• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le droit au numérique pour tous

Le droit au numérique pour tous

Une partie de la population est loin d’avoir accès au numérique.

Une personne sur 6 n’utilise pas internet et 12% des demandeurs d’emplois ne l’utilisent pas non plus

Cette non-utilisation recouvre au moins quatre aspects qui arrivent à se combiner :

 

  - Un aspect matériel et économique (l’accessibilité aux outils)

 - Un aspect psychologique et intellectuel (l’utilisation des outils)

 - Un aspect socio-éducatif (le bon usage des outils)

 -Un aspect politique et culturel (la compréhension même des enjeux liés aux outils)"

 

Des personnes aimeraient par choix ou par nécessité se dispenser d’utiliser cette technologie.

 

La contrainte est forte :

 

  • L’obligation qui est faite et qui sera bientôt appliquée, de déclarer ses impôts en ligne ;
  • La difficulté d’avoir accès à des guichets de plus en plus rares et de moins à moins accessibles.

 

C’est une société duale qui se profile et se construit.

 

Des Municipalités mettent à la disposition du public des connections internet et même des ordinateurs.

C’est une bonne chose mais si un personnel disponible n’est pas là pour accompagner le public, peu de personnes saisiront l’opportunité.

 

Des associations proposent des cours gratuits et même offrent un service d’aide et de guidage.

C’est un premier pas mais insuffisant.

 

Alors que faire ?

 

C’est la question que se posent les bénévoles qui interpellent aussi les administrations qui se cachent derrière l’outil informatique pour réduire le nombre d’accueils physiques.

 

Le CDAFAL (Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques) et Familles laïques de Vaux-le-Pénil organisent un colloque qui se tiendra le samedi 18 novembre.

L’accès à ce 10 ème colloque annuel est libre.

Il suffit de s’y inscrire pour débattre et participer à la réflexion collective.

 

Jean-François Chalot

 

PDF - 508.7 ko
Colloque Numérique pour tous

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 octobre 18:03

    Et ça ne vous vient pas à l’esprit que c’est une volonté de dématérialisation et de virtualisation de notre société qui se combine parfaitement avec les nouveaux moyens de flicages et l’atomisation des liens sociaux ?


    • L'enfoiré L’enfoiré 18 octobre 18:19

      @bouffon(s) du roi,

       Bien sûr et alors.... ?


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 octobre 18:21

      @L’enfoiré

      Ah ben si vous ne comprenez pas plus, continuez, tout va bien ^^


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 octobre 18:29

      @Pikashaw

      attends, j’etoilise avant


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 octobre 18:40

      @Pikashaw

       smiley faut que je me speed !


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 octobre 18:50

      @Pikashaw

      t’as vu ? on t’a atomisé un com
      saperlipopette ! ^^


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 octobre 19:04

      @Pikashaw

      Tchin et pas un truc de fiottes hein ^^ 


    • L'enfoiré L’enfoiré 18 octobre 18:18

      Salut Chalot,
      Longtemps que je suis passé chez vous. smiley
      Je viens de donner ce lien sur la Corée du Sud.
      Troublant, non ?
      En 2011, j’écrivais « Des geeks fastoches »
      Il y a l’accès à Internet, mais il y a aussi la culture du numérique qui ne s’invente pas chez les plus âgés.

      Je ne fais que le répéter, les entreprises sont à la traîne du numérique en France comme chez nous.
      Quand tout passe par le numérique, les gens vont devenir des handicapés de notre époque et de la suivante sans y passer..
      Mieux lotis qu’en Corée du Nord évidemment.
       


      • Henry Canant Henry Canant 18 octobre 19:15

        Chalot,

        C’est un juste combat que tu livres.
        Mais pour qu’il réussisse, commençons à brûler tous les livres rétrogrades dits classiques.

        Ainsi tu pourras librement enseigner le Chalotisme sur agoravox le seul site citoyen, les livres classiques rétrogrades réactionnaires islamophobes sont une gêne à ton enseignement de l’islam.

        Dis moi ce que je peux faire pour t’aider.

        Courage.

        • Cateaufoncel 18 octobre 19:33

          Un jour, Victor Hugo, bon écrivain mais piètre visionnaire, a dit « Ouvrir une école, c’est fermer une prison ! ». On sait ce qu’il en est advenu.

          Aujourd’hui, on nous refait le coup sous une autre forme : « Offrir un accès Internet, c’est fermer une prison ! » On sait donc ce qu’il en adviendra.


          • Montdragon Montdragon 18 octobre 21:30

            @Cateaufoncel
            « Un charter qui décolle, c’est une prison qui ferme »
            R. Camus.


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 octobre 12:28

            @Cateaufoncel

            Eh bien le père Hugo avait raison. 

            La diffusion de l’enseignement a fait progresser la société et fait disparaitre de larges pans de la criminalité de l’époque.

            Mais je ne pense pas qu’il imaginerait que d’autres apparaîtraient.

            La nature a horreur du vide.

          • sloop sloop 18 octobre 20:06

            Salut,

            De mémoire, pas de « SAV » sur vos articles, je vais vous donner des conseils pour le jour J.

            En configuration de base, l’ordinateur est une vraie piplette ! Le député Jacques Myard en février 2010, avait parlé des dns, mais plein d’autres composants du « net » sont du même acabit.

            Si vous pensez mettre tous les fauchés dans Palentir pour augmenter le P.I.B. français, je salue votre démarche de travailleur social — enfilant son costume STASI — pour baguer toutes ces personnes qui n’ont rien demandé ; l’année prochaine, ce sera la puce R.F.I.D. : et, ceci est bon pour la croissance.


            • Sozenz 18 octobre 22:00

              il n y a pas a avoir le « droit » au numérique pour tous .
              le seul droit est de vouloir l utiliser ou ne pas l utiliser .

              contraindre les personnes de passer par internet .va à l encontre de la liberté de chacun .

               bientôt l utilisation des smartphones ? des puces sous cutané etc . c est une violation de la liberté des personnes .

              ils vont arriver à faire payer internet à tout le monde . avec des restrictions de débit ( ce qui se fait dejà ) . restriction de contenu . etc ...il faudra tout payer en plus chaque service . et l administratif sera « obligatoire et donc payant » en plus des impots ..


              • Sozenz 18 octobre 22:03

                L enfer est pavé de bonnes intentions ....


                • soi même 18 octobre 23:27

                  Quel est la différence entre Trump et Marx, l’un parle de bon sentiment l’autre parle de sentiment bon.
                  Et Chalot , comme son habitude il nous parle de son enfer pavé de bonne intention.


                  • Pauline pas Bismutée 19 octobre 03:01

                    C’est le contraire, il faut maintenant se battre pour LE CHOIX au numérique et non le droit au numérique.

                    C’est déjà presque trop tard, mais je revendique le droit de ne pas être connectée.

                    Réveillez vous !


                    • ZenZoe ZenZoe 19 octobre 10:01

                      @Pauline pas Bismutée
                      Exactement ! C’est devoir être connecté tout le temps qui revient à s’emprisonner. Chalot revendique le droit à l’esclavage.


                    • Pauline pas Bismutée 19 octobre 12:14

                      @ZenZoe

                      Pourtant je le trouve bien sympathique ce monsieur et je suis tout a fait d’accord avec ses combats pour le logement.

                      Mais la, NON ! On est en train de se faire bouffer tout cru et tout ça va nous revenir en plein dans la... tronche, façon boomerang. Il faut se battre POUR LE CHOIX.

                      @ Fatallah

                      Justement, la conscience ! « Science sans conscience ... etc ... » et un petit tour par ici, et un petit tour par la et vous voila tout ficelé dans une camisole de force !


                    • Sozenz 19 octobre 14:29

                      @Pauline pas Bismutée
                      Monsieur chalot est une personne profondément humaine à mon sens , mais il ne voit pas les pièges ..
                      il lui faut apprendre à développer son esprit parano ....
                      il faut atteindre cette limite de paranoïa , sans que cela devienne pathologique ... tout un art ..
                      ça peut éviter beaucoup de déboires . et en plus, ne pas etre déçu . apprécier encore plus les vrais bienfaits et donc remercier « le ciel » (ce qui est très difficile pour un athé  smiley )


                    • Christian Labrune Christian Labrune 19 octobre 21:41

                      @ZenZoe

                      Vous avez raison. J’ai bien sous la main trois ordinateurs en parfait état de marche et en réseau, j’ai passé des milliers d’heures à programmer des machines, mais ma déclaration pour les impôts, par exemple, je continuerai à la porter jusqu’à la boîte de la Perception aussi longtemps que cela sera possible. Au reste, cette petite promenade, une fois l’an, est tout à fait agréable.


                    • fatallah 19 octobre 10:24

                      Il y a des évolutions qui se font sans choix politiques, sans conscience des changements, parfois dans l’euphorie générale. Il en a été ainsi du commerce par les grandes surfaces, concept « moderne » qui a détruit le petit commerce du quartier.
                      L’informatisation de tout est une évolution de ce type, l’engouement d’une majorité emporte tout et tant pis pour les nostalgiques et les réfractaires, ou les conscients ...
                      On peut en être conscients


                      • La situation est encore pire en campagne, où la fibre ne passe pas (ni l’ADSL par endroit), avec en prime des réseaux relais mobiles insuffisants...


                        • moderatus moderatus 19 octobre 13:13

                          Bonjour Chalot

                          Bien sur c’est important, il faut absolument que tout le monde ait accès au numérique.

                          mais quand je vois l’addiction de certains jeunes par rapport à cet outil, il faudrait leur apprendre à s’en servir et les limites de son utilisation qu’il faut expliquer et inculquer pour que ce moyen de communication ne devienne pas bizarrement un obstacle à la communication en isolant ses utilisateurs.


                          • Spartacus Spartacus 19 octobre 14:42

                            Sur le fond vouloir faire adapter l’instruction de l’utilisation de l« internet a des gens est louable...

                            Pourquoi pas.

                            Sur la forme c’est toujours aussi terrifiant. 
                            Utiliser le mot »droits" pour tout et n’importe quoi ce qui extrapole la contrainte et la fermeture aux libertés individuelles.

                            • HELIOS HELIOS 20 octobre 00:30

                              @Spartacus


                              la notion de « droit » que vous rejetez intervient quand les moyens pour obtenir un bien courant necessaire (eau, electricité, mais auusi internet donc) est impossible a realiser tout seul.

                              Internet est d’ailleurs une construction respectueuse de ce droit, puisque les cout de conexions aux niveaux des regions/etats/continents sont mutualisés et compensés.

                              Si demain vous deviez payer pour vous connecter a Google dont le « Serveur » se trouve aux USA, cela vous serait impossible. Donc on a inventé le « droit » a la conexion" et vous ne payez que la fraction correspondant a cet usage alors que de grandes societe installes cables fibres routeurs et DNS pour vous.

                              Le droit vous permet l’acces et le cout limité a l’usage... Ou est votre liberte individuelle si vous voulez acceder a Google sans beneficier du reseau actuel ? allez vous mettre votre fil au fond de l’atlantique....

                            • Spartacus Spartacus 20 octobre 08:57

                              @HELIOS

                              Le droit c’est la justice, pas la morale.

                              Les « droits à » sont toujours de « faux-droits » économiques et sociaux. C’est une forme de totalitarisme moral et moraliste qui n’a rien a voir avec la justice et le droit.

                              Il y a une distinction entre les droits de faire quelque chose (par exemple le droit d’expression) , et les droits qui impliquent que d’autres fassent quelque chose pour vous, qui fait qu’en pratique cela implique l’exercice d’une coercition. (impôts, contrainte, obligation subition, servitude). 

                              C’est la légitimation du vol et de la prédation, sous prétexte sociaux, égalitariste ou comme ici éducatifs. C’est du socialisme, c’est criminogène.

                              Les faux droits sont impossibles à réaliser sans prendre aux uns pour donner aux autres, ce qui leur ôte tout caractère universel du droit. 
                              Les « vrais » droits des uns ne peuvent s’exercer aux dépens des « vrais » droits des autres.

                              C’est confondre le viol et l’amour.

                            • HELIOS HELIOS 21 octobre 05:04

                              @Spartacus

                              ... si je vous comprends bien, toute forme de mutualisation est bien entendu une concurrence déloyale faite a ceux qui vendent le même service et en même temps cela reprensente une prédation sociale, c’est bien cela ???

                              dommage, j’aimais biens l’idée d’une mutualistation gérée par l’etat qui me garantissait -lorsque la démocratie fonctionne- le meilleurs compromis economiques pour tous et c’est pour cela que je l’appelle « solidarité » quand tout le monde participe !

                              Mutualisation, solidarité, que des gros mots, quoi !

                            • Spartacus Spartacus 21 octobre 12:47

                              @HELIOS


                              Pire que des gros mots, des excuses aux totalitarisme...

                              Staline tuait des gens par solidarité...
                              Y’en même qui appellent des « taxes solidaires », des guerres de solidarité. Des camps de travail forcés solidaires

                              La solidarité forcée c’est ce que viol est à l’amour....

                              Nous n’en avons pas la même définition....
                              Et l’état n’est en aucun cas une garantie quelconque de justice. 




                            • Henry Canant Henry Canant 19 octobre 18:58

                              Il n’y pas de droit sans devoir.


                              Le devoir est de lire Chalot.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires