• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le discours d’un Roi déchu

Le discours d’un Roi déchu

Le grand "sot" dans l'inconnu …

JPEG

Je vous hais ! Compris !

Il était une fois un Freluquet au nœud de cravate mal noué qui devança la Noël en distribuant ça et là des cadeaux de sa belle hotte jupitérienne. Nous savons grâce à lui que depuis les prémices de la fonte de la calotte glacière, le Père Noël lui demandé l’asile politique dans cette Planète lointaine si éloignée des préoccupations des terriens. Voilà une information de première main qui réjouira le gentil Mulot, la petite bête qui effrayait tant les rennes du vieillard, qu’il convenait de l’écarter de la compagnie des joyeux lutins.

Revenons à cette distribution avant l’heure. Il en fallait pour tout le monde ou presque et nous ne fûmes pas déçus. Les poches vides, l’artiste a réussi à nous faire croire à sa générosité, allant jusqu’à demander aux entreprises en bonne santé de faire à sa place le petit chèque qui va bien dans les chaussures de sécurité. Mesure phare de l’étoile filante de la nouvelle politique, elle réjouira les travailleurs qui savent que leurs patrons galèrent tout comme eux.

Devant l’urgence de la situation, il a ressorti de sa boîte à caprices, la fameuse mesure du bon Saint Nicolas, celui-là même qui avait été un de ses prédécesseurs. Nous savons tous que les heures supplémentaires fleurissent à la pelle à charbon dans une nation où la main d’œuvre vient à manquer alors que le plein emploi est de rigueur. Heureux sont ceux qui en profiteront à commencer par les chômeurs, exonérés désormais des heures supplémentaires qu’ils passent à chercher désespérément un emploi.

Toujours à l’écoute de ceux qui viennent de la France d’en bas, le grand petit homme est revenu sur la suppression de l’impôt sur l’infortune. Il donne un coup de pouce à quelques smicards et non au SMIC. L’astuce échappe à beaucoup. Ils se réveilleront trop tard quand ils découvriront qu’ils ne sont pas du lot. N’attendez pas d’un énarque banquier qu'il fasse des chèques en blanc. Il y a toujours entourloupe et la langue de bois reste la langue des annonces illusoires !

Puis le gentil animateur du Télécon, sous le bienveillant patronage du Rôt Tari, a battu en retraite sur quelques pensions. Le redoutable effet de seuil, celui qui place les uns du bon côté tandis que les autres restent sur le palier, a encore frappé. Je pensais naïvement que les cadeaux passaient par la cheminée, ici, ils ont besoin d’un sas afin sans doute de montrer du doigt les vilains privilégiés disposant de 2000 euros de retraite.

Les promesses de dons n’engagent que ceux qui les recevront éventuellement à la fin janvier. Il convient encore de réfléchir aux modalités. Le Père Noël est quant à lui plus rigoureux sur les délais. Mais accordons au Freluquet le bénéfice de l’improvisation même s’il a prétendu agir simplement par anticipation, en mettant en place des mesures qui étaient dans les cartons. C’est là qu’il est le moins crédible, le défenseur des riches et le tourmenteur des pauvres n’a pas changé, il a dû mettre un peu d’eau dans son Château Haut-Brion.

Pour le reste, il demande à tous de retrouver le droit chemin. C’est là sans doute que s’exprime sa phobie du Rond Point. Non seulement il n’aime pas ceux qui ont fait tout ce Pastis, mais de plus il trouve que le Jaune ne sied pas à sa chère marraine du Panda. Il se remet en marche, en commençant tout naturellement par refaire toute la moquette du Palais, pour montrer que le Train de vie de l’Etat n’a pas été affecté par les soubresauts de la plèbe.

L’écologie a été gommée d’un trait de plume. La distribution terminée, on prend les mêmes et on recommence. La Cinquième République reste d’actualité et s’offre même les joies d’une immense concertation populaire. Les cahiers de doléances reviennent à la mode en convoquant les états généreux du territoire. La cacophonie sera telle que rien de concret ne sortira de ce qui relève de la piqûre anesthésiante. Bravo l’artiste !

La farce est terminée. Freluquet a sauvé sa tête, il ne passera pas la main contrairement à ses manifestants qui ont perdu les leurs tandis que les forces de la paix faisaient la guerre au peuple. Nous sommes rassurés, il tiendra le Cap, le grand Capital ne va pas trembler sur ses bases. L’ordre reviendra et cet ordre passera encore et toujours par des institutions où la classe ouvrière, les artisans, les petits commerçants, les faibles revenus ne sont jamais représentés. La Bourgeoisie conserve sa place et les godillots de nos assemblées vont se remettre en état de marche.

Les dindes cette année seront agrémentées de tous ceux qui seront les marrons de la farce. Ils sont nombreux en dépit des quelques miettes accordées ici ou là. On ne change pas une équipe qui nous désespère. Je vous hais ! Compris ! La messe est dite et l’obstacle largement avalé. Quant à l’environnement, il est effacé de la boîte à malice de ce fourbe.

Jupi-tairement sien

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Alain 12 décembre 2018 19:25

    Et puis le freluquet nous a dit que les smicards auront 100 euros mais ne leur a précisé que comme c’est pas une augmentation du smic mais une hausse de la prime d’activité, donc une partie de 100 euros ne compteront pas pour la retraite.

    En même, ces copains du Sénat étaient dans leur assemblée à détricoter l’exit tax et à retirer 3 taxes sur les médias. Rendez-vous compte, la publicité télévisée était taxée, mais il fallait arranger. donc, on fait une loi dite de « simplification de la vie des entreprises » et hop, 3 taxes de moins pour les gros patrons qui tiennent les médias.

    Et cerise sur le gateau... événement à Strasbourg, un Allah Akbar et hop, les militaires sont de sortie, les hélicoptères volent au dessus des villes.... Et ces méchants gilets jaunes ?

    « « Il y a eu un événement dramatique à Strasbourg […] Je pense que le mouvement doit cesser » a déclaré la ministre de la Justice, Nicole Belloubet »


    « Par simple décence, il ne faut pas que les gilets jaunes manifestant samedi » a renchéri le journaliste Jean-Michel Apathie sur Europe 1


    Tu t’es fait enfumé par le freluquet ? mais l’heure n’est plus à le dire ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2018 18:02

      @Alain

      Je ne me suis pas fait enfumé
      loin de là

      J’ai tout de suite vu l’arnaque


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 décembre 2018 21:00

      Sa chute était prévisible. J’hésite entre la légende d’ICARE ou de PHAETON. De l’avantage de connaître les grands mythes et de les voir se vérifier. Dans le mauvais ou le bon sens. 


      • velosolex velosolex 13 décembre 2018 07:28

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Phaeton qu’avait piqué les clés du char de zeus, et s’était rapproché trop près du soleil, me semble pertinent. Mais mâtiné d’un zeste de Narcisse, se type se pensant si beau qu’à force de son pencher dans son image, il a fini par tomber dedans..
        Le grand sot, ou « le grand saut ? »... https://bit.ly/2QS5PSA
        Qui a vu ce sublime film des frères Coen, une parodie des comédies américains des années 50. Je l’ai regardé pour le ennième fois il y a une semaine. Je m’en lasse pas. Un jeune gars bien naïf, et diplômé d’une écolé de commerce arrive d’une petite ville américaine à New York….No job, un peu déprimé il est engagé comme employé de base au service courrier d’une grosse multinationale. Par une suite de hasards extraordinaires, il va bénéficier d’une promotion inédite, et se retrouve à la tête de la société…..Peu à peu, ce blanc bec plutôt sympathique va se prendre au jeu, et devenir odieux...Puis c’est la chute, où il va se retrouvé isolé, dans son bureau doré. Enfin heureusement il y a cette journaliste craquante, et autrefois cynique, chez qui, les valeurs de d’arrivisme vont s’inverser, jusqu’à ce qu’ils se rencontrent, au bord du vide. 
        Je me suis écarté à peine de Macron, de son jeu d’enfer et de sa fenêtre météo providentielle qui l’a promotionné par hasard à la tête d’un état…...Si vous avez envie de voir ce film sur le pouvoir, la chance, et la roue qui tourne, inexorablement, regardez ce film, un beau conte de noel


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 décembre 2018 09:43

        @velosolex

        bonjour velosolex, toujours un grand plaisir à vous lire. Très cinéphile, les Coen sont parmi les meilleurs. Mais je reste toujours sous l’impression de ce documentaire sur ARTE : rêver sous le capitalisme. Tellement bien fait, juste, puissant que j’en ai rêvé la nuit. Une dame de raconte qu’on lui ôte le dessus de son crâne et que sa clientèle (on non précise pas le métier) s’assied sur le rebord a une cuillère en main. Et cette cuillère de grandir, grandir et de s’enfoncer dans son cerveau, un autre de se promener avec un cadavre dans les bureaux où il travaille et qui n’arrive pas à s’en débarrasser. L’ultra-libéralisme aura généré des monstruosités que personne ne veut voir. Ce document fut inspiré d’un autre qui analysait les rêves des individus pendant le nazisme. Macron est devenu Micron. Qu’il gère sa folie du haut du pouvoir où il s’est retrouvé un peu comme une comète, n’ayant à MON point de vue pas la carrure, juste ce machiavélisme digne d’un grand pervers-narcissique. Hitler aussi n’avait aucune allure, mais face au chaos, l’humain a vite tendance à voir de l’or là où il n’ y que du plomb. comme pour moi, tout cela était prévisible et le dit bien le sage : ils n’auront pas ma colère.....


      • velosolex velosolex 13 décembre 2018 11:10

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Je viens de chercher ce document, mais il ne semble plus disponible en ligne. Tant pis. La fabrique des monstres est au cœur du problème. Croire qu’il suffit de remplacer Macron est simpliste, c’est le système qu’il faut changer. 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 décembre 2018 11:15

        @velosolex

        Après un quart d’heure de recherches ont l’a trouvé en passant par you tube-ARTE. Mais la version originale fait 4 heures. Sidérée et tellement juste. 

        Broudic

        RÊVER SOUS LE CAPITALISME, un film de Sophie Bruneau

        Par Jean-Yves Broudic

        https://www.arte.tv/fr/videos/057889-000-A/rever-sous-le-capitalisme/

        Rêver sous le capitalisme’est un très beau film documentaire de Sophie Bruneau que l’on peut voir actuellement en direct sur ARTE et bientôt au cinéma.

        Il est composé d’une douzaine de séquences où des hommes et de femmes racontent des rêves relatifs à leurs conditions de travail, au cadre général de leur entreprise ou administration, aux relations à leurs collègues et à leur direction. Quelques-unes de ces séquences sont des portraits filmés, mais dans la plupart des cas on entend les voix off sur des images d’espaces de parkings ou de bureaux, de chantiers, d’une sortie de gare, d’un hall d’accueil d’une compagnie d’assurances, d’un restaurant d’entreprise… Pas de musique, peu de paysage naturel.

        La forme du film donne du poids au propos ; il est structuré autour d’une série d’oppositions : visible/invisible, jour/nuit, entrée/sortie, apparition/disparition, reflet/ombre, vide/plein, parole/silence, transparence/opacité, ouverture/fermeture… L’architecture moderne y est montrée dans sa dimension fonctionnelle : des espaces ouverts, transparents, sans recoins, sans place pour des échanges sociaux ; des bureaux en ‘open spaces’ ; un long travelling d’un restaurant d’entreprise où chacun vaque dans sa bulle.


      • velosolex velosolex 13 décembre 2018 14:07

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Merci. Peut être passera t’il dans mon p’tit ciné de province, à peine plus grand qu’une salle de bain présidentielle


      • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2018 18:02

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        C’est une plongée dans les abysses


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 décembre 2018 21:15
        PhaËton - Poéme
        Poéme / Poémes d’Raymond Queneau
        Orpiment pyrite charbon agate... précipices... nuit

        [claire semis d’étoiles 
        L’air incruste de moire l’heure porphyre qui s’ignore... 
        L’espace dévore le son aux vastes oreilles-Sur les chemins désertés que noirs abandonnent le3

        [déments 
        Le granit devient plus lourd et la gravité de toute

        [chose se modifie 
        Et l’humble héliotrope qui poussait sur le thorax de

        [schisto 
        Roule jusqu’au fond des années funéraires sans char

        [et sans maître 
        La route disparue lo fruit sphère et rubis s’écroule 
        Son pied s’écorche contre l’océan et le soleil empalé

        [cuit à la pointe des monts


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 décembre 2018 21:40

          Chute de l’ULM : ULTRA LIBERAL MACRON. Et si c’était un signe, certes qui aura son prix, même les étoiles de l’U.E. palissent, mais j’espère au moins de mon vivant voir mourir ce que j’ai détesté depuis 1985. Ce n’est qu’un début, con....Les étoiles sur fond bleu vacillent.http://www.lalibre.be/actu/international/deja-affaiblie-la-flamme-europeenne-de-macron-vacille-5c1015f2cd70fdc91bec7d51


          • nono le simplet nono le simplet 13 décembre 2018 03:36

            la théorie du complot c’est pas mon truc, mais alors pas du tout ...

            et pourtant, j’ai un doute ... léger, certes, mais un doute quand même sur cet « attentat » et son déclenchement ... c’est terrible d’avoir ce doute, j’en suis conscient mais ça démontre mon niveau de confiance dans ce président et dans son gouvernement ... de toutes façons, ces meurtres terribles sont exploités au maximum pour juguler le mouvement des Gilets Jaunes ...

            alors je veux bien que l’on parle de « décence » dans ces moments dramatiques mais la « décence » est aussi de ne pas mettre cet attentat sur le dos des Gilets Jaunes en leur donnant des leçons de « décence » !

            on demande une pause, une trêve de Noël ...

            soyez décents chers Gilets Jaunes, reprenez le cours de vôtre misère après les fêtes ! laissez nous passer ces fêtes en toute quiétude ! laissez nous attraper ce terroriste ! laissez les forces de police se reposer un peu ! laissez nous gagner du temps ... on a bien compris vôtre misère mais on en a rien à foutre !


            • velosolex velosolex 13 décembre 2018 07:53

              @nono le simplet
              Salut. Le doute, qui ne l’a pas ?... Nous ne parlerons pas de certitude…. Mais cela ne prouve qu’une seule chose, c’est que les français sont devenus adultes, qu’ils savent très bien que le pouvoir sacrifie parfois des pièces, pour faire avancer son jeu. Il y a des théories du complot fantaisistes, comme celles mettant en doute l’homme qui a marché sur la lune.
              Mais est ce succomber à une théorie du complot que de ne pas être tout à fait naïf, et le petit doigt sur la couture du pantalon ?
              La manipulation est constante, on le sait. Au sujet déjà de ce mouvement des gilets jaunes, que les médias ont tenté depuis le début de salir. J’entendais il y a quelques jours un journaliste d’inter, s’adressant à un gars campant sur un rond point…« Combien voulez vous qu’on vous donne d’argent pour que vous partiez d’ici ! » ...Tout est dit dans cette suffisance, cette insulte….Les médias officiels comme les politiques se sont trouvés désemparés, devant ce mouvement, le premier d’ampleur avec celui des Anonymous depuis la révolution internet. Les gens ne sont plus crédules, ils sont informés, critiques, instruits par les réseaux, pour le plus mauvais parfois, mais aussi pour le meilleur….
              Cette interpellation qui n’en est pas une, puisqu’elle a potentialisé la violence d’un type qui tient plus du péteur de plomb que du djihadiste en tout cas est très opportune pour le pouvoir, qui tente, là, c’est sûr, pas de la théorie, de sidérer son public. Pas sûr que le coup de l’arme à l’œil présentez armes, marche cette fois ci...


            • velosolex velosolex 13 décembre 2018 08:06

              @velosolex
              De plus, quand on a un certain âge, et qu’on a vu tous les services de l’état travailler de concert à de l’enfumage, et de la manipulation, comme dans cette formidable escroquerie orwellienne issu de Tchermobyl, qui a fait croire aux français que le pays n’avait pas été atteint par le nuage radio actif, on est vacciné contre les voix officielles disant ’ leur vérité« . 

              A cause de cela des gens sont morts par centaines certainement en France d’avoir consommé des légumes, les ministre de l’agriculture de l’époque garantissant qu’il n’y avait aucun danger, alors que les autres pays avaient détruit les stocks ! Cynismes et sacrifice de pièces était totalement assumé, mais tu, évidemment, jusque ce que la vérité se fasse jour !

              Que dire de l’opération de destruction du »raimbow warrior", avec Charles Hernu, ministre de la défense, jurant que la France n’y était pour rien. 
              Les théoriciens de la théorie du complot à l’époque n’avaient qu’à bien se tenir. On sait ce qu’a donné la suite du feuilleton. 


            • JL JL 13 décembre 2018 08:38

              @nono le simplet

               
              on ne peut même plus demander à qui profite le crime.
               
              Tout le monde est perdant. En effet, outre les victimes directes et leurs proches auxquelles il conviendrait de rendre un hommage national, il y a les Strasbourgeois et au delà, le peuple de France dans son entier qui perdent beaucoup. Et je ne parle pas des GJ.
               
              Enfin, ni le tueur présumé ni le pouvoir en place ne profitent du crime : la coïncidence est décidément trop troublante.
               


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 décembre 2018 10:13

              @JL

              Tentez de faire le calcul financier pour l’Etat de la traque au tueur. De quoi doubler le Smic. 


            • Matlemat Matlemat 13 décembre 2018 12:11

              @nono le simplet
              Salut nono, il n’y a pas de hasard, on sait bien que les terroristes sont manipulés, regarde par exemple qu’est ce que Al Baghdadi foutait dans le bureau de Mc Cain ? https://www.youtube.com/watch?v=ziNlUuc167E 
              Et des exemples il y en a d’autres, c’est tout de même troublant qu’après que BHL soit vent debout contre les gilet jaunes on a la « stratégie du chaos » exactement la même qu’au moyen orient.


            • capobianco 13 décembre 2018 12:48

              @nono le simplet
              «  la théorie du complot .. »
              Cette expression sert à empêcher de poser des questions sur les coïncidences entre les évènements qui gênent les pouvoirs et ceux qui tombent à pique pour ces mêmes pouvoirs. Trouvez étonnant ces concordances vous classe parmi les « complotistes » et vous rend suspect. 
              L’histoire est remplie de « théories du complot » toutes plus dramatiques les unes que les autres qui vont jusqu’à des massacres sous « fausse bannière » à des assassinats qui engendre ce que les pouvoirs souhaitent. Un seul exemple, l’arme de destruction massive exhibée par powel et qui a plongé l’irak dans le cahot total avec des centaines de milliers de morts qui ont permis aux « puissants » de se gaver (l’or du pays, les ressources du sol....) . 
              Aujourd’hui plus personne n’ose remettre en cause les versions officielles pour lesquelles ils ont créés des lois et nous museler. Il suffit de voir comment sont persécutés ou éjectés ceux qui osent émettre des avis discordants dans les médias, chez les artistes et autres personnes « gênantes » genre dieudonné, ramadan, frederic Tadéï, bigard et kassovitz (11 sept) et même sébastien pour ne citer qu’eux.


            • nono le simplet nono le simplet 13 décembre 2018 13:25

              @velosolex
              comme dans cette formidable escroquerie orwellienne issu de Tchermobyl,

              salut velosolex,
              on peut aussi ajouter le terrible scandale de l’amiante où on parle en millions de morts, le sang contaminé et bien d’autres, où l’État a été un complice objectif voire le principal coupable au nom de principes économiques et politiques qui font passer « l’intérêt supérieur de la Nation » avant toute autre considération ...
              le président, son gouvernement, sa majorité sont en danger ... de là à dire que c’est la démocratie qui l’est, il n’y a qu’un pas tellement simple à franchir ... et pour défendre la Démocratie ’tous les moyens sont bons’ est le dernier pas ... ce dernier pas est il franchi ? je ne sais pas, je ne crois pas ... mais que certains en aient la tentation, sûrement ...


            • nono le simplet nono le simplet 13 décembre 2018 13:28

              @Matlemat
              salut mat,
               je n’irais pas aussi loin que toi dans la collusion mais je ne sais pas tout ...


            • velosolex velosolex 13 décembre 2018 14:16

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Le canard enchainé relevait dans son édition d’hier, que 500 flics étaient embusqués autour de l’Elysée, et qu’un hélicoptère était prêt dans les jardins à soustraire notre jeune héros, aux mains des gilets jaunes adipeux, si par malheur ceux ci avaient réussi à franchir les grilles. 
              By jove ! On se croirait dans un album de « Blake et Mortimer » ; Disons « La marque jaune »
              Comme quoi il n’est pas utile d’avoir sa tête au bout d’un pique, pour la perdre avant qu’elle ne soit pas coupée. 
              Maintenant va falloir mettre en place un cellule de soutien psychologique pour convaincre notre président qu’il n’a pas pris une ride, ni un cheveux blanc. Du boulot pour les psy. En attendant il fait remonter le pourcentage d’handicapés ayant une fonction dans la société. Comme quoi les luttes ne sont pas inutiles. Good Heavens !


            • velosolex velosolex 13 décembre 2018 14:24

              @nono le simplet
              J’ai lu hier soir un très beau billet, de Frederic Lardon, daté du 5, venant du monde diplomatique, et que j’ai mis en copié collé, avec pertinence, car ce jour je n’ai pas retrouvé l’original, qui a disparu. Du moins ne l’ai je pas retrouvé. Cela s’appelait« fin du monde »...Je met donc en deux morceaux,l’article étant très long

              La chute d’un ordre de domination se reconnaît à la stupéfaction qui se lit sur les visages de ses desservants. Samedi, le spectacle n’était pas seulement dans la rue. Il était, et il dure toujours depuis, sur les faces ahuries de BFM, de CNews, de France 2, et d’à peu près tous les médias audiovisuels, frappées d’incompréhension radicale. Que la stupidité ait à voir avec la stupéfaction, c’est l’étymologie même qui le dit. Les voilà rendues au point d’indistinction, et leur spectacle commun se donne comme cette sorte particulière d’« information » : en continu.

              Comme l’esprit se rend préférentiellement aux idées qui font sa satisfaction et là où il trouve du confort, les trompettistes du « nouveau monde » et du « macronisme révolutionnaire », sans faire l’économie d’une contradiction, retournent invariablement à l’écurie de leurs vieilles catégories, les catégories du vieux monde puisque c’est celui-là qui a fait leur situation, leurs émoluments et leur magistère (lire « Macron, le spasme du système »). Et les voilà qui divaguent entre l’ultradroite et l’extrême gauche, ou l’ultragauche et l’extrême droite, cherchent avec angoisse des « représentants » ou des « porte-parole » présentables, voudraient une liste circonstanciée de « revendications » qu’on puisse « négocier », n’en trouvent pas davantage, ni de « table » autour de laquelle se mettre. Alors, en désespoir de cause, on cherche frénétiquement avec le gouvernement au fond du magasin des accessoires : consultations des chefs de parti, débat à l’Assemblée, réunion avec les syndicats — l’espoir d’une « sortie de crise » accrochée à un moratoire sur la taxe gasoil ? un Grenelle de quelque chose peut-être ? C’est-à-dire pantomime avec tout ce qui est en train de tomber en ruine. Voilà où en sont les « élites » : incapables de seulement voir qu’il n’est plus temps, que c’est tout un monde qui est en train de partir en morceaux, le leur, qu’on ne tiendra pas pareille dislocation avec du report de taxe ou des taux minorés, bien content si les institutions politiques elles-mêmes ne sont pas prises dans l’effondrement général. Car il ne s’agit pas d’un « mouvement social » : il s’agit d’un soulèvement. Quand une domination approche de son point de renversement, ce sont toutes les institutions du régime, et notamment celles du gardiennage symbolique, qui se raidissent dans une incompréhension profonde de l’événement — l’ordre n’était-il pas le meilleur possible ? —, doublée d’un regain de hargne, mais aussi d’un commencement de panique quand la haine dont elles font l’objet éclate au grand jour et se découvre d’un coup à leurs yeux. Ceci d’autant plus que, comme il a été noté, la singularité de ce mouvement tient à ce qu’il porte désormais l’incendie là où il n’avait jamais été, et là où il doit être : chez les riches. Et sans doute bientôt, chez leurs collaborateurs.


            • velosolex velosolex 13 décembre 2018 14:27

              @velosolex
              (Suite et non fin…) 

              À Paris, la contestation des « gilets jaunes » gagne les lieux de pouvoir.

              Actualisation d’une carte d’Agnès Stienne conçue en 2012 pour Le Monde diplomatique. En regard, les parcours habituels des manifestations et les rassemblements des 24 novembre et 1er décembre 2018.

              On lit que la directrice de BFM est restée interloquée d’entendre scander « BFM enculés » sur les Champs, et que le président de la société des journalistes a découvert, dans le même état, que « cela ne vient pas de militants mais de gens du quotidien ». Les pouvoirs de ce genre, ceux de la tyrannie des possédants et de leurs laquais, finissent toujours ainsi, dans la sidération et l’hébétude : « ils nous détestent donc tant que ça ». La réponse est oui, et pour les meilleures raisons du monde. Elle est aussi qu’après toutes ces décennies, le moment est venu de passer à la caisse et, disons-le leur dès maintenant, l’addition s’annonce salée. Car il y a trop d’arriérés et depuis trop longtemps.

              Depuis les grèves de 1995, la conscience de ce que les médias censément contre-pouvoirs sont des auxiliaires des pouvoirs, n’a cessé d’aller croissant. Du reste, ils ont œuvré sans discontinuer à donner plus de corps à cette accusation à mesure que le néolibéralisme s’approfondissait, mettait les populations sous des tensions de plus en plus insupportables, qui ne pouvaient être reprises que par un matraquage intensif des esprits, avant qu’on en vienne à celui des corps.

              C’est à ce moment que, devenant ouvertement les supplétifs du ministère de l’intérieur en plus d’être ceux de la fortune, ils se sont mis à rendre des comptages de manifestants plus avantageux encore que ceux de la préfecture, puis à entreprendre de dissoudre tous les mouvements de contestation dans « la violence » — et par-là à indiquer clairement à qui et à quoi ils avaient partie liée.

              C’est peut-être en ce lieu, la « violence », que la hargne des laquais trouve à se dégonder à proportion de ce qu’ils sentent la situation leur échapper. Au reste, « condamner » ayant toujours été le meilleur moyen de ne pas comprendre, à plus forte raison poussé par des intérêts si puissants à la cécité volontaire, « la violence des casseurs » a été érigée en dernière redoute de l’ordre néolibéral, en antidote définitif à toute contestation possible — sans par ailleurs voir le moins du monde le problème à célébrer le 14 juillet 1789 ou commémorer Mai 68 : folle inconséquence de l’Histoire embaumée, mise à distance, dévitalisée, et privée de tout enseignement concret pour le présent.

              C’est peut-être en ce lieu, la « violence », que la hargne des laquais trouve à se dégonder à proportion de ce qu’ils sentent la situation leur échapper.

              En tout cas, dans le paysage général de la violence, les médias, surtout audiovisuels, ont toujours pris ce qui les arrangeait en ayant bien soin de laisser le reste invisible, donc la violence incompréhensible, par conséquent à l’état de scandale sans cause : le mal à l’état pur. Mais pourquoi, et surtout au bout de quoi, les Conti envahissent-ils la sous-préfecture de Compiègne, les Goodyear séquestrent-ils leur direction, les Air France se font-ils une chemise de DRH, et certains gilets jaunes sont-ils au bord de prendre les armes ? Qu’est-ce qu’il faut avoir fait à des gens ordinaires, qui ont la même préférence que tout le monde pour la tranquillité, pour qu’ils en viennent à ces extrémités, sinon, précisément, les avoir poussés à toute extrémité ?

              Le déni de la violence sociale est cette forme suprême de violence à laquelle Bourdieu donnait le nom de violence symbolique, bien faite pour que ses victimes soient réduites à merci : car violentées socialement, et méthodiquement dépouillées de tout moyen d’y résister « dans les formes » puisque tous les médiateurs institutionnels les ont abandonnées, elles n’ont plus le choix que de la soumission intégrale ou de la révolte, mais alors physique, et déclarée d’emblée odieuse, illégitime et anti-démocratique — normalement le piège parfait. Vient cependant un moment où la terreur symbolique ne prend plus, où les verdicts de légitimité ou d’illégitimité volent à leur tour, et où la souffrance se transforme chimiquement en rage, à proportion de ce qu’elle a été niée. Alors tout est candidat à y passer, et il ne faudra pas s’en étonner : permanences de députés, banques, hôtels particuliers, préfectures, logiquement plus rien n’est respecté quand tout a failli.


            • velosolex velosolex 13 décembre 2018 14:46

              @JL
              Que cette histoire relève d’un demi montage, ou d’un demi laissé faire, elle laisse en tout cas des interrogations légitimes : Pourquoi laisse t’on des types avec un tel profil libres, alors qu’on a bouclé plus de 1000 personnes, dont les trois quart n’ont fait suite à aucune inculpation…..
              Coupat a été ainsi bouclé pour avoir eu un masque à poussière, une bombe de peinture, et ...un gilet jaune ;..dans sa bagnole…
              Ce sont là des faits, pas des interprétations. J’ai arrêté d’écouter france inter, ceux ci tournant en boucle une sidération surfaite de ce passage à l’acte. Dans les fichiers S, des gens radicalisés, effectivement dangereux, et d’autres simplement situés dans la mouvance « gauchiste », comme Coupat, très certainement, coupable d’avoir été innocent dans l’affaire montée de toute pièce , dite de « Tarnac » !...

              Pour savoir à qui profite le crime, il suffit d’écouter la radio, et tous ces « responsables » appelant à arrêter le mouvement après un tel événement. Ajoutant un second, avec opportunisme et cynisme, comme je l’ai entendu : La mort d’un gilet jaune ce matin, tué par un camion polonais sur un rond point.
              On voit par là que le plombier Polonais a passé son permis Poids lourd….Mais quand entrera t’il à L’ena ?...Nos gouvernants devrait se méfier de l’uberisation de la politique


            • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2018 18:02

              @nono le simplet

              Sujet à éviter


            • Matlemat Matlemat 13 décembre 2018 19:19

              @nono le simplet

              On aura jamais les preuves, ce dont je suis certain c’est que les mensonges sur le 11 septembre 2001 courent toujours et quiconque d’un peu connu se met en quête de vérité il se fait défoncer.


            • babadjinew babadjinew 13 décembre 2018 04:35

              Merci pour votre jolie plume. Puissiez vous cependant avoir tord.... Puisse cette étincelle de révolte perdurer, prendre de l’ampleur, mettre à bas non pas le micron, mais l’oligarchie européenne !

              L’Espagne vient de lâcher un +22% sur son SMIC, les écossais enfilent le GJ et emboitent le pas. La com de BXL lâche tout de même un +0.5% par rapport au 3% de Maastricht. L’Italie avec son budget à 2.4% risque de gronder, bref, coté puissant c’est un peu la panique...

              Puisse le GJ prendre conscience que le rapport de force lui est favorable et TENIR même durant les fêtes....

              Idiocratie (acheté avec son propre argent) ou non ?

               


              • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2018 18:03

                @babadjinew

                J’aimerais avoir tort

                Merci


              • math math 13 décembre 2018 07:12

                Les douze travaux de jupiter en douze minutes donne douze milliards pour calmer les gilets jaunes… !


                • Matlemat Matlemat 13 décembre 2018 12:14

                  @math
                  Et de nouveaux emprunts juteux à ses amis banquiers...


                • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2018 18:04

                  @math

                  Un exploit

                  Il a fait l’économie d’établir un budget


                • JL JL 13 décembre 2018 08:39

                  Roi déchu peut-être mais toujours en place.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2018 18:04

                    @JL

                    Patience


                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 09:40

                    Bonjour Nabum et bravo pour ce billet, comme pour tous ceux que vous écrivez en magnifiant ce superbe Fleuve qui vous est cher.

                    Je reviens à votre texte.

                    Vous écrivez, parlant du mirliflore : "C’est là qu’il est le moins crédible, le défenseur des riches et le tourmenteur des pauvres n’a pas changé, il a dû mettre un peu d’eau dans son Château Haut-Brion. « 

                     »Allonger "un Haut-Brion...Quelle faute de goût.Désolant. Comme le reste.

                    Cordialement,

                    Renaud Bouchard


                    • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2018 18:05

                      @Renaud Bouchard

                      C’est justement le manque de gout qui le caractérise


                    • zygzornifle zygzornifle 13 décembre 2018 10:03

                      100 balles donnés généreusement par ceux qui gagnent entre 6 et 20 SMIC d’argent de poche par mois , qu’elle glaviot en pleine face ....


                      • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2018 18:06

                        @zygzornifle

                        Oui le mépris l’habite


                      • zygzornifle zygzornifle 13 décembre 2018 10:04

                        Albert Einstein : "N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. "

                        Voila pourquoi tout va si mal ....


                        • Tall Tall 13 décembre 2018 10:09

                          @zygzornifle

                          « passe-moi les assiettes au lieu de dire des conneries historiques »
                          Gertrude Einstein


                        • L'apostilleur L’apostilleur 13 décembre 2018 11:11

                          En se glissant dans la peau d’un « fonds de pension américain » ou « d’un fonds souverain » on doit pouvoir regarder ces agitations françaises sans grande crainte.

                          On comprend bien comme 80% des français la détresse de nos compatriotes (et les autres 20% ils pensent quoi ?) et leurs listes de revendications sans cosmétique. 

                          Hélas les mesures qui sont proposées auront pour effet de creuser la dette abyssale et le serpent va continuer à se mordre la queue ; en creusant la dette on diminue les marges de manœuvre de l’Etat qui empruntera à nouveau etc.

                          Qui a entendu parler d’une modification de la répartition des richesses, d’une révolution de la fiscalité, d’une chasse aux fraudeurs (100 milliards)... ? Autant de mesures qui permettraient de diminuer la pression fiscale sur les français. 

                          Les « fonds » peuvent dormir tranquilles, comme les 39% d’actionnaires « inconnus » du CAC 40., pendant que notre DRH Muriel Pénicaud arrange les lignes des feuilles de paie avec sa burette et notre Président timonier garde son cap libéral qu’il nous révèle un peu plus chaque jour. 

                          (*) « La justice sociale n’est plus un objectif mais une donnée économique dont l’indicateur est le seuil de tolérance des populations avec lequel il faut louvoyer. »

                          (*) https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/j-ai-demande-a-mon-voisin-pourquoi-201751


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès