• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le contentieux entre christianisme et islam

Le contentieux entre christianisme et islam

Dès la survenue de l'islam au VIIe siècle, une discorde théologique insurmontable l'a opposé au christianisme déjà installé dans le monde, sans compter une concurrence socio-politique qui ne s'est jamais démentie.

Ce qui est en jeu, c'est la primauté du dogme, l'islam considérant, par sa révélation, être la seule et unique religion détentrice du message de Dieu transmis aux hommes par l'intermédiaire de son prophète, Mahomet, qui clôt "le sceau de la prophétie". En d'autres termes, nul prophète ne peut survenir après lui, sous peine d'apparaître comme un usurpateur.

 

Les héritiers d'Abraham

 

D'emblée, Mahomet déclare qu'il vient "confirmer le Pentateuque que vous avez reçu avant moi" (Coran, Sourate III, 44). Le Pentateuque comprend les cinq premiers livres de la Bible (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome) qui forment la Torah (Loi) juive.

Mahomet se place sous le patronage d'Abraham avec lequel Dieu avait conclu une alliance privilégiée. Pour l'islam "orthodoxe", Abraham est donc musulman, détenteur de la vraie foi, puisqu'il s'est soumis à la volonté de Dieu : "Lorsque Dieu dit à Abraham : Résigne-toi à ma volonté, il répondit : je me résigne à la volonté de Dieu maître de l'univers." (Sourate II, 125) Et Abraham a révélé cette religion à sa descendance : "Abraham recommanda cette croyance à ses enfants, et Jacob en fit autant ; il leur dit : O mes enfants ! Dieu vous a choisi une religion, ne mourez pas sans l'avoir embrassée." (Sourate II, 126)

Nous savions, bien sûr, que les Arabes s'estiment être les descendants historiques d'Abraham par Ismaël, le fils que lui donna la servante égyptienne Agar (Genèse, 16,15). Et l'Islam se considère comme l'authentique restaurateur de la tradition abrahamique primordiale, mise à mal par les païens et les idolâtres. En effet, pour la tradition musulmane, Abraham a aboli l'idolâtrie et instauré le véritable culte monothéiste. Et au VIIe siècle, Mahomet est venu restaurer le Pentateuque en éradiquant les racines du polythéisme.

 

L’orthodoxie contre l’orthopraxie

Ce rappel historique est nécessaire pour comprendre le contentieux né entre les chrétiens et les musulmans. Les musulmans accusent les chrétiens qui détiennent une partie de la révélation abrahamique (Jésus étant un envoyé de Dieu à l'instar de Moïse ou de Mahomet) d'avoir falsifié les Ecritures saintes ayant annoncé la venue de Mahomet : "Après qu'ils eurent reçu de la part de Dieu un livre confirmant leurs Ecritures (...) ; après qu'ils eurent reçu le livre qui leur avait été prédit, ils ont refusé d'y ajouter foi ! Que la malédiction de Dieu atteigne les infidèles." (Sourate II, 83) Le Coran réactualise métaphoriquement, pour évoquer ce rejet de la parole divine par les infidèles, l'ascension de Moïse sur le Sinaï et l'érection de la statue du veau d'or.

Le second reproche fait par les musulmans aux chrétiens résulte de la divinisation de Jésus (Issa). Pour eux, Jésus est un envoyé de Dieu certes, l'avant-dernier, mais avant tout un homme, et aucunement le fils de Dieu ; Jésus et Mahomet ne sont que de simples prophètes et Mahomet l'ultime envoyé (Rasoul Allah). Le Coran précise sans ambages que le "Beau-Modèle" (Mahomet) n'est pas une divinité : "Dis-leur : Oui, sans doute, je suis un homme comme vous, à qui il a été révélé que votre Dieu est le Dieu unique..." (XLI, 5)

A la divinisation de Jésus, s'ajoute une autre hérésie impardonnable : le dogme de la Trinité désigné par le Coran sous le terme péjoratif de shurk ("association") qui s'applique aussi bien aux idolâtres qu'aux chrétiens. Il s'agit du péché d'"associationnisme" : en d'autres termes, au Dieu unique, il ne saurait être adjoint d'associés. Les théologiens de l'Université El-Azhar du Caire condamnent ce qu'ils considèrent comme une idolâtrie : "La foi en Dieu est commune entre vous, chrétiens, et les idolâtres, tandis que la foi musulmane n'est pas semblable à la foi chrétienne." (Revue officielle de l'Université d'El-Azhar, 1979)

Aux yeux des musulmans, les chrétiens sont plus proches des païens que des juifs, d'autant plus que Saint Paul, "l'apôtre des Gentils" a rendu obsolète la loi juive de Moïse que les musulmans vont continuer à adopter (loi du sang, du Talion, règles alimentaires, circoncision, etc.) Dans l'Epître aux Galates, Saint Paul oppose la Loi ancienne (celle de Moïse) maintenant obsolète, et la Loi nouvelle, celle des temps messianiques christiques, en faisant référence aux deux fils d'Abraham, Isaac, né de la femme libre Sarah, et Ismaël, né de la servante esclave Agar : la lignée d'Agar représente allégoriquement la servitude à la Loi et la lignée de Sarah symbolise la nouvelle alliance libre (Galates, 4, 21-31).

Il en résulte qu'un large fossé théologique sépare les deux religions abrahamiques, l'essentiel du dogme coranique consistant dans le refus de reconnaître la divinité du Christ  : "Ils (les juifs et les chrétiens) ont pris leurs docteurs et leurs moines plutôt que Dieu pour leurs seigneurs, et le Messie fils de Marie ; et cependant il ne leur a été ordonné que d'adorer un seul Dieu, hormis lequel il n'y a point d'autre Dieu. Loin de sa gloire les divinités qu'ils lui associent !" (Sourate IX, 31)

Mais le paradoxe aussi bien théologique qu'historique réside dans le fait que l'islam, tout en se targuant d'être l'ultime Révélation, se réfère à une loi ancienne, caduque, celle issue d'Abraham et de Moïse, dont le christianisme s'est dépouillé comme le serpent de sa peau. Refusant le message messianique du Christ, les musulmans en sont restés à une conception figée et ritualiste de la religion, travers que Jésus critiquait déjà chez les pharisiens.

Le christianisme met en avant la foi, l’orthodoxie, l’obéissance au dogme, tandis que l’islam privilégie, comme le judaïsme dont il est issu, l’orthopraxie, l’accomplissement des préceptes et rituels codifiés dans la Loi mosaïque (Torah) ou Charia.

Le « hold-up » historique

Par un « hold-up » historique audacieux, les musulmans ont fait main basse sur l'héritage monothéiste juif, en affirmant que l'islam était la véritable religion des anciens Arabes descendants d'Ismaël. Ce qui se traduit sur le plan culturel par la négation de la civilisation païenne préislamique. Ces civilisations, héritières des cultes polythéistes, seront rejetées dans la jahiliyya, cette période d'ignorance, d'impiété et de barbarie ayant précédé l'instauration de la religion musulmane. Est concernée la période écoulée entre la révélation d'Abraham et l'instauration de l'islam au VIIe siècle. Les vestiges de ces civilisations sont détruits ou menacés par fanatisme : ainsi en fut-il des Bouddhas de Bamiyan en Afghanistan.

 

Source : Le Coran, traduit de l'arabe par Kasimirski

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.85/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

167 réactions à cet article    


  • Christ Roi Christ Roi 28 avril 2018 14:24

    Dès la survenue de l’ATHEISME au XVIIe siècle, une discorde théologique insurmontable l’a opposé au christianisme déjà installé dans le monde, sans compter une concurrence socio-politique qui ne s’est jamais démentie.

    Ce qui est en jeu, c’est la primauté du dogme, l’ATHEISME considérant, par sa révélation, être la seule et unique religion détentrice du message du DIEU HASARD transmis aux hommes par l’intermédiaire de son prophète, DARWIN, qui clôt « le sceau de la prophétie ». En d’autres termes, nul prophète ne peut survenir après lui, sous peine d’apparaître comme un usurpateur.


    • Pere Plexe Pere Plexe 28 avril 2018 19:01

      @Christ Roi
      ...sans doute le tout puissant l’aura voulu ainsi, non ?


      Mais non je déconne c’est juste qu’il n’y a pas de Dieu tout puissant.
      Sinon prenez le temps de regarder ce qu’est un dogme et ce qui le différencie d’une démarche scientifique : ça vous évitera de dire de telles conneries ! 

    • Christ Roi Christ Roi 28 avril 2018 20:05

      @Pere Plexe
      Croyez vous en Darwin ? smiley


    •  C BARRATIER C BARRATIER 28 avril 2018 20:29

      @Christ RoI
      DARWIN ne s’est jamais présenté en prophète (c’est à dire en charlatan). C’est un scientifique qui étudie le passé et pas du tout l’avenir, le contraire d’un prophète.


    • Christ Roi Christ Roi 28 avril 2018 20:37

      @C BARRATIER
      Mais qu’est-ce que vous racontez ?  smiley Un scientifique cherche à prévoir l’avenir alors qu’un prophète pas le moins du monde. Vous n’avez visiblement aucune idée ni de ce qu’est un prophète, ni de ce qu’est un scientifique. Franchement, retournez devant la télé, vous vous faites du mal à essayer de réfléchir par vous-même, vous n’êtes pas fait pour ça.


    • Jonas 28 avril 2018 23:51

      @C BARRATIER "DARWIN ne s’est jamais présenté en prophète (c’est à dire en charlatan). C’est un scientifique qui étudie le passé et pas du tout l’avenir, le contraire d’un prophète.« 

      Dans son livre »Sur l’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle ou la préservation des races" (1859), Darwin n’a jamais prétendu que l’évolution des espèces était une théorie scientifique.


    • JC_Lavau JC_Lavau 28 avril 2018 23:56

      @Jonas. On peut aussi reconnaître que tu n’es pas biologiste, et ne le deviendras jamais.


      Tous les biologistes reconnaissent que l’évolution est une évidence incontournable.

    • Jonas 29 avril 2018 02:25

      @JC_Lavau « Tous les biologistes reconnaissent que l’évolution est une évidence incontournable. »

      https://www.youtube.com/watch?v=tPShDz6nEyI
      https://www.youtube.com/watch?v=mHtx3nm5sgA


    • popov 29 avril 2018 14:01

      @Christ Roi


      Cette couronne d’épines vous va à merveille.

    • samy Levrai samy Levrai 28 avril 2018 14:28
      Surprenant smiley qu’il ne s’agisse encore une fois que d’une occasion de taper sur ceux que nous massacrons par millions sur leurs territoires ces dernières années... petite participation sans talent aux minutes de haine journalière ?
       

      • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 14:39

        @samy Levrai

        Mais de quoi parlez-vous ? Nous évoquons une divergence théologique d’importance.

        Beaucoup de commentateurs ici ne sont pas au niveau du débat.


      • OMAR 28 avril 2018 17:49

        Omae9

        @CLAIRVAUX
        .
        Alors, pendant que vous y êtes, parlez-nous de la perception du Christ, de la Trinité et du Christianisme par les religieux juifs.
        .
        Puis, pourquoi les chrétiens considèrent les juifs de peuple déicide :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Peuple_d%C3%A9icide


      • popov 29 avril 2018 15:26

        @OMAR

         
        Allez Omar, encore un petit effort. Vous les aurez vos 72 vierges. 
         
        Malheureusement, j’ai bien peur que les seules vierges dont dispose la mère maquerelle Allah soient toutes de vielles nones catholiques imbaisables.

      • Pascal L 29 avril 2018 20:27

        @popov
        Mais pas du tout, les houris dont il est question dans le Coran sont des raisins bien ronds et bien blancs. Ce qui sème la confusion, c’est que le terme de houris est aussi utilisé avec le sens de vierges dans le Coran, mais pas dans les descriptions du paradis qui sont d’origine perse. 


      • popov 30 avril 2018 04:46

        @Pascal L

        Oui, je sais. Je ne lis pas l’arabe, mais j’ai lu quelque part que c’est en effet une traduction possible. 
         
        Imaginez la tête de nos petits djihadistes quand Allah va leur donner une grappe de raisin à sucer pendant toute l’éternité.

      • Decouz 30 avril 2018 09:10

        @popov
        N’oublie pas qu’il leur verse à boire également !
        Les interprétations visant à expliquer l’arabe à partir du syriaque ne tiennent pas la route, les deux langues ont des structures différentes,
        Sans entrer dans les détails, la grammaire de la langue qui aurait servi à inspirer l’arabe coranique a été codifiée après la codification des grammairiens arabes, et les grammairiens syriaques se servent de l’arabe lorsqu’il y a des choses à préciser.
        Aussi : le système des voyelles est différent et la notation voyelles courtes/voyelles longues est propre à l’arabe, on ne peut faire un copié/collé des deux langues, cela bien sûr n’exclue pas les influences.


      • Decouz 30 avril 2018 09:36

        @Decouz
        Grammaire, et lexicographie : l’influence est à l’inverse de ce que prétend Luxenberg, lequel ne fait que reprendre Mingana, les fixations lexicographiques syriaques sont postérieures à celle des arabes.


      • Pascal L 30 avril 2018 10:55

        @Decouz
        Les deux langues ont bien sûr des structures différentes, mais aussi des points communs. En particulier les structures de consonnes de mots sont sensiblement proches, ce qui fait qu’en faisant abstraction des voyelles, le syriaque et l’araméen peuvent nous aider à trouver le sens original des mots. En fait l’écriture arabe primitive que l’on trouve sur les codex à notre disposition ont un alphabet de 16 lettres comme l’araméen et le syriaque et ne dispose pas de voyellisation. Donc à partir d’un mot unique dans cette écriture (rasm), on peut trouver jusqu’à une trentaine de sens différents et les langues araméenne et syriaque peuvent grandement aider au déchiffrage.

        Le choix des voyelles par les scribes abbassides de Bagdad est largement un choix politique et dans certains cas, la modification du sens est restée bien visible. C’est ce travail de reconstitution qu’à fait Leïla Qadr dans sa thèse de doctorat (Les trois visages du Coran).
        De plus il a été déterminé qu’un tiers environ du Coran utilise des mots d’origine araméenne et non arabe. Il est clair aujourd’hui que la langue utilisée dans le Coran provient du nord de la Syrie et non du sud de l’Arabie où se trouve La Mecque. Il est d’ailleurs très probable que Muḥammad soit né à Khân el-Qurashiyé à 30 km au N-E de Lataquié, donc à la frontière turco-syrienne actuelle et dont le nom rappelle le nom de la tribu d’où Muḥammad est originaire.

        « la grammaire de la langue qui aurait servi à inspirer l’arabe coranique a été codifiée après la codification des grammairiens arabes »
        Mais comment lors expliquer ce qui semble être des fautes de grammaire dans le Coran actuel ?

      • JC_Lavau JC_Lavau 30 avril 2018 11:41

        @Pascal L. Si j’ai bien suivi, Khân el-Qurashiyé est présentement sous les eaux du lac Tishreen. Les éventuelles fouilles des ruines du caravansérail sont fort compromises.


        La Mecque n’a été fondée par Muawiyah qu’après la mort de Muhammad.


      • Xenozoid Xenozoid 28 avril 2018 14:45

        oh lala,

        cela vaut bien une entré au club

        « Pöpcørn. »


        • colibri 28 avril 2018 14:54
          Ca c’est pour l’exotérisme ,c’est une question d’interprétation de l’islam , qui est sans doute majoritaire mais ca ne veut pas dire que cette interprétation est juste , 

          dans l’ésotérisme (soufis , ismaéliens ) l’islam reconnaît aussi la divinité du Christ et aussi la Trinité :IBN ARBI :« Il est Un et Il est Trois » seulement d’après les soufis le Coran affirme que même si la Trinité existe :il est mieux de dire Un .Les contradictions ne sont donc qu’apparentes , seulement dans l’exotérisme et sa mauvaise interprétation , mais pas dans le texte .

          cf les livres de Ch André Gillis notamment sur le maitre IBN ARABI qui a sa tombe à Damas .Les soufis reconnaissent aussi les saints et l’immaculée Conception de le vierge Marie .Ils ont été à toutes les époques pourchassés pour ca par l’islam exotérique qui a pignon sur rue .
          L’Islam actuellement est vécue sous sa forme dogmatique et non spirituelle , car les chefs religieux au pouvoir ont un niveau de connaissance et de conscience très bas .
          C’est la même décadence pour le christianisme qui a dévié aussi du spirituel à l’émotionnel .

          • Jonas 28 avril 2018 23:58

            @colibri "L’Islam actuellement est vécue sous sa forme dogmatique et non spirituelle , car les chefs religieux au pouvoir ont un niveau de connaissance et de conscience très bas .« 

            Au contraire, ils connaissent parfaitement le Coran,.
            Jésus Christ, guide spirituel de tous les Chrétiens, ( »je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, nul ne vient au Père que par Moi« ) n’a jamais ordonné de tuer qui que se soit et n’a jamais levé d’armées ni lancé de guerre de conquête, de pillages ou de razzias, de soumission par la force. Chacun reste libre de suivre sa parole d’amour, d’entraide de son prochain, de pardon et d’humilité.

            Le Prophète Mohamed, guide de tous les Musulmans, était un chef de guerre, un jihadiste qui a mené plus d’une vingtaine de batailles sous son commandement direct pour amasser son butin, commettant meurtres, crimes crapuleux, pillages, viols et réduction de populations en esclavage pour imposer l’Islam, et a même ordonné l’exécution de la tribu des Banû Qurayza (après la bataille des Coalisés), entre 600 à 900 juifs par décapitation car refusant de se soumettre.
            http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Sahih-Al-Boukhari-tome-4.pdf
            Lire par exemple toute la Sourate VIII du Coran »le butin"(al-Anfal), où le prophète Mohamed explique quand il faut attaquer, quand il faut défendre, comment gérer le butin et les otages, etc...

            Les batailles de conquêtes contre les païens, les juifs et les chrétiens sont enseignées dans toute bonne mosquée qui se respecte (la bataille de Badr, celles menées par le calife Abou Bakr, la bataille des coalisés, la bataille de forqane, etc...), alors que dans une Église, aucun curé ne vous enseigne la guerre ou l’art militaire.
            http://islamineurope.unblog.fr/2013/09/23/video-conference-du-cheikh-saoudien-abderrahmane-al-barak-au-centre-deducation-du-palmier-cep-de-saint-denis-les-chretiens-seront-avilis-et-humilies-le-jour-de-la-resurrection/
            http://islamineurope.unblog.fr/2013/07/12/pour-amine-nejdi-imam-de-la-grande-mosquee-assalam-de-tomblaine-nancy-le-jihad-combat-arme-est-une-obligation-contre-les-non-musulmans-hostiles-a-lislam/
            http://elyatim.free.fr/la_bataille_de_badr.html

            La conquête militaire afin d’étendre l’Islam est indissociable du dogme, car la vie du prophète Mohamed est l’exemple parfait à suivre pour le musulman. (Sunnah)

            Mosquée de Saint-Denis (Centre éducatif du Palmier) Tarek Ben Driss enseigne aux fidèles musulmans la stratégie militaire déployée par le prophète Mohamed et son armée, pour vaincre ses adversaires quraychites, lors de la bataille de Badr.

            Alors que les Églises incarnent un lieu de sécurité, de douceur, de paix, de tranquillité et de méditation, symbolisé par la mise en valeur de la femme, la Vierge qu’aucun homme n’a touché, comptez les milliers de basiliques, d’Églises, de cathédrales avec un nom féminin (Notre-Dame de Paris, de la Garde, des Landes, du Mont Carmel, Du Lons, de Bellecombe, de Fatima, Sainte-Clotilde, Sainte-Sophie, Sainte-Marthe, Sainte-Geneviève, etc...)
            cathédrale sainte-Cécile d’Albi, les Mosquées (de France ou d’ailleurs), par opposition, glorifient la virilité de l’homme, la force, la puissance et la victoire au combat.
            Dans le dogme islamique, la femme est invisible, on la cache derrière un voile, un hijab ou une burqa pour ne pas offenser les musulmans par sa beauté, sa féminité.
            Il lui est interdit de serrer la main d’un homme, ou de se retrouver socialement à proximité d’eux (piscines, bars ou cafés, etc...)
            Pour incarner cette virilité, la plupart des mosquées portent le nom des conquérants musulmans qui massacrèrent les chrétiens et les juifs durant les conquêtes : (Tariq Ibn Zyad, Umar ibn al-Khattâb, Al-Fath (la conquête), etc...) et diffusent des messages de rejet de l’occident, des chrétiens, des juifs, et une propagande misogyne.
            http://islamineurope.unblog.fr/


          • colibri 29 avril 2018 00:23
            @Jonas
            ce que vous décrivez est l’islam dans son exotérisme , mais il y a des courants soufis et ismaéliens très proche de la vision chrétienne , qui vénèrent les saints , respectent les femmes etc les mystiques soufis ressemblent beaucoup aux saints chrétiens ;
            L’islam tel que représenté actuellement n’est pas le véritable islam .

          • Jonas 29 avril 2018 10:06

            @colibri "ce que vous décrivez est l’islam dans son exotérisme , mais il y a des courants soufis et ismaéliens très proche de la vision chrétienne , qui vénèrent les saints , respectent les femmes etc les mystiques soufis ressemblent beaucoup aux saints chrétiens ; L’islam tel que représenté actuellement n’est pas le véritable islam .« 

            Quel est le vrai Islam ? Qui sont les vrais musulmans ? Ceux qui appliquent les versets ci-dessous, ou ceux qui les rejettent ? Les soufis sont de faux musulmans, car ils ne croient pas et n’appliquent pas les versets du Coran.

             »Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.« 
            Le Coran 5:51

             »les Chrétiens disent : « Le Christ est fils de Dieu ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?« 
            Le Coran 9:30

             »Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants.« 
            Le Coran 5:82

             »Quant au voleur et à la voleuse, à tous deux coupez la main, en récompense de ce qu’ils se sont acquis, en punition de la part d’Allah. Et Allah est Puissant, Sage.« 
            Le Coran 5:38

             »La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition.« 
            Le Coran 24:2

             »Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine à jamais jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul !« 
            Le Coran 60:4

             »Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"
            Le Coran 4:34
            http://www.coran-en-ligne.com/coran-en-francais.html



          • Pascal L 29 avril 2018 20:57

            @colibri
            Le soufisme provient de l’incorporation de la spiritualité hindoue dans l’islam, mais il existe une infinité de courants soufis, dont un certain nombre qui prônent le Djihad armé et d’autres qui sont totalement pacifiques. La compréhension du texte du Coran ne fait pas partie des 5 piliers de l’islam, donc tout est possible.

            Je doute tout de même de l’existence de courants proche du Christianisme. L’islam est beaucoup plus proche du Judaïsme que du Christianisme. Son développement au 8ème siècle s’est même fait en opposition au Christianisme et le dogme du monothéisme strict dans l’islam n’a existé que pour contrer les Chrétiens. 
            Par contre le culte des Saints est effectivement présent dans ces branches de l’islam, mais cela ne suffit pas à les rendre proches des Saints Chrétiens. Ces Saints de l’islam se sont distingués par l’application de la loi de Dieu (le Coran est avant tout une norme juridique), et non par une spiritualité qui les rendait proche de Dieu.

            « L’islam tel que représenté actuellement n’est pas le véritable islam »
            Il n’y a pas de véritable islam ou plutôt, chaque Musulman considère que sa pratique est le véritable islam car il n’existe aucune autorité religieuse. Si nous nous référons aux origines, la religion dont Muḥammad faisait la promotion était en fait un judaïsme hérétique. L’islam est né à partir de la fin du 7ème siècle avec les disputes entre les califes ʿAbd Allah ibn Al-Zubayr et ʿAbd Al-Malik. Muḥammad n’a jamais été déclaré prophète avant cette époque.

          • benamri 2 mai 2018 04:24

            @Jonas
            commettant meurtres, crimes crapuleux, pillages, viols et réduction de populations en esclavage pour imposer l’Islam, et a même ordonné l’exécution de la tribu des Banû Qurayza (après la bataille des Coalisés), entre 600 à 900 juifs par décapitation car refusant de se soumettre.
            que des inepties pour denigrer
            primo les musulmans ont menés des guerres defensives car persecutés par les paiens de quoreish secondo ils n avaient pas le droit de couper une branche de tuer femmes enfants et vieillards et tertio les banu qurayza ont trahi le serment fait au prophete (saws) lors de la bataille du khandek il est tout a fait normal qu ils soient jugés pour trahison
            occupez vous de savoir pourquoi la bible incite a tuer tous les mecreants femmes enfants et vieillards tels que mentionné dans votre bible :
            7 La ville sera dévouée à l’Eternel par interdit, elle et tout ce qui s’y trouve ; mais on laissera la vie à Rahab la prostituée et à tous ceux qui seront avec elle dans la maison, parce qu’elle a caché les messagers que nous avions envoyés.

            18 Gardez–vous seulement de ce qui sera dévoué par interdit ; car si vous preniez de ce que vous aurez dévoué par interdit, vous mettriez le camp d’Israël en interdit et vous y jetteriez le trouble.

            19 Tout l’argent et tout l’or, tous les objets d’airain et de fer, seront consacrés à l’Eternel, et entreront dans le trésor de l’Eternel.

            20 Le peuple poussa des cris, et les sacrificateurs sonnèrent des trompettes. Lorsque le peuple entendit le son de la trompette, il poussa de grands cris, et la muraille s’écroula ; le peuple monta dans la ville, chacun devant soi. Ils s’

            emparèrent de la ville,

            21 et ils dévouèrent par interdit, au fil de l’épée, tout ce qui était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu’aux boeufs, aux brebis et aux ânes.


          • colibri 28 avril 2018 15:00
            Il y aussi des contentieux et pas des moindres dans le christianisme :
             les protestants ne croient pas non plus à la présence du Christ dans l’hostie ni à l’Immaculée Conception ce qui a abouti à leur décadence vers une religion sentimentale , émotionnelle , qui n’a plus rien de spirituelle .C’est plus une philosophie qu’une religion .

            • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 15:12

              @colibri

              Le problème soulevé est le suivant : il s’agit de la prééminence dogmatique que veut établir l’islam par rapport aux religions du Livre en se greffant au tronc commun d’Abraham.

              Ce faisant, l’islam ne déclare pas qu’il est une religion A COTE des autres, mais AU-DESSUS des autres (judaïsme et christianisme) considérées comme falsificatrices et mécréantes.


            • Montdragon Montdragon 28 avril 2018 15:22

              @CLAIRVAUX
              L’islam est considéré comme l’accomplissement de ce qui attendait.
              Les prophètes précédents sont normalement révérés.
              La pratique concernant tout religion du livre antérieure à l’islam est par là tolérée mais considérée comme impure.
              Ça vaut pour le judaïsme et toutes les doctrines chrétiennes.
              Si je considère que les bouquins de Kant, qui ont sont sages, ne doivent pas être dépassé, j’ai le droit intime et légitime, donc, de supprimer toute personne n’adhérant pas à cette optique.
              Je plaisante à moitié, la philosophie libérera les hommes des torche-culs anciens et poussiéreux.


            • Decouz 28 avril 2018 16:14

              @CLAIRVAUX
              Donc il revient à l’islam de montrer qu’il contient ce qui est juste dans les autres et de montrer en quoi il les dépasse, au point de vue du dogme c’est plutôt difficile, le dogme n’étant qu’une fixation de la Réalité Absolue, cette fixation était établie pour le sauvetage de l’âme individuelle.
              Il convient donc de se demander si dans le texte même de l’islam la divergence/complémentarité entre l’affirmation exclusive d’une parole divine (celle de l’islam en tant que religion particulière) et l’Universel susceptible de formulations sans nombre se trouve présente.
              Il me semble que oui, car l’affirmation de l’unité divine commenant par « il n’y a pas de dieu si ce n’est ... » figure 36 fois dans le Coran en, chaque fois exprimée d’une manière particulière pour la deuxième partie de la formule ; dans ces affirmations la religion exclusive et disons intolérante envers d’autres formes figure sous la forme « Il n’y a pas d’autre dieu que Moi », mais ce n’est qu’une manière de montrer la « jalousie » de toute révélation circonstanciée, que ce soit celle de l’islam historique ou de telle ou telle autre forme.
              La shahada « ordinaire » ne fait qu’exprimer cette dualité, le « ilaha », c’est la divinité particularisée, que ce soit dans l’expression dogmatique ou dans l’imagination individuelle, et « Allah » c’est la Divinité au-delà de tous les attributs et conceptions. Le nom « Allah » ne doit pas faire obstacle, car il est aussi dit que le nom suprême est soit inconnu, soit imprononçable, « Allah » étant utilisé également par les chrétiens arabes.
              Cette formule marche dans les deux sens. Soit on comprend que toute forme particulière de la divinité est inexistante par rapport à l’Absolu et qu’elle doit être niée ’« Pas de divinité si n’est.... », soit on comprend que la seule justification de la divinité particulière (dogmatisée, imaginée, à la limite idolâtrée) vient de sa participation, au moins intentionnelle à l’Absolu.
              C’est le Coran lui-même qui dit que selon les temps et les peuples, le discours et les formes dogmatiques s’adaptent aux compréhensions, l’Absolu lui-même étant au-delà.
              Sans doute ceci se trouve exprimé ici ou là par des théologiens ou mystiques chrétiens mais peut-on dire que cela se trouve dans les textes de base ? Il y a juste la parole évangéliques des « nombreuses maisons dans la demeure de mon père »


            • Ouallonsnous ? 29 avril 2018 00:34

              @CLAIRVAUX

              De quel livre de quel auteur, édité à quelle date, peut être un n°ISBN, parlez vous ?


            • Jonas 29 avril 2018 00:40

              @Montdragon « L’islam est considéré comme l’accomplissement de ce qui attendait.
              Les prophètes précédents sont normalement révérés...
              ça vaut pour le judaïsme et toutes les doctrines chrétiennes. »

              Il n’en est pas l’accomplissement, il en est LA NÉGATION.
              L’Islam nie EXPLICITEMENT le Christianisme et le Judaïsme, et considère que la Bible et la Thora sont des livres FALSIFIÉS :
              - Dans le Coran, Jésus fait des Miracles sur demande pour montrer sa puissance (contraire au Message de la Bible)
              - dans le Coran, Jésus (Issa) n’est pas le Fils de Dieu, ni la Révélation, il n’est qu’un Prophète
              - le Coran nie la Sainte Trinité (Père, Fils, Saint-Esprit)
              - Le Coran nie la Crucifixion et la Résurrection du Christ (Jésus aurait été remplacé par un autre homme au moment de la crucifixion)

              Dans le Coran, les chrétiens et les juifs sont des falsificateurs des textes sacrés, ils sont donc méprisables :

              "Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d’Allah pour en tirer un vil profit ! - Malheur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu’ils en profitent ! « 
              Le Coran 2:79

              « Oh les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Dieu ne guide certes pas les gens injustes. “
              Le Coran 5 : 51

               »Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants.« 
              Le Coran 5.82

              négation de la Divinité du Christ :
              « Les Chrétiens disent : “Le Christ est fils de Dieu”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! »
              Le Coran 9 : 30

              négation de la Sainte Trinité :
              ‘ Ô gens du Livre (Chrétiens), n’exagérez pas dans votre religion, et ne dites de Dieu que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager de Dieu, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Dieu et en Ses messagers. Et ne dites pas Trois’. Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Dieu n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Dieu suffit comme protecteur ”
              Le Coran 4 : 171

              négation de la Crucifixion et de la Résurrection du Christ (le Message de Rédemption de Jésus-Christ est nié dans le dogme islamique) :
               »et à cause leur parole : « Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah »... Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié ; mais ce n’était qu’un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l’incertitude : ils n’en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l’ont certainement pas tué« 
              Le Coran 4 : 157

              Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : « L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : « Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! », à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. »
              La Sunnah hadith authenttique [Bukhari et Muslim] - »Les jardins des vertueux" p500

              La Bible utilisée par les chrétiens contient la Thora juive sans aucune modification, elle n’est pas niée, ni considérée comme falsifiée.


            • Pascal L 29 avril 2018 21:55

              @Decouz
              « et de montrer en quoi il les dépasse » Bonne question. Pour moi, le Coran est une régression sur les Evangiles. Les Evangiles ont supprimé la totalité des lois judaïques pour les remplacer par l’amour inconditionnel qui dépasse toutes les lois et les morales. Le Coran est revenu a une norme juridique. Dans le Christianisme, Dieu s’adresse à chacun individuellement, les membres de la communauté devenant l’objet de l’amour de chacun. Dans l’islam l’individu s’efface complètement devant la communauté qui règle le comportement de chacun. Pour moi, l’islam est une forme du judaïsme et a complètement ignoré le Christianisme qui n’apparaît qu’au 9ème siècle dans le Coran, mais pour que l’islam puisse exister en s’opposant. Le terme de Nazaréen dans le Coran désigne ces juifs hérétiques et le terme n’a été utilisé que tardivement et rarement dans le Coran pour désigner les Chrétiens après la disparition des Nazaréens. Qui avait intérêt à cette confusion ?


              « « Allah » c’est la Divinité au-delà de tous les attributs et conceptions »
              Le terme « au-delà » est un euphémisme. Aucun Musulman n’a rencontré Allah qui n’est même pas présent dans le bout de paradis accessible à l’humanité. Le Coran ne parle jamais d’Allah mais de ce que les hommes doivent faire pour lui faire plaisir. Il n’y a donc aucune révélation dans le Coran. Par contre Dieu s’est révélé dans les Evangiles et il est très facilement accessible, chacun de nous ayant une très grande valeur pour lui.

              « Sans doute ceci se trouve exprimé ici ou là par des théologiens ou mystiques chrétiens mais peut-on dire que cela se trouve dans les textes de base ? »
              Le Coran étant une norme juridique a besoin de s’adapter à son époque. Les Evangiles n’ont pas ce besoin. Dans les Evangiles, la révélation et terminée mais ce n’est pas pour autant que l’humanité en a compris le contenu. La compréhension a évolué en 2000 ans, avec parfois l’aide de la science mais surtout l’aide de l’Esprit-Saint : « mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. » (Jean 14, 26). Faire l’expérience de l’Esprit-Saint est à la portée de tout Chrétien aujourd’hui.

            • Decouz 29 avril 2018 22:20

              @Pascal L
              J’essaie juste de donner une interprétation parmi bien d’autres de la shahada, en opposant « ilaha » qui est la manière dont les hommes peuvent se représenter Dieu, manière toujours illusoire et l’Infini, Allah, qui est toujours au-delà de toute conception ou imagination, c’est l’aspect de Majesté.
              J’ajoutais qu’on peut également lire en mode descendant et dans ce cas toute formulation, adoration, dogmatisation autorisée sera l’image de la divinité dans un de ses attributs, c’est l’aspect de Beauté.
              Allah ( mais tout nom visant l’Essence une est acceptable) est la synthèse de la beauté et de la majesté, cette perfection de l’Essence divine est également présente dans le judaisme (la balance parfaite entre la rigueur et la miséricorde, pareillement au fond également dans le christianisme ou Marie représente la miséricorde, tandis que le Christ est tantôt représenté en majesté, tantôt sous un aspect de la clémence, mais son retour se fera sous l’aspect de Roi de Justice.
              Le Coran n’est pas qu"une norme juridique, c’est une vision juste, mais partielle, il contient aussi une modalité opérative intérieure qui est mise en oeuvre dans les voies spirituelles qui sont toujours vivantes.


            • Decouz 29 avril 2018 22:25

              @Pascal L
              Accessible, si, il y a des saints musulmans, on peut les rencontrer, comme il y a des saints chrétiens que l’on peut aussi rencontrer, et comme il y a des saints même si le nom est différent, dans d’autres traditions, ces saints sont la présence visible de la divinité.
              Vous parlez de foi, je parle d’expériences, je ne peux que vous souhaiter de les vivre, ne serait que dans votre propre religion.


            • Pascal L 30 avril 2018 11:45

              @Decouz
              « Allah est la synthèse de la beauté et de la majesté »

              Pour la beauté « Al-Jamîl », il me semble que personne ne l’a encore vu. En fait dans les 99 noms d’Allah, il y a un peu de tout et souvent des caractéristiques bien humaines. Que dire par exemple de « Al-Djabbar » : le Terrible, Celui qui domine et contraint, le Contraignant, le Réducteur ou « Al-Moutakabbir » : l’Arrogant, l’Orgueilleux, Celui qui se magnifie.
              Que dire également de « Al-Ghaffar » ou « Al-Ghafour » : le Tout pardonnant si à la fin Allah juge l’humanité ? Peut-on pardonner et ensuite juger ? 
              En fait, en interrogeant les Musulmans que je rencontre, personne ne peut me donner un sens précis à ces appellations et quand on parle de miséricorde, les Musulmans invoquent l’arbitraire d’Allah plutôt que le pardon.

              « cette perfection de l’Essence divine est également présente dans le judaisme (la balance parfaite entre la rigueur et la miséricorde, pareillement au fond également dans le christianisme »
              Vous définissez la perfection de Dieu par une balance parfaite entre la rigueur et la miséricorde, mais cette balance peut-elle exister ? Si Dieu est parfaitement miséricorde, comment peut-il juger ? Dans le Christianisme, il ne peut y avoir de jugement, c’est l’humanité qui refuse l’amour de Dieu et se condamne elle-même pour que le mal fait n’apparaissent pas dans la lumière.

              « Le Coran n’est pas qu’une norme juridique, c’est une vision juste, mais partielle, »
              Une vision juste de quoi ?

              « Marie représente la miséricorde »
              Marie ne représente pas la miséricorde qui est un attribut de Dieu, donc du Christ. Marie ne fait pas non plus partie de la trinité (comme dans la Sourate 5) mais nous aide à trouver le chemin vers le Christ.

              « tandis que le Christ est tantôt représenté en majesté, tantôt sous un aspect de la clémence, mais son retour se fera sous l’aspect de Roi de Justice »
              Le Christ est celui qui distribue l’amour et la miséricorde de Dieu parmi nous, pas la clémence car Dieu ne peut juger. Pour le retour, il faut faire attention à ce qui est dit dans les Evangiles. Le Christ est déjà présent parmi nous et distribue des grâces à ceux qui l’invoquent. Il n’est pas visible aujourd’hui mais le deviendra à la fin des temps. Il ne s’agit donc pas d’un retour pour ceux qui le prient aujourd’hui. S’il n’est pas visible, c’est pour nous laisser la liberté de le suivre. Jamais il ne nous forcera la main, mais il est le seul chemin vers le salut.

              « il contient aussi une modalité opérative intérieure qui est mise en oeuvre dans les voies spirituelles »
              Je suis parfaitement conscient que la plupart des Musulmans n’aspirent qu’au bien et à la paix, mais j’ai beaucoup de mal à trouver dans le Coran un chemin vers la spiritualité, c’est-à-dire un chemin qui ne soit pas la récitation d’un texte, mais qui permette un vrai dialogue entre Dieu et le Musulman. Pour moi, la voie spirituelle soufi ne vient pas du Coran mais il s’agit d’un apport extérieur qui éloigne encore l’islam du Christianisme.

            • Pascal L 30 avril 2018 11:56

              @Decouz
              On ne rencontre pas les Saints Chrétiens, mais ils peuvent intercéder pour nous devant Dieu.

              Nous pouvons par contre faire l’expérience de l’Esprit-Saint et rencontrer directement Jésus. Même si celui-ci n’est pas visible, il peut répondre à nos questions on provoquer des guérisons qui doivent être comprise comme une signature matérielle de sa présence spirituelle.

              « Vous parlez de foi, je parle d’expériences, je ne peux que vous souhaiter de les vivre, ne serait que dans votre propre religion » Ne vous inquiétez pas pour moi. Mes rencontres avec Jésus sont déjà nombreuses et j’ai reçu une guérison de sa part. Pour moi, la foi est issue de l’expérience que je peux avoir de mes rencontres avec le Christ. Il y a le texte des Evangiles, mais celui-ci serait stérile s’il n’y avait ces rencontres qui confirment le texte. Le texte des Evangiles m’a aidé à trouver le chemin, mais à la fin, il n’y a plus que le Christ vivant. En ce sens, le Christianisme n’est pas une religion du livre.

            • Antoine 30 avril 2018 12:15

              @Pascal L
              our la beauté « Al-Jamîl », il me semble que personne ne l’a encore vu. En fait dans les 99 noms d’Allah, il y a un peu de tout et souvent des caractéristiques bien humaines. Que dire par exemple de « Al-Djabbar » : le Terrible, Celui qui domine et contraint, le Contraignant, le Réducteur ou « Al-Moutakabbir » : l’Arrogant, l’Orgueilleux, Celui qui se magnifie.
               
              Dieu n’est pas un bisounours, ça vous étonne ?


            • Antoine 30 avril 2018 12:33

              @Pascal L
              Sinon comment expliqueriez vous cela :

              Apocalypse 16-1 " J’entendis une voix forte venant du Temple dire aux sept anges : Allez et versez sur la terre les sept coupes de la colère divine !"


            • Pascal L 30 avril 2018 14:47

              @Antoine
              L’apocalypse, comme toutes les prophéties de la Bible n’a pas vocation à s’appliquer à la lettre. Il s’agit d’un avertissement donné aux hommes. D’autre part, si Dieu est amour, la colère divine ne se traduit pas par un jugement de Dieu. La colère divine vient du fait que les hommes refusent l’amour de Dieu et n’ont pas accès au salut qui est pourtant offert à toute l’humanité. 

              Dieu donne son salut et une partie de l’humanité le refuse. Cela mérite bien la colère, mais sans salut, que peut-il arriver à cette partie de l’humanité ?

            • Pascal L 30 avril 2018 14:52

              @Antoine
               bisounours ne fait pas partie des noms de Dieu dans aucune religion. Mais cette manière de voir Dieu comme étant tout ce que l’homme est est parfaitement anthropomorphique. Dieu ne peut être à la fois l’amour et la haine, tout et son contraire. C’est une idée développée par les gnostiques et l’islam, mais qui s’oppose au contenu des Evangiles.


            • nuance 1er mai 2018 17:23

              @CLAIRVAUX
              je vous presente ci dessous la lettre du prophete aux chretiens de sainte catherine en l an 628 elle est plus qu explicite
              ceci est un message de MUHAMMED IBN ABDULLAH constituant une alliance entre ceux dont la religion est le christianisme ; que nous soyons proches ou eloignes nous sommes avec eux ;moi meme ;mes auxiliaires et mes fideles nous nous portons a leur defense car les chretiens sont mes citoyens ;
              et par dieu je resisterai contre quoique ce soit qui les contrarie ; nulle contrainte sur eux ;a aucun moment ;leurs juges ne seront point demis de leurs fonctions ni leurs moines expulses de leur monastere ;nul ne doit jamais detruire un edifice religieux leur appartenant ni l endommager ni en voler quoique ce soit pour ensuite l apporter aux musulmans ;quiconque leur vole quoique ce soit viole l alliance de dieu et desobeit a son prophete ; en verite les chretiens sont mes allies et sont assurres de mon soutien contre tout ce qui les indispose ;nul ne doit les obliger a voyager ou a se battre contre leur gre ;les musulmans doivent se battre pour eux si besoin est si une femme chretienne est mariee a un musulman ce mariage ne doit pas avoir lieu sans son consentement une fois mariee nul ne l empechera d aller prier a l eglise leurs eglises sont sous la protection des musulmans nul ne ddoit les empecher de les reparer ou les renover et le caractere sacre de leur alliance ne doit etre viole en aucun cas ;NUL MUSULMAN NE DOIT VIOLER CETTE ALLIANCE JUSQU AU DERNIER JOUR DU JUGEMENT..


            • colibri 28 avril 2018 15:28
              @CLAIRVAUX 
              vous voulez en venir ou ? ce n’est pas parce qu’ils le disent que c’est vrai ,c’est une mauvaise interprétation même si elle est majoritaire , 
              il y a d’autres visions comme celle de l’unité des religion , le Tawhid =continuité des monothéisme :mosaïsme , christianisme , islam .
              La solution est dans l’approche spirituelle et non dans le dogmatisme exotérique .

              • colibri 28 avril 2018 15:35
                Dans l’ésotérisme =cœur des religion , la symbolique , la connaissance pure , toutes les religions se rejoignent :ésotérisme juif :mosaisme avant le grand rabbin Simeon le Juste 
                chrétien:Rose Croix , Dante , Pic de la Mirandole , 
                islam :soufis et ismaéliens , 
                la dernière des religions est donc bien l’islam même pour un chrétien , car ce qui compte n’est pas l’étiquette mais le sens .
                Toute les religions attendent le Madhi , la venue du Christ sur terre , là il n’y a pas de contradiction .



                • Ouallonsnous ? 29 avril 2018 00:38

                  @colibri

                  La seule Raison est suffisante et remplace toutes les religions qui ne sont que des inventions des oligarchies humaines pour conserver leur influence !


                • colibri 29 avril 2018 11:01
                  @Ouallonsnous ?
                  La Raison est nécessaire pour discerner le vrai du faux mais les religions proviennent d’une Source , origine non humaine , c’est l’interprétation que les hommes en font qui peut être fausse .

                • Ouallonsnous ? 29 avril 2018 20:15

                  @colibri

                  J’en déduis que vous « croyez » aux extraterrestres, et c’est là que nos avis divergent parce qu’on en a jamais rencontré où vu, tout comme ce qui est évoqué par les religions !!!!


                • Pascal L 29 avril 2018 22:14

                  @colibri
                  Bravo pour le syncrétisme, mais ça ne marche pas du tout. Il suffit de lire les livres de base des religions pour voir qu’on n’y parle pas de la même chose.


                  L’ésotérisme n’est en aucun cas le cœur des religions mais un ensemble de religions spécifiques aux esprits. Jésus a passé ses trois années de prédication à chasser ces Esprits, il devait bien y avoir une opposition quelque part. En fait, les Esprits font tout pour vous éloigner de Jésus et de Dieu. Ils ne veulent pas de culte particulier et c’est pour cela qu’il existe une infinité de formes de culte différentes.

                  « la dernière des religions est donc bien l’islam même pour un chrétien » Vous ne tenez pas cette phrase d’un Chrétien, l’islam représentant une énorme régression sur l’enseignement de Jésus. De plus, il n’y a rien pour rapprocher ces deux religions, l’islam étant issu du Judaïsme et non du Christianisme. le nom ʿĪsā utilisé par les Musulman a été créé par les Juifs pour ne pas prononcer « Dieu sauve » en parlant de Jésus. En enlevant une lettre, ils ont obtenu Esau, frère de Jacob et fondateur du peuple d’Edom, ennemi des Hébreux. En plus cet ʿĪsā n’est qu’un prophète pour les Musulmans alors que Jésus est Dieu pour les Chrétiens, Dieu et accessible à chacun. 

                  « Toute les religions attendent le Madhi , la venue du Christ sur terre »
                  L’identification du Madhi à ʿĪsā est loin d’être évidente, mais aussi Jésus à dit que son royaume n’est pas de ce monde. Pour les Chrétiens, le seul moment où le Christ sera visible de tous est la fin de notre monde (parousie). Il n’y aura aucun royaume de Dieu sur notre terre qui sera détruite. 
                  L’idée même d’un salut terrestre ou messianisme est la source des pires violences dont l’homme est capable, car il est demandé aux adeptes de purifier la terre pour rendre ce monde possible. Certaines formes de l’islam, le nazisme ou le marxisme sont des messianismes et le nombre de morts pour la purification du monde devrait nous alerter sur le danger de ce genre d’idées.

                • Elliot Elliot 28 avril 2018 15:42

                  Faire assaut de pédantisme en enfonçant des portes ouvertes ne fait aucunement avancer le débat.
                  Les reproches que vous faites à l’Islam, on peut les reprendre pour toutes les religions dites abrahamiques, chacune succédant aux autres se croit détentrice de la vraie foi.

                  L’évangélisation ne fut pas exempte de contraintes ni de massacres de peuplades considérées comme inférieures parce qu’elles honoraient d’autres Dieux.

                  Le Catholique ( catholique veut dire universel ) se considère supérieur aux autres croyants qui sont nécessairement dans l’erreur comme le Musulman est à son tour tenté de le faire.

                  Le Juif lui appartient au peuple élu ( élu par qui sinon par Yahvé ) ce qui règle définitivement le problème : ni les chrétiens ni les Musulmans ne font par définition partie de cette élite.

                  En fait, ce que je veux dire, c’est que chaque croyant met ses propres croyances au-dessus de toutes les autres et il n’y a pas lieu, sinon par un sordide calcul politique, de reprocher aux uns ce qu’on tolère des autres.

                  Quand l’église catholique était encore en position d’imposer ses dogmes, elle ne se privait pas d’employer les moyens les plus inhumains pour assurer sa domination sur les âmes mais aussi sur les corps.

                  Dans les pays où l’Islam est en mesure de reproduire ce comportement il le fait.

                  Partout ailleurs ce ne sont que des criailleries sans grand intérêt sinon pour ceux qui font profession d’agiter les grandes peurs millénaristes et depuis le temps qu’ils s’agitent sur le sujet en annonçant le cataclysme, ils ne convainquent plus que les sots.


                  • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 18:05

                    @Elliot

                    Je ne fais pas assaut de pédantisme, mais d’utile pédagogie.

                    en ce qui vous concerne, vous faites assaut de jalousie intellectuelle.


                  • covadonga*722 covadonga*722 28 avril 2018 18:21

                    @CLAIRVAUX
                    ben non élliot est le digne représentant de la gauche ralliée au frères musulmans ,

                     et la il fait dans la takia comme d’hab 

                    elliots ici c’est synonyme de collabos , pardon eux disent dhimmis 

                  • Elliot Elliot 29 avril 2018 13:54

                    @CLAIRVAUX

                    Alors votre pédagogie est pédante et elle passe au-dessus de la tête de la majorité de la population qui n’a pas besoin d’une énième interprétation du Coran qui se prête à de multiples et est en lui-même rempli de contradictions, ce qui est logique puisqu’il est œuvre collective soumise aux imperfections humaines...
                    Les différents transcripteurs sont censés avoir recueilli, certains manifestement après la mort du prohète et chacun à sa manière, la parole de Dieu rapportée par le prophète ( Mahomet était illettré voire analphabète) lui-même se dédisant peut-être d’un jour à l’autre d’où les sourates qui prêchent le blanc et le noir, la paix et la guerre, l’amour des religions du livre et la haines des mécréants.

                    Donc si le Coran est la parole de Dieu, ce qu’on est libres de croire, cette parole est passée par le truchement d’hommes et seuls les croyants peuvent s’en garantir l’authenticité selon leur humeur et les sourates dont ils se font les porte-paroles.

                    Gloser sur le sujet est une perte de temps et d’énergie ou une manifestation de masturbation intellectuelle sans grand intérêt.

                    Quant à l’accusation de jalousie que vous proférez à mon égard, j’espère mon Dieu ! que ce n’est pas une manifestation de votre délire.
                    En l’occurrence, de quoi pourrais-je être jaloux ? Mais vous allez peut-être me le dire afin d’éclairer ma pauvre petite lanterne...


                  • popov 29 avril 2018 15:47

                    @Elliot 


                    Gloser sur le sujet est une perte de temps et d’énergie ou une manifestation de masturbation intellectuelle sans grand intérêt.

                    La vraie question est en effet ailleurs : est-ce que l’Europe doit se laisser replonger dans le moyen-âge par une population importée et porteuse d’un virus informatique qui a fait croupir tous les pays où il s’est répandu dans la crasse et le coma intellectuel.


                  • Satournenkare Satournenkare 28 avril 2018 15:49

                    « Abraham est donc musulman » smiley Pourtant comme vous le rappelez l’islam date du 7eme siècle, il devait être visionnaire ! Il y a anachronisme

                    Le coran aime jouer sur l ambiguïté des mots :

                    Muslim a un double sens :

                    - soumis à dieu : ce qui est le cas de tous les croyants et prophètes de n importe qu elle religion et peux s appliquer à Abraham comme à Krishnamurti voir un adepte d un culte satanique ( il sera toujours « soumis à son dieu » )

                    -adepte de la religion musulmane : ce qui ne fut jamais le cas d’Abraham dont la religion était le judaïsme naissant


                    • arthes arthes 29 avril 2018 15:55

                      @Satournenkare

                      Pour l’islam orthodoxe oui,  Abraham est musulman,c’est juste un point de vue de cet islam qu’avance l’auteur, mais l’auteur ne dit pas qu’il s’agit de sa propre opinion....

                    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 29 avril 2018 16:52

                      @arthes
                      Bonsoir arthes , 


                      il y a effectivement un point de raccord a préciser dans l’ article de l’ auteur .
                      Comment peut t’ on etre musulman avant le prophete mahomet ?

                      La réponse que j’ ai eu le plus souvent argumenter par des musulman est celle ci .
                      d’ apres leur « textes » , Abraham aurait eu deux enfant de deux femme , sa servante Agar l’ egyptienne , qui enfante ismlael et sa femme qui enfante jacob/israel .

                      cette partie est comune avec les juif , mais les musulman raconte la suite ainsi .
                      Devant l’ impiété d’ israel , abraham sur son vielle age retourne vers ismael et avec lui , il reconstruise la kaabaah autour de la pierre noire , ce sanctuaire qui redevient soit disant polytheiste plus tard .

                      mahomet , inspiré sans doute par khadidja (probablement chretienne essenienne ou copte , marchand d’ encens et de tenture/tapis a la mecque .ressucite une tradition soit disant oublié .
                       

                       Certain versets du Coran révèlent la construction de la Kaâba par le Prophète Ibrahim et son fils Ismail Alaihim Assalam. Ibrahim, , après avoir passé une partie de sa vie en Iraq, émigra vers la terre bénie du Cham (à l’époque la Syrie et la Palestine). Pendant son séjour là-bas, il reçût l’ordre de la part d’Allah de conduire son épouse Hadjar et son fils Ismail, , vers un endroit déterminé où il aurait à reconstruire plus tard la Maison d’Allah. Allah dit : « Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison (La Kaâba) (en lui disant) : "Ne M’associe rien ; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour ceux qui s’y tiennent debout et pour ceux qui s’y inclinent et se prosternent. » (Coran 22 /26)

                      Il y a dans la spiritualité des peuples deux guerres , 
                      le conflit entre le monotheiste , et le polytheisme qui procede d’ un oecumenisme et d’ une tolerance .
                      celui ci peut evoluer vers l’ unicité de dieu , un peut comme les hindhou venre plusieur avatr du meme dieux , ou vers le dieux unique , pretexte a intolerance et guerre de religion.

                      Pour ma part , j’ ais choisit l’ agnosticisme , car ecoeuré de deformer une force morale positive et spirituelle pour en faire une politique d’ exclusion et de massacre .

                      je n’ ignore pas dieux(x) , je refuse simplement de l’ habiller de legende et d’ en faire un epouvantail servant des desseins politiques , societale ou culturel .



                    • Satournenkare Satournenkare 29 avril 2018 17:38

                      Le coran et la plupart des musulmans jouent sur le double sens du terme « muslim » qui veut dire à la fois : lié à son dieu et musulman ( adapte de l islam ). Donc dans se sens tous les personnages bibliques étaient « muslim » ( liés à leur dieu ) Un sataniste est aussi dans ce sens « muslim » ( lié à son dieu ), les adorateurs de Baal étaient aussi « muslim » ( liés à leur dieu ). Par contre aucun n’a jamais été « muslim » (musulman, adepte de l’islam ) encore moins en un temps où l islam n existait pas


                    • Eschyle 49 Eschyle 49 28 avril 2018 17:10


                      Désolé, mais la question est résolue : le Coran est un outil politique de destruction du christianisme, de surcroît un faux et usage de faux, ainsi que le démontrent mathématiquement ces quatre livres :
                      https://www.islam-et-verite.com/coran-revele-theorie-codes/ 
                      http://www.livres-gratuit.com/le-coran-decree


                      https://legrandsecretdelislam.com/
                      https://www.babelio.com/livres/Caldwell-Une-revolution-sous-nos-yeux-Comment-lIslam-va-t/305602
                       
                      Sinon : https://ripostelaique.com/lislam-cest-un-oradour-sur-glane-par-jour-depuis-1400-ans.html
                      Ce sont encore deux congrégations, les trinitaires (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_des_Trinitaires) et les mercédaires (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_Notre-Dame-de-la-Merci ), fondées pour libérer les chrétiens prisonniers des barbaresques, en leur substituant des martyrs ; ce sont encore la moitié des 7000 martyrs (étymologiquement, tués en témoignage de leur foi) inscrits au  Martyrologe romain de 2004 ; ce sont encore la majorité des écrivains et musiciens, de Ronsard, Mozart, Voltaire, à Victor Hugo (http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/victor_hugo/chanson_de_p irates.html), tous passibles de 7 ans de prison et 100 000€ d’amende pour islamophobie, officiellement l’incitation à la haine raciale : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_contre_le_racisme_et_les_discours_de_hain e
                      https://www.causeur.fr/anne-hidalgo-rue-alain-antisemitisme-150258?utm_source=interne&utm_medium=sidebarshare

                      Je vous mets au défi de me citer le nom d’un seul musulman acceptant seulement de lire, je dis bien de lire les quatre ouvrages précités, vous n’en trouverez pas. Fermez le ban ! 


                      • Étirév 28 avril 2018 17:45
                        Le contentieux qui règne entre le Christianisme et l’Islam est le même que celui qui existe entre toutes les religions séculaires depuis que LA RELIGION a disparu, car l’évolution religieuse a eu deux grandes phases bien tranchées : La Religion naturelle et les Religions surnaturelles.
                        Aussi, il règne parmi les hommes un formidable malentendu qui entretient la discorde entre eux et qui provient de ce que, aujourd’hui, la vérité a deux faces.
                        Vue d’un côté elle est grande, simple ; de l’autre elle est défigurée, altérée, méconnaissable : c’est la tradition.
                        Et, cependant, tous partent du même point de départ et vont vers le même but et la querelle qui les divise ne réside que dans les mots.
                        L’histoire des religions s’explique par deux éléments psychologiques : l’amour et la haine, la soumission et la révolte, l’humilité et l’orgueil.
                        Le consentement et les dissentiments de l’homme expliquent la diversité des dogmes. Il consent à croire la Vérité ou il la nie, la discute et la remplace. Alors apparaît l’Erreur avec toutes les oppressions qui l’imposent.
                        C’est par le consentement que se forme l’orthodoxie, qui a pour point d’appui l’autorité.
                        Il y a entre toutes les orthodoxies de la Terre une somme de dogmes communs qui représentent la Religion naturelle primitive, un résidu des croyances qui ont subi des déviations locales.
                        Mais, comme ces altérations sont différentes chez les différents peuples, ce sont justement elles qui sont les causes de luttes, de guerres, de persécutions ; le fonds primitif disparaît, on ne le discute pas, on ne le comprend plus. Si on le connaissait, on verrait que tous les peuples ont le même fonds commun de croyances, puisque tous ont commencé par adorer le même principe divin, tous lui ont rendu un culte qui n’a pas beaucoup varié d’un endroit à l’autre. Les doctrines naissent les unes des autres, mais d’abord elles ne sont toutes qu’une seule doctrine.
                        Ce sont les diverses formes dissidentes qui, pour les hommes, sont devenues « l’orthodoxie ».
                        A mesure que la doctrine fondamentale se revêt de formules conventionnelles qui la dévient du sens primitif, sous prétexte de la rendre plus conforme aux conditions nouvelles ou locales, c’est-à-dire aux intérêts masculins des prêtres, une réaction se produit, la contradiction naît, c’est-à-dire l’effort pour renverser l’interprétation nouvelle et ramener l’idée à son origine, et ce n’est que sous l’oppression que la pensée s’éteint, s’arrête, hésite, du reste pour reprendre son élan aussitôt que la liberté renaît.
                        La chute des orthodoxies masculines (les religions surnaturelles), n’intéresse pas la Religion naturelle. Bien plus, cette chute la dégage des obstacles qui l’obstruent et l’étouffent. Le dogme de l’homme, du Prêtre, est une force oppressive qui impose l’erreur.
                        Nous qui venons à la fin des temps, nous avons sous les yeux la multitude innombrable de débris dont l’histoire est jonchée : débris de livres, débris de monuments, de traditions, de langues, de rites et d’institutions. Notre tâche est d’en comprendre la signification morale et d’en extraire la Science des Religions qui n’a pas été faite jusqu’ici .
                        Et c’est cela qui remettra la paix dans le monde, car c’est autour du mot Religion que toutes les passions humaines se sont déchaînées. Les discussions, les luttes, les guerres ont, presque toutes, été provoquées par un mot dont, aujourd’hui, on ne comprend plus la signification.

                        • antiireac 28 avril 2018 19:37

                          @Étirév
                          Un développement intéressant mais la chute de la conclusion toujours aussi nul.

                          Un conseil, il ne faut pas faire référence à un seul ouvrage aussi bien rédigé soit il

                        • colibri 30 avril 2018 11:42
                          @Étirév

                          Notre tâche est d’en comprendre la signification morale et d’en extraire la Science des Religions qui n’a pas été faite jusqu’ici .

                          Il y a trop de consciences obstruées pour ca actuellement , le matérialisme est trop présent , ce renversement ne viendra pas des hommes conscients trop peu nombreux , mais d’une intervention surnaturelle qui va s’imposer à tous ..



                        • OMAR 28 avril 2018 18:12

                          Omar9
                          .
                          @CLARVEAUX : ".....ainsi en fut-il des Bouddhas de Bamiyan en Afghanistan.
                          .

                          Durant 14 siècles, ces statues ne furent jamais profanées par les musulmans afghans.
                          Il a fallut la création de ces hordes barbares de djihadistes par les USA pour que l’on assiste malheureusement à leur destruction.
                          Aujourd’hui, ce sont des musulmans qui s’activent à les restaurer :
                          https://news.vice.com/fr/article/afghan-restaure-bouddhas-talibans.
                          Alors, cessez votre déversement de fiel sur une religion que ce charlatan et faussaire de Kasimirski qui vous sert de référent, frelate et falsifie abjectement.
                          http://www.coranix.free.fr/biblio/kasimir/kasi_bad.htm


                          • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 18:16

                            @OMAR

                            Désolé, mais votre agressivité ne peut être acceptée.

                            Vous êtes donc bloqué ; allez voir ailleurs.


                          • samy Levrai samy Levrai 28 avril 2018 19:13

                            @CLAIRVAUX
                            C’est une plaisanterie ? C’est lui qui trouve tes propos insultants et toi tu le bloques du coup ? 

                            d’autant que ce qu’il dit sur les Bouddhas est plutôt...intéressant. 

                          • antiireac 28 avril 2018 19:23

                            @CLAIRVAUX
                            Je me mêle peut être de ce qui me regarde pas mais je pense qu’il ne faut pas le sanctionner car ce dernier temps il y a une inflation des rédacteurs qui usent et abusent de ce privilège anti démocratique ;j’étais moi même victime pour des propos anodins donc je sais de quoi je parle...


                          • foufouille foufouille 28 avril 2018 19:29

                            @CLAIRVAUX
                            sais-tu ce que veut dire agora vox ?
                            j’aime pas omar mais pour une fois il ne dit pas des conneries.


                          • foufouille foufouille 28 avril 2018 20:05

                            @arioul
                            je sais mais n’étant pas encore interdit pour crime de lèse majesté, je rappelle que agora ne signifie pas auteur dieu et que ce n’est pas un blog au départ.


                          • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 20:17

                            @samy Levrai

                            Monsieur,

                            Je ne vous permets pas de me tutoyer.


                          • foufouille foufouille 28 avril 2018 20:26

                            @CLAIRVAUX
                            c’est l’usage sur internet depuis le début qui date de 90 .............


                          • samy Levrai samy Levrai 28 avril 2018 21:03

                            @CLAIRVAUX
                            Et moi je me le permets avec chacun, Monsieur le citoyen censeur, agitateur de haines religieuses et raciales. 


                          • samy Levrai samy Levrai 28 avril 2018 21:12

                            @samy Levrai
                            Je vois tu parles de toi à la 3ème personne du singulier... sur ta description, alors le tutoiement égalitaire...


                          • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 22:06

                            @samy Levrai

                            Monsieur se le permet, eh bien monsieur va voir ailleurs à la crèmerie d’en face.

                            On appelle ça le ménage de printemps.

                            Comme dit Audiard, « les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ».

                            Bon vent.


                          • Christ Roi Christ Roi 28 avril 2018 22:15

                            C’est rigolo parce que dans son article, CLAIRVAUX joue le tolérant et fustige le fanatisme de la religion et il se révèle le plus impitoyable censeur fanatique dans les commentaires. Il y a une histoire de poutre et de paille dans les Evangiles, oups, encore un livre religieux dogmatique. smiley


                          • Attila Attila 29 avril 2018 13:40

                            @OMAR
                            « Il a fallut la création de ces hordes barbares de djihadistes par les USA »
                            Vous avez parfaitement raison et nous avons les preuves :
                            .
                            — Le chef d’État d’Arabie Saoudite, le prince Ben Salmane, a révélé au Washington Post que l’Arabie Saoudite a diffusé son islam radical à la demande des occidentaux. Cet interview a fait le tour du Monde :
                            La diffusion de l’Islam radical est une exigence des occidentaux
                            .
                            — Une Secrétaire d’État américaine du gouvernement de Barack Obama, Mme Hillary Clinton, a déclaré sous serment devant une commission d’enquête parlementaire :« ces groupes islamistes que nous combattons aujourd’hui, c’est nous qui les avons créés »
                            We founded al Qaeda
                            .
                            Mais qui donc a créé al Qaeda et Daesh ?

                            .


                          • Antoine 29 avril 2018 13:47

                            @Attila
                            En complément :
                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_afghan
                             
                            Où comment les Ricains ont voulut créer une « ceinture verte » pour contrer les rouges.


                          • Attila Attila 29 avril 2018 14:00

                            @Antoine
                            Merci pour ce point de vue très intéressant. Cela confirme bien l’utilisation de l’islamisme par les USA pour contrer le bloc soviétique. Les questions théologiques sur l’islam ne sont qu’un leurre.

                            .


                          • popov 29 avril 2018 15:53

                            @CLAIRVAUX

                             
                            Bonjour

                            Moi je l’aime bien Omar. Toujours le mot pour rire. Et puis il défend l’islam d’une façon tellement maladroite que c’est toujours un plaisir à lire.

                          • arthes arthes 29 avril 2018 16:02

                            @CLAIRVAUX

                            Je viens juste de voir ça, à aucun moment je ne trouve Omar agressif, bref, si on creuse un peu avec vous, il n’y a que de la façade, vous ne supportez pas la contradiction, dommage, le sujet était interessant et pas trop mal posé, mais bon, si nous n’êtes pas capable de débattre sur des nuances où s d’assumer qu’on vous mettes le nez dans le caca, allez voir ailleurs vous même. 

                          • popov 29 avril 2018 17:04

                            @samy Levrai 

                             
                            En même temps, si ce sont vraiment des mahométans qui réparent les statues, cela risque de prendre un certain temps. 
                             


                          • Decouz 28 avril 2018 19:14

                            Le Christ est pour Ibn Arabi et son école, assez bien représentée en occident à l’heure actuelle, le Sceau de la Sainteté.
                            Alors la divinité du Christ ? Pour un chrétien il faut comprendre « du Christ seul », et non la divinité de Bouddha ou de Krishna, alors pour un soufi que le divin puisse « devenir humain pour que l’humain devienne divin », ne pose pas de problème. Cela qui pose un problème, disons de convenance, c’est l’affirmation extérieure de cette unité Dieu/homme (alors qu’un Hindou peut très bien réciter « Je suis Shiva » ou autre nom divin sans scandaliser personne), raison pour laquelle Hallaj fut crucifié (ayant dit qu’il était Dieu), la convenance exigeant le maintien pour l"homme dans sa condition d’adorateur pour ce qui est de sa condition extérieure.
                            D’ailleurs dans le christianisme même, l’union entre l’homme et Dieu ne peut se dire qu’avec des précautions et ceux qui l’ont fait ont été sanctionnés.

                            Quant à la trinité, elle n’est qu’une formulation parmi bien d’autres de l’Unité divine, unité qui est exprimée dans l’islam par au moins trois mots, Ahad, Un sans pluralité, Ouahîd, Unique, l’unicité, l’unité dans la diversité (inversement la diversité dans l’unité, comme les rayons du cercle se rejoignent au centre), et Fard, le Singulier qu’Ibn Arabi associe au nombre trois ( ce qui ne signifie pas qu’il s’agisse dire la forme spécifique de la trinité chrétienne, bien d’autres ternaires figurant dans les diverses formes spirituelles, différents dans la définition des termes ou dans les rapports entre les termes).


                            • colibri 29 avril 2018 00:15
                              @Decouz
                              Jésus en Islam est le sceau des Saints , L’Homme Parfait , c’est la sainteté absolue inaugurée avec Adam et close avec Jésus(des hadiths annoncent la venue de Jésus à la fin des temps )
                              C’est la question de l’incarnation et de qui domine dans Jésus :sa nature divine ou sa nature humaine , le Principe s’est incarné dans la matière sous la forme du Fils , vrai homme et vrai Dieu , 
                              mais sa nature humaine s’est divinisé avec son corps glorieux , corps spirituel parfait , qui est le chemin la Vie le modèle à suivre pour tout homme .
                              Hallaj était un soufi , c’est seulement l’islam exotérique qui l’a crucifié , il y a plus de distance entre l’islam exotérique et l’islam ésotérique qu’entre les 3 ésotérismes judaique , chrétien et musulman qui en fait se rejoignent .

                              Marie est au cœur de la Trinité en Islam , dans la doctrine métaphysique de la Mashi’a, elle a un lien avec les 3 personnes divines .

                            • nuance 28 avril 2018 19:41

                              j aimerai apporter mon humble contribution au debat
                              DANS LE CORAN IL EST CRIT QUE DIEU N A CREE LES HUMAINS QUE POUR L E CONNAITRE.POUR CE BUT IL INSPIRA 124000 PROPHETES .CHAQUE PEUPLE CHAQUE LANGUE EUT SES PROPHETES/.CHACUN D ENTRE EUX EUT SA METHODE POUR ORIENTER LES HOMMES EN FONCTION DE LEUR INTELLIGENCE .SEULE LA METHODE ETAIT DIFFERENTE MAIS LE BUT ORIENTER LES GENS A CONNAITRE LE CREATEUR
                              .MAIS A CHAQUE FOIS LES THEOLOGIENS APRES LA MORT DES PROPHETES FAISAIENT DES TRANSFORMATIONS DU MESSAGE ORIGINAL POUR PROFITER DE LA CREDULITE DES CROYANTS ET ASSOUVIR LEUR PENCHANTS BESTIAUX.DANS CE SENS JESUS A DENONCE LES THEOLOGIENS ET PRETRES JUIFS ET A VOULU RESTAURER LE MESSAGE ORIGINAL.DE MEME LE PROPHETE DE L ISLAM N A JAMAIS PRETENDU APPORTER UNE NOUVELLE RELIGION MAIS RESTAURER LE MEME MESSAGE APPORTE PAR LES MILLIERS DE PROPHETES QUI L ONT PRECEDE..MAIS IL AFFIRME QUE BIEN QUE TOUS LES METHODES DES AUTRES PROPHETES SONT VALABLES CELLE QU IL APPORTE EST LA PLUS EFFICACE POUR CONNAITRE DIEU.TOUT CE QUE LE CORAN PRESCRIT .LE LICITE ET L ILLICITE .LES PRIERES .LES ACTIONS DES HUMAINS NE SE COMPRENNENT QUE COMME MOYENS POUR CONNAITRE DIEU.CERTAINES ACTIONS ARRETENT LE CHEMIN.D AUTRES LE RETARDENT D AUTRES LE FAVORISENT D AUTRES FONT OUBLIER LE CHEMIN..
                              CE CHEMIN CONSISTE A COMBATTRE SON EGOISME A TOUS LES NIVEAUX ET FAIRE VAINCRE LA VERITE ET LA JUSTICE.MAIS ENCORE UNE FOIS LES THEOLOGIENS ONT CORRUMPU LE MESSAGE ORIGINAL ET ONT FAIT VAINCRE LEUR EGOISME.UN EMINANT THEOLOGIEN COMME AL GHAZALI QUI ENSEIGNAIT A PLUS DE 300 DOCTEURS EN RELIGION DEMISSIONNA DE SON POSTE EN PRENANT CONSCIENCE QUE SON TRAVAIL N ETAIT PAS SINCERE ET QU IL ETAIT MOTIVE PAR SA SOIF DE DOMINER LA PENSEE DE SES DISCIPLES. IL ENTRA DANS UNE CRISE SPIRITUELLE JUSQU A CE QU IL A TROUVE UN GUIDE SPIRITUEL QUI A SU GUERIR SON AME DE TOUTES LES MALADIES COMME LA JALOUSIE.LA HAINE.LA RECHERCHE DE LA GLOIRE/ LA CUPIDITE
                              LE PROFOND MESSAGE DU CORAN C EST QU IL N Y A QU UN SEUL DIEU C EST A DIRE QU UNE SEULE FORCE QUI MENE L UNIVERS ET POUR LE CONNAITRE IL FAUT SUIVRE LA METHODE DE SON DERNIER PROPHETE CAR C EST LE PROPHETE QUI ANNONCE LA FIN DES TEMPS .CELA FAIT PLUS DE 1400 ANS QU IL A PROCLAME QUE C EST LE DERNIER PROPHETE ET NOUS ATTESTONS BIEN QU IL N Y A EU AUCUN PROPHETE APRES LUI.
                              QUANT A L EXISTENCE DE DIEU BIENTOT LA PHYSIQUE RENDRA LES DISCUSSIONS PHILOSOPHIQUES COMPLETEMENT DESUTES/
                              A EINSTEIN AVAIT TROUVE QUE 4 FORCES MENENT LUNIVERS L INTERATION ATOMIQUE FAIBLE.LINTERACTION ATOMIQUE FORTE.L ELECTROMAGNETISME ET LA GRAVITATION MAIS EN 1980 LE PAKISTANAIS ABDUSSALAM REUSSIT A REDUIRE CES FORCES A TROIS ET RECUT LE PRIX NOBEL POUR CECI ET ANNONCA QUE BIENTOT LINTELLIGENCE DES HUMAINS REUSSIRA A DEMONTRER CE QUE LE CORAN A ECRIT IL Y A 100 ANS QU UNE SEUL FORCE MENE L UNIVERS QU IL N Y A QU UN SEUL DIEU ET QU IL FAUT CHERCHER TOUTE SA VIE A LE CONNAITRE .ET QUI EST SINCERE DANS SA RECHERCHE FINIT PAR TROUVER.


                              • covadonga*722 covadonga*722 28 avril 2018 23:24

                                @nuance
                                 j’espère que tu as pensé a grimper sur une chaise pour nous hurler ton pensum !!


                              • colibri 29 avril 2018 00:17
                                @nuance
                                très juste , voilà de quoi réconcilier tout le monde ..

                              • popov 29 avril 2018 16:08

                                @nuance

                                 
                                Les gens ont horreur des textes tout en majuscules. C’est un peu comme si vous utilisiez un gueulophone pour vous faire entendre à tout prix.

                              • arthes arthes 29 avril 2018 16:14

                                @colibri
                                VOUS COMPRENEZ QUE LORSQU’ON VOUS CRIE DESSUS VOUS ?

                                MOI CELA ME FAIT MAL AUX YEUX ET AUX OREILLES.
                                POURTANT JE SUIS MYOPE, PAS SOURDE, DONC JE DEVRAIS VOIR NET LES HURLEMENTS EPISTOLAIRFS...RIEN A FAIRE !!!
                                JE RENTRE DANS MA COQUILLE.

                              • arthes arthes 2 mai 2018 07:29

                                @Self con troll
                                Ton lien ne fonctionne pas...


                              • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 19:43

                                On peut débattre, certes, mais dans le respect de l’interlocuteur, ce qui n’est pas le cas ici.

                                Je ne juge pas la teneur du propos, on peut être en désaccord, c’est normal, mais un certain comportement trop répandu sur le net, insultant et agressif.

                                C’est facile derrière un pseudo d’agresser ses interlocuteurs au seul prétexte qu’on n’est pas d’accord.

                                Certains se croient tout permis ici, je ne suis pas d’accord.

                                D’après le dénommé Omar, je déverse mon fiel sur une religion : comment débattre dans ces conditions ?

                                Qu’il ait raison ou pas m’importe peu, c’est le comportement qui est visé.


                                • foufouille foufouille 28 avril 2018 20:02

                                  @CLAIRVAUX
                                  il suffit de lire son lien. les statues sont rénovées par des musulmans.


                                • kako 28 avril 2018 19:58

                                  Je ne comprends pas trop bien le but de cet article, sinon d’engendrer des discussions inutiles et sans fin, sur la religion. Or, çà ne sert à rien ; ceux qui croient continueront à croire et ceux qui ne croient pas continueront à traiter les croyants de demeurés. Force est de constater qu’ils n’ont pas tout à fait tort ... 


                                  •  C BARRATIER C BARRATIER 28 avril 2018 20:32

                                    Je me garderai bien d’entrer dans un débat qui ne concerne que les adeptes de religions ou sectes. Ceci dit, une étude historique peut intéresser tout le monde. Pour moi, elle me conforte dans mon total athésime


                                    • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 20:34

                                      J’estime que les commentaires doivent être courtois et respectueux, ce qui est loin d’être le cas.

                                      On évitera donc l’animosité, l’agressivité, les manifestations de haine, de rancoeur, les allusions racistes et autres.

                                      On s’abstiendra aussi des insultes : un commentateur m’a interpellé sur le mode « Ducon ».

                                      On bannira aussi à mon endroit le tutoiement intempestif, destiné le plus souvent à rabaisser ou humilier.

                                      En conclusion, même si on est sur Agoravox, on essaiera de respecter les règles essentielles de la civilité.

                                      Disons que l’on intervient dans une assemblée policée et non sur un champ de foire comme des chiffonniers.

                                      Merci et cordialement.


                                      • foufouille foufouille 28 avril 2018 21:24

                                        @CLAIRVAUX
                                        nous respecterons nos règles et non les tiennes. tu es libre de de censurer qui tu veux sans motif.


                                      • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 22:03

                                        @foufouille

                                        Ben voyons, sur mon blog, tu respectes mes règles, vu !!!!


                                      • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 29 avril 2018 01:18

                                        @Mekissê

                                        Les commentaires ne sont pas censés véhiculer la haine, le ressentiment ou l’injure.

                                        Les commentaires doivent être modérés, telle est la règle générale.

                                        D’ailleurs, certains, comme on peut en juger sur pièces, relèvent de l’insulte pure et simple de la part d’êtres vulgaires et grossiers qui ne sont pas là pour échanger mais pour agresser.

                                        Si vous voulez, on peut en référer à Agoravox et lui demander son sentiment.


                                      • Emile Mourey Emile Mourey 28 avril 2018 21:01

                                        À l’auteur


                                        Bon exposé, clair et bien écrit.

                                        • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 28 avril 2018 21:06

                                          @Emile Mourey

                                          Merci


                                        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 28 avril 2018 22:44

                                          @CLAIRVAUX

                                          Effectivement , c’ est très factuel , fouillé et documenté tout en restant compréhensible pour un profane .

                                          Il y a certainement matière a débat je m’ en retourne donc le lire .

                                          Merci en tout cas pour le travail fournis .
                                          Bonne soirée 

                                        • Douali 28 avril 2018 21:56

                                          Il ne s’agit plus de chercher à convaincre les uns et les autres que telle croyance est erroné et l’autre juste.

                                          Il s"agit d’être convaincu,soi-même que notre choix,après mûre réflexion,est le bon.
                                          Le reste importe peu...
                                           

                                          • Decouz 28 avril 2018 22:12

                                            Jusqu"à Vatican II le christianisme se prétendait pareillement la seule vraie religion, le véritable Israel, et l’islam était une hérésie, inspirée par des chrétiens indépendants de Rome, et cela n’a guère changé pour beaucoup.
                                            Vatican II a été une certaine ouverture, mais peut-on dire que les chrétiens se voient comme des membres d’une religion parmi les autres ?


                                            • Esprit Critique 28 avril 2018 22:40

                                              Je n’ai jamais lu la Bible et les textes Cathos. ce que j’en connais ce n’est qu’au travers de ma culture générale, et mes études.

                                               J’ai lu le Coran, il y a environ trente ans je me tenais la tète dans les mains pour me forcer a continuer. Effaré par les débilités , contradictions, non sens, tissus de niaiseries que constituent ce foutoir. L’appel au meurtre a répétition, l’Apostasie, ce texte est une saloperie.


                                              • popov 29 avril 2018 15:05

                                                @Esprit Critique

                                                 
                                                Bonjour
                                                 
                                                C’est exactement ce que je pense du coran.
                                                 
                                                Mais ce n’est pas tout. Il faut aussi lire quelques hadiths qui relatent la vie du « prophète ». On se rend compte que ce que les mahométans appellent le « beau modèle » est présenté dans ces textes comme un assassin, tortionnaire, voleur, violeur, menteur, pédophile, bref, un véritable trou de balle.

                                              • Esprit Critique 29 avril 2018 21:49

                                                @popov
                                                Les Hadiths sont une exégèse du Coran. L’œuvre de quelques cons qui ont jugés utiles d’expliciter ce que L’illettré Mahomet « A dit ».

                                                Il est donc tout a fait normal, et évident que ces Hadiths soit aussi un parfait tissus de conneries et saloperies mortifères. Pour moi, il n’est pas tolérable dans une démocratie ou on a justement interdit Mein Kampf que l’on admette que certains évoquent cet saloperie : Le Coran.


                                              • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 28 avril 2018 23:05

                                                                     Le grand contentieux entre Chrétiens et Musulman concerne avant tout les gisements de gaz et de pétrole ; tout le reste c’est de la basse théologie pour mobiliser les cons de base.


                                                • karim 28 avril 2018 23:14

                                                  Si on trouve des ressemblances dans les révélations monothéistes, c’est que le message divin est le même. Si tous les chemins  mènent à Rome, un seul chemin mène à Dieu.


                                                  • ykpaiha ykpaiha 29 avril 2018 03:40

                                                    A en croire que l’histoire n’est pas un long fleuve tranquile et simple

                                                    Mahommet si on s’en réfere a sa biographie (enfin l’essentiel) a été eduqué par des pretres judéonazaréens , sorte de secte chrétienne retournée a un judaisme zorostraien ;

                                                    Au fil des conquetes, n’ayant toujours rien écrit, si ce n’est integré les livrets judeonazaeens les mahométans ont assimilé les déchus du conciles de nicée, majoritaires dans les regions conquises, les arianistes (rappelons que Constantin initiateur du christianisme politique c’est fait baptiser le jour de sa mort par un pretre arianiste et que l’arianisme était bien plus répendu que le dogme christique dans les tribus ou régions conquises)

                                                    A ce moment la c’est posé le probleme de l’identification, et ce fut le coran, syncretisme paradoxal mais au combien symbolique et surtout unificateur.

                                                    Les vainqueurs ont bien pris soin de souligner leur identité de nombreuses fois, pour ne citer par exemple que  l’interieur de la mosquée du Dome : (tres peu de gens en sont informés s’ils le disaient ils en ferait peut etre un bouddha afgan )

                                                    facade Est du dome il est écrit


                                                    Ne dites sur Dieu que le Vrai : seulement
                                                    que le Messie Jésus, fils de Marie, était
                                                    l’envoyé de Dieu, et Sa Parole, projetée
                                                    en Marie, et un Esprit venu de Lui.
                                                    Croyez en Dieu et aux envoyés, ne dites
                                                    pas : « Trois » ; cessez de le dire : mieux
                                                    cela vaudra pour vous
                                                    (les arianistes ne croyaient pas en la trinité)

                                                     et encore sur la facade sud est

                                                    Dieu est un dieu unique,

                                                    A Sa transcendance ne plaise qu’Il eût un
                                                    fils ! A Lui tout ce qui est aux cieux et
                                                    sur la terre. Là-dessus qu’il suffise de
                                                    Dieu comme répondant. Il ne méprisait
                                                    pas, le Messie, d’être un adorateur deDieu

                                                    Il suffit de lire aussi entre autre son eschatologie rien d’autre qu’un copié collé .

                                                    Bref rien n’est simple, mais Islam nouvelle religion ? j’ai comme un doute....


                                                    • Jean Keim Jean Keim 29 avril 2018 09:43

                                                      Pourquoi abordons-nous les écrits religieux comme tels en leur reconnaissant ce qualificatif de « religieux », un écrit traite de questions religieuses, scientifiques, techniques, narratives, poétiques, pratiques, etc., et nous pouvons effectivement par exemple sur les rayonnages d’une bibliothèque les classer suivant ces critères, mais pour autant ils ne sont que des mots alignés sur du papier et ne font qu’exprimer finalement le savoir de celui qui les a écrits, fut-il le scribe de Mahomet, un évangéliste, Marx, Kant ou Einstein.

                                                      Admettre cela pour la notice de montage d’un meuble en kit ne posera aucun problème, c’est bien le savoir (faire) du rédacteur qui s’exprime, alors il est possible d’étendre logiquement cette vue de l’esprit à tous les livres ou tous autres moyens de communication.

                                                      Aborder une lecture, un visionnage ou une conversation... avec cette aperception permet de garder une lucidité certaine, ainsi la Bhagavad Guita, la Bible, le Coran, ou encore le Capital (que je n’ai pas lu), de l’Origine des espèces, du rififi chez les hommes, une discutions, etc., racontent des histoires qui peuvent avoir un sens et même receler un enseignement pour certains.

                                                      • arthes arthes 29 avril 2018 09:50

                                                        @Clairvaux


                                                        En tous les cas, vous exposez clairement en quoi l’islam reste irreconciable avec le christianisme, sauf avec les adeptes cathos qui voient eux aussi JC comme un prophète , c’est à dire l’homme de chair et rien de l’entité logo et de son action symbolique rédemptrice lorsqu’il s’unit à la matière 

                                                        Et je vois mieux le pourquoi la destruction (et vente vestiges) des symboles idoles bouddhistes, bouddhisme avec lequel , d’ailleurs, je trouve que le message christique à beaucoup d’accointances « Amour et liberté » .

                                                        L’Islam prone ; Soumission Allah dieu tout puissant, s’pice de satan , Le christique répond : Deviens libre par toi même, mon frère.
                                                        (en gros) 
                                                        Alors forcément.....

                                                        • colibri 29 avril 2018 10:46
                                                          @arthes
                                                          toutes les religions prônent la soumission à Dieu , de façon à ce que la partie humaine (la chair) puisse laisser émerger la partie divine (esprit) , 
                                                          être libre par soi-même est une injonction New Age qui favorise l’égo , les désirs matériels , l’homme n’est par lui-même , c’est l’esprit qui le vivifie.

                                                        • arthes arthes 29 avril 2018 11:17

                                                          @colibri

                                                          Cela n’est pas une injonction mais une proposition, non pas new age mais contenue dans un message « amour et liberté » , fort ancienne , qui contient en elle même les préceptes « liberté, égalité, fraternité » lesquels sont assez dévoyés certes.et tombés dans une idéalisations très matérialiste et dénuée de profondeur..
                                                          L’homme qui se libère, par l’esprit, se libère aussi de ses désirs matériels, de ses désirs de domination et donc de soumission et donc de convoitise. etc...

                                                          Car la spiritualité est libre, et doit être librement individuellement vécue, avec les expériences terrestres.

                                                          Que les religions, disons les représentants des religions insistent pour tenir le troupeau qui leur échappe groupé en faisant croire qu’il faille croire et se soumettre à des dogmes et aux contenus de la bible , ou coran ou torah, , ça aussi c’est du matérialisme pour formater les esprits et les contrôler.

                                                          Laisser l’esprit libre pour avoir le désir d’un relecture de ces textes, sans qu’ils lui soient imposés comme des lignes de conduite, c’est donc de l’hérésie ? Du matérialisme ?

                                                        • Antoine 29 avril 2018 11:22

                                                          @arthes
                                                          Le problème de la liberté c’est qu’elle ne s’obtient pas par décret.
                                                          Elle s’obtient par l’éducation, c’est à dire l’obéissance aux devoirs puisque ce qu’il faut combattre, ce sont les chaines intérieures, celles qui conduisent à l’aliénation aux désirs.


                                                        • arthes arthes 29 avril 2018 12:00

                                                          @Antoine

                                                          Si c’était facile, la liberté, s’il s’agissait simplement de le décréter où bien que du fait que cela le fut cela agisse tout seul par magie....C’est certain que ça se saurait , ou alors c’est que nous aurions mangé les pillules roses du bonheur...
                                                          Je suis d’accord....Sur ce point.

                                                          L’obéissance aux devoirs, non, mais le désir libre et non par obéissance d’accomplir un devoir..Qui ne sera d’ailleurs pas vu comme une contrainte.
                                                          Il est difficile de se respecter soi même lorsqu’on agit en esclave, soumis à des principes qui violent notre intimité, et par conséquent il est tout aussi compliqué de respecter l’autre, si c’est par la seule crainte d’être discriminé car on aura pas obéi à un devoir dont on s’imaginera que lui seul sera le grand bénéficiare .

                                                          L"aliénation aux désirs ?
                                                          Aux instincts vous voulez dire ?






                                                        • Antoine 29 avril 2018 12:12

                                                          @arthes
                                                          Entre les instincts et le désir, il existe un mouvement qui est la pulsion.
                                                          Ainsi l’avidité, qui est le désir de posséder découle de la pulsion alimentaire, lui-même découlant de l’instinct de survie lorsque l’alimentation fait défaut.
                                                          Etre libre n’est pas de répondre aux désirs mais bien au contraire de ne pas y être soumis.
                                                          Dans tout les ordres religieux qui visent la libération de l’individu, toutes religions confondues Christianisme, Islam, bouddhisme etc....) l’obéissance est considéré comme la voie de base à cette libération.


                                                        • arthes arthes 29 avril 2018 12:36

                                                          @Antoine

                                                          Etre libre n’est pas de répondre aux désirs mais bien au contraire de ne pas y être soumis.

                                                          Oui...Je comprends, mais disons que l« obeissance sans la foi est contre productive, aliénante à son tour et ne libère pas de l’aliénation aux pulsions, et la foi par ailleurs peut rendre aveugle..
                                                          Je pense que nous en sommes rendus à ce point dans notre époque actuelle, où l’homme , selon un processus qui s’inscrit dans l’histoire de l’humanité , est livré à lui même et doit combattre désormais seul ses propres démons (symbole de Mïichael qui terrasse le dragon et le jette sur la terre, en fait dans la tête des humains pour qu’ils le combattent à leur tour) .Et lorsque la foi n’est plus la, alors il faut bien se résoudre à affronter ses pulsions par soi même, trouver en soi la force de vaincre ses peurs, j’opterais alors pour le terme »discipline" de l’esprit..

                                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 avril 2018 13:09

                                                          @arthes Bonjour Orwell a passé sa vie sur ça ...la common décency .


                                                        • Antoine 29 avril 2018 13:51

                                                          @arthes
                                                          Notre époque refuse la discipline.
                                                          Le résultat est l’aliénation à la marchandise pour la plus grande satisfaction des grands bourgeois.


                                                        • arthes arthes 29 avril 2018 14:41

                                                          @Aita Pea Pea
                                                          Bonjour 


                                                          Je l’ignorais, en fait je lis souvent que Orwell soit pris en référent mais je ne me suis pas plus que cela intéressé à lui...Donc, en jetant un oeil sur la common décency...Oui, ça ressemble furieusement à ce que je souhaite avancer, à cet état d’esprit.

                                                        • arthes arthes 29 avril 2018 15:18

                                                          @Antoine

                                                          Notre époque refuse l’obéissance surtout et avant tout, et ce n’est pas l’individualisme égoiste qui refuse cela, mais l’esprit qui veut être libre, et donc la discipline qui est refusée est celle imposée par d’autres contre sa propre volonté pour le compte de l’obeissance...Et si il n’y a rien en opposition, rien que le vide, si l’esprit en soi n’est pas vu, alors cela crée le désespoir, donc, soit on s’étourdit et s’abrutit dans la consommation et on devient un esclave du système productif , soit la révolte de « l’esprit qui n’est pas vu » est récupérée par des tenants de religions version dures, et c’est la conversion à l’islam,version fanatisme religieux, à la guerre sainte, au sacrifice par ceinture explosive...En suicidant les autres Ou alors ça conduit au suicide de soi même.
                                                          Les pulsions font la fête quoi.


                                                          En revanche, gros paradoxe, l’humain semble être fier de découvrir son libre arbitre qu’il ’applique à la soumission volontaire...Ne plus obéir par dogmatisme mais aimer être esclave volontairement ...C’esty pas pervers ça ?

                                                        • Antoine 30 avril 2018 11:14

                                                          @arthes
                                                          Oui, je suis plutôt d’accord avec ce que vous dites.
                                                          En l’absence d’éducation la personne reste avec son manque et se trouve obligé d’essayer de le remplir. Ce sera alors les addictions en tous genre qui peuvent fort bien être l’alcool mais aussi l’adhérence à des idéologies.
                                                          Parce que la première des disciplines est celles dans laquelle on maintient, on maintenait les enfants, puisqu’aujourd’hui il ne faut plus brimer leur créativité. Ce qui donne des adultes souffrant qui chercheront des compensations qui seront toujours malsaines.


                                                        • Le421 Le421 29 avril 2018 09:57

                                                          Environ les trois quarts des français sont agnostiques...
                                                          Toutes religions confondues, il reste un quart.
                                                          D’après le principe universellement reconnu de démocratie régnant dans ce pays, la majorité a en général raison.
                                                          « En même temps », cette majorité choisit toujours un président à la con...  smiley

                                                          Et encore et toujours, la minorité de croyants emmerde la majorité non croyante.


                                                          • arthes arthes 29 avril 2018 10:14

                                                            @Le421

                                                            Oui mais lorsque cette majorité de non croyants croit aux vertus du darwinisme social, de l’homo consommateur, du transhumanisme, de la sainte bible freudienne, des méthodes d’enseignement cognitives , c’est pas le glop non plus, et c’est pourquoi elle choisit toujours un président à la con.

                                                            J’veux dire, dans les deux cas, nous nous fourvoyons.

                                                          • Attila Attila 29 avril 2018 11:48

                                                            @Le421
                                                            « Environ les trois quarts des français sont agnostiques... »
                                                            Si vous aviez envie de savoir vous auriez cherché en tapant « nouveaux mouvements religieux » sur un moteur de recherche. De plus, la religion la plus répandue en France s’appelle l’écologie, que cela vous plaise ou pas.
                                                            Si vous n’êtes pas un analphabète militant vous pourrez lire l’ouvrage de référence en matière religieuse : « Les formes élémentaires de la vie religieuse » d’Émile Durkheim (ed : Presses Universitaires de France).

                                                            .


                                                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mai 2018 18:25

                                                            @Le421
                                                             En même temps », cette majorité choisit toujours un président à la con... 

                                                            Je vous rappelle que 53% des électeurs de Mélenchon ont voté pour Macron.

                                                            "Sans surprise, les 7 millions d’électeurs de Jean-Luc Mélenchon ont majoritairement fait barrage au Front national, dimanche 7 mai. Selon une enquête Harris Interactive, 53 % d’entre eux ont choisi de glisser un bulletin de vote Emmanuel Macron dans l’urne. L’abstention et le vote blanc ou nul, cumulés dans cette enquête, arrivent en deuxième position avec 36 %. Enfin, le vote en faveur de Marine Le Pen atteint 11 % (7 % selon Ipsos) ... "


                                                          • Decouz 29 avril 2018 10:07

                                                            Dire que l’islam en est resté à une conception ancienne et figée, celle de Moise et d’Abraham, caduque « dont le christianisme s’est dépouillé », « conception figée et ritualiste », c’est justement le point de vue qui s’est imposé après la défaite des judeo-chrétiens, mais ce n’est que le point de vue chrétien, pas celui des juifs, ni celui des hindouistes qui sont aussi très ritualistes.

                                                            Les pharisiens ont été caricaturés par les chrétiens, en réalité ils étaient pas systématiquement des hypocrites, mais un groupe proche du peuple, accordant autant d’attention à la loi orale qu’à la loi écrite, très souple et pragmatique dans l’interprétation de la loi. Leur culte, décentralisée et en opposition avec les grandes familles du Temple ont permis par la suite la survie du judaisme dans les synagogues.

                                                            L’islam se veut une voie du milieu, ni complètement ritualiste comme le judaïsme, ni complètement intériorisante comme le christianisme, mais ce ne sont que des tendances générales, dans le christianisme aussi il y a eu une codification sophistiquée des rituels, sans parler des abus de la casuistique dans le domaine de la morale qui valent bien toutes les arguties juridiques islamiques ou juives, et dans le judaisme, il y a un aspect intérieur, proche de l’islam pour certaines méthodes interprétatives.

                                                            Si l’islam considère le Christ comme un « rassoul », un prophète légiférant, c’est parce qu’il a aboli certaines prescriptions légales et en a allégé d’autres, il n’abolit pas la Loi (le mot « accompli » a été souvent compris par les chrétiens comme un abandon de la loi). La loi demeure, et le christianisme lui-même a du pallier ce qui ne se trouvait pas dans ses textes en codifiant avec le droit canon pour sa discipline interne et en intervenant auprès du politique pour l’ordre extérieur, les évêques ont été longtemps des hommes de pouvoir, possesseurs de terres, le pape avait son état.


                                                            • arthes arthes 29 avril 2018 10:24

                                                              @Decouz

                                                              Dire que l’islam en est resté à une conception ancienne et figée, celle de Moise et d’Abraham, caduque « dont le christianisme s’est dépouillé », « conception figée et ritualiste », c’est justement le point de vue qui s’est imposé après la défaite des judeo-chrétiens, mais ce n’est que le point de vue chrétien, pas celui des juifs, ni celui des hindouistes qui sont aussi très ritualistes.

                                                              Oui, c’est le point de vue des christiques (je dis plus chrétien) , l’islam est une vieille religion, même si il s’agit de la plus récente, il est temps de se débarrasser des tablettes, quant aux rituels, nous pouvons en redécouvrir le sens profond sans les accoler à des préceptes qui nous sont dictés, imposés, par des dogmes qui visent à des soumissions passives.

                                                            • genrehumain 29 avril 2018 10:36

                                                              Écoutons notre ami Voltaire :

                                                               « Sa religion ( à Muhammad ) est sage, sévère, chaste, et humaine : sage, puisqu’elle ne tombe pas dans la démence de donner à Dieu des associés, et qu’elle n’a point de mystères ; sévère, puisqu’elle défend les jeux de hasard, le vin et les liqueurs fortes, et qu’elle ordonne la prière cinq fois par jour ; chaste, puisqu’elle réduit à quatre femmes ce nombre prodigieux d’épouses qui partageaient le lit de tous les princes de l’Orient ; humaine, puisqu’elle nous ordonne l’aumône bien plus rigoureusement que le voyage de la Mecque. Ajoutez à tous ces caractères de vérité la tolérance. »

                                                              • « Il faut prendre un parti » (1772), dans Oeuvres complètes de Voltaire, Voltaire, éd. Moland, 1875, t. 28, chap. 23-Discours d’un Turc, p. 547

                                                              1.  
                                                              1. Pour ce qui concerne l’apport de l’Islam à la civilisation européenne il suffit de lire les nombreux scientifiques qui ont écrit à ce sujet.

                                                              2. Tel le célèbre scientifique américain : John William DRAPER  , qui démontre  qu’une étude attentive et approfondie des récits historiques, établi le fait, que la majeure partie de la civilisation de l’Europe provient de l’Islam.

                                                              3. Et pour les tenants du « choc des civilisations »  ou d’incompatibilité présumée des messages religieux il est bon de constater avec humour que finalement qu’est- ce qu’un Chrétien ? sinon qu’un Juif qui a reconnu le Christ et qu’est- ce qu’un Musulman ? tout simplement aussi un juif devenu chrétien qui a reconnu Muhammad.

                                                              4. *Car un Chrétien reconnait Moïse et les prophètes de l’ancien Testament et un Musulman, reconnait le Christ, Moïse et les prophètes de l’ancien Testament )

                                                              5. Lire la Bible et le Coran

                                                              6. Comme nous le disait Einstein
                                                              7. «  Il est plus facile de briser l’atome que de casser les préjugés »

                                                              • arthes arthes 29 avril 2018 10:53

                                                                @genrehumain

                                                                1. Tel le célèbre scientifique américain : John William DRAPER  , qui démontre qu’une étude attentive et approfondie des récits historiques, établi le fait, quela majeure partie de la civilisation de l’Europe provient de l’Islam.

                                                                Toutafait, !!!


                                                                Voyez, on peut être christique et pas obtu
                                                                Mais il n’en demeure pas moins que cette religion reste enfermée dans ses dogmes , dans ces préceptes qui n’apportent pas la possibilité de se soustraire aux commandements, ce dont l’esprit à besoin, pourtant.

                                                                En revanche , dites moi ce que reconnait le musulman en christ ? Un guide spirituel comme Mahomet ou bien l’entité solaire , le logo annoncé qui a fait son taf et qui ne reviendra plus jamais dans un être de chair, bref, ils n’attendent pas d’autre messie ?

                                                              • popov 29 avril 2018 14:40

                                                                @genrehumain 

                                                                 
                                                                L’Occident ne doit strictement rien à l’islam. 
                                                                 
                                                                Il y a bien eu quelques apports venant de penseurs vivant dans le monde islamique, mais ce n’étaient pas des Arabes, c’étaient pour la plupart des Perses, des Syriaques ou des Berbères, des gens qui étaient héritiers de cultures pré-islamiques. 
                                                                 
                                                                Ces penseurs ont été rejetés par l’islam et leurs écrits ignorés. Avicenne, Averroes, Ibn Kaldoun éteint plus proches des Occidentaux modernes que de l’islam obscurantiste ou de l’inculture bédouine. Si le monde arabo-islamique n’a pas connu une révolution scientifique, c’est parce que l’islam a étouffé toutes tentatives de recherche en dehors de l’imbécile coran. 
                                                                 
                                                                L’idée que l’Occident est redevable à l’islam est un mythe entretenu d’une part par les arabo-islamiques qui sont profondément complexés vis à vis de l’Occident, et d’autre part par les islamo-pétainistes européens qui essayent par tous les moyens de faire accepter l’islam par les occidentaux. Ce mythe a été démoli. L’Occident ne doit rien à l’islam. 

                                                                Même aujourd’hui où les connaissances sont plus que jamais accessibles à un grand nombre, le monde musulman (plus d’un milliard de croyants) ne compte qu’un prix Nobel en physique : le pakistanais Abdus Salam qui est un des pionniers de la théorie du boson de Higgs. 

                                                                Et encore, comme il appartenait à la secte des Ahmadis, considérée comme hérétique par les crétins sunnites, lui qui était un des piliers du programme nucléaire pakistanais, il a du s’exiler. 

                                                                A sa mort, son corps a été rapatrié et sur sa tombe, il était écrit : « Premier prix Nobel musulman ». Un imbécile de juge sunnite a fait effacer le mot « musulman ». Le seul prix Nobel de physique du monde islamique ayant été « débaptisé » à titre posthume par un âne, le monde islamique compte donc exactement zéro prix Nobel de physique.

                                                                Si le monde islamique a connu une effervescence intellectuelle dans les premiers siècles de l’islam, ce n’est qu’indirectement grâce à l’islam. Tout ce que l’islam a fait, c’est mettre en contact diverses cultures : Chine, Inde, Perse, Mésopotamie, Égypte, monde gréco-romain. 

                                                                Au fur et à mesure que l’islam s’est consolidé dans les territoires conquis, il a systématiquement étouffé la recherche scientifique en qui les théologiens voyaient une rivale.

                                                                Les arabo-islamiques avaient ramené la boussole, l’idée de l’imprimerie, la poudre à canon. Ils possédaient ces technologies bien avant les Européens.

                                                                En Europe, ces technologies ont catalysé la Renaissance et la révolution scientifique. Dans le monde arabo-islamique, la boussole a été utilisée pour éviter de pisser dans la direction de La Mecque, pas pour s’aventurer loin des côtes et découvrir l’Amérique. 

                                                                Cela fait plus d’un demi millénaire que les arabo-islamiques n’ont produit aucune connaissance utile à l’humanité, rien que des fatwas grotesques.


                                                              • zak5 zak5 30 avril 2018 13:38

                                                                @genrehumain
                                                                vous vous trompez monsieur, la civilisation occidentale procède du siècle des lumières qui avait pour philosophie le scepticisme. Si les occidentaux s’étaient contentés de la phylosophie métaphysique de Platon ou d’Aristote (comme les musulmans, avec beaucoup de difficulté), l’occident ne serait pas l’occident. 


                                                              • Antoine 29 avril 2018 11:14

                                                                Par un « hold-up » historique audacieux, les musulmans ont fait main basse sur l’héritage monothéiste juif,

                                                                Historiquement, l’auteur du hold-up c’est plutôt le christianisme qui est une religion qui a son origine dans les religions à mystères grecs sans aucuns rapport avec le judaïsme.
                                                                Le christianisme s’est servi du judaïsme pour se donner une assise historique alors qu’idéologiquement, il est un antijudaïsme complet.
                                                                En ce sens, l’Islam ne fait qu’un retour aux sources.
                                                                Il ne fait pas main basse sur un héritage, il le restitue pour la faire vivre.alors que le christianisme l’avait phagocyté et détruit.


                                                                • zak5 zak5 1er mai 2018 11:40

                                                                  @Antoine
                                                                  Historiquement, l’auteur du hold-up c’est plutôt le christianisme qui est une religion qui a son origine dans les religions à mystères grecs sans aucuns rapport avec le judaïsme.

                                                                  Pas du tout, le christianisme s’est construit en utilisant les prophéties de l’AT. On a collé toutes les prophéties de l’AT parlant du Messie dans le NT. Ensuite si les auteurs des évangiles ont utilisé la culture gréco-romaine, c’est tout a fait normale puisqu"ils baignaient dans cette culture, les juifs eux ont construit l’AT avec la culture sumérienne. Faut pas oublié que les évangiles ne sont que des témoignages avec des auteurs que l’on nomme, ce n’est pas un évangile qui tombe du ciel comme le croient les musulmans

                                                                  Si vous dites que l’Islam a rétabli le Judaisme, je vois pas pourquoi l’islam apporte un nouveau livre, si au moins comme les chrétiens les musulmans considèrent l’AT comme un livre saint, or c’est un véritable sacrilège de faire entrer l’AT dans une mosquée



                                                                  • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 29 avril 2018 17:32

                                                                    @fou666

                                                                    Eh oui, j’ai banni il y a fort longtemps sur le site blogs.nouvelobs.com la dénommée Chantal Dupille ayant comme pseudo Eva R-sistons, admiratrice de Dieudonné, antisémite notoire, admiratrice du régime islamo-fasciste iranien.

                                                                    C’était à propos de l’affaire Sakineh, cette femme promise à la lapidation soi-disant pour adultère et défendue en Occident par BHL (entre autres). La susnommée Eva prenait systématiquement la défense des mollahs pour mieux enfoncer Sakineh, sans aucune preuve bien sûr. Sans compter ses délires gauchisants et antisémites.

                                                                    Une harpie qui essayait de s’immiscer dans les blogs pour nous claironner son odieuse propagande.

                                                                    Au vu des pièces présentées, le bannissement était amplement justifié, mais je suppose que vous prenez son parti, ce qui vous disqualifie en tant qu’apprenti-moralisateur.


                                                                  • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 29 avril 2018 17:41

                                                                    @fou666

                                                                    Autre chose : Eva R-sistons a vu son blog supprimé du site nouvel.obs pour des propos antisémites inqualifiables, sous couvert de propagande pro-palestinienne.

                                                                    A ceux qui revendiquent un forum ouvert, je rappelle que sur nouvelobs, il existait une instance de modération pour éviter les débordements. Ici, ça déborde beaucoup visiblement, mais je vais en référer aux instances d’Agora.


                                                                  • fou666 29 avril 2018 19:54

                                                                    @CLAIRVAUX
                                                                    Eva a aussi écrit des articles sur ce site qui a de vrais antisémites.
                                                                    Ton blog n’a plus trop l’air d’exister non plus .................
                                                                    Perso je fait au moins la différence entre anti sioniste et antisémite.
                                                                    Tout le monde peut aussi voir que tu censures tes contradicteurs en bon facho ce qui n’est pas autorisé par la charte comme le vouvoiement obligatoire..


                                                                  • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 30 avril 2018 01:10

                                                                    @belin

                                                                    Voilà un roquet qu’on entend aboyer de loin. On dirait le Raoul Volfoni des Tontons flingueurs.

                                                                    C’est sûr, il va me ventiler, m’éparpiller aux quatre coins de Paris, « façon puzzle ».


                                                                  • njama njama 29 avril 2018 13:07

                                                                    Le christianisme met en avant la foi, l’orthodoxie, l’obéissance au dogme, tandis que l’islam privilégie, comme le judaïsme dont il est issu, l’orthopraxie, l’accomplissement des préceptes et rituels codifiés dans la Loi mosaïque (Torah) ou Charia.
                                                                    Vous mélangez les genres, la sunna est au Coran, ce que le talmud est à la Torah, ce que les dogmes (croyances, théologies, rites, sacrements, traditions conciliaires) sont aux Évangiles. D’un côté, le texte (Parole Révélée par les prophètes), de l’autre les interprétations et pratiques, toutes peu ou prou imbibées de traditions culturelles, archaïques, dont la pratique de la circoncision par exemple, bien antérieure à l’époque d’Abraham.

                                                                    Dans l’islam, le rite se limite à la prière quotidienne pour l’essentiel. Le christianisme, catholique ou orthodoxe (contrairement au protestantisme), n’est fait principalement que de rites collectifs.

                                                                    Par beaucoup d’aspects, l’islam et judaïsme (monothéisme strict) sont beaucoup plus proches que le christianisme ne pourrait l’être avec ceux-ci. Il n’est donc pas très surprenant que la révélation coranique, très fédératrice, ait absorbé très rapidement une grande partie des juifs et des chrétiens de l’époque, divisés les uns et les autres en une myriades de sectes qui se querellaient sur des questions de doctrine. Le soi-disant judéo-christianisme (néo-religion ?) n’est qu’une imposture théologique opportuniste de Vatican2.
                                                                     


                                                                    • njama njama 29 avril 2018 13:25

                                                                      La conversion à l’islam fût certainement d’autant plus aisée que l’arianisme n’admettait pas la divinité de Jésus.

                                                                      J’en profite pour dire à l’auteur CLAIRVAUX que la divinité de Jésus est une artifice théologique qui ne faisait pas partie du christianisme primitif.
                                                                      Quand au dogme de la Trinité, il fut décidé au Concile de Nicée, les prémisses à cette interprétation alambiquée qui rivalise avec les discussions sur le sexe des anges ne remontant seulement qu’à Tertullien (né vers 150/160 - 220)


                                                                      • njama njama 29 avril 2018 13:29

                                                                        Dolors Bramon* : “Nous sommes très mal éduqués aux questions de l’islam”
                                                                        10 Sep 2017

                                                                        [...] Et en tant que religion, il est beaucoup plus facile d’accepter l’existence d’un Dieu unique, sans dogmes, que d’accepter la croyance chrétienne d’un Dieu unique qui découlerait de trois personnes. C’était aussi beaucoup plus facile que de croire en une mère de Dieu qui, jusqu’à je ne sais quand, était en péché originel et qui un jour a été déclarée « immaculée » par un concile. Autre dogme, celui de l’Eucharistie qui dit que le fils de Dieu se transforme en pain et que lorsque tu manges ce pain, tu manges sa chair… Tout cela est plus difficile à accepter qu’un seul Dieu créateur, et que nous sommes tous égaux devant lui, etc. Il est plus facile de comprendre l’islam. Je ne suis pas en train de dire que c’est une religion facile."


                                                                        Source : Interview de Dolors Bramon arabiste et historienne spécialiste de l’époque médiévale par Alex Ansfruns Journaliste à Investig’Action
                                                                        http://www.investigaction.net/fr/dolors-bramon-nous-sommes-tres-mal-eduques-aux-questions-de-lislam/


                                                                        • popov 29 avril 2018 14:44

                                                                          @njama

                                                                           
                                                                          Eh bien, qu’attendez-vous pour vous convertir à l’islam si ce n’est déjà fait ?

                                                                        • arthes arthes 29 avril 2018 15:35

                                                                          @njama
                                                                          Bah oui, il est plus simple de se sentir tous égaux devant un dieu et sous son jugement (islam et une certaine caste catholique, entre autres ) que de se sentir tous égaux parce que dieu en tous et cela individuellement par le principe de l"homme trinitaire (christique) .

                                                                          Il est plus facile de rester soumis à un dieu que de s’émanciper de dieu surtout lorsque c’est lui même qui vous y enjoins  par le message qu’il envoie (Christ).
                                                                          Je comprend que ça troue le cul de pas mal. de religions et que la plupart veulent pas l’accepter.
                                                                          Non non, c’était pas le bon on oublie Christ Jésus, vous me la refaite, on attend toujours celui qui va dire ce qu’on veut entendre...


                                                                        • njama njama 29 avril 2018 17:13

                                                                          bonjour arthes
                                                                          Il est plus facile de rester soumis à un dieu que de s’émanciper de dieu surtout lorsque c’est lui même qui vous y enjoins par le message qu’il envoie (Christ).

                                                                          Sur le fond, bien d’accord avec toi chère arthes... c’est donc Lui-Même - Origine, et contexte de toute Révélation (Verbe Révélé, ce qui est purement christique, et pourquoi pas coranique, Révélation, qu’elle soit abrahamique, évangélique, coranique -, par un Messager prophétique, petite crotte humaine temporelle, mais sous l’aspect du Verbe, Miséricorde Divine (?)

                                                                          A final Sa Majesté, Dieu ou Allah, comme on voudra l’appeler peu importe, S’Abaisse au niveau de notre petite condition humaine (qu’Il A Créé il faut dire tout de même ...) ou Manifestation Épiphanique (Jésus) ou Théophanique , genre Buisson Ardent devant Moïse ...
                                                                          (je traduis pour les incultes)
                                                                          Il pleuvrait des miracles, que je doute très chère arthes, que cela ne résoudrait que bien peu les divergences entre croyants, du moins à court terme...

                                                                          Merci à l’@uteur CLAIRVAUX adepte il nous semble du dogme catholique, de bien vouloir transmettre cette petite Lumière au petit curé des favelas Bergoglio


                                                                        • Xenozoid Xenozoid 29 avril 2018 17:18

                                                                          @njama
                                                                          il n’y a pas de favelas en argentine

                                                                          mais il y a des résitances


                                                                        • arthes arthes 29 avril 2018 17:59

                                                                          @njama

                                                                          Bonjour cher njama

                                                                          Je ne dirai pas (et la nuance est d’importance) qu’au final Sa majesté Dieu ou Allah, s’abaisse au niveau de notre petite condition, mais que (j’ai pas les mots) disons, sans craindre le ridicule que : la Merveille des Merveilles se Sacrifie, sinon ça partait en couilles l’humanité, pire que maintenant,  en se faisant chair et s’unissant à la matière, aux humains donc et pour l’éternité, et devient ainsi la plus Merveilleuse des Merveilles....Et il n’y a rien de plus Merveilleux....Que ce simple message délivré par celui en qui le Christ s’incarna , on le connait, il est d’une simplicité (biblique)  , car le Verbe n’est rien d’autre que cela. « amour , liberté » et c’est à devenir dingue !
                                                                          Il n’y a pas de Dieu tout puissant, il n’y a pas de Dieu infinie sagesse, il n’y a que les humains en proie à tous leurs démons et en chacun d’eux,  l’antidote perso.
                                                                          C’est un mystère à couper le souffle !

                                                                          Les miracles, faut pas en attendre, il n’y en a jamais eu, des signes peut être ? C’est perso ça, les signes, à chacun de voir, ou pas...Laisser l’esprit faire.

                                                                        • njama njama 30 avril 2018 00:54

                                                                          Très chère arthes

                                                                          Merci pour ta subtile et très sensible réponse qui me met dans le ravissement d’une communion spirituelle avec toi, comme par d’autres échanges passés.
                                                                          Je maintiens comme Simone Weil que Dieu S’Abaisse, par le Verbe ou Épiphanie dont Jésus s’est trouvé être porteur, sans vraiment l’avoir voulu peut-être, et probablement à l’instar d’autres prophètes. Mais, par effet de Sa Miséricorde, car je pense comme toi et d’autres, Que Dieu n’A jamais eu l’idée de dominer l’homme, pourtant Sa Créature ... « et c’est à devenir dingue !Il n’y a pas de Dieu tout puissant, ... » ce qui n’est pas le moindre des paradoxes !
                                                                          En même temps, la seule raison Qu’Il aurait de S’Abaisser serait peut-être que ... selon ce que Simone Weil écrivit  à Jean Posternak : « Vous me semblez attacher beaucoup d’importance aux raisonnements sur l’immortalité, je ne leur attache moi que fort peu, c’est dans cette vie qu’il s’agit de s’élever au plan des choses éternelles. ». Et, ce serait donc à double sens, ou réciproque, l’Un appelle l’Autre, ou, et par écho, l’Autre, l’Un, dans une espèce de résonance métaphysique, ou mystique, d’identité par Nature, par Genèse (?), ou l’Un se perdrait ou ne pourrait exister, sans l’Autre.
                                                                          L’Homme, sa nature ontologique, (indépendamment de nos petits repères culturelles ou religieux assez mesquins) ne cesse d’appeler Dieu, le Mystère, ou l’Inconnu ...

                                                                          Je ne saurais dire le mot qu’il conviendrait bien qu’ayant connu, sans l’avoir complétement voulu je dois dire, un peu malgré moi, mais pas tout à fait car j’étais pèlerin quémandant dans ma jeunesse sur ce chemin incertain de Vérité encore à un stade improbable à ce moment, d’avoir été surpris et totalement dérouté par une communion que je dirais mystique, faute d’avoir d’autre mot ...
                                                                          Je suis désolé pour toi arthes, comme pour d’autres qui me liraient, de ne pouvoir m’étendre et disserter sur ce qui me plongea une nuit sans aucun retour possible dans une perception hors du commun et du doute d’un Au-Delà ... qui me dépasse encore complétement bien que ma chair, mon esprit, mon âme en aient été témoins. Peut-être puis-je peut-être laisser par ce témoignage un p’tit bout d’océan d’Infini, et de certitude qui m’habite et qu’il puisse servir aux cheminants de toutes espèces.

                                                                          Pour raccrocher au sujet de l’article de CLAIRVAUX les querelles entre religions me semblent si dérisoires par rapport à cette expérience


                                                                        • arthes arthes 1er mai 2018 11:53

                                                                          @njama
                                                                          Très cher et adorable,


                                                                          Je ne pense pas que Jésus fut un être de chair porteur involontaire, ni un prophète, et qu’il fut autre chose qu’un guide spirituel, il se peut qu’il ai été vraiment « préparé » et un être exceptionnel pour « supporter » trois années l’esprit christique....Sans en être atomisé.

                                                                          ...Et, ce serait donc à double sens, ou réciproque, l’Un appelle l’Autre, ou, et par écho, l’Autre, l’Un, dans une espèce de résonance métaphysique, ou mystique, d’identité par Nature, par Genèse (?), ou l’Un se perdrait ou ne pourrait exister, sans l’Autre. 

                                                                          Oui, c’est existentiel et unitaire, c’est la où se place la compréhension « terrifiante » parce que d’une puissance « sur humaine » et inouïe  de l Humilité du TOUT.

                                                                          Plus prosaïquement, Accepter l’idée qu’IL se soit abaissé à ....., n’a de sens que si on le comprend dans le sens « nous nous élevons à.... » à une compréhension lucide de nous même et de notre humanité « sur naturelle »  qui n’a rien à voir avec l’espace temps.

                                                                          Merci pour ce témoignage, cela me dit tellement, sans qu’il soit utile d’en dire davantage, il y a des expériences dont on ne revient pas et qui vivent en soi non pas comme des souvenirs mais comme quelque chose de vivant , et le vivant, c’est difficile de la raconter sans le trahir, le tuer en quelque sorte...Il y a seuls, quelques poêtes...Qui arrivent à faire écho de cette pensée vivante.

                                                                        • Gollum Gollum 1er mai 2018 12:11

                                                                          @njama & arthes


                                                                          Deux citations d’Angélus Silésius décédé en 1677.

                                                                          Mon Dieu, si je n’existais pas,
                                                                          vous non plus n’existeriez pas
                                                                          puisque moi, c’est vous,
                                                                          avec ce besoin que vous avez de moi


                                                                          Je suis comme Dieu et Dieu comme moi
                                                                          Je suis grand comme Dieu, Lui petit comme moi ;
                                                                          Plus haut que moi Il ne peut être, ni moi plus bas que Lui.

                                                                        • arthes arthes 1er mai 2018 22:00

                                                                          @Gollum
                                                                          Et il n’a pas été brûlé ??? smiley


                                                                          Bon, et puis....youplala


                                                                        • Gollum Gollum 2 mai 2018 10:16

                                                                          @arthes

                                                                          Il a eu quelques ennuis... Mais il se trouvait en pays protestant. P’têt qu’à Rome il serait en effet passé au bûcher... smiley

                                                                        • popov 29 avril 2018 14:17

                                                                          @Clairvaux


                                                                          Il y a une autre différence entre le christianisme et l’islam :

                                                                          Le chrétien dit « je crois en dieu ». Je ne peux pas lui dire « c’est faux, tu ne crois pas en dieu ». C’est comme s’il me disait qu’il aime fumer.
                                                                           
                                                                          Le mahométan dit « il n’y a de dieu qu’Allah ». Je peux lui dire « c’est faux, des dieux, les hommes en ont produit des tonnes ». C’est comme s’il me disait que fumer est bon pour la santé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès