• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le cas Ségolène Royal

Le cas Ségolène Royal

 Avant de commencer je tiens à préciser certaines choses afin que cet article ne puisse pas être jugé comme partisan mais bien comme une analyse de faits réels. Je le terminerai par une conclusion qui, je l’espère, m’apportera vos commentaires sur son contenu de manière la plus honnête et la moins sectaire possible. Je ne suis encarté dans aucun parti politique, philosophique ou religieux. J’essaie d’analyser les faits de manière la plus objective possible, sans parti pris, animosité ou copinage et avec, bien entendu j’en suis conscient, tous les risques d’erreurs que cela comporte.

      Je vais donc vous parler ici d’un cas qui m’intrigue, celui de Ségolène Royal. Voilà une personne qui depuis sa candidature à l’élection présidentielle de 2007 ne cesse de subir attaques, insultes, trahisons et moqueries de la part des partis de gauche comme de droite. Venant de droite, cela pourrait sembler normal, elle est un adversaire politique et nous savons tous qu’en la matière, ni les uns, ni les autres font dans la dentelle. Venant de gauche, entre autres les socialistes, cela parait beaucoup plus étrange.

           En effet (comme dirait un certain centriste qui n’a pas vu apparaître la vierge à Lourde), première étape, pendant les primaires pour la désignation du candidat socialiste à l’élection présidentielle de 2007, elle c’est fait traîner dans la boue par des Fabius, DSK (Grande conscience morale que nous avons, récemment, tous pu apprécier…) et autres socialos aigris ne supportant pas que leurs favoris soient écartés par le vote démocratique d’adhérents de leur propre camp. Les socialistes ont perdu cet élection 2007 à cause de cet jalousie et haine farouche dont ils ont fait preuve (Je parle des dirigeants bien entendu). Ils ont réussi par de petites phrases vénéneuses à faire croire à une majorité qu’elle était incompétente, folle et que sais je encore… Tous cela avec l’appui d’un relais très efficace à droite. Bilan, les cinq années catastrophiques du Sarkozysme sont à mettre en grande partie au solde des dirigeants socialistes. A noter quand même, à l’annonce des résultats, la phrase de N.Sarkozy saluant le courage de cette femme pour qui, je cite, cela n’a pas été facile (Tu m’étonnes…).

  Deuxième étape, novembre 2008, le congrès le Reims est marqué par une fragmentation en trois motions de l'ancienne majorité (motion de Martine Aubry, Bertrand Delanoë et Ségolène Royal) qui s'opposent surtout sur la méthode et la personnalité pour conduire le Parti. Le congrès ne s'achève véritablement qu'avec un vote des militants sur le premier secrétaire. L'écart de voix au second tour est si restreint que son dépouillement est tendu. Finalement, le conseil national du PS valide le 25 novembre 2008 l'élection de Martine Aubry avec 102 voix d'avance sur sa concurrente Ségolène Royal, soit 50,04 % des suffrages exprimés. Au PS, les membres du parti racontent sereinement le déroulement des fraudes devant les caméras. La question qui se pose comment la courte victoire (102 voix d’avance) de Martine Aubry sur Ségolène Royal au congrès de Reims, en novembre 2008, aurait "été fabriquée de toutes pièces !...".

           Troisième étape, Juin 2012, trahison interne d’un (dissident…) à l’élection législative. Un dissident qui n’a pas semblé si isolé de l’appareil que cela, un dissident que n’a pas renié le PS pour autant, encore une fois, étrange !...

       Conclusion, pourquoi tant de haine et de coups tordus venant de presque toute la classe politique ? Je pense avoir une petite explication qui me semble légèrement plus plausible que tout le flot d’insultes verbales sur sa pseudo incompétence et sur le positionnement machiste de certain. Si vous relisez, ou plutôt lisez devrais je dire pour l’immense majorité, le programme 2007 de Mme Royal, vous découvrirez certains points qui méritent réflexion :

69- Instaurer le non cumul des mandats pour les parlementaires.

70- Introduire une part de proportionnelle pour l’élection des députés et modifier le mode de

scrutin pour l’élection des sénateurs.

73- Introduire la démocratie participative dans toutes les collectivités publiques (jurys

citoyens, budgets participatifs, etc.). Des citoyens ayant recueilli un million de signatures

pourront demander au Parlement l’examen d’une proposition de loi.

74- Refuser toute remise en cause de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de

l’Etat, et intégrer à la Constitution une charte de la laïcité.

76- Organiser systématiquement la concertation et la négociation préalablement à toute

réforme en matière sociale, en fondant la représentativité des organisations sur l’élection et

en généralisant le principe de l’accord majoritaire pour la validation des accords collectifs.

       Vous pouvez constatez dans ces propositions qu’elle parle de démocratie participative, directe avec contrôle des élus afin que ceux-ci rendre des compte à leurs électeurs par le biais de jurys citoyens et, c’est là que le bas blesse !!! Car pour l’oligarchie dirigeante, il est absolument hors de question de rendre des comptes, d’écouter l’avis du peuple si ce n’est que pour lui jouer du pipeau une fois tout les cinq ans. Alors voilà, je pense que le réel problème est là et que c’est pour cela, que cette fois ci encore, il était hors de question qu’elle soit élue député car, en tant que présidente de l’assemblée, elle voulait réformé ce troupeau de nantis donneur de leçons qu’eux même s’abstiennent de suivre.

       Je ne crois pas que cette femme est un avenir au PS et le fait qu’elle y reste, croyant le réformer de l’intérieur me donne à croire, qu’elle se fourvoie. Je ne sais pas non plus si elle est sympathique ou antipathique et là n’est pas le propos. Elle a certainement fait des erreurs et n’est certainement pas irréprochable mais encore une fois ses propositions étaient intéressantes pour le peuple mais fort ennuyeuses pour les élus de tous bords et je crois que c’est pour cela qu’ils l’ont médiatiquement tuée. 

       Depuis ces idées commencent à faire leurs chemins dans les esprits car les citoyens en ont assez des fausses promesses, des mensonges et de la corruption (Lobbying). Ils veulent être associés à chaque grande réforme afin que celles-ci ne soient plus faites dans leurs dos.

  Il est facile de détruire une réputation, de piétiner une personne à terre, de truquer ses actions et déformer ses paroles. Les gains retirés de telles actions sont salement éphémères et se payent toujours un jour car on ne peut faire une vertu de la trahison, qui est toujours une lâcheté, même quand elle sert la cause la plus légitime.


Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • Lamouet 19 juin 2012 09:44

    Analyse intéressante. Retenons ces propositions. L’avenir nous dira comment elles seront traitées dans les prochains mois...


    • T.REX T.REX 19 juin 2012 20:01

      Je partage l’analyse de l’auteur sauf sur un point :

      on peut difficilement dire « un dissident que n’a pas renié le PS »
      car il en a été exclu tout de même ! Mais je vous l’accorde « sans fracas » !

      Je pense que Falorni est un petit arriviste qui n’arrive pas aux fines chevilles de Ségolène, il n’y a qu’à regarder leur carrière respective pour s’en convaincre ! C’est un médiocre.


    • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 24 juin 2012 17:42

      Oui très bon article car en tant que soutien actif et engagé auprès de Ségolène Royal pendant la période 2006-2009 grosso modo, je confirme que ces mesures confortaient mon engagement.
      En tant que défenseur de la souveraineté populaire je suis socialiste et j’ai donc été sensible à la démocratie participative chère à Ségolène Royal, je voyais là une source de progrès démocratique indéniable. C’est pour cela que je l’ai soutenu contre tous les autres. Mais après avoir vu comment le parti socialiste s’est comporté avec elle j’ai compris qu’elle n’y arriverait pas.

      Depuis que je me suis éloigné je la regarde de loin et j’ai la nette impression qu’elle a abandonné tous ses engagements passés pour se conformer dans le moule du PS, abandonnant ainsi ce qui faisait son originalité. De plus on ne peut pas dire qu’elle mette concrètement en place une démocratie participative dans sa région mis à part deux ou trois jurys citoyens organisés au début.
      Et puis enfin je me suis rendu compte que son tropisme européiste n’était pas compatible avec une démocratie directe qui ne peut s’exercer que dans un cadre national.

      Elle se fait donc battre, se fait humilier mais elle reste quand même dans ce parti car elle veut une part du gâteau, c’est compréhensible, peut-être, mais aura manqué de panache et de clarté. A un moment donné elle pouvait véritablement réformé la gauche en cassant le PS ! Elle n’a pas osé et nous avons aujourd’hui Hollande comme un symbole d’un PS sans idées et surtout sans conviction sociale.

      Le citoyen engagé


    • ARMINIUS ARMINIUS 19 juin 2012 10:08

      Bon article qui pose de bonnes questions à savoir qui à peur de Ségolène Royal et pourquoi. Beaucoup lui ont reproché en leurs temps de ne pas avoir de programme...alors qu’elle en avait un qui effectivement devait déranger beaucoup de politiques de touts bords et prendre à contre-poil beaucoup d’égos machistes...Imaginons la grande lessive que ça aurait pu produire avec d’autres détergents (ou déterre-affaires) comme Eva Joly et Mélenchon, la fourmilière ne s’en serais pas remise...


      • appoline appoline 19 juin 2012 16:00

        Peur de Ségolène, je ne crois pas ; elle est une emmerdeuse de première et personne ne veut l’avoir dans les pattes, à commencer sans doute par son ex compagnon.


        L’auteur nous parle du mandat de Sarkosy, qui effectivement aurait pu faire mieux mais qu’en aurait il été si Royal avec ses états d’âme avait été au pouvoir, là nous aurions été dans une sacrée mouise.

        Ici à La Rochelle, nous ne voulions pas hériter d’une femme plus arriviste que compétente. Dîtes vous bien qu’il est toujours facile d’entreprendre avec le pognon des contribuables, c’est à la portée de tout le monde ou presque, pas besoin d’avoir fait l’ENA pour cela. 
        Quand on prend gamelle sur gamelle, il faut en tirer des conclusions, mais les socialistes aiment bien s’accrocher, regardez l’empoisonneur de Fabius, cette petite biche est encore arrivé au gouvernement et on voudrait qu’on nous prenne au sérieux, ben voyons

      • elly 20 juin 2012 03:13

        @appoline,
         ton raisonnement, si on peut appeler cela raisonnent, est petit, très petit ! Avec Cette diatribe nationaliste vous avez une place toute désignée au Front National.
         « Vous à la Rochelle » : vous êtes qui à La Rochelle ? 75% de voix de Droite et d’extrême droite, 25% de voix de Gauche, c’est cela « Vous à La Rochelle » ?... mais vous à La Rochelle, vous avez comme Présidente de Région, Mme Ségolène Royal, élue depuis 2004, ré-élue à 61% en 2010, avec un bilan sur lequel il y a de quoi disserter intelligemment au lieu d’aligner des sottises et des chapelets d’invectives. L’article suggère un débat basé sur les faits(facts, en anglais) qu’il a exposés. Dans votre réponse, pouvez-vous nous énoncer des faits s’il vous plaît,en lieu et place des injures ?


      • ricoxy ricoxy 20 juin 2012 05:21

        J’ai personnellement eu indirectement affaire avec S.R. comme délégué du personnel d’une grosse entreprise, faisant de gros bénéfices et pour cela même voulant licencier la plupart de ses salariés pour s’implanter ailleurs.

        J’ai écrit, au nom des salariés, à de nombreux élus, socialistes ou autres, – et donc à S.R., pour les mettre au courant de la situation des salariés et de l’attitude cynique des dirigeants de l’entreprise.

        La réaction ne s’est pas fait attendre ; quelques semaines plus tard, S.R. faisait attribuer, par l’intermédiaire du Conseil régional de Poitou-Charentes, quelques dizaines de milliers d’euros à cette entreprise pour qu’elle puisse s’installer à Nantes.

        Sine commentario


      • Christian Labrune Christian Labrune 19 juin 2012 10:16

        à l’auteur,
        Les démagogues populistes, généralement très narcissiques, avec des dents qui labourent trop profondément le sol devant leurs pieds, finissent assez souvent par se tordre les chevilles dans le sillon qu’ils creusent. C’est de cette manière-là qu’il leur arrive quelquefois de se casser la geule, surtout quand ils n’ont rien d’autre à proposer qu’un misérable ego de carton-pâte, lequel conviendrait mieux aux carrières du show business. Une réorientation professionnelle reste donc parfois envisageable.


        • Gabriel Gabriel 19 juin 2012 10:31

          Monsieur Labrune,

          Concernant les ego en politique, ils en sont tous fortement doté mais là n’est pas le propos. Vous attaquez une personne alors que l’article essaye de vous donner une explication sur l’éventuelle succession d’agressivité et de trahison subit par cette même personne. Vous avez le droit de la détester mais là encore, cela ne fait pas avancer le débat…


        • Christian Labrune Christian Labrune 19 juin 2012 13:01

          Concernant les ego en politique, ils en sont tous fortement doté mais là n’est pas le propos. Vous attaquez une personne alors que l’article essaye de vous donner une explication sur l’éventuelle succession d’agressivité et de trahison subit par cette même personne. Vous avez le droit de la détester mais là encore, cela ne fait pas avancer le débat…

          @Gabriel,
          Je ne prétendais pas du tout faire avancer le débat, je voulais simplement marquer, par un propos certes un peu féroce -on a bien le droit de s’amuser un peu, non ?-, qu’il n’y avait pas lieu de s’attendrir - pas plus, du reste, que de se réjouir d’une façon outrancière - de ce qui arrive à ce personnage. Elle est venue sur le devant de la scène, elle n’y sera plus. Tant mieux.

          Ségolène Royal a été Déléguée à l’Enseignement scolaire du 4 juin 97 au 27 mars 2000. Rattachée, donc, au ministère de Claude Allègre - un bien grand homme ! -. Elle y a mené une politique absolument inintelligente. Une vraie politique de gribouille. Il est vrai qu’à cette époque, l’objectif était de détruire le système d’instruction de la République et le processus était encore en cours. Elle a fait ce qu’on lui demandait de faire. Ca me suffit.


        • appoline appoline 19 juin 2012 16:06

          Il faut regarder la réalité en face, pourquoi personne ne veut de madame Royal, tout simplement à cause de son incompétence, inutile de chercher une autre explication. Elle a récolté ce qu’elle a semé, à force de flageller les autres, ceux ci le lui ont rendu.


        • Hubert Arnandeau Hubert Arnandeau 19 juin 2012 18:26

          Réorientation professionnelle ? Belle idée
          Peut-être dans l’immobilier.
          http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/segolene-la-fille-de-la-rochelle-109938


        • Christian Labrune Christian Labrune 19 juin 2012 19:58

          Suis-je en train de rêver ? A lire les interventions qui sont au-dessus, je crois me rappeler que Ségolène Royal, lorsqu’elle était candidate à la présidence, avait proposé que les femmes employées dans la police, le soir, soient raccompagnées chez elles par un collègue pour éviter tout risque d’agression. Il va sans dire que personne ne souhaite évidemment que les policières vivent dangereusement, mais il me semble qu’il serait difficile d’aller plus loin d’ans l’ordre de la fantaisie démagogique.
          Tout de même, cela est si énorme, tellement surréaliste ! Est-ce que je ne serais pas en train de délirer un peu ? Si c’était le cas, merci de me prévenir, j’irais aux urgences.


        • elly 20 juin 2012 03:27

          @Monsieur Labrune,
          Vous êtes hors sujet ! Allez réserver vos insultes sur le forum de Minute : le débat n’invite pas à cela.


        • Christian Labrune Christian Labrune 20 juin 2012 09:01

          @elly
          Bien triste réaction, mais quand même assez révélatrice de l’ambition du PS depuis la promotion du FN organisée par Mitterrand dès 84 : faire en sorte qu’il n’y ait plus que le PS et l’extrême droite. Face au FN, le PS peut en effet donner l’impression qu’il est encore un peu « à gauche ». Et tous ceux qui ne bénissent pas le parti d’un ancien maréchaliste miraculeusement converti au socialisme à Epinay ne peuvent être, bien évidemment, que des fascistes. Le couple PS-FN est désormais très bien pacsé, dans l’intérêt commun des deux partenaires.
          Il existe cependant en France des gens qui se réclament des anciennes valeurs sociales de la gauche, dont je suis, qui exècrent l’extrême droite et détestent aussi bien la tartufferie d’un PS converti dès le milieu des années 80 aux lois de la jungle du libéralisme que les dérives fascisantes de l’altermondialisme gauchiste.
          Vous vivez apparemment dans le monde ultra-simplifié de la propagande où l’on consomme du slogan comme on bouffe des cacahuètes. La réalité, vous devriez quand même vous en douter, est un peu plus complexe.
          Le principal reproche qu’on peut faire au triste personnage qui vient de regagner les coulisses, c’est de n’avoir pas peu contribué au fonctionnement du dispositif d’abrutissement idéologique inventé par son pitoyable parti.


        • totor totor 19 juin 2012 10:52

          Voilà une personne qui depuis sa candidature à l’élection présidentielle de 2007 ne cesse de subir attaques, insultes, trahisons et moqueries de la part des partis de gauche comme de droite

          N’est ce pas elle qui a déclaré que son ex n’avait jamais rien fait en 30 ans ?
          Est ce démocratique de se faire imposer aux électeurs locaux par l’appareil parisien d’un parti ?

          Elle a labouré le terrain avec ses dents (merci C Labrune) et récolte ce qu’elle a semé


          • Gabriel Gabriel 19 juin 2012 11:09

            @Totor

            Il ne sert à rien de cracher votre haine ici, encore une fois, l’idolâtrie ou la détestation de cette personne n’est pas le thème de l’article. Vous n’aimez pas cette personne dont acte, c’est votre droit et alors ? On a bougrement avancé ! Concernant le parachutage, c’est plutôt une prise de risque ou une trahison déguisée car elle était élue dans sa circonscription d’origine depuis des années et n’aurait eu aucun risque à y rester pour s’y faire réélire.


          • totor totor 19 juin 2012 12:39

            Ce n’est pas de la haine, juste du réalisme... des faits !
            Si on suit votre raisonnement on pourrait penser que vous êtes un fana de Ségo !!!


          • appoline appoline 19 juin 2012 16:09

            @ Gabriel,


            Si vous ne souffrez les commentaires qui ne sont pas en faveur de madame Royal, il était donc inutile de faire cet article. A La Rochelle, nous ne pouvions prendre le risque qu’elle s’installe ici, elle ne connaît pas la ville, ses qualités et ses faiblesses et avant tout, elle visait pas moins que le perchoir, vous parlez d’un héritage pour la ville

          • bernard29 bernard29 19 juin 2012 16:21

            à appoline,
            je crois maintenant que l’on connaît les rochelais. Et ça n’a pas l’air fameux... Ils sont nombreux les « recroquevillés » comme les retraités de l’île de Ré sur leur petit arpent de terre. Une ville qui se dit « rebelle », c’est étonnant et un peu EGOcentrique. 


          • Gabriel Gabriel 19 juin 2012 16:32

            @appoline,

            Ici on débat et chacun exprime son point de vue. J’admets tous les commentaires ayant un rapport direct avec l’énoncé de l’article. Ce qui me gène un peu c’est les attaques directes sur la personne. Ici la question posée concerne l’attitude des politiques et médias  vis-à-vis de Madame Royal. Le reste, comme l’animosité en vers tel ou tel personne ne m’intéresse pas.


          • elly 20 juin 2012 03:49

            iLe réalisme ou les faits ?
            Elle a labouré le terrain avec ses dents : c’est plutôt un compliment pour une ou un responsable politique non ?
            Deuxio, elle a été imposée, de Paris/ Dans l’article, le fait est le suivant : le député sortant lui a demandé d’aller occuper sa place, d’autant plus que toute circonscription laissée par un homme devait être occupée par une femme ; la circo1701 était donc réservée à une femme : si Falorni, ne voulait pas de Ségolène Royal, aucun droit ne le lui permettant d’ailleurs, il aurait dû présenter une femme, sa suppléante actuelle face à elle. Pourquoi il s’est servi lui-même ?
             « Sans le choix des militants » : quels militants ? sur 18 adjoints municipaux, 16 soutenaient sa candidature !
            Quant aux militants, c’est Falorni qui détient les fichiers de puis 2004, la Fédé lui ayant surement été octroyée, par Hollande, alors 1er secrétaire ; il avait tout verrouillé ;Seul lui savait qui était ou non adhérent, rajoutant ou biffant les noms selon ses intérêts personnels !
            en 2008, nombre de militants n’ont pas pu voter, leurs noms ayant été rayés des listes et retrouvés quelques jours après les votes, idem en 2010 pour la désignation des candidats aux Régionales. Falorni était plus un un chezf maffieux qu’un Premier Fédéral : en 8 ans, il s’est octroyé trois investitures, donc 3 mandats, et maintenant la Députation !
            Quel est donc le bilan de « de souche » ? quel projet a-t-il présenté pour l’AN, si ce n’est 1)je soutiens François Hollande depuis le début de sa carrière.. hein ? il a quel âge ?Hollande est en politique depuis sa sortie de l’ENA ; 2) je suis né ici, nous ne voulons pas d’étrangère à La Rochelle !
             Des politiques sérieux, des électeurs dignes de ce nom, avec une cervelle qui fonctionne normalement, votent en fonction du bilan, des projets, de l’action mené sur le terrain , sur le plan national et international des personnes parmi lesquelles ils doivent choisir.
             J’ai l’impression que les « petits » de La Rochelle récitent les slogans xénophobes et enfantins de leur candidat : « elle a demandé à Hollande ce qu’il a fait en 30ans » : êtes-vous Hollande ? par ailleurs, elle a fait plus activement et plus efficacement qu’Olivier Falorni et vous qui votez avec le FN et l’UMP.
             Un dernier rappel, Mme Royal est la Présidente de votre Région, donc, vous l’avez forcément plus dans les pattes que si elle était allée à l’Asqsemblée Nationale.
            Olivier falorni a adhéré au PS pour se servir, et non pour servir ! c’est le seul cas où la Direction n’a pas pu régler le conflit, parce qu’il s’est vendu à la Droite, aux socialistes qui voulaient se disputer le perchoir, pour ne pas dire Glavany, et pour continuer à bénéficier des faveurs de Trierweiler, une femme mariée,mère de 3 enfants dont il abritait les amours clandestines avec Hollande ! Il a tout le visage d’un traître doublé d’un intrigant.


          • CHALOT CHALOT 19 juin 2012 11:03

            Je ne déteste pas Ségolène, je considère que son attitude est méprisante et indigne vis à bis de son concurrent socialiste qui a gagné la circonscription


            • sisyphe sisyphe 19 juin 2012 15:57

              Ce qui est indigne et méprisable, c’est d’enfreindre les règles de son propre parti, et maintenir sa candidature au second tour quand on est arrivé second, derrière une socialiste.

              Ce qui est indigne et méprisable, c’est de se faire élire contre une candidate socialiste arrivée en tête, avec les voix de la droite et de l’extrême-droite.

              L’attitude de Royal, tout au long de cette élection, n’a été ni indigne, ni méprisable, à aucun moment, malgré les coups tordus reçus de part de d’autre.
              Elle n’a fait qu’évoquer une « trahison » ; ce qui, en l’occurrence, est parfaitement adapté au comportement de Monsieur Falorni qui, rappelons le, n’était pas le député sortant, et a imposé sa candidature, sans être avalisé par les militants de son parti.

              Hommage à la dignité de Ségolène Royal, jusque dans la défaite.


            • appoline appoline 19 juin 2012 16:14

              Monsieur Falorni a été sollicité par les rochelais et c’est suffisant.


              Quand on entend à la radio que Maxime Bono a débranché volontairement le micro lors de l’intervention de Monsieur Falorni, ça ne vole pas haut. Quand à Ségolène aller dire à la TV qu’on ne la respectait pas en tant que mère de famille, mais qu’est ce ça foutre là-dedans ; depuis des années elle a perdu toute crédibilité avec ses attitudes ridicules et vous êtes étonné ?

              Allons allons, du sérieux, nous ne sommes pas à la maternelle.

            • bernard29 bernard29 19 juin 2012 16:22

              pourtant vous parlez comme un enfant dans la cour de maternelle....


            • Hubert Arnandeau Hubert Arnandeau 19 juin 2012 17:51

              mépris assez similaire vis à vis des élus du PS, pourtant compétents, dans la région de Melle, Lezay Saint Maixent.
              Ils ont tous, peu ou prou, souffert de ce mépris.
              D’accord avec Chalot.


            • leypanou 19 juin 2012 11:08

              @Gabriel :

              Pour un observateur, votre question est bizarre. En effet, vous dites : « Venant de gauche, entre autres les socialistes, cela parait beaucoup plus étrange ». Pourquoi étrange ? En politique, tous les coups ou presque sont permis, donc désinformation ou mensonge sont le lot commun.

              D’autre part, vous citez quelques unes des propositions à S Royal qui ont certainement déplu aux politiciens installés. Mais parlant de démocratie participative justement, savez-vous qu’il n’y a pas eu de « primaire » locale pour l’investiture du PS aux législatives dans cette circonscription ? En fait, démocratie participative venant d’elle veut tout simplement dire allant dans le sens de ce que je veux, sinon je m’en passe très bien.

              Beaucoup peut être dit sur la liste des propositions de S Royal. Je vais seulement parler de la 74 : "Refuser toute remise en cause de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de

              l’Etat, et intégrer à la Constitution une charte de la laïcité."

              Premièrement, elle fait partie des propositions de F Hollande je crois. Mais plus grave, et cela donne vraiment une idée de l’hypocrisie des dirigeants PS, qu’ils commencent par abroger ce qui se passe d’une manière scandaleuse en Alsace ou Moselle je crois avec les pouvoirs publics qui paient les curés, rabbins et autres imams, sous prétexte que cela a été ainsi depuis Napoléon au 19ème siècle. Qu’ils commencent par cela et on parlera de vraie laïcité : au moins, sur ce point JL Mélenchon a été clair, au contraire de cette fausse défenseure de la laïcité qu’est M Le Pen pour qui c’est empêcher les musulmans de jouir des mêmes avantages indus que les autres religions tout simplement !


              • Gabriel Gabriel 19 juin 2012 11:17

                @leypanou

                C’est vrai que coups tordus et mensonges sont lot commun en politique mais là, ça atteint des proportions surprenantes. Les idées de démocratie participative sont intéressantes et le minimum quand on les prône c’est de les mettre en application, je suis entièrement d’accord avec vous. Evidement, sur la laïcité et son respect par les dirigeants il y aurait beaucoup à dire. Merci de vos remarques.


              • chantecler chantecler 19 juin 2012 11:33

                La vérité c’est que SR a été pistonnée par F. Mitterrand pour atterrir dans les Deux Sévres .

                Puis que les médias l’ont portée aux nues en 2006 avant qu’elle ne se déclare précipitamment aux primaires présidentielles avant Hollande où elle a fait un bon score mais dont le PS est sorti coupé en deux .De la base au sommet .

                Puis les médias l’ont mise de côté pour soutenir NS .

                Elle a continué à entrainer avec elle sa coterie de journalistes et multiplier les coups médiatiques .
                Et fait fumer son blog « désirs d’avenir » où il ne faisait pas bon d’émettre une critique (censure)

                En 2007 elle se mange un râteau électoral malgré le soutien d’électeurs du PS qui n’en faisaient pas leur tasse de thé .

                Mais pas grave , prend son échec avec un grand sourire, parlant même de victoire .

                Développe une posture victimaire ; victime d’un complot de tous , de misogynie, etc ...

                Continue a faire miroiter son image de présidente de région moderne et irremplaçable ...

                Abandonne son mandat de députée pour cause de cumul .

                Revient dans la foulée de la victoire en mai 2012 de son ex devenu président, après avoir obtenu l’investiture de la circonscription de La Rochelle ,assez cossue , mais plutôt de gauche .

                Son ex la recommande malgré son engagement à ne pas mélanger les genres ,sur son papier de présentation .

                Mais SR ne vise pas seulement la députation , elle vise la présidence de l’assemblé nationale .

                Donc le père de ses enfants Président de la République et elle au perchoir !

                Couple admirable .Que de l’amour .

                Seulement la donzelle pousse un peu .

                Déjà les électeurs PS ont sa défaite de 2007 sur la patate .

                Et aimeraient qu’elle se fasse un peu oublier .

                Pas évident de la revoir s’incruster dans les rouages de l’état à Paris .

                Car les rapports de l’ancien couple commence à nous fatiguer .

                A la Rochelle aussi ce n’est pas la joie .
                Elire une députée qui vise autre chose , et retour des divisions structurelles dans son sillage .

                Premier tour : courte victoire sur le candidat PS local devenu dissident .

                Drame .La belle a une circonscription imperdable si personne ne se présente contre elle .

                Tweet tweet houra.

                Evènement anodin mais qui fait le buz dans les médias .
                Utilisé naturellement contre FH par l’opposition .
                La guerre et les divisions au PS reprennent de plus belle .

                Second tour : large défaite .
                La suite ? Direction du PS ?
                Non SR : vous êtes gentille , une brave mère de famille , vous avez toutes les qualités selon vous et vos supporters .

                Mais maintenant fichez nous la paix .

                FH n’a pas été élu grâce à votre soutien mais malgré votre soutien .

                Et vos histoire de couple et d’ambitions ça ne nous concerne pas .

                Stop !

                Vous êtes présidente d’une région bien agréable .

                Continuez vos miracles locaux .

                Mais lâchez nous .


                • Gabriel Gabriel 19 juin 2012 11:46

                  C’est un point de vu qui se respecte tant y l’est vrai que médiatiquement on peut en avoir assez. Le problème c’est que les médias donnent et disent ce qu’ils veulent et ces cinq dernières années, ils ont fait là ou on leur a dit de faire. Tout politique n’existe qu’à travers des médias qui les font ou les défont et cela, malheureusement, aux détriments du contenu des programmes que très peu d’électeur consulte.


                • Gabriel Gabriel 19 juin 2012 13:44

                  @Cap renouveau,

                  Je cherche à comprendre et contrairement à vous, je pense que tout n’est pas blanc, tout n’est pas noir et je me méfie des certitudes.


                • appoline appoline 19 juin 2012 16:20

                  Ne nous accablez pas, nous l’avons encore pour un moment à la région, il était donc inutile qu’elle vienne désintégrer La Rochelle


                • dom y loulou dom y loulou 24 juin 2012 14:48

                  que de haine et de jalousie chanteclerc pour un vieil aom



                  mais pissez dans le bassinet mon pauvre et reniez les derniers droits que vous avez encore

                  madame royal s’est battue pour VOUS et est victime de vos colons qui vous enlèveront votre retraite d’ici tout peu

                  mais restez donc dans cette haine si vous n’avez que cela à foutre de vos vieux jours


                • credohumanisme credohumanisme 19 juin 2012 12:06

                  J’habite le Poitou-Charente. Vous cherchez une explication rationnelle qui ne serait basée que sur des faits (le programme annoncé de Ségolène).
                  Je pense que l’explication est plus simple, le monde politique fonctionne énormément en fonction des relations entre les personnes. Ségolène Royal a réussi à se faire détester (en tant que personne et non par ses idées) par énormément de monde. Il n’est pas surprenant, dès lors, qu’il y ait fréquemment des retours de bâton.

                  Vous avez raison sa place n’est sans doute pas au P.S., la question est de savoir si sa place est en politique.

                  Le suffrage, et tout spécifiquement le suffrage local est aussi une relation de personne entre le candidat et l’électeur. Là aussi le rejet à été sur sa personne et sur la manière de procéder et non sur les idées.


                  • Gabriel Gabriel 19 juin 2012 13:52

                    Vos explications sont rationnelles et comme vous le dites, la plupart en ont fait une histoire de personne. 


                  • appoline appoline 19 juin 2012 16:22

                    Elle n’a pas de place en politique tant son côté harpie vient tout saccager. Le pire est qu’elle ne se soucie pas des personnes qui ont voté pour elle, c’est juste un moyen d’arriver là où elle le veut et rien d’autre


                  • Hubert Arnandeau Hubert Arnandeau 19 juin 2012 18:06

                    Entièrement d’accord. Il est honteux, comme l’a fait M. Bono, de dire que les Rochellais ont élu un député de droite en parlant de Falorni.
                    Le mot « trahison », cher à Madame Royal, n’a pas sa place ici. 
                    Et les Rochelais ont voté consciemment pour un député de gauche, qui n’a jamais caché son engagement à gauche.
                    Royal paye pour des années de gestion hautaine de sa Région. 
                    L’apparition de Françoise Degois de France Inter, de Bouchet-Petersen...
                    Un simple regard sur l’organigramme de la Région en dit long sur les accointances et les préférences.
                    Alors, « Détruite par les médias », dit l’auteur de cet article. Soyons sérieux ! 
                    Il suffit simplement de vivre en Poitou-Charentes pour savoir qu’elle n’aura plus aucune légitimité en 2016 (réforme des Collectivités territoriales). 
                    Encore 4 ans ! 
                     


                  • TicTac TicTac 19 juin 2012 18:12

                    Dans la vie comme en politique, il faut savoir composer. Celui qui n’en est pas capable ne peut que s’en prendre à lui-même.

                    Royal a peut-être raison sur une partie de son programme. Mais elle ne peut prétendre imposer sa vision à qui n’en veut pas.

                    La démocratie, c’est aussi ça : fermer la porte à celui qui n’aura pas su se faire comprendre et qui préfèrera forcer le destin quitte à marcher sur quelques têtes.

                    Quand quelqu’un prétend faire votre bien contre votre gré et qu’on lui donne les clés, la boite de Pandore est ouverte.

                    On a suffisamment critiqué Sarko pour sa gestion humaine pour ne pas accepter un parachutage qui n’avait pour objectif que de permettre à Royal d’obtenir (enfin) une position politique à laquelle elle aspirait.
                    Les urnes ont parlé. Point barre.


                  • elly 20 juin 2012 04:34

                    @credohumanisme,
                    Elle est détestée par vous ou par beaucoup de personnes ?
                     Elle a été ré-élue sans interruption aux Deux-Sèvres pendant environ 20 ans ; elle a cédé sa place à une jeune femme pleine d’avenir ; elle a pris la Région à la Droite en 2004 ; elle a été brillamment ré-élue en 2010 face à un Ministre parce que son bilan et son action auprès des gens étaient parlants. Tous ces meetings même les plus anodins, sont remplis de monde : pour quelqu’un de détesté, c’est plutôt anormal non ?
                    Vous avez dû avoir recours aux arguments racistes et aux attaques personnelles pour la combattre, tellement vous êtes incapables de la combattre sur le terrain des idées, et des actions politiques.
                     Ce qui nous intéresse chez nos politiques, c’est avant tout ce qu’ils font pour notre bien-être à tous !
                     Depuis que je lis les interventions des insulteurs, je ne vois que des « je ne l’aime pas » : qui vous demande de l’aimer ? vous demande -t-elle de l’aimer ? c’est son travail, son bilan, qu’on apprécie ou qu’on n’apprécie pas, pas sa personne ; ce n’est pas votre copine ou votre petite amie ; elle ne vous connait même pas !
                    Quant à celui qui raconte n’importe quoi sur le fait qu’elle aurait dit en 2007 qu’elle ne croyait pas en son propre programme, il ne mérite pas de réponse.
                    "Le suffrage, et tout spécifiquement le suffrage local est aussi une relation de personne entre le candidat et l’électeur. Là aussi le rejet à été sur sa personne et sur la manière de procéder et non sur les idées.« 
                     L’élection d’un Député n’est pas un suffrage local ; L’orientation politique du Député doit coller avec l’orientation politique nationale, car les lois engagent la Nation, pas le local.
                     Le choix à 61% de Mme Royal aux Régionales qui sont par contre une élection locale, montre justement son impact sur son territoire et son rapport aux gens et contredit tout ce que vous avancez ici.
                     La réalité est que les électeurs de Gauche se sont fait abuser par Bussereau et Raffarin et par les appels à la haine du camp Falorni !
                     sur les 28,9% de votes du 1er tour, 20,9% des voix venaient de la Droite, qui avait donné comme consigne à ses électeurs de voter massivement pour Falorni pour faire barrage à la candidate socialiste. Alors, ne nous parlez pas de suffrage »universel« , c’était une stratégie électorale de la part de la Droite qui veut se débarrasser d’une adversaire redoutable qui l’empêche de reconquérir la Rochelle et qui veut garder le Département : que vont donc leur donner Falorni et Fountaine en retour ?
                     Quelle politique va-t-il défendre à l’Assemblée, celle de l’UMP-FN qui ont fait de lui un Député et envers qui il a une dette ou celle d’une gauche qui ne veut pas d’un traître dans ses rangs ?
                    Les Maires UMP Nouveau Centre ont appelé à voter contre Royal et ont participer à la campagne téléphonique, au collage d’affiches, au porte-à-porte, avec pour slogan, »chasser l’intruse", qui n’a pas été si intruse que cela quand elle s’est battue avec eux pendant et après la tempête Xynthia, qui les a protégés contre les Zones Noires décidées arbitrairement par Sarkozy : Falorni et la presse de droite locale ont fait un sale travail et ont plus attisé la haine que défendu des idées, car Falorni n’avait et n’a tjs aucun projet ; il croit qu’aller à l’AN c’est aller déclarer son amour pour Hollande et Trierweiler !
                    Le combat de la Rochelle c’était un combat Droite contre PS, pas Droite contre Ségolène Royal ; seuls les naïfs et les benêts qui n’étaient pas de droite croyaient en ça ; la Droite avait bien expliqué ses motivations à ses électeurs et à ses militants.
                    Il y en a même qui affirment que Royal n’a jamais mis les pieds à La Rochelle ! Falorni qui affirme qu’elle ne lui adresse pas la parole depuis 3 ans, alors qu’on le voit la féliciter en 2010 à l’ouverture des Universités de la Rochelle, qu’il a été élu Conseiller Régional sur la liste de Mme Royal, mais qu’il a été incapable de prendre le Département à Bussereau, alors qu’aux Régionales, Ségolène Royal avait fait un excellent score dans le 17 ! trouvez donc l’erreur !Et parlez nous politique et action politique pas de vos aigreurs d’estomac !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès