• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le clan Clinton de retour à la Maison Blanche

Le clan Clinton de retour à la Maison Blanche

A moins d’un cataclysme, le prochain président des Etats-Unis sera une femme : Hillary Clinton. Seuls les mougeons qui croient encore en la démocratie ou au vote électronique, sont dans le doute. Donald Trump n’est qu’un faire-valoir, comme Jean-Marie Le Pen en 2002 contre Jacques Chirac. Ce dernier (comme Hillary Clinton aujourd’hui) avait derrière lui tout l’establishment politique, économique et médiatique. Seize ans après Bill, Hillary Clinton s’apprête donc à s’installer dans le bureau ovale de la Maison Blanche pour le pire…et surtout pour le pire.

Le plan de vingt ans

Bill Clinton, originaire de l’Arkansas, dans le sud des Etats-Unis, est issu d’une famille difficile avec un père mort avant sa naissance et un père adoptif alcoolique, volage et violent. Ses études l’ont mené des Universités américaines de Georgetown à Yale, où il suivra notamment les cours d’un certain Carroll Quigley, auteur du livre « Tragedy and Hope » dans lequel l’auteur décrit le fonctionnement des élites mondialistes : « Le but des banquiers internationaux étaient de créer un système mondial de contrôle financier dans des mains privées et capable de dominer le système politique de chaque pays et l’économie du monde dans son entièreté… un contrôle s’exerçant de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert à travers des accords secrets résultants de réunions et de conférences privées » . Bill Clinton bénéficiera ensuite d’une bourse d’étude Rhodes (du nom de Cecil Rhodes, dont vous pouvez retrouver le portrait dans la lettre AIL n°10 : « Cecil Rhodes, le géniteur de la canaille mondialiste ») lui permettant d’aller étudier en Angleterre, dans la célèbre université d’Oxford.
Hillary Rodham est issue d’une famille aisée du nord des Etats-Unis, à Chicago ; ses études l’ont conduit de l’Université féminine de Wellesley à celle de Yale où elle y rencontre Bill Clinton en 1969. Ce dernier a déjà une réputation de coureur de jupons : on dit qu’il avait à cette époque déjà plus de trois partenaires par semaine. Bill Clinton est non pas attiré par le look retro et les habits d’un autre âge, ainsi sa queue de cheval et ses lunettes en culs de bouteilles, mais par l’extrême intelligence d’Hillary, une personne avec qui il peut discuter politique.

A la fin de leurs études, Bill Clinton souhaite s’établir dans l’Arkansas, où il s’était juré d’en devenir le gouverneur, alors qu’Hillary le pousse à migrer vers les grandes villes du nord. En 1975, ils se marient et mettent en place un « plan de 20 ans » censé les mener jusqu’à la Maison Blanche. Hillary, qui a refusé de prendre le nom de « Clinton », se décide à suivre Bill dans l’Arkansas (qu’elle déteste) et s’installe en tant qu’avocate, mais se place surtout en tant que conseillère de son mari.
Bill Clinton, professeur d’université, est d’abord élu procureur de l’Arkansas en 1976, puis gouverneur du même état en 1978, grâce à un talent d’orateur que personne ne conteste. Ces deux années à la tête de l’Etat se révéleront catastrophiques : les belles promesses de Clinton n’étant pas suivi des faits, notamment celle de ne pas augmenter les taxes puisque le gouverneur a mis en place une très impopulaire vignette automobile pour renflouer les caisses. C’est bien connu, « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent » et Bill Clinton en fera les frais en étant battu en vue de sa réélection en 1980.

Bill Clinton à la Maison Blanche

Après avoir regagné le cœur des Arkansasais à trois reprises, la Clan Clinton voit enfin son « plan de 20 ans » devenir réalité : Bill Clinton est élu 42e président des Etats-Unis en 1992, puis réélu en 1996. Il est important de noter que depuis l’université jusqu’au bureau ovale, Bill Clinton continue de côtoyer des femmes, beaucoup de femmes avec l’aval de ses plus proches conseillers, dont sa femme qui ferme les yeux sur les infidélités de son mari, ce qui tend à prouver que leur union ne tient qu’à une incroyable ambition politique. Sa plus proche secrétaire est même chargée de trouver des arrangements pour que des rencontres aient lieu au sein même de la Maison Blanche. Quelques-unes de ses anciennes maitresses, comme Paula Jones, ont révélé leur liaison et ont porté plainte pour harcèlement, au moment de la réélection de Bill Clinton en 1996. Les Républicains tenteront de discréditer le président par ce biais, mais Bill Clinton obtiendra un non-lieu dans ces affaires de mœurs. Lui et sa femme, sont très bien entourés et la très longue liste des conquêtes féminines de Bill demande beaucoup d’attention de la part de l’équipe Clinton afin d’acheter le silence de celles qui pourraient être tenté de parler.

A deux doigts de la destitution

La réélection en poche, l’entourage des Clinton a-t-il baissé la garde ? Toujours est-il que la jeune stagiaire Monica Lewinsky tape dans l’œil de notre volage Président qui ne peut résister bien longtemps. La liaison qu’ils entretiennent durera longtemps, elle se fera dans la Maison Blanche, au nez et à la barbe d’Hillary et de leur fille Chelsea. Le piège se referme sur Bill Clinton qui a laissé des traces de cette liaison : sur la robe de Monica Lewinsky d’abord et sur des enregistrements téléphoniques qui ne tardent pas à être rendus public et qui contredisent le président lorsque celui-ci affirme devant le peuple américain, puis devant un juge et sous serment, qu’il n’a pas eu de relation sexuelle avec la jeune stagiaire. Les américains veulent bien pardonner les infidélités de Bill mais pas le parjure. Après une enquête qui coutera plus de 4,4 millions de dollars aux contribuables américains, le processus de destitution est enclenché par les Républicains. Comme Anne Sinclair, Hillary fera bonne figure en public, et malgré la colère et l’humiliation, elle soutiendra toujours son mari car elle sait que son avenir politique dépend de son union. La destitution de Bill Clinton passait obligatoirement par le Sénat, or ce dernier était à majorité Démocrate ; il s’en sortira miraculeusement et par le plus grand des hasards, plusieurs évènements détourneront l’attention des américains de ce scandale : les ambassades étasuniennes sont attaquées simultanément le 7 aout 1998 au Kenya et en Tanzanie faisant 224 morts et 5 000 blessés et pour lesquels le Saoudien Khalid al-Fawwaz a été reconnu coupable, puis ce sera ensuite l’embrasement dans les Balkans qui retiendra l’attention de l’opinion publique en 1999. Dans cette guerre évitable où la responsabilité des Etats-Unis n’est plus à démontrer, Bill Clinton s’investit pleinement en faisant bombarder des positions serbes, via l’OTAN. Pire encore, les Etats-Unis arment et soutiennent des groupes djihadistes venus d’Afghanistan, ces derniers se livrent, au sein même de l’Europe, à des actes de barbarie.
Alors que la présidence de Bill Clinton arrive à son terme et avec elle le “plan de 20 ans”, la première dame se prépare à prendre le relai de son cher mari en briguant une place au Sénat pour l’Etat de New York. A la toute fin de son mandat, Bill Clinton abrogera le Glass-Steagall Act (séparation entre la banque de dépôt et la banque d’investissement) que même les membres de son parti tiendront pour responsable de la crise des subprimes et essaieront de rétablir (Bernie Sanders). Certainement un petit cadeau pour ses généreux contributeurs.

Pour conclure les années passées à la Maison Blanche, la tradition veut que chaque président érige un monument à son image : Bill Clinton fera construire le Clinton Presidential Center and Park (dont il s’est réservé la plus belle suite au dernier étage) à LittleRock dans l’Arkansas, pour une valeur de 165 millions de dollars, financé par sa toute jeune fondation Clinton.

La fondation « philanthropique »

Le « plan de 20 ans » n’étant pas terminé, il est temps de préparer le tour de Madame. En 1999, Hillary Clinton se fait élire comme Sénatrice de l’Etat de New-York pendant que Bill s’occupe de la fondation Clinton. Est-il utile de rappeler qu’aux Etats-Unis, une fondation est une véritable pompe-lessiveuse d’argent (voilà pourquoi Bill Gates y a injecté 95% de sa fortune dans la sienne) qui permet de récolter énormément de dollars sans payer le moindre impôt ? Une enquête du Washington Post a montré en 2010 que cette fondation devait énormément à l’Arabie Saoudite, Dubaï, le Koweït et le Qatar qui y ont injecté des millions de dollars, de même que les multinationales Google, Cisco et Yahoo.

Un autre personnage, le milliardaire américain Jeffrey Epstein a lui aussi déclaré avoir aidé la fondation Clinton avant d’aller en prison pendant 13 mois pour prostitution sur mineur. Ce sulfureux personnage était connu pour organiser des orgies sexuelles sur une ile privée appelée « Sex Slave Island ». Bill Clinton apparait officiellement 11 fois sur la liste des passagers du Boeing privée de M. Epstein entre 2001 et 2003, officieusement, ce serait plus de 26 voyages que l’ancien président aurait effectué sur cette île. Un autre nom apparait dans les petites carnets de M. Epstein, celui de Donald Trump qui a avoué, en 2002, connaître Epstein depuis quinze ans. Une plainte a même été déposée contre Trump pour viol, puis retirée pour la modique somme de 125 millions de dollars.

La fondation Clinton, sous couvert d’actions caritatives, est une machine de guerre au service du clan Clinton pour accéder de nouveau au pouvoir. Son fonctionnement est simple : d’un côté les généreux donateurs ouvrent leurs portefeuilles en attendant un retour sur investissement. Ainsi les conflits d’intérêts se sont multipliés, comme nous le montre l’excellent documentaire « Clinton Cash » qui curieusement, n’a pas été beaucoup relayé par nos médias. Il y a quelques jours encore, la chaîne TV US Fox News a montré comment une généreuse famille donatrice Nigériane, la famille Chagoury, avait bénéficié des largesses du département d’Etat US qui a eu la gentillesse de racheter tous les biens immobiliers d’une société dans laquelle cette famille avait des intérêts : la South Energyx Nigeria Limited .
De l’autre côté, l’argent de la fondation Clinton arrose un nombre infini d’associations dans le but de promouvoir les Clinton et leurs ambitions électorales. Devant ces scandales à répétition et suite la demande insistante de Donald Trump de contrôler la Fondation Clinton, le clan n’a pas eu d’autre choix que d’accepter de mettre en veille cette fausse association caritative en cas de victoire de Mme Clinton en novembre prochain.

Autre étrangeté au sujet de cette fondation, alors que la candidate à la Maison Blanche a durcit le ton avec la Russie sur la situation en Ukraine, un article du Wall Street Journal nous apprend que la fondation Clinton a travaillé d’arrache pieds, avec l’aide des plus grandes entreprises US, le département d’Etat américain et l’administration Poutine, pour aider la Russie à bâtir sa Silicon Valley…au service de l’armée Russe !

Alors qu’Hillary Clinton affirmait que l’affaire Monica Lewinsky avait ruinée sa famille, on estime aujourd’hui que la fortune visible des Clinton (tel un iceberg) dépasse les 100 millions de dollars et que la fondation Clinton a reçu à ce jour plus de 2 milliards de dollars de dons !

Les casseroles du clan Clinton

Après avoir été battu dans sa quête de la Maison Blanche durant la primaire Démocrate de 2008 par un illustre inconnu, Barack Obama, l’heure est venu pour Hillary Clinton de prendre sa revanche. Exit les Sénateurs traitres qui avaient osé donner leur voix à son challenger plutôt qu’à sa candidature. Chez les Clinton, on a la mémoire longue et Bill s’est chargé personnellement d’aller supporter chaque candidat se présentant contre ces renégats, quelle que soit sa couleur politique.

Il circule par ailleurs sur la toile une liste de noms de personnes ayant côtoyé le clan Clinton et qui sont passés de vie à trépas dans des circonstances mystérieuses. D’aucuns affirment qu’il s’agit d’une énième théorie du complot ou que ceci n’est qu’un malencontreux hasard. Malheureusement pour les chasseurs de « hoax », le 2 août dernier, l’avocat Shawn Lucas, qui travaillait sur une affaire fraude présumée lors du vote pour désigner le représentant du parti à la course à la Maison Blanche lors de la convention des Démocrate en juillet dernier, a été retrouvé sans vie à son domicile. Encore un malheureux hasard.

Face à Donald Trump qui a endossé l’habit de l’horrible raciste, xénophobe, Hillary Clinton a derrière elle toute l’Oligarchie occidentale. Pour s’en persuader, il suffit de regarder les soutiens qui œuvrent pour sa candidature : toutes les banques, toutes les multinationales, tous les think tank, toutes les associations, tous les médias sont derrières la candidature de Mme Clinton, avec en tête la Fondation Soros qui a donné plus de 7 millions de dollars . Au diable les casseroles (qui ne manquent pas) de l’ancienne Secrétaire d’Etat des Etats-Unis, au diable ses déclarations, au diable son entourage sulfureux, au diable ses problèmes de santé, le système a choisi Hillary pour s’installer dans le bureau ovale pour les quatre prochaines années.

En plus de l’épée de Damoclès, représenté par les mœurs de Bill, qui menace à chaque moment les Clinton, plusieurs autres affaires pourrissent la campagne d’Hillary, notamment celles de Benghazi et des emails confidentiels.

Bill vole au secours d’Hillary

L’affaire des emails « top secret » a largement été commentée dans les medias américains : la candidate à la Maison Blanche ayant ignoré les procédures sécuritaires en utilisant son serveur personnel non protégé pour recevoir et pour envoyer des milliers d’emails classés « top secret ». La faute a été prouvée et ces emails se sont retrouvés tout naturellement sur le site Internet de Julian Assange, Wikileaks. On y apprend comment l’administration US a armé les rebelles modérés syriens que nous connaissons bien et qui « font du bon boulot », selon notre ancien ministre Laurent Fabius .

Hillary Clinton a donc été convoqué par le FBI pour un interrogatoire de plus de trois heures qui aurait du déboucher sur une mise en accusation, mais au même moment, Bill Clinton croisait la ministre de la Justice US, Loretta Lynch, sur le tarmac de l’aéroport de Phoenix : leur deux avions se sont retrouvés au même moment, au même endroit. Les chasseurs de hoax nous diront qu’il s’agit certainement d’un nouveau hasard. Cette affaire dans l’affaire qui a éclaté dans les journaux US, a fait dire à Hillary Clinton que Bill Clinton et Loretta Lynch n’ont fait « qu’échanger des plaisanteries ». Quelques jours plus tard, sous l’injonction de cette même ministre de la Justice, l’affaire a été classée sans suite…comme par hasard.

Le comportement bizarre d’Hillary Clinton

Ceux qui observent cette campagne ont certainement constaté le comportement curieux de Mme Clinton ces derniers jours avec ses bouffées délirantes, ses quintes de toux, ses oublis et son rire démoniaque. En décembre 2012, elle avait été admise à l’hôpital pour quelques jours, officiellement pour soigner une commotion cérébrale, mais nous annoncions déjà qu’il s’agissait d’un problème beaucoup plus grave qui touchait la secrétaire d’Etat américaine : un caillot de sang dans le crâne ou une tumeur au cerveau. Bien sûr, ceci avait été qualifié de théorie du complot.

La candidate à la Maison Blanche serait sous traitement à base de Provigil, un médicament qui favorise le réveil pour les patients atteints par la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ou de Narcolepsie.

Les néoconservateurs soutiennent Hillary Clinton

Dans cette dernière ligne droite vers la Maison Blanche, tous les coups son permis et tous les soutiens sont les bienvenus, même s’ils viennent des conservateurs qui sont en principe pour la plupart dans le camp des Républicains. Ainsi, Robert Kagan, le co-fondateur du think-tank Project for a new american century, qui a joué un rôle de premier plan dans la promotion d’une invasion unilatérale de l’Irak par les États-Unis, vient d’apporter son soutien à Hillary Clinton.

Robert Kagan, dont la femme n’est autre que Victoria Nuland, la diplomate américaine en première ligne lors du coup d’Etat en Ukraine en 2014. D’aucuns se souviennent, à l’exception des mougeons, de sa conversation téléphonique avec l’ambassadeur américain en Ukraine, Geoffrey R. Pyatt, ou elle désigne Arseni Iatseniouk comme devant être le prochain leader en Ukraine et ou elle n’a que faire de l’avis des Européen ; son « Fuck EU » restera pour longtemps comme un des plus grands scandales diplomatiques.

Depuis leurs débuts en politique, les Clinton ont bien changé : jadis opposés à la guerre, supporter de JFK et de Martin Luther King, il est difficile de distinguer la politique d’Hillary Clinton à celle va-t-en-guerre de George W Bush (qu’elle a soutenu en 2003 lors de la seconde guerre d’Irak). Ses sorties médiatiques bellicistes contre la Russie et l’Iran (elle a récolté plus de 2 millions de dollars de la part des lobbies sionistes), son rire démoniaque lorsqu’elle apprend en direct la mort de Khadafi, sa négligence et son cynisme après l’attaque du consulat de Benghazi en 2012 qui a fait 16 morts : 4 américains, dont l’ambassadeur et 12 libyens, peuvent nous laisser craindre un avenir de sang et de larmes. Le 14 mars 2016, Hillary Clinton déclarait dans une interview sur MSNBC que « les États-Unis n’ont pas perdu un seul homme en Libye » ! Ajoutant que la Libye s’était « débarrassée d’un dictateur et l’a remplacé par un État qui est presque démocratique et fonctionnel ». Au même moment, Ban Ki-moon, secrétaire générale de l’ONU, en visite en Tunisie s’était dit « alarmé » par la montée en puissance de l’organisation État islamique en Libye, appelant les citoyens libyens à l’unité pour y faire face. On est pas à un mensonge, ni à une casserole près chez les Clinton.

Prions pour que la diabolique Mme Clinton, malgré son dysfonctionnement du cerveau, retrouve un peu de lucidité, comme ce fut le cas en 2009 lorsqu’elle déclara sur CNN à propos de la création d’Al-Qaïda : « (…) les gens que nous combattons aujourd’hui, nous les avons soutenu il y a 20 ans. Nous l’avons fait parce que nous étions enfermé dans un conflit avec l’Union Soviétique qui avait envahie l’Afghanistan, et nous ne voulions pas qu’elle contrôle l’Asie Centrale. Alors, on s’est mis au travail : Ronald Reagan avec le congrès et le soutien des Démocrates se sont dit : vous savez quoi, c’est une super idée, traitons avec l’ISI (Inter-Services Intelligence) et les militaires pakistanais, et recrutons ces moudjahidines. Faisons aussi venir des gens d’Arabie Saoudite et d’ailleurs, et laissons les importer leur mouvement Wahhabite. (…) Nous avons ensuite quitté le Pakistan, on leur a dit Ok, débrouillez-vous avec les missiles Stingers qu’on a laissé partout dans votre pays, débrouillez-vous avec les mines posées tout le long de la frontière et finalement, on ne veut plus rien avoir à faire avec vous et on va même vous sanctionner. »

Gagner une élection américaine demande beaucoup d’argent (et des machines de vote électroniques bien paramétrées). Les généreux donateurs Saoudiens, Qataris et ceux aux Etats-Unis représentés par des fonds de pensions et autres multinationales, attendent des retours sur investissement. Aucun programme électoral ne pourra résister à cette réalité, le président n’est qu’une illusion démocratique, encore plus aux Etats-Unis où les dépenses des campagnes électorales se chiffrent en millions de dollars (A l’heure où nous écrivons ces lignes, les chiffres sont de 435 millions de dollars pour Hillary Clinton, 137 millions pour Donald Trump). Il est donc déjà entendu que l’élection d’Hillary Clinton à la Maison Blanche ne changera rien sur la politique intérieure des Etats-Unis, rien sur la politique internationale des Etats-Unis, donc rien pour nous.

Il est minuit, votez braves gens !

David Bonapartian

Article tiré de la Lettre AIL n°15 (septembre 2016). Abonnez-vous à l’Agence Info Libre..

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • alanhorus alanhorus 8 novembre 2016 09:49

    https://www.youtube.com/watch?v=4rKCA_myQfI
    HILLARY CLINTON defends PEDOPHILE, laughs at 12 year old VICTIM in a COMA

    Hillary rodam ’avant son mariage) fut avocate et défendit un pédophile qui après avoir violer une gamine de 12 ans la mis dans un état de coma pour 5 jours.
    Hillary riait en évoquant cela à l’’époque.
    Le criminel n’eut qu’un an de prison qu’il n’effectua pas.


    • fred.foyn 8 novembre 2016 09:55

      Elle mettra le « CHAOS » total sur toute la planète..c’est le souhait de la finance américaine au bord du gouffre..Ces « charognards » du dollar !


      • Jelena Jelena 8 novembre 2016 10:03

        >> un caillot de sang dans le crâne ou une tumeur au cerveau
         
        Je dirais plutôt que cette vieille momie s’est envoyé des kilos de poudre dans les narines, ce qui explique qu’elle a le cerveau déphasé.


        • Gabriel Gabriel 8 novembre 2016 10:23

          Avec cette folle, attendez vous à une agression contre l’Iran et a des provocations successives contre la Russie. Le lobby des armes à pris le contrôle des US et il tient à faire tourner son juteux business à fond. 


          • aimable 8 novembre 2016 13:31

            @Gabriel
            que voulez vous , les Américains a défaut de cerveau, ils montrent leur muscles .


          • aimable 9 novembre 2016 11:02

            @aimable
            je retire ce que j’ai écrit , les Américains ont un cerveau en plus des muscles, ils ont élu Trump
            maintenant il ne reste qu’a attendre et voir si ses décisions ce rapporterons a ses promesses sur le plan international


          • izarn izarn 8 novembre 2016 10:46

            Je remarque, que les éléctions US ne devraient ne pas nous interesser plus que ça.
            Mais nous sommes dans la posture de la soumission aux USA. Sans aucun pouvoir électif : Nous sommes leurs esclaves !
            Nos présidents, depuis Mitterrand et la première guerre du Golfe, à laquelle nous n’aurions jamais du participer grace aux fausses informations US découvertes par nos propres services de renseignements. Non, Saddam n’avait pas envahi le Koweit. Je vous expliquerais ça plus tard...
            Depuis, s’alignent les traitres : Chirac, Sarkosy, Hollande. 15 ans de trahisons. Vichy est archi battu.
            Tout a été fait pour rallier l’OTAN, en devenir les caniches fidèles, en participant à l’organisation d’Al Qaida, en éliminant nous-memes les « potentats » qui s’opposaient à l’islamisme de pacotille financé par les Saoud, Soros, Erdogan, Israel. (Hé oui ! BIEN ENTENDU)
            On connait tout ça. Meme l’armée française est au courant, comme de plus la majorité du Pentagone....
            Notre diplomatie s’aligne recto sur celle des USA. Mieux encore, plus va-t-en-guerre ! Voir Hollande en 2013 contre la Syrie. Et ses sorties diplomatiques délirantes contre la Russie (Crimes de guerres !). Meme Pétain n’aurait jamais osé.
            Donc Hillary fait peur. Parceque nous avons des larbins, d’insondables traitres que nous élisons à chaque élection. Ils sont encore plus misérables dans leur pitoyable obéissance que la Clinton.
            Ne réelisez pas les memes : Hollande, Juppé, Sarkosy :
            Plus jamais ça !
            Faites le boycott total !
            Ecrivez sur leurs affiches électorales à la bombe : COLLABOS !


            • lisca lisca 8 novembre 2016 12:17

              Analyse pessimiste et (à mon avis) erronée, que celle où killary va gagner. La situation électorale américaine est assimilée à la situation électorale française où les pires ennemis de la France se succèdent année après année. Mais les US, ce n’est pas la France. Ni en taille, ni en histoire, ni en sujétion (notre pauvre France sous la botte d’une oligarchie mondiale répugnante).
              Je parie sur la victoire de Trump malgré les machines tricheuses. Pourquoi ? Parce que la clique au pouvoir mondial n’est pas si forte que ça.
              Il y a d’autres forces, à ne pas négliger : celles de l’esprit trop longtemps réprimé.
              Et puis la clique a provoqué une catastrophe financière et tient à en laisser la responsabilité ou les effets à d’autres qu’à elle-même. Et ne pas se retrouver dans un abri nucléaire, à cause de la folcoche. Monaco ou les îles Caïman, c’est mieux.
              Mettez-vous à la place des tireurs de ficelles : il vaut mieux s’arranger avec Trump.
              A mon avis, ils se sont arrangés et ce sera Trump. Il pourra mettre en oeuvre une partie de son programme. Il ne touchera pas à certains sujets ni certaines personnes. Il ne fera pas certaines choses, pourtant nécessaires. Bien sur, Hillary en prendra dans la pomme. Mais uniquement pour corruption. Pas pour de sales affaires de moeurs ou des crimes de sang (quoique...). Après quoi, elle ira à l’hôpital finir son existence, pour le bien de tous.
              Voilà.
              Les paris sont ouverts.


              • Domdom 9 novembre 2016 14:52

                 Bravo @lisca, faut -il se réjouir .... tout n’est pas perdu


              • wesson wesson 8 novembre 2016 12:31

                Clinton sera très probablement élue effectivement, mais ce n’est pas l’essentiel. 


                Tout d’abord remarquons à quel point c’est une faible candidate, sans charisme et surtout avec toute une batterie de cuisine attachée. Heureusement que en face il y a eu un candidat aussi caricatural et inexpérimenté que Trump : Une personne à peine un peu plus présentable comme Bloomberg par exemple aurait fait l’affaire. 

                Quoi qu’il en soit, l’accusation de corruption et de collusion avec l’oligarchie est bel et bien établie. Et même si le FBI a choisi d’ignorer complètement tous les emails révélés par wikileaks, cette affaire va la suivre pendant tout son mandat, et en faire en réalité une présidente excessivement faible. 

                Et là effectivement j’ai du mal à me décider sur ce qui serait en dernière analyse le plus dangereux : Un Trump à peu près incontrôlable, ou une Clinton obligée de laisser faire la myriade d’officines plus ou moins officielles par peur d’une résurgence de ses multiples affaires de corruption. 

                Déjà d’ailleurs le département d’état est à la manœuvre dans le genre : « Nous aurons besoin de 5 ans pour étudier la correspondance Clinton ». Sous-entendu : « Tu vas avoir l’épée de Damoclès sur la tête pendant tout ton mandat, cocotte ».

                Quoiqu’il en soit, le cru 2016 de l’élection US risque d’être effectivement imbuvable.

                • wesson wesson 8 novembre 2016 12:33

                  @wesson
                  Ceci dit, laisser Trump gagner à cause de l’affaire des emails aurait ouvert aux USA une crise politique monumentale... Quand à Comey (chef du FBI), il se fera virer quelque soit l’élu.


                • Fergus Fergus 8 novembre 2016 13:21

                  Bonjour, wesson

                  Entièrement d’accord avec votre analyse !


                • wesson wesson 8 novembre 2016 17:13

                  @Fergus
                  Je rajoute que si l’élection de Clinton semble à peu près acquise, il ne faut pas oublier que les 2 chambres lui seront à priori opposées. 


                  En même temps que l’élection présidentielle il y a renouvellement d’un certain nombre de sénateurs, mais le sénat ne devrait pas y changer de couleur au final. 

                  Donc une fois élue, Clinton devra gouverner avec les républicains, c’est à dire dans une cohabitation qui a toute les chances de lui être franchement hostile. 

                  Et la configuration la plus dangereuse serait effectivement l’alliance des néoconservateurs avec les démocrates, qui est assurée d’être féconde en conflits extérieurs. 


                  Ils vont effectivement chercher à provoquer les Russes en Syrie, ou pourquoi pas en Ukraine de l’Est également. Ces gens là ont la conviction que en cas de conflit direct avec la Russie, ils pourraient s’en tirer avec des pertes seulement minimes. 

                  Il y a beaucoup de propagande dans l’idée que Clinton va nous amener à une 3ème guerre mondiale. toutefois, cette approche n’est pas tout à fait infondée. 

                  Et lorsque l’OTAN parle d’amasser 300.000 hommes à la frontière Russe, ce n’est plus de quelques troufions qu’ils s’agit pour amuser un peu les partenaires baltes, mais bel et bien de l’effectif d’une armée en bonne et due forme.

                • wesson wesson 8 novembre 2016 18:14

                  @Alex
                  Je n’adhère pas trop à cette histoire de haine personnelle de Clinton contre Poutine ou la Russie. Je pense juste que n’ayant strictement rien à dire sur le programme, Clinton a usé jusqu’à la corde du péril Russe dans une visée purement électoraliste.


                  Les Clinton ne sont pas les ennemis ni de la Russie, ni même des guerres que cette dernière mène. Qui se rappelle que la 1ère guerre de Tchetchenie s’est faite avec la bénédiction des Américains, leurs armes et même leurs satellites, ce qui permettra d’ailleurs aux Russes d’éliminer le chef de la rébellion, complaisamment localisé par les Américains par son téléphone portable.

                  Les Clinton ont assez de fourberie et d’absence de sens moral pour s’entendre avec les Russes sur le dos des Saoudiens et de leurs alliés d’hier. Mais là encore, c’est des seconds couteaux dont il faudra se méfier, qui auront d’autant plus de poids que les Clinton seront faibles. 

                  Comme dirait Fernand Naudin « Il ne faut pas [...] permettre au petit personnel de rêver » 

                • alinea alinea 8 novembre 2016 23:33

                  @wesson
                  J’ai lu que ce sont tous les services de renseignements qui en ont ras le bol de la corruption Clinton/Obama ! Ils ne peuvent pas virer tout le monde quand même ! À moins que tous se rangent pour garder leur job, il se peut bien qu’ils se rebiffent.


                • wesson wesson 9 novembre 2016 10:37

                  @Cadoudal
                  La journée de Cadoudal :

                  6h00 - Je me lève
                  6h04 - Je vient insulter quelqu’un sur Agoravox

                  Passionnant.

                  Ceci dit, vous avez en quelque sorte gagné : je vous ai répondu.

                • wesson wesson 9 novembre 2016 10:46

                  @wesson
                  Cela dit, avant de s’inquiéter dès demain de ce que Trump pourrait faire (ou pas) savourons l’échec absolument retentissant de toute la classe médiatico-politique mondiale.


                  Les sondages qui donnaient Clinton avec 20 points d’avance, la quasi totalité des médias pro clinton, jusqu’à la classe politique Française qui qualifiait Trump « d’imbécile » ... maintenant il vont devoir lui donner du « Monsieur le Président ».

                  Et sans oublier Wikileaks et son inspirateur Julian Assange. Clinton voulait lui envoyer un drone pour le tuer, c’est elle qui en est « morte ».

                • Clofab Clofab 8 novembre 2016 12:32

                  Une folle complète, un danger pour l’humanité !


                  Le pire scénario : Killary élue, Ali Juppé élu : des millions d’innocentes victimes au proche orient, histoire de mettre la main sur le pétrole du golfe, de réorganiser les pays du moyen orient en plaçant des présidents collabos à l’empire et à Israhell (qui veut son grand Israhell).

                  Les mougeons Français bandent pour ce scénario, conscients ou pas, partisants des yankees ou tout simplement idiots utiles et dégénérés. T’ain, j’y pense, j’ai raté l’épisode de « Joséphine ange gardien », c’est ballot, c’est tellement profond et enrichissant cette série ! Bon je vais me rattraper avec ONPC avec l’autre con, le sourire grèffé sur la gueule, à débiter des âneries et de la propagande pendant 2 heures.

                  Allez, bonne soirée.........  

                  • SamAgora95 SamAgora95 8 novembre 2016 12:41
                    Une Madonna par ci, un basketteur noir par là, des chansons, des paillettes, et le tour est joué.
                    Trump il est méchant beurk...vilain pas beau....Hillary est une femme elle est gentille, elle veut aider les pauvres et les immigrés...en plus elle est copine avec Rayana...

                    ET VOILA COMME VOTE LE PEUPLE CRETIN.

                    Moi j’abandonne, je le regrette ! nos élites on parfaitement raison, le peuple est con il l’a prouvé à mainte reprise et je n’ai plus envie d’en faire parti !

                    Ils votent comme des imbéciles, ils pensent comme des imbéciles....Il faut donc leur dire quoi voter et comment penser !

                    Permettre une vraie démocratie dans une société aussi imbécile reviendrait à donner de la confiture au cochons !

                    Finalement vive Hillary, Obama, Hollande, Sarkozy...j’ai mis du temps à m’en convaincre mais ils avaient raison, le peuple est CON...alors pourquoi se gêner ?

                    Je choisi la pilule bleu, je débranche mon cerveau critique, et je me met à touche pas à mon poste, il y a pas de raison pour que certains se prennent la tête et d’autre fasse la fête en toute insouciance ...alors que nous allons tous payer pour le comportement de la majorité crétinisé.



                    • SamAgora95 SamAgora95 9 novembre 2016 09:39

                      @SamAgora95

                      C’était inattendu, mais Trump a gagné, je suis fière des Américains !

                      Vivement que la France fasse de même ! et qu’elle vire ces traîtres qui nous gouvernent !

                      J’espère qu’il ne se fera pas tuer !

                    • Dom66 Dom66 8 novembre 2016 12:50

                      « A moins d’un cataclysme, le prochain président des Etats-Unis sera une femme » ?????

                      Non c’est :A moins d’un cataclysme, le prochain président des Etats-Unis sera Trump

                      La grosse vache...en prison....point


                      • Analis 8 novembre 2016 13:50

                        Tiens, puisqu’on nous rabat les oreilles avec la perspective de la première femme présidente des USA ce qui constituerait un événement historique, qu’en pensent les féministes ? Beaucoup d’entre elles manquent clairement d’enthousiasme à l’idée de voir une criminelle de guerre hyper-faucon et élitiste en diable arriver au pouvoir, dont les seuls faits d’arme en matière de défense de droits des femmes sont des actions en faveur de l’avortement et de ses propres possibilités de faire carrière ; et lui nient le droit de se présenter comme le porte-parole des femmes ou de faire état de sa condition de femme pour demander qu’on la soutienne :

                        http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/hillary-clinton-feministe-sans-ame_1841961.html

                        http://www.lesinrocks.com/2016/09/04/actualite/hillary-clinton-feministe-11861245/

                        http://www.grazia.fr/article/hillary-clinton-l-apprentie-feministe-825371

                        https://www.solidarity-us.org/node/4390

                        http://www.truthdig.com/report/item/hillary_clinton_does_not_represent_all_ women_20160812


                        • agent ananas agent ananas 8 novembre 2016 17:51

                          @Analis
                          Ne sous-estimez pas le « vote vagin ».
                          La plupart des femmes que je connais (dont beaucoup d’anglo-saxonnes) sont pro-Hillary, pour des raisons féministes évidentes. Pour elles, il est hors de question qu’un misogyne accède à la Maison Blanche.
                          Hélas, elles ne semblent pas voir l’ironie qu’une présidence Clinton perpétuera le pouvoir du clan des Saouds, dont les positions sur la condition féminine ne sont pas seulement aux antipodes des valeurs occidentales mais ont une incidence négative chez les femmes dans de nombreux pays, notamment dans le monde arabe et en Afrique, en exportant une version intolérante et rétrograde de l’Islam grâce à leurs pétro-dollars.
                          J’attends leurs prochaines querelles de chiffons et autres bouts de tissus avec une certaine « hillaryté »...


                        • JBL1960 JBL1960 8 novembre 2016 23:11

                          @agent ananas = C’est très beurk quand même ce que vous dites non ? Bon, sur ce fait précis, c’est John Pilger qui en aura le mieux parlé (traduction R71) ici = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/31/j-7-avant/ et bien que je regrette qu’il n’est pas appelé à un boycott total et en filigrane sous entendu qu’il valait mieux voter pour Duffy que vous les Vampires...
                          Maintenant, le perdant c’est le Peuple, le vrai, pas les mougeons parce que ce Potus c’est du grand guignol = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/08/au-nouveau-peuple-elu-du-nouveau-monde/ Même si rien n’est perdu, c’est long... Très long... Mais bon...


                        • agent ananas agent ananas 9 novembre 2016 01:18

                          @JBL1960
                          C’est très beurk quand même ce que vous dites non ?
                          Qu’est ce qui vous dérange ?
                          L’emploi de l’expression « vagina vote » que j’ai piqué à l’actrice/activiste Susan Sarandon (c’est OK si c’est dit par une femme mais pas un homme ?) ...
                          ... ou le fait que je mets les féministes devant leurs contradictions ?
                          ... ou encore la dénaturation de l’Islam par les wahhabites ?


                        • JC_Lavau JC_Lavau 9 novembre 2016 12:07

                          @agent ananas. Trump wins.
                          http://www.nytimes.com/interactive/2016/11/08/us/elections/trump-clinton-election-night-live.html
                          Les féminazies vont encore hurler de rage. Notre presse aux ordres en est toute désorientée.
                          Les Syriens respirent.
                          Les Philippins respirent.
                          Les Congolais respireront probablement.
                          Et les russophones de l’ex-Ukraïne ? Pas tout de suite : les serres de l’aigle sont mortelles.
                          Les Yéménites ? Bah, tout notre monde occidental s’en fout...
                          http://lesakerfrancophone.fr/pourquoi-lelection-presidentielle-des-etats-unis-a-cree-la-confusion-dans-le-monde-entier
                          http://lesakerfrancophone.fr/le-vrai-crime-dans-lhuma-gate-ce-sont-les-liens-avec-les-freres-musulmans
                          http://lesakerfrancophone.fr/les-etats-unis-sont-a-la-veille-daffronter-la-pire-crise-de-leur-histoire
                          Etc.


                        • Analis 9 novembre 2016 13:06

                          @agent ananas

                          Ne vous en faîtes, je ne le sous-estimais en rien, je parlais seulement d’un manque d’enthousiasme général, apparent chez de nombreuses électrices démocrates qui n’ont voté pour elle que par ce qu’elle représentait le moindre mal. Même les féministes critiques envers elle reconnaissaient que la situation des femmes serait meilleure sous elle que sous Trump ; bien que certaines d’entre elles disaient qu’elle ne voteraient pas pour elle, même si la situation électorale était incertaine dans leur état ; le moindre mal était quand même trop mauvais pour elle. En fait, la vraie candidate féministe était Jill Stein, ignorée en raison des préjugés auto-perpétuateurs qui veulent qu’il n’y ait rien en dehors des candidats des deux gros partis.

                          De toute façon, maintenant, tout ça est trop tard, puisque Trump est élu. Ma première réaction a été que beaucoup d’électeurs démocrates doivent regretter de ne pas avoir voté pour Sanders lors des primaires.




                        • agent ananas agent ananas 10 novembre 2016 08:39

                          @Analis
                          Merci pour les liens


                        • agent ananas agent ananas 10 novembre 2016 09:09

                          @Analis

                          Ma première réaction a été que beaucoup d’électeurs démocrates doivent regretter de ne pas avoir voté pour Sanders lors des primaires.
                          Des manifestations ont éclaté dans de nombreuses villes contre Trump.
                          De nombreux manifestants protestaient aussi contre le DNC, appareil du parti démocrate devoir pipé les dés en faveur d’Hillary contre Sanders qui aurait été certainement un candidat meilleur ... au moins sans casseroles.
                          Bref, les démocrates se sont débarrassé de Sanders, qu’ils assument les conséquences maintenant.

                          PS ; Merci également à JC Lavau pour les liens.


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 novembre 2016 15:45

                          Si les maudits pays zzzzarabes ont donné l’argent des peuples misérables à la candidate de l’apocalypse, vous oubliez de dire toute l’infernale propagande franco-occidentale en sa faveur en même temps qu’une diabolique diabolisation de TRUMP !!! 


                          J’espère de TRUMP sera élu parce qu’il est à lui tout seul le début d’un changement qui va bousculer la racaille politique mondiale fossilisée sur ses Koursis depuis des millénaires ! 

                          • lsga lsga 9 novembre 2016 17:30

                            @Fifi Brind_acier
                            La classe moyenne blanche russo-occidentales est responsable des changements climatiques. 



                          • canard 54 canard 54 8 novembre 2016 19:27

                            De toutes façons les ricains n’ont pas trop le choix entre le clan des cornards Clinton et le guignol Trump ils sont biens servis ,le must des candidats.......


                            • Yohan Yohan 8 novembre 2016 20:14

                              Avec les Clinton, l’amérique va s’acheter une 3ème guerre mondiale


                              • Pyrathome Pyrathome 9 novembre 2016 01:26

                                @Yohan
                                « La guerre de trois n’aura pas lieu »
                                Les Martiens vont débarquer avant... smiley


                              • Bertrand Loubard 8 novembre 2016 21:07

                                Il semble de plus en plus évident que les Clinton étaient derrière l’assassinat d’Habyarimana du Rwanda le 6 avril 1994. Le Général John Shalikashvili (succeeded Gen. Colin L. Powell as chairman of the Joint Chiefs since October 25th 1993 under President Bill Clinton), trois semaines avant l’attentat et le déclenchement du Génocide, a mis le USS Peleliu « en alerte » (13 mars 1994). Ce bâtiment de débarquement amphibie aurait dû quitter Mogadiscio pour le 30 mars 1994. Une semaine avant l’attentat des troupes US, venant de Stuttgart arrivent au Burundi, suivant Braeckman et Ngendahayo. Dans les 48h suivant l’attentat, via Mombassa et une opération héliportée, la 11th MEU du USS Peleliu, arrivait à Bujumbura. Des troupes US interviennent au Rwanda dans les premiers jours du génocide (Samantha Power : "A problem from Hell" pp 354-355).....

                                Bill et Hillary Clinton n’étaient pas seulement des « by-standers », ils n’ont pas fait qu’assurer le « backing » ou le « cover-up » du Génocide ; ils ont été « partners in crimes »..... !

                                La fondation Clinton est, depuis lors, très active au Rwanda et Bill Clinton est un ami intime du dictateur Kagame.......(le Visionnaire, sic T. Blair....) CQFD !


                                • JBL1960 JBL1960 8 novembre 2016 23:15

                                  @Bertrand Loubard = Très intéressant, merci ! Perso, j’ignorais cette info.


                                • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 8 novembre 2016 23:12

                                  « Quand Trump pète des insanités » sur l’air des trompettes de la renommée, en « poing final » de cette folle campagne : https://youtu.be/WFQqmkAYPCE


                                  • Alainet Alainet 8 novembre 2016 23:38

                                    - Vous avez parlé de tout sauf des liens du couple Clinton avec la Finance. Je rappellerais que
                                     Bill a été le premier à introduire Goldman-Sach dans la Maison-Blanche ce qui correspond à héberger le loup dans 1 bergerie...
                                    http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/07/lection-americaine-2016-hillary-clinton-est-elle-vraiment-a-la/
                                    - Hillary Clinton doit au moins 27% de son budget de campagne aux sociétés d’investissement, aux fonds d’investissements, ainsi qu’aux fonds spéculatifs (134 millions de dollars).Le lobby des cabinets d’avocats arrive loin derrière avec 36 millions de dollars, tout comme les médias et divertissements (21 millions), le BTP (14 millions) et les assureurs (11 millions de dollars). Entre 2013 et 2015, Hillary Clinton a donné 92 conférences pour un gain de 21,6 millions. ( dont 1 juteuse à la Deutsche Bank ).
                                    Goldman Sachs, Bank of America, Morgan Stanley, JPMorgan ont donné plusieurs millions de dollars à la fondation Clinton.
                                    - En 1999 ; Bill a aboli 1 loi sur la séparation des banque d’affaires des banques d’Etat - la Glass Seagall Act - votée par Roosevelt en 1934, afin de protéger les comptes des petits épargnants de la spéculation bancaire avec 1 plafonnement d’intérêts sur ces dépôts-là ! Pour Joseph Stiglitz, l’abrogation de cette loi à été une des causes de.la fragilisation du système bancaire US, et à changé la culture de prudence des banquesde dépôt, vers la culture du risque des banques d’affaires.
                                    - Et Agoravox avait signalé que ; la campagne Clinton ne venait non seulement des monarchies pétrolières arabes que vous connaissez..« Les Saoudiens, les Qataris, les Marocains, les Bahreïniens, surtout les deux premiers, donnaient tout cet argent à la fondation Clinton, alors qu’Hillary Clinton était secrétaire d’Etat et le département d’Etat approuvait des ventes d’armes massives, en particulier à l’Arabie saoudite », a ainsi rappelé Julian Assange, ajoutant que durant le mandat de Hillary Clinton en tant que secrétaire d’Etat, le plus grand contrat de vente d’armement jamais signé dans le monde, d’une valeur de 80 milliards de dollars, a été conclu avec l’Arabie saoudite. Par ailleurs, durant son mandat, le montant des exportations totales d’armes des Etats-Unis a doublé, rappelle-t-il.
                                    - Mais également de fonds pro-israéliens comme celui de Georges Soros ( qui a financé des machines à voter dans 16 Etats Américains : quelle honte !).
                                    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-campagne-de-clinton-a-ete-en-186174
                                    - Pour le dessert ; je vous en réserve 1 autre :
                                     Comment les Français ont aussi financé la Fondation Clinton via 1 taxe sur les billets d’avion d’1 fondation caritative : l’OMS ( = 1 million €/an )..
                                    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/elections-americaines/20161012.OBS9728/comment-les-francais-ont-finance-sans-le-savoir-la-fondation-clinton.html


                                    • sls0 sls0 9 novembre 2016 03:06

                                      A 22h US ou 03h heure française.
                                      Le monde Hillary 138 grands électeurs et 58 pour Trump
                                      Le Washington post 97 pour Hillary et 123 pour Trump.
                                      Il faudrait prévenir le monde que ce n’est pas ce qu’ils écrivent qui compte.


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 10 novembre 2016 12:08

                                        @sls0. Li Monde.


                                      • sls0 sls0 9 novembre 2016 03:39

                                        Pour ceux qui veulent analyser plus en détail sur le Washington post c’est pas mal.
                                        Les niches favorable à Clinton telles que décrites par les médias comme les non blancs ont voté Trump.
                                        Personnellement je n’apprécie pas trop Trump c’est un narcissique de première, l’autre ce n’est pas sa tasse de thé mais j’apprécie encore moins Clinton.
                                        Pour les élections française c’était la même chose, j’espère que Trump ne va pas nous faire du Hollande.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 novembre 2016 05:09

                                          @sls0
                                          Les anti Trump sont bien en peine d’expliquer son programme, vu que tous les médias de chaque côté de l’atlantique, l’ont censuré ! D’ailleurs Trump n’a pas invité les médias à son QG de campagne, mais les médias chinois, étonnant, non ?


                                          La situation a basculé à 4 heures du matin (heure française). Le New York Times qui clamait sa confiance en Killary a changé sa une et annonce la victoire probable de Trump.

                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 novembre 2016 07:01

                                          @karim78
                                          S’il n’avait pas de programme, toute la mafia financière et les médias seraient à ses pieds !
                                          J’ignore s’il le fera, en tout cas, voilà les 7 propositions de Trump que les médias nous cachent .


                                        • agent ananas agent ananas 9 novembre 2016 05:33

                                          A la lumière des premiers résultats, il semble que les sondages se sont encore plantés et que Trump pourrait bien l’emporter... Ses victoires en Floride et Caroline du Nord, sentent le sapin pour Hillary.


                                          • agent ananas agent ananas 9 novembre 2016 05:40

                                            Tiens, on dirait que Milla s’est ressuscité en karim78.... ?


                                            • agent ananas agent ananas 9 novembre 2016 07:57

                                              @karim78
                                              Sauriez vous au parfum de quelque chose que nous savons pas, Monsieur de la Hasbarah ? ...
                                              En tout cas si quelque chose se prépare, soyez certain que les patriotes du FBI et des autres agences des service de renseignements sont en alerte pour déjouer un éventuel attentat du Mosssad. On les connaît vos méthodes... On a passé ces 15 dernières années à les étudier ...
                                              Ça vous troue le cul hein, vous les sionistes, que Trump est en passe de remporter l’élection ?
                                              DRAIN THE SWAMP !


                                            • Salade75 9 novembre 2016 10:05

                                              Info libre, peut-être, mais en tout cas, pas visionnaire !
                                               :)


                                              • biquet biquet 9 novembre 2016 10:12

                                                Voilà un article publié qui ne sert à rien. AV aurait pu attendre.


                                                • Dzan 9 novembre 2016 11:31

                                                  TOUT FAUX :  HILLARY GO HOME !!!


                                                  • alkoussekousse alkoussekousse 9 novembre 2016 12:18

                                                    Ouf, on l’a échappé belle, la Clintonaze retombe dans les poubelles de l’Histoire dont les sondagistes, la presse, les médias et la classe politique mondialiste n’auraient jamais dû la sortir !

                                                    Après le Brexit et Trump il faut maintenant faire la passe de trois en virant cet incapable de Juppé ou ce tdc de Macron, vantés par les sondagistes fielleux et mensongers, de leur place de chouchous des Français et en portant au pouvoir une personne honnie des officiels.


                                                    • Dom66 Dom66 9 novembre 2016 12:46

                                                      Et oui dans le C.. la Kelton, ce midi je vais reprendre deux fois du dessert.  


                                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 novembre 2016 13:58

                                                        Chacun de nous se souvient exactement de sa propre position mais aussi de celles des autres intervenants notamment les journalistes et les politiciens... 

                                                        ---------

                                                        Voici ce que je disais hier suite à cet article : 


                                                        « »Si les maudits pays zzzzarabes ont donné l’argent des peuples misérables à la candidate de l’apocalypse, vous oubliez de dire toute l’infernale propagande franco-occidentale en sa faveur en même temps qu’une diabolique diabolisation de TRUMP !!! 


                                                        J’espère de TRUMP sera élu parce qu’il est à lui tout seul le début d’un changement qui va bousculer la racaille politique mondiale fossilisée sur ses Koursis depuis des millénaires ! « »

                                                        --------------

                                                        Mais aujourd’hui c’est aux Français que je dis ceci : Il temps de destituer Toto Hollande et de revoir l’organisation de vos institutions ; il est urgent de préciser exactement la place que doit occuper dans la société LA GRANDE MERDE DES MERDIAS ET DES JOURNALISTES PERFIDES qui vous a pollués depuis de très longues décennies !!! 

                                                        Est-ce qu’il reste encore un atome de crédibilité à vos minables experts, à vos misérables intellectuels, à vous politiciens pourris qui vous ont conduit dans les abysses de la médiocrité ? Pas un seul journalistes, pas un seul responsable, pas un seul abonné de ces nuls qui défilent régulièrement sur les plateaux des télévisions et personne n’avait donné une petite chance à TRUMP mais en plus personne ne l’avait épargné ; 

                                                        TOUS L’AVAIENT DIABOLISÉ COMME ILS AVAIENT L’HABITUDE DE DIABOLISER LE FRONT NATIONAL !

                                                        Mais aujourd’hui tous retournent les veste  ! TOUS N’ONT NI HONNEUR NI DIGNITÉ ET TOUS NE MÉRITENT NI LE RESPECT NI LA CONSIDÉRATION DE PERSONNE ! 

                                                        Quand aux minables pays zzzzarabes et faux zzzarabes qui ont donné les millions de dollars pour financier la campagne de la sorcière, j’espère que TRUMP en tiendra compte...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Agence Info Libre

Agence Info Libre
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité