• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le massacre à Gaza aurait-il pu être évité ?
#32 des Tendances

Le massacre à Gaza aurait-il pu être évité ?

« Le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre. » (Victor Hugo, 1848).



Une soixantaine de morts parmi les Palestiniens, parfois des enfants et même des bébés, le lundi 14 mai 2018. Plus d’une centaine si l’on compte aussi les victimes du vendredi 11 mai 2018. Contraste saisissant entre l’inauguration de la nouvelle ambassade des États-Unis à Jérusalem, en grandes pompes, accompagnée de cris de joie de certains Israéliens, et ce massacre qui a choqué le monde entier.

Hélas, beaucoup ont presque intérêt à un tel massacre. Cette spirale infernale de la guerre, qui ne s’est jamais arrêtée depuis soixante-dix ans, est d’abord fondée sur une haine transmise de génération en génération, de ressentiments qu’il sera bien surréaliste de voir rapidement se transformer en espoirs. Les Palestiniens, lâchés à leur propre sort par les États autocrates arabes, n’ont plus rien à perdre.

Reprenons quelques éléments. La riposte de l’armée israélienne par balles réelles contre des manifestants de la Bande de Gaza, venus à la frontière de l’État d’Israël, souvent peu armés, était disproportionnée, évidemment. On peut comprendre la crainte sécuritaire des Israéliens, mais pas qu’elle se plaçât au-dessus des vies humaines que leur armée a détruites sauvagement.

La nature de cette riposte, largement prévisible puisque l’armée israélienne avait même averti la population palestinienne, a aussi une raison de basse politique intérieure. Les prochaines élections législatives approchent et le Premier Ministre Benjamin Netanyahou, débridé par l'effet Trump et en difficulté avec des casseroles judiciaires, a besoin de remobiliser son électorat. Le principe de "la nation en danger" permet de rassembler les forces vives autour de leur chef. Macabre stratégie électorale.

_yartiGaza03

Au-delà de ces manœuvres politiciennes qui ne sont pas nouvelles, il y a aussi le mode de scrutin avec la représentation proportionnelle qui aboutit à ce que des partis religieux extrémistes, souvent ultraminoritaires, prennent en "otages" les "grands" partis gouvernementaux (ici le Likoud, et les autres partis gouvernementaux sont en miettes, les travaillistes ont quasiment disparu du paysage politique israélien) incapables d’obtenir une majorité à la Knesset (eh oui, Israël est une démocratie parlementaire, pour garder le pouvoir, il faut convaincre les électeurs et les parlementaires). Ainsi, pour préserver sa coalition, le Likoud doit forcer sur le sécuritarisme des extrémistes et sur la démagogie populiste qu’on retrouve d’ailleurs dans les autres démocraties, notamment européennes.

L’émotion. Forcément, il est impossible de ne pas être insensible à ce massacre, comme à tous les massacres, d’ailleurs. Il est malheureux de reconnaître que le degré d’émotion est souvent proprotionnel à sa médiatisation. Ce n’est pas nouveau. Il y a près d’une cinquantaine d’années, la campagne très médiatisée des victimes du Biafra avait pu faire réagir. Ce qu’attendent ceux qui ont suscité cette émotion, c’est un coup de projecteur médiatique. Cela fait cher la minute à la télévision.

Mais qui a suscité ce massacre ? Il me semble que le gouvernement israélien, responsable des tirs à balles réelles et donc premier responsable de cette hécatombe, n’est toutefois pas le seul responsable. Ceux qui soufflent sur les braises, pour que la région s’enflamme, ce sont les fanatiques du Hamas. Leur mot d’ordre, c’est de détruire Israël. Comment peut-on imaginer la paix avec une telle haine ? La crainte des Israéliens, qui ont pris un ascendant militaire sur leurs voisins, c’est de le garder et de protéger leur propre population.

D’ailleurs, ceux qui ont manifesté étaient surtout des jeunes gens. Peu des anciens avec une certaine maturité qui voyaient bien que le leader du Hamas avait envoyé en toute conscience ses manifestants à l’abattoir. Car pour émouvoir, il fallait de la boucherie. Ce cynisme doit être autant condamné que la disproportion des moyens utilisés par l’armée israélienne.

Le transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem fut-elle une provocation de Donald Trump ? Certainement pas, même s’il s’est fait dans les pires conditions. Ce transfert a été promis par les Américains depuis 1995. Pas seulement les Américains, d’ailleurs. Mais sous une condition impérieuse : que le statut de Jérusalem soit l’objet d’un accord avec toutes les parties concernées. C’est sans doute la principale pierre d’achoppement. Le rejet par Yasser Arafat, pour des raisons démagogiques, de la proposition de paix d’Ehud Barak coûte très cher encore aujourd’hui (en présence de Bill Clinton, échec du sommet de Camp David II du 11 au 25 juillet 2000 et échec de la conférence de Taba du 21 au 27 janvier 2001).

_yartiGaza02

Dans l’idéal, comme les premières résolutions des Nations Unies le réclamaient, il faudrait l’édification de deux États sur la Palestine administrée sous mandat britannique. Israël et la Palestine sur les bases des frontières d’avant 1967. Le conflit, qui est prolongé et alimenté tant du côté du Hamas que du Likoud, rend cette solution de moins en moins crédible.

Et pourtant, il n’y a pas d’autre solution.

Le Grand Israël ? Si c’est le rêve de Benjamin Netanyahou, qui encourage la colonisation des territoires occupés, n’a aucun sens géopolitique. Pire, il mettrait plutôt en péril la nation israélienne elle-même. Ariel Sharon, avant de sombrer dans un coma qui a fait rater la dernière tentative de paix, avait compris, probablement un peu tard, mais il valait mieux tard que jamais, qu’Israël avait besoin d’un État palestinien pour des raisons démographiques. Un seul État contenant Palestiniens et Israéliens, c’était à coup sûr laisser la population palestinienne devenir maîtresse du destin des Israéliens avant trente ans, en raison de la différence de croissance démographique (la démographie, au contraire de l’économie, est une science prédictive à long terme assez facilement fiable).

Le retour des Palestiniens sur leur terre d’origine ? C’est-à-dire, sur l’actuel État d’Israël ? Là non plus, ce n’est pas politiquement concevable. Les déplacements de population sont toujours vécus comme des drames humains, mais les 700 000 Palestiniens n’ont pas été les seuls à l’avoir vécu à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. En Europe, de nombreux déplacements de population ont eu lieu, et à commencer par les Allemands de Königsberg, en Prusse orientale, qui ont été chassés par les Soviétiques et aucun Allemand, soixante-dix ans plus tard, ne réclame aujourd’hui le retour à ce qui est devenu Kaliningrad, pourtant une enclave baltique de la Fédération de Russie coincée entre la Pologne et la Lituanie, au cœur désormais de l’Union Européenne.

C’est Christian Vanneste, ancien député UMP et aujourd’hui promoteur d’une alliance très à droite entre LR et le FN, qui a proposé, sans doute avec audace, cette comparaison dans son éditorial du 16 mai 2018. S’il y avait moins d’Allemands déplacés que de Palestiniens déplacés, que dire alors des Pakistanais et des Indiens qui, lors de l’indépendance des Indes britanniques et de la séparation en deux (puis trois) États, ont été déplacés par millions (accompagnés de massacres de masse) ?

Christian Vanneste n’hésite pas à citer ainsi d’autres tragédies historiques, passant de l’indépendance de l’Algérie (drame des Pieds-noirs mais aussi des Harkis) aux rescapés du génocide contre les Arméniens en 1915, en ajoutant cette phrase qui pourrait servir de sujet à commenter au prochain baccalauréat de philosophie (cela tombe bien, l’ancien parlementaire était professeur de philosophie à Tourcoing dans une vie antérieure) : « L’histoire n’a jamais fait bon ménage avec la justice. Encore faut-il savoir ce qui fonde la justice, si elle existe dans ce domaine. » (16 mai 2018).

La première condition pour entrevoir au loin un espoir de paix, c’est d’abord que chaque partie respecte l’autre dans son droit d’exister. Pour l’instant, on en est encore hélas très loin…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (17 mai 2018)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le massacre à Gaza aurait-il pu être évité ?
Déclaration d’indépendance d’Israël le 14 mai 1948 (à télécharger).
Les 70 ans d’Israël.
Élie Wiesel et la Shoah.
Un géant à Jérusalem.
Le dernier des Sages ?
Israël est une démocratie.
Yitzhak Rabin.
Shimon Peres élu Président.
Ariel Sharon.
Ehud Olmert.
Benyamin Netanyahou.
Yasser Arafat.

_yartiGaza04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.66/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 18 mai 10:05

    Bien sur..il suffisait de laisser la Palestine aux Palestiniens...


    • oncle archibald 18 mai 10:13

      @bob14 : comme s’il n’y avait pas de juifs sur le territoire de la Palestine sous mandat britannique ! Et comme si bien avant 1948 les deux communautés ne s’étripaient pas gaillardement !


    • DACH 18 mai 12:50

      @bob14=On voit ce qu’ils en ont fait depuis 1948, puis 1967 !!!


    • bob14 bob14 18 mai 17:40

      @bob14.....comme la France aux Français… smiley


    • OMAR 18 mai 19:35
      Omar9

      @tonton artichaut
      .
      Pour avoir seulement présenté un plan de paix et de partage de la Palestine, le comte Folke Bernadotte, médiateur de l’ONU, ainsi que le colonel français André Sérot, sont assassinés par les hordes nazisionistes du Lehi,
      .
      Alors, arrête tes salades sur le sujet, car les sionistes sont les créateurs de la violence et de la barbarie en Palestine

    • oncle archibald 18 mai 10:11

      "Dans l’idéal, comme les premières résolutions des Nations Unies le réclamaient, il faudrait l’édification de deux États sur la Palestine administrée sous mandat britannique."

      Vous oubliez de mentionner que la résolution la résolution 181 de l’ONU en 1947 proposait aussi
      un statut spécial pour la ville de Jérusalem, qui devait rester une enclave « neutre » sous contrôle international entre les deux états.

      Mais aujourd’hui, avec 70 ans de rancœurs accumulées, croyez vous que l’on puisse revenir à cette solution ? Quel pays acceptera d’envoyer des soldats se faire massacrer sous un casque bleu pour défendre la « neutralité » de Jérusalem que les deux belligérants actuels revendiquent ?

      On ne refait pas l’histoire et quand le train est passé on ne peut plus le prendre. C’est triste à dire mais aujourd’hui personne, absolument personne, ne propose un embryon de solution qui ait quelque chance d’aboutir à une paix durable.


      • OMAR 18 mai 19:46
        Omar9
        .
        @tonton artichaut
        .
        « Ce serait offenser les principes élémentaires que d’empêcher ces innocentes victimes du conflit de retourner à leur foyer, alors que les immigrants juifs affluent en Palestine et de plus menacent de façon permanente de remplacer les réfugiés arabes enracinés dans cette terre depuis des siècles ». Il critique « le pillage sioniste à grande échelle et la destruction de villages sans nécessité militaire apparente. »
        Comte Bernadotte, médiateur de l’ONU ;
        .
        "Le Lehi, est déterminée à ce que Jérusalem soit sous l’autorité de l’État d’Israël et qu’il ne permettrait pas d’interférence de la part d’une organisation nationale ou internationale : Nous emploierons contre les représentants d’un pouvoir étranger les mêmes méthodes que nous avons employées contre les Britanniques ".
        .
        Quelques jours après, le comte F. Bernadotte est assassiné par les sionistes...
        .
        Israël ne veut pas la paix, voila pourquoi aucun plan de paix ne pourra aboutir...
        Alors, arrête de déformer la Vérité...

      • belin 18 mai 19:56

        @OMAR
        Dis donc MOMO israel n’a pas à chercher la paix , Les Israéliens sont sur leur territoire et ils n’ont de compte rendre à qui que ce soit , et surtout à des gens arrièrés comme toi.


      • OMAR 18 mai 20:29
        Omar9

        @Crakers belin.
        .
        Tu sais qu’en parfait perroquet, tu reprends à ton comte la logorrhée de Hitler quand il avait annexé les Sudètes ?
        .
        Pauvre type....

      • belin 18 mai 21:10

        @OMAR
        Désolé je ne suis pas comte. Vas apprendre à écrire avant d’insulter.


      • belin 18 mai 21:19

        @OMAR
        Et j’ajoute : Hitler ???? Le monsieur qui est allé voir le grand Mufti de Jérusalem et qui a obtenu son soutient pour le massacre des juifs. Belle référence que les tiennes.


      • OMAR 18 mai 21:50
        Omar9

        @crakers belin
        .
        Désolé d’avoir aussi omis le lettre « d », à « comte »....

      • OMAR 18 mai 21:58
        Omar9
        .
        @crackers belin
        .
        C’est sur conseil du pape Pie XII, que Hitler a accepté le soutien de ce mufti.
        Alors, ne fais pas comme le chameau, regarde tes références avant de critiquer celle d’autrui...


      • Couteau 18 mai 23:40
        Bonjour,

        Il faut les trahir, avec une armée gigantesque. A l’occasion d’une rumeur d’invasion truque ou iranienne, cela me semble idéal. Il faut nécessairement miser sur leur « hésitation nucléaire ». Ne ripostez pas, nous allons vous soutenir pour les vaincre a la conventionnelle.

        Une authentique armée américaine, bigarré et méritocratique, pourrais se déployer en Zion pour l’assister, ou s’interposer, avec des machines comparables, dépasser de cinq ou six fois l’effectif armée de la colonie. Ils ne pourrons pas discriminer ces noirs, ces jaunes la impunément.

        Ils suffira alors de demander poliment la fin de l’apartheid et deux trois garantie de transparence, tout en restant pret a procéder a un changement de régime de terrain, institution par institution, autant qu’a esuyer un ultime geste de défit des fanatiques, potentiellement nucléaire.

        ++


      • Soraia 20 mai 10:40

        @Ciseau


        Rhaa l’modérateur t’est vraiment un pourri, t’a laissé mon message belliciste, et t’a supprimé le message de paix qui le tempérais.

        ++

      • Massada Massada 18 mai 10:14
        Malgré la promesse d’un retour au calme l’organisation a appelé les gazaouis à augmenter la violence
         
        L’organisation terroriste du Hamas a appelé les habitants de Gaza à poursuivre la « marche du retour » vendredi vers la barrière frontalière et à intensifier la lutte contre Israël.
         
        Préparez vos mouchoirs 


        • papat 18 mai 10:44

          @Massada

          En Israël, ainsi qu’au sein des territoires palestiniens, le nombre d’Arabes sera bien égal à celui des Juifs, a indiqué Sergio DellaPergola, démographe auprès de la Hebrew University à Jérusalem. DellaPergola confirme de la sorte les chiffres du dernier recensement militaire qui ont suscité l’indignation des législateurs de droite à la Knesset. 

          Si l’on compte la population de la rive occidentale du Jourdain, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est, les Juifs et les Arabes ont, selon le démographe, sur tout le territoire d’Israël, une population à peu près égale. Dans d’autres régions israéliennes, les Juifs représentent environ 80% de la population totale. Les partisans d’une solution à deux Etats ont longtemps averti que le pays risquerait de perdre sa majorité juive si un Etat palestinien n’était pas établi à ses côtés.

          Majorité juive

          « Les partisans d’un règlement du conflit entre les deux nations affirment depuis longtemps que le pays risque de perdre sa majorité juive si un Etat palestinien propre n’était pas créé », explique le Times of Israël. « Si un deuxième Etat n’est pas créé, Israël deviendra un Etat binational ou un Etat dans lequel les Arabes et les autres minorités n’ont pas les mêmes droits ».

          DellaPergola a calculé qu’actuellement, sur l’ensemble du territoire, vivent 6,9 millions de Juifs et 6,5 millions d’Arabes. Selon lui, ce fossé sera probablement comblé d’ici 15 à 20 ans.

          Haïm Mendes, un officier haut gradé de l’armée israélienne, ayant la responsabilité des affaires palestiniennes, a annoncé à la Knesset que près de 5 millions d’Arabes habitaient sur la rive occidentale du Jourdain et dans la bande de Gaza. Le militaire a été pris à partie par certains parlementaires conservateurs.

          Mendes a été accusé de gonfler les chiffres de la population arabe. Avi Dichter, parlementaire du Likoud, parti au pouvoir, et président de la Commission des affaires étrangères et de la défense au sein du Parlement, a qualifié les chiffres avancés par Mendes d’étonnants et a demandé des éclaircissements.

          Colonies

          Moti Yogev, parlementaire du parti Jewish Home et partisan des colonies juives dans les territoires occupés, a accusé Mendes de s’être basé sur des chiffres palestiniens.

          Les chiffres de population sont une donnée importante dans le cadre d’un accord de paix général qui pourrait avoir lieu entre Israël et les Palestiniens, indique le Times of Israel.

          Depuis les deux dernières décennies, la question démographique est au cœur de la poursuite par Israël d’un accord de paix global avec les Palestiniens. La crainte est qu’Israël ne puisse accomplir sa destinée en tant qu’Etat juif démocratique compte tenu de ces tendances.

          « Le gouvernement israélien actuel n’est pas favorable au concept d’un Etat palestinien et rejette l’idée d’une possible menace démographique ». 

          Sur le plan du nombre de naissances, les Juifs arrivent, selon DellaPergola, au niveau des Arabes, principalement grâce au taux élevé de natalité chez les Juifs ultra-orthodoxes. Toutefois, la population arabe est sensiblement plus jeune et a aussi une plus grande espérance de vie, fait encore remarquer l’expert.

          qu’en pensez vous massada ?


        • Massada Massada 18 mai 10:57

          @papat
           

          Je n’en pense rien.
          Ma pré-occupation immédiate est de savoir si nous aurons encore une invasion de méduses sur les plages d’Ashdod.
          Cette année, elles sont très en avance. smiley


        • Milka 18 mai 11:34

          @Massada

          D’ailleurs je vous suggère de faire d’Ashdod la capitale d’Israël et pourquoi pas Massada, Massada ...  smiley

        • papat 18 mai 13:33

          @Massada
          comme vous ne voulez pas la solution à 2 états ,ils vont finir par vous manger tout cru !

           comme les méduses vous n’arriverez pas à les arrêter ! apparemment en israel tout le monde ne pense pas comme vous ! 


        • Massada Massada 18 mai 13:52

          @papat
           

          Pour le moment ma préoccupation est autre
           
          40 degrés... dehors
          45 degrés dans la voiture....

        • Meshuggah Cyrus 18 mai 14:35

          @Massada


          Une belle hypocrisie égyptienne en cours . 
          pour une fois que c’ est pas le likoud que je dénonce lol

        • Massada Massada 18 mai 14:47

          @Cyrus

           
          C’est un lien israélien donc un mensonge !
           
          En fait c’est très logique mais le problème est que vous etes cartésien (tradition française), ce qui incompatible avec la façon dont on fonctionne au MO.


        • Meshuggah Cyrus 18 mai 16:18

          @Massada


          C’est un lien israélien donc un mensonge !
          >« c’ est toi qui le dit ! » une très vielle citation d’ un illustre méconnu (mais connus).
          Je ne te l’ opposerais pas , ce n’ est que de la rhétorique mal employé.
          Comme tout le monde nous avons des « ornière mentale » un analogue psychologique du vers informatiques .Une programmation « sociale » basé sur des idées reçut , des conditionnement , des mécanismes de « pensée ».
          C’ est la base même du choc des cultures .... et par extension des guerres de religion .


          >J’ ai lu avec attention , c’ est un « concours de bite » au détriment des gens qui ont besoin de médicament .Je remercie cependant Israël de les avoir envoyé . Un cadeaux comme ca ça ne se refuse pas .Au pire il suffisait de remballer d’ un autocollant« accepté au profit du peuple ».Le refus est inique et misérable .
          « si j’ ais faim je ne refuserais pas de manger casher ou hallal ou meme vegan lol » , et surtout je laisserais le choix aux autres .
          En fait c’est très logique mais le problème est que vous etes cartésien (tradition française), ce qui incompatible avec la façon dont on fonctionne au MO.

          > Ce qui est sur c’ est que je ne suis pas littéraire ;)
           ...encore moins arabe littéraire version coraneries.
          Au delà de mes dysorthographie ,dyslexie , les mécanisme de pensée hébreux , arabe , araméen ou même japonais ne se limite pas a une simple « traduction orienté ».
          Sans la culture qui va avec , on fait contresens sur contresens .
          Je plaide coupable ... pendant longtemps faute de connaitre des juif 
          j’ ais imaginé le juif , sous les trait de defunes en « rabbi jacob » 
          c’ est une forme d’ antisemitisme sans malveillance de la part de celui qui s’ y fait prendre .mais les imaginer toujours victime en tenu de camp c’ en est une autre .












           






        • Meshuggah Cyrus 18 mai 16:18

          @Cyrus
          (suite)

          Mes premier message était bien différent , les tiens également . 
          Israel fete ses 70 ans , et je lui souhaite de ne pas avoir de fin , même si je pense qu’ elle doit se grandir « encore » dans sa pensée .Moi je fêterais egalement le temps que tu as pris pour m’ apprendre des choses , et celui que tu as mit a profit pour essayer de me comprendre .

          A Default d’ amitié dans la vie réel , malgres celle que nous forgeons tout les jours
          je salut tout mes frère juif en humanité comme je salut mes frère arabe .
          Je reste forcement dans mon camp chretien et un peut templier mais je n’ oublie pas mes frères qui souffre aussi . 


        • bob14 bob14 18 mai 17:41

          @Massada.....sur agora, vous faites un « four » mon bon… smiley


        • Cateaufoncel2 18 mai 11:09

          Pour éviter ce genre de tuerie, il suffirait que ceux qui aspirent au « martyr » renoncent à participer aux manifestation dans l’espoir de s’y faire tuer. On l’a appris, incidemment, en lisant un article du Monde, du 14 mai :

           « Quand j’ai quitté la maison ce matin, j’ai senti que je pouvais mourir. Je veux être une martyre. Je le veux depuis mon plus jeune âge. » Walla Abou Naji est certaine que sa mère serait enchantée d’une telle fin. (…) Le vendredi précédent, elle a manqué ce rendez-vous avec la mort. Les drones israéliens ont lâché du gaz lacrymogène, elle s’est évanouie, on l’a évacuée. »

          Walla Abou Naj, 28 ans – Propos recueillis à la mi-avril par le journaliste Piotr Smolnr, et publié dans  Le Monde  du 14 mai.
          Source : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/05/14/a-gaza-les-femmes-en-premiere-ligne_5298405_3218.html

          Et ça a été conformé, tout aussi incidemment, par un article de Libération du 16 février :

          « A l’aube, il m’a dit « Prie pour que je devienne martyr » Elle proclame qu’elle est fière que son vœu ait été exaucé. (…) Imad répétait la même chose chaque vendredi depuis le début de la « Marche du retour », le 30 mars, dont il n’avait jamais raté un rassemblement. »
          Jamila al-Nafar, mère d’Imad – Propos recueillis par Guillaume Gendron et publiés dans Libération du 16 mai.
          Source : http://www.liberation.fr/planete/2018/05/15/le-deuil-apres-le-sacrifice-de-la-jeunesse_1650347

          P.S. - Je rappelle que ces deux journaux sont entièrement acquis à la cause palestinienne.


          • zzz999 18 mai 11:37

            @Cateaufoncel2

            et le HAMAS contrôle t’il les gachettes des soldats ISRAELIENS peut être ? ces derniers sont ils assez bêtes pour fournir une telle victoire médiatique au HAMAS ? ISRAEL ne connait-il pas les nombreux moyens non létaux de contrôler des foules ?


          • Cateaufoncel2 18 mai 14:25

            @zzz999


            Je suis incapable de répondre à vos questions, parce que les médias, massivement pro-palestiniens ne nous fournissent aucune précision sur la dynamique des événements. Des casseurs, à Paris, brûlent deux voitures et saccagent un McDonald, on a tous les détails, où cela s’est passé, de quelle heure à quelle heure, quelle était la stratégie des Black Bloc, quand et comment la police est intervenue, etc., etc.

            A Gaza, on a des dizaines de milliers de personnes en mouvement, 62 morts et plus de 2000 blessés, voici la vision des faits qui est suggérée : une foule conséquente, plus ou moins pacifique mais désarmée, manifestait près de la frontière avec Israël et des soldats lui ont tiré dessus. Je comprends que cela vous suffise, moi, j’attendrais autre chose des médiateux, s’il y avait quelque chose à en attendre...

            Maintenant on peut penser que les soldats israéliens savent que l’essentiel des surexcités sont des membres du Hamas, comme l’avait dit, d’emblée, l’ambassadrice d’Israël en Belgique. Elle avait un peu exagéré en disant « tous les Palestiniens abattus », mais un cadre du mouvement terroriste Salah al-Bardaoui a reconnu sur PalTel que 50 des 62 morts de lundi, appartenaient au Hamas

          • OMAR 18 mai 20:36
            Omar9
            .
            @Cateaufoncel2
            .
            Voici une vidéo tournée par ces nazisionistes snipers de Tsaelll, alors, tu ne peux mettre en doute mes écrits.
            .
            Ils se réjouissent de chaque assassinat qu’ils commettent, sous les rires, et les cris de joie de leurs copains.
            .
            Voila ce que valent vraiment ces barbares que tu défends....

          • Milka 18 mai 11:39

            ben voui ... si les israéliens ne tiraient pas avant la frontière, ils auraient dû tirer après, et avec encore plus de victimes chez ces gens souhaitant le martyr, et téléguidés par Téhéran .... Le problème est aussi là ! 


            • Pimpin 18 mai 11:58

              Les Israéliens ont raison d’agir ainsi, s’ils se laissent faire ils sont morts. C’est d’ailleurs l’objectif de ceux qui manipulent ces « Palestiniens » pour les transformer, eux et leurs enfants en robots humains.

              Monter des invasions par des gens peu armés, mais en grand nombre, c’est une nouvelle tactique militaire. En cas de riposte les pleureuses se mettent en marche en accusant de massacrer de pauvres manifestants pacifiques. 
              Il ne faut pas tomber dans ce piège mortel, comme on est d’ailleurs en train de le faire en France face à l’invasion des « migrants » et des exactions fréquentes des milices fascistes qui saccagent nos centres villes et prétendent s’imposer par la violence.

              • Eric F Eric F 18 mai 12:06

                @Pimpin
                imagineriez-vous notre armée ouvrir le feu sur les migrants tentant de franchir la frontière, et faisant des dizaines de morts et centaines de blessés ?


              • arioul arioul 18 mai 12:19

                @Eric F
                Oui oui je l’imagine très bien , et pour les suivants çà donnerait à réfléchir.


              • Pimpin 18 mai 13:36

                @Eric F
                Oui, à partir du moment où ils auraient été prévenus, qu’ils continueraient à affluer dans un nombre impossible à contenir par des moyens moins radicaux, et refuseraient pas la violence de se voir arrêter et renvoyer dans leur pays. 

                 Mais avant cela c’est toute une politique de dissuasion à mettre en place.
                Pour arrêter des violences, il faut forcément appliquer une violence supérieure.
                On peut arrêter 100 personnes violentes en mettant en face 2000 personnes (cas par exemple de Notre Dame des Landes). Mais s’il s’agit de milliers de personnes, on peut difficilement en mettre en face suffisamment de monde pour les arrêter. La violence supérieure nécessaire doit donc se faire avec des armes efficaces. C’est ce à quoi ont été confrontés les Israéliens.

              • papat 18 mai 13:52

                @arioul
                je vous lis depuis quelque temps et j’en déduis que vous avez un problème avec nos compatriotes musulmans ! 

                sachant qu’ils sont environ 6 millions dans notre pays , pourriez vous nous dire ce que l’on doit faire pour améliorer le vivre ensemble sachant que nous ne pouvons pas les trucider comme vous semblez le suggérer !


              • zak5 zak5 18 mai 14:33

                @Eric F

                imagineriez-vous notre armée ouvrir le feu sur les migrants tentant de franchir la frontière, et faisant des dizaines de morts et centaines de blessés ?

                vous savez ce que représente 40 000 personnes pour un pays comme israel de 6.5 million d’habitants ? faites un calcule. avec la France, disons une population 60 millions, et multipliez 40 000 avec la différence entre la population française et israélienne

                Ajoutez les mots d’ordre utilisés : nous voulons récupérer nos terres volés, cela veut dire forcement que des israéliens doivent déguerpir de ces terres une fois que ces 40 000 personnes arrivent a destination. ajoutez que ces personnes (qui ne sont pas des réfugier, mais des déplacés puisque gaza c’est toujours en palestine) doivent traverser a pieds des villes et des villages israéliens avec tous les rsiques qu’il y a de rencontrer sur leur passage des plus extrémistes qu’eux

                Bref nous voyons bien que ces mots d’ordre sont irréalisables, le but est de provoquer les plus de morts possible pour que le hamas gagne une bataille médiatique

                maintenant pour répondre a la possibilité de votre question, je dirais que ce n’est pas impossible qu’un jour les occidentaux soient obligés de tirer sur les migrants, on a reproché pas mal de choses aux israliens, mais aujourd’hui on fait la même chose (élimination ciblé des djihadiste et on bute systématiquement les terroristes). Le jour ou ils ne pourront plus les canaliser, subergés par le nombre et que les migrants affichent une hostilité en disant pas exemple : vous avez construits vos pays avec nos richesses (ce qui est vrai), nous venons récupérer nos biens.


              • zak5 zak5 18 mai 14:42

                @zak5
                40 000 c’est juste un pool, car les gazaoui qui se considèrent comme réfugier sont beaucoup plus nombreux. Si israel laisse faire, c’est un appel d’air (expression que connaissent bine maintenant les occidentaux) formidable


              • Cateaufoncel2 18 mai 14:55
                @Pimpin

                « Les Israéliens ont raison d’agir ainsi... »

                D’autant plus que l’on sait, maintenant, que 50 des 62 morts, étaient des membres du Hamas. C’est un cadre du mouvement terroriste, Salah al-Bardawil qui l’a reconnu sur PalTel :


              • Pimpin 18 mai 17:09

                @zak5 Je cite : « vous avez construits vos pays avec nos richesses (ce qui est vrai), nous venons récupérer nos biens. »

                C’est évidemment un gros mensonge qu’il faut combattre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès