• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le fléau abstentionniste ou De la nécessité de recréer un terreau (...)

Le fléau abstentionniste ou De la nécessité de recréer un terreau démocratique réel

 

Parmi les nombreux chiffres dont les médias ont encore abreuvé les Français ces derniers jours, l’un d’eux mérite, peut-être, plus l’attention que d’autres : celui des prévisions de l’abstention aux prochaines élections présidentielles qui atteint un niveau record. Suivant les estimations, c’est à peu près un tiers des Français qui serait prêt à ne pas se rendre aux urnes, un chiffre jamais vu pour une élection présidentielle et qui dépasserait nettement celui de 2002. Bien entendu, ce ne sont que des prévisions, mais tout de même, elles veulent dire quelque chose, à fortiori lorsque chez les jeunes ce chiffre s’envole plus haut encore, à près d’un électeur sur deux qui bouderait les urnes.

 

Plusieurs raisons sont invoquées pour expliquer ce chiffre. Le contexte international tendu invisibiliserait la campagne présidentielle après la covid qui en a saboté le départ. La faiblesse des candidats qui ne feraient pas vraiment campagne pour certains d’entre eux, à l’image du président sortant, tandis que d’autres se marcheraient dessus en sosies au point de ne pas rendre leurs différences clairement explicites aux Français. La faiblesse des programmes sur des sujets d’aujourd’hui, comme l’écologie, ou des sujets très concrets permettant aux Français de se dire «  ah oui, avec cette mesure je vais pouvoir gagner un peu de pouvoir d’achat  ». Ce sont là certaines des raisons invoquées, et il y a sûrement du vrai, mais il faut aussi dire qu’elles n’expliquent pas tout. Quoiqu’on en dise, l’effort sur le contenu des programmes de plusieurs candidats est réel, seulement, ils ne sont pas forcément lus. Le contexte international invisibilise sûrement la campagne, mais 38 pct des Français disent ne pas s’y intéresser de toute manière. Plusieurs candidats se marchent sûrement dessus et ne font pas campagne, cela ne signifie pas que ce soit le cas de tous.

 

Une autre raison qui est souvent invoquée est celle de l’impuissance des politiques, les Français ne croyant plus à la force du politique pour faire changer les choses. La politique, rongée par ses rouages pléthoriques, par ses administrations paperassières ressemble à un ordinateur vieux de vingt ans au disque dur fragmenté. Tout est trop long dans un monde toujours plus rapide, tout est trop lourd dans un monde où tout est toujours plus facile, la politique n’apparaît plus comme de son temps. Les Français préfèrent compter sur d’autres moyens d’action, soutenir de façon plus ciblée des initiatives en mesure de faire avancer le monde dans le sens qu’ils souhaitent. Ce sentiment d’impuissance de la politique vient bien sûr de sa nature même, lourde, apathique, presque bovine en profond décalage avec ce que les Français attendent d’elle, à savoir des réponses rapides, voire immédiates à des difficultés qui ne finissent plus de s’accumuler. Les réponses politiques arrivent toujours en retard, et de fait, le déclassement de la France n’en finit plus de se poursuivre. Cependant, ce sentiment vient également d’une politique qui ne permet plus aux Français d’agir en son sein. Qu’est-ce que la politique en France  ? Le droit d’aller voter une ou deux fois l’an. Voilà l’implication des Français dans la politique de nos jours. De référendum, il n’y en a jamais. Une fois à leur poste, les élus font leur petit train-train, les Français sont priés de retourner payer la grande machine étatique avec leurs impôts alors même que le pouvoir c’est eux. De surcroît, si ces élus étaient vraiment représentatifs des citoyens, on pourrait considérer cet état de fait comme un moindre mal. Mais ce n’est pas le cas. Des millions de Français ne sont pas incarnés par leurs élus, à cause d’un système électoral obsolète. L’échec démocratique récurrent lors des élections législatives par exemple, pendant essentiel de l’action du président de la République, amène nécessairement les Français à se demander pourquoi ils vont voter. Cela commence par les corps d’élus les plus invisibles, comme les conseillers régionaux, puis petit à petit les Français ne se font plus d’illusion sur l’escroquerie du système électoral dans leur pays et ils finissent par décrocher totalement de ce même système. Les jeunes eux, décidant même pour une bonne part de ne jamais y entrer. Puisque mon vote n’est toujours qu’une voix perdue qui ne pèse jamais, pourquoi devrais-je croire que la politique peut changer mon avenir  ? Pourquoi la politique devrait porter mes espoirs, alors que la politique me dit «  va jouer ailleurs, cette cour n’est pas la tienne  »  ? Ce sont là des questions que beaucoup de Français se posent, qu’ils se posent de plus en plus, car d’années en année le déni démocratique forci.

 

Aussi, plutôt que le vote obligatoire, plutôt que de proposer des programmes de cent pages que personne ne va lire car plein de promesses qui ne seront pas tenues et de plans sur la comète rarement réalistes, plutôt que de courir les plateaux et les meetings 25 heures sur 24, le préalable fondamental pour inspirer aux Français l’envie d’aller voter, c’est de leur montrer que la politique leur appartient et non aux candidats qui se présentent. Cela signifie d’établir le référendum national, régional et municipal comme une norme de la décision politique en France, de supprimer les élections à deux tours et/ou de mettre en place la proportionnelle intégrale, de faire en sorte que les Français soient partie prenante des décisions politiques et que leurs élus ne soient plus tant les décisionnaires que les exécutants. Attention, cela ne signifie pas de promettre, car malheureusement, trop de promesses en ce sens n’ont pas été tenues et ont fini de décevoir des Français qui croient de moins en moins en ces Arlésiennes démocratiques. Il est trop tard pour sauver cette élection, mais ces mesures doivent être les premières de chaque candidat pour restaurer le lien avec les Français et doivent être prises quoiqu’il en coûte, car sinon, il viendra un temps où le système démocratique sera définitivement mort. De là à dire que c’est le souhait des candidats à la présidentielle, il n’y a qu’un pas  ! 

 

Alexandre Page, écrivain et docteur en histoire de l’art.

Twitter @page_alexandre


Moyenne des avis sur cet article :  3.19/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • Clark Kent Kaa 24 mars 12:50

    Alexandre Page, écrivain et docteur en histoire de l’art.


    jolie allégorie du mythe de la « démocratie »

    on a envie d’y croire


    • xana 24 mars 23:13

      @L’auteur
      Un fléau, l’abstentionnisme ? Vraiment ?
      .

      Pour nous ce sont les mougeons qui sont le fléau. Tous ces naïfs qui vont veauter dans des élections truquées comme si leur vie en dépendait...
      Alors que tout le monde sait que ces élections n’ont RIEN A VOIR avec la DEMOCRATIE.
      Un vrai démocrate ne devrait pas participer à une telle comédie. Ce n’est pas en élisant Blanc Bonnet au lieu de Bonnet Blanc que quoi que ce soit va changer. Et vous le savez parfaitement...
      La vraie raison, c’est que vous AVEZ PEUR d’une nouvelle révolution. Oui, vous les riches et les puissants, les simagrées actuelles vous conviennent parfaitement. Et effectivement, quand la vague arrivera, vous serez emportés, comme les nobles en 1793. Car vous trahissez le peuple avec votre ripoublique confisquée pour le plus grand bien des riches.
      Mais prenez garde à vous. Plus on attend, et plus ce sera violent.
      Les têtes voleront, et ce sera les vôtres...


    • Adèle Coupechoux 24 mars 13:09

      Le président est élu au suffrage universel direct. Déjà nos institutions (l’Education Nationale entre autres) nous mentent à moins qu’elles ne connaissent pas le sens des mots.

      La corruption est devenue totalement ingérable et tentaculaire.

      Et cette antienne rance, « Sauvez McKinsey, restez chez vous », je veux qu’elle se taise. Je ne m’abstiendrai pas de la contrer en tout cas avec à chaque fois, le peu de moyens dont je dispose.


      • Clark Kent Kaa 24 mars 13:29

        @Adèle Coupechoux

        Le candidat qui a réussi à obtenir 500 signatures de l’establishment a des chances d’être élu président au suffrage universel direct après un présélection censitaire.


      • Attila Attila 24 mars 13:16

        Une des raisons principales de l’abstention est la nullité des candidatures. La plupart des candidats ne sont que des profiteurs qui agissent pour leur intérêt personnel au détriment de celui des français. Soit ils se mettent au service des puissances de l’Argent, soit ils ne visent qu’une niche électorale afin de récolter un poste de député ou de ministre.

        On peut y ajouter que l’emprise des médias dominants entraîne ces candidats serviles a ne pas évoquer les causes des problèmes des français. Si vous ne passez pas dans les médias vous ne récoltez pas de suffrages. Donc les profiteurs se taisent pour passer dans les médias.

        Union européenne, perte de la puissance occidentale dominée par la puissance de l’Asie, etc.

        .


        • Yann Esteveny 24 mars 14:43

          Message à avatar Attila,

          Il est normal que ceux qui œuvrent pour ce Régime fassent semblant de s’offusquer que certains refusent de participer à leur jeu truqué.
          Un jeu truqué où la propagande oiseuse des « journalistes » à la solde de l’oligarchie interdit la parole non autorisée.
          Un jeu truqué où un groupe de marionnettes politiques instrument d’intérêts financiers interdit tout débat avec la dissidence politique.
          Ces effrontés vont jusqu’à oser parler de « démocratie » pour leur gabegie républicaine et de « fléau de la démocratie » le fait de ne pas les cautionner.
          Le silence populaire est une réponse trop noble pour ces êtres si médiocres.

          Respectueusement


        • Seth 25 mars 13:48

          @Attila

          S’ils se présentaient pour ldur intérêt personnel il n’y aurait que demi-mal mais le fait est qu’ils sont cornaqués par le capital et les 1% qui les ont choisis à charge pour eux d’en être par la suite les obligés et de leur rendre l’abondante monnaie de leur pièce en dirigeant le pays selon leurs ordres stricts et à leur seul profit.

          Il fut un temps pas si lointain où l’on était moins discret et où le CNPF ancêtre du ME(r)DEF avait à sa tête un certain Seillières, petit fils de de Wendel (patron du Comité des Forges) dont le rôle lors de la dernière guerre fut considérable dans le sens que vous pouvez imaginer sans peine.

          Comment ces gens là peuvent encore se retrouver au premier plan et dans leur position, mystère...

          Ne nous y trompons pas, l’Ennemi est le capital, bien plus que les quidam d’une vacuité abyssale que l’on propose à notre choix !

          Perso je voterai Mélenchon au 1er tour, sachant qu’il ne va pas assez loin pour atteindre mon idéal, mais bon...
          Et si au 2éme tour je me retrouve avec la valetaille habituelle, je m’en laverai les mains.
          Et je m’abstiendrai puisque les votes blancs ou nuls sont encore moins pris en compte que l’abstention, ce qui n’est pas peu dire.


        • rogal 24 mars 13:35

          Référendums, oui mais d’initiative citoyenne. Ça existe ailleurs...


          • Octave Lebel Octave Lebel 24 mars 13:47

            De ce point de vue, une constituante populaire validée au final par un référendum ne me paraît pas mal.

            Si ce thème avait eu ne serait-ce qu’un dixième de l’aura médiatique qu’ont eu toutes les billevesées sans suite de Macron en 2017, ce serait un des thèmes principaux de cette présidentielle.

            Qui veut réellement d’un régime démocratique en France ?

             

            ● Thème la VI ème République :

            Invité de France-info 22/03/22 Manuel Bompart, directeur de campagne de JL Mélenchon, député européen (26 mn).

            Comme quoi on peut être simple et précis sur un sujet dont certains visiblement imaginent que cela ne peut valablement  relever de la compréhension et de l’implication du citoyen. Révélant leurs préjugés, parti-pris et conception de la démocratie et de la place qu’ils y tiennent. C’est fou comme la fin d’une campagne fait ressortir la mauvaise foi puérile d’interviewers partisans. 

            D’où vient cette fébrilité dans le service public dès qu’il s’agit d’interroger un candidat du rassemblement d’une gauche authentique ? Le recours à des questions accusatoires, ce ton oppressant, cette sommation récurrente de dire oui ou non à un point de vue verrouillé, cette impatience dès que l’on sort de leurs éléments de langage pré moulés et que le pluralisme tente de percer ?

            Ces gens m’ont fait penser que le front républicain en réalité, c’est maintenant, c’est l’union populaire dans les urnes au 1er tour.

            https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/8h30-fauvelle-dely/la-mort-d-yvan-colonna-la-presidentielle-l-amnistie-des-gilets-jaunes-le-8h30-franceinfo-de-manuel-bompard_4997673.html


            ● LFI/JLM : 15 propositions anticor pour une présidence ethique (communication à l’association anticor).

             

            https://www.anticor.org/wp-content/uploads/2022/02/REPONSE-JL-MELENCHON-ANTICOR.pdf


            https://melenchon2022.fr/livrets-thematiques/6e-republique

             


            • samy Levrai samy Levrai 24 mars 13:57

              Tout cela sans sortir de l’UE, de l’euro ni de l’OTAN... donc sans la main sur quoi que ce soit.

              Pourquoi faire des articles « politiques » quand on y comprend rien ? 


              • Clark Kent Kaa 24 mars 14:09

                @samy Levrai

                Ce n’est pas un article politique, mais philosophique et moral (science de mœurs ou ensemble de règles de conduite considérées comme bonnes), et aussi un peu esthétique (aimer ce qui est beau).



              • Seth 25 mars 13:50

                @Kaa

                Que du réel et de l’utile en somme. smiley


              • Clocel Clocel 24 mars 14:35

                Courage ! On y croit ! smiley


                • Clark Kent Kaa 24 mars 16:36

                  @Clocel

                  Là, tu m’étonnes : la pensée positive qui est une caractéristique de la méthode Coué a pourtant été critiquée comme obstacle à la perception des situations réelles :  « How Positive Thinking Creates More Problem Than It Solves »


                • Clocel Clocel 24 mars 17:57

                  @Kaa

                  Je dis ça pour galvaniser les voteurs, les urnes, c’est pas ma cup of tea, tu le sais bien, je n’ai jamais trouvé aucun confort dans le troupeau, je crains la connerie par osmose par contre...

                  Voter c’est abdiquer, disait Élisée...


                • eddofr eddofr 24 mars 15:35

                  J’arrive à comprendre les « résignés » qui renoncent à voter parce qu’ils ont l’impression que cela ne sert à rien.

                  J’ai un peu plus de mal avec les « énervés » qui pensent punir les politiques en ne votant pas.

                  Je ne comprends absolument pas les prosélytes de l’abstention, ceux qui la revendiquent et voudraient nous la vendre comme le remède miracle à tous nos problèmes de démocratie.


                  • Gasty Gasty 24 mars 17:55

                    @eddofr

                    Oui ! Est-ce que disparaitre physiquement d’une institution démocratique qui est le vote peut renverser un système pourri.


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 mars 17:56

                    @eddofr
                    Citez-nous un des 12 candidats dont la première action sera d’arrêter et de juger tous ceux qui ont proposé et voté contre le NON des Français au référendum de 2005.


                  • confiture 24 mars 18:34

                    @Daniel PIGNARD
                    donc ceux qui ont vôté oui ?


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 mars 09:01

                    @confiture
                    Ceux qui ont proposé de violer le vote des Français de 2005 au référendum en organisant un congrès et ceux qui ont voté oui à ce congrès le 4/02/2008.


                  • Eric F Eric F 25 mars 09:47

                    @eddofr
                    Je suis d’accord avec vos remarques, mais les ’’prosélytes de l’abstention’’ ont une idée derrière la tête, ils imaginent une insurrection populaire salvatrice, un grand soir ou une marche brune, c’est selon...


                  • eddofr eddofr 25 mars 11:11

                    @Eric F

                    Selon mon humble avis, ceux-là négligent les « forces extérieures ».

                    Si demain le peuple Français renversait le pouvoir en place et détruisait l’appareil étatique en place, combien de temps faudrait-il aux multinationales pour le remplacer, à coup de milliards et de milices privées ?


                  • Eric F Eric F 25 mars 13:31

                    @eddofr
                    Je suis totalement d’accord avec votre remarque, en cas d’insurrection mettant à bas nos institutions, un autocrate finirait par surgir, dans l’intérêt des plus puissants, que ce soient ceux de l’extérieur (multinationales) ou ceux qui se constitueraient à l’intérieur (oligarques).
                    Macron parait se placer au ’’centre’’ de l’échiquier politique, mais il représente surtout le ’’parti de l’étranger’’, jamais le déficit commercial n’a été aussi élevé, les arrivants du reste du monde aussi nombreux, ni la France aussi inféodée à un ’’bloc’’. Les ’’anti-scrutin’’ sont ses idiots utiles.


                  • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 24 mars 19:13

                    Le problème n’est pas l’abstention, mais le régime présidentiel de la 5eme république.

                    Un régime parlementaire bien que comportant d’innombrables défauts n’est pas pire que ce salmigondis institutionnel issu de la Constitution de 1958, où le chef de l’Etat est chef de l’exécutif, avec des pouvoirs très étendus, trop pour sa petite personne. Et qui ressemble de plus en plus à une monarchie. 

                    Le suffrage universel uninominal à deux tours, de 1962 pour élire le PR de la Rep, est une arnaque populaire qui tend à faire croire au peuple qu’il choisit son représentant à la tête de l’Etat. Il ne choisit rien du tout, la plupart des électeurs sont incapables de se démettre de la propagande qui guide leur main vers l’urne. 

                    Ce cirque des élections présidentielles n’a que trop duré ! Vive l’abstention ! 


                    • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 24 mars 21:51

                      @Silence, on pique !

                      L’abstention est à privilégier, mais pour ceux qui veulent absolument aller voter, il y a le bulletin NUL, qui est obligatoirement pris en compte dans le résultat des élections. 
                      Plus il y aura de bulletins NUL et plus le roitelet sera ILLEGITIME ! 


                    • Armelle Armelle 25 mars 09:57

                      @Silence, on pique !
                      « Plus il y aura de bulletins NUL et plus le roitelet sera ILLEGITIME !  »

                      Oui mais uniquement sur l’aspect « moral » !. Et cela, ils n’en ont rien à foutre !!! Constitutionnellement il sera légitime puisqu’il n’y a aucune notion de « quorum » à cette élection. Il pourrait bien n’y avoir que 36 votants, que l’élection serait quand même légitime au regard de la constitution...Et comme nous vivons dans un monde où il y a toujours un con quelque part, qui pensera naïvement avoir raison, et bien.....Et ce sera d’ailleurs toujours ce même con qui critiquera les abstentionnistes, les accusant de ne pas respecter la démocratie, alors que s’abstenir fait aussi partie des choix démocratiques. 
                      Mais déjà, pour parler de démocratie, faudrait-il que notre parlement soit représentatif du peuple, ce qu’il n’est pas !!!
                      La démocratie, c’est la moitié des cons + 1...et cela s’explique dans leur propension, ou plutôt naïveté à penser qu’ils vont élire le décideur. Ce qui est totalement imbécile, les décideurs siègent à Davos et au bâtiment Berlaymont. Ceux que nous avons à l’Elysée et à Matignon ne sont que des pantins, bien lotis, mais des pantins quand même, juste des exécutants...


                    • eddofr eddofr 25 mars 11:27

                      @Silence, on pique !

                      Soit, mais pour changer le régime présidentiel ?

                      Quel autre moyen que de voter massivement pour quelqu’un qui propose de le changer ?


                    • Seth 25 mars 14:02

                      @Silence, on pique !

                      A cela on va vous répondre : « Oui mais regardez le bordel que c’était sous la 3ème et la 4ème... » ; c’est cela qui a été enseigné en histoire et qui tient maintenant lieu de raisonnement : le top, c’est la 5ème de Mongénéral et Debré. (modifiée 24 fois si je ne me perds pas dans les comptes).

                      Que dis-je de raisonnement... Il s’agit en fait de doxa, c’est indiscutable, point !

                      Il faut commencer par virer le président, et faire désigner le PM par le Parlement devant qui il est responsable et qui peut le démettre à tout moment étant entendu qu’il ne représente que l’exécutif et ne peut prendre aucune loi. Et mettre fin aux décrets.

                      Rendre obligatoire la présence des parlementaires à la Chambre bien sûr, ils sont (trop grassement) payés pour cela. Pas de cumul de mandats et limitation dans le temps...

                      Etc, etc....


                    • Attilax Attilax 24 mars 19:40

                      Il n’y a rien de démocratique dans le principe de l’élection présidentielle. Abandonner son pouvoir citoyen 5 ans à un mec sans avoir aucun moyen de le virer n’a rien à voir avec la démocratie mais avec l’oligarchie, qui veut notre caution pour pouvoir se prétendre légitime...

                      C’est curieux de vouloir ’recréer un terreau démocratique’ là où il n’y en a jamais eu...

                      Pour moi le fléau, c’est les gens qui élisent ces connards, pas ceux qui s’y refusent.


                      • racbel 24 mars 20:07

                        Français, c’est un devoir de VeauTer  « Beu...Beu...eu..eu »


                        • Michel DROUET Michel DROUET 24 mars 21:42

                          @racbel
                          Et à part ça, vous proposez quoi ?


                        • racbel 24 mars 22:20

                          @Michel DROUET

                          « Priez et patientez » mais cela vous ne le comprenez pas car vous êtes la plupart des gens pervers.
                          Et nous savons bien, nous les gens éclairés que Dieu ne guide pas les pervers


                        • Michel DROUET Michel DROUET 24 mars 22:32

                          @racbel
                          Amen !


                        • L'apostilleur L’apostilleur 24 mars 20:40

                          @ l’auteur 

                          Votre panégyrique pour la proportionnelle intégrale qui repose sur la médiocrité des candidats, ne fait pas avancer votre problème. 

                          En quoi votre proposition le réglera t-elle si vos candidats restent les mêmes ?

                          N’avez-vous pas fait la démonstration que la solution passe par un candidat à la hauteur plutôt que par des magouilles infinies ?

                          Le mieux est parfois l’ennemi...


                          • Alexandre PAGE Alexandre PAGE 25 mars 08:42

                            @L’apostilleur

                            La solution passe par la représentation des Français. La démocratie ce n’est pas de voter, c’est que les institutions pour lesquelles on vote soit représentative des Français. Ce qui passe nécessairement par la proportionnelle intégrale. Tant qu’on aura des assemblées avec 300 élus d’un bord, et 5 élus du 2e parti de France par exemple, les Français continueront de s’abstenir quels que soient les candidats


                          • L'apostilleur L’apostilleur 25 mars 15:08

                            @Alexandre PAGE
                            « ...La solution passe par la représentation des Français... »
                            Que croyez-vous que cela changerait ?
                            Ce n’est pas parce que chaque français sera représenté que chacun obtiendra ce qu’il veut. 


                          • Michel DROUET Michel DROUET 24 mars 21:41

                            @lauteur

                            Bon état des lieux et des pistes intéressantes.

                            C’est le second article sur le sujet, preuve que cela inquiète, y compris dans les sphères politiques, même si le phénomène était déjà présent dans d’autres élections, mais là, 1/3 d’abstention à la présidentielle, ça va faire tache.

                            Personnellement je ferai partie des abstentionnistes et j’en donne les raisons :

                            Pas de dénonciation de truquages, de manipulations ou de magouilles juste une grosse fatigue démocratique.

                            L’impression que le « ni gauche, ni droite » a fait son chemin et a mis fin aux débats d’idées, et cela va continuer.

                            Plus d’idéologie, mais des programmes, des catalogues qui n’engagent que ceux qui y croient et qui pleureront dans deux mois, et des thématiques qui vont bien dans l’air du temps (Immigration, sécurité) et masquent le reste.

                            L’impression également qu’une petite part du pays, mais la plus riche décide de ce qui est bien pour elle et non pour les français (cf Pécresse reprise en mains par le Médef...).

                            Un battage médiatique organisé et des promesses de « grands débats » ou de « conventions citoyennes » d’où il ne ressort pas grand chose.

                            Enfin, l’impression que la classe politique est interchangeable : un coup à droite, un coup à gauche, un coup à l’extrême droite. Des rentiers de la politique qui tiennent à ce que ça dure en se ralliant au plus offrants et des « petits candidats », idiots utiles, justes là pour l’animation, le folklore et faire croire au pluralisme.

                            Une remarque sur votre formule « administration paperassière », juste pour rappeler que cette inflation de « paperasse » résulte de l’inflation de lois pas toujours bien ficelées et qui répondent surtout à un problème d’actualité (un problème, une loi) qu’il convient de mettre en forme par des décrets, des circulaires, des instructions... pour qu’elles deviennent conforme à notre droit et éviter des contentieux.

                            « Quand la loi bavarde,le citoyen ne l’écoute plus que d’une oreille distraite »

                            Aussi, lorsque Madame Pécresse propose la suppression de 150 ou 200 000 postes de fonctionnaires « administrants », je serais tenté de lui dire qu’il faudrait plutôt diminuer le nombre des parlementaires et d’élus locaux et de faire davantage participer le citoyen à la production législative.


                            • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 24 mars 23:54

                              Je ne suis pas certain que la proportionnelle intégrale soit une solution pour l’avenir immédiat. Plus tard, quand les citoyens seront en état d’exercer de nouveau un vrai esprit critique et qu’ils auront retrouvé leur libre arbitre, alors oui, la proportionnelle peut-être une piste. Ce qui est capital, c’est que les Français se réapproprient le champ du politique, et en ce sens, le recours accru aux référendums est une bonne solution. Les Français doivent reprendre conscience de l’importance de la vie collective, de l’urgence de participer à la vie de la cité. Le 10 avril 2022, les Français ne doivent pas s’abstenir car ce serait afficher un défaitisme ou un dédain coupable pour ce que vivent ceux qui souffrent de la politique du pouvoir en place.


                              • Seth 25 mars 14:06

                                @Régis DESMARAIS

                                L’esprit critique, ça s’enseigne et ça se retrouve. Notamment grâce à des média droits, nets et clairs proposant le choix en présentant tous les aspects de l’info telle qu’elle devrait être.


                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 mars 03:10

                                ALERTE : Fraude électorale 2022 à venir ... et comment manipuler les gens avec des sondages faussées
                                .

                                Le logiciel Dominion choisi sans appel d’offre par Darmanin pour centraliser les votes !!!
                                ON NE CHANGE PAS UN LOGICIEL PERMETTANT DE FRAUDER !

                                .

                                Pour rappel :

                                Çà été l’angle d’attaque du précédent président américain, Donald Trump, et de son camp, qui avait accusé les démocrates d’avoir « volé » l’élection présidentielle du 3 novembre au profit de Joe Biden. Le républicain a montré du doigt le logiciel électoral Dominion qui aurait, selon lui, effacé ou réattribué à son rival des millions de votes.

                                .

                                J’avais trouvé cet article :
                                Présidentielle : Twitter promet de réduire la visibilité des messages s’opposant au résultat du scrutin
                                .
                                Je déduit dont qu’il vas y avoir fraude pour maintenir Macron au pouvoir !
                                .

                                On ne doit pas utiliser Dominion un logiciel qui est connue pour permettre la fraude !!!!


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 mars 03:11

                                  ALERTE : Fraude électorale 2022 à venir ... et comment manipuler les gens avec des sondages faussées
                                  .

                                  Le logiciel Dominion choisi sans appel d’offre par Darmanin pour centraliser les votes !!!
                                  ON NE CHANGE PAS UN LOGICIEL PERMETTANT DE FRAUDER !

                                  .

                                  Pour rappel :

                                  Çà été l’angle d’attaque du précédent président américain, Donald Trump, et de son camp, qui avait accusé les démocrates d’avoir « volé » l’élection présidentielle du 3 novembre au profit de Joe Biden. Le républicain a montré du doigt le logiciel électoral Dominion qui aurait, selon lui, effacé ou réattribué à son rival des millions de votes.

                                  .

                                  J’avais trouvé cet article :
                                  Présidentielle : Twitter promet de réduire la visibilité des messages s’opposant au résultat du scrutin
                                  .
                                  Je déduit dont qu’il vas y avoir fraude pour maintenir Macron au pouvoir !

                                  .

                                  On ne doit pas utiliser Dominion un logiciel qui est connue pour permettre la fraude !!!!


                                  • germon germon 25 mars 06:44

                                    Bonjour,

                                    Et toujours de long textes qui expliquent tout à l’endroit et à l’envers.

                                    Mais en fait, les « français » sont des ??? qui exigent tous leurs droits et se foutent pas mal de leurs devoirs.

                                    « Oh, moi la politique je n’y comprend rien » ou « Moi je vote Macron parcequ’il est beau » ou « J’en ai rien à foutre puisque moi je m’en sort bien » et tant d’autres réparties dés que vous parlez des élections.

                                    En 40 2 % pour la résistance et TOUT le reste pour l’indifférence et la colaboration.

                                    C’est pas nouveau, non ?


                                    • LeMerou 25 mars 07:31

                                      @Alexandre PAGE

                                      Bonjour, 

                                      Comme certain j’ai apprécié votre article, décrivant un état global de la « politique ».

                                      Pour ma part, j’ai un peu de mal à croire à une sixième république, plus participative au niveau des citoyens, compte tenu du vif désintérêt de ces derniers à ce qui touche au fonctionnement du Pays. Ce n’est pas du jour au lendemain que le citoyen se déplacera aux urnes pour un référendum.

                                      Il faut être honnête aussi, si il y a des intérêts communs, la division sociale dans notre Pays étant un peu trop importante, l’intérêt individuel reprend le dessus, et il pourrait y avoir 67 millions d’intérêts individuel à gérer. Ce qui est impossible.

                                      Je pense aussi, que cette Europe, telle qu’elle est, telle qu’elle fonctionne aujourd’hui, concoure à ce désintérêt, l’avenir radieux promis, n’arrivant pas.

                                      L’esprit de solidarité, de fraternité qui règne dans notre Pays est déja dur à maintenir, et on à demandé aux Français d’avoir le même état d’esprit avec d’autres peuples. Je pense sincèrement qu’il y a des limites, qui ont été allégrement franchies, pour des motifs tout autres.

                                      Vous avez raison, tous les candidats proposent des programmes de mesures d’une abondance absurde, car ne pouvant être mis en place dans le temps imparti, et surcroît, il faudrait vérifier aussi que ces dernières puissent être « autorisées » par l’empoisonnante législation européenne.

                                      Depuis trop longtemps, les politiques qui ce sont succédé, ont progressivement et discrètement « amélioré » le système électoral et j’en suis convaincu, dans le but perfide de se maintenir en place sous le couvert d’une relative stabilité institutionnelle, rendant ainsi l’expression d’un mécontentement totalement inopérant.

                                      Certes il est enregistré, mais n’influe en rien. Alors peut être que les citoyen las, d’exprimer officiellement leur mécontentement, préfère après un bon barebecue, une balade forestière, regarder à 20H ce qui va se passer.

                                      Ajoutez à cela, que depuis des lustres, la quantité de promesses non tenues, (toujours à cause de phénomènes externes au fonctionnement du Pays) s’accumulent, il ne me paraît pas anormal qu’il y ait une abstention record. 

                                      Qui si elle inquiète sur l’instant les médias, le nouveaux pouvoir, est très vite oublié, pour revenir cinq ans plus tard. 

                                      Ainsi, nous avons un pouvoir élu à la majorité d’une minorité de votants.

                                      Pas un des candidats en lice, ne propose de prendre en compte le vote blanc, comme étant « comptable » influant sur le score final. Ce qui en dis long......

                                      Un président du vote blanc !!!!  smiley


                                      • zygzornifle zygzornifle 25 mars 08:02
                                        Depuis 40 ans

                                        Voter n’a jamais amélioré les retraites
                                        Voter n’a jamais donné plus de pouvoir d’achat
                                        Voter n’a jamais permis de payer moins de taxes ni d’impôts ni autres prélèvements
                                        Voter n’a jamais créé d’emplois

                                        Voter est une illusion entretenue par ceux qui veulent le pouvoir....

                                        • L'apostilleur L’apostilleur 25 mars 08:37

                                          @zygzornifle

                                          Ne pas voter non plus smiley


                                        • zygzornifle zygzornifle 25 mars 13:16

                                          @L’apostilleur

                                           A chaque élection je vote contre quelqu’un et non pour quelqu’un ....


                                        • Lynwec 25 mars 08:43

                                          Il y a un autre fléau, bien réel celui-là, dénoncé cette fois par une personne dont j’attends impatiemment de voir qui la traitera de complotiste antisémite d’extrême-droite des heures les plus sombres :

                                          https://nouveau-monde.ca/vera-sharav-un-groupe-doligarques-a-capture-les-gouvernements-de-la-meme-maniere-que-les-nazis/

                                          Le problème, c’est que Vera Sharav, en qualité de survivante de l’Holocauste,dispose d’une carte joker ( que d’autres utilisent fréquemment et à tout propos pour couper court à toute discussion ). Pas facile de diaboliser son discours de ce fait ( bon, les mêmes qui vénèrent un Bidet quasi sénile nous diront sans doute qu’elle ne sait plus vraiment ce qu’elle dit, rapport à l’âge...)


                                          • Lynwec 25 mars 08:46

                                            @Lynwec

                                            En complément et en lien direct, bien sur :

                                            https://resistance-mondiale.com/une-surmortalite-des-jeunes-liee-aux-vaccins-partout-en-europe

                                            Bien sur, on n’en parlera pas au JT de Rance 2...


                                          • St Phil 25 mars 09:37

                                            Bonjour, si les citoyens opposés à la réelection de M Macron allaient voter, serait il au 2eme tour ? Maintenir l’idée que « les jeux sont faits » décourage les citoyens d’aller voter et fait le jeu de l’actuel président ...


                                            • Eric F Eric F 25 mars 10:02

                                              @St Phil
                                              Je suis d’accord, selon un adage, s’abstenir c’est comme donner une demi-voix de plus à celui qui sera élu par les autres. Macron s’est fait élire en 2017 en laissant entendre qu’il fallait sortir les sortants, eh bien appliquons-lui ce principe en 2022.


                                            • Michel DROUET Michel DROUET 25 mars 11:00

                                              @St Phil
                                              Oui, les jeux sont faits et Macron ou un autre ce sera pareil. Ils dirigent le pays « à la marge », l’économique et le financier dirigeant le principal.
                                              Vous vous souvenez de Hollande, dit « de gauche » dont l’ennemi était la finance et qui proclamait « le changement c’est maintenant » ?
                                              Résultat, une politique pro business avec le CICE destiné à créer des emplois, versé sans obligations aucunes... Sans parler du CIR (crédit impôt recherche)
                                              Pour toucher des allocations, il faut toujours se justifier mais quand il s’agit d’engranger 100 Milliards du CICE, pas besoin de justificatifs...


                                            • St Phil 25 mars 17:56

                                              @Michel DROUET
                                              Les jeux sont faits surtout s’il y a abstention, vote blanc etc. logiquement l’actuel Président ne peut pas être reélu si les citoyens vont voter .


                                            • véronique 25 mars 19:51

                                              @St Phil
                                              logiquement l’actuel Président ne peut pas être reélu si les citoyens vont voter

                                              Ça semble logique et pourtant ce n’est qu’une illusion. Regardez les sondages. Si les abstentionnistes vont voter, ils voteront de la même manière que les autres. Et il y a 12 candidats. Croire que les abstentionnistes voteraient tous ou en grand nombre pour Mélenchon (c’est celui qui a le plus de chances d’aller au second tour après macron et mlp), c’est absurde. Alors peut-être que oui, ils seraient proportionnellement un peu plus nombreux à voter Mélenchon, mais cela suffirait-il ? C’est douteux. Et puis c’est peut-être plutôt avec mlp qu’ils exprimeraient leur contestation du système. 


                                            • St Phil 26 mars 18:42

                                              @véronique
                                              Et si les sondages étaient erronés et/ou n’ étaient là que pour dissuader les gens d’aller voter ? Pourquoi ne pas aller voter pour le candidat qui sera le mieux placé pour éliminer l’actuel Président ? Que pouvons nous faire de mieux ?


                                            • Eric F Eric F 25 mars 09:58

                                              ’’établir le référendum national, régional et municipal comme une norme de la décision politique en France’’

                                              Le referendum n’est pas une méthode pour gouverner au quotidien, mais pour se prononcer sur des grands problèmes généraux. Sauf éventuellement au niveau municipal sur des questions d’intérêt local, mais certains cas relèvent vraiment de l’anecdotique.


                                              • Abolab 25 mars 10:07

                                                « La France a « gagné » 309 000 millionnaires en l’espace d’un an, en 2020 »

                                                Macron est le président des millionnaires. Ne vous fatiguez pas, cela ne sert à rien de lutter, les pauvres gens resteront écrasés.

                                                Millionnaires : la France aux portes du top 5 mondial (moneyvox.fr)


                                                • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 25 mars 10:18

                                                  Salut, vouloir , soi disant, changer quoique ce soit à un monde pourri depuis des millénaires, il est pourri car nous les humains sommes pourris intérieurement , rongés par la terreur que naître = mourir entre autre,

                                                  terreur qui amène un sentiment vague d’insécurité non perçue comme telle donc non comprise, qui amène comme réaction une quête maladive et démente de sécurité POUR MOA..

                                                  quête de sécurité qui va se faire sur le vol et l’utilisation des autres.

                                                  Appelé compétition pour cacher le fait que ce processus est un processus d’élimination et de vol, nous cherchons donc une sécurité imaginaire idéale dans le combat de tous contre tous, donc dans l’insécurité

                                                  plus con tumeurs, enfin tu meurs.

                                                  Ceci arrive en fin de course et rien ne pourra l’arrêter..

                                                  Cela dit, remettre sa vie dans un autre humain est une démarche que je ne saisis pas du tout depuis tout jeune..

                                                  Pourquoi renoncer à sa vie ??

                                                  ah oui, la terreur donc la fuite impossible que naître = mourir..

                                                  Ce monde désastreux et criminel est juste la somme de ce que nous sommes...

                                                  Remède...un bout de papier dans une boite avec un nom ? Soyons sérieux au moins 1 milliardième de seconde..sur une vie c’est peu mais c’est déjà ça..un maximum pour une espèce potentiellement sur le chemin de l’élimination ! motif ? échec !!


                                                  • citoyenrené citoyenrené 25 mars 10:33

                                                    "Cela signifie d’établir le référendum national, régional et municipal comme une norme de la décision politique en France, de supprimer les élections à deux tours et/ou de mettre en place la proportionnelle intégrale, de faire en sorte que les Français soient partie prenante des décisions politiques et que leurs élus ne soient plus tant les décisionnaires que les exécutants"

                                                    ben, tu milites, à travers cette idée, pour une Assemblée Constituante !

                                                    il faudrait alors utiliser une candidature comme un bélier pour que le truc advienne


                                                    • St Phil 25 mars 11:57

                                                      M Macron ne favorise que 2 % des français (les « très riches ») au détriment de tous les autres : qu’il puisse bénéficier de plus de 2% d’intentions de vote est donc incompréhensible, insensé. Il faut donc absolument aller voter (et ne pas voter « blanc ») et de préférence voter « utile » car l’abstention, le vote blanc, le vote pour un candidat avec peu d’intentions de votes favoriseront la réélection de Mr Macron.


                                                      • Eric F Eric F 25 mars 13:18

                                                        @St Phil
                                                        Oui, Macron favorise surtout les 2% du sommet de la pyramide des revenus et fortunes, mais il récolte aussi les votes des centristes euro-libéraux, persuadés que les très riches tirent l’économie (ça peut être vrai pour les créateurs de nouveaux marchés, mais on n’en connait aucun en France depuis des lustres).
                                                        Donc vous avez raison, il faut voter utile pour le ou la candidat(e) mieux placé(e) défendant l’intérêt national.
                                                        Les partisans des ’’sanctions’’ contre la Russie affirment qu’il faut sacrifier nos intérêts pour des principes, mais ces principes des droit de l’homme, les atlantistes les ont bafoués sur d’autres terrains de conflits. Prenons donc comme principe l’intérêt national et le refus de jeter de l’huile sur le feu des conflits du monde, et votons en conséquence, on peut lourder Macron sur ce thème.


                                                      • Albert123 25 mars 12:10

                                                        le fléau des abstentionistes, le fléau des non injectés, le fléau des non russophobes ...

                                                        la seule porte de sortie viable ce sont les excuses à adresser à tous ceux qui sont traités quotdiiennement de fléau.

                                                        et notre patience, c’est comme tout, elle a des limites.


                                                        • aliante 25 mars 13:37

                                                          salut ton maitre Ursuala Van Der Leyen et Klaus Schwab Voter ne sert strictement à rien puisqu’aucune demande ne peut être satisfaite ,La France est une préfecture de l’Ue qui donne ses directives au préfet à l’Elysée qui les applique ,en matière d’agriculture,de santé ,de social,travail il n’y a que la milice du gouvernement qui y échappe encore pour taper sur les récalcitrants ,le Poudré ne vous satisfait pas ?il est un exemple flagrant du larbinisme heureux


                                                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 mars 13:47

                                                            Les pouvoirs conférés à Ursula von der Leyen non élue sont la preuve flagrante, insolente, humiliante, que voter ne sert à rien.


                                                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 mars 14:09

                                                              @Francis, agnotologue 
                                                               
                                                              un journaliste allemand dénonce les mensonges médiatiques liés au Covid

                                                              -
                                                               
                                                              « Je ne peux plus garder le silence sur ce qui se passe maintenant depuis un an et demi chez mon employeur, un radiodiffuseur du service public. Des notions telles que « équilibre », « cohésion sociale » et « diversité » dans les reportages sont inscrites dans les statuts et les contrats d’état des médias. Ce qui est pratiqué est exactement le contraire. Il n’y a pas de véritable discours ou d’échange dans lequel toutes les parties de la société puissent se retrouver.

                                                               »


                                                            • agent ananas agent ananas 25 mars 16:16

                                                              Vu la composition du casting sélectionné en partie par le fait du prince qui a décidé qui devait en avoir ou non les signatures pour concourir à la présidentielle un peu comme en Iran il n’est pas étonnant qu’ensuite qu’il y ait une forte abstention.

                                                              Faut arrêter de nous prendre pour des demeurés ...


                                                              • quijote 25 mars 19:04

                                                                Tout abstentionniste est un allié objectif du président sortant contre lequel il choisit de ne pas voter.


                                                                • véronique 25 mars 20:00

                                                                  @quijote

                                                                  Ça n’est vrai que s’il est possible de voter contre. Or ce n’est pas possible. On ne peut voter que pour. De plus, ce sont ceux qui vont voter à l’élection présidentielle qui sont les alliés du candidat élu, puisqu’en participant à l’élection au suffrage universel direct, ils lui apportent une légitimité populaire même s’ils ont voté pour un autre candidat. Sans cette légitimité il n’y aurait pas de dérive vers le présidentialisme. 


                                                                • quijote 25 mars 20:33

                                                                  @véronique

                                                                  Et tu proposes ? La révolution ? Tu l’auras pas.
                                                                  Moi, je veux prioritairement que Macron dégage. Ça c’est faisable. Si les 30% de présumés abstentionnistes décident d’aller voter, il dégage à coup sûr. Ils y vont pas ? On mange 5 ans de plus de ces connards.


                                                                • véronique 26 mars 16:36

                                                                  @quijote

                                                                  J’explique déjà que voter à la présidentielle, c’est plutôt contre-productif si on souhaite vraiment changer « le système », il faut aussi que j’organise une révolution ?  smiley
                                                                  Si je veux que macron ne soit pas réélu, quelle stratégie adopter ?
                                                                  Voter pour son principal adversaire, bof. C’est mlp, elle ne résistera pas au deuxième tour.
                                                                  Voter pour un candidat qui peut dégager macron au premier tour. Pour l’instant celui qui en est le plus capable, c’est mélenchon. Mais il est encore très loin dans les sondages derrière mlp. Donc le succès de cette stratégie est douteux. Et l’abstention ne change rien. 90 % de participation ou 70 % c’est pareil. Les électeurs vont se disperser entre les 12 candidats dans des proportions très proches de ce que disent les sondages. Accuser les abstentionnistes c’est juste un défouloir car ils ne sont pas la cause du problème.

                                                                  D’un autre côté, participer au scrutin pour un candidat qui sera très certainement éliminé au premier tour, abstention ou pas, c’est très ennuyeux car même dans ce cas on légitime cette élection et donc aussi son résultat.


                                                                • quijote 27 mars 10:03

                                                                  @véronique

                                                                  Si tu veux « changer le système », commence par l’utiliser pour dégager son pantin le plus visible depuis 50 ans. Macron, sorti de nulle part grâce à un certain Attali et promu depuis d’une façon jamais vue auparavant en termes de moyens et de propagande par les élites mondiales, nationales et même régionales.


                                                                • véronique 27 mars 10:11

                                                                  @quijote

                                                                  J’ai expliqué au-dessus pourquoi ce n’est pas avec l’élection présidentielle qu’on peut faire quelque chose. Mais on peut voter aux législatives pour tenter de limiter les dégâts.


                                                                • cleroterion cleroterion 25 mars 20:06

                                                                  Je ne pense pas que l’usage du référendum puisse redonner aux français le goût d’aller voter, parce voter ce n’est pas faire de la politique. Dans un référendum, celui qui a le pouvoir c’est celui qui pose la question, pas celui qui y répond. Quand à l’élection c’est le contraire de la politique puisque c’est l’élu qui décide à notre place.

                                                                  La démocratie c’est l’égalité politique, c’est à dire la possibilité offerte à chaque citoyen de participer aux prises de décisions du groupe auquel il appartient. L’égalité n’est possible que par le tirage au sort.
                                                                  Pour que les élus soient exécutant et non plus décisionnaires il faudrait une vraie séparation des pouvoirs avec un pouvoir législatif entièrement tiré au sort.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité