• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le féminisme selon Recep Tayyip Erdogan

Le féminisme selon Recep Tayyip Erdogan

Par Charalambos Petinos

 

Les sorties médiatiques du président turc sur des questions sociales ou sociétales ont toujours fait polémique, notamment en ce qui concerne les positions exprimées quant à la place de la femme dans la société.

Déjà fin novembre 2014, Erdogan, alors Premier ministre s’est offert une polémique sur le sujet : Coran à l'appui, il a déclaré que les femmes ne pouvaient être considérées comme les égales des hommes. Cette précision a été mise en scène devant un auditoire choisi et composé de femmes se penchant sur le thème de la justice et des femmes. Erdogan a dit : « Notre religion a défini une place pour les femmes (dans la société) : la maternité. Certaines personnes peuvent le comprendre, d'autres non. Vous ne pouvez pas expliquer ça aux féministes parce qu'elles n'acceptent pas l'idée-même de la maternité. Leur caractère, leurs habitudes et leur physique sont différents (...) vous ne pouvez pas mettre sur un même pied une femme qui allaite son enfant et un homme. Vous ne pouvez pas demander à une femme de faire tous les types de travaux qu'un homme fait, comme c'était le cas dans les régimes communistes, vous ne pouvez pas leur demander de sortir et de creuser le sol, c'est contraire à leur nature délicate. » 

Rappelons que Racep Tayyip Erdogan est un habitué depuis de longues années des sorties provocatrices, notamment sur la religion. Erdogan a déjà tenté, sans succès, de limiter le droit à l'avortement. Il recommande également aux femmes d'avoir au moins trois enfants. Son parti, l'AKP, qui dirige sans partage la Turquie depuis 2002, est régulièrement accusé de dérive autoritaire et de vouloir islamiser la société turque, notamment en limitant les droits des femmes. Un de ses proches collaborateurs, l’ancien vice-Premier ministre (de mai 2009 à août 2015) Bülent Arinç s'est également illustré sur ce front d'abord en recommandant aux femmes de ne pas rire à gorge déployée, au nom de la « décence  », puis en critiquant celles qui dansent autour d'une barre verticale. Plus précisément, en juillet 2014, Arinç déclarait : « Une femme doit conserver une droiture morale, elle ne doit pas rire fort en public », a-t-il affirmé lors d'un déplacement dans la circonscription de Bursa.

Il est possible de multiplier à l’infini de telles déclarations d’Erdogan et de son entourage ; la constance de telles prises de position est toujours en vigueur : pas plus tard que le 5 juin 2016, le président turc a déclaré lors de la cérémonie inaugurale du nouveau siège de l’Association Femmes et Démocratie à Constantinople, que la femme qui rejette la maternité a une vie incomplète. Il a exhorté les femmes de son pays à « avoir au moins trois enfants ». « Rejeter la maternité signifie renoncer à l'humanité [...]. Les familles fortes mènent aux nations fortes », a-t-il déclaré à l'occasion de cette inauguration.

Sans commentaire…


Moyenne des avis sur cet article :  1.61/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Clark Joseph Kent Jeussey de Sourcesûre 6 juin 2016 18:43

    le 30 mai 2016, il a déclaré :


    « Je le dis clairement (...) Nous allons accroître notre descendance (…) On nous parle de contraception, de planning familial. Aucune famille musulmane ne peut avoir une telle mentalité (…) Nous irons dans la voie que Dieu et notre cher prophète nous ont indiquée (…) Dans ce cadre, le premier devoir appartient aux mères »

    .... pourquoi pas « améliorer la race » turque, pendant qu’il est ?
    il y a des précédents en la matière.

    • La mouche du coche La mouche du coche 6 juin 2016 19:12

      Je m’appelle François Hollande et j’approuve cet article politiquement correct. Lisez-le.


    • Habana Habana 7 juin 2016 10:28

      @La mouche du coche
      Merde ! Vous n’avez vraiment pas de chance vous !

      Mes condoléances !

    • sarcastelle sarcastelle 6 juin 2016 18:54

      Beaucoup vénèrent Poutine sur ce forum ; moi c’est Erdogan. Prouvez-moi que c’est plus idiot. 


      • Doume65 6 juin 2016 19:30

        @sarcastelle
        C’est pas tellement Potine qui est vénéré, mais plutôt les pieds de nez qu’il leur envoie et les vérités qu’il leur balance.

        Ceci dit, il n’y a que les adversaires inconditionnels de Poutine qui font une comparaison quelconque entre celui-ci et Erdogan.


      • philouie 6 juin 2016 19:57

        Rejeter la maternité signifie renoncer à l’humanité [...]. Les familles fortes mènent aux nations fortes »,
         
        Ben la reproduction, c’est l’acte le plus important de l’être humain.
        Et dans cet acte la mère est fondamentale en particulier si elle peut apporter au tout petit paix et sécurité.
         
        Ce qu’on a fait à nos femmes en les envoyant travailler, c’est un crime contre nos enfants.


        • fanderachida (---.---.240.16) 6 juin 2016 21:35

          Euréka, tout un pan de l’histoire s’éclaire, Pétain ,Vichy, travail, famille, patrie, en fait tout cela était l’oeuvre de crypto-islamistes modérés avant gardistes !


          • Christian Labrune Christian Labrune 6 juin 2016 23:22

            Mussolini voulait que la femme italienne mît au monde un enfant tous les ans.
            Mussolini doit être le modèle du nouveau sultan fasciste des Turcs. Même suffisance imbécile, mêmes attitudes de matamore, même démagogie crasseuse.

            Dans l’attente d’une fin qui devrait être assez comparable à celle de son grotesque parangon, voici ce qu’il mériterait :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Cosaques_zaporogues_%C3%A9crivant_une_lettre_au_sultan_de_Turquie


            • Clark Joseph Kent Jeussey de Sourcesûre 7 juin 2016 09:17

              @Christian Labrune

              Sauf que les américains ont commencé par l’Italie pour« nettoyer » l’Europe du fascisme alors que la Turquie est la base stratégique clé de l’OTAN en méditerranée et qu’ils s’appuient sur Erdogan pour toutes les basses besognes.
              La résistance a mené une guerilla admirable dans toute l’Europe pour combattre les régimes fasciste, mais ce sont les forces armées qui ont eu l’action décisive : les alliés à l’ouest et l’Union soviétique à l’est.
              La situation actuelle est tout-à-fait différente. plusieurs pays européens sont dirigés par des nazis ou des fascistes : Ukraine, Hongrie, Pologne, Turquie et cela ne semble pas défriser Bruxelles ni Washington, pour s’en tenir à une vision superficielle des choses...

            • Christian Labrune Christian Labrune 7 juin 2016 10:57

              @Jeussey de Sourcesûre
              Il n’y avait dans ma réaction à cet article aucune prétention d’esquisser une analyse de la situation internationale actuelle ! Quand je disais qu’Erdogan finirait comme Mussolini, c’était un propos simplement propitiatoire et, de fait, on voit mal comment, dans les derniers mois de son mandat, le mufti de la Maison Blanche qui n’a rien fait pour empêcher la survie du régime des mollahs iraniens en 2009, qui aura soutenu les Frères musulmans un peu partout, même en Egypte, pourrait vouloir gêner le psychopathe d’Ankara.
              En tout cas, vous êtes bien bon d’omettre la France dans votre petite liste des pays fascistes : Ukraine, Hongrie, Pologne. C’est probablement un oubli. Après la résolution négationniste récemment signée à l’UNESCO par le gouvernement socialiste et touchant au passé historique de Jérusalem, j ’ai tout à fait l’impression que nous sommes revenus aux années noires et à la collaboration avec le régime hitlérien. Et il s’en faut bien que je sois le seul à le penser.

              Les sinistres crétins qui nous gouvernent auront bien dû, pitoyablement, manger leur chapeau devant la représentation nationale, mais depuis, ils ont persévéré dans des desseins dont les néonazis iraniens devraient pouvoir se féliciter. Il ne s’agissait donc nullement d’une erreur ou d’un « malentendu », pour reprendre l’expression ridicule du Mou élyséen.


            • Phoébée 7 juin 2016 11:36

              Entre les conneries de cette t^te de bite et le LGBT. Il y a de l’espace .... smiley


              • Jimmy 7 juin 2016 12:33

                Erdogan est sans doute un psychopathe dangereux mais l’auteur ou quiconque peut-il m’expliquer ce qu’il y a de scandaleux dans les paroles qui sont citées ?
                ce n’est pas du tout politiquement correct je veux bien l’admettre, mais ça apporte un peu de fraicheur dans notre paysage médiatique vicié


                • LOKERINO LOKERINO 7 juin 2016 18:05

                  @Jimmy
                  les femmes exhortées a faire des gamins plutôt que de vivre leur vie en tout liberté de choix

                  ça apporte un peu de fraicheur dans notre paysage médiatique vicié’

                  il y a pas de nana sur ce forum pour réagir à ce genre de remarque ?


                • popov 7 juin 2016 13:25

                  Les islamiques sont comme les coucous, ils pondent leurs œufs dans le nid d’un autre. 

                   
                  Le pacha veut accroître sa population, mais il compte sur l’émigration pour les nourrir. 
                   
                  On pourrait lui suggérer de renvoyer deux migrants turcs pour chaque migrant islamique qu’il nous envoie. Cela augmenterait immédiatement la population turque.

                  • popov 7 juin 2016 13:39

                    Quelle différence entre Merkel qui va faire sa pute à Istamboul et la réponse des Cosaques Zaporogues à un ordre du sultan de se soumettre à lui sans résistance : 

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->