• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Front de l’Est 1

Le Front de l’Est 1

Le 22 juin 1941 l’Allemagne envahit l’URSS. C’est l’opération Barbarossa. Les combats sur le front de l’Est vont durer jusqu’à la prise de Berlin et la capitulation allemande le 8 mai 1945, et même un peu au-delà jusqu’au 10 mai en Tchécoslovaquie. Je propose de diviser ces combats en plusieurs saisons qui ne correspondent pas à une année civile mais qui vont, globalement, de la fin du printemps à la fin de l’hiver. En effet, au moins pour les premières années, le printemps est une période de calme à cause du dégel et des fortes pluies rendant les routes, presque toutes en terre, impraticables. Les pluies d’automne ralentissent et compliquent les mouvements sans les interdire totalement. Sans trop dénaturer pour avoir une vue d’ensemble assez simple des évènements voici le déroulement de cette guerre.

 JPEG

 

 Première saison : juin 1941- mars 1942

 Devant Moscou

 Les allemands ont rassemblé une formidable force à la frontière divisée en 3 groupes d’armées, un groupe Nord dirigé vers Leningrad, un groupe Centre dirigé vers Moscou avec 26 divisions blindées et un groupe Sud dirigé vers Kiev avec, en plus, deux groupe d’armées bulgares et roumaines dirigées vers Odessa.

 Face à eux les russes disposent de troupes importantes mais comme les français en 1940 ne disposent pas de divisions blindées, les blindés étant répartis dans les divisions d’infanterie ou dans des brigades éparpillées.

 Dans la première nuit, quelques heures avant l’attaque, l’aviation allemande détruit au sol l’essentiel de l’aviation russe et après un violent tir d’artillerie les divisions se ruent à l’attaque. Surpris, mal organisés, les russes sont enfoncés, encerclés, battus, faits prisonniers par dizaines de mille. C’est encore une fois le triomphe de la Blitzkrieg. Au centre, le 9 juillet, Minsk tombe après plus de 200 km de progression.

 Le 27 juillet les allemands ont dépassé Smolensk et les prisonniers se comptent à plusieurs millions. Au nord les troupes allemandes sont aux portes de Leningrad le 20 août. Au sud les allemands sont aux portes de Kiev le 11 juillet et fin septembre l’Ukraine occidentale est pratiquement toute occupée à l’exception de la Crimée. Mais la progression ralentit pour plusieurs raisons :

- les russes, malgré les pertes effroyables, se ressaisissent, contrattaquant même parfois.

- les allemands subissent des pertes en hommes et en matériel et doivent se réorganiser et se reposer.

- autant les lignes de ravitaillement des russes se raccourcissent, autant, du fait de l ‘éloignement de leurs bases, des routes détrempées et des partisans, la logistique des allemands devient de plus en plus compliquée.

 La progression étant satisfaisante et stabilisée dans le sud et dans le nord les allemands se regroupent pour attaquer Moscou à partir du 2 octobre. La progression est plus lente et même stoppée aux abords de Moscou, les russes ayant mis à profit la pose de septembre pour rameuter des troupes et organiser la défense de Moscou. Les pluies d’automne détrempant les routes transformées en bourbiers ralentissent les allemands. Un nouvel allié, le général Hiver vint au secours de russes.

 Très vite le froid arrive, les températures tombant rapidement à -10° puis -20°et en dessous. Le 13 novembre les troupes allemandes à bout de force sont stoppées à 50 km de Moscou.

 Le 15 novembre l’offensive reprend pour arriver aux portes de Moscou, certaines unités allemandes étant dans les faubourgs de Moscou.

 Mais le 3 décembre, coup de théâtre, les russes contre attaquent. Le général Joukov (le général qui ne perdit aucune bataille) appelé par Staline lance des troupes contre les éléments les plus avancés au nord-est de Moscou. Pris au dépourvu les allemands reculent. La contre-attaque se transforme en contre-offensive. Fin février les troupes russes sont épuisées mais Moscou est hors de danger direct.

 C’est une défaite sévère pour les allemands qui perdent près 500 000 hommes, tués, blessés, prisonniers, morts de froid ou de maladie. Malheureusement, le haut commandement, la Stavka, dirigée par Staline, grisé par cette victoire, s’entête à vouloir organiser des offensives dans tous les secteurs. Les résultats sont très faibles et les pertes en hommes et en matériel énormes. Le front se stabilise.

 Cette première saison est marquée par un envahissement gigantesque de l’URSS qui perd une grande partie de son territoire sur une ligne allant de Leningrad à Rostov, avec ses industries, ses richesses, des millions de soldats ainsi qu’énormément de matériel. Pour les russes commence une période difficile où malgré le rapatriement de nombreuses usines loin du front et une aide des anglais par des convois maritimes, la pénurie et la faible production d’armement sont énormes.

 La Russie est gravement touchée mais les allemands ont subi une importante défaite devant Moscou, ce qui va les amener à un changement de stratégie pour la saison 1942-1943.

Note : les cartes sont de ma conception et approximatives pour les puristes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

154 réactions à cet article    


  • Aristide Aristide 4 février 10:35

    Ne pas oublier ou omettre le pacte germano-soviétique qui liait les deux pays. Ce pacte a été donc rompu unilatéralement par cette attaque des Nazis contre l’URSS. 

    Un petit rappel historique en préambule aurait peut-être éclairé la position soviétique à cette période. Le partage de la Pologne et toutes les exactions reconnues depuis ont été la conséquence de ce pacte. De plus stratégiquement, ce pacte laissait l’Europe de l’ouest face à la menace nazie. Hitler profitant donc de cette « paix » à l’est pour concentrer tous ses efforts sur l’ouest, de la Hollande à la France.


    • nono le simplet nono le simplet 4 février 10:38

      @Aristide
      merci pour ce complément
      j’ai fait simple et juste sur le déroulement des combats


    • CN46400 CN46400 4 février 12:04

      @Aristide
      En fait, le pacte permettait à Staline de gagner des espace, notamment la partie est que la Pologne avait conquise en 20 et que le traité de Versailles considérait comme russe (ligne Curzon). Staline gagnait aussi du temps utile pour transférer vers l’Oural les usines militaires...


    • baldis30 4 février 12:37

      @Aristide

      bonjour,
      l’avant-veille du déclenchement de Barbarossa Staline faisait encore livrer par trains 1000 tonnes de ravitaillement aux allemands ....


    • JulietFox 4 février 17:24

      @Aristide
      Le massacre de Katin, a été le fait de Staline, et pas des nazis.
      L’écrasement de Varsovie, par les nazis, s’est déroulé sous l’ oeil des Russes, qui n’ont pas bougé un orteil.


    • CN46400 CN46400 4 février 18:40

      @baldis30
      Staline respectait scrupuleusement l’accord avec Hitler simplement parce qu’il savait que la fenêtre d’attaque était en train de se refermer, auquel cas il gagnait une année.


    • V_Parlier V_Parlier 4 février 22:38

      @Aristide
      La Pologne avait signé exactement le même type de pacte avec l’Allemagne, à la différence qu’elle avait été plus vite cocue. Mais ça, on préfère éviter de le dire, car c’est plus commode pour les besoins de la propagande actuelle selon laquelle le seul danger ne pourrait être que le retour de... ce qui n’existe plus, le Staline, bouh....

      Je cite : « De plus stratégiquement, ce pacte laissait l’Europe de l’ouest face à la menace nazie. » -> je comrpends pourquoi, quand les Russes lisent des trucs pareils, ils disent que ce n’était vraiment pas la peine qu’ils meurent par millions en allant jusqu’à Berlin et qu’ils auraient mieux fait de nous laisser crever. Parce-que si c’était pour attendre les américains qui sont arrivés tout à la fin (pour prendre le contrôle à leur avantage) il ne resterait peut-être plus grand monde en Europe.


    • titi 4 février 23:06

      @V_Parlier

      C’est en fait.
      Votre anti américanisme ne doit pas vous faire oublier que sans le pacte Germano Soviétique, la guerre a l’ouest aurait été impossible.

      Mais pas que… avant l’arrivée d’Hitler, l’URSS laissait les troupes allemandes s’entrainer sur son territoire permettant le contournement du traité de Versailles.

      Et si on remonte le temps… si les russes n’avaient pas trahis les alliés en 1917, le mythe de la « victoire volée » n’aurait jamais alimenté l’esprit de revanche allemand.

      Les Russes sont morts par millions en 1941-45 pour nous libérer, mais les Français sont morts par milliers en 1917-18 pour les libérer.

      Nous sommes quitte.


    • Matlemat Matlemat 4 février 23:06

      @V_Parlier
      La France n’était pas sensée défendre la Pologne ? Quand les Polonais se faisaient massacrer on attendait tranquillement derrière la ligne maginot. Nous avons un peu oublié mais pas eux...


    • Matlemat Matlemat 4 février 23:11

      @titi
       Les Russes ont sauvés la France lors de la première guerre mondiale pour se retrouver du côté des vaincus.

       Staline a signé le pacte germano-soviétique car il craignait par dessus tout de se retrouver en guerre sur deux front avec le japon de l’autre côté. 


    • baldis30 5 février 09:36

      @titi
      « si les russes n’avaient pas trahis les alliés en 1917, le mythe de la « victoire volée » n’aurait jamais alimenté l’esprit de revanche allemand. »
      il n’y a pas de quitte ou double dans les circonstances évoquées : n’oubliez pas que Lénine a été mis en place par les allemands .... qui encouragèrent et soutinrent la révolution bolchevique qui naturellement affaiblissait la Russie ...
      Et qui était au pouvoir en Russie avant 1939 ? outre Staline ... son entourage ... mis en place par qui ? En fait hormis Trotski ( et on a sait comment il finit sous les coups de ....* téléguidé par .....*) et bien sûr l’armée rouge qu’il organisa et que Staline voulut détruire par éradication de ses chefs quel signataire stalinien du pacte germano-soviétique était opposé à l’Allemagne ... . Quel ?
      Le rappel de Joukov .... est symptomatique .... et ce qui a été évoqué ensuite par l’auteur le rapport Joukov-Koniev ... aussi !

       * les astérisques suivant les petits points sont à remplir selon vos convictions ( surtout la deuxième ...) 


    • CN46400 CN46400 5 février 11:20

      @titi
      A l’ouest, la guerre en 40 a duré 5 semaines, juste le temps de capturer 2,5 millions de prisonniers qui pendant 5 ans ont travaillé dans la machine du Reich. Sans oublier toutes les entreprises françaises, y compris agricoles, qui ont alimenté l’Allemagne pendant ces années...bien contentes de conjuguer la formule : Plutôt Hitler que le Front Populaire...


    • Franchounet 5 février 11:28

      @V_Parlier
      Nous sommes nombreux à penser que les Soviétiques sont les plus grands vainqueurs.
      N’oublions pas les USA qui ont également combattu les Japonais et aussi la GB qui a bien combattu sur la mer (neutralisation des sous-marins allemands) et dans les airs (l’aviation allemande a perdu sa suprématie, en juin 44, il n’y avait même plus d’aviation allemande), les bombardements US et GB sur l’Allemagne, et …. le ravitaillement en matériel des Russes par les US et la GB par convois maritimes risqués (cuirassés, sous-marins, avions allemands).
      Les Soviétiques  :
      n’ont déclaré la guerre au Japon qu’après la capitulation allemande. 
      ont été sauvés une fois de plus par l’immensité de leur territoire (qui rendait impossible une bonne logistique) et bien sûr l’arme la plus redoutable, l’Hiver,
      ont été aidés un peu aussi par la maladresse de Mussolini qui croyait mater la Grèce ou la Yougoslavie (je ne sais plus) : les allemands sont venus à son aide et retardé l’opération Barbarossa.
      Les US ont été plus économes de la vie de leur soldats que les Soviétiques.
      Leur nombre impressionnant de victimes laisse penser que ce sont eux qui sont les grands vainqueurs d’autant plus qu’ils avaient envahi (par terre) non seulement une partie de l’Allemagne mais aussi les pays de l’Est de l’Europe… qui sont situés près de leur pays.
      Il est plus facile d’envahir les pays de l’est par terre que par des débarquements (Pacifique, Asie, Afrique, Italie, France,...).

      NB : à lire, le nombre de victimes russes lors de l’invasion de la Finlande par Staline (on l’a oubliée , celle-là). L’armée russe, bien que gagnante, a été ridicule : Finlande, petit pays, et URSS pourtant habituée au froid, bilan =390 000 morts soviétiques !


    • Franchounet 5 février 11:33

      @V_Parlier
      @V_Parlier
      Nous sommes nombreux à penser que les Soviétiques sont les plus grands vainqueurs.
      N’oublions pas les USA qui ont également combattu les Japonais et aussi la GB qui a bien combattu sur la mer (neutralisation des sous-marins allemands) et dans les airs (l’aviation allemande a perdu sa suprématie, en juin 44, il n’y avait même plus d’aviation allemande), les bombardements US et GB sur l’Allemagne, et …. le ravitaillement en matériel des Russes par les US et la GB par convois maritimes risqués (cuirassés, sous-marins, avions allemands).
      Les Soviétiques  :
      n’ont déclaré la guerre au Japon qu’après la capitulation allemande. 
      ont été sauvés une fois de plus par l’immensité de leur territoire (qui rendait impossible une bonne logistique) et bien sûr l’arme la plus redoutable, l’Hiver,
      ont été aidés un peu aussi par la maladresse de Mussolini qui croyait mater la Grèce ou la Yougoslavie (je ne sais plus) : les allemands sont venus à son aide et retardé l’opération Barbarossa.
      Les US ont été plus économes de la vie de leur soldats que les Soviétiques.
      Leur nombre impressionnant de victimes laisse penser que ce sont eux qui sont les grands vainqueurs d’autant plus qu’ils avaient envahi (par terre) non seulement une partie de l’Allemagne mais aussi les pays de l’Est de l’Europe… qui sont situés près de leur pays.
      Il est plus facile d’envahir les pays de l’est par terre que par des débarquements (Pacifique, Asie, Afrique, Italie, France,...).

      NB : à lire, le nombre de victimes russes mors de l’invasion de la Finlande par Staline (on l’a oubliée , celle-là). L’armée russe, bien que gagnante, a été ridicule : Finlande, petit pays, et URSS pourtant habituée au froid, 390 000 morts soviétiques !


    • pipiou 5 février 17:37

      @titi
      Les Russes ne sont pas morts par millions pour aller à Berlin : ils sont morts par millions pour empecher la chute de Moscou ... et de Staline.
      Staline qui a envoyé ces millions de russes à la boucherie .


    • Matlemat Matlemat 6 février 14:34

      @pipiou 

      Les Russes se sont battus pour leur patrie, principalement.


    • Matlemat Matlemat 6 février 20:48

      @Franchounet
      Les américains ont peu de victimes sauf peut être les aviateurs car ils aiment bombarder mais pas beaucoup aller au sol.


    • Julien S 7 février 08:26

      @Matlemat
      .
      Les Etasuniens ont peu de victimes surtout parce qu’ils font la guerre en riches en logeant un pruneau par centimètre carré de terrain avant d’avancer.
      Par ailleurs les barrages de mitrailleuses destinés à faucher les troupes amies qui refluent ne sont pas encore bien au point chez eux. 


    • Matlemat Matlemat 7 février 12:52

      @Julien S
      C’est une faiblesse pour eux l’opinion publique est très sensible aux victimes américaines, c’est pour cela qu’ils doivent utiliser aujourd’hui des supplétifs kurdes ou djihadistes par exemple.


    • Le Panda Le Panda 4 février 11:07

      nono le simplet bonjour

      bravo pour la réalisation de ces cartes, que j’aurais été incapable de réaliser. Je joins en complément l’acte de reddition source wiki mais que fut signé une seconde fois. 

      acte de reddition militaire

      1. Nous soussignés, agissant au nom du Haut Commandement allemand, déclarons par la présente que nous offrons la reddition sans condition au Commandant suprême des Forces expéditionnaires alliées et, simultanément au Haut Commandement soviétique, de toutes les forces de terre, de mer et de l’air qui sont à cette date sous contrôle allemand.

      2. Le Haut Commandement allemand transmettra immédiatement à toutes les autorités militaires navales et aériennes allemandes et à toutes les autorités militaires sous contrôle allemand, l’ordre de cesser de prendre part aux opérations actives à 23 h 1 heure d’Europe centrale le 8 mai et de rester sur les positions qu’elles occuperont à ce moment. Aucun navire ni avion ne sera sabordé et aucun dégât ne sera fait à leur coque, à leurs machines ou à leur équipement.

      3. Le Haut Commandement allemand adressera immédiatement aux commandants des forces intéressées tous les ordres donnés par le Commandant suprême des Forces expéditionnaires alliées et par le Haut Commandement soviétique, et s’assurera de leur exécution.

      4. Cet acte de reddition militaire ne préjuge pas de l’avenir et sera remplacé par tout autre instrument général de reddition qui sera imposé par ou au nom des Nations unies et applicable à l’ALLEMAGNE et aux forces armées allemandes dans leur ensemble.

      5. Dans le cas où le Haut Commandement allemand ou certaines forces sous son contrôle manqueraient d’agir conformément à cet acte de reddition, le Commandant suprême des Forces expéditionnaires alliées et le Haut Commandement soviétique prendront toutes actions punitives ou autres qu’ils jugeront appropriées.

      Signé à Reims France à 2 heures 41, le 7 mai 1945.

      Au nom du Haut Commandement allemand.

      Signature du général Jodl

      Le Panda


      • nono le simplet nono le simplet 4 février 11:24

        @Le Panda
        merci pour ce rajout ... mais encore prématuré


      • Le Panda Le Panda 4 février 16:13

        @nono le simplet
        Simple question de passage, désolé de ma précipitation mais si je comprends tu penses sortir plusieurs étapes de ce conflit mondial ?
        Le Panda


      • nono le simplet nono le simplet 4 février 16:26

        @Le Panda
        mon article s’arrête en mars-avril 42 et porte le nom de front de l’est 1
        j’ai déjà en préparation
        le 2 juin42-mars43 Caucase Stalingrad
        le 3 juin 43-décembre 43 Koursk le Dniepr
        le 4 janvier 44 ... soit la fin de la guerre, soit une autre découpe
        la guerre commence juste ...


      • nono le simplet nono le simplet 4 février 16:41

        @nono le simplet
        je vais aussi rajouter brièvement ce qui se passe ailleurs ...
        en Afrique du Nord ... dans le Pacifique ... surtout pour la saison été 42-début 43 qui est la saison charnière avec Midway, El-Alamein en plus de Stalingrad
         et plus tard en Italie et enfin en France ...


      • Le Panda Le Panda 4 février 16:42

        @nono le simplet
        Merci de ces précisions, tu as donc du pain sur la planche, il serait bon et bien que certains jeunes ou que ceux qui prévoient de revenir d’ailleurs aient appris cela avant. Donc je suivrai les étapes


      • Xenozoid Xenozoid 4 février 16:54

        @Le Panda

        tovarich nono ,a déja écrit,il le dit suivez les mots si vous lisez,roger out

        Tovarich @nono,,, Спасибо


      • Xenozoid Xenozoid 4 février 17:03

        @tovaritch

        n’oublions pas le rôles des partisans


      • nono le simplet nono le simplet 4 février 17:16

        @Xenozoid
        n’oublions pas le rôles des partisans

        tout à fait camarade, je vais en parler dans les prochains épisodes ... leur rôle en Bielorussie, entre autres, a été considérable


      • Loatse Loatse 4 février 11:18

        Si je puis me permettre, aux troupes allemandes, se sont jointes celles du corps expéditionnaire italien, dés juillet 1941 et ce, jusqu’en 1943.. 235 000 hommes... 

        D’après le récit poignant que m’en a fait un vieil homme rescapé, qui dut sa survie dans les étendues glacées (parcourues à pied) à la pitié que lui témoigna une baboucka, (laquelle lui donna deux pommes de terre qu’il mangea crue...) alors que ses camarades tombaient comme des mouches autours de lui, de froid, d’inanition.

        Car à un moment donné, me dit il, ils furent abandonnés par les allemands chargés de les ravitailler en route, de les récupérer...

        et donc (comme ce monsieur qui m’avait déplié ses cartes de l’époque faisant foi de cette folie des centaines de kilomètres parcourus en partie dans le froid et la neige), je me suis demandée, si au froid et la résistance des russes, pour les troupes allemandes également s’est posé ce problème crucial : celui du ravitaillement... ce qui aurait précipité l’issue de cette bataille.


        • nono le simplet nono le simplet 4 février 11:28

          @Loatse
          merci pour ce rajout
          j’ai oublié de mentionner les italiens avec les roumains et les bulgares, en effet ... qui se battirent, en autre, au sud de Stalingrad en novembre 42


        • velosolex velosolex 4 février 13:22

          @Loatse
          Je me souviens avoir lu « La storia », d’elsa Morante, il y a 30 ans de cela. Un très beau livre, racontant l’histoire de l’Italie, des années 30 à l’après guerre, avec en filagramme un enfant, et son chien, pris dans cette tourmente…
          Les Italiens allaient ils être envoyé sur le front de l’est...Un des soldat n’y croit pas, car il a reçu son équipement, qui n’a rien de celui exigé par les froids polaires…
          C’est pourtant avec ça qu’ils partirent se faire massacrer la bas. 
          On le sait bien, la logistique, c’est le nerf de la guerre. Hitler en avait fait un fil rouge, en accord d’ailleurs avec toute la stratégie allemande de la blitzkrieg, cette guerre rapide d’extension, qui avait déjà failli marcher en 14, les allemands retenus in extremis sur la Marne. En 39, cela n’a pas été le cas. Cela n’a pas marché en URSS..Une des erreurs d’Hitler ayant été de perdre du temps au sud, s’embourbant à Stalingrad. L’hiver a été comme à l’époque de Napoléon, l’autre allié inespéré de Staline. Il n’était pourtant pas fier quand il apprit l’invasion allemande, aussi incrédule que les français apprenant que les nazis passaient par les ardennes. Pendant une semaine, il crut qu’on allait venir l’arrêter ; N’avait il pas précipité la faiblesse de la défense par ses grandes purges qui avaient décapité le commandement ?


        • nono le simplet nono le simplet 4 février 14:03

          @velosolex
          N’avait il pas précipité la faiblesse de la défense par ses grandes purges qui avaient décapité le commandement ?

          les purges de 37 chez les officiers russes ont sûrement joué un grand rôle en 41, effectivement


        • velosolex velosolex 4 février 14:11

          @nono le simplet
          Salut
          Lu l’an dernier « vie et destin » de Vassili Grossman, journaliste, écrivain, combattant de stalingrad qui a écrit ce chef d’oeuvre critique, historique, et d’humanité tout court. On en apprend beaucoup sur la guerre, l’urss, et l’homme russe, éternel, et la barbarie, encore plus éternelle, universelle, qui a accompli cet universalité que le communiste voulait acquérir.


        • nono le simplet nono le simplet 4 février 14:20

          @velosolex
          salut à toi, je note cette référence pour l’acheter au plus vite


        • JulietFox 4 février 17:26

          @Loatse
          Et de la Division Azul espagnole.


        • CN46400 CN46400 4 février 18:46

          @velosolex
          Naôpéon etait à Moscou dès juillet, il est reparti en octobre, c’est là, sur le retour, que l’hiver a attaqué....


        • durandal9 durandal9 4 février 20:17

          @CN46400
          Bravo
          Si on vous lit bien .
          Napoéon aurait été à Moscou en juillet puis serait venu battre les Russes 125 km en arrière pour retourner à Moscou ensuite.........
          ...
          La science citoyenne me surprendra toujours....
          ...
          Puisque vous n’y connaissez rien et que vous le savez parfaitement ...qu’est-ce qui vous pousse à venir en faire étalage ?


        • Paul Leleu 4 février 22:08

          @Loatse

          dans le corps expéditionnaire, il y avait aussi les français de la Division Charlemagne...

          oups... !

          Mais les schleus nous l’ont rendu, vu que la moitié des Légionnaires en Indochine étaient allemands ou autrichiens...


        • CN46400 CN46400 5 février 08:03

          @durandal9
          Tapez « Berezina » et vous verrez...


        • Julien S 4 février 12:34

          @l’auteur

          .

          Quand vous en arriverez aux contre-attaques soviétiques après les chutes de neige fraîche, j’aurai d’intéressants renseignements pour vous. 


          • Matlemat Matlemat 4 février 13:27

            Salut Nono, les allemands comptaient aussi beaucoup sur le pillage des terres conquises et on sans doute oublié la tactique de la « terre brûlée » russe.


            • nono le simplet nono le simplet 4 février 14:00

              @Matlemat
              salut Mat
              en effet les russes ont démonté la plupart des usines dès le mois de juillet pour les reconstruire loin du front


            • Matlemat Matlemat 4 février 15:40

              @nono le simplet

              Oui des usines de la région de Moscou ou de Stalingrad ont été reconstruites à l’est de l’Oural, mais il était impossible de tout déménager surtout que l’ouest de la Russie possède la plus grande part de l’industrie ainsi que de l’agriculture et de la population.


            • CN46400 CN46400 5 février 08:08

              @Matlemat
              Les usines déplacée avec tout le personnel, femmes et enfants compris sont celles de l’Ouest, pas de Moscou ni Stalingrad dont l’usine de tracteurs qui fabriquait une variante du T34 a quasiment toujours produit.


            • nono le simplet nono le simplet 5 février 08:59

              @CN46400
              Stalingrad dont l’usine de tracteurs qui fabriquait une variante du T34 a quasiment toujours produit.

              les chars sortaient de l’usine directement au front ...
              et ne pas oublier Leningrad qui a produit des avions alors même qu’elle était quasiment encerclée


            • Matlemat Matlemat 6 février 14:36

              @CN46400
              D’accord, il y avait des machines outils tellement énormes qu’elles n’étaient pas délocalisables. 


            • Julien S 6 février 15:16

              @nono le simplet
              .
              Leningrad qui a produit des avions alors même qu’elle était quasiment encerclée
              .
              Cocorico, Paris encerclé produisait des ballons ; 


            • macchia 4 février 13:31

              La Bulgarie n’a pas déclaré la guerre à l’URSS et n’a pas participé à son invasion


              • nono le simplet nono le simplet 4 février 13:58

                @macchia
                La Bulgarie n’a pas déclaré la guerre à l’URSS

                grossière erreur de ma part, en effet !
                il s’agit de la Hongrie bien sûr et non de la Bulgarie restée prudemment neutre


              • Matlemat Matlemat 4 février 13:36

                Staline redoutait les Japonais à l’extrême orient, ceux ci devaient attaquer en même temps que l’Allemagne mais se sont ravisés, la bataille de Khalkhin Gol gagnée par Joukov a permis à ce général de gagner la confiance de Staline et aux Japonais de se consacrer plutôt à l’Asie du Sud est. L’espion Sorge a permis d’assurer Staline que les Japonais n’attaqueraient pas cette année la et a permis un important rapatriement de troupes qui a sauvé Moscou.


                • nono le simplet nono le simplet 4 février 14:06

                  @Matlemat
                  absolument ... et Joukov a joué un rôle primordial dans la victoire de Moscou


                • Matlemat Matlemat 4 février 15:42

                  @nono le simplet

                  Il paraît que c’était le seul homme qui pouvait tenir tête à Staline.


                • nono le simplet nono le simplet 4 février 16:36

                  @Matlemat
                  si j’en crois les mémoires de Joukov, Staline avait une grande confiance dans son état major et dans la capacité de ses meilleurs chefs comme Joukov, Koniev ...
                  contrairement à Hitler qui a limogé à tours de bras, l’un des premiers étant Guderian le 26 décembre 1941 après l’échec devant Moscou ... et réhabilité en 43 pour l’offensive de Koursk 


                • Matlemat Matlemat 4 février 17:04

                  @nono le simplet

                  Entre Hitler et Staline difficile de savoir qui était le plus paranoïaque, avec les purges soviétiques des années 30...


                • nono le simplet nono le simplet 4 février 17:20

                  @Matlemat
                  je dirais que la paranoïa de Staline a fait une pose « technique » de 41 à 45, alors que celle d’Hitler a été de pire en pire jusqu’à la fin smiley


                • JulietFox 4 février 17:32

                  @nono le simplet
                  Mais avant il avait tellement fait fusiller ou embastiller ses généraux, colonels et autres constructeurs d’avions, que les 1ers mois de Barbarossa ont été dramatiques.


                • Matlemat Matlemat 4 février 20:33

                  @nono le simplet
                   smiley oui c’est tout à fait cela...


                • Matlemat Matlemat 4 février 20:36

                  @JulietFox
                  Et la guerre russo-finlandaise qui a été un désastre au début pour l’armée rouge mais au final qui a fait améliorer les tactiques opérationnelles russes.


                • baldis30 5 février 09:47

                  @Matlemat
                  bonjour,
                   « Il paraît que c’était le seul homme qui pouvait tenir tête à Staline. »
                  Qui l’avait mis en place ? C’était un militaire donc mis en place par Trotski ... et par conséquent .... évincé d’abord, puis rappelé par force ... par force de qui .... ... ( ou alors la Russie capitulait et Staline ... couic... couic ... comme il le craignait ... c’est pas beau la vie de tsar ...) . Donc rien d’étonnant à ce qu’il tint tête à Staline ... ou autre façon de voir que Staline s’inclina devant lui .... et piètre vengeance avec la promotion de Koniev ...
                   la suite de la guerre et les purges staliniennes qui suivirent s’arrêtèrent à un certain niveau ....ou à des cas bien précis ....


                • Matlemat Matlemat 5 février 14:09

                  @baldis30
                  C’est en 1939 que Staline a eu très peur avant la bataille de Khalkhin Gol en Mongolie et que Joukov est devenu son « héros »

                  Un résumé de la bataille en 5 min :

                  https://www.youtube.com/watch?v=y6at_yKCRns&vl=fr


                • flourens flourens 4 février 15:49

                  une anecdote à propos de Joukov et Staline

                  Staline ne pouvait tolérer que quelqu’un soit plus populaire que lui, c’est pourquoi au cours de la guerre il a glissé quelques peaux de bananes sous les pieds de Joukov, la plus célèbre étant la compétition entre Joukov et Koniev pour la prise de Berlin et qui a valu quelques milliers de morts inutiles, mais Staline ne pouvait pas faire grand chose contre Joukov tant son prestige et son loyalisme était grand

                  alors il lui a concocté une petite perfidie dont il avait le secret, en effet il devait présider le défilé de la victoire sur un cheval blanc, mais ce cheval a flanqué Staline par terre à une répétition, au lieu de fusiller le cheval, il a laissé l’honneur à Joukov de présider le défilé, sur quoi ???? sur ce cheval blanc bien entendu, espérant en secret qu’il mette le maréchal par terre, bon ça ne s’est pas passé comme ça, j’imagine la fureur de Staline, qui en a fait les frais ?


                  • nono le simplet nono le simplet 4 février 16:19

                    @flourens
                    je ne connaissais pas cette anecdote
                    il n’a pas été compliqué d’éloigner Joukov à la fin de la guerre puisqu’il s’est mis lui même en retrait
                    pour Berlin, je ne sais pas si c’était une peau de banane ou pour les stimuler ...


                  • Julien S 4 février 16:04

                    Après ce synopsis, à quand l’article lui-même ? 


                    • Donatien Donatien 4 février 18:38

                      @ l’auteur

                      À quoi peut bien servir ce machin ?

                      À justifier la théorie fumeuse de la science citoyenne ?

                      Il est à l’histoire ce que les les illuminations de Doctorix sont à la médecine.

                      ....

                      On notera l’absence de référence au Manuel qui vous a servi pour vous pavaner sur ce forum qui ne manque pas de candidats à l’estrade...


                      • nono le simplet nono le simplet 4 février 19:02

                        @Donatien
                        On notera l’absence de référence au Manuel qui vous a servi
                        je réponds, étant gracieux de nature smiley
                        c’est une compilation des nombreux livres que je possède et j’essaye de ne citer que des faits et le déroulement chronologique ce ceux ci ...
                        ce n’est donc pas une interprétation partisane et encore moins une manière de me pavaner ... pas mon genre ...


                      • Lympios8 Lympios8 4 février 20:02

                        @nono le simplet
                        Vous avez donc lu plusieurs livres !
                        Mazette !
                        J’ai cru reconnaitre en vous l’assurance d’un ancien combattant.


                      • Julien S 4 février 20:38

                        @nono le simplet
                        .
                        Disons que c’est fort maigre, et que si c’était plus étoffé ce serait l’article Wikipedia. Où est votre valeur ajoutée ? 


                      • Matlemat Matlemat 4 février 21:24

                        @Julien S
                        Sortez nous un article et on en reparle...


                      • Julien S 5 février 00:01

                        @Matlemat
                        .
                        Sortez-nous un article....
                        .
                        J’en ai fait un excellent sous le pseudonyme Sarcastelle, entièrement original et ne devant rien à aucun livre. Malheureusement il a disparu avec la suppression de Sarcastelle. Il doit être encore sur le blog de Lavau. 
                        .
                        Pas grave, je vous le remettrai en commentaire. 
                        .
                        J’admire votre propre article, sur le coût véritable du nucléaire. 
                        Je ris encore du rapport de l’an dernier de la Cour des Comptes chiffrant à environ 120 milliards le cumul des sommes déjà versées ou promises jusqu’en 2040 comme subventions aux EnR installées depuis le début jusqu’au 31/12/2017 ! et qui représentent 3% de la production électrique ! A ce tarif ça ferait la transition complète à 3500 milliards (hors stockage à prévoir). 
                        .
                        Toujours (commentaires sous votre article) avec votre CO² recyclable ! Expliquez-nous combien de nouveaux milliers de km² annuels à enforester rien qu’en France. 


                      • Matlemat Matlemat 5 février 13:51

                        @Julien S
                         Pourquoi changer de pseudo régulièrement à part pour tromper les gens ? 

                         J’avais pourtant bien reconnu votre style, toujours détourner la conversation en évitant de répondre à ce qui ne va pas dans votre sens, du bon blabla pour défendre votre immonde industrie, je vous ai déjà dis que vous feriez un bon politicien, et pour moi ce n’est pas un compliment.

                         Le nucléaire a des subventions cachées et des coûts reportés sur le futur, vous refusez de l’admettre.

                         J’ai dis et je redis que le prix de l’electricité en France en bas pour faire accepter le nucléaire à la population.

                         Le nucléaire ne diminuera pas les émission mondiales de CO2, et on ne pourra pas tout recycler rapidement, j’ai dis que c’est recyclable, pas qu’on peut tout recycler les emissions actuelles, arrêtez de prendre les gens pour des idiots. 

                         J’aime bien discuter mais avec des gens fermés d’esprit comme vous c’est vraiment une perte de temps, je vous prierais donc de ne parler ici que de la deuxième guerre mondiale.

                          


                      • Julien S 5 février 13:55

                        @Matlemat
                        .
                        Oui, papa. 


                      • JC_Lavau JC_Lavau 5 février 15:36

                        @Matlemat : « les émission mondiales de CO2 ». Et qu’est-ce que ça peut bien foutre ? Nous restons en pénurie de CO2 atmosphérique.


                      • Matlemat Matlemat 5 février 17:25

                        @JC_Lavau
                        Tant mieux...


                      • nono le simplet nono le simplet 5 février 17:26

                        @Julien S
                        J’en ai fait un excellent sous le pseudonyme Sarcastelle
                        pauvre sarcastelle, elle doit se retourner dans sa tombe


                      • Julien S 5 février 18:03

                        @nono le simplet
                        .
                        Je sais, vous l’aimiez bien. Sniff. 


                      • Julien S 5 février 18:19

                        @Matlemat
                        .
                        Oui, tant mieux, ça fait un argument de moins pour les caryopathes. 


                      • JC_Lavau JC_Lavau 5 février 19:52

                        @Julien S. Aucune trace d’aucun article, zéro message de Sarcastelle.


                      • Julien S 5 février 20:11

                        @JC_Lavau
                        .
                        Je me demande s’il n’a pas été publié sur Agoravox (1er avril 2016) sous le pseudo jarnicoton, avec ou sans majuscule, que j’ai eu deux fois, dont une avant Sarcastelle. 
                        Ce n’est pas moi qui l’ai mis chez vous sous forme d’un message. C’est vous-même qui l’avez incorporé ; j’étais d’accord. 


                      • JC_Lavau JC_Lavau 5 février 20:18

                        @Julien S :
                        http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1781.msg4674.html#msg4674
                        « Le nombre de centenaires va spectaculairement décroître dans l’avenir, pour la raison suivante : il n’en est plus né un seul depuis 1915 ! »


                      • Julien S 5 février 20:25

                        @JC Lavau
                        .
                        Quelques mots-clefs possibles : Schubertha ; Schwalbenfish (avec la faute).


                      • Julien S 5 février 20:30

                        @JC_Lavau
                        .
                        le nombre de centenaires....
                        .
                        Bravo ! Excellent ! 


                      • JC_Lavau JC_Lavau 6 février 08:45

                        @Lavau. Actualiser : depuis 1918.


                      • Julien S 6 février 12:34

                        @JC_Lavau
                        .
                        Très juste !


                      • soi même 4 février 20:21

                        Il y a un livre ( Le Brise Glacede

                        Suvorov V ) qui relate bien du point de vue de l’URSS ce qui c’est passé à ce moment, 

                        L’histoire est un peut plus complexe que l’histoire officiel nous enseignes.


                        • soi même 5 février 20:51

                          Lisez ce livre est vous verrez que l’histoire est une fable comvenue
                          La guerre Germano-soviétique est en sonnes la guerre de deux criminels de guerre.


                        • soi même 7 février 13:07
                          L’Europe d’une guerre à l’autre.

                          I – L’infrastructure financière mondiale : La Banque d’Angleterre


                          II – L’infrastructure financière mondiale : La Réserve Fédérale Américaine


                          III – L’assassinat de Sarajevo


                          Première partie

                          Deuxième partie


                          IV– Qui a déclenché la Première Guerre Mondiale ?


                          Première partie

                          Deuxième partie

                          Troisième partie


                          V – Qui a financé la Seconde Guerre Mondiale ?


                          VI – Léon Trotsky, père du nazisme allemand


                          Première partie

                          Deuxième partie

                          Troisième partie

                          Quatrième partie

                          Cinquième partie


                          VII – La Grande-Bretagne et la France avaient prévu d’attaquer l’Union Soviétique en 1940


                          VIII – L’étrange Grande Guerre


                          Première partie

                          Deuxième partie

                          Troisième partie

                          Quatrième partie


                          IX – Comment les Britanniques ont « libéré » la Grèce


                          X -Qui a organisé la Famine de 1932-1933 en URSS ?


                          XI – Un quart de siècle soviétique (1930-1955)


                          XII – Pourquoi la Grande-Bretagne et les États-Unis n’avaient-ils aucune envie d’empêcher la Seconde Guerre Mondiale ?


                          Première partie

                          Deuxième partie

                          Troisième partie

                          Quatrième partie


                          XIII – Pourquoi Londres a-t-il donné Vienne et Prague à Hitler ?


                          Première partie

                          Deuxième partie

                          Troisième partie


                          XIV – Comment Adolf Hitler est devenu un « agresseur provocateur »


                          Première partie

                          Deuxième partie

                          Troisième partie


                          XV – La Pologne trahie


                          Première partie

                          Deuxième partie

                          Troisième partie


                          XVI– Qui a signé la condamnation à mort de la France en 1940 ?


                          Première partie

                          Deuxième partie


                          XVII– Grande-Bretagne – l’amant maudit d’Adolf Hitler


                          Première partie

                          Deuxième partie

                          Troisième partie


                          XVIII– Comment la Grande-Bretagne a aidé l’Union Soviétique à combattre Hitler


                          Première partie

                          Deuxième partie

                          Troisième partie


                          XIX – Comment Churchill a perdu et récupéré sa victoire dans la Seconde Guerre Mondiale


                          XX – Qui a posé le mur de Berlin ?


                          https://reseauinternational.net/wp-content/uploads/leuropeduneguerrealautre/leuropeduneguerrealautre.pdf


                        •  C BARRATIER C BARRATIER 4 février 21:15

                          Je me suis passionné pour notre Histoire 39/45

                          Savez vous que la première occupation d’un territoire allemand conquis par les armes fut mise en place et réussie, par des prisonniers français dans des stalags au nord de Berlin, à quelques km ; Jean-Annet d’Astier en fut le meneur, il mobilisa rapidement ses compatrotes dans les stalags et dans les fermes, pilla clandestinement de nuit un gigantesque dépot d’armes et de munitions destinées à armer une prochaine division allemande. Quand sur leur terrain, chez eux, les SS voulurent équiper leurs nouvelles troupes (des jeunes), le dépôt étai vide. Aussitôt attaqués par une véritable armée française sur place les allemands furent vaincus, faits prisonniers...les ex prisonniers devinrent geôliers...

                          Ouvrez ;

                          France terre de résistance, agoravox....


                          • Paul Leleu 4 février 22:14

                            @C BARRATIER

                            il y avait des français dans les 2 camps... A Normandie-Niemen avec les soviétiques, et côté allemand avec la Division Charlemagne...

                            les français de Charlemagne ont combattu les soviétiques jusqu’au 2 mai dans Berlin...

                            il y avait des français partout...

                            Des républicains espagnols dans la « nuebe » de Leclerc, qui furent de la Libération de Paris...

                            puis des allemands et des autrichiens qui constituèrent 50% des effectifs de la Légion Etrangère en Indochine...

                            Mais à la fin de tout ça, c’est les américains qui ont gagné, et ont anéanti la civilisation européenne...

                            Comme le disait la philosphe Simone WEIL en 1943 : « juste après les nazis, le pire danger pour la civilisation mondiale ce sont les américains »...


                          • nono le simplet nono le simplet 5 février 01:51

                            @Paul Leleu
                            il y avait des français dans les 2 camps... A Normandie-Niemen avec les soviétiques, et côté allemand avec la Division Charlemagne...
                            ne pas oublier le cas terrible des « malgré nous » alsaciens ...


                          • nono le simplet nono le simplet 5 février 01:55

                            @C BARRATIER
                            Jean-Annet d’Astier en fut le meneur, il mobilisa rapidement ses compatrotes dans les stalags ...
                            merci pour cette info que je ne connaissais pas ...


                          • Matlemat Matlemat 4 février 23:16

                            Nono, as tu lu le livre d’ Antony Beevor sur la 2GM ?


                            • nono le simplet nono le simplet 5 février 01:47

                              @Matlemat
                              Nono, as tu lu le livre d’ Antony Beevor sur la 2GM ?


                              j’ai son « Stalingrad » mais en anglais, offert par un ami anglais ... j’avoue ne l’avoir lu que partiellement et je ne sais même pas où il est smiley
                              par contre j’en ai d’autres, d’auteurs anglais qui ont presque tous cette fâcheuse tendance à donner une énorme importance à la « guerre du désert » contre Rommel et à minimiser le « front de l’Est » ... sans parler du « génie » de Monty ( Montgomery) dont j’ai une piètre opinion ... mettant des semaines à regrouper ses forces et n’attaquant qu’avec une supériorité écrasante ... d’une lenteur désespérante quand il remonte la botte italienne ... envoyant le plus souvent les Canadiens à l’assaut à Caen ... encore peu rapide pour fermer la poche de Falaise ... oubliant de nettoyer les bouches de l’Escaut quand il prend Anvers intact ... se vantant de résultats imaginaires dans la pression nord de l’attaque allemande dans les Ardennes, il ne réagit qu’au bout d’une dizaine de jours alors que Patton, au sud fait faire demi tour à son armée et attaque le flanc sud en 3 jours ... et la seule initiative hardie qu’il prend, « Market Garden », à Arhneim est une échec complet ...


                            • baldis30 5 février 09:51

                              @nono le simplet

                              bonjour,
                               « « génie » de Monty ( Montgomery) dont j’ai une piètre opinion  »
                               et vous n’êtes pas le seul ....


                            • nono le simplet nono le simplet 5 février 10:19

                              @baldis30
                               et vous n’êtes pas le seul ...
                              il faut remarquer que seuls des historiens anglais ont des louanges envers lui, les historiens américains sont plus féroces ...


                            • Matlemat Matlemat 5 février 13:59

                              @nono le simplet
                               J’ai lu Stalingrad, La deuxième guerre mondiale ainsi que La guerre d’Espagne d’Antony Beevor, les trois livres se lisent très bien, je crois que le film Stalingrad est inspiré du bouquin.

                               Est ce anglo-centré ? peut être mais je n’ai pas trop remarqué en les lisant, il y est dit au contraire que c’est l’offensive à l’est qui a voué l’expédition de rommel à l’échec.

                               Je pense qu’il est assez objectif par rapport à Montgomery et le reste.


                            • Matlemat Matlemat 5 février 14:20

                              @nono le simplet
                               Il faut se méfier du chauvinisme en Histoire, on a l’impression que les Anglais, la perfide Albion, ne nous a fait que des coups bas depuis la guerre de cent ans, c’est possible, mais que pensent-ils de nous de l’autre côté de la Manche ?

                               Nous portons attention aux trahisons anglaises mais je ne suis pas sûrs que les Français ont toujours étés exemplaires.


                            • baldis30 5 février 19:35

                              @Matlemat
                              bonsoir
                               Rommel était un coriace .... mais restait lucide ... Il était évident que la prise en tenailles Est Ouest de l’armée allemande en Afrique l’inquiétait ... , même si la tenaille était large,.... il réclama des renforts et ne les obtint pas ... la logique pour un militaire conscient et avant la reddition , est de se replier ...
                              De plus il ne s’attendait pas à ce que quelques restes de l’armée française présents en Afrique du Nord basculassent ( pas entièrement hélas) dans le camp des alliés ! 


                            • Matlemat Matlemat 6 février 01:30

                              @baldis30
                               Bonsoir, si au lieu d’attaquer la Russie cette année la, Hitler avait donné à Rommel la possibilité d’aller jusqu’au canal de Suez et de conquérir le moyen orient qui était d’ailleurs plutôt favorable aux Allemands la guerre aurait été différente. 

                               Je pense qu’Hitler se sentait vieillir et était trop impatient de réaliser son projet de conquête à l’est.

                               En même temps je crois que l’intervention en Afrique du nord n’était pas prévue, tout comme l’invasion de la Grèce, c’était juste pour aller sauver les Italiens.


                            • CN46400 CN46400 5 février 08:15

                              « envoyant le plus souvent les Canadiens à l’assaut à Caen »

                              Dieppe me parait préférable à Caen

                              Les auteurs anglais ne sont pas pires que les français (Guerres de Staline) Geoffrey Roberts...


                              • nono le simplet nono le simplet 5 février 08:55

                                Dieppe me parait préférable à Caen

                                Caen a été le calvaire des Canadiens

                                Dieppe était une action commando ... avec des canadiens, certes, envoyés à la boucherie, certes, mais limitée ...


                                • nono le simplet nono le simplet 5 février 10:30

                                  petite conclusion provisoire

                                  j’avoue être assez satisfait de l’accueil fait à cet article

                                  je reconnais qu’il est loin d’être parfait ... j’ai voulu simplifier au maximum le déroulement de cette première saison de guerre sur le front de l’Est pour que tout le monde puisse avoir une vision générale et chronologique des combats ...

                                  je vais essayer d’améliorer mon travail dans le second volet « Le Caucase et Stalingrad »

                                  merci à tous ceux qui ont participé (enfin, presque tous) avec des ajouts et même la correction d’une regrettable erreur de ma part, confondant honteusement hongrois et albanais ... smiley


                                  • Aristide Aristide 5 février 10:43

                                    hongrois et albanais ...

                                    Ce ne serait pas Hongrois et Bulgares ...

                                    j’avoue être assez satisfait de l’accueil fait à cet article

                                    Sans vouloir être désagréable, il s’agit plus surement du sujet traité que du traitement que vous lui avez fait subir.

                                    Ces vieilles histoires d’une URSS sauvant l’Ouest et participant à la chute du nazisme constituent une des plus grandes escroquerie de cette époque. Pour l’Ouest c’est historiquement facile à démontrer et pour la chute du nazisme, il s’agissait seulement d’une réponse à l’agression. Staline se serait tout à fait satisfait d’un ouest sous le joug nazi en contrepoids aux USA.

                                    Toute ressemblance avec la politique russe actuelle est que pur hasard...


                                    • JL JL 5 février 11:00

                                      @Aristide
                                      @nono,
                                       
                                       Aristide dit : ’’Sans vouloir être désagréable, il s’agit plus surement du sujet traité que du traitement que vous lui avez fait subir.’’
                                       
                                      Je trouve cela petit. Et pour ma part, je dirais au contraire, que si je n’y participe pas because le sujet, en revanche un survol de l’article et des commentaires me fait plutôt dire que c’est du beau travail.


                                    • nono le simplet nono le simplet 5 février 11:00

                                      @Aristide
                                      Ce ne serait pas Hongrois et Bulgares ...

                                      décidément, quand ça veut pas, ça veut pas ... smiley

                                      Ces vieilles histoires d’une URSS sauvant l’Ouest et participant à la chute du nazisme constituent une des plus grandes escroquerie de cette époque.


                                      80 % des soldats allemands sont tombés sur le front russe ... ce n’est pas de la propagande, mais des faits indéniables !
                                      et je ne suis pas