• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le climat, les élèves se l’apprennent eux-mêmes

Le climat, les élèves se l’apprennent eux-mêmes

Certains adultes osent le dire. Vrai qu’ils sont effrayants souvent les adultes. Effrayants de cynisme, ils ne se souviennent plus de la fraîcheur qui était la leur du temps de l’adolescence. Le temps où ils avaient confiance. Non, les élèves qui sont dans la rue pour le climat ne le font pas pour « sécher les cours ». Ils le font parce qu’ils ont compris la gravité de la situation. Ils le font parce que les adultes ne font rien, les adultes ne se rendent pas compte… Comme si, c’est renversant, les plus vieux étaient les plus immatures !

Les plus grands apprennent aux plus jeunes

Le 15 mars 2019 à Saint-Aubin d’Aubigné (35) au collège Saint-Michel, les élèves de 3ème de deux classes, une cinquantaine d’adolescents en tout, sont allés par groupes de 3 ou 4 dans les classes de 6ème, 5ème et 4ème pour animer un débat sur le climat. A l’invitation de Sophie Lambert leur professeure de SVT et de Véronique Arbid professeure d’allemand, ils se sont emparés de la méthode du débat mouvant et de la boule de neige, animation qu’ils avaient vécu en automne. En 50 minutes, 400 élèves avaient vécu une authentique expérience de sensibilisation à la crise climatique et à la transition écologique et en même temps une vraie expérience citoyenne. Le témoignage audio avec photos est instructif, il suffit de faire défiler et de cliquer sous l’image de Greta.

Les jeunes sont sérieux quand l’heure est grave.

Les retours de cette expérience inédite ont été très bons. Les professeurs « trouvent bien que les troisièmes se soient sentis responsables ». « Ils ont pris les choses à cœur et l’ont fait très sérieusement » disent-ils. « Ils se sont impliqués à fond d’une manière très sérieuse ». Oui les jeunes sont très sérieux quand l’heure est grave… et … l’heure est grave !

La vidéo de Greta

Puisque tous les grands de la Terre l’ont écouté lors de la COP 21 en Pologne puis à Davos aussi, il est juste que les élèves de collèges partout dans le monde l’entendent aussi. La vidéo de Greta c’est l’expression d’une force de la jeunesse, une jeunesse consciente des enjeux, déjà dans l’action et qui doit, tristesse, renoncer à l’innocence à la quelle elle devrait encore avoir droit. Puisque le capitaine du bateau est ivre, le mousse lucide qui évalue les choses, au lieu de rêver en regardant les oiseaux, sait qu’il doit se préparer à prendre la barre. Au moins nous avons ainsi une chance de nous en sortir. Si on laisse la barre aux adultes qui l’ont d’une main de plus en plus tremblante, c’est clair, il n’y en a pas une !

Les professeur.e.s

Elles et ils doivent d’abord être remercié ces professeur.e.s et toutes et tous doivent être remerciés parce qu’ils ont pris un risque – ils ont fait confiance à leurs élèves – ce qui est la règle en Finlande première de la classe au PISA et qui se passe d’un corps de l’inspection, mais n’existe que bien peu en France où ce qui règne c’est la peur que la situation leur échappe, alors que justement c’est quand les élèves sont dans le travail de groupe, en situation d’autonomie et qu’ils peuvent faire appel à leur créativité que leur implication est la plus forte. Les finlandais l’ont compris sans doute, les français, non. Les profs du collège Saint-Michel ont été très contents de cette expérience « très content de découvrir cette façon de faire un débat ». « Il y a des arguments amenés par des élèves de 6ème qui ont épatés les professeurs ». « C’était génial, très intéressant » ont dit à Sophie des profs qui souvent ont été surpris par la façon dont les 3ème ont pris les choses en mains.

Il a suffit d’une heure banalisée

Quoi de plus simple en fait que d’organiser des débats sur le climat dans tous les établissements de France, il suffit de faire confiance aux élèves. La direction du collège Saint-Michel a accordé cette confiance. Il suffit pendant 50 minutes de leur passer les clés du camion. Est-ce que ce n’est pas ça l’apprentissage ? Nous retrouvons ainsi les vertus de la pédagogie des écoles mutuelles  évoquée dans le film : « Etre plutôt qu’avoir, une éducation autrement » D’Agnès Fouilleux. L’Education nationale n’a pratiquement rien à faire pour que tous les élèves de France vivent un débat sur le climat. Une prof m’a dit hier soir : « On nous a demandé le lundi d’organiser un débat pour le vendredi… impossible ! » Elle a raison ça ne s’improvise pas un débat, il fallait mieux laisser les élèves aller à la manif, ils y ont beaucoup plus appris. C’est sérieux un débat. Il n’y a peut-être rien de plus important dans une démocratie que le débat.

Relocaliser l’éducation.

Il apparait de plus en plus clairement qu’il en est de l’éducation comme de l’alimentation. Pour une alimentation saine on joue local, pour une éducation saine le projet éducatif doit lui aussi reposer sur la communauté locale. Mon maraicher bio ne va pas prendre ses ordres à Paris, il me fait de très bons légumes. Ce que nous pouvons souhaiter c’est que partout émergent des communautés éducatives locales qui se réapproprient complètement le fait éducatif. E Franc comme ailleurs les vieilles institutions éducatives nationales sont perdues, comme le capitaine du bateau qui est ivre sans doute... misons sur les mousses !

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Nicolas_M Nicolas_M 20 mars 16:53

    Les chercheurs de l’université canadienne Simon Fraiser ont montré que la dégénérescence du cerveau commençait à 24 ans en moyenne.


    Les plus de 30 ans ne devraient pas avoir le droit de faire de la politique, ils n’ont pas les capacités nécessaires pour analyser le monde qui les entoure et produire une réponse adaptée.



    • JC_Lavau JC_Lavau 20 mars 18:01

      @Nicolas_M. Prenons l’exemple de Charles VII.
      Il a trente ans révolus en juin 1433 quand un complot le débarrasse enfin du parasite La Trémouille. Alors seulement il prend les moyens d’être un grand roi.


    • Attila Attila 20 mars 20:14

      @Nicolas_M
      Les électeurs de moins de 35 ans ont voté aux élections de 1932 et 1933 en Allemagne à 83% pour le parti nazi.
      .
      Source : thèse de Doctorat d’Histoire de Mme Georgette Mouton : « Jeunesse et genèse du nazisme ».

      .


    • Paul Leleu 20 mars 20:52

      @Nicolas_M

      « l’invention de la jeunesse » est un truc de domination impérialiste américaine... mais ça n’a pas l’air de vous déranger...

      en soustrayant la jeunesse à l’éduction, au conseil et à la transmission des anciens, on la met en vérité entièrement entre les mains du Capital.

      mais on a l’habitude... c’est le même truc avec le féminisme et l’antiracisme... « émanciper » les gens, pour les soumettre entièrement au Capital.

      C’est bien l’impérialisme américain, et son « industrie du divertissement culturel » qui a inventé cette jeunesse stupide, spécieuse et superficielle... idiote et méprisante... en attendant de se réveiller à l’entée dans la vie active... mais c’est alors trop tard...

      la « jeunesse » est en fait purement et simplement un outil de gestion, de gouvernance comme on dit aujourd’hui, des flux sociaux et humains... et ça fonctionne très très bien... d’ailleurs on voit le résultat sur la 1ère génértion de jeunes de l’Histoire : les baby-boomers.. ; l’archétype d’une catastrophe ! Et parvenus à l’âge ancien, ils sont toujours aussi c... et ignares...


    • Attila Attila 20 mars 21:28

      @Paul Leleu
      "en soustrayant la jeunesse à l’éducation, au conseil et à la transmission des anciens, on la met en vérité entièrement entre les mains du Capital.« 
      Entièrement d’accord, c’est ce qui s’est passé en Allemagne : beaucoup de pères étaient mort à la guerre de 14-18 ou étaient revenus estropiés, les jeunes étaient confiés à des organisations de jeunesse prônant la haine des »vieux", les parents et les profs, l’autorité (les cahiers au feu, les profs au milieu !). Résultat, des jeunes livrés à eux-mêmes, pas d’éducation.

      .


    • Attila Attila 20 mars 21:31

      @Attila
      On peut lire aussi « Le capitalisme de la séduction » de Michel Clouscard.
      Comment le capitalisme se charge de l’éducation à la consommation des jeunes.

      .


    • leypanou 21 mars 08:01

      @Nicolas_M
      ont montré que la dégénérescence du cerveau commençait à 24 ans en moyenn

       : voulez-vous dire que pour Greta Thunberg, çà a commencé à 16 ans, autrement dit qu’elle est précoce.


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 mars 08:04

      @leypanou. A douze ans.


    • leypanou 21 mars 08:35

      @JC_Lavau
      pouvez-vous me rappeler le nom de cette maladie -horrible- où un enfant très jeune paraît comme ayant 70-80 ans ?
      Merci d’avance.


    • ZenZoe ZenZoe 21 mars 10:06

      @Paul Leleu
      en soustrayant la jeunesse à l’éducation, au conseil et à la transmission des anciens, on la met en vérité entièrement entre les mains du Capital.

      Bien vu !


    • generation désenchantée 21 mars 10:27

      @leypanou
      c’est la progéria


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 mars 11:17

      @Nicolas_M. Après avoir multiplié les tentatives d’assassinat de son père Charles VII, Louis XI a été sacré à 38 ans.


    • leypanou 21 mars 12:56

      @generation désenchantée
      OK, merci,



      • finael finael 20 mars 17:38

        Ah oui, l’endoctrinement de la jeunesse ce n’est que de l’histoire pour vous.

        Des Hitlerjungen aux Gardes Rouges de Mao on a vu ce que ça donnait smiley


        • foufouille foufouille 20 mars 17:53

          c’est combien le kg de café bio ?


          • hunter hunter 20 mars 18:58

            @foufouille
            ça dépend si pour venir, ’il prend le bateau tournant au fuel lourd, ou l’avion tournant au kéro !

             smiley


          • JL JL 20 mars 17:55

            Le climat n’est rien : la pollution, l’épuisement des ressources naturelles, la fin des antibiotiques, la 5G, sont des dangers bien plus imminents et graves.


            • Xenozoid Xenozoid 20 mars 17:59

              @JL

              maintenant ils ont le choix, devenir humain ou bien être le future....le danger des mythes


            • baldis30 20 mars 18:00

              « La vidéo de Greta »

               aaaaaah la petite qui avait douze ans il y a quatre semaines et qui a vieilli de quatre ans depuis

               Pour échapper au droit pénal de l’instrumentalisation des enfants ...

              Même Goebbels n’y avait pas pensé !


              • JC_Lavau JC_Lavau 20 mars 18:05

                Cet endoctrineur borné et fanatique est la honte du site.


                • troletbuse troletbuse 20 mars 18:14

                  Des jeunes et cons comme tous les jeunes LREM. Mais comme tous les LREM ont touché leur paye, ils ont pourri immédiatement. Il veulent sauver le climat. C’est qui le climat. Encore une belle entourloupe dont Micron est heureux et qui va en profiter pour taxer et retaxer. Faut bien qu’il aille skier un peu, non ?


                  • troletbuse troletbuse 20 mars 19:08

                    @troletbuse
                    Pour ceux qui veulent s’engager en politique, ils ont raison. C’est le seul métier où plus on est con, vicieux, inculte, arriviste, menteur, mieux on réussit.


                  • Jean De Songy 20 mars 19:42

                    Castaner s’est vanté d’avoir arrêté les black blocs pour la manifestation « climat » , à l’Assemblée Nationale.

                     

                    Les gilets jaunes n’ont pas eu droit à ce privilège... Et pour l’Euro 2016 on les a arrêtés à la frontière.

                     

                    Bref, l’écologie et le foot sont mondialo-libéro compatibles. Pas les luttes sociales.


                    • Julien S 20 mars 21:06

                      Il est difficile pour un enfant et même un adolescent de disposer de connaissances scientifiques qu’il aura découvertes lui-même. Il est ainsi à craindre que les jeunes manifestants ne répètent que ce qu’on leur a appris. 

                      Ah, oui, mais ils comprennent mieux que les grands la portée de ce que les grands ont découvert !

                      Bon, je ne sais pas non plus comment ils font pour mieux comprendre, mais c’est sans doute grâce au manque d’expérience qui les affranchit du préjugé d’avoir à se méfier des autres et de ses propres emballements plus ou moins mal fondés, à la façon dont l’absence de toute connaissance scientifique permet par exemple à dame Alinéa d’établir la nullité de la science. 


                      • waymel bernard waymel bernard 20 mars 22:20

                        Il faut mettre fin à l’endoctrinement des élèves par les obsédés du climat.


                        • cevennevive cevennevive 21 mars 08:08

                          Bonjour,

                          Cette phrase : 

                          Non, les élèves qui sont dans la rue pour le climat ne le font pas pour « sécher les cours ». Ils le font parce qu’ils ont compris la gravité de la situation. Ils le font parce que les adultes ne font rien, les adultes ne se rendent pas compte.

                          peut aisément être modulée :

                          « Non, les gilets jaunes qui sont dans la rue pour la justice sociale ne le font pas pour faire la fête ou pour casser du flic. Ils le font parce qu’ils ont compris la gravité de la situation. Ils le font parce que les gouvernements ne font rien, les gouvernants ne se rendent pas compte. »

                          Hier, j’ai mangé chez des amis. Quatre ados à table, de 18 à 13 ans, de parents différents. Nous avons parlé, et des gilets jaunes, et de la marche pour le climat.

                          J’ai bien écouté, et je déduis de ces conversations que les ados se fichent pas mal du climat mais se focalisent bien plus sur le manque de stage ou de travail qui les attend demain.



                          • Pimpin 21 mars 08:22

                            Bel exemple de manipulation et d’endoctrinement. On délivre un paquet de mensonges et de déformation des faits et on ignore totalement ce qui ne va pas dans le sens souhaité, voire on insulte ceux qui oseraient ne pas suivre.


                            • ZenZoe ZenZoe 21 mars 10:25

                              On endoctrine surtout les gamins à consommer tant et plus, et donc piller et saccager la planète afin d’enrichir une minorité. L’écologie n’est qu’une nouvelle piste d’enrichissement pour le capitalisme sauvage, et n’a pas pour but de sauver le monde.

                              Et si les gamins étaient aussi intelligents que le prétend l’auteur, ils arrêteraient de réclamer des iphones dernier cri et autres, des fringes de marque, et adopteraient un style de vie plus raisonnable, mais ça, c’est plus dur que manifester n’est-ce pas..


                              • zygzornifle zygzornifle 21 mars 10:47

                                Quand ils rechargent leur téléphones ils ne pleurent pas sur le nucléaire ....


                                • zygzornifle zygzornifle 21 mars 10:47

                                  C’est la nouvelle génération de mougeons ....


                                  • Spartacus Spartacus 21 mars 12:16

                                    Gamins manipulés par des adultes. 

                                    Un « débat » nécessite que tous les arguments soient représentés et pas seulement l’orthodoxie climatique.

                                    Incautionnable, sauf par les associatifs qui en tirent des subventions.....


                                    • mmbbb 21 mars 19:41

                                      la conclusion est surprenante, mettre sur le même plan la carotte Bio produit localement et l education qui devrait être dispensée par des communautés locales , jamais je n aurais ose le faire . Chacun sait que l exaltation de la jeunesses peut etre exacerbée cela sent la formation de khmers verts . Cet auteur mélange à escient l education par nature l apprentissage du comportement et la transmission du savoir C ’est après Pétain me semble t il que la terminologie « education nationale » a été adoptée . J ai passe mon enfance dans un village , si cette instruction avait été sous le joug d une communaute locale , je serais devenu certainement un intégriste religieux puisque les cathos avaient encore un grande influence Et ils n avaient pas la culture d un abbé Breuil ou d un Teilhard de Chardin . Cet auteur est un doctrinaire Déja que cette éduaction nat part en couille , si de surcroit si l etat cede , le classement PISA de la France sera excellent . 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès