• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le danger LFI et bien au-delà

Le danger LFI et bien au-delà

Cahier de doléances de ceux qui ne veulent changer que ce qui permet de garantir et maintenir leurs avantages acquis ainsi que leurs futures conquêtes. Lecture pour ceux qui les écoutent et aussi ceux qui à leurs dépens croient les combattre.

Introspection préalable ou commérage, comme vous voulez.

Bien sûr des boucliers vont se lever contre le procédé utilisé ici. Personne ne peut prétendre posséder la vérité. C’est vrai mais si nous parvenons à en débroussailler et assimiler quelques dimensions et en parler dans la cacophonie devenue rituelle de notre kermesse électorale quinquennale, ce sera déjà un bon pas de fait. Parce que, pourquoi faut-il que soyons réduits systématiquement maintenant à des élections qui ont comme écrin toute cette comédie de sondages, d’outrances, de thèmes baroques montés comme des produits d’appel par des chauffeurs de salle, des duels d’opérette entre des gens qui soigneusement évitent de parler du fond des politiques publiques menées, des décisions qui ont été prises, des effets constatés ainsi que des responsabilités de ceux qui les ont menées. Qui pour la plupart sont là juste pour préparer le coup d’après en biaisant d’emblée la compréhension des primo électeurs et de ceux qui croient encore à leur bonne volonté de candidats.

Ces derniers semblent à l’approche du renouvellement d’un mandat brusquement devenir visionnaires et trouver des solutions qu’ils semblaient ignorer les semaines précédentes, comme saisis d’une révélation qui ne manque pas de nous impressionner grâce à l’encouragement des médias qui raffolent de participer à la fête dont nous serions amateurs. Nous par contre, nous nous retrouvons sommés au non du civisme et de la responsabilité de voter sur des promesses qui visiblement pas plus que la dernière fois n’engagent ceux qui les tiennent et nous sommes pour ce faire informés en continu de ce que nous pensons grâce aux nouveaux oracles de la sonde qui nous fournissent en même temps que les mots qui l’expriment ce que disent ceux qui, débités en pourcentage, nous ressembleraient. On peut comprendre qu’alors certains d’entre nous s’avancent vers l’urne la main tremblante voire même font demi-tour. Où est donc le loup dans cette histoire selon la formule consacrée ? Place donc à la comédie et aux Cahiers de doléances de ceux qui nous gouvernent.

Ne jouons pas avec le feu.

Attention à ces fous dangereux de LFI maintenant Union Populaire par-dessus le marché, qui nous font courir le risque de mettre en place et développer des processus démocratiques dans lesquels l’ensemble de nos concitoyens pourront intervenir. Mettre en place de réels contre-pouvoirs tout en évaluant leur efficacité, faire des propositions dont il faudra tenir compte. Quelle prétention irresponsable mais surtout dangereuse. Si chacun se met à réfléchir, à rechercher et disposer d’une information correcte et pertinente, à en discuter avec son voisin en dehors des cadres balisés par nos journaux papier, électroniques ou radiotélévisés, c’en sera fini pour nos politiques de leur entre-soi si pratique, de leurs petits arrangements tactiques, du chacun son tour, des astuces électorales qui permettent d’éviter les mauvaises surprises tout en redistribuant à l’occasion les chances aux seuls joueurs raisonnables et fréquentables. Prenons garde, une masse critique de citoyens bien conscientisés et gare à la contagion. Si les gens commencent à prendre conscience que c’est l’intelligence collective qui est au fondement des progrès technologiques, économiques et sociaux, et qu’ils se mettent en tête d’expérimenter des processus authentiquement démocratiques, c’en sera fini de beaucoup de paravents à l’abri desquels nous influençons le cours et la destinée des sociétés à notre avantage. 

S'attaquer à la démocratie libérale et représentative, cela doit être présenté comme un blasphème républicain et un danger. Cela nécessite le recours à une stratégie et à la mise en œuvre d’un véritable champ de mines. Il s’agit de ne surtout pas se laisser entraîner à discuter du fond. Il s’agit avant tout à chaque occasion de sans cesse tenter de diviser les hommes, les disqualifier, les diaboliser eux et leurs idées afin d’éviter l’examen rationnel et méthodique de leurs propositions. Il s’agit de les présenter comme un empilement utopique, démagogique voire dangereux sinon nous serons amenés à devoir expliquer nos résultats, les justifier et au bout du compte, acculés, dévoiler nos réelles intentions. Il y a de quoi exploser une campagne électorale. Ne jouons pas avec le feu.

Une prise de conscience cherche les voies d’un rassemblement qu’elle finira par trouver.

Il faut prendre tout cela au sérieux parce que tout a eu un début. Le nez dessus, nous pouvons sous-estimer un moment historique en gestation et nous faire marginaliser. Si nos concitoyens se mettent à vouloir sérieusement s’impliquer dans des nouveaux processus démocratiques de base, prenons garde à l’effet cliquet et à la difficulté ensuite d’un retour en arrière. Plus que les cercles vicieux, craignons les cercles vertueux ainsi induits. Une meilleure représentation du pays et en réponse aux aspirations démocratiques des processus collectifs du niveau local au niveau national générant des démarches d’analyse, de diagnostics partagés, de propositions pour le choix et la mise en place de politiques publiques. L’organisation de réels débats consultatifs et contradictoires concernant les priorités économiques, le partage des fruits du travail et de la productivité, l’organisation de la vie publique et de la vie civique. Et c’en sera fini du dialogue social à l’ancienne où quoiqu’il arrive nous réussissions toujours à imposer ce qui était prévu du premier coup ou par paliers avec au besoin la menace de l’UE.

La manne que représente par exemple la privatisation rampante des retraites comme ressource supplémentaire pour les flux de la finance nous échappera. Le chantage à la dette publique ne sera plus possible. A chaque acte de consommation, du plus pauvre au plus riche, nous payons la même taxe en pourcentage qui au bout du compte représente près de 40% des recettes fiscales du pays (16% pour l’impôt sur les sociétés ce qui est inespéré) où nous puisons encore ensuite au nom de la compétitivité tout en mettant cela au compte de la redistribution que nous dénonçons comme excessive. Une telle martingale qui ne tient que par l’ignorance du plus grand nombre ne sera plus possible. Gageons que la souplesse comptable que permet la fraude fiscale sera cette fois-ci sérieusement combattue (environ 80 milliards au bas mot quand même) ainsi que le doux euphémisme que nous nommons optimisation. C’en sera fini du bouclier de l’UE qui nous a si bien protégé et derrière lequel nous nous sommes si souvent abrités pour ne pas dire cachés."Bruxelles" comme le reprenaient en cœur nos médias, tour à tour présenté comme bouc émissaire ou médication rude mais salutaire et incontournable. Coup de maître et panacée dont nous avons si bien profitée et avec quel brio même s’il a fallu prendre le risque de contourner des référendums.

Il ne s’agit pas de flancher en chemin, la France est le dernier gros bastion consistant qui résiste encore. Nous sommes ici arrivés à un jeu de quitte ou double délicat. Nous avons bien entamé le verrouillage démocratique auquel beaucoup de gens se sont déjà pliés mais nous ne sommes pas à l’abri d’une maladresse et surtout d’une prise de conscience qui se traduirait en revendication et actes. Les gens ont bien compris qu’en fait les traités se modifient malgré toutes nos dénégations passées. Cette prise de conscience en dépit du voile des médias est en fait déjà là et cherche les voies d’un rassemblement qu’elle finira par trouver rapidement si nous n’y prenons pas garde en nous souvenant de la rapidité des changements de ces trente dernières années.

Toutes nos rentes seraient progressivement remises en cause.

C’en serait fini des dogmes et des habitudes qui protègent les hiérarchies d’avoir à rendre des comptes précis et d’assumer leurs responsabilités si nous laissons se développer la pratique et l’envie de regarder de près la géographie des possibles, de recourir et participer à des séquences de travail et réflexion scandés par l’appropriation d’informations préalables, des débats contradictoires suivis de l’élaboration de processus de décision et d’arbitrages par exemple. Attention il ne faut surtout pas laisser s’installer l’idée d’une reprise en main décisive de l’économique par le politique qui plus est dans un processus d’approfondissement et de participation démocratique.

Nous serions alors ramenés à notre contribution économique réelle dans les chaînes de valeur et la juste réalité de notre utilité sociale mettant fin à l’opacité des marges prises, à la difficulté de justifier certains intermédiaires et leurs rémunérations, la réalité crue des circuits fiscaux. À la domination de la finance et sa recherche de rentabilité rapide sur les arbitrages économiques. Tout une partie de notre lobbying économique et politique s’effondrerait. Qui veut un retour à la planification et des comptes à rendre sur l’usage fait de l’argent public reçu ? 

Toutes nos rentes de situation acquises par le fonctionnement de l’UE et leur sanctuarisation seraient progressivement remises en cause. Nous devons garder la main sur l’évolution de l’UE en lâchant du lest au besoin dans les moments de tension. Tout en continuant d’affaiblir les états et en créant progressivement une nouvelle mémoire collective en changeant les repères juridiques et historiques. Le soft power comme on dit qui a si bien réussi pour les Etats-Unis. La situation est déjà bien avancée mais la résistance se durcit au regard des promesses faites et des résultats obtenus en même temps que, il faut bien l’avouer, la prise de conscience d’une impuissance démocratique pour les citoyens. Fini aussi l’avantage psychologique, sociologique et pratique inespéré que nous avons acquis contre un peu de gratuité et beaucoup de publicité en dépouillant nos clients finaux d'une partie de leur vie privée et de leurs données.

C’est nous-mêmes qui éveillons la compréhension de nos concitoyens.

C’en serait fini de cette performance de réussir à faire voter contre leurs intérêts les plus modestes de nos concitoyens et la classe moyenne dont nous nous sommes si souvent joués. Masquer la préservation du fonctionnement du CAC 40 dopé à la mondialisation, boosté par une financiarisation de l’économie très peu encadrée, servi par la libre circulation des marchandises produites par des salariés mis en concurrence et par un prélèvement accru sur les ressources fiscales globales des pays en assurant le lancement et la promotion de la candidature d’un "arbitre-réformateur" ou selon l’angle donné d’ "un disrupteur-conservateur" ne sera plus possible et la combine électorale sera déjouée. Favoriser la promotion puis provoquer l’élimination électorale de l’extrême droite qui suscite par réflexe la démobilisation d’une partie des électeurs au premier tour, cette astuce médiatique et le jeu à trois bandes, Islam-Immigration-Insécurité sont en train de se détraquer à force d’avoir été trop joué. Zemmour grisé qui devait servir d’appui et de soutien ne pouvant s’empêcher de parler à tort et à travers et d’en faire trop a fini par fabriquer une sorte de sainte trinité baroque qui met à nu l’artificialité et la fragilité de ce qui apparaît maintenant comme une incantation sans débouchés opérationnels. Prenons garde, c’est nous-mêmes et ceux que nous soutenons politiquement qui éveillent la compréhension de nos concitoyens en tentant de leur faire croire avec trop d’insistance que leurs problèmes et les solutions pour le pays tiennent dans ce hochet à trois boules dont nous nous sommes déjà tant servi sans rien faire de sérieux et conséquent après. Le double langage a ses limites. Comme aurait dit Bourvil avec son bon sens populaire" forcément, cela marche moins bien maintenant."

Et pourtant, il est vital pour nous dans le contexte actuel qu’un nombre conséquent des plus modestes de nos concitoyens continuent de croire la bouche en cœur et les yeux écarquillés au moins le temps d’une campagne électorale que leur sort dépend de ce que nos politiques promettent et ne font pas bien sûr car depuis quand pourrait-on se faire élire en expliquant réellement où sont nos véritables intérêts et les leurs. Passons. Tout cela est très compliqué aussi parce que nous avons besoin d’un quota significatif de voix de la classe moyenne qui elle aussi est destinée à servir de variable d’ajustement fiscal sans fin pour financer et apaiser ceux que nous avons laissé tomber dans la précarité. Nous permettant ainsi de préserver nos patrimoines et revenus et le pouvoir d’influence qui va avec ainsi que leur progression au nom de l’efficacité économique, de l’ investissement, de l’innovation, de la disruption , de la réforme et tutti quanti.

Réussir cette manip à tous les coups nécessite la naïveté, la confiance, le manque de compréhension, une colère et une indignation qui se trompent de cible de la part des plus modestes d’entre nous et bien sûr un sérieux barnum médiatique. Cela nécessite aussi d’associer à l’idée d’un changement radical la peur d’un bouleversement dangereux dont nous serions le rempart. C’est délicat à manier si on regarde ce qui est quand même notre passif et cela présuppose aussi les attitudes déjà citées de la part de nos concitoyens et qu’ils ne comprennent pas l’effet de la multiplication des candidatures qui conduit à les disperser. Ce qui évidemment nous arrange. Mais tout cela va de moins en moins de soi.

Le doute s’installe

Nous avons bien fait de prendre le contrôle des médias mais là aussi le doute s’installe, la propagande flagrante ou dissimulée commence à flancher et à en dire plus sur nos réelles intentions et méthodes qu’à installer les représentations qui nous arrangent. L’aplomb, le culot, l’expert prétendu neutre et objectif, l’éditorialiste (qui a malheureusement perdu son sang-froid devant les gilets jaunes et il n’était pas seul) qui dit ce qu’il faut penser et croire, la répétition sous des formes différentes par des intervenants multiples ne suffisent plus. L’emprise à la Rupert Murdoch secrète des anticorps. Pas sûr que le sourire et la mondanité taquine de Karine Le Marchand ou la roublardise de Hanouna suffisent à masquer l’entreprise de dissolution de ce qui reste de sens civique chez nos concitoyens. Même les sondages sont de plus en plus déjoués. Nos concitoyens développent la prétention maintenant de penser par eux-mêmes et ont de moins en moins envie de faire un petit tour dans le train des sondeurs qui c’est vrai ont tendance à leur suggérer les stations et la destination sans jamais vraiment justifier les déraillements. À tous les coups, il sera question de remettre en cause la concentration des médias dont nous avons tant besoin.

Au fond, nous avons du en faire beaucoup trop. En promesses non tenues, en prise de contrôle brutal et tabloïdalisation des médias, en propagande et publicité simplistes, en déficit de respect concernant la vie au travail, la gestion des emplois, la démocratie tout simplement, civique, sociale, politique. Et surtout en gourmandise concernant le partage des fruits du travail, des gains de productivité, en appétit pour l’argent public qui nous a été généreusement servi, pour la possession/dépossession du patrimoine national et privé.

On dirait que l’heure de la tortue est en train d’arriver.

C’est un peu comme la fable du lièvre et de la tortue. Nous sommes le lièvre sûr de lui et conscient de ses atouts qui a toujours eu une longueur d’avance dans les réformes économiques et sociales, les réformes politiques, l’accaparement des richesses produites et leur concentration sans oublier celles du patrimoine public. Au dépens des plus modestes puis de la classe moyenne qui, tous ayant cru un temps nos promesses même si nous avons du à l’occasion forcer les mains, ont eu droit au bout du compte à une gueule de bois progressive tout au long de cette course en avant que nous avons si bien menée avec tant d’enthousiasme et récompenses. On dirait que l’heure de la tortue est en train d’arriver. Elle qui dans sa situation ne peut compter que sur sa lucidité (qu’elle paye au prix fort) et son opiniâtreté pour pouvoir compter à l’arrivée.

 Il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire.

Comme chacun sait, il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire. Tout le monde sait et admet que la répartition du travail fondée sur des différences de formation, sur des compétences, des savoirs-faire, des responsabilités plus ou moins intenses et importantes engendrent des différences de statut et de rémunérations. Mais qu’en réalité nous en sommes arrivés à une accumulation de patrimoine et des écarts de rémunérations difficilement explicables encore renforcés par des règles fiscales qui coulent toujours vers les mêmes pentes. Cela devient trop visible et donc injustifiable au niveau des personnes et bien sûr apparaît comme contre-productif au niveau collectif. Recourir au chômage de masse permanent pour contenir les salaires et tenir en respect la dynamique revendicative n’a qu’un temps. Mettre en concurrence les salariés au sein de la même unité économique, qui plus est en autorisant la concurrence fiscale d’un pays à l’autre au nom de la liberté était socialement et politiquement risqué. A l’approche d’élections, promettre des évolutions que l’on disait impossibles et irresponsables hier encore ressemble aujourd’hui plus à un aveu d’opportunisme et de cynisme qu’à un engagement crédible tout en validant les critiques qui nous sont faites.

L’effet n’est pas immédiat et aurons-nous le temps ?

Pas sûr que le contrôle du discours dominant dans les médias par celui de la carrière des journalistes qui n’arrivent pas ou n’ont pas toujours envie de procurer le zèle attendu, associé à la énième inflation des rhétoriques argumentaires de nos politiques en décalage avec les réalités vécues et usés par la répétition des mêmes procédés suffisent à éternellement donner le change. Contenir la montée des savoirs et la dynamique d’une ascension sociale et culturelle, l’émancipation par l’accès à une pensée autonome, la compréhension de ce que sont un héritage culturel et une intelligence collective par une privatisation rampante des systèmes de formation initiale et continue est par contre une idée intéressante. Qui rencontre en fait peu de résistance parce que les élèves, les étudiants, les professionnels n’ont pas vraiment le temps de prendre du recul et de s’en apercevoir pas plus que les parents. Et c’est d’autant plus vrai que l’on est plus démuni dans la vie au départ.

Substituer en douce le mérite et la promotion de quelques-uns à la nécessité de répartir équitablement les moyens est une bonne opération qui accompagne avantageusement la réforme des structures en cours. Les enseignants étant entretenus eux dans une double contrainte impossible à résoudre. Instruire et éduquer en promouvant des valeurs que le monde médiatico-politique et économique transgresse en permanence tout en critiquant par ailleurs l’inefficacité du système éducatif. Cela concerne l’ensemble des services publics mais est particulièrement stratégique ici où se font la transmission et la socialisation autour de l’appropriation des savoirs et des valeurs. Tout cela est au fond beaucoup moins difficile à faire qu’on aurait pu le croire. Mais pas à l’abri de brusques montées en tension. Nos médias, le poids et l’influence que nous avons dans les réseaux sociaux par le biais d’informations orientées, la promotion du modèle de l’individualisme, la consommation fébrile, l’archipellisation des valeurs qui se neutralisent, tout cela renforce en fait les structures profondes du système et est assez efficace pour rendre acceptables ces contradictions. C’est important et nécessaire mais l’effet n’est pas immédiat et aurons-nous le temps ?

On n’a jamais vu 10 ânes se partager civilement 5 carottes dans la même écurie.

Comme on dit, socialiser les pertes et privatiser les profits, c’est bien et efficace mais cela finit par se voir. Surtout lorsque les gens, au départ mi-confiants, espérant s’en sortir mieux que le voisin constatent les effets sur leur vie quotidienne, la sécurité de leurs empois et la dégradation du sentiment d’utilité sociale qui les porte. Devoir payer plus cher pour le même service devenu privé, moins accessible à l’occasion et pour ce qui est maintenu au nom du service public, obtenir une prestation moindre, moins accessible le plus souvent, comment pourraient-ils ne pas s’en apercevoir même si, heureusement pour nous, il y a toujours un temps de retard.

Les plus conscients d’entre nous voient bien qu’il va falloir s’arrêter ou s’amender sérieusement avant que la situation ne se retourne contre nous mais ce n’est pas facile. Parce que nous sommes par principe en concurrence entre nous pour nous approprier la meilleure part possible de tout ce qui peut rapporter et se vendre. C’est le moteur du système mais aussi la drogue qui va avec, le pouvoir de décider et de dominer qui nous porte et nous emporte. Nous avons poussé le jeu au niveau international parce que c’est le niveau maintenant de nos appétits et celui de nos homologues.Mais on n’a jamais vu 10 ânes se partager civilement 5 carottes à l’amiable sans retourner toute l’écurie qui les abrite avec tout ce qui s’y trouve. Sommes-nous capables d’en sortir ? Il faudra bien un jour se poser sérieusement la question avant que d’autres ne règlent le problème à notre place.

Nous les avons embourbés pour un moment en troublant les repères et les réflexes de solidarité sociale et d’union des forces.

Ce qui nous préserve encore un peu, c’est qu’il est facile d’opposer les pauvres entre eux, entre plus ou moins pauvres .Et maintenant aussi, ceux de la classe moyenne entre eux bien sûr et surtout vis-à-vis des plus pauvres que nous laissons au bord de la route. En leur assignant la responsabilité morale dont nous exemptons (au nom de l’investissement et de l’innovation) avec laquelle toutes les religions ont joué. Partager le peu d’aisance et sécurité acquise, oui, mais ce serait dommage et injuste de s’en passer alors que l’on est loin du superflu, pensent-ils. D’autant plus que bien évidemment, nos français moyens ont la peur sourde de retomber là d’où ils viennent. Ils sont très sensibles à l’insécurité qu’engendrent les évolutions rapides que nous imposons aux organisations du travail et à leurs lieux de vie et de résidence. A la diversité des origines des travailleurs que nous avons su imposer aux politiques au nom de la rentabilité, de la tenue en respect des revendications sociales et de l’eldorado de la mise en concurrence mondiale des travailleurs qui immanquablement engendre du racisme qui est un très bon diluant civique et aussi un excellent facteur de clivage et d’aveuglement en politique. Bon courage aux syndicalistes et à ceux qui veulent restaurer une citoyenneté commune et le discours de la solidarité. Nous les avons embourbés avec l’aide des médias pour un moment en troublant les repères et les réflexes de solidarité sociale et d’union des forces.

Seul le résultat compte et nous avons tellement à perdre.

Heureusement tout cela entraîne toute une partie de la population autrefois revendicatrice dans le découragement, le malaise et l’abstention et une autre derrière les partis du ressentiment et de l’impuissance qu’il suffit de faire briller au bon moment et pour la durée voulue afin que nos délégués en politique n’aient pas trop de mal à les circonscrire. Du moins jusqu’ici. Il va falloir être très vigilants, imaginatifs et réactifs. Tous les coups vont être permis même si nous n’avons jamais eu la main légère. Nous avons l’expérience pour nous et pour l’essentiel les médias et les états major politiques qui jouent le jeu de la dispersion des candidatures et des voix autant que faire se peut au premier tour ce qui est déterminant. C’est une performance d’avoir réussi à chaque fois. Reste la population et sa résistance à nos mises en scène, à notre capacité à inonder l’espace médiatique et les réseaux sociaux de nos informations et explications, à susciter peurs et émotions, à instrumentaliser la part imprévisible de l’actualité, faits divers, rumeurs, calomnies, révoltes désordonnées, à exploiter les errements complotistes.

Il s’agit de ne pas hésiter à se salir les mains au besoin. Seul le résultat compte et nous avons tellement à perdre. Nous avons affaire maintenant à une dynamique intergénérationnelle de volonté de compréhension et de participation aux politiques publiques tenue à l’écart et dans l’impuissance par ce qu’il faut bien appeler notre dynamisme politique et notre culot, nos capacités de manœuvres rapides, notre pouvoir de mobiliser les ressources juridiques et institutionnelles et les outils de communication. Mais ne nous abusons pas, nous sommes sur le fil du rasoir. C’est une course de vitesse entre la prise de conscience qui monte en comprenant la nécessité de se rassembler et de s’organiser et notre capacité à la prendre de vitesse. Faut-il avouer que nous patinons un peu ? 

 

Et pendant ce temps-là :

● Nous sommes rassurés : La Cour des comptes et monsieur Moscovici s’invitent dans la campagne présidentielle dans le but de lutter « contre la désinformation » et les « annonces caricaturales ». Parmi les sujets annoncés : l’efficacité de la police, les choix de production énergétique, la politique du logement, l’insertion des jeunes dans l’emploi, l’enseignement scolaire, la santé, etc.

http://www.politis.fr/articles/2021/10/cour-des-comptes-politiques-43709

● Bolloré (notre Rupert Murdoch à nous) : main basse sur l’édition.

https://www.acrimed.org/Vincent-Bollore-met-la-main-sur-le-deuxieme

https://www.courrierinternational.com/article/vu-du-royaume-uni-jdd-paris-match-et-lemprise-toujours-plus-forte-de-bollore-sur-les-medias

● Xavier Niel, les médias et l'État  : ce drôle de jeu à trois

https://www.marianne.net/societe/medias/xavier-niel-les-medias-et-letat-ce-drole-de-jeu-a-trois

Quelques repères

● « Dans une société bien huilée, on ne dit pas ce que l’on sait, on dit ce qui est utile au pouvoir. » (Noam Chomsky, Comprendre le pouvoir 2002)

● « Une des propriétés des sondages consiste à poser aux gens des problèmes qu’ils ne se posent pas, à faire glisser des réponses à des problèmes qu’ils n’ont pas posés, donc à imposer des réponses » (Pierre Bourdieu. La fabrique des débats publics - cours inédit de Pierre Bourdieu au Collège de France, 1990.)

● Recettes fiscales brutes du budget général en 2021

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381416

Pour se faire une idée de la qualité d’une interview sans complaisance lorsque le questionnement évite les chausse-trappes d’habitude réservées à l’invité. Tout le monde se porte alors mieux à commencer par la démocratie. Avec en prime une leçon de déontologie sévère mais juste à un journaliste imprudent.

 France Culture Emission "Politiques" le 6/11/21 (41 mn).

https://www.franceculture.fr/emissions/politique/jean-luc-melenchon-candidat-la-france-insoumise-a-l-election-presidentielle

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.87/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • chantecler chantecler 12 novembre 2021 08:29

    Pas évident de manier le second degré ... !

    De pute en plan .


    • tonimarus45 12 novembre 2021 09:41

      @chantecler---Bonjour-Pas facile de manier le second degre ,mais il faut reconnaitre que l’auteur le fait parfaitement.(Je crois que le programme de la france insoumise sort en librairie le 18 novembre)


    • tonimarus45 12 novembre 2021 09:47

      @chantecler et juste info selon des sondages en date de jeudi ,le facho de chez facho devisse.Mais bon les sondages ????surtout que nous allons avoir surement un nouveau sondage paye le par le « mrdia » d’extreme droite « valeurs actuelles » qui dira exactement le contraire ??????????


    • chantecler chantecler 12 novembre 2021 09:48

      @tonimarus45
      Chut !
      Tu vas te prendre des coups sur la tête .
       smiley


    • tonimarus45 12 novembre 2021 12:46

      @chantecler—Il n’y a rien qui ne me fait le plus jubiler que d’etre insulte et diffame,de faire l’objet de delire et autres extrapolations sur ce que je suis, d’etre meme menace des pires sevices par ceux que nous combattons epistolairement, cela va de soi.Quand certains « petent un plomb » qu’elle « pijolade »


    • tonimarus45 12 novembre 2021 15:39

      @chantecler------@tonimarus45
      Chut !
      Tu vas te prendre des coups sur la tête ------dites vous ;Pour le moment curieusement je suis epargne .Peut etre que les derniers sondages donnant leur champion a 14/14,5% leur file la «  »cagagne" ou une sacre indigestion


    • Clocel Clocel 12 novembre 2021 08:37

      C’est fini LFI, les mouches ont changé d’âne...


      • tonimarus45 12 novembre 2021 13:09

        @Clocel—C’est sur la ligne d’arrivee que l’on pourra juger,NON ???


      • samy Levrai samy Levrai 12 novembre 2021 09:10

        La branche « extrême gauche » du parti unique euro atlantiste n’a aucune crédibilité.


        • Clocel Clocel 12 novembre 2021 09:12

          @samy Levrai

          L’Extrême centre...


        • chantecler chantecler 12 novembre 2021 09:16

          @samy Levrai
          Par contre la branche frexitaire de droite gaullo-asselinienne autorise tous les espoirs !
          Faut laisser mijoter !
           smiley


        • samy Levrai samy Levrai 12 novembre 2021 09:31

          @chantecler
          deux lignes seulement et un nombre hallucinant de conneries, pourquoi vouloir toujours démontrer ton absence totale de réflexion et de connaissances ? 


        • samy Levrai samy Levrai 12 novembre 2021 09:33

          @chantecler
          Quand on sert la finance on est de gauche et quand on veut rendre le pouvoir au peuple on serait de droite, tu n’as pas du tout le cerveau bouffé par la télévision, dis moi...


        • chantecler chantecler 12 novembre 2021 09:37

          @samy Levrai
          Je savais que mon commentaire allait attirer les mouches !
          Et comme disait l’autre , (B. Vian) : « il y a deux façons d’enculer les mouches , avec ou sans leur consentement »


        • samy Levrai samy Levrai 12 novembre 2021 09:41

          @chantecler
          Je sais bien que j’ai affaire avec un spécialiste de ce sport réservé « aux couillus ».
          mais tu vois ton post m’était adressé directement... Tu crois que c’est mon bonnet qui te rend idiot à chaque fois ou bien c’est juste naturel chez toi ?


        • chantecler chantecler 12 novembre 2021 09:45

          @samy Levrai
          Que veux tu !
          Je suis né hydrocéphale et aucun gourou ne s’est penché sur mon berceau !
          Alors je rame ....
          Mais quand je vois un gros bonnet je m’éclate !


        • samy Levrai samy Levrai 12 novembre 2021 09:49

          @chantecler
          Vache de vide qui t’habite, tu n’as pas peur de te perdre ?
          PS : nous sommes sur un forum politique, fais un effort ou bien va sur des sites à ta hauteur, tu fais tâche.


        • chantecler chantecler 12 novembre 2021 09:51

          @samy Levrai
          ma tache t’attache car ta tata m’attire ;


        • Captain Marlo Captain Marlo 14 novembre 2021 19:19

          @chantecler
          Attention à ces fous dangereux de LFI maintenant Union Populaire par-dessus le marché, qui nous font courir le risque de mettre en place et développer des processus démocratiques dans lesquels l’ensemble de nos concitoyens pourront intervenir

          L’UPR a dans son programme le RIP, Référendum d’Initiative Populaire comme en Suisse, depuis 2012. Si tu estimes qu’il s’agit d’une idée de Droite, alors la FI est aussi de Droite !

          La différence, c’est qu’en sortant de l’UE, on peut mettre en place la démocratie directe. La Suisse n’est ni dans l’UE, ni dans l’euro. En Europe, les référendum ne servent, que si les électeurs sont d’accord avec la question !

          Alors qu’en restant, dans l’UE, et en violant les Traités, comme veut le faire Mélenchon, on va vers les mêmes résultats désastreux que le Gouvernement grec de Syriza. La BCE a fermé le robinet bancaire de la Grèce : impossible d’emprunter et impossible de payer les fonctionnaires.

          Que va faire la FI dans un tel cas ?
          Je pose la question depuis plusieurs années : silence répondit l’écho.


        • Octave Lebel Octave Lebel 12 novembre 2021 09:12

          A ne pas perdre de vue : A qui au final profite l’abstention ?

          C’est difficile à admettre mais disperser les voix au 1er tour ou s’abstenir en restant à la maison ou en blanc ou nul selon l’inspiration, c’est faire le bonheur de ceux qui en rigolent encore.

          Le laboratoire de la Présidentielle 2017 

          Représentativité de l’Assemblée Nationale 2017 :

           Abstentions, nuls et blancs lors des législatives 2017 : 62%

          LREM avec 14.5% des inscrits au 1er tour a obtenu 350 députés

          à l’issue du second tour (AN= 577 députés)

          - 4.5% des députés sont des employés (27.4% de la population active)

          - 0% ouvriers (20.3% de la population active )

          - Un député actuellement a été élu avec un pourcentage compris entre 18 et 22% du corps électoral.


          Rappel des résultats au 1er tour

          -Il y a eu 5 candidats de gauche au 1er tour (JL Mélenchon 14.84 % des inscrits + total des autres candidats 6.28%)

          -En tête E Macron (18.18%) et M LE PEN (16.14%)

          Évolutions des votes entre le 1er et second tour (on peut y voir comme une prise de conscience mais à contretemps)

          Votes blancs : de 659 997 à 3 021 499 (x 4.6)

          Votes nuls : de 289 337 à 1 064 225 (x 3.68)

          Abstentions : de 10 578 455 à 12 101 366 (x 1.14)

           ● Résultats second tour :

          E Macron : 20.8 millions M Le Pen : 10.6 millions

          Absentions : 12.1 millions Blancs + nuls : 4.07 millions

           

           

           


          • Clocel Clocel 12 novembre 2021 09:21

            @Octave Lebel

            Oui... Oui... Oui...

            Vous fatiguez pas, on connaît la chanson, ce sont les abstentionnistes qui ont élu Macron...

            Z’êtes mûr pour la troisième dose mon pauvre ami.


          • Fergus Fergus 12 novembre 2021 09:33

            Bonjour, Octave Lebel

            Vous commettez une erreur en laissant entendre que ce sont les abstentionnistes qui sont responsables de la situation actuelle.
            Certes, en ne votant pas, ils ont de facto favorisé le vainqueur, par conséquent Macron, c’est une évidence. 
            Mais si les abstentionnistes avaient voté  du moins ceux qui ont gardé l’esprit civique , il ne faut pas se faire d’illusions, ils se seraient probablement répartis entre les différentes familles politiques, ce qui n’aurait au final sans doute rien changé !


          • Clocel Clocel 12 novembre 2021 09:37

            @Fergus

            Ainsi parla le Jiminy Cricket d’Avox en ce 12 de novembre de l’an de grâce 2021...


          • tonimarus45 12 novembre 2021 09:52

            @Fergus---bonjour contrairement a vous je pense que ceux qui ne s’abstiennent pas votent generalement a droite ,tandis que ceux qui s’abstiennent il y a des chances qu’ils apporteraient plus de voix a la gauche qu’a la droite ;Ceci dit comme vous je peux me tromper


          • Pascal L 12 novembre 2021 10:36

            @tonimarus45
            Et ceux qui refusent toutes les idéologies, de droite comme de gauche, par qui sont-ils représentés ?
            Une majorité de Français ne demandent que la résolution de leur problèmes, pas de les voir augmenter par des personnes qui ne pensent qu’à leur caste et qui ne connaissent rien de ces problèmes.
            Cette démocratie a viré à l’oligarchie. La politique est devenu un spectacle et il ne nous reste plus que le droit de refuser d’applaudir. Pour combien de temps encore ?


          • Pascal L 12 novembre 2021 10:43

            @Fergus
            Vous avez raison, cela n’aurait rien changé, mais ils auraient probablement voté blanc ou nul. C’est ce que je faisais avant de rejoindre le groupe majoritaire des abstentionnistes. L’abstention marque plus que le vote blanc. Ces personnes reviendront lorsqu’ils se sentiront représentés par un candidat où lorsque le vote blanc sera pris en compte pour calculer une majorité. Cela obligerait les candidats à se révéler : défendre l’oligarchie ou les électeurs.


          • Fergus Fergus 12 novembre 2021 11:24

            Bonjour, Pascal L

            « ils auraient probablement voté blanc ou nul »
            En effet, et c’est également ce que j’ai fait en 2017 en votant blanc au 2e tour par rejet de l’abstention.
            Pourquoi ce rejet ? Parce que l’abstention mêle les gens qui agissent ainsi non par esprit incivique mais dans le cadre d’une démarche politique avec tous ceux qui ne vont pas voter pour les pires raisons !


          • Aristide Aristide 12 novembre 2021 11:48

            @Fergus

            C’est assez commode de faire voter ceux qui ne l’ont pas fait. Cela permet de se prétendre victime de je ne sais quelles manipulations des médias, des forces financières, etc ... 

            Allons, en temps, et j’ai donné plusieurs fois le lien sur un article du site de Les- crises ( pas particluièrement à droite) qui analyse le problème et conclu :

            « Les résultats des votes exprimés sont toujours assez proches de ceux de la population totale… »


          • Aristide Aristide 12 novembre 2021 12:05

            @Fergus

            Parce que l’abstention mêle les gens qui agissent ainsi non par esprit incivique mais dans le cadre d’une démarche politique avec tous ceux qui ne vont pas voter pour les pires raisons ! 

            C’est vrai qu’en tant que représentant du camp du bien , les inciviques qui ne sont pas comme vous, ils ont les pires raisons !!! Vraiment, comment vous pouvez trouver une légitimité à décerner des médailles de civisme ou le contraire !!!. 

            J’ai dans mes connaissances de nombreuses personnes qui ne votent pas mais que vous féliciteriez pour leur engament social ou sportif si vous aviez la moindre clairvoyance. L’abstention n’est pas de l’incivisme !!! Et la démarche politique n’est pas la seule bonne raison !!! 


          • tonimarus45 12 novembre 2021 12:53

            @Pascal L si vous avez lu mon post je termine par « ceci dit je peux me tromper » et j’aimerais parfois que ceux qui ont des certitudes ,non verifiees facent de meme


          • Fergus Fergus 12 novembre 2021 13:07

            @ Aristide

            Toujours votre goût immodéré pour la provocation gratuite et la contradiction compulsive !

            Quelle différence faites-vous entre ce que vous avez rapporté ci-dessus, à savoir « Les résultats des votes exprimés sont toujours assez proches de ceux de la population totale… » et ce que j’ai moi-même écrit : « si les abstentionnistes avaient voté  du moins ceux qui ont gardé l’esprit civique , il ne faut pas se faire d’illusions, ils se seraient probablement répartis entre les différentes familles politiques, ce qui n’aurait au final sans doute rien changé » ???


          • Fergus Fergus 12 novembre 2021 13:13

            @ Aristide

            Ne vous faites pas plus idiot que vous n’êtes !!!
            Vous avez très bien que, parmi les gens qui ne votent pas, il y a une proportion importante de marginaux et de gens de tous âges qui privilégient leurs aspirations du moment à leur devoir citoyen !


          • Octave Lebel Octave Lebel 12 novembre 2021 14:35

            @Fergus

            « ils se seraient probablement répartis entre les différentes familles politiques »

            Cela c’est un présupposé qui est régulièrement mis en avant. Mais ce n’est pas ce qui se passe dans le contexte actuel.

            Je constate que non et que l’évolution entre le 1er tour et de le second tour que j’ai pris soin de montrer ainsi que le taux colossal de la législative le montrent.

            Il y a bien des déçus du 1er tour qui ont commencé à comprendre les mécanismes pervers de ce type de scrutin depuis que les classes dominantes, après le flottement et la déstabilisation de la droite par Mitterrand jouant avec Le Pen contre elles, ont compris , disons depuis  Sarkozy qui n’a pas pu s’empêcher d’en faire trop et trop désordonné, l’avantage à en tirer.

            Vous avez raison d’insister parce que c’est là que se fait un apprentissage politique et se récupère par rapport à la contrainte du scrutin électoral avec lequel nous devons faire et le brouillage médiatique ( la valse des sondages et des commentaires) qui n’incitent pas à voir clair, un peu d’autonomie personnelle pour réfléchir à froid sur le sens et l’effet de son vote au 1er tour qui est déterminant dans les 3 temps de l’installation d’un pouvoir exécutif (1er, second tour puis législatives) qui sans réforme peut, dans une position légale mais non représentative et de très loin du pays imposer sa politique et notamment un recul démocratique.

            Par ailleurs les travaux de Julia Cagé, intervenante à Sciences-Po Paris ont montré que les partisans de la droite s’abstiennent très rarement.

            Par ailleurs, je ne m’attends pas non plus à ce que nos médias mainstream s’aventurent dans ce genre de débat.

             


          • Octave Lebel Octave Lebel 12 novembre 2021 14:37

            @Octave Lebel

            Désolé pour le gras qui doit venir de la citation.


          • tonimarus45 12 novembre 2021 15:11

            @Pascal L-----«  »«  »«  »Une majorité de Français ne demandent que la résolution de leur problèmes, pas de les voir augmenter par des personnes qui ne pensent qu’à leur caste et qui ne connaissent rien de ces problèmes.«  »«  »«  »--------dites vous —oui je peux comprendre mais qui va exaucer vos «  »voeux«  » ou du moins qui pourrait en etre le pus proche ????????


          • Pascal L 12 novembre 2021 17:01

            @tonimarus45
            « Qui pourrait en être le plus proche ? » Pour l’instant, j’ai beau scruter les candidats de droite et de gauche et je ne vois personne qui a une approche pragmatique des problèmes. En général, quand un problème ne trouve pas de solutions, ce n’est pas que la solution n’existe pas, mais ceux qui doivent mettre en œuvre les solutions préfèrent le problème à la solution. 
            La mondialisation donne plus de poids à ceux qui ont un pouvoir de nuisance, du fait de la concentration de ce pouvoir de nuisance dans quelques mains qui n’appartiennent souvent même pas à des élus. Si les élus ne réagissent pas, c’est qu’ils ne sont pas à leur place. Nous le voyons dans le traitement des problèmes sanitaire ou climatique. Nous le voyons également, mais c’est plus complexe, dans le fonctionnement de la monnaie qui est devenue en douceur et au fil des années un véritable outil de prédation de la richesse mondiale. Pour qui ? Quel est l’homme politique qui propose de revenir sur l’utilisation de la dette comme contrepartie de la création monétaire ? Je vois bien, ici ou là, une proposition de sortie de l’Euro, mais le problème n’est pas là. L’Euro serait très bien s’il était resté une unité de compte comme était l’ECU. Il existe assez de vraies richesses pour servir de contrepartie à la place de la dette. Nous pouvons même anticiper sur la richesse future que peut devenir le fruit de votre travail. On crée la monnaie aujourd’hui pour que vous puissiez travailler, on retire cette monnaie lorsque ce travail crée des bénéfices. Si la droite et la gauche refusent de regarder le problème de la contrepartie de la monnaie, c’est soit qu’ils n’ont rien compris, soit qu’ils en touchent les bénéfices, soit les deux. Un ministre a les moyens de consulter des personnes compétentes. Pourquoi ne le fait-il pas ? Est-ce parce que les personnes compétentes ne font pas partie de l’oligarchie ?
            Il y a certainement encore beaucoup à dire sur la gestion des compétences. Une personne incompétente a tendance à s’entourer de personnes encore plus incompétentes ; elles ne risquent pas de constituer une menace car en ne sachant pas « quoi faire », elles vont construire des murs de protection en règlementant le « comment faire ». Peter s’est bien planté en créant son principe d’incompétence. L’incompétence est nécessaire pour la stabilisation des organisations. C’est du moins le point de vue du chef, pas le mien.


          • tonimarus45 12 novembre 2021 19:40

            @Pascal L’’’’’’’’’oui je peux comprendre mais qui va exaucer vos « »voeux« » ou du moins qui pourrait en etre le pus proche ????????’’’’’’’vous ai je dit .donc si j’ai bien compris, personne parmi le candidats potentiels ?????????????????


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 novembre 2021 19:47

            @Pascal L

            Un commentaire sans rapport avec l’article.
            J’organise des visioconferences. La prochaine portera sur le "trotskisme en France". N’importe quel autre thème peut être abordé. J’étudie toutes les propositions. Au cas où tu serais intéressé, pour prendre contact, il faut un échange de mail. Deux techniques :

            — tu peux m’indiquer ton adresse email avec le formulaire de la page « contact » sur le site de l’AGIMO.

            — m’envoyer directement un mail. Mon adresse s’obtient en concaténant mon prénom et mon nom sans rien mettre entre les deux. Placer ensuite le caractère arobas et finir avec ce qui est nécessaire pour la messagerie gmail.

             

             


          • Iris Iris 12 novembre 2021 22:53

            @Pascal L

            Votre discours sur l’argent, je ne le comprends pas entièrement, il me fait penser à celui de Marc Dugois ici même, le connaissez-vous ? Ce qu’il me semble comprendre en revanche, c’est que le parti/candidat qui obtiendrait la faveur de votre vote ne pourra émerger que d’une hypothétique démocratie mondialisée, dans le meilleur des cas elle sera encore un peu démocratique, mais quoi qu’il arrive vous mangerez les pissenlits par les racines. A moins que vous ne désiriez la guerre comme un certain nombre ici, et ailleurs, suivez le conseil de tonimarus45, votez pour le plus proche, ou le moins éloigné.


          • Pascal L 13 novembre 2021 10:52

            @Iris
            Je sais qu’il n’est jamais simple de parler des mécanismes monétaires tellement l’inculture dans ce domaine est grande. A qui la faute ? En gros, il est nécessaire de comprendre que pour qu’une monnaie ait de la valeur, il convient de mettre en face une contrepartie. La chose était simple lorsque la contrepartie était l’or car le mécanisme monétaire se rapprochait des mécanisme du troc. Il n’était pas nécessaire de couvrir totalement la monnaie créé, car il était impensable que tout le monde demande de récupérer son or en même temps. 
            Aujourd’hui, la monnaie s’est fait virtuelle (on dit scripturale, des écritures...), ce qui permet des manipulations autrement plus complexes. Le pire étant d’avoir remplacé l’or par une richesse qui ne n’est une richesse que pour une toute petite partie de la population : la dette.
            En plus, on continue à nous faire croire que la banque centrale a encore de l’intérêt, alors qu’elle ne fait qu’imprimer du papier qui sert de réserve aux banques. Mais la valeur réelle de ce papier ne dépasse pas le coût de l’énergie récupérée lorsqu’on les brûlera. En effet, la valeur du papier est garanti à l’envers par la confiance dans le remboursement des dettes. Sachant qu’il existe plus de dettes que de monnaie en circulation pour les rembourser, cela en dit long sur la capacité de prédation de la finance. S’ils ne s’inquiètent pas, c’est qu’ils savent que les Etats peuvent créer des impôts confiscatoires pour financer la finance. Tant que les particuliers ont encore de la richesse, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter. 
            Vous pouvez lire le livre « l’imposture économique » de l’économiste australien Steve Keen. Il ne parle pas assez des mécanismes monétaire mais il décrit bien comment s’est organisé le hold-up.


          • Pascal L 13 novembre 2021 11:30

            @tonimarus45 @Jean Dugenêt
            Perso, je réfute toutes les idéologies, car aucune ne peut se baser sur la vérité, remplacée par l’excuse qui efface toutes les incohérences. Toutes les idéologies ont besoin de créer un camp du bien qui combat un camp du mal, or le bien et le mal, nous l’avons tous en nous, cela ne peut jamais être associé à un groupe. Commençons donc par nous-mêmes et essayons de développer le bien qui est en nous en bloquant nos envies du mal.
            Actuellement, je ne m’intéresse pas au trotskisme, car il ne représente pas grand chose en France. Je m’intéresse par contre à l’islam, une autre idéologie qui a un grand potentiel de nuisance. Il m’arriver d’enseigner son histoire et les mécanismes qui ont abouti à créer la pire idéologie de l’histoire. Même Dieu est au service du calife. Je respecte les Musulmans qui pensent sincèrement que c’est une religion mais malheureusement, ceux-là n’ont pas lu le Coran en entier dans une langue qu’ils peuvent comprendre. Il faut aussi qu’ils sortent de la culture de l’excuse, utilisée pour expliquer chaque incohérence du texte.
            Pour un scientifique, chaque incohérence est le signe d’une erreur qu’il faut retrouver. Je ne crois que les informations que je peux vérifier. En politique je n’entends que des sophismes, or le sophisme ne représente pas la vérité en tant que telle.
            Nous avons un magnifique exemple de sophismes avec la politique sanitaire. Quel est la personne politique qui a vérifié les annonces du gouvernement sur des articles scientifiques. Ces mensonges sont tellement ancrés dans la population que personne n’ose citer les articles scientifiques qui traitent du sujet. M. Veran ne dit pas la vérité en affirmant qu’il ’y a pas d’effets secondaires au vaccin. Les chiffres, vérifiables car publiés officiellement par la France nous prouvent directement que le vaccin crée plus de problèmes qu’il n’en économise, mais qui peut encore l’affirmer ? Aujourd’hui, les mécanismes induits par le virus et par le vaccins sont bien documentés et des traitements sont connus pour chaque phase, mais qui peut s’opposer à cette politique vaccinale ? Par contre, l’étude qui a servi à la mise en place du pass sanitaire a été retirée par l’Institut Pasteur dès le début de la phase de relecture par les pairs...


          • Aristide Aristide 14 novembre 2021 13:27

            @Fergus

            privilégient leurs aspirations du moment à leur devoir citoyen !

            Et vous vous sentez le droit d’en juger !!! Allons, ils ne votent pas, c’est un droit constitutionnel et vous de votre altitude présumée, vous les désignez comme incapable de faire leur devoir citoyen. C’est leur liberté !!!! 

            Où avez-vous vu que c’était un devoir ? C’est un droit !!!  

            une proportion importante de marginaux

            C’est quoi cette catégorie, les marginaux ? Aucune honte à catégoriser les personnes !!! Allons, les motivations de l’abstention sont d’une grande diversité, du désintérêt complet, de la conscience que cela ne sert à rien, de la méconnaissance du sujet, ... enfin de nombreuses causes dont moi, je ne me sens en rein légitime pour condamner ....

            Ne vous faites pas plus idiot que vous n’êtes !!!

            Quel argument !!! 


          • Aristide Aristide 14 novembre 2021 13:32

            @Fergus

            Et votre gout immodéré de l’incohérence, la phrase précédente 

            Certes, en ne votant pas, ils ont de facto favorisé le vainqueur, par conséquent Macron, c’est une évidence. 

            Ce qui veut bien dire que s’ils avaient voté, Macron aurait été défavorisé ! 

            CQFD 


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 14 novembre 2021 14:17

            @Fergus

            Tu n’as pas compris leur raisonnement qui révèle une intelligence supérieure. Il veulent dire que si tous les abstentionnistes avaient voté pour leur candidat celui-ci aurait été élu.
            Convenons humblement que nous n’avons pas le niveau.

            Les partisans de la division des rangs du mouvement ouvrier s’ils gagnent seront les responsables d’une abstention massive. Nous ne voterons pas pour une élection perdue d’avance disent tous ceux qui voudraient battre les candidats des capitalistes.

            Mélenchon veut la division. Il ne veut pas gouverner. Il serait obligé de faire comme Tsipras. Il veut continuer sa carrière de politicien professionnel à haut revenu. « Melenchon n’est pas mon ennemi » disait Macron. En effet. Ils bossent pour les mêmes.

            Il y a une quantité d’initiatives qui montrent que nous voulons un seul candidat pour le mouvement ouvrier afin de battre les candidats du capital. Celui qui s’y oppose le plus c’est Mélenchon. Il a été le premier à annoncer sa candidature de division. Il est reconnu comme un diviseur mais il préfère ramasser une gamelle que de changer.


          • Captain Marlo Captain Marlo 14 novembre 2021 19:37

            @tonimarus45
            mais qui va exaucer vos « »voeux« » ou du moins qui pourrait en etre le pus proche ????????

            Et bien, lisez les 27 propositions de l’UPR !!
            Avec, comme condition préalable, la triple sortie : de l’UE, de l’euro, et de l’Otan complètement, par l’article 13 du Traité de l’Atlantique nord.
            .
            C’est la haine de la souveraineté et de la Nation qui fait de la Gauche en France & en Europe, le principal obstacle à la solution des problèmes des Français.
            Imaginer que l’UE pourrait devenir l’URSS relève de l’illusion.
            Et c’est un homme de Gauche, Jacques Sapir, qui vous le dit !

            "(...) Dès lors les discours sur la volonté de construire, dans le cadre de l’Union européenne, une « autre Europe » doivent être pris pour ce qu’ils sont : au mieux des illusions, au pire des mystifications mensongères qui n’ont pour but d’emmener les électeurs à soutenir in fine l’UE « réellement existante » dans un mécanisme où l’on reconnaît la transposition du soutien à l’URSS.

            Cette rupture tactique est en réalité une position extrêmement inconfortable, qui contraint les partis qui y adhèrent, que ce soit le parti travailliste en Grande-Bretagne ou le PCF en France, à des contorsions politiques et intellectuelles qui achèvent de les discréditer.etc


          • leypanou 12 novembre 2021 10:16

            C’est bien de croire encore en LFI mais quand on est passé de presque 20% aux Présidentielles 2017 à à peu près 6% aux Européennes, c’est qu’il y a quelque chose qui ne marche pas (J Corbyn des Labour a quitté la direction après une autre défaite aux élections ; en France, hors de question).

            Or qu’est ce qu’on constate ? Encore plus de « on n’a plus le temps, le dérèglement climatique est là » et autres idées hors sol comme le droit de vote à partir de 16 ans ou même le vote obligatoire.

            Bref, convoquer une Assemblée Constituante alors qu’on est à fond dans le délire climatique c’est un peu contradictoire.

            Quelques idées sur l’enfumage de la COP26 pour finir.


            • Fergus Fergus 12 novembre 2021 11:27

              Bonjour, leypanou

              Comparer pour LFI le score de la présidentielle  scrutin favorable  à celui des Européennes  scrutin nettement plus défavorable  n’a aucun sens !

              « autres idées hors sol comme le droit de vote à partir de 16 ans »
              100 % d’accord avec vous sur ce point. C’est absurde.


            • Aristide Aristide 12 novembre 2021 11:55

              @Fergus

              Comparer pour LFI le score de la présidentielle  scrutin favorable  à celui des Européennes  scrutin nettement plus défavorable  n’a aucun sens !

              On ne peut comparer c’est vrai mais tout de même. Vous vantiez la qualité du vote à la proportionnelle, plus juste etc, etc ...c’est donc les résultat des européennes qui est le plus proche de la réalité, de la vraie mesure de la représentativité de LFI  ?

              Je n’ose penser que vous admettiez que le scrutin présidentiel actuel au premier tour est la meilleur mesure ?


            • tonimarus45 12 novembre 2021 13:00

              @Fergus---«  »«  »«  »« Comparer pour LFI le score de la présidentielle  scrutin favorable  à celui des Européennes  scrutin nettement plus défavorable  n’a aucun sens ! »«  »«  »«  »dites vous. ;Et cela est vrai.j’ai un exemple frappant, indiquant qu’il est difficile de comparer des elections differentes.Il s’agit d’un patelin de gauche socialiste aux municipales, depuis de nombreuses decennies, ( je ne l’ai jamais au connu autrement qu’ainsi) et qui aux presidentielles comme aux legislative est d’extreme droite a« donf » et pas que d’un peu


            • Fergus Fergus 12 novembre 2021 13:18

              @ Aristide

              Là encore, ne jouez pas aux imbéciles !
              Lorsque je soutiens la proportionnelle, vous savez très bien que c’est en pensant principalement aux législatives. Et surtout dans l’optique de l’émergence d’un régime parlementaire en lieu et place de notre régime présidentiel qui ne dit pas son nom.

              Pour ce qui est du score de LFI  et en l’absence d’un changement de régime , la pertinence sera de comparer les scores présidentiels de 2012, 2017 et 2022. 


            • Octave Lebel Octave Lebel 12 novembre 2021 14:48

              @leypanou

              Je suis d’accord pour dire que le vote à 16 ans n’a pas de sens.
              Je trouve non convaincants les arguments de JLM sur ce sujet.
              Je note par ailleurs que c’est une proposition qui concerne le fonctionnement institutionnel qui fera l’objet d’une constituante incluant la participation des citoyens et j’ai confiance dans l’intelligence collective pour que cela soit écarté.


            • tonimarus45 12 novembre 2021 15:30

              @Fergus—La proportionnelle oui pour les legislatves mais aussi par exemple pour les municipales . ??un exemple concret ; dans mon patelin, avec 55% des voix la majorite municipale a 20 sieges y compris le maire ,l’opposition avec 45% des voix 7 elus ??????????


            • tonimarus45 12 novembre 2021 15:33

              @Octave Lebel Comme vous le vote a 16 ANS est comme l’on dit par chez moi, une «  »cagade".Surtout et je le voix venir la majorite sera a 16 ans et le permis de conduire itou


            • Fergus Fergus 12 novembre 2021 17:24

              Bonjour, tonimarus45

              Franchement, je ne trouve pas anormale la prime majoritaire dans les communes de plus de 1000 habitants. Si tel n’était pas le cas, nombre de ces communes seraient ingérables tant les rivalités peuvent être exacerbées.


            • itzi bitsy ⓡⓔⓟⓣⓘⓛⓔ 12 novembre 2021 17:54

              @tonimarus45

              Y a des jeune de 16 ans qui sont bien plus mure politiquement que toi a 82 ans ...
              dans ton cas toute tes faculté mentale sont atteinte tu ne sait que « prouter » sans fin comme un mome de 3 ans ....

              le gaga scatologique qui joue avec ses crote et les etale sur le mur , voila l’ image que tu donne et dans la quelle tu te complait sans fin .

              tonimarus45 12 novembre 00:19

              @ⓡⓔⓟⓣⓘⓛⓔ ⓡⓔⓟⓣⓘⓛⓔ 12 novembre 00:04—PROUTTT,MEUEEE,ZUT

              Je donnerais plus volontier , ledroit de vote , ou de conduire a un jeune de 16 ans qu’ as un vieux croulant agressif comme toi qui menace de sortir le fusil ....

            • itzi bitsy ⓡⓔⓟⓣⓘⓛⓔ 12 novembre 2021 17:57

              @Fergus

              c’ est deja bien d’ avoir le quart des elu pour une opposition permenat d’ affiner les loi pour qu’ elle ne soit pas trop politique et avantage une partie de la population ...

              De plus quand c’ est les comuniste qui tienne une ville , il ne renonce pas non plus a ce pouvoir majoritaire des 3/4 alors pourquoi le contester quand c’ est les autre ?


            • tonimarus45 12 novembre 2021 19:52

              @Fergus---Sauf que ce n’est pas que d’un peu ??????en effet deja celui qui a eu le plus grand nombre de voix au deuxiemme tour a la moitie des sieges plus le maire et donc deja la majorite ,mais si il a par exemple 55% il a encore 55% des sieges qui restent a pourvoir Et donc a mon avis c’est bien trop( autant que la mojorite prenne tous les elus car dans le cas que je vous cite l’opposition n’’a que le droit en fait de la fermer) ,.alors la proportionnelle garantissant quand meme la majorite de gouverner oui ,mais pas avec un telle difference qui laisse la moitie du village ( si cela etait 50,5% et 49,5% cela serait presque pareil) sur la touche.Le deux poids deux mesures selon les elections non ????


            • tonimarus45 13 novembre 2021 09:56

              @ⓡⓔⓟⓣⓘⓛⓔ---ⓡⓔⓟⓣⓘⓛⓔ 12 novembre 17:54—PROUTTT,MEUEEE,ZUT


            • Captain Marlo Captain Marlo 14 novembre 2021 20:00

              @Octave Lebel,
              c’est une proposition qui concerne le fonctionnement institutionnel qui fera l’objet d’une constituante incluant la participation des citoyens

              C’est interdit par le Droit européen.
              La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue.

              (...) La Cour de justice a estimé que les Constitutions nationales sont également soumises au principe de primauté. Il revient ainsi au juge national de ne pas appliquer les dispositions d’une constitution contraire au droit européen.


              Le Parlement européen a adopté une résolution sévère sur l’état de droit polonais suite au discours du Premier ministre polonais à Strasbourg et dans le contexte de la crise actuelle. La résolution — rédigée par cinq groupes : le PPE, le S&D, les Verts, Renew et la Gauche

              Les Députés de Gauche au Parlement européen demandent des sanctions contre la Pologne qui refuse le Droit européen. Et en France, vous proposez de violer le Droit communautaire... !?
              Un peu de cohérence n’a jamais nui à la pensée politique...


            • zygzornifle zygzornifle 12 novembre 2021 10:49

              Dur de se battre contre Macron qui a pour lui le gouvernement, LaREM, les merdias et leur cohorte de journalopes, l’UE, les boss de la mondialisation galopante et les mougeons partis de gauche et syndicats en tête prêts a faire leur sursaut de Panurge pour battre une vilaine LePen ou un vilain Zemmour, tout est joué d’avance et tout le monde le sait ; les Français sont des veaux comme l’avait bien compris le grand Charles, des veaux bien dressés qui vont tout seul a la seringue courant après leur pass comme un chat après une souris et au moment de veauter l’abattoir ..... 


              • Albert123 12 novembre 2021 11:22

                 « Dans une société bien huilée, on ne dit pas ce que l’on sait, on dit ce qui est utile au pouvoir. » (Noam Chomsky, Comprendre le pouvoir 2002)

                « les non vaccinés, il faut les affamer » Noam Chomsky 2021


                • suispersonne 12 novembre 2021 12:49

                  Les jugements péjoratifs sur LFI manquent singulièrement de consistance.

                  Les idées proposées, les personnalités hérissent les zélites.

                  1. Il est bien normal de critiquer, cependant on ne trouve dans les réactions aucune argumentation susceptible de remettre en cause des analyses produites, depuis plusieurs années, en continu, par des gens d’une tenue intellectuelle et morale irréprochable, sans aucune contrainte qui serait venue « d’en haut ». Un examen des sources de contribution pourrait ébranler tous ces discours simplistes d’ignorants : toutes les couches de la société, tous les métiers, toutes les responsabilités sont présents et actifs.

                  2. On se focalise bêtement sur la personnalité de jlm. Tant mieux, parce qu’il est particulièrement idiot d’en faire un bolchevique au couteau entre les dents. Aucun opposant à LFI n’est capable de lui tenir tête, parce qu’aucun parti pris idéologique, aucun amalgame foireux, aucune antienne pseudo économique ne tient la route devant les productions intellectuelles des acteurs de LFI.

                  3. La panpandémie de sondages fabriqués ne rassure que ceux qui en ressentent le besoin. Sans avoir besoin d’insister sur le maquillage des objectifs de ces commandes de sondages, la propagande vise le découragement des plus dangereux électeurs, imprévisibles  : les gueux.

                  En bref, l’auteur de ces lignes n’avait jamais rencontré autant de richesse intellectuelle et morale que parmi les acteurs de LFI.


                  • tonimarus45 12 novembre 2021 13:03

                    @suispersonne---suispersonne 12 novembre 12:49---Tout a fait et bien dit.Le programme de la « FI » sort le 18 de ce mois et là on pourra debattre


                  • samy Levrai samy Levrai 12 novembre 2021 13:05

                    @suispersonne
                    La FI ne voulant sortir ni de l’UE ni de l’euro , n’aurait aucune marge et ferait comme tous les autres pays de l’UE et appliquerait les directives .
                    La FI se propose de servir la finance internationale mais avec un service de « gauche » .
                    Tous le monde commence a savoir que dans le parti unique euro atlantiste, seul la couleur du logo change, que la FI c’est la REM mais de gauche et que le RN c’est la FI mais en raciste.
                    Sans rendre le pouvoir à la nation, il ne peut y avoir de democratie, tout le reste n’est qu’une escroquerie médiatique.


                  • suispersonne 12 novembre 2021 14:03

                    @samy Levrai
                    quelle erreur : LFI préconise de remettre en cause les « trétés » qui empêchent tout progrès social
                    « ils » ne se laisseront pas faire, alors se donner les moyens de l’autonomie est vital
                    votre amalgame avec LRENM est inconséquent


                  • Iris Iris 12 novembre 2021 14:44

                    @suispersonne

                    On se focalise bêtement sur la personnalité de jlm. 

                    Sa personnalité pose problème, s’il est élu président il aura l’énorme pouvoir que la constitution confère à ce poste. En clair, son caractère me semble trop instable pour le job. Je lui préfère Montebourg, même si son prgramme économique me satisfait moins.


                  • tonimarus45 12 novembre 2021 15:24

                    @Iris—malheureusement pour la gauche je dis bien la gauche ,c’est plie et meme moi qui vote pour le PROGRAMME de la FI" j’en suis bien conscient,. ceci dit croyez bien que j’aimerais bien me tromper


                  • chantecler chantecler 12 novembre 2021 15:58

                    @samy Levrai
                    As tu tâté les tétons de ta tati athée cet été ?
                    Si non vas te rhabiller !


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 14 novembre 2021 14:57

                    @Iris
                    « Sa personnalité pose problème, s’il est élu président »
                    Il ne sera pas élu... Il le sait.


                  • Captain Marlo Captain Marlo 14 novembre 2021 20:15

                    @suispersonne
                    En bref, l’auteur de ces lignes n’avait jamais rencontré autant de richesse intellectuelle et morale que parmi les acteurs de LFI.

                    Le Programme de Thessalonique de Syriza était génial aussi !
                    L’ennui, c’est que tous ces beaux programmes sont interdits par les Traités européens. Tsipras n’a pas eu le temps d’appliquer une seule de ses merveilleuses propositions : la BCE a fermé le robinet bancaire.

                    "(...) La BCE a voulu lancer un message politique fort au gouvernement Tsipras, qui s’est comporté de manière désinvolte avec ses créanciers depuis son arrivée au pouvoir, dénonçant tous les accords passés avec la Troïka, dont elle ne reconnait plus la légitimité. La BCE fait partie de la Troika depuis 2010, où elle joue un rôle de « conseil technique » à la demande de la Commission européenne.

                    Alors que les gouvernements européens tergiversent sur la conduite à tenir face au gouvernement Tsipras, la BCE a décidé d’agir. Ses moyens de pression sont puissants. Au sein du Conseil des gouverneurs, les banquiers centraux allemands, finlandais, néerlandais et autrichien ont pesé de tout leur poids pour couper le robinet de financement principal de la Grèce et la faire revenir à la raison. Le gouverneur de la Banque de France,Christian Noyer se serait rangé dans le camp de la fermeté. « La décision de la BCE est légitime », a indiqué François Hollande.

                    Adieu veaux, vaches, cochons, couvées.....Quand la Gauche française comprendra que l’essentiel n’est pas le programme, mais la souveraineté ?


                  • Captain Marlo Captain Marlo 14 novembre 2021 20:53

                    @suispersonne
                    quelle erreur : LFI préconise de remettre en cause les « trétés » qui empêchent tout progrès social
                    « ils » ne se laisseront pas faire, alors se donner les moyens de l’autonomie est vital

                    Ce qui est vital, c’est de tirer les enseignements de la politique réformiste que le Parti de la Gauche européenne a soutenu en Grèce : un désastre social complet.

                    L’Europe n’est pas réformable et le Droit international interdit de violer les Traités. Pour que Syriza mette en place son programme, il fallait d’abord sortir la Grèce de l’UE & de l’euro. Voici les 2 analyses de l’ UPR sur ce sujet en 2015.

                    Janvier 2015 : Les Grecs vont constater que Syriza est un Parti leurre.

                    Juillet 2015 : L’UPR avait raison sur tout.
                    .
                    Dans quelles illusions sur l’UE, vit la Gauche française...
                    Pierre Laurent PCF : « L’Europe est un atout pour Syriza, pas un obstacle »

                    22 Février 2015. "Le chef de file du Parti communiste français voit dans le phénomène Syriza une chance pour réorienter le projet européen. Un chantier qu’il espère mener à bien avec les écologistes et l’aile gauche des socialistes en Europe. etc 


                  • tonimarus45 12 novembre 2021 13:05

                    @ Octave Lebel Merci - et j’aimerais que certains qui ont la plume facile et qui votent « FI »( je ne citerais personne) montent comme vous au creneau.En core « MERCI »


                    • suispersonne 12 novembre 2021 14:08

                      @tonimarus45
                      je n’avais aucune intention de « monter au créneau »
                      je ne représente personne
                      je ne cherche qu’à vérifier mes convictions
                      l’une des plus obsédantes est qu’il existe un programme commun des droites LRNEM, réactionnaire et répressif, insupportable de mensonges et de violence
                      ce qui me rassure est la qualité des interlocuteurs rencontrés chez LFI, parmi lesquels de vrais gueux, sans prétention, ni statut social plus ou moins « élevé »


                    • Octave Lebel Octave Lebel 12 novembre 2021 15:04

                      @tonimarus45

                      Merci à vous pour vos encouragements.


                    • tonimarus45 12 novembre 2021 15:19

                      @suispersonne—Desole, je ne vous visais pas particulierement et ce d’autant plus que je ne sais si «  »vous avez la plume facile«  »" -Je l’ai dit maintes et maintes fois je suis de gauche ,je dis bien de gauche et je vote et voterais , contre vents et marees, pour le PROGRAMME de la la FI


                    • chantecler chantecler 12 novembre 2021 16:08

                      @tonimarus45
                      Bof ! 
                      Comment viser particulièrement suis personne ?
                       smiley


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 novembre 2021 19:55

                      @chantecler

                      Un commentaire sans rapport avec l’article.
                      J’organise des visioconférences. La prochaine portera sur le "trotskisme en France". N’importe quel autre thème peut être abordé. J’étudie toutes les propositions. Au cas où tu serais intéressé, pour prendre contact, il faut un échange de mail. Deux techniques :

                      — tu peux m’indiquer ton adresse email avec le formulaire de la page « contact » sur le site de l’AGIMO.

                      — m’envoyer directement un mail. Mon adresse s’obtient en concaténant mon prénom et mon nom sans rien mettre entre les deux. Placer ensuite le caractère arobas et finir avec ce qui est nécessaire pour la messagerie gmail.

                       


                    • chantecler chantecler 13 novembre 2021 09:25

                      @Jean Dugenêt
                      Cher Jean ,
                      Je suis très touché par votre proposition .
                      Mais je me vois dans l’obligation de la refuser .
                      Effectivement si je suis très intéressé par l’histoire contemporaine , je ne vois pas l’intérêt de m’engager aujourd’hui dans le célèbre débat Lénine, Staline ou Trotski qui remonte à 1922 ...
                      Pas envie de me prendre un coup de piolet sur le crâne , ça fait mal à la tête , de me faire fusiller, ça fait mal au coeur , ou de me faire torturer, ça fait mal aux articulations .
                      Je me suis engagé sur un site sans souci , carte vermeil ,AGX , qui est d’ailleurs parfois fréquenté par d’anciens gestapistes et miliciens nostalgiques du 3 éme Reich qui ont fait leurs classes sous Franco , pendant la guerre d’Espagne , côté monarchie/église , ça va sans dire ,et qui ont capté toutes les subtilités du type de débat que vous me proposez .
                      Avec mon immense regret .
                      Bonne persévérance et amitiés aux Canadiens.


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 14 novembre 2021 15:00

                      @chantecler
                      Tout va bien.


                    • Esprit Critique 13 novembre 2021 00:06

                      Le Fachomunisme BC-BG nouveau revient avec une etiquette Union Populaire.

                      Ces admirateurs, ces nostalgiques de Staline, de Mao et de Pol-pot, ou se range aussi le NPA, le PCF et quelques groupuscules divers, Ont largement montrés ce qu’ils sont, des tarés, des fous, prét, quand ils ont le pouvoir, a executer tout ceux qui ne rentrent pas dans le moule. Il ne faut jamais l’oublier une seule seconde. Il n’ont rien a foutre dans une démocratie.


                      • Octave Lebel Octave Lebel 13 novembre 2021 11:02

                        @Esprit Critique

                        Vous avez oublié la Corée du Nord que Jacques Attali ne manque jamais de brandir.Et bien d’autres.


                      • suispersonne 13 novembre 2021 16:13

                        @Esprit Critique
                        l’absurdité de vos propos vous échappe.
                        votre pseudo est usurpé.
                        votre répulsion à l’égard de LFI et d’autres défenseurs des gueux vous regarde, mais elle est évidente
                        vous brandissez des notions comme démocratie sans aucune connaissance du sujet, sinon il ne vous aurait pas échappé que toutes les « démocraties » qui s’affichent dans ce monde sont des ploutocraties, utilisant l’élection, parfaitement connue comme aristocratique depuis les penseurs grecs, pour maîtriser tous les pouvoirs
                        un tuyau que vous ne saisirez probablement pas : les penseurs grecs avaient démontré, depuis 25 siècles, que seul le tirage au sort est démocratique


                      • Esprit Critique 13 novembre 2021 16:49

                        @suispersonne
                        Pensez a faire un Loto !


                      • suispersonne 13 novembre 2021 21:50

                        @Esprit Critique
                        ce qui est le plus intéressant, ce sont les arguments
                        votre pseudo vous impose d’en produire pour critiquer
                        votre ironie vous appartient
                        si cela ne vous rend pas malade, lisez le programme de LFI, et démontez, avec arguments recevables, les erreurs que vous pourrez peut être y trouver


                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 14 novembre 2021 15:14

                        @suispersonne
                        « lisez le programme de LFI, et démontez, avec arguments recevables, les erreurs que vous pourrez peut être y trouver »

                        Je peux facilement relever le défit.
                        Voir « demandez le programme » pour voir ce qu’est un vrai programme
                        Voir aussi « Les discours et les actes »
                        Voir aussi « Mélenchon suppôt de Macron »
                        Voir également : « Ni Dieu, ni César, ni tribun »


                      • chantecler chantecler 13 novembre 2021 06:43

                        Ah la la !

                        Cher Octave :

                        Quel carnage sur ton fil !

                        Un champ de mines à traverser sous des lancers de grenades !

                        Je vois qu’on a retiré les cadavres .

                        Ca fait plus propre !

                        Au fait il est à combien le zemmour aujourd’hui ?

                        La botte à 50 centimes ?

                        Il remonte c’est certain !


                        • Octave Lebel Octave Lebel 13 novembre 2021 11:13

                          @chantecler

                          Visiblement c’est la règle du jeu.

                          Mais ce sont des grenades au plâtre.

                          Il suffit de ne pas se mettre dans le sens du vent.


                        • chantecler chantecler 13 novembre 2021 11:14

                          @Octave Lebel
                          Reste le vide dans les fils de discussion créé par des imposteurs .


                        • Captain Marlo Captain Marlo 14 novembre 2021 20:29

                          @chantecler
                          Reste le vide dans les fils de discussion créé par des imposteurs .

                          Les imposteurs seraient plutôt ceux qui, depuis plus de 30 ans ,nous promettent « une Europe sociale ! »

                          Les affiliés au Parti de la Gauche européenne, Syriza, Die Lincke, Podémos, le PCF, Mélenchon etc, font la même promesse que le PS.

                          Il faudrait peut-être finir par comprendre que toutes les précautions ont été prises pour que l’Europe ne soit pas réformable.
                          En particulier l’article 48 du TFUE qui impose 100% des pays d’accord.
                          Et pour changer cette règle, il faut aussi 100% des pays d’accord.

                          La seule issue pour mener les politiques que souhaitent les Français, c’est de se barrer pour pouvoir changer les choses.


                        • itzi bitsy ⓡⓔⓟⓣⓘⓛⓔ 14 novembre 2021 20:50

                          @chantecler

                          La censure du camp du bien a l’oeuvre ...

                          comment ne pas voir toute suite la diffference avec celle des nazi ....

                          c’ est comme les chasseur , y a le bon censeur et le mauvais censeur smiley


                        • Octave Lebel Octave Lebel 15 novembre 2021 13:14

                          Je crois qu’il y a quelque chose qui nous dépasse pour le moment et pour laquelle nous cherchons en ordre dispersé, en tâtonnant, par réactions le plus souvent que par réflexion, à dépasser et à remplacer par de nouvelles structures, de nouvelles organisations et de nouvelles pratiques démocratiques qui nous protègent des coalisions d’intérêts, des pratiques de pouvoirs sans véritables contrôles ni contre-pouvoirs et de la puissance des nouvelles technologies concentrées dans quelques mains. Ce n’est pas juste la situation française qui nous concerne directement et urgemment. C’est un mouvement plus vaste.

                          Ce n’est plus une affaire de parti dans lesquels toute la chose politique serait concentrée, discutée, décidée, soutenue et relayée par les médias et portée par des états-majors qui si nous voulons être un peu sérieux n’ont plus la légitimité démocratique. Ce qui est une situation très préoccupante et dangereuse. Les générations précédentes et nous-mêmes avons déjà beaucoup donné et perdu à ces jeux enfermés dans des structures pyramidales qui conçoivent que c’est le degré occupé dans la pyramide qui dit le vrai et le juste en prévalant sur tout ce qui est en dessous. Un peu caricatural si on veut mais c’est la perversion actuelle de nos modèles démocratiques. Certes, nous avons un peu gagné aussi mais étant donné l’urgence, la dimension des problèmes qui se posent, nous devons dépasser cette situation à laquelle certains s’accrochent de toutes leurs forces pour défendre et consolider leurs intérêts.

                          LFI, Union populaire, est un vecteur de forces qui n’est rien et ne peut rien sans l’enrichissement de toutes les bonnes volontés et lucidités de la société. A chacun de savoir comment jouer la partie. Je pense qu’une gauche authentique a encore beaucoup de choses à dire et à faire, à ne pas confondre avec les aventures personnelles de ceux qui se cachent derrière des paroles et des sigles. Nous ne bénéficierons jamais de démocratie si nous n’en sommes pas des acteurs attentifs selon nos envies, compétences et bien entendu des circonstances. Il y a du travail pour plusieurs générations mais en fait il y en a toujours été ainsi.

                          Si nous regardons bien, 20 à 25% de personnes attentives, déterminées, intelligentes, jamais abstentionnistes tiennent le pays avec les moyens que l’on sait et pour les résultats que l’on sait. Résistance passive quand il le faut+ Forces de propositions solides et mises en œuvre prudente et résolue. Notre pays en est parfaitement capable .Parce que,sinon, qu’elle est l’alternative ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité