• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le meilleur des mondes

Le meilleur des mondes

 Depuis que les banques privées ont volé le droit aux états le pouvoir de leur monnaie, une infime minorité d'usuriers s'enrichit sur le dos des nations et de leurs populations. Actuellement, environ 192 000 milliards d'euros de dette mondiale. Pour la France, la dette publique était de 239 milliards en 1979, elle est de 2.170 milliards aujourd'hui. Une progression de 1931 milliards soit plus de 900% en 40 ans ! Où sont passés les gains de productivité, les faramineux bénéfices, qui est parti avec la caisse ? Pendant ce temps, on a payé 1.400 milliards d'intérêts. De toute évidence, nous sommes là devant l'arnaque du millénaire et cela est le résultat de la trahison des gouvernements successifs qui, sacrifiant les peuples qui les ont élus, ont fait allégeance à Mammon.

 Cette dette fictive, qu'ils ont créée de toute pièce par des montages et des règles financières malhonnêtes, leur sert de prétexte aux réformes sociales violentes conduisant les citoyens à la soumission, les réduisant à l'esclavage en les écrasant sous le joug de la dépendance. Il y a deux manières de conquérir et asservir une nation. L'une par la guerre, l'autre par la dette. En cumulant les deux, ils bâtissent leur paradis de nabab avec les pierres de notre enfer.

 En réalité, cette pseudo dette, création d'inconscients rapaces, basée sur de la monnaie de singe virtuelle et des écritures comptables informatiques, n'est rien à côté de la dette écologique qui s'alourdit d'année en année et qui a aujourd'hui atteint le seuil critique de non-retour. L'humanité vit à crédit sur une terre qu'elle dévaste par une productivité intensive afin d'assouvir une consommation imbécile. Non seulement rien n'est fait pour arrêter le désastre annoncé mais, c'est la tête dans le sable que les dirigeants assoiffés de pouvoir et d'argent amplifient la destruction de notre environnement. Tout cela est en fait le résultat de la concupiscence et l'avarice des mêmes associées à l'indifférence quasi générale de l'immense majorité qui subit et acquiesce. Qualifiez ce constat de pessimiste ou traitez son auteur de Cassandre libre à vous, mais laissez-moi vous dire que lorsque le bateau coule, le déni n'est plus une option.

 Certains diront qu'il y a toujours un remède à la maladie et c'est vrai, ils ont raison, mais il est de cheval car les métastases de ce cancer planétaire ont fait des dégâts irréversibles pour des décennies et si le traitement n'est pas infligé en urgence, c'est le trépas de l'humanité avant la fin de ce siècle. Le bilan est simple, il n'est plus politique, philosophique ou religieux, il est terriblement mathématique. 8 milliards d'individus sur la planète qui consomment des ressources limitées et qui détériorent irrémédiablement son éco système.

L'air : (selon l’OMS, 12 % seulement de la population urbaine de la planète respire un air sain. La pollution de l’air tue 3,3 millions de personnes par an et la tendance est à la hausse : + 8 % sur les cinq dernières années...),

les mers : (on estime à six millions de tonnes par an la quantité d'hydrocarbures introduite dans les océans par l'activité humaine, cause fondamentale de la pollution des océans. Sachant qu'une tonne peut recouvrir environ une surface de 12 kilomètres carrés, les océans sont donc contaminés de façon quasi permanente par un film d'hydrocarbures, sans parler du septième continent fait uniquement de déchets plastiques et comme si cela ne suffisait pas, ajoutons les rejets radioactifs de l'industrie du nucléaire, etc..).

la terre : (Rejets sauvages des industries, épandage des produits phytosanitaires, rejets des bâtiments d’élevage, des exploitations agricoles, des décharges, les retombées radioactives suite à un essai nucléaire ou une catastrophe, comme lors de l’accident de Tchernobyl, ect...)

l'eau : (Pollution chimique due aux nitrates, phosphates, pesticides, médicaments humains et animaliers, produits ménagers, peinture, métaux lourds et les acides et hydrocarbures utilisés dans l'industrie, ect...).

 Voilà une liste non exhaustive des problèmes générés et de leurs résultats. Pour finir, comble de malheur, ces phénomènes destructeurs se reproduisent de manière exponentielle due aux nombres grandissants d'individus. Un algorithme fou qui tourne en boucle. L'algèbre s'emballe, l'heure n'est plus aux additions, mais aux multiplications. C'est factuel, une surface limitée ne peut contenir et faire vivre qu'un effectif approprié à son périmètre. L'appauvrissement et la destruction de l'espace vital est fonction du nombre d'entité puisant ses besoins dans cet environnement, toujours cette terrible arithmétique. 

 Pendant que l'inconscience et la cupidité de quelques-uns associés à l'indifférence de la majorité des autres nous préparent une apocalypse humanitaire, l'histoire écrira quelque part sur une pierre tombale dans le cosmos : " Ci-git la race humaine qui a transformé son Eden originel en hiver nucléaire ...".


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Piere CHALORY Piere CHALORY 7 mai 09:30

     ’’l’histoire écrira quelque part sur une pierre tombale dans le cosmos : « Ci-gît la race humaine qui a transformé son Eden originel en hiver nucléaire ... ».


    Certains racontent que la terre a été peuplée il y a bien long temps par les délinquants cosmiques les pires de notre Galaxie. Personne n’en veut ailleurs ; ce qui expliquerait en partie qu’ici, ce sont les fous, les assassins et les voleurs les plus qualifiés dans leur domaine respectifs qui dirigent la Terre (ou croient le faire), tuent trompent et pillent en toute impunité les simplets décérébrés qui les croient encore, les confortent à leur place en votant et même ; les admirent.

    Bien sûr, ceci n’est qu’une théorie complotiste de plus pourtant, à voir la tête et le regard effrayant des zélites auto-proclamées...

    • Gabriel Gabriel 7 mai 09:36

      @Piere CHALORY


      Nous subissons les maîtres que nous avons choisis mais, leur attitude destructrice les emportera aussi. Je pense que nous avons atteins là, le sommet de la bêtise...

    • Bonjour de Cassandre numéro 2. Mais que cela ne vous gache pas vos journées. Malgré tout, notre propre vie ne doit pas nécessairement cadrer avec celle qui nous entoure. Si les commentateurs ont des enfants, le mieux est encore de les éclairer sans les déprimer ou les décourager. Comme le dit Dugué, nous avons encore la possibilité de choisir « notre » destin.


      • Gabriel Gabriel 7 mai 09:52

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Nous avez en effet le choix de vivre selon vos convictions et vos principes mais cela ne doit pas occulter la triste vérité et vous préparer le plus sereinement possible à l’inéluctable échéance. Merci de votre lecture.


      • @Gabriel


        Je savais depuis 1985 et j’ai donc décidé plus ou moins consciemment de ne pas faire d’enfant (alors que j’en avais vraiment envie, tout le monde me dit que j’aurais fait une super mère). Avec le recul, aucun regret. Femme, je n’avais aucun nom à transmettre. Cela ne m’a pas empêché de passer entre les « lignes Siegfried » de la débilité de notre monde. Me constituant une réserve d’amis qui pensent comme moi. Petite, toujours avec un bandeau et une plume, on m’appelait : petite squaw...cela m’a permit de nager tranquilos parmi les squales

      • papat 7 mai 10:12

        bonjour,

        j’attendais avec impatience un article traitant de ce sujet... deux le même jours ...on est gâté.. merci aux auteurs.
        Cependant votre timidité vous empêche sans doute d’aller plus loin en cherchant les responsables de l’arnaque qui nous tirent vers le fond.
        peut être pourriez vous nous parlé de qui ce cachent derrière la loi du 3 janvier 1973 ?
        les mêmes sans doute qui sont responsable de l’endettement faramineux des états unis d’amérique !
        pour vous aider un peu ...ce ne sont pas les musulmans ,ni les chrétiens, peut être les bouddhistes ?? 

        • Gabriel Gabriel 7 mai 10:30

          @papat
          Houlala, vous vous aventurez sur un terrain glissant et si vous commencez à donner la religion des banksters, vous allez tomber sous le coup de la loi et être traitez de vilain antisémite !...


        • papat 7 mai 10:35

          @Gabriel
          waouhhh j’ai dit bouddhiste,j’ai dis bouddhiste, monsieur kalifat...


        • Gabriel Gabriel 7 mai 10:37

          @papat
          Exactement, de très très vilain bouddhistes....



        • arioul arioul 7 mai 10:12

          Vous etes un incorrigible péssimiste. Mais non tout va bien , si on compare le niveau de vie des populations il y a 2 siècles à aujourd’hui y a pas photos . C’est seulement que les richesses sont mal réparties. Vous voyez toujours le verre à moitié vide , il vaut mieux mourir champagne et caviar que rutabagas et eau minérale. Faites confiance au génie humain , il trouvera bien une solution pour éliminer 90% de la population mondiale et rassurez vous c’est déjà dans les tuyaux.


          • @arioul

            Arioul pote à Totrop, vous savez, certains sont très optimistes et savourent l’idée que ce monde disparaisse,... Je me contente simplement de « laisser venir »,.... 

          • Gabriel Gabriel 7 mai 10:36

            @arioul
            Je suis en accord avec vous, ils ont déjà la solution dans les tiroirs et il ne vont pas tarder à nous la sortir ou bien la cupidité les a rendu complètement idiot et cela n’est pas à exclure alors, ils en prendrons plein la figure comme tout le monde car la nature en révolte ne fait pas le tri entre voleurs et volés...


          • arioul arioul 7 mai 12:34

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Grand merci à vous chère madame , les conseils d’une femme agée et ayant véculle sont toujours à prendre en considération.


          • @arioul


            c’est assez cynique à dire, mais notre génération a eu la meilleure part du gâteau. J’ai lu le dernier numéro de la : Décroissance qui OSE (avec le risque de procès au cul) parler de ce qui se dit en coulisse concernant les enfant nés par GPA et PMA. Je préfère ne pas en dire plus. 

          • arioul arioul 7 mai 12:42

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Et vous faites bien.


          • Lire « Les Naufrageurs » de Guy DEBORD. C’était aussi cela mai 68. Ce monde ne mérite de continuer,... Plus fort encore que Néron.


            • Pauline pas Bismutée 7 mai 12:24

              Bonjour Gabriel

              Le parfait exemple de « l’enfer, c’est la vérité vue trop tard » ...
              Bientôt « nous étions au bord du gouffre, mais nous avons fait un pas en avant » ?

              A en perdre son sens de l’humour ...

              Mais quand même, quelquefois, des fous rires ou un joli regard ...


              • Gabriel Gabriel 7 mai 12:27

                @Pauline pas Bismutée
                Même dans les pires instants, ne jamais passer à côté d’un fou rire, d’un joli regard, d’un parfum, d’une main tendue. Merci 


              • zygzornifle zygzornifle 7 mai 12:56

                Bientôt avec 10 milliards d’individus dont la majeur partie sera affamée et nous regarderons comme des saucisses on va rigoler jaune ....


                • Pauline pas Bismutée 7 mai 14:51

                  @zygzornifle

                  Et ils vont sûrement bouffer les végétariens en premier, on est plus sains ... smiley smiley


                • popov 7 mai 15:25

                  Les états devraient rembourser aux banques le capital emprunté, mais pas les intérêts. Et du capital à rembourser, il faudrait déduire les intérêts déjà payés.


                  Les intérêts que les banques perçoivent sont du vol pur et simple, résultat de lois scélérates élaborées par une commission européenne non élue et vendue à la finance (il suffit de voir où a atterri José Manuel Barroso après son mandat).
                   
                  Il faudrait aussi sérieusement penser à nationaliser les banques pour les empêcher de jouer sur le marché avec les économies de la population, d’empocher les bénéfices quand tout va bien et de se faire renflouer par les contribuables quand tout va mal.

                  • eric 7 mai 19:04

                    Cela ne vous fatigue pas de répéter les mêmes mensonges sans même tenter de les vérifier par vous même . Depuis 208, les taux de l’endettement d’état. n’ont pas cessé de baisser

                    Les taux d’intérêt payés par l’État sur sa dette de court et de long terme ont ainsi diminué de façon quasi continue depuis dix ans. À titre d’illustration, le taux des titres d’État à long terme (10 ans) est passé de 4,07 % en 2007 à 0,88 % en mai 2017, soit une baisse de près de 80 %. Alors que le stock de dette a augmenté de 66 % entre 2008 et 2017 (soit un accroissement de 673 milliards d’euros), la charge de la dette a quant à elle baissé de 8 % (soit de 3,5 milliards d’euros au total) sur la même période.

                    Si le taux apparent de 2016 s’était maintenu au niveau de 2010, la charge d’intérêt de la dette souveraine française en 2016 aurait été supérieure de 19 milliards d’euros à son niveau réel ! Au total, la baisse des taux a permis à la France « d’économiser » près de 67 milliards d’euros depuis 2010, mais en continuant à s’endetter.

                    En pratique, les gens qui prêtent à l’état font du 0,2 ; 0,5%, avant impôts prélèvements et taxes...

                    Si vous délattez les dettes de 1979, vous constatez qu’on a pas augmenté de 900%. Et puis cet argent, il n’a pas servit qu’à payer des intérêts ; Embauches de prêt de 2 ou 3 millions d’agents publics para publics et associés, subventions diverses et en tout genre ; Oui, c’est de la consommation et non de l’investissent, ; mais l’argent ; Notre argent. N’a pas été perdu pour tous le monde.

                    Depuis l’arrivé des gauches aux différents pouvoirs ( locaux, nationaux, associatifs etc.., le nombre de propriétaires de leurs logement et souvent de leur résidence secondaire a augmenté.. ; Les riches étaient déjà logés. les pauvres faisaient déjà la queue pour avoir des HLM ; L’électorat de gauche est devenu propriétaire de ses logements. Nous ne nous sommes pas endetté en vain...


                    • Gabriel Gabriel 7 mai 21:28

                      @eric
                      Vous avez raison, ce monde est merveilleux et il va en s’améliorant. Rendez vous dans 30 ans. Qu’est ce que vous voulez dire à quelqu’un comme vous qui nie les faits à ce point ? Rien !...


                    • Pauline pas Bismutée 8 mai 04:52

                      @eric

                      Effectivement pas endettés pour rien, endettés pour respirer un air plus pollué, bouffer des aliments qui ne nous nourrissent pas, et se loger dans des logements malsains. Ah oui, le progrès médical ? Pour pallier les effets des trois premiers …

                      Et endettés pour faire marcher la planche a billet (voir les excellentes vidéos de Pierre Jovanovic) …

                      « mais l’argent ; Notre argent. N’a pas été perdu pour tout le monde ». Ça, c’est sûr !


                    • Alain 7 mai 19:58

                      Bonjour Eric,


                      Nous ne nous sommes pas endetté pour rien... Ca dépend. Et cela n’empêche pas une chose : c’est que tout est détruit,.
                      En fait, 3 petites animations faites par un américain nous montre le monde tel qui est, c’est cru, c’est triste, mais c’est NOTRE monde et rien ne l’arrête. Personne ne veut voir le gouffre arriver.

                      1. La société du portable et de l’effacement (Are you lost in the world like me ?)

                      2.MAN (50000 ans d’histoires en 3 mns) :

                      3 Le bonheur, ce fameux bonheur de possession :

                      • Pauline pas Bismutée 8 mai 05:02

                        Bonjour Alain,

                        Merci pour ces excellentes petites vidéos ! Qui font aussi très, très mal ...
                        Quelqu’un a dit « je suis sorti de la »rat race« car les rats ont gagné ... » pas tout a fait, mais ça se rapproche ...


                      • Didier 67 Didier 67 7 mai 21:09

                        @ l’auteur,


                        Vous m’avez l’air bien déprimé....le pire n’est pas certain pourtant.

                        Consultez l’historique des prédictions alarmistes : tout devrait être terminé depuis longtemps !

                        • Gabriel Gabriel 7 mai 21:25

                          @Didier 67
                          Absolument pas déprimé j’analyse juste des faits. Une situation factuelle que vous pouvez vérifier par vous même. Aucune leçon de morale, juste des faits...


                        • Didier 67 Didier 67 7 mai 21:33

                          @Gabriel


                          D’accord sur le constat. Mais pas sur le pronostic (restons humbles)

                        • Gabriel Gabriel 7 mai 21:38

                          @Didier 67
                          Sincèrement me tromper sur l’échéance me rendrais le plus heureux des hommes. Croyez moi, il n’y a aucune gloire à tirer d’un désastre annoncé et la seule certitude que j’ai c’est de n’en avoir aucune.


                        • @Didier 67


                          Vous avez le choix : soit le discours lénifiant de Rako sur Macron (donnez-nous des bonbons,...). Soit accueillir simplement ce qui est notre réalité d’humain. Vous verrez que la deuxième solution est bien moins déprimante que la première. On tombe de moins haut. Et les bonnes nouvelles sont alors les bienvenues. Personne ne peut prédire l’avenir à 100%, mais le Deus ex Machina, je n’y crois plus.

                        • Didier 67 Didier 67 7 mai 23:56

                          @ Mélusine, 


                          Si vous saviez combien je ne vous comprends pas ! 
                          Des gouffres nous séparent !
                          Par exemple : je fais partie de ceux qui croient à l’arrivée prochaine d’un homme providentiel, le Messie, c’est dire ! (Le Messie, pas le retour du fils du charpentier, soyons clair...)

                          A propos, savez-vous comment s’appelle la Fée de la Mondialisation ? Mélusine. C’est la Fée Mélusine (fermer l’usine). Elle est bonne, non ? Non ? désolé....
                          J’en ai une autre : pourquoi ne faut-il pas arracher les ailes des Fées ? Parce qu’on ne sait pas les Fées que ça fait (l’effet que ça fait). Celle-là, elle fait mouche, non ? Non ? Bon j’arrête.

                          En vrai, j’écris ça pour vous dire que nous sommes vraiment très différents, avec mes calembours gras mais pourtant je vous aime bien. Je suis très sensible, comme vous, et mes choix sont tout à l’opposé des vôtres. Etonnant, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès