• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le degré Zemmour de la pensée (suite)

Le degré Zemmour de la pensée (suite)

Dans un film catastrophe, Zemmour pourrait succéder à Macron. CNews et Valeurs Actuelles exulteraient. En réalité, ce qui oppose les deux guignols est bien moins important que ce qui les rapproche : ils sont arrogants, imbus d’eux-mêmes et imbuvables. Ils ont des conceptions assez voisines du pouvoir, de la justice, et aussi, malgré des divergences apparentes, de l’histoire de France. Et ils sont d’abord des agents et des produits de la société du spectacle.

 

« Macron a vidé de leur substance notre économie, notre identité, notre culture, notre liberté, notre énergie, nos espoirs, nos existences.

Il a tout vidé parce qu’il est à lui le grand vide, le gouffre. En 2017, la France a élu le néant et elle est tombée dedans. »

Zemmour, le 5 décembre 2021[1]

 

« Ce type n'est pas fini, ce type dit tout et le contraire de tout, donc moi je dis : oui, Emmanuel Macron, c’est le vide et c'est un adolescent qui n'est pas fini »

Zemmour, le 7 décembre 2021[2]

Ce qui est remarquable dans ces portraits à charge, c’est qu’ils sont aussi des autoportraits inconscients : « grand vide », « adolescent qui n'est pas fini ».

Bon. Moi aussi, quand j’étais petit, j’ai joué aux petits soldats sur le tapis de ma chambre en rêvant d’empire. Eux n’ont jamais cessé. La différence, c’est que l’un est parvenu au pouvoir, par le moyen d’un « hold-up » médiatique. D’une certaine façon, ils rejouent le sketch de Villepin et de Sarkozy dans leur rapport à l’Empire. Moins sage que Villepin qui ne s’est pas aventuré dans la conquête du trône face à Sarkozy, Zemmour, monté sur ses ergots, semble défier Macron les yeux dans les yeux.

Mais celui-ci s’est contenté jusqu’à présent de nous jouer un Louis Napoléon jupitérien et disruptif, et un « Badinguet » doublé d’un « Foutriquet » depuis la crise des Gilets Jaunes. En revanche, le « petit juif Français venu de l’autre côté de la Méditerranée », comme il aime à se présenter[3], semble toujours se voir dans la peau de Napoléon le Grand. Il devrait se souvenir de Sarkozy, essayant de singer, face à Poutine, la rencontre des deux empereurs sur Niemen le 25 juin 1807 .

https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/video-la-soi-disant-ivresse-de-sarkozy-a-moscou-en-2007-expliquee-par-un-tete-a-tete-virulent-avec-poutine_1970713.html

 

Au fond, Macron et Zemmour ont la même fascination pour « La belle histoire de France », façon Bolloré-CNews. On a le « roman national » qu’on peut. Ils devraient essayer « La petite histoire de France », beaucoup mieux racontée et plus instructive (quoique inégale) sur une chaîne concurrente. C’est donc sans surprise qu’on les a vus l’un comme l’autre se tourner vers le vicomte de Villiers, et chercher à se faire adouber par lui.

 

Tous les deux ont aussi en commun d’avoir raté une marche vers la méritocratie : l’un le concours de l’ENA, l’autre celui de Normale Sup.

 

Enfin, une autre chose les rapproche et les distingue : leurs rapports avec les femmes et avec les hommes. L’un s’est laissé déflorer vers l’âge de 16 ans. L’autre aurait rencontré sa présente égérie alors qu’elle avait 13 ans, mais aurait attendu presque trois quinquennats avant de l’honorer.[4]

On peut penser que Zemmour a mis en pratique des idées qu’il développait dans Le premier sexe en 2006 : « De notre passé d’homme des cavernes, de notre bestialité, de notre virilité, il nous rappelle que la virilité va de pair avec la violence, que l’homme est un prédateur sexuel, un conquérant »  ; « Un garçon, ça va, ça vient, ça entreprend, ça assaille et ça conquiert, ça n’a pas de forteresses imprenables, mais seulement mal assiégées ».

Mais il dit aujourd’hui qu’il ne faut plus lui parler de ses livres.

En revanche, on peut avoir une autre perception de la virilité de Zemmour et de Macron. L’un comme l’autre ont été élevés par des femmes, en quelque sorte. Mais ce sont les hommes qu’ils se sont efforcé de séduire.

On sait que Castaner a déclaré assumer la « dimension amoureuse » de sa relation avec Macron.

https://www.bfmtv.com/politique/elysee/castaner-assume-la-dimension-amoureuse-de-sa-relation-avec-macron_AN-201709290064.html

Quant à Zemmour, depuis 2007, un blog consacré à sa modeste personne s’intitule simplement : « Le blog de ceux qui l’aiment ».

http://ericzemmour.blogspot.com/

Enfin, on a vu comment ils ont pu se comporter avec les « mâles dominants », l’un avec un Balkany sur le plateau d’On n’est pas couché, l’autre avec un Trump lors de visites d’Etat.

 

« Ben, voyons »
Eric Zemmour (élément de langage)

 

Les amis d’Eric Zemmour s’offusqueraient du portrait croisé que je viens de faire, et lui-même n’opinerait pas du chef.

 

Zemmour s’est imposé dans le monde médiatique en prétendant s’y opposer. Il ne cesse de rappeler qu’il écrit des livres. On est dispensé de les lire, puisqu’il dispense le contenu et la pensée depuis vingt ans dans la presse écrite (Le Figaro), à la télévision (de France 2 à CNews) et à la radio.

Je dois avouer que je l’ai trop longtemps regardé dans On n’est pas couché, d’abord en compagnie de Polack, puis en celle de Naulleau. Je dois avouer aussi que j’ai lu un de ses livres : Le coup d’Etat des juges.

Ce qui m’amusait chez Ruquier, c’était ses confrontations avec Jonathan Lambert. Celles avec Naulleau n’en étaient pas. Ils étaient d’accord sur à peu près sur tout.[5]

De 2007 à 2011, les deux compères prennent leurs aises chez Ruquier. Mais ce qui est à remarquer, c’est le type de jeu que les duettistes installent entre eux : Naulleau apparaît, non pas comme le contradicteur de Zemmour, mais comme son modérateur, voire son protecteur contre des contradicteurs qui lui font peur physiquement.

https://www.dailymotion.com/video/x77cvc

C’est sans doute une seconde nature qu’il a acquise dans la cour de récréation quand il était petit. Et on sait sa fragilité physique depuis que, le 5 décembre, un gros câlin en public lui a causé une blessure au poignet et lui a valu « neuf jours d’ITT ».

https://www.leparisien.fr/faits-divers/qui-est-lagresseur-deric-zemmour-au-meeting-de-villepinte-08-12-2021-BJ5VKWEVORCMZDBMTHEY7EBZQM.php

 

 « Moi, fasciste ? »
Eric Zemmour, le 5 décembre 2021 à Villepinte

Zemmour réfute préalablement cette accusation avec deux arguments d’autorité :

1) Un argument ontologique : étant Juif, il ne peut être fasciste.

2) Un argument historique : le fascisme aurait disparu en 1945.

 

Fort de ces deux arguments, l’agitateur se croit autorisé à dire des horreurs et à se poser en victime face à une indignation vertueuse qui est généralement une mauvaise politique.

Mais lui qui se pique d’histoire, il se garde bien de prendre acte de la fin du communisme en 1989, avec la chute de l’URSS. Il a d’ailleurs ressorti la « menace communiste » lorsqu’il s’est fait malmener par Mélenchon[6]. Il ne parlait pas de la Chine dont il sait très bien qu’elle n’a de communiste que le nom du parti unique.

En dénonçant dans « l’antifascisme » la propagande communiste des années trente, il ne fait que confirmer la justification officielle du fascisme et du nazisme : la lutte contre le bolchevisme.

Guy Debord le disait autrement en 1967 : « Le mouvement ouvrier révolutionnaire, entre les deux guerres, fût anéanti par l'action conjuguée de la bureaucratie stalinienne et du totalitarisme fasciste, qui avait emprunté sa forme d'organisation au parti totalitaire expérimenté en Russie. Le fascisme a été une défense extrémiste de l'économie bourgeoise menacée par la crise et la subversion prolétarienne, l'état de siège dans la société capitaliste, par lequel cette société sauve, et se donne une première rationalisation d'urgence en faisant intervenir massivement l'Etat dans sa gestion. »

 

Quant à l’argument ontologique, il faut se garder de juger le phénomène fasciste uniquement à travers le prisme de l’antisémitisme nazi : c’est atteindre aussitôt le fameux point Godwin.

Au lendemain de son élection, j’avais posé la question : Macron est-il fasciste ?

Il n’est pas nécessaire de la poser concernant Zemmour qui est fasciné par la pensée fasciste et ne prend même pas La Pen de s’en casher.

« Il suivait son idée. C'était une idée fixe et il était surpris de ne pas avancer. »
Jacques Prévert

Lorsque je considère le bonhomme, je me dis que quelques idées fixes l’ont fait s’enfoncer dans le pire. Son fascisme, il l’habille aux oripeaux d’une France éternelle qui n’a existé que dans son cerveau malade de ses obsessions. Les titres de ses livres sont là pour le souligner et il est persuadé que c’est la France qui parle quand il ouvre son bec : Une certaine idée de la France, Mélancolie française, Le Suicide français, Destin français, La France n'a pas dit son dernier mot, Le Premier Sexe, Z comme Zemmour...

La nostalgie est au centre de sa pensée. Il regrette le général de Gaulle et Thierry la Fronde, les frontières de l’Empire en 1810 et les émissions de Guy Lux, la grandeur de la France et Bonne nuit, les petits.

Il ne cesse de rappeler ses origines populaires dans la banlieue parisienne. Il rappelle aussi parfois ses origines juives, mais pour rappeler qu’il se définit comme un Français d’origine israélite  et qu’il se reconnaît aisément dans la formule du général :« un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur. »

http://www.dailymotion.com/video/x3r723_un-peuple-d-elite-sur-de-lui-et-dom_news

Il a une formule magique : « La gauche a oublié le peuple et la droite la nation. » Il a même une pensée historique, quand elle n’est pas hystérique.

L’histoire de France, il rappelle à toute occasion qu’il la revendique en bloc, comme de Gaulle : de la Monarchie et la République, mais avec un petit faible pour l’Empire. Son idée, ce serait d’opposer l’idée française de la France et du monde à l’idéologie commerciale des anglo-saxons qui domine le monde. Il est marxiste à sa façon, comme un cuistre.

Certes il est plus intelligent que la plupart de ses admirateurs et de ses détracteurs. Mais si les premiers ont de mauvaises raisons pour l’aimer, les autres ont généralement de mauvais arguments à lui opposer. Et surtout, il semble toujours soucieux de conserver l’adulation de ceux que Cabu, ce sociologue du XXè siècle, appelle des beaufs. Il est leur candidat parce qu’il leur donne l’impression d’être érudits, voire intelligents.

Ainsi, prétendant s’inspirer des marxistes et d’une phrase qu’aurait prononcée le général de Gaulle, il affirme : « La France est un pays de race blanche ».

https://www.youtube.com/watch?v=ONUkpJO-VpY

 

On a envie de lui rétorquer : « La race, ce que t’appelles comme ça, c’est seulement ce grand ramassis de miteux dans mon genre, chassieux, puceux, transis, qui ont échoué ici poursuivis par la faim, la peste, les tumeurs et le froid, venus vaincus des quatre coins du monde. Ils ne pouvaient pas aller plus loin à cause de la mer. C’est ça la France et puis c’est ça les Français. »

Céline, Voyage au bout de la nuit (1932).

 

Il est le petit bonhomme du ressentiment qui signe Z comme Zorro, zob, zizi, Zemmour.

 

Toute sa prose se résume une idée : le cauchemar immigré dans la décomposition de la France. Cependant le livre portant ce titre, paru en 1988, n’est pas de lui, mais d’un franco-algérien, Mezioud Ouldamer, qui précise la nature du cauchemar :

« Lorsque le SIDA, la bombe atomique et la télévision ne font plus vraiment peur, il reste un dernier sujet de terreur : les immigrés. »

« Chère Léa »
Eric Zemmour, le 16 décembre sur Radio Paris

Il s’était plaint d’avoir été maltraité par le « discret » Gilles Bouleau[7]. Il a été bien mieux reçu par Salamé et Demorand sur ce service public qu’il veut privatiser.[8]

Il était bien naïf, le chroniqueur de CNews, de s’imaginer pouvoir faire le kakou sur une chaîne appartenant à un autre milliardaire[9], moins puissant financièrement, mais plus légitimiste et plus proche du pouvoir macronien. Il s’est donc fait traiter comme un collègue qu’on ne prend pas au sérieux (« Dis-moi qui t’a fait roi ? »)

En revanche, sur Radio Paris, on était entre collègues bienveillants. De « gauche » certes, mais d’une « gauche » qui n’a qu’un ennemi : Mélenchon.

Entre temps, dans son meeting de Villepinte, parlant de ses ennemis, il avait retrouvé sa morgue :« Ils croient être nos opposants. Ils sont en réalité nos meilleurs alliés. »

Merci Léa.

Conclusion provisoire

« chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence ».

Laurence Johnstone PETER (1970)

 

Eric Zemmour candidat, c’est d’abord un employé de Bolloré en mission.[10]

Evidemment, il croit beaucoup à ce qu’il dit même s’il se contredit et ne veut plus désormais qu’on lui parle des livres qui ont fait son succès, matériel notamment, ben voyons.

Il défend la France et les Français avec une sincérité aussi grande que celle du chancelier Hitler défendant les Allemands des Sudètes et du « Corridor de Dantzig ».[11]

Il incarne lui aussi, comme La Pen et d’une autre façon Macron[12], une forme de « fascisme à la française ». Ce fascisme a la particularité de n’avoir jamais accédé au pouvoir par ses propres moyens, mais grâce à l’intervention d’une armée étrangère.. La première fois, c’est en 1871 : les « Versaillais » écrasent les gueux, la Commune et la révolution sociale. La seconde fois, c’est toujours avec le secours de l’armée allemande, cette « Révolution nationale » de « Vichy » qui plait tant au candidat qui ne veut plus qu’on lui parle de ses livres.

Ce qui est en jeu, c’est toujours la « peste émotionnelle » (Wilhelm Reich), la « peste identitaire » (Maxime Rodinson).

Debord, lui, écrivait : « Le fascisme est l'archaïsme techniquement équipé ».

 

Zemmour dans la course présidentielle, c’est « en même temps » le candidat de Bolloré pour faire pression sur Macron et le candidat de Macron pour contenir La Pen et Pécresse.

S’il s’aperçoit un peu tard qu’il est leur dupe, il risque de tomber de haut, lui qui a déjà succombé au démon de midi et demi.

 

La société du spectacle n’a pas forcément besoin de l’adhésion des masses. Elle peut s’en accommoder comme s’en moquer. Elle peut pousser les masses aux urnes ou les contraindre à l’abstention, rétablir de fait un suffrage censitaire. Debord note cependant que « le fascisme se trouve être la forme la plus coûteuse du maintien de l'ordre capitaliste »[13].

 

 

[1] « En 2022, ce n’est pas seulement la personne d’Emmanuel Macron que nous allons vaincre. Mais mieux : son idéologie. Ce système dont il est le porte drapeau, le porte parole et l’exécutant.

Derrière de la parfaite intelligence technocratique, derrière les slogans contradictoires, derrière le en même temps synonyme de désordres et le quoi qu’il en coûte synonyme de ruine, il n’y a personne, il n’y a rien.

Macron a vidé de leur substance notre économie, notre identité, notre culture, notre liberté, notre énergie, nos espoirs, nos existences.

Il a tout vidé parce qu’il est à lui le grand vide, le gouffre. En 2017, la France a élu le néant et elle est tombée dedans.

Nous laisserons dans sa vitrine ce mannequin de plastique, cet automate qui erre dans un labyrinthe de miroirs, ce masque sans visage... »

Extraits de son discours de Villepin repris avec insistance le lendemain sur la radio gouvernementale, on se demande bien pourquoi. Pour édifier les auditeurs ?

[5] Ils disaient aimer le rock. Mais Ruquier les avait choisis parce que, à ses yeux, ils incarnaient une figure de gauche et une figure de droite. Bon. Puis, pour remplacer Zemmour, il a choisi Natacha Polony. Se prépare-t-elle pour 2027 ?

Je dois avouer aussi avoir lu un livre de Naulleau, Au secours, Houellebecq revient ! Je l’ai trouvé assez drôle. Mais je n’ai jamais compris en quoi il était de gauche. Certes, Alain Soral, avec qui il a commis un livre, aurait été membre du PCF. Mais le PCF était-il de gauche ?

[6] https://www.lepoint.fr/.../coignard-melenchon-zemmour...

Comme de bien entendu, Geoffroy Lejeune a vu Zemmour vainqueur de Mélenchon. L’amour est aveugle, surtout quand on est imbibé. Mais qu’une chienne de garde comme Sophie Coignard, qui mange du Mélenchon tous les mains au petit déjeuner, soit contrainte de titrer son éditorial : « Un match nul » !

[7] https://www.youtube.com/watch?v=ehmwCX3h13o

C’est doublement une affaire de famille : 1) Hanouna a de la sympathie pour son cousin Zemmour et le fait savoir ; 2) ça se passe sur C8 et l’on y dresse des lauriers à un chroniqueur de CNews. Heureuse surprise : Jean Lasalle fait face au directeur de la propagande de Zemmour et lui fait remarquer que le roi est nu.

https://www.youtube.com/watch?v=iFyoevmOUHU

[9] Bolloré est actuellement la 14ème fortune française avec 8 222 M€ ; Bouygues la 41ème avec seulement 3 200 M€.

https://www.challenges.fr/classements/fortune/

[10] Radio Paris, L’instant M du 19/11/2021.

[11] « Alors commença une terreur intolérable, une oppression physique et économique du million et demi d'Allemands que l'on compte encore dans les territoires séparés du Reich. Je ne veux pas parler ici des horreurs qui ont été commises. Mais Dantzig lui-même, à la suite des empiétements incessants des autorités polonaises, a pris progressivement conscience de se trouver livré d'une façon évidente, sans chance de salut, à l'arbitraire d'une force étrangère au caractère national de la ville et de la population. » Réponse du chancelier Adolf Hitler à Son Excellence M. DALADIER, Président du Conseil des Ministres de France, transmise le 27 août 1939 par M. Coulondre, ambassadeur de France à Berlin ) M. Bonnet, ministre des Affaires Etrangères (Le livre jaune français, 1939, document 267)

[12] « un tel coup d’État exigerait l’accord, voire la participation, du Rassemblement national qui, implicitement, contrôle la moitié des forces de l’ordre et de l’armée, les hommes du rang plutôt que les gradés d’ailleurs. Une telle hypothèse semblera absurde à qui prend au sérieux la théorie de l’affrontement inexpiable de l’élitisme macroniste et du populisme frontiste. Mais si nous nous souvenons du fond idéologique commun aux deux forces – abolition fascistoïde de la distinction gauche-droite, désignation d’un ennemi intérieur et inférieur (les immigrés, le populo), violence implicite des conceptions politiques lepénistes et macro-bénalistes –, une telle convergence n’a rien d’inconcevable. Au niveau des « valeurs », en tout cas. »

Emmanuel Todd, Les luttes de classes en France au XXI è siècle.

[13] Les citations de Guy Debord sont toutes tirées de la thèse 109 de La société du spectacle (1967) :

« Le mouvement ouvrier révolutionnaire, entre les deux guerres, fût anéanti par l'action conjuguée de la bureaucratie stalinienne et du totalitarisme fasciste, qui avait emprunté sa forme d'organisation au parti totalitaire expérimenté en Russie. Le fascisme a été une défense extrémiste de l'économie bourgeoise menacée par la crise et la subversion prolétarienne, l'état de siège dans la société capitaliste, par lequel cette société sauve, et se donne une première rationalisation d'urgence en faisant intervenir massivement l'Etat dans sa gestion. Mais un telle rationalisation est elle-même grevée de l'immense irrationalité de son moyen. Si le fascisme se porte à la défense des principaux points de l'idéologie bourgeoise devenue conservatrice (la famille, la propriété, l'ordre moral, la nation) en réunissant la petite-bourgeoisie et les chômeurs affolés par la crise ou déçus par l'impuissance de la révolution socialiste, il n'est pas lui-même foncièrement idéologique. Il se donne pour ce qu'il est : une résurrection violente du mythe, qui exige la participation à une communauté définie par des pseudo-valeurs archaïques : la race, le sang, le chef. Le fascisme est l'archaïsme techniquement équipé. Son ersatz décomposé du mythe est repris dans le contexte spectaculaire des moyens de conditionnement et d'illusion les plus modernes. Ainsi, il est un des facteurs dans la formation du spectaculaire moderne, de même que sa part dans la destruction de l'ancien mouvement ouvrier fait de lui une des puissances fondatrices de la société présente comme le fascisme se trouve être la forme la plus coûteuse du maintien de l'ordre capitaliste, il devait normalement quitter le devant de la scène qu'occupent les grands rôles des Etats capitalistes, éliminé par des formes plus rationnelles et plus fortes de cet ordre. »

Documents joints à cet article

Le degré Zemmour de la pensée (suite) Le degré Zemmour de la pensée (suite) Le degré Zemmour de la pensée (suite) Le degré Zemmour de la pensée (suite) Le degré Zemmour de la pensée (suite) Le degré Zemmour de la pensée (suite) Le degré Zemmour de la pensée (suite)

Moyenne des avis sur cet article :  1.96/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 20 décembre 2021 17:32

    Bonjour, Jules

    « Il n’est pas nécessaire de la poser concernant Zemmour qui est fasciné par la pensée fasciste et ne prend même pas La Pen de s’en casher »


    Le fascisme peut-il être estampillé « casher » ? Qu’en dit la Commission de la Casherout du Beth Din ? smiley


    • Fergus Fergus 20 décembre 2021 17:34

      « Eric Zemmour candidat, c’est d’abord un employé de Bolloré en mission »

      « en mission », vraiment ? Je dirais plutôt que ce pantin est manipulé !


    • Aristide Aristide 21 décembre 2021 05:54

      @Fergus

      Mais que vient faire dans cette histoire la judéité de Zemmour ? C’est assez woke tout cela, emmêler ses positions politiques et son origine par ce genre de raisonnement poisseux !!! C’est une honte, vous qui vous prétendez universaliste de vous voir tomber dans cette ... saloperie.

      L’insulte en place de l’opposition !!! Allons, il y a suffisamment d’arguments à lui opposer pour ne pas tomber dans ces propos du genre « fasciste », ’raciste", ...


    • Fergus Fergus 21 décembre 2021 17:08

      Bonjour, Aristide

      Merci de ne pas m’adresser ce reproche. J’ai juste rédigé un commentaire décalé et amusé sur l’emploi du mot « casher » !!!


    • 6russe2sioux ㄈϤ尺Цら 21 décembre 2021 17:13

      @Fergus

      il as pas tord , c’ etait maladroit de ta part , surtout quand tu ne l’ accepterais pas pour BHL ou attali ...

      c’ est un peut comme si moi je me demandais , si lepen est fascho CAR breton et que j’ en desuisais que d’ etre breton c’ est etre facho , cartainement a cause du blenoir et du kouigaman ...


    • Fergus Fergus 21 décembre 2021 19:05

      Bonsoir, Cyrus

      J’aurais évidemment écrit la même chose pour Attali ou BHL ! 
      Et cela qu’il se soit agi de « fascisme », de « gaullisme » ou de tout autre concept en « isme ».


    • 6russe2sioux ㄈϤ尺Цら 21 décembre 2021 19:31

      @Fergus

      Mais on tombe direct dans l’ exclusion ( ce que l’ on reproche a zemmour ) , encore heureux que tu est pas dit hallal , car sinon tu risquait ta tete smiley

      Alors certe le crif des askhenaze alzacien , as prononcé une fatoua contre le sepharade zemmour un peut trop maghrebin pour eux , mais c’ est pas une raison pour leur emboiter le pas ...

      t’ as pas tord sur les isme , c’ est mieux en « ique » 

      gaulique , bonnapartique ca a quand meme plus de geule smiley

      par contre faschique ou nazique ca va etre dur a placé dans les conversation de salon smiley


    • Fergus Fergus 21 décembre 2021 21:02

      @ ㄈϤ尺Цら

      Il ne faut pas se moquer des « nasiques », ce sont nos cousins : lien.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 décembre 2021 21:07

      @Fergus
      Jadot ! Bon certaines dames du temps jadis liaient long nez à longue...


    • 6russe2sioux ㄈϤ尺Цら 21 décembre 2021 21:16

      @Fergus

      ceux la ne font de mal a personne ....

      le plus drole de tous reste quand meme le cousin ZX , grand fan des cocotier et des squatage d’ article smiley

      A classer dans les proto-primate , je ne voudrais pas etre insultant envers nos amis les singe un peut evolué smiley


    • Aristide Aristide 22 décembre 2021 04:44

      @Fergus

      Merci de ne pas m’adresser ce reproche. J’ai juste rédigé un commentaire décalé et amusé sur l’emploi du mot « casher » !!!

      Amusé ??? Sur Zemmour ? Après toutes vos interventions qui ne débordent pas en amusement !!!

      J’attend votre prochaine sortie où vous vous amuserez de l’hallal ... Mais là, faut pas rigoler c’est mal ... 


    • ZXSpect ZXSpect 22 décembre 2021 06:21

      @ㄈϤ尺Цら
      .

      ㄈϤ尺Цら 21 décembre 21:16

      @Fergus

      ceux la ne font de mal a personne ....

      le plus drole de tous reste quand meme le cousin ZX , grand fan des cocotier et des squatage d’ article 

      A classer dans les proto-primate , je ne voudrais pas etre insultant envers nos amis les singe un peut evolué 

      .

      .

      Cher Cyrus… je suis évidemment très sensible à la délicate representation photographique que tu m’attribues dans ce post, et reconnais là ton humour de « revivificateur » smiley

      .

      Mais comme tu nous l’enseignais il y a quelques temps : pratiquons, en cette fin d’année : « L’art de la paix »  smiley

      .

      https://yamabushishinobi.blogspot.com

       smiley


    • ZXSpect ZXSpect 22 décembre 2021 06:30

      @ZXSpect
      .
      https://yamabushishinobi.blogspot.com
      .
      copyright Cyrus et Google traduction smiley smiley smiley


    • nono le simplet 22 décembre 2021 06:38

      @ZXSpect
      lol
      il devrait faire un article sur l’art du copié-collé-traduit-pas compris-pas pratiqué


    • Fergus Fergus 22 décembre 2021 09:04

      Bonjour, Aristide

      Mon commentaire ne portait pas sur Zemmour, mais sur le rapprochement des mots « fascisme » et « casher », rien d’autre !!! smiley


    • Aristide Aristide 22 décembre 2021 12:21

      @Fergus

      Ouais, c’est cela après avoir repris une pharse du texte : " Il n’est pas nécessaire de la poser concernant Zemmour qui est fasciné par la pensée fasciste et ne prend même pas La Pen de s’en casher  »

      Assumez votre bêtise en place d’essayer piteusement de vous dédouanner de ces propos assez ... indigestes.


    • JulietFox 22 décembre 2021 13:54

      @l’Auteur
      Merci de votre point de vue que je partage
      Zemmour a enclenché une machine infernale, faisant sortir du bois des loups qui tirent sur des cibles représentant ceux qui ne leur plaisent pas, les ultra cathos intégristes. Enfin toute la lie de l’extrème extrème droite.


    • 6russe2sioux ㄈϤ尺Цら 22 décembre 2021 16:33

      @ZXSpect

      le plus drole de tous reste quand meme le cousin ZX , grand fan des cocotier et des squatage d’ article 

      Depuis le temps que tu tourne en rond sur le grimper de cocotier avec le cul pas propre , une telle monomanie demandait verification , mais grace au paparazi qui ont su saisir ton probleme on sait enfin pour quoi ca t’obcede a ce point ...

      On t’ offrira un tube de preparation H ( joyeusement dopé au piment du diable ) pour ton petit noel ...

      Passe de bonne fete ... allongé sur le ventre smiley


    • ZXSpect ZXSpect 22 décembre 2021 18:33

      @ㄈϤ尺Цら
      .
      .
      Très sensible à la délicate représentation photographique que Cyrus m’attribue...
      https://i.ytimg.com/vi/JWdTrf9O49k/maxresdefault.jpg
      d’ailleurs je reconnais là son humour de « revivificateur » ; je suggère de suivre l’enseignement qu’il nous proposait : « L’art de la paix » dans son blog qui mérite un coup de projecteur https://yamabushishinobi.blogspot.com (copyright Cyrus et Google Traduction  smiley )
      .
      pour mes archives, je poste donc son com de 16h33, dans le fil des commentaires d’un de mes anciens articles,
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mooc-pour-tous-mooc-pour-chacun-195828
      puisqu’il ne semble pas vouloir me remercier de soutenir son blog perso
      .
      ㄈϤ尺Цら 22 décembre 16:33
      @ZXSpect
      le plus drole de tous reste quand meme le cousin ZX , grand fan des cocotier et des squatage d’ article
      Depuis le temps que tu tourne en rond sur le grimper de cocotier avec le cul pas propre , une telle monomanie demandait verification , mais grace au paparazi qui ont su saisir ton probleme on sait enfin pour quoi ca t’obcede a ce point ...
      On t’ offrira un tube de preparation H ( joyeusement dopé au piment du diable ) pour ton petit noel ...
      Passe de bonne fete ... allongé sur le ventre



    • Louis Louis 20 décembre 2021 17:38

      Pas mal la première image, je reconnais Super D mais derrière qui est la blondasse ?

      Valérie , Brigitte à moins que ce soit Jean Mi ! 


      • Sergio Sergio 20 décembre 2021 18:25

        @Louis

        C’est la blonde qui fait tourner des Dupont sur son nez

        https://www.youtube.com/watch?v=6u2KPtJB9h8


      • Sergio Sergio 20 décembre 2021 17:44

        Comme disait un certain, vous avez eu vos 15’ de gloire à écrire cela et je crois que vous en abusez. Cela fleure la démonstration de platitudes en conversation de salon, avec le petit doigt levé et c’est très plat.

        Pour ’un homme du passé qui voyage dans le futur’, vous devriez utiliser votre machine à voyager dans le temps pour vous projetez beaucoup plus loin, jusqu’à l’extinction du soleil par exemple, histoire de ne pas revenir. 


        • saint louis 20 décembre 2021 18:19

          Super Dupont le superman à la Française de fluide, toute ma jeunesse.

          A cette époque c’était la lutte contre les espions de l’antiFrance, aujourd’hui il aurait du taf face à des personnels bien Français qui détruisent méthodiquement la nation.


          • Taverne Taverne 20 décembre 2021 19:30

            Zemmour a dit des choses très justes à propos des dernières mesures dictatoriales décidées par Macron tout seul en son conseil de défense secret qui nous cache la réalité. 


            • stef 20 décembre 2021 22:57

              Zemmour n’est absolument pas narcissique comme Macron

              et semble avoir beaucoup plus de compassion pour les gens



              • Sergio Sergio 20 décembre 2021 23:51

                @stef

                La compassion de Zemmour est inversement proportionnelle au narcissisme de Macron, qui est d’ailleurs grand, donc c’est vous dire


              • uleskiserge uleskiserge 20 décembre 2021 23:51
                Après des années sur le Service public à vomir sa détestation de près de 70% de la France, puis sur Paris Première et plus récemment sur C-news, Zemmour arrive à son apogée ; il le sait.
                Sa candidature à la Présidentielle… toute la classe politique de droite, de toute la droite, ne lui pardonnera pas car elle aura contribué à la ré-élection de Macron et à l’explosion du parti LR et du RN….
                Zemmour ne sera donc rien interdit.
                Orgueil, hybris... démesure... ce Zemmour vise le second tour de l’élection présidentielle bien qu’en pure perte puisqu’il sait qu’il ne sera jamais élu... exalté, shooté à l’idée d’un face-à-face avec un technocrate ( « S’EN FAIRE UN ENFIN ! ») un Macron qui réussit tout ( il a gagné un smic par jour à la Banque ; il a été ministre, aujourd’hui Président avant l’âge de 40 ans), un Macron que tout réussit… face à un Zemmour qui a échoué à l’ENA et ce faisant, un Zemmour condamné à commenter la réussite des autres ad vitam aeternam dans une petite boite : la télévision.
                Macron sera à nouveau le Président le plus mal élu de la 5è République( élu par défaut ; un taux d’abstention record) ; on peut déjà prédire que tout ça se terminera dans la rue pour les cinq prochaines années… notre démocratie se révélant, quinquennat après quinquennat, incapable de proposer deux candidats présidentiables au second tour de cette élection.
                Merci Mitterrand, Les le Pen, Zemmour et les médias – Le Service public et C-News en particulier... tous ceux qui ont orchestré, accompagné et participé à la destruction de l’élection présidentielle.
                ``

                • Ouam (Paria statutaire non vacciné) Ouam (Paria statutaire non vaccinné) 21 décembre 2021 00:08

                  @uleskiserge
                  Donc les problemes actuels d’intégration ou plutot de non intégration dans ce pays sont dues à cause Cnews et à Zemmour ?
                   
                  Et pas.. ?
                  à ceux qui ont fait venir des tonnes de gens de cultures radicalement différentes des notres sans pouvoir dignement les aceuillir car uniquement percues par une elite qui en profite comme variable d’ajustement du medef du moins disant social corvéable à merci, ainsi que valets serviles, les idiots utiles du medef que je ne nommerai pas mais qui si une lueur d’intelligence atteins leur cerveau se reconnaitrons par eux memes


                • Albert123 21 décembre 2021 08:17

                  @Ouam (Paria statutaire non vaccinné)

                  vous fatiguez pas c’est le même com’ depuis 2 mois en mode copier coller, 

                  Soit le compte a été piraté par un bot soit c’est l’effet de la 3eme dose


                • zygzornifle zygzornifle 21 décembre 2021 06:49

                  Dans un film catastrophe, Zemmour pourrait succéder à Macron

                  Le seule catastrophe c’est lé réélection de Macron le sérial-seringueur, tout le reste est bon a prendre se a coté de lui ....


                  • scorpion scorpion 21 décembre 2021 11:25

                    Zemmour ou MLP vous filent des hémorroïdes et c’est très bien ! Il y a encore une masse de moutons qui iront voter pour les mêmes ( LR, Socialiste, LERM) qui ont foutu la merde depuis 40 ans, on appelle ça le syndrome de Stockholm. Le mouton, il suffit de lui faire peur devant sa télé, comme pour le COVID et ça marche du feu de Dieu ! 


                    • troletbuse troletbuse 23 décembre 2021 17:51

                      @scorpion
                      Et ils traitent les autres d"e fachos. Ils acceptent l’apartheid du Poudré et de sa cliqur, ils désignent les nonvaxx comme boucs émissaires et ils se prennent pour des démocrates car ce sont des trouillards et des mouille-culs, de pauvres types mais dangereux.


                    • Djam Djam 21 décembre 2021 14:39

                      @ Jules

                      j’aime bien votre article, mais je voudrai ici rappeler une attitude souhaitable et malheureusement plus du tout pratiquée :

                      Notre propension à nous ranger du côté de celui ou celle dont les positions confirment les nôtres sur le fond. 

                      Nous ne faisons tous que ça... nous cherchons, consciemment ou pas, les déclarations qui renforceront forcément nos habitudes de pensée et nos choix idéologiques. C’est dommage, non ?

                      On peut vouloir remettre le petit Manu sur son trône ou y voir un Zemmour ou un autre. On est bien d’accord que tous, sans aucune exception, sont bien des acteurs d’une pièce de théâtre assez dramatique, parfois pathétique, mais dont les conséquences sont funestes pour un unique camp : le public qui applaudit ou siffle.

                      Je m’interroge personnellement sur tout autre chose... 

                      Combien de mois, d’années, de siècles encore avant que l’esprit de l’homme soit capable de réaliser qu’il ne peut que fabriquer ses vérités, toutes petites, souvent mesquines et toujours recherchées pour bétonner nos croyances structurelles et affectives.

                      Il va s’élever quand l’homo post modernus...petit être terrorisé par sa propre mort et bouffi de haine mutuelle ? Peut-être jamais finalement...

                      Bon, aller ! un bon petit verre de pinard et une balade dans la beauté des forêts smiley


                      • L'apostilleur L’apostilleur 21 décembre 2021 20:39

                        @ l’auteur 

                        « ...Il a une formule magique : « La gauche a oublié le peuple et la droite la nation. »... »

                        c’est faux ?


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 décembre 2021 20:47

                          @L’apostilleur
                          Michea , Guilluy , Bouvet (rip ) ... La « gauche ne veut plus rien voir  » et crache sur les meilleurs d’elle-même.


                        • L'apostilleur L’apostilleur 21 décembre 2021 20:43

                          @ l’auteur 

                          « ...Certes il est plus intelligent que la plupart de ses admirateurs et de ses détracteurs... »


                          Sauf vous ?


                          • xana 22 décembre 2021 14:05

                            Long article sur des gens sans intérêt.

                            Vous auriez pu nous résumer ça en deux phrases incisives.

                            Dommage.


                            • Jules Elysard Jules Elysard 22 décembre 2021 19:52

                              https://www.mediapart.fr/journal/france/201221/des-soutiens-de-zemmour-menacent-dans-une-video-des-membres-de-lfi-macron-et-les-bougnoules

                              C’est une vidéo d’environ une minute et trente secondes révélée sur les réseaux sociaux par le groupe antifasciste Jeune Garde. On y voit un homme, fusil de précision à la main, sur un stand de tir. Face caméra, il explique qu’il va «  s’entraîner à chasser du Garrido sauvage  », en référence à Raquel Garrido, ex-porte-parole de La France Insoumise (LFI).

                              La comparant à une « truie », l’homme montre fièrement le calibre des cartouches qu’il s’apprête à utiliser avant de mettre en joue son arme et de faire feu. Il tire une seconde fois en mentionnant Alexis Corbière, compagnon de Raquel Garrido et député LFI. « Deux balles, trois morts, ça a ricoché sur un antifa derrière », ajoute-t-il.

                              Dans une seconde séquence, le même homme indique tirer sur des « antifas et des gauchistes », et développe sur ses cibles imaginaires : « Il y a des drapeaux algériens et marocains, donc on va s’empresser de tirer. »

                              D’après les informations de Mediapart, l’homme sur ces images qui utilise le pseudonyme « Miles Christi » sur les réseaux sociaux, « Chevalier du Christ » en latin, est un militaire ou ex-militaire. Sur une photo publiée il y a quelques mois sur Instagram, il apparaît en treillis, visiblement à l’exercice, en train de manipuler un mortier. De dos, il est néanmoins reconnaissable au tatouage caractéristique qu’il porte à l’arrière du crâne, également visible sur les images au stand de tir.

                              D’autres vidéos obtenues par Mediapart montrent un second homme au même stand de tir.

                              Casquette sur la tête marquée du gimmick d’Éric Zemmour « ben voyons », devenu un véritable slogan de campagne, il s’adresse également à la caméra. « Ben voyons, les amis, on va éclater qui là ? Du jeune gaucho, du jeune communiste, du jeune bougnoule mental ? », interroge-t-il avant de mettre son arme en joue. Sur une autre séquence, il feint la surprise et s’exclame : « Ah, Emmanuel Macron ! », avant de faire feu.

                              Sur ses réseaux sociaux, ce jeune homme affiche ouvertement son soutien à Éric Zemmour.

                              En bannière sur son profil Twitter apparaît par exemple une photo du candidat à la présidentielle au salon de l’armement Milipol, fusil en joue, qui n’est pas sans rappeler son geste à l’égard des journalistes ce jour-là. Sur Internet, le jeune homme documente également sa présence au meeting du 5 décembre dernier à Villepinte : « Rassemblement patriotique pour le Z !!! » ou « Enfin le vrai homme providentiel que tous français [sic]  », écrit-il en partageant des images de l’événement.

                              Entré en contact avec Mediapart après la publication de cet article, il assure à propos des images filmées au stand de tir qu’il ne s’agit pas d’une « vidéo sérieuse » et explique qu’il faut « arrêter de dramatiser cette affaire : on s’est un peu lâchés avec humour et sinon y a rien de méchant ». Interrogé sur sa présence au meeting d’Éric Zemmour, il affirme ne pas soutenir le candidat mais « aimer beaucoup ses idées ».

                              En novembre dernier, StreetPress révélait d’autres images de militants d’extrême droite s’entraînant au tir sur des caricatures racistes de juifs, de musulmans et de Noirs. Les mêmes collaient également des affiches pour celui qui n’était alors pas encore candidat : Éric Zemmour.

                              Sébastien Bourdon

                              Boîte noire

                              Cette enquête a été actualisée mardi 21 décembre à midi, après que l’un des protagonistes de la vidéo a finalement répondu à nos questions. Ses réponses figurent dans l’article.


                              • Jules Elysard Jules Elysard 23 décembre 2021 11:41

                                Ce n’est un secret pour personne que Zemmour prend nombres des ses sympathisants pour des idiots.

                                DES IDIOTS UTILES peut-être.

                                Rugueux mais cons, quoi !

                                https://www.francetvinfo.fr/politique/eric-zemmour/vous-ne-faites-pas-partie-de-mes-sympathisants-declare-eric-zemmour-a-ceux-qui-ont-menace-raquel-garrido-et-alexis-corbiere_4891133.html


                                • ddacoudre ddacoudre 23 décembre 2021 17:05

                                  Je te remercie pour ce brillant l’article.
                                  Je m’interressé moins aux CV des personnages que toi, car je considère qu’ils sont seulement le miroir approprié qui reflète la société qui se reconnais en eux et qui dépend de la capacité de chacun à de determiner par sa naissance puis de son ascension sociale et des moyens dont ils se dotera pour lire l’histoire humaine.
                                  Mais pour la suite je partage ton analyse. Je te met ce lien
                                  http://ddacoudre.over-blog.com/article-le-musulman-remplacera-t-il-le-juifs-70363168.html

                                  In in


                                  • Jules Elysard Jules Elysard 23 décembre 2021 18:45

                                    @ddacoudre
                                    Merci.
                                    Je lirai ton texte. Quand est-il paru ? Je n’ai pas vu la date.

                                    Je ne m’intéresse qu’accessoirement aux CV des personnages, mais on ne peut éviter toute critique ad hominem.
                                    Dès l’introduction, je précise que Zemmour et Macron "sont d’abord des agents et des produits de la société du spectacle".



                                  • Jules Elysard Jules Elysard 23 décembre 2021 19:25

                                    Pour ne pas froisser Bolloré, les éditions Plon renoncent à publier une enquête sur Zemmour

                                    Avant de paraître au Seuil en octobre, la première biographie non autorisée sur Éric Zemmour du journaliste Étienne Girard devait être publiée chez Plon, propriété de Vincent Bolloré. La direction a préféré renoncer au projet, pourtant déjà signé et en partie rémunéré, par crainte que cela déplaise au milliardaire.

                                    David Perrotin

                                    23 décembre 2021

                                    https://www.mediapart.fr/journal/france/231221/pour-ne-pas-froisser-bollore-les-editions-plon-renoncent-publier-une-enquete-sur-zemmour

                                     

                                    Pourquoi licencier un humoriste de Canal+, quitte à ternir sa réputation  ? Pourquoi purger la rédaction d’iTélé ou d’Europe 1 dans la douleur, quitte à susciter indignation et vague de soutien contre soi  ? Ce qui se passe chez Plon illustre peut-être l’intérêt de ce genre de décisions brutales prises par Vincent Bolloré. Cela montre comment le licenciement d’un homme peut façonner le climat anxiogène de tout un groupe. Et permettre de préserver les protégés du milliardaire, à l’instar du candidat Éric Zemmour. 

                                    Retour en mai 2020. Étienne Girard, ancien journaliste à Marianne et actuel rédacteur en chef adjoint à L’Express, s’intéresse à Zemmour. Ce dernier n’a pas encore fait part de ses ambitions présidentielles et n’est qu’un polémiste d’extrême droite diffusé quotidiennement sur CNews. Le journaliste souhaite réaliser une bio non autorisée du personnage et choisit de signer un contrat chez Robert Laffont avec Salomé Viaud pour éditrice le 6 mai 2020. Pour suivre son éditrice mutée chez Plon – tout comme Robert Laffont, la maison appartient au groupe Editis, propriété de Bolloré –, Étienne Girard voit son contrat transféré le 4 novembre de la même année. 

                                    Lorsqu’il avait demandé s’il aurait toute la liberté pour enquêter sur lui quitte à évoquer ses liens avec Vincent Bolloré et le rôle joué par ce dernier, on l’avait rassuré chez Plon comme chez Robert Laffont, en affirmant que les maisons étaient totalement libres et qu’Editis n’était pas Canal+. 

                                    Mais en novembre 2020, l’affaire Thoen éclate et vient une nouvelle fois confirmer la brutalité de Vincent Bolloré. L’humoriste de Canal+ se fait licencier après avoir participé à un sketch pour railler les obsessions anti-migrants du présentateur phare de CNews, Pascal Praud. Les signataires d’une pétition pour le soutenir sont inquiétés et plusieurs journalistes sont remerciés. 

                                    Plon résilie son contrat avec le journaliste 

                                    D’après des documents consultés par Mediapart, c’est à cette époque qu’Étienne Girard s’alarme auprès de sa maison d’édition dans la foulée de l’affaire Thoen. À trois reprises, le journaliste souhaite savoir si son enquête sera toujours publiée et avoir confirmation qu’on n’utilisera pas de supposés motifs juridiques pour la censurer.

                                    En décembre, d’abord, il demande des garanties à son éditrice, alors en congé maternité. Loin de le rassurer, la direction de Plon tarde à répondre et fait planer le doute sur la possibilité que son livre puisse être finalement publié. Étienne Girard n’obtient alors de réponse ferme ni de son éditrice, ni de la maison d’édition. Le livre était pourtant signé et attendu à l’automne. « À ce moment-là, je ne me sens pas vraiment rassuré », confirme Étienne Girard. 

                                    À partir de janvier 2021, plus rien ne se passe comme prévu. Le 13 janvier, le journaliste écrit à Salomé Viaud et demande une nouvelle fois la confirmation qu’il a bien une liberté totale d’enquête. Le 17 janvier 2021, nouvelle inquiétude d’Étienne Girard. Lors d’un échange avec son éditrice, il expose une nouvelle fois ses doutes. Sans explication, elle lui suggère de rompre son contrat. Le journaliste reçoit alors une lettre de rupture, qu’il accepte. 

                                    D’après cette lettre d’accord consultée par Mediapart, la décision est donc prise de renoncer à la parution de ce livre. « Ainsi que nous vous en avons informé, nous renonçons à la publication de cet ouvrage, et par conséquent souhaitons résilier notre contrat », peut-on lire dans ce document consulté par Mediapart. Fait exceptionnel, Plon libère l’auteur de son contrat, lui permet de publier son livre dans n’importe quelle autre maison et lui laisse conserver l’avance déjà versée. « Nous vous proposons de conserver, à titre de dédommagement forfaitaire, la somme qui vous a été versée à la signature du contrat », écrit la direction de Plon. 

                                    Auprès de Mediapart, Étienne Girard, qui ne souhaite pas livrer davantage de commentaires, confirme. « Plon m’a en effet libéré de mon contrat. Mais on ne m’a donné aucune raison », explique le journaliste. « Je ne sais pas si c’est parce qu’il n’est pas possible d’écrire sur Zemmour dans une maison appartenant à Bolloré, mais vu le contexte, on peut clairement se demander si ça avait un lien, ajoute-t-il. Cette décision m’a finalement soulagé ». 

                                     


                                    • Jules Elysard Jules Elysard 23 décembre 2021 19:25

                                      SUITE DE L’ARTICLE DE MEDIAPART

                                      Défendre ce projet était devenu encombrant pour la nouvelle direction.
                                      Une source au sein de Plon

                                      Auprès de Mediapart, le directeur éditorial de Plon, Grégory Berthier-Saudrais, ne souhaite « ni infirmer ni confirmer l’information » et renvoie vers Céline Thoulouze, l’autre directrice éditoriale (qui vient tout juste d’être nommée directrice générale). D’après elle, l’abandon du projet n’aurait rien à voir avec le licenciement de Thoen. « Salomé Viaud a quitté Plon pour le Seuil. L’auteur de l’enquête l’a tout simplement suivie », justifie-t-elle. 

                                      Sauf que, comme a pu le vérifier Mediapart, l’auteur s’est mis d’accord avec le Seuil dès avril 2021, avant que son éditrice ne rejoigne ce groupe en septembre 2021. « Une fois que j’étais libéré de chez Plon, c’est moi qui ai contacté Le Seuil pour publier mon enquête. Cela n’avait rien à voir avec Salomé », précise par ailleurs Étienne Girard. 

                                      Une autre question se pose aussi : pour quelle raison le journaliste a-t-il pu conserver son avance  ? « Je pense que c’est parce que ce n’était pas grand-chose, il n’y a rien de choquant à cela », avance Céline Thoulouze qui martèle qu’il n’y a ni censure ni autocensure. « C’est plus plaisant de dire qu’on a renoncé à publier cette enquête à cause de pressions venues de Bolloré, mais ce n’est pas le cas, ajoute-t-elle. On est totalement libre de publier ce qu’on veut et jusque-là, personne ne nous a empêchés de le faire. Si je ne pouvais pas être libre de mes publications, je ne serais plus chez Plon, ni chez Editis. »

                                      Des documents entre plusieurs membres de la direction qu’a pu consulter Mediapart montrent pourtant que le lien entre Bolloré et l’abandon du projet est évident. Une source interne confirme : « On ne peut pas parler de censure mais il est vrai que défendre ce projet était devenu encombrant pour la nouvelle direction. » 

                                      Au retour de son congé maternité, Salomé Viaud fait une demande de rupture conventionnelle. Était-ce en lien avec cette affaire  ? Sollicitée par Mediapart, elle n’a pas souhaité répondre précisant être « tenue à la confidentialité ». Elle confirme toutefois avoir décidé de rejoindre le Seuil des semaines après le journaliste : « Au moment où Étienne décide de rejoindre le Seuil, il n’est pas question que j’y aille. J’ai quitté Plon le 19 juillet 2021 et rejoint le Seuil en septembre. » 

                                      L’inquiétude Bolloré également exprimée chez Grasset

                                      Une fois libéré de Plon, et l’enquête déjà bien avancée, Étienne Girard, est approché par d’autres maisons d’édition. Là encore, la menace Bolloré plane sur son projet.

                                      D’après nos informations, Grasset souhaite le faire signer, mais Étienne Girard s’inquiète une nouvelle fois. Pourra-t-il la publier alors que le milliardaire lorgne le groupe Lagardère, propriété de Hachette Éditions dont dépend Grasset  ? « On a en effet discuté de Bolloré mais il lui a été dit qu’il n’y aurait pas de problème. Et que si jamais ça devait poser un problème un jour, ce serait gagnant pour lui. Il pourrait conserver l’avance qu’on lui aurait versée et publier son livre ailleurs en racontant qu’il a été censuré », nous précise un salarié. 

                                      Sollicité pour savoir pourquoi Étienne Girard avait renoncé à publier chez Grasset, le journaliste confirme la teneur de ces échanges et dit avoir « préféré signer au Seuil ». Une autre source interne de la maison n’a en tout cas pas trop de doute sur le motif : « La mainmise éventuelle de Bolloré dans le futur est, sinon la raison, au moins l’une des raisons qui l’ont fait choisir le Seuil. » Et d’ajouter : « On a en effet une parfaite illustration de ce que peut susciter la peur des représailles de Bolloré dans le milieu de l’édition. » 

                                      Le parcours chaotique de cette enquête se termine donc au Seuil. L’auteur est rassuré puisque le milliardaire n’a pas de lien avec la maison d’édition. Le Radicalisé, qui bénéficiera d’une importante couverture médiatique, peut paraître le 28 octobre 2021, quelques jours à peine avant qu’Éric Zemmour n’annonce sa candidature à la présidentielle. 

                                      En octobre dernier, Mediapart documentait justement les inquiétudes au sein du groupe Editis et la crainte que Vincent Bolloré n’impose sa marque politique dans le monde de l’édition comme il le fait dans le champ médiatique, avec CNews ou Europe 1.

                                      Une crainte alimentée par l’arrivée chez Plon de Lise Boëll, éditrice historique de Zemmour, et qui fait désormais l’objet d’une enquête interne après les révélations récentes de Mediapart. Elle s’était notamment « portée garante du bon comportement passé de son adjoint » Mickaël Palvin au moment de son recrutement chez Plon alors que ce dernier avait été licencié pour « faute grave », au terme d’une enquête interne pour harcèlement moral. 

                                      Lors d’une enquête récente sur la mainmise de Bolloré dans l’édition publiée par Politis, des salariés du groupe Editis se voulaient rassurants. « Si un bon livre sur l’empire de Bolloré est proposé, il sera publié », répondait La Découverte, appartenant également au milliardaire. L’expérience chez Plon prouve que la peur a déjà gagné la maison. Une source interne résume : « On voit bien à quoi ça sert les décisions brutales de Bolloré. D’apparence isolées, elles permettent de distiller la peur et in fine, d’empêcher un auteur d’être publié. » 

                                      David Perrotin


                                      • chantecler chantecler 23 décembre 2021 19:53

                                        @Jules Elysard
                                        C’est super d’être milliardaire .... !
                                        On peut entre autres , acheter des chaînes TV , des journaux , des sociétés d’éditions , des journalistes , etc etc ....
                                        On peut naturellement virer tout ce qui est contraire à ses conceptions disons cagoulardes ....
                                        Et recruter, encourager , financer les individus qui servent cette idéologie ...
                                        Je pensais qu’il y a avait des lois pour empêcher de telles dérives ,une telle concentration de pouvoir dans les mains d’un seul individu .
                                        Apparemment ça n’existe plus ....
                                        Certainement une conséquence du libéralisme où avec du pognon on est libre de tout faire , de tout acheter .... !
                                        Que fait le conseil constitutionnel pour éviter de tels abus , que l’on paiera sans doute très cher sur le plan humain et dans pas longtemps ?
                                        Parce que franchement nous n’en sommes plus aux amuse gueule des dérives fascistes mais aux plats de « collaboration » : je ne vais tout de même pas écrire résistance ... !
                                        Ca fait une mine de plus sur notre territoire comme écrit l’autre .
                                        Mais celle là c’est du nucléaire .
                                        Mais bah , le danger c’est paraît-il omicron et notre préoccupation c’est essentiellement la vaccination , 3ème, 4éme dose ...
                                        Si nous en devenons flagada, physiquement ou mentalement, tout cela passera encore mieux !
                                        Joyeuses fêtes et bonne année .
                                        Et n’oubliez pas le masque !


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 décembre 2021 20:07

                                        @chantecler
                                        Quoi ? Robert Hersant est mort ?




                                        • moderatus moderatus 26 décembre 2021 10:59

                                          Bonjour Jules 

                                          je pense que vous vous trompez lourdement 

                                          Zemmour est l’oxymore de Macron

                                          Vous avez entendu Zemmour parler de cette façon 

                                          « la France a commis ses crimes contre l’Humanité. »

                                          « Il n’y a pas de culture Française »

                                          « l’immigration est une chance pour la France »



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité