• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le délire collectif de la Covid-19

Le délire collectif de la Covid-19

L’hypothèse du « délire collectif » et la description des événements délirants qui ont émaillé la dystopie Covid-19 présentée par le pédopsychiatre Denis Robert sont très instructives. Néanmoins, je ferai une remarque liminaire : une telle crise sociale peut s’expliquer — dans son déroulement psychotique collectif — de la façon que l’auteur la présente

 

La dystopie Covid-19

 

 L’hypothèse du « délire collectif » et la description des événements délirants qui ont émaillé la dystopie Covid-19 présentée par le pédopsychiatre Denis Robert sont très instructives. Néanmoins, je ferai une remarque liminaire : une telle crise sociale peut s’expliquer — dans son déroulement psychotique collectif — de la façon que l’auteur la présente, mais cette vision psychosociale ne doit pas masquer les fondements économique, politique et sociologique de cette guerre mondiale d’un nouveau genre https://les7duquebec.net/archives/257309 . En d’autres termes, si le mode de production capitaliste et si la civilisation capitaliste étaient encore en croissance et en expansion ce « délire collectif destructeur » n’aurait pas de prise sur des populations prospères, opulentes et optimistes.

La psychologie individuelle et collective est une résultante, un produit formaté — programmé — déterminé par le contexte économique, politique, social, historique. Seul ce déterminisme socio-économique peut expliquer que de nombreux peuples de culture différente aient succombé à cette névrose. La Grande Guerre et la Seconde Guerre mondiale ont donné lieu à de tels « délires psychotiques collectifs ». À chaque fois, l’État démocratico-fasciste se chargeait de maintenir les pénitents dans le rang des conscrits. La dystopie Covid-19 ne fera pas exception. Et nous risquons, au fur et à mesure que le vaccin nous sera imposé, de voir l’État démocratico-fasciste réprimer sauvagement les opposants qu’il taxera de « complotistes » (sic). https://les7duquebec.net/archives/257320

Bref, seule la décadence de la civilisation capitaliste moribonde permet d’expliquer la rapide propagation de ce délire collectif mondialisé. Renforcer par l’intense répression des États démocratico-fascistes — que la petite bourgeoisie de service ne parvient plus à masquer sous le verbiage de la défense des « libertés démocratiques » (sic) —, Junte militaire et démocratie bourgeoise sont désormais sur un pied d’égalité n’en déplaise à Robert Kennedy Junior en prestation à Berlin le 29 août dernier(1). Voici « Le délire collectif de la Covid-19 ».

 

This article is available in 5 languages on this webmagazine : https://les7duquebec.net/archives/257388

 

Par Denis Robert

Le délire collectif de la Covid-19.

Poser les questions taboues !

 

Je suis très heureux de partager ici un texte passionnant que l’auteur, pédopsychiatre, a réalisé il y a longtemps d’après une étude sur la fameuse « Rumeur d’Orléans » analysée par Edgar Morin à la fin des années ’60. La question centrale étant : comment une collectivité peut-elle en venir à prêter foi à des informations insensées en basculant dans une sorte de délire collectif ?

 

This article is available in 5 languages on this webmagazine : https://les7duquebec.net/archives/257388

 

Il y a ainsi eu une alerte épidémique au mois de mars qui a conduit, à tort ou à raison, les autorités de nos pays à agir vigoureusement, même si de manière passablement incohérente. La force du matraquage des images télévisuelles (hospitalisations et intubation souvent contre-indiquées) et de la peur collective ressentie à l’époque ayant en quelque sorte « programmé » dans la perception collective une représentation qui en est venue à l’emporter diachroniquement sur le réel.

Des mois et des mois plus tard, alors que l’épidémie est éteinte (le virus circule encore à bas bruit, mais il ne s’agit plus depuis longtemps d’une épidémie et non, il n’y a jamais eu de « deuxième vague » à l’horizon...), le même type de réponses hallucinées continue d’être imposé sans aucune base scientifique ni même aucune relation à la réalité !

L’imposition du port du masque, la course vers le vaccin subventionné pour un virus désormais bénin, l’état de terreur dans lequel reste une majorité de la population continuellement désinformée sur l’ampleur réelle du phénomène, laissent bien constater que nous avons basculé dans un délire collectif qui ne semble pas près de prendre fin (même si l’on peut raisonnablement conjecturer que la vente de milliards de doses de vaccin soit l’horizon souhaité par certains).

Les gens ont été tellement « brainwashed » que des informations pourtant définitives comme le fait que les pertes dues au Covid en font, en France, seulement le 9e épisode épidémique le plus dommageable (en termes de mortalité) depuis l’après-guerre ou encore que malgré le nombre de « cas » annoncés de jour en jour, les hospitalisations et les décès sont aussi bas qu’il est possible de l’être ne franchissent simplement plus la barrière des esprits.

Quand, à l’échelle de la planète, on observe les décisions politiques prises en phase aiguë de pandémie de covid-19 et celles imposées dans ses suites actuelles, et qu’on les met en perspective, aussitôt une chose saute aux yeux : leur incohérence. D’une ampleur telle que même favorable aux gouvernements au pouvoir il devient difficile, soumis à l’épreuve du constat de tant d’incohérences, de ne pas être envahi par la perplexité.

En France au printemps, en phase d’expansion de la pandémie, les tests et les masques étaient jugés inutiles, voire, pour ces derniers, nuisibles, quand ils ne nécessitaient pas des compétences si particulières pour les ajuster… qu’elles dépassaient celles d’une ministre. Par contre, en été alors que la pandémie est terminée, le masque, aux mailles tissulaires de taille bien supérieure à celle du virus, n’est plus inefficace et inutile comme ils disaient, mais devient au contraire et paradoxalement indispensable et obligatoire, y compris parfois en extérieur, et des amendes élevées sont même prévues pour les récalcitrants ou les allergiques.

Les tests sont pratiqués en nombre croissant alors qu’ils sont désormais parfaitement inutiles (d’autant que le test PCR ne distingue pas les virus morts des virus vivants). Tout cela est absurde. Incohérent. Des décisions tellement absurdes et incohérentes qu’issues de ministres, forcément non dénuées d’intelligence, elles forcent aux questionnements les plus divers.

Tandis que pour d’autres, n’excluant pas forcément certains aspects de la précédente hypothèse, cette affaire traduit en priorité un phénomène rare, mais néanmoins bien réel : un délire collectif.

Au sens véritablement pathologique du terme. C’est cette hypothèse que je vous propose d’explorer.

Pour qu’un délire collectif se déclenche, il faut des conditions particulières. Tout d’abord l’existence d’une angoisse persistante ou d’une peur intense confinant à la panique est indispensable. Mais cette angoisse doit détenir des caractéristiques particulières pour acquérir la capacité de faire délirer un nombre important de membres d’une collectivité. À l’occasion d’une épidémie particulièrement meurtrière par exemple : la peste noire décima de 1346 à 1353 quasiment la moitié de la population de l’Europe, ou à des paniques très récentes concernant précisément des épidémies à coronavirus. Mais aussi des épidémies de grippe, aviaires ou non. Le délire fait tache d’huile.

Rapidement on va voir apparaître dans le groupe concerné des symptômes de délire : des troubles de la logique la plus élémentaire à l’origine d’incohérences et d’absurdités, des perturbations de capacités cognitives, une imprévisibilité des comportements et des décisions, la présence de nombreux paradoxes, de l’irrationalité, une atteinte au bon sens tandis que l’intelligence recule, la peur affectant la qualité des capacités de réflexion et de raisonnement dans le groupe, dont la taille s’accroît si la thématique du délire ne concerne pas que le groupe d’origine, mais une population plus large. Ce qui est le cas dans une épidémie infectieuse.

Les modalités du délire sont telles qu’individuellement les gens happés par celui-ci ne présentent pas de troubles psychologiques particuliers dans leurs relations sociales tant que ne sont pas évoqués de manière précise le ou les thèmes délirants. Mais ceux-ci sont tellement prégnants dans le nouveau quotidien qu’ils en deviennent obsédants. Aussi dès qu’ils sont abordés, des perturbations du langage, du raisonnement et du comportement peuvent apparaître.

En fait la pensée de groupe n’étant plus rationnelle, la communication collective devient délirante, et les individus non maîtres de celle-ci, voués à une logique propre teintée par l’inconscient collectif, désormais prisonniers du délire, n’ont plus d’autre alternative que de s’en faire l’écho par adhésion, et de la propager. Une fois le délire installé, sa critique par les personnes happées par celui-ci s’avère impossible. 

Les appels à la Raison de tiers extérieurs au groupe délirant sont inopérants. Et cela d’autant plus que les interlocuteurs délirants ont un bagage intellectuel conséquent. Non seulement parce qu’il est toujours malaisé de reconnaître des erreurs de jugement, mais aussi, et surtout, parce qu’à ces personnes ayant une haute opinion d’elles-mêmes, il leur est absolument impossible d’admettre l’existence d’un processus pathologique qu’ils subiraient, et pour la bonne raison que leur niveau d’intelligence est jugé par eux incompatible avec des absurdités qu’ils ne reconnaissent pas de toute façon.

Celle-ci se trouvera donc plus facilement réceptive aux appels à la raison. Tandis que l’élite ne sera sensible qu’aux rapports de force (économiques) politiques ou scientifiques. Dans le délire collectif en cours aujourd’hui la thématique délirante repose sur l’extrême contagiosité du virus, bien qu’elles se soient révélées de mortalité infime, a forcément joué un rôle considérable.(2)

Et donc en réalité il est un paradoxe seulement en apparence, rendant néanmoins l’épidémie difficile à penser. Un paradoxe relatif si l’on songe que ce processus pathogène est celui de toutes les infections respiratoires, le nez n’étant pas un organe vital, tandis que le poumon l’est.

Au lieu du million de morts mondial dans son cas, 31 000 officiellement en France, mais plus probablement 5 à 6000, les chiffres ayant été abondamment manipulés par le régime, quel en aurait été son dramatique bilan si à l’époque on avait confiné les porteurs sains ? https://les7duquebec.net/archives/257300

 La peur, ils veulent la provoquer avec l’obligation du port du masque au prétexte que le virus circulerait ! Tant mieux si le virus circule, nous serons tous immunisés, mais comment fait-il ? Le réservoir à virus qui constitue la grippe étant éteint depuis 7 mois maintenant, ne serait-ce pas plutôt les résultats de tests PCR qui sont incapables de différencier un virus mort d’un actif  ? Autrement expliqué, il s’agit de personnes asymptomatiques qui ont été testées et non des malades puisqu’il n’y en a plus ? Si vous mettez un masque comme vous oblige les autorités, il vous protégera des amendes, mais c’est tout.

 

Georges Orwell écrivait

 « Quand ils commencèrent officiellement l’instauration d’une dictature mondiale, les peuples surpris et abattus ne purent faire autrement que de l’accepter. La destruction de leurs nations était déjà irrémédiablement amorcée à leur insu depuis bien longtemps, leurs intérêts n’avaient plus aucun poids ni aucune importance pour les nouvelles puissances dirigeantes mondialisées. Pourtant ils l’ont voulu, sans se rendre compte que cela allait évidemment et inévitablement se retourner contre eux. (…) Les télécrans ont fait ce pour quoi ils ont été inventés, l’ingénierie sociale visant avant tout à formater les esprits des masses. (…) On assistait à l’uniformisation du monde, permettant ensuite, un regroupement et une soumission planétaire. La majorité des gens n’ont rien vu venir. Il y avait continuellement des attentats (des assassinats gratuits, des révoltes sanglantes, des manifestations, des pandémies virales, des guerres locales). Faits au hasard un peu partout. Avec big brother, le moindre fait divers impliquant une personne originaire du Moyen-Orient (ou d’Orient) devenait un attentat matraqué en boucle sur tous les écrans. Pendant ce temps on oublie la pauvreté, le chômage, l’inflation, la dépréciation du pouvoir d’achat, l’exploitation du travail…  »

 

NOTES

 

  1. Robert Kennedy Jr à Berlin. https://les7duquebec.net/archives/257332
  2. https://www.agoravox.tv/actualites/sante/article/covid-19-pr-perronne-c-est-une-86867
  3. « La crise sanitaire de 2020 est aussi une crise de société, pour ne pas dire de civilisation. Cette crise ne se réduit pas aux effets systémiques constatés dans le monde, causés par les décisions des gouvernants appuyées par une expertise scientifique et gérées par les systèmes de la puissance publique. Cette crise est aussi intérieure, affectant les âmes et les consciences. Une peur s’est propagée. Quelle est la nature de cette peur ? » https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/avec-le-covid-19-ils-ont-fabrique-226700
  4. « La folie collective qui s’est emparée du monde en cette année 2020 cessera sans doute un jour, mais on ne cessera jamais de dire que les chefs d’œuvre sont éternels. Le roman 1984 de George Orwell, publié en 1949, est depuis longtemps un classique de la littérature mondiale. » https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-1984-une-dystopie-sanitaire-226733

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 septembre 08:25

    « Délire » ?

    Plutôt « manipulation » et « complicité collabo ».

    Les hôpitaux sont devenus des bunkers dont l’opacité repose sur la soumission de l’ensemble de la chaine hiérarchique.

    Même si la stratégie conjuguée des mondialistes, OMS, big-pharma, GAFAMs et Wall-Street/City est impressionnante par son énormité, ce qui est le plus effrayant, c’est la complaisance et la duplicité d’une majorité de la population qui se fait peur toute seule, comme les enfants qui ont besoin de câlins. Les lendemains qui chantent viennent encore d’être reportés, et pour un bon moment.


    • astus astus 4 septembre 08:39

      @Séraphin Lampion
      L’auteur et beaucoup d’autres ici semblent encore découvrir que la peur et les croyances dirigent le monde, bien plus que la politique l’économie ou le capitalisme, mais personne n’est obligé d’avoir peur et de s’y soumettre...Il est libre Max...


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 4 septembre 08:41

      @Séraphin Lampion
      « Collabos » n’est pas le mot qui convient le mieux, je préfère « kapos ».


    • devphil30 devphil30 4 septembre 09:55

      @astus

      Max est libre mais bien seul dans cette foule soumise et anesthésié


    • troletbuse troletbuse 4 septembre 09:59

      @astus
      Comme vous qui préférez censurer ceux qui ne vous plaisent pas.


    • Patrick Samba Patrick Samba 4 septembre 10:04

      @Séraphin Lampion
      "Même si la stratégie conjuguée des mondialistes, OMS, big-pharma, GAFAMs et Wall-Street/City est impressionnante par son énormité"

      Tellement énorme qu’on a un peu de mal à y croire.
      Qu’il y ait de l’opportunisme plus ou moins structuré, en priorité de Big Pharma, accessoirement des Gafam qui ont littéralement joui du confinement, c’est incontestable, mais qu’il y ait une stratégie coordonnée de tous leurs larbins politiques, laissez-moi rire : si la France collabo instinctive et de nombreux pays latins affichent leur sadisme culturel, les pays scandinaves eux respectent leur peuple, et en Asie le coronavirus est déjà oublié...

      Quasiment personne avant cette démentielle affaire ne savait qu’une panique pouvait se muer en délire collectif. Les apprentis sorciers à la Macron pensant pouvoir instrumentaliser la peur à leur guise en sont à constater que tout est en train de partir en vrille. Il en perd son sang-froid au Liban. Le problème est : quelle folie sera-t-il capable d’imaginer une fois que le chaos s’installera ?
      Parce que bien évidemment les adolescents ne supporteront pas longtemps cette folie. Bientôt les lycées exploseront, c’est évident.
      Mais comme ils n’auront pas les grilles de lecture adéquates - ils ne sauront pas car leurs anciens veulent l’ignorer - que la situation actuelle est en grande partie

      le résultat d’une bombe psychologique : un délire collectif.

      Si ceux et celles qui ont compris qu’il n’y a plus d’épidémie, et que l’épidémie du printemps n’était pas plus grave qu’une grippe banale, s’emploie à nier l’existence d’un réel délire collectif, alors ceux-ci partageront aussi la responsabilité du chaos.

      MOBILISATION !

      MACRON DOIT DEMISSIONNER !


    • Patrick Samba Patrick Samba 4 septembre 10:13

      @l’auteur

      Denis Robert n’est pas pédopsychiatre, il est le journaliste qui a interviewé le pédopsychiatre : COVID-19 : LA PEUR A-T-ELLE DÉCLENCHÉ UN DÉLIRE COLLECTIF ? - YouTube

      Et vous avez curieusement supprimé le nom de ce pédopsychiatre de l’article que vous avez copié-collé (et modifié à certains passage ce qui n’est pas très correct. Ça ne se fait pas. Les ajouts se doivent d’être mentionnés comme tel) : « Le délire collectif de la covid-19 » - Anthropo-logiques


    • Francis Francis29 4 septembre 10:27

      @Patrick Samba
       
       ’’Bientôt les lycées exploseront, c’est évident.’’
       
       L’école publique s’en remettra-t-elle un jour ? Macron s’en fout éperdument.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 4 septembre 12:06

      @Francis29

      L’école publique s’en remettra-t-elle un jour ?

      Vu la pente sur laquelle elle était, il valait peut-être mieux achever la pauvre bête...

    • Francis Francis29 4 septembre 12:51

      @Opposition contrôlée
       
       Ben voyons. Je vois que le malheur des uns fait toujours le bonheur des autres. Même dans les pires circonstances. L’oligarchie aurait tort de se gêner.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 4 septembre 13:00

      @Francis29
      A regarder 40 secondes. Gilles Deleuze, 1987 : dans 40 ans, l’école se fera par minitel...

      https://youtu.be/4ybvyj_Pk7M?t=328



    • Francis Francis29 4 septembre 13:15

      @Opposition contrôlée
       
       ’’Gilles Deleuze, 1987 : dans 40 ans, l’école se fera par minitel...’’
       
      Sous la troisième République on disait d’un instituteur public qu’il ne devait pas dire en classe ce qu’il ne pourrait pas dire devant les parents de ses élèves.
       
      Demain il fera son cours sous le regard des GAFAM.
      Après demain il sera payé par eux. Ou viré.
       
       


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 4 septembre 19:05

      @Patrick Samba

      MES erreurs s’expliquent par le fait que je n’ai pas eu accès à la vidéo youtube mais à un texte qu’on m’as transmis sous la signature de Denis Robert où le nom du pédopsychiatre n’apparaissait pas laissant entendre que Denis Robert était...

      MERCI de ces informations que je m’empresse de corriger sur l’original 

      MERCI

      Robert Bibeau 


    • Francis Francis29 4 septembre 23:34

      @Patrick Samba
       
      bravo à ce garçon. Magnifique.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 4 septembre 08:33

      Les articles corona-circus m’ennuient, mais celui-ci est une excellente synthèse...

      Camarade choisis ta peur : virus ou dictature ? Les gourmands peuvent prendre les deux !


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 septembre 09:07

        Très bon article. Et d’ailleurs : PANique commence Comme PANdémie. Rappelons-nous l’histoire du joueur de flute HAMELIN (de PAN). Il entraîne la village vers le précipice. C’est le syndrome de Peter PAN. Une société immature qui préfère ne pas savoir et dédaigne ceux qui ont le vrai savoir. Comme les psys,...


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 septembre 10:00

          La panique me semble moins liée au Covid,qu’à à une vision floue du futur. Depuis le siècle des lumières qui a supplanté la religion, les êtres humains sont gouvernés par le progrès (Prométhée). Toujours plus, toujours plus haut, dépasser les frontières du réel. Prométhée, c’est Uranus : le ciel (les fusées, les avions, le rêve capitaliste...). Un terme existe en anglais : FORSYTHE. Toujours aller de l’avant sans regarder en arrière et bénéficier de l’expérience des ancêtres. Mais voilà, le progrès a atteint ses limites et n’offre plus aucun support pour tenir debout. Prométhée est enchaîné (ou masque). Un aigle dévore son foi (la foi dans l’avenir) le jour. Et il se reconstitue la nuit. Ce qui est assez symbolique : la lumière aveugle. Nous avons les foies parce que l’humain a perdu la foi. Cette foi, la religion, a été remplacée par le savoir psychologique. A l’inverse de Prométhée qui n’a les yeux tourné que vers l’avenir (toujours plus haut, toujours plus riches). Sauf que la richesse ne se trouve pas dans le ciel, mais sur terre ou dans les mers. Prométhée est hors-sol. Le progrès n’est pas dans le futur mais puise sa force, son élan dans le passé (l’histoire). Les lumières se sont éteintes et nous avons perdu la foi Le foie n’est-il pas associé à JUPITER, l’éternel optimiste,.. ? 


          • Francis Francis29 4 septembre 10:01

            ’’ nous risquons, au fur et à mesure que le vaccin nous sera imposé, de voir l’État démocratico-fasciste réprimer sauvagement les opposants qu’il taxera de « complotistes » ’’

             

            complotistes ? Le mot est faible :

             « La figure du danger était celle du terroriste, demain, ce sera le malade »

             

             Cette prévision est déjà dépassée : demain les opposants seront déclarés terroristes, et la police sera prête à dégainer armes à feu ou taser pour mater les récalcitrants qui ne présenteront pas leur COVID-19 (Certificate Of Vaccination identity)

             

             Comment expliquer ça ? Sommes nous au pied du mur, confrontés à un Armageddon ?



            • foufouille foufouille 4 septembre 10:22

              @Francis29

              meuh non voyons, on te demanderas juste de quitter le pays pour un autre peuplé d’immortels qui n’ont pas besoin de retraite.


            • Patrick Samba Patrick Samba 4 septembre 10:32

              @Francis29
              dans une centaine de villes ? On aimerait bien avoir les sources. Mais R. Bibeau semble sourcer assez mal...


            • Francis Francis29 4 septembre 10:40

              @foufouille
               
              oui, une broutille.


            • Francis Francis29 4 septembre 10:41

              @Patrick Samba
               
               les moteurs de recherche ne sont plus très fiables ...


            • foufouille foufouille 4 septembre 10:50

              @Francis29

              ben oui vu que tu pourras voir des morts vivants.


            • Robert Bibeau Robert Bibeau 4 septembre 19:45

              @Francis29

              EFFECTIVEMENT tu as raison PAS UN MOT DE LA RÉVOLTE DES JEUNES AMÉRICAINS dans les médias milliardaires.

              Les gens croient trop souvent que la dictature et la propagande des médias mainstream opèrent uniquement par la falsification  le mensonge  comme par exemple présenter cette révolte générale  anti-système des jeunes USA comme une manifestation anti-raciale BLM 
              L’Omission  le silence  la négation sont d’autres formes de censure  dictature propagande.

              Robert Bibeau 


            • Patrick Samba Patrick Samba 4 septembre 21:23

              @Robert Bibeau
              « EFFECTIVEMENT tu as raison PAS UN MOT DE LA RÉVOLTE DES JEUNES AMÉRICAINS dans les médias milliardaires »

              Ok, mais d’où vous viennent vos infos ? Vous ne pouvez affirmer une info de cette importance sans plus de précisions.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 septembre 10:05

              Revoir le film MALPERTUIS ; Le héros se retrouve projeté dans le monde moderne mais se trouve happé par le passé (le monde des dieux que Prométhée avait tué en volant le feu de Zeus).



                • Francis Francis29 4 septembre 10:39

                  @troletbuse
                   
                   Votre lien : je pense que docteur Roberto Petrella risque sa vie, je cite :
                   

                  «  Ce qui réactive le virus c’est le terrain immunitaire dans lequel se trouve, affaibli par les anciennes vaccinations »
                   
                  Respect.


                • foufouille foufouille 4 septembre 10:42

                  @Francis29

                  c’est de la science verte qui ressuscite les morts.


                • troletbuse troletbuse 4 septembre 10:48

                  @Bafouille
                  T’as pas mis d’insulte ? On dirait que tu t’améliores .... dans ta connerie


                • foufouille foufouille 4 septembre 10:53

                  @troletbuse

                  certain que tu ne risques pas t’améliorer.

                  prends bien ton cyanure pour éviter le cancer.


                • troletbuse troletbuse 4 septembre 11:05

                  @Bafouille
                  C’est Spock qui te l’a dit ?


                • foufouille foufouille 4 septembre 11:10

                  @troletbuse

                  c’est totorix donc prends ton cyanure.


                • troletbuse troletbuse 4 septembre 11:12

                  @Bafouille
                  Paraît que t’es handicapé, surtout du cerveau, non ?


                • foufouille foufouille 4 septembre 11:15

                  @troletbuse

                  il ne faut pas prendre ton cas pour une généralité.

                  une de mes voisines a soigner son cancer avec des plantes : vas lui parler au cimetière.


                • troletbuse troletbuse 4 septembre 11:26

                  @Bafouille
                  Tu me casses les couilles. Je m’en vais parce que je pars. Compris.


                • Bendidon Bendidon 4 septembre 10:31

                  Trouvé sur Nice Provence info écoutez l’enregistrement audio (tel au conseil de l’ordre) en bas de page un véritable régal

                  https://www.nice-provence.info/2020/08/29/masque-covid-pas-assez/

                  EXTRAIT : Monsieur le Rédacteur en chef,

                  Je vous saurais gré de publier dans vos colonnes cet appel à tous vos lecteurs car l’heure est grave, très très grave. Nous sommes en danger de mort avec ce virus qui ne cesse de se répandre partout en France et notamment en région PACA. Les cas explosent par centaines de milliers et nous voici avec un bilan dramatique de quatre morts comme le révèle Nice Matin. Apparemment ce serait le virus, mais en tout cas je considère que ça ne peut être que le virus, n’en déplaise à tous ces complotistes !

                  .

                  J’ai eu l’honneur de pouvoir m’entretenir avec une personne très compétente du Conseil de l’Ordre des Médecins à Paris et suite à cette conversation constructive (reproduite ci-dessous), nous avons décidé de dormir avec un masque. Ma femme fabrique nos propres masques et nous avons trouvé l’astuce pour une meilleure protection, nous collons quatre couches de tissus en les croisant. D’ailleurs, si un lecteur peut me renseigner sur des masques que l’on peut mettre sous la douche. Merci d’avance.

                  Pour conclure, certains critiqueront l’Ordre des Médecins parce qu’il ne publie pas ses comptes Et alors ? Croyez-vous que ce soit facile de gérer les 86 millions d’euros de cotisations versées par tous les médecins de France pour pouvoir avoir le droit d’exercer ? Au moins ils sont là pour contrôler les médecins qui ne respectent pas les ordres du gouvernement élu démocratiquement.

                  Et puis il a y ceux qui critiquent encore et toujours nos télés et journaux d’informations. Mais sans eux notre situation sanitaire serait catastrophique et le gouvernement a bien fait de leur donner deux milliards d’euros. Je suis fier de payer des impôts, pour qu’ils continuent de nous informer, nous protéger, tout simplement nous dire la vérité.

                  Cordialement.


                  • Reflexo78 4 septembre 11:41

                    Rappel pour les nouveaux lecteurs : Le scénario de contrôle des populations par une fausse pandémie était déjà écrit en 2010 (Fondation Rockefeller)

                    https://youtu.be/9YfP1qzPPxc


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 septembre 12:37

                      Delire signifie s’écarter du sillon (et je rajouterais de l’horizon). PROMETHEE aveuglé par le soleil ne peut plus creuser un sillon pour le futur. Il ne peut plus nous guider dans le sillon parce q’il n’a pas compris que le sillon signifie trace. Et que pour voir la trace laissée par notre passage, il faut non pas pointer son regard vers le futur mais regarder en arrière. Le délire ne porte pas sur le CO-VIDE mais comme le dit bien Atlantico : 

                      Avoir un plan, Ok. Mais à quel point l’avenir est-il aujourd’hui prévisible ?Si gouverner est incontestablement prévoir et si le plan français a pu faire la preuve de son efficacité pendant les trente glorieuses, le monde actuel paraît à la fois incertain et plein d’accélération. Que sommes-nous capables de vraiment prédire ?avec Thierry Berthier | decryptage > Société

                      • pallas 4 septembre 14:38
                        Robert Bibeau

                        Bonjour,

                        Le coronavirus n’est qu’un cache sexe pour ne pas dire la vérité ou occulter celle ci.

                        La france reçoit l’équivalent d’une intifada de la part de la quasi totalité des nations de confession musulmane.

                        Boycotter par la totalité des nations de l’Est.

                        Détester par les nations Africaines

                        Cela est une ejection total du Concert des Nations

                        L’Allemagne, Suisse, coupent les ponts avec la france

                        Dans les médias sa parle du coronavirus, car dire la vérité, est impensable

                        Mais c’est la vie

                        Né parmi les novices fini dans le vice, tel pere tel fils (ancien testament)

                        Salut


                        • Yann Esteveny 4 septembre 15:15

                          Message à Monsieur Robert Bibeau,

                          Nous ne sommes pas dans une dystopie mais dans le présent.
                          La population a été mise en rupture avec le réel depuis longtemps. Imaginer qu’une élite et son armée de valets puisse contrôler et influencer ses décisions est pour beaucoup même impossible à imaginer.
                          L’épisode Covid-19 n’est pas un « délire » qui vient de démarrer mais un aboutissement de contrôle social. Que les valets jouent maintenant les victimes de ce « délire » leur permet de poursuivre cette même politique de mensonges sur une population désarmée ! Le « Great Reset » commence.

                          Respectueusement


                          • pallas 4 septembre 15:36

                            @Yann Esteveny

                            Votre commentaire c’est d’une n’importe quoi.

                            La france c’est le royaume des chiens.

                            Il ni a pas d’Elite, les films Mad Max est le plus proche de la réalité.

                            De sauveur ne viendra pas, l’aurore ne viendra pas.

                            Dans un 1984 de « Orwell » il y a une citation.

                            « Si vous désirez une image de l’avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain ... éternellement. »

                            C’est la réalité, mais transposer a un niveau différend et bien plus terrible que ce livre.

                            J’aime bien.

                            Salut


                          • Robert Bibeau Robert Bibeau 4 septembre 19:54

                            @Yann Esteveny

                            Je prend acte 

                            Robert Bibeau 


                          • Francis Francis29 4 septembre 20:06

                            @Yann Esteveny
                             
                             ’’ Le « Great Reset » commence.’’
                             
                             C’est ce que j’appelle l’Armageddon.
                             

                            armageddon , nom masculin

                             Religion : Lors du jugement dernier dans la bible, l’Armageddon désigne l’ultime combat entre le bien et les forces du mal.
                            Par extension, le terme est repris pour toute situation qui risque de finir de façon apocalyptique.


                          • Yann Esteveny 4 septembre 21:59

                            Message à Francis,

                            Le « Great Reset » est une remise à zéro du monde sous prétexte de COVID-19 par une coalition élitiste. L’expression est employée au forum de Davos. L’Armageddon est le combat ultime entre les forces du Bien et du Mal lors de l’Apocalypse. Je ne crois pas que nous sommes encore arrivé à ce stade ultime, mais chaque jour est un combat entre le Bien et le Mal et nous devons choisir notre camp par nos actes. Mais qui est encore en mesure de croire simplement cela ?

                            Respectueusement


                          • pallas 4 septembre 21:32

                            Robert Bibeau

                            Heu,

                            Comment dire ........

                            Faire copulation avec des enfants .....

                            Voir copulation entre meme sexe ............... les sodomites

                            Sa n’a pas de descendance ...........

                            C’est cela le nazisme

                            Voyez rien de bien de méchant

                            Sodome et Gomorrhe et la total éradication, une broutille.

                            bla bla bla

                            ha ha ha ha ha

                             smiley

                            Salut


                            • BA 5 septembre 04:35

                              Aux Etats-Unis, la vaccination contre le COVID-19 commencera le 1er novembre 2020.


                              Vaccin anti-Covid : les Etats américains sommés d’être prêts d’ici novembre.


                              Les autorités sanitaires demandent que les centres de distribution puissent être « complètement opérationnels » en vue d’un déploiement à grande échelle.


                              Les autorités sanitaires américaines ont demandé aux Etats de préparer la distribution à grande échelle d’un vaccin contre le coronavirus d’ici début novembre, soit avant l’élection présidentielle, selon une lettre envoyée aux gouverneurs.


                              Les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) « demandent urgemment » que les Etats fassent le nécessaire afin que les centres de distribution d’un futur vaccin puissent être « complètement opérationnels d’ici le 1er novembre 2020 », a écrit leur directeur Robert Redfield, dans une lettre envoyée aux Etats la semaine dernière. Le patron des CDC mentionne notamment la levée de restrictions administratives, ou la délivrance de permis et licences.


                              Il s’agit d’une nouvelle indication que la course au vaccin est lancée à toute allure dans le pays, le plus touché au monde par la pandémie. Les autorités sanitaires « se préparent rapidement à la mise en œuvre d’une distribution à grande échelle de vaccins contre le Covid-19 à l’automne 2020 », a souligné dans sa lettre Robert Redfield.


                              Le président Donald Trump, candidat à sa réélection le 3 novembre, a affirmé la semaine dernière que les Etats-Unis disposeraient d’un vaccin « cette année ». Si plusieurs vaccins sont actuellement en phase d’essais cliniques, il n’est pas certain que l’un d’entre eux sera effectivement efficace et sûr, mais les autorités préparent d’ores et déjà une distribution éventuelle afin de gagner un temps précieux.


                              Un document, publié par le New York Times et envoyé aux autorités sanitaires locales le même jour que la lettre du patron des CDC, élabore trois scénarios en fonction de l’avancée d’un « vaccin A » et d’un « vaccin B ». Ceux-ci semblent correspondre aux vaccins développés par Pfizer et Moderna, selon le quotidien américain. Les Etats-Unis ont précommandé des millions de doses auprès de ces entreprises.


                              « Les scénarios décrits plus bas doivent être utilisés par les Etats et les juridictions locales pour développer un plan opérationnel pour une vaccination précoce contre le Covid-19 alors que les approvisionnements de vaccins seront limités », explique ce document. Y sont notamment détaillées les conditions nécessaires à leur stockage, ainsi que les populations devant être vaccinées de façon prioritaire, à savoir notamment le personnel soignant.


                              https://www.leparisien.fr/societe/vaccin-anti-covid-les-etats-americains-sommes-d-etre-prets-d-ici-novembre-03-09-2020-8377701.php


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 6 septembre 11:08

                                L’interview de la scientifique chinoise qui affirme que le covid-19 est bien une construction humaine. Écoutez bien à un moment elle évoque le traitement préconisé par le Pr.Didier Taoult

                                https://youtu.be/atY9pedco3o

                                @+P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité