• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le chemin de la soumission ne mène qu’aux ténèbres

Le chemin de la soumission ne mène qu’aux ténèbres

JPEG

J’ai honte. Je suis choqué, hébété, mais surtout, écrasé par ce sentiment de honte, mêlé d’impuissance et de rage froide. Honte d’être humain, d’être compté au rang de ceux qui auront permis, par inertie, par lâcheté ou veulerie l’arrestation de Julian Assange après avoir passé très exactement 6 ans, 9 mois et 23 jours cloîtré dans une pièce minuscule, sans pouvoir accéder à la lumière du jour ou à des soins médicaux.

Ne vous faites aucune illusion, l’arrestation de Julian Assange n’est pas l’affaire d’une justice au service d’un État vassal de l’Empire, c’est un déni de justice permanent qui n’aura été permis que par notre passivité, par votre passivité. C’est bien de vous dont je parle, de l’être humain qui est derrière son écran, qui se sera lui aussi ému du sort de ce brave lanceur d’alerte, puis sera passé à autre chose, après tout, la vie continue, n’est-ce pas ? Yep, la vie en esclavage, c’est déjà la vie, n’est-ce pas ?

Laissez-moi à présent vous poser une question : à partir du moment où l’on se comporte comme des larves, sans jamais renâcler, sans jamais dire « non », pourquoi voudriez-vous que vos dirigeants vous prennent pour autre chose que des larves ? L’injustice faite à Julian Assange n’a rien d’une exception : ne voyez-vous pas que le droit et la justice ne sont scrupuleusement appliqués que lorsqu’ils sont opposables aux sans-dents ? Et si personne ne dit rien quand le pouvoir s’en affranchit allègrement, pourquoi voudriez-vous qu’ils s’arrêtent en si bon chemin ? Un « sans-dents » ce n’est pas qu’une boutade d’énarque imbu de sa personne, c’est d’abord un gueux qui ne mord pas.

Vous vous plaignez des taxes, du prix des carburants, du prix de la vie, d’une Europe qui vous étouffe, d’une connivence de plus en plus affichée entre le pouvoir et les ultra-riches, d’atteintes sans cesse plus graves aux libertés… mais ne bougez pas même le petit doigt pour y changer quoi que ce soit ! Vous pensez sérieusement qu’il suffit de rester vissé devant son ordinateur ou de poster des commentaires rageurs sur Facebook ? Vous n’avez pas encore compris que Facebook et les autres médias sociaux n’ont été placés là que pour servir d’exutoire à la légitime colère des peuples grugés par une marche forcée vers la mondialisation heureuse ? Surtout, pas bouger, hein.

La question est purement rhétorique de savoir jusqu’où l’oligarchie pourra aller avant de se retrouver avec une véritable révolte sur les bras, et je ne suis pas trop optimiste quant à la réponse, parce que l’actualité montre trop bien que l’égoïsme est un frein très efficace s’agissant de cliver la solidarité pourtant plus nécessaire que jamais.

C’est là aussi qu’il faut trouver la raison pour laquelle, désormais, je ne m’investirai plus dans la rédaction d’articles visant à remettre l’actualité en perspective, ou à réfuter la propagande mondialiste déversée par tombereaux en vue d’abrutir les masses. À quoi bon ?

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre, et il n’est de pire aveuglement que l’égoïsme forcené quand il conviendrait de faire bloc contre ceux qui vous tailleront en pièces, les un après les autres, seul dans votre coin. Tout seul, forcément.

Peu importe ce qui adviendra désormais, le 11 avril 2019 restera dans l’histoire comme le jour où la liberté de la presse fût asservie aux intérêts du pouvoir.

Après, ce seront les médias alternatifs, puis ce seront les opposants, mais je ne vais pas vous refaire toute la litanie du pasteur Niemöller, on connaît déjà la chanson.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

312 réactions à cet article    


  • Arogavox 12 avril 13:48

     « faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais ! »

     Voilà bien l’impression que donne cet article.

        

    « … mais ne bougez pas même le petit doigt pour y changer quoi que ce soit ! Vous pensez sérieusement qu’il suffit de rester vissé devant son ordinateur ou de poster des commentaires rageurs  »

     >>> comment donc a pu être produit et posté cet article rageur sinon en « restant vissé devant un ordinateur » ?

      

     John Lenon ne disait-il pas :

    « Avant de vouloir faire la révolution pour les autres, faites d’abord la révolution dans vos tête ».

     Et, connaissant le pouvoir des neurones, il n’est loin d’être improbable que leur action soit plus pertinente et plus efficaces que celles des muscles (y compris de la langue).

      Alors en ’ne bougeant pas même le petit doigt’ un petit chouia de plus, le constat du changement positif, constructif, va petit à petit pouvoir se produire !

      grève générale de la consommation et de la production, d’où diminution des pollutions, diminution des hyper-profits inhumains, du divertissement décérébrant ... des vanités stériles et de leurs agitations mortelles ...


    • Arogavox 12 avril 13:55

      bon, désolé pour les fautes d’orthographe ... que chacun aura corrigées

       mais devant la rage inspirée par le sort de ce pauvre Julian Assange, ça devrait avoir des chances d’être relativisé


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 13:56

      @Arogavox

      Ce n’est pas tout à fait exact. Depuis plus de trois ans maintenant, j’ai écrit plus de 200 articles et publié à peu près autant d’articles d’autres auteurs que j’estimais importants pour tenter d’ouvrir les yeux de mes contemporains sur la dictature qui s’installe.

      J’ai aussi aidé d’autres éditeurs/auteurs à faire connaître leur site, ou articles, et j’en ai aidés à mettre en place ou remettre à l’équerre leur infrastructure suite à des attaques de hackers, par exemple.

      Je n’ai nullement passé mon temps à pester dans mon coin, ce qui ne mène nulle part.

      Mais aujourd’hui, je me rends compte que c’est inutile, on peut difficilement aider quelqu’un qui ne comprend pas qu’il y a un problème : c’est une double erreur.

      Mon article n’est pas rageur, il exprime juste le désarroi et le ras-le-bol.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 21:24

      @Philippe Huysmans
      cQui contrôle les armes, le fric et les médias controle la gouvernance. Dans une démocratie c’est encore plus facile : on fait voter. On est donc tous pour la démocratie. Mais la démocratie est devenu oligarchie. Vous voulez un changement ?

      Si quelque chose change, ce ne sera pas parce qu’aura été créé un mouvement plus fort que l’État  personne n’y parviendra  mais parce que, dans le court trajet dans sa tete entre intelligence et volonté, l’INDIVIDU aura décidé de DETRUIRE le Pouvoir actuel.

      Quidam Lambda, pour faire une révolution, n’a besoin que de sa volonté ferme de DÉSOBÉIR. Dans une société complexe et d’’interdépendance, il suffit d’un nombre restreint d’individus ui ne font PAS ce qu’on attend d’eux pour que tout s’écroule. On peut parler de sabotage  et saboter accelére le processus  mais nul besoin de héros/têtes brulés/poseurs de bombes : NE PAS AGIR est suffisant. Si les Gilets Jaunes en prennent conscience... ON VERRA BIEN.

      PJCA


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 21:37

      @Pierre JC Allard

      Oui, c’est l’idée d’Étienne de la Boétie telle que mise en musique par Gandhi, un petit homme haut comme trois pommes et épais comme un Tuc, ce qui ne l’a pas empêché de foutre dehors l’empire colonial le plus puissant de l’époque.


    • cevennevive cevennevive 12 avril 14:38

      Bonjour Philippe,

      Nous sommes en train de constater avec horreur que le roman « 1984 » d’Orwell sert de modèle au malfaisants du nouvel ordre mondial...

      Personnellement, à mon âge, je ne crains pas grand chose. Mais je crie aux plus jeunes de se rebeller, de vivre autrement, de ne pas obéir, de ne pas écouter tous ces experts de tout et de rien.

      Eblouis par les média, les temples de la consommation et les mensonges roses des gouvernements, ils ne se rendent pas compte que nous allons à notre perte.

      Je partage votre colère.

      Bien à vous.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 15:47

        @cevennevive

        Oui, pour ceux qui comme moi ont vécu leur enfance dans les années 70, on a vraiment l’impression de tomber dans le trou du lapin.


      • Dom66 Dom66 12 avril 19:55

        @cevennevive

        Oui comme vous désolé de constater le désastre, et le déshonneur.

        Moi aussi à mon âge je ne crains pas grand chose, mais quand vous écrivez

        " Mais je crie aux plus jeunes de se rebeller, de vivre autrement, de ne pas obéir"

        là c’est crier pour rien pour le moment...

        beaucoup de jeunes se rendent compte mais la misère pourtant très forte pour un pays « dit riche » n’est toujours pas suffisante pour une révolution. Et puis trop de moutons chez nous.

        le jour où elle arrivera il y aura du sang. Le pouvoir en est conscient, c’est pour cela que les forces de polices en tout genres sont si nombreuses.

        Regardez la répression contre le GJ. Les GJ était (car en ce moment ça vire à la fin) le mécontentement, et la révolte


         


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 20:09

        @Dom66

        Oui c’est la raison pour laquelle, tout d’abord, on vous a habitué à la présence de militaires armés en ville, mais avec un gros bémol : les militaires ne tireront pas sur les manifestants, même s’ils en reçoivent l’ordre et en pareil cas, ils pourraient bien faire un petit 180° comme on leur apprend au drill sur le paraground.


      • JulietFox 13 avril 10:58

        @Dom66
        Avoir le dernier Aïe ou Smarthe faune, ça c’est le pied.


      • oncle archibald 14 avril 16:39

        @Philippe Huysmans

        Ceux qui comme vous ont vécu leur enfance dans les années 70 n’ont pas eu l’occasion de constater à quoi ressemble une « vraie » répression, ils étaient trop jeunes ...

        Pourtant les chars qui tirent dans les rues de Budapest en Octobre 1956 comme ceux qui tirent dans les rues de Prague en Août 1968 c’était quand même autre chose que des CRS ou des gendarmes mobiles qui lancent des grenades lacrymos ou repoussent une manifestation avec des camions pompe dans les rues de Paris, de Bordeaux ou de Toulouse ...

        Pourtant en Tchécoslovaquie comme en Hongrie pour les jeunes qui s’étaient révoltés s’opposer à « la vie en esclavage » avait un autre sens qu’en France aujourd’hui !


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 17:36

        @oncle archibald

        Vous trouvez que la répression des Gilets Jaunes c’est pour rire ? Les éborgnés et autre éclopés, ils simulent ?

        Ca se paiera, tôt ou tard, au grand comptant.


      • oncle archibald 14 avril 19:45

        @Philippe Huysmans

        Deux mille morts et deux cent cinquante mille exilés en Tchécoslovaquie, quatre vingt morts à Prague, les flics Français joue vraiment petit bras avec quelques éclopés. Pour le moment les morts de cet épisode sont sous responsabilité gilets jaunes lors des blocages de ronds points.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 19:54

        @oncle archibald

        Petit bras, eh ? Quelques éclopés eh ? Et la petite vieille qui s’est fait descendre en fermant ses volets sur la Cannebière, c’était sur un rond-point, à cause des gilets jaunes ?


      • oncle archibald 14 avril 20:59

        @Philippe Huysmans

        Tssss ..... chipoteur ! La vieille dame de Marseille est morte de peur parce qu’une grenade est malencontreusement arrivée par la fenêtre ouverte dans son appartement ! C’est bien dommage, mais ça n’a pas grand chose à voir avec de la répression policière. En revanche côté cocos quand ils cognaient sur les manifestants ils y allaient sans aucune retenue ... et sur ordre ! et en visant bien leur cible !


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 21:04

        @oncle archibald

        Du tout, elle a pris une lacrymo dans la gueule qui lui a fracturé la machoire en plusieurs endroits, a dû être opérée en urgence et est morte sur le billard.

        Bien essayé quand même.


      • Lanla 12 avril 14:46

        Bonjour Philippe,

        c’est effectivement une journée à marquer d’une pierre noire. Cependant demandez vous ce que pouvaient ressentir les résistants qui se faisaient torturer et tuer avant que l’espoir d’une issue heureuse ne renaisse. Ils ont dû mourir sur un constat d’échec terrible. Rien de plus terrible que la résignation, comme soumission au pouvoir. Nous continuons de descendre au plus noir des capacités de l’homme, mais il n’est pas dit que la somme de toutes les petites bonnes volontés accumulées, dans la durée, ne parvienne pas à enclencher une autre dynamique. Parler, écrire, en fait partie, personne ne peut en mesurer les résultats.


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 15:45

          @Lanla

          Vous avez raison de mentionner ceux qui ont payé autrement plus cher le privilège d’être résistants. À cette aune, je reste souvent stupéfait de la résilience des anciens, les « vieux » qu’ils soient communistes ou anar, ils sont une belle leçon pour la jeunesse (et pour moi).


        • Passante Passante 12 avril 15:00

          vous faites un réquisitoire contre des spectateurs

          isolés de surcroît, c’est bien l’effet numéro un du spectacle, la séparation.

          et vous leur reprochez de ne pas faire l’histoire collectivement,

          mais c’est l’un ou l’autre : une fois dans le spectacle, y’aura pas d’histoires...

          vous avez remarqué le nombre de caméras dans les manifs ?

          c’est quoi tout ça exactement, un embarras ? ce poids ?

          c’est EN VUE de quoi ? de qui ? de quand ? d’où ?

          voyez, il suffit d’une caméra et on a tout perdu les réponses

          à ces questions bêtes qui dormaient rassasiées pourtant.

          les gens vivent sous caméra, donc même si vous ôtez l’écran,

          ils ont été élevés sous le DESIR de la caméra, c’est ça la clef,

          et l’image contre le son, pas de bande son !

          qui sait encore lire, qui arrive à se concentrer, ohé les zappeurs ?

          assange dans cet océan est un héros du vingtième siècle

          qui a coincé et s’est échoué tel quel au vingt et unième

          avant de parler de liberté de la presse il faudrait une presse,

          or ça n’existe plus

          la presse c’est la bande son, c’est pas tout à fait l’image...

          assange a fini sage comme une image

          la seule différence entre lui et nous

          c’est qu’il n’est pas derrière un écran.


          • Passante Passante 12 avril 15:03

            pour être plus exact :
            ils font la fête
            d’avoir constitué leur première photo
            de trou noir,

            enfin la périphérie,
            seulement l’équateur
            de leur grand trou noir..


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 15:50

            @Passante

            Assange et Manning sont des lanceurs d’alerte, Assange a un rôle encore plus prépondérant parce qu’il est journaliste et éditeur de Wikileaks. C’est à ce titre, et parce qu’il fait encore son métier de journaliste que des crétins de Ricains voudraient l’envoyer à la chaise électrique...

            Sans comprendre un truc tout simple : quoi qu’ils fassent d’Assange (le tuer ou le mettre au trou définitivement), ils en feront un martyr (et un héros).

            C’est juste dur de voir ça se produire et tout le monde s’en bat les steaks.


          • William 12 avril 23:18

            @Philippe Huysmans
            « quoi qu’ils fassent d’Assange (le tuer ou le mettre au trou définitivement) »

            https://www.france24.com/fr/20190411-arrestation-julian-assange-avenir-judiciaire-fondateur-wikileaks

            "Le ministère américain de la Justice a finalement confirmé jeudi que le cybermilitant de 47 ans était inculpé de « piratage informatique » et encourait une peine maximale de cinq ans de prison",
            L’affaire suédoise a été close pour ce qui le concerne.La Grande Bretagne s’est engagée à ne pas l’extrader vers un pays où il risque la torture ou la peine de mort (en toute hypothèse).


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 08:51

            @William

            Mmh, pas oublier que d’une part, l’Angleterre n’a pas le droit d’extrader JA vers un pays où il encourrait la peine de mort, et d’autre part, il me semble avoir lu quelque part que l’avocate de la « victime » suédoise entendait réouvrir le dossier...

            En pratique, JA se retrouvera aux States et là, comme par enchantement, un procureur lui trouvera d’autres motifs d’inculpations pour lesquels il risque nettement plus gros : ça c’est mon avis, j’espère que l’avenir me donnera tort.


          • Passante Passante 13 avril 11:39

            @Philippe Huysmans

            oui je ne discute pas le fait qu’ils viennent d’avaler un trou noir
            cela aura des effets incalculables
            et j’ai bien l’impression que ça ne concerne pas le strict « journalistique »
            les russes vous le diront..


          • William 13 avril 11:49

            @Philippe Huysmans
            L’éventualité d’autres inculpations ultérieures une fois sur le sol étasunien n’est en effet pas nulle, je ne sais pas s’il existe la possibilité de garanties données au pays « extraditeur ».
            J’avais il y a quelque temps signé une pétition de demande d’asile par la France pour « service rendu », c’était à l’époque Obama où je peux comprendre qu’alors nos gouvernants souhaitaient éviter les conflits avec les USA, mais depuis Trump et sa dénonciation unilatérale du traité avec l’Iran, cela aurait été un acte fort.


          • William 13 avril 11:52

            Concernant les affaires suédoises, c’est plus délicat juridiquement de faire jouer la notion d’asile politique, mais au stade actuel les dossiers ne sont pas rouverts.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 12:46

            @Passante

            À ce sujet : avez-vous noté comme le soutien des Russes et des Chinois s’avère frileux ? La réalité est que personne n’aime vraiment Snowden, il flanque une frousse bleue à tous les États.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 12:48

            @William

            J’en ai discuté avec un ami juriste qui m’a rappelé une évidence qui vaut la peine qu’on la mentionne : un (représentant d’un) État peut bien « promettre » ce qu’il veut, le juge décide souverainement... et contradictoirement, le cas échéant.

            Autrement dit, ce sont des promesses qu’on ne peut pas tenir... tout en le sachant. Fine mouches, eh ?


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 12:50

            @William

            La réouverture n’a pour but que de permettre l’extradition vers les USA : c’est en quelque sorte une roue de secours.


          • William 13 avril 17:12

            @Philippe Huysmans
            Cette réouverture opportuniste est extrêmement suspecte, et fait douter de l’indépendance de la justice même en Suède, surtout qu’il s’agit d’affaires privées.
            L’affaire US est une affaire d’état puisque c’est celui-ci le plaignant, ceci dit la « parole » des USA est sujete à caution, il faut voir comment ils ont déchiré leur signature sur le traité iranien et la Cop21.


          • Xenozoid Xenozoid 13 avril 17:15

            @William

            langue fourchue les amerindiens le savaient,d’abpord avec les« empires » et maintenant avec la « démocratie »,Orwell ne faisait qu’un constat


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 17:42

            @Xenozoid

            La parole de l’homme blanc est écrite sur de l’eau.

            Sitting Bull


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 17:42

            @William

            La Suède est un vassal pur beurre. Et rien d’autre.


          • Xenozoid Xenozoid 13 avril 17:45

            @Philippe Huysmans

            Vous avez non seulement modifiés et malformés vos cousins ailés ou ​à quatre pattes , vous l’avez fait à vous-mêmes , vous avez changé les hommes en présidents de conseils d’administration , en employés de bureau , en régulateurs du temps - Vous avez changé vos femmes en femmes au foyer(1972) , des créatures vraiment effrayantes j’ai été une fois invité dans une maison d’un « faite attention vous tachez les rideaux, faite gaffe au bocal(poissonrouge) , ne touchez pas la tapisserie : vos cheveux sont gras ,ne renversez pas votre verre sur cette table : elle a une finition délicate, le sol est juste verni prenez les patins.c’est fou.

            Vous vivez . . dans les prisons que vous avez construit vous-mêmes , en les appelant « les maisons, les bureaux, les usines ."

            John (Fire) Lame Deer and Richard Erdoes, Lame Deer Seeker of

            Visions. New York : Simon and Schuster, 1994 [1972], 121.


          • Xenozoid Xenozoid 13 avril 17:48

            @Philippe Huysmans

            La Suède est un vassal pur beurre. Et rien d’autre.

            celle qui voyait des soumarins russe partout


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 18:16

            @Xenozoid

            Oui, j’avais bien ri à la lecture de ces péripéties, quand, il y a quelques années, c’était revenu au devant de la scène :)


          • Xenozoid Xenozoid 13 avril 18:22

            @Philippe Huysmans

            l’affaire skipral est du meme niveau,mais bon il y a l’humour british


          • Xenozoid Xenozoid 13 avril 18:28

            @Xenozoid

            l’affaire skipral est du meme niveau,mais bon il y a l’humour british

            pour l’humour chapeau melon et bot(te) de cuir ,n’ont pas fait leur job,les russes continuent a détruire l’europe 


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 11:22

            @Positronique

            Là-dessus, je vous rejoins.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 21:48

            @Xenozoid

            L’humour américain, c’est de prétendre qu’une femme en Suede a accepté d’aller coucher avec Assanges dans son lit, mais se dirait « violée » parce qu’il n’aurait pas eu une capote sous la main au moment de procéder ... Elle avait retiré cette accusation, mais son avocat veut la relancer maintenant qu’on pourrait en avoir encore besoin. Si les gens qui ont défendu Stalingrad affrontent un jour les gens qui ont ce genre d’humour, j’espère qu’il y aura quelqu’un pour prendre des paris....

            PJCA


          • JC_Lavau JC_Lavau 14 avril 21:55

            @Pierre JC Allard. Une seconde capote, car les capotes suédoise sont de qualité déplorable.
            Voir la photo à l’appui de la C.I.A. :
            http://www.dailymail.co.uk/news/article-2193641/Julian-Assange-rape-claim-Is-photo-clear-him.html

            http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2012/08/25/article-0-14B189E2000005DC-786_634x412.jpg


          • leypanou 12 avril 16:17

            et les autres médias sociaux n’ont été placés là que pour servir d’exutoire à la légitime colère des peuples grugés 

             : c’est vrai çà et c’est leur travail de fond, mais il y a un problème plus urgent, et c’est la prétendue urgence climatique.

            Des milliers de jeunes, chauffés par la propagande mainstream, un peu partout, ont gobé cette fable. Si on sait que le fameux Jeffrey Sachs, celui qui a été l’instigateur de la privatisation tous azimuts en Russie dans les années 90 est parmi les têtes de file lors de la fameuse COP21, il n’y a plus aucun doute.

            La petite bourgeoisie est facilement manipulable : la lutte anti-spécisme par ci, la promotion du véganisme par là, etc, etc (en France même, il y a ceux qui promeuvent le Green New Deal, de la démocrate Alexandra Ocasio-Cortez) ; en attendant, l’oligarchie peut dormir tranquille.


            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 16:22

              @leypanou

              Moi j’appelle ça le réchauffouillage climateux...

              Et je n’ai pas vraiment adhéré, c’est le moins qu’on puisse dire, je serais plutôt sur la ligne de Benoît Rittaud et j’ai moi-même publié 4 articles en rapport avec le « réchauffement » .

              Mais je partage votre pessimisme : la petite bourgeoisie, les « bobos » bouffent absolument tout ce qu’on leur sert, à croire que les petites fées étaient absentes lors de la distribution de cervelle quand ils étaient minots.


            • Gambrinus Gambrinus 12 avril 16:41

              Pour le coup je ne peux que partager l’indignation et la honte. J observe que les premiers à se couvrir de merde sont le royaume Uni et la Suède, qui nous sont systématiquement désignés comme des modèles de démocratie. Qu’ils aillent tous au diable, auquel il appartiennent sans le moindre doute. Quand à la Suisse et la France qui nous font le numéro de on va voir si on peut lui accorder l’asile, pour maintenir elles aussi leur réputation de démocraties exemplaires, qu’elles se noient dans la merde. Dégueulasse, dégueulasse, triplement dégueulasse. Honte, indignité et tombereau de merde sur toutes ces raclures, et c’est malheureusement vrai sur la lâcheté et l’inconscience du plus grand nombre


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 18:27

                @Gambrinus

                La France, par la façon dont elle éborgne et mutile ses enfants au titre qu’ils manifestent pacifiquement le samedi pour demander de meilleures conditions de vie n’a rien à envier aux pires dictatures à la belle époque, à moins que ce ne soit pour tenter de redorer un blason déjà bien couvert de mer...


              • Dom66 Dom66 12 avril 20:02

                @Gambrinus

                Merci à vous Philippe Huysmans pour cette article, et merci aussi pour la réponse à Gambrinus que je salut aussi et dont j’approuve le commentaire.

                +++

                A vous deux


              • Jeekes Jeekes 12 avril 16:44

                ’’à partir du moment où l’on se comporte comme des larves, sans jamais renâcler, sans jamais dire « non », pourquoi voudriez-vous que vos dirigeants vous prennent pour autre chose que des larves ?’’

                 

                Va bien falloir finir par admettre que :

                 

                quand ça ressemble à une larve

                quand ça se comporte comme une larve

                quand ça raisonne comme une larve

                quand ça vit comme une larve

                 

                Et ben, c’est que c’est une larve !

                 

                (En hommage à Audiard...)

                 

                 



                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 20:15

                  @Positronique

                  C’est pas trop gentil pour Audiard, ça...


                • julius 1ER 12 avril 17:29

                  Je trouve çà indigne de le remettre aux autorités britanniques puis certainement vouloir le remettre à Trump ... où quand un politique devient un Droit commun !!!

                  c’est révulsant et cela montre que le Capital se permet toutes les turpitudes !!!

                  Honte à cette chaîne de la bassesse !!!


                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 18:38

                    @julius 1ER

                    On vit à une époque où cela n’a plus l’air d’étonner grand monde, où les autorités parlent de condamner Assange pour « trahison » alors qu’il n’est même pas Américain, à l’heure ou Macron fait tirer sur la foule pour mutiler en attendant mieux sans doute...

                    Monde de merde !


                  • julius 1ER 13 avril 08:37

                    @Philippe Huysmans
                    la réflexion d’un internaute sur ce pasteur Niemöller (avec cette fameuse parabole sur le Nazisme :
                    quand ils sont venus chercher les syndicalistes , je n’ai rien dit je n’étais pas syndicaliste. !!!!..
                    quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit... je n’étais pas communiste !!!!
                    quand ils sont venus chercher des sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate !!!
                    quand ils sont venus me chercher, j’ai regardé derrière moi .... il n’y avait plus personne !!!!

                    c’est au travers de ce « prisme » que l’on doit regarder ce qui se passe, pas avec avec des lunettes de courte-vue !!! 


                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 09:19

                    @julius 1ER

                    Exact. Et c’est ce qui fait le plus mal. Face au cynisme sans bornes de quelques sociopathes avides de pouvoir et d’argent, l’immense majorité de la population se comporte comme des lapins, en espérant que pour cette fois, ce n’est pas à leur tour d’agrémenter la table du maître.


                  • HELIOS HELIOS 13 avril 11:51

                    @julius 1ER
                    ... c’est peut être le remerciement du president élu (Equ) qui remercie ses « soutiens »...


                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 12:49

                    @HELIOS

                    Quel petit timbre poste dans le genre de l’Équateur pourrait tenir tête à l’administration US si elle exige quelque chose ? On ne parle pas de Cuba, là.


                  • HELIOS HELIOS 13 avril 15:13

                    @Philippe Huysmans

                    oui, oui, l’Equateur, ce n’est pas grand chose, sauf quand son vote s’ajoute a celui d’autres pays parmi les 200 qui siegent a l’ONU.
                    C’est comme vous et moi, comptons nous face a Macron ? non bien sûr, sauf les jours de vote.
                    Faisons pareil...

                    Cela ne m’empeche pas de penser qu’une forme de corruption existe, justement parce que les USA sont immenses et riches en comparaison... et pour quelques dollars, ils peuvent s’offrir un président... là-bas et ailleurs !


                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 17:40

                    @HELIOS

                    Je crois qu’au delà de quelques cacahuètes, les USA comptent plus sur les menaces qu’autre chose.

                    Et ça marche.



                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 18:40

                      @troletbuse

                      Je crois à peu près autant aux pétitions qu’aux posts sur facebook, mais bon, allez, on va la signer quand même...


                    • Dom66 Dom66 12 avril 20:10

                      @troletbuse
                      J’ai signé aussi, mais le monde Pourris est supérieur aux pétitions. J’ai peu d’espoir...m’enfin !!
                      Merci pour le lien.


                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 20:16

                      @Dom66

                      Bah, les pétitions c’est un peu comme les manifs pacifiques (en pire) : le pouvoir s’en bat royalement les c...

                      En même temps, c’est pareil pour les référendums, eh ?


                    • troletbuse troletbuse 12 avril 20:18

                      @Dom66 et Huysmans
                      Moi non plus, je ne crois pas trop mais je signe quand même. Merci pour lui.


                    • symbiosis symbiosis 12 avril 18:16

                      Très mauvais calcul de la ploutocratie blindée que d’avoir coincé Assange et d’en faire un martyre.

                      Assange est connu dans le monde entier et pourrait bien devenir un élément fédérateur de la rage qui sommeille.

                      Assange, avec sa tête d’ange risque fort de devenir une icône christique, un lien puissant, un égrégore, qui au nom de la parole bafouée et censurée, au nom de la langue que l’on nous coupe va se transformer en un hurlement de fureur qui va emporter ce système ignoble.

                      La ploutocratie ajoute à son ignominie ce sacrifice humain, car ne nous leurrons pas sur le sort réservé à Assange. Il finira bien dans un de ces rituels sataniques, quel qu’il soit, Guantánamo, dans un des lieux secrets du Bohemian Groove, dans un prison off shore ou ailleurs, mais il finira dépecé, à moins que le soulèvement ne se fasse maintenant, tout de suite, dans une prise de conscience mondiale de la nécessité d’une telle réaction humaine.

                      Le système, ce vampire, a besoin de sang pour transfigurer ses turpitudes en vertus et se régénérer, se redonner vie.

                      La ploutocratie, en toutes choses joue une partie Poker !!

                      Un des symboles iluminati est un cercle figuré par un serpent qui se mange la queue.

                      L’animal est encore long, mais patience !!


                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 18:42

                        @symbiosis

                        Je ne mélange pas ésotérisme et politique, chaque fois que j’ai vu quelqu’un le faire, c’était précisément pour entuber le chaland, du coup, je suis un peu sceptique.


                      • symbiosis symbiosis 12 avril 19:13

                        @Philippe Huysmans

                        Je ne fais pas d’ésotérisme, contrairement à la ploutocratie.
                        Ne confondons pas.


                      • symbiosis symbiosis 12 avril 19:16

                        @symbiosis

                        Le yankee est pétri d’ésotérisme. Tout ce qu’il fait en dépend.
                        Je le sais pour avoir été marié avec une ressortissante de ce pays malade et pour y avoir vécu des années durant.


                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 20:19

                        @symbiosis

                        Je ne commettrais jamais l’erreur de penser que le Yanki de base, qu’on pourrait caricaturer par Homer Simpson (en moins sympa) serait tout pareil aux salopards qui tirent les ficelles à Washington.

                        Ceux-là ne se contentent pas d’être malins, ils ont le pouvoir de faire plier n’importe qui, et s’il ne plie pas, de l’écraser.


                      • symbiosis symbiosis 12 avril 22:27

                        @Philippe Huysmans

                        Tu penses ce que tu veux !!


                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 22:35

                        @symbiosis

                        Tout comme toi, c’est ça la démocratie :)


                      • ticotico ticotico 12 avril 18:30

                        Bon, en ce qui me concerne, j’ai déclaré une guerre commerciale définitive aux Usa.

                        Plutôt que de vous lamenter sur votre impuissance, essayez de voir dans vos habitudes et celles de vos proches ce qui rapporte de l’argent à des entreprises US et comment vous pouvez vous en passer.

                        Uber, Starbucks, Amazon, Apple, Mcdo... La liste est longue. Et atteindre les 100 % est à peu près impossible, mais il y a des façons de s’en approcher, habiter en haut Ariège, à Cuba ou dans le Kerala rend les choses plus simples.

                        Expliquez autour de vous que le business américain se nourrit de notre consentement et que nous avons le nombre pour nous...


                        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 18:44

                          @ticotico

                          Ça c’est pas bête, en effet. Bon après, je vais devoir me passer de Coca-Cola, et je sais pas trop par quoi je vais remplacer ça, mais pour le reste, dans la mesure où c’est moi qui gère le budget informatique dans ma boîte, je pourrais bien m’orienter vers des produits n’ayant aucun rapport avec le pays de l’Oncle Shmuel.


                        • zzz'z zzz’z 12 avril 18:37

                          Il y a 2k ans, il y a eu le même. Quand on a voulu le libérer car ça faisait gerber le geôlier, tout le monde a voté Macron…

                          Chier dans les bottes de l’oncle Sam, ça doit apporter sa petite dose d’adrénaline ; l’un l’a payé de ses couilles, l’autre de sa santé !

                          Dans la société du spectacle, le martyr n’a jamais fait recette, juste cela sert de prétextes aux mange-caca, pour rechercher des recettes qui accommodent mieux leur repas ; comme disait Dieudo, il faut en manger un peu tous les jours, comme cela, le soir de l’hallali, on reprend deux fois des moules, parce que ce n’est sur ta tronche que c’est tombé.

                          @l’auteur : Parce qu’il fallait que je fasse quoi, au juste ?


                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 18:50

                            @zzz’z

                            « Il fallait que je fasse quoi au juste ? »

                            Ce que vous voulez, mais faire quelque chose c’est toujours mieux que de ne rien faire. J’ai déjà écrit, sous forme de boutade, que pour chaque saloperie que fait le pouvoir, si vous placiez simplement un petit caillou sur la cheminée, vous auriez déjà fait infiniment plus qu’en ne faisant rien, ou en vous contentant d’un post larmoyant sur FB (bon ok, vous avez pas trop l’air d’être client, mais bon).

                            Par exemple, essayer de sensibiliser les gens autour de vous, parler de la situation, avec des collègues, des amis : semer des petites graines qui peut-être finiront par germer dans l’esprit de l’un ou l’autre... Nous avons tous été éveillés de cette façon, à un moment ou à un autre.

                            Pour la comparaison avec Geeesus, eh bien disons que des deux (l’empire Romain ou la religion catholique), un seul pouvait survivre, et autant que je sache, le pape est toujours à Rome, par contre les empereurs...


                          • zzz'z zzz’z 12 avril 18:59

                            @Philippe Huysmans
                            J’utilise la version de Debian en honneur à Ian, qui s’en souvient ?


                          • pemile pemile 12 avril 19:08

                            @zzz’z « qui s’en souvient ? »

                            Moi ! smiley


                          • nono le simplet nono le simplet 12 avril 19:16

                            @pemile
                            salut à toi !
                            tu vas pas le croire mais je regardais tous les matins si tu étais là, me voilà rassuré smiley


                          • symbiosis symbiosis 12 avril 19:21

                            @zzz’z

                            Débian ?
                            Chouette alors !


                          • pemile pemile 12 avril 19:27

                            @nono le simplet « me voilà rassuré »

                            Bises ! smiley


                          • zzz'z zzz’z 12 avril 19:40

                            @pemile
                            Bin, wé, c’est comme Assange, c’est trop geek ! Il commence à y avoir pas mal d’entre nous qui tombent dans le silence total.

                            À l’UPR, ils parient — Après comment faire autrement ? — sur le virtuel pour sortir les gens de devant la tv hypnotique… Mais à quoi cela sert-il ? Rentrés chez eux, 500 fois par mois — c’est quoi sur 4h30 de tv quotidiennes moyennes — tous les poncifs seront répétés…

                            Tu te fais chier 2 heures à expliquer à des cervelles pleine de foutre… Allez, useless !


                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 20:22

                            @zzz’z

                            Je ne savais pas qu’il s’était supprimé :( Debian est ma distro préférée, et celle de mon gamin aussi.

                            RIP


                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 21:27

                            @Positronique

                            Vous avez vraiment du temps à perdre, vous ?


                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 21:32

                            @zzz’z

                            C’est vrai et faux à la fois : écouter FA une fois complètement est une expérience de nature à éveiller les plus endormis... Et une fois qu’on commence à comprendre à quel point on se fait entuber, nous devenons acteurs de notre émancipation.


                          • nono le simplet nono le simplet 13 avril 03:44

                            @pemile
                            Bises ! 

                            ouais, bises ... tu rigoles mais les gens que j’aime bien sont rares et quand il me restera plus que bébert je saute par la fenêtre du RDC


                          • Xenozoid Xenozoid 12 avril 19:06

                            bien malin qui voit quoi que ce soit 

                            Notre société est tellement fragmentée, si divers, qu’à ce stade, il est absurde de parler d’une « majorité ». C’est un mythe en partie préfabriqué par l’anonymat de nos villes. Presque tout les personnes que nous croisons dans la rue sont étranger : on relègue mentalement ces chiffres anonymes à la masse sans visage que l’on appelle le grand public, à laquelle on attribue quelques propriétés, on pense à des étrangers comme possédants. Ils doivent faire partie de la majorité silencieuse, cette force invisible qui fait que le monde est ce qu’il est, on suppose que ce sont les mêmes « gens normaux » vu dans des publicités télévisées.
                            Mais le fait est, bien sûr, que ces publicités font référence à un idéal inaccessible, afin de garder tout le monde exclu et insignifiant. Le « grand public » est analogue à cet idéal, car il tient tout le monde en laisse sans jamais faire une apparition, et possède le même degré de réalité que la famille parfaite dans la dernière réclame du dernier dentifrice.
                            Personne ne se soucie de cette masse absente, plus que les enfants bohème de la bourgeoisie. Ils se chamaillent sur la façon d’orchestrer leurs manifestations pour rallier " la masse » a leurs idées radicales, comme s’il y avait toujours une masse à appeler !
                            Leur société est désormais composé de nombreuses communautés, et la seule question est, quelle communauté devraient-ils approcher ... et s’habiller conforme, parler correct, n’est probablement pas la meilleure façon de faire appel aux éléments les plus potentiellement révolutionnaire de la société. 
                            En dernière analyse, la soi-disant audience « grand public », qui s’imagine, pour déguiser ses manifestations et événements politique n’est probablement que le spectre de leurs bourgeois de parents, gravée au fond de leur inconscient collectif comme un symbole d’adolescent en manque d’estime et de culpabilité qu’ils n’ont jamais quittés. Ils feraient mieux de couper leurs liens avec la bourgeoisie tout en se sentant libre d’agir, de regarder, et de parler, peu importe qui les regarde, même quand ils essaient de faire avancer une cause politique : sans objectif politique atteint avec des militants en tenue de camouflage, il pourrait être plus important de commencer la lutte pour un monde dans lequel les gens n’auront pas à déguiser pour être pris au sérieux.

                            Et bien sûr, leurs enfants ont appris cela, aussi, même parmi les plus rebelles et radicaux des non-conformistes, les mêmes règles sont en place : ne mettez pas en doute votre place dans le groupe, n’utilisez pas de mauvais signes extérieur et ne souscrivez pas aux mauvais codes. Ne dansez pas quand vous êtes censé être tranquille, ne parlez pas quand vous êtes censé danser, n’oubliez pas vous êtes surveillé. Assurez-vous que vous avez assez de fric pour participer aux différents rituels. Pour garder votre identité intacte, identifiez-vous aux sous-cultures et styles, alignez vous à des bandes et des modes et à la politique qui en sont associées. Vous n’oseriez pas risquer votre identité, n’est-ce pas ? C’est votre seule protection contre une mort certaine aux mains de vos amis. Sans identité, sans frontières pour vous définir, vous devenez du vide, dans le néant . . . n’est-ce pas ?

                            Une chose étrange s’est produite. Bien que ces personnes aient eu le courage de remettre en question l’existence de Dieu, allant même jusqu’à la refuser à ceux qui croyaient encore, ils n’ont pas osé remettre en doute la moralité que ces lois avaient mandaté.
                            Peut-être que cela ne leur est tout simplement pas venu à l’esprit, après tout, tout le monde avait grandi maintenus par les mêmes convictions sur ce qu’était la morale et en était venu à parler de bien et de mal de la même manière, alors peut-être qu’ils ont simplement supposés l’évidence.
                             Ce qui est bon et ce qui est mal avec ou sans dieux.. mène à la même conclusion, l’univers est très instable....


                            • Xenozoid Xenozoid 12 avril 19:22

                              @Xenozoid

                              je`dis ça car il m’a parut étrange que assange soit transporté dans le panier avec son propre livre dans les main,et plus tard le fourgon s’areete a millieuu des journalistes (apres sa mise en examen)...il y a du spectacle...en quoi le bouquin de assange n’a pas été arrêté ?


                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 20:34

                              @Xenozoid

                              C’est une bonne analyse sociologique de notre société dans laquelle chacun, sachant (ou se croyant) dépourvu d’originalité, en perpétuelle recherche d’une reconnaissance de ses pairs, recherche par conformité l’adhésion aux valeurs en vogue, ou tout simplement véhiculées par des personnes en vue, ou par les médias.

                              Ces temps-ci je m’intéresse aux conséquences de la mécanique quantique sur le monde de l’infiniment petit... et le monde dont l’infiniment petit constitue les briques (le nôtre), et j’arrive à la même conclusion, plus ou moins : ce monde est à peu près tout sauf ce que nous croyons y voir, et c’est pire encore lorsqu’une classe particulière a un intérêt à vous le présenter de manière biaisée par sa propagande.

                              Plus que jamais il nous faut voir le monde avec notre âme d’enfant, celle qui était là bien avant que nous soyons pourris jusqu’au trognon par des faux semblants, des valeurs bancales et une culture qui est tout doucement en train de se transformer en égoût à force d’y charrier la m.rde.


                            • Clouz0 Clouz0 12 avril 20:15

                              Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi Assange avait préféré se terrer, sans réelle issue, plutôt que de revendiquer fièrement ses actes et en profiter pour médiatiser un procès et faire avancer ses idées grâce au relais de ses nombreux soutiens.


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 avril 20:22

                                @Clouz0

                                Peut être le système judiciaire des États-Unis qui est une roulette russe.


                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 20:38

                                @Clouz0

                                Voyant comment ça allait inévitablement se terminer, j’avais évoqué cette option il y a quelques mois déjà : pour me faire descendre en flamme par les médias alternatifs eux-même comme si je m’étais moi-même rangé aux côtés de ceux qui veulent le voir mort.

                                Parce que le pire finalement, c’est qu’il arrive strictement au même résultat, après avoir été littéralement privé de liberté durant presque 7 ans.


                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 12 avril 20:38

                                @Aita Pea Pea

                                C’est une roulette russe avec un automatique. Beauuuuucoup plus sûr, en fait.


                              • Dan 13 avril 02:42

                                à l’auteur,

                                Je pense que l’effet de sidération vous embrouille en lâchant des pains tout azimut.

                                Ceux qui doivent avoir honte on les connaît, ce sont les prescripteurs de cette décision de l’ex empire anglo saxon (US, GB, Australie). Le silence de Macron comme d’Hollande prouve que nous ne sommes plus depuis longtemps le pays des droits de l’homme mais ça on le savait. Si il est un peuple décevant ce sont bien les anglais pour le coup, incapable de déclencher une manif devant l’ambassade. !

                                Alors que l’on nous saoule en révérence sur ce peuple courageux qui a voter un Brexit mercantile. Si l’on est honnête on admettra que le vote Brexit est un pur produit nationaliste/identitaire car il ne remet pas en cause la City et la politique sociale rétrograde des anglais. Idem que le vote Trump qui est soutenu surtout par le middle west républicain réac individualiste. 

                                Les couches populaires françaises à travers la F.I. et les gilets jaunes ont déjà réagi en tant que représentation ; mais vous voulez faire chorus avec qui d’autres ? la ReM ? les LR le FN ? le Modem ? ça fait du monde mais ceuxlà ils s’en tapent comme prévu.

                                La presse audio les France inter, France culture, Europe1, RMC, et les chaines d’info LCI, Cnews, BFMTV, France 24 et Arte idem. Ca c est décevant ce mur du silence pourtant toujours prompt à inonder les journaux et le flashs lorsque Finkelkrault se fait charrier en manif (ouf il n’est pas éborgné, pas de main arraché) mais quand même on fait une belle manif à la République ! Là dans ce cas du sacrilège en « antisémitisme » on s’indigne jusqu’à l"évanouissement au sein des rédactions radios et TV tous les médias mainstreams car attention : ce sont les années 30 qui percent.. Ces mêmes rédactions qui ne s’indignent pas de voir massacrer les enfants palestiniens chaque semaine par Bibi ( encore réélu !). Ce même gouvernement de Tel Aviv qui n’a pas été fouttu de se rendre aux obsèques de Nelson Mandella prisonnier politique pendant 40 ans. Alors là oui je dirai honte à eux et aussi honte aux gendarmes et policiers qui arrachent des mains et crèvent des yeux pour faire le sale boulot du pouvoir.

                                Mais pas une bonne idée d’ accabler les pauvres bougres de français qui rament surtout chaque w.e. sans se dégonfler malgré les risques à présent. On pensait que les français moyens étaient trop individualistes, ils prouvent le contraire, donc respect. 

                                Croyez qu’il y a pas mal de monde à sabrer, il y a déjà quoi faire. Mais il faut bien viser, ne pas tout mélanger c est important.  


                                • nono le simplet nono le simplet 13 avril 07:23

                                  @Dan
                                  décidément ... encore un superbe commentaire !


                                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 09:11

                                  @Dan

                                  Je ne crois pas me tromper de cible, et ce ne sont surtout pas les gilets jaunes, qui eux, paient de leur personne, c’est le moins que l’on puisse dire. Ils ne le font pas par empathie, mais tout simplement (et c’est grave) parce que les conditions se sont tellement déteriorées qu’ils n’ont plus d’autre choix.

                                  L’attitude de beaucoup, qui consiste à ne pas faire de vagues et à essayer de passer entre les gouttes quitte à ignorer la misère des autres est la meilleure arme du pouvoir pour empêcher par avance toute contestation sociale d’ampleur.

                                  C’est d’autant plus con que vous êtes tous sur la liste, à l’exception d’une toute petite classe de nantis qui eux ne feront que s’enrichir tant et plus.

                                  D’où ma référence au pasteur Niemöller.


                                • Dan 14 avril 11:18

                                  @nono le simplet
                                  merci nono (qui n est pas simplet du tout !)


                                • Gloubi 13 avril 08:28

                                  Bon article ; les dirigeants des pays démocratiques doivent être soumis à leurs électeurs. Si les premiers ont tout intérêt à faire taire Assange, les seconds ont besoin de lanceurs d’alerte comme lui.


                                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 09:16

                                    @Gloubi

                                    Le problème fondamental dans cette analyse c’est que les pays occidentaux n’ont rien, mais alors absolument rien de démocratiques, c’est juste une perversion de la langue.

                                    En démocratie, on ne vote pas pour élire des pourris qui vont oeuvrer contre l’intérêt général, on vote les lois.


                                  • Giordano Bruno 13 avril 08:59

                                    Après les 11 septembre et les 11 mars, voici le 11 avril de l’arrestation d’un homme qui mériterait un Nobel de la paix.


                                    • karim 13 avril 09:17

                                      Les gens ne réagissent pas de la même façon face à l’injustice. Certains réagissent par l’action, d’autres, par la parole. Pour d’autres enfin la réaction est silencieuse, intérieure. On peut basculer d’une catégorie à une autre et tant que cette flamme intérieure reste vive, l’espoir de changement se réalisera, même s’il tarde à venir.


                                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 09:25

                                        @karim

                                        Vous pouvez me citer quelques exemples de révolutions ayant eu pour acteurs des citoyens réagissant de manière intérieure et silencieuse ?

                                        Elle est où, la limite entre passivité et complicité ? Elle est peut-être fluctuante, mais dans tout les cas répond à une équation simple : elle est d’autant plus éloignée que la solidarité est faible.


                                      • karim 14 avril 00:04

                                        @Philippe Huysmans
                                        Réagir à l’injustice de façon silencieuse ne veut nullement dire complicité ou passivité. Ça veut tout simplement dire que ces gens n’acceptent pas l’injustice, ce qui est déjà positif, mais n’ont pas la capacité de réagir autrement. Donc, nous ne devons pas leur faire supporter ce qu’ils ne peuvent pas supporter. Mais chercher plutôt à las gagner car, ils peuvent être utiles pour des missions compatibles à leur capacité et pourquoi pas se transformer un jour en vrai révolutionnaire


                                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 11:21

                                        @karim

                                        C’est là que votre argument est fallacieux : voulez-vous me dire précisément en quoi « s’indigner de façon silencieuse » serait différent de « s’en foutre royalement » ? 

                                        Je veux dire concrètement...

                                        Aucune différence dans le monde réel.


                                      • karim 14 avril 13:52

                                        @Philippe Huysmans

                                        La différence c’est qu’ils sont de votre coté et que vous pouvez comptez sur eux dans certaines circonstances, selon ce dont ils sont capables de faire. Les gens ne sont pas de la même trempe.


                                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 15:30

                                        @karim

                                        Compter sur eux pour continuer à faire ce qu’ils font si bien : rien. Paaarfait, avec ça on avance bien !

                                        Je me demande ce que ça aurait donné une révolution avec Ernesto Guevara restant dans son petit logement édudiant, pestant (in petto, hein, pas crier) contre la junte de Fulgencio Batista smiley


                                      • karim 14 avril 21:37

                                        @Philippe Huysmans

                                        Que pouvait faire Ernesto Guevara sans la masse paysanne.


                                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 21:41

                                        @karim

                                        C’est un peu de la blague, au plus fort de la guérilla, les révolutionnaires n’étaient que quelques centaines, et c’est bien eux qui ont pris la Moneda.

                                        Les masses ont fait ce qu’elles font d’habitude : les trois singes.


                                      • karim 15 avril 08:17

                                        @Philippe Huysmans
                                        Un révolutionnaire sans les masses c’est comme un poisson sans eau.


                                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 avril 08:51

                                        @karim

                                        Vous mettez la charrue avant les boeufs : d’abord des révolutionnaires, armés jusqu’aux dents, déterminés et animés par l’idéologie.

                                        Puis on renverse le pouvoir.

                                        Puis on entame une révolution « populaire ».

                                        Comme vous le voyez, le troupeau de veaux intervient au tout dernier acte.


                                      • karim 15 avril 19:24

                                        @Philippe Huysmans

                                        L’mage que vous donnez est celle de révolutionnaires animés uniquement par l’esprit de vengeance sur le pouvoir en place. Une révolution qui ne voit dans le peuple que des troupeaux de veaux est vouée à l’échec à coup sur.


                                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 avril 19:39

                                        @karim

                                        Et si vous preniez la peine de vous renseigner ne serait-ce qu’un peu sur la révolution cubaine, par exemple ? Ernesto Guevara n’avait strictement rien à venger. Il a simplement pris la mesure de l’immense souffrance des paysans exploités par les riches colons à la botte des multinationales.

                                        Il n’a pas fait ça pour le plaisir, une belle carrière de médecin s’offrait à lui en Argentine, il l’a fait par idéologie, parce qu’il croyait de toute son âme que c’était la seule solution.

                                        Et l’histoire montre qu’il avait raison. Peu de gens sont capables d’un pareil désintéressement et d’une telle empathie tout à la fois.


                                      • Montdragon Montdragon 13 avril 11:22

                                        Bel article empli de désespoir de l’auteur, mais il se trompe lourdement sur les causes :

                                        son ton et ses analyses de gauche ne font rire plus personne.

                                        Les lucides connaissent l’origine des maux, ponde quelques articles sans désigner l’ennemi tribal héréditaire est se masquer la face.

                                        Il faut donc arrêter, oui, l’avenir sera plus sanglant.


                                        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 12:15

                                          @Montdragon

                                          Mmh, mais vous, vous n’en apportez aucun, d’argument à l’appui de vos dires. Ou me serais-je lourdement trompé, Monsieur l’expert ?

                                          Et pour votre gouverne, cet article n’est nullement politique, et ne parle pas des clivages gauche/droite mais simplement de l’inertie prodigieuse des masses qui n’ont pas encore compris qu’ils passeront tous à la casserole, chacun à leur tour.

                                          Et à moins d’être particulièrement richissime, vous êtes également sur la liste, cher ami.


                                        • Christian Labrune Christian Labrune 13 avril 11:56

                                          L’anti-américanisme est la vérole de notre temps, qui fait préférer (de loin !) à des naïfs, la violence institutionnelle de ce qu’on appelle aujourd’hui les « démocratures ». Rien ne les empêche, si ce monde occidental (qui est certes loin d’être parfait) les dégoûte, de faire comme ces Berlinois de l’Ouest qui, après la construction du mur, risquaient leur peau pour passer du côté gouverné par les Soviétiques, sous les tirs à balles réelles des armées capitalistes. A moins que ce soit l’inverse... On voudra bien me corriger s’il advenait que je fisse erreur !

                                          Ce triste individu, objectivement coupable de haute trahison puisqu’il a divulgué des secrets militaires touchant à la défense des pays occidentaux, suscite le même type d’engouement naïf qu’un certain Cesare Battisti : "[qui] avoue avoir trompé les intellectuels et politiques de gauche qui l’ont soutenu, déclarant : « Je n’ai jamais été victime d’une injustice. Je me suis moqué de tous ceux qui m’ont aidé, je n’ai même pas eu besoin de mentir à certains d’entre eux. » (article Wikipedia).

                                          Cela me rappelle un autre cas du même genre , celui d’un Snowden ayant trouvé refuge chez l’ultra-démocrate Poutine.

                                          Je me rappelle avec beaucoup de précision une petite video très instructive : Poutine vient de donner une conférence de presse. Snowden est dans la salle pour lui cirer les pompes et il lui pose une question : est-ce que la Russie (dont il admire la vertu !), comme l’Amérique, s’applique à analyser toutes les communications qui circulent sur le Net ?

                                          Non, répond un Poutine dont on ne peut pas nier l’intelligence et qui maîtrise très bien l’ironie : c’est, parce que nous ne disposons pas d’installations aussi perfectionnées que celles des Américains.


                                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 12:24

                                            @Christian Labrune

                                            Le « sinistre individu » ne pourrait être coupable de « trahison » parce que pour cela encore faudrait-il qu’il soit tenu à une fidélité quelconque aux USA, or il est Australien.

                                            De plus, ceci devrait quelque peu donner des sueurs froides aux journalistes, parce que pour les mêmes motifs bidons, on pourrait bien les embastiller un peu partout autour du monde dès qu’ils révéleraient des affaires en rapport avec la défense nationale (ou tout autre intérêt stratégique) : pensons au Frégates pour les Français ou à l’affaire Agusta en Belgique, par exemple.

                                            Ne mêlez pas Snowden à cette affaire, d’ailleurs vous auriez grand tort, il est dans votre camp : vous n’allez pas tuer vos taupes, (merde) quand même ?

                                            Pour votre gouverne, tous les pays industrialisés disposent des équipements nécessaires à l’espionnage massif des données transitant autant par internet que par le réseau SS7. Ce n’est pas à un informaticien que vous allez faire la leçon. En réalité, quelques bretelles bien placées sur des dorsales et c’est plié, le reste étant lié à la capacité d’analyse (la collecte étant faite), et là, même les Américains ont un petit problème : il y a beaucoup trop de données :)

                                            Vous pouvez bien qualifier le public de naïf s’il vous plaît, reste que vous êtes légèrement à côté de la plaque : il est simplement craintif et docile, mais quand il n’y a plus rien à bouffer, ça devient une toute autre affaire !


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 13 avril 12:54

                                            Pour votre gouverne, tous les pays industrialisés disposent des équipements nécessaires à l’espionnage massif des données transitant autant par internet que par le réseau SS7.

                                            ...........................................................
                                            @Philippe Huysmans

                                            Et alors, ai-je dit le contraire ? Je suis bien persuadé que les Russes, les Chinois, tous ceux qui disposent de techniques suffisamment avancées, font la même chose, y compris les services français. J’ajouterai que cela ne me choque pas outre mesure.

                                            Est-ce que vous n’auriez pas compris le propos de Poutine ? Snowden, qui est un naïf, attend qu’il se récrie  : « non, nous sommes beaucoup plus moraux que les occidentaux, et nous ne nous livrons pas à ces sortes d’investigations ! ».
                                            Le traître occidental lui cire les pompes. C’est bien, c’est ce qu’on attend d’un traître, mais en même temps, les traîtres sont méprisés partout : on les utilise et on les jette. Poutine ne va pas dire, cyniquement : nous faisons comme tout le monde, et même, nous faisons pis, mais il le laisse entendre parce qu’il ne voudrait quand même pas que ceux qui connaissent la question le prissent pour un con en le voyant recourir à une langue de bois grossière et pas du tout crédible.

                                            Cela dit, des Snowden et des Assange sont vraiment le cancer des démocraties. Celles-ci nourrissent et chérissent leurs pires ennemis. Un Assange russe en Russie ou dans un autre pays du même genre, on ne verra jamais ça. Il y a des services très efficaces qui se chargent de régler discrètement la question bien avant qu’elle puisse émerger dans les media et intéresser l’opinion publique.


                                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 13:04

                                            @Christian Labrune

                                            Je crois que c’est vous qui n’avez pas trop bien compris qui est Snowden, d’une part, et ce qui est moralement acceptable aux yeux des Russes en vue d’assurer la sécurité sur le territoire. Faut arrêter une minute de penser que la Russie espionnerait plus que la France : désormais toute personne « en rapport » avec une personne fichée S peut elle-même faire l’objet d’écoutes placement de micros, placement de traqueurs GPS, etc. Une bonne partie de la population, en attendant mieux, sans doute.


                                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 11:23

                                            @Positronique

                                            Oui, pourquoi pensez-vous qu’Assange ne mettait pas un pied aux USA ?


                                          • Ecométa Ecométa 13 avril 12:12

                                            Je partage votre indignation pour cette arrestation de Julien Assange ; pour autant vous faites fort en traitant de « larves » le commun des mortels dont je suis et dont vous êtes.

                                            Savoir dire non, à mon niveau de simple mortel, je l’ai déjà fait, ceci, dans deux professions que j’ai pourtant adoré pratiqué, quand ceci était encore possible en mon âme et conscience : Ontologiquement, Déontologiquement, de manière Éthique et en termes d’Altérité ! J’ai dit non, j’ai dit stop, et j’en ai payé le prix fort !

                                            Le problème de cette humanité est lié à son savoir rationaliste, humaniste (humano-technoscientiste), qui plus est empreint d’un positivisme technoscientiste auquel nous sommes revenus avec Milton Friedman « l’économie doit être une science positives (le comment sans le pourquoi… sans l’humain) ; autrement dit une science qui se regarde technoscientifiquement le nombril !

                                            Un positivisme qui part du principe qu’il n’y a rien de « fondamental », pas de « cause primordiale », ni « nature », ni « état de nature » : il n’y aurait que la science. Nous sommes en plein délire « technoscientiste : en plein scientisme ! Il n’y aurait que des conséquences sur lesquelles il nous suffit d’agir ; c’est la raisons pour laquelle nous ne faisons qu’ajouter des conséquences à des conséquences et forcément des problèmes à des problèmes. C’est incroyable, mais c’est comme si la science et la technique était sans poser de problèmes. En réalité, elles en posent, et même de très sérieux... mais la science et la technique résoudront elles-mêmes les problèmes qu’elles posent ; un vrai raisonnement circulaire : un cercle vicieux du raisonnement ! Qui plus est, le « positivisme » refuse toute introspection, et, de ce fait, nous inscrit dans cette sorte de fuite en avant rationalo économico technoscientiste qui nous envoie directement vers le « transhumanisme » et la fin du principe d’Humanité !

                                            « La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque ».
                                            Albert Einstein

                                            « Le monde que nous avons créé est le résultat de notre niveau de réflexion, mais les problèmes qu’il engendre ne sauraient être résolus à ce même niveau »
                                            Albert Einstein

                                            Le père Albert à raison, mais qui réfléchit à changer ce niveau de réflexion ? Chez les gens qui nous gouvernent, personne, car pour eux tout va très bien ! Notre planète n’en peut de ce rationalisme crétin, paroxysme de rationalité et plus simple rationalité ! Trop d’humain à qui on a vendu ce système comme vertueux ont pleinement conscience qu’il est sophiste et cynique, vicieux, et qu’ils n’en peuvent plus ! Mais que faire devant ce marasme ? Devant une telle négation de ce qui est réellement : nature et états de nature ? Dans toute cette chienlit technoscientiste ?

                                            Qui se souci des acquits intellectuels du 20 è siècle limitant la connaissance, tant dans le domaine raisonnement, théorème d’incomplétude (Gödel et Chaitin), théorème d’incertitude (Heisenberg) que dans l’action (théorème d’Arrow). Des acquits intellectuels qui mettent en avant la complexité en le lieu et place du simplisme cartésien de la chose pour la chose et de la chose imbécile !

                                            Même avant, et précurseur de la « complexité », des interdépendances complexes et dynamiques, ceci, contre le simplisme : qui se soucie du principe cognitif de Pascal ? « Toute chose étant causée et causante …toute étant lié par un lien ( le lien écosystémique)qui lie les plus proches comme les plus éloignées je tiens pour impossible ...

                                            « Donnez-moi le contrôle de la monnaie, et je me passerai de ceux qui font les lois. »
                                            le fondateur de la dynastie Rothschild.

                                            Nous y sommes en plein ! Nous sommes individuellement bien petits devant tant de veulerie, devant tant de comédie, autant de sophisme et de cynisme politique, géopolitique !

                                            « Quand le passé n’éclaire plus l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres »

                                            Pour paraphraser Alexis de Tocqueville : quand le passé n’éclaire plus l’avenir, et pire quand le présent ne prépare que l’avenir, que ce présent ne se justifie que par l’anticipation, que par la prospective, la fuite en avant rationalo économico technoscientiste , en fait qu’il n’y ait même plus de temps présent ou pourtant tout se passe, notamment la réflexion, plus de temporalité humaine mais exclusivement le temps de la technoscience ; alors l’esprit marche dans les ténèbres !

                                            Comme vous j’ai honte, non pas d’être humain mais de voir ce que certaines « élites », qui nous gouvernent, pour certains, dirigeants de grandes entreprises, et d’autres au gouvernement, ainsi que nos élus nationaux godillots ; j’ai honte de ce qu’ils font de leur pouvoir par procuration.

                                            Il conviendrait de les traduire devant un « Tribunal de l’Humanité », même devant celui de la République, de la « Res-publica », de la « chose publique » ; ce sont des traîtres car ils n’ont de cesse de servir la chose privée et de détruire la chose publique ! Je sais, ces tribunaux n’existent pas…. mais il conviendrait à coup sûr de les créer ; quels « politiciens » prendraient ce risque ? A coup sûr ceux qui sont convaincus de la nécessité de la « Démocratie », d’une vraie Démocratie » et non d’un tel simulacre : mais ils sont peu nombreux ; on se demande même s’ils existent… voire s’ils peuvent exister !

                                            Je crains qu’il faille attendre que tout ce cirque s’écroule et peut-être que …


                                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 12:36

                                              @Ecométa

                                              Oui, sans doute, j’ai fait fort, mais est-ce faux ? Ou bien serait-ce qu’il est des petites zones de confort qu’on ne pourrait bousculer ?

                                              Depuis presque 4 années, je passe un temps fou et je me décarcasse pour essayer d’avertir mes contemporains de ce qui est en train de se produire sous nos yeux, mais comme Cassandre, je suis voué à ne pas être entendu : la réalité, c’est que les gens comprennent, mais ne veulent pas savoir.

                                              À Einstein j’opposerais Flaubert (science sans conscience n’est que ruine de l’âme) et à Friedman j’opposerais Maurice Allais, lequel se trouvait également être physicien et avait un petit contentieux avec Bébert qu’il soupçonnait (pour de bonnes raisons) de n’avoir jamais découvert la relativité restreinte (pourquoi pensez-vous que cette découverte majeure ne lui a jamais valu le Nobel de physique ?).

                                              Allais, bien qu’issu d’un milieu social modeste, était fondamentalement un homme de droite qui croyait au capitalisme et à la loi du marché... mais seulement dans un ensemble homogène, soit le contraire de ce qu’on nous vend aujourd’hui pour la panacée. Et notez qu’il a eu le Nobel d’économie pour ses travaux... que d’autres se sont empressés d’enterrer parce qu’ils allaient par trop à l’encontre de la religion de l’école de Chicago.

                                              Le capitalisme dans sa forme actuelle, c’est Ouroboros, il n’en finit pas de se dévorer lui-même, et la fin approche à vitesse grand V.

                                              En tout cas merci pour votre intervention mesurée et argumentée, c’est un peu autre chose que les diatribes de Labrune...


                                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 11:24

                                              @Positronique

                                              Le niveau baisse. C’était déjà pas terrible, mais là tu creuses : avec un peu de bol tu finiras par trouver du pétrole du charbon, ou une carcasse de dinosaure.

                                              Bonne continuation.


                                            • Michel DROUET Michel DROUET 14 avril 15:34

                                              @Philippe Huysmans
                                              Bientôt un changement de pseudo pour le troll, comme d’habitude...


                                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 15:45

                                              @Michel DROUET

                                              Bah, ils font un peu partie du paysage : c’est le folklore avoxien.


                                            • Christian Labrune Christian Labrune 13 avril 12:30

                                              Ne vous faites aucune illusion, l’arrestation de Julian Assange n’est pas l’affaire d’une justice au service d’un État vassal de l’Empire

                                              ======================================

                                              Ah, l’Empire ! Pendant des années, j’ai rencontré je ne sais combien de fois cette expression sur l’Internet, un peu désarçonné par son incongruité. Mais un jour, il y a trois ou quatre ans, j’avais du temps à perdre et j’ai regardé un épisode de la série Star Wars dont j’entendais bien parler depuis des années, mais dont je prévoyais trop l’accablante nullité. Je n’avais vraiment pas été déçu, c’était très con : une métaphysique pour les petits enfants du CM2. Mais il était question partout de « l’Empire », et aussi du « côté obscur de la force ». Du coup, les délires conspirationnistes que je trouvais sur AgoraVox s’expliquaient parfaitement puisqu’ils étaient construits exactement sur le même modèle, manichéen en diable.

                                              Ironie de l’histoire : l’anti-américanisme dérive en droite ligne, force est de le constater, de la sous-culture cinématographique américaine !


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 12:43

                                                @Christian Labrune

                                                Oh, recoucou, Lapeste

                                                Cela n’a rien d’incongru pourtant, on vous a dit que Rome était une république jusqu’à Auguste ? Même cause, mêmes effets. Notez que l’empire étazunien est d’ailleurs en train de s’effondrer de la même manière : l’histoire ne se répète pas mais elle bégaie un peu quand même.

                                                Je n’aurais pas tendance à confondre un roman de science-fiction avec les conséquences bien réelles et mortifères de l’impérialisme américain sur la scène internationale, mais si le bac à sable vous plaît, allez-y, défoulez-vous.

                                                C’est tout de même étrange cette tendance des fâcheux dans votre genre à vouloir réduire tout qui ne va pas dans leur sens à l’état d’idiots congénitaux ? Bon en même temps, comme dirait Choupinay, sous-estimer l’adversaire n’a jamais mené quiconque à la victoire, donc : continuez comme ça, c’est parfait.


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 13 avril 13:14

                                                @Philippe Huysmans

                                                Je veux bien qu’on parle d’un « impérialisme américain », mais il n’est pas le seul impérialisme sur la planète, et Poutine rêve de redevenir une espèce de Tsar « de toutes les Russies ». Que dire du camarade Xi Jinping et de ses « nouvelles routes de la soie » ? Est-ce que cela ne vous rappelle pas un certain « Empire du milieu » ? La Chine est aujourd’hui partout : en Afrique, en Europe (songez à la Grèce, à l’Italie, bientôt) et aussi en Amérique du Sud. Et s’il fallait trouver un mot pour caractériser les ambitions délirantes de l’Iran transformant le Liban, la Syrie, demain l’Irak et le Yémen si on laisse faire, en satellites gouvernés par des marionnettes, est-ce qu’on ne pourrait pas parler aussi d’une ambition impériale ? L’empire chinois se définissait comme celui « du milieu », c’était relativement modeste et localisé, mais l’ambition des Iraniens aussi fous que les nazis et qui vont se casser la gueule de la même façon, n’est-elle pas, par la « guerre sainte », de « faire régner l’islam d’un bout à l’autre de la terre » ? (Khomeiny)

                                                Il y a DES impérialismes en rivalité. Il n’y a pas UN EMPIRE. Et le moins tyrannique de ces « Empires », celui qui s’efforce le mieux (avec des hauts et des bas !) d’incarner les valeurs que nous estimons, c’est l’Amérique.
                                                Parmi les impérialismes que j’évoquais plus haut, y en aurait-il un qui vous parût objectivement préférable ?


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 avril 13:46

                                                @Christian Labrune

                                                Vous rêvez debout, la Russie n’a aucune visée impérialiste, il suffit pour s’en rendre compte de compter les bases russes autour du monde... et puis les américaines.

                                                Pour la Chine, c’est différent : je crains qu’à terme elle supplante les USA dans les deux rôles : puissance économique et militaire, et qu’ils deviennent eux-même un peu envahissants aux entournures.

                                                L’Iran n’aspire qu’à la tranquilité et à la place qui lui revient logiquement sur la scène régionale, vous gobez vraiment tout ce que les médias vous font bouffer ?

                                                Il n’y a pas plus de guerre sainte que de beurre en branche, et je vous signale au passage que les Iraniens sont Chiites, pas Sunnites (à l’origine de TOUS les mouvements terroristes, mais eux, ce sont les potes à l’oncle Schmuel).

                                                Il ne peut y avoir qu’UN empire au même moment, sur la même zone d’influence, sinon l’un écrase l’autre comme les Romains avaient anéanti les Carthaginois.


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 13 avril 21:05

                                                @Philippe Huysmans

                                                Ce que vous écrivez est tellement idiot que cela me dispense de toute réponse.


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 11:12

                                                @Christian Labrune

                                                Vous auriez dû commencer par là.


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 11:56

                                                @Philippe Huysmans

                                                J’avais dit que je ne répondrais pas, mais j’ai un peu de temps. et je vous réponds quand même.


                                                La Russie n’a aucune visée impérialiste
                                                -Que fait la Russie en Crimée ? Présence de conseillers techniques à la demande du gouvernement Ukrainien, peut-être ?
                                                -Que fait la Russie en Syrie ? Soutien désintéressé à un grand dirigeant démocrate en butte à l’hostilité générale des Occidentaux ? Je ne peux quand même pas imaginer qu’il puisse s’agir de la simple défense de bases militaires offrant une ouverture stratégique sur la Méditerrannée (Tartous, Lattaquié).
                                                https://www.lepoint.fr/monde/la-presence-militaire-russe-et-son-arsenal-en-syrie-11-04-2018-2209770_24.php


                                                -Passons sur la Chine !

                                                L’Iran n’aspire qu’à la tranquillité et à la place qui lui revient logiquement sur la scène régionale
                                                -Il "revient historiquement" à l’Iran d’avoir au Liban une espèce de Pétain, le général Aoun, à la botte d’une milice entièrement financée par l’Iran et le trafic de la drogue, qui exécute, le doigt sur la couture du pantalon, les directives du régime des mollahs ?
                                                -Il revient à l’Iran d’occuper la Syrie d’un autre homme de paille à la botte aussi de la Russie ?
                                                -Il revient à l’Iran de vouloir au plus vite transformer l’Irak en autre satellite de sa puissance ?
                                                -Il revient à l’Iran de vouloir faire du Yémen une autre colonie, de manière à pouvoir prendre en tenaille la péninsule arabique ?
                                                -Il revient à l’Iran d’induire à Gaza le Hamas et surtout le Jihad islamique à lancer des ballons explosifs ou incendiaires, des roquettes, jusque sur les villes du centre d’Israël ?
                                                — Quand les media nous informent que le Hezbollah est considéré partout comme une organisation terroriste, probablement la plus puissante, la plus ramifiée, ce serait faux ? Il serait faux également que l’Amérique, à juste titre, ait de surcroît rangé cette milice au rang des organisations criminelles actives dans le blanchiment d’argent, le trafic de la drogue et le crime organisé ?

                                                https://www.lepoint.fr/editos-du-point/michel-colomes/obama-a-t-il-fait-capoter-une-enquetre-contre-le-trafic-de-drogue-du-hezbollah-23-12-2017-2182218_55.php

                                                -Il serait faux de croire que l’Amérique vient de ranger également (il n’y a pas quinze jours) Les gardiens de la révolution islamique au nombre des organisations terroristes ?

                                                http://www.lefigaro.fr/international/washington-designe-les-gardiens-de-la-revolution-iranienne-comme-organisation-terroriste-20190408

                                                -Il serait faux de dire que les visées de l’Iran, qui prépare sa bombe atomique et allonge la portée de ses missiles de sorte qu’ils puissent atteindre l’Europe, sont tout sauf pacifiques ? Une fois par mois au moins, des politiques ou des généraux iraniens brodent sur la phrase de Khomeiny : « Israël doit être rayé de la carte du temps ».
                                                L’origine du terrorisme islamiste, c’est la révolution iranienne de 79 qui déclare la guerre à l’Occident. Les sunnites n’ont fait qu’imiter, Vous êtes probablement trop jeune pour vous souvenir que la France, avec l’attentat de la rue de Rennes, fut l’un des premiers pays touchés.

                                                Il ne peut y avoir qu’UN empire au même moment, sur la même zone d’influence,


                                                Ce postulat est totalement absurde. L’un ou l’autre des impérialismes (ça, c’est une notion que je peux admettre) finit évidemment par l’emporter, mais cela prend des années aujourd’hui, et cela prenait des siècles dans l’antiquité. L’imbécile Erdogan, en ce moment, s’efforce au plan militaire de tirer parti en même temps des Russes et des Américains, et c’est un jeu dangereux. Du fait du commerce international, l’Europe, de plus en plus, se trouve en interaction avec l’Amérique et la Chine, et ça, ca peut durer très longtemps. Les Chinois, si on connaît bien leur antique et riche culture, avant le communisme, n’étaient pas des sauvages. Ils ont mis sur pied au fil des siècles une admirables civilisation, et la jeune Amérique a façonné le monde moderne. Ces « impérialismes » ne rêvent pas de détruire le reste du monde, et pour une raison simple : il n’y a plus qu’une seule civilisation sur la planète, la même de la Californie au Japon en passant par l’Europe et par Israël. Les différences des cultures et des traditions s’y complètent et s’y enrichissent sans se détruire : les « religions » de l’Orient n’ont jamais rêvé de nous convertir. J’ai enseigné la littérature française, mais je ne me sens pas moins proche des grandes oeuvres des littératures chinoise ou japonaise que de Flaubert, et je me sens aussi proche de la peinture chinoise des Song que de celle de Poussin.

                                                L’EMPIRE et le « côté obscur de la Force » existent bel et bien, mais seulement dans l’art populaire d’une Amérique fort heureusement beaucoup plus brillante dans beaucoup d’autres domaines. 


                                              • JC_Lavau JC_Lavau 14 avril 12:00

                                                @Christian Labrune. Surtout qu’ici on a des hommes politiques et des journaux à la botte d’israël...


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 15:12

                                                @Christian Labrune

                                                Que fait la Russie en Crimée ?

                                                La vraie question serait plutôt que fait la Crimée en Russie ? Rien, ou plutôt ce qu’elle a toujours fait : être russe. Et notez que ce rattachement à la Russie s’est fait sur base d’un référendum avec un résultat de 96,77% de voix pour et seulement 2,51% contre. Et personne n’a jamais osé prétendre sérieusement que ce référendum avait été truqué. Et pour être tout-à-fait complet, ce sont bien les nazillons Ukrainiens qui ont poussé la Crimée dans le giron de la Russie en passant des lois contre l’usage des langues étrangères... Ils ont joué (mal), et ils ont perdu (gros, la Crimée est une zone des plus stratégiques, une des rares côtes de la région à avoir un micro-climat de rêve, bref, c’est la riviera).

                                                Que fait la Russie en Syrie ?

                                                Elle y est à la demande du pouvoir syrien légitimement élu, pour contribuer à garder l’intégrité territoriale et à éradiquer daesh (vous savez, les petits hommes verts version occidentale payés avec vos impôts). Il y avait déjà une petite base russe sur la côte Ouest (Lattaquié) et une petite base aérienne... Les Américains (et les occidentaux dont la France) ont tellement merdé sur ce coup-là qu’Assad a donné concession à peu près ad vitam aeternam aux Russes, y compris pour la version agrandie de la base de Hmeimim. Ils ont joué, et perdu gros, là-aussi. Ah oui, quand je dis « à la demande du gouvernement légitime » c’est pas comme Adolf dans les Sudètes ou les Ricains au Vietnam, si vous voyez la subtile différence.

                                                Il "revient historiquement« à l’Iran d’avoir au Liban une espèce de Pétain...

                                                Oh, vous avez découvert ce matin en vous levant qu’avoir une influence régionale c’était parfois aussi influencer la politique dans les autres pays ? Mes félicitations pour ce bond qualitatif ! On ne va pas faire la liste des dirigeants fantoche présents et passés placé par l’Oncle Sam dans diverses dictatures autour du monde, aussi ? Sauf votre respect, il n’y a plus d’Irak, mais seulement un champ de ruines parcouru par des mercenaires assassins, lesquels sont désoeuvrés depuis qu’ils ne sont plus payés par l’Oncle Sam. 

                                                Pour le Yémen, il me semble que c’est un autre État vassal de Washington qui s’est chargé de le mettre en pièces : il se trouve que c’est seulement un peu plus compliqué que prévu, et que les Saoudiens, malgré qu’ils sont blindés de thunes et qu’ils disposent des derniers équipements hi-tech en termes militaires sont des brèles et des couards parfaitement incapables de venir à bout d’une simple milice : pas brillant brillant. Et qui qu’est-ce que c’est que cette curieuse marotte de vouloir partout et en tout temps les régimes qui vous plaisent quitte à massacrer la population (majoritairement des civils) ? De quel droit, exactement ?

                                                Pour les »organisations terroristes", oui bof, et ils ont ajouté les gardiens de la révolution, aussi. Ca fait vraiment très sérieux.

                                                Il ne peut y avoir qu’UN empire au même moment, sur la même zone d’influence

                                                Ben oui, c’est pas moi qui le dit, c’est l’histoire... Les Romains ont écrasé leur rival Carthage jusqu’à faire disparaître jusqu’à la moindre trace de leur civilisation (pourtant supérieure qualitativement), Les Chinois se sont fait tailler en pièces par les Mongols, les exemples sont légion : faudrait essayer de vous cultiver un peu, wiki est votre ami.

                                                La Turquie

                                                Quoi que vous en pensiez, Erdogan est tout sauf un idiot. C’est un nationaliste, son intérêt est de maintenir une Turquie forte à la porte de l’Orient. Or la Turquie se trouve également être géographiquement proche de la zone d’influence russe, d’où des échanges commerciaux florissants (tourisme, fruits et légumes, et ... armement). Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que les missiles Patriot sont technologiquement en retard de 20 ans sur les S400, et qu’ils ne pourraient en aucun cas procurer une défense... contre des avions (ou missiles) américains. D’où l’intérêt pour Erdogan d’acheter des S400 qui représentent une dissuation parfaitement crédible à toute invation du gentil Oncle Schmuel, si l’idée devait lui passer par la tête. Or c’est une règle connue depuis la seconde guerre mondiale, pas de victoire sans suprématie aérienne, vous n’y mettriez même pas un doigt de pied, et les Turcs ne sont pas les Saoudiens : rien à voir avec des fiottes d’enc... de moutons (préalablement volés). Bon, d’accord, c’est grossier, mais historiquement et factuellement vrai, aussi.

                                                Dans le dossier Assange comme dans les autres, on voit bien qu’il n’est qu’un seul empire, en déclin rapide. Juridiquement parlant, l’extradition d’Assange vers les USA est un scandale puisqu’il ne ressort d’aucun droit américain : en pratique cela veut dire que le droit américain s’applique partout dans le monde, il suffit qu’ils en décident ainsi. Du coup, si ça c’est pas l’Empire, je me demande un peu...

                                                Voilà voilà, on répond à des arguments... avec des arguments, même si ça risque de vous faire un peu saigner les yeux.


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 17:41

                                                @Philippe Huysmans

                                                La question n’est pas de porter un jugement moral sur les politiques impérialistes des grandes puissances et de justifier certaines aux dépens des autres par des arguments partiaux et foireux. Il y a toujours eu et il y a encore, partout, des avancées impérialistes. La morale et la métaphysique n’ont rien à voir là-dedans.

                                                Quand je parle de l’impérialisme russe au Moyen-Orient, qui a très bien profité d’une politique américaine de retrait qui se poursuit, je ne porte pas un jugement. Je n’ai certes pas de sympathie pour le camarade Poutine, mais je n’ai jamais hurlé non plus après la récupération de la Crimée. Cela ne me choque pas plus que la récupération de l’Alsace-Lorraine à la fin de 14-18, même si ces provinces, avant le XVIe siècle, étaient sous la souveraineté du Saint-Empire germanique. Les déclarations effarouchées de l’ONU sur cette question du rattachement de la Crimée ne m’émeuvent pas plus que celles touchant à cette Judée-Samarie que les « Palestiniens » ne sont pas plus fondés à voir des « colonies » que ne pouvaient l’être les Allemands à regarder nos deux provinces du côté de la ligne bleue des Vosges comme des terres annexées par la France au mépris du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

                                                La politique actuelle des Russes au Moyen-Orient, qui sert d’abord assez cyniquement leurs intérêts, n’est pas une politique totalement imbécile et criminelle comme le fut celle des nazis ou comme l’est celle des Iraniens qui les imitent. Ils n’ont aucune envie de mettre la région à feu et à sang même si, quand il s’agit de réduire des oppositions locales, ils ne font pas dans la dentelle et n’ont pas beaucoup de scrupule à anéantir les civils en même temps que les bandes armées. Tant qu’ils pourront tirer parti de l’Iran, ils s’abstiendront de travailler à mettre à bas le régime, mais ils s’entendent très bien avec les israéliens pour contrôler par la manière forte l’avancée iranienne en Syrie, et Poutine verra évidemment d’un bon oeil le prochain effondrement du régime des mollahs : le fanatisme islamiste n’a jamais été sa tasse de thé.

                                                Je considère les Russes comme des Européens et comme nos voisins. Nous partageons la même très vieille culture et je regrette qu’après l’effondrement du mur de Berlin on ait continué à les traiter en ennemis, que la guerre froide se soit en quelque manière prolongée. La Chine n’est pas plus notre ennemie. C’est le peuple du monde le plus anciennement civilisé. Ce qu’on peut attendre de ces trois grands blocs naguère hostiles, c’est des petites guerres commerciales qui, dans l’ordre de l’horreur, n’ont rien à voir avec les autres. Ils constitueront un Empire à trois têtes, si vous voulez, mais je préfère dire que ce sera la grande civilisation mondiale du XXIe siècle. En face de cela, le monde archaïque d’un fanatisme musulman qui ne connaît pas d’autre avenir que le VIIe siècle, dont le délire incarné aujourd’hui par l’Iran et la Turquie va bientôt devoir, par la force des choses, prendre fin. Il paraît qu’en Egypte, l’athéisme progresse dangereusement aux yeux des théologiens d’Al-Azhar. C’est un très bon signe.

                                                Mais vous avez choisi, apparemment, d’être du côté des plus fanatiques, et du côté des traîtres, comme les Assange et les Snowden. La barbarie violente qui rêve de détruire notre monde, si elle l’emportait -ce qui est fort heureusement impossible !- ne vous en saurait aucun gré. Des engagements comme le vôtre sont sans issue.

                                                Vous devriez méditer cette réflexion de l’Art de la Guerre, de Sun Tzu, ce grand stratège de l’époque des Royaume Combattants : "Qui se connaît mais ne connaît pas l’ennemi sera victorieux une fois sur deux. Que dire de ceux qui ne se connaissent pas plus que leurs ennemis  ?"


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 18:04

                                                @Christian Labrune

                                                Votre position sur l’Iran m’intrigue : vous ne me semblez pas idiot, pourtant.

                                                Les Iraniens ne sont pas des Arabes, mais des Perses, ils ne sont absolument pas « fanatiques » au sens où le sont par exemple les Saoudiens qui eux semblent trouver grâce à vos yeux ?

                                                Ils ne sont que nationalistes, c’est à dire farouchement attachés à leur indépendance en tant que seul état à majorité perse, et chiite de surcroît : ils se voient comme une île civilisationnelle dans la région (et ils n’ont pas vraiment tort, puisque beaucoup veulent leur peau).

                                                Vous faites toujours l’erreur de penser que Snowden serait du côté d’Assange, alors que manifestement c’est une taupe de la CIA, je ne mélange pas les torchons et les serviettes, moi.

                                                Vos citations sont légèrement foireuses : il se trouve que non seulement j’ai lu l’Art de la Guerre mais j’en ai même publié l’intégralité sur mon site, et la citation correcte est celle-ci :

                                                Connais ton ennemi et connais-toi toi-même ; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux. Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales.

                                                Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par tes défaites.

                                                Il n’y a rien qui m’agace autant que les pédants qui ne prennent même pas la peine de vérifier les citations qu’ils font, s’imaginant sans doute que leur mémoire (forcément) infaillible ne les trahira jamais. Pathétique.


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 19:00

                                                Ils ne sont que nationalistes, c’est à dire farouchement attachés à leur indépendance en tant que seul état à majorité perse, et chiite de surcroît : ils se voient comme une île civilisationnelle dans la région

                                                ==================================
                                                @Philippe Huysmans

                                                Le Liban, la Syrie, l’Irak, le Yémen, auraient donc fait partie, de tout temps, de l’isolat iranien dans la région, tout comme probablement Israël et la péninsule arabique ? Je ne le savais pas, mais c’est un vrai plaisir, pour l’ignorant que je suis, de pouvoir échanger avec des gens très instruits. C’est pour ça que je suis là, du reste.

                                                Et ce qui suit, c’est encore du nationalisme replié sur ses frontières, sans doute ?

                                                Khomeiny :

                                                La guerre sainte signifie la conquête des territoires non musulmans. Il se peut qu’elle soit déclarée après la formation d’un gouvernement islamique digne de ce nom, sous la direction de l’Imam ou sur son ordre. Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d’un bout à l’autre de la Terre. Mais que le monde entier sache bien que la suprématie universelle de l’Islam diffère considérablement de l’hégémonie des autres conquérants. Il faut donc que le gouvernement islamique soit d’abord créé sous l’autorité de l’Imam afin qu’il puisse entreprendre cette conquête qui se distinguera des  autres guerres de conquête injustes et tyranniques faisant abstraction des principes moraux et civilisateurs de l’Islam.

                                                http://www.fnb.to/FNB/Article/Khomeyni/Khomeyni.htm

                                                Khomeiny est crevé depuis longtemps, mais de cette ambition délirante, hitlérienne à la sauce islamique, on peut très bien voir un commencement de réalisation. Du reste, l’inquiétude de Lavrov sur ces sortes d’ambitions expansionnistes et génocidaires, n’est pas d’hier. L’article ci-dessous, paru dans Sputnik, doit bien dater d’au moins un an :

                                                https://fr.sputniknews.com/international/201802191035199876-lavrov-israel-destuction-israel/

                                                Cette fois, ça va ? C’est un copié-collé forcément très exact, et vous avez un lien qui vous renvoie au texte intégral.
                                                C’est drôle que vous ayez lu Sun Szu sans comprendre ce qu’il voulait dire, que vous preniez les Américains pour nos ennemis et, à la suite du pauvre Macron qui n’a pas inventé la poudre, l’islamo-nazi Rohani pour un allié !


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 19:11

                                                @Christian Labrune

                                                À l’occasion vous me donnerez une traduction du premier paragraphe en français moyen, parce que là, moi ya pas comprenu. Rien. Nada. Peau d’zob. On reconnaît bien des mots, ça et là, mais rien qui fasse sens.

                                                Sérieux ? Guerre Sainte ? Conquête, toussa ? Même la garde princière de Monaco viendrait à bout de la plupart de ces armées de pacotille, faut arrêter la fumette. Et ne parlons pas de l’arme nucléaire...

                                                Non, la réalité c’est que l’Occident a pillé le M.O. depuis des siècle, et se trouve fort contrarié lorsqu’un Assad ou l’Iran dit « stop ».

                                                J’ai fort bien compris l’ouvrage de Sun-Tzu comme il doit l’être, et je considère les USA non comme notre ennemi, mais plus généralement l’ennemi du genre humain.

                                                Les Iraniens n’ont jamais agressé personne, Labrune... Par contre les USA n’ont pas arrêté depuis les années 1860. Pas une seule fois : je crois me souvenir que depuis cette époque, le pays n’a été en paix que pour une durée maximale de 2 ans. 

                                                Du coup, vous pouvez vous épancher tant qu’il vous plaira, les faits sont têtus (ça, c’est du Camarade Staline).


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 19:52

                                                @Philippe Huysmans

                                                Si vous avez lu Sun Tzu, vous connaissez nécessairement ce texte, à la page 196 de l’édition Champs Flammarion de l’Art de la guerre, où il est question du recrutement et de l’utilisation des Snowden et des Assange. Dans le cas de ces deux-là, je pense que la motivation majeure, c’est probablement la bêtise, mais il n’y a évidemment jamais une seule cause à ces sortes de comportements.


                                                « 8- Les agents intérieurs sont des fonctionnaires ennemis que nous employons.

                                                Tu Mu : « La classe des fonctionnaires comporte des hommes de mérite qui ont été destitués ; il en est d’autres qui, ayant commis des erreurs, ont été châtiés. Et il y a des sycophantes et des mignons qui convoitent la richesse. Il y a ceux qui, à tort, ont été longtemps maintenus dans des fonctions modestes, ceux qui ne sont pas parvenus à des poste de responsabilité et ceux dont l’unique désir est de profiter des périodes troublées pour élargir leurs pouvoir personnels. Il y a ceux qui sont à double face, inconstants et fourbes, et qui, toujours, attendent de voir d’où viendra le vent. En ce qui concerne tous ceux-ci, vous pouvez vous enquérir secrètement de leur situation matérielle, les couvrir d’or et de soie, et ainsi vous les attacher. Ensuite vous pourrez compter sur eux pour faire la lumière sur la situation réelle telle qu’elle se présente effectivement dans leur pays et pour [vous] informer des plans que ledit pays forme contre vous. Ils peuvent également causer des dissensions entre le souverain et ses ministres de sorte qu’entre eux ne règne pas une entente parfaite. »


                                                Quelle lucidité ! On dirait que, depuis le VIe siècle avant notre ère, rien n’a vraiment changé. Moi, j’ai quand même changé un mot du texte, là où il y a des crochets. La phrase de cette édition, de toute évidence, est fautive.


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 20:01

                                                Les Iraniens n’ont jamais agressé personne, Labrune... Par contre les USA n’ont pas arrêté depuis les années 1860. 

                                                ================================
                                                @Philippe Huysmans

                                                Ah les salauds ! Salauds de Ricains ! Vous faites bien de nous rafraîchir la mémoire. J’avais complètement oublié que ces salauds, lors de la dernière guerre mondiale, avaient salement érasé le Reich allemand qui était l’allié du gouvernement de notre bien-aimé Maréchal ! Un Reich qui devait durer mille ans et qui s’est tout de suite effondré ! Ah, les salauds !
                                                Dieu merci, le grand idéal nazi n’est pas mort, et c’est l’Iran qui, désormais, rallume la flamme immortelle de ses plus belles ambitions.


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 20:11

                                                . Dans le cas de ces deux-là, je pense que la motivation majeure, c’est probablement la bêtise, mais il n’y a évidemment jamais une seule cause à ces sortes de comportements.
                                                ---------------------------------------

                                                ERRATUM
                                                J’aurais dû dire :
                                                je pense que la CAUSE majeure, c’est la bêtise, mais il n’y a jamais une seule MOTIVATION etc.
                                                Excuses.


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 20:25

                                                @Christian Labrune

                                                On voit (assez) mal le rapport entre votre citation et Assange, lequel n’a jamais été au service d’aucune agence américaine.

                                                Quant à Snowden, il n’a jamais trahi son pays (ni même bossé à la CIA, d’ailleurs). C’est juste un pion placé là par Soros.


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 avril 20:34

                                                @Christian Labrune

                                                Non, Labrune, les Ricains n’ont pas écrasé le Reich, ce sont les Russes qui ont fait ça au prix de 25 millions de morts.

                                                Et même si les Amères loques étaient restés chez eux à bouffer du popcorn et à faire reluire bobonne, les Russes auraient été chercher Adolf dans son trou à Berlin, ce n’aurait été qu’une question de temps.

                                                Et si vous connaissiez un peu d’histoire, vous sauriez que les élites américaines ont longtemps hésité à se décider sur qui taper dans cette histoire, certains se voyant bien soutenir Adolf contre Staline (notamment l’influente famille Kennedy).

                                                En fait, dans les années 30, bon nombre de richissimes industriels américains admiraient Hitler, qui avait « résolu » le problème du communisme montant et de l’influence des syndicats. Ford avait une photo d’Adolf sur son bureau, et fût décoré de la plus haute distinction civile par le Reich à la demande d’Hitler.

                                                C’est amusant d’ailleurs de lire les bouquins d’histoire qu’on enseignait dans les écoles en Russie et plus généralement dans tout le bloc de l’Est. Première réaction : Méheu, c’est tout faux. Deuxième réaction : pour le même prix, ceux qu’on m’a fait bouffer aussi.

                                                L’histoire est écrite par les vainqueurs, les procès de Nuremberg en sont la parfaite illustration.


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 22:31

                                                On voit (assez) mal le rapport entre votre citation et Assange, lequel n’a jamais été au service d’aucune agence américain

                                                ........................................................
                                                @Philippe Huysmans

                                                Je ne reprocherais pas à un Français de faire partie de la DGSI, à un Israélien de travailler pour le Mossad, à un Américain de faire carrière à la CIA. Ce sont là des boulots qui, personnellement, ne m’enchanteraient pas, mais qui sont autant de manières de servir son pays. C’est parfaitement respectable et même quelquefois admirable parce qu’on peut aisément y laisser sa peau.

                                                Ceux dont vous prenez la défense travaillent sciemment ou bêtement (je n’écarte pas l’hypothèse de la pure connerie) pour le plus grand profit de puissances étrangères, le plus souvent totalitaires, qui, tout en les méprisant (Poutine dans le cas de Snowden), acceptent de les protéger parce qu’ils servent leurs intérêts immédiats, ne serait-ce que par le biais d’une propagande anti-occidentale dont vous vous faites ici le vecteur obligeant. C’est tout à fait détestable.


                                              • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 22:48

                                                L’histoire est écrite par les vainqueurs, les procès de Nuremberg en sont la parfaite illustration.

                                                ==============================

                                                @Philippe Huysmans

                                                Ben voyons ! Vous auriez préféré, peut-être, qu’à Nüremberg ou au Japon, les puissances de l’Axe victorieuses eussent été en position de juger les Alliés ? Quand je dis « juger », ce n’est évidemment pas le terme qui convient. On les aurait simplement « élimines », sans autre forme de procès.
                                                Je préfère ne pas continuer, et je n’ajouterai plus rien. A force de vous pousser dans vos retranchements, je vois bien que je suis en train de vous induire à formuler des absurdités, et ce n’était évidemment pas mon objectif..


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 avril 08:24

                                                @Christian Labrune

                                                Je ne reproche pas à Dach son boulot de propagandiste, mais bien son niveau, il est juste à pleurer. Dans le même style, vous avez également Massada (qui fait plus ou moins le même job sur son temps libre), mais pour lui j’ai nettement plus de respect et nos échanges sont toujours courtois (bon, je le taquine, et lui aussi mais c’est de bonne guerre).

                                                Je ne sais trop si vous êtes juste bouché à l’émeri ou simplement borné comme un âne, mais Snowden n’a rien d’un lanceur d’alerte, c’est quelqu’un qui n’a jamais cessé de travailler pour la cause qu’il défend : les libertariens, et plus particulièrement George Soros. Vous aurez noté (ou pas) que les Russes n’ont jamais montré le moindre intérêt pour lui, le traitant un peu comme ils avaient en son temps traité Lee Harvey Oswald.

                                                Il ne faut pas prendre les gars du FSB pour des lapereaux de la semaine, ce que je sais, ils le savaient bien avant moi.

                                                Du coup, je ne vois pas trop d’où vous déduisez que je « soutiendrais Snowden », ce n’est pas en écrivant exactement le contraire de la vérité que vous risquez de convaincre qui que ce soit de votre crédibilité.

                                                Par contre je soutiens Assange, qui lui travaille à révéler les petits secrets que les États n’aiment pas voir publiés, et peut-être l’ignorez-vous, mais cela concerne également la corruption au plus haut niveau en Russie : raison pour laquelle personne, pas même la Chine ou la Russie ne lèvera le petit doigt pour aider Assange.

                                                Ceci dit, il ne travaille pas « contre l’occident », mais bien « pour les occidentaux » : vous, moi, l’lntérêt général, contre une petite clique de crapules qui eux travaillent contre les gens qu’ils sont supposés représenter. Iil défend un droit absolument fondamental en démocratie : le droit pour le public à être informé.


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 avril 08:39

                                                @Christian Labrune

                                                Bon allez, Tchian, vous n’allez pas tomber vous-aussi dans les sophismes à deux balles (prétendre que parce que dépeindrais les procès de Nuremberg comme la justice du vainqueur je prétendrais que ce serait le contraire qui serait légitime) ?

                                                Prenons un petit exemple, voulez-vous ? Le dauphin d’Adolf, Rudolf Hess se fait descendre par la DCA au-dessus de l’Angleterre le 10 mai 1941, et passera le restant de sa vie en taule (ce sera le dernier prisionnier « Nuremberg » à la prison de Spandau).

                                                Il a été jugé pour : complot, crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l’humanité. 

                                                Donc, en gros, on pourrait juger tous les dirigeants américains pour les mêmes motifs sachant qu’il aurait été bien en peine de commettre quelque crime de guerre et crime contre l’humanité puisqu’il était au trou en Angleterre (ce qui est déjà nettement moins sûr pour les dirigeants américains, parlant de l’Indochine, du Vietnam ou de l’Irak, par exemple).

                                                Non, ce qu’on ne lui a pas pardonné c’est tout simplement d’avoir été à la base un des plus forts soutiens de Hitler dès les années 20, et rien d’autre.

                                                Du coup, j’appelle bien ça « le droit du vainqueur », qui n’a que fort peu à voir avec la justice. 


                                              • JC_Lavau JC_Lavau 15 avril 11:24

                                                @Christian Labrune. Tu n’es pas dans le coup.
                                                https://reseauinternational.net/la-deplaisante-verite-sur-le-parachutage-de-rudolf-hess-en-angleterre-en-1941/

                                                Même si la tristement célèbre Banque d’Angleterre a beaucoup aidé le Führer, la majeure partie de l’argent qui inonda l’Allemagne entre 1933 et 1939 n’est pas venue d’Angleterre, mais des États-Unis. Pas du gouvernement américain comme tel, mais plus spécifiquement des banquiers et industriels américains. Grâce à des programmes de blanchiment d’argent, mais aussi via la Banque des Règlements Internationaux nouvellement fondée et à travers des coentreprises d’investissements en Allemagne avec leurs sociétés telles que Standard Oil, GM, Ford, ITT, General Electric ou IBM ; les milliardaires Rockefeller, Morgan, Harriman, DuPont, Ford et quelques autres furent les principaux responsables de ce qui est connu comme le Miracle Allemand, qui ressemble davantage à un Rêve Américain. Grâce aux investissements britanniques et surtout américains, l’Allemagne nazie est passée du pays le plus pauvre d’Europe à la 2ème économie mondiale. Même si l’éducation ne vous en dévoilera rien, l’aide massive que Hitler a reçue de l’Occident n’est jamais contestée puisqu’elle fut exposée dans de nombreuses enquêtes américaines, comités sénatoriaux et procès civils basés sur la loi du Commerce avec l’Ennemi (Trading with the Enemy Act), ajustée par le président Roosevelt en 1933, mais dans presque tous les cas, les verdicts sont toujours venus après l’explication habituelle « nous ne savions pas ce que Hitler allait faire après ». Comme si Mein Kampf, publié en 1925, n’avait pas été assez clair à ce sujet.

                                                La guerre
                                                Tout baignait dans l’huile pour l’Angleterre au départ. Hitler remplit rapidement le mandat qu’il avait en tête de son agenda en envahissant le trio colonial des Pays-Bas-Belgique-France en un mois et demi. Le commandement britannique fut lamentable de complicité dans le succès fulgurant de la Wehrmacht. Les quatre pays « alliés » comptaient ensemble 149 divisions, soit 2 900 000 hommes, tandis que la Wehrmacht comptait 2 750 000 hommes répartis dans 137 divisions. Les alliés avaient plus de canons, plus de chars, plus de munitions, mais la France a abandonné en un mois ! L’histoire a essayé d’expliquer cette défaite cinglante par un imparable blitzkrieg allemand, mais ce blitz avançait à 15 kms/heure, quand il bougeait. Ça donnait amplement de temps pour viser à ce rythme de jogging. L’historien russe Nikolay Starikov (5) a étudié en détail ce qui s’est passé sur le terrain pour débusquer les indices expliquant la défaite rapide de la France en juin 1940, qui peut être résumée très simplement avec la transparence du cristal : Churchill a trahi la France et a délibérément fait avorter le plan de défense du général français Weygan. Ce fait indéniable démontre la trahison dont est capable une nation assoiffée de pouvoir pour détruire ses plus grands alliés. Mais Hitler devait encore récompenser Churchill pour sa grande aide dans la conquête de la France, alors il ferma les yeux sur l’évacuation de l’armée britannique à Dunkerque que l’histoire veut nous faire avaler comme une « erreur stratégique » d’Hitler. La réalité explique plusieurs évènements plutôt mystérieux de la guerre qui ne trouvent souvent que des justifications boiteuses dans nos livres ; un autre fait inexplicable fut l’attaque vicieuse de la marine britannique sur la flotte française en juillet 1940, officiellement pour éviter que les navires ne tombent aux mains des Allemands. Il s’est avéré que c’était en réalité une victoire très positive pour achever la destruction de l’empire colonial français, tout comme le furent les opérations du Japon, aussi financé par les Rothschild, qui évinçaient les Français de l’Indochine au même moment. Du point de vue britannique, le pit-bull de la Wehrmacht quitterait ensuite la France et sauterait à la gorge de l’URSS.

                                                Contre les attentes de Churchill, les prochains mois furent consacrés à la bataille d’Angleterre qui débuta par une invasion allemande des iles anglo-normandes de La Manche, et l’aviation allemande a commencé son bombardement de l’Angleterre. Churchill était vicieux, mais il n’était pas bête au point de ne pas comprendre que le Führer avait cessé de travailler pour lui. La défense de la RAF ralentit définitivement tout avantage que la Luftwaffe pourrait gagner dans les cieux britanniques et après les terribles bombardements mutuels de Londres et Berlin, l’Allemagne décida le 12 octobre 1940 de reporter son opération Lion de Mer destinée à envahir l’Angleterre avec des troupes terrestres. Il semblait que l’Allemagne et l’Angleterre étaient dans une impasse à l’hiver 1940-1941.

                                                ...


                                              • JC_Lavau JC_Lavau 15 avril 19:31

                                                @Philippe Huysmans. Oups ! C’est Philippe Huysmans qui citait bien à tort l’’histoire officielle de Rudolf Hess. On l’a laissé en vie à condition qu’il n’ouvre jamais la bouche.


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 avril 19:41

                                                @JC_Lavau

                                                Euh, je ne vois pas trop sur quel motif on l’aurait envoyé au gibet, sachant qu’il a passé toute la guerre au trou.

                                                Il me semble d’ailleurs qu’il est parfaitement possible de retrouver les minutes du procès sur internet.


                                              • JC_Lavau JC_Lavau 15 avril 19:48

                                                @JC_Lavau. Tu n’as pas ouvert le lien.
                                                Les banquiers de la City payaient Hitler pour qu’il attaque à l’Est et zigouille l’URSS.
                                                Les banquiers de New York payaient Hitler pour qu’il attaque à l’Ouest et zigouille la France, la Belgique, les Pays Bas et l’Angleterre donc la City
                                                Hess était chargé de proposer une paix séparée où il évacuait la France, la Belgique, les Pays Bas afin d’avoir les mains libres à l’Est.
                                                Ça a foiré parce qu’il a raté son atterrissage discret dans la propriété de Lord Hamilton. Aussitôt Roosevelt a changé d’attitude du tout au tout envers Hitler.


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 avril 20:10

                                                @JC_Lavau

                                                Mmh, où sont les preuves concernant Hess ? C’est pas que je sois St Thomas, mais j’aime bien les sources sérieuses.

                                                Les Américains commenceront à se faire du mouron après Pearl Harbour, parce que le Japon faisait partie de l’Axe, et parce que les Américains se rendaient compte que s’ils n’étaient pas de la fête, le petit père des peuples pourrait bien raffler la mise, de Vladivostok à Ostende.

                                                L’expansion du territoire à l’Est, me semble-t-il, le lebensraum, était déjà un fantasme exprimé dans Mein Kampf, bien avant qu’il entre en politique, et qu’il puisse avoir été payé par qui que ce soit.

                                                Selon Pauwels, que j’estime un historien parfaitement sérieux, Adolf et ses généraux savaient pertinemment que si la guerre allait au delà de 1941, elle était perdue : ils manquaient cruellement de matières premières comme le carburant et le caoutchouc pour les pneumatiques : raison pour laquelle ils fonçaient vers les puits de pétrole du Caucase, pour se retrouver enfermés à Stalingrad avec la fin qu’on connaît.


                                              • JC_Lavau JC_Lavau 15 avril 20:43

                                                @Philippe Huysmans. Regarde mieux les photos à Nürnberg : la parfaite maîtrise musculaire du visage de Hess. Ça, un fou ? Il simulait l’amnésie depuis sa capture, pour rester en vie.

                                                Hitler était durant la guerre estafette = un espion, chargé d’espionner les soldats et leur moral. Durant la révolution spartakiste, il devait espionner ses camarades de chambrée. Ensuite il a été utilisé comme homme de paille par un groupe d’officiers factieux. Cette marionnette leur a échappé au nom du Führerprinzip. Il ne savait aucun métier, et il ne voulait surtout pas travailler ; il lui restait la politique. Justement il a été financé pour cela.


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 avril 21:08

                                                @JC_Lavau

                                                Je demande des preuves, des sources, des références, et vous me servez une soupe aux topinambours. Vous n’avez rien de plus sérieux pour étayer votre théorie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès