• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Barnum Mélenchon / Léa Salamé et consorts ...
#83 des Tendances

Le Barnum Mélenchon / Léa Salamé et consorts ...

L’Emission Politique ; le grand rendez-vous du service public censé apporter au pékin moyen la bonne parole de nos médiacraties au travers d’un barnum autour d’un invité vedette, confronté à de grands éditorialistes immortels et à une brochette de témoins tout à fait pris au hasard et libres comme les précédents de tout rattachement idéologique.

Cette semaine ce fut le tour de Jean-Luc Mélenchon, le grand prêtre de la France Insoumise, celui à propos duquel chacun, lui inclus, s’accorde à dire que son automne ne fut pas forcément couronné du succès auquel on pouvait s’attendre. Celui qui, peu de jours auparavant, fut invité à l’Elysée par Jupiter en personne à palabrer et qui en sortit non pas conquis, mais tout à fait séduit par la conversation si intéressante du Monarque.

Opération redynamisation du leader sur fond de pièges archi connus donc, comme un remake du taureau déchainé dans l’arène. Car la FI, un peu comme le FN (un peu, beaucoup, franchement moins …) ce n’est pas tout à fait la tasse de thé des passeurs de plats que sont Léa Salamé, Nathalie Saint Cricq ou François Lenglet. Comme idiot utile Mélenchon se pose et bien, il sait faire le buzz le Jean-Luc, faire bonne figure ou tonner de bruit et de fureur, selon les intérêts du moment. Mais ce bon client ce n’est pas vraiment la ligne officielle, juste un bon faire-valoir avec qui composer est acquis en termes de show.

On lui opposa donc une authentique (…) petite entrepreneuse effarouchée par les prudhommes, une femme d’affaires ayant eu tellement peur de perdre son procès à propos d’un licenciement prétendument abusif qu’embaucher lui fut désespérément impossible jusqu’à la prononciation du jugement. A cette défenderesse de la Loi Travail et des Ordonnances l’ami Mélenchon, tel un Robespierre assis sur son pouvoir législatif opposa la même surdité que sa contradictrice, au cœur d’un numéro de duettistes où chacun manipula chacun et planqua ses cartes sous la table et feignit le dialogue. Il fallait un combat d’idée, un prétendu combat d’idées, la prétention fut belle et bien là, sans les idées … Ce qui, la caravane étant déjà passée, importait peu.

La dame, à chercher un peu, macroniste de la première heure, n’avait rien de la frêle petite patronne de TPE présentée comme une commerçante apolitique. Millionnaire dans les faits (tant mieux pour elle), la dame intelligemment castée par nos marionnettistes du service public joua à la perfection son personnage, et son contradicteur tout autant.

Vint la séquence choc, le pseudo piège de la carte Venezuela. On sortit donc du chapeau une seconde jeune femme (toujours une jeune femme, jolie si possible, bourgeoise jusqu’au bout de ses ongles vernis et sachant surtout jouer de la corde sensible) censée représenter le peuple vénézuélien. Et faisant pleurer Margot en parlant de sa vieille tante (les témoignages sortis du chapeau sont invérifiables, mais ça marche bien sur le téléspectateur du fait du processus d’identification) obligée à 70 ans passés de faire (sic) la queue pendant des heures pour un rouleau de papier toilettes.

Fille de Régis Debray et née à Paris, cette incarnation du petit peuple qui souffre fut dans les faits banquière à New York avant de se recycler dans l’essai à tendance politique. Anti Chavez et anti Maduro, parfaite courroie de transmission des éléments de langage de la CIA, elle versa dans le sentimentalisme à la Nikky – ONU (celle des petits syriens gazés). Bref, pour un politique chevronné de la dimension de Mélenchon, cette apprentie aurait dû être du pain béni !

En lieu d’un recadrage factuel et distancié face à cet indigent numéro de débutante, on eut droit à un volteface plein de morgue et de théâtralité digne du Muppet Show où, faisant preuve contre tout professionnalisme de muflerie, celui censé être dans le juste fit plus que s’emmêler les pieds dans le tapis de ses émotions. Rendant presque sympathique sa contradictrice, laquelle pataugeait dans le mensonge et la manipulation la plus aberrante. Le tout sous le regard pseudo choqué d’une Léa Salamé trop contente d’avoir ses images pour le buzz de la semaine.

Ressorti au début de l’hiver de sa torpeur et de sa pseudo nouvelle dépression, revoilà donc le Mélenchon tant décrié de la campagne 2012 et l’inverse de celle de 2017, un grossier personnage, tempétueux, méprisant, colérique et incapable d’argumenter posément. Ce qui compte tenu de l’intelligence politique et de l’intelligence tout court du bonhomme m’apparait comme un authentique numéro rodé.

Se poser en victime d’un système qu’il maitrise depuis plus de 35 ans : notre sénateur a l’art et la manière de feindre la victimisation, aidé il est vrai par une meute de chiens de garde qu’il connait par cœur et qui, tout en lui taillant des croupières, le mettent à la fois en scène, en valeur, en difficulté et en exergue pour la bonne cause, c’est à dire la leur comme la sienne.

Difficile devant pareil castelet de ne pas songer une seconde à un script commun où tout un chacun fait semblant de se battre sur un terrain déjà délimité. Témoins bidons, contrattaques grossières, coups de dents aux mollets, coups de pieds aux parties … et avec cela un non débat absolu ou personne n'échange, ne réfléchit, n'aide à réfléchir le spectateur passif d’un jeu du cirque aussi indigent que bas-de-plafond.

Une comédie des apparences entre gens qui se connaissent fort bien depuis la nuit des temps et se font la bise aussitôt le clap de fin sonné …


Moyenne des avis sur cet article :  3.34/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • ysengrin ysengrin 4 décembre 09:19

    bonjour, 


    société du spectacle, 


    ses clowns, et 

    son immense public

    • Le421 Le421 4 décembre 09:28

      Analyse difficilement compréhensible qui souffle le chaud et le froid d’une ligne à l’autre.

      Le parti pris a ce côté intéressant qu’il crée le débat.

      Sur votre article, je ne sais quoi dire...


      • Le421 Le421 4 décembre 09:33

        @Le421
        Ah si !! « grossier personnage »... smiley


      • wesson wesson 4 décembre 12:26

        @Le421
        Non non, au contraire, l’analyse se comprendrait parfaitement dès lors qu’elle viendrait d’un sympathisant du FN tout contrit de voir que son parti en déshérence ne représente plus une opposition politique. Dès lors il en revient à l’antienne traditionnelle de l’extrême droite : « tous pourris »




      • christophecroshouplon christophecroshouplon 4 décembre 13:13

        @wesson
        Pure projection personnelle. Vous l ignorez sans doute, un texte lu (surtout sur un ecran) fonctionne comme un miroir. Donnez un meme texte a 10 personnes et vous en tirerez 10 comprehensions differentes. Donc j en deduis que mon texte revele en vous une forme de toc (anti) FN.


      • Alren Alren 4 décembre 13:44

        @Le421

        Pour parodier Jean Yanne :
        « Tout le monde il est laid, tout le monde il est méchant ! »

        Dire du mal de Salamé pour mieux dire du mal de son ennemi JLM, dans une attaque ad hominem. Vieux truc pour faire croire à une pseudo-objectivité.

        Bien entendu aucune analyse et critique du programme de la FI, pourtant l’essentiel ...

        Minable.


      • samy Levrai samy Levrai 4 décembre 14:49

        @Alren
        « Bien entendu aucune analyse et critique du programme de la FI, pourtant l’essentiel ... »

        Il vaut mieux pour la FI que personne ne se penche trop dessus, c’est une coquille vide, rien n’est faisable sans sortir au préalable de l’UE et de l’euro... il s’agit d’une escroquerie adressée au plus faible d’entre les citoyens.

      • Le421 Le421 4 décembre 19:01

        @samy Levrai
        Et zac !!
        Ça loupe jamais.
        Un article sur Mélenchon et la horde UPR va balancer 300 coms du même calibre.
        Et toujours les mêmes phrases.
        Mélenchon (tout seul, bien sûr !!) ne peux pas appliquer « son » programme (les dizaines de milliers de cons qui y ont participé, on s’en tape !!) sans sortir de l’UE.
        Merci.
        On n’était pas au courant...

        Pfff Quelle fatigue !


      • samy Levrai samy Levrai 4 décembre 19:22

        @Le421
        Tu le sais, tu es au courant... mais tu as un plan A et un plan B qui est la continuité du plan A... tu ne sors pas de ce qui empêche la souveraineté du peuple, tu le fais durer le plus longtemps possible...



        Je suis desolé de t’empêcher de te vautrer dans la pipolitique et de mettre le doigt, là où cela te fait mal... 
        Tu es toujours sans reponse recevable ou intelligente alors que tu connais les questions qui te sont posées... tu crois que c’est normal ?
         Il n’y aurait pas d’énormes flous dans cette coquille vide qu’est le programme de la FI ? que ces zones obscures se situent sur les pouvoirs et les possibilités ? sur la souveraineté de la nation ? 


        Aurais tu des questions auxquelles je ne t’aurais pas répondu , un point de politique qui ne serait pas clair dans ce que je dirais ou que dirait mon cher UPR ? 
        A l’UPR rien n’est flou, tu crois qu’il y a anguille sous roche ?



         

      • libert_pensée 10 décembre 20:04

        @Le421
        Le texte est pourtant clair : il évoque un dispositif médiatique qui profite à la fois à la fois à Léa Salamé et à J.L Mélenchon. L’auteur est très convaincant lorsqu’il dit, à propos de l’échange sur le Venezuela, qu’il s’agit « d’un » pseudo piège«  et que le Mélenchon » grossier personnage, tempétueux, méprisant, colérique et incapable d’argumenter posément« est tout sauf crédible, »compte tenu de l’intelligence politique et de l’intelligence tout court du bonhomme ". En gros, qu’il se place consciemment en position de victime, et ce à des fins de visibilité politique.
        On notera qu’il a préféré situer Manuel Valls à l’extrême droite, ce qu’il sait faux, pour probablement éviter d’aborder au fond le cas de D.Obono, adepte de la lutte des races, en lieu et place de la luttes des classes, et qui est une adversaire quasi délirante de la laïcité. (Pour cette dernière affirmation, je peux donner les liens)


      • Choucas Choucas 4 décembre 09:30

         
        1ER OPPOSANT CLOWN INTRONISÉ PAR PUTE MERDIATIQUE
         
        NÉGRIER PRÉFÉRÉ DE SOROS
         
        CLIENT CHOUCHOUTÉ DE LA BANQUE ROTHSCHILD
         
        POURVOYEUR DE BONNICHES APOUR BOLLORÉ
         
        SINGE BLANC DES BARBUS
         
        MANDATÉ PAR LA COLONISATION MONDIALISTE,
         
        CHÉRI DE BOUTELDJA


        • Choucas Choucas 4 décembre 09:33

           
          Léa a dit une fois à Z dans un interview (sur le suicide par les booba) :
           
          « Tu es encore plus goy que les goys »

           
          ....


        • Dzan 4 décembre 14:24

          @Choucas
          Encore changé de pseudo
          Zorro, on t’as reconnu, tu peu enlever ton masque !


        • Croa Croa 4 décembre 09:39

          Le téléspectateur pouvait aussi s’éviter ça. Ces émissions télé sont des pièges où le jeu consiste à confirmer par les faits les pires médisances en cours dans la pensée médiatique autorisée.
          - Par contre les vedettes de la politique ne peuvent pas esquiver ce genre de rendez-vous. C’est donc un gros risque qu’a prit Monsieur Mélenchon qui savait d’avance qu’on ne lui laisserait pas placer grand chose de l’essentiel de son message, à savoir de présenter le projet de la France Insoumise. Dans ces conditions il ne s’en est pas trop mal tiré je trouve.


          • Fergus Fergus 4 décembre 10:00

            Bonjour, Croa

            « Dans ces conditions il ne s’en est pas trop mal tiré je trouve. »

            Pas trop d’accord car, comme le souligne l’auteur avec qui j’ai souvent des divergences, Mélenchon a repris sa dialectique agressive de 2012 au lieu de garder celle qui lui a si bien réussi au printemps 2017, alors que les journalistes n’étaient pourtant pas à son égard différents de ceux qui l’ont interrogé lors de l’émission.

            C’est à mes yeux une faute stratégique car ce type d’attitude ne peut qu’enfermer la FI dans un pré carré interdisant de nouveaux ralliements. Et cela d’autant plus que Hamon, dont le discours socioéconomique est très proche de celui de Mélenchon, peut séduire et fidéliser les anciens électeurs progressistes du PS qui hésitaient à rallier la FI. 


          • Ar zen Ar zen 4 décembre 10:01

            @Croa


            Programme de Mélenchon, rappelons le aux lecteurs, inapplicable dans le cadre des traités européens. 

            La désobéissance aux traités, prônée par Mélenchon pour appliquer son programme, sera balayée par le Conseil constitutionnel seul garant de la constitutionnalité des lois en France. Toute loi contraire aux traités européens est aujourd’hui anticonstitutionnelle en France. 

            Mélenchon ne pourra pas appliquer son programme dans le cadre de l’UE. Alors pourquoi parler de quelque chose que n’adviendra jamais . 

            Si Croa à une réponse, je veux bien la lire.

            "envisageons larticulation de ce droit communautaire avec le droit français qui est formé de 4 blocs. Il sagit, du niveau supérieur au niveau inférieur, du bloc constitutionnel, du bloc législatif, du bloc réglementaire et du bloc contractuel.

            En haut de la pyramide, le bloc constitutionnel comprend la Constitution (celle du 4 octobre 1958 fondant la Ve République), le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, la déclaration des droits de lhomme et du citoyen du 26 août 1789 ainsi que les lois organiques destinées à organiser certaines institutions de lEtat et à compléter la Constitution. De façon égale, les traités fondateurs et d’évolution de la Communauté et de lUnion Européennes sont intégrés dans ce bloc puisquon a révisé la Constitution pour la rendre conforme aux traités alors quen pratique ces traités sont supérieurs à la Constitution. "


            http://www.snphar.com/data/A_la_une/phar27/legislation27.pdf


          • petit gibus 4 décembre 11:06
            @Ar zen

            inapplicable désobéissance ........
            et bla bla bla et bla bla bla 

            Ar zen ou la machine à remonter le temps smiley
            Il est certain que c’est pas avec toi qu’on va faire bouger quelque chose smiley

          • samy Levrai samy Levrai 4 décembre 11:24

            @petit gibus
            Toi tu es moderne coco, tu te penches sur les effets et en ignore les causes, en fait en evite les causes...


            Aurais tu des arguments , politique bien sûr à opposer aux faits qu’Arzen t’expose ? 

            Tu aimes bouger toujours dans la même direction ? es tu doué d’un sens de l’observation à défaut d’avoir un sens analytique ? Que ce passe t il depuis les quarante dernières années ? quelle est la direction unique qui est prise ? 
            Qu’est ce que les socialistes ont fait partout en UE ? qu’est ce que Syrisa a fait ? qu’est ce que l’extreme droite fait partout en UE ? que font les conservateurs ? 
            Cela fait combien de dizaines d’année que tous te promettent une autre Europe ? qu’as tu vu ? il te faut combien de décennies de plus pour commencer à comprendre que tu te fais avoir ? 

          • Ar zen Ar zen 4 décembre 11:27

            @petit gibus

            Ce sont des arguments ça ? 

            Il vous suffit de « réfléchir », juste « réfléchir », au rôle du Conseil constitutionnel et à l’inscription dans la Constitution française de la suprématie des traités sur les lois françaises. 

            Vous placez des « sourires » mais moi cela ne me fait pas sourire du tout. 

            Et oui petit gibus toute loi contraire aux traités européens est anticonstitutionnelle, que vous le vouliez ou non. 

            Reste maintenant à savoir si un président élu et son gouvernement peuvent désobéir aux décisions du Conseils constitutionnel ? Qu’en pensez vous petit gibus ? 



          • petit gibus 4 décembre 11:54
            @samy Levrai

            Ben ça alors
            avec toi, je découvre l’analyse Analytique smiley
            Comme dirait l’autre avec la sémantique
            mon père serait un homme smiley
            « C’est ben vrai ça »
            que nous disait la pub de la mère Denis smiley



          • samy Levrai samy Levrai 4 décembre 12:00

            @petit gibus
            Tu vas chercher tout cela au comptoir du café du coin ou dans l’almanach Vermot ? 

            Toujours aucune réponse aux questions qui te sont posées ? 
            une analyse ? une observation ? Je ne sais pas moi, un truc politique par exemple...
            Tu ne pas être aussi vide que cela.

          • petit gibus 4 décembre 12:01
            @Ar zen

            « 
            un président élu et son gouvernement peuvent désobéir aux décisions du Conseils constitutionnel ? Qu’en pensez vous petit gibus ? »

            Ben si j’avais obéi à ma pauvre mère ( coucou j’tarderai pas à te rejoindre smiley )
            j’serais aujourd’hui curé de campagne ! ! !
            Imaginez alors la tête de mes paroissiens smiley



          • jaja jaja 4 décembre 12:03

            @Ar zen

            Il faut supprimer le Conseil constitutionnel qui est une institution antidémocratique... C’est au programme du Npa et de Philippe Poutou...
            http://www.europe1.fr/presidentielle-2012/poutou-prone-la-repartition-des-richesses-951499

            Les lois nationales et Traités internationaux figent dans le marbre une société capitaliste dont il est impossible de se défaire si ils sont respectés...

            Si les choses doivent changer un jour ça ne sera qu’en se débarrassant de la légalité bourgeoise... Et ça ne peut passer que par les urnes...

            Faute de quoi il n’y aura que des changements d’hommes (ou de femmes) à la tête d’États dont la politique sera toujours peu ou prou la même... Et ce sera toujours les mêmes qui subiront...

            On devrait commencer à le savoir depuis le temps qu’on passe de Présidents de droite à Présidents de gauche sans que rien, jamais, ne change !


          • jaja jaja 4 décembre 12:05

            @Grosse erreur de ma part : lire « Et ça ne peut pas passer que par les urnes... » smiley


          • samy Levrai samy Levrai 4 décembre 12:15

            @petit gibus
            C’est cool la loi du plus fort, non ? 

            Tout le monde désobéit comme des enfants, il n’y a donc pas de règles et seul les plus forts mettent en pratique leur propres « lois » ...

            Cache tes amours pour le fascisme, cela fait mauvais genre pour ceux qui se disent de « gauche »...

            Est ce que les adolescents attardés vont grandir un jour ou sont ils condamnés à toujours se faire avoir par les margoulins ? 

          • petit gibus 4 décembre 12:18
            @samy Levrai

            «  un truc politique par exemple... »

            Oh putaing ! ! !

            t’es bouché à l’émeri ou quoi ?
            Il faut et il suffit d’un rapport de force qui permet d’une façon démocratique 
            de vivre d’une autre manière qu’aujourd’hui 
            c’est ce qu’ essaye de réaliser les Insoumis
            en y associant si possible nos voisins les plus proches de nous
            qui pataugent dans la même bouse que nous 




          • leypanou 4 décembre 12:27

            @Fergus
            Pas trop d’accord car, comme le souligne l’auteur avec qui j’ai souvent des divergences, Mélenchon a repris sa dialectique agressive de 2012 : souvent des divergences avec l’auteur mais pas trop tout de même non ?

            C’est à mes yeux une faute stratégique car ce type d’attitude ne peut qu’enfermer la FI dans un pré carré interdisant de nouveaux ralliements : « taper » sur une tête à claque est une faute stratégique ?


          • Ar zen Ar zen 4 décembre 12:32

            @petit gibus

            Vous avez probablement un petit pois coincé quelque part petit gibus. 

            Savez vous que les décisions du Conseil constitutionnel ne sont pas susceptibles de recours ? Personne ne peut engager de rapport de force avec le Conseil constitutionnel, sauf ceux qui prennent des vessies pour des lanternes.

            Regardez petit gibus, c’est inscrit dans la Constitution. Mélenchon a « oublié » de vous en parler. C’est ballot n’est-ce pas. Alors qui croire petit gibus : la Constitution ou Jean Luc Mélenchon ? 

            Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l’article 61 ne peut être promulguée ni mise en application. 

            Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l’article 61-1 est abrogée à compter de la publication de la décision du Conseil constitutionnel ou d’une date ultérieure fixée par cette décision. Le Conseil constitutionnel détermine les conditions et limites dans lesquelles les effets que la disposition a produits sont susceptibles d’être remis en cause. 

            Les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucun recours. Elles s’imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles.


            Les lois organiques, avant leur promulgation, les propositions de loi mentionnées à l’article 11 avant qu’elles ne soient soumises au référendum, et les règlements des assemblées parlementaires, avant leur mise en application, doivent être soumis au Conseil constitutionnel, qui se prononce sur leur conformité à la Constitution. 

            Aux mêmes fins, les lois peuvent être déférées au Conseil constitutionnel, avant leur promulgation, par le Président de la République, le Premier ministre, le Président de l’Assemblée nationale, le Président du Sénat ou soixante députés ou soixante sénateurs. 

            Dans les cas prévus aux deux alinéas précédents, le Conseil constitutionnel doit statuer dans le délai d’un mois. Toutefois, à la demande du Gouvernement, s’il y a urgence, ce délai est ramené à huit jours. 

            Dans ces mêmes cas, la saisine du Conseil constitutionnel suspend le délai de promulgation.


          • samy Levrai samy Levrai 4 décembre 12:43

            @petit gibus
            Oui dans tes rêves tout arrive... C’est magique...

            Tu proposes de désobéir aux lois et de ne rien respecter soit disant pour obliger les autres à suivre les tiennes et les respecter... Il faut vraiment être foutrement vicieux quand même pour arriver a gober de telles foutaises...
            Et le rapport de force , comment va t il marcher ? il y aurait 27 Melenchon dans l’UE et 27 parlements « melenchon » ( unanimité...) ? 
            Pourquoi l’UE est elle telle qu’elle est ? Tu crois que c’est un hasard ? Qui dirige l’UE ? Quels pouvoirs restent ils aux Etats et aux marionnettes qui sont à leur tête ? 
            Pourquoi n’a t elle jamais été changé depuis le début ? pourquoi va t elle toujours vers la même direction ? 
            Tu devrais commencer à penser politique, tu ne fais que du pipole de café de commerce avec la FI.

            Reponds aux questions qui te sont posées , elles t’indiquent où le primordial se trouve.

          • Ar zen Ar zen 4 décembre 12:47

            @jaja


            « Il faut » supprimer le Conseil constitutionnel. D’accord Jaja, mais ce n’est pas une réponse puisque le Conseil constitutionnel sera là pour accueillir le prochain président de la République.

            Et si la Constitution est modifiée, après un certain temps, ratifiée par le peuple, alors elle sera incompatible avec les traités européens. 

            Ceux qui veulent rester dans l’UE en proposant un « rapport de force » sont des bouffons et des amuseurs publics. 

          • wesson wesson 4 décembre 12:55

            @Fergus
            Pas d’accord avec vous, j’ai même trouvé Mélenchon particulièrement mou envers Mme St Criq. 


            Le bidonnage de l’intervention de JLM à la convention insoumise (couper la phrase pour en modifier le sens et rajout d’applaudissements pour corroborer) n’est pas une « erreur » du journal de France 2 mais une faute. JLM aurait dû exiger des sanctions à ce propos, voire la démission du directeur de l’information ou du rédacteur en chef du journal. 

            De plus, les réactions et sondages à la suite de cette émission montrent au contraire que JLM s’en est plutôt bien tiré. A la précédente émission, 30% l’avait jugé crédible. Là c’était 43%.

            Le rêve d’une alliance large avec tout est n’importe qui est une chimère. En prenant le PS, le PCF, EELV, le NPA,, LO, la FI et tout ce que vous voulez qui se réclame un tout petit peu de la gauche, et vous arrivez péniblement à 34-35%. 

            Donc, en s’alliant avec tous ceux qui sont objectivement les responsables de la faiblesse de la gauche, on arriverait à peine à 1/3 des voix, au prix de renoncements propres à nous enfermer définitivement dans le cadre ultralibéral Européen. 

            C’est à une refondation complète de la gauche à laquelle il faut se livrer. Et comme toute fondation, elle ne saurait être solide si on la bâtit sur un sable aussi mouvant que ne l’est l’actuel PS, ses herzats « génération.s », où le vieux PCF. Ces parti doivent mourir, et surtout ne faisons rien pour prolonger l’agonie.



            J’ajoute que les élections partielles (corse, mais aussi Orthez - 64 et St Sulpice - 81) qui ont eue lieu ce weekend me donnent raison. Les enseignements en sont simples (dans une abstention massive au delà de 50%) : 

            * LREM s’effondre (avec des scores en % divisés par 2 ou 3 par rapport aux législatives)
            * La droite n’en profite pas
            * Le PS et le PCF sont anéantis

            A noter d’ailleurs que dans le cas de St Sulpice, le maintient de la candidature du candidat PS ayant pourtant subi un clair désaveux au 1er tour a permis l’élection au forceps du candidat soutenu par LREM (avec 45% des votes - en stagnation en nombre de votants par rapport au 1er tour), contre le candidat de la FI, qui gagne 50% de votants par rapport au 1er tour, à 37.4% 

          • Fergus Fergus 4 décembre 13:01

            Bonjour, leypanou

            « « taper » sur une tête à claque est une faute stratégique ? »

            Oui, c’est une faute car cette attitude agressive, si elle plait aux militants, conforte dans les faits le discours sur l’extrémisme (extrémiste = enragé) qui sert si bien les intérêts du pouvoir en place en bridant les capacités d’ouverture à un électorat plus large.

            Mélenchon semblait l’avoir compris puisqu’il avait modifié ses rapports aux contradicteurs durant la campagne de 2017, avec les résultats positifs que l’on connaît.

            Dès lors, pourquoi en revenir à une communication aussi agressive ? C’est d’autant plus dommage que Mélenchon - dont les qualités dialectiques sont avérées - a parfaitement les moyens de claquer le beignet de ses contempteurs avec une grande fermeté sans en revenir à des postures outragées sur-jouées.


          • wesson wesson 4 décembre 13:07

            @wesson
            je précise que les élections dont j’ai parlé (orthez et St Sulpice) étaient des municipales.


          • christophecroshouplon christophecroshouplon 4 décembre 13:18

            @Fergus

            Il est exact qu il nous arrive d avoir des divergences, ce qui est bien car quoi de plus ennuyeux d echanger avec son clone. Je vois en tout cas une convergence : une forme d honnetete intellectuelle qui permet l echange. Votre sensibilite FI ne fait point de vous un militant passif, Fergus, votre connentaire le prouve, vous faites partie de ceux qui, adherant a une ligne, sont en mnesure de deceler les failles du chef quand elles se donnent a voir. Melenchon (que je ne porte pas dans mon coeur et a qui je prete de noirs desseins) fut a mon sens brillantissime lors de sa campagne 2017. Depuis sa 4e place il me semble petit a petit reprendre ses habits d avant. Lors de ce debat c etait criant.


          • petit gibus 4 décembre 13:40
            @samy Levrai

            « Reponds aux questions qui te sont posées »

            rien de plus facile smiley


            « désobéir aux lois »

            contre notre volonté, elles nous ont été imposé ! ! !

            moi j’appelle ça être un vrai démocrate et non pas 
            un couche toi là que je te sodomise en agitant pour calmer la douleur 
             un mouchoir qui fait 0.9mm de surface 

            Pour les 27 c’est toi ou nous qui veulent systématiquement l’imposer , ?
            ben oui quelle bÔ, faux et incontournable argument 
            pour ne rien faire bouger et tout bloquer 

            Le réalisme c’est d’avoir aujourd’hui le courage de ne pas trembler
            comme vous le faites devant un ridicule petit morceau de papier 



          • samy Levrai samy Levrai 4 décembre 14:18

            @petit gibus
            Tu es hallucinant... ceux qui tremblent devant un « bout de papier » qu’ils n’ont pas le courage de dénoncer, c’est qui ?


            Nous ton bout de papier on le déchire, toi tu te proposes de le garder le plus longtemps possible en vigueur...
            C’est beau le lavage de cerveau, les collabos se prennent pour des resistants... « La liberté c’est l’esclavage », « l’ignorance c’est la force » ...


          • samy Levrai samy Levrai 4 décembre 14:45

            @petit gibus ( suite)

            C’est quoi la democratie ? c’est quoi être réaliste ? 
            est ce que tu comprends le sens des mots ? 
            Quand tu constates qu’un système ne t’a jamais rien apporté et a presque tout détruit, le réalisme est il de le faire perdurer ? 
            Est ce que de telles réflexions sont dues à un lavage de cerveau ou de la déficience mentale ? 

          • petit gibus 4 décembre 17:32
            @samy Levrai

            La démocratie c’est respecter le vote des gens qui s’exprime smiley
            actuellement presque 20%
             les déficients mentaux ,les fachistes, les ados attardés
            les vicieux, les goleurs de foutaises les collabos............

            travaillent activement à faire progresser ce pourcentage smiley

            Inutile de t’exciter comme une pipelette
            ton agressivité va finir par te ronger les sangs 









          • samy Levrai samy Levrai 4 décembre 17:47

            @petit gibus
            Ta définition de la democratie est à pleurer, tu ne comprends vraiment pas grand chose à la politique et aux concepts qu’elle implique...

            Comment veux tu / peux tu avoir des discussions politiques si tu ne comprends même pas le/s vocabulaire/ concepts de base ? 
            Je ne me ronge pas les sangs, je mets à jour tes lacunes incroyables ... je ne suis pas agressif, je pose des questions qui te laisse sans voix... alors comme le bidochon ( jeussay) qui parle sans savoir, cela vous te fâche, toi.

          • Croa Croa 4 décembre 18:38

            À Ar zen,
            C’est pour ça qu’il faut tout refaire. Le programme de la Ø c’est essentiellement la mise en place de la VIe République. La nouvelle constitution refondera la démocratie et assurera l’indépendance de la Nation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires