• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > “Le 14 juillet doit redevenir le fête de la souveraineté nationale et (...)

“Le 14 juillet doit redevenir le fête de la souveraineté nationale et populaire” – L Landini, M Debray, P Pranchère, G Blache, O Delorme...

L Landini, M Debray, P Pranchère, G Blache, G Gastaud, O Delorme, A Lacroix-Riz

Dans un appel lancé à la veille du 14 juillet, des personnalités, communistes, gaullistes républicains, figures de la résistance, appellent à ce que le 14 juillet redevienne “la fête de la souveraineté nationale et populaire” et à rompre la soumission de la France à l’OTAN et la collaboration militaire franco-allemande.

JPEG

Le 14 juillet 2019 ne doit pas célébrer la collaboration militaire franco-allemande et la soumission de la France à l’OTAN ; au contraire, le 14 juillet doit redevenir la fête de la souveraineté nationale et populaire !

Concernant la signification du défilé militaire du 14 juillet 2019, Emmanuel Macron écrit froidement : « La construction d’une Europe de la défense, en lien avec l’Alliance atlantique dont nous fêtons les 70 ans, est pour la France une priorité. Elle constitue le fil rouge de ce défilé. »

Pour nous tous, anciens Résistants, descendants de Résistants et/ou de Déportés, admirateurs et continuateurs de la France libre, de la Résistance intérieure armée (notamment FTPF et FTP-MOI), et du Conseil National de la Résistance, cette déclaration scandaleuse montre que l’actuel chef de l’État et l’oligarchie antinationale qu’il incarne, sont vraiment prêts à tout pour détruire l’indépendance de notre pays et, plus généralement, pour piétiner les valeurs démocratiques et républicaines que symbolise le 14 juillet. Pas seulement le 14 juillet 1789, date emblématique de la Révolution française et de sa signification universelle, mais le 14 juillet 1935 à l’occasion de laquelle fut proclamé, avec une forte dimension patriotique et antihitlérienne, le Front populaire antifasciste à l’occasion du meeting du stade Buffalo à Paris, ainsi que le 14 juillet 1945 qui fut une immense fête populaire célébrant la Libération du territoire national et appuyant le programme émancipateur du CNR intitulé « Les Jours heureux ».

Plus que jamais en ce 14 juillet 2019, 230ème anniversaire de la Révolution française, nous appelons à combattre le principe même d’une « armée européenne » intégrée à l’OTAN. Tout en stimulant comme jamais le réarmement de l’impérialisme allemand devenu le principal chef de file de l’Union européenne (l’élection récente de l’ancienne ministre allemande de la Défense à la présidence de la commission est un gage de plus donné aux va-t-en-guerre atlantistes qui ne rêvent que d’en découdre avec la Russie), tout en piétinant la décision historique de Charles de Gaulle de sortir la France du commandement intégré de l’OTAN (1966), la mise en place de cette armée signerait l’arrêt de mort du principe même d’une défense nationale que nous souhaitons exclusivement dédiée à la protection du territoire national à l’exclusion de toute menée expansionniste et de toute besogne répressive à l’encontre du peuple français.

En outre, l’implication de l’armée française dans une armée européenne tuteurée par Berlin et arrimée à l’OTAN constituerait un pas supplémentaire vers l’implication de la France dans les guerres impérialistes fomentées par Washington contre toutes sortes de peuples ciblés par les États-Unis ; à commencer par le peuple russe qui, au premier chef, brisa l’Allemagne nazie et son « invincible » Wehrmacht lors de la contre-offensive qui mena l’Armée rouge de Stalingrad à Berlin.

L’avenir de la nation française, pas plus que celui de l’Europe et du monde pacifiés que nous voulons, ne passent pas par l’asservissement volontaire de nos « élites » politiques, économiques et médiatiques à l’Europe allemande et à l’Alliance atlantique des faucons de Washington. La sauvegarde de la paix passe au contraire par la résistance populaire la plus large à l’euro-désintégration atlantique en cours de la France, de sa langue, sacrifiée au tout-anglais, des conquis sociaux de la Résistance, du secteur public et nationalisé, de l’idée même d’une République une et indivisible aujourd’hui débitée en euro-régions à l’allemande, et par la défense résolue de la souveraineté et de l’héritage démocratique de notre pays coopérant avec tous les pays et tous les continents du monde. Toutes choses dont l’actuel chef de l’État et son équipe s’avèrent, décidément, les ennemis inconciliables.

  • null
  • Léon LANDINI, président du PRCF, ancien officier FTP-MOI, médaille de la Résistance, officier de la Légion d’honneur, Grand Mutilé de guerre
  • Michel DEBRAY, vice-amiral, ancien commandant de l’Aviation embarquée et du groupe des porte-avions, ancien président de l’Institut Charles de Gaulle
  • Pierre PRANCHÈRE, ancien Résistant, ancien député à l’Assemblée Nationale, député honoraire au Parlement Européen, président de la commission Internationale du PRCF
  • Geneviève BLACHE, militante gaulliste progressiste
  • Georges GASTAUD, secrétaire national du PRCF, fils d’un Résistant gaulliste décoré par la France, les États-Unis et la Pologne populaire
  • Olivier DELORME, historien et écrivain
  • Annie LACROIX-RIZ, historienne, professeure émérite de l’université Paris VII-Diderot

https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/appel-le-14-juillet-doit-redevenir-le-fete-de-la-souverainete-nationale-et-populaire-l-landini-m-debray-p-pranchere-g-blache-g-gastaud-o-delorme-a-lacroix-riz-14juil/

Télécharger, imprimer, partager l’appel au format PDF

https://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2019/07/D%C3%A9claration_2019-07-14_collaboration_militaire_FrAll_OTAN_VF.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 juillet 12:51

    Le 14 juillet 1790 a eu lieu la « Fête de la Fédération », une des nombreuses fêtes révolutionnaires, mais la « fête de la fondation de la République » était célébrée le 1er vendémiaire de chaque année (22, 23 ou 24 septembre), de 1793 jusqu’en 1803 en remplacement de la Saint-Louis qui symbolisait l’unité nationale à travers le roi.

    Puis, un décret (du 19 février 1806 a institué la Saint-Napoléon le 15 août alors que le 14 juillet était considéré comme une fête subversive et n’a pas été commémorée de 1804 à 1848 autrement que dans des célébrations clandestines.

    En 1849, une fête nationale est célébrée le 4 mai, jour anniversaire de la proclamation ou ratification de la République par l’Assemblée nationale constituante.

    Patatras, en 1852, Napoléon III a restauré la Saint-Napoléon, et ça a duré même après la guerre de 70 en prenant la forme d’une fête militaire « nationaliste ».

    Ensuite, une fête « nationale » a lieu le 30 juin, pendant l’Exposition Universelle de 1878, à la gloire des conquêtes et de l’expansion coloniales.

    En 1879, la IIIe République a cherché une date pour servir de support à une fête « nationale et républicaine ». Après que d’autres dates aient été un projet de loi a proposé d’adopter le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle. Mais quel 14 juillet ? Celui de 1789 (prise de la Bastille) était jugé trop sanglant par certains parlementaires, alors que la Fête de la Fédération de 1790 permettait de rassembler les voix. La loi promulguée le 6 juillet 1880 et précise simplement que « La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle  » sans indiquer quel est l’évènement commémoré.

    En tout état de cause, il n’est fait mention nulle part et à aucune époque de « souveraineté nationale et populaire », et le choix des républicains de 1848 semblerait plus judicieux que celui des émules de Thiers, Huassman et Guizot, les assassins de la Commune.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 14 juillet 13:47

      @Séraphin Lampion

      Le problème c’est qu’il a beaucoup de révolutionnaires chevronnés et fort en gueule qui ne font pas cet effort intellectuelle de recherche historique contrairement à des personnes comme une Annie Lacroix Riz à qui il est souvent reproché de « fouiller trop » par ses propres confrères partisans.


    • Sozenz 14 juillet 14:18

      @Séraphin Lampion
      merci pour cette remise à plat de la réalité .
      vos commentaires sont toujours aussi brillants
      salutations


    • ddacoudre ddacoudre 14 juillet 19:02

      @Séraphin Lampion

      Bonjour

      Effectivement s’il y en avait une à fêter surtout pour eux qui sont communiste ce serait plutôt celle là qui a muri pendant longtemps, à partir de la révolte des canuts. Cordialement ddacoudre overblog


    • ZenZoe ZenZoe 15 juillet 13:32

      @Séraphin Lampion
      Rappel utile et fort juste.
      Pour autant, l’auteur a raison sur un point : le 14 juillet chez nous est la fête de la France, pas celle de l’Europe ni de l’OTAN ni de rien d’autre.
      A ma connaissance, il n’y a qu’en France qu’on déconne à ce point à ce sujet. La fête nationale partout dans le monde est la fête nationale.


    • JulietFox 15 juillet 16:12

      @Séraphin Lampion
      De plus à La Bastille il n’y avait plus personne :

      Le 14 juillet 1789, la forteresse ne comptait que sept prisonniers : quatre faussaires, dont le procès était en cours d’instruction ; deux fous, Auguste Tavernier et Francis Xavier Whyte dit chevalier de Whyte de Malleville ; le comte de Solages, un noble, criminel, enfermé à la demande de sa famille, probablement pour inceste. Les autres prisonniers, comme le marquis de Sade ou Anne-Gédéon Lafitte de Pelleport avaient été transférés ou libérés peu avant. « Quasi vide sans doute, mais surchargée : surchargée de la longue histoire entretenue entre la monarchie et sa justice . Ainsi, une légende noire enveloppait la forteresse et en faisait le symbole du despotisme ministériel ou de l’arbitraire royal. Cette image, dont témoignent les cahiers parisiens explique pour une part l’« émotion populaire » de cette journée du 14 juillet.

      Les autres prisonniers, comme le marquis de Sade, ont déjà été transférés. Déçus de trouver ces prisonniers en nombre si faible et manquant de prestige, les émeutiers en inventent un faux], appelé comte de Lorges, « un malheureux vieillard qui fut trouvé chargé de chaînes, à moitié nu, avec des cheveux et une barbe de divinité fluviale, au fond d’un cachot où ne pénétrait pas la lumière et dont les murailles suintaient l’humidité […]. Le misérable vieillard, qui gisait là depuis des années et des années, fut comme de juste porté en triomphe par les amis de la liberté aux acclamations d’un peuple en délire "


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 14 juillet 12:53

      Quand on voit la composition sociale et donc électorale de la Capitale résultant de sa gentrification, on peut se dire que l’organisation d’une fête « populaire » sur les champs Élysées n’est pas prête d’advenir...

      Qui tient Paris tient le pays


      • ASTERIX 14 juillet 13:08

        @Florian LeBaroudeur

        la FRANCE au plus bas le président se fait huer au défilé du 14 JUILLET

        APRES BARRE CHIRAC SARKOZY ON CROYAIT AVOIR TOUT VU DE RUGY
        continue la série il sourit et chante la marseillaise caché derrière JUPITER
        SANS HONTE DEVANT LES BLESSES ca va pèter ils sont allé trop loin dans
        la MAGOUILLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • ASTERIX 14 juillet 15:57

        @ASTERIX
        j’oubliais l ’ABBE FILLON ET MME LA MERE SUPERIEURE BRITISH  !!!!!!!

        PAUVRE FRANCE !!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Le421 Le421 14 juillet 18:45

        @ASTERIX
        Ben...
        Pénélope.
        Elle porte bien son nom.
        Comme sa consœur de l’antiquité, jamais personne n’a vu son travail achevé !!


      • Esprit Critique 14 juillet 17:48

        Après les Cocardes V’La  : Les Cocos du 4 juillet !

        Vivement la liquidation judiciaire.
         


        • Le421 Le421 14 juillet 18:44

          @Esprit Critique
          Bof.
          Et après les « cocos », voici les « fachos ».
          En 44, ce sont lesquels qui ont collé la branlée aux « maîtres du monde » ??


        • taktak 14 juillet 20:36

          @Le421
          Un appel est lancé par un collectif comprenant l’amiral debray pour l’indépendance de la france, en compagnie de figures combattantes de la résistance, de responsables gaullistes et communistes et un facho vient ici beugler son anticommunisme.
          Rien de nouveau, nous n’oublions pas que l’extrême droite a toujours choisi de livrer la France à ses maitres étrangers.


        • Esprit Critique 15 juillet 02:27

          @Le421
          vous vous trompez dans les dates Déjà en 39 le coco massacrait les polonais et d’autres ...


        • chantecler chantecler 15 juillet 07:23

          @Esprit Critique
          Et pas le facho ?
          Moi qui pensais que c’était l’Allemagne nazie qui avait envahi la Pologne ...
          Ce qui avait d’ailleurs déclenché la seconde guerre mondiale .


        • Le421 Le421 15 juillet 09:39

          @chantecler
          Le révisionnisme et la transformation des faits est une habitude chez certains...
          Le communisme a fait des millions de morts, c’est une phrase répétée à l’envi.
          Les faibles d’esprit se l’ancrent dans le ciboulot.
          Ils connaissent par cœur l’opération Overlord. Bagration, ça ne leur dit rien. Et là, oui, les communistes russes ont payé le plus lourd tribut contre l’extrême droite nazie... Ça, c’est un fait.


        • titi 16 juillet 10:16

          @Le421

          Le problème, c’est que ceux qui connaissent l’opération Bagration, connaissent aussi le pacte Germano Soviétique et ses conséquences, l’ordre 227 et tout un tas d’autres choses…
          https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/99/Spotkanie_Sojusznik%C3%B3w.jpg


        • JL JL 14 juillet 18:39

          Ce matin, Macron en faisait des tonnes : et que je te chante (du bout des lèvres quand même, faut pas trop pousser) la Marseillaise ; et que je te verse une larme sur les anciens combattants et les blessés de guerre ... Ce matin ce n’était pas le Président de la République qui présidait dans la tribune, c’était Emmanuel Macron, comédien.
           
           Et pendant ce temps, en douce, il vend la France à la découpe, à commencer par ADP !


          • Le421 Le421 14 juillet 18:43

            14 Juillet, une fête nationale ?

            Ah...

            C’était pour fêter quoi au juste ? La liberté retrouvée du peuple face à la royauté ??

            Et bien.

            Regardez où on en est rendu.

            Même plus moyen de se rendre au bal des pompiers.

            Si t’as le malheur de téter deux binouses pression, y’a la maison Royco qui t’attends à 500m pour te passer au ballon et t’y coller si jamais y’en a quatre !!

            Alors, on reste chez soi, on allume la télé et on regarde les (fake) news sur BFMTV.

            Les discothèques ont fermé les unes après les autres et les jeunes draguent avec leur doudou (smartphone) en buvant du coca.

            Gros bide assuré.


            • Sparker Sparker 14 juillet 21:55

              @Le421

              Salut 421, un dicton tout frais d’un de mes potes,

              « Si l’apéro t’aide à pécho, le vomis vide ton lit... »

              on a bien rit de ses conneries...


            • ddacoudre ddacoudre 14 juillet 19:24

              Bonjour

              Votre position est compréhensible. Les communiste ont marqué cette période tragique, malgré quelques atermoiements, comme pour les USA qui eux recevaient dans leurs banques, les richesses piller. L’histoire n’est jamais un conte merveilleux. Il y a au moins un point de vu que je partage pour l’avoir écrit souvent Historiquement quand l’Allemagne devient puissante il y a toujours une guerre qui s’en suis. Culturellement ils sont rigides, par contre les anglais sentent toujours quand ça devient roussi. Ceci dit deux blocs sont entrain de se constituer. l’Europe est la zone tampon dont les américains ont besoin en cas d’affrontement. Pour le reste vous me paraissez passéiste. Évoluer avec le monde ce n’est pas s’enfermer c’est abolir le capitalisme que l’on parle anglais pu chinois s’agit que le. Mot paix existe dans leurs langues. Cordialement ddacoudre overblog

              Mmmm


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 juillet 19:51

                @ddacoudre

                Au moins deux des signataires, Geneviève Blache et Michel Debray, ne sont pas communistes.
                Pour les autres signataires, ils serait intéressant de savoir ce que chacun d’eux met dans ce terme.



                • ddacoudre ddacoudre 15 juillet 08:27

                  @berry

                  Bonjour

                  Chacun fait le détournement qu’il peut. Le détournement d’humanisme ça existe aussi, c’est laisser nourrir les autres quand on peut les sauver, Comme les 3 millions d’enfants qui meurent de faim. Chacun place sa conscience humaine où il peut. La prochaine fois pu ils auront un tremblement de terre je ne vois pas pourquoi nous ferions un détournement d’impôt à leur bénéfice. Cordialement ddacoudre overblog


                • Hervé Hum Hervé Hum 15 juillet 12:10

                  @ddacoudre

                  Oui, et part cela, le prcf n’a rien à voir avec le fascisme !!!


                • McGurk McGurk 15 juillet 09:53

                  La manifestations le 14 juillet vue par la presse majoritaire et imbécile (ici BFM), avec un article dont le ton est assez immonde :

                  https://www.bfmtv.com/police-justice/affrontements-en-marge-du-defile-du-14-juillet-y-a-t-il-eu-defaillance-dans-le-dispositif-de-securite-1730636.html

                  D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi on s’est senti obligé d’inviter encore les Allemands (avec l’affreuse Merkel) alors qu’ils s’ingèrent suffisamment déjà dans les affaires de notre pays. A croire qu’on ne peut plus péter sans en avertir Berlin.


                  • Hervé Hum Hervé Hum 15 juillet 10:57

                    Mais comment les adhérents et dirigeants du prcf font t’ils pour être aussi idiots ?

                    Vous faites un concours en interne pour savoir lequel est le plus con de tous ???

                    Parce que là, vous vous surpassez !

                    Non, le communisme ne peut pas être « souveraineté nationale et encore moins populaire ». C’est une contradiction dans les termes, un oxymore, où seule l’ignorance ou plutôt, l’hypocrisie manifeste peut l’expliquer.

                    Le communisme ne peut être qu’universaliste et antinationaliste, car le nationalisme ne se conjugue qu’avec le fascisme et le capitalisme.

                    Non, vous n’avez de communiste, que le nom, car vous foulez à bas tout ce que veut dire ce mot.

                    Non, vous êtes de vrais capitaliste, ne cherchant qu’à défendre vos privilèges acquis après la 2-ème guerre mondiale et qui n’existent plus et n’ont plus à exister.

                     Aussi, si vous souhaitez préserver votre souveraineté à la con, défendez le gouvernement actuel, pas besoin d’aller chercher ailleurs.

                    Et surtout, ne répondez pas, faites preuve de votre pseudo sens démocratique et populaire, les mots chez vous sont vide de sens.


                    • zygzornifle zygzornifle 15 juillet 12:26

                      14 juillet = fête de l’armement .....


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 juillet 18:47

                        Il faudrait expliquer ce qu’est la fête nationale du 14 juillet à nos « chances pour la France » !!!

                        .. et là bon courage, ceux qui essayeraient , ne sont pas sortis de l’auberge !!!!!

                        les raisons sont celle-ci :1 2- 3,


                        @+ P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès