• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le cannabis de Trudeau

Le cannabis de Trudeau

Le cannabis de Trudeau. Ou une histoire de fumettes : où l'on verra que la légalisation de la drogue au Canada est due à une lecture quasi infantile des mythes bibliques. Or, il s'agira également de comprendre, en profondeur, ce que signifie la consommation de drogues et d'alcool. Si l'on peut fumer et boire, et qu'on y est chrétiennement autorisé, ce n'est pas pour « fumer et boire », mais pour comprendre ce que porte, de façon sous-jacente, le geste de fumer et de boire rendu licite pour l'humanité toute entière.

Soit la problématique de la drogue relancée, récemment, par sa légalisation au Canada : pourquoi avons-nous tellement de mal, aujourd'hui, avec la drogue, au-delà de ses effets médicalement négatifs ? Car on sait que la drogue, parfois, n'a aucun effet particulier sur la santé. C'est le cas du cannabis. Et nous fixons la liberté au-dessus de toutes les valeurs. Pourquoi alors une telle réticence ?

Je pense qu'on pose mal le problème. En vérité, le problème de la drogue ne concerne pas les effets prétendument négatifs de celle-ci, mais ses effets positifs, « récréatifs ». Non pas seulement parce que la drogue serait l'apanage d'une minorité hédoniste et que, de là, l'interdiction de la drogue serait simplement une mesure salutaire pour préserver une égalité de façade quant aux mœurs, mais parce qu'avant tout la drogue stimule l'imagination...

Or, stimuler l'imagination a toujours été un problème fondamental pour les sociétés, jusqu'aux sociétés primitives au sein desquelles l'usage de la drogue était réservé à la caste minuscule des chamans. 

Par conséquent, l'interdiction de la drogue ne résulte pas de ses effets lénifiants, à savoir (pour une société archaïque) à cause du prétendu éloignement de Dieu qu'elle cause, mais bien d'abord (et surtout) parce que la drogue rapproche de Dieu.

Reprenons.

La drogue stimule l'imagination. Autrement dit : la drogue suscite des images dans l'âme humaine. Et les figures mythologiques sont originairement des images de la psyché – sans qu'une telle assertion puisse affaiblir au préalable l'autonomie des images de l'in-/conscient. C'est ce en quoi la drogue est éminemment problématique : en consommant de la drogue, l'individu joue avec les images, c'est-à-dire est susceptible de concevoir un nouvel agencement des images de la psyché. Il en résulte, quelquefois, la hiérarchisation de nouvelles valeurs due au fait de la nouvelle conception imaginaire. Mais ce qui touche la hiérarchisation des valeurs touche également l'ordre du Cosmos, en premier lieu l'agencement des strates sociétales... 

Partant, autoriser la drogue, c'est autoriser le monde entier à accéder aux pouvoirs du chamans, donc de remettre sans cesse continuellement en cause les valeurs traditionnelles. 

En conséquence, autoriser la drogue, c'est un geste spirituel, en sus de sa valeur égalitariste sociétale. Mais il est bien évident que c'est se méprendre sur l'origine d'une telle égalisation : quand le Christ lève les interdits alimentaires et autorise la consommation d'alcool, c'est non pas tant par souci d'équité sociale en termes purement politiques (comme on le croit d'ordinaire) mais aussi pour inoculer le Divin partout et faire de l'insignifiant le Signifiant par excellence. Autrement dit : si l'alcool et la drogue ne sont plus réservés à une caste, c'est dire que les moments sacrés distingués d'avec les moments profanes ne concernent pas une élite, ni des rites particuliers, mais le monde entier et tous les instants de l'existence humaine. Comprenez le tour de force !

Je pense d'ailleurs que la multiplication des pains (Matthieu 14:21, etc.) est à interpréter dans ce sens : où la restriction des théophanies prend fin pour étendre quasi sans limite le sacré, outrepassant – dans une certaine mesure – les sacrements afin que la vie quotidienne de l'homme typique, d'ordinaire profane, passe de la trivialité d'une vie de misère à la puissance d'une vie divine, précisément divine en raison du caractère profane de son existence (sans que les deux états soient mutuellement exclusifs).

Et l'amour (c'est-à-dire l'énergie entre le croyant et Dieu, ou l'image de Dieu « dans l'âme ») serait par conséquent impossible sans cette « libéralisation ». Autrement, nous sommes dans le domaine de la volonté de puissance.

L'amour serait la multiplication des pains, à savoir l'ouverture de la vie à la divinité, l'inoculation de Dieu en tous les instants. Ce qui, à la rigueur, était autrefois possible partiellement par la drogue et les rituels sacerdotaux.

Autoriser la consommation de drogue aurait comme effet symbolique1 de permettre l'amour. Comprenez : l'amour, comme ouverture vers Dieu – dynamisme ou élan. Autoriser la drogue signifierait être dans l'ouvertures'ouvrir à l'expérience de Dieu, expériencer le surnaturel... Et comme l'expérience religieuse induit la hiérarchisation des valeurs, l'humain tiendrait par conséquent la voie grâce à laquelle il pourrait ordonner sans volonté de puissance.

Autoriser la drogue (par-delà, on l'a compris, toute question en rapport à la législation étatique) devient le porteur d'un message symbolique selon lequel la vie est un dynamisme de théophanies qui, de nos jours, ne peuvent plus être limitées à une certaine caste de chamans. De là, l'autorisation de la drogue légalement parlant serait (peut-être) la résultante d'une lecture infantile des mythes bibliques. Mais comme ils se méprennent ! Autoriser la drogue au niveau de l'Etat en remplacement de la compréhension profonde de l'autorisation de la drogue – laquelle est bien évidemment une image – provient de cette malheureuse confusion du politique et du religieux, où des énergumènes, en glissant sous le tapis le pragmatisme, produisent des lois coercitives de sorte à fabriquer un pays de Cocagne. Or on sait que la politique est incapable de faire advenir le royaume de Dieu. De plus, suivre une telle lecture infantile des mythes religieux ouvre la voie aux athées : ceux-ci lisent aussi de manière infantile les mythes bibliques, en pointant la mire sur la référentialité. Mais, imaginez un Etat légalisant la drogue. Lors même que la légalisation passerait, les individus jouissant de la consommation des drogues (ou d'alcool, ce qui revient au même) omettraient de fil en aiguille le message christique. Si bien qu'à force de consommer de la drogue (ce qui n'a aucune valeur en particulier) ils sacrifieraient le sens psychologique de la multiplication des pains. Partant, ils seraient malheureux – à cause de la légalisation de la drogue !

Le sens mythique de la consommation de drogue s'épuise à partir du moment où, bêtement, on le réduit à un enjeu politique. Or, la politique doit être faite avec conscience ! Et cette conscience exige qu'on sache à tout moment que la portée politique d'un message religieux n'est pas forcément sa portée première mais sa portée seconde, voire troisième. C'est-à-dire que nous sommes sujets à une vaste mécompréhension et que Trudeau abuse des thèmes bibliques à des fins électoralistes...

Que voulez-vous, ma bonne dame ?

________

1 Il est bien évident que je me moque de la légalisation des drogues. Souvent, d'ailleurs, je n'aime pas ceux qui supportent de telles mesures. Il faut radicalement distinguer le symbolique, donc le religieux, d'avec le politique – autoriser symboliquement la consommation d'alcools/de drogues ne signifie en aucun que chaque pays doit se plier à cette mesure au niveau législatif...


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • aimable 6 novembre 11:33

    les Canadiens se sentent a l’étroit dans leur pays alors pour les déstresser en bons écolo qu’ils sont , ils légalisent un déstressant naturel , logique , et puis c’est dans l’air du temps une thérapie douce qui peut diminuer l’agressivité des individus , c’est même très bon pour les politiques et le système capitaliste .


    • Paul Leleu 7 novembre 00:46

      @aimable

      moi je suis pour la légalisation de toutes les drogues... ça ne concerne qu’un petit pourcentage de la population de façon structurelle...

      ils sont heureux comme cela, et de toutes façons on perd rien car ils ne savent pas faire grand chose en général...

      la plupart du temps, on voit pas la différence quand ils sont chargés ou non...


    • Cyrus cOPIA Cardinal 7 novembre 01:04

      @Paul Leleu

      Peut être avez oublié votre première cigarette , le tabac aussi est violent ...
      la première fois ... peut être la première année si on ne fuma pas trop vite .
      Et puis vient l’ usage régulier , le premier paquet acheté l’ effet diminue et on fume de plus en plus ... avec un café ... et puis on rajoute l’ alccool ou autre chose .

      Mais le corps s’ immunise , on devient tolérant au poison ...
      L’ interdiction remplit les poche des terroriste c’ est tout .

      Ce n’ est pas pour dieu que les usa et le canada légalise 
      mais au contraire pour couper des circuit financier malsain.

      Avec cette argent on pourra faire plus de prévention chez les môme au lieu de les tenter avec « l’ interdit » ...

      il leur restera les femme a découvrir , y a rarement accoutumance smiley


    • Paul Leleu 7 novembre 01:36

      @cOPIA Cardinal

      certes... moi, comme je vous l’ai dit je suis pour la légalisation de toutes les drogues...

      personnellement, j’ai trouvé d’autres plaisirs et ambitions dans ma vie... mais je ne prétends pas imposer aux autres ma voie vers le bonheur... et si les gens sont heureux en prenant des produits, je ne vais pas les empêcher...


    • Cyrus cOPIA Cardinal 7 novembre 01:45

      @Paul Leleu
      personnellement, j’ai trouvé d’autres plaisirs et ambitions dans ma vie... mais je ne prétends pas imposer aux autres ma voie vers le bonheur..

      Vous avez , raison vivre et laisser vivre ... 
      JE suis pour Egalement , ça semble fonctionner partout ailleurs que chez nous .
      Toute les drogue pour quoi pas , mais avec une méthode et une qualité correcte .
      Avec des règles également , pas au boulot , pas devant des enfants , pas dans la rue , pas dans un transport en commun ou on gêne les usager ....etc . 

      Par contre si c’ est importer de la coke a l’ essence , laisser le fric enrichir les cartel ou les terroriste la c’ est un non immédiat.

      voir comentaire du dessous


    • Ouallonsnous ? 7 novembre 19:08

      @cOPIA Cardinal

      "Avec des règles également , pas au boulot , pas devant des enfants , pas dans la rue , pas dans un transport en commun ou on gêne les usager ....etc"

      Comme la pratique de la laïcité donc ! Il faut vite appliquer ça aux religions !!!


    • babadjinew babadjinew 6 novembre 11:52

      J’aime bien les portes qu’ouvrent votre analyse. Pas certain qu’elles plaisent aux grenouilles de bénitiers.......

      Cependant comme c’est déjà des politiques (par l’intermédaire déjà des loby du pétrole) qui ont interdit la fumette nous en sommes pour le Canada a un simple retour à la normalité.

      Votre approche fait néanmoins tout a fait sens pour le sous continent indien. La bas, lorsque le Shilum de Shiva fut interdit pour être remplacé par Bacchus voir Jack Daniel cela a et génére encore de graves problêmes sociaux !

      Ps : Pour promouvoir la fibre synthétique (pétrole) il fallait au préalable tuer l’industrie du chanvre. Industrie qui était d’ailleurs florissante en france....


      • zygzornifle zygzornifle 6 novembre 12:46

        En Italie les plants sont en vente libre avec les tomates et autres plantes ....


        • Aéroclette Aéroclette 6 novembre 12:53

          De toute façon le C.A de la cocaïne est en train de dépasser celui du cannabis, une « eau de feu » bien plus rentable pour le colon >  smiley <


          • Paul Leleu 7 novembre 00:36

            @Aéroclette

            et puis la cocaïne c’est plus rigolo


          • Cyrus cOPIA Cardinal 7 novembre 01:35

            @Paul Leleu

            et puis la cocaïne c’est plus rigolo

            Pas vraiment , Les indien consomme la feuille de coca de 5g qui contient 1 ou deux % de cocaine .Ce qui est chez eu relativement anodin et plutôt utiliser pour se doper en montagne ..Le gars aura des probleme a 80 peut etre s’ il vit jusque la .

            Les trafiquant , creuse de grande fosse baché , il malaxe 100 kg de feuille dans de l’ essence a camion , l’ un des pire solvant possible .il pompe au fur et a mesure le vieux carburand pour le replacer par du neuf .

            Il obtinnenne ainsi 1KG de cocaine pleine de produit chimique mal ou meme pas laver .Ce kg sera ensuite couper au talc , au sucre , mais aussi avec de vieux stock de medicament (benzo , etc...) obtenant parfois 5kg de poudre a gogo tres mauvaise pour la santé.

            Cette poudre a gogo peut active , est transformé en crack 7 a 8 kg .
            Et la franchement ca ne fait plus rigoler .


          • popov 6 novembre 13:12

            Qu’il est beau le nouveau drapeau du Canada !


            • Clocel Clocel 6 novembre 15:07

              Va falloir plus que le chichon pour oublier la violence de la lutte des classes...

              Cela dit, la beuh a besoin d’une caisse de résonance pour être efficace, je doute que dans une tronche de zombi, elle trouve les bons récepteurs...

              What’s in your head ?

              M’enfin, business as usual, ça mettra un peu de caillasse dans la casino en faillite...


              • Paul Leleu 7 novembre 00:42

                @Clocel

                pourquoi vous faire du soucis ? ... ces gens qui fument sont contents de leur petite vie... ils sont persuadés d’être extra-lucides et super émancipés... bon, ben parfait... moi je suis pour la légalisation de toutes les drogues.

                de toutes façons, à la base c’est pas des lumières... donc, jointés ou non, on voit pas trop la différence chez la plupart d’entre eux...

                donnez leur ce qu’ils veulent, et basta... de toutes façons vous ne ferez jamais d’un fumeur de shit un révolutionnaire... vous ne perdez rien... vraiment rien du tout...


              • L' ordi Jumping momie 7 novembre 00:50

                @Paul Leleu

                Les danois les ont laisser faire https://fr.wikipedia.org/wiki/Christiania_(Danemark)
                Ils en sont venu a viré les drogué invivables ... 


              • Cyrus cOPIA Cardinal 7 novembre 01:56

                @Paul Leleu
                de toutes façons vous ne ferez jamais d’un fumeur de shit un révolutionnaire... vous ne perdez rien... vraiment rien du tout...

                Pas avec du shit non , le vieux de la montagne utilisait un melange d’ opium , de resine de canabis , de jusquiame , de datura , et d’ autre plante oublié , pour donner un avant gout du paradis islamique a ses soldat kamikase les hashasin qui devinre plus tard les assasin .

                Il existe des drogue dans les amphetamine comme le captagon , ou les sel de bain 
                Qui trans forme totalement celui qui en consomme en bete meurtriere .
                Les nazi aussi ont utiliser ce type de drogue .

                Tout le danger étant d’ avoir ces merde dans les autre drogue sans meme que les gamin ne s’ en rende compte ...


              • Cyrus cOPIA Cardinal 7 novembre 02:13

                @cOPIA Cardinal

                Voir même dans des clope ou du café de contrebande .
                Ca expliquerais une parti des attenta comis par des desequilibre qui du jour au lendemain devienne des betes folle d’ islam ... ou demain de christianisme ... de judaisme ou de bouddhisme .


              • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 6 novembre 19:08

                ...Si l’on peut fumer ...hips...et boire, et qu’on hippps... est chrétiennement autorisé, ce n’est pas pour hips... « fumer et boire », mais pour comprendre ce que porte, de façon sous-jacente, le ,,,hips...geste de fumer et de boire...hips... rendu licite pour l’humanité toute entière.


                • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 6 novembre 19:21

                  @Cateaufoncel3

                   P.S. Hips... Hippps... Hips ... Hourraps...


                • Sergio Sergio 6 novembre 19:14

                  Je travaille depuis 15 ans dans un CSAPA (centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie), on y voit des personnes (des femmes enceintes) dépendantes à l’héroïne, la cocaïne, le cannabis, aux jeux et j’en passe. Méthadone, Subutex ... c’est quotidien. On prend le problème au départ de la personne, on l’aide à essayer de mieux le vivre, et depuis le temps, je peux dire que je ne sais rien, souvent on se trompe à essayer de comprendre. A vous lire, j’ai toujours rien compris, bien essayé quand même !


                  • Cyrus cOPIA Cardinal 7 novembre 00:24

                    @Sergio

                    Blue grass and folk , vive gazon bleu 


                  • Sergio Sergio 7 novembre 09:17

                    @cOPIA Cardinal

                    J’ajouterai que pour certaines personnes, cela se passe très bien, c’est une question d’usage, de personne .... Cool la musique


                  • Le Comtois 7 novembre 10:57

                    Autant je suis pour l’usage du cannabis thérapeutique, alternative pour certains maux aux merdes chimiques, autant je suis opposé à la fumette, qui ne fait qu’abrutir ceux qui en usent et abusent. Par contre il est certain que nos élites ont intérêt a avoir un maximum d’abrutis dans le peuple... D’où sans doute certaines législations...


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 novembre 19:43

                      A tous ceux qui encensent le chichon, ma réponse juste : ,


                      Déjà que dans le classement pisa,pour la France, c’est en arrière toute : ,..autres résultats :Google.. ben, la descente et la dégringolade vont certainement hélas s’accentuées,.. mais du moment que certains zozo disent que le fumette c’est que du bon , … et les pays asiatiques eux avancent à grands pas ,... et nos premiers de la classe nous bassinent en déclarant que nous allons bientôt sortir de l’ornière, tu parles Charles !!!


                      @+ P@py


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès