• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le culte de l’utilitarisme...

Le culte de l’utilitarisme...

JPEG

Utile ! Désormais, il faut que tout soit utile ! On en oublie l'essentiel : le rôle de la culture dans la formation de l'individu...

Dans notre monde moderne, les humanités n'ont plus leur place, l'enseignement du latin et du grec a été ainsi, sacrifié, avec la réforme des collèges de 2017.

 

Bientôt, les cours de Français pourraient se réduire à l'apprentissage de la langue : fini l'enseignement de la littérature, finies la lecture et l'explication des grands textes de notre patrimoine.

A quoi bon étudier Racine, Corneille, Molière, Rabelais, La Fontaine ?

 

Il faut privilégier ce qui est directement utile dans la formation des individus : on s'oriente vers une éducation pratique et technique.

On en oublie la sensibilité, l'importance de la culture littéraire et humaniste... grave lacune dans un monde où l'individualisme est grandissant...

 

Je me souviens d'une remarque d'un de mes élèves : "A quoi sert le cours de Français ? Je sais parler Français...", comme si la seule maîtrise de la langue suffisait à la formation d'une personnalité.

Que fait-on de l'intelligence, de la compréhension du monde et des autres ?

La littérature offre justement cette ouverture aux autres qui manque cruellement dans nos sociétés...

 

La plupart des médecins deviennent des techniciens sans âme : or, la relation avec les patients est essentielle, une confiance doit s'établir et doit passer par un dialogue humaniste.

Les administratifs n'ont plus le sens de la relation humaine : ils traitent, parfois, les gens comme des objets, des numéros.

La communication devient de plus en plus inhumaine, elle passe par des téléphones, des ordinateurs et la vraie communication se délite.

Les hommes politiques, au cours de campagnes électorales tapageuses, font, aussi, de fausses promesses, n'hésitent pas à leurrer les gens pour s'emparer du pouvoir : leur visée est utilitaire.

 

Les êtres humains attachés à des biens matériels, à leurs voitures, leurs portables perdent le contact avec les autres.

Il faut, donc, plus que jamais, former les individus à la culture : si celle-ci semble ne pas avoir une utilité immédiate, elle est pourtant essentielle pour assurer la cohésion d'une société, elle apporte à chacun un épanouissement personnel, une curiosité, une acuité d'esprit.

Elle offre une liberté, une façon d'appréhender le monde et les autres, avec humanité.

Notre monde de technicité grandissante ne doit pas renoncer à la culture qui est essentielle.

 

Vers quel abîme d'égoïsme se dirige-t-on, si on renonce à la culture ? Vers quel gouffre d'inhumanité allons-nous être précipités ?

Un monde purement utilitaire ne peut pas être un monde heureux. Nous avons tous besoin d'une formation à la sensibilité.

La réflexion est, aussi, essentielle : les grands textes nous offrent l'occasion de réfléchir à toutes sortes de sujets qui nous concernent tous.

Ne perdons pas notre humanité dans un monde d'objets, ne perdons pas ce qui fait l'essence même de l'être humain : redonnons à la culture toute sa place, pour un avenir meilleur.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/07/le-culte-de-l-utilitarisme.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Bonjour Rosemar. Oui, et l’alexithymie ou pensée psycho-somatique (a-symbolique, hypochondriaque) est bien une pathologie. On parle de pensée instrumentale... 

    La pensée instrumentale qui ne réfléchit qu’aux moyens est essentiellement une pensée de la reproduction du système. Elle n’est pas une pensée du changement.

    • rosemar rosemar 19 mai 11:42

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Ce serait donc une maladie ? Je pense que cet utilitarisme dérive de nos modes de vie...


    • @rosemar C’est lié à l’éducation..... La mère (mater-matériel : le soin, la survie) le père (la séparation de la terre, l accès au symbolique). Il s’agit bien d’une pathologie mentale qui s’étend sur le monde (MATRIX-MATRICE). Autrement dit : pour remplir un verre de connaissance, il faut le vider, créer le manque, l’aspiration au savoir. Si l’enfant n’est pas sevré de sa mère (l’EGYPTE), il ne pourra se remplir de l’intérieur. Et le manque, c’est le sevrage (de la société de consommation).


    • Jeekes Jeekes 19 mai 10:26

      ’’Désormais, il faut que tout soit utile !’’

       

      T’es encore une fois à coté de la plaque marie-rose.

      La meilleures des preuves, tes n’artiks débilous et complètement inutiles nous inondent chaque jour !

       


      • @Jeekes coulé le naze inculte...


      • rosemar rosemar 19 mai 11:43

        @Jeekes

        Insulter, ce n’est par argumenter...


      • rosemar rosemar 19 mai 11:44

        @rosemar

        Je corrige : ce n’est pas argumenter...


      • Jeekes Jeekes 19 mai 18:12

        @rosemar
         
        Dire que t’es qu’une pauvre cloche qui n’a rien d’autre dans sa vie (et surtout pas son ersatz de boulot) que d’écrire connerie sur connerie pour avoir l’impression d’être un phare d’intelligence et d’érudition, n’est pas insulter.
         
        Ce n’est que l’expression de la réalité qui ne fait pas partie de ton monde !
         
        PS :
        Dispenses-toi de me mettre un lien vers ton blog tout pourri, t’auras jamais une seule visite de ma part... 
         
         
         
        @ mais l’usine
         
        Tiens, v’la la cinglée.
        T’as encore oublié de prendre tes cachets, mamy foldingue.
        Va pas être content ton (tes) psy...
         


      • @Jeekes
        J’ai compris depuis longtemps que les commentateur d’Agora ne sont pas des puits de connaissance ni de lumière, mais cela ne m’empêche pas d’y être bien. C’est comme dans le tram. On fait avec ses voisins. Les articles y sont intéressants. Mais la modé est trop prudente et rejette les articles de fond qui posent les véritables problèmes... 


      • troletbuse troletbuse 19 mai 10:45

        Rosemar nous a bien bassiné avec « Le culte de Covid » qui a permis de mettre en place la « Cancel Culture » et vous n’avez rien vu. Un comble !

        Elle y a bien participé, par sa trouillardise ou sa propagande.


        • troletbuse troletbuse 19 mai 10:47

          @troletbuse
          « Et elle n’a rien vu »



        • troletbuse troletbuse 19 mai 12:42

          @rosemar
          VGous dénoncez les conséquences, pas les causes. Ca ne sert à rien. C’est de l’enfumage


        • rosemar rosemar 19 mai 12:55

          @troletbuse

          Mais enfin, cette tendance à l’utilitarisme existe depuis longtemps, bien avant la pandémie...


        • troletbuse troletbuse 19 mai 13:36

          @rosemar
          Vous arrivez donc après la bataille.
          La seule chose à faire c’est de virer tous ls croutes qui nous gouvernent. Voilà


        • rosemar rosemar 19 mai 17:34

          @troletbuse

          Pour mettre qui à la place ??


        • troletbuse troletbuse 19 mai 17:49

          @rosemar
          Pour mettre qui à la place

           ??
          Jamais vu une question aussi idiote !
          Alors pourquoi vous vous plaigniez ?
          Si vous trouvez que c’est bien.


        • rosemar rosemar 19 mai 17:53

          @troletbuse

          Quelle est votre solution ?


        • troletbuse troletbuse 19 mai 18:03

          @rosemar
          La solution hydroalcoolique. Ca te va ?


        • ARBEIT MACHT FREI,...cela commença ainsi. ensuite, nous eurent les "battants dynamique, certifiés HUGO BOSS, Internet pour les nul avait remplacé tous les grands dans la vitrines de la librairie de l’UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES. Ce jour, je compris. C’était en 1985...


          • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 19 mai 10:50

            Essayer de diaboliser celui qui ne se prosterne pas devant un texte de Baudelaire et le stéréotyper « d’utilitariste », en oubliant que le promouvoir de la part d’un prof, payé pour l’enseigner c’est utilitariste.

            C’est le paradoxe du bobo Il adore voire des tares chez les autres en se croyant moralement supérieur.

            En général, la culture des diplômés en sciences littéraires, sociales ou humaines sont sectaires, et condescendants, et portent des jugements moraux et ostracisés sur la société.

            En général, ils sont frustrés car ils ont une haute opinion d’eux même, mais pas la réussite ou l’indépendance de ceux qui ont une vision plus réaliste de la société, qu’il adorent caricaturer de « utilitariste ».

            Ces gens là vivent de la culture, essayent de faire croire qu’ils vivent de l’air du temps.

            En fait les utilitaristes ne stéréotypent pas, ne sont pas condescendants et aussi méprisants que ceux qui se réclament de la culture. Ils sont plus humanistes, que ceux qui s’en réclament a longueur de textes.


            • rosemar rosemar 19 mai 11:19

              @Spartacus Lequidam

              Vous êtes favorable à l’appauvrissement de la culture ?



            • rosemar rosemar 19 mai 11:35

              @Spartacus Lequidam

              Les humanistes du 16ème siècle avaient bien compris toute l’importance que revêt la culture dans le bonheur de l’être humain ; ils privilégiaient dans l’éducation toutes sortes de connaissances et aspiraient à développer un savoir universel, encyclopédique.


            • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 19 mai 12:58

              @rosemar
              La culture c’est une destruction créatrice.
              C’est pas fermé a la littérature. Les centres d’intérêts culturels changent.

              Il y a plus de gens qui trouvent beau vidéos de chats dans une pelote de laine que de personnes lisant une fable de Lafontaine. 

              Quand a la personne la plus « humaniste » de la terre, c’est Norman Borlaug qui a sauvé 1 milliard de personnes de la famine par l’utilitarisme appliqué de la révolution verte, pas les adorateurs de Baudelaire.

              Les « humanistes » sociologues qui se prétendent le définir se trompent. Le bonheur est une affaire individuelle.

              Le bonheur, est souvent la satisfaction d’obtenir ce qui vous manque, en soi l’utilitarisme y contribue plus que le texte de Baudelaire.

              Le savoir universel est une utopie.
              L’ouverture d’esprit est bien plus importante. L’éducation par son manque de diversité intellectuelle des intervenants est plutôt un enfermement.


            • rosemar rosemar 19 mai 13:05

              @Spartacus Lequidam

              Vous faites une fixation sur Baudelaire comme si la culture se limitait à cet auteur...


            • @Spartacus Lequidam
               Oui, j’ai eu un amis qui a sauvé des enfants en Afrique avec Audry HEPBURN (UNICEF) de la misère et la peste. Se promenant il y a deux ans dans un quartier où il y a quelques vendeurs de drogues. Deux personnes l’arrêtent. Ah mais on vous reconnaît, c’est vous qui nous avez sauvé. Et lui de voir le résultat : vendeurs de drogues...


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 mai 08:02

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
               
               dans une société permissive comme la notre où tout se vend et s’achète, la diabolisation du produit n’est plus que la forme de protection de son commerce. Le seul problème pour l’État c’est qu’il ne sait pas en taxer les transactions. 
               
               Je dis ça, je n’ai jamais consommé aucune drogue excepté le tabac.


            • Pas peste, mais fièvre Ebola.. Francis, ce sujet est trop complexe, je voulais simplement soulever qu’avoir « bon coeur » entraîne hélas souvent plus de problème qu’un progrès.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 mai 09:23

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
               
              ’’avoir « bon coeur » entraîne hélas souvent plus de problème qu’un progrès.’’
               
               Lire « La pitié dangereuse » de Stéfan Sweig


            • Rosemar très française s’est juste trompée sur Napoléon,... Il était surtout fasciné par les LUMIERES (la science). tous les livre de napoléon tournaient autour de la politique, la guerre, Surtout Machiavel. Les costumes, l’artillerie, au passage : Montaigne, Montesquieu, Rousseau... Voilà pour l’homme,...On parle d’un goût pour la renaissance. Mais nulle part il est dit qu’il lu PLATON ou Socrate.. ;


              • Jonas Jonas 19 mai 10:55

                Le Monde de la Culture, du Beau et de la Contemplation a disparu, seul restent l’utilitarisme et la paresse.

                Et ce, dans tous les domaines.

                Un sample de Booba qui tourne en boucle connaît mille fois plus de succès que PalestrinaVivaldiBach ou Mozart.

                Il suffit de regarder l’architecture des bâtiments du XXème siècle, par exemple l’Opéra Bastille ressemble plus à un immeuble de la CAF qu’à une salle de spectacle, et ne souffre aucune comparaison possible avec l’Opéra Garnier, ses milliers de décors, statues dorées et détails minutieux.


                • @Jonas oh oui. qui pourrait aujourd’hui rivaliser avec HORTA ? Juste des briques, des pierres et des carreaux empilés. Même Légo fait mieux...Cités dortoirs...laides à en pleurer...


                • Napoléon, très césarien. retour au classicisme. Heureusement, il y eut les impressionnistes. Grâce surtout à un anglais : WILLIAM TURNER....


                  • Decouz 19 mai 11:20

                    Autre chose : « L’Europe n’a pas réussi à penser sa littérature comme une unité historique (…) : c’est à Rabelais que réagit Sterne, c’est Sterne qui inspire Diderot, c’est de Cervantes que se réclame sans cesse Fielding, c’est à Fielding que se mesure Stendhal, c’est la tradition de Flaubert qui se prolonge dans l’œuvre de Joyce, c’est dans sa réflexion sur Joyce que Broch développe sa propre poétique du roman, c’est Kafka qui fait comprendre à Garcia Marquez qu’il est possible de sortir de la tradition et d’ ‘écrire autrement’ ».

                    Pourquoi je mets ceci ? Parce que votre culture semble limitée à ce qui est enseigné au collège et au lycée, vous devriez indiquer le niveau : « classe de quatrième, terminale etc ».

                    http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/13481


                    • Decouz 19 mai 11:21

                      @Decouz
                      C’est une citation de Kundera.


                    • rosemar rosemar 19 mai 11:28

                      @Decouz

                      Et votre culture, alors ? Elle se limite à citer Kundera ?


                    • josy&jacq jos&jacq 19 mai 16:08

                      @rosemar. En un sens, ma culture se limite aux mûrier, cassis, tomates et aubergines que j’ai plantés cette année. Et en pleine terre, c’est du boulot.

                      Quand nous étions potaches, nous chantions sur l’air de la mère Michèle le cours de chimie sur les alexandrins de Rodogune :
                      Il est des noeuds secrets, il est des sympathies
                      Dont par le doux rapport les corps assortis
                      S’attachent l’un à l’autre et se laissent oxyder
                      Par ces je-ne-sais-quoi qu’on ne peut expliquer !
                      Sur l’air du tralala...

                      Ces corps sont susceptibles
                      De s’unir, le soir au fond des boiaaaas...

                      L’oie de Louis a oui. Ah oui ?
                      Et qu’est ce qu’elle oit, l’oie ?
                      Elle oit ce que toute oie oit : elle oit mon chien qui aboie le soir au fond des bois.


                    • Decouz 19 mai 11:47

                      non elle est immense


                      • Decouz 19 mai 11:54

                        @Decouz
                        malgré tout je n’en fait pas un fromage, la culture ce n’est rien en fait, ce qui importe c’est la capacité de concentration et de méditation, et ceci peut se faire avec le minimum de support extérieur.


                      • rosemar rosemar 19 mai 12:00

                        @Decouz

                        Quelle suffisance !


                      • Decouz 19 mai 12:03

                        @rosemar
                        et encore j’ai fait un effort


                      • rosemar rosemar 19 mai 12:56

                        @Decouz

                        Un effort de suffisance, en effet !


                      • Decouz 19 mai 18:09

                        @rosemar
                        Vos réponses ping-pong montrent que vous refusez de vous mettre en cause.
                        Je ne confonds pas l’érudition et la culture, j’ai cité Kundera uniquement parce que j’étais tombé sur un essai de lui hier ( par hasard ?).
                        Il y a des choses différentes, culture, érudition, et ce que l’on appelle en arabe « l’adab », qui est à la fois une sorte de politesse ou de code de bon comportement.


                      • Decouz 19 mai 18:10

                        @Decouz
                        voila et des petites leçons de morale en plus, c’est ça la culture ?


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 mai 18:20

                        @Decouz
                        Garcia Marquez ... Kafka ... Mouais .Mais plutôt vers le Diadorim de Guimaraes Rosa .


                      • Schrek Séraphin Lampion 19 mai 11:52


                        « La plupart des médecins deviennent des techniciens sans âme... »

                        « De tout ce qu’à ma peau me fîtes,
                        Combien fus-j’épaté de fois !
                        Combien à vous qui m’épatâtes,
                        Mon bon petit cœur confus doit !
                        Et j’ai rendu à ma façon
                        Grâce à votre graisse à masser.
                        Votre saindoux pour le corps c’est
                        Ce que mes vers pour l’âme sont. »


                        • rosemar rosemar 19 mai 12:01

                          @Séraphin Lampion

                          Vive la poésie !


                        • Une excellente vidéo : Nos sages racontent la fin des temps selon DANIEL : https://www.youtube.com/watch?v=WT_Dwza__BA


                          • LES VIDEOS DE RAV TOUITOU DAVID SONT EXCELLENTES...


                            • ZenZoe ZenZoe 19 mai 17:01

                              Mon dieu, quelle bouillie indigeste et sectaire dans la tête de l’auteur !!

                              Pourquoi un toubib ne serait-il pas aussi cultivé qu’un prof ? Pourquoi opposer objets et poésie ? Quel rapport entre la culture et les qualités humaines ? Pourquoi la culture rendrait-elle plus curieux que la technologie ?

                              Les bras m’en tombent de tant de nullité intellectuelle. L’auteur, qui se pense cultivée, est la preuve vivante que la culture ne rend pas forcément intelligent, et qu’une tête bien pleine n’est pas forcément une tête bien faite.

                              Elle est tellement sotte (ceci n’est pas une insulte mais un constat), qu’elle ne réalise même pas que la culture ne serait pas grand chose sans ce qu’elle appelle avec mépris l’utilitaire, qui justement la porte cette culture et lui permet de se répandre partout : de l’imprimerie à internet, des tablettes gravées à la télévision, du tam-tam africain au streaming... et que sans ceux qu’elle pense être des bourrins mais qui quand même ont conçu son ordinateur et ses logiciels, elle ne serait même pas là à écrire ses sottises !

                              PS : autre chose : ’’français’’ ne prend pas de majuscule lorsqu’il s’agit de la langue. Pour une prof, c’est le pompon !


                              • rosemar rosemar 19 mai 17:30

                                @ZenZoe

                                Vous niez l’intérêt de la littérature ? Quelle suffisance dans vos propos ! Vous envisageriez que les cours de français se réduisent à l’apprentissage de la langue ?


                              • rosemar rosemar 19 mai 17:33

                                @ZenZoe

                                Vous niez aussi l’emprise de la technologie dans nos sociétés ? Bien sûr, internet est utile, à condition de bien savoir s’en servir... quand on voit que tant de gens sont asservis à leur portable !


                              • ZenZoe ZenZoe 19 mai 17:35

                                @rosemar
                                J’en étais sûre ! Vous n’avez même pas compris ce que je dis.


                              • rosemar rosemar 19 mai 17:36

                                @ZenZoe

                                Mais en avez-vous conscience ? J’en doute !


                              • rosemar rosemar 19 mai 17:36

                                @ZenZoe

                                Je vous retourne le compliment ...


                              • phan 19 mai 19:16
                                Sans avoir l’envolée des incultes, quels modèles de véhicules utilitaires légers choisir ? 

                                • ETTORE ETTORE 19 mai 23:26

                                  Bonsoir rosemar.

                                  Ce n’est pas tant que la « CUL-ture » est devenue ....inutile !

                                  C’est juste que certains apportent la leur, comme dans une auberge espagnole.

                                  La culture, est merveilleuse, pour qui l’accepte, qui la transcende, qui l’accouche, qui la comprend, et qui la fait..... Sienne.

                                  On voit bien que sous les faux airs festifs, de feux d’artifices au mortier, c’est 14 juillet tous les jours. La prise de la bastille, cette pure culture Française, de la révolution, s’est mué en ode, à l’attaque des commissariats.

                                  Qui vas être libéré, par cette « reconquista » de l’histoire passée, déboulonnée pour un nouvel avenir ?

                                  Ceux qui ont du mal avec les chiffres romains, mais qui savent se servir d’engins, avec un mode d’emploi écrit en ...chinois  ?

                                  La culture est devenu dans ce pays, le collier à trois rangées de perles, sur le cou d’une dame patronnesse. C’est dire, comment les lieux de culture, vont péricliter, remplacés par des « locaux d’animation de quartier ».

                                  Les livres, mais vous n’y pensez pas ma bonne dame, c’est chiant, faut se mouiller le doigt pour tourner les pages, alors qu’un joystick vidéo, c’est tellement plus réactif, surtout pour jouer à super mario....La part de pizza livrée sur simple clic, qui suit à la trace le vélo cipède Délivre OU ?....

                                  Alors, l’image d’Epinal, d’une belle nature, assise sur un banc, ombragé d’un gigantesque saule pleureur, qui semble tout autant attiré par le livre, que l’histoire semble subjuguer la lectrice.......Finito ! Nada ! Fertig !

                                  La culture ? rosemar ? Elle ne figure sur aucun menu en ligne, rien que le mot, donne de l’aérophagie aux maigres d’esprit, comme sa digne représentante, qui est « toujours couché » !

                                  Alors voyez vous, rosemar, entre Jack et Rose line ( pas renaud) la culture, c’est décidément un drôle de cadre de famille, mal recomposée.


                                  • Djam Djam 19 mai 23:29

                                    La culture utilitariste nous vient tout droit des anglo-saxons. Le fameux « pragmatisme » anglais n’est rien d’autre qu’une pensée qui évacue à tous les étages de toute notion non rentable. 

                                    La totale réification de l’homme devenu lui-même une « variable comptable » est le « nouvel homme » dont rêvent les dingos du monde de demain, digitalisé à presque 100 %. Faire de l’humain un animal docile, exclusivement consommateur et rentable. 

                                    Les vaccins n’ont jamais eu vocation de soigner mais de tracer, collecter et triturer des milliards de données (datas), nouveau carburant vendu très très cher aux multinationales qui profilent leurs « cibles » humaines pour leur vendre en ligne leur colifichets, services bidons, divertissements crétinisant et banques spécialisées dans le pompage direct des comptes particuliers.


                                    • @Djam Cela vient surtout d’’Amérique. quand on vous rencontre dans la rue, on ne vous demande pas votre nom ou ce que vous êtes mais combien vous valez....en terme de pécune...


                                    • Djam Djam 24 mai 00:34

                                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                      Oui, je sais ça... une partie de ma famille est ricaine ; on cause souvent par tel et j’entends les préoccupations du peuple de base... comme nous autres ici. Ils ont le pragmatisme anglais doublé d’une inculture assez impressionnante et en « même temps »  comme dirait le petit élyséen  on commence sérieusement à avoir la même inculture ici aussi... l’imitation de la sous-culture yankee à eut le temps de faire son ravage...


                                    • Le terme culture est trop vaste. C’est le manque de pensée créatrice et imaginative qui est le problème...Dit autrement : la vie intérieure...


                                      • Jean Keim Jean Keim 20 mai 09:39

                                        Il faut être conscient que la culture est à la fois une ouverture sur le monde et un formidable moyen de conditionnement.

                                        Elle ne rend pas forcément meilleurs, parmi les nazis (ce n’est qu’un exemple) il y avait des junkers très cultivés qui écoutaient de la musique classique en assistant à des interrogatoires de suppliciées.


                                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 mai 10:05

                                          @Jean Keim
                                           
                                          ’’ la culture est à la fois une ouverture sur le monde et un formidable moyen de conditionnement.’’
                                           
                                          C’est pas ça qu’on appelle "jeter le bébé avec l’eau du bain ?


                                        • Pourquoi les faux fragiles dépasseront un jours les Goliath de la finance (le temps c’est de l’argent mais qui dort dine). 

                                          https://www.youtube.com/watch?v=lJJoNrzlK_4. Pourquoi les hypersensibles, créatifs et à haut potentiel dépasseront les Goliath, rationnels et enfermés dans leur logique productive. L’hypersensible déteste fondamentalement deux mots : domination et compétition.. (donc inintégrables dans la société actuelle) Pourquoi les derniers seront le premiers. Parce qu’ils ont une qualité que n’ont pas les autres : ils ont des ANTENNES très développées. A ne pas confondre avec Asperger. Même si les deux sont mal à l’aise dans les groupes. Les Aspergers sont très recherchés dans les entreprises pour leur compétences spécifiques, ils ne sont pas arrêtés par leur empathie, hyper-compétents et rarement fatigués (plutôt cerveaux gauche, — I.A.), en général on les case dans un bureau au fond du couloir. Au contraire de l’hypersensible empathique. Sa sensibilité est globale, il raisonne en arborescence (une idée en entraîne une autre). Raison pour laquelle on a du mal à les suivre (cerveau droit). 


                                          • (1 vote)

                                            Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                             
                                            21 mai 17:53

                                            Conseil aux faux fragiles hypersensibles : faire de sa faiblesse une force,. Je suis différent du système, mais ce n’est pas parce que moi je ne m’intègre pas. C’est parce que vous, vous ne ne pouvez pas suivre. Marchant au rythme moutonnier, vous ne voyez pas le futur et êtes bloqués sur le présent. Raison pour laquelle les archéoptérix ont survécu aux dinosaures (GOLIATH). ils ont acquis des ailes qui leur permirent de voir le danger de loin...... 


                                          • JC_Lavau JC_Lavau 1er juin 13:55

                                            Cet article a recueilli la glorieuse note de 4 sur 40.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité