• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Crédit Mutuel de Bretagne (Arkéa) lâche les entrepreneurs bretons (...)

Le Crédit Mutuel de Bretagne (Arkéa) lâche les entrepreneurs bretons !

Les masques tombent ! le Crédit Mutuel de Bretagne (Arkéa) lâche complètement les Bretons et prouve une fois pour toutes qu’il ne défend pas les intérêts de notre région ni de ses habitants.

JPEG

Alors que tous les assureurs français refusent d’indemniser la perte d’exploitation des entrepreneurs français due à la crise économique actuelle, le Crédit Mutuel Alliance Fédérale a décidé, à travers les Assurances du Crédit Mutuel et CIC Assurances, de nager à contre-courant et de venir en aide à ses assurés en détresse.

Dès lors, on aurait pu croire que l’heure était aux réjouissances pour tous les entrepreneurs assurés au Crédit Mutuel. Tous ? Non. Les assurés du Crédit Mutuel de Bretagne ne sont pas concernés par cette mesure, pour la simple et bonne raison que Arkéa, l’autre grande fédération du Crédit Mutuel (également dirigée par Jean-Pierre Denis) dont le CMB fait partie et est même la tête d’affiche, n’a pas choisi de prendre part à cet élan de solidarité.

Jean-Pierre Denis clame depuis plusieurs années que la préservation du tissu économique breton est l'une de ses priorités. De bien belles paroles, mais quand il s’agit d’agir, il n’y a plus personne, pire, le dirigeant montre son vrai visage. À savoir qu’il n’a aucun attachement à cette région ou à ses habitants.

Car il convient de mesurer l’ampleur de cette décision. Les fédérations du Crédit Mutuel, à l’instar d’Arkéa, bénéficient, contrairement à ce que Jean-Pierre Denis entend nous faire croire, d’une importante autonomie leur permettant de mettre en place des stratégies qui leur sont propres. Dès lors, quand le Crédit Mutuel Alliance Fédérale fait le choix de venir en aide à ses assurés, il le fait en son âme et conscience, mais justifie ce choix par l’état d’esprit mutualiste du Crédit Mutuel dans son ensemble. Et lorsque Nicolas Théry, le président du Crédit Mutuel Alliance Fédérale affirme au micro de Léa Salamé que ce choix est nécessaire pour la préservation du tissu économique local, c’est à se demander à quoi joue Jean-Pierre Denis. 

Certes, bon nombre d’assureurs n’emboîtent pas le pas du Crédit Mutuel Alliance Fédérale, un argument que pourrait avancer Arkéa pour justifier son choix. Mais s’ils ne le font pas, c’est uniquement par crainte de l’effondrement. Or, si le Crédit Mutuel Alliance Fédérale s’en estime capable, notamment en raison de ses importants fonds propres qui ont été renforcés ces dernières années justement pour faire face à ce type de situation, pourquoi Arkéa ne le serait pas ?

Il y a quelques semaines, les deux dirigeants d’Arkéa, Jean-Pierre Denis et Hélène Bernicot, se félicitaient en effet de la bonne santé financière de la fédération. À tel point que selon eux, la banque était à même de quitter la Confédération du Crédit Mutuel et de voler de ses propres ailes. Si l’on suit le même raisonnement, elle doit aussi être à même de venir en aide aux Bretons que nous sommes, non ? Ou alors les intérêts personnels des dirigeants priment sur l’avenir des sociétaires ?

Alors que l’heure est plus que jamais à la solidarité, et qu’on aurait pu attendre du Crédit Mutuel de Bretagne un coup de pouce pour nous aider à traverser cette crise, celui-ci brille par son absence et pire, par son reniement des valeurs mutualistes . Preuve que ses dirigeants privilégient leurs intérêts personnels et non pas celui des sociétaires…


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • sylvain sylvain 23 avril 2020 13:23

    les bretons ont fait des tas de mutuelles et de coopératives agricoles . A ma connaissance elles ont toutes évoluées comme ça . Je ne dis pas que c’est spécifique aux bretons, la plupart des coopératives, quand elles ont eu du succès ont évoluées de cette manière mais il me semble qu’en bretagne il y a vraiment eu un paquet d’initiative collectives

    c’est bien dommage


    • Le421 Le421 23 avril 2020 21:05

      @sylvain
      Ah, les mutuelles de bretagne !!
      Faut demander à Ferrand, c’est un connaisseur...  smiley


    • caillou14 rita 23 avril 2020 13:29

      Une banque défendre les intérêts des petites gens ?

       smiley


      • Marcus Hadock 24 avril 2020 00:56

        @rita
        Bonsoir Rita,
        OUI le Crédit Mutuel Alliance Fédérale défend ses sociétaires..
        Et voici la liste des « petites gens » qui soutiennent l’absurde manipulation des Bretons par Jean-Pierre DENIS http://avisdetempete.bzh/ et sa tribune truffée de mensonges éhontés.Il est où le retour du soutien des entrepreneurs au Groupe Arkéa ? smiley smiley


      • caillou14 rita 24 avril 2020 07:02

        @Marcus Hadock
         le Crédit Mutuel a été condamné à payer une amende d’un million d’euros. ... Le 3 juillet 2018, l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a condamné la banque strasbourgeoise à payer un million d’euros !

        Un client obtient la condamnation de sa banque pour procédure abusiveCHRONIQUE

        Rafaële Rivais

        Le Crédit mutuel Nord Europe refusait de rembourser son client, victime de fraude, en considérant qu’il mentait.

        Publié le 22 février 2020


      • Marcus Hadock 24 avril 2020 10:10

        @rita
        Je ne connais pas les tenants et les aboutissants concernant cette affaire et je ne prendrais pas parti. Comme font beaucoup de Groupe, il est de mon avis qu’il vaut payer une amende que d’ouvrir la boîte de pandore ...
        D’autre part, le Crédit Mutuel Nord Europe, comme le Crédit Mutuel Arkéa ne font pas partie de Crédit Mutuel Alliance Fédérale (CMAF), ce qui prouve une certaine indépendance et sont libres de faire leur propre choix dans ce type d’affaire comme le fait CMAF qui -" a décidé, à travers les Assurances du Crédit Mutuel et CIC Assurances, de nager à contre-courant et de venir en aide à ses assurés en détresse.« 
        Comme Suravenir société d’assurance du Crédit Mutuel Arkéa a été pillé, par Jean-Pierre DENIS, depuis de nombreuses années pour »justifier son projet d’indépendance", n’est de ce fait pas en mesure de suivre ou au moins de faire pareil que CMAF.
        Ne mélangeons pas les problèmes !


      • Marcus Hadock 24 avril 2020 10:49

        @Marcus Hadock

        Je viens de jeter un coup d’oeil sur cette affaire.
        Donc comme l’explique l’article, Fernand a été (plus que) négligent et dans ce cas, il est presque impossible de prouver cette négligence du client.

        (Article du Monde)"Pour activer sa nouvelle carte Alexandre clique sur le lien inséré dans le courriel, et saisit son identifiant ainsi que son mot de passe.« 

        A aucun moment, et c’est marqué sur tous les site, banques, des Impôts ... que ces institutions ne demande jamais les informations confidentiels par mail ou SMS. (négligence du client/sociétaire).

        (Article du Monde) »elle déplore que la banque « n’apporte pas, comme elle le devrait, la preuve de la négligence de ses clients ».

        Ce n’est qu’un avis, mais comme je l’ai évoqué dans le post plus haut, il est préférable de protéger, et les sociétaires/clients, et toutes les futures opérations de paiement par internet, de payer une amende de l’ACPR que d’ouvrir la boite de Pandore aux opérations de « pishing ».


      • Marcus Hadock 24 avril 2020 10:55

        @rita
        Oups ! pardon Alexandre.

        Il me semble que cette affaire est celle du CM du Nord de Bétune dans le Pas-de-Calais.


      • Le421 Le421 23 avril 2020 18:36

        Le plus grand tort, c’est d’avoir cru leurs publicités...

        Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent !! (Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité