• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le FN, l’Europe et la démocratie

Le FN, l’Europe et la démocratie

On parle beaucoup du Front National ces derniers temps. Avec les élections cantonales remportées malgré le « front républicain » et les récents sondages, il se pourrait qu’on en discute encore longtemps. Et puis il va y avoir les municipales, et puis aussi les européennes : le FN commence a faire peur. Pas aux électeurs non, puisqu’il n’est plus un parti d’extrême-droite (il paraît d’ailleurs qu’on n’a plus le droit de le qualifier ainsi), mais aux partis dits « de gouvernement ». Car la volonté du FN est claire, comme son objectif : devenir le premier parti de France.

Il faut dire que n’ayant pour ainsi dire pas d’autre programme que l’expulsion des étrangers, le FN a du piquer quelques idées aux autres formations politiques ; et ne pouvant décemment pas piquer celles des partis « de gouvernement », il a fait siennes quelques une de celles de l’extrême-gauche. Avec quelques nuances de taille bien sûr, et qui expliquent son passage de l’extrême-droite nationaliste au « socialisme national ». Car l’extrême-droite lutte elle-aussi, à sa manière, contre le capitalisme : mais en s’appuyant sur le protectionnisme et la Nation, tandis que l’extrême-gauche milite pour la solidarité et la taxation des riches. Mais pour l’un comme pour l’autre, ces deux partis sont contraints de se séparer de l’Europe, à gauche pour une autre Europe, à droite pour la fin de l’Europe.

Car si le FN revendique la sortie de l’Europe pour lutter contre le chômage et les injustices sociales, il apparaît que le FdG demande… la même chose -mais pour une « autre » Europe ! Or pour se séparer de l’Euro et se libérer de l’oligarchie européenne, il faut bien sortir de l’Europe. Pourtant, ces deux partis sont bel et bien opposés. Mais tandis que le FN a trouvé le coupable (l’étranger, le musulman, le banquier), le FdG peine à assumer son échec idéologique : il sait que le capitalisme est la source de tous les maux mais ne peut se résoudre à le vouloir détruire, faute d’alternative crédible à lui opposer.

Mais si certains rendent nos gouvernants (qu’ils soient « de gauche » ou « de droite ») responsables de cette confusion (en même temps à force de dire que l’extrême-gauche et l’extrême-droite c’est « la même chose »…) et donc de la montée du FN, je ne les en crois pas coupables : eux-seuls sans doute sont tout-à-fait conscients de l’impasse idéologique dans laquelle les a conduit cette crise, et leur souhait est sans doute de renforcer « l’Empire Européen« .

En réalité les citoyens se retrouvent coincés entre ces deux alternatives : soit ils continuent de faire confiance (pour le moins pire, pas pour le meilleur) aux partis de gouvernements (UMP, PS) et décident d’accepter des sacrifices pour sauver ce qui peut encore l’être (une perpétuation de leur domination économique) en se soumettant à l’Empire Européen, soit ils s’opposent à ce projet en sortant de l’Europe, et ce d’une manière nationale-socialiste avec le FN, retour au Franc et ce qui va avec, ou d’une manière plus incertaine avec l’extrême-gauche et une sixième République qui ferait fuir tous les investisseurs de ce beau pays.

Coincés donc, jusqu’à ce qu’une troisième voie, centrée sur la refondation de la démocratie, soit enfin envisagée. Elle est idéologiquement portée par ce que j’appelle « la vraie gauche » mais sans aller jusqu’au bout de sa maturation, qui consiste à accepter la seule conclusion réaliste suivante : pour éviter à la fois le national socialisme et l’ultra-libéralisme sans tomber dans le néant idéologique et son absence d’alternative crédible, il faudra bien remettre en cause non pas l’immoralité du capitalisme (qui est en réalité une amoralité) mais le capitalisme lui-même, à savoir l’utilisation de l’argent non pas comme moyen de progrès mais comme finalité absolue.

Car en considérant l’argent comme fin nous avons supprimé la notion de progrès pour la remplacer par celle du profit, ce qui a enclenché la décadence de notre civilisation, et les soubresauts qui vont avec.

C’est donc à une transformation majeure qu’il s’agit de réfléchir aujourd’hui, et de reconsidérer ensemble ce que nous nommons démocratie (1% qui décide pour 99%, c’est ça la démocratie ?), le socialisme (le socialisme national est une aberration logique), la Nation (et la souveraineté), savoir qui veut, et avec qui, faire une Europe non pas compétitive mais solidaire. Que chaque peuple s’autodétermine nationalement dans un premier temps (à ce sujet regarder Frédéric Lordon) et comme le permet l’Assemblée Constituante -qu’elle soit tirée au sort ou élue), libéré des contraintes européennes, pour laisser -si le peuple le décide- une ouverture constitutionnelle vers une Europe véritablement socialisante qui n’entrainerait pas de perte de souveraineté ni pour les nations ni pour les peuples. S’ils veulent ensemble ensuite se doter d’un gouvernement commun très bien, mais que ce soit de manière réellement démocratique : une Europe fondée sur le bonheur au lieu du profit.

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.27/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • bourrico6 31 octobre 2013 10:51

    il sait que le capitalisme est la source de tous les maux mais ne peut se résoudre à le vouloir détruire

    Parce que le détruire est ridicule et impossible.
    C’est qu’il faudrait c’est l’encadrer, et que les dirigeants de grandes entreprises cessent d’être apatrides.


    • non667 31 octobre 2013 15:16

      à bourrico
      C’est qu’il faudrait c’est l’encadrer, et que les dirigeants de grandes entreprises cessent d’être apatrides.

       ç’est un début de lepénisation de l’esprit
      vite,vite lire 3 réac de jaja ,4 de taktak matin midi et soir
      lire 1 tome de bhl la nuit ! smiley smiley smiley smiley


    • bourrico6 31 octobre 2013 15:31

      What he says ?


    • Dwaabala Dwaabala 31 octobre 2013 11:17

      L’argent est un simple moyen comptable, enfin, c’est ce qu’il deviendra, à défaut d’autre invention.

      Pour le moment, l’Europe est partie intégrante de l’impérialisme qui extorque, pille et extermine en même temps qu’il fait entrer tous les peuples dans l’histoire.

      Pas de construction possible que n’accompagnent les luttes pour la destruction du système mondial d’exploitation.


      • Sergueï Dabur Sergueï Dabur 31 octobre 2013 12:16

        Le FN fait peur... ou sommes nous poussés à en avoir peur ?

        http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/l-age-d-or-du-journalisme-2-0-141770

        En attendant une miraculeuse nouvelle gauche non corrompue, il faut bien faire avec ce qu’on a.

        A savoir, UMPS ou FN, en espérant que l’UPR (http://www.upr.fr/presidentielles-2012/le-programme-de-l-upr) continue sa croissance exponentielle pour peser en 2017.


        • smilodon smilodon 31 octobre 2013 13:39

          Dans les 2 ans qui viennent, et plus encore dans les 4 ans..................On verra bien ce que pensent, ce que veulent, les « français » !..... Mini-révolution !... Peut-être !..... On verra bien !..... Si le FN monte, ce n’est pas la faute du « français moyen » !..... C’est la faute de tous les « partis républicains » !...... Qui ne savent même plus de quel peuple ils sont les élus !...... C’est la FRANCE ici !..... La « FRANCE » !..... Avec encore plein de « français » !....... Vous avez vu comment la « bretagne » aura fait démonter les portiques à pognon ???!!.... Les « charentes », l’aquitaine, le pays basque.......Vous voulez que ça bouge pareil ????!!....Ca pourrait faire mal à « paris », toutes ces « pauvres régions », tous ces « bouzeux », ces « paysans », si ils bougent TOUS, ENSEMBLE !.... La « petite france », la VRAIE, contre « PARIS » !.... Qui gagnera, à votre avis ??!!... Qui donc ??!!... Adishatz !...


          • bourrico6 31 octobre 2013 15:49

            J’aime beaucoup ta façon de rédiger.
            C’est clair, aéré, ça donne envie.


          • lucidus lucidus 24 novembre 2013 09:35

            VRAI !!! Pourvu que ça arrive vite !!!


          • Beaurepaire Beaurepaire 31 octobre 2013 15:03

            Il faut dire que n’ayant pour ainsi dire pas d’autre programme que l’expulsion des étrangers, le FN a du piquer quelques idées aux autres formations politiques


            Si certains continuent à écrire ce genre de propos amusants, le FN continuera à progresser très vite  smiley On est sur Internet et même crétin le citoyen peut se rendre compte ou vérifier en permanence que Marine parle de tout ce qui intéresse les Français fin 2013, ou aller voir son programme   smiley. Personne à ma connaissance ne pense que Marine pique les idées à Copé. Même pas ce dernier !  smiley Soit ce calebirri est un nouvel Hibernatus, soit il est payé par le Qatar pour nous prendre pour des gogols   smileyCopé est à 13% et Marine à 46% car il tient le même discours   smiley http://www.lepoint.fr/politique/marine-le-pen-incarne-l-opposition-pour-la-moitie-des-francais-16-10-2013-1744792_20.php

            • bourrico6 31 octobre 2013 15:29

              Ces gens n’ont aucune idée, pas plus que l’UMP ou le PS.
              Les idées sont fonctions du vent, des marées, et de Bruxelles.
              Tout le reste n’est que discours électoral.


            • Redj Redj 31 octobre 2013 17:13

              Bourrico06 a raison.


              Marine Le Pen promet tout et son contraire, tant que ça peut lui rapporter des voix. Elle fait constamment des grands écarts sur ses propositions, jouant sur la mémoire de poisson rouge des français. En ce sens, elle est devenue une parfaite politique ancrée dans le système.

              Si le FN monte en intention de vote, c’est 1-parce-que justement elle promet tout et son contraire 2-elle est devenue l’alternative à l’ump pour l’oligarchie, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle est sans cesse dans les médias. 

              Si vous n’êtes pas capable de comprendre ça, je ne peux rien pour vous. Une chose est sûre, les promesses n’engagent que ceux qui les croient, et à ce jeu là je dois dire que les électeurs frontistes sont champions. Ce qui est dommage, c’est qu’avec l’habitude ils devraient savoir que les promesses ne sont jamais tenues. Mais ils continuent à y croire. Naïfs ? Bêtes ?

            • Beaurepaire Beaurepaire 31 octobre 2013 18:48

              parce-que justement elle promet tout et son contraire 


              Marine pourrait changer de ligne en matière de politique, d’économie, sur le social, la laïcité, l’immigration... Faire plaisir à l’UMP ou l’UDI et s’allier avec eux. C’est ce qu’a fait Fini en Italie. Elle ne veut pas. Le programme existe. Il ne change pas lol Encore faut-il connaitre son existence, le lire et essayez de comprendre les mots. Marine n’est en rien une girouette, disent les analystes politiques, comme la gauche ou la droite. D’après eux c’est pour cela que les électeurs vont en partie voter pour elle. Je précise à ceux, rares, qui penseraient que changer de ligne politique permettrait de gagner, ont tort. Fini devenu préfacier de Sarkozy, agent de Goldman-Sachs a fait 0,5%. Alors que dans l’Aude, terre de mission, fief rose et rouge, les 2/3 des jeunes qui ont un bac pro la soutiennent et 35% des électeurs (les plus jeunes, les vieux votent Sarko ou FG).


              2-elle est devenue l’alternative à l’ump pour l’oligarchie, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle est sans cesse dans les médias. 

              J’avais déjà lu candidate des juifs, mais candidate de l’oligarchie c’est encore plus délirant. 

            • Redj Redj 31 octobre 2013 19:09

              Je suis désolé, ce commentaire ne contredit en rien ce que j’énonce. Que vous ne soyez pas d’accord peut-être, mais je maintiens.

              Les médias étant aux mains des oligarques, il est évident que le simple fait pour le FN d’y être constamment invité (encore ce matin) montre qu’elle est totalement compatible avec leurs intérêts.
              Les médias font et défont les carrières politiques vous le savez très bien. Ils ont fait gagné Sarkozy, puis l’ont fait perdre pour faire gagner Hollande. Pourquoi ? Il n’y a qu’à regarder qui en retire du bénéfice, ce sont les mêmes que sous Sarkozy.

              Si cela ne vous fait pas interroger sur la surmédiatisation du FN, moi si.

              Le FN, autrefois avec Jean-Marie Le Pen, était ultra libéral. Aujourd’hui, avec Marine Le Pen, il est limite de gauche. Jean-Marie Le Pen est toujours au FN.

              Vous me prenez les gens pour des guignols ?


            • Attilax Attilax 31 octobre 2013 19:31

              Il y a quelques mois, un communiqué de la JP Morgan disait que les démocraties européennes et leurs droits sociaux, services publics, syndicats,etc, les emmerdait vraiment et qu’ils espéraient voir des régimes autoritaires se mettre en place pour qu’ils puissent faire leur job tranquillement.
              Ceci explique peut-être cela...


            • appoline appoline 31 octobre 2013 20:02

              Ce ne sont point les médias qui font et son contraire les politiques. Nous avons tout en faut un serpent nommé David Rockefeller et ses cercles : le bilderberger, le CFR et la trilatérale, eux dirigent et nous, nous subissons. Leur but : réduire notre nombre, Rockefeller ne s’en cache même pas et d’un côté, il n’a pas tort puisque nous ne sommes pas capables de nous mesurer au niveau de la procréation. Tout le monde le sait sauf la masse que nous sommes et tous ces connards de politiques depuis 30 ans continuent à féliciter les pondeuses alors qu’ils savaient très bien que l’erreur était gravissime. Le fait est là, la planète, la terre appelez là comme vous le voudrez, ne peut plus nourrir tout le monde et surtout supporter tous nos écarts de conduite et notre je-m’en-foutisme.

              Mais eux, les serpents du haut, ne pensez surtout pas qu’ils vont prendre des gants, dans certains pays les cercueils sont déjà prêts. Alors que quelles manières vont ils procéder ? Ils testent depuis pas mal d’années et là, la crise fabriquée de toute pièce, va grassement les aider

            • Beaurepaire Beaurepaire 1er novembre 2013 11:01

              Jean-Marie Le Pen, était ultra libéral. Aujourd’hui, avec Marine Le Pen, il est limite de gauche. Jean-Marie Le Pen est toujours au FN.


              L’erreur vient donc là d’une mauvaise adéquation voire d’une confusion due à la fois à la non connaissance de la dérive ultra-libérale et des idées sociales des non marxistes. Il y a toujours eu à droite, au centre, dans le gaullisme, chez les catholiques... la volonté de faire du social. On se souvient de Jacques Chaban-Delmas et la nouvelle société. Marine et les cadres actuels du FN reprennent cette tradition. Dire que Le Pen était ultra-libéral, c’est ne rien connaître à l’économie. Le protectionnisme, le refus de l’Europe supra-nationale ou d’une main d’oeuvre immigrée faisant baisser les coups salariaux, la défense des PME/PMI, le retour à notre monnaie... sont exactement le contraire du projet ultra-libéral. Et cela date de JMLP ! Si pour les communistes défendre les propriétaires contre les marxistes et la mondialisation c’est être ultra-libéral... on s’en fout. Et l’on verra bientôt que les Français n’ont pas envie du modèle économique cubain ou de la dictature algérienne.  smiley

            • epicure 2 novembre 2013 02:15

              Le FN avant marine était libéral au niveau économique : contre les règlementation, contre les syndicats (classique de l’extrême droite), contre les fonctionnaires, contre les services publics, etc... bref contre tout ce qui pouvait protéger les travailleurs et pour ce qui favorisait les possédants économiques.
              Car à l’origine, le FN en bon parti de droite est un parti qui séduisait les artisans, les commerçants , les petits patrons etc.... Et donc son programme était en accord avec sa composition socio-professionnelle.
              Ces catégories sont surreprésentées dans les électorats de droite (centre compris), et beaucoup moins présent dans l’électorat de gauche.
              Ces catégories sont parmi celles qui souffrent le plus de la mondialisation, de l’emprise des multinationales, le travail délocalisé dans les pays en développement c’est du travail, des clients en moins pour eux.
              Le FN n’a jamais combattu le capitalisme, ou le libéralisme économique(bien au contraire ), il est contre le capitalisme mondialisé qui grossit au dépend du capitalisme national.

              Donc en disant que le FN est contre la mondialisation, ça ne contredit pas le fait que le FN ait eu un programme libéral au niveau économique.


            • lucidus lucidus 24 novembre 2013 09:40

              VRAI !!! Et continuer à vouloir faire de Marine Le Pen un épouvantail, ne changera rien !!! 

              Fini était vraiment une merde...

            • Cro Magnon Cro Magnon 31 octobre 2013 15:04

              Le FdG ne demande qu’une seule chose : la France aux Algériens ! Ou aux Arabes !!!(Allégeance au roi du maroc, exige !!!!????)

              Quant à l’argent, ce n’est qu’une invention d’escrocs pour dominer les gens honnêtes !
              Les Français peuvent encore se révolter et dire NON !
              Le FN ne fait plus peur : il est devenu légitime défense !!! La vrai France n’acceptera pas très longtemps encore l’humanisme à sens unique, la spoliation, le pillage et les contre-valeurs imposées par des collabos et corrompus !

              • bourrico6 31 octobre 2013 15:28

                T’es en train de baver partout.


              • Cro Magnon Cro Magnon 31 octobre 2013 15:35

                ? ????? Ce qui veut dire ?


              • Cro Magnon Cro Magnon 31 octobre 2013 15:47

                @bourrico6

                Moi,au moins, je ne change pas de pseudo en fonction des circonstances, cher Démosthène !

              • bourrico6 31 octobre 2013 15:48

                Rien, une mauvaise blague à tes dépends.
                Je t’imaginais la bave au lèvre en train de haranguer la foule.


              • bourrico6 31 octobre 2013 15:50

                Moi,au moins, je ne change pas de pseudo en fonction des circonstances, cher Démosthène !

                Comme je l’ai dit la première fois que j’ai vu cette remarque : continuez sur cette voie, vous irez loin.


              • Cro Magnon Cro Magnon 31 octobre 2013 16:16

                Je ne me prends pas pour Mélenchon et je n’ai pas pour habitude d’ exciter les foules !!

                Je me contente de dire mon ressenti et/ou celui de mon entourage ! Que cela plaise ou non aux pleurnicheurs de service !
                Dans des espaces qui se veulent citoyens et de débats, il me paraît important que tous les avis soient exprimés surtout quand ils prennent le pas sur le politiquement correct, la pensée unique et l’aliénation des Français et Européens à des idéologies malsaines et contre productives.

              • Luc le Raz Luc le Raz 31 octobre 2013 17:41

                « Le FdG ne demande qu’une seule chose : la France aux Algériens ! Ou aux Arabes  !!! »
                Ouh là ! pensent les actionnaires des constructeurs de bagnoles, Horreur, chute des ventes ! Les femmes n’auront plus le droit de conduire !!! smiley
                « Le FN ne fait plus peur : il est devenu légitime défense !!! » Non, une excuse pour s’abstenir. Si on se retrouve dans une situation « à la Chirac vs Lepen », cette fois je ne mettrai pas mon bulletin « chichi » dans l’urne avec une pince à sucre et des gants en caoutchouc, je resterai chez moi.
                Le danger pour notre « démocratie » n’est pas le FN, mais l’abstention. Plus un gvt manque de support, plus il est facile à la pieuvre de la finance internationale de lui faire entendre « raison ».


              • appoline appoline 31 octobre 2013 20:05

                Justement, ils auraient dû tous y rester dans leur pays, vu la tournure qu’ils ont donné à l’hospitalité française


              • Cro Magnon Cro Magnon 2 novembre 2013 14:06

                @OMAR 33

                « Depuis 1962, les algériens ont leur pays... »
                Et c’est une bonne chose, mais alors, que font-ils ici au lieu de travailler chez eux à construite ou reconstruire leur nation ? Exiger des droits, chez eux, plutôt que chez nous ?
                « Sinon, tu pensais comme ça quand Zizou avait marqué son 2ème but contre le Brésil ???... »
                Le foot ? Les jeux du cirque et du fric facile ? Siffler la Marseillaise ? Franchement, cela me fait plus froid que chaud !!

              • Pere Plexe Pere Plexe 31 octobre 2013 18:19

                C’est pourtant clair !

                Oui ce point est le seul qui soit réellement le pilier du FN de sa création jusqu’a ce jour.

                Économiquement le FN était ultra liberal il est devenu protectionniste.

                Il était anti état et anti fonctionnaire il réclame maintenant un état fort centralisé avec une fonction publique solide .

                Il était antisémites il est devenu islamophobe .

                Il était machiste et différentialiste il est aujourd’hui mené par une femme


              • epicure 2 novembre 2013 02:39

                @Par Actias (---.---.117.34) 31 octobre 21:46

                ahahahaha
                ça c’est une bonne blague, merci de ce monument d’humour : le FN meilleur représentant de la gauche.
                Et après ça dit aux autres qu’ils sont mauvais.
                C’est toi le mauvais qui aligne des oxymores, qui ne comprend pas les mots qu’il utilise.
                Non le FN en fait que reprendre un discours avec des mots de gauche pour la propagande.
                Mais comme dit le proverbe chassez le naturel il revient au galop, donc des fois le naturel du FN revient sur el devant de la scène rappelant d’où il vint ; la fusion des nostalgiques de l’algérie française avec les nostalgiques de pétain et les nostalgiques de la monarchie catholique. Un tel parti ne peut être le meilleur représentant de la gauche car il n’est pas à gauche du tout.

                Le FN bleu marine est à la gauche ce que canada dry est à l’alcool.


              • le naif le naif 2 novembre 2013 06:48

                @ epicure

                Si on parle de la gauche actuelle et de ses valeurs, merci de nous préciser ce qu’elles ont de gauche, ces fameuses « valeurs ».... Lorsque on lit les délires de la théorie du genre ou les conneries de Terra Nova


              • Le421... Refuznik !! Le421 31 octobre 2013 19:27

                "d’une manière plus incertaine avec l’extrême-gauche et une sixième République qui ferait fuir tous les investisseurs de ce beau pays.« 

                D’ailleurs, tous les pays qui ont osé la gauche (la vraie, hein !! Pas Solférino) se sont retrouvé dans un marasme économique terrible et n’ont plus revoté à gauche...
                C’est bien ça non ??
                J’en suis pas sûr.
                Et puis, c’est vrai. C’est idiot. Prendre de l’argent à ceux qui en ont (10% qui ont 90% des biens) pour en donner à des gens qui n’en ont pas et qui ne sauraient pas quoi en faire (les 90% qui restent), c’est particulièrement démagogique.
                Comme disait Mélenchon, tout piquer au dessus de 360.000€, c’est de la folie.
                Moi, il me faut dix ans pour les gagner et encore, je ne me plains pas. Notez au passage que je ne cache pas mes revenus, ce que vous êtes bien peu enclins à faire.
                Non mais !! C’est fou ça !! Ne pas pouvoir gagner plus de 30.000€ par mois... La dictature, la Corée du Nord comme a dit Attali...
                Et ce pauvre pays de France perdrait son troisième rang mondial au nombre de millionnaires. Une déroute.
                Bon, allez, positivons !! Tous ces feignants d’assistés maghrébins au RSA, en France depuis six mois et qui ne payent pas leur loyer vont pouvoir respirer, c’est la trêve hivernale !!
                Allez, j’arrête l’humour noir, certains ne comprennent pas et vont me traiter de »facho"...  smiley


                • BA 31 octobre 2013 20:32

                  Chômage en septembre 2013 :

                   

                  Grèce : 27,6 % de chômage.

                  57,3 % de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans.

                   

                  Espagne : 26,6 % de chômage.

                  56,5 % de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans.

                   

                  Croatie : 17,2 % de chômage.

                  52,8 % chez les jeunes.

                   

                  Chypre : 17,1 % de chômage.

                  43,9 % chez les jeunes.

                   

                  Portugal : 16,3 % de chômage.

                  36,9 % chez les jeunes.

                   

                  Slovaquie : 14 % de chômage.

                  31,1 % chez les jeunes.

                   

                  Irlande : 13,6 % de chômage.

                  28 % chez les jeunes.

                   

                  Italie : 12,5 % de chômage.

                  40,4 % chez les jeunes.

                   

                  Un article à pleurer de rire :

                   

                  http://www.liberation.fr/economie/2012/12/10/hollande-la-crise-de-la-zone-euro-est-derriere-nous_866519



                  • Jean de Beauce Fabien Marcel Bonaparte 31 octobre 2013 21:25

                    Le FN n’a ni les cadres ni les militants insérés pour gérer des villes à part Hénin-Beaumont... je connais un peu l’aéropage qui va composer la liste frontiste à Versailles ! A part la tête de liste, un prof de sciences, que des petits vieux un peu légers sur le plan culturel... maintenant le FN est dans son rôle de défouloir pour canaliser les mécontents, qui ont de bonnes raisons de l’être il vrai. 


                    • BA 1er novembre 2013 07:17

                      Kohl avoue que les débuts de l’euro ont été antidémocratiques.

                      L’ancien chancelier allemand Helmut Kohl - l’architecte de la réunification allemande - a admis qu’il n’aurait jamais gagné un référendum sur l’adoption de l’euro dans son pays et a dit qu’il avait agi « comme un dictateur » pour voir la monnaie unique introduite.

                      Dans une interview de 2002, mais publié seulement récemment dans le cadre d’une thèse écrite par le journaliste Jens Peter Paul, Helmut Kohl a déclaré que l’idée derrière l’euro était d’éviter une nouvelle guerre en Europe.

                      « Je savais que je n’aurais jamais gagné un référendum en Allemagne. Nous aurions perdu tout référendum sur l’introduction de l’euro. C’est très clair. J’aurais perdu » a-t-il dit.

                      « Je voulais apporter l’euro parce que pour moi cela signifiait l’irréversibilité du développement européen ... pour moi, l’euro était pour l’Europe un moyen d’aller plus loin », a déclaré Kohl.

                      Mais il a admis qu’en apportant cette idée, il « avait agi comme un dictateur. »

                      Kohl confesses to euro’s undemocratic beginnings.

                      Former German Chancellor Helmut Kohl - the architect of German reunification - admitted he would never have won a referendum on the adoption of the euro in his country and said he acted « like a dictator » to see the common currency introduced.

                      In an interview from 2002 but published only recently as part of a PhD thesis written by journalist Jens Peter Paul, Kohl said that the idea behind the euro was to avoid another war in Europe.

                      « I knew that I could never have won a referendum here in Germany. We would have lost any plebiscite about the introduction of the euro. That is very clear. I would have lost it, » he said.

                      « I wanted to bring the euro because to me it meant the irreversibility of European development... for me the euro was a synonym for Europe going further, » Kohl said.

                      But he admitted that in bringing this idea to life he « was like a dictator. »

                      http://euobserver.com/political/119735


                      • Christian Labrune Christian Labrune 1er novembre 2013 11:58

                        à l’auteur,
                        Votre analyse est tout à fait lucide et fort pertinente. Votre paragraphe conclusif est un peu vague, mais qui oserait vous reprocher de ne pas être en mesure de proposer les solutions simples et efficaces qui permettraient de remédier à la crise ? Ce n’est pas demain qu’on sera sorti de l’auberge !


                        • Yohan Yohan 24 novembre 2013 09:48

                          Expulser les étrangers ??? soyez au moins plus précis, ce que le FN propose, c’est d’expulser les clandestins et d’empêcher d’autres de venir en revenant sur les mesures sociales irresponsables qui leur sont réservées comme l’ASPA, l’AME et le reste. Tout le monde devrait au moins être d’accord sur la pertinence de ce choix....à moins d’être soi-même un bisounours irresponsable.


                          • lucidus lucidus 24 novembre 2013 09:53

                            Bonne clarification.

                            Il faut sans cesse dire et redire la vérité... Car un nombre incalculable d’abrutis colporte les mensonges des maîtres penseurs stipendiés par le pouvoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès