• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le massacre à Gaza aurait-il pu être évité ?

Le massacre à Gaza aurait-il pu être évité ?

« Le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre. » (Victor Hugo, 1848).



Une soixantaine de morts parmi les Palestiniens, parfois des enfants et même des bébés, le lundi 14 mai 2018. Plus d’une centaine si l’on compte aussi les victimes du vendredi 11 mai 2018. Contraste saisissant entre l’inauguration de la nouvelle ambassade des États-Unis à Jérusalem, en grandes pompes, accompagnée de cris de joie de certains Israéliens, et ce massacre qui a choqué le monde entier.

Hélas, beaucoup ont presque intérêt à un tel massacre. Cette spirale infernale de la guerre, qui ne s’est jamais arrêtée depuis soixante-dix ans, est d’abord fondée sur une haine transmise de génération en génération, de ressentiments qu’il sera bien surréaliste de voir rapidement se transformer en espoirs. Les Palestiniens, lâchés à leur propre sort par les États autocrates arabes, n’ont plus rien à perdre.

Reprenons quelques éléments. La riposte de l’armée israélienne par balles réelles contre des manifestants de la Bande de Gaza, venus à la frontière de l’État d’Israël, souvent peu armés, était disproportionnée, évidemment. On peut comprendre la crainte sécuritaire des Israéliens, mais pas qu’elle se plaçât au-dessus des vies humaines que leur armée a détruites sauvagement.

La nature de cette riposte, largement prévisible puisque l’armée israélienne avait même averti la population palestinienne, a aussi une raison de basse politique intérieure. Les prochaines élections législatives approchent et le Premier Ministre Benjamin Netanyahou, débridé par l'effet Trump et en difficulté avec des casseroles judiciaires, a besoin de remobiliser son électorat. Le principe de "la nation en danger" permet de rassembler les forces vives autour de leur chef. Macabre stratégie électorale.

_yartiGaza03

Au-delà de ces manœuvres politiciennes qui ne sont pas nouvelles, il y a aussi le mode de scrutin avec la représentation proportionnelle qui aboutit à ce que des partis religieux extrémistes, souvent ultraminoritaires, prennent en "otages" les "grands" partis gouvernementaux (ici le Likoud, et les autres partis gouvernementaux sont en miettes, les travaillistes ont quasiment disparu du paysage politique israélien) incapables d’obtenir une majorité à la Knesset (eh oui, Israël est une démocratie parlementaire, pour garder le pouvoir, il faut convaincre les électeurs et les parlementaires). Ainsi, pour préserver sa coalition, le Likoud doit forcer sur le sécuritarisme des extrémistes et sur la démagogie populiste qu’on retrouve d’ailleurs dans les autres démocraties, notamment européennes.

L’émotion. Forcément, il est impossible de ne pas être insensible à ce massacre, comme à tous les massacres, d’ailleurs. Il est malheureux de reconnaître que le degré d’émotion est souvent proprotionnel à sa médiatisation. Ce n’est pas nouveau. Il y a près d’une cinquantaine d’années, la campagne très médiatisée des victimes du Biafra avait pu faire réagir. Ce qu’attendent ceux qui ont suscité cette émotion, c’est un coup de projecteur médiatique. Cela fait cher la minute à la télévision.

Mais qui a suscité ce massacre ? Il me semble que le gouvernement israélien, responsable des tirs à balles réelles et donc premier responsable de cette hécatombe, n’est toutefois pas le seul responsable. Ceux qui soufflent sur les braises, pour que la région s’enflamme, ce sont les fanatiques du Hamas. Leur mot d’ordre, c’est de détruire Israël. Comment peut-on imaginer la paix avec une telle haine ? La crainte des Israéliens, qui ont pris un ascendant militaire sur leurs voisins, c’est de le garder et de protéger leur propre population.

D’ailleurs, ceux qui ont manifesté étaient surtout des jeunes gens. Peu des anciens avec une certaine maturité qui voyaient bien que le leader du Hamas avait envoyé en toute conscience ses manifestants à l’abattoir. Car pour émouvoir, il fallait de la boucherie. Ce cynisme doit être autant condamné que la disproportion des moyens utilisés par l’armée israélienne.

Le transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem fut-elle une provocation de Donald Trump ? Certainement pas, même s’il s’est fait dans les pires conditions. Ce transfert a été promis par les Américains depuis 1995. Pas seulement les Américains, d’ailleurs. Mais sous une condition impérieuse : que le statut de Jérusalem soit l’objet d’un accord avec toutes les parties concernées. C’est sans doute la principale pierre d’achoppement. Le rejet par Yasser Arafat, pour des raisons démagogiques, de la proposition de paix d’Ehud Barak coûte très cher encore aujourd’hui (en présence de Bill Clinton, échec du sommet de Camp David II du 11 au 25 juillet 2000 et échec de la conférence de Taba du 21 au 27 janvier 2001).

_yartiGaza02

Dans l’idéal, comme les premières résolutions des Nations Unies le réclamaient, il faudrait l’édification de deux États sur la Palestine administrée sous mandat britannique. Israël et la Palestine sur les bases des frontières d’avant 1967. Le conflit, qui est prolongé et alimenté tant du côté du Hamas que du Likoud, rend cette solution de moins en moins crédible.

Et pourtant, il n’y a pas d’autre solution.

Le Grand Israël ? Si c’est le rêve de Benjamin Netanyahou, qui encourage la colonisation des territoires occupés, n’a aucun sens géopolitique. Pire, il mettrait plutôt en péril la nation israélienne elle-même. Ariel Sharon, avant de sombrer dans un coma qui a fait rater la dernière tentative de paix, avait compris, probablement un peu tard, mais il valait mieux tard que jamais, qu’Israël avait besoin d’un État palestinien pour des raisons démographiques. Un seul État contenant Palestiniens et Israéliens, c’était à coup sûr laisser la population palestinienne devenir maîtresse du destin des Israéliens avant trente ans, en raison de la différence de croissance démographique (la démographie, au contraire de l’économie, est une science prédictive à long terme assez facilement fiable).

Le retour des Palestiniens sur leur terre d’origine ? C’est-à-dire, sur l’actuel État d’Israël ? Là non plus, ce n’est pas politiquement concevable. Les déplacements de population sont toujours vécus comme des drames humains, mais les 700 000 Palestiniens n’ont pas été les seuls à l’avoir vécu à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. En Europe, de nombreux déplacements de population ont eu lieu, et à commencer par les Allemands de Königsberg, en Prusse orientale, qui ont été chassés par les Soviétiques et aucun Allemand, soixante-dix ans plus tard, ne réclame aujourd’hui le retour à ce qui est devenu Kaliningrad, pourtant une enclave baltique de la Fédération de Russie coincée entre la Pologne et la Lituanie, au cœur désormais de l’Union Européenne.

C’est Christian Vanneste, ancien député UMP et aujourd’hui promoteur d’une alliance très à droite entre LR et le FN, qui a proposé, sans doute avec audace, cette comparaison dans son éditorial du 16 mai 2018. S’il y avait moins d’Allemands déplacés que de Palestiniens déplacés, que dire alors des Pakistanais et des Indiens qui, lors de l’indépendance des Indes britanniques et de la séparation en deux (puis trois) États, ont été déplacés par millions (accompagnés de massacres de masse) ?

Christian Vanneste n’hésite pas à citer ainsi d’autres tragédies historiques, passant de l’indépendance de l’Algérie (drame des Pieds-noirs mais aussi des Harkis) aux rescapés du génocide contre les Arméniens en 1915, en ajoutant cette phrase qui pourrait servir de sujet à commenter au prochain baccalauréat de philosophie (cela tombe bien, l’ancien parlementaire était professeur de philosophie à Tourcoing dans une vie antérieure) : « L’histoire n’a jamais fait bon ménage avec la justice. Encore faut-il savoir ce qui fonde la justice, si elle existe dans ce domaine. » (16 mai 2018).

La première condition pour entrevoir au loin un espoir de paix, c’est d’abord que chaque partie respecte l’autre dans son droit d’exister. Pour l’instant, on en est encore hélas très loin…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (17 mai 2018)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le massacre à Gaza aurait-il pu être évité ?
Déclaration d’indépendance d’Israël le 14 mai 1948 (à télécharger).
Les 70 ans d’Israël.
Élie Wiesel et la Shoah.
Un géant à Jérusalem.
Le dernier des Sages ?
Israël est une démocratie.
Yitzhak Rabin.
Shimon Peres élu Président.
Ariel Sharon.
Ehud Olmert.
Benyamin Netanyahou.
Yasser Arafat.

_yartiGaza04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.59/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • oncle archibald 18 mai 2018 10:11

    "Dans l’idéal, comme les premières résolutions des Nations Unies le réclamaient, il faudrait l’édification de deux États sur la Palestine administrée sous mandat britannique."

    Vous oubliez de mentionner que la résolution la résolution 181 de l’ONU en 1947 proposait aussi
    un statut spécial pour la ville de Jérusalem, qui devait rester une enclave « neutre » sous contrôle international entre les deux états.

    Mais aujourd’hui, avec 70 ans de rancœurs accumulées, croyez vous que l’on puisse revenir à cette solution ? Quel pays acceptera d’envoyer des soldats se faire massacrer sous un casque bleu pour défendre la « neutralité » de Jérusalem que les deux belligérants actuels revendiquent ?

    On ne refait pas l’histoire et quand le train est passé on ne peut plus le prendre. C’est triste à dire mais aujourd’hui personne, absolument personne, ne propose un embryon de solution qui ait quelque chance d’aboutir à une paix durable.


    • OMAR 18 mai 2018 19:46
      Omar9
      .
      @tonton artichaut
      .
      « Ce serait offenser les principes élémentaires que d’empêcher ces innocentes victimes du conflit de retourner à leur foyer, alors que les immigrants juifs affluent en Palestine et de plus menacent de façon permanente de remplacer les réfugiés arabes enracinés dans cette terre depuis des siècles ». Il critique « le pillage sioniste à grande échelle et la destruction de villages sans nécessité militaire apparente. »
      Comte Bernadotte, médiateur de l’ONU ;
      .
      "Le Lehi, est déterminée à ce que Jérusalem soit sous l’autorité de l’État d’Israël et qu’il ne permettrait pas d’interférence de la part d’une organisation nationale ou internationale : Nous emploierons contre les représentants d’un pouvoir étranger les mêmes méthodes que nous avons employées contre les Britanniques ".
      .
      Quelques jours après, le comte F. Bernadotte est assassiné par les sionistes...
      .
      Israël ne veut pas la paix, voila pourquoi aucun plan de paix ne pourra aboutir...
      Alors, arrête de déformer la Vérité...

    • OMAR 18 mai 2018 20:29
      Omar9

      @Crakers belin.
      .
      Tu sais qu’en parfait perroquet, tu reprends à ton comte la logorrhée de Hitler quand il avait annexé les Sudètes ?
      .
      Pauvre type....

    • OMAR 18 mai 2018 21:50
      Omar9

      @crakers belin
      .
      Désolé d’avoir aussi omis le lettre « d », à « comte »....

    • OMAR 18 mai 2018 21:58
      Omar9
      .
      @crackers belin
      .
      C’est sur conseil du pape Pie XII, que Hitler a accepté le soutien de ce mufti.
      Alors, ne fais pas comme le chameau, regarde tes références avant de critiquer celle d’autrui...


    • Couteau 18 mai 2018 23:40
      Bonjour,

      Il faut les trahir, avec une armée gigantesque. A l’occasion d’une rumeur d’invasion truque ou iranienne, cela me semble idéal. Il faut nécessairement miser sur leur « hésitation nucléaire ». Ne ripostez pas, nous allons vous soutenir pour les vaincre a la conventionnelle.

      Une authentique armée américaine, bigarré et méritocratique, pourrais se déployer en Zion pour l’assister, ou s’interposer, avec des machines comparables, dépasser de cinq ou six fois l’effectif armée de la colonie. Ils ne pourrons pas discriminer ces noirs, ces jaunes la impunément.

      Ils suffira alors de demander poliment la fin de l’apartheid et deux trois garantie de transparence, tout en restant pret a procéder a un changement de régime de terrain, institution par institution, autant qu’a esuyer un ultime geste de défit des fanatiques, potentiellement nucléaire.

      ++


    • Soraia 20 mai 2018 10:40

      @Ciseau


      Rhaa l’modérateur t’est vraiment un pourri, t’a laissé mon message belliciste, et t’a supprimé le message de paix qui le tempérais.

      ++

    • Jonas 22 mai 2018 10:02

      @OMAR

       
      On vous a appris par coeur l’histoire de la Palestine , comme les « sourates du coran » sans rien comprendre. 85% des musulmans non arabes ânonnent certains versets sans même les comprendre. Pourquoi les arabo-musulmans qui sont pour un Etat Palestinien , ferment les yeux sur celui des Kurdes , qui se battent depuis des décennies contre quatre Etats , deux arabo-musulmans ( Irak-Syrie ) et deux musulmans non Arabes ( Iran-Turquie). 

      Cela prouve que ce n’est pas la justice qui les animent mais la haine d’Israël. On ne peut pas être pour une chose et son contraire. 

      Pour faire la paix , il faut connaître l’histoire des autres et la sienne, Or l’arabo-musulman est infirme sur le plan de l’histoire des autres. Si vous aviez un peu étudié l’histoire de la région , vous auriez su, que 50% des pays qui existent aujourd’hui ne l’étaient pas, avant la dislocation de l’Empire Ottomans, Jordanie, Irak, Liban , Israël , Arabie saoudite , et les confettis du Golfe. 

      Il est inutile de rappeler que sous l’Empire ottoman , la Palestine était une simple province , sans Etat souverain comme sous le mandat britannique . L’arabo-musulman ignorant , peut -il donner , les limites des frontières de ce soi-disant Etat Palestinien ? Les membres de son gouvernement ? Les chefs politiques ayant dirigé cet Etat ? Les construction ou édifices dus a leur interventions ? Sa capitale ? etc. L’arabo-musulmandans fantasme, comme il fantasme sur le Paradis pour échapper a sa situation ici-bas .  

      Depuis 1948, ce monde arabo-musulmans a subi, 62 révolutions qui ont été plus ou moins couronnées de succès et 73 révolutions qui furent des échecs retentissants . Aucune différence ne sépare ces pays arabo-musulmans , les uns des autres ils sont tous pour le parti unique et la dictature ou le régime autoritaire. C’est le lot partout. 
      Récemment , le soi-disant « Printemps Arabe » après le folklore médiatique , surtout chez les « idiots utiles » a montré les limites de ces pays et leur entrée dans la modernité.

      Dans ce monde arabo-musulman , les révolutions ne ce sont pas déroulées pour un changement de régime afin de procurer le bien-être et la liberté aux pauvres habitants démunis de tout, mais , le moyen le plus commun pour certains d’ atteindre le pouvoir.Il suffit de voir l’entettement de certains de rester au pouvoir même en massacrant et en détruisant leur pays. 

      Depuis , 1948, la création d’Israël , plus de 36 chefs d’état arabo-musulmans ont été assassinés et plus de 130 autres assassinats politiques d’envergures ont été enregistrés. Sans parler des + 30 guerres inter-Arabes et les guerres civiles ( Algérie, 200 000 morts, Liban, 150 000 morts etc. 

      Israël , reste un havre de paix et de démocratie , face à la régression et à la tyrannie des pays de son entourage.


    • JPCiron JPCiron 22 mai 2019 22:09

      @OMAR

      Israël ne veut pas la paix >
      .
      S’il y avait la paix, cela figerait les frontières d’Israël, qu’Israël n’a jamais définies.
      Et tant les ultra-nationalistes que les ultra-religieux veulent toujours plus de colonisations.

      Voici un intéressant film documentaire de la BBC sur les derniers événements à GAZA (film à la fin de l’Article) :
      https://ifamericaknew.org/cur_sit/view-the-frontline-documentary-on-gaza-that-pbs-pulled.html


    • Massada Massada 18 mai 2018 10:14
      Malgré la promesse d’un retour au calme l’organisation a appelé les gazaouis à augmenter la violence
       
      L’organisation terroriste du Hamas a appelé les habitants de Gaza à poursuivre la « marche du retour » vendredi vers la barrière frontalière et à intensifier la lutte contre Israël.
       
      Préparez vos mouchoirs 


      • papat 18 mai 2018 10:44

        @Massada

        En Israël, ainsi qu’au sein des territoires palestiniens, le nombre d’Arabes sera bien égal à celui des Juifs, a indiqué Sergio DellaPergola, démographe auprès de la Hebrew University à Jérusalem. DellaPergola confirme de la sorte les chiffres du dernier recensement militaire qui ont suscité l’indignation des législateurs de droite à la Knesset. 

        Si l’on compte la population de la rive occidentale du Jourdain, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est, les Juifs et les Arabes ont, selon le démographe, sur tout le territoire d’Israël, une population à peu près égale. Dans d’autres régions israéliennes, les Juifs représentent environ 80% de la population totale. Les partisans d’une solution à deux Etats ont longtemps averti que le pays risquerait de perdre sa majorité juive si un Etat palestinien n’était pas établi à ses côtés.

        Majorité juive

        « Les partisans d’un règlement du conflit entre les deux nations affirment depuis longtemps que le pays risque de perdre sa majorité juive si un Etat palestinien propre n’était pas créé », explique le Times of Israël. « Si un deuxième Etat n’est pas créé, Israël deviendra un Etat binational ou un Etat dans lequel les Arabes et les autres minorités n’ont pas les mêmes droits ».

        DellaPergola a calculé qu’actuellement, sur l’ensemble du territoire, vivent 6,9 millions de Juifs et 6,5 millions d’Arabes. Selon lui, ce fossé sera probablement comblé d’ici 15 à 20 ans.

        Haïm Mendes, un officier haut gradé de l’armée israélienne, ayant la responsabilité des affaires palestiniennes, a annoncé à la Knesset que près de 5 millions d’Arabes habitaient sur la rive occidentale du Jourdain et dans la bande de Gaza. Le militaire a été pris à partie par certains parlementaires conservateurs.

        Mendes a été accusé de gonfler les chiffres de la population arabe. Avi Dichter, parlementaire du Likoud, parti au pouvoir, et président de la Commission des affaires étrangères et de la défense au sein du Parlement, a qualifié les chiffres avancés par Mendes d’étonnants et a demandé des éclaircissements.

        Colonies

        Moti Yogev, parlementaire du parti Jewish Home et partisan des colonies juives dans les territoires occupés, a accusé Mendes de s’être basé sur des chiffres palestiniens.

        Les chiffres de population sont une donnée importante dans le cadre d’un accord de paix général qui pourrait avoir lieu entre Israël et les Palestiniens, indique le Times of Israel.

        Depuis les deux dernières décennies, la question démographique est au cœur de la poursuite par Israël d’un accord de paix global avec les Palestiniens. La crainte est qu’Israël ne puisse accomplir sa destinée en tant qu’Etat juif démocratique compte tenu de ces tendances.

        « Le gouvernement israélien actuel n’est pas favorable au concept d’un Etat palestinien et rejette l’idée d’une possible menace démographique ». 

        Sur le plan du nombre de naissances, les Juifs arrivent, selon DellaPergola, au niveau des Arabes, principalement grâce au taux élevé de natalité chez les Juifs ultra-orthodoxes. Toutefois, la population arabe est sensiblement plus jeune et a aussi une plus grande espérance de vie, fait encore remarquer l’expert.

        qu’en pensez vous massada ?


      • Massada Massada 18 mai 2018 10:57

        @papat
         

        Je n’en pense rien.
        Ma pré-occupation immédiate est de savoir si nous aurons encore une invasion de méduses sur les plages d’Ashdod.
        Cette année, elles sont très en avance. smiley


      • Milka Milka 18 mai 2018 11:34

        @Massada

        D’ailleurs je vous suggère de faire d’Ashdod la capitale d’Israël et pourquoi pas Massada, Massada ...  smiley

      • papat 18 mai 2018 13:33

        @Massada
        comme vous ne voulez pas la solution à 2 états ,ils vont finir par vous manger tout cru !

         comme les méduses vous n’arriverez pas à les arrêter ! apparemment en israel tout le monde ne pense pas comme vous ! 


      • Massada Massada 18 mai 2018 13:52

        @papat
         

        Pour le moment ma préoccupation est autre
         
        40 degrés... dehors
        45 degrés dans la voiture....

      • Satan la bite Cyrus 18 mai 2018 14:35

        @Massada


        Une belle hypocrisie égyptienne en cours . 
        pour une fois que c’ est pas le likoud que je dénonce lol

      • Massada Massada 18 mai 2018 14:47

        @Cyrus

         
        C’est un lien israélien donc un mensonge !
         
        En fait c’est très logique mais le problème est que vous etes cartésien (tradition française), ce qui incompatible avec la façon dont on fonctionne au MO.


      • Satan la bite Cyrus 18 mai 2018 16:18

        @Massada


        C’est un lien israélien donc un mensonge !
        >« c’ est toi qui le dit ! » une très vielle citation d’ un illustre méconnu (mais connus).
        Je ne te l’ opposerais pas , ce n’ est que de la rhétorique mal employé.
        Comme tout le monde nous avons des « ornière mentale » un analogue psychologique du vers informatiques .Une programmation « sociale » basé sur des idées reçut , des conditionnement , des mécanismes de « pensée ».
        C’ est la base même du choc des cultures .... et par extension des guerres de religion .


        >J’ ai lu avec attention , c’ est un « concours de bite » au détriment des gens qui ont besoin de médicament .Je remercie cependant Israël de les avoir envoyé . Un cadeaux comme ca ça ne se refuse pas .Au pire il suffisait de remballer d’ un autocollant« accepté au profit du peuple ».Le refus est inique et misérable .
        « si j’ ais faim je ne refuserais pas de manger casher ou hallal ou meme vegan lol » , et surtout je laisserais le choix aux autres .
        En fait c’est très logique mais le problème est que vous etes cartésien (tradition française), ce qui incompatible avec la façon dont on fonctionne au MO.

        > Ce qui est sur c’ est que je ne suis pas littéraire ;)
         ...encore moins arabe littéraire version coraneries.
        Au delà de mes dysorthographie ,dyslexie , les mécanisme de pensée hébreux , arabe , araméen ou même japonais ne se limite pas a une simple « traduction orienté ».
        Sans la culture qui va avec , on fait contresens sur contresens .
        Je plaide coupable ... pendant longtemps faute de connaitre des juif 
        j’ ais imaginé le juif , sous les trait de defunes en « rabbi jacob » 
        c’ est une forme d’ antisemitisme sans malveillance de la part de celui qui s’ y fait prendre .mais les imaginer toujours victime en tenu de camp c’ en est une autre .












         






      • Satan la bite Cyrus 18 mai 2018 16:18

        @Cyrus
        (suite)

        Mes premier message était bien différent , les tiens également . 
        Israel fete ses 70 ans , et je lui souhaite de ne pas avoir de fin , même si je pense qu’ elle doit se grandir « encore » dans sa pensée .Moi je fêterais egalement le temps que tu as pris pour m’ apprendre des choses , et celui que tu as mit a profit pour essayer de me comprendre .

        A Default d’ amitié dans la vie réel , malgres celle que nous forgeons tout les jours
        je salut tout mes frère juif en humanité comme je salut mes frère arabe .
        Je reste forcement dans mon camp chretien et un peut templier mais je n’ oublie pas mes frères qui souffre aussi . 


      • Jonas 23 mai 2018 08:57

        @Massada`


        L’hypocrisie des arabo-musulmans , et des musulmans non arabes qui sélectionnent les morts qu’il faut pleurer et ceux , qu’il faut vite oublier et jeter aux poubelles. 

        Hier , mardi , 21 mai 2018, en plein Ramadan , mois soi-disant , sacré pour les adeptes du prophète. 

        En Syrie , 26 soldats du dictateurs Bachar Al-Assad ont été envoyé au paradis d’Allah, par d’autres adorateurs du Prophète Muhammad.

        En Afghanistan, les Talibans , ces étudiants Coraniques et grands défenseurs de la Charia , ont de leur côté , précipité , 16 civils dans l’au-delà , au nom du prophète et sa gloire. 

        Soit : 26 + 16 = 42 musulmans qui ont à peine entamé le début du mois du Ramadan soi-disant sacré. 

        Tout cela , dans le silence lâche , des adeptes de l’islam., pour qui tous les morts ne se valent pas , comme les vivants. 


      • Massada Massada 23 mai 2018 09:16

        @Jonas
         

        Le ramadan a toujours été un mois de massacres
         
        tués     blessés
        Total 2018   616 236
        Total 2017 1442 1639
        Total 2016 1877 2194
        Total 2015 1955 1158
        Total 2014 2174 1713
        Total 2013 1493 2810

      • Satan la bite K’Go=חכם 23 mai 2018 14:33

        @Massada

        Naïvement  :« serais t’ il tous mort de faim ? »

      • Jonas 23 mai 2018 19:13

        @Massada


        Je suis sûr que vous connaissez le journaliste -Arabe-musulman -Palestinien et Israélien - comme il se définit lui-même . Je veux parler de Khaled Abu Toameh. 
        Il a été invité au Palais du Luxembourg ( Sénat) le 13 mars 2014 , pour parler du conflit Israélo/Palestinien . Conférence remarquable et très applaudie. 

        A la fin de la conférence , comme beaucoup de personnes , je lui ai posé la question suivante en Anglais :« Dans l’hypothèse , très lointaine , d’un Etat Palestinien . Combien de Palestiniens ayant un passeport israélien , abandonneront-ils , la nationalité , israélienne , pour la nationalité Palestinienne ? »

        Abu Toameh avait éclaté de rire en affirmant que 70 à 85% des arabo-musulmans palestiniens de nationalité israélienne refuseraient la nouvelle nationalité Palestinienne. 

        Ma question était posée devant un certain nombre de personnes et de journalistes et notamment ULYSSE GOSSET de BFMTV. 

        En aparté, je lui ai fait remarquer , en Arabe ( il a été surpris , pensant avoir affaire a un palestinien) « Que les journalistes Occidentaux , ne mentionnent jamais ce fait. » A quoi , il ma répondu , que les rédactions suivent les recommandations des Chancelleries. 

        Massada , retenait la date , et si vous avez l’occasion , en Israël , de rencontrer ou d’écrire à Khaled Abu Toameh , faites le lui rappeler. Au Sénat , il a été l’invité du Sénateur Yves Pozzo di Borgo. 

        Les Palestiniens , ne viennent pas de Mars, ce sont des musulmans, et comme tous les musulmans , une fois les lampions éteints , ils feront , comme , les Algériens, Marocains , Libanais , Egyptiens , Tunisiens , Turcs, Syriens Irakiens etc fuirent leur pays. Des pays retardataires et sans avenir. 








      • Cateaufoncel2 18 mai 2018 11:09

        Pour éviter ce genre de tuerie, il suffirait que ceux qui aspirent au « martyr » renoncent à participer aux manifestation dans l’espoir de s’y faire tuer. On l’a appris, incidemment, en lisant un article du Monde, du 14 mai :

         « Quand j’ai quitté la maison ce matin, j’ai senti que je pouvais mourir. Je veux être une martyre. Je le veux depuis mon plus jeune âge. » Walla Abou Naji est certaine que sa mère serait enchantée d’une telle fin. (…) Le vendredi précédent, elle a manqué ce rendez-vous avec la mort. Les drones israéliens ont lâché du gaz lacrymogène, elle s’est évanouie, on l’a évacuée. »

        Walla Abou Naj, 28 ans – Propos recueillis à la mi-avril par le journaliste Piotr Smolnr, et publié dans  Le Monde  du 14 mai.
        Source : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/05/14/a-gaza-les-femmes-en-premiere-ligne_5298405_3218.html

        Et ça a été conformé, tout aussi incidemment, par un article de Libération du 16 février :

        « A l’aube, il m’a dit « Prie pour que je devienne martyr » Elle proclame qu’elle est fière que son vœu ait été exaucé. (…) Imad répétait la même chose chaque vendredi depuis le début de la « Marche du retour », le 30 mars, dont il n’avait jamais raté un rassemblement. »
        Jamila al-Nafar, mère d’Imad – Propos recueillis par Guillaume Gendron et publiés dans Libération du 16 mai.
        Source : http://www.liberation.fr/planete/2018/05/15/le-deuil-apres-le-sacrifice-de-la-jeunesse_1650347

        P.S. - Je rappelle que ces deux journaux sont entièrement acquis à la cause palestinienne.


        • zzz999 18 mai 2018 11:37

          @Cateaufoncel2

          et le HAMAS contrôle t’il les gachettes des soldats ISRAELIENS peut être ? ces derniers sont ils assez bêtes pour fournir une telle victoire médiatique au HAMAS ? ISRAEL ne connait-il pas les nombreux moyens non létaux de contrôler des foules ?


        • Cateaufoncel2 18 mai 2018 14:25

          @zzz999


          Je suis incapable de répondre à vos questions, parce que les médias, massivement pro-palestiniens ne nous fournissent aucune précision sur la dynamique des événements. Des casseurs, à Paris, brûlent deux voitures et saccagent un McDonald, on a tous les détails, où cela s’est passé, de quelle heure à quelle heure, quelle était la stratégie des Black Bloc, quand et comment la police est intervenue, etc., etc.

          A Gaza, on a des dizaines de milliers de personnes en mouvement, 62 morts et plus de 2000 blessés, voici la vision des faits qui est suggérée : une foule conséquente, plus ou moins pacifique mais désarmée, manifestait près de la frontière avec Israël et des soldats lui ont tiré dessus. Je comprends que cela vous suffise, moi, j’attendrais autre chose des médiateux, s’il y avait quelque chose à en attendre...

          Maintenant on peut penser que les soldats israéliens savent que l’essentiel des surexcités sont des membres du Hamas, comme l’avait dit, d’emblée, l’ambassadrice d’Israël en Belgique. Elle avait un peu exagéré en disant « tous les Palestiniens abattus », mais un cadre du mouvement terroriste Salah al-Bardaoui a reconnu sur PalTel que 50 des 62 morts de lundi, appartenaient au Hamas

        • OMAR 18 mai 2018 20:36
          Omar9
          .
          @Cateaufoncel2
          .
          Voici une vidéo tournée par ces nazisionistes snipers de Tsaelll, alors, tu ne peux mettre en doute mes écrits.
          .
          Ils se réjouissent de chaque assassinat qu’ils commettent, sous les rires, et les cris de joie de leurs copains.
          .
          Voila ce que valent vraiment ces barbares que tu défends....

        • Jonas 23 mai 2018 09:44

          @OMAR


           Les arabo-musulmans , immigrés ou avec un passeport étranger, font beaucoup de bruit , pour se faire pardonner d’avoir fui leur pays au lieu de partager les difficultés avec leurs compatriotes, restaient au pays. La Palestine et les Palestiniens leur servent de caution pour justifier leur fuite. -bien que nous avons fui nos pays , pour des raisons économiques, bien que nous avons trahi la mémoire des martyrs morts pour l’indépendance . Nous restons des arabo-musulmans. Des Arabo-musulmans fidèles uniquement aux Palestiniens. Les autres arabo-musulmans ou musulmans non arabes qui se massacrent , sont entre les mains d’Allah et de son prophète, car ce sont eux qui décident de tout. 

           Un arabo-musulman , palestinien , Mahmoud Habbash en tant que conseiller du président de l’AP, Mahmoud Abbas fout une bonne claque , à ses supporters Palestiniens de la 25 heures qui représentent un mauvais exemple pour les palestiniens. Comment peuvent-ils expliquer aux Palestiniens qui se battent pour avoir un Etat, alors qu’ eux ont un Etat , mais font tout, même au péril de leur vie pour l’abandonner ? 

          « Permettez-moi de parler de ce qui se passe à Gaza, de ce jeu avec la vie des femmes et des enfants , dans une guerre qui n’a absolument rien avec la PALESTINE. Ils ont parlé-comme nous l’avons fait- de résistance populaire pacifique. Alors pourquoi , vous , au Hamas , sacrifiez-vous les enfants ? Vous les envoyez à la mort , face aux soldats de l’occupation. Faites-vous cela pour la Palestine ? Absolument pas ! La Palestine n’ a aucun besoin de cela . La Palestine n’a aucun rôle dans tout cela. La religion n’a aucun rôle dans tout cela. 
          Hier , j’ai entendu l’un des de leurs satans, un satan maudit qui se fait appeler » mufti « ... Je l’ai entendu dire que c’est le plus grand djihad. Sérieusement ? Envoyer des enfants se faire tuer ou perdre un membre, alors que vos dirigeants prennent du bon temps ? 

          Leur seul travail consiste désormais à se rendre aux funérailles et visiter les tentes de deuil. Après tout, ce ne sont pas leurs propres enfants . Les habitants de Gaza sont notre propre chair et notre propre sang. Nos chers et bien-aimés habitants de Gaza , n’écoutez pas ces joueurs . Menez des actions pacifiques. N’obéissez pas à ces joueurs imprudents et animés par un programme, qui veulent , se renouveler par le sang. » 

        • Milka Milka 18 mai 2018 11:39

          ben voui ... si les israéliens ne tiraient pas avant la frontière, ils auraient dû tirer après, et avec encore plus de victimes chez ces gens souhaitant le martyr, et téléguidés par Téhéran .... Le problème est aussi là ! 


          • Pimpin 18 mai 2018 11:58

            Les Israéliens ont raison d’agir ainsi, s’ils se laissent faire ils sont morts. C’est d’ailleurs l’objectif de ceux qui manipulent ces « Palestiniens » pour les transformer, eux et leurs enfants en robots humains.

            Monter des invasions par des gens peu armés, mais en grand nombre, c’est une nouvelle tactique militaire. En cas de riposte les pleureuses se mettent en marche en accusant de massacrer de pauvres manifestants pacifiques. 
            Il ne faut pas tomber dans ce piège mortel, comme on est d’ailleurs en train de le faire en France face à l’invasion des « migrants » et des exactions fréquentes des milices fascistes qui saccagent nos centres villes et prétendent s’imposer par la violence.

            • Eric F Eric F 18 mai 2018 12:06

              @Pimpin
              imagineriez-vous notre armée ouvrir le feu sur les migrants tentant de franchir la frontière, et faisant des dizaines de morts et centaines de blessés ?


            • Pimpin 18 mai 2018 13:36

              @Eric F
              Oui, à partir du moment où ils auraient été prévenus, qu’ils continueraient à affluer dans un nombre impossible à contenir par des moyens moins radicaux, et refuseraient pas la violence de se voir arrêter et renvoyer dans leur pays. 

               Mais avant cela c’est toute une politique de dissuasion à mettre en place.
              Pour arrêter des violences, il faut forcément appliquer une violence supérieure.
              On peut arrêter 100 personnes violentes en mettant en face 2000 personnes (cas par exemple de Notre Dame des Landes). Mais s’il s’agit de milliers de personnes, on peut difficilement en mettre en face suffisamment de monde pour les arrêter. La violence supérieure nécessaire doit donc se faire avec des armes efficaces. C’est ce à quoi ont été confrontés les Israéliens.

            • papat 18 mai 2018 13:52

              @arioul
              je vous lis depuis quelque temps et j’en déduis que vous avez un problème avec nos compatriotes musulmans ! 

              sachant qu’ils sont environ 6 millions dans notre pays , pourriez vous nous dire ce que l’on doit faire pour améliorer le vivre ensemble sachant que nous ne pouvons pas les trucider comme vous semblez le suggérer !


            • zak5 zak5 18 mai 2018 14:33

              @Eric F

              imagineriez-vous notre armée ouvrir le feu sur les migrants tentant de franchir la frontière, et faisant des dizaines de morts et centaines de blessés ?

              vous savez ce que représente 40 000 personnes pour un pays comme israel de 6.5 million d’habitants ? faites un calcule. avec la France, disons une population 60 millions, et multipliez 40 000 avec la différence entre la population française et israélienne

              Ajoutez les mots d’ordre utilisés : nous voulons récupérer nos terres volés, cela veut dire forcement que des israéliens doivent déguerpir de ces terres une fois que ces 40 000 personnes arrivent a destination. ajoutez que ces personnes (qui ne sont pas des réfugier, mais des déplacés puisque gaza c’est toujours en palestine) doivent traverser a pieds des villes et des villages israéliens avec tous les rsiques qu’il y a de rencontrer sur leur passage des plus extrémistes qu’eux

              Bref nous voyons bien que ces mots d’ordre sont irréalisables, le but est de provoquer les plus de morts possible pour que le hamas gagne une bataille médiatique

              maintenant pour répondre a la possibilité de votre question, je dirais que ce n’est pas impossible qu’un jour les occidentaux soient obligés de tirer sur les migrants, on a reproché pas mal de choses aux israliens, mais aujourd’hui on fait la même chose (élimination ciblé des djihadiste et on bute systématiquement les terroristes). Le jour ou ils ne pourront plus les canaliser, subergés par le nombre et que les migrants affichent une hostilité en disant pas exemple : vous avez construits vos pays avec nos richesses (ce qui est vrai), nous venons récupérer nos biens.


            • zak5 zak5 18 mai 2018 14:42

              @zak5
              40 000 c’est juste un pool, car les gazaoui qui se considèrent comme réfugier sont beaucoup plus nombreux. Si israel laisse faire, c’est un appel d’air (expression que connaissent bine maintenant les occidentaux) formidable


            • Cateaufoncel2 18 mai 2018 14:55
              @Pimpin

              « Les Israéliens ont raison d’agir ainsi... »

              D’autant plus que l’on sait, maintenant, que 50 des 62 morts, étaient des membres du Hamas. C’est un cadre du mouvement terroriste, Salah al-Bardawil qui l’a reconnu sur PalTel :


            • Pimpin 18 mai 2018 17:09

              @zak5 Je cite : « vous avez construits vos pays avec nos richesses (ce qui est vrai), nous venons récupérer nos biens. »

              C’est évidemment un gros mensonge qu’il faut combattre.


            • Pimpin 18 mai 2018 17:11

              @papat Non, pas ce qu’on doit faire, ce **qu’ils** doivent faire pour s’adapter à un pays de culture chrétienne et qui a des coutumes qui s’opposent aux prescriptions musulmanes.

              Le message doit être clair, soit ils abandonnent leurs prescriptions qui ne correspondent pas à nos valeurs, à notre culture, soit ils partent.

            • zak5 zak5 18 mai 2018 18:51
              @Pimpin
              C’est évidemment un gros mensonge qu’il faut combattre.

              pas du tout c’est tout ce qu’il y a de plus vrai. L’occident a profité un max des richesses des pays colonisés. Mais je ne suis pas du genre bisounours, je sais que l’inverse aurait pu être le cas, c’est a dire que l’occident aurait pu être colonisé et les richesses aurait pu construire les pays africains et du MO par exemple


              Il faut être réaliste et ne pas avoir peur de dire ce qui est vrai, pour la simple raison que ce monde fonctionne ainsi


            • OMAR 18 mai 2018 20:41
              Omar9
              .
              @Poudre de perlin Pimpin : « Pour arrêter des violences, il faut forcément appliquer une violence supérieure. ».
              .
              Donc, il ne fait jamais rechercher les causes de la violence, puis tenter de les resoudre, n’est-ce pas ?
              .
              C’est ainsi que pensaient les soldats de la Wafen-SS.....

            • Pimpin 19 mai 2018 18:09

              @zak5
              Non, désolé, je persiste, c’est un gros mensonge de dire que l’occident a profité des richesses des pays colonisés. Quand les européens sont arrivés, tout était à faire, et ils y ont investi des moyens en provenance de métropole. Ils ont construit des routes, des habitations, des chemins de fer, mis en place des exploitations agricoles là où il n’y avait rien, construit des écoles, etc. ...

              Et ils sont partis avec rien ...
              Et maintenant qu’ont-ils fait de tout cela ? on voit souvent des reportages sur ces pays : lignes de chemin de fer abandonnés, routes transformées en pistes de moins en moins utilisables, bâtiments en ruine, fermes mal exploitées, etc. ... Il faut arrêter les mensonges et dire la vérité.
              D’ailleurs, si ces pays fonctionnaient si bien, pourquoi donc leurs habitants voudraient-ils émigrer chez leurs tortionnaires ? Ca ne tient pas debout. 

            • Eric F Eric F 18 mai 2018 12:03
              « Le rejet par Yasser Arafat, pour des raisons démagogiques, de la proposition de paix d’Ehud Barak coûte très cher encore aujourd’hui (en présence de Bill Clinton, échec du sommet de Camp David II du 11 au 25 juillet 2000 et échec de la conférence de Taba du 21 au 27 janvier 2001) ».
              Vous omettez le fait que la droite israélienne que les sondages annonçaient victorieuse aux élections de 2001 avait annoncé par avance qu’elle dénoncerait l’accord.
              Donc l’échec de la signature de l’accord a des causes dans les deux camps

              • oncle archibald 18 mai 2018 13:10

                @Eric F : oui mais quelle différence cela aurait créé ! Vous imaginez Arafat et Barak signent un accord de paix, soutenus et applaudis par toutes les instances internationales, et puis patatras, ces salauds de Juifs ne tiennent pas leur parole ! La pour le coup on aurait pu beugler que c’étaient de foutus salauds.

                Mais ça n’est pas ce qui s’est passé et Arafat s’est défaussé au dernier moment. Pour l’instant les Palestiniens rêvent toujours de refoutre les Juifs à la mer et de zigouiller ceux qui auraient l’impudence de rester, comme ils ont tenté de le faire en 1948 et en 1967 ...... C’est pour cela qu’on peut dire que leur position n’a pas évolué d’une virgule depuis 1947. Et qui peut croire aujourd’hui que les Juifs vont renoncer à un état bien à eux et rien qu’à eux ?

                Donc je crois sincèrement qu’on ne refait pas l’histoire, que quand le train est passé on ne peut plus le prendre, et qu’aujourd’hui personne, absolument personne, ne propose un embryon de solution qui ait quelque chance d’aboutir à une paix durable.


              • Eric F Eric F 18 mai 2018 14:20

                @oncle archibald

                "les Palestiniens rêvent toujours de refoutre les Juifs à la mer et de zigouiller ceux qui auraient l’impudence de rester, comme ils ont tenté de le faire en 1948 et en 1967« 
                1° Quand vous écrivez »les Palestiniens" c’est une généralisation abusive, un grand nombre sont partisans de la solution à deux états, comme le fait l’Autorité Palestinienne
                2° Il y a un discours et des faits, il n’y a pas eu de massacre de civils Juifs par les armées arabes en 48, Quant à 67 aucun soldat arabe n’a pénétré sur le territoire israélien, on peut toujours inventer des intentions -en 73 il y a eu attaque arabe, sans massacre de civils-.
                3° Eh si, il y a des changements, la majorité des pays arabes sont désormais favorables à la solution à deux états, alors qu’Israël de son côté est en train de grignoter sur les territoires palestiniens.

              • oncle archibald 18 mai 2018 17:37

                @Eric F : « l’Autorité Palestinienne ». Ça existe encore ça ?

                Je n’entends qu’un silence assourdissant, mis à part le bruit de l’explosion au passage du convoi du premier ministre en visite dans la bande de Gaza, territoire contrôlé par le Hamas !


              • Christian Labrune Christian Labrune 18 mai 2018 17:42
                C’est pour cela qu’on peut dire que leur position n’a pas évolué d’une virgule depuis 1947.
                ....................................................................
                @oncle archibald

                Entièrement d’accord. Les récentes déclarations d’Abou Mazen font bien voir que l’idéologie des Palestiniens n’a jamais varié depuis Mohammed Amin al-Husseini, grand oncle d’Arafat, créateur de la 13 division de la Waffen-SS qui, dans les émissions de radio où il intervenait à la fin de la guerre répétait à l’envi : « Tuez les Juifs, cela plaît à Dieu ».

                La guerre voulue par le mufti en 47, aura recommencé en 67 pour réaliser le même objectif : foutre à la mer tous les Juifs pour réaliser une Palestine judenrein de la mer au Jourdain.

                L’idéologie des nazis est de retour, même dans les populations européennes. Beaucoup de parfaits abrutis qui interviennent actuellement sur AgoraVox n’ont évidemment rien à faire de l’iran, par exemple. Ils n’en soutiennent le régime infect que parce qu’il a les mêmes intentions génocidaires, très explicitement formulées, que celles des nazis à Wannsee. C’est écoeurant et cela donne la nausée.



              • Eric F Eric F 19 mai 2018 09:40

                @oncle archibald
                l’AP s’est en effet usée à tenter une solution de conciliation basée sur les résolutions et traités (notamment les frontières internationalement reconnues dans le cadre de l’adhésion d’Israël à l’ONU) , elle a coopéré pour la gestion de certaines zones partiellement autonomes, mais du fait de l’absence de perspective, elle est démonétisée et il ne reste que l’amertume. Après ça, étonnez vous de l’essor des mouvements plus radicaux !


              • DACH 18 mai 2018 13:09

                Le massacre était recherché, un des dirigeants du hamas a reconnu que les manifestations n’avaient rien de pacifique. Saluons l’honnêteté de ce dirigeant. Il pouvait être évité par le hamas, mais le hamas est en manque de shahids pour sa commiunication. Seront dupes ceux qui sont crédules ou antisémites et antisionnistes.


                • papat 18 mai 2018 13:34

                  @DACH

                  la volonté de certains à saturer les blogs dès que l’on parle d’israel pour discréditer tout propos critique et laisser entendre que toute critique est antisémite et ce   à longueur de journée montrent deux choses ; - soit ce sont des professionnels en service commandé, -soit ce sont des inactifs dont la judaïté a tourné à l’obsession. dans les deux cas, cela relève du lobby ou des hôpitaux psychiatriques.

                • Cateaufoncel2 18 mai 2018 14:59
                  @DACH

                  « ...un des dirigeants du hamas a reconnu que les manifestations n’avaient rien de pacifique... »

                  Et un autre, Salah al-Bardawil, a reconnu, sur PalTel, que 50 des 62 morts de lundi, appartenaient au Hamas :

                  https://www.youtube.com/watch?v=w-XCxLJi7po

                • Eric F Eric F 19 mai 2018 09:43

                  @DACH
                  Vous présentez à votre sauce, il n’a pas dit que les manifestations n’avaient rien de pacifique, par contre on peut tirer l’enseignement qu’en marge de celles-ci il y avait des militants qui ont provoqué les assiégeants.



                • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 18 mai 2018 16:30

                  J’en ai plus que ras le bol qu’on incrimine toujours le Hamas après avoir certes blâmé, mais du bout des lèvre, le seul Netanyahou (tout en justifiant de façon indirecte ses actions).
                  Les Palestiniens et le Hamas ne sont pas les responsables de leur situation catastrophique générée par une entité théocratique sans légitimité comparable à ses propres bourreaux d’un autre temps. Les Sionistes sont les seuls, strictement seuls responsables des violences du Jourdain à la Méditerranéenne. Les seconds responsables sont les occidentaux qui ont installé cette colonie sioniste (dernière colonie européenne à devoir être démantelée) d’une part et d’autre part pour laisser les criminels sionistes perpétrer sans conséquence pour eux leurs crimes et holocaustes contre l’humanité.


                  • DACH 18 mai 2018 17:04

                    @Olivier MONTULET=quelle plaisanterie. En 1948 2 états étaient sur la ligne de départ pour l’indépendance. Les dirigeants palestiniens ont colonisé leur peuple et sont toujours sur la ligne de départ. Une histoire belge pour PH ? Le résultat de leurs tentatives d’holocauste et de crimes contre les juifs puis Israéliens= Israêl existe, vit, prospère avec les arabes, les chrétiens et les druzes, et se défend avec succès. Vous allez continuer à en avoir raz le bol pour longtemps, d’autant plus qu’ils attendent toujours votre aide ’’pour jeter des juifs à la mer’’ selon votre ambition. Sortez de votre tête vous serez plus heureux !!!


                  • Jonas 24 mai 2018 09:04

                    @Olivier Montulet 


                     Votre ignorance crasse du problème Israélo/Arabe , vous faire dire des bêtises. Vous répétez comme un perroquet , les dires des arabo-musulmans spécialistes des mythes, au lieu de faire référence a l’histoire. 

                    Les Palestiniens est un peuple inventé par les pays Arabes , il n’y a jamais eu d’Etat Palestinien au grand jamais. comme il n’y a jamais eu de Palestiniens foulant le sol de la planète Mars. 
                    La Palestine a toujours était une province , englobant, la Syrie, le Liban , la Transjordanie ( devenue Jordanie en 1950) et Israël actuel.
                    Même les colonisateurs musulmans ,comme les Seldjoukids , pendant 2 siècles , ni les Ottomans , musulmans aussi, qui ont pris la suite de la colonisation du monde Arabe pendant 4 siècles ( exemption du Maroc) n’ont jamais créé un Etat souverain Palestinien avec une capitale. Les Britanniques de même qui ont remplacé les Ottomans , après la dislocation de leur Empire.

                    Les pays Arabes sont seuls responsables de la situation de leurs frères en religion , car ce sont les pays Arabes ( les Palestiniens n’existaient pas en tant que groupe organisé) qui ont refusé le Partage de l’ONU ,du 29 novembre 1947, en trois parties sous la résolution 181. ( Vous pouvez vous y référer , pour votre culture afin qu’elle ne soit pas infirme). 

                    A) Résolution 181.
                    1) Un Etat Juif 
                    2) Un Etat Arabe ( et non Palestinien ) 
                    3) Un Corpus separatum pour Jérusalem. 

                    Ce sont les régimes Arabes , idiots et imbéciles qui ont rejeter ce partage, auquel , les palestiniens n’avaient pas le droit au chapitre. 

                    B) Deuxième imbécilité des régimes arabes , pour qui les Palestiniens sont des zombies. 

                    Après l’Armistice de 1949, L’Egypte a gardé Gaza et la Transjordanie devenue Jordanie a elle, annexé la Cisjordanie et Jérusalem -Est. De 1949 à la guerre de juin 1967 , ces deux pays arabo-musulmans , n’ont pas créé d’Etat Palestinien dans les territoires en leur possession . Pourquoi ? Pourquoi soudain la conscience élastique des arabo-musulmans se réveille pour un Etat Palestinien , une fois , vaincus et les territoires entre leurs mains perdus. ?

                    C) La Résolution de Khartoum, ( 29 août-Ier septembre , 1967). 
                     Après leur défaite cuisante et la perte de Gaza, du Sinaï, de la Cisjordanie, de Jérusalem -Est et du Golan , les dirigeants Arabes se réunissent a Khartoum ( Soudan) avec quelques représentants palestiniens qui tenaient des strapontins. 

                    La résolution finale de cette réunion s’achève , par les Trois NON
                    1) Non à la reconnaissance d’Israël
                    2) Non a la négociation 
                    3) Non à la Paix. 

                    D) Vous connaissez la suite. 


                  • njama njama 24 mai 2018 09:58

                    @Jonas


                    Un État Juif (au sens de nation politique) a-t-il seulement existé un jour dans le passé ? on cherche encore les vestiges du court règne de David et de son fils Salomon  ! une poignée de décennies ça fait quand même très peu comme base de revendications vous ne trouvez pas (?). Les nationalistes et territoriales des sionistes se fondent sur quoi au juste ? le mythe d’un Royaume d’Israël, peut-être aussi lilliputien et symbolique que celui d’Ulysse en Ithaque ...
                    « La Bible n’est pas un cadastre ! » disait Yitzhak Rabin et Israël cherche encore ses frontières ...
                    Rien ne prouve non plus que les vestiges du fameux Temple se trouveraient sous l’esplanade des mosquées...On attend encore les preuves archéologiques. D’autres le situent ailleurs avec beaucoup de logique
                    Ce qui n’empêchent pas quelques frappe-dingues orthodoxes intégristes de projeter de raser le Dôme du Rocher pour y installer le Troisième Temple. 
                    Le pharisaïsme dans toute sa splendeur puérile, photo à l’appui de leurs intentions ... comme si prier là ou ailleurs pouvait avoir une importance pour Dieu ... qui doit bien en rire de ces gamineries superstitieuses de bigots kabbalistes mal fagotés

                  • papat 18 mai 2018 17:12
                    Les victimes sont les coupables

                    Oui, nous connaissons toutes les excuses. Le Hamas – corrompu, cynique, sans « pureté », lui – était derrière les manifestations de Gaza. Certains des manifestants ont été violents, ont envoyé des cerfs-volants en feu de l’autre côté de la frontière – des cerfs-volants, nom de dieu ! D’autres ont lancé des pierres – mais depuis quand le lancer de pierres est-il une infraction capitale dans les pays civilisés ? Si un bébé de huit mois meurt après l’inhalation de gaz lacrymogène, pourquoi ses parents ont-ils amené leur bébé à la frontière de Gaza ? Et ainsi de suite.


                    • papat 18 mai 2018 17:13
                      Les victimes sont les coupables

                      Oui, nous connaissons toutes les excuses. Le Hamas – corrompu, cynique, sans « pureté », lui – était derrière les manifestations de Gaza. Certains des manifestants ont été violents, ont envoyé des cerfs-volants en feu de l’autre côté de la frontière – des cerfs-volants, nom de dieu ! D’autres ont lancé des pierres – mais depuis quand le lancer de pierres est-il une infraction capitale dans les pays civilisés ? Si un bébé de huit mois meurt après l’inhalation de gaz lacrymogène, pourquoi ses parents ont-ils amené leur bébé à la frontière de Gaza ? Et ainsi de suite. Pourquoi se lamenter sur le sort des Palestiniens morts alors que nous avons des Sissi en Égypte, des Assad en Syrie et des Saoudiens au Yémen ? Mais non, les Palestiniens doivent toujours être coupables.

                      Les victimes sont elles-mêmes les coupables. C’est exactement ce que les Palestiniens ont dû endurer pendant 70 ans. Rappelez-vous comment ils ont été responsables de leur propre exode1 il y a sept décennies, parce qu’ils ont suivi les instructions des stations de radio de quitter leurs maisons jusqu’à ce que les Juifs d’Israël soient « jetés à la mer ». Sauf que bien sûr, les émissions de radio en question n’ont jamais existé. Nous devons encore remercier les « nouveaux historiens » d’Israël pour avoir démontré cela. Les émissions étaient un mythe, une partie de l’histoire nationale fondamentale d’Israël inventée pour s’assurer que le nouvel État – loin d’être fondé sur les ruines des maisons des autres – était une terre sans peuple.

                      Et c’est une merveille de voir comment la même vieille lâcheté commence à infecter le récit des médias sur ce qui s’est passé à Gaza. CNN a qualifié les tueries israéliennes de « mesures répressives ».

                      Les articles de nombreux médias évoquèrent la tragédie des Palestiniens il y a 70 ans comme un « déplacement » – comme s’ils étaient en vacances au moment de la “Nakba”, la catastrophe que l’on sait, et ne pouvaient tout simplement pas rentrer à la maison. Le mot à utiliser aurait dû être parfaitement clair : dépossession. Parce que c’est ce qui arriva alors aux Palestiniens et ce qui se passe encore en Cisjordanie – aujourd’hui, au moment où vous lisez ces lignes – grâce à des gens comme Jared Kushner, gendre de Donald Trump, partisan de ces affreuses colonies illégales construites sur des terres confisquées aux Arabes qui les possédaient et vivaient là depuis des générations.


                      • papat 18 mai 2018 17:14
                        « Un grand jour pour la paix » selon le premier ministre israélien

                        Et c’est ainsi que nous en arrivons au plus horrible de tous les épouvantables événements de la semaine dernière : le bain de sang à Gaza et, simultanément, l’ouverture glorieuse de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem.

                        « C’est un grand jour pour la paix », déclara le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou. Quand j’ai entendu cela, je n’en croyais pas mes oreilles. A-t-il réellement dit ces mots ? Hélas, oui. Dans des moments comme celui-ci, c’est un immense soulagement de constater que des journaux comme le quotidien israélien Haaretz conservent leur sens de l’honneur. Et le reportage le plus remarquable a été publié dans le New York Times où Michelle Goldberg a parfaitement saisi l’horreur de Gaza et de l’ouverture de l’ambassade à Jérusalem.

                        Cette dernière, écrit-elle, était « grotesque… le parachèvement de l’alliance cynique entre les juifs bellicistes et les évangélistes sionistes qui croient que le retour des Juifs en Israël marquera l’apocalypse et le retour du Christ, après quoi les Juifs qui ne se seront pas convertis brûleront à jamais ». Goldberg souligne que lors de la cérémonie de l’ambassade, la prière d’ouverture a été prononcé par Robert Jeffress, un pasteur de Dallas.

                        Et c’est ce Jeffress qui affirma une fois que les religions comme « le mormonisme, l’islam, le judaïsme, l’hindouisme » conduisaient les gens « en enfer, séparés de dieu pour l’éternité ». La bénédiction de clôture est venue de John Hagee, un prédicateur de la fin des temps qui, rappelle Goldberg, prétend aussi qu’Hitler a été envoyé par Dieu pour conduire les Juifs vers leur patrie ancestrale.

                        Sur Gaza, elle ajoute : « Même si vous rejetez complètement le droit au retour des Palestiniens – ce que je ne crois plus possible maintenant qu’Israël a pratiquement abandonné la perspective d’un État palestinien – cela n’excuse guère la violence disproportionnée de l’armée israélienne. » Je ne suis pas persuadé, cependant, que les Démocrates soient devenus plus enclins à discuter de l’occupation israélienne, comme elle l’affirme. Mais je suis d’accord avec elle quand elle dit que tant que Trump est président, « il est tout à fait possible qu’Israël puisse tuer des Palestiniens, démolir leurs maisons et s’approprier leurs terres en toute impunité ».


                        • papat 18 mai 2018 17:15
                          De combien de tireurs d’élite Israël aura-t-il besoin la prochaine fois ?

                          Rarement dans les temps modernes, nous avons rencontré un peuple tout entier – les Palestiniens – traité comme un non-peuple. Au milieu des ordures et des rats des camps de réfugiés de Sabra et Chatila au Liban – oh, que ces noms restent tragiques – il y a une bicoque-musée des objets apportés au Liban depuis la Galilée par ces premiers réfugiés de la fin des années 1940 : des cafetières et des clés de maisons depuis longtemps détruites. Beaucoup d’entre eux ont fermé leurs maisons avec l’intention de revenir au bout de quelques jours.

                          Mais cette génération meurt rapidement, comme les morts de la Seconde Guerre mondiale. Dans les archives audio sur l’expulsion palestinienne (au moins 800 survivants ont alors été enregistrés), conservées à l’Université américaine de Beyrouth, on constate que beaucoup de ceux dont les voix ont été enregistrées à la fin des années 1990 sont morts.

                          Alors, vont-ils rentrer à la maison ? Vont-ils “revenir” ? Je pense que c’est la plus grande crainte d’Israël, non pas parce qu’il y a des maisons à « récupérer », mais parce qu’il y a des millions de Palestiniens qui revendiquent leur droit – en vertu des résolutions de l’ONU – et qui pourraient la prochaine fois se retrouver par dizaines de milliers le long de la clôture qui fait office de frontière à Gaza.

                          De combien de tireurs d’élite Israël aura-t-il besoin ? Car bien sûr, ironie tragique, il y a des familles gazaouies dont les grands-parents ont été chassés de leurs maisons situées à moins d’un kilomètre de Gaza, précisément de deux villages qui existaient à la place de la ville israélienne de Sderot, si souvent bombardée par le Hamas. Ils peuvent encore apercevoir leurs terres. Et quand vous pouvez voir votre terre, vous voulez rentrer chez vous.

                          ROBERT FISK


                          • DACH 18 mai 2018 17:19

                            @papat=Paroles vaines, le Hamas a compris les messages, même s’il va vous apparaître impuissant.


                          • papat 18 mai 2018 17:26

                            @DACH
                            ROBERT FISK vous en met trois pages argumentées et vous mettez trois lignes insipides 


                          • Christian Labrune Christian Labrune 18 mai 2018 17:27
                            à l’auteur,
                            J’ai lu très vite. J’y reviendrai, mais ce que vous racontez des stratégies électorales n’a absolument rien à voir avec la situation actuelle. C’est de la pure fantaisie de l’ordre du procès d’intention quand, en pareille circonstance, il faut s’en ternir aux faits.

                            L’objectif du Hamas était, par des sacrifices humains, de produire pour Pallywood les images de cadavres qu’une presse imbécile peu informée s’empresserait complaisamment de faire circuler. Ca a très bien fonctionné : quand on mise sur la connerie, on est sûr de gagner ;

                            La participation à ces manifestations n’avait rien de spontané, tout était tarifé. Si vous cherchez bien (je n’ai pas le temps et je ne voudrais pas être inexact) vous trouverez exactement ce qu’un mort rapporte à sa famille (une vie humaine, en tout cas, compte moins qu’une petite bagnole en Europe). Vous saurez aussi combien rapporte une blessure, selon son degré de gravité.

                            Il ne me semble pas que vous ayez parlé de l’intervention de l’Egypte. Elle avait convoqué Haniyeh pour le dissuader d’organiser ce qui, partout ailleurs dans le monde, serait considéré comme un acte de guerre. En vain. Il aura fallu la grosse manifestation de lundi, où il y a eu 62 morts (j’ai entendu aussi 63) sur lesquels on comptait, selon le Hamas lui-même, cinquante membres de l’organisation terroriste, pour que Hanieh soit encore convoqué au Caire, en hélicoptère, par le chef de la Sécurité égyptienne. Des indiscrétions calculées, du côté égyptien, font apparaître qu’on l’aura laissé poireauter une heur avec de lui faire subir une engueulade qui s’entendait de l’extérieur du bureau.

                            Israël était en train de cibler avec une extrême précision quelques sites militaires du Hamas, avait prévenu que si les choses continuaient ainsi, il y aurait des éliminations ciblées des responsables de l’organisation terroriste. Haniyeh lui-même serait évidemment le premier visé. La position de l’Egypte était : nous protesterons pour la forme, mais nous ne ferons absolument rien pour empêcher Israël de procéder à ces exécutions.

                            Dès lors, la manifestation spontanée des civils derrière la barrière de sécurité, en seulement quelques minutes selon les correspondants de la presse qui était sur place, a pris fin après que des ordres eurent été transmis par des hauts parleurs.

                            Le lendemains, jour de la commémoration de la nakba, il ne se sera presque rien passé à barrière de sécurité (4000 personnes, dix fois moins que la veille), et les manifestations en Cisjordanie ont été très peu suivies, sans incidents autres que ceux auxquels on est habitué dans la région. Rien à signaler à Jérusalem.

                            L’organisation terroriste est divisée. A quelques heures d’intervalle, tel responsable du Hamas déclarat que c’était fini ; tel autre, hier, parlait de mettre toute la région à feu et à sang.

                            En déclarant que cinquante petits soldats du Hamas avaient été tués, l’organisation terroriste était forcée de reconnaître que tout cela était une opération de guerre dont elle était responsable, mais cela valait mieux que de reconnaître qu’on avait pratiqué des sacrifices humains, qu’on avait délibérément exposé des femmes, des vieillards, et même des enfants.

                            J’ai déjà fourni sur une autre page toutes les références à des articles qui rapportent tous ces faits avec une grande précision. Je m’étonne qu’il n’en soit pas fait mention ici : quatre jours après les événements de lundi, tout le monde devrait savoir. S’il le faut, je vais recopier tout cela, mais je m’inquiète surtout à l’heure qu’il est des savoir où en sont les choses aujourd’hui, et il y a bien quatre heures que je n’ai pas écouté les informations.

                            • Emohtaryp Emohtaryp 18 mai 2018 18:05

                              @Christian Labrune

                              Répugnant personnage....

                            • zak5 zak5 18 mai 2018 19:10
                              @Emohtaryp
                              et les répugnants personnage n’on pas le droit de s’exprimer ? a vous la parole, a vous de défendre la position du hamas puisqu’il est évident que c’est entre le hamas et israel, dans un système totalitaire comme celui des islamistes de gaza, il ne peut avoir de société civile

                              non mais sérieux, comment voulez vous qu’il n y est pas de gens qui puissent argumenter quand c’est le hamas qui est sur le terrain et qui manœuvre ? c’est un jeux d’enfants wAllah, Labrune peut étaler et aligner les arguments très facilement

                              si le palestiniens veulent passer a la résistance pacifique, ils doivent d’abord se débarrasser du hamas et du djhad islamique

                            • DACH 18 mai 2018 19:48

                              @Emohtaryp=Il a pris un temps un masque à votre image réelle, mais lui il l’enlève quand il veut.


                            • Satan la bite Cyrus 18 mai 2018 21:06

                              @Emohtaryp

                              La prune , c’ est quatre vins râleurs ... circulez y a rien a boire . :->

                            • zak5 zak5 18 mai 2018 21:11
                              @big or no
                              on peut aussi choisir de se poser la question autrement pour compléter votre question : combien de juifs aurait pu tué le hamas ? énormément s’il le pouvait. Seulement voilà, contrairement au hamas, la mort d’un seul soldat isrélien devient un drame en israel (la culture du sécuritarisme contre la culture du martyre, vous allez obtenir forcement ce résultat) 

                              quand a la graine qui a été planté, je ne vous l’accorde, c’est bien israel qui a favorisé l’émergence du hamas pour contrebalancer l’olp, et je constate que les palestiniens et les propalestiniens continuent de tomber dans le piège puisque le hamas est aujourd’hui, dans les faits, l’image du palestiniens


                            • Christian Labrune Christian Labrune 18 mai 2018 22:51

                              Ci-desous, trois articles auxquels je faisais référence dans une intervention écrite trop vite, truffée de fautes de frappe trop nombreuses pour que je les signaler. On voudra bien m’excuser.

                              Le premier article fait le point sur ce qui est arrivé à Haniyeh dans le bureau du chef de la Sécurité en Egypte. Les deux autres font état de mises en garde dont Haniyeh avait fait l’objet les jours précédents, et qui n’avaient pas été prises au sérieux par le terroriste. Les passages en gras ou soulignés le sont de mon fait.

                              https://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/174826-180516-ismail-haniyeh-humilie-lors-d-un-deplacement-au-caire

                              Extraits :


                              Selon Israel HaYom, lorsqu’Ismail Haniyeh est entré dans le bureau de Kamal Abbas, de violentes réprimandes ont pu être entendues à l’extérieur de la pièce à l’encontre du chef du Hamas à Gaza.

                              Les représentants égyptiens lui auraient reproché d’être responsable de l’écoulement du sang palestinien, sortant des photos montrant des membres du mouvement terroriste payer des dizaines de dollars à de jeunes palestiniens pour qu’ils aillent se faire tuer le long de la barrière de sécurité entre Israël et la bande de Gaza.

                              Selon un officiel égyptien, cette conversation avec Ismail Haniyeh était surtout une mise en garde indiquant au dirigeant palestinien que la poursuite de ces manifestations pourrait pousser Israël à éliminer des dirigeants du Hamas les uns après les autres

                              Si cela venait à arriver, Le Caire aurait indiqué qu’il se contenterait de condamner les assassinats mais qu’il ne prendrait aucune mesure militaire à l’encontre de l’Etat hébreu.

                              D’après les officiels égyptiens présents lors de cet entretien, Kamal Abbas aurait indiqué à Haniyeh qu’il n’était prêt à aucune discussion au sujet des événements ayant lieu le long de la barrière de sécurité.

                              "Abbas a demandé à Haniyeh de retourner à Gaza par hélicoptère et d’immédiatement mettre un terme aux événements à la frontière avec Israël. Outre la demande du retour d’Haniyeh à Gaza, aucun autre geste n’a été fait envers lui. Il n’est pas exclu que cela soit fait envers la population gazaouïe dans le futur mais pour le moment le message était ferme, pressant le Hamas de restaurer l’ordre", selon les mêmes sources.

                              Une situation qui pourrait aujourd’hui s’expliquer par la révélation du vif entretien entre Kamal Abbas et Ismail Haniyeh…

                              -----------------------------------------

                              A lire également

                              http://www1.alliancefr.com/actualites/haniyeh-hamas-terrorisme-egypte-reprimande-massacre-palestiniens-6066002

                              https://www.voaafrique.com/a/le-chef-du-hamas-au-caire-%C3%A0-la-veille-de-manifestations-%C3%A0-gaza-/4392121.html



                            • Christian Labrune Christian Labrune 18 mai 2018 23:16
                              Il ne s’est rien passé aujourd’hui du côté de la barrière de sécurité, mais la folie sanguinaire d’un Hamas en bout de course peut faire craindre que n’importe quoi puisse arriver dans les prochains jours.

                              Il ne serait pas impossible qu’un soulèvement populaire, à l’intérieur de Gaza, comparable à celui de la place Tahrir, finisse par s’attaquer au Hamas. Le plus fort rassemblement depuis des semaines n’aura pu réunir que deux ou trois dizaines de milliers de Gazouis. Sur une population proche des deux millions, c’est peu. Il était question de cette possibilité ces derniers jours, comme déjà il y a quatre ans, mais cela n’avait pas abouti. Il faut dire que dans ce système totalitaire pourri en tous points comparables à Raqqa sous le Califat, le décervelage réalisé dès l’enfance ne peut produire que de parfaits abrutis aussi fanatisés que pouvaient l’être les populations nazifiées des années 40.

                              La solution du problème viendra de l’effondrement du régime iranien. Quelques entreprises européennes et même françaises, malgré la grotesque réunion de Sofia, commencent à comprendre, plus vite que les Macron et Moghérini, qu’elles ont tout à fait intérêt à se dégager, fût-ce à perte, des contrats imprudemment signés avec le régime islamo-nazi.

                              J’entendais hier Michael Pregent, un officier de la Défense américaine qui envisageait l’hypothèse suivante : les Européens vont se rendre compte que les Iraniens les roulent dans la farine. Ils n’obtiendront rien sur les missiles balistiques ; les autres vont refuser les inspections de l’AIEA, et l’Amérique n’aura plus qu’à bombarder les sites consacrés à la recherche nucléaire. Opération aérienne qui ne devrait pas prendre plus de huit heures, selon ce spécialiste des questions stratégiques. Les sanctions s’ajoutant à cela, le régime des mollahs sera foutu et ce sera aussi, par voie de conséquence, l’effondrement des milices chiites dans la région. Aussi bien celles de Soleimani en Syrie que celles du Hezbollah libanais. Il serait temps que tout cela se termine au plus vite.

                            • Christian Labrune Christian Labrune 18 mai 2018 23:28
                              Je vois que j’ai oublié l’essentiel : le Hamas. Sans l’aide de Téhéran, sur laquelle l’Autorité palestinienne est aussi désormais en train de lorgner, le Hamas ne peut plus exister. Ce sont les mollahs iraniens qui ont induit les terroristes de Gaza à entreprendre les sacrifices humains près de la barrière. Les chiites ont un mépris absolu des sunnites auxquels ils se croient très supérieurs. Leur seul intérêt dans cette affaire, c’est d’organiser le désordre, de nuire le plus possible à l’ennemi israélien.

                              Dans le même temps, les décideurs des pays sunnites de la région commencent à le comprendre très bien. Pour eux, ces « Palestiniens » qu’ils ont utilisés sans vergogne dans leur rhétorique depuis Bandung en 55, sont devenus des traîtres dont ils n’ont que faire, des pantins dont se jouent désormais les crapules ubuesques de Téhéran et d’Ankara.


                            • Eric F Eric F 19 mai 2018 09:49

                              @Christian Labrune
                              Vous répercutez en boucle ce que la presse israélienne (et elle seule) a diffusé concernant une entrevue du chef du Hamas avec les autorités égyptiennes, mais 1° l’Egypte a condamné les tirs israéliens 2° elle a ouvert le passage de Rafah en soutien à la population de Gaza, malgré son opposition idéologique au Hamas.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 19 mai 2018 14:54
                              Vous répercutez en boucle ce que la presse israélienne (et elle seule) a diffusé concernant une entrevue du chef du Hamas avec les autorités égyptiennes
                              .................................................................
                              @Eric F

                              C’est bien là qu’est le problème : si on ne lit pas la presse israélienne, la seule à éclairer à peu près complètement et systématiquement sur tout ce qui se passe dans l’ensemble du Moyen-Orient, on ne comprendra rien rien du tout.

                              Si vous voulez savoir ce que sont exactement les déclarations des chefs du Hamas, du gouvernement égyptien, mais aussi bien entendre intégralement les vociférations d’un Erdogan, voir les manifestations à Ankara ou écouter les opinions recueillies dans les rues, des Palestiniens ou des Arabes israéliens, ce n’est assurément pas dans la presse française que vous trouverez quelque chose. Tout y est filtré et orienté. Si vous voulez pouvoir vous faire une idée à peu près exacte de la situation, regardez une chaîne comme I24news : les faits sont rapportés bruts de décoffrage, si je puis dire ; c’est-à-dire sans le moindre commentaire. On y prend soin, dans les discussions, d’opposer toujours des gens qui ont des avis aussi opposés que possible.

                              Ce que la presse française a pu faire ces derniers jours, c’est de la désinformation systématique, et les quelques articles qu’on a pu lire sur AgoraVox n’étaient que la copie ridiculement conforme de ce qu’on pouvait trouver en lisant les journaux français ou en regardant les chaînes d’information continue. Aucune distance critique, aucun effort pour établir la réalité des faits. Rien de comparable, par exemple, aux investigations qui auront suivi les manifestations violentes du 1er mai à Paris : il ne me semble pas que les media, en la circonstance, aient pris aveuglément le parti des black blocs. C’est pourtant ce que la presse étrangère aurait pu faire si elle s’était comportée comme, cette semaine, Le Monde, Libération ou même Le Figaro, et cela nous aurait paru assez choquant. Tout cela devrait donner à réfléchir.


                            • Ben Schott 19 mai 2018 15:01

                              @Zinzin
                               

                              « Si vous voulez pouvoir vous faire une idée à peu près exacte de la situation, regardez une chaîne comme I24news »
                               
                              C’est la vérité vraie, sur la vie de ma mère !
                               


                            • Christian Labrune Christian Labrune 19 mai 2018 20:47
                              C’est la vérité vraie, sur la vie de ma mère !
                              ...................................................................
                              @Ben Schott

                              Merci de bien vouloir souligner, par des âneries, qu’il n’est pas possible de réinventer l’histoire au gré de ses fantasmes. Je forme quelques hypothèses concernant l’avenir immédiat et il serait évidemment possible de les discuter ; j’y serais tout le premier disposé, mais qui pourrait contester les faits sur lesquels je m’appuie ? 

                              Quand on est englué dans les petites chansons de la propagande antisémite, on peut faire le perroquet et les répéter à l’envi, mais on ne peut pas discuter, on n’a pas accès à l’argumentation.
                              Reste l’insulte ou l’ânerie, mais le lecteur intelligent qui est témoin de la chose se dira nécessairement : en voilà encore un qui se chie dessus et ne s’en rend même pas compte.


                            • OMAR 18 mai 2018 19:21
                              Omar9
                              .
                              @S. Rako-etc-etc... :« La riposte de l’armée israélienne par balles réelles contre des manifestants de la Bande de Gaza.. ».
                              .
                              Encore un article truffé de mensonges, de fourberies, et pro-sionistes jusqu’à l’immodération.
                              Plus e 100 palestiniens abattus, contre aucun blessé israélien, les assassins barbares de cette armée de Tsahell ripostaient à quoi ?
                              .
                              Et ce n’est pas « sur une raison de basse politique intérieure » que ces tueries ont eu lieu, mais sur la haine du palestinien et cette volonté d’en exterminer au maximum.
                              Puis cette sempiternelle propagande hasbarique « Leur mot d’ordre, c’est de détruire Israël » !!!
                              Chiche, allez détruire avec des lances-pierres, une état qui possède l’arsenal nucléaire et l’armement le plus sophistiqué au monde.
                              .
                              Enfin, grotesque cette «  Le rejet par Yasser Arafat....de la proposition de paix.. » alors que ce nazi de B. Netanyahu déclare effrontément et ostentatoirement que c’est lui qui a détruit les accords d’Oslo :
                              .
                              Que de mensonges et de parti-pris dont l’auteur de ce torchon, sans doute paniqué par les réactions internationales devant la barbarie d’Israël, tente de masquer la réalité et la vérité....

                              • DACH 18 mai 2018 19:34

                                @OMAR=merci de nous montrer aux grand jour vos mensonges maladroits, démentis également par des membres du hamas. Sortez de vore chambre à coucher, et allez combattre sur place ou alors restez dans vore impuissance infantile.


                              • OMAR 18 mai 2018 20:45
                                Omar9
                                .
                                @DAECH
                                .
                                T’as pas pu rester en Syrie ?
                                .
                                T’es donc planqué en Israhelll ?
                                .
                                Sinon, il reste encore des miettes du diner du CRIF, si t’as la dalle...

                              • DACH 18 mai 2018 23:13

                                @OMAR=votre haine compulsive des Juifs ne laisse que des miettes au reste de votre intelligence cannibalisée par le Coran ! C’est amusant à voir....


                              • Couteau 18 mai 2018 21:52

                                Bonjour,


                                Ben oui, Avec du matériel anti-émeute, de la discipline et du renseignement. Regardez, nous en Europe, qui ne somme presque pas raciste, on fait pleins de prisonniers a grand coup de bâtons.

                                Il ont fait le choix de tuer gratuitement, pratiqué la terreur. Une énième tache de sang dans une osais perdue dans le levant, qui n’a décidément rien a voir avec le paradis ou la terre promise.

                                ++

                                • agent ananas agent ananas 19 mai 2018 04:33

                                  La riposte de l’armée israélienne par balles réelles contre des manifestants de la Bande de Gaza, venus à la frontière de l’État d’Israël.

                                  Frontière ? Depuis quand la bande de Gaza est un territoire indépendant et souverain ?


                                  • Eric F Eric F 19 mai 2018 09:58

                                    @agent ananas
                                    là vous jouez sur les mots, Israël n’a pas de revendication territoriale sur Gaza, et les Gazaouis ne se considèrent pas comme israéliens. Il y a bel et bien une ligne de séparation territoriale désignée couramment par « frontières internationalement reconnues » ou « ligne verte », et qui plus est en situation de blocus.


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 19 mai 2018 15:17

                                    @Eric F

                                    En 49, après la guerre déclarée par cinq armées arabes au jeune état israélien, le lendemain même (15 mai 48) de sa déclaration d’indépendance, Gaza tombe sous le contrôle de l’Egypte.

                                    Cette situation durera jusqu’à la guerre de 67 au terme de laquelle Gaza est occupé par Israël, comme la Judée-Samarie dont la Jordanie est obligée de se retirer après une occupation qui durait depuis 49 et n’avait été reconnue internationalement que par les Britanniques, l’Irak et le Pakistan.

                                    En 2005, Sharon prend la décision unilatérale d’un retrait total de la présence israélienne à Gaza. La décision est votée à la Knesset, et plusieurs milliers d’israéliens installés dans le Gush Katif sont obligés par Tsahal, quelquefois manu militari, de se replier sur Israël. Gaza devient un territoire autonome. Israël se propose de coopérer avec les Palestiniens de la bande pour construire un aéroport dont il ne reste que des ruines et pour étendre les installations portuaires.

                                    En 2007, le Hamas prend le pouvoir. Les aides internationales, à partir de là, sont systématiquement détournées pour servir à armer la milice, contrôler et abrutir les populations. Plus de dix mille roquettes tomberont sur Israël, d’où le blocus. Des centaines de kilomètres de tunnels seront creusés, pour mener des actions terroristes dans les villages du sud d’israël.

                                    Aujourd’hui, le dôme de fer est capable d’intercepter tous les missiles. Reste la question des obus tirés par les mortiers, mais des recherches devraient aboutir. La destruction des tunnels offensifs sera achevée dès 2019.

                                    L’objectif déclaré du Hamas est de « foutre à la mer » tous les Juifs, ou de les exterminer jusqu’au dernier. Même avec l’aide des iraniens qui vont bientôt se casser la gueule, cela lui sera toujours impossible. En revanche, Il ne faudrait pas deux jours à Tsahal pour raser Gaza, mais cela n’a jamais fait partie des objectifs d’israël. Liberman, il y a quelques mois, le disait encore : Gaza pourrait devenir en peu d’années, et avec l’aide même d’israël, une sorte de Singapour de la Méditerranée. Je me demande bien ce qui s’oppose encore à une pareille transformation !!!

                                  • Ben Schott 19 mai 2018 15:28

                                    @Zinzin

                                     
                                    Et si Liberman te disait que tu pourrais devenir Madame Claude en quelques années, tu lui dirais quoi ?
                                     



                                  • papat 22 mai 2018 15:55

                                    a tous les sionistes vomissant le hamas !

                                    Gaza est une noble place malgré la dévastation. Dans bien des pays, les enfants des dirigeants deviennent milliardaires. La fille du président de l’Angola est la femme la plus riche d’Afrique : elle est le seul fournisseur d’accès à la téléphonie mobile dans ce pays exportateur de diamants. Mais il y a une autre tradition, celle des enfants de dirigeants qui sont les premiers à aller à la guerre. C’est la tradition de Gaza. Parmi ceux qui ont été descendus par les as de la gâchette israéliens, il y avait trois enfants de dirigeants de Gaza.

                                    Le fils de l’ex-premier ministre de Gaza, Ismaël Haniyeh, Maas, s’est retrouvé parmi les blessés graves. Ahmed al-Rantisi, fils d’Abd el Aziz al-Rantisi, fondateur du Hamas, a été tué. Son père, qu’on appelait le lion de Palestine, avait été assassiné par les juifs en 2004 ; un hélicoptère armé avait tiré un missile sur sa voiture dans le centre de Gaza, le tuant lui et ses gardes-du-corps, et blessant les passants. Et son fils vient de prendre sa suite. Izz al-Din al-Sammak, fils de Musa al-Sammak, dirigeant du Hamas, a été tué, et il n’avait que quatorze ans.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité