• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Coran ? Il faudrait peut-être commencer par le traduire correctement

Le Coran ? Il faudrait peut-être commencer par le traduire correctement

Nous vivons une drôle d'époque. Après les deux guerres mondiales, après les guerres coloniales, on pouvait espérer que notre pauvre humanité allait enfin pouvoir respirer ; hélas ! L'islamisme radical a pris la relève. L'islam occupe aujourd'hui l'espace médiatique et inonde l'internet. L'Évangile s'efface derrière le Coran. Le monde ne sait plus où il va.

Bis repetita placent, reprenons l'affaire évoquée dans mon précédent article car elle donne la clé de la solution : Les femmes du Prophète n'étaient-elles pas, en réalité, des groupes de partisans, ou des troupes militaires, qui se seraient engagés à le suivre pour l'aider à construire une nouvelle société dont tout le monde rêve ici-bas mais qui ne se réalise jamais ?

L'affaire est d'importance car, si on me donne raison, il faudra dorénavant comprendre que rien ne descend du ciel, et que toute cette Histoire ne repose malheureusement que sur un espoir tragiquement humain.

Après la prise de la forteresse des Beni Nahdir par les musulmans - ce qui mettait fin à un pacte, il faut le dire, assez obscur - les Juifs de la région s'étaient ligués avec les Arabes et les Mecquois pour assiéger Médine. Nous sommes à un moment important de la guerre du fossé. Un terrible orage s'est abattu de nuit sur les positions des Mecquois. Les tentes ont volé en l'air. Il faut comprendre, bien évidemment, qu'il s'agit d'une action de commando de nuit exécutée par les musulmans de Médine, et peut-être avec l'aide d'éléments infiltrés. Le lendemain, Abou Sofyan lève le siège (sourate XXXIII, Vs 25).

Mahomet sait que c'est lui qui a déclenché l'orage, il faut vraiment être aveugle pour ne pas deviner ce que le texte de Tabari laisse entendre (pages 228 et 229). Il sait aussi que les Juifs Beni Qoraïzha, bien ne s'étant pas ouvertement ralliés à la coalition par crainte de représailles de sa part, vont le trahir. Il sait par un maître espion qui manipule, et Abou Sofyan et les Juifs, qu'ils avaient prévu de l'attaquer par une action simultanée mais que les Juifs "traînaient les pieds" en ajournant l'attaque (Tabari, p.228). Prenant les devants, le coup de commando de Mahomet, de nuit, est dans la pure logique militaire.  En se répétant, il montrait, non seulement à Abou Sofyan, mais à ses troupes, que la situation devenait pour eux intenable, notamment pour des questions de ravitaillement (Tabari p.229). Le danger Sofyan étant écarté, craignant son retour (Vs 20), Mahomet décide, dans la foulée, sur l'ordre de l'ange Gabriel, d'attaquer la forteresse des Juifs Beni Qoraïzha qui en étaient descendus pour prendre position (Vs 26). Surpris, les Juifs sont vaincus après un siège de 25 jours. Tabari dit que le Prophète fit égorger 800 d'entre eux (Tabari page 232).

Mahomet avait alors neuf femmes. Il faut comprendre que ce sont ces "commandos" à effectifs limités qui ont fait le coup de main de nuit contre les tentes d'Abou Sofyan. Cela nécessitait un secret absolu dans la préparation et l'attaque. Il faut comprendre, en revanche, lorsqu'il lance un appel à tous ceux qui aiment Dieu et son Prophète pour assiéger la forteresse des juifs Beni Qoraïzha, que cela s'adresse à tous les musulmans et alliés réunis. Cela fait du monde (Tabari, p.230).

Ceci étant dit, le combat terminé pour l'instant, Mahomet se devait d'adresser une proclamation à ses troupes avec le sceau du jugement divin d'Allah. Il s'agit de cette sourate XXXIII que j'ai déjà évoqué dans mon article précédent.

 Ô Prophète, dis à tes épouses que celles qui veulent se sédentariser pour exploiter les biens terrestres (conquis sur les Juifs Beni Qoraïzha) seront autorisées à le faire. Tu n'auras qu'à les répudier sans leur causer de préjudice (verset 28). Mais celles qui veulent rester près de toi pour l'amour d'Allah et de son Prophète, c'est une énorme récompense qui leur sera donnée au paradis (Vs 29).

Ô épouses du Prophète (qui voulez rester avec lui), ne vous laissez pas corrompre par les badinages de l'amour, de crainte de sombrer dans la mollesse ! Résistez à la tentation ! Vous n'êtes pas des femmes comme les autres femmes.(Vs 32) ! Restez à l'intérieur de vos casernements ! (pour les garder). Ne faites pas l'étalage d'un habillement somptueux comme au temps de l'ignorance ! Faites les prières et l'aumône ! Purifiez-vous ! Vous êtes la famille du Prophète (Vs 33). Mais attention ! Les coupables de fornication seront châtiées au double (Vs 30). Les soumises à Allah et à son messager seront deux fois récompensées (Vs 31)...

C'est clair ! Ces épouses sont des groupes de partisans ou des troupes militaires d'élite. Il faut vraiment le vouloir pour proposer une autre traduction ou interprétation. Mme Leila Qadr, dont les traductions font référence, a "oublié" de traduire ce passage dans son ouvrage "Les trois visages du Coran".

Marre de tourner toujours en rond ! Sept livres publiés et pas de réaction publique. Cela fait quarante ans que j'écris, arguments et preuves à l'appui, pour affirmer et réaffirmer que d'Abraham jusqu'à Mahomet, en passant par Jésus, nous n'avons pas affaire à des individus mais à des conseils et que leurs femmes, quand ils en ont, sont des troupes militaires. Marre de toujours répéter la même chose à des sépulcres blanchis qui ne réagissent pas ! Médias, intellectuels, professeurs et hommes politiques... parfois quelques frémissements, sans suite.

Le roi David était un conseil qui avait plusieurs femmes et concubines et il est dit que Salomon en aurait eu 1000, c'est-à-dire beaucoup. D'Abraham jusqu'à Mahomet, la généalogie dont l'Histoire a conservé le souvenir est une généalogie, non pas d'individus, mais de conseils qui se sont succédés à l'exercice du pouvoir. Saint Paul, dans son épître aux Galates, dit clairement que Sarah et Agar étaient, en réalité, deux alliances (l'alliance araméenne et l'alliance égyptienne). 

Quand il arriva à Médine, Mahomet, très judicieusement, logea au rez-de-chaussée de son hôte, lui laissant la terrasse d'où l'on a vue sur la ville. (Je ne suis qu'un résident avait dit modestement Abraham). Puis, ayant acheté le terrain, il fit construire une mosquée, puis, tout à côté, une demeure dans laquelle il s'installa, puis des maisons pour ses épouses (Tabari, p.125). Riche de la fortune de Khadidja, il en avait les moyens. Précurseur de Napoléon III, bâtisseur de casernes sur les grands axes d'intervention du maintien de l'ordre, Mahomet a installé ses troupes “à sa botte”, chacune dans son propre casernement ; et régulièrement, il allait visiter ses “femmes”, l'une après l'autre. Les historiens ont cru qu'il couchait avec elles. Comment un conseil peut-il coucher avec une troupe ? Ces coucheries étaient ni plus ni moins que des tournées d'inspection.

Ô troupes militaires ! Les maisons dans lesquelles vous viviez n'étaient pas des maisons comme les autres, mais des bâtiments fortifiés que vous gardiez, les armes à la main. A La Mecque, avant que Mahomet ne naisse, la maison de ses ancêtres jouxtait et défendait la mosquée. Car, qui était maître de cette maison était maître de la mosquée ; qui était maître de la mosquée était maître de La Mecque, et qui était maître de La Mecque était maître de l'Arabie, tôt ou tard. Cette maison était connue sous le nom de maison d'Ibn Youssouf (d'après Tabari, page 25 et 26). 

Ô Prophète, tu peux, au gré de tes désirs, accorder ou refuser tes embrassemens à tes femmes. Il t’est permis de recevoir dans ta couche, celle que tu en avais rejetée, afin de ramener la joie dans un cœur où régnait la tristesse. Ta volonté sera leur loi. Elles s’y conformeront. Dieu connaît le fond de votre âme. Il est savant et vigilant. Tu n’ajouteras point au nombre sept actuel de tes épouses. Tu ne pourras les changer contre d’autres dont la beauté t’aurait frappé ; mais la fréquentation de tes femmes esclaves t’est toujours permise. Dieu observe tout. (Vs 51 et 52)

Ô croyants ! n’entrez point sans permission dans la maison (fortifiée) du Prophète, excepté lorsqu’il vous invite à sa table. Rendez-vous y lorsque vous y êtes appelés. Sortez séparément après le repas, et ne prolongez point vos entretiens ; vous l’offenseriez. Il rougirait de vous le dire ; mais Dieu ne rougit point de la vérité. Il est clair que la maison du Prophète était gardée, jour et nuit, et les entrées contrôlées. Commanditaire de plusieurs assassinats contre ses opposants, Mahomet devait, bien évidemment, prendre des dispositions pour assurer sa propre protection. Si vous avez quelque demande à faire à ses femmes, faites-la à travers un "voile". Non ! ça ne veut rien dire, il faut traduire "Hijabun ou Hijabin" par à travers le mur, c'est-à-dire par un guichet (1)C’est ainsi que vos cœurs et les leurs se conserveront dans la pureté (en évitant tout contact entre la garnison et la population). Évitez de blesser le ministre du Seigneur. N’épousez jamais les femmes avec qui il aura eu commerce ; ce serait un crime aux yeux de l’Éternel (avertissement solennel adressé à tout concurrent qui voudrait soudoyer l'une des troupes réservées du Prophète (Vs 53).

Le Prophète ayant confié un secret à une de ses femmes, elle le publia. Dieu lui révéla cette indiscrétion. D'abord, il la reprit avec douceur, et ensuite, il lui rapporta tout ce qu'elle avait divulhé. Qui vous a si bien instruit, lui demanda-t-elle ? C'est, répondit Mahomet, celui à qui rien n'est caché (sourate LXVI, verset 3).

Savary précise, en note, que l'épouse fut répudiée (elle avait dit à Aîscha que Mahomet avait couché avec Marie l'Égyptienne alors que c'était son jour réservé). Un mois après, Gabriel descendit du ciel, releva aux yeux de Mahomet les vertus de l'infidèle et l'obligea à la reprendre.... belle légende à raconter dans les chaumières.

Mais qui était donc ce Gabriel dont l'autorité était telle qu'il pouvait se permettre de corriger le Prophète ?

Auteur d'ouvrages sur l'islam dont "le Massie et son Prophète", le père Gallez a raison de penser que l’islam ne pouvait pas sortir, ex abrupto, de ce lieu déshérité qu’était alors La Mecque. Mais il aurait dû penser à Bosra et à son monastère de Bahira et comprendre que s’il était un monastère qui avait toutes les connaissances, la culture et l’intelligence pour relancer un mouvement, c’était celui-là. L’exil d’Ismaël en Arabie a d’ailleurs permis à ces moines d’inscrire très intelligemment ce mouvement dans la suite de l’histoire d’Abraham. Je suis étonné que le père Gallez ait ignoré les fresques représentant l’ange Gabriel faisant l’annonce à Marie dont les traces subsistent encore sur les murs en ruines du monastère.

Dès lors, tout s'explique. Ce monastère s'était placé sous le patronage de l'ange Gabriel comme d'autres l'ont fait (monastère Saint-Pierre). Quand le Coran fait intervenir ou parler Gabriel, il faut lire : "le monastère Gabriel de Bosra". Un monastère qui, de toute évidence, s'était opposé à la décision du concile de Nicée qui a fait Jésus, fils de Dieu.

Et il n'y avait pas que Gabriel. Sentant la mort venir, Mahomet avait donné des instructions pour son enterrement : quand vous m'aurez lavé, aurait-il dit, vous me placerez au bord de ma tombe. Le premier qui priera pour moi sera Gabriel, puis Michaël, puis Isrâfîl et Azrâîl (Tabari, p. 345). S'agit-il des quatre grandes constellations qui gravitent dans le ciel autour du trône de Dieu ? S'agit-il de quatre monastères placés sous ces patronages ? Ne sommes-nous pas dans la même vision que les Esséniens se faisaient du ciel avec ses quatre archanges, Michel, Gabriel, Sariel et Raphaël, étonnante similitude ! Encore plus étonnant, ces noms de quatre archanges qui désignent des tours humaines de trois cents combattants dans le plan de mobilisation de l’armée essénienne (Règlement de la guerre). (2)

La bataille d'Honaîn.

Puissamment armés, véritables colosses de fer montés sur leurs chevaux, les musulmans qui sont venus à Honaïn étaient sûrs de leur victoire, persuadés que personne ne pouvait leur résister. 

Quels sont donc les artisans qui ont forgé toutes ces armures ? La réponse, on la devine : les Juifs du territoire de Médine. Oui, Mahomet pouvait être fier de montrer à Abou Sofyan, cette véritable armée blindée ; mais face aux Bédouins du désert qui coupaient les jarrets des chevaux et qui faisaient tomber à terre les cavaliers en les tirant avec des faux, il y eut un sacré flottement.

Dans cette situation particulièrement critique, on vit le Prophète mettre pied à terre. Tirant son sabre Dsou'l Feqâr, pour la première et seule fois de l'histoire, il se jeta dans la mêlée en s'écriant :

Je suis le Prophète de la Vérité !
Je suis le descendant d'Abdou el Moutalib !

Traduction : Mahomet se met en tête d'une unité de cavalerie, celle que tout bon chef militaire garde en réserve, en dernier recours, et il charge... comme à Reichshoffen.

Abbas est monté sur une hauteur qui domine les camps. Il clame : « Ô musulmans ! Le Prophète vous appelle ! 

Alors, en entendant la voix d'Abbas, ils sortent de derrière les collines où ils s'étaient cachés, ils émergent des vallées, ils descendent des rochers, ils arrivent, ils se regroupent, ils reprennent le combat. Ils entourent le Prophète, ils font une percée, ils enfoncent les rangs ennemis. Puis ils reviennent sur leur position. D'autres musulmans les rejoignent. Ils se lancent dans une nouvelle charge. Ils traversent les rangs des infidèles qui s'enfuient. Ils arrivent au milieu des femmes et des enfants que les ennemis avaient placés derrière eux. Ils sèment la terreur.

Et voilà que Dieu fait descendre ses anges du ciel. En les voyant, les infidèles sont saisis de frayeur. Leur déroute est complète. (Extrait de mon "Prophète au visage voilé" écrit en 1987, refusé par les maisons d'édition).

Fin de mon article. les passages en italiques sont des citations ; pour le Coran, traduction Savary. Pour Tabari, Mohammed, sceau des prophètes, par Tabari, éditions Sindbad, 1980.

À MM. les contributeurs et commentateurs d'Agoravox, merci d'intervenir auprès des médias et des responsables politiques pour qu'enfin, on en parle. Je n'ai voulu traiter dans cet article que de l'art de la guerre. Art de la guerre ? Quelle horrible expression ! J'ai connu des situations de conflit, des nuits d'apocalypse où la vie de mes hommes ne dépendait que de mon sang-froid et de ma rapidité de prise de décision. Vous ne pouvez pas comprendre.

Emile MOUREY, 27 Octobre 2017

Renvoi.

(1) sur http://blogren.eklablog.fr/ << 1er Forum catholiques musulmans... Les chrétiens : libres ou... >> Citation : Le mot "hijab" désigne-t-il réellement la même réalité que les termes "djilbab" et"khimar" ? Pour le savoir, il faut se référer aux autres occurences de ce terme dans le Coran. En voici deux : Les gens du Paradis crieront aux gens du Feu : Certes, nous avons trouvé vrai ce que notre Seigneur nous avait promis. Avez-vous aussi trouvé vrai ce que notre Seigneur avait promis ? - Oui, diront-ils. Un héraut annoncera alors au milieu d'eux : Que la malédiction d'Allah soit sur les injustes, qui obstruaient le sentier d'Allah, qui voulaient le rendre tortueux, et qui ne croyaient pas à l'au-delà. Et entre les deux, il y aura un mur [Hijabun] invisible...(Coran XVII, 45) ; ...Et si vous leur demandez quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau [Hijabin]  : c'est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs ; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d'Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui... (Coran XXXIII, 53). http://blogren.over-blog.com/article-26914083.html

(2) http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ange-gabriel-toi-qui-inspiras-162303

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Franck Einstein Franck Einstein 27 octobre 17:46

     
    Retour vers le Passé ....
     
    Avenir préparé par les « intelligents » de la caste
     

    Fin du siècle 22 millions d’allemands blancs sur 75 millions.
     
     
    1997, 1/3 des jeunes immigrés turques croient fermement être choisis par Allah pour accroître la présence de l’islam en Allemagne (étude des sociologues Wilhelm Heitmayer, Joachim Müller et Helmut Schröder Verlockender Fundamentalismus : Türkische Jugendliche in Deutschland), et 36% d’entre eux se disaient déjà militants et donc prêts à utiliser la violence contre les infidèles.


    • mmbbb 27 octobre 19:29

      @Franck Einstein Europe qui se suicide en effet Il y du chomage en France en Europe et les Allemands font venir un million de migrants Idem pour nous . Une immigration qui fera imploser cette sociéte Mais bon les personnes sont a cote de la planques ils sont des bisounours a la fois tres egoistes sur le facon de vivre mais tres larges dans leurs idees Les francais sont des veaux ils meritent de finir en Kebab Il y a le jugement Merah il fut issu des territoires perdus de la republique un de ses auteurs Bensoussan Georges fur raille c ’est ainsi C’est illustration de notre defaite intellectuelle Cet artcile est peut etre interessant mais les muslims sur notre territoire ont un autre dessein et en aucun de ne pas devenir l exegete de cette religion


    • RICAURET 27 octobre 23:44

      @Franck Einstein
      bonjour
      rappellait moi c est bien dans le CORAN parole de dieu ou d allah qu il est ecrit
      CELUI QUI TUE UNE PERSONNE TUE LE MONDE 
      comment peut on dire son contraire plus loin ça n a pas de sens
      dans toutes les religions dieu dit de respecter toute formes de vies il aurait dit le contraire dans le CORAN
      Ou alors une personne a utilise apres la mort de mahomet le CORAN a sont propre compte le calif par exemple


    • Franck Einstein Franck Einstein 28 octobre 00:26

      La bible a cette avantage sur le coran que c’est que des paraboles... Du Nietzsche avant l’heure ... d’où la plasticité certaine possible. (les chiites en chient pour leur herméneutique, l’auteur devrait plutôt s’intéresser à ça) Interprétation marxiste :
       
      « Tends la joue gauche »

      le juif qui est englué dans son code qui gère toute sa vie, des chiottes à la mort, pour refrapper Jésus sur la joue droite, le juif devrait utiliser la main gauche, mais qui torche le cul comme dans le coran.
      Alors c’est un offense trop risquée, il est stoppé par son dogme. L’aliénation.
       
      « Le royaume de Dieu n’est pas de ce monde »
       
      Plein d’hérésie on dit : Eh ben on va l’y mettre !
       
      « Rend à césar... »
       
      La faute de l’oligarchie ! 
       
      Le logos européen révolutionnaire a un fond chrétien, dans l’hacienda des Séouds moyenâgeux ça risque pas ! (du Marx) D’où Krupp peut être barbu.


    • Franck Einstein Franck Einstein 28 octobre 00:29

      nouveau testament (du Aristote en fait)


    • JBL1960 JBL1960 27 octobre 18:44

      @ l’auteur = Je vous rejoins sur un point, il convient de remonter aux origines par un bref historique de la société humaine de son aube à aujourd’hui et l’analyser d’un point de vue socio-politique.
      Il y a une autre voie c’est celle d’admettre que le problème n’est ni dieu, demi-dieu, prophète, fée bleue, déesse... Mais la religion et ce que l’esprit humain en a fait.
      Les sociétés ancestrales -jusqu’à environ -5000 ans avant votre J.C.- pratiquaient une spiritualité non écrite, et donc non dévoyée par l’esprit humain, qui en « matérialisant » toute chose a modifier durablement le message premier inscrit dans cette humanité première ou primordiale qui était un message d’amour, d’entraide comme facteur d’évolution et de paix !
      En fait, les croyants de tous poils pouvez bien croire en ceux que vous voulez, mais arrêter de nous obliger à faire de même !
      Avez-vous pris connaissance de cette info Sputniknews ?
      Les sables de l’Arabie saoudite cachent de nombreux secrets archéologiques… Près de 400 constructions mystérieuses en pierre datant de plusieurs milliers d’années ont été découvertes dans le désert arabique, annoncent les archéologues.
      Elle corrobore les travaux de recherche du Dr. A. Ezzat notamment lorsqu’il démontre que la location géographique du récit biblique n’est pas le bon. Et qu’il ne faut pas chercher en Égypte ou en Palestine des traces de l’ Exode ou du Palais de Salomon mais dans le Sud de l’Arabie Saoudite et au Yémen ► PDF en français de 54 pages sur les publications du Dr. A. Ezzat.


      • William 28 octobre 11:03

        @JBL1960
        « les croyants de tous poils pouvez bien croire en ce[ ] que vous voulez, mais arrête[z] de nous obliger à faire de même ! ». Globalement dans notre société, personne ne *nous* oblige à croire en quoi que ce soit, ceci étant la pression de l’entourage existe dans certains milieux.


      • FASSI FASSI 27 octobre 19:46

        Le Coran n’a pas vocation à être traduit, il s’agit de la langue vernaculaire... !


        • OMAR 28 octobre 19:00

          Omar9

          @FASSI

          Au delà de la difficulté traduction du Coran, apparait celle de la langue récipiendaire.
          Le Coran en anglais n’aurait pas la même précision, connotation ou portée qu’en français, russe ou chinois.
          Mais rien ne s’oppose ou ne doit s’opposer à son exégèse dans n’importe quelle langue.
          L’important étant la compétence, la maitrise et l’honnêteté de l’exégète dans sa lecture et son interprétation du Livre Saint.
          Ce que E. Mouray élude fourbement et totalement en faisant appel à des anti-Islam avérés tel ce loup de Sami AL-Deeb, de ripostes laïques :
          http://ripostelaique.com/sami-aldeeb-sur-la-menace-mortelle-de-lislam.html


        • Cadoudal Cadoudal 29 octobre 01:01

          @OMAR
          Et ton pote Ramadan, il à la traduction de Plenel...

          Ou c’est l’inverse ?

          http://www.fdesouche.com/899463-affaire-tariq-ramadan-mediapart-depublie-billet-mettant-cause-silence-de-redaction

          L’Islam, il y a des pays pour ça...

          Nique le Coran..


        • Alren Alren 27 octobre 19:47

          Quelle culture !!!
          Vous êtes la preuve a contrario M. Mourey de la sclérose de certaines institutions archéologiques.
          Et puis avoir un regard matérialiste sur le coran, vous n’y pensez pas !


          • OMAR 28 octobre 19:09

            Omar9

            @Alren
            .
            E. Mouray se complet à traiter de l’Islam, du Coran du Prophète et des musulmans de manière incompétente, partiale et, parfois, méprisante, alors que visiblement, ces sujets sont beaucoup trop sacrés, trop profonds, trop spirituels pour lui.
            Mourey qui se veut rationaliste, fils des Lumières, est en fait un délirant total



          • Emile Mourey Emile Mourey 29 octobre 00:55

            @OMAR

            Cher Omar, ne soyez pas rebelle ! Si l’Esprit a voulu que jusqu’à ce jour, vous ayez cru comme vous le pensez, acceptez-le ! Si l’Esprit qui descend vous demande aujourd’hui d’imaginer le Prophète autrement, acceptez-le ! Ne soyez pas ridicule ! Un prophète qui, tous les jours de la semaine, coucherait avec l’une de ses épouses et qui, après la mort de Khadidja, serait incapable de faire un enfant, ni garçon, ni fille. Expliquez-nous de quelle infirmité, il s’agit. Non, cela n’est pas digne de penser ainsi. La religion mérite mieux que cela.

            D’ailleurs, il n’est pas du tout prouvé que les prophètes de la Torah aient été des individus. 

          • Gambetta 29 octobre 09:00

            @OMAR

            Salut petit Omar ,

            comme d’habitude, interdit par Omar 1er de parler de l’islam à un non Musulman.
            tout de suite , il est catalogué, d’Islamophobe, d’incompétent partial, méprisant ,délirant.
            Tu ne fais pas dans le détail.

            Il n’y a que toi qui puisse parler juste de l’Islam.

             OK, étant moi même incompétent sur ce sujet je voudrai ton avis éclairé sur ce qui se passe chez tes frères Algériens en ce moment, je ne voudrai pas être taxé d’islamophobie moi aussi.

            J’attends tes explications avec impatience.

            un extrait en guise d’apéritif

            Ainsi, une directive émanant du ministère des Travaux publics et des Transports et datée du 24 septembre 2017 enjoint les directions des sociétés de bus et de taxis d’interdire l’accès de leurs véhicules aux immigrés africains sous peine d’exposer les contrevenants au retrait définitif de la licence d’exploitation.

            Cette mesure considérée comme raciste par plusieurs journaux africains, vise à empêcher les déplacements des immigrés africains.

            Cette pratiquequi dure depuis un moment a sucité un tollé général et les directives seraient suspendues , mais le mal est fait.

            "Le tollé soulevé par cette instruction a été tellement grand, notamment sur les réseaux sociaux, que la wilaya de Mostaganem s’est sentie obligée de publier des excuses. Mais le mal est fait. Les documents dont il s’agit trahissent donc une pratique qui est déjà en cours au sein des institutions de l’Etat depuis un certain temps.« 

            TU devrais lire les journaux de ton pays de temps en temps, et nous pondre quelque interventions critiques tu serais plus crédible. Moi je lis »EL WATAN " j’essaye de m’instruire.


            http://www.elwatan.com/edito/delit-de-facies-30-09-2017-353673_171.php

            l’Algérie interdit les transports aux immigrés noirs.

            http://www.medias-presse.info/lalgerie-interdit-aux-immigres-noirs-de-monter-dans-les-bus-et-taxis/80982/




          • OMAR 29 octobre 16:40

            Omar9

            Salut @Gambetta, le gonflé.
            .
            je n’ai interdis à quiconque de parler de l’Islam, à la seule condition qu la personne soit honnête ; compétente et sagace quand elle traite de cette religion.
            Et comme tu viens de le constater,  Emile Mourey vient de censurer mon commentaire prouvant son incompétence et sa mauvaise foi quand il rédige des torchons à l’encontre du Coran, et du Prophète.
            Ainsi, à son mensongère affirmation que le Prophète « était incapable de faire des enfants », je lui en ai cité sept (7) : 3 garçons : El Qassem, Abdallah et Ibrahim qu’il a conçu avec la copte d’Égypte, Maria.
            Et 4 filles : Zaineb, Roqqiya, Oum Kalthoum et Fatima.
            Il parle de la dignité, en me taxant de ridicule, puis en utilisant l’arme des lâches, la censure.
            Alors, qui fait vraiment preuve de fourberie et d’incompétence ?


          • OMAR 29 octobre 16:46

            Omar9

            @Gambetta le re-gonflé
            .
            Tu vois, toi aussi tu joues dans le jardin de la bassesse et de la fourberie.
            Que vient faire une décision d’un pays souverain, concernant sa gestion intérieure avec le sujet présentement traité ?
            Tu veux noyer le poisson dans l’eau ?
            Écris un article dénonciateur sur ce sujet, et je me ferais grand plaisir de t’y répondre.
            Mais en attendant, sache que je ne partage aucunement la discrimination, quelle soit religieuse, raciale, physique ou autres, et ce dans n’importe quel pays du monde....
            Je la condamne de la manière la plus ferme...
            Camé ou il te faut un captagon ?


          • Balamou Balamou 29 octobre 16:51

            @Gambetta
            Salut Gambetta
            Comment pouvez vous ne pas comprendre
            que l’ honnête ;
             compétent
            et sagace
            OMAR est seul juge en cette affaire puisqu’il réunit en sa seule personne toutes ces qualités qu’il exige des autres.... ???
            C’est pourtant pas sorcier.
            .
            Comme il est modeste , il a oublié la finesse...
            La finesse d’OMAR n’est-elle pas universellement connue ?


          • Gambetta 29 octobre 17:38

            @OMAR

            « je n’ai interdis à quiconque de parler de l’Islam, à la seule condition qu la personne soit honnête ; compétente et sagace quand elle traite de cette religion. »

            A condition qu’elle dise ce que tu penses toi. Mai ton différent avec Mourey c’est ton problème, je relevais juste la litanie de qualificatifs de dénigrements .

            Mais comme d’habitude tu t’esquives sur des questions précises

            J e demandais ton avis sur le comportement pas très clair de tes compatriotes Algériens.
            J’attends tes explication.si cela c’était passé en France, on aurai entendu depuis Mars tes cris d’orfraie

            explique moi toi qui sais.

            Cette mesure considérée comme raciste par plusieurs journaux africains, vise à empêcher les déplacements des immigrés africains.

            Cette pratique qui dure depuis un moment a suscité un tollé général et les directives seraient suspendues , mais le mal est fait.

            "Le tollé soulevé par cette instruction a été tellement grand, notamment sur les réseaux sociaux, que la wilaya de Mostaganem s’est sentie obligée de publier des excuses. Mais le mal est fait. Les documents dont il s’agit trahissent donc une pratique qui est déjà en cours au sein des institutions de l’Etat depuis un certain temps.« 

            TU devrais lire les journaux de ton pays de temps en temps, et nous pondre quelque interventions critiques tu serais plus crédible. Moi je lis »EL WATAN " j’essaye de m’instruire.


            http://www.elwatan.com/edito/delit-de-facies-30-09-2017-353673_171.php

            l’Algérie interdit les transports aux immigrés noirs.


          • Emile Mourey Emile Mourey 29 octobre 17:44

            @OMAR

            Désolé, vous m’avez mal compris. J’ai voulu vous mettre en garde sur l’interprétation erronée que vous faites du Coran. Je parle des épouses légitimes auxquelles Mahomet n’a pas fait d’enfants, mise à part Khadidja - bien que les « visitant » chaque semaine - et non des concubines et des esclaves. Merci de revenir à un débat plus apaisé. La violence de vos propos ne peut que déconsidérer la cause que vous prétendez défendre.

          • OMAR 29 octobre 20:45

            Omar9

            @Emile Mourey
             ;
            Vous avez été, on ne peut plus clair :
            Je suis rebelle, et ridicule, et le Prophète est incapable de procréer et est même atteint d’une infirmité. C’est ce que vous avez écrit.
            Des insultes et des affirmations méprisantes et sans aucun fondement.
            Puis, après la censure de mon com et votre soudain revirement avec des précisions et des exceptions et une insolente déclaration « bien que les « visitant » chaque semaine... ».
            C’est vous qui en tant que joueur, décidez du règlement du jeu
            @Emile, vous savez parfaitement que nous respectons totalement tous les prophètes et messagers de Dieu, et qu’il nous est interdit de faire la distinction entre eux et encore moins de les mépriser.
            Alors, vous profitez de cela, comme vous profitez de cette vague islamophobe qui vous est sans risque ni opprobre, et même parfois, avec un encouragement.des médias, pour vous lancez dans des affabulations et autres divagations.
            C’est en me censurant que vous avez fait preuve de faiblesse d’esprit, d’intolérance et de parti-pris.
            Car, seuls les lecteurs sont à même d’apprécier et de jugez nos propos.


          • Gambetta 29 octobre 20:58

            @OMAR

            Comme d’habitude, tu te défiles mon petit Omar.

            toujours Franc comme un âne qui recule.

            Toujours maitre dans la taqiya, mais tout le monde a compris ton jeu, tes compatriotes font de conneries, mais cela t’arracherait la gueule de le reconnaitre.

            c’est bien toi qui a écrit

            <<Pour le port d’un simple voile, elles sont humiliées et verbalisées devant leurs propres enfants.>> "

            La France c’est facile de lui faire des procès mais sur le racisme envers les noirs faits très graves, en Algérie ton pays , pas un mot.

            Qui est le fourbe mon petit calamar ?

            tu es grillé, chibani, plus personne n’est dupe de tes manigances.

            Les journalistes qui vivent en Algérie, il faut les lire. c’est toi qui devrait écrire un article sur ce que font les dirigeants dans ton pays ., mais tu n’en auras jamais ni le courage ni l’intention.


            En plus de l’aspect humanitaire, cette affaire démontre que les autorités algériennes ne gèrent les problèmes qu’une fois survenus. La prospective, la prévision et la prévention ne font pas partie du dictionnaire de nos dirigeants.

            http://www.elwatan.com/edito/delit-de-facies-30-09-2017-353673_171.php





          • Emile Mourey Emile Mourey 30 octobre 08:34

            @OMAR


            Rien compris au Coran.

            Puisque les épouses du Prophète étaient des unités militaires d’élite qui lui étaient attachées, il suffisait de maintenir leur nombre et leur effectif sans créer d’unités en plus, ce qui pouvait créer des jalousies. En revanche, en ce qui concerne les esclaves et les concubines plus éloignées, il n’y avait que des avantages à ce que le nombre des troupes augmentent. Merci de revenir à un débat plus apaisé.

          • Emile Mourey Emile Mourey 3 novembre 14:28

            @Emile Mourey


            Je dis que les épouses du Prophète étaient des troupes militaires, qu’il faut comprendre que ses « visites » étaient des tournées d’inspection et que l’interprétation « sexuelle » de M. Omar n’est pas digne.

          • Jean Keim Jean Keim 27 octobre 21:15

            Que Abraham, David, Salomon, et bien d’autres encore aient été notamment des chefs de guerre, cela me paraît évident, et Mahomet a bien un profil identique, mais pour Jésus j’avoue que le parallèle me paraît fallacieux ; je croix Monsieur Mourey que votre vision du monde est essentiellement militaire, une vision qui ne voit les êtres humains que sous l’aspect de rapports de force.


            • Jélaniac Jélaniac 28 octobre 13:50

              @Jean Keim
              bonjours Jean

              • une vision qui ne voit les êtres humains que sous l’aspect de rapports de force.
              .
              à cette époque c’était plutôt le système de valeur courant et sont apogée avec les romains ,l’on à fait tout de m^me du chemin depuis césar
              Avé ...  smiley
              Et justement la proposition de l’article me plait elle est dans son jus (le sang)

            • Antenor Antenor 28 octobre 14:40

              Cantonner ces personnages à des rôles de conseils de prêtres et de troupes militaires me paraît trop restrictif. De quoi vivaient-ils ? Les prêtres comme les soldats sont dépendants de la société dans son ensemble et ne peuvent vivre de manière autonome.

              Si on prend l’exemple de l’Egypte, on peut facilement établir un parallèle mais en élargissant la perspective. On peut résumer une dynastie avec le nom de pharaon le plus employé. Amenemhat ou Sésostris pour la 12ème. La femme de ce personnage/dynastie ne peut être que sa capitale.

              La 12ème dynastie a au moins deux femmes/capitales : Thèbes où il dispose du soutien du clergé d’Amon et Licht, nouvelle capitale de l’Egypte qui pourrait être comparée à une nouvelle épouse/servante. On peut lui ajouter d’autres épouses symbolisant les autres cités qui lui sont fidèles. Ce sont évidemment elles qui fournissent le gros des effectifs militaires mais on ne peut pas les limiter à ce rôle.

              Pareil pour Jésus. On peut y voir une dynastie de prêtres esséniens réformateurs issu de la population/Marie de Nazareth et qui trouve dans celle/Marie de Magdala ses soutiens les plus fervents.


            • Emile Mourey Emile Mourey 28 octobre 16:41

              @Antenor


              Vous dites : Cantonner ces personnages à des rôles de conseils de prêtres et de troupes militaires me paraît trop restrictif. De quoi vivaient-ils ?

              Je précise : conseils de chefs qui, comme Abraham, montait à l’autel. donc pas de concurrence pour limiter les appétits des chefs et de la soldatesque. De quoi vivaient-ils ? J’avoue que je ne me suis jamais posé la question. Il ne me vient pas à l’idée que ces chefs aient pu mourir de faim quand on a toute une armée pour les servir, des esclaves et un troupeau que suit. Et cerise sur le gâteau, un butin à partager.

              Quant aux Pharaons, je ris. Je crains que les pauvres fellahs égyptiens n’aient vu leurs pharaons qu’une fois morts, lorsqu’ils étaient empaillés. Par contre, les prêtres étaient bien vivants et bien nourris. Mais pour ça, ils savaient faire même s’il y avait de la concurrence entre les différents clergés. Oui, je sais que des savants recherchent des liens de sang en étudiant les chromosomes des momies. Je crains qu’ils ne se fassent des illusions.



            • Jean Keim Jean Keim 28 octobre 17:41


              @ Jélaniac
              Que la guerre soit le fait de mercenaires ou de soldats de métier, pour les instigateurs des conflits elle est avant tout une source de profits, donc une activité économique, et de ce point de vue rien n’a vraiment changé.

            • Le Comtois 28 octobre 17:58

              @Jélaniac


              ça a changé à notre époque ?

            • Jean Keim Jean Keim 28 octobre 18:23

              @Antenor
              Je m’intéresse à l’homme Jésus essentiellement pour son message, ce que peut en dire l’histoire et l’imagination des « romanciers » n’est pas forcément inintéressant mais secondaire, sans aucune forfanterie de ma part mais sans fausse modestie, je soutiens que compte tenu des faits et gestes et des paroles de Jésus, il ne peut être question d’une quelconque continuité dynastique, religieuse ou autre, ni d’un héritier de qq. nature que ce soi, ce qui n’interdit pas qu’il puisse avoir une descendance.


            • Jélaniac Jélaniac 28 octobre 20:39

              @Le Comtois
              et oui il reste de cette époque 10% de guerrier (égorgeur et pire encore) 
              Fofana et compagnie .mais dans ces 10 % une bonne partie travail dans faire ce débats et sont utiles,forgerons et autres.


            • Jélaniac Jélaniac 28 octobre 20:45

              @Jean Keim
              tu te trompe , un système de valeur est partagé en majorité dans une époque ,comme la notre dominé par le capitalisme ,l’individualisme et la rationalisation,toujours en lutte avec les nominatifs (curé,communiste,islams) 


            • Antenor Antenor 29 octobre 12:20

              @Jean Keim

              Le terme de dynastie pour qualifier Jésus n’est effectivement pas le plus adapté. Celui de groupe de prêtres convient sans doute mieux. Le terme de conseil de prêtres utilisé par Emile me semble trop restreint. Ces corps de prêtres avaient sans doute un conseil à leur tête mais seuls, ces conseils ne pouvaient pas faire grand chose. Par exemple quand Jean-Baptiste est décapité, littéralement cela signifie que la tête du groupe a été séparée du reste du corps. Les chefs n’ont peut-être même pas été tués mais exilés loin de leurs subalternes.

              Il me semble que si Jésus, Jean-Baptiste et les autres ont été une ou plusieurs personnes, cela ne change pas le fond du message. L’interprétation proposée par Emile nous permet de comprendre les évènements de manière plus réaliste et de les replacer dans leur contexte. Dans cette optique, la descendance de Jésus est constituée de tous les Chrétiens.

              @ Emile

              Oui Pharaon n’était que la tête d’affiche. Mais les prêtres qui oeuvraient derrière lui étaient constitués en clans aristocratique dont lui-même faisait partie. Un simple conseil de prêtres ne contrôle pas grand chose s’il n’est pas lui même à la tête d’un clan puissant. Le clan, c’est le corps et le conseil la tête. Quand Jacob voit le visage de Laban changer, c’est parce qu’une révolution de palais a eu lieu au sein du clan Laban et que les nouveaux membres du conseil dirigeant ne lui sont plus aussi favorables que les anciens.

              Ce clan aristocratique est lui même dépendant de la population sur laquelle il s’appuie et qui est symbolisée par les épouses. Jésus n’a d’ailleurs pas d’épouse car il ne se destine pas à une royauté terrestre. Il n’a besoin que d’un soutien logistique minimum fourni par ses communautés partisanes disséminées un peu partout (Magdala, Béthanie...)


            • Emile Mourey Emile Mourey 29 octobre 18:21

              @Antenor


              Concernant l’Égypte, je suis assez d’accord avec vous mais pas du tout avec les égyptologues qui veulent voir dans les pharaons des « monarques » , ce dont je doute fort quand on voit l’importance des prêtres et la rivalité des clergés entre eux.

              Pour l’islam, c’est clair, c’est un retour à l’Abraham originel retranscrit par Moïse. La petite Ourse comportant sept étoiles impose un conseil de sept chefs agissant comme un seul homme. C’est logique. À cette époque de lutte des clans, un seul homme ne pouvait se maintenir au pouvoir. Au-dessus de sept, l’entente n’était pas possible. La sourate des sept dormants d’Éphèse confirme le chiffre.

              Quant au christianisme, c’est beaucoup plus compliqué. Nous avons, en même temps, un souci se suivre la tradition et la recherche d’une vérité qui nous dépasse (cf mes deux ouvrages. Impossible de les résumer au risque de s’égarer)

            • Jean Keim Jean Keim 30 octobre 12:00

              @Jélaniac
              Un système de valeurs partagées... qui émet les idées définissant les valeurs, par exemple l’idée de la grandeur de Rome, son rôle civilisateur, la puissance de ses armées, les qualités de ses élites, tout cela n’est-il pas de la propagande, finalement si les idées changes – et encore, c’est à voir – le processus est toujours actif, donc rien n’a fondamentalement changé.


            • jitibert 27 octobre 21:53

              pourquoi traduire le Coran correctement ? Quelle utilité ? 

              Combien de fois a-t-on traduit la Bible ? La Thora ?
              Cela a-t-il changé quelque chose à la « débilité » des humains ?
              A combien de temps estime-t-on l’existence de l’homme sur notre planète ?
              Depuis combien de temps les religions monothéistes existent-elles ?
              Avant qu’elles soient « révélées », que faisaient donc ces « dieux » ? 
              Ils étaient en RTT ?
              Elle est bien triste notre humanité pour encore imaginer que la religion va la sauver ? Depuis qu’elles existent, les historiens n’ont enregistré que des « guerres » au nom, et/ou avec l’aide, de Dieu.
              Quand les humains deviendront-ils des êtres « intelligents », en capacité de comprendre que la Terre est notre mère, notre seule patrie et que le devoir de tous c’est de partager ce qu’elle nous offre pour nous aider à survivre et à perpétuer la vie.. ???


              • Eric F Eric F 27 octobre 22:13

                @jitibert
                « Quand les humains deviendront-ils des êtres « intelligents » ». si d’aventure ils n’ont pas été intelligents durant plusieurs millénaires, il n’y a strictement aucune raison qu’ils le deviennent davantage demain.Il y en a toujours qui s’imaginent l’être plus que les autres, hier ils se moquaient de ceux qui ne croyaient pas, et aujourd’hui ils se moquent de ceux qui croient. A mon avis, soyons modestes sur nos certitudes, ceux qui nous suivront ne manqueront pas de s’en gausser, comme leurs successeurs se gausseront des leurs.


              • Spartacus Spartacus 28 octobre 11:10
                Si on vous traduit, 
                Il faut interpréter que si vous demandez aux autres d’en parler, vous voulez dire en fait que vous n’arrivez pas à vous faire entendre ou comprendre.

                Sur le fond 
                Vous voudriez faire passer qu’il faut interpréter que les écrits sacrés du Coran, sont mal traduits et que l’interprétation transmise aujourd’hui est fausse.

                Est ce bien résumé ?




                • Emile Mourey Emile Mourey 28 octobre 11:49

                  @Spartacus

                  j’ai commencé à rédiger mes écrits dans le plus grand enthousiasme. Avec la bataille d’Honein, je les termine dans le plus grand écoeurement. Que celui qui veut comprendre comprenne. 

                • Spartacus Spartacus 28 octobre 13:01

                  @Emile Mourey

                  Vous avez juste oublié que pour ouvrir les portes il faut les clefs.  smiley

                  N’écrivez plus pour vous enthousiasmer vous même, mais pour enthousiasmer les autres.
                  Ce n’est pas aux autres de comprendre vos recherches, c’est a vous vous de les faire comprendre...

                  Définissez ce que vous souhaitez. Définissez les cibles.
                  Analysez les lieux ou endroits ou vous souhaitez être compris.
                  Faites des écrits de valeur marchande plus "commercialisable. La valeur fait publier.

                  Pas des bouteilles à la mer sur Agoravox.
                  Intéressez vous aux méthodes de communication.
                  Définissez un plan de communication. Au mieux prenez un attaché de presse. Des gens qui vous donneront des appuis ou des clés.

                  Comme ancien militaire vous en avez oublié qu’il faut une stratégie....
                  Vous voulez vous faire comprendre ? Passez en monde conquérant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires