• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le 6 mai, ne votez pas !

Le 6 mai, ne votez pas !

Ca y est nous y sommes ! Le peuple a voté, et la déception doit être grande ce soir chez les Français : le coup de théâtre n’a pas eu lieu. Les résultats d’aujourd’hui, même s’ils sont dans l’ensemble conformes aux prévisions (les deux favoris sont au deuxième tour), montrent que le « vote utile », ce concept anti-démocratique qui fausse les élections, a permis une fois de plus le « sabotage » de la volonté du peuple. Car sans ce « vote utile » du premier tour, où en serait le FN, et à quel niveau se situerait le FdG ?

Mais les petits arrangements ont déjà commencé. La partie va être serrée, vont nous répéter nos bons analystes durant les deux semaines qui vont suivre… c’est que chacun va vendre sa soupe durant cette période, comme on l’a déjà goûtée ce soir dans cette abominable cacophonie télévisuelle. Les uns vont évoquer la sécurité, les autres la justice sociale, tenter de satisfaire les électeurs des uns ou de ne pas effrayer ceux des autres, et le pire est que nous tous savons qu’en définitive ni l’un ni l’autre ne feront ce pour quoi ils ont été élus…Quel scandale ! quand je pense que j’ai failli aller voter quand même, pauvre victime du conditionnement à l’illusion démocratique que je suis encore…Quand on voit ceux qui hier (pardon avant hier) encore affirmaient ne faire aucune concession, qui promettaient des surprises historiques ou qui écrasaient leurs ennemis sous des tombereaux de critiques appellent aujourd’hui à la raison du peuple, à nouveau au « vote utile ».

 

Si ce soir il est difficile de dire qui sera le gagnant de l’élection présidentielle au soir du 6 mai, on peut déjà en connaître les perdants : les Français. Ces Français qui ont rêvé un instant, un peu comme lorsqu’ils achètent leur billet de loto : ils savent qu’ils ne gagneront pas, mais avec leurs deux euros ils s’achètent juste le droit de rêver, un peu d’adrénaline jusqu’aux résultats… Et puis ils retournent bien vite à la réalité : ils ont perdu leur temps, et rien ne va changer….

Car rien ne va changer. Maintenant il va se passer ce qui se passe à chaque élection : la droite avec la droite et la gauche avec la gauche, le tout s’effectuant non pas « pour » un candidat mais « contre » l’autre. Une bonne campagne médiatique pour éviter l’abstention, tous unis par notre « devoir citoyen » pour « faire vivre la démocratie » , et puis au final, « l’UMPS » aux commandes du pays pour ne nous offrir en pratique ni le changement ni la France forte promis par les deux camps.

 

Et bien moi, du haut de ma petite personne encore libre dans mes paroles et mes actes de citoyen « lambda », j’appelle à ne pas voter au second tour. Puisque le vote blanc n’est pas considéré et que le scrutin tel qu’il est prévu par la Constitution ne permet pas à d’autres idées que celles des deux soumis au système de rendre le pouvoir au peuple, je rêve de voir les abstentionnistes majoritaires au second tour. Puisqu’on n’autorise pas à la volonté du peuple de s’exprimer autrement que par négation, je souhaite qu’il exprime son mécontentement par une abstention massive, un refus de se laisser berner, un « boycott » de ce système électoral truqué.

Je veux que l’extrême droite refuse de voter Sarkozy, et que l’extrême gauche refuse de voter Hollande, et que le centre refuse de voter pour l’un des deux. Je veux que chacun assume ses idées jusqu’au bout, sans se soumettre aux forces qu’ils ont tant critiqué durant toute la campagne.

Et je ne veux plus entendre les arguments fallacieux qui prétendent que celui qui ne vote pas ne doit pas critiquer. Je ne supporte plus les excuses à la conscience qui justifient le fait de se faire voler sa liberté d’opinion sous des références historiques dépassées. Je refuse d’appeler à voter pour un homme qui conduit le pays dans le mur, qu’il soit « plutôt à droite » ou « plutôt à gauche ». Aujourd’hui le vote n’est plus un gage de démocratie. Il y en a des exemples partout dans le monde, et si vous voulez vous en convaincre demandez-vous toujours qui vous prendriez s’il s’agissait de choisir au deuxième tour entre Hitler et Staline… Et bien moi je ne vote pas. Je ne vote pas car justement j’ai une conscience citoyenne. Je critique le vote, et je plains ceux qui votent, car ce sont eux les victimes consentantes d’un système qui ne leur offre rien d’autre que l’illusion de la démocratie, et de belles promesses, pas plus qu’un ticket de loterie. Si ceux qui votent étaient justement un peu plus au fait de la chose politique, et bien j’affirme qu’eux aussi cesseraient d’aller voter.

 

Ce qu’il faut maintenant, c’est arrêter de se soumettre à cette illusion, car dès le 7 mai les choses reprendront leur cours… La crise refera surface et les Français ne verront pas leur condition s’améliorer, et le président en exercice n’aura dans la pratique que très peu d’influence sur les évènements. D’autres combats prendront alors de l’importance, dont celui majeur et fondamental de l’Assemblée Constituante : car puisque la Constitution ne permet plus la démocratie, il faudra bien se résoudre soit à mettre un terme à la démocratie, soit à changer de Constitution. Et je ne me rappelle pas avoir lu dans le programme d’un de nos deux candidats la mise en place d’une telle assemblée…

 

Caleb Irri

http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (149 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 23 avril 2012 10:06

    Voter, ce n’est pas être dupe ; c’est savoir que les hommes élus sont tout comme vous des hommes qui ne peuvent tout savoir et tout comprendre. C’est pourquoi en raison même de l’immensité de la tâche, il ne faut pas que le peuple s’en retourne à ses occupations le lendemain des élections. L’histoire nous enseigne que le pouvoir a toujours corrompu, « le parlotage » a toujours abêti, et que si on n’y prend garde, la médiocrité prévaut fatalement. Le peuple doit en être le garde fou, c’est a vous de de prendre vos responsabilités :
    http://2ccr.unblog.fr/2012/04/10/votez-ce-nest-pas-abdiquer/


    • Emmanuel Aguéra LeManu 23 avril 2012 15:04

      Évidemment. Ne pas voter c’est voter Sarko. Il nous dirigerait 5 ans de mieux et il faudrait s’en foutre, alors que c’est au tribunal qu’il a sa place...
      Après Moubarak, après Ben Ali, aidez à VIRER SARKOZY (J-13) !
      Les élections ça sert à ça


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 avril 2012 18:08
      @ Roberto Gil

      J’ai dit

      http://nouvellesociete.wordpress.com/2012/04/11/lepen-et-melenchon-un-maquillage-coquin-pour-le-systeme/

      Je répète dans l’article publié sur ce site un peu plus bas


       Voter est être le complice jocrisse d’une arnaque. Le 6 mai, le peuple doit suivre le conseil « Laisse ta béquille et marche ! »

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 avril 2012 19:10

      Une remarque pour ceux que ne sont pas forts en math. Si TOUS ceux qui n’ont pas voté pour Sarko et Hollo au premier tour s’abstenaient au deuxième, Hollande serait tout de meme élu avec 51,3% des suffrages. 


       Cela devrait rassurer ceux qui croient que l’abstention en soi favoriserait Sarkozy... mais le message tonitruant serait néanmoins : cette démocratie ne nous convient pas. Or, c’est ça le SEUL message important à passer en ce moment. Le reste est pour amuser les naïfs.


       Pierre JC Allard


    • Carida 29 avril 2012 14:29

      Après Moubarak, après Ben Ali, aidez à VIRER SARKOZY (J-13) !
      Les élections ça sert à ça

      Non justement, les élections ça ne sert pas à ça. Les élections ça sert à amener au pouvoir celui qui défendra nos idées. Or en 2012, on a voté « utile » au premier tour pour barrer la route à Le Pen, et on votera encore « utile » au second tour pour barrer la route à Sarko.

      A quel moment avons-nous choisi  ? Ne dites pas que c’est à cela que servent les élections, s’il vous plaît. C’est un déni démocratique.


    • Flopok 23 avril 2012 10:10

      Bravo Caleb Irri, bien dit !

      Et maintenant, tu peux retourner te coucher dans la ouate, dormir tranquille et laisser les grandes personnes faire ce qu’elles ont à faire, d’accord ?

      C’est le propre de toute minorité frustrée que de se réclamer de la majorité silencieuse. Et quand bien même l’abstention serait majoritaire, ce sera l’un des deux désignés au second tour qui sera le prochain président de la république.

      Abstention, vote blanc, vote nul, le message est le même, et ce message est «     ».

      • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 25 avril 2012 15:23

        En tout cas les patriotes français, les souverainistes, ceux qui se battent pour la souveraineté populaire au détriment de l’oligarchie européiste, ceux-là ne voteront pas UMPS !


      • lerenard lerenard 23 avril 2012 10:14

        ben moi je dis si il faut voter mais toujours à gauche bien entendu oui hollande ne fera pas mieux que sarko oui c’est encore la politique des financier MAIS au législatives il faut voter un max communiste il fait que la majorité de l’assemblé soit rouge voila ce qu’il faut faire


        • pissefroid pissefroid 23 avril 2012 10:15

          Voter est un droit.
          Chacun a la liberté de l’utiliser, ou de ne pas l’utiliser.
          Ne pas utiliser un droit c’est risquer de le voir tomber en désuétude.


          • lulupipistrelle 23 avril 2012 11:17

            « Ne pas utiliser un droit c’est risquer de le voir tomber en désuétude »

            Peut-être, mais cautionner un programme dont vous ne voulez pas (non pour des raisons idéologiques, mais parce qu’en votre âme et conscience vous jugez que... c’est d’une connerie dramatique)... vous trouvez ça intelligent ?


          • Matozzy Matozzy 23 avril 2012 14:01

            « Ne pas utiliser un droit c’est risquer de le voir tomber en désuétude. »

             

            Le problème c’est que ce droit à déjà perdu toute sa substance dans un système verrouillé.

            A chacun le droit de le voir à sa façon. Perso je pense que le vote est justement devenu le moyen de faire accepter au peuple sa soumission. Il n’a rien a contester puisqu’il a voté. Il doit donc accepter le résultat des élections qui ont toujours maintenu la même caste au pouvoir, depuis que le système existe. Et ce n’est pas un hasard.

            Moi je pense que, justement, il faut le faire tomber en désuétude officielle... si le système n’a plus de votes, il n’a plus de légimité.

            Et il faut arrêter la marote du « des gens sont morts pour le droit de vote ». Personne n’est mort pour avoir le droit de voter. Les gens sont morts car ils voulaient renverser leur oppresseurs. Ils sont morts car ils ne voulaient plus creuver de faim sous le nez de ceux qui se baffraient. Et... on leur a donner le droit de vote... une illusion de leur liberté, une façon de les anestésier et de leur faire croire que leur voix comptait.

            Et puisque j’y suis, je récuse totalement le « si je ne vote pas, je vote en réalité pour ou contre untel ». Non ! Si je ne vote pas, je ne fais qu’une chose : je récuse ce système et je l’affaibli.

            Vous les avez vu hier ? La première chose qu’ils ont tous fait s’est de se féliciter des 80% de participation. Ils savent bien ou serait le vrai danger pour eux : un desaveux général.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 avril 2012 19:23

            @ Matozzy


             Quand un mécanisme n’est pas utilisé, c’est qu’il n’est pas efficace. La démocratie n’est pas désuète, elle est brisée. RÉPARONS LA DÉMOCRATIE.  D’abord ne pas voter, c’est un leurre. Ensuite, il faudra que le peuple s’exprime. Les élections ne sont pas aujourd’hui une façon réaliste de le faire. 


            PJCA

          • paOptiMiste 29 avril 2012 03:40

            Merci Matozzi, c’est ce que je voulais faire passer dans mon article. (la voix d’une abstentionniste) mais bon, toujours les mêmes couplets qui tournent en boucle...

            Les soumis sont soumis, y’a rien à faire.


          • Dzan 23 avril 2012 10:29

            + 10000 pour pissefroid.
            Je pense à mon grand-père qui est revenu de la grande boucherie, avec des idées « Jauressiennes »
            A mes parents et mes instituteurs, qui nous ont mes frères et moi, donné une culture Républicaine/
            Et surtout à ceux qui dans le passé se sont fait trouer la peau pour obtenir ce droit souverain : le vote.
            Voter blanc, c’est de la lacheté, et c’est laisser aux autres la responsabilité de choisir.


            • Ronfladonf Ronfladonf 23 avril 2012 13:04

              Excuse moi, mais ... tu appelle ça un choix ?
              Vraiment ?

              Moi j’appelle ça du foutage de gueule ! L’illusion du choix qui fera que le peuple ne se révolte pas.

              Depuis 5 ans on entend « 53% des Français ont voté Sarko en 2007... on n’a que ce qu’on mérite »

              Pour ne plus entendre ce genre de phrase, je préfère prendre mes responsabilités et refuser de voter plutôt que d’entrer dans ce jeu de cons ! Mon grand père qui s’est battu pour ce droit doit sacrément se retourner dans sa tombe quand on voit comment il a été corrompu et vidé de son sens !


            • Seghux 23 avril 2012 20:31

              Le fait de mourir pour une cause n’indique pas que la cause en question soit nécessairement juste. Après tout, il y a des Allemands qui ont sincèrement crûs à Hitler (qui est arrivé démocratiquement au pouvoir et dont l’intention était de faire le bien de son peuple sans quoi il n’aurait pas été élu) et qui se sont battus pour les idéaux de l’infâme personnage. Et ce genre de causes où des hommes sont tombés, l’histoire en a des centaines.


              De fait, notre système démocratique apparaît dans toute sa laideur aujourd’hui. Le vote du peuple n’est respecté que lorsqu’il convient aux marché financiers (cf référendum de 2005). 
              Ce à quoi nous assistons aujourd’hui n’est un qu’ignoble ersatz de démocratie dont la vraie nature est ploutocrate. Les techniciens et professionnels de la politique occupe le bon peuple avec des oripeaux de valeurs qu’eux mêmes bafouent allègrement. 

              Voter dans les conditions actuelles, c’est accepter et se soumettre à un système qui oppresse chaque fois un peu plus la liberté du peuple.

              Quant au fait de se priver d’un moyen d’expression - il n’est point besoin de s’exprimer sur un niveau aussi bas de conscience politique.

              En tout état de cause, je souhaite que le 6 mai 2012 soit un jour ensoleillé et chaud afin que j’aille me prélasser sur une plage et nager dans la mer plutôt que de perdre mon temps à choisir entre deux personnages dont la principale fonction sera de me gruger.

            • surferrosa 29 avril 2012 13:50
              Moi je pense pas, je cite.

              « La démocratie n’est pas le meilleur des régimes. Elle en est le moins mauvais. Nous avons goûté un peu de tous les régimes et nous savons maintenant cela. Mais ce régime ne peut être conçu, créé et soutenu que par des hommes qui savent qu’ils ne savent pas tout, qui refusent d’accepter la condition prolétarienne et ne s’accommoderont jamais de la misère des autres, mais qui justement refusent d’aggraver cette misère au nom d’une théorie ou d’un messianisme aveugle. »
              Essais
              . Albert Camus.

            • Fergus Fergus 23 avril 2012 10:38

              Bonjour à tous.

              Entièrement d’accord avec les commentaires précédents : ne pas voter, c’est ne pas utiliser un droit fondamental et s’en remettre au choix des autres en donnant, qui plus est, une prime au gagnant, quel qu’il soit.

              C’est également faire un bras d’honneur à ceux qui se sont battus, dans le passé, pour obtenir ce droit et neplus dépendre uniquement de la volonté de clans bourgeois. Battons-nous plutôt pour que, en plus de ce droit de vote, soient mis en place de véritables contre-pouvoirs.


              • Ronfladonf Ronfladonf 23 avril 2012 13:09

                C’est faire honneur à ce qui se sont battus pour ne droit !

                Ici c’est plus le droit de donner son avis qu’on a : c’est le droit de voter « contre » ou « utile » !
                C’est un ’droit« corrompu » et malade. Il ne sert plus à rien. Voter pour choisir entre quoi et quoi ? 2 frères jumeaux ?


              • Cadou 23 avril 2012 13:34

                Oui, vous avez raison. Voter est un droit fondamental que l’on doit honorer. C’est pour cette raison qu’il faut que le vote blanc compte !


              • Abou Antoun Abou Antoun 23 avril 2012 13:36

                Entièrement d’accord avec les commentaires précédents : ne pas voter, c’est ne pas utiliser un droit fondamental et s’en remettre au choix des autres en donnant, qui plus est, une prime au gagnant, quel qu’il soit.
                Bonjour Fergus,
                Je ne suis pas d’accord avec vous sur ce point. Ne pas voter c’est enlever de la légitimité au vainqueur.
                Entre la peste et le choléra, on a le droit de ne pas choisir. Ceux qui choisissent sont ceux qui pensent à tort ou à raison que de la peste ou du choléra on meurt dans des souffrances moindres.
                Cordialement


              • Emmanuel Aguéra LeManu 23 avril 2012 15:06

                Après Moubarak, après Ben Ali, aidez à VIRER SARKOZY (J-13) !


              • Fergus Fergus 23 avril 2012 15:16

                Bonjour, Abou Antoun.

                C’est une illusion mlaheureusement trop répandue car le vainqueur d’un scrutin est toujours légitime, au moins légalement, et se conduit comme tel, aussi mal élu soit-il.

                Souvenez-vous de Chirac en 2002 : dans n’importe quelle démocratie digne de ce nom, il aurait consititué un gouvernement d’union nationale à la hauteur du vote d’union nationale dont il a bénéficié. Au lieu de quoi il a nommé un gouvernement 100 % de droite pour appliquer une politique 100 % de droite ; et personne n’a protesté !


              • emile wolf 23 avril 2012 19:26

                Bonsoir Fergus,

                Votre argument concernant le « gouvernement » choisi par Chirac est contestable et inexact.

                En 5ème république un gouvernement n’est pas désigné par le Président. 

                Ce dernier se contente de nommer le 1er ministre qui choisit ses collaborateurs et consitue son gouvernement. Il faut au 1er ministre la confiance de l’Assemblée pour conduire l’exécutif.

                Les différentes cohabitations en témoignent le gouvernement est le reflet des législatives et non de la présidentielle.. A ce sujet, en 2002 l’UMP disposait de 358 sièges sur 577 au Palais Bourbon. C’est donc bien la volonté populaire que représentait cette assemblée et non un consensus de divers coalisés contre le FN. Il n’y avait donc aucun motif de protestation légitime.


              • mike gallantsay 24 avril 2012 06:46

                @Ronfladonf

                « C’est un ’droit » corrompu" et malade. Il ne sert plus à rien."

                Et suivant cette logique nihiliste constatons que le travail étant aliénant et exploité, il faut choisir le chômage, l’École un instrument de formatage des classes opprimées, laisser se développer l’illettrisme, et, puisque les directions syndicales sont complices du système proclamer fièrement qu’il ne faut surtout pas se syndiquer... 

                Un raisonnement similaire, il y a soixante dix ans, conduisait à dire que, puisque les allemands avaient percé dans les Ardennes, le mieux était de déclarer Paris ville ouverte, puisqu’ils occupaient Paris, demander l’armistice, et comme désormais ils avaient gagné la guerre, la bonne tactique était de collaborer avec eux, comme ça ils seraient bien attrapés...

                C’est sûr que chez Sarkozy on ne redoute rien tant que l’abstention « révolutionnaire »... Ils se chient dessus quand ils y pensent !

                Voter ne sert effectivement plus à grand-chose, mais il y a malgré tout, toujours, une hiérarchie des périls. Laisser Sarkozy gagner, alors que tout le monde le voyait à la rue depuis plus d’un an, c’est donner à sa clique de factieux une légitimité inouïe dont je vous prie de croire qu’ils useraient avec une brutalité dont nous n’avons eu qu’un aperçu depuis cinq ans. Ils auraient eu trop peur pour ne pas se venger.

                En s’imaginant que l’abstention, qui constituerait surtout une petite jouissance narcissique Moi si lucide, qui, contrairement à tous ces veaux, ne suis pas dupe !ébranlerait, si peu que ce soit le système de domination, contrairement à l’apparence, vous fétichisez mille fois plus le vote que les bons gros bourrins comme moi, qui vont simplement, sans aucune illusion sur la suite, et bien persuadé que l’illusion démocratique est le ciment de la domination oligarchique, faire dégager Sarkozy ; le seul enjeu, certes médiocre, mais du moins très tangible, de cette calamiteuse histoire.

                Vous le fétichisez en vous imaginant que le fait de ne pas exercer ce droit est terriblement subversif. Il y a belle lurette que la moitié des étasuniens ne votent pas aux présidentielles, sans que cela n’ôte à celui qui gagne la course à l’échalote une once de plus-value.

                Dans la réalité, l’Oligarchie s’en fout. « S’ils ne veulent pas s’en servir, ça nous fera des vacances ! Et des soucis en moins ! »

                Mais vous pouvez préférer vous faire plaisir en vous disant que vous avez accompli un acte révolutionnaire...

                Choisis ton opium ! Chantait Colette Magny.


              • Fergus Fergus 24 avril 2012 08:50

                Bonjour, Emile.

                Ce que vous décrivez n’existe pas dans la réalité : le Président désigne le Premier ministre de son choix puis celui-ci forme son gouvenement, mais après en avoir longuement parlé avec le Président et, pour les postes importants, après un accord de fait sur les noms. Après quoi, le Premier ministre complète l’effectif et propose le tout à l’Elysée qui décide en dernier ressort.


              • emile wolf 24 avril 2012 09:27

                Bonjour Fergus

                Vous avez mille fois raison... C’est pourquoi Mitterrand a spontanément choisi J.Chirac le 20 mars 1986 et Chirac L.Jospin le 2 juin 1997. A vous suivre ces chefs de gouvernement sont des traîtres à leur parti. Votre analyse est d’une perspicacité déroutante.

                Ce sont des électeurs aussi soumis que vous qui permettent les abus de pouvoir et les détournements du mandat présidentiel. Le président n’est pas un monarque absolu, il est temps que vous en preniez conscience.

                Quant aux législatives 2002 les 358 élus de l’UMP sont une erreur du ministère de l’Intérieur qui a publié de faux résultat. Etes-vous sérieux ?

                Ce que vous décrivez n’a pu prendre place que lorsque que l’Assemblée élue dégageait une majorité partageant l’étiquette du Président. Cette réalité est une violation pure et simple de l’Article 5 de la Constitution... Votre affirmation concernant le non renvoi d’ascenseur de Chirac en 2002 n’en reste pas moins inexact.

                Votre mémoire est très sélective et peu objective... L’âge sans doute !

                Bonne journée


              • révolQé révolté 23 avril 2012 10:41

                Si les élections pouvaient changer quelque chose elles seraient interdites.

                St Coluche.


                • lulupipistrelle 23 avril 2012 12:31

                  Auguste Blanqui de Puget-Théniers...


                • révolQé révolté 23 avril 2012 14:43

                  Merci pour l’info,mais cela ne change rien au fond de cette phrase.


                • lulupipistrelle 23 avril 2012 15:53

                  Sans doute, mais c’est toujours bon de rappeler qu’il y a, qu’il y a eu, autre chose que des bruns dans notre Comté.


                • BARTH 23 avril 2012 10:43

                  Il y en a UN qui a compris et c’est Caleb iiri !

                  On a de la chance, nous avons le privilège de le lire sur Agoravox.

                  Que tu votes ou non, tu cautionnes le résultat, quelqu’il soit !

                  Je sais, c’est dur à comprendre surtout pour celui qui croit déjà avoir tout compris !


                  • chapoutier 23 avril 2012 11:06

                    les electeurs d’Hollande, de Mélenchon, Poutou Joly Arhaud se sont prononcés pour chasser ce gouvernement afin de mettre un terme à cette politique de massacre social,

                    Mais on ne saurait pourtant se contenter de remplacer un président par un autre qui, pour rassurer les marchés financiers, continuerait à payer la dette aux banques, à imposer la réduction des déficits publics et à respecter toutes les exigences de la troïka qui veut démanteler les conquêtes sociales et démocratiques arrachées par la lutte de classe.

                    Ce que le peuple veut, c’est ne pas suivre la voie empruntée en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Italie où des gouvernements de toutes couleurs ou de « salut national »mettent en œuvre des politiques de destruction au service du capitalisme contre les besoins de la population.


                    • chantecler chantecler 23 avril 2012 11:58

                      « Ce que le peuple veut »....
                      Ben justement il s’est exprimé dimanche .


                    • chapoutier 23 avril 2012 12:39

                      et 74 % des votants ont votés contre Sarkozy et sa politique de destruction sociale !!!!!


                    • rahsaan 23 avril 2012 11:13

                      " si vous voulez vous en convaincre demandez-vous toujours qui vous prendriez s’il s’agissait de choisir au deuxième tour entre Hitler et Staline"


                      Argument ultra-caricatural et rebattu, qui déconsidère le propos. 

                      Le vote blanc est une manière de résister au jeu électoral, c’est sûr. Et c’est vrai aussi que la démocratie n’est pas synonyme d’élection. Mais, de fait, voter blanc, c’est laisser les autres choisir à sa place et donner plus de poids au vote majoritaire. 

                      • Clojea Clojea 23 avril 2012 11:14

                        Abstention massive, il n’y a que ça. Voter est un devoir quand les candidats représentent quelque chose. C’est bien loin d’être le cas. Abstention massive = désaveu de la politique au niveau national = électrochoc politique. Au moins on pourrait assister à quelque chose d’inédit. Les politiciens ont horreur du désaveu, car c’est comme les peoples en vogue, pas de reconnaisance du citoyen lambda = l’ego en prend un coup = ca ne va pas.
                        Voila pourquoi il faut une abstention massive.
                        Merci pour l’article


                        • Abou Antoun Abou Antoun 23 avril 2012 13:40

                          Tout à fait d’accord avec vous sur ce point. J’ai d’abord voté par conviction, puis ensuite pour un moindre mal, maintenant c’est fini. Je veux qu’on sache que je ne cautionne plus le système. En restant chez moi j’exerce un droit de non-vote qui pourrait bien lui aussi s’user si l’on ne s’en sert pas.


                        • Fergus Fergus 23 avril 2012 15:20

                          Bonjour, Clojea.

                          Illusion, illusion !

                          Il n’y aura jamais une abstention suffisamment significative pour que la légitimité du vote en soit sérieusement affectée. Et même avec une très forte abstention, le vainqueur est quand même légitime et se conduit comme tel (cf. ma réponse à Abou Antoun un peu plus haut).


                        • Dolores 23 avril 2012 15:24


                          L"abstention est aussi un piège ! 
                          Ceux qui ne voteront pas laisseront le champ libre à ceux qui iront voter.


                        • senior meteo senior meteo 23 avril 2012 19:13

                          « Abstention massive = désaveu de la politique au niveau national = électrochoc politique »
                          Pas d’accord avec vous. Même s’ils n’étaient élus qu’avec 5 électeurs, ça leur conviendrait très bien : tout ce qu’il veulent, c’est le pouvoir.
                          Pourtant, je suis d’accord sur le fond : pas question que je cautionne l’un ou l’autre de ces deux clowns.
                          J’aurais de toute façon bien du mal à choisir le moins pire des deux, puisqu’ils sont d’accord sur tout (mis à part quelques détails, pour faire illusion).


                        • mandalanamara 23 avril 2012 11:25

                          « Le peuple a voté, et la déception doit être grande ce soir chez les Français »

                          J’adore cette phrase tellement absurde.
                          Mais non les 58% (Sarkhollande-Bayrou) de Collabos/profiteurs/imbéciles heureux sont bien contents. C’est tout juste les 20% de fachos qui balancent entre la victoire et la défaite.

                          Quant aux utopistes ils y ont cru comme d’ahhabitude puisque c’est leur nature d’être utopiste. smiley


                          • Pacalvotan Pacalvotan 23 avril 2012 11:35

                            Et dans 5 ans, le candidat UMP sera élu...A moins qu’on nous impose un homme de Goldman Sachs...
                            Je ne donnerai jamais ma voix à un atlantiste. Donc, le 6 mai prochain, je ne voterai pas.


                            • Maxaurel Maxaurel 24 avril 2012 00:17

                              Si les français avaient voté Mélenchon, ils auraient pu mettre un terme à la célèbre citation de Coluche ci-dessus.
                              Avec ou sans Vaseline ? Le Système poursuit inexorablement sa tâche grâce aux énormes moyens à sa disposition. 

                              Quand vous n’êtes pas en mesure de couper la main de fer de votre adversaire, baisez là en attendant d’en être capable de le faire tel est l’enjeu du « vote utile » du 6 mai !
                              S’abstenir c’est laisser la voie libre à un 2ème quinquennat Sarkozy qui ne peut être que plus ravageur que le précédent. Je n’exclus que plusieurs de ses « obligés » sont sur le Net avec pour seul but de pousser à l’abstention. 
                              Je ne m’imaginas jamais glisser un bulletin Hollande mais Sarko j’en peux plus !
                              Ceux qui vous disent de ne pas voter sont des collaborateurs involontaires ou pas pour faire réélire Sarko. Je suis pour le « vote utile » qui me servira à poursuivre la défense du programme du Front de Gauche. Réfléchissez une seconde : jamais l’omniprésident Sarko n’invitera Mélenchon pour le consulter ou demander son avis sur une question stratégique, Hollande si.
                              Puis enfin Hollande n’a rien d’un omniprésident. L’article qui suit n’aime ni l’un, ni l’autre mais son point de vue mérite réflexion :


                            • beo111 beo111 23 avril 2012 11:39

                              Si l’on pense en peuple, l’intérêt du peuple est la démocratie, car la démocratie c’est lorque le peuple est souverain.

                              Donc, l’intérêt du peuple est d’affaiblir le représentant de l’oligarchie par rapport aux représentants du peuple. Or, le représentant de l’oligarchie tient sa force de sa légitimité, et sa légitimité des bulletins à son nom dans les urnes du second tour.

                              Pareil pour les représentants du peuple. Donc l’intérêt du peuple est de s’abstenir massivement au deuxième tour des présidentielles, pour que les députés soient en position de force par rapport au président.


                              • lulupipistrelle 23 avril 2012 12:15

                                Un peu inattendu, mais pas mal.


                              • François51 François51 23 avril 2012 11:41

                                Sarkosy a 27.9% ça dépasse l’entendement ! a croire que les Français, ne savent pas lire (les bilans) ou bien qu’ils sont sourd ou encore autistes. ils en redemande ? ils vont être servi !

                                en tout cas, pour moi je rejoint le club des 20% d’abstentioniste, ce pour de nombreuses années.


                                • Razzara Razzara 23 avril 2012 12:42

                                  Oui François51, c’est aussi ce qui me dépasse : comment le nabot peut-il encore faire ce score ? C’est absolument incompréhensible si on tient compte de tout ce que l’on a pu entendre ou lire à son sujet ces dernières années. Jamais un bilan n’aura été aussi catastrophique, jamais le nombre d’affaires, de collusions, le népotisme, n’avaient atteint de telles proportions. Et pourtant ... presque 28% de voix ! Comment est-ce possible ? D’autant qu’avec tout ce que j’ai pu entendre dans mon entourage, familial, professionnel, etc, avec des mots dont jamais aucun président sortant n’avait fait les frais jusqu’alors, et par des personnes de droite encore, je me demande ou sont ces 28%. Un score entre 10% et 15%, voir moins, m’aurait semblé bien plus cohérent en l’occurrence. D’ailleurs je m’attendais à un résultat dans le genre : FH env. 25%, NS env. 10%, JLM env. 20%, MLP env. 20%, etc ..

                                  C’est tellement surréaliste que j’en arrive à me demander si il n’y a pas une entourloupe à quelque part, genre via les machines à voter et ce serveur aux states. Par exemple : report des votes pour Mélenchon sur Sarko via les machines à voter. Avec le nombre de votants sur machines j’ai l’impression que c’est très jouable, (à vérifier via un petit calcul ..mais on est du coup pas loin de ce que je suppute plus haut, ou bien ?). Je sais, je sais, on va me taxer de délirium complotiste, mais franchement c’est tellement gros cette prophétie auto-réalisatrice Hollande-Sarkozy avec 28% pour le foutriquet façon la quenelle dans l’cul. Putain, comme il doit se marrer le nabotléon, réussir à être au deuxième tour avec un palmarès pareil ... incroyable, c’est parfaitement incroyable. D’ailleurs sa satisfaction jubilatoire est très visible, il n’en peut plus de se pisser dessus le bougre.

                                  Maintenant, la suite, le deuxième tour ... D’ici à ce que le Flamby se fasse exploser dans les 3 duels qui s’annoncent y a pas long hein ! Pfff, tristesse, tristesse, tristesse ..

                                  Razzara affligé


                                • Ronfladonf Ronfladonf 23 avril 2012 13:17

                                  ca me rassure, je suis pas le seul à me poser la question... comme j’étais pas le seul à me poser des questions sur l’affaire Merah...

                                  Pas de bol, Merah a dérapé !


                                • François51 François51 23 avril 2012 15:40

                                  Poutine , moqueur avait dit qu’il serait bien d’envoyer des observateurs indépendants dans l’hexagone pendant le scrutin en réponses aux déclarations de l’état Français suite a l’élection Russes de Mars dernier soit-disant truquée. je vais finir par croire qu’il avait peut être pas tord en fait.


                                • captain beefheart 24 avril 2012 18:55

                                  Moi aussi je me demande ou est-ce qu’il a trouvee ses votes. 27,9 quand meme !
                                  Je pense que les francais sont souffrants collectivement d’une paranoia aigue ,scientifiquement instaures par medias et politiciens depuis trente ou quarante ans . Ca commence avec Pompidou .La loi antidrogue de 1970 qui stipulait que dire du bien d’une drogue repertoriee dans cette loi etait un delit.La loi Pompidou-Rothschild de 1973 interdisant l’Etat d’emprunter a la banque de France. Puis la diabolisation de position anti-israeliennes . Les lois identitaires contre le negationnisme. La loi anti-burqa etc. Tous des loi qui defient le bon sens et mettent les gens dans une bouillie d’idees indigeste.
                                   («  Ah oui ,je suis de gauche car je regarde les film de cul sur Canal-Plus ,je suis moderne , je suis pour l’europe ,mais oui. Ah non le FN m’inspire le degout car je suis profondement humaniste et je ne tape pas sur les immigrés. » du Pavlovien) .
                                   Pourquoi il n’y a personne qui propose que les Frontistes de gauche et les Frontistes nationales feront des pas pour s’approcher ,tant qu’il y a des sujets ou finalement ces soi-disant extremes se touchent . La haine est tellement viscerale que ce doit relever d’une maladie du psyche francais.
                                   Quarante ans on parle de la drogue ,mais vos medias vous ont tenu completement non-informes sur les differences entre les divers produits. La moitie des gens en France pensent que le cannabis tue p.e.
                                   Trente ans on parle de l’islam ,mais vos medias ont reussi a jamais approfondir vos connaissances sur les concepts de l’Islam.

                                  Trente ans on vous a eduque pour dire ,moi je suis de gauche ,mon pere l’etait et nous en sommes fiers.Trente ans on vous a eduque pour dire ,nous on est de droite ,toujours ete et c’est bien ainsi. Et comme ca la boule roule dans la case.


                                • bernard29 bernard29 23 avril 2012 11:41

                                  vraiment n’importe quoi !! des phrases débiles et niaises. 
                                   
                                  Trop long a les relever. ( parce que presque toutes). C’est du n’importe quoi et Môssieur voudrait qu’on le suive pour sa constitution, ou sa constituante !!!! Il faut être un peu plus sérieux, vous faites du mal à votre projet .. 


                                  • therasse therasse 23 avril 2012 11:52

                                    S’abstenir, c’est offrir la victoire à Sarkozy sur un plateau.


                                    Il y a chez ce gars-là, au-delà d’un simple choix de programme, une volonté de confusion de tous les pouvoirs dans les même mains : les siennes.

                                    C’est inacceptable et dangereux en particulier par les temps qui courent. Pour cette raison, je pense que les votes blancs et les abstentions sont autant d’erreurs. Sarko doit dégager. 

                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 avril 2012 11:55

                                      La France est plus que jamais sous l’influence du Pendule Gauche-Droite, ce qui vient de produire un équilibre isostatique pour une inévitable fossilisation de la République !

                                      Deux tiers pour le partage cyclique du pouvoir et un tiers qui sert de bouc émissaire à l’occasion, ce qui fonctionne assez bien pour une meilleurs annihilation des bonnes initiatives et ce qui produira encore plus rapidement l’érosion des acquis des cinq républiques du passé .... Car en ce moment il n’ y a plus de République !

                                      Puisque les Français n’ont pas eu assez de courage de sauter le « ruban des cons » du Rubicon psychologise " entretenu par la coalition bâtarde de l’UMP avec la complicité active du PS, espérons qu’il aura un dernier sursaut national pour REFUSER LE DEUXIÈME CIRQUE DU 6 MAI !

                                       En ce qui nous concerne et vous concerne aussi la solution est simple ; C’est ceci :

                                      http://www.facebook.com/groups/REFUSONSLECIRQUEELECTORAL20122014/

                                      http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/yves-calvi-sacre-meilleur-115237#forum3313062

                                      Mohammed MADJOUR.


                                      • SEPH SEPH 23 avril 2012 12:00

                                        Le 6 mai, il n’y a pas de choix car les deux impétrants sont deux clones. En effet, ils sont pour un capitalisme ultra libéral, atlantistes, sionistes, ils méprisent le peuple, ils se foutent des laissés pour compte (SDF, chômeurs, pauvres,...) car ils sont les larbins du capital.

                                        De plus, tous deux veulent déclarer la guerre d’abord à la Syrie, puis à l’Iran pour le compte de l’Empire sioniste. L’un permis le massacre de 100 000 civils Libyens et la destruction d’un pays dans le cadre des bombardements de L’Otan, l’autre les à plus que cautionné.

                                        Entre le matamore de l’Elysée et Flamby le gélatineux, alors MÊME COMBAT


                                        • Christian Labrune Christian Labrune 23 avril 2012 18:53

                                          @SEPH
                                          L’iran se propose d’éliminer l’état d’Israël. Huit millions d’hommes, arabes et juifs, sur l’équivalent de trois départements français. Techniquement, avec quelques bombes nucléaires, et une prudente abstention de la communauté internationale, c’est tout à fait réalisable.
                                          Mais peut-être que M. Ahmadinejad est un joyeux plaisantin, comme l’auteur de Mein Kampf, lequel s’amusait à faire enrager ses contemporains avec des histoires à mourir debout qu’il eût été parfaitement stupide de prendre au sérieux.
                                          Peut-être aussi que les Israéliens ne sont pas vraiment des hommes, après tout, et peut-être que la politique française ne devrait pas se préoccuper de ces sortes de « détails » ?


                                        • SEPH SEPH 23 avril 2012 23:28

                                          @Christian Labrune


                                          Deux accusation dominent dans le discours occidental sur l’Iran depuis quelques années. On accuse à tort le président Mahmoud Ahmadinejad de nier la Shoah et de vouloir rayer de la carte l’État d’Israël.

                                          Je vous livre ici quelques extraits choisis d’un article paru dans La Revue Internationale et Stratégique n°70 (Eté 2008), écrit par Yakov M. Rabkin, professeur d’histoire à l’Université de Montréal.


                                          Cet article se propose de retracer les origines de ces accusations  :


                                          "Les pressions auxquelles est soumis l’Iran se fondent largement sur les préoccupations affichées par le gouvernement américain concernant la sécurité d’Israël. Les deux accusations reflètent l’amalgame assez courant entre l’État d’Israël, d’une part, et les juifs, d’autre part, ainsi qu’entre l’antisémitisme et l’antisionisme. [...]

                                          Les médias occidentaux, dont Le Monde daté du 27 octobre 2005, annoncent que le président iranien a déclaré qu’ « Israël doit être rayé de la carte ». Or, les experts s’entendent pour dire que le président iranien, lors de son discours, n’a prononcé ni le mot « rayer », ni le mot « carte ». Il a plutôt repris l’une des déclarations de l’ayatollah Khomeyni : « Esrâ’il bâyad az sahneyeh roozégâr mahv shavad », ce qui signifie « Israël doit disparaître de la page du temps ». Nous avons puisé cette phrase dans un site Internet de l’opposition iranienne à l’étranger qu’on ne peut pas soupçonner de vouloir enjoliver les paroles du président. [...]

                                          Pourtant, selon les propos du ministre des Affaires étrangères iranien, M. Manouchehr Mouttaki (tels que le rapporte un autre site de l’opposition au régime actuel en Iran), son pays « ne projette de détruire aucune nation, ni aucun pays ». Il ajoute que « tout enfant allant à l’école sait qu’il est impossible de rayer un pays de la carte ». L’agence de presse iranienne officielle IRNA indique que M. Ahmadinejad « a appelé à la nécessité de résoudre les problème mondiaux, notamment le problème palestinien, au moyen du dialogue ». Sur les ondes du réseau ABC News, il appelle à résoudre la situation en Palestine en conformité avec la charte des Nations Unies et à laisser aux Palestiniens le droit de décider de leur avenir en proposant de tenir « un référendum basé sur le droit international, auquel participeraient tous les Palestiniens, musulmans et juifs ». Dans la même interview, Ahmadinejad réitère son affirmation selon laquelle « nous nous efforçons d’éviter tout conflit ou effusion de sang. Étant opposé aux conflits de toute nature, nous avons souvent répété que l’on peut résoudre les problèmes du monde par le recours au dialogue, à la logique et à l’amitié. Il n’y a nul besoin d’utiliser la force. »

                                          Curieusement, alors que certaines positions de M. Ahmadinejad font la une des quotidiens, on accorde peu d’attentions aux propos de l’ayatollah Khamenei, qui détient le véritable pouvoir en Iran et qui a déclaré que son pays appelait à la normalisation des relations avec Israël si celui-ci acceptait la proposition dite des deux États formulés par la Ligue arabe en 2002, puis de nouveau en 2007.

                                          Par ailleurs, la fameuse phrase prononcée par M. Ahmadinejad s’inscrit dans une série de comparaisons historiques. Selon l’Associated Press, le président iranien a déclaré également : « Le régime sioniste sera bientôt effacé, de la même façon que l’a été l’Union Soviétique, et l’humanité sera libre. » En réalité, il s’attend à ce qu’Israël se désagrège pacifiquement, sous le poids de ses contradictions internes, comme cela a été le cas de l’URSS, dont le déclin a été pacifique. Comme la disparition de l’Union soviétique n’est pas attribuable à l’utilisation de l’arme nucléaire, le président iranien ne propose pas d’utiliser la force armée pour précipiter la fin de l’État d’Israël. De toute façon, cela ne serait guère sérieux, car on estime qu’Israël bénéficie d’une supériorité militaire incontestable dans la région. M. Ahmadinejad prévoit que, de même que le communisme a perdu sa légitimité et s’est évanoui, le sionisme disparaîtra un jour. Dans le même discours, il mentionne d’autres phénomènes historiques, comme la chute du régime du Shah, ou encore la disparition des pharaons d’Égypte, marquant la fin de régimes qui apparaissaient alors comme invincibles et éternels. Si le communisme en URSS et le régime du Shah ont disparu sans que la Russie et l’Iran aient été rayés de la face de la Terre, argue M. Ahmadinejad, il en ira de même du sionisme : sa disparition n’est pas synonyme de la destruction de l’État d’Israël ni du peuple juif. [...]

                                          Même quand les militants sionistes de la campagne contre l’Iran ont abandonné l’allégation basée sur la fausse traduction et décriée par l’ambassadeur iranien aux Nations Unies sur les ondes de CNN, presque tous les membres du Congrès des États-Unis (411 en tout) ont condamné le président iranien pour «  avoir voulu inciter au massacre massif des juifs d’Israël ». Le démocrate Steve Rothman maintenait, à l’été 2007, que l’Iran avait menacé « de rayer Israël de la carte ». Shimon Peres, actuel président de l’État d’Israël et lauréat du prix Nobel pour la paix, avertissait que « l’Iran aussi pourrait être rayé de la carte ».

                                          [...] La dernière attaque de l’Iran contre un autre pays remontre à plus de trois siècles. [...]

                                          Le lobby israélien a joué un rôle important dans la campagne de propagande contre l’Iran. Lors du congrès qui s’est tenu au printemps 2006, l’AIPAC (American Israel Public Affairs Commitee) fait de l’Iran sa cible principale et présente sur écran géant un montage juxtaposant Hitler dénonçant les juifs et le président iranien menaçant de « rayer Israël de la carte ». Le spectacle se termine par un fondu sur la maxime énoncée après la Shoah « Never again !  » (Plus jamais ça !). Au fil des mois, ces images sont devenues courantes.

                                          Le JCPA fait la promotion de la campagne contre l’Iran à partir d’Israël et des États-Unis. En décembre 2006, il organise une conférence de presse dans laquelle on propose d’inculper le président iranien pour avoir menacé de commettre un massacre. Deux avocats, l’Américain Alain Derschowitz et le Canadien Irwin Ctoler, connus les pour les liens qu’ils entretiennent avec la droite israélienne, sont présent et soutiennent l’inculpation. Plus tard, Cotler a renforcé l’accusation en recourant à l’association B’nai B’rith Canada ; celle-ci a exigé que le Canada et d’autres gouvernements intentent une poursuite contre l’Iran pour avoir violé la convention des Nations Unies sur le génocide.

                                          Mais c’est l’Israel Project, groupe appartenant au lobby israélien et ayant son siège au Hudson Institute à Washington, qui met au point la manœuvre la plus impressionnante pour intensifier la campagne contre l’Iran. En mars 2007, le groupe a distribué un kit de presse sur l’Iran à plus de 17 000 journalistes professionnels et à 40 000 militants pro-israéliens aux États-Unis. En outre, le bureau d’Israel Project à Jérusalem a distribué la trousse à plus de 400 journalistes étrangers accrédités en Israël. Ce dossier de presse réaffirme que le président iranien « nie la Shoah » et « veut rayer Israël de la carte ». [...]"

                                          Enfin, je vous recommande cette excellente interview de Thierry Meyssan sur la Révolution islamique d’Iran.

                                          LES MENSONGES A FORCE D’ÊTRE RÉPÉTÉS DEVIENNENT D’ODIEUSES VÉRITÉS . TOUTES CES CONTRE-VÉRITÉS AU SUJET DES DÉCLARATIONS d’Ahmadinejad SONT UNE HYPER INTOX TRÈS DANGEREUSE


                                        • Christian Labrune Christian Labrune 24 avril 2012 09:50

                                          Bravo et merci pour cette démonstration très éclairante  !

                                          Se retrancher derrière l’autorité d’un Thierry Meyssan, champion du conspirationnisme délirant pour affirmer que la répétition inlassable d’un mensonge finit par l’accréditer, c’est d’une extrême habileté qui vous assurera le soutien de tous ceux pour qui la recherche de la vérité impose de ne jamais tomber à pieds joints dans les délires interprétatifs. Autrement dit, après une suite d’assertions fumeuses, vous nous donnez les clefs pour comprendre comment vous fonctionnez et pourquoi vous vous pouvez écrivez de pareilles énormités.

                                          Quand Ahmadinejad penserait seulement qu’Israël doit « disparaître de la page du temps », cela signifierait quoi, à votre avis, sinon qu’il faudrait retourner à un état des choses antérieur à 1948, où l’état d’Israël n’existait pas encore. Et comment opérer cet « effacement »  ? Si vous vous cassez la jambe à 14 heures, pensez-vous qu’il suffit de faire tourner en sens inverse les aiguilles de la pendule jusqu’à ce qu’elle marque 13 heures pour que la fracture de l’os disparaisse  ? Vous vous fichez du monde. Pour qu’Israël disparaisse de la carte du temps, il faut faire en sorte que ce petit pays cesse d’exister, devienne cette Palestine mythique dont on n’a commencé à parler qu’après la guerre des six jours, où les Juifs n’existeraient plus ou bien seraient soumis, avec le statut de dhimmis, à un pouvoir islamique. Soumettre six millions d’hommes à l’autorité de deux millions, ça paraît difficile. Il faudrait une nouvelle diaspora ou, mieux encore, une extermination systématique, celle qu’appelle de ses voeux la fin du septième article de la charte du Hamas.

                                          Dois-je vous rappeler que sur les cartes géographique qui servent à l’endoctrinement des enfants palestiniens, Israël n’existe déjà plus : du Jourdain jusqu’à la mer, c’est la Palestine.

                                          Vos citations des phrases pacifistes d’Ahmadinejad révèlent très bien votre naïveté. Vous n’auriez donc jamais remarqué que la pratique du double discours est constante chez les politicards qui n’ont rien à faire de l’exigence démocratique. Toutes les déclarations de l’Autorité palestinienne reposent sur ce principe : il n’y a aucun rapport entre ce qui est formulé en anglais devant les instances internationales et ce qui est formulé en Arabe pour donner satisfaction au Hamas, au Jihad islamique et aux populations fanatisées. Dois-je vous rappeler qu’Adolf Hitler, après l’Anschluss et l’annexion des Sudètes devait être parfaitement satisfait de la nouvelle carte du Reich et n’entreprendrait plus rien qui puisse inquiéter la Pologne, la France ou l’Angleterre. C’était le message de la conférence de Münich après laquelle, comme vous savez, la paix mondiale s’est enfin trouvée définitivement consolidée.

                                          Croire que l’état d’Israêl pourrait se dissoudre comme le communisme soviétique, c’est très rigolo. Israël est en pleine expansion, excelle dans tous les domaines de la recherche et les technologies de pointe. C’est une démocratie qui fonctionne très bien, le taux de croissance, qui va probablement baisser un peu, est encore de l’ordre de 4% et n’est pas du tout menacé par le collapsus économique qui va plonger dans le chaos les pays voisins soumis à la tyrannie des Frères musulmans. J’ajouterai qu’Israël n’est pas du tout notre ennemi, n’envisage pas d’exporter en France une tyrannie théocratique ou de s’y livrer à des activités terroristes qui menaceraient nos intérêts.

                                          Bref, vous vous trompez d’ennemi, comme beaucoup de Français qui, en 38, ne voyaient pas le danger que représentait le nazisme, ne voulaient pas, comme Marcel Déat, « mourir pour Dantzig » et se préparaient déjà à collaborer avec le Reich. Je ne sais pas ce que vous faites encore en France, vous devriez aller à Téhéran, avec les Faurisson, les Dieudonné, les négationnistes et tous les islamo-fascistes. Nul doute que vous y serez reçu à bras ouverts.


                                        • SEPH SEPH 24 avril 2012 11:11

                                          Toujours les mêmes amalgames, les mêmes phrases qui cachent la réalité du génocide que poursuit l’Israël envers les palestiniens . Par exemple la Guerre de Gaza appelée opération « Plomb Durci », est une opération militaire israélienne dans la Bande de Gaza, qui débuta le samedi 27 décembre 2008

                                          Le bilan est de 14 morts israéliens contre 1400 morts Palestiniens. Auquel il faut ajouter la destructions des hôpitaux, des écoles, des stocks de nourritures certains appartenant à l’ONU,... ;

                                            • En vérité pour c’est un déluge de feu sur la ville de Gaza et ses environs qui c’est abattu faisant non seulement 1400 morts dont beaucoup de civils, mais des milliers de blessés (en majorité des enfants et des femmes) dans toute la bande de Gaza : des jeunes amputés de guerre, des mères gravement brûlées par les bombes au phosphore, un nombre incalculable de Palestiniens confrontés à des troubles psychologiques.

                                              De plus, cette agression a semé une mort lente sur toute la population palestinienne. En effet, l’offensive israélienne Plomb durci menée a empoisonné la Bande de Gaza (1) . C’est la conclusion d’un rapport effectué par le groupe « chercheurs sur les armes nouvelles » formé de scientifiques et de médecins siégeant en Italie. Ce rapport repose sur une analyse d’un nombre de cratères laissés par des obus israéliens. Ils montrent des concentrations élevées de métaux lourds, tels que le mercure, le cadmium, le cobalt et le molybdène. Ces métaux, qui provoquent des tumeurs, et des problèmes de fertilité chez les adultes, peuvent aussi entraîner de graves déformations chez les nouveau-nés ainsi que des maladies héréditaires.


                                          En résumé, aujourd’hui c’est un peuple sans terre,qui est enfermé dans une prison à ciel ouvert et qu’Israël veut affamer par un blocus contraire au droit international.

                                          (1)

                                          LA MORT AU RALENTI A GAZA APRES LES BOMBARDEMENTS DE L’OPERATION « Plomb Durci » ,en janvier 2009 , PAR ISRAEL


                                          « S’exprimant pour le quotidien libanais arabophone AsSafir, D. Paola Manduca, spécialiste en génétique à l’Université de Gênes, et chercheur au sein de l’équipe, révèle que les conclusions de cette études ont été possibles grâce à une comparaison faite entre des échantillons du sol prélevés par le groupe italien avec ceux prélevés sur 170 sites en 2005 par un groupe allemand : "ce qui nous a fourni une référence, et nous a permis de constater l’augmentation significative de la concentration de métaux lourds, qui ne se trouvaient pas dans le passé, ce qui signifie que la source en est les missiles israéliens", a-t-elle précisé.

                                          L’équipe a analysé des échantillons provenant de quatre cratères laissés par les obus : deux perpétrés à Beit Hanoune et au camp de Jabalia par des attaques israéliennes en Juillet 2006, et deux lors par la récente guerre en Janvier 2009 dans le quartier de Touffaha à la périphérie de la ville de Gaza.

                                          Selon Manduca, "des différences ont été perçu dans l’analyse de chaque trou, ce qui signifie qu’il existe différents types de missiles qui causent les trous".

                                          "Mais le plus important est que c’est aussi la première fois que l’on observe de la molybdène, qui est un élément que l’on retrouve très rarement dans les sols. Il a été trouvé dans tous les cratères à une concentration très élevée (0,1 à 12 ppm), dépassant le taux normal de 25 à 3000 fois" fait remarquer l’experte.

                                          Ce métal est très toxique pour les spermatozoïdes, et peut nuire à la fécondité et aux embryons.

                                          L’équipe a également analysé des échantillons de la poudre prise de l’intérieur de l’un des obus de phosphore, qui a explosé près d’un hôpital en Janvier 2009. Elle a constaté qu’elle contient de l’aluminium en grande concentration (218000-524000 ppm), du molybdène (de 125 à 200 fois plus que la normale), d’altangostin (jusqu’à 41 fois plus que la normale) et du mercure (jusqu’à 160 fois plus que la normale).

                                          Toujours d’après Manduca, le danger est que ces métaux, en particulier l’aluminium et le mercure, peuvent pénétrer dans l’organisme, par la peau pour parvenir jusqu’aux organes, voire à l’embryon dans l’utérus, entraînant des déformations. Elle rappelle que ceci s’est passé à Falloujah en Irak, où différents rapports ont constaté une croissance du cancer et des malformations chez les enfants, après le bombardement américain dont elle a fait l’objet en 2005. En outre, ces métaux peuvent également contaminer les aliments et empoisonner les corps ultérieurement.

                                          La situation s’annonce d’autant plus préoccupante sur le taux de pollution, ce sont quelques 3500 missiles au phosphore qui ont été jetés dans la bande de Gaza. "Certaines d’entre eux explosaient dans l’air avant d’atteindre le sol, ce qui signifie que les métaux ont été propulsés sur une grande surface" appréhende l’experte italienne.

                                          Avec un tel diagnostic effrayant, il faut croire que cette Plomb durci n’a jamais pris fin. À moyen et long terme, le nombre des victimes devra dépasser de loin les 1400 recensés. Avant de taire sa machine de guerre infernale dans la Bande de Gaza, Israël s’est bien gardé d’y semer la mort au ralenti. ».


                                        • Christian Labrune Christian Labrune 24 avril 2012 12:04

                                          @Seph

                                          Je n’ajouterai rien après le présent message  : j’avais répondu presque point par point à l’espèce de copier-coller propagandiste que vous nous aviez envoyé. Vous me répondez, comme un perroquet, par un autre morceau préfabriqué de la prose pro-palestinienne ordinaire, en essayant de faire pleurer Margot sur le sort des pauvres et bon Palestiniens.

                                          Savez-vous même le sens des mots que vous employez ? Savez-vous ce que c’est qu’un GENOCIDE ? Savez-vous ce que c’est qu’un CAMP DE CONCENTRATION A CIEL OUVERT ? On a échappé à l’APARTHEID en général, et même à l’APARTHEID DE l’EAU. Si vous vous voulez des pages Internet là-dessus, je peux vous communiquer des adresses, vous n’aurez qu’à copier et coller. Ces sortes de mensonges et de désinformations viennent de permettre à une Catherine Sallenave, déjà condamnée pour antisémitisme, de se ridiculiser définitivement. Savez-vous même ce que signifie le mot apartheid ?

                                          Je suppose que les Israéliens qui vivent tranquillement derrière leurs murs n’ont jamais eu à se plaindre de leurs excellents voisins ? Il n’y a jamais eu d’attentats ni de meurtres à l’instigation des « bons » Palestiniens, c’est bien connu. Les roquettes qui pleuvent quasi quotidiennement sur les enfants d’Israël se forment naturellement dans la haute atmosphère, comme chacun sait, d’où l’espèce de grand parapluie qu’il a fallu construire et qu’on appelle « dôme de fer », pour les empêcher de s’abattre sur les maisons des civils. Bref, on ne demande qu’une chose aux Juifs Israéliens, c’est qu’ils disparaissent enfin pour le plus grand bonheur des bons Palestiniens et des antisémites de votre genre. Ils ne sont que six millions, ces salauds, et ils continuent à vouloir se défendre, ils ne veulent toujours pas se résigner à mourir. Quelle atroce inhumanité en effet !


                                        • SEPH SEPH 29 avril 2012 23:13

                                          L’ex-patron du Shin Beth, le service de sécurité intérieure israélien, Youval Diskin, a accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Ehud Barak de « tromper » les Israéliens sur l’Iran, ont rapporté samedi des médias israéliens.

                                          "Croyez-moi, j’ai observé de près ces gens (Netanyahu et Barak), je ne pense pas qu’ils soient à un niveau suffisant pour gérer un tel événement (une guerre avec l’Iran) et la mener à bien (...). Je n’ai pas confiance", a affirmé M. Diskin lors d’une réunion publique, selon le quotidien Haaretz et la radio militaire.

                                          "Ils trompent le pays sur la question de l’Iran. Ils affirment que si Israël agit, l’Iran n’aura pas la bombe nucléaire. C’est trompeur. De nombreux experts israéliens affirment qu’une attaque israélienne va en fait accélérer la course au nucléaire de l’Iran", a ajouté M. Diskin, qui a dirigé le Shin Beth de 2005 à 2011.

                                          "Je ne crois pas en un leadership qui prend des décisions basées sur des sentiments messianiques" a ajouté M. Diskin, sans plus de précision.

                                          Meir Dagan, l’ancien chef des services de renseignement israéliens (Mossad) avait également adopté un ton très dur contre M. Netanyahu en qualifiant d’éventuelles attaques contre l’Iran de "dangereuse aventure".

                                          Depuis plusieurs mois, Israël souffle le chaud et le froid sur l’éventualité de frappes contre les installations nucléaires iraniennes. L’Etat hébreu accuse l’Iran de négocier uniquement pour gagner du temps, même si Téhéran assure que son programme est uniquement civil.

                                          Evoquant les risques de violences au sein de la société israélienne, M. Diskin a affirmé : "Durant les 10 à 15 dernières années, Israël est devenu de plus en plus raciste. Toutes les études le démontrent. Il y a un racisme envers les Arabes, les étrangers et nous sommes devenus une société plus belliqueuse".

                                          De plus, "aujourd’hui, il y a des dizaines d’extrémistes juifs, pas seulement dans les territoires (palestiniens) mais aussi dans les limites de la ligne verte (en Israël), qui seraient prêts à prendre les armes contre leurs frères juifs en cas d’évacuation de colonies", a-t-il ajouté.


                                          OLJ/Agences

                                          http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/756761/La_face_cachee_de_Netanyahu_et_de_Barak%2C_selon_un_ex-chef_du_Shin_Beth.html


                                        • morice morice 23 avril 2012 12:02

                                          appelez à ça est une idiotie sans nom : on entendra pendant 5 ans les mêmes se plaindre de tout... et ça, ça suffit je trouve, ce manque de COURAGE de positionnement. La gauche et la droite existent toujours, contrairement à ce qu’on a pu dire, et la droite va bientôt muter en parti fascisant. Si vous en voulez, si vous lui laisser faire en lui déroulant le tapis, moi, je n’en ai aucune envie. Demain, vous vous réveillerez avec un clone d’Hitler à la tête du pays, à ce rythme, en continuant à dire de ne PAS CHOISIR. La peste ET le choléra arrivent toujours comme ça : avec des AVEUGLES comme vous. C’est être IRRESPONSABLE, en ces temps difficiles, ce prôner l’abstention. Ce sont les ennemis de la démocratie qui en profiteront.


                                          • Parrison Parrison 23 avril 2012 15:03

                                            Cher Morice...


                                            +++++ et plus encore... ! vous avez tout à fait raison... !

                                            La stupidité de cet article me hérisse... encore plus que ceux dont Agora fut submergé à la gloire de JLM... On voit le résultat, l’est content l’ami Mélenchon avec de tels amis ses ennemis peuvent ronfler... !

                                             





                                          • Emmanuel Aguéra LeManu 23 avril 2012 15:07

                                            Après Moubarak, après Ben Ali, aidez à VIRER SARKOZY (J-13) !


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 23 avril 2012 18:09


                                            Il est vraiment très rigolo, Morice. On lui demanderait de choisir entre un coup de pied au cul et un coup de poing dans la gueule, au lieu de prendre ses jambes à son cou il se mettrait dans la position du penseur de Rodin et après dix minutes de profondes cogitations il finirait par exprimer une préférence.
                                            Dans son « Ecologie de l’esprit », Bateson éclaire son concept de double contrainte par l’exemple suivant : le moine zen dit à celui qui est venu de très loin pour recevoir son enseignement : « si tu dis quelque chose, je te frappe sur la tête avec ce bâton. Si tu ne dis rien, je te frappe sur la tête avec ce bâton ». Celui qui ne bouge pas en pareille circonstance, il le chasse : c’est un esclave-né dont il ne pourra rien tirer.
                                            Celui qui s’enfuit à toute jambe, refusant la double contrainte qui conduit à la schizophrénie, il le rappelle : celui-là au moins sera capable d’une pensée autonome.
                                            Si devoir choisir entre un Sarkozy et un Hollande cela ne ressemble pas à la double contrainte, je veux bien recevoir cent coups de bâton.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 23 avril 2012 18:39

                                            On voudra bien m’excuser d’avoir écrit « à toute jambe » et non « à toutes jambes ». Où avais-je la tête ? La réalité est tout à fait sinistre mais nous pouvons quand même nous réjouir encore de n’être pas unijambistes. C’est toujours ça.


                                          • mike gallantsay 24 avril 2012 07:31

                                            @Christian Labrune

                                            « On lui demanderait de choisir entre un coup de pied au cul et un coup de poing dans la gueule, au lieu de prendre ses jambes à son cou il se mettrait dans la position du penseur de Rodin et après dix minutes de profondes cogitations il finirait par exprimer une préférence. »

                                            Comparaison n’est pas raison ! Quand-même la vôtre semblerait percutante.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 24 avril 2012 12:14

                                             @Mike Gallantsay
                                            J’espère tout de même que ça ne lui aura pas fait trop de mal, à Morice, et que mon argument percussif ne l’aura pas envoyé carrément au tapis. J’attendais le flot d’injures auquel je suis désormais bien habitué et comme je ne suis pas vraiment méchant, cela m’aurait un peu rassuré, mais là, rien : le calme plat. Je suppose, le connaissant, qu’il aura simplement oublié de rouvrir cette page et n’aura pu me lire. C’est vraiment dommage.


                                          • epapel epapel 23 avril 2012 12:10

                                            Résultats des élections : les frustrés sont frustrés de ne pas être assez nombreux.

                                            Analyse des frustrés : une grande partie des frustrés s’est faite avoir en votant utile.

                                            Ce qui est notoirement faux :
                                            - le front national a atteint son maximum historique tant en pourcentage qu’en valeur absolue
                                            - le front de gauche a fait passer la gauche de la gauche de moins de 5% à plus de10% ce qui est une performance.

                                            L’erreur de ceux qui croient au père noël, c’est de s’être monté le bourrichon à coup de sondages prometteurs mais frelatés.


                                            • Abou Antoun Abou Antoun 23 avril 2012 14:05

                                              L’erreur de ceux qui croient au père noël, c’est de s’être monté le bourrichon à coup de sondages prometteurs mais frelatés.
                                              Et de croire que certains forums sur internet où l’on discute de politique reflètent l’opinion publique française.


                                            • Tythan 23 avril 2012 12:14

                                              Si je comprends la déception devant le spectacle un peu lamentable qu’offre notre second tour de cette élection présidentielle si décevante, je ne suis pas du tout d’accord avec cet article.

                                               

                                              Militant de Debout la République, je suis bien entendu très déçu du score malgré tout très faible réalisé par Nicolas Dupont-Aignan (encore que, compte tenu de ses très faibles moyens et du dénigrement constant des grands médias, ce score soit honorable). Pour autant, jamais je n’appelerai à l’abstention ou au vote blanc. Ne pas se déplacer pour aller voter parce qu’on estime que le second tour n’offre pas de vrai choix est une chose, appeler à ne pas voter en est une autre qui est dangereuse et néfaste pour une démocratie déjà bien abîmée...


                                              • F-H-R F-H-R 23 avril 2012 15:29

                                                Soyons pragmatique.

                                                1er tour : Hollande 28,6%, Sarkozy 27,1%, Exprimés 78% (22% abstentions et autres blancs et nuls).
                                                Cela signifie qu’au premier tour, Hollande représente 22,3% des Français (28,6% des 78% exprimés) et Sarkozy 21,1% des Français (27,1% des 78% exprimés).

                                                Il y a donc 56,6% des électeurs qui ne veulent ni de Hollande, ni de Sarkozy, sachant par ailleurs qu’il y a eu aussi ces fameux « votes utiles », dont on sait qu’ils sont surtout utiles à la pérennité de ce système anti-démocratique.

                                                Il est clair que si l’on oblige les Français à faire un choix au deuxième tour, le président élu ne représentera réellement que 20% des citoyens.

                                                Je suggère que les 56,6% des électeurs qui n’ont voulu ni de Sarkozy, ni de Hollande, confirment leur choix au deuxième tour, en ne votant ni pour l’un, ni pour l’autre.

                                                Quant à Dupont-Aignan, c’est mal connaitre ce fourbe, pur jus de l’ENA, que de le croire capable de gouverner intelligemment et humainement la France.


                                              • lerenard lerenard 23 avril 2012 12:14

                                                votez pour dégager sarko le 6 mai et communiste au législatives c’est tout ce que j’ai à dire


                                                • foufouille foufouille 23 avril 2012 12:24

                                                  votez pour le FMI !


                                                  • lulupipistrelle 23 avril 2012 12:33

                                                    Bien vu.....


                                                  • fcpgismo fcpgismo 23 avril 2012 12:27

                                                    Cette attitude s’ apparente à la politique de la Terre brulée on a pas pu obtenir ce que l’ on souhaitait alors on met le feu au lieu d’ accepter le principe majoritaire.faisant partie d’ une minorité non visible je sais de quoi je parle. On doit renoncer pour respecter les autres, ou la guerre naitra.


                                                    • lulupipistrelle 23 avril 2012 12:38

                                                      Ah bon ? vous ne croyez pas aux sondages qui depuis 6 mois nous donnent une victoire écrasante de Hollande contre Sarkösy ?

                                                      Et vous ne pensez pas que ces sondages sont aussi un peu pour quelque chose dans la déroute des autres candidats ?

                                                      Mais mon bon, si c’est le principe majoritaire qui vous en impose, alors militez pour un scrutin à un tour....

                                                      Ah lala ces gens qui veulent un ralliement inconditionnel en inventant des majorités dans une minorité...


                                                    • drlapiano 23 avril 2012 12:37

                                                      Pour te consoler ... il ne s’agit pas dans une élection de gagner ou de perdre mais de s’en remettre au peuple souverain pour choisir des gouvernants des gens qui accepteront de mettre les mains dans le cambouis pour conduire notre foutu pays !
                                                      Tu veux pas choisir ... ? libre a toi d’autre le feront pour toi !

                                                      TOUS AVEC SARKO ! Pour épargner au pays le pitoyable Hollande et l’armée de bons amis qui ne songent qu’a lui faire la peau sur le dos du peuple Français


                                                      • lulupipistrelle 23 avril 2012 12:40

                                                        ..des mains manucurées, avec rollex au au poignet dans le cambouis ? mais vous divaguez mon bon...


                                                      • Abraracoutrix 23 avril 2012 12:48

                                                        Résistance à tous les niveaux, Résistance de tous les instants. Il faut que le Peuple reprenne le pouvoir qui lui a été volé en 1958 ! Premier round, c’était ce dimanche ! Second round, le 6 mai ou il faut éjecter Talonnettes. Rounds suivant, les élections législatives. Il faut un groupe puissant de députés du Front de Gauche pour agir et conduire vers une 6e République, un vraie république, pas cette royauté déguisée que nous subissons.


                                                        • caleb irri 23 avril 2012 13:36

                                                          @ tous

                                                          Je me doutais bien que cet article ne ferait pas l’unanimité. Et pour tout dire cela me plaît beaucoup.

                                                          Mais ce fameux devoir du citoyen n’existe pas, c’est un droit, et il doit le rester. Ce n’est pas le droit de vote que je remets en cause ici, mais la manière dont ce vote est instrumentalisé pour faire croire au peuple qu’il est souverain. La meilleure preuve, ce sont les résultats : même sans voter, nous savions tous que cela finirait par Hollande ou Sarkozy.

                                                          Maintenant s’offre à nous un choix simple : voter pour le moins pire des deux. Mais qui est le moins pire ? Celui qui se laissera gouverner par le marché ou celui qui se laissera dominer par les marchés ? Franchement, vous croyez vraiment, au fond de vous, qu’après le 6 mai votre vie va changer ? Nous savons tous que non. Alors que si le second tour ressemblait à un désaveu complet du choix qu’on nous impose par un taux d’abstention majoritaire, cela aurait « de la gueule », et signifierait quelque chose... Ils n’ont qu’à comptabiliser le vote blanc, chiche ! pourquoi ne le font-ils pas d’après vous ?

                                                          Et cela n’empêche pas d’aller voter massivement pour les législatives, puisque le vote est juste un droit, pas un devoir...


                                                          • F-H-R F-H-R 23 avril 2012 15:40

                                                            Encore faudrait-il que les Français osent le vrai changement, celui de la démocratie contre l’oligarchie.
                                                            La majorité des citoyens veut que la voie du peuple soit entendue mais continue de suivre les directives d’une caste d’élites, espérant que l’un d’eux va se muer en démocrate.


                                                          • mike gallantsay 24 avril 2012 08:18

                                                            @ caleb irri

                                                            « Franchement, vous croyez vraiment, au fond de vous, qu’après le 6 mai votre vie va changer ? Nous savons tous que non.

                                                            Mais qui, à part quelques rêveurs, s’imagine sérieusement qu’un vote, quel-qu’il soit suffit à « Changer la vie » ? Slogan mystificateur de Mitterand en 1981.

                                                            En 1880, le vieux socialiste allemand August Bebel ricanait déjà de ce qu’il appelait « le crétinisme parlementaire ! » Soit l’illusion imbécile qu’une voix de plus ou de moins pour un camp ou pour un autre suffirait à mettre fin à l’oppression.

                                                            Alors que si le second tour ressemblait à un désaveu complet du choix qu’on nous impose par un taux d’abstention majoritaire... »

                                                            Si... Désaveu complet... Donc un boycott massif des urnes ! C’est un objectif sérieux à votre avis ? Sans préparation ? Sans travail d’explication long, opiniâtre et compliqué ?

                                                            C’est ce que je disais sur d’autres posts : vous autres, les abstentionnistes révolutionnaires, vous fétichisez le vote. Il ne mérite ni cet excès d’honneur, ni cette indignité. C’est un outil parmi d’autres qui peut servir aussi bien l’émancipation que le pire de l’oppression. Le vote en soi, le Suffrage Universel comme chemin radieux de l’émancipation est une chimère idéaliste. La question est quel vote ? Dans quelles circonstances ? Avec quel enjeu ? L’« analyse concrète d’une situation concrète » comme disait l’autre. Un boycott des élections est légitime dans certaines circonstances. Qui ne sont pas réunies ici et maintenant.

                                                            Ici et maintenant, l’enjeu, le seul enjeu malheureusement, c’est de virer Sarkozy ! Ou pas...

                                                            A vous de voir...

                                                            ...Cela aurait « de la gueule »

                                                            Promotion narcissique d’une posture esthétique, en lieu et place de la basse besogne politique, je vous le concède, très peu exaltante. Vider la poubelle ne me fait pas rêver non plus... Mais faut le faire... En bref, une désertion du champ politique, aussi faisandé soi-il. Mais en sonnant le clairon !

                                                            Je rajoute qu’après s’être bien fait plaisir à 18h dans un geste qu’avait de la gueule, bien penser à se munir d’une solide bouteille de Glen Turner ou de Cognac, pour supporter le spectacle hideux de toute la maffia en liesse deux heures plus tard. La seule idée de voir parader, hilares, pour nous narguer, les Copé, Hortefeux, Guéant et autres Morano/lefebvre est une raison très suffisante pour que je passe outre à ma détestation de la clique de sociaux-traîtres qui aura gagné la partie.

                                                            Sarkozy doit partir !!! C’est une question d’hygiène publique.

                                                            et signifierait quelque chose...

                                                            Peut-être bien, oui... Mais quoi ?


                                                          • bernard29 bernard29 29 avril 2012 11:57

                                                            Bravo mike.,

                                                            en fait c’est caleb irri qui met la présidentielle sur un piedestal et qui attend quelque chose de fondamental de cette élection. L’élection permet au moins de mettre Sarkozy dehors. C’e’st peut être pas grand chose à ses yeux, or c’est un préalable fondamental. la folie furieuse de Sarko du n’importe quoi pour le pouvoir, est une indignité qu’il faut sanctionner.


                                                            Caleb Irri dit qu’il faut compter sur les législatives !!!! c’est une niaiserie de plus.


                                                          • Cavern 23 avril 2012 13:52

                                                            Voter blanc : c’est croire en cette démocratie et son système... Mais être d’accord avec personne !

                                                            S’abstenir de voter : c’est ne pas croire en ce système démocratique !

                                                            Moi j’aime l’idée du tirage au sort défendu par Etienne Chouard.


                                                            • Abou Antoun Abou Antoun 23 avril 2012 13:54

                                                              Moi j’aime l’idée du tirage au sort défendu par Etienne Chouard.
                                                              C’est vrai il existe une PETITE chance de tomber sur quelqu’un de bien, avec le système de la politique classique et des élections cette chance est NULLE.


                                                            • Abou Antoun Abou Antoun 23 avril 2012 13:52

                                                              Franchement, vous croyez vraiment, au fond de vous, qu’après le 6 mai votre vie va changer ? Nous savons tous que non.
                                                              Ah si ! elle va changer et pas qu’un peu. En pire !
                                                              PS : Rien à regretter, les candidats anti-système n’auraient pas fait mieux. On est en bout de course, c’est comme çà on n’y peut pas grand chose avec la rhétorique et le credo actuels que partageaient tous les candidats.


                                                              • Tapioca RogeR 23 avril 2012 14:03

                                                                Surtout ne vous abstenez pas : le 6 mai vous devez aller voter. Pourquoi ?
                                                                -Vous devez prendre votre destin en main et ne pas le laisser à des magouilleurs
                                                                -Vous devez montrer aux autres pays comme la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Allemagne, que la France et les Français décident de la voie à suivre dans leur pays.
                                                                S’abstenir c’est capituler : consacrer 10 minutes pour aller voter ça devrait être un reflexe automatique chez tous les citoyens.


                                                                • Ronfladonf Ronfladonf 23 avril 2012 18:48

                                                                  Hmmm

                                                                  Ne pas laisser le système à des magouilleurs ?

                                                                  Voilà qui laisse rêveur...

                                                                  D’un coté on a un Sarközy qui est accusé ouvertement par des politicards de fraude et de tout de ce qu’il y a de mauvais en ce monde (je ne sais pas si c’est vrai, mais j’avoue me poser des questions)

                                                                  Et de l’autre on a quelqu’un qui se présente comme l’héritier de Mitterand (c’était pas le dernier pour la magouille non plus...)

                                                                  Si quelqu’un peut m’expliquer comment, en votant (non blanc) je peux choisir quelqu’un et ne pas laisser le système aux magouilleurs, je l’appelle « Maitre » !


                                                                • tf1Goupie 23 avril 2012 14:26

                                                                  Encore un vrai democrate qui s’exprime sur ce media


                                                                  • Holden Caulfield 23 avril 2012 14:58

                                                                    Ne pas voter ?

                                                                    Qu’est-ce qui peut bien se passer dans la tête de certains citoyens ?
                                                                    Un grand vide probablement...

                                                                    5 ans d’usurpation présidentielle ne vous ont pas suffit ?

                                                                    On est bien loin d’honorer le mot « démocratie » dans cette élection médiatique,
                                                                    je vous l’accorde à tous, mais tout de même, ne pas votez le 6 mai, jour
                                                                    de la Saint Prudence ??
                                                                    Y sont fous ces gaulois !!!

                                                                    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/un-president-averti-en-vaut-deux-115157
                                                                    http://philantropoetique.wordpress.com/


                                                                    • sisyphe sisyphe 23 avril 2012 15:02

                                                                      Ca y est nous y sommes ! Le peuple a voté, et la déception doit être grande ce soir chez les Français : le coup de théâtre n’a pas eu lieu. Les résultats d’aujourd’hui, même s’ils sont dans l’ensemble conformes aux prévisions (les deux favoris sont au deuxième tour), montrent que le « vote utile », ce concept anti-démocratique qui fausse les élections, a permis une fois de plus le « sabotage » de la volonté du peuple.

                                                                      Qu’est-ce que c’est que ce charabia avec de vrais morceaux d’oxymores dedans ?
                                                                      « Le peuple a voté » et « la déception serait grande chez les Français » ?
                                                                      La déception peut atteindre chacun par rapport à ses propres espérances, mais le vote d’un peuple est pluriel, par définition, et exprime des tendances diverses. Heureusement, il n’y a que dans les dictatures que le choix n’existe pas.

                                                                      Le« coup de théâtre n’a pas eu lieu » ?
                                                                      Ben non : et c’était totalement prévisible ; un coup de théâtre, c’est un coup d’état, ou un fait parallèle venant modifier la donne : là, il s’agit d’élections normales, et le peuple s’est exprimé selon ses choix.

                                                                      Que l’élection présidentielle soit un simulacre de démocratie, ça, certes, on l’a déjà largement et longuement signalé ; rien de nouveau. Mais, à partir du moment où elle est inscrite dans la Constitution, et où elle se déroule, pas de « coup de théâtre à en attendre ». Juste le spectacle de marionnettes habituel.

                                                                      Maintenant, l’histoire du « vote utile » qui serait un « concept anti-démocratique qui fausse les élections », ça ne veut strictement rien dire.
                                                                      Les Français sont assez grands pour savoir pour quoi et pour qui ils votent : ils votent pour les raisons et les personnalités qu’ils choisissent, et personne n’a de leçons à donner aux autres.

                                                                      Et où y aurait-il « sabotage de la volonté du peuple » ?
                                                                      Vous êtes qui, vous représentez quoi pour en juger ? Quel sabotage ? Quel « peuple » ?
                                                                      Vous pensez représenter le peuple ? Vous en avez reçu mandat ?

                                                                      Les Français ont voté. Ils ont placé en tête de leurs votes le représentant de la gauche « officielle », parlementaire, classique. Oh certes rien de radical ou de révolutionnaire, rien qui soit susceptible de changer réellement la donne, mais c’est comme ça.
                                                                      Ils ont mis en seconde position le représentant sortant de la droit classique ; piteux résultat pour un président sortant ; le pire de toute la Vème République ; de quoi signifier clairement que seule une toute petite minorité veut encore de lui.

                                                                      Ensuite, vient la représentante d’un parti gobe-toutes les colères, les angoisses, les frustrations, les divisions, et prenant l’apparence d’un parti en lutte contre le système globalisant oppressif (ce qui lui a attiré beaucoup de voix, même s’il n’en a que l’apparence, puisqu’il refuse de dénoncer les véritables causes de l’oppression ; le système capitaliste lui-même).

                                                                      Puis vient, avec moins de voix qu’on ne pouvait l’espérer, le représentant d’un véritable programme de vrai changement, de vraie dénonciation des vraies causes de l’exploitation : manifestement, prônant un changement trop radical pour ne pas effrayer une bonne partie des votants. C’est dommage, il y a de quoi le regretter, mais c’est comme ça.

                                                                      Mais il n’y a pas à accuser le peuple ou qui ou quoi que ce soit si ce vote ne répond pas à ses propres attentes ; c’est une radioscopie d’un peuple en attente, en demande même de changement ; mais pas assez encore rendu aux extrêmes pour envisager ce changement d’une manière radicale.
                                                                      Cela tient évidemment beaucoup, pour ne pas dire essentiellement aux institutions et à la constitution d’une Vème République caduque ; véritable leurre démocratique, régime bonapartiste institué pour le Général de Gaulle, et jamais remis en question depuis.
                                                                      Ça, les analystes un peu informés le savent ; mais le peuple, lui, dans sa grande majorité, n’en a pas forcément conscience, et, surtout, n’est pas prêt à lâcher la proie (si minime et illusoire est-elle), pour l’ombre (surtout quand ceux qui sont au pouvoir agitent, dans cette ombre, tous les spectres de la peur, de la haine, de la division, du danger, histoire de se maintenir à leur poste).

                                                                      Le peuple n’est pas non plus stupide ; à 73% il s’est exprimé pour le rejet de l’équipe, du parti, et de la personne au pouvoir, tenus légitimement pour responsables de la conduite catastrophique du pays ; ceci est le fait majeur de cette élection.

                                                                      Puisse-t-il maintenir cette conscience et cette logique jusqu’au second tour, et contribuer à leur départ tant espéré.
                                                                      Pour la suite, on jugera sur pièces de la nouvelle équipe, en tentant de continuer à faire progresser la conscience de la nécessité d’un changement réel, radical, du système global, par des actions, des mouvements, des groupements, de résistance active et passive, de révolte légitime entretenue et accompagnée.

                                                                      Ce sera le rôle des partis et mouvements radicaux ; encore faudra-t-il savoir démontrer ceux qui oeuvrent pour le bien public, et savoir les faire distinguer de ceux qui ne feraient qu’entraîner le pays dans une situation encore pire.

                                                                      C’est un travail de pédagogie, de conscientisation, de militantisme sur le terrain, qui a toujours été nécessaire aux avancées des droits, et toujours l’oeuvre de minorités éclairées.

                                                                      Le score acquis aujourd’hui par le Front de gauche, s’il peut sembler décevant à beaucoup, mais surtout à ceux qui transformaient la réalité au prisme de leurs fantasmes, est, néanmoins un bel espoir de progresser dans ce domaine de conscientisation, parce que, contrairement au FN, ’il s’appuie sur des éléments constitutifs perçus par tout le monde comme fondamentaux et positifs , tels que la solidarité, l’égalité, la justice, la fraternité, la saine révolte. A tous ceux qui s’y reconnaissent de faire progresser ces idées et ces idéaux, de les faire peser de tout leur poids sur la prochaine équipe au pouvoir ; ce sera plus facile qu’avec l’ancienne ; c’est pourquoi l’urgence absolue est de se débarrasser de la droite sarkozyenne.

                                                                      Pour cela, derrière la déception, légitime ou non, l’essentiel est maintenant d’unir toute la gauche ; parlementaire et révolutionnaire, plus tous les hommes de bonne volonté tendus vers la justice et la nécessaire révolte contre le système global, pour arriver au pouvoir.

                                                                      Pas une voix pour réussir à évincer le petit autocrate, sa clique, son parti, ses sbires, ne doit manquer au prochain tour.

                                                                      C’est au peuple d’écrire lui-même son destin : saisissons en l’occasion, de peur d’avoir à s’en mordre les doigts jusqu’au sang pendant encore des années.

                                                                      Un « vote utile », ce n’est pas péjoratif, quand, justement, ça sert à progresser, à sortir, ne serait-ce qu’un petit peu, la tête de l’étau. Il n’y a pas de petit progrès, mais il y a de grandes régressions, sur lesquelles on ne peut jamais revenir.

                                                                      Oui, soyons UTILES à notre propre destin, et également à nos rêves  : le 6 Mai, VOTONS.


                                                                      • sisyphe sisyphe 23 avril 2012 15:05

                                                                        .. et, surtout, restons entièrement mobilisés pour l’élection qui sera la plus importante ; LES LÉGISLATIVES ; où l’on pourra élire ceux qui représentent réellement les programmes de réel changement radical, et de lutte concrète contre la dictature mafieuse des milieux financiers.


                                                                      • Emmanuel Aguéra LeManu 23 avril 2012 15:08

                                                                        +++++++++++++++ (plussage sans retenue)
                                                                        Après Moubarak, après Ben Ali, aidez à VIRER SARKOZY (J-13) !


                                                                      • Parrison Parrison 23 avril 2012 15:27



                                                                        « plussage sans retenue »

                                                                        Moi n’ausssssiiiii.... !!!!!

                                                                      • Unjean 29 avril 2012 11:23

                                                                        A Mr Sisyphe
                                                                        Pour ma part je vous moinsse et vous exprime là raison

                                                                        Vous défendez et créditez ce système malgré quelque aveux d’imperfection qui semble tout aussi normal que votre prétendant politique en bonne posture dans ce théâtre politique, une mise en scène ou certes les acteurs sont en véritable concurrence pour le premier rôle, on ose appeler sa démocratie ce qui déjà est le premiers gros mensonge.

                                                                        Vous omettez que dans votre idylle démocratique citoyenne dans sont clivage restreint, le verrouillage médiatique est total pour peu qu’un véritable politicien intègre et véritable viendrait a dire là vérité on puisse l’écarter du « casting » officiel, en partant de là vous osez avec votre air suffisant a l’image de ces ministres ump qui glapissent en prime time a là tv que nous n’avons pas mandat ? De qui vous moquez vous ? encore faudrait il que l’on puisse ne serait ce que exprimer un point de vue autre qu’impose les lignes éditorialistes de tout « grand journal » dans ce pays.

                                                                        Alors gardez vos leçons démocratique biaisées vous n’êtes qu’un faux semblant de liberté et votre étiquette qui n’a rien d’étique en nous faisant croire que le système représente le peuple, vous n’avez pas honte des fois ?  


                                                                      • illuminato 23 avril 2012 15:03

                                                                        Zinqiétez pas la droite va voter elle ,sarkozy ,hortefeux ,guéant ça vous à plu, vous en redemandez ,hein .


                                                                        • leypanou 23 avril 2012 15:08

                                                                          @auteur :

                                                                          Ne pas aller voter, c’est voter pour le vainqueur et si on ne veut pas que ce soit N Sarkozy, il faut voter F Hollande.

                                                                          On peut tourner les choses dans tous les sens, si on s’abstient ou qu’on vote blanc, il y aura toujours un vainqueur.

                                                                          Certes, ne pas aller voter au 2ème tour est autrement plus compréhensible que ne pas aller voter au 1er tour. Mais il y a suffisamment de raisons pour aller voter pour F Hollande, malgré toutes ses lacunes, son opportunisme, son atlantisme, etc, etc.

                                                                          Même si F Hollande ne risque pas d’oser revenir sur les grandes régressions sociales mises en place par N Sarkozy, je ne pense pas qu’il va oser les aggraver, alors qu’avec N Sarkozy, ce sera de mal en pis.

                                                                          Ne serait- ce que pour des questions sociétales secondaires, il vaut mieux aller voter et voter F Hollande. Et le travail de fond pour ouvrir les yeux des Français doit continuer, malgré les nombreuses difficultés, en particulier liées aux médias presque tous aux mains de l’oligarchie.


                                                                          • Cavern 23 avril 2012 17:00

                                                                            ET dans 5 ans on vire Hollande ?
                                                                            Dans 20 ans on y est encore !
                                                                            il faut tous les virer , ainsi que leur soi disant démocratie...= Révolution !!!
                                                                            dans 20 ans on y est encore !
                                                                            il faut réveiller les francais ?
                                                                            dans 20 ans on y est encore !
                                                                            Je suis déçu, le peuple francais se condamne à tous perdre avant de penser à bouger !


                                                                          • Annie 23 avril 2012 16:08

                                                                            Ce qui me hérisse dans toutes ces discussions, c’est que ceux qui n’ont pas obtenu ce qu’ils voulaient veulent aussi gâcher la vie des autres. Parce que si j’ai bien compris, la logique est la suivante : ne votons pas au deuxième tour, assurons la victoire de Sarkozy pour en remettre une couche pendant 5 ans, à l’issue desquels le bon peuple aura vraiment compris sa douleur et votera Mélenchon, ou bien fera la révolution, tout cela soit-disant au nom d’un présumé déficit démocratique.
                                                                            Mélenchon n’a pas réussi à faire l’unanimité autour de lui, mais il a quand même rassemblé un nombre d’électeurs qui feront certainement pencher la balance au deuxième tour. Si les partisans du FDG faisaient capoter l’élection de Hollande, je me dirais que pas grand chose n’a changé depuis par exemple la guerre civile en Espagne, ou les autres circonstances dans lesquelles le parti communiste a préféré saboter ses chances d’influencer la politique en faveur des moins favorisés plutôt que de partager le pouvoir.


                                                                            • JACKTURF JACKTURF 23 avril 2012 16:13

                                                                              Votez Hollande c’est voter pour les élites Européennes, si certains sont trop con pour comprendre ça, ma foi il mériteront l’avenir qu’ils auront !

                                                                              Plus de mondialisme avec une immigration sauvage et incontrôlée qui ne fera qu’aider le grand patronat à jouer à la baisse sur les salaires, plus d’insécurité (police privée pour les riches comme en Angleterre) et le nivellement par le bas de la France qui deviendra la Grèce puissance 10 dans la droite ligne de l’Espagne soumis à une cure d’austérité sans précédent.

                                                                              Vous souhaitez quoi ? Que vos gosses se tirent à l’étranger comme en Espagne, en Grèce etc...

                                                                              L’élite Européenne est en train de mettre en place ce qu’on appelle l’inversion des flux migratoires, destinée à remplacer des travailleurs trop payés par des travailleurs immigrés corvéables à merci !

                                                                              Ne faites pas confiance à Hollande, ce type tout droit sorti de l’ENA ne connait que la politique Euromondialiste qu’on lui a appris bêtement dans cet institut pour gens friqués !

                                                                              VOTEZ HOLLANDE C’EST LA MORT ÉCONOMIQUE DE LA FRANCE ASSUREE !


                                                                              • Ronfladonf Ronfladonf 23 avril 2012 18:53

                                                                                Oui... Entièrement d’accord...

                                                                                Cela étant dit, voter Sarközy ? non merci, c’est pire...

                                                                                Alors ? c’est quoi la solution ?


                                                                              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 avril 2012 19:34

                                                                                Le Sistème est l’ennemi et n"a qu’un adversaire sérieux : l’ABSTENTION. Les autres sont aux ordres du Systeme. par intérêt ou par manque de lucidité. NE VOTEZ PAS !


                                                                                 Pierre JC Allard

                                                                              • Francis, agnotologue JL1 29 avril 2012 11:27

                                                                                Bonjour PJCA,

                                                                                Là je suis d’accord avec vous, et je plusse :

                                                                                Voter au premier tour, c’est exprimer ses choix.

                                                                                Accepter d’éliminer au second tour, c’est choisir son boucher, c’est cela que j’appelle veauter.

                                                                                Laissons ceux qui ont voté pour les deux finalistes et quelques indécis du premier tour régler ça entre eux, et gardons nos forces et nos âmes pour les luttes à venir.


                                                                              • Valeska 29 avril 2012 11:35

                                                                                Si il y a suppression des syndicats, « les luttes à venir » seront vite vues.

                                                                                Quand à jackturf, si vous n’avez pas compris depuis qu’il roule pour Sarkozy, faut vous acheter des lunettes.


                                                                              • Francis, agnotologue JL1 29 avril 2012 12:59

                                                                                Valeska,

                                                                                Cette histoire de suppression des syndicats m’interpelle ! Et plus généralement la question des « corps intermédiaires » auxquels Sarkozy a entrepris de s’attaquer : cette démarche est à mettre en parallèle avec les dispositions du TCE qui stipulaient en gros, que les revendications individuelles en général ne seraient possibles que par l’intermédiaire et dans le cadre des associations ad’hoc. Même si, ou surtout, les class-actions en étaient d’office exclues !

                                                                                Autrement dit, le libéralisme qui sous-tend la construction de l’UE est en train de détruire méthodiquement tous les droits individuels des citoyens, et l’aggravation des inégalités de revenus et de patrimoine est le corolaire de ce totalitarisme rampant qui permet aux classes possédantes d’échapper à la règle. J’ai l’habitude de prendre pour exemple la présomption d’innocence, laquelle est directement comme l’on sait, proportionnelle à la fortune et la notoriété du prévenu qui tend peu à peu à supplanter le principe d’égalité devant la loi.

                                                                                Mais ce n’est pas Sarkozy le problème : lui il applique la méthode forte, l’autre appliquera la méthode vaseline.

                                                                                Il y a une course contre la montre engagée pour empêcher les grenouilles de sortir de la marmite avant qu’elles ne soient cuites. Je crains qu’avec Hollande, la cuisson ne soit notre seul avenir. Avec Sarkozy, nous avons une chance de sortir à temps, tellement ses méthodes sont excessives et connues.

                                                                                C’est pourquoi je dis peste ou choléra, ne choisissons pas. Et préparons nous à résister.


                                                                              • peak-of-the-mirandole peak-of-the-mirandole 29 avril 2012 23:17

                                                                                Jackturf récite bien sagement le catéchisme (pardon, les éléments de langage) UMP : Tout y est : les élites, le mondialisme, l’insécurité, la Grèce, l’Espagne , etc...
                                                                                Ne faites pas confiance à Jacktruff, le perroquet de sarko-Lepen-Copé : il ne sait que répéter les incantations de ses maîtres !


                                                                              • Jean-Louis CHARPAL 23 avril 2012 16:57

                                                                                Je crois que les électeurs du Front de Gauche doivent, de façon purement tactique, même en se pinçant le nez, mettre un bulletin François Hollande dans l’urne le 6 mai.

                                                                                Il ne s’agit pas de voter « pour » lui, mais de voter « contre » Sarkozy.

                                                                                Si nous, les partisans du Front de Gauche, ne le faisons pas, nous serons accusés sans cesse, dans les mois et les années qui viennent, d’avoir « fait perdre la gauche ».

                                                                                Nous ne pourrons pas faire la mondre critique et la moindre proposition, sans qu’on nous balance cet anathème à la figure, sans même qu’on écoute un mot de ce que nous aurons à dire.

                                                                                Or le PS ne peut accéder au pouvoir sans nos 4 millions de voix. François Hollande sera élu grâce à nous.

                                                                                Et nous, nous serons complètement crédibles à gauche, si nous savons rester totalement indépendants du PS, pour poursuivre notre route et enfin changer en profondeur l’orientation ultra libérale qui nous mène dans le mur !


                                                                                • JACKTURF JACKTURF 23 avril 2012 17:01

                                                                                  Pfft !

                                                                                  Vous ferez quoi une fois Hollande élu ?

                                                                                  Des défilés ?

                                                                                  ça vous fera une belle jambe à vous et vos enfants ! Ce type n’a rien d’un tendre ! Vous allez l’apprendre à vos dépens et vous n’y pourrez rien...

                                                                                  Désolant...


                                                                                • Annie 23 avril 2012 17:11

                                                                                  Il y a à mon avis un deuxième avantage pour les Mélenchonistes à voter Hollande. Si le report des voix se fait normalement sur Hollande, celui des voix de Marine Lepen devrait aussi nous apprendre si son score est dû à un vote d’adhésion ou de protestation. Si l’on ne sait pas cela, elle pourra toujours se prévaloir d’un soutien qu’elle ne possède pas, ou alors qu’elle possède, et l’on passera à côté de cette information qui modifie le paysage politique.
                                                                                  Quant aux Mélenchonistes, le plus grand reproche qu’on pourra leur faire, hormis de penser qu’à lui tout seul, il aurait pu combattre le projet néo-libéral, n’est pas d’avoir fait perdre Hollande, mais d’avoir fait gagner Sarkozy.


                                                                                • F-H-R F-H-R 23 avril 2012 17:43

                                                                                  Pourquoi croire qu’il faut absolument voter pour l’un des deux finalistes ?
                                                                                  C’est une réaction de peur. Peur que l’UMP ou le PS gagne !? Mais UMP et PS ont le même objectif, seule leur propagande est différente.
                                                                                  En voulant battre votre ennemi, en vous ralliant à son adversaire vous tendez la main au bourreau qui n’est qu’un et ne faite qu’enfoncer le clou qui vous garde prisonnier de ses propres intérêts. Le système ne peut que perdurer avec un tel comportement.
                                                                                  Si vous êtes convaincu par un candidat, votez pour lui. S’il n’est pas en lice, ne votez pas pour quelqu’un qui ne saurait vous représenter.

                                                                                  La peur doit changer de camp. Ne voter ni pour l’un, ni pour l’autre, c’est affirmer son désaccord pour un système anti-démocratique et pousser les élites à se poser enfin la question de leur devenir sans le peuple.


                                                                                • Cavern 23 avril 2012 17:15

                                                                                  Ca pourrait accélérer la révolution.
                                                                                   Mais ma conscience me l’interdit, je garderai ma dignité, elle m’appartient encore !


                                                                                • NOJ71 23 avril 2012 17:09

                                                                                  Depuis 2009, le droit de vote est reconnu de plein droit aux 100000 malades mentaux sous tutelle (Le Monde 22-23 avril 2012). Nombreux, ne comprenant pas les programmes, ne votent pas. L’auteur et de nombreux internautes font de même.

                                                                                  J’avais déjà écrit à l’un d’entre vous qui ne percevait pas la différence entre Sarkozy et Hollande que même Chirac, appelant à voter Hollande, la faisait. Donc, cet internaute était plus gâteux que l’ancien président.

                                                                                  • Holden Caulfield 23 avril 2012 17:09
                                                                                     Politiquement correct ?

                                                                                    Nicolas Sarkozy a fait tant de rêves

                                                                                    pour la France, remporté tant de combats

                                                                                    personnels, si longtemps, qu’aujourd’hui nous vivons

                                                                                    enfin des temps sûrs et prospères. Nous avons évité

                                                                                    un véritable cauchemar de part son action. Le plein

                                                                                    emploi approche, l’insécurité disparaît et le cri

                                                                                    de raz le bol des français a été plus que jamais

                                                                                    entendu en matière de pouvoir d’achat. Pour cela Nicolas a

                                                                                    ignoré dans les sphères politiques, le long combat

                                                                                    à mener, et en cinq ans, tant de résultats. Merci, et cela

                                                                                    ne fait que commencer. A vous tous qui aimez

                                                                                    donner la critique, je dis silence ! Vous déshonorez

                                                                                    la France, mais pas son Président, cessez donc

                                                                                    ce raffut diffamatoire. Encore beaucoup de réformes à venir, essayez

                                                                                    d’attendre, de faire avec, seul le drame est à prévoir avec

                                                                                    le P.S. et les autres ne comptent même pas. Tous derrière

                                                                                    Nicolas et son gouvernement, quelle que soit sa politique. La voix de

                                                                                    la gauche est passée, la révolte est bien éteinte, et

                                                                                    la France entière se fait fière de participer aux

                                                                                    débuts de cette nouvelle ère sous son égide. Empêchons les petits

                                                                                    vents de la résistance, de ralentir et de bloquer la

                                                                                    marche pour la construction d’un monde meilleur. Arrêtons leur

                                                                                    course vers le chaos républicain, par tous les moyens.

                                                                                    Car comme promis l’héritage de 68 a disparu, continuons sur cette voie.

                                                                                    Agissons, aidons-nous dans la démarche de changement, pour

                                                                                    le bien de notre pays, et pour que dans quinze jours, il n’y ait pas

                                                                                    un changement de Président.

                                                                                     
                                                                                    A RELIRE UNE LIGNE SUR DEUX, et faire lire aux Sarkozystes

                                                                                    Site de l’auteur http://philantropoetique.wordpress.com/

                                                                                    • efarista efarista 29 avril 2012 21:46

                                                                                      Une ligne sur deux c’est compréhensible oui !


                                                                                    • apopi apopi 23 avril 2012 17:27

                                                                                      Le 6 mai j’irai améliorer mon bronzage du côté de Leucate histoire d’oublier un peu la perspective de 5 ans d’UMPS supplémentaires, avec un petit rosé des Cathares bien frais çà devrait le faire...


                                                                                      • efarista efarista 30 avril 2012 00:17

                                                                                        t’as raison, et fais toi un stock de rosé parce que tu vas devoir picoler pendant 5 ans ; il te restera les uv pour parfaire ton bronzage ! haou h ! quel rebelle !


                                                                                      • FYI FYI 23 avril 2012 17:27

                                                                                         NS avec un tel score, c’est surréaliste...

                                                                                        çà me paraît très suspect.

                                                                                        Il y a quelque chose qui ne sent pas bon en France.


                                                                                        • Justice larévolté Justice larévolté 23 avril 2012 17:45

                                                                                          Si votez, votez biquette, comme dit lecorrecteur sur agoravox tv, 

                                                                                          Son thème de campagne est simple et se résume à une seul phrase : ’quitte à voter pour une chèvre, autant voter pour la vraie biquette’

                                                                                          • fredleborgne fredleborgne 23 avril 2012 18:14

                                                                                            Si voter « blanc » signifie apporter un bulletin blanc et le mettre dans l’urne, c’est avoir fait un choix, ni pour la peste, ni pour le choléra et être prêt, par ce refus...à accepter les deux.

                                                                                            Au deuxième tour, il n’y a pas de problème de sous-participation pour valider une élection. La bonne blague pour foutre le bordel serait d’ailleurs de voter ... Sarkozy pour président, et de mettre en place une cohabitation aux législatives, avec plein de mélenchon et de MLP dedans


                                                                                            • Psychophile Psychophile 23 avril 2012 18:31

                                                                                              Personnellement, j’irai voter le 6 mai car je préfère prendre le risque de me tromper plutôt que de céder à la facilité du vote blanc. Cela s’appelle PRENDRE SES RESPONSABILITES ! smiley

                                                                                               


                                                                                              • illuminato 23 avril 2012 19:19

                                                                                                Sarko au gouvernement c’est la guerre au tournant ,.....Obama attend juste ça réélection pour engager les festivités ,méfiez vous Hollande et sarko ce n’est pas vraiment la mm chose .


                                                                                                • Bulgroz 23 avril 2012 19:55

                                                                                                  Allez en Somalie, Caleb, là aussi on s’abstient de voter.

                                                                                                  avec cet avantage qu’ils ne font pas d’articles sur Agoravox, eux.. 


                                                                                                  • escudo escudo 23 avril 2012 20:09

                                                                                                    Aller voter même si eux même nous font comprendre que la démocratie n’existe pas ? Et que c’est la finance qui décide ? Mais il faut être vraiment abruti par la TV ou je sais pas quoi ! 



                                                                                                    Allez les français...on a gagne, on a gagne, on a gagne...




                                                                                                     

                                                                                                    • ddacoudre ddacoudre 23 avril 2012 21:48

                                                                                                      bonjour caleb

                                                                                                      tu as tord d’être décu, le combat est mondial et la france ne peut pas le gagner tout seul, et Mélenchon n’est qu’un départ, et le FN un oiseau de mauvaise augure.http://www.agoravox.fr/ecrire/ ?exec=articles&id_article=115343.http ://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=115372.
                                                                                                      cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                                                                                                      • Victor Bat 23 avril 2012 22:52

                                                                                                        Le 6 mai votez !
                                                                                                        LE 6 MAI DÉGAGEONS SARKOPEN ! LA POLITIQUE DU PIRE PAR L’ABSTENTION, NON MERCI.
                                                                                                        5 ans de mépris, de bling-bling, de mensonges, de destructions systématiques des services publiques et d’emplois, d’affairisme véreux, de voyoucratie CA SUFFIT ! Ceux qui font ici la fine bouche c’est soit qu’ils sont bien protégés et planqués, soit qu’ils ont la mémoire bien courte.
                                                                                                        SARKOPEN DEHORS !


                                                                                                        • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 23 avril 2012 22:58

                                                                                                          La dernière fois que j’ai voté, c’était en 1981... J’étais jeune alors et plein d’illusions.
                                                                                                          En 1983, j’avais tout compris...

                                                                                                          Mitterrand se comportait alors en Monarque Absolu et les petits arrangements allaient bon train, le Peuple s’était bien fait avoir.

                                                                                                          Depuis cette date, je n’ai plus participé à aucune élection.

                                                                                                          Voter, c’est désigner celui qui viendra vous VOLER, vous VIOLER, et qui vous rappellera que vous avez voté pour lui, qu’il peut donc LÉGITIMEMENT vous enc... sans que vous ayez le droit de vous plaindre.

                                                                                                          La seule action RÉELLE DE NE PAS CAUTIONNER CES PRATIQUES MAFIEUSES CONSISTE A BOYCOTTER LES ÉLECTIONS.

                                                                                                          C’EST CE QUE JE RÉPÈTE DEPUIS BIENTÔT 30 ANS...

                                                                                                          J’ESPÈRE QUE CETTE ANNÉE ENFIN TOUS CEUX QUI N’ONT PAS VOTÉ POUR SARKOLLANDE NE SE RENDRONT PAS AUX URNES POUR LE SECOND TOUR.

                                                                                                          Si c’était vrai, dans TOUS LES CAS, l’élu ne pourrait pas revendiquer plus de 30% de voix, donc devra RECONNAÎTRE qu’il est DÉSAPPROUVÉ PAR 70% DES FRANÇAIS.

                                                                                                          Mais il ne faut pas rêver, les veaux vont aller se précipiter pour élire le boucher qui effectuera leur mise à mort.


                                                                                                          • Lavine 24 avril 2012 00:26

                                                                                                            Bonsoir,

                                                                                                            Il me semble que ce serait pas mal d’arrêter d’être naïf. Nous sommes bien d’accord, entre la rigueur dite « soft » et l’austérité dure, il n’y a pas de différence sur le fond, et les deux nous mènent au même endroit : la misère sociale et culturelle et la destruction de la planète. Donc la question n’est pas là.

                                                                                                            La question est : dans quelles conditions voulons-nous poursuivre le combat pour changer radicalement les critères de fonctionnement de la société, dans un sens qui satisfasse à peu près tout le monde - en tout cas en terme de catégorie ? Voulons-nous laisser se poursuivre la casse accélérée de toutes les infrastructures qui nous protègent encore un peu ( sécu, hostos, école - pour ce qu’il en reste des unes et des autres - et je ne cite pas tout ce n’est qu’un exemple ), puisqu’il n’y aura quasiment pas eu d’interruption de ce pouvoir-là, ou voulons-nous gagner un peu de temps, ne serait-ce qu’en encombrant la machine d’un changement de personnel institutionnel ?

                                                                                                            Il faudrait savoir ce qu’on veut : critiquer la théorie du grand soir mais jouer les désespérés du système dès qu’une bataille n’est pas autant gagnée qu’on l’aurait voulu ? Certes, nous nous sommes pris à rêver, et nous avons eu raison ! D’ailleurs il faut continuer à rêver ! Rêver de la société que nous voulons.

                                                                                                            Nous en avons jeté quelques bases, qui intègrent, c’est une grande première, toutes les nécessités : écologiques, sociales, démocratiques, économiques. Mais pour l’enrichir et l’affiner, il reste du pain sur la planche !!

                                                                                                            Et par ailleurs, si les militants de la première heure ont réussi leur pari de faire connaitre le programme à toutes les forces vives de la gauche, qui ont - soit dit au passage - répondu comme un seul homme :), c’est loin d’être le cas pour la population un peu plus éloignée.

                                                                                                            Faire avancer les solutions qui, très techniquement, peuvent résoudre les problèmes qui nous empoisonnent - sens propre et figuré - va donc demander que nous les fassions connaitre beaucoup beaucoup beaucoup plus largement.

                                                                                                            Ca prend du temps. Nous avons quasiment fait le plus facile, jusque là. Donc tout délai est bon à prendre, et dans les meilleures conditions qui soient possibles.

                                                                                                            Je ne ferais pas de pronostics sur le délai, ni sur les marges de manœuvre. Les meilleures garanties de gagner du temps se trouvent dans une assemblée nationale capable de mettre des bâtons dans les roues d’un exécutif bien trop puissant. C’est assez clair : le plus de députés . Il est imaginable - probable - que l’Assemblée Nationale soit plus « rose » dans la foulée de l’élection d’un président « rose », et que le poids des « rouges » pèse du coup plus lourd.

                                                                                                            Mais pour ça, il faut d’abord empêcher la réélection de Sarkozy.

                                                                                                            En bref, mon vote le 6 mai ne sera pas une question démocratique, puisque démocratie il n’y a pas, mais une question stratégique.


                                                                                                            • escudo escudo 24 avril 2012 00:34

                                                                                                              Si vous voulez voter a tout prix, voter plutôt ca :



                                                                                                              • JACKTURF JACKTURF 24 avril 2012 05:30

                                                                                                                ABSTENTION ! ABSTENTION !

                                                                                                                Seule manière de leur faire comprendre à grande échelle, que plus personne ne croit en leur salade !

                                                                                                                ABSTENTION MASSIVE RECOMMANDÉE ! PLUS NOUS SERONS NOMBREUX PLUS NOUS AURONS DE CHANCE DE CHANGER LES CHOSES !


                                                                                                                • Zangao Zangao 24 avril 2012 06:28

                                                                                                                  J’irai voter Hollande même si cela me dérange. Aucune envie de reprendre du sarko 5 ans encore, surtout additionné d’une bonne louche de FN. Comment en appeler a l’abstention, quel est ce raisonnement ridicule ???


                                                                                                                  • le crocodile 24 avril 2012 06:46

                                                                                                                    Les élections sont elles TRUQUÉES ??

                                                                                                                    Nous prendrait on TOUS pour des billes ????





                                                                                                                    • Le printemps arrive Le printemps arrive 24 avril 2012 08:42

                                                                                                                      @caleb iri

                                                                                                                      vous écrivez : "D’autres combats prendront alors de l’importance, dont celui majeur et fondamental de l’Assemblée Constituante : car puisque la Constitution ne permet plus la démocratie, il faudra bien se résoudre soit à mettre un terme à la démocratie, soit à changer de Constitution. Et je ne me rappelle pas avoir lu dans le programme d’un de nos deux candidats la mise en place d’une telle assemblée…

                                                                                                                      « 

                                                                                                                      et voici ce que j’ai lu dans le programme l’humain d’abord

                                                                                                                       »6 CONVOQUER L’ASSEMBLÉE CONSTITUANTE DE LA
                                                                                                                      VIE RÉPUBLIQUE
                                                                                                                      Les institutions actuelles ont éloigné le pouvoir du peuple, provoquant
                                                                                                                      une grave crise démocratique. L’abstention bat des records. La vie
                                                                                                                      politique tend à se réduire à une compétition présidentielle opposant
                                                                                                                      tous les cinq ans des candidats qui se distinguent avant tout par leurs
                                                                                                                      styles personnels, arbitrée par des médias principalement voués au
                                                                                                                      libéralisme. Entre deux élections, le pouvoir gouverne sans le peuple
                                                                                                                      voire contre lui comme nous l’avons vu ces dernières années sous
                                                                                                                      la présidence de Nicolas Sarkozy. Dans cette situation, les intérêts
                                                                                                                      privés les plus puissants s’en donnent à cœur joie. C’est l’oligarchie
                                                                                                                      qui gouverne. Pour restaurer une démocratie véritable, il est temps
                                                                                                                      de fonder une nouvelle République."

                                                                                                                      Vous n’avez même pas lu (compris ?) les programmes et vous vous prenez pour un grand penseur politique !


                                                                                                                      • Louis Matisse Louis Matisse 24 avril 2012 09:39

                                                                                                                        Ce qu’il faut créer ce sont des institutions nouvelles pour protéger le citoyen contre les abus de pouvoir des élus. Nous sommes dans une société antidémocratique puisque le pouvoir politique n’appartient absolument pas au peuple, mais à ses élus (entre autres) que l’électeur (terme plus adéquat que citoyen) est chargé de « choisir » tous les 5 ans. En somme, tous les 5 ans, nous remettons notre pouvoir politique à des élus qui deviennent nos nouveaux maîtres et peuvent être eux-mêmes inféodés à d’autres. Devant l’importance de leurs pouvoirs, il faut nous assurer de contrôler nos élus et de prévenir toute impunité à leur égard.

                                                                                                                        Pour cela, il faut instaurer instaurer premièrement le principe de référendum d’initiative populaire à partir d’un ou deux pour cent de la population. Avec 4 référendums d’initiative populaire :
                                                                                                                        - référendum pour imposer une loi
                                                                                                                        - référendum pour abroger une loi
                                                                                                                        - référendum pour virer un élu
                                                                                                                        - référendum pour destituer le président.

                                                                                                                        Il faut ensuite interdire le cumul des mandats (à l’origine de pouvoirs politiques exorbitants) et instaurer l’ostracisme politique pour les élus corrompus par des intérêts privés et par des sommes d’argent (10, 20 ans d’interdiction d’éligibilité). Ceci permettra de limiter le pouvoir des multinationales et des lobbys. Il faut qu’une nouvelle institution composé de citoyens non élus (tirés au sort peut-être ?) soit chargée de recevoir le bilan de l’élu : celui-ci devra rendre des comptes à l’issu de son mandat quant à ses promesses et ses actes politiques. S’il ne parvient par à s’expliquer, il sera frappé d’ostracisme politique et des poursuites judiciaires pourraient être lancées par la suite (en cas d’actes illégaux).

                                                                                                                        Bref, il faut que nos institutions soient arrangées pour que tout élu est peur de ne pas défendre l’intérêt général. Aujourd’hui, nos élus sont totalement impunis et ne risquent absolument rien. Ce qu’il faut c’est donc leur enlever leur immunité et redonner aux électeurs le pouvoir de les destituer et à la justice de les punir. Il ne faut plus abandonner notre souveraineté citoyenne tous les 5 ans, mais bien la conserver en permanence, sans quoi nous serons toujours impuissants et ils seront toujours corrompus.

                                                                                                                        En attendant, pour pouvoir modifier le système, je propose L’ABSTENTION. Sans une abstention massive, rien ne changera. Il faut que l’illégitimité de nos élus (et ici de notre élu suprême) se fasse ressentir. Il faut que l’on comprenne que nous n’avons plus confiance dans ce système mal organisé.

                                                                                                                        Par ailleurs, il faudra aussi récupérer tous les pouvoirs politiques transférés à des non-représentants non élus à Bruxelles et Francfort. Le pouvoir politique appartient au citoyen et à personne d’autre ! Le règne de l’affairisme et la République des actionnaires doivent cesser.


                                                                                                                        • pens4sy pensesy 24 avril 2012 12:45

                                                                                                                          Voter au second tour, j’y pense et j’oublie.

                                                                                                                          Glisser un bulletin Hollande c’est la même chose que de glisser un Chirac en 2002.

                                                                                                                          J’ai pas fait. Je ne ferai pas cette fois-ci.

                                                                                                                          Ensuite, les législatives.... Ben avec les nouveaux élus des français de l’étranger, le vote de la vraie gauche vaut zéro. Sarko a fait sa découpe pour rafler 11 nouveaux élus a coup sur.

                                                                                                                          Elle est pas belle la démocratie française ?



                                                                                                                            • JACKTURF JACKTURF 24 avril 2012 19:59

                                                                                                                              LA VÉRITÉ RÉVÉLÉE !

                                                                                                                              Une folle machine qui a pour nom Union européenne.

                                                                                                                              On nous promet encore plus d’Europe au moment même où celle-ci montre devant nos yeux combien elle échoue à faire le bonheur des peuples, parce qu’elle a choisi de faire le bonheur des banquiers et des capitalistes. Mais pour montrer qu’elle est profondément humaniste, conviviale et fraternelle elle vous promet d’ouvrir encore plus les frontières à la misère du monde car elle trouve que les peuples européens occidentaux sont encore trop riches pour se plaindre. Alors il leur faut faire des sacrifices et partager avec les peuples du monde qui ont moins. On vous demandera donc de travailler plus pour gagner moins, de partir à la retraite plus tard, de payer plus d’impôts, plus de TVA, de baisser vos salaires astronomiques à comparer à celui des roumains et des bulgares, qui vont pouvoir désormais venir chasser sur nos terres...

                                                                                                                              Quel travail ? Vous êtes allés voir dans quelles conditions les gros patrons vont employer cette main d’œuvre parlant à peine le français et qui ne pense qu’à survivre. L’Europe c’est la mise en concurrence des peuples vers le bas, pas vers le haut. On pourrait tenter d’augmenter le niveau de vie des roumains ou des bulgares par des moyens de coopérations, par des associations positives, par l’entraide vraiment fraternelle mais ce ne sera pas du tout le cas, ce qu’on vous demandera c’est d’accueillir dans votre quartier des encore plus miséreux que vous. Et en plus de les loger, de leur donner du travail, d’élever leurs enfants on leur donnera le droit de vote. D’abord aux élections locales et européennes puis bientôt aux nationales.

                                                                                                                              Le projet européen, c’est un grand brassage de civilisation. Bientôt vous aurez le choix d’être fonctionnaire dans un autre pays ! N’est-ce pas là un immense progrès de civilisation ? Peu importe vos envies, votre culture, votre choix de vie, on vous demandera d’exercer vos talents ailleurs ou alors de crever.



                                                                                                                              Ah, c’est sûr que ceux qui sont bien en France devront se bouger ! Il y aura des offres d’emplois à combler à Birmingham ou Vilnius si votre profil correspond… Alors vous n’avez pas le choix : les allocations sociales vont se tarir pour vous si…L’union européenne capitaliste est en plein délire et je ne sais pas si vous vous en rendez vraiment compte.

                                                                                                                              Et bien évidemment parce que la main d’œuvre miséreuse de l’est ne suffira pas, on ouvrira grand la porte au Maghreb et à l’Afrique. Venez en Europe c’est open bar ! Ces peuples ont trop profité de la vie et sont prêts maintenant à se sacrifier pour vous ! Bienvenue en France ! Mélenchon est prêt à tout pour vous et surtout contre ce peuple français raciste qui lui ne veut pas bouger et partir de chez lui parce qu’il se sent bien dans sa civilisation et dans sa culture.

                                                                                                                              C’est bête et con peut-être, mais c’est aussi humain, profondément humain. Nos racines c’est ce qui nous constitue en tant qu’être humain et nul n’aime à les oublier, à les renier. Et lorsque le peuple du sud viendra submerger le peuple du nord alors plus personne n’aura de racines. Nous mangerons tous des hamburgers, boirons du coca-cola et mangerons des chips devant la TV qui nous passera les mêmes programmes pour décérébrés qu’aujourd’hui. C’est cela le monde que nous voulons ? En tout cas c’est cela le monde qu’ils nous préparent.

                                                                                                                              Qui ils ? Mais eux tous ! Tous roulent pour un état européen au-dessus des nations souveraines. C’est leur grand projet. Et pourtant vous voyez comment les uns et les autres essayent de défendre le made in France, la souveraineté du peuple…foutaises ! Billevesées ! Menteries ! Trahison. Cette oligarchie mondialiste, et donc européiste, vous trahit et vous ment sans vergogne. Et vous vous resteriez là sans rien faire en attendant qu’on vous dépèce de vos derniers droits sociaux au nom de la solidarité mondiale ? Mais pendant ce temps notre pays s’enrichit toujours plus bon an mal an. Où va cette richesse ? Dans votre poche ? Dans votre pouvoir d’achat ? Allons donc, elle va dans les mêmes poches toujours plus pleines de tous ceux qui roulent pour ce système global de domination, d’esclavage et d’asservissement des peuples.

                                                                                                                              Il n’existe qu’une seule alternative pour mettre fin à la course sans fin de cette machine folle, cette alternative, c’est le vote national. Le vote pour une société que nous avons construite ensemble depuis des millénaires et que nous voulons léguer à nos descendants. Nous avons une culture, une histoire dont nous sommes fiers, nous n’avons pas envie de disparaître de l’histoire. Or c’est ce qu’ILS nous promettent. Non ! Nous le peuple français nous sommes capable de prendre en mains notre destin et de décider de ce qui est bon pour nous. Et ce qui est bon pour nous, c’est de reconnaître notre souveraineté en tant que peuple !

                                                                                                                              N’est-ce pas là la démocratie réelle ? N’est-ce pas là le socialisme humaniste ?

                                                                                                                              Alors face au vote mondialiste qu’on vous propose, n’hésitez pas à voter pour votre nation, pour votre peuple, pour votre pays. Votez Marine Le Pen sans hésiter et boutons hors du pouvoir les tenants de la droite-gauche pantomime du théâtre mondial depuis plus de trente ans maintenant.

                                                                                                                              Allez vous renseigner sur ce qui vous attend sur le site de l’union européenne : Europa


                                                                                                                              Ne vous inquiétez pas : avec l’élection de Hollande on retrouvera exactement les mêmes ! Le changement vous avez dit ? Quel changement ? Lol…

                                                                                                                              • lloreen 29 avril 2012 01:08

                                                                                                                                La leçon islandaise
                                                                                                                                http://www.wikistrike.com/article-sans-nouvelles-d-islande-pourquoi-103851641.html

                                                                                                                                La seule solution est le vote direct par referendum.Le reste c’est de l’enfumage.


                                                                                                                                • noux noux 29 avril 2012 11:32

                                                                                                                                  Exact.

                                                                                                                                  J’ajouterais que pour les présidentielles, il faudrait autant de tours que de candidats, -1 tour.

                                                                                                                                  ça se serait une vrai élection.


                                                                                                                                • lloreen 29 avril 2012 01:19

                                                                                                                                  PLAINTE CONTRE NICOLAS SARKOZY DEPOSEE DEVANT LE TRIBUNAL DE NICE PAR L’ASSOCIATION SOS-JUSTICE & DROITS DE L’ HOMME LE 9 FEVRIER 2012 POUR EMPECHER SA REELECTION FRAUDULEUSE ET INVALIDER L’ ELECTION DE 2012.

                                                                                                                                  Dossier de la plainte :
                                                                                                                                  http://www.dossiers-sos-justice.com/media/02/00/2391453975.pdf

                                                                                                                                  Pétition en ligne pour soutenir l’action en justice :

                                                                                                                                  http://www.mesopinions.com/Plainte-contre-Nicolas-SARK%C3%96ZY-de-NAGY-BOCSA-dit-Nicolas-SARKOZY---Opposition-a-sa-reelection-presidentielle-petition-petitions-a5f83f4556e1e17deeb28d468cd6f37c.html

                                                                                                                                  Vidéo

                                                                                                                                  http://www.dailymotion.com/video/xq6a74_plainte-nicolas-sarkozy-interview-du-31l03l2012-partie-1_news

                                                                                                                                  Diffusez au maximum autour de vous pour soutenir l’association et obtenir justice !


                                                                                                                                  • mortelune mortelune 29 avril 2012 07:25

                                                                                                                                    En 2002 j’ai voté Chirac pour éviter Lepen

                                                                                                                                    En 2012 je vote Hollande pour chasser Sarko les grandes oreilles
                                                                                                                                    Hollande ne fera pas de miracle mais il est un indicateur que les français sont dans la bonne direction. Il n’est pas un magicien c’est bien clair. La magie est en nous pas dans un leader car nous n« avons pas besoin de berger pour mener nos vies. La route est longue et la prise de conscience »Hollande" signale que nous sommes dans la bonne direction. Sarko a laissé le pays et les français dans un état qu’il avait à accomplir. Son objectif a été atteint sans aucune objection de la pat des français trop manipulés par la télé. 
                                                                                                                                    Il est incroyable de laisser passer la retraite à 63 ans alors que nous avons des millions de chômeurs. Faire travailler les ’anciens’ pendant que nos jeunes s’endorment est une honte pour la dignité.

                                                                                                                                    • Croa Croa 29 avril 2012 10:49

                                                                                                                                      Ne pas voter : D’accord s’il fait beau ce jour là.

                                                                                                                                      Sinon, un petit mot bien senti glissé dans l’enveloppe, c’est pas mal aussi ! smiley


                                                                                                                                      • Croa Croa 29 avril 2012 10:57

                                                                                                                                        à l’auteur :

                                                                                                                                        Il ne faut pas reprendre les expressions exagérées des médias !

                                                                                                                                        «  l’extrême droite refuse de voter Sarkozy, et que l’extrême gauche refuse de voter Hollande »

                                                                                                                                        Il n’y a pas d’extrêmes chez nous, seulement des radicaux ( sont extrêmes ceux qui prennent les armes : t’en connais ?)


                                                                                                                                        • noux noux 29 avril 2012 11:27

                                                                                                                                          Sur le fond je suis d’accord... faudrait pas voter...

                                                                                                                                          Mais dans cette situation, ne pas voter = sarko pour 5 ans.

                                                                                                                                          Vous croyez qu’ils en ont quelque chose à foutre de votre abstention ?

                                                                                                                                          alors le 6 mai, allez voter, foutez sarko dehors, et après descendez dans la rue.

                                                                                                                                          L’avenir d’un pays ne se choisit pas dans les urnes, mais dans la rue.

                                                                                                                                          Faire de l’abstention pour ensuite rester tranquillement chez soit en pantoufles, c’est comme militer pour la mal bouffe et se gaver de Mcdonald...


                                                                                                                                          • mortelune mortelune 29 avril 2012 12:58

                                                                                                                                            @noux

                                                                                                                                            Je ne pensais pas aller voter mais là c’est vrai que la coupe est pleine et je donnerais mon ame au diable pour ne plus voir Sarko polluer ma vie.

                                                                                                                                          • chantecler chantecler 29 avril 2012 13:03

                                                                                                                                            Caleb Irri :
                                                                                                                                            Inutile de vous égosiller , j’irai voter .
                                                                                                                                            Je vous laisse à vos fantasmes .


                                                                                                                                            • kane85 kane85 29 avril 2012 19:27

                                                                                                                                              S’abstenir c’est laisser les autres faire ce qu’ils veulent.

                                                                                                                                              Exemple très récent : l’abstention des députés et sénateurs ps lors du vote pour le MES... Les gagnants ont été ..................................
                                                                                                                                              ...
                                                                                                                                              ...
                                                                                                                                              ...
                                                                                                                                              ...
                                                                                                                                              ...
                                                                                                                                              ...
                                                                                                                                              Je vous le donne en mille ! : ceux qui étaient pour la mise en place du MES !! Super !! Merci les abstentionnistes !!

                                                                                                                                              Je ne veux plus de Sarkozy alors je ne vais pas m’abstenir en me disant que ça sera blanc bonnet et bonnet blanc et que ce serait pareil si je ne votais pas ! Je sais que , comme pour le vote du MES, les partisans de ce monsieur seront aux postes et iront tous voter !!

                                                                                                                                              ET JE NE VEUX VRAIMENT PLUS VOIR MONSIEUR SARKOZY !!

                                                                                                                                              Alors si Sarkozy passe merci qui ??


                                                                                                                                              • efarista efarista 29 avril 2012 21:29

                                                                                                                                                aux abstentionnistes !

                                                                                                                                                pas de problème. abstenez vous ! vous vous boufferez du Sarko boosté par ce blanc seing...et tous les beaux projets qu’il a mis en place bien plus rapidement que ceux du Moumou.

                                                                                                                                                Alors abstenez vous mais s’il vous plait ne venez plus prononcez un seul mot pour geindre de quoique ce soit aprés !
                                                                                                                                                Merci de bien vouloir aller jusqu’au bout de votre positionnement.
                                                                                                                                                Vous voulez la fermer.....soit......continuer après..... quand vous subirez !

                                                                                                                                                Et bien sur, gardez le même positionnement quand il s’agira d’aller secouer méchant dans les rues. Restez bien chez vous dans vos pantoufles !
                                                                                                                                                Et c’est les autres les moutons ! méhhhh oui !!!

                                                                                                                                                Priorité n°1 DESTITUTION ET MISE A LA PORTE VERTEMENT DU NABOT !


                                                                                                                                                • lloreen 29 avril 2012 22:19

                                                                                                                                                  Je me demande encore toujours ce qu’iront faire les français qui se presseront dans les bureaux de vote le 6 mai 2012...
                                                                                                                                                  Désigner un président en France ?
                                                                                                                                                  Il n’y en a plus depuis l’adoption du traité de Lisbonne.Nous sommes en dictature, le « vrai président » s’appelle van Rompuy et en plus, personne ne l’a élu....

                                                                                                                                                  La meilleure preuve en est que Sarkozy a dû prendre la place de Fillon, qui par voie de conséquence ,est retombé dans l’anonymat !

                                                                                                                                                  Les français désigneront alors le premier ministre de van Rompuy.Guère très exaltant.

                                                                                                                                                  Non, vraiment, ce n’est pas encore cette fois ci que j’irai voter !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès