• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le changement horaire : une foutaise qui perdure

Le changement horaire : une foutaise qui perdure

Depuis 1976, suite à la "crise pétrolière" qui n’a été, on le sait, qu’une crise spéculative, de doctes technocrates ont décidé qu’il fallait changer d’heure deux fois par an aux changements de saisons. Motif : faire des économies d’énergie électrique. Ça partait d’un bon sentiment et on nous donnait même des chiffres "éloquents" : 300.000 tep ( tonnes équivalent pétrole ) chez les particuliers.
 
Ils ont été si convaincants, ces bons samaritains, qu’ils ont gagné à leur idée lumineuse toute la Communauté Européenne. 
Or une telle mesure n’a qu’un avantage, finalement pas très convaincant, et a, par contre, de nombreux inconvénients
 
Le seul avantage supposé, ces fameuses 300.000 tep ne représentent qu’environ une semaine de consommation du parc automobile français. On pourra dire que c’est déjà pas si mal...
Sauf que chez nous, ces équivalents pétrole sont à 80 % ... d’origine nucléaire. Or, il faut se rappeler que cette mesure a été prise pour économiser sur notre facture pétrolière nationale et non par le souci de nos édiles de faire diminuer notre facture ménagère d’électricité laquelle, bon an mal an, continue d’augmenter régulièrement.
 
Les inconvénients d’un changement d’heure bi-annuel sont bien connus. Ils concernent tout le milieu agricole d’élevage, mais aussi, d’une manière plus générale, le bio-rythme humain, particulièrement chez les enfants en bas âge. Il perturbe le coordination de tous les transports et coûte une fortune en éditions d’horaires à refaire tous les 6 mois. 
Et ne parlons pas des millions d’instruments de mesure du temps qu’il faut tripoter à chaque fois... Un coup je t’avance, un coup je te recule... Comment veux-tu...
 
Nos amis écologistes sont plutôt favorables à ce système, du moment qu’on parle d’économies d’énergie... Hélas, il paraît même qu’une circulation plus importante aux heures claires engendre une augmentation de 15 % d’ozone oxythite, un gaz qui se transfome en poison par le fait d’être exposé à la lumière du jour ( ref. le Quid ). Pas de chance !
 
Les premières années d’application du changement d’horaire, il y eut de nombreuses protestations et des mouvements constitués d’opposition. Mais les clameurs se sont tues et les opposants se sont découragés face à la surdité de nos édiles qui mettent en avant cet argument massue : c’est l’Europe qui décide, on ne peut plus rien faire. Ce qui est très discutable.
 
Or il faut souligner l’hypocrisie qui entoure cette mesure soi-disant économique, dans un monde qui gaspille, encore et toujours, l’énergie d’une façon incroyable. De simples mesures de bon sens feraient économiser 100 fois plus que le tripatouillage de nos pendules.
Il n’est que voir ce qui se passe la nuit : des milliers de bureaux allumés en permanence, les éclairages publics urbains allumés toute la nuit, jusque dans les plus petits villages ( et on continue d’installer des lampadaires tous les 25 mètres ! ), les millions d’enseignes lumineuses qui polluent 365 jours et nuits par an, les monuments éclairés pour les chauves-souris...etc.
 
Tout cela est scandaleux face aux alibis qu’on nous rabâche pour perpétuer un changement d’horaire devenu obsolète.
Quand vous survolez en avion de nuit les villes et villages de France et du monde, vous avez une idée des milliards de tep gaspillés... Mais on est fier : ça brille ! Symbole des "économies d’énergie" : Las Vegas.
 
Un maire courageux et lucide, celui de Perpignan, vient justement de proposer une extinction des feux quelques heures de nuit dans sa ville. C’est un petit début, merci Mr le Maire !
 
Mais qu’attendent nos députés et sénateurs pour s’emparer du problème et proposer, pour une fois, des mesures intelligentes de vraies économies qui devraient aboutir à la suppression définitive de la comédie horaire ? 
 
L’espoir fait vivre.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Céphale Céphale 30 octobre 2009 11:42

    Valéry Giscard d’Estaing, l’inventeur du système, a dit hypocritement que ce serait trop compliqué de revenir en arrière à cause de l’Union Européenne.


    • K K 30 octobre 2009 11:57

      Cela existait avant Giscard... elle est revenue en France sous Giscard, c’est vrai, mais elle avait existé bien avant. Giscard n’est donc pas l’inventeur. 


      • King Al Batar Albatar 30 octobre 2009 12:03

        SI il s’agit de faire des économie, pourquoi on avance pas d’une journée alors !

        C’est complètement con ce changement d’heure.


        • iris 30 octobre 2009 12:13

          des économies ou ??
          surement pas en déréglant lhorloge interne de la population-et en aggravant le syndrome dépressif de l’hiver-
          on part travailler avec la nuit et l’on rentre du boulot avec la nuit-
          c’est étrange que les commerçant sne ralent pas plus car aller faire les magasins la nuit tombée cela n’a rien d’engageant.on rentre vite chez soi après le boulot-


          • Halman Halman 1er novembre 2009 13:28

            Donc l’hiver vous ne faites pas vos courses Iris ?

            Où bien vous faites comme moi, vous commandez presque tout sur le net.


          • Fergus Fergus 30 octobre 2009 12:51

            100 % pour l’abandon de l’heure d’été au profit de... l’heure d’été étendue à toute l’année !!!


            • Lapa Lapa 30 octobre 2009 17:45

              impossible Fergus, cela donnerait un début de jour vers 9-10h du matin en hiver. Trop contraignant, dangereux et inadapté.


            • Carambar Carambar 30 octobre 2009 19:03

              Dans le nord de l’Angleterre, avec l’heure d’hiver c’est nuit jusq’à 9h30 le matin et nuit à partir de 4 heure de l’apres midi...


            • Paul Muad Dib 30 octobre 2009 13:19

              Salut , ici en Irlande la raison donnée est différente, ici c’est pour que les élèves aient plus de clarté pour les cours du matin...ceci est d’ailleurs juste et vérifiable par chacun, de plus l’école finissant a 15 heures ,c’est juste..
              mon conseil simple : commencer plus tard !!!
              et vivre avec la réalité du monde, mais ’l’humain scientifiquement arrogant veut tout « dominer »,
              malade de son ego ,une partie du cerveau qui est seulement binaire oui ou non.....un simple « outil » qui marche mécaniquement sans intelligence...


              • monbula 30 octobre 2009 14:53

                Auteur

                En campagne : traite des vaches perturbée.

                En campagne et ville : enfants qui se couchent trop tard et qui se lévent tard.


                • Fergus Fergus 30 octobre 2009 17:02

                  Le changement d’horaire ne change strictement rien à la traite des vaches puisque le paysan s’y adapte sans le moindre préjudice.

                  Quant aux vaches, elles s’en battent la queue sur les flancs sans rien changer à leurs habitudes ! Idem pour les chèvres, à ce détail près que leur queue est trop petite pour battre les flancs.


                • Halman Halman 1er novembre 2009 13:32

                  Et si Fergus les vaches sont perturbées.

                  Elles ont elles aussi leurs petites habitudes et se dirigent à l’heure habituelle vers la porte du pré pour se faire traire et ne comprennent pas qu’on les fasse attendre, ça commence à leur faire mal et s’énervent.


                • titi 30 octobre 2009 16:09

                  Si le basculement heure d’été / heure d’hiver économise ne serai ce qu’une 1tep alors il est justifié.

                  « En campagne : traite des vaches perturbée. »
                  Le paysan peut très bien décider de caler son activité sur l’heure GMT toute l’année sans perturber ses vaches.

                  « En campagne et ville : enfants qui se couchent trop tard et qui se lévent tard. »
                  Avec l’heure d’hiver on passe de GMT +2 (l’été) à GMT +1 (hiver). On se recale donc sur le cycle du soleil. L’heure divers est donc plus proche du rythme « naturel ».

                  « Et ne parlons pas des millions d’instruments de mesure du temps qu’il faut tripoter à chaque fois... Un coup je t’avance, un coup je te recule... Comment veux-tu... »
                  Bah je sais pas mais... Mon lecteur DVD de salon s’est calé tout seul... Mon ordi s’est calé tout seul... Pour les autres appareil ca a du me prendre 2 minutes...
                  Vous n’exagérez pas un peu ?


                  La France est un pays formidable. C’est le seul pays au monde ou toute une partie de l’opinion peut se mobiliser, parlementaires en tête (ils n’ont rien de plus intelligent à faire) pour contester le choix de la couleur des phares des voitures : jaune ou blanc ?... alors pour ce qui est du changement horaire il y a matière à débat pour plusieurs décennies...


                  • basile 30 octobre 2009 16:36

                    J’apprécie particulièrement la réflexion quant à la couleur des phares de voitures qui, l’air de rien, est devenue insoutenable la nuit, parce que trop vive pour ceux qui voient clair...

                    Et oui, il s’agit de ne pas oublier que nous vivons tout de même dans un pays de relative liberté par rapport à d’autres pays qui n’ont pas autant de droits que nous.

                    D’un autre côté, bientôt Copenhague, et là, il s’agira aussi d’être vigilant parce que, des mesures prises à ce moment, dépendra notre avenir ; plus que lors du Pax Antarctica ou du Traité de Kyoto qui devrait être prolongé.


                  • titi 30 octobre 2009 17:08

                    J’ai la chance d’avoir 13/10 et 14/10 au niveau de la vue... j’y vois donc clair...

                    La couleur des phares c’est vraiment de la tetrapiloctomie... le plaisir de se plaindre...

                    Et le changement d’heure est vraiment un bon sujet de discussion pour les râleurs de tous bords...


                  • titi 30 octobre 2009 16:16

                    Ah oui.. j’oubliais...

                    A méditer pour les arguments de « bio rythme », du lait de vache etc... : il y a 58 minutes de décalage horaire entre Brest et Strasbourg...


                    • basile 30 octobre 2009 16:38

                      Oui. Je confirme.
                      J’ai ressenti le décalage horaire en venant habiter en Bretagne, alors que j’habitais depuis plusieurs années en Lorraine... Il m’a fallu 2 ans (sans plaisanterie) pour m’habituer à ce décalage.


                    • Fergus Fergus 30 octobre 2009 17:16

                      Sans plaisanter, vraiment ?
                      Pour ma part, j’ai habité 10 ans dans le Finistère sans jamais subir le moindre désagrément lorsque j’allais en vacances dans les Alpes françaises, en Suisse ou en Italie.
                      Comment d’ailleurs pourrais-je être gêné ? je dîne un jour à 18 heures, un autre à 20 sans la moindre perturbation. De même, je me couche un jour à 23 heures, un autre à 2 heures du matin sans que cela change de quelque manière que ce soit ma forme du lendemain et ma disponibilité au réveil.

                      Un détail amusant : une de mes collègues était très hostile au changement d’horaire qu’elle mettait, disait-elle, des semaines à assimiler. Elle a cessé de se plaindre lorsque je lui ai fait remarquer que je n’avais jamais entendu la moindre jérémiade de sa part lors de ses voyages lointains, pourtant caractérisés par d’importants décalages horaires !


                    • Halman Halman 1er novembre 2009 13:35

                      Oui mais les vaches de Strasbourg n’en savent rien des horaires de Brest, alors ça leur fait ni chaud ni froid.

                      Elles savent qu’à tel moment elles doivent rentrer, le reste elles s’en battent le pie.


                    • Markoff 1er novembre 2009 18:49

                      Halman 
                       Oui, mais c’est un pis à lait ...


                    • Lapa Lapa 30 octobre 2009 17:50

                      bof le bio rythme humain perturbé c’est de la blague. mes enfants je les ai couché progressivement plus tardivement la semaine d’avant le décalage et aucun souci.

                      A l’époque ou la majorité des personnes se prend des jets lags pour se bronzer la pilule en république Dominicaine ou ailleurs parler de biorythme perturbé pour une simple heure facilemnt prévisible c’est quand même fort de café.

                      Enfin comme chaque semestre on a le blabla contre le changement d’horaire : une foutaise qui perdure aussi :)


                      • Newby Newby 30 octobre 2009 19:02

                        Et souvenez vous qui etait la spécialiste de la contestation du changement d’heure, il y a quelques années.... Ségolène Royal.

                        On ne l’entend plus sur le sujet, pensez vous qu’elle ait trouvé un nouveau cheval de bataille ???????


                      • xray 30 octobre 2009 20:31


                        L’heure d’été

                        Le principe de l’heure d’été n’est pas anodin. Chaque jour, on impose à des millions d’actifs de se lever une heure plus tôt. Alors que l’on sait très bien que, le soir, ces personnes continueront à se coucher aussi tard.

                        Une heure d’activité et de stress en plus pour une heure de sommeil en moins (la meilleur heure) voila une bonne et heureuse affaire qui, à la longue, ne peut que produire des bons et « généreux » malades.

                        Les malades sont source de PIB. Le PIB, c’est de la croissance. Quand le pays fait de la croissance, il s’enrichit. Quand le pays s’enrichit, c’est de l’argent pour ceux qui en ont besoin. Va sans dire, de l’argent pour les riches. Pour être pauvre, on n’a pas besoin d’argent. 

                        Le remplissage des hôpitaux 
                        http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/25/le-remplissage-des-hopitaux-la-morale-est-sauve/ 



                        • Surya Surya 30 octobre 2009 21:30

                          Quand il est sept heures du matin au soleil en été, il est déjà neuf heures en heure officielle... On a raté une heure de sa journée.
                          Personnellement je suis donc pour un système mixte. Je m’explique : l’heure d’hiver quand il s’agit de se lever le matin, et l’heure d’’été quand il s’agit de faire durer la clarté du jour plus longtemps le soir.
                          Mais comme ce serait un peu compliqué à gérer, et que des oublis sont toujours possibles, équipons nous donc tous de montres et réveils matins reliés à des satellites qui gèrent automatiquement les changements (j’en ai un, ainsi non seulement je suis certaine de l’heure qu’il est à la seconde près, mais en plus il change d’heure automatiquement lors des passages heure d’été et heure d’hiver) et ainsi il changerait l’heure disons... tous les jours à midi par exemple. Bon, ça bouleverserait un peu la durée de la journée, mais avec des corrections annuelles du style année bisextile, ce serait faisable, hein ? smiley

                          Plus sérieusement, j’ai un peu de mal lors du premier jour du passage à l’heure d’été, mais qu’est ce qu’aime pas voir le jour tomber dès 18 heures, voire même plus tôt en heure d’hiver !

                          A la Bibliothèque François Mittérand à Paris, il y a l’espace intérieur dans lequel a été installé une très grande pinède. Les oiseaux (pas des pigeons, je ne sais pas lesquels, des moineaux et d’autres dont je ne connais pas le nom) viennent dormir dans les nombreux arbres du jardin intérieur. L’heure de leur arrivée dépend de si on est en hiver ou en été, mais de toute façon c’est toujours juste avant la nuit tombée.
                          Ils arrivent par grands groupes, par vagues successsives, ils y en a des centaines, ils sont si nombreux que je me demande même s’il n’y en a pas des milliers. Ils tournoient un peu au dessus de la bibliothèque, et tout d’un coup, ils s’abattent tous en même temps dans les arbres, je ne sais pas comment ils fonctionnent entre eux, et qui a pris la décision qu’il était temps d’aller se coucher. Puis ça piaille pendant un bon moment, je ne sais pas ce qu’ils se racontent, peut être quelque chose du genre « tu prends toute la place, pousse toi un peu », et tout d’un coup, tout le monde se calme et c’est le silence.

                          Ils ne viennent donc pas à la même heure suivant que l’on est en heure d’hiver ou en heure d’été. Je me demande si ça les perturbe ou pas, ces changements d’horaires, mais si on est là au bon moment pour voir ce spectacle, c’est très beau et très impressionant.


                          • Shaytan666 Shaytan666 31 octobre 2009 11:16

                            Les oiseaux dont vous parlez sont des étourneaux, en effet cet oiseau à la particularité le soir de venir dormir en ville par effectivement groupe de plusieurs milliers.


                          • Surya Surya 31 octobre 2009 20:00

                            Merci beaucoup pour cette info. J’espère avoir de nouveau l’occasion d’être là au bon moment pour les voir, le plus impressionnant c’est quand ils s’abattent tous en même temps dans les arbres après avoir tournoyé un moment au dessus des bâtiments. Puis une deuxième vague arrive, puis quelques minutes après une troisième... et toujours ce même comportement. Etonnant !!


                          • genjakano genjakano 2 novembre 2009 05:03

                            bon j’interviens tard, c’est dire l’heure
                            bon personne lira ça mais je voulais le dire
                            qu’est ce que midi ?
                            qu’est ce que minuit ?
                            la moitié du jour
                            la moitié de la nuit

                            après c’est sur quand on veut voir midi à quatorze heure (heure d’été)
                            où même à treize heure (heure d’hiver),
                            on se demande où va le monde


                          • Croa Croa 30 octobre 2009 22:30

                            «  ces équivalents pétrole sont à 80 % ... d’origine nucléaire. »  Faux, tu oublie la circulation automobile ! D’autant que la plupart des conducteurs ne savent plus se mettre en veilleuse (il changent trop souvent d’auto !) Résultat à 18 h ces temps ci (fin octobre) on ne voit plus rien sauf les voitures. Résultat : les piétons se font écraser ! Parfois c’est même l’automobiliste qui vient de descendre de l’auto !

                            Je comprends toutefois notre auteur : Le changement d’heure ne lui convient pas... Et les autres alors ?

                            Moi, j’aime ! Ce, d’autant qu’en juin je me réveille toujours avant le réveil, à cause du jour ! J’aurais préféré 4 changements au lieu de 2 par an pour mieux suivre le soleil mais bon n’exagérons pas !


                            • Markoff 30 octobre 2009 23:49

                              Pas du tout, Croa, relisez plus attentivement : ces 300.000 tep sont les consommations estimées être économisées ( à l’époque ) uniquement sur l’électricité. Le changement d’horaire ne change rien à la circulation automobile, qu’il fasse jour ou nuit, la circulation est la même.

                              Je peux aussi vous faire une confidence : personnellement, le changement d’horaire ne me dérange pas. Mais je dénonce sa stupidité, son inéfficacité, son hypocrisie en regard des gaspillages autrement importants qu’on laisse faire dans le domaine électrique comme dans celui des transports.
                              Il est même encore plus inutile dans les pays plus au nord puisque plus on monte, plus la nuit hivernale est longue, et il fera toujours nuit pour aller au boulot et pour en revenir...
                              Imaginez un changement d’horaire chez les esquimaux ! Mais il doit bien exister quelques politiciens futés pour le mettre en place !

                              Ceci dit, si on devait revenir à un horaire stable chez nous et dans les pays plus au sud, c’est évidemment l’horaire d’hiver qu’il faudrait garder.


                            • Croa Croa 31 octobre 2009 09:44

                              « Le changement d’horaire ne change rien à la circulation automobile » Presque vrai en effet, sauf que les gens font plus de ville en hiver. Tu oublies l’éclairage qui fait consommer 0,33 litres à l’heure environ. Négligable (quoique...) à 130 sur l’autoroute, ça multiplie tout de même par deux la consommation dans les embouteillages !

                              Tu multiplie ça par le nombre de voitures bloquées en ville entre 18h et 19h et tu fais le bilan !


                            • Markoff 31 octobre 2009 12:25

                              Croa nous croasse :

                              « Le changement d’horaire ne change rien à la circulation automobile » Presque vrai en effet, sauf que les gens font plus de ville en hiver. Tu oublies l’éclairage qui fait consommer 0,33 litres à l’heure environ. Négligable (quoique...) à 130 sur l’autoroute, ça multiplie tout de même par deux la consommation dans les embouteillages !

                              Tu multiplie ça par le nombre de voitures bloquées en ville entre 18h et 19h et tu fais le bilan ! F d C

                              Si je comprends bien, il faut supprimer l’hiver pour résoudre ce problème ?
                              Et les embouteillages avec, tant qu’on y est ???

                              Je croa que tu cherches la petite bête là !!!


                            • fwed fwed 31 octobre 2009 02:47

                              mais du coup pour ma facture d’électricité je paye une heure d’hiver à la place d’une heure d’été, non ?


                              • Deneb Deneb 31 octobre 2009 07:10

                                C’est simple : on nous pique une heure en mars pour nous la rendre en octobre. Evidemment ça fait des economies : on fait lever tout le monde une heure plus tôt. Sympa pour ceux qui sont pas du matin.


                                • Dujnou Dujnou 31 octobre 2009 09:43

                                  Finalement, ça ne change rien au niveau climatique :


                                  « Neige en Novembre, Noël en Décembre ».


                                  Et c’ est bien là l’ essentiel .


                                  • Croa Croa 31 octobre 2009 09:48

                                    « "Neige en Novembre, »

                                    Heu... ça fait longtemps qu’on ne vois plus ça !

                                    Sauf en montagne ou en Laponie !


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 31 octobre 2009 10:06

                                    Bonjour,
                                     La lumière, c’est la vie. La nuit, c’est pour dormir. Ce n’est pas uniquement pour raison économique.
                                     Supprimer le changement d’heure, oui. Mais lequel prendre ?
                                     L’heure d’avant 1976 c’était l’heure d’hiver en continu.
                                     Oublier qu’il y a des fuseaux horaires qui arrivent à des abérations aussi. 
                                     Passer à la frontière entre l’Espagne et le Portugal et vous comprendrez.
                                     Et pourtant, faut bien changer quelque part. La Terre est ronde.
                                     Les économies d’énergie sont valables quand elles apportent un plus.
                                     D’après l’agence de l’environnement, les économies s’élèvent à 1,3 terawattheure soit l’équivalent de 290.000 tonnes équivalent petrole. Soit 10% de la production d’un réacteur nucléaire de type EPR équivalent de 0,3% de la consommation d’électricité.
                                     Vous écrivez : « Il n’est que voir ce qui se passe la nuit : des milliers de bureaux allumés en permanence, les éclairages publics urbains allumés toute la nuit, jusque dans les plus petits villages ( et on continue d’installer des lampadaires tous les 25 mètres ! ), les millions d’enseignes lumineuses qui polluent 365 jours et nuits par an, les monuments éclairés pour les chauves-souris...etc. »
                                     Là, d’accord avec les enseignes lumuneuses des pubs, mais pas d’accord pour ce qui sert d’éclairage. 
                                     L’éclairage, je répète, c’est voir, c’est vivre avec moins de risques.
                                     Passez chez nous, en Belgique. Sur nos routes, on épargne combien de vie à cause de la lumière, croyez-vous ?
                                     Je n’ai pas les chiffres sous la main, mais la confrontation est parfaitement claire (mot lapsus !!!).
                                     Il faut savoir ce que l’on veut. vivre dans le noir ou dans la lumière.
                                     


                                    • bo bo 31 octobre 2009 10:28

                                      De fait, aucune étude sérieuse n’a été faite sur les gains supposés.
                                      Comme d’habitude, on s’est servi d’un chiffre vrai d’économie théorique SANS le compenser des pertes.
                                      Ces pratiques statistiques ont de tout servi de mauvaises causes.
                                      DISRAELI dès le début de l’utilisation des statistiques a mis en garde contre l’usage que l’on peut en faire. Il a déclaré que les plus grandes calamités pour l’humanité étaient par ordre croissant : « Le mensonge, la calomnie puis la statistique ».
                                      Ceci était rappelé dans les années 60-70 au début de ses cours par le directeur de l’INSEE.......pour mettre en garde les étudiants contre un usage mal raisonné des données chiffrées......autre temps, autre moeurs.


                                      • Markoff 31 octobre 2009 10:31

                                        Bonjour,
                                         La Terre est ronde. ... merci, je m’en était aperçu ! d’où les fuseaux horaires
                                        Qui ont pour but de tous nous faire vivre au rythme naturel du soleil. Rien de plus normal.
                                        Mais changer d’heure à l’intérieur d’un fuseau, c’est ce que je trouve anormal et inutile.

                                        « d’accord avec les enseignes lumineuses des pubs, mais pas d’accord pour ce qui sert d’éclairage » Dans mon village ( 1300 habitants ), 300 lampadaires éclairent toutes la nuit pour voir passer 4 ou 5 voitures ... C’est pas du gaspillage ça ? Que certains carrefours soient éclairés, à la rigueur, Mais les phares, c’est fait pour éclairer la route.
                                        Et puis, comme vous le dites vous-même, « la nuit, c’est fait pour dormir ».


                                        • L'enfoiré L’enfoiré 31 octobre 2009 23:00

                                          Markov,
                                           Les phares ? Ah, si pour la sécurité, il suffisait de cela.
                                           La nuit, tous les chats sont gris, dit-on.
                                           Je parlais de la grande généralité au sujet de la nuit qui est faites pour dormir.
                                           Est-ce à dire que le théâtre, le cinéma n’est plus un genre de sortie qu’il faudrait préserver.
                                           Les travailleurs de nuit n’ont-ils pas droit à peu de lumière pour s’assurer des mauvais coups.
                                           Quand à la voiture, on ne traverse pas que les petits villages avec 4 ou 5 voitures sur la nuit.
                                           Au volant, la vue, c’est la vie, dit-on chez nous.
                                           Si la Belgique est un des pays que l’on peut voir de l’espace dans le noir, nous l’avons depuis longtemps jaugée. Je peux vous dire que cela en vaut la peine.
                                           Il faudrait que vous vous baladiez de notre côté, vous ’verriez’ un peu mieux que sur les routes avec les phares comme seuls moyens d’orientation. 
                                           


                                        • Markoff 1er novembre 2009 11:38

                                          Ah ! ces Belges, ils sont impayables !!!
                                           
                                          Et ils ont les moyens, car ils vont dans l’espace pour admirer leur beau pays tellement il est éclairé... Car je suppose, d’aprés ce que vous dites, que toutes les routes et autoroutes de Belgique sont éclairées sur toute leur longueur, puisque, avec de simples phares, on n’y voit quasiment rien... ( chez nous, si, on y voit assez bien )
                                          Quant aux théatres et cinémas, je peux vous dire que dans nos compagnes, il y a longtemps qu’il n’y en a plus ! Mais la Belgique est t-elle un pays si peu sûr qu’il se prépare des mauvais coups à chaque coin de rue ? J’ose espérer que non...

                                          Enfin, je vous pardonne.....parce que vous êtes Belge ! Et que vous avez une tête trés sympathique !
                                          cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès