• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le chômage de masse, carburant de la violence raciste aux États-Unis

Le chômage de masse, carburant de la violence raciste aux États-Unis

L'économie des Etats-Unis est en déclin depuis au moins 2005. Voir le déclin de la consommation énergétique liée à l'économie depuis cette période. Le PIB officiel est artificiellement gonflé : sans une profonde chute de l'activité, comme lors de la crise sanitaire actuelle, il est très difficile de constater une contraction du PIB américain. Or en réalité, en se basant sur la consommation énergétique des différents secteurs économiques, en moyenne chaque deux le PIB réel des USA se contracte. Le cycle économique y est très court. On se rapproche d'une période où la croissance annuelle devient impossible. 

Avec ce déclin historique, les vrais jobs deviennent rares. Cette situation met en forte concurrence Blancs et Noirs pour l'accès aux emplois stables et bien payés. Et c'est là que commence le racisme : le taux de chômage est le plus élevé chez les Noirs. Voilà la racine du problème. Parce que, dans une économie sans chômage, cette concurrence n'aurait pas existé et par conséquent le racisme aurait été tout au plus une imagination dans la tête des Blancs. 

Mais on est loin de là. Étant donné l'inévitabilité du chômage et son aggravation dans le cadre du capitalisme-salariat, la concurrence entre les chômeurs pour trouver un emploi devient une concurrence entre les races.

Que peut faire le chômeur Noir exclu du marché du travail ? Malheureusement, une minorité d'entre eux se livre à des trafics de drogues, des trucs illégaux pour se faire du fric que le système légal ne peut leur offrir. D'où le choc brutal et la méfiance entre les policiers Blancs et les Noirs : taux d'incarcération des Noirs très élevé par rapport à celui des Blancs.

Ces violences quotidiennes viennent à leur tour renforcer l'animosité raciste contre les Noirs. Et le problème s'empire d'année en année. 

Comment sortir de ce cercle vicieux ? Le racisme institutionnel n'est pas une fatalité, la solution au problème est nécessairement révolutionnaire. L'antagonisme économique et par conséquent politique entre la superclasse capitaliste-salariale et celle des chômeurs est la cause fondamentale de la violence étatique contre les chômeurs Noirs. 

Les chômeurs et précaires américains Blancs, Noirs, Hispaniques et Asiatiques doivent savoir que sans l'abolition du capitalisme-salariat, l'Etat capitaliste-salarial cherchera toujours à les diviser pour mieux survivre.

Aux États-Unis, malheureusement à ma connaissance, il n'existe pas encore un Parti communiste des chômeurs. La tâche des communistes américains est donc de travailler à la création d'une telle organisation. Seule une organisation politique de cette nature est capable de liquider le racisme entre les américains en abolissant le capitalisme-salariat et par là même son contraire dialectique : le chômage. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Jonas Jonas 1er juin 12:10

    La pauvreté ne peut justifier le racisme, la société américaine était viciée dès le départ.

    Les sociétés multi-ethniques et multiculturelles ont toujours été conflictuelles, pendant longtemps l’hégémonie de la race blanche préservait les USA de la libanisation du territoire et de la dérive en guerre civile (même si des conflits raciaux ont déjà émaillé les faits divers ces dernières décennies à petite échelle).
    Au fur et à mesure que la population devient hétérogène (caucaso-hispano-afro-sino-américaine), les relations deviennent de plus en plus tendues et conflictuelles.
    La guerre multi-ethnique qui va éclater aux USA dans les prochaines décennies (et probablement en France, qui suit le même chemin) sera véritablement destructrice.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er juin 12:56

      @Jonas

      et de la dérive en guerre civile

      Merde ! La guerre de sécession n’a pas eu lieu alors ? En pleine « hégémonie de la race blanche » ? Tant mieux dans un sens parce que rapporté au nombre d’habitants, c’est un des conflits les plus sanglant de l’Histoire...

    • Jonas Jonas 1er juin 13:25

      @Opposition contrôlée "Merde ! La guerre de sécession n’a pas eu lieu alors ? En pleine « hégémonie de la race blanche » ? Tant mieux dans un sens parce que rapporté au nombre d’habitants, c’est un des conflits les plus sanglant de l’Histoire... "

      Bien sûr, mais c’était il y a plus d’un siècle, et elle n’est rien comparée à ce qui va advenir dans les prochaines années.


    • Captain Marlo Captain Marlo 1er juin 22:03

      @Jonas
      La guerre multi-ethnique qui va éclater aux USA dans les prochaines décennies (et probablement en France, qui suit le même chemin) sera véritablement destructrice.
      .
      Vous en rêvez sans doute, mais ce qui se passe aux USA, ce n’est pas une guerre entre ethnies, ou entre religions. Mais une guerre entre les pauvres et la police militarisée qui défend les privilèges des riches...
      .
      J’ai bien compris que certains ne rêvent que de guerre civile en France...
      « L’Islam est le balais d’Israël ! »

      Des musulmans qui tueraient ces salauds de chrétiens, qui ont tant fait de mal aux Juifs, pendant 2000 ans....
      Une vengeance par procuration, en somme.

      D’autant que des croyants chrétiens, il n’en reste guère, comment feraient-ils pour distinguer les croyants, des pas croyants ? 

      Mais ce n’est pas du tout ce qui se passe, ni aux USA, ni en France. Et visiblement, les musulmans sont bien plus intelligents que prévu, mes condoléances !


    • Jonas Jonas 2 juin 01:06

      @Captain Marlo "Vous en rêvez sans doute, mais ce qui se passe aux USA, ce n’est pas une guerre entre ethnies, ou entre religions. Mais une guerre entre les pauvres et la police militarisée qui défend les privilèges des riches.."

      Regardez les infos aux USA, il ne s’agit pas de guerre entre riches et pauvres, mais une lutte contre la société blanche raciste systémique comme ils disent.
      Les Blancs se mettent même à genoux devant les Noirs pour leur demander pardon pour tout le mal qu’ils leur ont fait !

      Hallucinant !


    • Captain Marlo Captain Marlo 2 juin 08:48

      @Jonas
      Les blancs se mettent à genoux devant les noirs.

      Il y a tellement de victimes dans le monde à cause des USA, qu’ils n’ont pas fini de se mettre à genoux... Les migrants blancs venus d’Europe, avec la Bible sous le bras, n’ont pas seulement fait du mal aux esclaves noirs, ils ont éradiqué les Amérindiens pour leur voler leurs terres...
      .
      Alors que ce pays est immense, qu’ils étaient 3 pelés et un tondu, et qu’ils auraient plus le partager pacifiquement avec eux, créer « un Nouveau Monde », à partir d’un génocide, déjà, ça craint.... !

      •  

      Puis ces abrutis religieux ont décidé qu’ils étaient : « le peuple élu, désigné par Dieu, le Phare qui doit guider le monde vers la liberté et la démocratie, la Lumière du Monde » C’est la Destinée Manifeste, une vision religieuse du monde.
      NB : Question liberté, il s’agit de la liberté du commerce.
      .
      "(...) Dès 1630, l’avocat puritain et fondateur de la Colonie de la baie du Massachusetts, John Winthrop, dans son sermon « A Model of Christian Charity », déclara que les puritains du Nouveau Monde avaient la mission divine de construire une « Cité sur la colline » (City upon a hill)3  ; expression tirée de l’Évangile selon Matthieu (5:14) : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée  ». La Révolution américaine et l’apparition de la première nation républicaine et démocratique forgèrent le concept d’ « exceptionnalisme américain ». En effet, la Déclaration d’indépendance de 1776 et la Constitution américaine de 1787 mentionnèrent des principes et des valeurs, dont la vocation était d’être appliqués à l’ensemble de l’humanité.

      •  

      Ce n’était que le début de leurs saloperies, afin de satisfaire leur soif d’argent, leur avidité et leur goût pour la domination des autres peuples, on appelle ça : des Impérialistes... Ils sont en guerre depuis 1846 , partout dans le monde où ils ont trouvé quelque chose à piller....
      .
      S’ajoutent, les mensonges, la corruption des élites étrangères, les coups d’états, les manipulations de l’opinion publique, le refus des riches de payer des impôts pour lespauvres, la dette imposée par le mensonge aux pays pauvres, (cf « Les confessions d’un assassin financier », par John Perkins) .

      •  

      Voici un petit résumé de leurs exploits depuis 1945 : Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont :
      • Tenté de renverser plus de 50 gouvernements étrangers, dont la plupart étaient élus démocratiquement.
      • Bombardé la population de plus de 30 pays.
      • Tenté d’assassiner plus de 50 dirigeants étrangers.
      • Tenté de réprimer un mouvement populiste ou nationaliste dans 20 pays.
      • Gravement interféré dans les élections démocratiques d’au moins 30 pays.
      • De plus… bien que cela ne soit pas facile à quantifier… ont plus trempé dans la pratique de la torture que n’importe quel autre pays au monde… depuis plus d’un siècle… pas seulement en infligeant concrètement la torture, mais en l’enseignant, en fournissant des manuels et des équipements.

      Bref, un pays de merde.


    • vraidrapo 2 juin 09:26

      @Jonas
      L’Histoire de cette Confédération a été (solidement) bâtie par des aventuriers et des parias, sur un Génocide puis, sur l’Esclavage excusez du peu.
      Le Droit au port d’armes, installé dans la Constitution, est un prolongement d’un état d’esprit. D’où cette violence sous-jacente qui s’exprime par des tueries dans une nation que nos media osent qualifier de première démocratie de la Planète.
      Il est vrai qu’il y est possible de déboulonner un Président élu par le peuple contrairement à la « vieille » Europe.
      Un policier assassin raciste et impuni, c’est cohérent même si c’est à vomir !


    • Oceane 18 juin 06:40

      @Jonas

      « Bien sûr, Mais c’était il y a plus d’un siècle, et elle n’est rien comparée à ce qui va advenir dans les prochaines années »

      Le plus fou de tes rêves, Jonas.


    • foufouille foufouille 1er juin 14:22

      dommage que ce soit faux.

      aux USA, au moins dans certains états, il existe un favoritisme pour que les blacks aient de meilleurs notes plus facilement que les autres.

      comme les mexicains sont beaucoup moins chers que les autres, ils prennent certains emplois.

      dealer du shit rapportent plus aussi et ne permet pas de travailler.

      donc aucun racisme dans cette histoire.


      • V_Parlier V_Parlier 1er juin 14:55

        @foufouille
        Oui, enfin, en résumé c’est comme en Europe. Et en synthèse, pourquoi ?
        Parce-qu’on fait partir les emplois et rentrer des gens. Mais bon, on nous dit que c’est ça la bonne voie et que nous sommes des idiots qui ne comprennent rien.


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er juin 15:23

        @V_Parlier
        Parce-qu’on fait [...] on nous dit
        Qui fait ? Qui « on » ?


      • foufouille foufouille 1er juin 15:39

        @V_Parlier

        ça ne se voit pas pour les 80% ou 60% qui ont de quoi vivre mais quand ce sera l’inverse ...........


      • V_Parlier V_Parlier 1er juin 19:50

        @Opposition contrôlée
        Qui fait ? Qui « on » ?
        => En France : Les libéraux, les gauchistes, aussi bien au pouvoir que ceux qui votent régulièrement pour eux ou les laissent être élus (sous prétexte que les zestremes c’est pas beau, surtout les souverainistes, ah limite des nazis hein...). Et je ne parle pas de ces journalistes méprisant le « populisme », le « repli sur soi »... Bref « on » c’est hélas la majorité de la population qui va tout à coup décrouvrir : Oh la délocalisation c’est pas bien, avec ce chômage qui aggrave encore les autres problèmes... Aux USA c’est pareil qu’ici : Ca fanfaronne, ça joue les leaders de la technologie et ça a délocalisé à tours de bras tout en continuant de faire le plein.


      • Captain Marlo Captain Marlo 1er juin 21:19

        @Opposition contrôlée
        Qui fait ? Qui « on » ?

        Les USA & la Commission européenne La mondialisation, a été décidée dans les années 90 par les USA et la Commission européenne : délocaliser les productions dans des pays à bas salaires, fermer les usines ici, et vendre 150 euros un produit a coûté 2 ou 3 euros, le jackpot !

        •  

        Pour en arriver là, il a fallu « déréguler ». En clair, supprimer toutes les lois qui protégeaient nos entreprises, nos emplois et nos productions nationales, supprimer les taxes douanières et écrire tout ça dans le Traité de Maastricht. 
        .
        Et, j’allais oublier, utiliser les Partis politiques et les médias, pour mentir effrontément aux citoyens des pays de l’Ouest européen, en leur faisant croire que la mondialisation était inévitable. Et que si leur usine fermait, si leur région était dévastée par le chômage, c’est qu’ils étaient des nuls, et pi c’est tout.
        •  

        Les lois nationales protectrices ont été remplacées par les 4 libertés :
        la libre circulation des capitaux, des marchandises, des hommes & des services. Non seulement à l’intérieur de l’UE, mais avec le reste du monde.
        C’est gravé désormais dans le marbre des Traités depuis Maastricht.

        La Chine a été enchantée de cette manne inattendue ! Désormais, elle a plus de milliardaires que les USA, et elle est devenue la 1ere puissance mondiale !!

        •  

        Evidemment, cette politique à courte vue (le capitalisme fonctionne toujours à court terme), produit des millions de chômeurs en Europe de l’Ouest et aux USA.
        Pas seulement des noirs et des hispaniques, mais aussi « des petits blancs ». Aux USA, il n’y a pas le modèle social français, pas de solidarité, c’est chacun pour sa pomme. On peut être salarié, et vivre dans sa voiture, ou sous une tente dans la rue...
        .
        Les riches et les très riches aux USA, refusent de payer des impôts pour les pauvres. Ils versent leur aumône aux communautés religieuses, comme chez nous au Moyen âge... La NON répartition des richesses aux USA est bien pire que ce que les Américains eux mêmes, imaginent !

        Et pour éviter que les pauvres ( de toutes les couleurs, noirs, jaunes, blancs) ne se révoltent, il faut une police militarisée. Comme Macron est en train de faire, avec des armes de guerre, et aux USA, c’est pareil : une police hors contrôle, contre les pauvres.
        .
        Mais ce n’est pas Trump qui a inventé la police militarisée !
        Elle existait déjà sous la Présidence du gentil Obama, soit-disant « de Gauche »...
        Trump se contente de soutenir les marchands d’armes....
        Comme Macron, qui a fait 4 commandes d’armes entre 2018 et 2020, dont des armes de guerre.
        .
        PS : ça s’appelle la lutte des classes.

      • Spartacus Spartacus 1er juin 15:49

        L’économie en déclin" quelle bonne farce de branlette entre Marxistes qui parlent aux marxistes dans leur haine anti-americaine.

        L’année dernière ils avaient le plein emploi, et le pouvoir d’achat a progressé le plus des pays occidentaux ces 4 dernières années.

        La consommation énergétique est le reflet des industrie pas de l’économie.

        La croissance est sur l’immatériel, qui consomme bien moins qu’un haut fourneaux soviétique. Faudrait sortir des références 18eme siècle chez les Marxistes.

        Que peut faire le chômeur Noir exclu du marché du travail ? 

        Jamais depuis 1967 les minorités n’ont jamais trouvé autant de travail qu’en 2018 et 2019. Les faits sont les faits et pas cette farce a clichés débile.

        Y’a même un noir qui a été élu président en 2013. C’est dire si le cliché raciste est si réel.

        Pas sur qu’en France on élise un président d’une minorité Arabe ou noir.  smiley


        Et les noirs ont toujours étés des gens manipulés par les Marxistes et socialistes aux USA et votaient depuis des lustres démocrates (socialistes). 

        Aujourd’hui le vent tourne et se fait. Les émeutes sont orchestrées pour ne pas les voir abandonner le socialisme, parce que les manipulateurs gauchistes ont bien compris qu’ils ne les tiennent plus.

        Antifa et les communistes sont des bavardeurs, qui n’aiment que la haine et la violence. Le, communisme ne même qu’a la destruction et la misère...

        En 2020, il en existe encore. Après Ukraine, URSS, ex-RDA, Cambodge, Chine, Venezuela, Zimbabwé, Cuba et les millions de victimes ils adorent parce que le communisme est violent et soigne leurs envies de faire du mal aux autres.


        • Désintox Désintox 1er juin 17:48

          @Spartacus

          La population américaine nous apporte en ce moment la preuve de l’inanité de vos affirmations.


        • V_Parlier V_Parlier 1er juin 21:25

          @Spartacus
          « La croissance est sur l’immatériel »
          => Sur du vent, oui ! Mais cette croissance là elle n’intéresse que 10% de la population. Notons que si par « immatériel » vous désignez par exemple du développement logiciel vous êtes encore en retard de 15 ans : Ce sont les indiens (d’Inde) qui font le boulot, là aussi.

          "Et les noirs ont toujours étés des gens manipulés par les Marxistes et socialistes aux USA et votaient depuis des lustres démocrates (socialistes)« 
          => A peu près ça, sauf que toutes les droites libérales européennes sont en admiration devant les »dems" US. Ca fait un sacré paquet de marxistes !


        • V_Parlier V_Parlier 1er juin 21:26

          @Désintox
          « La population américaine », vous y allez fort !
          Néanmoins s’il y a une chose que ça montre c’est bel et bien le déclin.


        • Spartacus Spartacus 1er juin 21:41

          @Désintox
          C’est pas la « population » ce sont des militants ANTIFA, des merdeux bêtes comme leurs pieds, Marxistes manipulées.

          A Minneapolis, ils avaient tous le numéro de tel d’une association qui payait leur caution en cas d’arrestation.
          Association proche de Ilan Omar député democrate....
          Des pauv’ types gauchistes manipulés... 


        • Captain Marlo Captain Marlo 1er juin 22:14

          @Spartacus

          des militants ANTIFA, des merdeux bêtes comme leurs pieds, Marxistes manipulées.

          Plus de 100 millions de chômeurs aux USA, sûrement tous des antifas et des marxistes, alors qu’il n’y a plus de Gauche aux USA depuis... le néolithique ! 
          « 2017 102 millions d’Américains sont toujours sans emploi. »


          Ce n’est pas moi qui le dis, c’est un site d’économistes boursiers, Business Bourse, vos propres copains !
          .
          "Le Département du Travail Américain (Bureau of Labor Statistics – BLS) rapporte ce vendredi 04 Août 2017 que 94,657 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) n’étaient ni employés le mois dernier, ni en recherche active d’un emploi durant les quatre dernières semaines.

          Le nombre d’américains se trouvant exclus du marché du travail au 31 Juillet 2017( Not in labor force), est donc de 94,657 millions d’individus auxquels il faut ajouter 6,981 millions d’américains officiellement déclarés au chômage (unemployed)...

          En résumé : 94,657 + 6,981= 101,638≈102 millions d’américains se trouvent sans emploi au 31 Juillet 2017.


        • Spartacus Spartacus 2 juin 08:49

          @Captain Marlo

          Quand les commerces et les entreprises sont obligées de fermer, les gens sont au chômage. 
          La loi CARES indemnise tous les chômeurs à 600$ par semaine pendant 4 mois et ça a commencer 1ere semaine de mars.. 
          Un chômeur aux USA a plus de pouvoir d’achat qu’un salarié au revenus moyens en France pas vrai ?

          Le mois de juillet va être un grand mois de reprise du travail.


        • merthin 2 juin 15:26

          @Spartacus

          La croissance est sur l’immatériel, qui consomme bien moins qu’un haut fourneaux soviétique. Faudrait sortir des références 18eme siècle chez les Marxistes.


          C’est vrai qu’un serveur Amazon/Google ne consomme pas d’électricité et fonctionne au pet de licorne. 

          Et puis c’est de l’immatériel total. Aucune industrie minière n’est nécessaire à la construction de datacenter. Tout est dans le Cloud (le nuage). C’est beau et vaporeux...


          triste cuistre


        • merthin 2 juin 15:29

          @Spartacus

          Ce sont effectivement les gauchistes qui payent les policiers pour tuer du noir...

          Quelle bande de manipulateurs...


        • Spartacus Spartacus 2 juin 20:52

          @merthin

          Triste burne.
          Incapable de comprendre le rapport énergie productivité 

          Il faut 10 000 haut fourneaux pour la productivité d’un seul disque dur de You tube.

          Et les Antifa sont le triste résultat des formations aux sciences humaines qui sont que des formations au Marxisme le plus débile.

          Regarde ces trous du cul, ils sont tous un cursus universitaire de sciences humaines et enfants de fonctionnaires de père en fils. 


        • merthin 2 juin 21:53

          @Spartacus

          « Il faut 10 000 haut fourneaux pour la productivité d’un seul disque dur de You tube. »


          Tu m’expliques comment on fabrique des disques durs (et pleins d’autres choses) sans haut fourneaux ? Tu m’expliques le sens du mot productivité dans ta phrase ?


          « Incapable de comprendre le rapport énergie productivité »


          J’ai hâte d’avoir vos lumières sur le sujets smiley


          cuistre au carré


        • merthin 2 juin 21:59

          @Spartacus

          C’est sût qu’aux USA c’est rempli « d’antifa » élevés au Marxisme dans les filiaires de sciences humaines. Vous êtes un fin connaisseur de la sociologie américaine vous smiley


        • Wald 2 juin 22:25

          Il faut 10 000 haut fourneaux pour la productivité d’un seul disque dur de You tube.

          Mais est-ce que quelqu’un peut m’expliquer le sens de ce charabia ? (en d’autres temps on aurait dit du « petit n...e » mais l’expression est d’une autre époque). smiley smiley



        • Spartacus Spartacus 3 juin 01:07

          @merthin

          Burne et veut rester burne pour pas perdre la face...  smiley

          C’est ridicule qui s’enfonce dans le ridicule.

          Un simple disque dur évite l’énergie de production de millions de disques vinyles.

          Un disque dur nécessite peut être un peu d’énergie pour ses matières premières, et de l’énergie pour le faire, mais génère un tel effet levier de CA, une tel rendement pharaonique que son impact énergétique par rapport a sa productivité est marginal.

          Un haut fourneaux fait des pièces métalliques à rendement faible, à faible marge et coût énergétique énergétique est un élément primordial dans sa productivité.

          Il y a les gens qui ont évolués et comprennent ce qu’est un coût énergie/productivité et il a les Marxistes qui sont resté au 18eme siècles et ne savent pas ce qu’est la productivité.


        • merthin 3 juin 08:12

          @Spartacus

          « Un disque dur nécessite peut être un peu d’énergie pour ses matières premières, et de l’énergie pour le faire, mais génère un tel effet levier de CA, une tel rendement pharaonique que son impact énergétique par rapport a sa productivité est marginal. »

          C’es tellement du vent. Aucun chiffre, aucune comptabilité des impacts. Vous blablatez mais ne démontrez jamais rien et surtout ne comprenez même pas le sens de mes phrases.

          Le disque durs n’existe pas sans des hauts fourneaux et bien d’autres choses. Un disque dur ne fonctionne pas seul mais dans un environnement technique complet :

          https://jancovici.com/publications-et-co/articles-de-presse/obesite-numerique/

          instruisez vous et arrêtez de blablater sur du vent


        • JL JL 3 juin 08:30

          @merthin
           
          ’’Le disque durs n’existe pas sans des hauts fourneaux et bien d’autres choses. Un disque dur ne fonctionne pas seul mais dans un environnement technique complet ’’
           
          Je suis rarement d’accord avec spartacus, mais là, sur le coup de l’impact énergétique je dois reconnaitre que ça mérite réflexion. En effet, il ne faut pas amalgamer haute technologie et impact énergétique : ce serait ignorer l’importance des économies d’échelle.
           
          Ceci dit, spartacus n’est préoccupé que par le CA ; mais pour une fois que profit pourrait rimer avec économie ...


        • Spartacus Spartacus 3 juin 09:10

          @JL

          Bien. Bel effort. Je félicite tellement ça surprend. smiley
          Encore un effort pour comprendre la règle de base.

          Le profit rime « toujours » avec économie de matière ou d’énergie.

          Le profit a pour but de satisfaire les besoins au meilleur rapport qualité prix, pour être compétitif, ce qui entraîne les productions les plus économes.

          C’est même la raison pour laquelle il existe des gauchistes.
          Le profit économise tous les coûts, mêmes humains, là ou les bolcheviques voudraient que les employés soient des employés a vie.

          Et formate des burnes qui refusent la réalité.  smiley


        • JL JL 3 juin 09:27

          @Spartacus
           
           ’’Le profit rime « toujours » avec économie de matière ou d’énergie.’’
           
           Tout faux : la recherche à tous crins du profit est la cause de la ruine des écosystèmes par usure et pollution.
           


        • Spartacus Spartacus 3 juin 09:45

          @merthin

          De pire en pire pour ne pas admettre son raisonnement de burne.
          Même tes liens t’es pas foutu de les analyser.

          Soi t’es une vraie burne, soi t’es un hypocrite qui montre qu’il est sectaire et ne veut pas admettre qu’il est une burne.

          Il explique au contraire que la productivité ne cesse d’augmenter avec la miniaturisation.
          Pour faire ce que faisait un ordinateur d’il y a 20 ans il faut 10 000 fois moins d’énergie évidemment.

          L’augmentation des énergies est due aux usages.
          Il y a 30 ans seul les gens de IBM savaient se servir d’un ordinateur. Soit quelques milliers de personnes.

          Aujourd’hui même au Congo tout le monde a vu un ordinateur.


        • merthin 3 juin 09:53

          @Spartacus

          Et donc avec ce qu’on appelle « l’effet rebond », on utilise toujours autant voir plus d’énergie grâce aux gains effectué sur la productivité car les usages augmentent énormément.

          Par ailleurs ce que vous appelez gain de productivité ne sont que des gains de rendements (thermodynamique). Et les limites sont déjà très proches pour les technologie actuelles.

          soi t’es un hypocrite qui montre qu’il est sectaire et ne veut pas admettre qu’il est une burne.

          Admettre avoir parfois tord peut être. être une « burne », certainement pas. Je te laisse la primeur de la vulgarité. Les libéraux sont très souvent des gens vulgaires.

          Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas tom comportement de donneur de leçon péremptoire qui va m’y inciter. Surtout dans un domaine où je m’y connais mieux que toi.

          Il y a 30 ans seul les gens de IBM 

          A udébut des années 1990 il y avait déjà des ordinateurs dans les foyers smiley 

          Cherche pas, tu peux pas me doser sur le sujet...


        • JL JL 3 juin 10:05

          @Spartacus
           
           @merthin
           
          ’’ Pour faire ce que faisait un ordinateur d’il y a 20 ans il faut 10 000 fois moins d’énergie évidemment.’’ 

           
          Mais on leur fait faire 10 000 000 fois plus de choses !


        • merthin 3 juin 10:07

          @Spartacus

          Aujourd’hui même au Congo tout le monde a vu un ordinateur.

          Ce qui en dit long sur la quantité de minerais qu’il a fallu retourner pour fabriquer ces quantités astronomiques de terminaux numériques...

          Mais Monsieurs persiste à penser qu’on peut se passer d’industrie lourde pour aller dans le « Cloouuuudddd »


        • merthin 3 juin 10:08

          @JL

          Attention. Les neurones de Spartacus vont griller. Le mode idéologie « Rifkin » est activé à mort.


        • foufouille foufouille 3 juin 10:17

          @Spartacus

          il faudrait te payer internet avec wikipedia.

          un ordi consomme beaucoup plus qu’en 90 ou 80 et est beaucoup moins durable.

          les vinyles sont toujours en vente ........


        • merthin 3 juin 10:18

          @Spartacus

          Mon lien démontre que les gains de rendement sont largement dépassés par l’effet rebond. Et que se gargariser de l’efficacité énergétique d’un dispositif est illusoire si le but de ce gain est un usage plus massif...


        • foufouille foufouille 3 juin 10:29

          @Spartacus

          « Il y a 30 ans seul les gens de IBM savaient se servir d’un ordinateur. Soit quelques milliers de personnes. »

          pas vraiment, crétin.

          « Aujourd’hui même au Congo tout le monde a vu un ordinateur. »

          d’occasion uniquement, dans une vitrine pour riche et pas partout vu que moins de 50% ont l’électricité en ville.


        • Spartacus Spartacus 3 juin 10:37

          @merthin

          L’hypocrisie hallucinante...  smiley

          Dans les années 90 c’était tellement marginal dans le grand public et on avait même un nom pour les nommer, les geek.

          Les pays de l’Est se sont passé de l’industrie lourde et consomment moins d’énergies de nos jours avec une productivité largement supérieure...

          L’Europe de l’Ouest, les USA, l’Oceanie ont une stagnation ou croissance molle en énergie ce qui montre le retournement.

          L’asie, l’afrique, l’amerique latine ont des croissances élevées mais il y a 30 ans pas d’électricité. C’est de l’acquisition.

          Mais si l’usage est si horrible, rien n’empêche de jeter sa tablette et revenir a la machine a écrire, ou revenir au 18eme siècle, marx, la mine.


        • merthin 3 juin 10:45

          @Spartacus

          L’hypocrisie hallucinante... 

          C’est votre méconnaissance qui est crasse.

          Les pays de l’Est se sont passé de l’industrie lourde et consomment moins d’énergies de nos jours avec une productivité largement supérieure...

          En la déportant en Chine. 

          revenir au 18eme siècle, marx, la mine.

          Vous le faites exprès ou vous ne lisez pas ? La mine et la tablette n’existe pas dans des univers parallèles. La quantité de minéraix rare qu’on trouve dans une tablette nécessite des mines triple buse. Ce n’est pas la tablette ou la mine. La tablette ne se fabrique pas par génération spontanée.


        • foufouille foufouille 3 juin 11:01

          @Spartacus

          grosse débilité vu que en 90, c’était des 386, 91 486, ensuite pentium.


        • merthin 3 juin 13:34

          @Foufouille

          Et oui, Spartacus vit dans l’idéologie... Quitte à tordre les faits et à dénier la réalité (comme mes échanges sur la recherche publique avec lui)


        • Spartacus Spartacus 3 juin 17:55

          @merthin @foufouile

          Les burnes incapables qui se regardent sur leur médiocrité.


        • foufouille foufouille 3 juin 18:06

          @Spartacus

          retourne apprendre à lire l’américain, pauvre burne.

          paye toi wikipedia, burne.


        • foufouille foufouille 3 juin 18:11

          @Spartacus

          mon premier ordi était un vieux zx 81, en 93 j’avais un 486 avec lecteur cd 1x, dos 5.0, etc.

          pauvre burne.


        • merthin 3 juin 21:49

          @Spartacus

          rhôooo, c’est pas beau de traiter les gens de burne quand on a pas d’aguments.

          un pti signalement ?


        • Désintox Désintox 1er juin 17:44

          Le prétendu « plein emploi » aux États-Unis est un mythe néolibéral.

          Comme l’explique prix Nobel d’économie Paul Krugman, le taux d’emploi aux USA n’est pas supérieur à celui de la France. 81% des adultes ont un emploi en France contre 76% aux États-Unis (source).

          L’auteur de l’article a donc raison de dire qu’il y a un chômage de masse aux USA. Plus fort qu’en France.

          À quoi il faut ajouter la grande faiblesse de l’assurance sociale ainsi que le coût extrême des soins médicaux.

          Les conséquences catastrophique de la politique de Trump éclatent au grand jour. Des millions d’américains ont perdu leur emploi et leur couverture maladie dés le début de l’épidémie. On fait la queue devant les soupes populaires. Le COVID19 touche en premier lieu les plus pauvres, souvent afro-américains.

          Depuis le début de l’épidémie, Trump fait preuve d’une incompétence crasse. L’explosion sociale actuelle est le fruit de sa politique, mais il souffle sur les braises, croyant pouvoir en tirer parti.


          • Tibère Tibère 1er juin 18:33

            @Désintox

            Il est indéniable que les conséquences du confinement sur l’économie ont été autrement plus abruptes aux USA qu’en France mais vous auriez tort de vous en féliciter car cela signifie que la reprise économique sera là-bas plus rapide et facile. Les mêmes dispositifs qui ont pu repousser les conséquences de la crise chez nous retarderont demain la reprise. Nous n’avons pas réussi à passer outre la crise, nous sommes simplement en train de l’étaler dans le temps, prolongeant comme à l’accoutumé le marasme sur des mois sinon des années. Vous savez, quitte à morfler, il est souvent préférable que ça aille fort et vite que de faire durer longuement le « plaisir »...

            Maintenant en ce qui concerne les travaux de Krugman sur l’emploi aux USA, ils datent de 2013, bien avant la présidence Trump, l’aviez-vous remarqué ?


          • Désintox Désintox 1er juin 19:15

            @Tibère

            Où avez vous vu que je m’en « félicite » ?

            Par ailleurs, je me moque de savoir si les travaux de Krugman datent d’avant Trump ou pas, car ça fait au moins 30 ans qu’on nous bassine avec le faux « plein emploi » aux USA. Pour nous convaincre qu’il faut faire pareil qu’eux, bien entendu.

            Quant à votre argument sur la « reprise » plus forte, c’est un pur sophisme.


          • Tibère Tibère 1er juin 20:12

            @Désintox

            Si vous ne vous donnez même pas la peine de savoir de quand date les faits dont vous excipez, de quelle crédibilité croyez-vous jouir pour taxer qui que ce soit de sophisme, mon pauvre ami ?

            Eh bien croyez ce qu’il plaira, mais la Terre tournera demain toujours dans le même sens et les mêmes causes y auront toujours les mêmes effets : Tout effort entrepris pour empêcher les entreprises de licencier en temps de crise viendra plus tard décourager ces mêmes entreprises d’embaucher en freinant la reprise. Les faits l’ont déjà prouvé à maintes reprises et le reprouveront indéfiniment aux esprits arides et bornés...


          • Captain Marlo Captain Marlo 1er juin 21:27

            @Désintox
            Les conséquences catastrophique de la politique de Trump éclatent au grand jour.


            .
            Ne faites pas comme les médias qui tapent sur Trump, parce qu’ils soutiennent les pseudos Démocrates US ! Le désastre date de bien avant.
            .
            Au contraire, Trump a essayé de faire revenir les entreprises délocalisées et de relancer (avec plus ou moins de réussites) l’industrie américaine. C’est bien pour cela que les Démocrates et ceux qui en Europe, soutiennent la mondialisation, lui en veulent autant !
            .
            La mondialisation et le chômage de masse ont commencé à partir des années 1990, à partir de décisions prises à l’OMC, au GATT, à l’Uruguay Round.
            Par les Gouvernements américains et de la Commission européenne.


          • V_Parlier V_Parlier 1er juin 21:28

            @Désintox
            Le prétendu « plein emploi » aux États-Unis est un mythe néolibéral. (+ la suite) => Ce commentaire aurait été bienvenu s’il ne limitait pas la liste des responsables à Trump. Tout ça date de bien avant, mais qui critiquerait les « démocrates » US exportateurs mondiaux de liberté, impossible...


          • Désintox Désintox 2 juin 10:37

            @Tibère
            La mise en oeuvre de la politique absurde que vous approuvez date des années Reagan, c’est à dire de 40 ans.

            Depuis le début des années 2000, 12 années de présidences républicaines ont aggravé la situation. Notons que les deux présidents républicains ont été nommés sans avoir été élus élus, puisque les américains avaient choisi Al Gore (et pas GW Bush) et Hilary Clinton (et pas D Trump).

            Les USA ont maintenant un régime raciste, dans lequel les présidents, désignés à l’issue d’un suffrage censitaire, appliquent une politique absurde, qui plonge la population dans la misère.

            Pour maintenir l’ordre alors que le peuple souffre, ils ont mis en place un véritable goulag : 25% de la population carcérale du monde est aux USA, sans effet bénéfique sur la sécurité.

            Maintenant, le peuple descend dans la rue parce qu’il n’en peut plus. et Trump se réfugie dans son Bunker.


          • Julien30 Julien30 2 juin 10:50

            @Désintox

            « Les USA ont maintenant un régime raciste, dans lequel les présidents, désignés à l’issue d’un suffrage censitaire, appliquent une politique absurde, qui plonge la population dans la misère. »

            C’est bien de toujours étaler vos âneries caricaturales sans complexe mais à un moment il faut démontrer un minimum (je réalise bien que c’est impossible), par exemple en quoi le « régime » est raciste, quelles sont les lois racistes actuellement en place aux Etats-Unis.


            « Pour maintenir l’ordre alors que le peuple souffre, ils ont mis en place un véritable goulag : 25% de la population carcérale du monde est aux USA, sans effet bénéfique sur la sécurité. »

            La prison aux Etats-Unis ce serait comme le goulag, toujours plus loin, toujours plus loin !


            « Maintenant, le peuple descend dans la rue parce qu’il n’en peut plus. »

            Non pas le peuple, juste l’extrême-gauche antifas qui sont des casseurs, plus des pillards, et enfin quelques gens de bonne volonté qui croient vraiment qu’il y a un racisme systémique aux Etats-Unis ce qui est bien sûr faux, bref une toute petite partie du peuple.


          • Tibère Tibère 2 juin 14:02

            @Désintox

            Je vois pour vous Reagan Trump même combat, peu importe que l’un défendait le libre échange et que l’autre vitupère la mondialisation en taxant les échanges. Et l’Amérique est raciste peu importe qu’elle ait à deux reprises majoritairement porté à la présidence un fils d’immigré africain. Au diable ces points de détails insignifiants, après tout, là où il y a de l’esprit et de la rigueur intellectuelle, il n’y a pas de communisme...

            Vous savez quoi, le « Peuple » aura l’occasion de s’exprimer en novembre. Je ne serais pas étonné que cette fois Trump soit élu avec une large majorité. Et l’on verra si c’était le « Peuple » qui était réellement dans la rue. smiley


          • Cadoudal Cadoudal 2 juin 14:07

            @Tibère
            La majorité hispanique semble rejoindre la minorité blanche dans sa lutte contre les pillards soutenus par le Parti Démocrate....

            Effectivement, Trump à toutes les chances d’être réélu..


          • Cadoudal Cadoudal 2 juin 14:24

            @Cadoudal

            People protecting their businesses from looters in Cicero, Illinois

            https://www.youtube.com/watch?v=uB_AFXoZpDU&feature=youtu.be


          • DACH 1er juin 18:05

            Les mensonges de Trump et ceux d’Obama.«  »" 

            Un autre mensonge d’Obama

            Je ne vais pas prétendre que la pandémie du virus de Wuhan a révélé quelque chose de positif. Il n’y a rien de positif à dire sur une crise sanitaire tragique et mortelle et une catastrophe économique comme celle-ci. Il n’y a pas de « bon côté ».

            Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

            Mais la pandémie nous a donné l’occasion d’apprendre quelque chose d’important. Obama a menti. Encore une fois.

            Barack Obama a été le plus grand menteur de l’histoire de la présidence américaine.

            D’abord, il a menti concernant la transparence de son gouvernement. Son Administration a été la plus corrompue et la plus secrète de l’histoire.

            Voici des exemples :

            • 1. Les 33 000 e-mails supprimés par Hillary Clinton.

            • 2. L’ordinateur portable d’Anthony Weiner (NdT : Le FBI a découvert 141 000 e-mails sur l’ordinateur portable de M. Weiner, pertinents pour l’enquête concernant Hillary Clinton. Huma Abedin, l’assistante de longue date d’Hillary était l’épouse de M.Weiner.)

            • 3. Le mandat de surveillance du Foreign Intelligence Act (FISA) pour espionner Donald Trump et ses assistants de campagne : Il est clair qu’Obama a coordonné et approuvé l’ensemble du coup d’État du FBI/Département de la Justice contre Trump.

            • 4. L’ancien vice-président Joe Biden et son fils Hunter Biden ont volé les contribuables en Ukraine et en Chine.

            • 5. Le pot-de-vin (je veux dire le don) de près de 145 millions de dollars que les Russes et d’autres ont donné à la Fondation Clinton lorsque Hillary Clinton était Secrétaire d’État et qu’une grande partie du stock d’uranium américain a été remis à la Russie.

            • 6. Obama a menti comme un arracheur de dents concernant le scandale du fisc. Le fait que l’IRS ait ciblé des groupes conservateurs n’était pas une petite erreur de la part d’un bureau de l’IRS à Cincinnati, comme l’a prétendu Obama. C’était une tentative coordonnée par la Maison Blanche de détruire la vie des détracteurs d’Obama. Je devrais le savoir, j’étais l’une de ses victimes.

            • 7. Obama a menti à propos d’Obamacare. Il a dit : « Si vous aimez votre plan de santé, vous pourrez le garder.  » C’est le plus gros mensonge jamais raconté dans l’histoire de la politique. Au moment où il a raconté ce mensonge, il était en possession de documents internes qui prévoyaient que plus de 90 millions d’Américains allaient perdre leur assurance.

            • 8. Obama a également dit que le coût de l’assurance maladie allait baisser de façon spectaculaire. Au lieu de cela, il a augmenté de façon spectaculaire. Dans le secteur privé, un PDG irait en prison à vie pour une chaîne de Ponzi de mille milliards de dollars basée sur des mensonges et des fraudes de ce genre. Demandez à Bernie Madoff.

            Mais le plus grand mensonge d’Obama … et la plus grande insulte au peuple américain … vient d’être démontré par la crise du virus de Wuhan.

            Obama a dit aux propriétaires d’entreprises : «  Quand vous avez une entreprise, ce n’est pas vous qui l’avez bâtie. »

            Obama croit que les propriétaires d’entreprises (comme moi) doivent leur succès au gouvernement, que le gouvernement paie pour les choses qui nous permettent de réussir : les aéroports, les autoroutes, les écoles, les hôpitaux, le système judiciaire, le système carcéral, le système d’aide sociale, la police, les pompiers, la gestion des déchets, etc.

            Il pense que le gouvernement a construit tout cela, et que les hommes d’affaires ont une dette de gratitude envers le gouvernement.

            Mais rien de cela n’est vrai. C’est tout le contraire. NOUS AVONS CONSTRUIT TOUT CELA.

            La prise de risque, les dépenses, l’embauche et le paiement des impôts par les propriétaires d’entreprises et les contribuables payent pour tout ce que fait le gouvernement.

            Sans nous, le gouvernement n’a pas d’argent pour construire quoi que ce soit. Sans nos impôts, le gouvernement n’a pas d’argent pour l’aide sociale, les bons d’alimentation, les écoles, les hôpitaux, les autoroutes, les prisons ou les aéroports.

            Sans nous, il n’y a pas d’argent pour les policiers, les pompiers ou le ramassage des ordures.

            Sans nous, il n’y a pas d’argent pour payer l’armée. Sans nous, le gouvernement cesse d’exister.

            …....

            Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

            «  »«  »


            • paulau 1er juin 18:51

              émeutes aux USA

              En 2017, un policier noir musulman d’origine somalienne de Minneapolis, la même ville qui a vu Georges Floyd mourir lors de son interpellation, a tué une femme blanche non armée. Il s’appelait Mohamed Noor , elle, Justine Damond.
              Ce policier avait tiré sur cette femme qui avait appelé la police à l’aide. Il a fini par être condamné à 12 ans et demi de prison.
              Il n’y a eu aucune manifestation, aucune émeute et aucune accusation de racisme.

              source :
              https://en.wikipedia.org/wiki/Shooting_of_Justine_Damond
              https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Shooting_of_Justine_Damond&prev=search


              • Désintox Désintox 1er juin 19:16

                @paulau
                Peut être parce que les blancs ne subissent pas le racisme ordinaire.


              • Tibère Tibère 1er juin 20:24

                @Désintox

                Moi j’ai une autre explication : Nous sommes en période électorale et les démocrates soutenus par presque tous les médias ont vu une opportunité de semer le chaos afin de mettre Trump en difficulté. Sauf que... une idée me dit que ça va se retourner contre eux. On a vu en France que la crise des Gilets Jaunes a débouché sur une belle victoire électorale de LREM. Voilà ce qu’il en coûte de brûler le bien d’autrui au nom du droit à manifester.


              • Captain Marlo Captain Marlo 1er juin 21:46

                @Désintox
                Peut être parce que les blancs ne subissent pas le racisme ordinaire.

                Sans doute, mais ils sont concernés par le chômage et la pauvreté.

                Ils travaillaient aussi dans les usines et les mines, qui ont été fermées.

                Il faut voir ce qui reste d’une ville comme Détroit, qui a été la capitale de l’automobile, la fierté du pays et le rêve américain : des ruines.


                Certes, s’il y a bien un pays raciste, ce sont les USA.
                Mais les médias vont se fixer uniquement sur le racisme et taper sur Trump.

                Pour protéger les politiques menées par Obama et protéger le Parti Démocrate...

                Pour éviter de mettre en cause la mondialisation, le chômage, la pauvreté, les différences de richesses, l’état de délabrement des routes et des ponts, le délabrement des services publics, auxquels 2 mandats d’Obama n’ont strictement rien changé, y compris l’Obamacare, un désastre sanitaire à lui tout seul.


                PS : Je ne soutiens pas Trump, mais pas davantage les Démocrates, ces fous de guerre qui ont siphonné le budget de centaines de milliards de $ par an, au détriment du bien-être de leur population, et pour dévaster des pays entiers, comme l"Irak, la Syrie et les autres...

                Au moins, Trump a l’honnêteté de ne pas se dire de Gôooche !!


              • Captain Marlo Captain Marlo 1er juin 22:34

                @Tibère
                Nous sommes en période électorale et les démocrates..
                .
                C’est possible, mais la police US a toujours été violente et ultra protégée.
                « Exemple en 2017 : 500 personnes abattues par la police en 6 mois. »
                .
                Depuis longtemps, la situation sociale et économique aux USA est un baril de poudre, qui ne demandait qu’une étincelle pour s’embraser... Nos médias et tous « les Spartacus experts en rien », qui pavanent à la télé, nous expliquent depuis des lustres, que les USA c’est un pays génial, et que sans le vilain Trump, ce serait le paradis... Paradis des riches, sûrement !

                •  

                « La vérité glaçante sur les Etats Unis »

                « L’économie américaine fut enterrée lorsque les emplois des classes moyennes furent délocalisés et le système financier dérégulé.

                Les délocalisations ont profité aux cadres supérieurs et aux actionnaires car la baisse des coûts du travail a augmenté les profits. Ces profits ont ruisselé jusqu’aux actionnaires sous la forme de plus-values tout en profitant aux dirigeants sous la forme de « bonus de performance ». Wall Street a quant à lui bénéficié de la hausse des marchés engendrée par l’augmentation des bénéfices.

                Cependant, la délocalisation des emplois a également entraîné les délocalisations de la croissance et du pouvoir d’achat des consommateurs. Malgré les promesses de « nouvelle économie » et de meilleurs emplois, les emplois de substitution consistent de plus en plus en des postes à temps partiels, des emplois mal payés dans les services, par exemple en tant que vendeur, serveuse ou barman.

                La délocalisation des emplois industriels et dans les services qualifiés vers l’Asie a stoppé la croissance de la demande aux États-Unis, décimé les classes moyennes et engendré des perspectives d’emploi insuffisantes pour les diplômés de l’enseignement supérieur qui sont alors dans l’incapacité de rembourser leurs prêts étudiants. L’échelle de la promotion sociale qu’offraient les États-Unis en tant que « société des opportunités » a été vendue pour des profits à court terme... etc.

                .

                Vidéo sur les SDF à Los Angeles, c’est la plus grande communauté de SDF des USA.


              • Tibère Tibère 2 juin 01:03

                @Captain Marlo

                Vous et moi ne devons pas habiter la même planète ou vivre dans la même dimension parce que dans ma dimension la crise économique n’a débuté qu’au mois de mars aux USA et avant cela, le chômage avait atteint un plus bas jamais vu depuis les années 60. Alors je ne vois pas très bien, dans ma dimension bien sûr, comment les 40 millions de nouveaux chômeurs apparus ces deux derniers mois auraient pu constituer depuis longtemps le fameux baril de poudre dont vous parlez.

                Du reste ce ne sont sûrement pas les électeurs de Trump qui désavoueraient, j’en suis certain, le constat que les délocalisations n’ont pas profité au bas de la classe moyenne américaine.


              • Captain Marlo Captain Marlo 2 juin 07:59

                @Tibère
                Vous et moi ne devons pas habiter la même planète ou vivre dans la même dimension // et avant cela, le chômage avait atteint un plus bas jamais vu depuis les années 60.

                .

                Oui, vous vivez sur la planète nommée « propagande » ! Le chômage au plus bas aux USA ? Comment voulez-vous que les importateurs américains de produits « made in China », aient préféré acheter des produits US dont les usines n’existent plus ?
                .
                Regardez combien coûtent les produits Made in France avec les salaires français !
                Dans le cadre de la mondialisation des échanges, il est impossible aux USA ou en Europe de l’Ouest, qu’une entreprise entre en concurrence avec des pays qui ont des salaires 20 fois plus bas !

                •  

                Les taxes aux importations (qui ne datent pas de Trump !) ont un peu refroidi les ardeurs des exportateurs chinois, mais c’est tout. Un chômage à 3 ou 4%, c’est pipeau et pipeautron qui vont en bateau....

                « Un taux trop bas pour être vrai »
                .
                "(...) Selon les chiffres du Bureau of Labor Statistics (BLS), ce sont ainsi 23 millions d’adultes inactifs de 25 à 54 ans qui échappent totalement aux statistiques sur l’emploi. Ni chômeurs ni travailleurs, ils incarnent une forme alarmante de rupture sociale...etc


              • foufouille foufouille 2 juin 10:57

                @Tibère

                tu connais les food stamps ?


              • Tibère Tibère 2 juin 14:12

                @Captain Marlo

                Réfléchissez un instant. Ces gens qui ont souffert de la mondialisation et des délocalisations sont précisément ceux qui ont voté Trump et le qui le soutiennent mordicus dans tous ces combats pour ramener l’industrie aux USA. Vous pensez sérieusement que ce sont ces gens-là qui sont actuellement dans la rue à le traiter de fasciste en incendiant commerces et écoles ? Si ça vous semble cohérent eh bien d’accord, restons-en là. Nous verrons bien en novembre si ce sont ces fouteurs de merde qui emportent les élections. Les gilets jaunes ont quant à eux fait un misérable pourcent aux Européennes et la France Insoumise qui les a soutenus a été laminée.


              • Djam Djam 1er juin 23:50

                Les noirs font l’objet d’un racisme aux USA ? Ben ce n’est pas nouveau !

                Les « pères fondateurs » des EU ont commencé par massacrer les amérindiens... sans que ça ne perturbe grand monde d’ailleurs.

                Ne pas perdre de vue non plus que l’état profond américain ne sait plus quoi inventer pour se débarrasser de Trump. Les « démocrates » qui sont tout sauf démocrates de surcroît n’ont toujours pas digéré d’avoir perdu le contrôle de la fonction présidentielle.

                Ils se servent de la grave crise sociale qui affecte en réalité les noirs, mais également les blancs et les latinos, depuis des années pour déclencher une sorte de guerre civile.

                Le programme du chaos constructif (créer un chaos pour imposer un nouvel ordre social derrière) n’affecte pas seulement les pays d’Europe de l’Ouest, mais également les EU. Ne jamais oublier que les multinationales, les banques et les grosses fondations faussement humanitaires sont tous des organisations et des réseaux apatrides.


                • vraidrapo 2 juin 09:39

                  @Djam
                  Ne pas perdre de vue non plus que l’état profond américain ne sait plus quoi inventer pour se débarrasser de Trump.

                  Il ne se gênerait pas pour le zigouiller si c’était vrai. Ce ne serait pas la première fois... On a vu avec le 911 que la CIA peut tout se permettre et tout le monde ferme les yeux... pour graver la fausse vérité dans le marbre de l’Histoire qu’on va enseigner aux enfants


                • vraidrapo 2 juin 09:35

                  L’Ecosystème ne cesse de nous envoyer des signaux sous les formes les plus variées et, il y en a encore qui se battent sur le sexe des anges comme « au bon vieux temps » : marxisme, plein emploi etc...

                  L’urgence commande d’évoquer, en priorité, les industries et des produits pour un avenir écolo-compatible


                  • Julot_Fr 2 juin 15:32

                    Je propose Soros et son réseau NGO comme organisateur des protestes (en collaboration avec les merdia comm d’hab). Il n’a pas caché son mépris pour Trump et il est le spécialiste révolutions colorées.. Il n’allait pas rester les bras croisés jusqu’aux élections us.. !? Et je prédis qu’après les manifestations violentes, ce sera au tour des ouragans de perturber la présidence de Trump. L’état profond ne va tout de même pas laisser sa corruption autour du Russiagate percer au grand jour.. !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

M’bafo Pian


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès