• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le foie gras bio, nec plus ultra de la déliquescence consumériste

Le foie gras bio, nec plus ultra de la déliquescence consumériste

L’économie de marché surfe sur les crêtes de lames de fond puissantes, tellement puissantes qu’il parait parfois vain de vouloir protéger du tsunami le littoral menacé et l’arrière-pays. Ces forces telluriques exploitées par les marchands s’appellent d’un côté le grégarisme et de l’autre côté son corollaire, la manipulation.

Les périodes de fêtes dans lesquelles nous entrons constituent le paroxysme des rituels ressentis comme nécessaires pour consolider le lien social et afficher les signes extérieurs de la position que l’on aimerait bien avoir dans la pyramide. Les budgets consacrés aux cadeaux et festins sont des potlatchs modernes : une personne offre à une autre un objet en fonction de l'importance qu'elle accorde à cet objet (importance évaluée personnellement) ; l'autre personne, offrira en retour un autre objet dont l'importance est estimée équivalente. Les premiers colons européens ont pu spolier les indigènes amérindiens qui pratiquaient le potlatch, car ils échangeaient de l'or contre de la bimbeloterie. Les Indiens croyant à la valeur « potlatch » de ces échanges pensaient que ces trocs étaient équilibrés.

Dans la culture occidentale actuelle, il s’agit d’autre chose : « briller ou disparaître ».

La cérémonie rituelle permettant aux membres des tribus urbaines des mégapoles de se livrer à une orgie de dons destinés à souder la tribu prend de plus en plus la forme de repas-partage et s’intitule potluck. L’ingrédient incontournable sans lequel un potluck n’obtiendra pas les effets escomptés de la part de dieux est le foie gras, quintessence de toutes les aberrations gastronomiques et diététiques équivalent à s’enfiler une plaquette de beurre en trois bouchées après avoir cassé les roubignoles à l’entourage pendant un an en imposant à tout le monde des repas insipides et des discours indigestes.

Or, la production de foie gras implique le gavage qui consiste à administrer de force à l’aide d’un tuyau enfoncé jusqu'au jabot de l’animal des aliments en grande quantité, très énergétiques et déséquilibrés. Cette opération prend 45 à 60 secondes avec la méthode artisanale. Elle ne prend que 2 à 3 secondes avec la méthode industrielle (largement prédominante) de gavage à la pompe hydraulique ou pneumatique.

Les oiseaux sont gavés deux fois par jour. La majorité des canards sont enfermés dans des cages de batterie collectives où leur espace est si réduit qu'ils ne peuvent étendre les ailes sans se gêner les uns les autres. Leurs becs sont donc coupés pour qu’ils ne se « mordent » pas et que l’entonnoir soit plus facile à introduire. Le fonctionnement du foie est perturbé, l'animal a du mal à réguler la température de son corps et il développe une maladie appelée stéatose hépatique. Son foie hypertrophié atteindra presque 10 fois son volume normal, rendant sa respiration difficile, et ses déplacements pénibles. Les sacs pulmonaires sont compressés, le centre de gravité de l’animal est déplacé.

On peut donc déjà se poser des questions sur l’état mental réel d’une personne affichant des convictions sans appel sur la souffrance animale ou sur les bienfaits d’une alimentation équilibrée quand elle se livre à des démonstrations moralisantes et/ou pédagogiques tout en s’empiffrant de canapés de foie gras agrémentés de gorgées de champagne. Mais bon, passons, ce n’est pas la contradiction la plus dangereuse, sauf qu’elle traduit une incapacité à se soustraire aux injonctions des campagnes marketing menées par l’industrie agro-alimentaire et ses complices de la grande distribution orchestrée à grands coups de budgets publicitaires tous azimuts, le fin du fin consistant à mettre en scène des cuisiniers étoilés pour vous convaincre que le meilleur foie gras est celui que vous ferez vous-même.

Ce type d’arnaque, mise à part la souffrance animale, n’a rien d’exceptionnel, et on pourrait faire les mêmes aobservations pour d’autres produits comme les jouets ou les bagnoles, et d’autres périodes comme les anniversaires et les fêtes commerciales (mères, grand-mères, belle-mères, éphémères et polymères).

Mais ce qui dépasse toutes les contradictions et absurdités est l’idée saugrenue d’avoir décidé de traiter le marketing du produit frelaté en question en utilisant les même déclinaisons que pour les autres (« naturel », « authentique », « terroir », « sain »…) et en particulier le label « bio » qui lave plus vert que vert dans le gang international du greenwashing.

Un chroniqueur de France-Info s’interrogeait même ce matin pour savoir si le foie gras « bio » qu’il avait repéré la veille méritait bien le label « bio ». Autant se demander si les personnes que vous pouvez apercevoir dans vos phares la nuit dans le Bois de Vincennes ou le Bois de Boulogne méritent le qualificatif de rosière ou l’appellation d’enfant de Marie !

Joyeuses fêtes, faites même comme grangousier si vous voulez :

« Le bon homme Grandgousier y prenoit plaisir bien grand et commendoit que tout allast par escuelles. Disoit toutesfoys à sa femme qu’elle en mangeast le moins, veu qu’elle aprochoit de son terme et que ceste tripaille n’estoit viande moult louable : « Celluy (disoit il) a grande envie de mascher merde, qui d’icelle le sac mangeue. » Non obstant ces remonstrances, elle en mangea seze muiz, deux bussars et six tupins. O belle matiere fecale que doivoit boursouffler en elle !
Après disner, tous allerent pelle melle à la Saulsaie, et là, sus l’herbe drue, dancerent au son des joyeux flageolletz et doulces cornemuzes tant baudement que c’estoit passetemps celeste les veoir ainsi soy rigouller. »

Rabelais – Gargantua - Chapitre IV.

Mais après, ne venez pas nous casser les roubignoles avec la souffrance animale et le bio.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 décembre 2018 10:33

    C’est la faute du père noël , c’t’enculé ! ^^


    • marmor 18 décembre 2018 11:14

      Tous les oiseaux migrateurs se gavent naturellement en s’alimentant à outrance et en stockant les réserves de graisse dans leur foie pour obtenir les calories nécessaires à leur long voyage. Ils sont sûrement maso ? Le gavage manuel ou industriel ( par machines ) ne fait aucunement souffrir les oiseaux. Ils ne s’agit que d’introduire un supplément de grain dans leur jabot,pendant une période de 12 à 15 jours seulement, ce qu’ils font naturellement lorsqu’ils n’ont pas perdu l’instinct de migration. L’élevage en batterie de canards et d’oies n’existe pas en France, les produits haut de gamme que sont le foie, les magrets, les confits et autres cous farcis sont incompatibles avec ce type d’élevage.Il semblerait, que comme les marketteurs, vous diffusez un certain nombre de lieux communs à rapprocher du prosélytisme des bouffeurs d’herbe !


      • Séraphin Lampion NEMO 18 décembre 2018 12:06

        @marmor

        lien


      • Jelena Jelena 18 décembre 2018 13:08

        @NEMO : Demain publier un article sur la viande hallal et « les vieux cons d’avox » viendront vous parler de « la souffrance animale ». smiley


      • Séraphin Lampion NEMO 18 décembre 2018 13:28

        @Jelena

        ou un article sur le voile et tous les machos viendront défendre l’émancipation de la femme 


      • marmor 18 décembre 2018 14:16

        @NEMO
        Les affirmations des ayatollah de L214 étant plus crédibles que les miennes …….. c’est votre choix, notamment en matière de canards gras. Vous faites partie de la même secte ?


      • Séraphin Lampion NEMO 18 décembre 2018 14:32

        @marmor

        Je ne fais partie d’aucune « secte », église, syndicat, parti club ou loge.
        Est-il nécessaire d’être baptisé, croyant et pratiquant pour considérer que tuer, voler et violer, c’est pas bien ?


      • machin 19 décembre 2018 04:52

        @marmor

        Absolument.

        Il est de mauvaise foi.


      • ticotico ticotico 18 décembre 2018 14:26

        Pour un kilo de foie frais :
        - une grosse pincée de fleur de sel
        - 18 cardamomes vertes réduites en poudre (sans les cosses)
        - 5 cl d’Armagnac

        Dénervez le foie, en le gardant le plus intact possible, assaisonner, bien tasser dans un moule à cake, cuire au bain marie, 50 mn dans un four à 100 degrés... Laisser refroidir à température ambiante puis réfrigérez au moins 5 jours.

        Je ne connais pas grand chose de meilleur.


        • Séraphin Lampion NEMO 18 décembre 2018 14:33

          @ticotico

          moi si : une omelette aux girolles


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 18 décembre 2018 15:35

          @arthes

          Alors moi j’avais payé à mon père un petit séjour dans le Périgord et j’avais réservé les plus grands restaus, en tout cas les restaus les plus huppés et j’ai été très déçue par cette halte gastronomique. En fait, c’est vraiment ce qu’on appelle une erreur de parcours culinaire. Les périgourdins pas très sympas en plus, ils prennent les gens pour des cons … ou pour des touristes !

          Voilà ; je vais pas me faire que des amis mais si vous ne me croyez pas, il suffit de lire les milliers de critiques négatives sur la cuisine du Périgord. Ils pensent tous comme moi, et en plus j’ai pas encore écrit mes critiques mais je vais le faire Les cèpes viennent de Pologne, le foie gras, tout est cher et mal servis. A fuir !


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 18 décembre 2018 16:13

          @arthes

          Donc les bons produits, les cèpes en l’occurence , vous vous les gardez ? Mais faut pas demander si cher alors ! C’est pas beau de prendre les touristes pour des cons, sans eux je crois que le Périgord coulera définitivement . La précarité et l’alcoolisme aidant…

          Faut faire attention car il y’a beaucoup de voix qui s’elevent face à l’arnaque des restaurateurs du Périgord . C’est à cause de profiteurs comme ça que la région coulera . C’est une catastrophe cette région. Des voleurs … quant au savoir faire culinaire pardon mais faudra repasser . On mange mieux partout ailleurs


        • ticotico ticotico 18 décembre 2018 16:20

          @Self con troll

          Le facteur essentiel est la qualité et la fraîcheur des foies. Un très bon foie, d’un canard nourri au bon maïs, et qui de plus n’a pas été réfrigéré, ça se traite en 30 secondes et sans dégât.

          Dans ma période Sud Ouest, j’avais rendez vous dans la brume matinale au bord de la N124 avec un producteur qui partait faire le marché... Des foies magnifiques, qui n’avaient pas eu le temps de durcir au frigo. C’est vrai que poëlé avec des pommes, ou des figues, ou de l’ananas victoria... C’est pas mal non plus...

          J’en profite pour remercier les canards... Et par ailleurs, je suis capable d’être végétarien 7 jours de suite.


        • rogal 18 décembre 2018 16:28

          @arthes
          Très juste. Et puis il y a mieux que les ’’très grands restos’’. Faut savoir explorer le Périgord noir, à distance d’un certain tourisme.


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 18 décembre 2018 16:44

          @arthes

          Étant une grande fan de gastronomie, j’ai l’habitude de débourser des sommes folles, plusieurs fois par an , dans des endroits très côtés. Aussi bien à Lyon , qu’en Provence , Bordeaux, où dans les châteaux de la Loire , ainsi qu’en Italie . Je m’y connais et je confirme que le Périgord est un désert gastronomique . Vous vivez sur des acquis qui n’en sont pas, ou plus. Quant à la sympathie des Sarladais, faudra expliquer aux milliers d’internautes de « ville idéale.com « qu’ils sont sympas . C’est pas ce que les gens disent.

          Une arnaque . A fuir . Des escrocs de petite envergure qui ne pensent qu’à voler leur prochain parce que tu sais ce qui détruit la France ? C’est aussi bien la corruption verticale des gros requins que la corruption horizontale des petites gens. Quand on vend une omelette aux cèpes à 20 euros et que les cèpes dégoulinent d’eau parce qu’ils sortent d’une boite de conserve , faudra pas s’etonner de ce qu’il se raconte sur votre compte . Mais bon, maintenant que je sais que vous vous gardez les bons produits et que vous prenez les touristes pour des gros cons qui chient dans vos bottes , je comprend mieux


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 18 décembre 2018 16:54

          @arthes

          En tout cas ta révélation sur l’arnaque des cèpes était très intéressante, je ne manquerai pas de l’ecrire

          Je t’aime aussi !

          Voleuse…


        • pemile pemile 18 décembre 2018 16:55

          @Gauloise très réfractaire "maintenant que je sais que vous vous gardez les bons produits et que vous prenez les touristes pour des gros cons qui chient dans vos bottes« 

          Sarlat, c’est trop touristique pour moi, je ne connais pas, par contre, en petits restaurants qui font du fait maison avec des produits locaux, y’a de quoi se régaler en Dordogne avec des menus à partir de 30€ et de moins de 50€ (somme folle pour moi !).

          Dépenser des  »sommes folles" pour manger, c’est du snobisme smiley


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 18 décembre 2018 18:09

          @pemile

          Pas d’accord avec toi Pemile. J’economise toute l’année pour ma passion qui est… la gastronomie ! J’ai un pote qui est serveur chez Coutenceau, à peu près 250 euros par tête . écoute bien ça , il m’a appelé un soir très ému car il avait servi un couple d’ouvrier qui avaient économisé toute l’annee pour se prendre un menu chez eux. Ça les avaient tellement ému dans tout le restau, mais moi tu vois ça ne me surprend pas . Avec mon père on est capable de faire des trucs comme ça . Économiser toute l’annee pour se faire le meilleur restau du monde ! Chacun sa passion !

          C’est un moment extraordinairement puissant. Les gens qui bossent dans la restauration c’est vachement puissant comme métier. Ils donnent du plaisir, mais le problème du Périgord c’est qu’ils prennent les gens pour des cons et des incultes. Et je ne parle pas que de Sarlat ! Le Périgord est vraiment une erreur dans le tour gastronomique de France


        • pemile pemile 18 décembre 2018 18:40

          @Gauloise très réfractaire « Pas d’accord avec toi Pemile »

          Sur plein de sujets ! Mais l’excès dans les prix n’est souvent pas lié aux produits ou au talents, mais au snobisme.


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 18 décembre 2018 21:39

          @pemile

          Non, je crois que tu n’as pas idée ! Fais le une fois, au moins une fois dans ta vie . Tu vas même pas comprendre ce qu’il t’arrive . Chiche ?


        • pemile pemile 18 décembre 2018 21:53

          @Gauloise très réfractaire « Non, je crois que tu n’as pas idée ! »

          J’ai près de chez moi, un chef qui a rendu son première étoile pour se simplifier la vie et qui propose un parcours gustatif avec une succession de huit plats pour 70€, mon beau père, tourneur-fraiseur s’est pris une claque sans avoir à payer le luxe ou la renommée « d’une adresse ».


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 18 décembre 2018 22:01

          @arthes

          Oui arthes, des « dérangés » qui critiquent tes sales pratiques de restauratrice car tu prends le touriste pour un con un inculte culinaire. C’est marrant mais il y’a quelques milliers de gens sur internet qui dénoncent les restaurants du Périgord . Vous êtes en train de donner une sale image de la gastronomie française .

          Sans le touriste, tu n’es rien. Pas la peine de salir l’image de la France, elle l’est déjà bien assez

          Sur ce, je vais commencer à écrire mes critiques, pour rejoindre les autres critiques négatives, et elles sont legion


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 18 décembre 2018 22:09

          @pemile

          Un parcours gustatif à 80 euros n’a rien à voir avec un restaurant étoilé . Je comprends parfaitement le choix d’un restaurateur qui refuse de vivre sous pression et qui rend son étoile. L’etoile c’est l’excellence, celle qui frôle la perfection. Certains le supportent, les génies en quelque sorte, ceux qui épousent la cause de la cuisine comme on épouse une femme, les autres n’en veulent pas . Effectivement, c’est pas donné à tout le monde . Je n’oublierai jamais mon premier restau étoilé , c’etait pour mes 30 printemps, quel émerveillement !

          Mais pour 80 euros on est tout de même sensé bien manger , partout en France, sauf…dans le Périgord !


        • pemile pemile 18 décembre 2018 22:24

          @Gauloise très réfractaire "Je comprends parfaitement le choix d’un restaurateur qui refuse de vivre sous pression et qui rend son étoile. L’etoile c’est l’excellence« 

          C’est plus des contraintes de »classe" que de qualité ou de créativité des plats smiley

          Il est aussi talentueux, passionné et créatif que la plupart des étoilés, mais je pense qu’il met sa liberté avant sa renommée.

          Gardons nos balles pour la politique, là, au moins, on est pas d’accord sans se perdre dans ces chichis subjectifs smiley



        • pemile pemile 18 décembre 2018 23:19

          @dudule « Selon toi pour ne pas être snob , il faut manger de la merde »

          C’est toi bébert qui vient cracher dans mon assiette ?


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 18 décembre 2018 23:50

          @pemile

          Qu’est ce que tu dis de mon menu en lien Pemile ?


        • nono le simplet 19 décembre 2018 03:30

          @dudule
          « dudule » ! combien de temps tu vas tenir cette fois ? smiley


        • nono le simplet 19 décembre 2018 03:37

          @Gauloise très réfractaire
          chez Coutenceau

          ahhh ! les glaces de chez Coutenceau ... et pourtant je ne suis pas très « sucré » ...


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 19 décembre 2018 03:48

          @nono le simplet

          Hey bonjour cher ami nocturne , enfin un connaisseur !

          Ah chez Coutenceau j’ai failli mourir de plaisir en mangeant les encornets à la truffe et au safran . De l’art ! Du grand art… un océan de saveurs au gré des trésors de la mer. Ça fleure l’iode et les embruns en version crue, pochée, nacrée : tartare de bar  ; langoustines poêlées  ; calamars à la plancha  ; pâtes au homard...


        • Balkanicus 19 décembre 2018 04:00

          @Gauloise très réfractaire

          Ta essayer les rondelles de circoncis a la plancha ?


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 19 décembre 2018 04:19

          @Balkanicus

          Non j’ai pas encore essayé Shawford , et ça risque pas d’arriver ! Ce vieux croûton rabougri et lunatique . Dis moi mon p’tit Balkanicus , t’as préparé ma décapotable C15 ?


        • Balkanicus 19 décembre 2018 04:27

          @Gauloise très réfractaire

          C est en cour pour le c15....

          Pour la prise des cles, tenues hyper sexy exigees....et je propose des petit four preparer par shau shau.... Ta des preferences ? Des envies ?


        • nono le simplet 19 décembre 2018 07:49

          @dudule
          toutes les conneries que je dis s’envolent
          d’un autre côté, y a pas besoin qu’elles soient supprimées pour qu’elles s’envolent smiley


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 19 décembre 2018 12:10

          @Self con troll

          T’inquiete , Balkanicus va me faire un travail d’orfevre avec sa disqueuse !


        • pemile pemile 19 décembre 2018 12:13

          @Gauloise très réfractaire « Qu’est ce que tu dis de mon menu en lien »

          Mon beau père accepte l’invitation et attend le transport en cabriolet allemand qui coûte une somme folle.


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 19 décembre 2018 12:30

          @pemile

          Super ! Dis à ton beau-père que Balkanicus est en train de nous préparer ma nouvelle cabriolet, une C15 essence avec le toit coupé .


        • Sergio Sergio 18 décembre 2018 16:08

          Moi je connais un bon éleveur/producteur de foie gras bio, qui dégraisse le foie des ’sans-dents’ pour engraisser celui des riches. En fait, la variété de ses oies est : L’oie du Capital ....


          • Attila Attila 18 décembre 2018 16:39

            Le foie gras bio, c’est comme le cochon halal !

            .


            • Séraphin Lampion NEMO 18 décembre 2018 17:12

              @Attila

              ou le beurre 0% et le vin sans alcool, quoi que là, ça existe peut-être

              en tous cas, ça fait plaisir de constater qui y en a un qui suit !


            • Attila Attila 18 décembre 2018 17:20

              @NEMO
              Le beurre à 0% de matière grasse, ça me rappelle un truc :
              Tu te pèse,
              tu manges un kilo de fromage à zéro%,
              tu te repèse.
              T’as pris un kilo !

              .


            • alinea alinea 18 décembre 2018 17:42

              Surfait, c’est un fait ; souffrance intolérable ; vous oubliez l’innommable pollution des « élevages » ( parlez-en aux heureux habitants des Landes, sauf que ces élevages se font partout)

              Et c’est bien le problème : quand le caviar, met de rois, s’est fait populaire, il n’y a plus eu d’esturgeons.

              Quand le foie gras met rare se fait commun, la souffrance se répand, la pollution inonde nos campagnes, et même celui qui ne fait pas la différence avec un pâté de foie trouve que son goût est extraordinaire.

              Si ce n’était sa fabrication quasi confidentielle, je vous donnerais bien l’adresse de mon amie qui fabrique des délices de pâtés dans sa gastronomie végétale !

              Le rare et l’excellent ne sont pas où on vous dit qu’ils sont, à vous de le dénicher !


              • Attila Attila 18 décembre 2018 18:19

                @Self con troll
                « Ilparait que le steack d’ânesse, c’est délicieux »
                Le saucisson de bardot aussi.
                Image
                .


              • Attila Attila 18 décembre 2018 23:57

                @dudule
                Et pourquoi pas. Bartabas lui-même a dit :
                « Vous aimez les chevaux ? Mangez-en ! »

                .


              • eddofr eddofr 18 décembre 2018 18:37

                Dans le genre, il y a aussi le Saumon d’élevage « Bio » ...

                Le label Bio devrait comporter une règle de « respect des cycles et comportements naturels ».

                Faudrait peut-être deux labels : 

                1. Le Bio, sans additifs artificiels (le Bio actuel)
                2. Le Vraiment Vert, intégralement respectueux de la nature et de ses cycles.
                  (Bon, du coup, ne comptez pas trop manger de l’ananas « Vert » en France, vu que l’ananas ne pousse pas naturellement en France).

                Sinon, à titre personnel, j’ai arrêté le Foie Gras ... c’est pas bon pour mon taux de cholestérol !


                • juju 19 décembre 2018 10:00

                  Bonjour, il me semble que vous faites fausse route. Le label Bio AB ou européen officiel n’existe pas pour le foie gras, justement à cause de ce que vous avez justement souligné de maltraitance absolue de l’animal. A moins que je me trompe ?


                  • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 19 décembre 2018 18:30

                     Le problème avec le foie gras , c’est qu’il maigrit au fur et à mesure qu’on le mange .  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité