• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le monde - Ce qu’il en restera ...

Le monde - Ce qu’il en restera ...

Lors de l'apparition du nazisme des années trente, Paris et Londres furent incrédules quant aux éventualités d'un conflit généralisé, malgré les mises en garde de Churchill dont les paroles sont restées célèbres, c'est-à-dire : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre". En refusant de voir la réalité se profiler sur le chemin du populisme, en acceptant comme pain bénit les assertions des ministres Wood et Daladier, les pays européens choisirent la défaite par anticipation. Ils servirent la barbarie en plat de résistance aux millions de victimes refusant, à l'heure des comptes, toute responsabilité dans ce massacre qui fut pourtant prévisible. La surdité,

l'arrogance et le manque de vision ont fini par acheminer des tombereaux de vivants vers les cimetières et ont permis à la bêtise humaine de s'épanouir dans l'exécrable, le vice et l'holocauste. L'Évolution de l'homme, depuis l'Antiquité, n'est pas vraiment perceptible. Les anciens disposaient d'une pensée philosophique, les Grecs ont planté les graines de la démocratie, le monde moderne a découvert le gadget et la vie par procuration. L'individu, aujourd'hui, plus isolé que jamais, est incapable de s'assurer dans le quotidien. Il ne perçoit l'existence qu’à travers une errance virtuelle dans un monde qui n'est plus à sa taille. Il se dirige ainsi à marche forcée, vers un horizon inatteignable, fruit de son imaginaire.

 

Le massacre des Palestiniens dans la bande de Gaza, ordonné par le gouvernement israélien se croyant dans son bon droit, restera une tâche indélébile dans le curriculum politique de l'État hébreu. Bon nombre des Juifs, tant de l'intérieur que ceux faisant partie de la diaspora manifestent avec véhémence leur désapprobation quant aux faits avérés. Ces actions indignes, proches d'un terrorisme d'État, sont un terreau idéal favorisant la montée d'un antisémitisme virulent dont le pays n'a pas besoin. Le drame moyen-oriental, terre d'histoire et de convoitises, engage, sûrement, la responsabilité de l'Occident pour s'être arrogé le droit d'y établir ses règles au mépris des desiderata de l'Autochtone. Depuis 1948, plus de soixante-dix résolutions onusiennes ont été bafouées par Israël, ce qui est un record absolu. Il s'agit de ne pas perdre de vue que l'existence d'Israël perdure par la grâce des États-Unis et l'indifférence européenne. Gardons à l’esprit que les dictons ont la vie dure.

Qui amat periculum in illo peribit de mémoire biblique ou : « tant va la cruche à l’eau qu'à la fin elle se casse ». L'État hébreu ne peut exister sans protection et cette protection continuera à s'exercer tant que le pays représentera une utilité géostratégique, mais les alliances ne sont guère éternelles. Avec la découverte du pétrole la mainmise sur toute la contrée s’est transformée en occupation de fait, avec un leadership américain et des gouvernants successifs peu scrupuleux, cyniques, manipulateurs et menteurs. Cette politique misérable et absurde a mis toute la région à feu et à sang. Le pays du guignol à la houppette jaune, où le dollar dirige l'éthique, où la soif de pouvoir se nourrit de la misère et de la corruption vit les soubresauts d’une fin programmée... Les malheurs de la planète et de ses habitants reposent, en grande partie, sur l'escroquerie, la rapacité, le crime d'État et le chantage. 

L'Europe est en miettes à cause d'une incapacité politique à expliquer la mondialisation. La planète serait-elle devenue une monarchie universelle dédiée à la paresse et au vide sidéral de projets, autres que ceux qui sont définis par les quelques créateurs d'un monde globalisé. Cette situation noyée dans un océan d'égoïsmes nationaux est mise à sac par des dirigeants adeptes des jeux de commissions dans un enfer de paperasse, très éloignée de l'action concertée. Cette caste de privilégiés au service de la finance a l'habitude de tourner le dos à l'homme ordinaire en obligeant toutefois ce dernier à honorer gîte et couvert à ceux qui le trahissent. C'est au démuni d'assurer le bon fonctionnement des institutions et sa docilité permet d'augurer le meilleur pour l'avenir. Les nombreux inutiles censés maîtriser les situations difficiles pourront passer du verbe aux agapes sans crainte. L'Europe est moribonde parce que aucun responsable politique n'a été assez éclairé pour expliquer le monde en mutation. À force de tergiverser, d'incarner suffisance et lâcheté, de remettre au lendemain décisions et projets afin d'éviter la sanction des urnes, l'Europe s'est condamnée à subir au lieu de contenir. Elle en porte l'entière responsabilité. L'avenir de l'être humain, plus esseulé que jamais, est, lui aussi, en péril. Sous la houlette d’un savoir informatique mal évalué, dans un environnement hostile, il agit à bien des égards comme un individu sans descendance. Il accepte sa dépendance au gadget et sa soumission au virtuel. Il accepte que l'intelligence artificielle formate son existence et trace les grandes lignes de ses lendemains.

 

Il apprend comment consommer utile pour le pouvoir. Tout semble organisé pour qu'il ne fasse d'autres choix que ceux qui lui sont proposés. Dans la société dite avancée l'homme cessera de se construire et se conformera de plus en plus aux exigences d'un parcours préétabli. Ce sera le retour en douceur vers l'esclavage librement consenti d'un homme décérébré. 

                                                                 

NB. - Ne soyons toutefois pas plus royaliste que le roi. Si des populations désirent adhérer à une nouvelle forme de soumission ou décident librement de s'aliéner à de nouvelles servitudes sous prétexte de bénéficier de quelqu'avantage porté par un éminent progrès, au nom de quel droit un gouvernement devrait-il s'y opposer. Comme toute civilisation à son apogée celle-ci a, comme les précédentes, une existence limitée dans le temps et finira un jour par se déliter. Toute communauté, à force de vivre dans le déni existentiel, contient les germes de sa propre destruction. À l'enseigne du mythe d'Icare : « A trop vouloir fuir le monde dans lequel il s'est enfermé, l'homme se prépare à en subir les conséquences ». Offrons-lui ce qu’il désire. Les malaises, probablement dues à une insatisfaction généralisée et aux angoisses latentes devant les incertitudes qui se profilent à l'horizon sont autant de raisons propres à instiller des craintes. La plupart des pays préparent leurs citoyens à construire l'avenir, à penser assurances, protection et retraites, mais oublient de leur fournir les clés du présent. Affronter la vie n'est pas la vivre.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • BA 8 juin 17:50

    Climat : vers 4 à 5 degrés de plus à la fin du siècle à Paris.


    Météo France publie ses projections pour la capitale en fonction des scénarios d’émissions mondiales de gaz à effet de serre.


    Le 25 mai 1658 à midi, rue des Poitevins, dans l’actuel 6e arrondissement de Paris, il faisait 16 °C. La mesure est historique, car elle est la première à avoir été effectuée dans la capitale avec un thermomètre.


    Quelle sera la température, le 25 mai 2058, dans la même rue ? Aucun météorologue, ou climatologue, n’est, bien sûr, en mesure de le dire. Ce qui est certain, c’est que le climat de la métropole est aujourd’hui plus chaud qu’hier, et bien moins que demain. Selon les projections présentées vendredi 8 mai par Météo France, le réchauffement pourrait atteindre + 4 °C en hiver et + 5 °C en été, à l’horizon 2071-2100.


    Pour analyser cette évolution sur le long terme, l’établissement public s’appuie sur une série continue d’observations recueillies, depuis 1872, par la station météorologique de Paris-Montsouris, qui relève températures, pression atmosphérique, ensoleillement, précipitations, humidité, vent… En quelque sorte, la « mémoire » du climat parisien.


    Il apparaît qu’au cours du siècle écoulé les températures annuelles se sont inscrites en nette hausse (+ 1,4 % pour les minimales), avec une accélération depuis la fin des années 1950 : environ + 0,3 °C par décennie, l’augmentation étant plus forte en été (+ 0,4 °C par décennie) qu’en automne ou en hiver (+ 0,2 à + 0,3 °C).

    La courbe s’est encore accentuée depuis le début des années 1980. C’est ainsi que les cinq années les plus chaudes enregistrées depuis le début des relevés (dans l’ordre : 2011, 2014, 2015, 2017 et 2003) appartiennent toutes au XXIe siècle. Les trois printemps les plus doux ont été observés ces quinze dernières années, et les cinq étés les plus frais remontent tous à avant 1980. En revanche, il n’y a pas de signal clair en matière de précipitations, les automnes étant légèrement plus secs et les autres saisons un peu plus humides.


    Qu’en sera-t-il à l’avenir ? Pour le savoir, explique Raphaëlle Kounkou-Arnaud, responsable de l’équipe Etude et climatologie à Météo France, les chercheurs font d’abord tourner des modèles climatiques globaux (d’une résolution de 50 kilomètres) alimentés par les scénarios d’émissions de gaz à effet de serre du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Ils les affinent ensuite avec un modèle régional (d’une résolution de 8 kilomètres), pertinent à l’échelle d’une grosse agglomération.


    « Ilot de chaleur »


    La conclusion est sans appel : « Sur la première moitié du XXIe siècle, les projections montrent une poursuite du réchauffement annuel jusqu’aux années 2050, quel que soit le scénario. » La hausse prévue pour l’Ile-de-France est de l’ordre de + 1 °C, qui s’ajoutera aux 12,4 °C de moyenne annuelle actuelle.


    Pour la seconde moitié du siècle, en revanche, le pire n’est pas encore certain. Tout dépendra de la trajectoire des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Si elles baissent fortement, le réchauffement sera maintenu autour de + 1 °C. Si elles sont stabilisées, il se rapprochera de + 2 °C. Mais si elles se poursuivent à leur rythme d’aujourd’hui, la surchauffe est inéluctable : les Franciliens doivent alors s’attendre à + 4 °C en moyenne à la fin du siècle, avec des hivers toujours plus doux et des étés toujours plus torrides.

    Le choc thermique risque d’être rude. Le nombre annuel de jours très chauds (plus de 30 °C de température maximale) pourrait passer d’une dizaine actuellement à une fourchette de dix à quarante-cinq ; et le nombre de jours extrêmement chauds (plus de 35 °C) grimper jusqu’à douze par an. Les vagues de chaleur s’étendraient de vingt et un à quatre-vingt-quatorze jours, contre sept présentement, et seraient « beaucoup plus sévères ». Quant au nombre de jours de canicule, il s’établirait entre trois et vingt-six par an. Météo France prévient même qu’un été caniculaire comme celui de 2003 – le plus chaud jamais mesuré à Paris avec une moyenne de 22,6 °C –, responsable de 70 000 morts en Europe, dont environ 15 000 en France, deviendrait… habituel.


    Pour les précipitations annuelles, quel que soit le scénario considéré, les modèles prévoient « peu d’évolution ». Mais les pluies d’une intensité extrême, génératrices de crues, devraient être de 1,5 à 2 fois plus fréquentes qu’à la fin du siècle passé. Cela n’empêchera pas « un assèchement important des sols en toute saison », au détriment de la végétation et des cultures non irriguées.


    Paris n’est évidemment pas la seule ville en alerte rouge. Mais la menace y est exacerbée en raison du phénomène de « l’îlot de chaleur urbain » : un microclimat créé par un tissu urbain très dense, qui se traduit par des températures nocturnes supérieures d’environ 2,5 °C à celles des zones rurales voisines (comme le Vexin ou la forêt de Fontainebleau), l’écart pouvant avoisiner 10 °C en période de canicule. « Cela ne veut pas dire qu’il va faire tout le temps plus chaud, souligne Raphaëlle Kounkou-Arnaud. Il y aura encore des épisodes de froid, auxquels nous serons d’autant plus vulnérables que nous n’y serons plus habitués. »


    Sol poreux


    Que faire ? « Nous avons toutes les données en main pour nous préparer et faire en sorte que Paris soit résistant au changement climatique. Il faut agir au triple niveau des citoyens, des espaces publics et des bâtiments », répond Anne Girault, directrice de l’Agence parisienne du climat, qui accompagne la ville dans ce domaine.


    Et de citer trois initiatives : le lancement, en juillet, d’une application mobile informant les habitants des « espaces de fraîcheur » (musées, jardins, berges de Seine…) les plus proches en cas de canicule ; l’aménagement expérimental d’une place publique à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) pour réduire l’îlot de chaleur, avec un sol poreux et des plantations d’arbres ; ou encore la sensibilisation des professionnels du bâtiment à l’importance d’une isolation thermique non seulement contre le froid, mais aussi contre le chaud.


    A plus court terme, Météo France annonce, dans ses prévisions pour juin, juillet et août, un été plus chaud et plus sec que la normale dans le sud-est de l’Europe et le Bassin méditerranéen, mais des températures proches de l’accoutumée sur la façade atlantique. Un relatif répit avant la fournaise.


    https://www.lemonde.fr/climat/article/2018/06/08/climat-vers-4-a-5-degres-de-plus-a-la-fin-du-siecle-a-paris_5311622_1652612.html



    • JC_Lavau JC_Lavau 8 juin 22:08

      @BA. Délire sous télécommande.


      Tiens ? Li mMonde comme « référence » !

    • phan 8 juin 19:23
      Il s’agit de ne pas perdre de vue que l’existence d’Israël perdure par la grâce des États-Unis et l’indifférence européenne. Gardons à l’esprit que les dictons ont la vie dure : non sequitur

      Les Indiens d’Amérique (nord, sud et centre) ont subi un véritable génocide, ils ont été tués, violés, brûlés, torturés, exploités, massacrés par « les plus grandes civilisations » occidentales : espagnols, portugais, hollandais, anglais, français, américains pour permettre le lancement du monde capitaliste qui est né dans un grand bain de sang... Les Occidentaux n’ont pas seulement détruit hommes, femmes et enfants mais des centaines de civilisations différentes, une destruction de richesses humaines inestimables !
      Comment se fait-il que la Palestine, partie intégrante du Moyen-Orient, et morceau de terre habité depuis l’Antiquité par une population orientale ayant adopté, depuis plus d’un millénaire, la culture et la langue arabe, à l’instar de la Syrie, de l’Égypte ou de l’Algérie, soit, en une centaine d’années, devenue un État peuplé de migrants venus du monde entier ? On s’interrogera également pour comprendre comment la population originelle de la Palestine est dispersée dans des camps de réfugiés, une partie étant soumise à un pouvoir militaire d’occupation, et une minorité d’entre –elle, seulement, disposant de la citoyenneté dans le nouvel État d’immigrés, qui se considère comme faisant partie de l’Occident. Les réponses à ces interrogations se situent dans un contexte en dehors duquel le conflit entre le sionisme et le monde arabe demeure incompréhensible ; à savoir : le colonialisme.



      • Jonas 9 juin 10:40
        @phan "Les Occidentaux n’ont pas seulement détruit hommes, femmes et enfants mais des centaines de civilisations différentes, une destruction de richesses humaines inestimables !"

        C’est l’avènement du protestantisme, et de son sous-produit le capitalisme qui a engendré cela.
        Mais votre vision est quelque peu réductrice, rappelons que TOUTES les civilisations ont été colonisatrices, les égyptiens réduisaient des milliers de nègres en esclavage pour construire leur pyramides. Les mésopotamiens asservissaient des populations entières.
        Les grecs, les romains, les vandales ont conquit par la force militaire des régions entières pour imposer leur mode de vie.
        Les arabes, les berbères, les ottomans, ont colonisé l’Europe pendant des siècles (Portugal, Espagne, Serbie, Bulgarie, Grèce, Hongrie, Bosnie,...) en massacrant des centaines de milliers de familles, réduisant leur population à la servitude, brûlé les villages et détruit leurs églises.
        Les musulmans ont génocidé des populations entières dans les régions de l’Inde (Indu Kush par exemple).
        Encore aujourd’hui, en 2018, des centaines de milliers de nègres sont réduits en esclavages dans des pays comme la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Soudan, la Libye, et ce ne sont pas les Occidentaux qui les achètent ou les vendent dans les marchés aux esclaves !

      • aimable 9 juin 11:32

        @Jonas
        le monde est loin d’être idyllique , il a toujours été dans la barbarie et y restera probablement jusqu ’a son extinction .


      • colibri 9 juin 13:22
        @phan

        Les Occidentaux n’ont pas seulement détruit hommes, femmes et enfants mais des centaines de civilisations différentes, une destruction de richesses humaines inestimables !

        Ils n’ont fait que ce tous les peuples avant eux ont fait ,les arabes n’ont il pas envahi l’Espagne en leur temps et pris en esclavage les blancs ? tout n’est qu’éternel recommencement , 
        est même si on devait leur en tenir rigueur est-ce la faute des Européens qui naissent aujourd’hui ? doit ton les punir pour cela ??
        Devrait on tenir rigueur aux Allemands d’aujourd’hui des exactions du nazisme ?

        La position qui consiste à dire « ils l’’ont bien cherché vu ce que leurs ancêtres ont fait dans le passé » n’est pas tenable , il faut faire avec les gens nouveau qui n’ont rien à voir avec le passé , qui naissent aujourd’hui dans un pays et cherchent à vivre en paix .
        Ceux qui cherchent à se venger et récupérer ce qu’ils auraient soit - disant perdus des générations auparavant , et élèvent leurs enfants en conséquences , sont dans l’erreur et la haine .

      • phan 9 juin 15:46

        @Jonas
        les égyptiens réduisaient des milliers de nègres en esclavage pour construire leur pyramides

        Encore aujourd’hui, en 2018, des centaines de milliers de nègres sont réduits en esclavages dans des pays comme la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Soudan, la Libye
        L’utilisation du mot « nègre » n’est pas correcte.
        Si vous dites que l’Egypte antique est noire, ou la plupart des Africains sont noirs : on peut discuter là dessus mais apparemment vous êtes raciste et islamophobe je vous laisse dans l’ignorance et la turpitude ...  

      • phan 9 juin 16:05

        @colibri
        Ils n’ont fait que ce tous les peuples avant eux ont fait :

        Vous devenez serial killer ou serial violeur parce que d’autres avant vous sont devenus ?

      • colibri 9 juin 18:20
        @phan
        Vous ne comprenez donc rien , chaque civilisation a été conquérante à tour de rôle ce ne veut pas dire que c’est bien , c’est juste comme ca pas seulement l’Occident , mais aussi les jaunes , les noirs , les rouges , les blancs , 

        ensuite ce que vous dites sur les serial killers apporte de l’eau à mon moulin , 
        vous avez l’air de penser que puisque l’Occident a soit disant péché il mérite d’être puni , c’est comme ca qu’on attise la haine et les guerres ..Vous incitez donc à la haine raciale contre l’Occident , 

      • colibri 9 juin 18:40
        @phan
        L’utilisation du mot « nègre » n’est pas correcte.

        C’est historiquement le terme « nègre »qu’employait les arabes , il n’est donc pas incorrect dans un cadre historique , Ibn Khaldoun (1332-1406) historien arabe écrivait :

         « Il est vrai que la plupart des nègres s’habituent facilement à la servitude ; mais cette disposition résulte, ainsi que nous l’avons dit ailleurs, d’une infériorité d’organisation qui les rapproche des animaux brutes. D’autres hommes ont pu consentir à entrer dans un état de servitude, mais cela a été avec l’espoir d’atteindre aux honneurs, aux richesses et à la puissance » (Les Prolégomènes, IV).


      • phan 9 juin 18:53

        @colibri
        Vous incitez donc à la haine raciale contre l’Occident c’est à prouver !

        Est ce donc une vérité de dire que les Européens ont massacré et volé la terre aux Awoniens ?
        Est ce donc une vérité de dire que les Européens ont massacré et volé la terre aux Palestiniens ?
        Les crimes des uns n’exonèrent pas les crimes des autres, le capitalisme est né de la colonisation et l’expropriation.
        Alors épargnez moi des vertus thérapeutiques des bombes de la Démocratie et Droits de l’Homme !

      • colibri 9 juin 19:15
        @phan

        Est ce donc une vérité de dire que les Européens ont massacré et volé la terre aux Awoniens ?

        l’européen de base né actuellement n’est pas responsable , 
        Seriez vous responsable des actes de vos grands parents ??
        celui qui cherche la vengeance et réparation attise la haine , le racisme 
        il faut faire avec les hommes d’ aujourd’hui , 

        êtes vous Palestinien que vous vouliez les venger ??ou juste sympathisant par idéologie et désir de vengeance 

        il y a des expropriations des 2 cotés :les pieds noirs qui avaient construit leur vie au pays et travaillé dur se sont vu floués de tous leurs bien ;

        La démocratie des droits de l’homme est une utopie qui nous mène là on est actuellement , comme si l’homme était déconnecté des contingences de la réalité et devait être guidé par son désir propre .

      • phan 9 juin 19:38

        @colibri
        Où est ce que j’ai appelé à la haine de l’Occident ou le désir de vengeance ?

        Un acte d’accusation avec des faits factuels demande que la justice soit faite et nullement à une incitation à la haine.

      • Jonas 10 juin 00:58
        @phan « L’utilisation du mot « nègre » n’est pas correcte. »

        Cette expression est tout à fait correcte. Aujourd’hui, des centaines de milliers de noirs sont traités comme des nègres sur le continent africain, c’est-à-dire du bétail que l’on vend ou que l’on achète à un maître pour quelques pièces d’argent, ceci dans l’indifférence générale de la communauté internationale.

        Les associations dites « anti-racistes », telles que SOS Racisme, le MRAP, le PIR, les Indivisibles, La LICRA, la DILCRAH, le CRAN, le NPA,... et leurs nombreux agents, Christiane Taubira, Danièle Obono, Louis-Georges Tin, Houria Bouteldja, Rokhaya Diallo, Nacira Guénif, Léonora Miano...n’ont jamais à aucun moment évoqué cet esclavage qui se perpétue depuis des siècles de manière abjecte.
        Vous les entendez ces militants combattants de la liberté et de la tolérance, dénoncer l’esclavage des nègres en Afrique ?
        -------------------------------------------------------------
        « Si vous dites que l’Égypte antique est noire »

        Je n’ai pas dit que l’Égypte antique était noire.


      • phan 10 juin 09:00

        @Jonas
        Vous avez la confusion de mots : nègre et esclave !


      • colibri 10 juin 12:22
        @phan
         les faits vous touchent ils personnellement et de façon récente ? ou est-ce une cause idéologique de faits du passé  ? 
        imaginez vous les vendéens demander justice pour le génocide qu’ils ont subi ? et sous quelle forme ? les protagonistes sont morts depuis longtemps ….

        Demander justice pour une cause ancienne peut être acte de revendication d’une personne complexée et mécontente de son sort , une incitation à la haine et la guerre , 
        demander justice n’est pas toujours une juste cause .


      • phan 10 juin 13:57

        @colibri

        En quoi suis je responsable du méfait de mes ancêtres et en quoi êtes vous responsable des massacres commis par vos anciens ?
        Ce que je demande c’est le travail de mémoire : si la République est capable de reconnaître sa responsabilité des massacres et des déportations pendant la période de Vichy, elle peut aussi reconnaitre qu’à partir du 2 septembre 1792, débutaient les massacres pendant lesquels des Français exécutèrent d’autres Français : Robespierre était un tyran terroriste. Avec Le Code Noir, Louis XIV réaffirmait son autorité sur les colons et leurs esclaves et la République est capable de reconnaître que Napoléon Bonaparte était un tyran qui a rétabli l’esclavage aboli par la convention en 1794, par un décret du 30 Floréal An X (20 mai 1802).
        Un petit rappel historique n’est pas une incitation à la haine et je n’ai aucun complexe pour donner mon opinion, et où est ce que j’ai appelé à faire la guerre ?

      • colibri 10 juin 17:37

        @phan

        Les crimes de Robespierre n’ont rien à voir avec le maintient de l’esclavage , qui concerne la restitution de la Martinique .Et ceci est un fait connu contrairement au crimes des révolutionnaires, occultés pour imposer l’idée qu’il faut glorifier la révolution. 

        Cette révolution, au delà des idées d’un Lafayette , a aboutie à une dictature, cherchant à éradiquer la religion .

        C’est sur ce mensonge que c’est construit la France ! c’est plus grave que le maintient del’esclavage dans certaines colonies pour qu’elles restent françaises , sinon elles auraient continué de maintenir l’esclavage en passant sous le drapeau Britannique .





      • colibri 10 juin 17:49
        @phan suite

        Et vous n’avez toujours pas répondu à ma question :que vous importe personnellement cette cause à part vouloir mettre le feu aux poudres et porter atteinte à un grand homme d’état français donc dénigrer la France ?

         


      • phan 10 juin 19:28

        @colibri

        21 janvier 1794 : Après la dislocation de l’armée vendéenne à Savenay, la Convention décide de poursuivre la « pacification » de la Vendée. Le soutien apporté à la contre-révolution par la population ayant été puissant, Robespierre et son gouvernement souhaitent appliquer jusqu’au bout leur résolution du 1er août, prônant des mesures extrêmes pour détruire la rébellion : destruction des récoltes et des villages, exécution des suspects, confiscation du bétail. Turreau va mettre en œuvre avec application cette politique de la terre brûlée. Seules quelques villes d’importance doivent être épargnées, le reste peut être rasé… Pendant près de cinq mois, les colonnes infernales vont multiplier exactions et massacres.

        27 juillet 1794  : A la tribune de la Convention, Maximilien Robespierre se fait huer du haut des gradins aux cris de « A bas le tyran ! ». Ses opposants lui reprochent d’avoir instauré la loi du 22 prairial (10 juin) qui met en place la « Grande Terreur » et d’avoir organisé un système d’espionnage des députés. La grande majorité des conventionnels rejoint le mouvement. Robespierre « l’Incorruptible » et Saint-Just « l’Archange de la Terreur », Couthon, Robespierre jeune, frère de Maximilien, ainsi qu’une vingtaine d’autres jacobins seront exécutés le lendemain sans avoir été jugés. La Convention fait fermer le club des Jacobins et instaure la République thermidorienne.

        Je ne suis qu’un humble « gook » , dire que Robespierre était un tyran, c’est d’exprimer une opinion, en quoi dénigre-je la France ?

      • colibri 10 juin 20:58
        @phan
        je suis d’accord avec vous sur Robespierre , j’ai des problèmes pour poster sur le site c’est pourquoi je n’ai pas pu vous répondre plus longuement .
        Mais pour Napoléon la loi de 1802 concerne les territoires qui n’avaient pas suivis la loi abolitionistes de 1794 , elle est liée au traité d’Amiens qui restitue la Martinique à la France , même sans Napoléon la Martinique serait restée sous drapeau Britannique et aurait continué l’esclavage .Il est erroné de croire que cette loi concerne un rétablissement général de l’esclavage , Napoléon a juste été obligé par stratégie pour récupérer certaines colonies d’accepter que la loi antérieure ne soit pas appliquée .

      • bob14 9 juin 06:59
        ( La plupart des pays préparent leurs citoyens à construire l’avenir).. ?
        ben non..c’est tout le contraire..Sous la houlette de politiciens-véreux, les pays sont devenus des « Citrons » que l’on presse pour voler leur jus...Les peuples sont bien trop stupide pour réagir !

        • oncle archibald 9 juin 09:46

          @bob14 : « les peuples » ne sont pas tous stupides .... Les Suédois détonnent dans le silence assourdissant des autres nations Européennes et refusent de jouer les autruches de service.

          Le gouvernement suédois en effet a décidé d’informer et de former sa population afin que celle-ci adopte le plus rapidement possible les bons réflexes en cas de conflit armé ou de catastrophe naturelle.

          https://www.lci.fr/international/suede-le-gouvernement-prepare-la-population-a-la-guerre-catastrophe-naturelle-attentat-crise-apocalypse-2088125.html


        • colibri 9 juin 10:04

          @oncle archibald

          Les suédois , 
          c’est bien ce fier peuple de Vikings devenus des travailleurs à la petite semaine de 30 H , inondés d’aides sociales et qui reconnaissent le genre neutre dans leurs écoles 

        • Hecetuye howahkan 9 juin 09:50
          Salut, merci..ce texte m’a laissé un goût que je n’arrive pas à cerner

          pourquoi ?

          Ces actions indignes, proches d’un terrorisme d’État, sont un terreau idéal favorisant la montée d’un antisémitisme virulent dont le pays n’a pas besoin.

          ah de suite antisémitisme.. ???

          arrogance et le manque de vision ont fini par acheminer des tombereaux de vivants vers les cimetières et ont permis à la bêtise humaine de s’épanouir dans l’exécrable, le vice et l’holocauste.

          l’holocauste dont une loi + Nuremberg a défini en absolu ce que c’était....étude interdite..meme avec des éléments...

          L’Évolution de l’homme, depuis l’Antiquité, n’est pas vraiment perceptible.

          certes , régression serait le terme évident pour moi..des machines donnent l’illusion du contraire à celui qui a besoin d’illusions

          l s’agit de ne pas perdre de vue que l’existence d’Israël perdure par la grâce des États-Unis et l’indifférence européenne. Gardons à l’esprit que les dictons ont la vie dure.

          Qui dirige les usa ??


          Les malheurs de la planète et de ses habitants reposent, en grande partie, sur l’escroquerie, la rapacité, le crime d’État et le chantage.

          non, pour moi et c’est clair ils reposent sur les habitants eux même qui refusent de coopérer et de partager , en ce faisant ce sont les masse de cette planète qui ont créé ce désastre horrible des humains et des maîtres...ce fait, cette vérité est bien sur farouchement niée ..


          L’Europe est moribonde parce que aucun responsable politique n’a été assez éclairé pour expliquer le monde en mutation. À force de tergiverser, d’incarner suffisance et lâcheté, de remettre au lendemain décisions et projets afin d’éviter la sanction des urnes, l’Europe s’est condamnée à subir au lieu de contenir. Elle en porte l’entière responsabilité.

          non de mon avis c’est surtout parce que les peuples arc-boutés sur « moi je veux plus que les autres car je suis doué en math » etc ,refusant de coopérer et de partager amicalement, quelle horreur se disent la majorité des gens, un monde juste faut être fou pour même y penser , les peuples donc n’en n’ont rien à foutre d ce qui se passe du moment que « moi j’en ai plein les fouilles....ceci a gangrené la planète entière , et on continue à s’enfoncer....car »on" ne comprend rien du tout..parce que se remettre en cause soi même ne sera plus à l’ordre du jours


          Les malaises, probablement dues à une insatisfaction généralisée et aux angoisses latentes devant les incertitudes qui se profilent à l’horizon sont autant de raisons propres à instiller des craintes. La plupart des pays préparent leurs citoyens à construire l’avenir, à penser assurances, protection et retraites, mais oublient de leur fournir les clés du présent. Affronter la vie n’est pas la vivre.

          le futur est toujours incertain, quel est le « con », si je puis me permettre, no offense intended, qui peut penser que le futur sera teinté de certitudes, c’est le sommet de l’absurde !! pour moi ...

          le futur n’existant pas il est inconnu donc incertain....même un enfant assez jeune va saisir cela, les pseudo adultes ? non non.. c’est d’ailleurs ce que fait le maître en ce moment pour nous paralyser, enfin ceux qui le veulent bien..il fait exprès de nous montrer un futur incertain amplifié et permanent, ceci paralyse le mental,enfin le peu qui nous reste , et là i lfait des masses ce qu’il veut..

          c’est précisément la perte de capacités mentales chez nous humains qui régressons très dangereusement, capacités autres que la pensée qui elle savent regarder ce qui est inconnu au contraire de la pensée et pas nécessairement l’inconnu d’un futur imaginé mais aussi de la mort etc c’est cette perte qui signe notre destin, la pensée est inapte à la vie car ce n’est pas sa fonction...sa fonction est de mettre en application des moyens de survivre ensemble en harmonie physique...sur le mental autre que pratique la pensée n’a aucune capacité et comme elle est notre seule fonction encore en marche sauf exception..je vous laisse deviner

          nous n’affrontons pas la vie, la vie s’en fou de l’humain , nous la pensons...or la pensée n’est jamais dans le présent....elle est dans un imaginaire analytique nécessairement décalé du présent pour pouvoir analyser ce qu’elle en a perçu et mémorisé qui est très très limité bien sur..

          nous sommes dans la merde totale...persuadés pour beaucoup de l’exact contraire..çà date du moment ou en gros fut écrit l’allégorie hermétique de Adam et Eve, je ne parle donc pas de la bible mais bien avant ....moment inconnu...

          salutations bien sur..

          désolé de ce petit commentaire à chaud

           smiley

          • Paroles de la chanson Comme Un Lego par Alain BashungC’est un grand terrain de nulle part 
            Avec de belles poignées d’argent 
            La lunette d’un microscope 
            Et tous ces petits êtres qui courent 

            Car chacun vaque à son destin 
            Petits ou grands 
            Comme durant les siècles égyptiens 
            Péniblement... 

            A porter mille fois son poids sur lui 
            Sous la chaleur et dans le vent 
            Dans le soleil ou dans la nuit 
            Voyez-vous ces êtres vivants ? 
            Voyez-vous ces êtres vivants ? 
            Voyez-vous ces êtres vivants ? 

            Quelqu’un a inventé ce jeu 
            Terrible, cruel, captivant 
            Les maisons, les lacs, les continents 


            Comme un légo avec du vent... 

            La faiblesse des tout-puissants 
            Comme un légo avec du sang 
            La force décuplée des perdants 
            Comme un légo avec des dents 
            Comme un légo avec des mains 
            Comme un légo... 

            Voyez-vous tous ces humains 
            Danser ensemble à se donner la main 
            S’embrasser dans le noir à cheveux blonds 
            A ne pas voir demain comme ils seront... 

            Car si la Terre est ronde 
            Et qu’ils s’agrippent 
            Au-delà, c’est le vide 
            Assis devant le restant d’une portion de frites 
            Noir sidéral et quelques plats d’amibes 
            Les capitales sont toutes les mêmes devenues 

            Aux facettes d’un même miroir 
            Vêtues d’acier, vêtues de noir 
            Comme un légo mais sans mémoire 
            Comme un légo mais sans mémoire 
            Comme un légo mais sans mémoire 

            Aux facettes d’un même miroir 
            Vêtues d’acier, vêtues de noir 
            Comme un légo mais sans mémoire 
            Comme un légo mais sans mémoire 
            Comme un légo mais sans mémoire 

            Pourquoi ne me réponds-tu jamais ? 

            Sous ce manguier de plus de dix milles pages 
            A te balancer dans cette cage... 
            A voir le monde de si haut 
            Comme un damier, comme un légo 
            Comme un imputrescible radeau 
            Comme un insecte mais sur le dos 
            Comme un insecte sur le dos 
            Comme un insecte sur le dos 

            C’est un grand terrain de nulle part 
            Avec de belles poignées d’argent 
            La lunette d’un microscope 
            On regarde, on regarde, on regarde dedans... 

            On voit de toutes petites choses qui luisent 
            Ce sont des gens dans des chemises 
            Comme durant ces siècles de la longue nuit 
            Dans le silence ou dans le bruit... 
            Dans le silence ou dans le bruit... 
            Dans le silence ou dans le bruit...



            • simazou 9 juin 17:35

              @Home nomad of spirit

              De quel massacre parlez-vous ? combien il faut tuer pour appeler cela un massacre ?
              De quelles résolutions parlez vous ? quels sont les pays qui ont voté ces résolutions ? sont-ils des démocraties ???????
              Que faites vous de la colonisation de votre pays et sa destruction ? La ruine et la désolation sont en bas de HLM, et ce qui vous tracasse c’est les palestiniens !!!!!!
              Vous n’avez rien d’autre à foutre que de vous acharner sur Israël, qui est une valeur sure de toute l’histoire de l’humanité ne vous en déplaise.
              Préparez-vous à voir vos enfants devenir des loques humaines convertis à l’Islam.
              Les chiens aboient et la caravane passe. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès