• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le fascisme de la peur

Le fascisme de la peur

Le monde devient fou. Les systèmes de pensées se ferment, s’embastillent. Des individus névrotiques sont invités sur les plateaux de télé. Les médias sont peu enclins à éclairer les controverses mais assez décidés pour des polémiques mettant deux camps face à face. Et ce manichéisme simpliste est un désastre pour tous les gens dont l’esprit se déforme et qui voient dans le monde une séparation entre deux camps. Ce phénomène est plus ou moins accentué selon les domaines où il se manifeste. La pandémie grippale a vu se déployer une polémique entre les pro et les anti vaccins. Le climat générera sans doute une scission entre les partisans de la réduction des gaz à effet de serre et ceux qui pensent à juste raison que tout est bidonné. Naguère, le plus détesté des présidents, un certain GW Bush, avait décrété l’existence d’un axe du bien et d’un axe du mal. Les oppositions manichéennes sont autant dans l’esprit d’un homme que dans la société où elles polarisent les gens entre les « pour » et les « contre ». D’ailleurs, les médias abusent de sondages où il faut choisir son camp. Au final, la démocratie n’en ressort pas revigorée et la raison fait peine à voir, rangée dans les tiroirs des bibliothèques alors que la guerre des émotions et opinions fait rage dans l’univers médiatique.

Peter Sloterdijk a parlé d’un fascisme de la peur. Les médias de masses ont tendance à diffuser et amplifier les nouvelles qui effraient, inquiètent, ou parfois, suscitent la colère parce qu’elles s’offrent à l’esprit de vengeance saisi par le scandale des abus notoires. Rien de bien nouveau. La dénonciation de la démocratie d’émotion est maintenant datée. Son analyse a fait l’objet de nombreuses discussions. On pourrait penser que le sujet est saturé, néanmoins, la généralisation de ces phénomènes émotionnels invite à réfléchir plus en profondeur sur les tenants et aboutissants de cette tendance très puissante. L’émotion ne trouble-t-elle pas la raison ? Autre interrogation, les émotions ne risquent-elles pas de fixer le psychisme au point de fermer la conscience face aux signaux, idées, intuitions et autres visions en nombre tel qu’elles ne parviennent jamais à épuiser la richesse d’une existence dans un monde infini.

L’émotion serait, dans le vocabulaire de Spinoza, non pas un attribut du sujet mais un mode de la subjectivité, autrement dit une affection dont le ressort est externe. La passion est au contraire une énergie qui, si elle peut avoir des causes externes, n’en reste pas moins une production active du sujet. En ce sens, la passion semble gouverner les époques pleines d’enthousiasme, portées vers l’avenir, riches des promesses de l’aube. La passion pousse parfois vers la découverte et l’inconnu. Elle est l’essence du genre humain en tant qu’animal producteur d’histoires et d’Histoire. Au contraire, l’émotion est passive. Le sujet subit. Il est l’instrument de l’affect engendrant l’émotion. Dans une démocratie d’émotions, le sujet est l’instrument des médias et de la propagande. Une société gagnée par l’émotionnel est souvent promise à un crépuscule. S’éteignent à la fois la raison cognitive et la passion productrice. La conscience s’assombrit et l’intellect s’étiole. La raison est altérée et comme l’a si bien vu Hermann Broch dans sa théorie de la folie des masses, une perte en rationalité se produit. Avec en plus, une fermeture progressive des systèmes de pensée qui naguère, étaient les outils de la connaissance et des savoirs appliqués à la production des techniques, des sujets, d’une société, voire d’une civilisation.

Voyons maintenant quelques signes crépusculaires. La pandémie grippale, cette émotion contagieuse, cette peur irrationnelle entretenue par quelques décès mis en exergue pour servir la campagne, attestant en effet que l’homme émotionné est l’instrument de ceux qui l’affectent, et pour finir, ces âmes apeurées, se rassemblant dans les centres de vaccination, patientant des heures, n’est-ce pas un signe de fermeture dévoilé à travers ces comportements de foule ? Mais la fermeture la plus sérieuse, c’est celle de l’esprit, qui ne voit pas dans cette vaccination le résultat d’un dysfonctionnement, voire d’une machination orchestrée par l’OMS. La peur engendre des œillères, capte l’attention, et tout événement devient le signe pour alimenter les craintes ou alimenter les obsessions. C’est le cas du climat. Des images de glaciers fondants, d’insectes dévorant un tronc d’arbre, quelques chiffres sortant de la moyenne et voilà que la thèse du réchauffement devient un dogme aussi sûr que les bulles de l’infaillibilité pontificale. Le discours marche sur la tête. Un mois de novembre exceptionnellement clément et voilà que les commentateurs médiatiques y voient un signe de réchauffement. Pourtant, on apprend que les extrémités d’une distribution statistique n’ont pas de lien direct avec une moyenne.

Les citoyens suisses se sont prononcés contre la construction de minarets. En France, les politiques ont peur de quelques bouts de tissus portés par une minorité de femmes de confession musulmanes. On a peur de tout. On se méfie de tout. Parfois, la colère des élites se manifeste lorsqu’il existe quelque soupçon d’avoir été trahi par des institutions. Le bon peuple se complaît dans les théories du complot. Les explications les plus simples sont les plus prisées. Réfléchir fatigue. Raisonner prend du temps, comme du reste s’informer. On y verrait l’obstination des élites et l’impasse des solutions finales. Une véritable démocratie dans le monde aurait conduit les Etats à se retirer de l’Afghanistan, car la guerre est bien inefficace rapportée aux dépenses engagées et les finalités sont contestables.

Le monde se ferme sur ses certitudes. A-t-il été ouvert à d’autres époques ? Oui, sans doute. Est-il ouvert actuellement ? On en doute mais rien n’est affirmé définitivement. L’Islam est certainement le lieu où la fermeture sur une Ecriture est devenue une marque de fabrique depuis qu’Ibn Khaldûn eut tracé la figure du crépuscule de cette civilisation vers le 14ème siècle. L’Islam s’est fermé mais nous, Occidentaux, qui le lui reprochons, sommes aussi fermés sur nos délires, financiers, pragmatistes, climatiques, pandémiques. Adieu aurore, au revoir Lumières, la nuit tombe, le désert s’étend. Dans le dernier Books, un dossier évoque les études islamiques fermées sur tout ce qui pourrait troubler la science établie des textes. Que ce soit en matière de progressisme social ou d’études savantes sur la genèse du Coran, les islamologues adoptent l’attitude obtus. Ce n’est pas surprenant. L’Islam s’est d’ailleurs refermé au 13ème siècle. Ibn Khaldûn a tenté d’en tracer une « autopsie entre guillemets ». Car cette civilisation ne pouvait mourir. En vérité, c’est un long crépuscule et quelque part, nos penseurs occidentaux seraient bien inspirés de méditer sur le rétrécissement de la pensée. Quel désastre que l’évolution de nos médias et des études universitaires menées par des carriéristes. Adieu monde des Lumières. La civilisation s’éteint mais ne mourra jamais car les Lumières sont éternelles et l’homme n’a pas en son pouvoir de les éteindre. Son seul pouvoir est de se suicider. L’extinction de l’homme n’est du reste pas une mauvaise nouvelle. Dieu et la terre n’ont pas vocation à supporter indéfiniment cette créature stupide qu’est l’homme à l’ère des médias de masse.


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Serpico Serpico 7 décembre 2009 10:15

    Bien dit.

    Il y a la peur ET l’alarmisme de certains professionnels du catastrophisme.

    D’autoproclamés philosophes (misère de la philosophie) abusent de leur capacité de nuisance avec des alibis usagés : « représentants » de communautés déguisés en penseurs libres, fanatiques jouant les laïcs, tricheurs permanents...


    • projetX projetX 7 décembre 2009 10:28

      Dieu (ou allah) n’existe pas et la terre se moque bien de l’homme car elle lui survivra.


      • zelectron zelectron 7 décembre 2009 10:29

        L’émotion est destructrice, la passion constructrice : vous aussi êtes tenté par un « petit » manichéisme, mais vous n’avez pas tord.
        L’émotion est reçue, ressentie, elle peut vous envahir, vous submerger, vous noyer...


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 7 décembre 2009 10:37

          Manichéisme, non pas vraiment sur ce coup là

          C’est juste du bon sens et de l’observation, avec un peu de vécu

          la peur est un frein, la passion est un accélérateur, mais l’essentiel, c’est de savoir où on va


        • zelectron zelectron 7 décembre 2009 10:38

          L’émotion est destructrice, la passion constructrice, c’est (un petit peu) manichéen, mais vous n’avez pas tort.
          L’émotion est subie, elle vous saisit, vous submerge, vous noie, alors qu’à l’inverse la passion peut vous transcender.


          • anty 7 décembre 2009 11:49

            Hitler était un passionné il faisait son métier avec amour dit on dans notre région.


          • zelectron zelectron 7 décembre 2009 12:14

            @anti
            vous confondez passion et folie, c’est absurde !


          • ETIENNE 7 décembre 2009 16:35

            RIen de ridicule, les passions sont par essence ce que l’on subit, le terme est issu du latin padere qui a donné pâtir, subir, passion, passif... La folie est donc bien passionnelle, si elle ne l’était pas, elle n’aurait pas de sens, être fou par raison, par choix, c’est ne pas l’être. Il faut a mon avis se méfier de la passion, même si elle s’avère constructrice, car elle peut construire un procesus de destruction et y mettra autant d’entrain !


          • anty 7 décembre 2009 16:59

            Les passionnés sont tous un peu fou dit on chez nous.

            Et si on regarde de plus près sur AV ilya pas mal des fous passionnés pas vraiment passionnants.


          • ETIENNE 7 décembre 2009 17:07

            L’émotion est une passion.


          • ETIENNE 7 décembre 2009 17:18

            J’ai aussi remarqué ça, je m’enquiers pourtant rarement des reactions aux articles.
            Je suis assez impressionné, comme certaines personnes ont besoin que leur opinion soit reconnu comme la vérité ! A côté de ça peu de commentaires paraissent lucides et dénués d’arriere plan idéologique. 
            Au milieu de cette fange stérile, quelques commentaires enrichissants, submergés, noyés ont pour modeste but de proposer une piste vers UNE vérité. Valent ils le coup que l’on se farcisse tous les fanatiques ? Je crois que oui. Sinon je n’écrirais pas ici


          • geo63 7 décembre 2009 10:38

            Tout à fait d’accord avec le faschisme de la peur présenté dans l’article. Mais les deux dernières lignes sont totalement nihilistes, non ?


            • Francis, agnotologue JL 7 décembre 2009 10:39

              « « Les éditocrates ou les prescripteurs d’opinion », s’érigent en prétendus « briseurs de tabous », en courageux pourfendeurs du « politiquement correct » et de la « pensée unique », alors même qu’ils sont les plus éminents représentants du conformisme intellectuel et politique le plus étroit. De fait, par une permanente réinterprétation des mêmes psaumes, par la récitation, jour après jour, des mêmes vraies-fausses évidences, par le développement obsessif des mêmes clichés mensongers, ils fabriquent, en permanence, du consentement : ils entretiennent un public captif dans la résignation, dans l’acceptation passive d’un système où le salarié ne trouve pas forcément son compte, mais dont eux-mêmes n’ont, certes, guère à se plaindre. Pour ce faire, ils biaisent continuellement la réalité, la tordent et la contrefont au besoin, pour mieux la faire entrer dans leur cadre idéologique : les éditocrates tiennent le fait vrai pour quantité négligeable. Mais ils sont leurs propres arbitres et jouissent par conséquent d’une totale impunité. Ils peuvent donc, très librement, raconter n’importe quoi, se ridiculiser même, lorsque, découvrant soudain les menus travers du capitalisme financier, ils font mine de brûler – à très petit feu, il est vrai – ce qu’ils ont toujours adoré : jamais cela ne les disqualifie. Puis ils ont pour eux cet atout, qui les protège des affres du doute : ils ne connaissent pas la honte. De sorte qu’ils continuent à « donner le la » du prêt-à-penser médiatique. »

              « Les éditocrates ou les prescripteurs d’opinion


              • plancherDesVaches 7 décembre 2009 10:44

                « .. prêt-à-penser médiatique. »
                Excellente expression. Merci à vous.


              • geo63 7 décembre 2009 10:48

                @ JL : c’est totalement insoutenable, en effet ! Même analyse.


              • Francis, agnotologue JL 7 décembre 2009 10:50

                Cet extrait n’est pas de mon cru, évidemment. Voyez les guillemets, et le lien. Merci.


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2009 12:29

                @ L’auteur :


                 Oh qu’en termes galants ces choses là sont dites... Simplifions. Je veux parodier de Gaulle en soulignant qu’un vieux gauchiste comme moi ne devient pas fasciste à 75 ans Mais la démocratie que nous avons a été un échec. Il est prouvé maintenant qu’elle est soluble dans la corruption. il faut trouver autre chose. Vite. 

                Si quelqu’un veut en parler srieusement, venez sur mon site. Ici, on ne s’entendra pas parler.


                Pierre JC Allard




              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 décembre 2009 01:07

                « Vous avez mis les peuples au collège. On s’ennuie dans vos collèges. Les révolutions sont nos vacances » ( Nous autres Français, Georges Bernanos, circa 1940....)


                Rien d’autre à ajouter dans l’intérêt de l’ordre ou de l’humanité. Il est parfois trop tôt, mais jamais trop tard pour mourir pour une bonne cause. Et si on ne dépêche pas de mourir pour quelque chose, on finit par mourir pour rien. 

                Pierre JC Allard





              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 décembre 2009 01:08

                «  Vous avez mis les peuples au collège. On s’ennuie dans vos collèges. Les révolutions sont nos vacances » ( Nous autres Français, Georges Bernanos, circa 1940....)


                Rien d’autre à ajouter dans l’intérêt de l’ordre ou de l’humanité. Il est parfois trop tôt, mais jamais trop tard pour mourir pour une bonne cause. Et si on ne dépêche pas de mourir pour quelque chose, on finit par mourir pour rien. 

                Pierre JC Allard




              • jltisserand 7 décembre 2009 10:43

                Et tout ceci n’est-il pas fait pour nous rendre paranos ?

                Je crois hélas commencer à le devenir.


                • chrac31 chrac31 7 décembre 2009 10:48

                  je suis loin d’etre parano et je pense que cet aricle va completement dans le sens de ce qu’il est censé denoncer... article fasciste de la peur ??? d’ailleur le mot fascsme n’a rien a faire dans ce genre d’article...


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 7 décembre 2009 10:59

                    Pour info, le titre a été changé par la rédaction

                    Quant au billet, il dénonce les peurs mais aussi et surtout la fermeture des esprits et le crépuscule, c’est là le point clé de notre civilisation en perte de vitesse

                    d’ailleurs, les scientifiques ont fait des calculs du GIEC un Coran climatique, un texte définitif, révélé aux hommes par les climatologues et les super calculateurs


                  • chrac31 chrac31 7 décembre 2009 11:38

                    probablement que la maniere de communiquer des scientifiques est criticable en effet, la forme n’y est probablment pas mais sur le fond je suis pas si sûr que certains ici.


                  • morice morice 7 décembre 2009 10:54

                    « Peter Sloterdijk a parlé d’un fascisme de la peur.  »


                    métaphore complète : le moteur essentiel du fascisme c’est la peur !

                    • Paul Muad Dib 7 décembre 2009 10:57

                      Bonjours ...
                      islam fermé. occident fermé, monde fermé dans son ensemble serait juste ,non ?....être fermé me semble être le signe d’une personne ,ou de plusieurs personnes figés sur une conclusion...bon ca ne fait rien avancer !!
                      tous les humains fonctionnent de la même façon, avec chacun son moi/ego qui s’affirme au travers de ses expériences, de ses peurs , de ses désirs...et au dépend des autres, la critique de l’autre affirme que l’on est bien ,non ? comme avec polanski, ou tout le monde ,sauf exception a pu se prendre pour un mec bien par comparaison,sans jamais voir que sa propre vie compétitive,nationaliste etc est productrice donc responsable de guerres, donc de morts ,d’injustices, de violences etc..en clair lui =mauvais donc nous = bon...
                      ego , moi , peurs , désirs etc des mots utilisés sans arrêt, et honnêtement qu’y comprenons nous ? nous sommes sans intérêt pour cela ,l’humain veut des pepettes, du flouze , de l’oseille, du blé, et de la sécurité absolu dans une vie finie donc relative, il y a la un antagonisme dévastateur...
                      le siècle des lumières ?? , le progrès ??
                      si nous sommes les héritiers du siècle des lumières, alors il aurait mieux valu rester dans la pénombre je pense...le progrès ?? le progrès des techniques serait plus juste..
                      certaines sciences peuvent cloner le vivant et nous ne connaissons rien a la peur et son mouvement donc rien a nous même..car l’humain veut des certitudes partout et tout le temps...
                      si vous êtes curieux de vous même ,vous pouvez peut être voir comme notre cerveau analytique/ego, veut toujours une conclusion par oui ou non, même quand vous attendez un résultât d’analyses médicales qui peut révéler une maladie grave, l’incertitude le mine totalement cet ego, c’est son fonctionnement de chercher une conclusion. c’est un besoin de conclure, c’est son rôle et sa fonction....je pense ,a chacun de voir, que c’est juste un programme automatique de survie, un outil, qui ne peut rien découvrir de nouveau car fonctionnant avec la mémoire, par contre il peut analyser sans arrêt ,tout et n’importe quoi, et conclure, c’est la que l’humain est divisé, après ca devient racisme, rejet, xénophobie etc, mais ce ne sont que des mots qui expriment le fait de rejeter, rejet qui est l’effet du fonctionnement automatique de notre cerveau analytique/ego..
                      .voila pourquoi la connaissance de soi devrait être un sujet majeur pour chaque humain...
                       il me semble que les sciences découlent de cette fonction, au mieux avec raison au pire avec déraison..
                      a ce sujet je suis épaté quand je pense au gars ou aux gars qui ont découvert le fer par exemple, j’y vois la une connexion avec l’intelligence de l’univers qui montre ,... je sens que l’humain ne découvre rien , mais qu’il a la capacité d’étudier ce que l’intelligence de l’univers lui laisse entrevoir, c’est peut être la le rôle du cerveau analytique..unique objet de notre adoration ce « moi je », non ..
                      nous abordons alors l’ensemble de notre vie avec chacun son propre esprit , ses conclusions, alors c’est simple,nous aimons ceux qui pensent comme nous, rejetons la différence,encore le signe de l’ego binaire qui garde ou rejette, fonction mécanique utile quand vous étudiez des sciences, construisez une maison, en effet parmi plein de possibilités il faut choisir, et c’est la que le drame intervient car nous vivons avec les autres comme nous construisons une maison ou étudions des sciences en gardant ou rejetant des propositions.....c’est la que le malheur commence, il s’arrêtera avec la mort seulement, d’où le suicide qui est je pense la fuite ultime, de ce qu’on ne peut voir..et la on revient a cet ego/cerveau qui marche sur la mémoire et projection de désirs, qui rejette ce qui n’est pas ses conclusions, et malheureusement a un certain niveau de décalage entre ce que veut l’ego et le réel ,le divorce est profond, la souffrance insupportable,reste la mort pour régler le problème.
                      je trouve ces points important dont découle des questions du genre : pouvons nous rester dans l’incertitude sans conclure en dehors des domaines pratiques ou une conclusion s’impose ?..notre avis est il si primordial pour l’humanité ?
                      voyant que les avis divisent , créant de la violence qui finit toujours mal, ne devrions nous pas s’enfoncer dans ces sujets pour les observer a fond ?
                      l’action de notre ego est elle la seule faculté des humains ? si oui ,seule la force peut pacifier relativement la planète et ce momentanément..comme après une bonne guerre
                      pour moi le siècle des lumières est une marque d’autosatisfaction de l’ego/cerveau analytique sans intérêt particulier..
                      ces sujets sont vastes, au delà de nos opinions...donc fédérateurs...
                      ce n’est pas que ce soit important, c’est absolument vital, et ca commence avec soi,
                      pour moi je sais que la vision totale de l’origine d’un problème transforme radicalement le problème instantanément, c’est la passion de la vie...au delà de l’ego subtil apte a se mentir, apte a créer des histoires fausses etc pour conclure a quel point il est magnifique..encore peut être un effet de son fonctionnement automatique qui cherche la meilleure conclusion possible a un problème technique, et étant cette fonction a l’ensemble de la vie, notre ego devient megalo et arrogant...pour le malheur de chacun et donc de tous...


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 7 décembre 2009 11:22

                        En effet, vertiges de l’ego, le mal du siècle, la question du Moi

                        Le Moi suprême se déplace en province avec une cohortes de suiveurs, mille policiers pour protéger le Moi qui déclame son discours. Le Moi décide de tout, mais ne répond pas aux questions des contradicteurs


                      • Paul Muad Dib 7 décembre 2009 11:28

                        effectivement, une des nombreuses conséquences,
                        comme disait coluche qui a ratissé large..
                        l’homme est petit ,alors il monte sur un tabouret....prémonitions ??


                      • DESPERADO 7 décembre 2009 11:05

                        Les musulmans sont chez eux , ici, et que ceux qui voudraient les déporter fasse un pas en avant, on va rigoler..La peur est toujours du même côté, celui des génocidaires historiques.


                        • Cascabel Cascabel 7 décembre 2009 12:00

                          Pas tant que ça car si tel était le cas la polygamie serait admise et la chariah appliquée.

                          Concernant les génocidaires historiques je rapellerais la déportation des Serbes du Kosovo par les Shiptars musulmans et leurs alliés mondialistes. Et je ne m’étendrais pas sur les autres peuples non musulmans victimes dans l’histoire du totalitarisme vert.


                        • anty 7 décembre 2009 12:05

                          Génocide : tuer en masse préventivement des personnes supposées avoir nui et ayant une capacité de nuisance pour un autre groupe humain

                          une spécialité des régimes faschistes et communistes certes mais en fait si on regarde de près notre histoire humaine c’est un phénomène qui est connu depuis longtemps.

                          Le grand jules césar fait tuer 2à3millions de gaulois préventivement pour ne pas à les combattre plus tard.


                        • DESPERADO 7 décembre 2009 13:39

                          Cascabel ou le racisme révisioniste.
                          Tu me fais rire.
                          Il faudra rendre les terres volées.
                          Toi et les tiens êtes démasqués.


                        • DESPERADO 7 décembre 2009 15:12

                          Le titre est pléonasmique.
                          Le fascisme est une peur structurée autour de fantasmes.


                        • ETIENNE 7 décembre 2009 18:43

                          @ frere voiture.
                          C’est au nom de ce que tu dénonces que l’on a accusé Dieudonné d’être raciste, plus précisemment antisémite.
                          Est on raciste si on n’aime pas la religion en général ? Si on les considère archaïques, notamment et surtout le judaisme, qui est la religion la plus archaïque, non seulement par son acienneté (elle nous vient d’une société barbare, habituée aux tueries, aux déportations, aux invasions, aux tortures, le monde antique) mais aussi et surtout par son sectarisme, alors que les deux autres grands monothéismes ont adopté une atittude universaliste en ouvrant les cieux à tous les peuples,à condition d’accepter la révélation, sinon on perd toute valeur aux yeux du créateur.
                          Si un DIeu, existe, je fais le pari (moi aussi) qu’il ne se contente pas de donner sa bénédiction à une seule espèce, et encore moins à un seul peuple, qui serait l’élu, ni à ceux qui perdent leur temps à le prier, le louer au lieu de faire avancer le schmilblick. Un dieu qui aurait sa préférence pour un peuple , un dieu qui récompenserait ceux qui croit en lui et punierait ceux qui ne veulent pas croire ou ont d’autres croyances, un tel Dieu serait froncément mauvais. Or toutes les religions insistent sur le fait que nous devons louer le seigneur, Allah, Yahvé, que ce serait un calcul intelligent pour s’assurer un au delà confortable. Et contradictoirement, Dieu est infiniement bon...... !
                          Je n’aime pas la religion, elle est avillissante comme la télé alors je n’en ai pas, comme la télé . Et le judaisme c’est un peu le TF1 de la religion..... Et je le dis sans haine envers les israélites.


                        • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 9 décembre 2009 23:51

                          Non monsieur, Erdogan n’était pas Premier ministre - comme vous tentez de le faire croire- lorsqu’il a fait cette citation d’un poète turc décédé en 1924 dans l’un de ces discours.
                          Ce jour-là, c’était en 1997, Ergogan n’était que maire d’Istambul....
                          Et pour avoir prononcé cette phrase, Erdogan a écopé d’un an de prison.

                          jf.
                          www.lamauragne.blog.lemonde.fr


                        • DESPERADO 13 décembre 2009 13:19

                          @Cascabel
                          Tu risques de tourner fou.
                          Peut-être devrais tu t’inscrire à un club d’aide à la dépression.


                        • DESPERADO 13 décembre 2009 13:27

                          @Frere voiture
                          Vous ne devez pas me convaincre de votre bêtise affligeante.
                          Vous avez le droit de hair les musulmans , on connait votre cirque.
                          Les allemands utilisaient le principe de différenciation religieuse pour exterminer les juifs.
                          On connait, les personnes comme vous ,vous serez combattus comme vos ancêtres nazis.Mais je vous le redis, viendra un temps ou il faudra montrer son jeu comme on dit.
                          Nazi n’est pas une race.


                        • marie 7 décembre 2009 11:50

                          passion ? émotion ? la passion est une émotion ? l’émotion une passion ? sans émotion, pas de Vie !

                          bla bla un peu quand même ...

                          tout n’est pas toujours compliqué, la loi de la jungle : assez simple..et toujours à l’oeuvre.

                          la seule chose est l’exigence d’une excellent information sur des données qui nous échappent ; c aussi de bons référents ou « vulgarisateurs » en matière de science.


                          • Cascabel Cascabel 7 décembre 2009 12:11

                            Article un peu contradictoire.

                            Les mêmes qui agitent le chiffon de la peur pour le virus H1N1 agittent aussi le chifon de la peur du « fascisme » et déplorent le vote du peuple suisse.

                            Or si il n’y avait pas lieu de céder à la panique pour le H1N1 il il y a tout lieu de s’inquiéter pour la percée de l’islam en Europe dans la mesure où les lois islamiques sont en opposition avec nos principes fondamentaux et nos modes de vie.
                            Si pour l’auteur une femme voilée des pieds à la tête ne lui pose pas de problème alors ill est prêt à accepter la polygamie, le mariage avec des petites filles pré-pubères, la lapidation pour adultère et autres gaietés pratiquées actuellement en terre d’islam.


                            • Paul Muad Dib 7 décembre 2009 12:49

                              alors allons y dans la caricature, quand au chrétien néo con occidental, raciste moyen, et centre du monde connu ,pourquoi refuse t’il de voir que c’est son mode de vie qui crée des guerres pour le profit y compris les deux dernières mondiales, des millions de morts pour un bout de drapeau et surtout pour la société marchande, des injustices , des famines toujours en détruisant d’abord des façons de vivre millénaires, de la violence, qui utilise le travail collectif pour son profit personnel ,qui detruit des cultures millénaires qui ne demandaient rien a personne et qui survivaient la ou le monde de vie occidental detruit tout, qui a créer assez d’armes pour tout détruire, qui a besoin de propagande mensongère constante pour influencer les esprits les plus malléables qui font gagner les élections....qui pour réussir a eu besoin d’aller piller des continents entiers et qui pour se faire a detruit les cultures ,les manières de vivre ,et corrompu les plus mauvais dans ces régions, qui essaye d’imposer la dictature de l’oms, qui refuse de faire voter tout le monde pour l’Europe, qui veut nous faire croire que 19 bédouins en chameau ont ridiculise le pays le mieux garde du monde aux 10000 têtes nucléaires...etc etc...
                              bon sinon le moral ca doit pas être terrible .non ? la haine est souvent l’expression d’une déprime serieuse,non ?


                            • anty 7 décembre 2009 12:52

                              Tout en prétendant qu’il athéiste et qu’il combat les religions source d’obscurantisme
                              mais il trouvera que la pire religion inventé par l’homme à savoir l’islam est tout compte fait pas mal ...


                            • DESPERADO 7 décembre 2009 13:42

                              Cascabel, on fera comme avec vos cousins nazis.
                              On vous combattra et on gagnera.
                              C’est simple.
                              Evitez nous, tout ça et fermez là, svp.


                            • anty 7 décembre 2009 16:32

                              Si le monde serait rempli de nazi comme casabel je suis preneur


                            • anty 7 décembre 2009 16:34

                              les stressés ou désespérés non merci il vaut mieux qu’il la ferme


                            • Nobody knows me Nobody knows me 7 décembre 2009 16:48

                              Or si il n’y avait pas lieu de céder à la panique pour le H1N1 il il y a tout lieu de s’inquiéter pour la percée de l’islam en Europe dans la mesure où les lois islamiques sont en opposition avec nos principes fondamentaux et nos modes de vie.
                              Si pour l’auteur une femme voilée des pieds à la tête ne lui pose pas de problème alors ill est prêt à accepter la polygamie, le mariage avec des petites filles pré-pubères, la lapidation pour adultère et autres gaietés pratiquées actuellement en terre d’islam.

                              Pourquoi ne pas s’inquiéter pour la grippe H1N1 et le faire pour l’Islam ? Finalement vous êtes en plein dedans. C’est votre avis finalement de ne pas vouloir vous vacciner et de craindre l’Islam. Vous assimilez une information plutôt qu’une autre comme moi je pourrais le faire. On prend chacun l’information qu’on croit le plus fiable selon la source, les recoupements que nous faisons, etc...
                              Et de toute manière, la panique n’a jamais été un très bon moyen de gérer des situations. Donc pour la grippe ou l’Islam, la crainte est à bannir.

                              Malgré tout, voyez-vous, dans tout ce galimatias, la femme voilée est moins contagieuse que le pignouf moyen comme vous et moi, vu qu’elle est couverte de la tête au pieds...
                              Mouaaaah !! J’ai la connerie aujourd’hui moi !!

                              Cdlmt


                            • ETIENNE 7 décembre 2009 20:47

                              Les lois judaiques et les lois chretiennes sont aussi en opposition avec un mode de vie civilisé. S’y soumettre sans questionnement, vouloir soumettre les autres à leur prise, c’est de la barbarie. Le judaisme, en cultivant l’idée d’exception, (« vous êtes le peuple élu » est aussi facile à admettre pour ledit peuple élu que « vous êtes la race supérieure ») est par essence exclusif, sectaire, elitiste, intolérant voire raciste.


                            • Cascabel Cascabel 8 décembre 2009 02:34

                              Bonsoir NKM

                              « Pourquoi ne pas s’inquiéter pour la grippe H1N1 et le faire pour l’Islam ? Finalement vous êtes en plein dedans. »

                              Pourquoi ?

                              Pour une raison très simple. Le H1N1 est la troisième fausse alerte de pandémie que je constate après la vache folle et la grippe aviaire. Pour aucune des trois j’ai cédé à la panique et par esprit de contradiction j’ai même mangé beaucoup de bœuf et de poulet au moment où les médias en diabolisait la consommation.
                              Ce n’est donc pas maintenant que je leur accorderais ma confiance pour aller engraisser les les trusts pharmaceutiques et les politicards véreux .

                              En revanche je me méfie de l’islam car par ma propre expérience et par l’information factuelle dont je dispose je suis à même de savoir qu’il ne s’agit pas d’un fantasme mais bien d’une réalité. A ce sujet je n’aime pas le terme « islamophobe », cela suppose une phobie, ou une peur maladive, irrationnelle, ce qui est loin d’être mon cas.
                              Je constate platement que l’islam est une religion prêchant la théocratie et que trop souvent ses défenseurs développent une rhétorique belliciste et totalitaire conforme à la politique de des régimes islamistes.


                            • Cascabel Cascabel 8 décembre 2009 03:23

                              @ Anty

                              Merci pour votre soutient. smiley

                              @ Frère Voiture

                              Bien vu pour le « racisme ».

                              Pour moi ce terme galvaudé ne veut plus dire grand chose. Un Français qui défend légitimement son identité et sa souveraineté est forcément un « raciste » pour celui qui se positionne en envahisseur ou en collabo*.
                              Dans cette logique l’opposition à l’islamisation devient en effet du « racisme ».

                              Le mieux est de n’accorder plus aucune valeur à ce mot orwellien uniquement destiné à nous culpabiliser et nous affaiblir.

                              *Un texte de Pierre Allard qui m’a beaucoup plu :
                              http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/12/170-les-quant-a-soi/


                            • Nobody knows me Nobody knows me 8 décembre 2009 09:45

                              Je constate platement que l’islam est une religion prêchant la théocratie et que trop souvent ses défenseurs développent une rhétorique belliciste et totalitaire conforme à la politique de des régimes islamistes.

                              Totalitaire certes. Mais ce sont bien les régimes politiques qui se servent de la religion pour arriver à leur fin, comme il pourrait n’importe quel autre levier.
                              Belliciste, il faudrait un peu se regarder dans le miroir. Ce ne sont pas les pays musulmans qui ont envahi l’Irak, l’Afghanistan, la Palestine, etc...

                              Cdlmt


                            • Cascabel Cascabel 8 décembre 2009 11:49

                              Ha mais nous somme bien d’accord, le totalitarisme n’est pas propre à l’islam.
                              Sauf qu’en Europe, lorsque nous sommes concernés par la progression de l’islamisme, nous n’avons à pas nous laisser faire sous prétexte que des mondialistes fichent la zizanie un peu partout dans le monde.
                              Autant je déplore l’occupation militaire de l’ Irak, autant je fustige la progression de l’islam en Europe.


                            • Nobody knows me Nobody knows me 8 décembre 2009 17:02

                              Vous parlez de fascisme en Europe, mais il ne me semble pas que l’on soit déjà obligé d’aller faire la prière à l’appel du muezzin ou de ne pas consommer de porc ??!!

                              Où est le fascisme ? Ce ne sont que des revendications menées par des citoyens et qu’ils ont obtenu. Le fascisme aurait pris le pouvoir, instauré des lois sans le consentement de la population et réprimé les opposants...

                              Et si le fait que des personnes interpellent leurs élus pour avoir plus de liberté pour leur culte vous choque, alors pourquoi hurler au fascisme, puisque cette remarque est justement le premier pas vers le fascisme ?

                              Cdlmt


                            • Cascabel Cascabel 8 décembre 2009 23:37

                              Je n’ai pas parlé de « fascisme » en Europe mais de théocratie et de totalitarisme.

                              Quand à savoir si ça me dérange de voir le paysage s’islamiser et mon pays se balkaniser, oui évidemment.


                            • Nobody knows me Nobody knows me 9 décembre 2009 10:32

                              S’il y a un totalitarisme en Europe, je ne pense pas du tout que ce soit le fait de l’Islam. L’UMP et le PS se débrouillent très bien tout seuls depuis perpette pour conserver leur « totalitarisme doux ».

                              Cdlmt


                            • Cascabel Cascabel 9 décembre 2009 13:32

                              On tourne en boucle là.
                              L’exemple que j’ai donné des Serbes du Kosovo, victimes à la fois du fanatisme islamiste et des missiles de l’ OTAN, n’est pas fortuit.


                            • DESPERADO 13 décembre 2009 13:31

                              @anty
                              et bien faites un club les nazis vers sion 21èsiècle.Toi et csacabel en uniforme brun.
                              Vous pourrez faire vos petites réunions de minables pour voir comment vous pourrez dans vos rêves exterminer les musulmans.
                              Je suis curieux de voir ça.
                              Bande de pleutres.


                            • anty 7 décembre 2009 13:00

                              à paul maud

                              les gens que vous defondez sont encore plus néo-con que nous les occidentaux.

                              Juste une remarque pour une majorité de gens du tier monde les occidentaux les deteneurs des savoirs et du progrés dans le monde


                              • anty 7 décembre 2009 16:48

                                sont les deteneurs


                              • ASINUS 7 décembre 2009 13:11

                                bon resumons , les salopards qui vivent en bas et doivent partager boulot ,espace services
                                cités au nom de la bonne conscience des eduqués qui vivent à l etage au dessus , on pour unique devoir de fermer leurs gueules, de continuer a envoyer leurs gosses dans les ecoles ou bien evidement les donneurs de leçons n envoient pas les leurs pas fous ont y parle 8/10langues , donc disais je ces salopards de petits blancs qui effectivement ont la trouilles on se demande pourquoi pas vrai ?comme ci en plus de la terreur economique qui leur est imposée « terreur au passage qui est la garantie du confort des sus dit donneurs de leçons » ils doivent se battre pour exister culturellement et pour survivre comme entité , bref je resume cette immense cochonnerie de peuple francais
                                attaché a ses réferents moraux et culturels est non seulement inaudible invisible sur son territoire mais en plus c est rien que des faschistes ! S’ il advenait enfin que dans une immense jacquerie la majorité invisible se souleve j esperes qu elle noublieras pas dans la purge les prescripteurs economiques mais aussi les prescripteurs intellectuels
                                de sa lente disparition comme nation et comme republique.


                                • Png persona-nongrata 7 décembre 2009 13:14

                                  ...) ce qui est incontestable, c’est que l’Occident envahit tout ; son action s’est d’abord exercée dans le domaine matériel, celui qui était immédiatement à sa portée, soit par la conquête violente, soit par le commerce et l’accaparement des ressources de tous les peuples ; mais maintenant les choses vont encore plus loin.

                                   Les Occidentaux, toujours animés par ce besoin de prosélytisme qui leur est si particulier, sont arrivés à faire pénétrer chez les autres, dans une certaine mesure, leur esprit antitraditionnel et matérialiste ; et, tandis que la première forme d’invasion n’atteignait en somme que les corps, celle-ci empoisonne les intelligences et tue la spiritualité ; l’une a d’ailleurs préparé l’autre et la rendue possible, de sorte que ce n’est en définitive que par la force brutale que l’Occident est parvenu à s’imposer partout, et il ne pouvait en être autrement, car c’est en cela que réside l’unique supériorité réelle de sa civilisation, si inférieure à tout autre point de vue.

                                   L’envahissement occidental, c’est l’envahissement du matérialisme sous toutes ses formes, et ce ne peut être que cela ; tous les déguisements plus ou moins hypocrites, tous les prétextes ’moralistes« , toutes les déclamations »humanitaires« , toutes les habiletés d’une propagande qui sait à l’occasion se faire insinuante pour mieux atteindre son but de destruction, ne peuvent rien contre cette vérité, qui ne saurait être contestée que par des naïfs ou par ceux qui ont un intérêt quelconque à cette oeuvre vraiment »satanique« , au sens le plus rigoureux du mot.

                                  (Satan, en hébreu, c’est l’ »adversaire« , c’est-à-dire celui qui renverse toutes choses et les prend en quelque sorte à rebours ; c’est l’esprit de négation et de subversion, qui s’identifie à la tendance descendante ou »infériorisante« , »infernale« au sens étymologique, celle même que suivent les êtres dans ce processus de matérialisation suivant lequel s’effectue tout le développement de la civilisation moderne.)
                                  (...)
                                  René Guénon
                                   »La crise du monde moderne" -éditions Gallimard-1945




                                  • Paul Muad Dib 7 décembre 2009 13:43

                                    un grand texte..merci !


                                  • anty 7 décembre 2009 16:36

                                    Un long texte mais un petit homme


                                  • anty 7 décembre 2009 16:44

                                    personne non grata que faites vous alors en occident ?

                                    Le matérialisme ? vous avez l’air de le bien supporté et apparemment l’occident aussi

                                    sinon donnez votre ordinateur a quelqu’un d"autre çà c’est pour le matérialisme

                                    et le fric que vous possédez à moi çà vous evitera à l’avenir de devenir matérialisme et de raconter n importe quoi.


                                  • anty 7 décembre 2009 16:47

                                    materialiste


                                  • Png persona-nongrata 7 décembre 2009 19:25

                                    @ Anty ,


                                    Je crois que vous n’avez pas bien saisi le mot « matérialiste » , nous parlons là d’une croyance , d’une idéologie qui à remplacé Dieu par tout un tas de choses « palpables ».

                                    Je ne crache pas sur mon confort gagner à la sueur de mon front , la modernité s’accorde trés bien avec la croyance .Je reste une étre de besoin comme tout le monde.

                                    L’ésprit des convictions et l’intelligence du contexte.

                                  • anty 7 décembre 2009 20:53

                                    Dieu il faut pas le sous estimer il adore le matérialisme sinon il nous aurait pas crée comme çà.

                                    Il ne suffit pas croire en lui encore il faut lui montrer les signes d’intelligence à travers nos
                                     activités de la vie.

                                    Plus près de toi......


                                  • Pyrathome pyralene 7 décembre 2009 13:20

                                    Le bon peuple se complaît dans les théories du complot. Les explications les plus simples sont les plus prisées. Réfléchir fatigue. Raisonner prend du temps, comme du reste s’informer. On y verrait l’obstination des élites et l’impasse des solutions finales. Une véritable démocratie dans le monde aurait conduit les Etats à se retirer de l’Afghanistan, car la guerre est bien inefficace rapportée aux dépenses engagées et les finalités sont contestables......

                                    Le faschisme de la peur....avec comme point d’orgue , le 11 septembre......se retirer d’Afghanistan ? encore eût-il fallu qu’on n’y commançât pas une guerre mensongère...il en est de même en Irak ,ainsi que les nombreuses ingérences auxquelles se livre l’impérialisme !
                                    C’est bien joli de bougonner sur l’état de déliquescence de l’occident , encore faut-il avoir le courage d’en déterminer les vraies causes....et les vrais aboutissants !
                                     La confiance perdue ne reviendra plus jamais dans cet état d’esprit , c’est fini , mrs Dugué....la route de l’abîme est tracée , et la pente est vertigineuse...
                                     Aucune civilisation ne peut subsister sur un tas de mensonges éhontés , ce n’est pas que le bon peuple qui se complait dans les complots , il n’a rien demandé , mais des états qui veulent assoir leur puissance sur la tromperie caractérisée , un faschisme qui n’ose dire son nom en se nourissant de terreur , est bien le pire.......

                                    • John Lloyds John Lloyds 7 décembre 2009 14:20

                                      mais enfin, Dugué, vous n’avez pas encore compris qu’il y a un fil directeur à tout ça ? Depuis le 11 septembre, les élites ont organisé une fuite en avant morbide pour conserver leurs privilèges, et qui va se terminer en carnage planétaire sur 3 fronts qui convergent (sanitaire, financier et iranien). Vous êtes bien endormi pour un philosophe.


                                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 7 décembre 2009 14:25

                                        Un carnage organisé, ça demande des compétences
                                        ya qu’à voir le merdier de la vaccination pour comprendre que la bureaucratie planétaire est bien incapable de manager un carnage

                                        et puis, pas besoin des élites, les masses sont capables elles-mêmes d’aller au carnage

                                        et puis, ça m’étonnerait, un carnage. Je reviens à mon idée centrale, un long crépuscule qui rejaillit. Plus rien à se mettre sous le tympan, c’est pas moi mais Aznavour qui le dit, nos jeunes chanteurs ne font que du son et du fric. Fini les années Brel et Mouloudji

                                        Dieu merci, le rock progressif nous sauve du désert musical planifié par les majors et les médias de masse


                                      • Pyrathome pyralene 7 décembre 2009 14:40

                                        YEP ! drug, sex, and rock’n roll..... smiley...


                                      • John Lloyds John Lloyds 7 décembre 2009 14:43

                                        « Un carnage organisé, ça demande des compétences
                                        ya qu’à voir le merdier de la vaccination pour comprendre que la bureaucratie planétaire est bien incapable de manager un carnage »

                                        Ils sont tellement puissants qu’ils peuvent se permettre d’être mauvais ; ça passera quand même. Regardez le 11 septembre : nullissime, mais ça passe, car ils dirigent tout : la justice, les médias, voire même ... l’Histoire.


                                      • fonzibrain fonzibrain 7 décembre 2009 18:01

                                        à dugué


                                        et puis, pas besoin des élites, les masses sont capables elles-mêmes d’aller au carnage

                                        erreur mr dugué, sans des donneurs d’ordres, sans les élites, qui foutent la merde, les gens iraient très bien


                                      • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 10 décembre 2009 00:06

                                        @ M. Dugué

                                        « manager » un carnage..... Berk, pourriez pas parler un peu français ?

                                        Mais pour perpétrer un carnage, il n’y a pas vraiment besoin de...« management » ni de « compétence ». (ça c’est un comble de parler de « compétence » à propos d’assassins)....L’actualité quotidienne nous le démontre.

                                        Quant à nous opposer les petits jeunes qui font du « son et du fric » à Charles Aznavour, titulaire de la légion d’Honneur, alors qu’il vit en Suisse pour ne pas nous payer d’impôts...faut le faire !

                                        jf.
                                        www.lamauragne.blog.lemonde.fr


                                      • Marineau Marineau 7 décembre 2009 14:43

                                        Monsieur Bernard Dugué,
                                         

                                        Vous affirmez que les médias manipulent les foules en jouant sur l’émotionnel. En effet, on a à faire à une technique classique de la manipulation mentale destinée à « hypnotiser » nos capacités réflexives et donc cognitives.

                                        Par ailleurs, vous parlez du bon peuple qui croit en la théorie du complot. Qu’est-ce exactement la théorie du complot et en quoi est-elle différente de votre affirmation concernant la manipulation des masses ?

                                        Ensuite, vous condamnez le fait qu’on cherche à nous faire peur de l’islam et vous écrivez plus loin qu’en effet l’islam s’est arrêtée au 13 ème siècle, insinuant par là que cette religion est arriérée (pas très sympa pour les musulmans) et qu’elle peut donc inquiéter. Autrement dit, vous semblez faire exactement comme ceux que vous condamnez.

                                        Vous parlez également de crépuscule de l’humanité, autrement dit d’une sorte d’apocalypse. C’est censé pas faire peur ça ?

                                        Pour finir vous utilisez cette expression : « Cette créature stupide qu’est l’homme » : si nous sommes si stupides, pourquoi cherchez-vous à nous informer et nous éclairer ?

                                        Décidément, il y a beaucoup de contradictions dans votre texte. Mais peut-être que c’est parce que « le monde devient fou » et vous avec ?

                                        Signé quelqu’un qui n’aime pas qu’on lui embrouille la tête.


                                        • Paul Muad Dib 7 décembre 2009 16:13

                                          Salut , je ne vois pas de contradiction entre « cette créature stupide qu’est l’homme » et « chercher a informer et éclairer » , c’est même bien vu et complémentaire...sauf l’intérêt de ceux qui aiment utiliser les plus stupides pour leurs guerres,profit,etc..
                                          ca part d l’idée d’arrêter d’être passif devant ces carnages passes et a venir dont les responsables disent toujours : c’est pas nous..osons ,sans nécessairement savoir mais osons, pour soi déjà si ce n’est pour l’humanité..
                                          il faut donc questionner,regarder et ne pas se contenter de relever des pseudo contradictions dans un billet qui essaye d’etre constructif....


                                        • Marineau Marineau 7 décembre 2009 16:40

                                          Un billet qui conclue en insinuant qu’après tout l’extinction de l’humanité n’est pas une mauvaise nouvelle n’est pas un billet constructif pour moi.

                                          En effet, moi qui sais me questionner et regarder, je constate que l’humanité est en très mauvaise voie. Cela serait parce que l’homme est stupide ? Je suis convaincue qu’il est rendu stupide et que c’est en l’informant et en lui apprenant à réfléchir avec rigueur et cohérence que l’humanité pourra s’amender.


                                        • wangpi wangpi 7 décembre 2009 16:20

                                          bonjour,

                                          mussolini disait à propos du fascisme qu’il eut mieux valu le nommer « corporatisme », dans la mesure où il réalise la fusion d’intérêts économiques et politiques.
                                          le corporatisme de la peur donc, aurait été plus juste, puisqu’il sert à la fois des intérêts économiques, et politiques.

                                          wangpi


                                          • wangpi wangpi 7 décembre 2009 16:24

                                            mais c’est vrai que c’est moins accrocheur... (cf l’article sur les médias, putes de l’information)

                                            smiley


                                          • Nobody knows me Nobody knows me 7 décembre 2009 16:26

                                            Le climat générera sans doute une scission entre les partisans de la réduction des gaz à effet de serre et ceux qui pensent à juste raison que tout est bidonné.

                                            Ben, vous êtes donc dans un de ces 2 camps manichéens, puisque ceux « qui pensent que tout est bidonné le font à juste raison »...
                                             smiley

                                            Cdlmt


                                            • homosapiens homosapiens 7 décembre 2009 21:34

                                              Il y a du vrai dans cet article intéressant et bien construit.
                                              La facilité des médias à opposer 2 camps, mais à la rigueur ce n’est pas nouveau.
                                              Les opportunistes de la stratégie de peur, mais bon là aussi ce n’est pas nouveau, il y a toujorus eu des opportunistes pour tout
                                              Ce qui est nouveau c’est la réalité du monde « moderne ».
                                              L’islam fait peur car c’est un religion complexe, y compris pour les islamistes.
                                              Elle n’affiche francement pas l’idée d’une relgion pacifique puisqu’il n’y a pas une journée sans un attentat ici ou là
                                              Le cas d’israel et de la palestine n’arrange rien.
                                              L’islam, ou du moins la culture arabe s’affiche dans la vie publique comme aucune autre religion
                                              les médias nous assénent de reportages nous montrant les « chances pour la france » en garde à vue, en train de dealer, de foutre le feu, de se plaindre ou de réclamer..
                                              et par desssus ça il y a l’europe qui donne tous les signes de l’open bar liberale
                                              les délocalisations menacent
                                              et au finale la peur de tout perdre, son boulot, sa culture,ses valeurs, son pays, son avenir et celui de ses gosses..
                                              Alors bravo les artisans de la peur, tout a bien fonctionner.


                                              • Philou017 Philou017 8 décembre 2009 00:23

                                                @Dugué  : Plutôt une bonne réflexion. sauf quand :
                                                "Le bon peuple se complaît dans les théories du complot. Les explications les plus simples sont les plus prisées. Réfléchir fatigue. Raisonner prend du temps, comme du reste s’informer.« 

                                                Justement non. Ce n’est pas le bon peuple qui se complairait dans une théorie du complot. Au contraire, le bon peuple aurait tendance à se complaire dans une vision simpliste des choses, encouragé qu’il y est par les médias comme vous le dénoncez.
                                                C’est une minorité qui réfléchit et qui s’informe sur Internet qui dénonce le complot. Pour penser un complot, il faut avoir la volonté d’ouvrir les yeux et de voir au-delà des apparences.
                                                Chercher à placer la »théorie du complot« dans ce contexte est une erreur.

                                                 »Quel désastre que l’évolution de nos médias et des études universitaires menées par des carriéristes. Adieu monde des Lumières."

                                                Vous n’avez qu’à demi-ouvert les yeux, Dugué. Vous semblez vouloir regarder l’évolution de notre monde comme une dérive due à une conjonction malheureuse.
                                                Or, cette dérive est voulue et organisée. Plus on observe cette évolution et plus cette volonté apparait évidente.

                                                Tant que vous ne verrez que les dérives sans voir la main qui est derrière, vous ne verrez que l’apparence des choses, comme un tableau dont on ne verrais qu’une moitié.

                                                Cessez de croire au hasard.


                                                • ffi ffi 8 décembre 2009 00:42

                                                  Le manichéisme :
                                                  - la lutte entre le bien et le mal créa l’homme.
                                                  Le libéralisme :
                                                  - la lutte entre les égos créa la richesse.
                                                  Le marxisme :
                                                  - la lutte entre les classes créa l’histoire
                                                  Le darwinisme :
                                                  - la lutte entre les espèces créa l’évolution

                                                  Le manichéisme a réapparu en force depuis le XVIIIème siècle.
                                                  La conceptions des choses en lutte

                                                  Lisez la doctrine du fascisme
                                                  Mussolini écrit :
                                                  [the fascism] conceives of life as a struggle in which it behooves a man to win for himself a really worthy place, first of all by fitting himself (physically, morally, intellectually) to become the implement required for winning it.

                                                  [le fascisme] conçoit la vie comme une lutte dans laquelle il appartient à un homme de gagner pour lui-même la place qu’il mérite, tout d’abord en s’adaptant (physiquement, moralement, intellectuellement) afin de devenir l’instrument requis de cette victoire.

                                                  ------------------
                                                  La pensée de la lutte...
                                                   J’ai souvent remarqué que, dans les discussions, certains, même d’accord sur le fond ou s’il s’agit de choses accessoires et bénignes, ont tendance à s’opposer. Moi-même cela me prend parfois.

                                                  Cette façon d’envisager le monde comme une suite de combats camps contre camps, lutte et concurrence, va nous emmener à l’abîme. Il faut aussi savoir s’entendre.

                                                  on se bat : cesser le combat, commencer le bat
                                                  on cours : cesser de concourir, commencer à discourir
                                                  cesser de se désunir, commencer à communier
                                                  Pour s’accorder : cesser la discorde, trouver la concorde

                                                  Savez-vous comment s’appelait le lieu où les lutteurs grecs s’affrontaient dans l’antiquité ? l’agonie

                                                  Toutes les courant de pensées qui voient toute valeur créée par la lutte, ne sont pas des philosophie, mais des philagonies.

                                                  philagone ou philosophe, il faut choisir, maintenant.


                                                  • Christoff_M Christoff_M 8 décembre 2009 01:21

                                                    A noter que dans ce monde les soi disant croyant qui se manifestent en jurant sur la bible style Bush, ou les intégristes qui brandissent le Coran ou la Torah, sont en général des faussaires, des manipulateurs et des intrigants...

                                                    Rien n’a changé depuis le moyen age, mais je plains les jeunes générations pour trouver une voie dans ce fatras de mensonges et de fausses informations, la plupart des religions d’origine et des valeurs spirituelles étant récupérées et déformées par des manipulateurs et des usurpateurs, qui n’ont qu’un but le pouvoir et l’argent, quitte à faire passer leur mouvement sectaires pour des églises ou des références !!

                                                    Jésus serait crucifié deux fois plus vite à notre époque ou passerait même inaperçu dans le tourbillon et la zizanie médiatique, seuls les mauvais ou les « méchants » attirent les caméras, la médiocrité et la vulgarité étant essentielles pour « arriver » dans le contexte actuel agité qui escamote les vrais penseurs et les valeurs traditionnelles...

                                                    Sarkozy croyant, Berlusconi croyant, Merkel gentille chancelière, autant dire que Poutine est méchant et Ahmadinejad un diable... et moi je m’appelle Napoléon...

                                                    Dans la zizanie et la confusion, ce qu’il y a de plus mauvais chez les humains émergent...
                                                    On comprend pourquoi certains « profiteurs » ont tant intérêt à maintenir un climat de guerre, de panique, de virus, d’insécurité, pour abrutir les masses, les faire courir, travailler et consommer, un peu de soma, Huxley avait raison, cela marche... et beaucoup ont tellement peur de se poser et de réfléchir qu’ils préfèrent courir au sein du troupeau pour éviter les angoisses de la réflexion et de l’introspection !!

                                                    Rien n’a vraiment changé depuis 1933, crise, virus, catastrophe « naturelle » et autres, films d’horreur et de guerre au cinéma, actualités sinistrose, et le péquin moyen rentre dans sa petite maison avec sa petite auto, il va se coucher plus tôt en se disant qu’il a bien de la chance, avec cette CRIIIIIIIISE qui est partout, et il se lève plutôt le lendemain pour aller se défoncer dans sa drogue, son boulot...et consommer pour compenser par la suite... Huxley revient faire une analyse de Brave new world 2009...

                                                    Les bons sauvages ont fait place aux vilains barbus volants et le tour est joué... ceux qui veulent nous empêcher de travailler et de consommer dans un monde démocratique et libre !!
                                                    Ah ils n’auront pas nos beuveries de fin d’année et nos petits Noels de grande surface...


                                                    • Christoff_M Christoff_M 8 décembre 2009 01:30

                                                      Surtout il faut faire peur aux gens, avec des pharmaciennes de grande surface au pouvoir, on voit le résultat, panique et dépenses somptuaires...

                                                      Merci le JT ou France info pour votre dose de sinistrose répétée, nous sommes gavés, farcis...

                                                      Le principal c’est l’angoisse qui entraine un besoin de consommer comme une dinde et de se gaver de pilules pour aller mieux et pour consommer tout ce que l’on a empiffré...

                                                      Le complot c’est cela un élevage de dindes et d’andouilles à qui les mondialistes peuvent refourguer toute leur camelotte, produite chez les pauvres, qui eux le restent, en se faisant une marge confortable, pour alimenter des bobos à l’autre bout de la planète, qui se croient in, ou tendance...

                                                      On peut repenser aux bonbons de Brel, meme les plus « malins » sont toujours les dindons d’une histoire qui les dépasse...


                                                    • Cascabel Cascabel 8 décembre 2009 01:31

                                                      Dugué :

                                                      Je suis assez déçu par la mollesse qui se dégage de vos interventions et rétrospectivement votre article m’a paru comme une belle tarte à la crème, bien écrit, mais tarte tout de même.

                                                      Je le répète encore une fois, les mêmes qui agitent le chiffon rouge du H1N1 agitent aussi le chiffon rouge du fascisme et déplorent le vote suisse.

                                                      Pourquoi ne répondez-vous pas sur ce point ? Trop occupé à boire votre café ?

                                                      Et puis après nous nous avoir tartiné de nombreux articles sur la farce du H1N1 et de son vaccin, vous voilà jouant les grands aristocrates vous bouchant le nez sur les trop populacières « théories du complot ». Hum !

                                                      Là encore, « la théorie du complot » est un terme de propagande destiné à diaboliser tout esprit critique. C’est un chiffon rouge qu’on agite pour faire peur et éloigner le public des questions gênantes.

                                                      Par exemple, comme ça au hasard, que pensez-vous du 911 ?
                                                      Les tours sont-elles tombées toutes seules comme par enchantement, ou bien plus vraisemblablement des explosifs les ont abattues ?

                                                      Si vous versez pour la dernière hypothèse vous rejoignez les théories « populaires » du complot mais si vous vous obstinez envers et contre toute logique à la VO (quelques cutters suffisent pour tout expliquer) alors vous rejoignez le camp du chiffon rouge...celui que vous dénoncez précisément dans votre article.

                                                      Je sais que vous prendrez la tangente Dugué car vous manquez tout simplement de cohérence et peut-être même de courage intellectuel.


                                                      • gilbert18 gilbert18 8 décembre 2009 09:11

                                                        Au 19e siècle (mais pas seulement), on gouvernait le peuple en l’écrasant sous la crainte de Dieu, du péché, par la morale bien pensante, la peur des anarchistes, des pétroleuses et du communisme naissant. Les média pour cette besogne étaient l’église et son clergé, les notables et la presse. C’est devenu un peu plus sophistiqué à notre époque .....en apparence seulement.


                                                        • anty 8 décembre 2009 11:58

                                                          La peur du communisme naiscant

                                                          plusieurs millions de morts plus tard

                                                          je crois qu’ils avaient raisons nos anciens


                                                        • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 10 décembre 2009 00:12

                                                          @ Anty

                                                          Ceux qui avaient peur de Hitler ou de Pinochet avaient raison également.

                                                          jf.

                                                          www.lamauragne.blog.lemonde.fr


                                                        • therasse therasse 8 décembre 2009 09:46

                                                          Voici les causes réelles du résultat de cette votation : les Suisses sont équipés d’internet, ils peuvent donc voir ces vidéos relatives aux comportements de l’islam conquérant chez nous :










                                                          Voilà pourquoi on peut voter contre « les minarets » !

                                                          Et à tous ceux qui ont voté pour, lisez donc le Coran et ses torrents de versets imprégnés d’intolérance, d’incitation au meurtre contre tout ce qui n’est pas musulman, de domination de la femme par l’homme et vous changerez probablement d’avis.

                                                          Lisez le Coran : c’est la source principale de l’Islam ... et de ce comportement musulman illustré par les vidéos ci-avant.

                                                          Et aux politiciens de tous bords, mais principalement de gauche, il faut bien le reconnaître, cessez donc cette honteuse attitude clientéliste et reprenez le discours que vous n’auriez jamais dû abandonner, celui qui s’articule sur le clivage entre nantis et laissés pour compte.

                                                          Le rôle de la gauche n’a jamais été de s’impliquer dans la défense d’une religion ; son rôle consiste à tenter d’édifier une société moins inégalitaire. Et cet objectif passe par l’éducation, en aucun cas par le renforcement des superstitions médiévales.  

                                                          • Cartman Cartman 8 décembre 2009 15:59

                                                            Juste une mise au point conscernant le coran :

                                                            J’ai lu et étudié le coran, et ce, par rapport à l’histoire de l’islam.

                                                            Il n’y a pas d’insitation au meutre de ce qui n’est pas musulman !!

                                                            Les chrétiens, par exemple ne sont pas directement conscernés par les versets dont vous vous référez. Il s’agit de ceux qui ne croient en rien, ou qui croient en plusieurs dieux. Ceux qui croient en rien sont considérés pire que tout.

                                                            Ce n’est pas spécialement plus malin, mais au moins, ne faites pas dire au coran ce qu’il ne dit pas.

                                                            Á certaines époques, la chrétienté à été considérée comme religion « cousine » de l’islam. Je vous rapelle, ou si vous ne le savez pas encore , que les musulmans considèrent Jésus comme un profète, le respectent profondément. Les musulmans sont seulement déçus car ils croient en la théorie que les chrétiens ont des textes totalement changés et voire tronqués. Ils croient aussi que leur état de croyance inicial (des chrétiens) était loin de ce « pardon pour les péchés » tonitruand, que l’on obtient le dimanche à la messe ou au temple, pour recommencer d’autres péchés la semaine. L’histoire leur donne raison sur ce point. La philosophie chrétienne des premiers siècles était très proche de la notion d’action-réaction du Karma hindou et se transforma ensuite en cette notion opportuniste du péché pardonné.

                                                            Alors !! la relation islam-chrétienté, est une histoire d’orgueil et de domination, amour et haine très ancienne... ne croiez pas que les manipulations islamistes soient la pensée islamique !!! C’est extrèmement réducteur !!! 

                                                            Mlgré tout, je suis loin d’être musulman... et encore moins chrétien !!


                                                            • anty 8 décembre 2009 17:47

                                                              Alors pourquoi autant des morts et des souffrances au nom de l’islam.

                                                              Malgré tout je suis loin d’être pour les meurtres au nom de la religion qu’elle soit de gauche ou qu’elle soit de droite.


                                                            • DESPERADO 13 décembre 2009 13:34

                                                              @Anty
                                                              vous venez de me confirmer dans mon avis vous concernant
                                                              Vous êtes un crétin.
                                                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9tinisme
                                                              Je vous mets la définition,au cas vous penseriez que c’est une insulte.


                                                            • Reinette Reinette 13 décembre 2009 20:14

                                                              Cette pathologie n’existe plus en France car l’hypothyroïdie congénitale est dépistée systématiquement à la naissance depuis plusieurs dizaines d’années.



                                                              l’insulte est l’arme de l’ignorant, dit-on ?



                                                            • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 14 décembre 2009 00:02

                                                              La passion est inscrite dans nos gènes comme le besoin de manger. Nous répondons à un modèle de tenseur où les variables irrationnelles nous sont aussi élémentaires que notre désir de faire de l’argent. La nature est comme cela et nous nous en sortirons parce que la nature est comme cela. Le retour du Fils de l’Homme viendra comme un outil de rationalité dans un monde en péril.
                                                              Pierre Boisjoli
                                                              Le conseiller divin
                                                              Le seigneurs des seigneurs
                                                              Le rois des rois
                                                              Le prince de la paix

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès