• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lavage de cerveau sur les enfants, la secte Républicaine frappe fort (...)

Lavage de cerveau sur les enfants, la secte Républicaine frappe fort !

JPEG

Voici encore un sujet qui fait jaser même si beaucoup s’en moquent éperdument : un service militaire obligatoire. Je pense, après avoir entendu et lu de nombreux avis, que la plupart de mes compatriotes n’ont pas saisi la nature redoutable du concept. Il faut bien comprendre une chose, le service militaire obligatoire n’est que la conclusion d’un projet bien plus vaste : le parcours citoyen.

 

Personne ne se soulève contre tout cela et pour cause, l’idée que la jeunesse doit être reprise de volée et à coup de bâton a fait son chemin mais il faut comprendre en quoi et pourquoi ce projet dans sa globalité va impacter sur la vie des gosses et de tout le monde en leur inculquant un « civisme » compatible avec les idées mondialo-capitalistes, le développement des « nouvelles mœurs » qui permettront à certains de générer de nouveaux et tout chauds milliards de milliards de Dollars et autres devises, mais surtout cela risque d’annihiler le peu d’indépendance d’esprit que l’Éducation nationale laissait encore filtrer jusque-là et quand je vois l’endormissement général qui règne dans ce pays, je n’ose pas imaginer ce qu’il en sera dans le futur car sous couvert du développement de l’esprit critique il s’agit clairement d’enseigner aux générations qui vont suivre à ne pas s’écarter des versions officielles et à ne pas se laisser aspirer par des mouvements de contestations voire de révoltes. Cette même jeunesse qui, je le rappelle au cas où, sont les héritiers d’une terre que nous leur léguons, ravagée, polluée, meurtrie.

 

Je pense qu’il ne serait pas inopportun de prendre conscience et rapidement de l’urgence de la situation. Ce sont les jeunesses Hitlériennes à la sauce Bruxelloise que nous allons laisser se développer et toi misérable contestataire, tu es montré du doigt pour oser prétendre que ce projet n’est qu’un moyen de plus pour museler toute contestation et conditionner le futur citoyen à accepter, voire même apprécier sa condition d’esclave du système.

 

Comprenons : de quoi parle-t-on ?

 

Il ne s’agit pas d’un simple projet de loi, mais d’une véritable accélération de l’endoctrinement des plus jeunes, afin entre autres et selon moi, de leur ôter dès le plus jeune âge : l’envie de contester quoi que ce soit !

 

J’ai écouté et lu ce qui se disait dans les médias conventionnels et ailleurs pour savoir concrètement ce que nous prépare le gouvernement. Qu’est-ce qui se cache derrière cette appellation : parcours citoyen et qu’espèrent-ils en envoyant de nouveau les gosses de force dans l’armée ? Je vais vous expliquer pourquoi il s’agit d’un leurre et pourquoi il est vital pour la santé physique et mentale de nos enfants de s’opposer à ce projet avec la plus grande fermeté.

 

Avant de commencer il est toutefois nécessaire de mettre fin à deux idées reçues : non la jeunesse n’est pas en perdition et non ce n’est certainement pas grâce à une formation militaire généralisée que nous allons régler quoi que ce soit ! À l’époque où le service militaire était encore en vigueur les anciens pensaient que les jeunes seraient différents s’ils avaient fait la guerre, aujourd’hui certains pensent encore qu’ils seraient meilleurs et plus intelligents en apprenant à faire un lit au carré ou en sautant dans des pneus ! Tout cela n’est que foutaise et ne peut être que le fruit d’une réflexion superficielle sur les causes de l’égarement de certains jeunes.

 

Chaque enfant est différent, mais tous ont besoin d’une éducation saine et qui instruit par le biais de l’indépendance d’esprit plutôt que par le biais de la propagande républicaine et de l’élitisme.

 

Cette idée fumeuse voudrait qu’il soit possible de rattraper un déficit d’éducation scolaire et parentale simplement en envoyant les drôles se faire botter le train pendant six mois par des militaires qui font, et pour beaucoup sans le savoir, le jeu des mondialistes capitalistes en passant leur temps à faire la guerre à des pays que nous avons nous-mêmes fragilisé et toujours pour assurer les intérêts politiques et financiers de quelques-uns ; militaire qui dans tous les cas n’ont pas vocation à former la jeunesse. La formation militaire c’est bon pour former des militaires !

 

La méthode dure porterait peut-être ses fruits chez certains mais elle en détruirait bien d’autres dont les qualités pourraient tout autant apporter à la collectivité. Tout le monde n’est pas sculpté pour être guerrier.

 

L’éducation doit être subtile et prendre en compte les aspirations, les particularités physiques, sociales et mentales de chaque enfant. L’armée obligatoire n’est pas une solution, d’autant qu’il ne faut pas oublier qu’une fois soldat, ils pourraient tout à fait être convaincus d’aller sur le champ de bataille sur fond de guerre pour la liberté et la démocratie quand il ne s’agit que d’argent et de suprématisme. Combien sont déjà morts pour les lubies de quelques milliardaires sans scrupules ? Est-ce bien l’avenir que vous voulez pour vos enfants ? Les voir mordre la poussière en Afrique, au Moyen-Orient ou ailleurs pour renverser des régimes avec lesquelles nous traitons quand ça nous arrange et que nous détruisons lorsqu’ils nous dérangent ? Voulez-vous vraiment envoyer vos enfants à la mort pour défendre coûte que coûte une République vendue à L’Union Européenne et aux grandes industries ? Une République qui rackette, abandonne, pollue, ment, diabolise et qui ne repose que sur des concepts lumiéristes complètement obsolètes et hors de sens ? Existe-t-il une seule bonne raison de semer la mort je vous le demande.

 

Le parcours citoyen c’est pire, bien pire. Là il s’agit clairement d’un endoctrinement sur le long terme. Je rappelle que cela concerne des enfants mineurs et que déjà, l’école obligatoire présentant des programmes truffés d’ignominies en tous genres nous a formatés et formate encore plus nos gosses à la mythologie historique républicaine et à la haine de toute autre forme de régime. Nous en sommes arrivés à un tel degré d’hypnose que les gens imaginent que Poutine mange de la viande crue, que les informations à la télévision les informent convenablement et vont même jusqu’à voter « heureux » pour un employé de chez Rothschild parachuté par Attali et toute sa clique ; pour la grande majorité des autres ils ont choisi Fillon le pénélopien, Méluche le franc-mac ou Marine la coquine qui fait des allers-retours aux États-Unis. Beaucoup d’autres sont carrément resté couchés ! Je n’ose pas imaginer ce que feront les générations futures après un « parcours citoyen » traduire : un parcours pour rentrer dans le moule mondialo-capitaliste avec autant d’esprit de rébellion et de libre arbitre qu’une poule élevée en batterie.

 

Les faits, le projet. Voici ce que nous dit l’Express :

 

« C'était une annonce de campagne emblématique d'Emmanuel Macron : un service national universel. Le chef de l'État a depuis précisé en février 2018 les contours de cette mesure : il serait obligatoire et recentré sur un engagement plus civique que militaire. Il est susceptible de durer "entre trois et six mois", assez loin finalement du projet d'un mois esquissé en mars 2017 durant la campagne présidentielle. Visant 600 000 jeunes par an, sa facture n'est pas connue, mais estimée entre "un à dix" milliards d'euros, de sources proches du dossier. Fin janvier un groupe de travail a été lancé afin de rendre des conclusions plus concrètes le 30 avril. »

Trois points posent problème d’entrée : primo la durée de ce fameux « service » qui n’est rien de plus rien de moins qu’une réquisition de corps et gageons que la durée finale sera plus proche des six mois que des trois. Ensuite le coup, fourchette proposée : entre un et dix milliards d’euros ! Autant le dire ils n’en savent rien mais lorsqu’il s’agit de tenir le peuple en laisse les élites ne regardent pas à la dépense ! Pour elles c’est un investissement. Pour finir le caractère obligatoire de la chose, je pense pour ma part, mais c’est peut-être le complotiste qui s’exprime, que c’est un faux débat. Non seulement ils vont le mettre en place mais ce sera obligatoire, je vais vous expliquer plus bas pourquoi c’est une évidence. D’ailleurs il me paraît assez évident que certaines contestations rapportées dans les médias comme par exemple les militaires qui contestent leur rôle éducatif dans cette histoire, dans cette article du Monde.fr http://www.lemonde.fr/politique/article/2018/02/13/le-service-national-universel-sera-obligatoire-affirme-benjamin-griveaux_5255954_823448.html , ne sont là que pour être mieux justifiés par certains « experts » triés sur le volet.

Mais avant cela arrêtons nous un peu sur cet article paru dans le Parisien le 4 janvier de cette année : http://www.leparisien.fr/politique/service-militaire-la-promesse-de-macron-remplacee-par-un-parcours-citoyen-04-01-2018-7483680.php

Dans cet article le Parisien annonçait déjà la couleur, le service militaire serait remplacé par un parcours citoyen encadré par l’Éducation nationale. Bien, sauf que là on nous prend clairement pour des pigeons ! Pourquoi ? Parce que tout cela est déjà ficelé depuis bien longtemps, Macronjupitérion n’a rien inventé et nous devons en réalité la mise en œuvre de ce même projet à madame Vallaud-Belkacem fossoyeur de l’Éducation nationale sous la présidence Flambienne.

Voici ce que l’on peut trouver sur Eduscol, le site gouvernemental pour informer et accompagner les professionnels de l’éducation : http://eduscol.education.fr/cid107463/le-parcours-citoyen-eleve.html et dont voici l’introduction :

« De l'école au lycée, le parcours citoyen vise à la construction, par l'élève, d'un jugement moral et civique, à l'acquisition d'un esprit critique et d'une culture de l'engagement. Il fait l'objet d'une circulaire, publiée le 23 juin 2016, qui en précise les grands objectifs ainsi que les modalités de pilotage et de mise en œuvre. »

Donc depuis le 23 janvier 2016 il existe une circulaire, donc une directive, qui explique précisément de quoi il en retourne ! Le parcours citoyen est donc déjà en place et mis en pratique (j’en ai eu certaines remontées d’ailleurs), depuis juin 2016 alors à quoi joue le gouvernement ? Tout ceci s’est fait dans notre dos sous couvert de lutte antiterroriste, anti-complotiste bref pour sauver la jeunesse de la perdition et les arracher à l’extrémisme politique…Soit, mais dans les faits de quoi parle-t-on ? Et bien décortiquons un peu cette circulaire.

« Qu'est-ce-que le parcours citoyen de l'élève ?

Objectifs du parcours citoyen

Le parcours citoyen de l'élève est inscrit dans le projet global de formation de l'élève. Il s'adresse à des citoyens en devenir qui prennent progressivement conscience de leurs droits, de leurs devoirs et de leurs responsabilités. »

En Français : devenir un « bon » citoyen, de ceux qui bossent et ne font pas de vagues.

« Adossé à l'ensemble des enseignements, en particulier l'enseignement moral et civique, l'éducation aux médias et à l'information… »

On rentre dans le vif du sujet, les médias et l’information sont mis en avant dès les premières lignes et ce n’est pas anodin.

la République

Bon, pas de doute, nous pouvons déjà nous faire une idée de l’état d’esprit de cette circulaire. Un bon discours de Républicain sauce droits de l’homme et du contribuable !

« Le parcours citoyen met en cohérence la formation de l'élève sur le temps long de sa scolarité, du primaire au secondaire, mais aussi sur l'ensemble des temps éducatifs de l'élève, scolaire, périscolaire et extra-scolaire. »

Ce paragraphe est très important, l’élève doit être conditionné, pardon éduqué à la citoyenneté version oligarchie capitaliste tout au long de sa scolarité et la propagande s’immisce même au-delà des heures de cours.

Si l’on est au fait du mensonge illusoire qu’est notre République il est clair que tout ceci est un conditionnement à ce que doit être la République dans l’esprit des jeunes pousses. Nous n’allons pas pouvoir détailler l’ensemble des rubriques proposées mais déjà les grands traits nous renseignent sur les intentions gouvernementales et nous allons nous arrêter sur quelques perles :

« Le parcours citoyen permet d'aborder les grands champs de l’éducation à la citoyenneté. »

Voyons de quoi ils parlent :

la République

Liberté, égalité, fraternité, laïcité ? C’est nouveau ça vient de sortir ?

« La transmission des valeurs républicaines et du principe de laïcité ; »

 

Ça commence bien, d’entrée la laïcité est mise en avant, on reconnaît la patte maçonnique qui se cache derrière les programmes scolaires par tradition ! Dans cette rubrique il y a même une charte de la laïcité qui « engage » des élèves mineurs à respecter ces principes sans laisser aucune place à la contestation. La circulaire d’accompagnement de la charte a été signée par Vincent Peillon, prédécesseur de Vallaud-Belkacem.

 

« La culture de l'égalité entre les sexes et du respect mutuel ; »

 

Là, je n’ai rien à dire.

 

« La lutte contre toutes les formes de discrimination et en particulier la prévention et la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, notamment à travers l'ouverture sur l'Europe et le monde ; »

 

Là en revanche, c’est une autre histoire ! Déjà notons que tout comme la laïcité est prélevée des valeurs républicaines pour en noter l’importance et en faire une vitrine, l’antisémitisme est extrait des « haines de l’autre », placé comme une priorité, un racisme plus dangereux pour l’avenir du pays que tous les autres ! Concernant l’ouverture sur l’Europe et le monde aucune précision n’est donnée. Pourtant cela n’a rien d’anodin parce que cette allusion part du principe, largement admis dans les médias, qu’être pour les Nations souveraines signifie être pour le repli sur soi et il y a un amalgame devenu systématique qui apparente les adeptes de cette pensée à certains personnages historiques pas spécialement réputés pour leur délicatesse. De plus cela avance l’idée que seule l’ouverture sur l’Europe et le monde guidera les peuples vers la paix. Foutaises, et tout cela n’a qu’un seul but, rendre la mondialisation à la sauce capitaliste : légitime voire moralement inattaquable ! De belles idées mais dont un enfant ne peut mesurer la portée.

 

La prévention et la lutte contre le harcèlement ;

La lutte contre l'homophobie ;

L’éducation à l'environnement et au développement durable ;

 

Il n’y a rien que je conteste dans ces rubriques dans le principe mais après ça se gâte !

 

L’éducation aux médias et à l'information.

L'EMI et la stratégie du numérique

« L'objectif d'une éducation aux médias et à l'information est de permettre aux élèves d'exercer leur citoyenneté dans une société de l'information et de la communication, former des "cybercitoyens" actifs, éclairés et responsables de demain. »

Les choses sont claires ! Toute cette partie du projet est la pire, c’est celle qui doit conditionner les futurs cerveaux à ne pas adhérer aux « théories du complot » ! C’est ici que l’on apprend aux enfants l’esprit critique, mais pas n’importe lequel. En fouillant dans la colonne de droite j’ai découvert un document intéressant :

http://eduscol.education.fr/numerique/edunum-thematique/edunum_02

Déjà on apprend que l’institut Montaigne a rédigé un rapport pour l’apprentissage de l’utilisation numérique dès la primaire et qui nous dit :

« Il ne faut pas confondre l’esprit critique et l’esprit DE critique ! » Tout est dit ! Tu es là pour te forger un esprit qui ira dans le sens des « valeurs républicaines et autres vérités officielles ».

D’ailleurs en continuant on s’aperçoit que c’est le réseau CorteX qui est chargé de la théorie. Le réseau CorteX n’est rien de plus rien de moins que le réseau fondé par Richard Monvoisin qui est lui-même l’élève d’Henri Broch, l’illustre père de la zététique. Mais la zététique de Monvoisin n’a plus rien à voir avec celle de son professeur, la zététique de Monvoisin est bien plus féroce et s’attaque physiquement aux idées ne s’intégrant pas dans la pensée citoyenne au travers d’associations comme l’observatoire zététique. Là où Broch traquait les charlatans, Monvoisin lui s’en prend aux médecines douces, aux contestations de certains « faits » et même aux croyances religieuses. D’ailleurs en continuant plus loin on nous propose une vidéo de Christophe Michel alias Hygiène Mentale l’un des Papes de la zététique 2.0 !

Preuve est faite que les zététiciens sont chargés de conditionner les élèves à leur propagande anti-complotiste et à la diabolisation des idées qui ne sont pas les leurs et de tous ceux qui les véhiculent !

Ces zététiciens en carton endoctrinent nos gosses directement à l’école !

Il ne manque plus qu’une séance obligatoire de BFM tous les jours et on est foutu !

Pire encore puisque sur ce même document on nous parle d’apprentissage à la citoyenneté MONDIALE !!!

 

Et enfin dernière pierre à l’édifice :

 

L’éducation à la défense 

 

Et c’est là que nous allons reparler de service militaire

 

Rentre dans le moule de la bienpensance !

 

Déjà nous pouvons dire que non le parcours citoyen ne remplacera rien du tout, il est déjà en place et son application se fait tous les jours dans nos écoles et même dans les services périscolaires. En conséquence le service militaire obligatoire ou non ne peut être qu’un outil de plus dans cet arsenal déjà bien fourni et largement utilisé.

 

Le service militaire fournisseur de bons citoyens n’est qu’un prétexte pour recruter de la chaire à canon conditionnée au préalable par les bons soins de notre belle Education nationale encadrée par une élite qui ne recule devant rien pour annihiler tout esprit de contestation dans ce pays. Mais je le rappelle, personne en Occident ne se bat en Afrique ou au Moyen-Orient pour apporter la paix ou la démocratie. C’est le fric et le pouvoir qui se jouent sur les théâtres de guerre et notre devoir à est de protéger nos enfants de cette armée qui par l’intermédiaire de clips publicitaires bien ficelés et autres diabolisations de certains régimes, le tout sous couvert d’idées humanistes entraîne les fils de France vers une mort sans honneur, loin d’une patrie qui se meurt.

 

Il faut défendre notre pays c’est un fait, mais il faut le défendre contre ce système qui nous broie et nous entraine toujours plus vite vers l’abime. Nous devons défendre ceux qui nous succéderont contre ce parcours d’endoctrinement à la pensée unique et encore plus contre ce service militaire qui est non seulement une fausse bonne idée par excellence mais un véritable poison pour l’esprit et la sécurité de nos enfants.

 

Je propose d’agir, concrètement et rapidement. Si vous êtes parents et si vous vous sentez concernés, sachez qu’au mois d’avril sera remis un rapport détaillant les contours du projet. C’est à ce moment-là qu’il faudra réagir. Lettres collectives, plaintes, manifestations, il faut multiplier les idées, les actions. Faire un maximum de bruit, informer notre entourage, il faut tout faire pour empêcher ça, sans compter que nous savons pas ce qui pourrait être prévu à titre expérimental durant les saisies de corps. Complotiste, je sais mais je pourrais simplement mentionner la prise obligatoire de nouveaux vaccins.

 

Alors bien sûr il nous a été dit que la gendarmerie n’irait pas chercher les contrevenants…Soit, mais en revanche ceux-ci n’auront plus accès aux postes de fonctionnaire, se verraient interdire l’obtention de certains visas. Il n’y a pas que la sanction directe pour punir les gens et ceux qui voudront se soustraire au dictat en seront forcément quittes pour une réponse à la hauteur de l’affront.

 

Pire encore, non seulement la plupart des parents ne bougeront pas le petit doigt mais en plus le ministère de l’Education nationale propose à qui le veut d’être bénévole pour participer aux travaux « d’éducation » de nos futurs petits citoyens !

 

http://www.education.gouv.fr/reserve-citoyenne/cid94074/la-reserve-citoyenne.html

 

Ils appellent ça la réserve citoyenne !

 

Il y aurait vraiment de quoi écrire un bouquin sur le sujet mais avant de finir cet article, penchons-nous un peu sur les sources :

 

L’académie de Strasbourg nous propose des ressources pour travailler sur la « citoyenneté Européenne » ! Mais depuis quand l’Europe est une Nation ? Et entre nous L’Union Européenne qui nous a renvoyé le traité de Lisbonne en réponse au rejet de la constitution faisant la leçon de démocratie c’est un peu se moquer du monde quand même. Je vous invite à visiter la rubrique : ressources bibliographiques et sitographiques en bas du PDF.

 

https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/histoiregeographie/EMC/2._S_informer_sur_l_Union_Europeenne.pdf

 

Et bien sûr en remontant la piste, il apparaît que toute cette stratégie a été pensée au niveau Européen il y a bien longtemps et tout ce qui se met en place n’est pas le résultat du programme de Macron Président Directeur Général du groupe France mais bien des couloirs d’une entité qui domine tout sans aucune démocratie et élabore des programmes complexes et précis pour conditionner les masses et la jeunesse à leur idéologie destructrice.

 

http://eduscol.education.fr/cid47513/politique-europeenne-en-matiere-d-education.html

 

Tout ce qui se fait arrive en droite ligne de la nouvelle Rome version baraque à frites et l’accélération du processus fait suite à la déclaration de Paris 2015 qui elle-même répond aux attentats perpétrés cette même année en France et au Danemark.

 

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Europe_et_international/25/0/DeclarationParis_615250.pdf

 

Que chacun aille étudier la situation de plus près, je vous ai montré ici certains traits caractéristiques qui selon moi ne trompent pas. Il faut libérer la patrie c’est un fait mais certainement pas en envoyant nos enfants se faire mutiler dans des guerres sans raison ni morale. Certainement pas en laissant l’Education nationale endoctriner la jeunesse pour la rendre docile et fière de participer à la création d’un monde qui ne sera que marché aux esclaves. Nous devons nous lever ensemble contre ce parcours d’endoctrinement citoyen et encore plus contre ce service de recrutement massif de chaire à canon.

 

Tous les parents ayant des enfants mineurs dans ce pays doivent se sentir concerné. Si vous avez des idées, si vous comprenez l’importance de la chose et que vous souhaitez défendre l’intégrité morale et physique de votre descendance, rassemblons-nous pour ne pas laisser nos enfants se faire laver le cerveau par ces gourous de la bienpensance capitaliste.

 

ÇA URGE !

 

Pour en savoir plus :

 

http://www.education.gouv.fr/cid85644/onze-mesures-pour-un-grande-mobilisation-de-l-ecole-pour-les-valeurs-de-la-republique.html

 

http://www.education.gouv.fr/cid85644/onze-mesures-pour-un-grande-mobilisation-de-l-ecole-pour-les-valeurs-de-la-republique.html

 

http://www.education.gouv.fr/cid60738/le-prix-de-l-education-citoyenne.html#Jury_et remise des prix de l'éducation citoyenne


Moyenne des avis sur cet article :  2.95/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Albert123 17 mars 17:38

    Bof c’est pas nouveau tout cela.


    Quand en 1954 Malraux veut mettre en place un ministère de la culture il n’y avait alors eu que 3 expériences similaires jusque là : en URSS, Sous Hitler et sous Mussolini.

    le républicanisme qui n’a rien de démocratique, est un système totalitaire qui a remplacée petit à petit la matraque de l’ancien régime par des outils de contrôle des masses certes plus sophistiqué mais surtout encore plus aliénant.

    La caractère contre nature de la république s’observe quand à lui par la multiplication de ces outils de contrôle qui s’accumulent pour obtenir néanmoins un résultat de moins en moins probant sur une proportion de la population chaque jour plus importante.

    l’oligarchie négrière occidentale le sait, son affolement en est le marqueur.

    Pour le reste on empêchera pas les veaux d’aimer le fait d’être traité comme du bétail.

    • Alren Alren 18 mars 13:04

      @Albert123

      "le républicanisme qui n’a rien de démocratique, est un système totalitaire "

      Qu’entendez-vous par « totalitaire » ? Et alors quel est selon vous le régime « pas totalitaire » ?

      Sans doute êtes-vous davantage proche des thèses de l’auteur de l’article qui a osé écrire (je n’ai pas lu toute sa logorrhée délirante comme dans les esprits troublés d’extrême droite) :

      "l’école obligatoire présentant des programmes truffés d’ignominies en tous genres nous a formatés et formate encore plus nos gosses à la mythologie historique républicaine et à la haine de toute autre forme de régime."

      L’école républicaine laisse une place considérable tout comme la société dans son ensemble, aux dictatures tragiques des deux Napoléons !

      Or le premier a fait tuer un million de jeunes Français, dressé pour longtemps l’Europe contre la France l’occupation de la France par des soldats anglais, prussiens et même russes, et permis à l’Angleterre de dominer outrageusement l’Europe du XIXe siècle en laissant une France exsangue malgré ses atouts naturels.

      Et le second après une ridicule aventure au Mexique a souhaité une guerre avec la Prusse qu’il a été incapable de gagner, ce qui a coûté à la France, cinq milliards de francs or (une somme absolument colossale pour l’époque) et une perte importante de territoire.

      Donc l’image de la république n’a pas été défendue par l’école républicaine avec la vigueur qu’il aurait fallu contre ses deux malfaiteurs. En revanche, bien sûr, le régime de Vichy, traître à la patrie a été présenté pour ce qu’il était : un dictature au service du nazisme.

      C’est peut-être cela que l’auteur de l’article parle d’ignominie républicaine : c’est un pétainiste ?


    • Cadoudal Cadoudal 18 mars 13:42

      @Alren
      "C’est peut-être cela que l’auteur de l’article parle d’ignominie républicaine : c’est un pétainiste ?« 

      Ou un Historien honnête ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Populicide

      « il ne devrait pas avoir sa place dans la bouche de parlementaires républicains »

       »rapprochement jugé intolérable aux yeux de ceux pour qui la Révolution française reste un événement sacré."

      «  que les violences commises en Vendée entre 1793 et 1796, par les troupes aux ordres de la Convention et de son Comité de salut public, sont des faits qui seraient aujourd’hui qualifiés de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et, s’agissant notamment de l’expédition dite des «  colonnes infernales  », de génocide.  »
      https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/vendee/vendee-elles-font-proposition-de-loi-pour-reconnaitre-le-genocide-5567484


    • Albert123 18 mars 14:54

      @Alren


      quand vous aurez fini votre caca nerveux de chevalier blanc du dimanche prévenez nous.



    • Alren Alren 18 mars 19:40

      @Cadoudal

      Sans oublier les violences commises en Vendée après 1793 contre les habitants de la Roche-sur-Yon qui soutenaient la République et la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, par des paysans incultes auxquels mentaient nobles et curés réfractaires pour les pousser aux crimes les plus abominables et rappelant les massacres de la St-Barthélémy.
      Sans oublier les supplices inhumains infligés aux soldats de la République qui tombaient entre les mains des royalistes.

      La Révolution française n’est pas « sacrée » (on sent bien le religieux qui parle derrière cet adjectif) mais elle a changé le cours de l’Histoire, non seulement de la France, non seulement de l’Europe mais du monde entier avec ses idées lumineuses.

      Et ne considérer que les violences des uns et non des autres, outre les crimes royalistes en Vendée, il ne faut pas oublier la Terreur blanche de 1815 notamment dans le lyonnais ou 30 000 personnes furent massacrées sur le soupçon d’avoir été républicaines avant la dictature napoléonienne, c’est tout simplement trahir la vérité par omission.


    • Alren Alren 18 mars 19:43

      @Albert123

      Est-ce que vous vous rendez compte de la pauvreté de votre réflexion ? Vraiment j’ai du mal à imaginer ce qui se passe dans une tête comme la vôtre, mon pauvre vieux !


    • Cadoudal Cadoudal 18 mars 19:54

      @Alren
      paysans incultes
      crimes les plus abominables
      supplices inhumains

      épuration par mutilation sexuelle, création du premier camp d’extermination de l’histoire moderne à Noirmoutier, premiers essais de gazage de masse (insuccès, dû au gaz employé et à l’absence de confinement), premières crémations avec les fours à pain et les églises (exemple de l’église des Lucs-sur-Boulogne où furent brûlés vifs 563 villageois), noyades collectives avec les « noyades des galiotes » ou en couples avec les « mariages républicains dans la Loire, création au Ponts-de-Cé d’ateliers de tannage de peau humaine — peau dont se vêtent les officiers républicains — et d’extraction de graisse par carbonisation des corps des villageois massacrés à Clisson*

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_G%C3%A9nocide_franco-fran%C3%A7ais


    • Lugsama Lugsama 18 mars 20:09

      @Alren

      On ne combat pas un extrémisme par un autre. Napoléon III c’est aussi la restauration de la puissance économique française, de même que sans le premier Napoléon et ses conquêtes militaire la Révolution française n’aurait pas pu connaitre tel influence en Europe.

      Quand aux pauvre républicains torturés par les méchants vendéens idiots j’espère que c’est du second degré, les républicains y ont inventé le génocide moderne, rien de moins..

    • Alren Alren 19 mars 13:49

      @Lugsama

      L’évolution naturelle de la Révolution après la proclamation de la République c’était qu’elle prenne une dimension sociale, que l’égalité proclamée entre citoyens se traduisent par davantage de justice sociale, notamment que l’impôt soit proportionnel au revenu afin donner à l’État des moyens financiers qui lui manquaient pour agir dans le sens de l’équité sociale.

      Les sans-culottes réclamaient le « maximum » c’est-à-dire un plafond pour les prix du nécessaire et en particulier du pain. Se faisait jour aussi la notion de salaire minimum pour permettre à tout travailleur de survivre à défaut de vivre décemment.

      C’est cela que les thermidoriens corrompus ne voulaient pas et c’est pour cela qu’ils ont assassiné Robespierre après avoir durant son absence pour maladie (la tuberculose vraisemblablement) voulu la grande terreur afin de déconsidérer l’incorruptible à qui ils ont ignominieusement prêté cette violence, alors que Maximilien était contre la peine de mort.
      Mais pour que le peuple ne revienne pas à ses revendications, il fallait l’état de guerre qui permettrait d’écraser comme ennemis de la patrie les manifestants populaires.

      Ce fut ce petit salaud de Buonaparte qui s’en chargea après avoir canonné les royalistes devant l’église St-Roch.
      Il apparut alors aux yeux de la grande bourgeoisie qui détenait maintenant le pouvoir que la dictature remplacerait la démocratie républicaine (démocratie relative puisque le droit de vote impliquait un revenu convenable et un domicile fixe).

      Ce qu’ils n’avaient pas prévu c’est que Corse (qui ne se sentait aucunement français) utiliserait la puissance démographique de la France pour tenter de conquérir l’Europe à son profit et celui de sa famille. Après sa défaite personnelle en 1815 (la majorité des Français ne le soutenait plus et même certains des officiers démobilisés en 1814 n’étaient pas revenus dans son armée), il a laissé la France dans un état catastrophique.

      Je ne développerai pas pour Napoléon III qui contraignit à l’exil le grand Hugo. Simplement que l’essor économique de la France, appuyé sur le progrès technique, se serait produit avec n’importe quel gouvernement et en particulier un gouvernement républicain. Il n’a eu aucun mérite personnel.

      Les guerres de Vendée comme auparavant les guerres de Religion furent marquées par une haine des Vendéens conte les Républicains qui alluma une haine réciproque de la part des Républicains pour les Chouans. Or les Républicains, venus de toute la France, étaient les plus forts et furent vainqueurs.
      Ce fut à chaque fois, guerres de religion, guerres de Vendée, les catholiques qui manifestèrent leur haine en premier.

      Les réacs parlent de « génocide vendéen », cela signifie qu’en 1796 il n’y avait plus un vendéen vivant, homme femme, enfant. Ce n’est évidemment pas ce qui pouvait être constaté.
      Ne pas oublier non plus que beaucoup de Vendéens jugés neutres ou tièdes furent tué par les royalistes investissant les villages. 

      Ceci sera mon dernier commentaire sur ce sujet.


    • Cadoudal Cadoudal 19 mars 14:09

      @Alren
      « Ceci sera mon dernier commentaire sur ce sujet. »

      T’as bien raison, va te cacher avec ton idéologie merdique...

      "Aucune féministe pour dénoncer le sort réservé à 1000 jeunes filles droguées, battues et violées par des gangs indo-pakistanais ? L’affaire est symptomatique des dérives d’un certain antiracisme et néo-féminisme qui conduit tout droit à une forme d’apartheid à l’envers."
      https://www.franceinter.fr/emissions/la-revue-de-presse/la-revue-de-presse-19-mars-2018


    • Lugsama Lugsama 19 mars 15:04

      @Alren

      Robespierre à laissez faire la terreur et c’est sa petite dictature qui l’a organisé, sortez de vos fantasmes, à l’étranger le génocide vendéen est tout simplement appelé « l’invention du génocide ». Et oui les ordres était « que plus un seul vendéens ne reste », donc ça colle même à vos propos.

      « Ne pas oublier non plus que beaucoup de Vendéens jugés neutres ou tièdes furent tué par les royalistes investissant les villages. »

      On a rapporté à Robespierre que même les élus de la République étaient massacré, on enbrochait les nourrissons sur les baillonettes, on noyaux en masse les jeunes filles après les avoir violés, Robespierre à interdit que l’on en parle au parlement. Voila vérité.

      « Il n’y a plus de Vendée, citoyens républicains, elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Je viens de l’enterrer dans les bois et les marais de Savenay. Suivant les ordres que vous m’avez donnés, j’ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux et massacré les femmes qui, au moins pour celles-là, n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher. J’ai tout exterminé. »



    • Lugsama Lugsama 19 mars 15:06

      @Alren

      « appuyé sur le progrès technique, se serait produit avec n’importe quel gouvernement et en particulier un gouvernement républicain. Il n’a eu aucun mérite personnel. »

      En faites vous êtes un clown ?

      « Ce qu’ils n’avaient pas prévu c’est que Corse (qui ne se sentait aucunement français) »

      Confirmé. smiley smiley smiley

    • Antoine 17 mars 17:55

      Merci pour l’article.
      Seulement un élément de compréhension semble vous échapper : SI l’état en vient à une gestion totalitaire du peuple, c’est à dire faite d’endoctrinement, de manipulation et de terreur, c’est que toute expression de l’ordre patriarcal a été éradiqué. Vous applaudissez à l’égalité des sexes mais vous ne voyez pas que cette idéologie là produit ce que vous combattez ici.


      • Dom66 Dom66 17 mars 18:25

        L’armée aura bientôt besoin de chaire à canon pour la prochaine qu’ils (nos bons dirigeants) nous prépare.

        En avant….marche regardez les tronches


        https://francais.rt.com/france/48799-france-pourrait-frapper-seule-syrie-en-cas-d-attaques-chimiques



        • Areole 18 mars 07:29

          « Avant de commencer il est toutefois nécessaire de mettre fin à deux idées reçues : non la jeunesse n’est pas en perdition et non ce n’est certainement pas grâce à une formation militaire généralisée que nous allons régler quoi que ce soit ! »

          Partir d’un tel a-priori aurait dû vous dispenser de toute démonstration. Je vous propose de remplacer votre « non » par un oui et de le soumettre à analyse. Merci de votre effort.


          • Jean Roque Jean Roque 18 mars 07:36

             
            On ne se bat pas pour un Supermarché
            rempli de burkinis, boubous, bobos, barbus... et autres « Autres »
             
            Si les épilés gochos-collabos soumis glands remplacés se trouvaient en face des troupes de choc de Jünger, le Kaiser serait à Marseille en 15j.
             
            L’ex-France n’est plus un pays qu’on défend, juste une agence de loisirs, d’assurances, et un vomitif.
             
            « Les intérêts ne suffisent pas à faire une nation. Une communauté des intérêts fait les traités de commerce. Il y a dans la nationalité un coté de sentiment » Renan


            • Sandocan 18 mars 10:03

              @Jean Roque
              tu veux dire que vont résister moins que par le passé l’armée de facho de la France avait resisté face au aux divisions panzer ?, ok des nos jours la division panzer courre plus vite, mais comme même le blindage resiste pas une bombe atomique.


            • Ratatouille Ratatouille 19 mars 10:28

              @Jean Roque 
              Si les épilés gochos-collabos soumis glands remplacés se trouvaient en face des troupes de choc de Jünger, le Kaiser serait à Marseille en 15j.
              .
              et en pantoufles .. smiley


            • bob14 bob14 18 mars 09:13

              Lavage de cerveau avec la machine politique Française..Brave peuple « Gaulois » à genoux devant sa mafia politique..des moutons allant à l’abattoir avec le sourire...c’est ça la connerie.. smiley


              • Doume65 18 mars 11:28

                « le coup, fourchette proposée : entre un et dix milliards d’euros ! »
                C’est vrai qu’à ce niveau, on peut autant parler de coup que de coût ! smiley


                • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 18 mars 11:30

                  Et merde ! Bien vu


                  • Cyrus Cyrus 18 mars 14:27

                    Nous allons donc payer 50% de généraux inactif , en leur confiant l’ endoctrinement de troufion esclave .

                    Ce généreux concept pourra être étendu au civile sous forme de STO , 
                    quel miracle , le chômage va baisser un peut...

                     

                    • doctorix doctorix 18 mars 19:03

                      Je propose que le service national s’effectue dans une cage de Faraday, afin de protéger nos jeunes de l’influence néfaste d’Internet, de Twitter, de Facebook et de leurs fake-news sur leurs petits cerveaux fragiles.

                      Il y a intérêt à bien préparer le coup, par exemple en profitant de cette période pour imprégner les jeunes organismes de produits psycho-actifs bien choisis (dans le temps, c’était le bromure) parce que gare à l’explosion à la sortie si l’endoctrinement n’est pas parfait. 
                      Et puis c’est une formidable occasion de faire les 95 vaccins qui seront exigés à cette époque, ainsi que l’implantation de puces d’identification RFID, et pourquoi pas d’implants de lexomil à longue durée d’action, 20 ans par exemple, afin d’éviter les excès propres à la jeunesse.
                      On pourra aussi s’inspirer des méthodes de la CIA, qui a su prendre le problème à bras le corps encore plus tôt :
                      Quel bonheur de pouvoir envisager l’avenir de nos jeunes avec pas une oreille qui dépasse...A l’idée de ces jeunesses macroniennes, j’ai le coeur tout chaviré. (l’auteur a loupé le coche : les jeunesses macroniennes auraient fait un excellent titre !).
                      J’ai noté qu’il y avait un passage sur la formation de l’esprit critique. J’avais pourtant l’impression que le but de l’opération était de l’éradiquer ?
                      Comme quoi, quand on a mauvais esprit, on peut se tromper facilement.



                      •  C BARRATIER C BARRATIER 18 mars 19:11

                        Une divagation malhonnête, il n’est pas question de service militaire mais de service civil généralisé. Quant à la conscription, c’est autre chose, elle est suspendue, pas supprimée pour pemettre l’appel de classes en cas danger comme on en a connus..
                        Je m’occupe de l’accueil de volontaires du service civil, ils apprécient beaucoup et ça leur met le pied à l’étrier pour aller bosser.

                        Pétain avait effectivement créé des structures d’endoctrinement de jeunes. Mais PETAIN c’était le contraire de la République, ; c’était une dictature raciste et violente.

                        La République fera un travail utile avec ce que prépare le gouvernement. Un peu de vie collective, l’égalité sous un uniforme et à la soupe, ça va faire du bien.


                        • Lugsama Lugsama 18 mars 20:23

                          @C BARRATIER

                          En même temps l’auteur confond citoyenneté et nationalité, il n’a pas vu que la citoyenneté européenne existe depuis 1992..

                        • doctorix doctorix 18 mars 20:26

                          @C BARRATIER
                          Malhonnête vous-même !

                          Vous savez très bien qu’il s’agit d’une tentative de prise en mains aux fins d’endoctrinement, et que si l’obligation n’est pas affichée (pour l’instant), les conséquences d’un refus seront désastreuses pour l’avenir du jeune homme ou de la jeune fille, marqués au fer rouge.
                          Etes-vous à ce point naïf ?.

                        • doctorix doctorix 18 mars 20:50

                          @Lugsama
                          la citoyenneté européenne existe depuis 1992


                          Elle s’accompagne d’ailleurs de la disparition de la nationalité, si vous n’avez pas remarqué. Une nation décide de ses lois, de sa monnaie, de ses guerres, de ses invités. Nous ne décidons plus tout ça, c’est fini.
                          Pour l’instant.
                          Marie-France Garaud expliquait ça très bien :

                        •  C BARRATIER C BARRATIER 18 mars 20:56

                          @doctorix
                          comment diable pouvez vous dire ce que je saurais tres bien ? Ce que je sais c’est le contraire : Que nous sommes à l’opposé d’une tentative d’endoctrinement...qui d’ailleurs ne marcherait pas. Les Français ont acquis un magnifique esprit critique.


                        • doctorix doctorix 19 mars 00:49

                          @C BARRATIER
                          Ils l’ont sans doute prouvé en élisant sous une étiquette plus ou moins de gauche un type qui s’est fait plus d’1 million par an chez Rothschild, qui s’est fait élire grâce au coup de pouce des 9 milliardaires qui détiennent 90% des media, qui est en train de détruire 60 ans d’avantages sociaux acquis et de dépecer la France au profit de multinationales et de capitaux privés comme il avait commencé à la faire en tant que ministre des finances.

                          Un magnifique esprit critique, ça ?
                          Le même que vous, sans aucun doute...
                          Heureusement, macron descend à 42% dans les sondages, et ce n’est pas fini. En 8 mois, il a déjà perdu le tiers de ses fanatiques, tandis que le « dictateur » Poutine atteint 75% de popularité après 18 ans de règne. Lui, au moins, s’occupe de son peuple et le rend fier, tandis que nous avons tellement honte du nôtre, de son prédécesseur et de celui d’avant !
                          D’ailleurs, où sont ses protestations quand un dictateur membre de l’OTAN bombarde et envahit un pays voisin, à l’encontre de tout le droit international et sans que l’ONU ne pipe un mot ?
                          Où est son soutien aux kurdes qui ont si vaillamment combattu les terroristes que la France était censée combattre mais qu’elle arme et soutient ? 
                          Où est sa condamnation de l’Arabie Saoudite pour ses massacres au Yemen ?
                          Où sont ses protestations face aux exactions américaines dans cette région depuis près ou plus de 20 ans ?
                          Voilà pourtant ce que ceux qui ont un esprit critique, un vrai, attendaient de lui. Les Français ont élu une serpillière de l’amérique et du grand capital, ce n’est pas faute d’avoir été prévenus.

                        • Lugsama Lugsama 19 mars 15:16

                          @doctorix

                          Si vous pensez que la nationalité française à disparu vous ne voyagez pas beaucoup..

                        • doctorix doctorix 18 mars 20:39

                          Je crois qu’on va dépenser dix milliards pour apprendre à des jeunes à voter comme des vieux, pour transformer des idéalistes en bourgeois, de jeunes taureaux en moutons bêlants, des Cohn-Bendit version 68 en Cohn-Bendit version 2018, des jeunes cons en vieux cons, des êtres libres en esclaves du système.

                          En tous cas pour essayer, mais c’est pas gagné.
                          J’ose espérer que la jeunesse ne se laissera pas endormir, et surprendra l’armée de vieux qui tiennent les rênes.


                            • D’après l’auteur, donner une conscience collective et le sentiment d’appartenir à une communauté unifiée c’est du fascisme (!)... Les problèmes de société interviennent plutôt quand les gens ne se doivent plus rien et qu’ils n’ont plus aucun lien commun.

                              En outre on oublie que le service national a été supprimé car il était injuste et inégalitaire, il y avait des tas de problèmes sur la fin... La question n’est pas facile...

                              • sleeping-zombie 19 mars 13:53

                                Bonjour,

                                en préambule, j’aimerai rappeler que rien n’est voté, rien n’est décidé, le « retour du service militaire », c’est juste un buzz de bas niveau.
                                Ca n’aboutira d’ailleurs à rien, pour l’unique raison que même les militaires sont contre.

                                Cela dit, cet article est un parfait exemple du déroulé d’une bonne grosse bouffée de délire. Dans le genre « extrapoler sur du vent », un vrai petit chef d’œuvre.

                                Ca commence bien, quelques rappels salutaires et raisonnables : tout ne va pas si mal, et l’éducation générale des gens n’est pas mauvaise.

                                Puis, ça et là, la psychose commence à s’installer, voir le monde comme un immense complot caché, trouver un coupable aux méthodes extra-terreste (la zététique ? vraiment ?)
                                Voir la chute de la liberté de pensée, alors que (paradoxalement) cette liberté de pensée est née dans un contexte bien plus restrictif qu’un SN de quelques mois

                                Bref, un bon discours de quelqu’un qui s’écoute parler tout seul...


                                • L'Astronome L’Astronome 20 mars 09:08

                                   
                                  Et en même temps, des chaînes de télé relayent avec complaisance l’info selon laquelle on apprend aux écoliers à « décrypter » ce que les journalistes appellent des fake news (fausses infos, en vieux français). Par exemple un repas à 82 euros d’E.M. à la Tour Eiffel. Étonnant, n’est-il vrai ?
                                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès