pratiques interdisciplinaires : le latin et le grec sont, alors, mis en relation avec d'autres disciplines et non plus étudiés en tant que disciplines à part entière.

L'étude de ces langues est bel et bien escamotée, avec cette réforme des Collèges.
Par exemple, le latin et le grec peuvent être mis en lien avec le domaine scientifique : on étudie, alors, l’astronomie dans l’Antiquité et les calendriers, le système soleil-terre-lune ou l’évolution des mesures.
Ou encore, en relation avec les SVT : on s'intéresse, alors, aux aliments, à leur conservation, à la nutrition, l'histoire de l’alimentation.
On peut aussi mêler l'EPS et les pratiques sportives dans l’Antiquité et en particulier les jeux Olympiques.
Mais on voit bien que le latin et le grec ne sont plus étudiés en tant que langues anciennes.
 
En fait, Najat Vallaud-Belkacem a su noyer le poisson... par un tour de passe-passe, en faisant référence à d'autres fausses informations qui ont été colportées à son sujet, elle a su présenter certaines de ses réformes sous un vernis flatteur.
 
De nombreux articles de presse parus sur L'Obs, Libération, Le Parisien, Le Monde mettent en cause la chroniqueuse Vanessa Burggraf, l'accusant d'avoir colporté de fausses rumeurs, lors de cette interview.
Haro sur la blonde !
 
Il est vrai que l'ancienne ministre de l'Education nationale a pu être victime, parfois, de fausses rumeurs : cours d'arabe obligatoire en Primaire, elle s'appellerait Claudine Dupont, etc.
 
Mais, en l'occurrence, concernant les humanités, le latin et le grec, la réforme du collège initiée par la ministre a fortement amenuisé le poids de ces enseignements... C'est un fait.
 
Ce n'est pas un hasard si de nombreux professeurs ont dénoncé cette réforme qui réduit considérablement ces disciplines.
 
La plupart des journaux ont publié des articles qui mettent en cause les compétences de la chroniqueuse Vanessa Burggraf, mais dans ce cas précis, Najat Valaud-Belkacem a su manoeuvrer pour se présenter comme une victime de rumeurs infondées : pour ce qui est du latin et du grec, la réalité est là... ces enseignements ont bel et bien été sacrifiés.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/05/latin-grec-quand-najat-vallaud-belkacem-se-dit-victime-de-fake_news.html
 
 
Vidéo : à 32 minutes

 

Le témoignage d'un professeur de lettres classiques :

https://www.marianne.net/debattons/idees/college-vers-la-disparition-du-latin-et-du-grec

 

Sur l'orthographe :

https://www.marianne.net/debattons/blogs/lutte-des-classes/oui-le-ministere-de-l-education-nationale-bien-impose-la-reforme


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 mai 12:11

    ***elle s’appellerait Claudine Dupont***

     smiley  smiley smiley

    Celle là vous l’avez fait exprès ?


    • Claire29 Claire29 22 mai 13:10
      Najat Vallaud Belkacem surjoue l’indignation quand elle se plaint d’être la cible de « fake news » et de rumeurs la concernant !
      Ce n’était pas une fake news quand en août 2011,dans un entretien concernant la théorie du genre sur le site de 20 minutes elle répondait :
      « La théorie du genre, qui explique « l’identité sexuelle » des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets. »
      Pourtant le 6 juin 2013,en répondant à une question sur ce sujet,elle affirmait que la théorie du genre n’existe pas et qu’elle ne l’avait jamais rencontrée !

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 mai 13:47

        @Claire29

        C’est normal que ça n’existe pas voyons, puisque « théorie du genre » est une mauvaise traduction en français de l’anglais « gendre studies » smiley

        Après, qu’une idéologie soit mal nommée n’invalide pas pour autant les reproches qu’on peut lui faire.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 mai 15:49

        @Claire29
        2009 sous Châtel ait été convoqué à un stage de formation à la théorie du genre en lycée


        (preuve dispo pour qui veut)

      • Elliot Elliot 22 mai 13:30

        Je comprends que des personnes enseignant ces matières « nobles » à quelques privilégiés dont les parents ont fait le choix de les inscrire dans un enseignement qui rappelle celui qu’ils ont suivi ou aurait voulu suivre se sentent dévalorisées quand les précieuses pépites sont aussi mises à la disposition – après aménagements – de la « multitude vile » .

        A ce que je sache, aucun professeur de latin ou de grec n’a été licencié ou n’a été invité à enseigner d’autres branches peu en rapport avec ses compétences.

        Au contraire, si j’ai bien compris la réforme ou du moins ses objectifs, il y aurait même plutôt risque de pénurie d’enseignants de latin et de grec puisque les titulaires actuels qui ne sont pas non plus excessivement nombreux ne savent pas non plus se dédoubler.
        J’ai moi-même suivi un cursus orienté gréco-latin et déjà à ma lointaine époque le nombre d’élèves s’inscrivant dans cette filière n’était pas fort important mais il est vrai que le latin était, lui, beaucoup plus présent dans un plus grand nombre de filières même cataloguées scientifiques.

        Il est vrai aussi que les sciences font des progrès considérables qui rendent objectivement l’ouverture à leur enseignement plus utile que des langues mortes.

        On n’imagine certes pas une société sans philosophe mais on l’imagine encore moins se tenant à l’écart de l’évolution du monde par absence de scientifiques performants.

        La quantité de place disponible dans les cerveaux des petites têtes et le temps ne sont pas extensibles pour emmagasiner toutes ces matières qui, elles, sont en constante expansion.
        C’est peut-être dommage mais la société et l’école doivent d’abord s’adapter au monde qui change sans sacrifier les richesses du passé mais en en simplifiant peut-être l’accès.


        • @Elliot

          « On n’imagine certes pas une société sans philosophe »

          Personnellement j’arriverais beaucoup plus facilement à vivre dans une société sans philosophes ni sociologues que dans une société sans boulangers, sans charcutiers ou sans maçons smiley

          Et croyez-vous réellement que la suppression de l’enseignement du latin s’opère au profit de l’enseignement scientifique ?

        • Zolko Zolko 22 mai 16:05

          @Elliot : "A ce que je sache, aucun professeur de latin ou de grec n’a été licencié"
           
          vous n’avez pas lu l’article ?
           
          «  le latin et le grec n’ont pas été totalement évincés des enseignements de Collège, mais intégrés dans les fameux EPI, ou Enseignements pratiques interdisciplinaires, ils ont été donc amoindris et réduits à peau de chagrin »
           
          Ces EPI sont une débilité pour fainéants, les enfants n’y apprennent rien, et les profs perdent leur temps. Mais ça donne les bons sentiments de vilipender l’école élitiste.


        • Elliot Elliot 22 mai 16:44

          @Zolko


          Cela fait des décennies que de beaux esprits gémissent sur la qualité de l’enseignement qui serait en perdition.
          On le remarque parfois sur les sites où pullulent orthographes approximatives et syntaxes fantaisistes. 
          Les auteurs de ces « méfaits » , trop âgés, n’ont pas été confrontés aux EPI.
          Mais peut-être à trop vouloir embrasser étreint-on mal.
          C’est à l’école primaire que tout se joue, il est inadmissible que des enfants terminent leur cursus élémentaire sans savoir lire, c’est-à-dire avoir le goût de la lecture, ni calculer ( par contre, ils savent compter, soyez en sûrs ! )
          C’est là que doit porter l’effort pédagogique, donc les moyens. 

        • rosemar rosemar 22 mai 17:07

          @Elliot

          Ces enseignements de langues anciennes sont particulièrement formateurs pour l’orthographe, la grammaire : pourquoi vouloir les supprimer si ce n’est pour des raisons d’économie, sans doute ?
          En plus, les fameux EPI empiètent sur des enseignements fondamentaux, comme le français, les maths...

        • rosemar rosemar 22 mai 17:09

          @Zolko

          En effet, les EPI sont un fourre-tout, complexe à organiser et peu performant pour des élèves qui ont des difficultés...

        • troletbuse troletbuse 23 mai 09:16

          @Sharpshooter - Snoopy86
          Et sans politicards pourris, ce serait encore mieux, non ?


        • troletbuse troletbuse 23 mai 09:19

          @Sharpshooter - Snoopy86
          Et sans pédophiles, naturellement. Mais tous ces parasites sont de plus en plus présents et même mis en exergue.  smiley


        • mazig 22 mai 14:55

          La manif pour tous essaye , à travers cet article infesté de contre vérités et de sottises droitières extrêmes de ressusciter de ses cendres après sa claque due au soutien à Fillon , le catho champion de la morale et de la rectitude.

          Ceci dit , ce qui m’exaspère le plus , c’est de voir des pseudo journalistes dont le niveau ne dépasse pas celui sévissant dans mon bistrot de quartier ayant pignon sur rue sur les chaines de service public , rémunérés par nos impôts et autres redevances et passant leur temps à déblatérer sur tout le monde sans jamais se remettre en cause.
          Cette émission , On n’est pas couché" , médiocre et tendancieuse qui ne suscite l’interêt de personne, dure et persiste à diffuser les mêmes absurdités les plus nulles et nous est imposée sans que l’on puisse formuler la moindre opposition , avec notamment cette blondasse alsacienne qui bat tous les records de la nullité et de la mauvaise foi.

          • rosemar rosemar 22 mai 21:48

            @mazig

            Haro sur la blonde ! Mais Burggraf n’était pas la seule dans cette émission : tout le monde la critique...

          • pemile pemile 22 mai 15:53

            @rosemar « Interrogée sur sa réforme du collège, elle a prétendu sans arrêt sourire aux lèvres, être victime de »fake news« . »

            Il s’agissait de la réforme de l’orthographe, adoptée en 2008 par le Bulletin Officiel.

            Yann Moix avec son attaque foireuse sur l’état des collèges de Marseille a aussi bien raclé le caniveau !


            • rosemar rosemar 22 mai 17:04

              @pemile

              Les intervenants de l’émission n’étaient pas suffisamment informés sur le latin, le grec, et les EPI qui ne sont pas des enseignements de latin et de grec, à part entière, mais des assemblages de différentes disciplines.

              Mais il est vrai que c’est un peu compliqué : la ministre a escamoté ce sujet, sciemment.

              Pour la réforme de l’orthographe, lire le lien, en bas de l’article.



            • Marignan Marignan 22 mai 17:48

              Najat ou, le diable s’habille en Prada.
              Ayant parié sur le mauvais cheval, elle patauge un peu pour rester à la gamelle plutôt que de devoir aller travailler et ce d’autant plus que son ex-collègue devenu président entre-temps lui colle un concurrence dans la circonscription où son statut de privilégiée lui permet d’être parachutée. Plus dure sera la chute ? A pointer à Pôle emploi, elle risque de perdre son latin, définitivement. et pas sûr qu’avec son manque de vision pour distinguer un garçon d’une fille elle puisse se recycler au ministère de l’instruction au Maroc.


              • banban 22 mai 20:20

                la langue étrangère atypique et précieuse a sa de bien qu’elle extrait ton enfant de la multitude,l ; Etudes du latin et du grec a toujours été un marqueur d’une certaine bourgeoisie, si l’utra libéralisme veut la mettre a mort cela, je vais pas pas pleurer cette merde ;



                • rosemar rosemar 22 mai 21:45

                  @banban

                  Pour ma part, je suis issue d’un milieu très modeste, j’ai pu faire du latin, du grec et ainsi mener à bien mes études.

                • Pierre 22 mai 22:30

                  Marrant, tout le monde semble surpris ! la gauche, c’est le nivellement par le bas et donc la médiocrité...


                  • Armelle Armelle 23 mai 09:12

                    @Pierre
                    En effet c’est assez amusant !!!
                    Et c’est du même acabit dans tous les domaines, en terme de richesses, ils s’appuient sur le partage débridé plutôt que se creuser la cervelle et se mettre au boulot pour stimuler la création de richesses, par conséquent l’histoire ne peut durer bien longtemps, à terme c’est la misère qu’ils sont contraints de partager...
                    ...La gauche des uns se termine là où prend fin l’argent des autres...
                    D’ailleurs en ce fin de quinquennat calamiteux, les chiffres de la misère ont explosé sans parler du pire qui concerne chaque année depuis 2013 maintenant qqes 500 morts de faim et de froid dans nos rues... En effet belle réussite !!!
                    Le principal problème est que tous ces benêts n’ont pas encore compris que la misère est le fonds de commerce des idéologies de gauche, c’est ce qui leur permet d’exister...

                    Mais faut-il écouter notre économiste en chef et gauchiste Cabanel qui prétend ici que le principe du partage redonne du pouvoir d’achat aux pauvres et de ce fait relance l’économie, donc augmente le PIB !!!
                    Il faudrait commencer par lui expliquer que si l’on divise un total de 10 par 5, ce total reste tjrs de 10 !!! ou alors de lui conseiller de stopper le pinard, et vite !!!
                    Mais que voulez-vous mon bon Monsieur, nos cadors de modérateurs valident des articles construits sur ce ce genre d’ineptie alors où va t-on !!!


                  • Armelle Armelle 23 mai 08:33

                    Bonjour Rosemar,
                    Et qu’en est-il réellement de la fameuse réforme de l’orthographe, dont elle a aussi, ce soir là, nié l’existence ?


                    • Lugsama Lugsama 23 mai 09:06

                      Ça ne fait peut être pas plaisir à l’auteur mais Belkacem dit la vérité, ce sont des faits.

                      Un article pour nous dire que sous un certain angle on peut reprocher une partie des critiques qui... bref, du vent sur des propos mensongers, la belle histoire..


                      • troletbuse troletbuse 23 mai 09:19

                        Belkacem, c’est la promotion Canapé


                        • Madame Najat Vallaud-Belkacem est égale à elle-même. Rien de plus rien de moins...
                          Elle sur-joue, ment, s’indigne, se victimise ...etc....

                          Madame Najat Vallaud-Belkacem a volontairement tout oublié.......Sa campagne anti-complotiste, ses discours flamboyant sur les Franc-maç....etc....

                          Responsable mais pas coupable, Pile-Poil dans les rails des socialistes de« l’affaire du sang contaminé » ....Comptable de rien, victime de tout ..

                          La ligne directrice .......Survivre à tout prix........... En gros une pu.. !

                            
                            


                          • Elle n’est pas la seule dans cette dérive d’autres en font encore plus et plus vicieux .....

                            Fouiller, chercher, les exemples sont là sur la toile......

                            Quant à l’EN ça fait longtemps que ce milieu est pourri jusqu’à l’ADN ....

                            Exemple : Les quelques enseignants impliqués dans la guerre d’Indochine, du côté communiste, qui à leur retour en France furent dissimulés dans le ventre pourri du mammouth.
                               


                          • Armelle Armelle 23 mai 09:44

                            @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                            ...Une véritable poubelle !!! On ne se remet jamais en question dans ce foutoir immonde, c’est toujours la faute des autres, une fois ce sont les parents, ensuite les élèves et puis encore le ministère !!! Le nouveau club med...
                            Mais que voulez-vous ! c’est la tour d’ivoire. Pas touche !!!


                          • kalagan75 23 mai 10:03

                            Najat perpétue la fabrique à crétins.

                            Il y a maintenant bien longtemps, lors d’une réunion avec certaines hautes instances de l’éduc, j’avais dénoncé cette EN qui, sous couvert d’égalitarisme, tirait le niveau d’ensemble vers le bas : on m’a demandé de me taire ! 

                            • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 23 mai 11:26

                              @kalagan75

                              Hier, j’écoutais un sujet sur l’école. Le journaliste parlait des classes présentées « élitistes », ce qui donne, par déduction, les autres, comme étant d’un « niveau normal ».
                              Il n’a surtout pas parlé d’un niveau « normal » d’un côté et « faible » de l’autre.
                              Dans la concurrence mondiale, la qualité de l’enseignement est une composante et sans aller à comparer avec la Chine ou la Corée, rien que sur l’Europe, la France est bien basse en regard de sa tradition et de son investissement.
                              Avant d’être certain d’un système, rien de pire déjà que de le changer tous les 3 ou 5 ans. Comment peut-on être certain du résultat qui est à 10 ou 15 ans en le changeant tous les 5 ans.


                            • mmbbb 23 mai 21:23

                              @kalagan75 helas elle n’est pas la seule coupable EN ne joue plus son role depuis longtemps


                            • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 23 mai 10:14

                              Deux tartes qui s’en collent une ...


                              • Carte Senior Carte Senior 23 mai 11:36

                                « Il est vrai que l’ancienne ministre de l’Education nationale a pu être victime, parfois, de fausses rumeurs : cours d’arabe obligatoire en Primaire, elle s’appellerait Claudine Dupont, etc.- »


                                Remplacer par SOUVENT.

                                • Hallali Hallali 23 mai 17:48

                                  A ouili ouili ouili ouili..... !
                                  Mais qu’est-ce tu m’dis là ma fille ?
                                  Moi j’ai changé quoi ? Moi j’ai changé le r’tographe du françaouya ?
                                  Moi j’ai fait des tes fils des jouets sékkksuels ?
                                  Mais ma parole ti es une grosse monteuse ! HaJhchouma c’que tu m’dis là, Ou LLLLA !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès