• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le « bla-bla » pour tou-te-s

Le « bla-bla » pour tou-te-s

Ces jours-ci, un débat est organisé par l’Assemblée Nationale sur ce qu’on nomme pudiquement « l’extension de la PMA à toutes les femmes » dans le cadre de la loi dite « bioéthique ». Grand ramdam. Le Président de la République annonce que les opinions de chacun seront écoutées en concertation avant le vote.

« Approchez, approchez : venez voir notre nouvelle performance : la PMA pour toutes : Un grand débat national ! de la démocratie ! des échanges houleux ! des méchants plus vrais que nature, des gentils plus gentils que les gentils ! Des reportages à la radio, à la télé et dans les journaux qui vous mettront la larme à l’œil ! Des témoignages poignants ! Ecoutez ce couple de femmes obligés d’aller en Espagne se faire inséminer par une pipette. Vous serez choqués à l’annonce du coût du billet d’avion que ces pauvres femmes doivent débourser. Vous pleurerez devant leur volonté de normalité et les épreuves que notre cynisme leur impose. Vous écouterez leur plainte lancinante, leur volonté de maternité et à la fin vous vous direz : mais qui sommes-nous pour leur imposer pareil chemin de croix ? Mais rassurez-vous : le Bien l’emportera ».

Et au milieu de tout ce tintamarre : quels sont les faits ?

Le Président de la République, alors candidat fait une « promesse de campagne » : l’extension de la PMA pour les tribadistes. Arrivé au pouvoir, il nomme un ministre avec le titre de « Secrétaire d'État chargé(e) de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations ». Ce ministre s’empresse de rappeler le désormais Président à sa promesse. Des débats sont alors organisés et une « loi sur la bioéthique » est programmée à l’Assemblée. Il ressort des débats une belle unanimité : il faut étendre la « PMA à toutes les femmes », ce serait là une sorte d’obligation morale qui conforte l’idée-fixe de notre visionnaire Chef bien-aimé. « Périsse la famille plutôt qu’un principe ». D’ailleurs on avait pris avis auprès du « CCNE » (organe rempli d’experts, tous plus experts les uns que les autres), lequel CCNE « entend toutes les tendances » et, surprise : va dans le sens voulu par le Président de la République !

Lors de ces débats à l’Assemblée Nationale, une seule voix discordante se fera entendre, cette voix s’appuie sur des arguments aussi scientifiques que ceux de la partie adverse (car aujourd’hui il faut avoir la science de son côté, sinon on n’est pas pris au sérieux) mais, damnation, elle ne les exploite pas pour « la bonne cause ». Son cas est réglé : l’opprobre et l’anathème sont jetés sur elle. Outre les noms d’oiseaux modernes dont on l’affublera, elle goûtera désormais les joies du désert médiatique. Elle a beau s’excuser : rien n’y fait. Elle est marquée du sceau de la bête immonde. Que ne l’a-t-on soumise à l’ordalie du feu devant son mépris patent de ne pas reconnaitre ce qui est bien ? Pire, malgré quelques atermoiements, elle n’a pas abjuré sa faute, et relapse elle s’est défendue en invoquant « le délit d’opinion » ; or seule la Sainte Inquisition Journalistique dicte ce qu’est un délit d’opinion : seuls les « décodeurs » savent que ce qui vrai et ce qui est faux, preuve à l’appui.

Mais le camp du bien n’arrête pas là et s’insurge par voie de presse interposée : rendez-vous compte, le Parti unique a mis presque un an à l’exclure alors que son cas était réglé dès sa première prise de parole : on ne va pas contre la pensée unique ; à moins d’être un représentant du mal absolu, de la bête immonde. Son compte est bon : c’est désormais une complotiste quasiment une négationniste et elle ne pourra plus s’exprimer sans que sa parole paraisse pour le moins suspecte.

Arrive donc, en cette fin d’été de l’an 2019, ce que les médias appellent « l’acte II de la présidence ». Le temps est à la contrition pour Sa Sainteté Janus-aux-deux-têtes-et-aux deux-alliances. Tout n’est désormais qu’écoute, partage, humilité au sommet de l’Etat. Le temps est aux grands débats. La loi sur la bioéthique et la « PMA pour toutes » ne font pas exception à la règle. Geste plébéien, d’une hauteur de vue jamais atteinte dans l’Histoire de France. Même si « tous les voyants sont au vert pour l’adoption de la loi » : le pèlerin a « entendu la colère » des bourgs lors de sa grande pérégrination. Même si, certes, il n’est pas « allé aussi vite et aussi loin qu’on l’escomptait ». Alors il demande qu’on s’attarde sur le bruissement des villes et des campagnes. Le Président a donc mandé et baillé son Parlement d’ouïr les arguments de chacun : écoutons le Diable afin que chacun soit bien sûr qu’il a bien choisi la voie de Dieu.

La presse, dans une belle unanimité (digne de l’Union Soviétique), relaie le geste et en profite pour nous faire savoir ce que nous devons penser : « l’extension de la PMA pour toutes » est une « avancée sociétale majeure ». Point. Pas besoin de mise en perspective, d’analyse de fond. Juste de l’émotion comme pour ces pauvres dames qui sont obligées d’aller se faire inséminer à l’étranger. C’est une avancée qu’on vous dit. Suit l’argument massue, le raisonnement CQFD : « comme on le fait ailleurs et qu’on ne sait pas dans quelles conditions c’est fait, autant le faire chez nous avec toute la sécurité qu’offre notre système de santé » et remboursons l’acte par la sécurité sociale : on n’est pas à ça près. « L’extension de la PMA, c’est sérieux, c’est une avancée sociétale majeure, une lutte contre toutes les formes de discrimination, une pierre de plus pour arriver à l’égalité femme-homme ». Bref c’est le bien on vous dit.

Les auditions vont leur train : rien de mieux qu’un débat pour donner l’apparence de la démocratie.

Nous avons donc droit à des visages graves, des plaintes retenues à l’énoncé des malheurs des lesbiennes sans enfants qui ne peuvent étancher « leur soif de maternité » ; on passe avec luxe de détail les pots de yaourts et les seringues usés pour les inséminations artificielles (avec « exposition à des risques sanitaires collatéraux » comme on dit dans le patois moderne), des pamoisons, des larmes grosses comme celles des crocodiles, des regards de commisération envers les tenants de la reconnaissance de ce qu’on nomme un « droit nouveau », des hochements de têtes entendus à leurs suppliques. On sent bien que ces gens-là souffrent et que c’est eux le camp du bien…

Les méchants quant à eux ont droits à des sous-entendus, des remises à l’ordre, des visages blêmes : on sent bien que ceux-là sont des vilains, pervers, pire des rétrogrades et des racistes, n’ayons pas peur des mots. Les visages se ferment à l’énoncé des arguments : oser dire qu’il existe une différence de sexe entre les hommes et les femmes, qu’un père n’est pas une mère, et, pire, soutenir que la nature les a faits différents… C’est à se taper la tête contre les murs ! C’est éluder la science, l’« apport des études de genre », c’est être « essentialiste ». Pour le rapporteur de la commission ça en est trop, il exulte. La colère l’emporte et le visage cramoisi, il rappelle qu’on ne mélange pas « père et géniteur » et d’asséner qu’il y a des « familles hétérosexuelles, homosexuelles, monoparentales et ce n’est pas la définition de la famille qui conduit à définir le niveau d’épanouissement et de bonheur ». Ça ne se discute pas. Les associations d’invertis (LGBTQ+) demandent, quant à elles, et avec le plus grand sérieux du monde « au CSA d'être vigilant sur les débats autour de la PMA », et il convient d’être vigilant : le mal est partout et se niche jusque dans nos intentions nous disent les scientifiques. Et si un scientifique le dit, alors…

Peu importe la filiation, l’histoire, l’humanité, la culture, l’intelligence, le bon sens. La loi sera votée et l’intendance suivra. On aura droit à « parent A et parent B » en lieu et place de « père et mère » sur les formulaires voilà tout (il paraît que « parent 1 et parent 2 » a été recalé car, je cite : « il introduit une hiérarchie entre les parents » !) Si d’aventure des malotrus n’étaient pas contents devant cette belle façade d’unanimité, alors on aura beau jeu de leur monter le majeur présidentiel.

« Ne discutez jamais, vous ne convaincrez personne. Les opinions sont comme des clous ; plus on tape dessus, plus on les enfonce. » (Alexandre Dumas fils). Le clou PMA est désormais enfoncé. Il a fini de défoncer la planche déjà bien vermoulue du bon sens. L’antique bêtise n’a été éradiquée de notre époque que dans le seul but que la connerie y prospère. Au vu des résultats, c’est réussi. On regrette Hommais et Monsieur Prudhomme qui avaient l’avantage de n’exister que dans l’esprit de leur auteur.

Mais rassurez-vous la suite des réjouissances, où chacun pourra naturellement donner son avis, est déjà sur les rails : production d’enfants à la demande et location du ventre des femmes aux plus offrants. Le tout « validé » par un grand débat national et une foule d’experts qui ne disent jamais « non. » Voilà de nouvelles belles avancées pour l’humanité. C’est pour notre bien, c’est le sens de l’histoire et il est démontré « scientifiquement » que c’est dans notre intérêt et si c’est un scientifique qui le dit, alors… 

L’histoire de l’humanité s’écrit désormais autour des deux seuls principes qui régentent notre monde moderne : l’individualisme et le commerce. Le tout enrobé d’une rhétorique pseudo-scientifique qui cache de plus en plus mal ses visées politiques.


Moyenne des avis sur cet article :  2.95/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Kapimo Kapimo 31 août 2019 13:18

    L’histoire de l’humanité s’écrit désormais autour des deux seuls principes qui régentent notre monde moderne : l’individualisme et le commerce.

    L’individualisme, c’est le relativisme absolu, c’est à dire la post-modernité : plus de règles générales ou principes généraux applicables à tous, plus d’églises intermédiaires de Dieu, plus de peuples ou Nations. Chacun à le droit de « s’épanouir » comme il l’entend, et le nouveau Dieu est l’être humain, grandi par le transhumanisme.

    Ca a le goût de la franc-maçonnerie, ça ressemble à la Franc-maçonnerie,

    et on se demande ce que ça peut bien être.


    • mmbbb 31 août 2019 13:23

      PMA pour tous cela veut dire que les femmes ne veulent plus de male .

      Il est vrai que plus la femme moderne se libere plus elle se rapproche de la condition bovine.

      Dans les campagnes, la semence bovine est selectionnee ( les taureaux sont repertories par lignée ) et cette methode d insemination est desormais eprouvee depuis fort longtemps 

      Cette avance societale est pratiquee aux USA , selection de la semence sur catalogue , pour les plus fortunes du sperme de nobel un must , la femme ecarte les cuisses un coup de paillettes et c est termine. Pas de bisous pas d étreinte pas de spasme . 

      Cette paillette doit etre decongele , parce comme le dit L GERRA , elle pourrait attraper un rhume du bas 

      Belle avancee MEUH MEUH 


      • Aimable 1er septembre 2019 19:11

        @mmbbb
        La PMA ne doit être accordée que pour raisons médicales et non pour le confort , je vous rejoins sur ce terrain .
        Avec la PMA pour toutes , la consanguinité n’est pas loin , qui, pourra empêcher une demi sœurs et un demi frère de procréer ?


      • troletbuse troletbuse 31 août 2019 14:34

        Deux mères : mère un et mère deux. Ca ne s’invente pas. Tous les tocards sont à LREM


        • JC_Lavau JC_Lavau 31 août 2019 14:41

          @troletbuse. Toute ressemblance avec le discours prononcé le 18 juin 1815 par le général Cambronne ne pourrait être que pure coïncidence.


        • JulietFox 31 août 2019 14:44

          Selon l’Insee, en 2013, sur les 13,7 millions d’enfants mineurs résidant en France métropolitaine, 2,6 millions, soit 19 %, vivent en famille monoparentale. Leur proportion augmente avec l’âge : 11 % des enfants de moins de 3 ans vivent avec un seul parent alors que c’est le cas de 24 % des 11 à 17 ans. Dans 84 % des cas, les enfants résident principalement avec leur mère



          • the clone the clone 31 août 2019 16:39

            Et un salaire correct pour tous et une retraite idem non ?

            Haaa non cela ne sera JAMAIS a l’ordre du jour ....


            • Le421... Résistant Le421 31 août 2019 16:41

              Pas de grand débat à l’Assemblée Nationale pour signer le décret « ratamina 2 » en loucedé au mois d’Août...

              https://www.actu-environnement.com/ae/news/mine-or-Guyane-permis-recherche-Ratamina-Sands-Ressource-33916.php4

              Bon.

              Il paraît que la Guyane est une île lointaine, alors...

              https://www.lepoint.fr/presidentielle/emmanuel-macron-et-l-ile-de-guyane-27-03-2017-2115006_3121.php


              • Le421... Résistant Le421 1er septembre 2019 09:20

                @covadonga*722
                Dis-donc, sac à dos, t’as pas d’autres personnes à emmerder en ce moment ?
                Je t’ai pas demandé l’heure...
                Pour le reste, je te dirais que en mal ou en bien, l’important, c’est qu’on parle de nous.
                Et en plus, quand on voit comment ça fait chier l’extrême droite, on jubile !!  smiley


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 2019 12:32

                @Minotaure666

                Et pourtant, les musulmans sont opposés au mariage homosexuel et le reste. Un tel manque de cohérence relève de la psychose.


              •  Adibou Adibou 31 août 2019 16:53

                Ah ça rame un peu pour combattre ce projet de loi concernant la PMA pour toutes les femmes.

                Vous devriez rappeler des intellectuels comme Frigide Barjot ou autres qui étaient très actifs contre le mariage pour tous.

                Bon courage pour lutter contre les représentants du peuple.


                • Le421... Résistant Le421 1er septembre 2019 09:24

                  @Adibou
                  Entre parenthèses, je pense que la fameuse Virginie Tellenne n’attends que l’intervention de « sponsors » fachos ou jésuites, peu importe, pour reprendre une action. Les brouzoufs, et ensuite, on discute.
                  C’est une constante chez les réacs !!


                • Gabriel Gabriel 31 août 2019 17:03

                  Ainsi va le monde, individualisme, pognon & marchandisation. Des droits pas de devoirs et la nature peut crever, la forêt brûler, quelle importance dés l’instant ou le « JE VEUX » est satisfait. Cette civilisation s’auto-détruit, elle ne verra pas la fin de ce siècle et c’est mieux ainsi... 


                  •  Adibou Adibou 31 août 2019 17:54

                    @Gabriel

                    Entièrement d’accord, aider toutes les femmes et non plus certaines (quel qu’en soit les raisons) à avoir un enfant signe l’auto destruction de notre civilisation ! smiley


                  • av88 av88 31 août 2019 18:09

                    Messieurs les défenseurs de la démocratie, un petit RIC sur le sujet PMA !


                    • Désintox Désintox 31 août 2019 18:47

                      En leur temps ils s’opposèrent au droit de vote des femmes, puis au droit de divorcer, puis à la contraception, puis à l’IVG, puis à l’accouchement sous péridurale, puis à la parité dans les instances élues, puis à l’égalité salariale.

                      Maintenant ils sont contre la PMA.

                      Quand on lit ces réactionnaires, on se dit qu’il est urgent d’instituer la parité homme-femme au parlement.


                      • Eric F Eric F 31 août 2019 19:35

                        @Désintox
                        La parité de candidatures aux élections législatives est déjà obligatoire, mais après ça ce ce sont les électeurs qui choisissent.
                        Par ailleurs, le parlement est très largement favorable à la généralisation de la PMA, laquelle ne constitue du reste pas une mesure « de parité », puisque l’équivalent est -pour l’instant- refusé aux hommes.

                        PS : avez-vous vu quelqu’un se prononcer contre le principe, « à travail égal salaire égal » ?


                      • Julien30 Julien30 31 août 2019 20:28

                        @Désintox

                        De l’art de tout mélanger sans le moindre argument, mais pas besoin d’argument puisque vous êtes du côté des « progressistes », tous ceux qui sont en désaccord avec le « camp du bien et du progrès » sont des salauds à écarter d’un revers de la main dédaigneux. Quand on vous lit on se dit qu’il est urgent de mettre en déroute les fascistes dans votre genre.

                        « Quand on lit ces réactionnaires, on se dit qu’il est urgent d’instituer la parité homme-femme au parlement. »
                        On ne voit pas bien ce que vient faire la parité ici (au passage un grand nombre de femmes sont contre ces délires de PMA et GPA), mais c’est vrai que lorsqu’on aura un nombre égal de femmes et d’hommes dans toutes les institutions, peu importe les compétences de celles et ceux écartés pour satisfaire vos lubies égalitaristes, nous serons entrés dans l’âge d’or, incontestablement.


                      • JC_Lavau JC_Lavau 1er septembre 2019 11:56

                        @Désintox. Bin, faut dire que la majorité des votants pour Sarközy étaient des votantes...
                        Malgré toute les promesses sexistes commises par la royale catastrophitude.


                      • Eric F Eric F 31 août 2019 19:25

                        Quelques questions posées par cette disposition :

                        -impact sur la psychologie de l’enfant (il existe certes des situations de « drames », mais dans le cas présent il s’agit d’un acte délibéré).

                        -le père sera désormais considéré comme facultatif pour la procréation, la mère étant évidemment nécessaire, cela constitue une discrimination de principe.

                        -l’inégalité par rapport aux couples d’hommes (ou hommes célibataires) voulant être père-géniteur se posera inéluctablement. La GPA se pratique dans certains pays et la filiation est reconnue automatiquement, donc prétendre que la PMA généralisée n’ouvre pas à la mise en place de la GPA en France est évidemment une contre-vérité.

                        -un acte médical vise à soigner un dysfonctionnement, par exemple la stérilité. Mais dans le cas de PMA sur choix d’absence de rapport avec un géniteur, il n’y a pas de situation pathologique, l’acte ne devrait donc pas être pris en charge par la branche maladie (du reste, le cout de démarches d’adoption à l’étranger ne l’est pas)

                        -les familles monoparentales disposent de droits et allocations spécifiques, la société compense la défaillance de l’un des parents. Mais s’il y a fécondation d’une célibataire à sa demande, nul n’ayant fait défaut, le droit aux aides devrait être récusé.

                        -le « donneur de sperme » pourra faire connaitre son identité sur demande, cela créera une famille tri-parentale : père géniteur, mère génitrice, mère compagne. Quid des question d’autorité, d’héritage, etc ? Par ailleurs il y aura situation inégalitaire pour l’enfant selon qu’il s’agisse d’un donneur qui accepte ou pas que son identité soit communiquée

                        PS : l’opinion publique est favorable à cette mesure, il est vrai qu’elle a été médiatiquement conditionnée pour ça, mais globalement ce qui va dans un sens libertaire est approuvé. Le gvt cherche à « faire moderne » dans le sens de la gauche sociétale, pour remonter sa cote.


                        • JC_Lavau JC_Lavau 31 août 2019 19:35

                          @Eric F. Voyons ! Si tu oses poser des questions, alors t’es rien qu’un réac !


                        • Eric F Eric F 31 août 2019 22:44

                          @JC_Lavau
                          c’est exactement pour cela que la plupart des parlementaires préfèrent opiner du bonnet même s’ils n’en pensent pas moins : peu importe désormais d’être régressif socialement, mais il est impératif d’être « progressiste » sociétalement.
                          Après la prochaine étape (GPA), il restera à déployer l’automatisation de la reproduction humaine (Matrix), la copulation entre personnes de sexe différent constituant un concept réactionnaire.


                        • INsoMnia INsoMnia 31 août 2019 20:01

                          @Désintox

                          Et dans cet imbroglio, est-il possible que l’enfant est son mot à dire ? Lorsque la société devient mortifère de part sa connerie elle sombrera dans le chaos.

                          De « grandes civilisations » se sont écroulées et éteintes, celle-ci finira de même !

                          A vouloir être « Tolérant » à tout on en devient très con.

                          Nous allons vivre des moments « palpitant » !!!!


                          • JC_Lavau JC_Lavau 31 août 2019 20:17

                            @INsoMnia. Être et avoir, hélas !


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 2019 08:16

                            S’il y a bien un domaine où l’on peut agir sur le climat, c’est dans le domaine de la procréation. Tous ces communautarismes (parait que les LGBTQ.... sont en rivalité avec les féministes). Passer de 1 milliard à 7-8 milliards d’habitants en une centaine d’année, c’est de la folie pure et simple. Si les écolos sont bien schizophrènes c’est dans leur adhésion à la PMA et GPA. Un peu de cohérence serait bien utile.


                            • JC_Lavau JC_Lavau 1er septembre 2019 11:49

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir. « Agir sur le climat » ? Surtout que tu disposes du bouton de réglage du climat, grâce à ta crédulité.et ta nullité en sciences.


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 2019 12:07

                              @JC_Lavau

                              J’ai une relation au GIEC. Le nul, c’est vous.


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 2019 12:53

                              @JC_Lavau

                              La réponse au problème climatique ne pourra être qu’humaine. Les connaissances scientifiques ne peuvent quasi rien...excepté enrichir les entreprises qui se font du pognon sur la peur.


                            • Eric F Eric F 1er septembre 2019 22:46

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                              « La réponse au problème climatique ne pourra être qu’humaine. Les connaissances scientifiques ne peuvent quasi rien. »
                              Les réponses sont avant tout technologiques, voiture à hydrogène, panneaux solaires, isolation des bâtiments, techniques alternatives aux pesticides, semences appropriées, recyclage, etc..


                            • JC_Lavau JC_Lavau 1er septembre 2019 23:08

                              @Eric F. Tiens ? Tu as la même crédulité ? Et ton avatar de sage, alors ?


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 2019 08:18

                              La politique victimaire a toujours été une catastrophe. Ne pas avoir d’enfants quand le contexte n’est pas bon ne constituera jamais un génocide. Que penser des « Lebensborn » instaurés par Hitler ?


                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 2019 08:32

                                La civilisation n’a jamais été si mal, mais ces avancées sont positives. Plus psychotique que cela, tu meurs. Qu’ils se débrouillent,...Ce n’est pas notre fautes. Merci à ceux qui s’opposent. Et ceux qui pensent que « sens commun » c’est la droite réac, on n’omet de parler de la « Décroissance » initié par Annah Arendt est de gauche. Rien de moins.


                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 2019 08:46

                                  Le sociétal est un poison qui a mis l’extrême droite au pouvoir. Effet de vases communicants. Plus on tente de nier les différences, selon un principe de balancier, plus on reviendra sur la race.


                                  • lilas 1er septembre 2019 17:56

                                    Félicitations pour votre article « le bla-bla » pour toutes c’est vraiment très bien écrit et je trouve cela très pertinent Nous sommes dans un société d’argent et tout cela pour soi disant aider les gens, pour leur bien en fait, c’est complètement fou cette attitude de PMA entre 2 femmes ou 2 hommes, c’est du délire et en plus rembourser par la sécurité sociale, tout le monde va devenir fou, si ceux que nous devrions respecter, écouter, font n’importe quoi...Comment le respect pourrait il être là ? Il y a sans doute eu des abus pour des couples hétérosexuels, c ’est pas un argument pour dire nous allons faire mieux dans l’aberration, un enfant nait d’un homme (père) et d’une femme (mère). Hors de question de changer l’état civil parent A, B, C... ou 1,2,3.... J ’ai l’impression qu’ils ont rien à faire que de s’embrouiller le cerveau, il est urgent de rester basique et pratique. C’est quoi toutes ces complications, il ya des enfants malheureux, dans les hôpitaux, dans les orphelinats, qui subissent la guerre, et ils perdent leur temps avec toutes ces complications qui n’ont aucun sens. Je vous conseille les livres de Sylviane Agacinski Corps en miettes et l’homme désincarné, c’est très clair.


                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 2019 18:40

                                      @lilas

                                      Merci, AGACINSKI:A lire absolument.


                                    • Sébastien A. 2 septembre 2019 13:12

                                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                      C’est gentil de répondre à ma place, mais souffrez que je le fasse moi-même. C’est tellement rare un commentateur qui vous adresse des compliments que ça impose qu’on remercie directement pour ses encouragements sans intervention d’un tiers anonyme.
                                      Sébastien A.


                                    • Vikto 2 septembre 2019 00:09

                                      Il y a une vingtaine d’années, étudiant, j’étais frappé par le nombre disproportionné de femmes dans les amphys. Je me disais déjà à cette époque qu’elles étaient en train de prendre le pouvoir. Et c’est bien ce qui se passe actuellement. Elles prétendent demander l’égalité alors même qu’elle visent la domination. Bientôt, elles n’auront plus à s’embarrasser des hommes pour procréer, une pipette suffira...seule notre semence sera importante, le reste sera accessoire...


                                      • confiture 2 septembre 2019 11:19

                                        @Vikto
                                        Ne vous inquiétez pas, le monde actuel est dominé ( je dirais même écrasé ) par les couillus donc la testostérone , un monde dirigé par les femmes ne me fait pas peur à priori.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sébastien A.


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité