• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Congress veut sa guerre !

Le Congress veut sa guerre !

Les membres du congrès américain que ce soit les démocrates et les républicains veulent que la Russie soit inscrite sur la liste des États qui soutiennent le terrorisme ; rien que ça ! Et pour être certain que nous-nous dirigeons vers l’Armageddon, « devant une session conjointe du Congrès, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné l'importance de l'alliance militaire entre l'Europe et les États-Unis et la nécessité de tenir tête à la Russie. »[i] Comme en 1914, faire jouer le jeux des alliances et cette fois ci par le biais de l’OTAN, organisation totalement fabriquée par les U.S, et dont Sarkozy nous a replongé en 2010. En plus, « Trump s’est retiré de l’accord nucléaire avec l’Iran, a imposé une série de sanctions de plus en plus dures et a déclaré qu’une partie de l’armée iranienne constitue une organisation terroriste étrangère et donc susceptible d’être attaquée par les forces américaines à tout moment. »[ii] « Le Vice-président Mike Pence a déclaré au Conseil de sécurité des Nations Unies que la Maison-Blanche démettrait le président vénézuélien Nicolás Maduro, si possible par la diplomatie et les sanctions, mais que « toutes les options étaient sur la table. »[iii] Si en plus, on prend en compte les tensions avec la chine, le micmac de Syrie et bien d’autres champs d’actions moins visibles, le président Trump, mais surtout le Congress, car c’est lui qui décidera en dernier recours...Rien à voir avec le système féodal français et son président/roi, élu avec seulement 1 tiers des votants inscrits et qui envoie selon son bon vouloir des troupes en terres étrangères.

« Alors que l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord ne cherche pas une nouvelle guerre froide avec Moscou, le chef de l’alliance, Jens Stoltenberg, a déclaré qu’il importait de ne pas être naïf au sujet des intentions du Kremlin. Proposant une longue liste d'actions russes menaçant les alliés de l'OTAN, y compris l'annexion de la Crimée, l'utilisation d'un agent neurotoxique en Grande-Bretagne et l'ingérence de Moscou dans des élections démocratiques, M. Stoltenberg a cité « un schéma de comportement russe » qui appelle l'Alliance à : être plus unis que jamais dans sa réponse. »[iv] Regardons point par point :

- annexion de la Crimée : mars 2014, referendum qui donne majoritaire le rattachement à la Russie.

- Utilisation d'un agent neurotoxique en Grande-Bretagne : cette histoire s’est terminée en eau de boudin et a disparue des écrans tellement c’était grotesque.

- l'ingérence de Moscou dans des élections démocratiques : une histoire totalement fabriquée par les medias à la dévotion de la maison blanche.

- les gaz toxiques de Syrie : encore un bidonnage venant des anglais, des français pour faire croire que des populations civiles étaient exterminées à coups de gaz sarin.

- et pour la gross rigolade, récemment selon des gens biens informés, il paraitrait qu’une baleine blanche retrouvée en Norvège pourrait avoir été entraînée par l'armée russe, « L'animal, découvert par des pêcheurs dans un village du nord de la Norvège, portait un harnais sur lequel était écrit "équipement de Saint-Pétersbourg". Il a tenté d'attaquer les bateaux, détachant des cordes sur leurs côtés. »[v]... plus c’est gros (comme une baleine) plus ça passe ! 

Congress et contre pouvoirs

Il faut dire que les membres du Congress mènent la vie dure à D.Trump : veto sur l’implication du conflit Arabie saoudite et Yémen, bataille contre le mur de séparation à la frontière mexicaine, mais en ce qui concerne la Russie...C’est haro sur le baudet.

Qu’elles sont les visées de Washington qui depuis très longtemps cherche des poux dans sur le crane de l’ours ? Est-ce Poutine qui les fait flipper ? Toujours est il que ces congressmen veulent en découdre...Et comme nous les européens sommes entre les deux, et bien nous seront aux premières loges pour nous prendre les bombes sur la tête, ce qui arrangera les affaires des américains, car la guerre est un business florissant, ça supprime le chomage, ça éteint la contestation sociale, ça fait rentrer dans le rang les opposants ou sinon c’est le peloton d’exécution pour trahison, entente avec l’ennemie ou désertion.

Selon un sénateur : « la Russie de Poutine est un régime hors-la-loi déterminé à miner le droit international et à détruire l’ordre mondial progressiste mené par les Etats-Unis. » Ou un autre : « l’immobilisme délibéré du président Trump devant l’agression du Kremlin a porté le Congrès au point d’ébullition. » 

- « l'ordre mondial progressiste  » - « l’immobilisme délibéré du président »[i] Il n’est pas très difficile de voir que ces hommes et femmes tout au sommet ont carrément pété une case et son hors sol, car, comment en deux phrases venant de politiciens chevronnée dire pareilles bêtises et les assumer ? C'est là que nous pouvons comprendre de nos "démocraties" parlementaires sont à bout de souffle et qu'il serait temps de penser à des assemblées citoyennes, tirées au sort et en place pas plus de trois ans, non-renouvelables. Ou sinon : le Congress sans jamais dévier, car trop d’intérêts cachés en jeu, inexorablement va nous emporter tous dans un vent Apocalypse où très peu survivront.

Nous ne sommes plus au temps pas si lointain où chacun dans son coin faisait sa tambouille, mais dans un système globalisé, où les décisions et les conflits sont globaux et les dégâts collatéraux.

Georges Zeter/mai 2019


[iii] idem


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Comme en 1914, faire jouer le jeux des alliances et cette fois ci par le biais de l’OTAN, organisation totalement fabriquée par les U.S, et dont Sarkozy nous a replongé en 2010 .

    P.... ! Georges, relis toi avant de publier smiley !


    • Positronique 4 mai 11:58

      Cher Georges les entrepôts regorgent de matos , va falloir l’utiliser avant qu’il ne devienne périmé , c’est la loi du marché , d’abord on rase tout et ensuite on va sucer le pétrole à l’œil , quand on a un empire à faire tourner on ne se préoccupe pas des états d’âmes d’un professeur de langue . Voilà pourquoi nous sommes bien peinard , on a rien que les autres convoitent. Et je vous signale que tout le monde se fout d’où vient le précieux liquide quand il fait son plein , seul le prix l’intéresse.


      • TSS 4 mai 12:28

        Pour un prochain conflit où nous defendrons la « nation » ,attendre que les

        trouillards qui nous gouvernent prennent la tete des troupes comme le faisaient

        les rois et non pas aller se planquer dans un bunker .. !!



          • tiers_inclus tiers_inclus 4 mai 17:15

            « Selon un sénateur : « la Russie de Poutine est un régime hors-la-loi déterminé à miner le droit international et à détruire l’ordre mondial progressiste mené par les Etats-Unis. » »

            En inversant c’est bien plus réaliste et corroboré par les faits :

            les Etats-Unis sont un régime hors-la-loi déterminé à miner le droit international et à détruire l’ordre mondial progressiste mené par la Russie de Poutine »

            « Ou un autre : « l’immobilisme délibéré du président Trump devant l’agression du Kremlin a porté le Congrès au point d’ébullition. » »

            C’est plutôt le point de sublimation au sens physique, car au sens psychologique le Congrès est à des années lumière. Bref ils vont faire pschitt !

            Plus sérieusement, je ne crois pas qu’il y ait matière à s’alarmer. La Russie est sanctuarisée conventionnellement et nucléairement, avec une bonne longueur d’avance désormais.

            L’Empire décadent s’agite pour l’image de puissance afin de conserver quelque temps sa coercition sur ses valets encore dupes dans une partie du monde, coercition lui valant d’ailleurs sa survie économique depuis trois décennies. 

            L’empire est un « loser » qui ne s’ignore pas mais qui feint seulement de l’ignorer.

            Néanmoins, la température pourrait monter avec le successeur de Poutine qui se trouvera à la tête d’une puissance considérable et qui pourrait ne pas avoir la tempérance de son prédécesseur, on ne sait jamais.

            Mais à ce moment le déclin de l’empire sera plus avancé encore et les provocations s’éteindront.


            • George L. ZETER George L. ZETER 4 mai 17:52

              @tiers_inclus
              j’aime votre optimisme.


            • tiers_inclus tiers_inclus 4 mai 18:53

              Enfin mon optimisme se limite à éliminer l’hypothèse WW3. Les conflits régionaux devraient au contraire croître, tant que le monstre a des cartouches pour repousser son déclin.

              Sa participation à la PIB mondiale va décliner, le dollar est en sursis, l’efficience technologique est en baisse, socialement c’est le chaos, de quoi le confiner à des ambitions bien plus modestes.

              La politique de Trump, qui est ce qu’elle est devenue sous la contrainte de l’état profond, signifiait clairement à l’origine ce repli indispensable des ambitions. Les gesticulations désordonnées des deux dernières années démontre l’acuité du problème. La bête gémit, grogne, va dans tous les sens, cela peut la rendre dangereuse, mais elle est au final empêtrée.

              La politique internationale US menée depuis quinze ans est un échec magistral car elle a accéléré le rapprochement de la Chine et de la Russie, tout en renforçant leur autonomie propre. On entend maintenant quelques voix de politiques et officiers d’état-major américains le déplorer. Au contraire Poutine a parfaitement anticipé l’agonie des US et les risques associés. L’Histoire retiendra certainement avec le recul son immense contribution à la paix. Il a ainsi limité la nuisance de la bête agonisante. 

              Quant aux états européens leur sort dépendra essentiellement du pari qu’ils feront ou pas sur la multipolarité qui progresse, et leur capacité à s’émanciper de la tutelle des US. Ils regretteront de toute façon de ne pas avoir saisi la main tendue par Poutine quand il était encore temps. Bref, pas de quoi être optimiste pour le moment. 


              • UnLorrain 5 mai 08:19

                Contrairement @ tiers_inclus je ne sais faire de commentaires pertinents, je sais mieux jouer sur le sens des mots,facétieux que je suis...J’envoie alors...que l’empire rétrograde, rétrograde y compris sur son mode de vie,après tout ne sommes nous pas en récession( occidentale y compris, j’oubliais ). ..Et tenez j’y pense, coïncidence étonnante d’il y a quelques jours, je fus obligé dans mon travail de rétrograder de 6ème en 5ème car le « syncro » de la 6ème venait de cassé. Rilance !...impossible,je réfréne mon rythme, mon mode,mon style.


                • Olivier 5 mai 22:05

                  « la Russie de Poutine est un régime déterminé (...) à détruire l’ordre mondial progressiste. »

                  Voilà qui est parfaitement résumé. L’hostilité féroce des milieux mondialistes-illuminatis envers Poutine est d’ordre culturel et civilisationnel : voilà un dirigeant qui au lieu d’organiser la disparition de son propre peuple, comme le font Macron et consorts, fait en sorte qu’il perdure et retrouve ses racines chrétiennes ! Crime impardonnable pour les pourrisseurs immigrationnistes et satanistes des « élites » occidentales. 

                  Cela dit je ne suis pas trop inquiet : ces politiciens savent que leurs pays respectifs sont faibles et moribonds -c’est d’ailleurs à cela qu’ils s’appliquent. Leur pouvoir s’éteint au fur et à mesure que l’Eurasie émerge.

                  Leurs aboiements ne sont plus que dérisoires...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès