• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le CMB, une banque à qui parler expulsion

Le CMB, une banque à qui parler expulsion

Les banquiers nous expulsent, exproprions les banquiers.

Au moment ou nos valeureux politiciens nous concoctent le renflouement des casinos bancaires avec l’argent des contribuables. On aurait pu penser que laisser les actionnaires et les rentiers assumer leur conneries, histoire de les voir se rendre compte par eux même des effets dévastateur de la politique de l’amnésique de l’Elysée qui s’est mit en mode 2006 et radote quasi au mot près son discours de la campagne électorale d’il y a 5 ans. Un disque rayé !

Au moment ou le chômage continue de monter inexorablement avec l’aval de la sarkosye en goguette. Au moment ou le nombre de dossiers de sur endettement explosent, je vais m’intéresser aux expulsions elles aussi de plus en plus nombreuses sous les paillettes de la Sarkomédie médiatique en toc.

Pourquoi les expulsions en particulier ? Ben, c’est assez simple, je suis directement visé. Une banque, le CMB/Arkéa a décidé de me faire expulser manu militari de chez moi. A cet effet, je suis convoqué devant le TGI de Brest le 12 octobre 2011 et j’ai décidé de tenir le journal de cette expulsion programmée.

Ce qui me frappe c’est que depuis près de trois ans, je n’ai pas osé (ou si peu) en parler. La culpabilité ne vous lâche pas. Jour après jour elle vous liquéfie la cervelle la culpabilité… et la banque sait entretenir cette culpabilité.

C’est d’ailleurs son meilleur atout. On se sent forcément coupable. Oui mais de quoi au final ? D’avoir obéis aux injonctions de votre « conseiller » ou plutôt de lui avoir obéi aveuglément comme ce fut mon cas ? Hélas oui c’est la force des institutions bancaire que d’inspirer la crainte. Et puis il y a aussi la peur du qu’en dira t’on, la peur de la réaction des amis et de la famille. Car si le nombre d’expulsions ne cesse d’augmenter. L’omerta est toujours de mise et la banque sait vous rappeler discrètement et bien entendu officieusement que « vaut mieux la fermer ! »

Et bien non ! Je ne me tairais pas, je vais même faire strictement l’inverse. Pour échapper au silence qui tue. Pour ne pas laisser le CMB me dépouiller discrètement. Pour tous ceux aussi qui n’ont pas la chance que j’ai de m’exprimer (les fautes sont offertes !) et de renvoyer sa culpabilité à la gueule de la banque. Si au CMB, on ne sait pas ce que sont les morpions. Ils vont devoir apprendre que même tout petit, ça ne lâche pas et que ça démange énormément.

Je vais tenir le journal des évènements à venir, des coups tordus déjà arrivés et ceux à venir, des procédures judiciaires et leurs conséquences. Les acteurs : du banquier à l’huissier en passant par le sous préfet et la justice.

Un regard personnel et forcément subjectif sur une procédure d’expulsion vue et vécue par celui qui en est victime. Celui qui n’a pas d’avocat, huissier ni service juridique à son service. Les mêmes qui la bouche en cœur nous expliquent benoîtement que nous sommes tous égaux devant la justice. Mon cul ouais ! La loi est la loi des rentiers et de certain ancien président absent !

Dans le premier épisode (qui ne tardera pas), je ferai un exposé chiffré de ma situation qui selon moi douchera nombre de gens qui se croient à l’abri des prédateurs bancaires. Ou l’on apprendra comment une banque vous met en toute connaissance de cause en faillite pure et simple.

Coups tordus : http://blogs.mediapart.fr/blog/carland/110511/le-cmbarkea-reinvente-la-justice-de-droit-divin

A suivre....

Carland


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • pissefroid pissefroid 14 septembre 2011 11:01

    Je suis stupéfait de constater, après quelques clics, que cette banque dont vous parlez est le crédit mutuel de bretagne.

    C’était probablement évident, mais je pense que l’appellation « crédit mutuel de bretagne » attirerait un peu plus l’attention.

    Ce crédit mutuel n’a donc rien de mutuel.


    • pissefroid pissefroid 15 septembre 2011 07:55

      Ce matin, j’ai essayé de visiter le site de crédit mutuel bretagne, mais pas possible.

      Il était accessible aux clients (compte et code).

      Hier il était accessible.

      Serait-un effet agora ?


    • Carland 15 septembre 2011 11:45

      @ pissefroid

      Là vous sur estimez la puissance d’agora vox... Si leur site n’est pas accessible c’est que même une grosse entreprise connait des pannes informatique !

      Et pour comprendre ce qu’est en france le crédit mutuel de Bretagne / Arkéa, je vous conseille de lire ceci : http://www.cmarkea.com/flipbook/RG_arkea.html

      Pour mieux comprendre à qui je m’attaque, vous pouvez consulter la bio du président du CMB.

      Extrait de wikipédia :

      "Jean-Pierre Denis, né en 1960 à Brest, est le président du Crédit mutuel de Bretagne et du groupe Crédit mutuel Arkea. Ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée au début du premier mandat de Jacques Chirac, il préside depuis septembre 2007 le groupe bancaire Crédit mutuel-Arkéa1 et la banque en ligne Fortuneo2. Rompu aux arcanes du pouvoir et de la haute finance, il eu l’idée d’utiliser le concept de fracture sociale[réf. nécessaire] pour la campagne présidentielle de Jacques Chirac. Il est aussi à l’origine de la création d’Oséo
       en 2005.

      Edifiant n’est il pas ???

      La suite ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Denis_%28homme_d%27affaires%29


    • jaja jaja 14 septembre 2011 14:07

      « Celui qui n’a pas d’avocat, huissier ni service juridique à son service »

      Non seulement continue à nous informer mais surtout mobilise sans culpabiliser autour de toi : amis, famille, militants et si on peut t’aider même en étant loin de ta Bretagne fais le nous savoir.
      Bon courage à toi...


      • Carland 15 septembre 2011 00:48

        Merci pour les encouragements. Et bien sur que je vous tiendrais au courant de ce que je ne peux pas dire aujourd’hui. Je sais que le CMB suis mon parcours virtuel avec intérêt (la aussi !).

        Les infos arriveront forcément avec décalage, mais elles arriveront... !

        Le CMB a foutu le feu et quand on joue avec le feu, hein ?

        PZ : mais au fait ou sont les fafs de la marine qui prétendent défendre les pauvres de souche. Les voilà bien silencieux quand il s’agit de défendre un pauvre contre leurs amis banquiers ? Merde poser la question c’est y répondre : LAPEN DEFENDS LES BANQUIERS CONTRE LES PETITS... Toi tu le sais, moi aussi et les autres ont tout le temps de réfléchir !


      • Jean-philippe Santerres 14 septembre 2011 16:52

        @ l’auteur, j’ai hâte de connaitre la suite, surtout que le QG du CMB est juste en bas de la rue. Courage...et peut-être que l’on se rencontrera.


        • Carland 15 septembre 2011 00:59

          @ Jean Philippe Santerres et sans reproche sans doute ? Ceci n’est pas un jeu pour l’enfant que vous êtes !!!

          Continuez donc de nous prendre nous les pauvres pour des demeurés assez débiles pour voter pour votre marraine fille du parrain NERVI des banquiers !


        • Jean-philippe Santerres 15 septembre 2011 07:08

          @ Carland .....je ne comprends pas votre commentaire à mon égard ....j’ai du louper un truc !!!


        • Carland 15 septembre 2011 11:36

          @ Jean-philippe Santerres

          Excuses, j’ai été un peu brutal. Mais le fait est que ceci est pour moi tout sauf un jeu et que votre commentaire donne à penser que ce ce que je relate est une fiction présentée sous forme de feuilleton. Ce n’est pas « plus belle la vie », c’est la vraie vie.

          Encore une fois désolé.


        • Jude 14 septembre 2011 19:04

          Bonjour,

          Vous dites sur votre blog :"Mais en 2009, le CMB entame une procédure contentieuse à mon encontre et CLOTURE le dit compte."

          Quelle en était la raison ? Quelle était alors votre situation financière pour que la banque décide d’engager une procédure contentieuse ?


          • Carland 15 septembre 2011 00:33

            @ Jude

            Désolé de vous répondre par une non réponse. Tout est dans dit dans le texte que vous citez. Y compris la motivation du CMB de rafler la mise !

            Maintenant vous pouvez aussi faire semblant de ne pas comprendre. Je ne vous suivrait pas sur ce terrain.


          • Jude 15 septembre 2011 18:07

            Je cherche seulement à comprendre pourquoi le CMB a entamé cette procédure... Etiez vous largement à découvert ? Cette aide aurait elle couvert ce déficit ?


          • at974 at974 15 septembre 2011 08:40

            A lire votre billet et le contenu du lien, il semble que la somme versée a été détournée par le CMB qui la détiendrait sans titre. Avez-vous porte plainte ? Avez vous contacté le médiateur du CMB ? Avez vous à la suite contacté le Médiateur de la Banque de France ?

            Je ne pose ces questions pour vous mettre à mal, mais pour comprendre la procédure qui vous conduit aujourd’hui à relater votre dossier.


            • Carland 15 septembre 2011 11:30

              @ at974

              Le CMB à effectivement reçu le 31 mars 2011 un virement de 1440 euros en provenance de l’ANAH qui m’était adressé. J’ai eu l’information par... un employé du CCM Carhaix qui m’a précisé que le virement à été conservé par le CMB.

              Une petite précision. Le compte auquel l’ANAH à adressé le virement de 1440 euros à été clôt le 09 oct 2009. Le virement ne pouvait pas aboutir... Et pourtant 1440 euros ont disparu !

              A compter du 1er avril 2011, je perds la trace des 1440 euros. J’ai bien envoyé un recommandé sommant le CMB de retourner le virement à l’Anah ou à moi même avant le 15 sept 2011... C’est aujourd’hui. Je ne me fais aucune illusions... Donc il y aura une suite sur cette branche supplémentaire.

              Et pour finir, si j’ai décidé d’exposer mon cas c’est un que je n’ai rien à cacher, deux que je n’ai personne à protèger et SURTOUT que je compte bien à travers la relation de mon histoire essayer que d’autres ne fasse pas la même connerie que moi qui consiste à se taire par peur de la puissance d’une banque. C’est ce qui à failli me faire crever !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires