• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le monde d’après la supercherie de la pandémie et du confinement (...)

Le monde d’après la supercherie de la pandémie et du confinement dément

 

Les blocs se forment

Tôt ou tard, l’hystérie pandémique, l’escroquerie du confinement dément et les mesures de distanciation sociale burlesques s’estomperont et disparaîtront. Larbins politiciens et charlatans cliniciens devront alors rendre des comptes pour tout le mal qu’ils nous ont fait.

 

Mais il sera de peu d’intérêt d’entendre leurs excuses et leurs lamentations qui ne pourront rien changer à la triste réalité économique qui détermine les paramètres sociologiques et politiques de la condition humaine.

Mieux vaut s’en tenir aux fondamentaux de notre époque historique. Nous le répétons depuis plus d’un an, bien avant l’hystérie pandémique au coronavirus :

« l’effondrement de l’ancien Empire américain hégémonique est en cours alors qu’émerge un nouvel empire du Capital international autour du challenger chinois et de ses acolytes asiatiques (Russie, Kazakhstan, CEI, Irak, Syrie, Pakistan, Iran, etc.) ; pendant que la vieille Europe se déchire pour rallier l’un ou l’autre des camps concurrents, non sans chercher, sous la houlette du couple franco-allemand, à se constituer comme le troisième bloc impérial. » Exit le Brexit, chimérique que le grand capital de la City agite devant ses alliés et concurrents européens pour faire monter les enchères de son ralliement au camp allemand. Le capital allemand n’a pas mordu à l’hameçon et Boris Johnson est contraint de trouver un accord putatif à cette aporie dantesque.

 

L’équation économico-politique

Ce changement de la garde à la gouvernance politique de l’économie du Grand Capital international (deux mille multimilliardaires apatrides détenant plus de 70% des richesses mondiales) ne se fait pas sans heurts et chacune des puissances concurrentes, aspirantes à la charge hégémonique suprême, se démène pour défendre ses sources de plus-value et de profits et pour dépouiller l’adversaire de ses marchés. L’équation à résoudre est fort complexe : absorber la pléthore de salariés émergents d’Asie et d’Afrique https://les7duquebec.net/archives/256528 ; acheminer la surproduction de ces deux continents vers les marchés déclinants des vieilles puissances impérialistes occidentales ; soutenir la surconsommation en Occident par le crédit gratuit ; pour ce faire, émettre toujours plus de monnaie de pacotille jusqu’à l’effondrement inévitable de cette pyramide de Ponzi. Tout ceci devra être réalisé en maintenant la populace (travailleurs et désœuvrées) sous le joug militaire – éloignée de toutes velléités de révolte et d’insurrection. Personnellement, je crois que la quadrature du cercle sera impossible à réaliser. 

 

This article is available in 5 languages on this webmagazine https://les7duquebec.net

 

Les conspirationnistes sous le porche

 La fonction des « conspirationnistes » est d’embrouiller le fonctionnement mécanique des lois de l’économie politique capitaliste. Les « complotistes » présentent cette équation de forces antagonistes comme le résultat des malversations de malandrins qu’il suffirait de remplacer par des hommes de bien (votez rouge, votez bleu, votez blanc, votez et il n’en restera rien). Dans ce monde sens dessus dessous les multiples cliques « conspirationnistes » s’agitent autour du Forum Économique Mondial, de Klaus Schwab, Bill Gates, Rockefeller, John Hopkins, Elon Musk, Georges Soros, et de l’OMS. Les cliques « complotistes » répandent la menace d’un mystique « Nouvel Ordre Mondial » (sic) qui débuterait par la « Remise à zéro de l’économie internationale », programmé par « l’État profond technocratique » (sic). Ces groupuscules sont les groupies des WASP internationaux qui cherchent à se prémunir contre l’inévitable effondrement économique global et à se maintenir en selle malgré la crise systémique (1).

Sur cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=7jIlLCGHsSo&feature=youtu.be (2), l’auteur lève le voile sur le véritable objectif de ces mises en scène « complotistes » soit : imposer un nouveau contrat social mondial, qu’il prénomme un « Nouvel Ordre Mondial » (sic). Ce contrat social serait imposé à un prolétariat réduit en effectifs , devenu le servant des machines-outils et l’esclave des robots numériques (IA) à forte productivité. Une masse de prolétaires précaires assureraient les services tertiaires de proximité numérisés à une plèbe urbaine pléthorique, consommatrice, anesthésiée, qu’il n’est pas question d’exterminer, car le capital-marchandise doit être acheté pour être réalisé puis réinvestit pour amorcer un nouveau cycle de profitabilité.

L’oukase emblématique : « du pain et des jeux » est ainsi transformé en : « des services publics et une consommation de base pour la plèbe ». Cette stratégie de survie du Grand capital international fait cependant l’impasse sur le paradoxe démographique :

« La croissance annuelle de la population en âge de travailler constitue la base organique de la croissance de la production et de la consommation nationale, régionale et mondiale. Cependant, depuis la Seconde Guerre mondiale, la politique des taux d’intérêt a évolué à l’inverse de la croissance annuelle de la population en âge de travailler, pour inciter à s’endetter toujours plus alors que la croissance de la population en âge de travailler a ralenti pour devenir nulle. »(3) La conséquence inéluctable de ce paradoxe est que nous voguons vers un krach boursier de grande ampleur.(4) Quid alors des pleurnicheries à propos de l’escroquerie de la grande pandémie…

Chaque consortium d’entreprises internationales (avionnerie, chimie et Big pharma, automobile et transport, énergie, agriculture et alimentation, textile et vêtement, machinerie, construction, armements et militaire, services financiers et services numérisés de proximité , tourisme, etc.) tente de défendre ses intérêts et privilégie sa propre stratégie de sortie de la crise systémique en cours depuis 2008.

 

L’atmosphère est à la guerre

L’atmosphère est à la guerre, d’où l’imposition qui est faite d’une économie de guerre où l’État fétiche des riches s’approprie, au nom du Grand Capital, la gouvernance des banques et des centres de décision nationaux. Sous prétextes sanitaires et humanitaires, comme hier dans les pays du tiers-monde, les États totalitaires mènent une guerre sans merci à leur propre population exsangue qu’hier encore ils privaient de soin hospitalier, de soin de longue durée, de formation et d’éducation, de transport collectif, de logement décent, d’emploi et même d’eau et de nourriture. Ces politiciens menteurs propagent la terreur pandémique auprès des populations tétanisées et ils imposent le confinement dément et l’isolement débilitant aux petites gens(5). L’escroquerie de la pandémie au Covid-19 et le confinement meurtrier ont été récupérés en tant qu’exercices d’endiguement et d’enrôlement des populations récalcitrantes. Pendant que les rentiers et les retraités des pays riches déblatèrent à propos du port du masque, du vaccin obligatoire et de la deuxième vague de confinement meurtrier des milliards d’indigents affamés s’impatientent dans leurs bidonvilles bouclés. C’est de là que viendra la révolte qui pourrait bien devenir une insurrection.

Une portion de plus en plus grande des activités économiques est initiée, contrôlée, validée, et financée pour et par l’État. Une portion de plus en plus grande des revenus des classes pauvres (sous-prolétariat, prolétariat, et petits bourgeois) émarge aux budgets des États surendettés. Ainsi, le gouvernement canadien vient de publier son budget post « confinement dément » prévoyant un déficit de 354 milliards de dollars pour l’année 2020.(6) L’Union européenne vient de s’endetter conjointement de 750 milliards d’euros. Surendettement confédéral qui montre bien que le duo franco-allemand mène le bal pour l’édification de cette troisième alliance impériale.(7) Il y a deux mois, les États-Unis et la Chine avaient déjà procédé à l’impression de milliers de milliards de dollars et de yuans sans valeur.

Dans sa peur panique d’un soulèvement populaire contre ses exactions l’État des riches n’hésite pas à frapper la petite bourgeoisie, son chien de garde et sa courroie de transmission, afin que ce segment de la bourgeoisie, en cours de prolétarisation et de paupérisation, désoriente le prolétariat vers des voies sans issue. Même la moyenne bourgeoisie d’affaires et d’industrie passe sous Les Fourches caudines du Grand Capital désespéré. Ces milliardaires savent bien que quelqu’un devra payer la note pour ces dettes inconsidérées.

Tous les États industrialisés sont dans des situations financières catastrophiques. La pandémie bidon et le confinement meurtrier donnent un avant-goût des extrêmes où les trois camps belligérants (Chine, États-Unis, Union européenne) sont prêts à aller pour contrôler la population, l’enrégimenter et la pousser à la guerre virale ou nucléaire. Que font la gauche et la droite pendant que le grand capital international prépare les conditions de cette Troisième guerre mondiale ? Ils palabrent à propos de la violence policière, du racisme, des prestations de charité de l’État et ils débattent à propos des bienfaits du port du masque et du vaccin, ou se chamaillent pour savoir si tel ou tel polichinelle politique masqué paraissait compassé lors de son discours à la télé. Enfin, certains se confinent dans le ghetto-CHAZ de Seattle. Le prolétariat n’a certainement pas besoin de ce type d’« avant-garde progressiste » (sic). https://les7duquebec.net/archives/256360

 

 Le prolétariat international

En ces temps périlleux pour l’humanité, le prolétaire révolutionnaire doit rejeter l’esbroufe pandémique terroriste ; s’opposer aux mesures de confinement dément qui affament les peuples pauvres et les segments pauvres de la population dans les pays industrialisés ; dénoncer les mesures de contrôle social et militaire, quels qu’en soient les prétextes. La classe prolétarienne doit connaître ces manigances et ces malversations, mais ne doit pas prendre position en faveur d’un bloc impérialiste ni pour un cartel d’entreprises monopolistiques. Leur guerre virale et/ou nucléaire n’est pas la nôtre, mais pour y échapper nous devons nous préparer en tant que classe en soi et pour soi. Ainsi, nous dirigerons la population dans sa résistance à la guerre.

 

 

NOTES

 

  1. WASP pour White, Anglo-Saxon, Protestant. The Great Reset : https://www.youtube.com/watch?v=7jIlLCGHsSo&feature=youtu.be
  2. https://covidinfos.net/covid19/le-confinement-est-veritablement-lescroquerie-sanitaire-du-xxie-siecle-selon-une-etude-qui-souligne-la-responsabilite-de-loms/1223/
  3. Démographie : https://les7duquebec.net/archives/256360
  4. Crash https://les7duquebec.net/archives/256203
  5. https://les7duquebec.net/archives/256395
  6. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1718162/bill-morneau-portrait-economie-canadienne-deficit-pandemie-coronavirus
  7. https://www.lemonde.fr/international/article/2020/07/21/un-emprunt-de-750-milliards-d-euros-et-une-solidarite-difficilement-forgee-les-europeens-s-accordent-sur-un-plan-de-relance-historique_6046802_3210.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 juillet 08:33

    OK pour le constat.

    Dommage que l’analyse soit ternie par une conclusion en forme de litanie.

    « Prolétaire de tous les les pays » n’est pas du tout synonyme de « prolétariat international ».

    C’est justement parce que les mouvements ouvriers des différents pays n’ont pas su constituer une puissance transnationale comme certains lobbies du capital qu’ils ne luttent pas à armes égales.


    • Francis JL 27 juillet 09:03

      @Séraphin Lampion
       
       ’’C’est justement parce que les mouvements ouvriers des différents pays n’ont pas su constituer une puissance transnationale comme certains lobbies du capital qu’ils ne luttent pas à armes égales.’’

       Non, ils ne luttent pas à armes égales

      parce que les possédants ont toujours un coup d’avance ou davantage, sur les possédés.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 juillet 09:25

      @JL

      Le mot « possédés » m’a fait penser au roman de Dostoïevski et au film de Wajda qui illustraient la situation prérévolutionnaire de la Russie de la fin du siècle.

      Mais ce mot avait un sens spiritualiste, démoniaque, et pas matérialiste, et qualifiait un groupe de révolutionnaires nihilistes s’étant donné pour objectif la destruction de la société traditionnelle russe par des actions « terroristes », en supposant que le « mal » étant éradiqué, la société deviendrait spontanément « bonne ».

      Les non-passédants ne sont pas forcément « possédés »…


    • Francis JL 27 juillet 09:31

      @Séraphin Lampion
       
       possédants / possédés c’était une allusion à gouvernants / gouvernés.
       
       Je déteste ce mot : gouvernés.
       


    • Jean Guillot le retour Jean Guillot le retour 27 juillet 13:47

      il n’y a pas eu de pandémie mondiale mais simplement une épidémie de grippe carabinée avec une amplification médiatique mondiale


    • Ouallonsnous ? 28 juillet 00:01

      @Jean Guillot le retour

      Elle est pas belle la vie ?

      Cette pseudo-pandémie est un formidable laboratoire pour le pouvoir. Il a la confirmation qu’il suffit d’effrayer le peuple suffisamment pour qu’il le suive aveuglément. Pendant des semaines, le triste Salomon a égrené les morts qui se succédaient de façon soit-disant dramatique. Il en résulte une hystérie collective telle que le peuple, après s’être confiné docilement, se retrouve masqué alors qu’aucune analyse scientifique n’en démontre l’utilité. Soumission totale !

      Les travaux menés en psychologie politique depuis une dizaine d’années montrentl’importance des effets sociaux de peurs sciemment entretenues par la collusion entre les sphères du politique et des médias.

      — La psychologie sociale établit que l’anxiété généralisée affecte la qualité des capacités de réflexion et de raisonnement.

      Au plan pratique, comment fonctionne cette manipulation des esprits par la peur ?

      — Par la sélection et l’omission d’informations, la fabrication de données, la distorsion des statistiques, la transformation d’actes particuliers en tendances généralisées, la déformation du sens des mots, l’inversion des relations entre cause et effets, la simplification de situations complexes.

      Les discours alarmistes et anxiogènes ainsi que la désignation d’ennemis intérieurs servent alors à légitimer des mesures disproportionnées qui portent atteinte aux droits fondamentaux, dans le but de mieux contrôler la population.

      Conclusion : Les politiques, aidés en cela par les médias aux ordres, créent de toute pièce une peur, une angoisse sociale, une atmosphère anxiogène, qui anesthésient les capacités de réflexion du Peuple, pour faire passer des lois liberticides et éviter toute contestation.

      La classe politique, impuissante devant l’oligarchie financière qui dirige l’économie mondiale, a besoin pour rester au pouvoir d’agiter le chiffon rouge de la peur pour détourner l’attention du peuple.

      Quand je me promène dans les rues et que je vois toutes ces personnes portant des masques, se lavant les mains à l’entrée de chaque magasin, cela me rend malade de voir à quel point les gens sont dociles et ignorants.

      Dociles car ils obéissent aux paroles de médias et de gouvernements qui leur mentent à longueur de journée, propageant un climat constant de peur et d’insécurité.

      Les terroristes ont disparu curieusement depuis quelques mois, ils ont dû se faire confiner. Ils ont été remplacé par un ennemi bien plus intéressant, omniprésent, invisible, tout puissant, telle une rumeur ou Dieu lui même, l’ennemi parfait. Grâce à lui le rêve de tout mégalomane peut se réaliser.

      Cela commence par un confinement chez soi, cela évite les frais de prison, de gardiennage, les prisonniers devant se nourrir eux-mêmes, c’est tout bénef. Puis on réduit le confinement aux voies respiratoires, source de notre énergie et de notre santé, ce qui entraînera d’autres maladies et la vente de médicaments, ( j’en connais qui se frottent les mains d’avance).

      Ça continuera par le confinement de notre liberté en nous obligeant à divulguer constamment nos déplacements, nos rencontres. Et ça finira par une planète prison grandeur nature, où notre esprit sera à son tour confiné aux propos en accord au régime totalitaire en place.

      Et tout cela avec les remerciements et le consentement d’une population heureuse d’avoir échappé à une possible grippe, (MDR), une population tellement empoisonnée par les métaux lourds qu’elle consomme depuis des décennies dans sa nourriture, son air et son eau, qu’elle n’est plus capable d’avoir un raisonnement digne de ce nom.

      Elle est pas belle la vie ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 juillet 00:41

      @Ouallonsnous ?

      Pourquoi vous vous faites chier a écrire si longuement alors que nous savons d’entrée que ce ne sera que conneries ...mystère.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 juillet 06:14

      @Séraphin Lampion

      Homme de peu de foi  le prolétariat international (qui sera un jour la fusion des prolétaires de tous les pays) ne s’est pas encore constitué en classe en soi puis en classe internationale pour soi.

      Malheureusement il devra encore beaucoup souffrir avant ce jour 

      Merci de ton post Lampion 

      Robert Bibeau 


    • Ouallonsnous ? 28 juillet 12:47

      @Aita Pea Pea

      Pour essayer de faire entrer quelque chose dans la tête, à la place de la propagande du régime macron qu’apparemment tu boit au goulot !


    • Djam Djam 2 août 14:20

      @JL

      Je partage une fois de plus votre commentaire et rajout smiley
      j’ajouterai à mon tour un autre constat un peu désespérant cependant : c’est que l’individualisme des sociétés occidentale laminées par un progressisme poussé jusqu’à la caricature, jusqu’au dénie des lois du vivant, a produit un salarié (ou auto entrepreneur !) isolé, enfermé dans une petite sphère personnelle qui fait que sa conscience du bien commun, des luttes collectives nécessaires ne peuvent advenir.

      le nouvel homme reformaté pour le « nouveau monde » (dont nous abreuve d’ailleurs les commentateurs de la chose politique actuelle) « doit » être un individu isolé, coupé de ses liens sociaux voire familiaux. Ainsi, le monde est manipulable puisqu’il ne sait plus se coaguler pour défendre les grandes causes fondamentales de la Vie.


    • caillou14 rita 27 juillet 08:59

      «  l’effondrement de l’ancien Empire américain hégémonique est en cours ».. ?

      MDR..le PIB du Texas est plus important que celui de la Russie du dictateur Poutine... smiley


      • Spiroulegroom 27 juillet 21:27

        @rita ah les franchouillard qui n’ont jamais vécu aux states et qui vivent au prisme russe des années 90. Alors oui les US s’effondrent en direct. J’y ai passé 10 ans et tous mes potes me le confirme. Quant à la Russie elle dépassera la France en 2024 en terme de GDP et les US passeront derrière la Chine. PS : quand on utilise MDR en 2020 c’est vraiment la loose absolue 


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 juillet 06:17

        @Spiroulegroom

        Tu m’enlèves les mots de la bouche 
        Plusieurs francais sont comme ils voient les Américains = ignares 

        Robert Bibeau 


      • Francis JL 27 juillet 09:02

        ’’ Les cliques « complotistes » répandent la menace d’un mystique « Nouvel Ordre Mondial  »

        ’’

         

        « Nous irons vers un nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne ne pourra s’y oppose » (Nicolas Sarkozy, janvier 2009)

         

         Sarkozy conspirationniste ? Vous rigolez !

         

         Grippe A/H1N1 : Vaccin ou arme de destruction massive ? Arrêt immédiat de la campagne de vaccination !

         

        Nouvel ordre mondial, Wikipedia

         

        À propos de la grippe H1N1 :Y-A-T’IL UNE VOLONTÉ DE DÉPOPULATION, PHASE FINALE DU COMPLOT MONDIALISTE ?!

         Extraits : « La lettre confidentielle du 29.7.09 de l’Agence de Protection de la Santé, britannique, reproduite par le Daily Mail.

        mettait en garde envers le squalène (MF-59), adjuvant des vaccins et le Pr. Elizabeth Miller, chef du Département d’immunologie rappelait qu’il avait été utilisé aux États-Unis lors d’une campagne de vaccination de masse en 1976, jusqu’à ce que les syndromes, de Guillain-Barré, de sclérose en plaque, d’arthrite rhumatoïde et de lupus érythémateux, qui en avaient découlé, obligent à son arrêt.

        Le squalène avait aussi été mis en cause dans le Syndrome de la Guerre du Golfe en 1993 avec dix mille GI’s décédés et une augmentation de 200% de cas de sclérose latérale amyotrophique  !

        – Aujourd’hui pour les besoins de la campagne de vaccination, tous les cas et décès sont catalogués grippe H5N1, alors que les hôpitaux ne font pas les tests de dépistage, car trop chers ! »

         

        Avec la H1N1 tout a déjà été dit, mais les peuples oublient.


        • Bendidon Bendidon 27 juillet 09:32

          On est revenu au bon vieux temps de la délation (les heures sombres de notre histoire)

          PITOYABLE ces vieux CONS (et connes) qui dénoncent ceux qui portent mal ou pas du tout leur muselière (aux flics, aux controleurs SNCF, à la mairie …)

          Le réveil va être dur (crise économique inimaginable)

          Bon ben affûtons nos ciseaux, va yavoir du monde à tondre à la libération

           smiley


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 juillet 09:36

            @Bendidon

            « ces vieux CONS »

            le temps ne fait rien à l’affaire !
            autour de moi, les moutons bêlants ont plutôt tendance à être jeunes...


          • troletbuse troletbuse 27 juillet 09:46

            @Séraphin Lampion
            T’as raison, les jeunes sont les premiers ) mettre des masques. On n’a plus que des trouillards en France.


          • Francis JL 27 juillet 10:10

            @troletbuse
             
             ’’ les jeunes sont les premiers ) mettre des masques. ’’
             
             Est-ce que ce ne sont pas les plus exposés du fait d’un système immunitaire qui commence à céder ? VIH, ça vous dit quelque chose ?


          • troletbuse troletbuse 27 juillet 10:26

            @JL
            système immunitaire qui commence à céder


            Probablement .. grâce à la multiplicité voulue des vaccins. Un cas de rougeole par exemple et on vous rabat les oreilles avec ça.
            Mais il ne s’informent que sur la téloche et sont trop sensibles à la propagande d’état. L’état en fait des larbins.


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 juillet 06:21

            @Bendidon

            Pitoyables en effet mais il faut comprendre que ces mégères vivent sous le terrorisme gouvernemental depuis des années ce furent les soi-disant djihadistes et aujourd’hui les virus 

            Merci pour votre post d’indignation 

            Robert Bibeau 


          • Francis JL 28 juillet 09:46

            @Séraphin Lampion
             
             ’’ Autour de moi, les moutons bêlants ont plutôt tendance à être jeunes...

            ’’
             
             J’espère qu’ils comprendront la bêtise de certains d’entre eux qui reprochent à leurs ainés le délitement actuel de la République.
             
             Leur passivité devant les prémices de leur moutonnisation à marche forcée devrait les inciter à réfléchir. Je ne leur demande pas davantage.


          • troletbuse troletbuse 27 juillet 09:48

            Pour lutter contre la fausse pandémie du covid, la première mesure à voter au parlement est :

            https://www.20minutes.fr/sante/2814191-20200727-pma-toutes-trois-points-projet-loi-bioethique-risquent-crisper-assemblee

            Bizarre


            • @troletbuse Le Covid est bien réel et le nier relève du déni de la réalité. Que le port du masque soit utile ou pas relève d’une autre question. Par contre et j’en reste persuadée, la mariage pour tous, le PMA et la Gpa sont les véritables causes du chaos actuel. Non pour des raisons bibliques (quoique,...) mais à partir d’une analyse psychologique. Ayant travaillé avec des enfants psychotique, j’ai consaté que l’origine de leur problème était lié à un « brouillage » dans leur filiation. Quand on a pas accès à notre origine on ne peut avoir une vision exacte du réel. Et la perte du sens de la réalité est le propre de la psychose. De déni de la différence sexuelle et des générations font le nid de la perversion et de la psychose. Ce Covid ne m’étonne pas du tout. Et j’espère qu’il va continuer jusqu’à ce que le clou s’enfonce bien dans le mental des ’rhinocéros moutonnier. J’espère que nous n’arriverons pas à l’extrême-opposé qui avance lentement : la nazisme et le totalitarisme. Le communisme étant une sous-branche mais dans la même lignée,..


            • Legestr glaz Legestr glaz 27 juillet 12:20

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Personne ne conteste la réalité du covid19. Pourquoi parler de « déni ».

              Le covid19 est un virus saisonnier comme il en existe tant d’autres.L’ingénérie sociale s’est emparé de celui-ci pour créer un climat anxiogène capable d’anesthésier la réflexion du Peuple. C’est « gouverner par la peur ». 

              la politique est toujours plus ou moins une activité de contrôle social exercé par des minorités dominantes sur des majorités dominées. 

              En l’espace de quelques décennies, les pays développés sont donc passés d’un contrôle social fondé sur le langage, l’interlocution, la convocation linguistique de l’humain et l’activation de ses fonctions de symbolisation, à un contrôle social reposant sur la programmation comportementale des masses au moyen de la manipulation des émotions et de la contrainte physique.

              L’intégration mondialiste, comme projet politique imposé par certaines élites aux populations, n’est ainsi rien d’autre que la mise en place d’un vaste système de prévisibilité et de réduction de l’incertitude des comportements de ces populations, autrement dit un système de contrôle total des contre-pouvoirs.

              La politique comme ingénierie sociale consiste alors à bâtir et entretenir un système inégalitaire où les uns voient sans être vus, et où les autres sont vus sans voir. Le but de la manœuvre est de prendre le contrôle du système de perception d’autrui sans être soi-même perçu, puis d’y produire des effets en réécrivant les relations de cause à effet de sorte qu’autrui se trompe quand il essaie de les remonter pour comprendre sa situation présente.

              Ces techniques de manipulation s’appuient sur ce que l’on appelle les « sciences de la gestion », nébuleuse de disciplines qui ont commencé à constituer un corpus cohérent à partir des années 1920 et dont la théorie de l’information et la cybernétique résument les grandes lignes idéologiques : à savoir, les êtres vivants et les sujets conscients sont des systèmes d’information susceptibles d’être modélisés, contrôlés, voire piratés au même titre que les systèmes d’information non-vivants et composés d’objets non conscients. Pour les plus connues, ces disciplines gestionnaires sont le marketing, le management, la robotique, le cognitivisme, la psychologie sociale et behaviouriste (comportementale), la programmation neurolinguistique (PNL), le storytelling, le social learning, le reality-building

              le domaine politique est un lieu privilégié pour l’observation de l’influence des discours exploitant la peur. L’anxiété généralisée affecte la qualité des capacités de réflexion et de raisonnement.
              Les politiques, aidés en cela par les médias aux ordres, créent de toute pièce une peur, une angoisse sociale, une atmosphère anxiogène, qui anesthésient les capacités de réflexion du Peuple, pour faire passer des lois liberticides et éviter toute contestation. 


              Conclusion  : la dangerosité du covid19 a été crée de toute pièce. Tout est mis en oeuvre pour crée un climat anxiogène. L’interdiction faite au médecin de soigner, le confinement, le port du masque aujourd’hui, sont des mesures faites pour terroriser les gens. C’est de la plus pure manipulation des masses.


              La politique, en tant qu’ingénierie sociale, gestion des masses humaines, réduction de l’incertitude du comportement des populations, s’appuie donc tout d’abord sur une phase descriptive, constituée de travaux de modélisation de ces comportements populaires afin d’en définir les structures générales et les constantes. Ces travaux de modélisation mettent à jour les programmes, routines, conditionnements psychiques et algorithmes comportementaux auxquels obéissent les groupes humains. 


              Rien n’est dû au hasard !




            • pemile pemile 27 juillet 12:23

              @Legestr glaz « Le covid19 est un virus saisonnier comme il en existe tant d’autres. »

              4 saisons, comme la pizza ?


            • nono le simplet 27 juillet 12:25

              @pemile
              une calzone pour moi !


            • Francis JL 27 juillet 12:35

              @Legestr glaz
               
              ’’La politique comme ingénierie sociale consiste alors à bâtir et entretenir un système inégalitaire où les uns voient sans être vus, et où les autres sont vus sans voir. Le but de la manœuvre est de prendre le contrôle du système de perception d’autrui sans être soi-même perçu, puis d’y produire des effets en réécrivant les relations de cause à effet de sorte qu’autrui se trompe quand il essaie de les remonter pour comprendre sa situation présente. ’’
               
              « C’est le malheur du temps que les fous guident les aveugles. » (William Shakespeare).

               
              Rien de nouveau sous le soleil ; les réseaux sociaux peut-être, mais pour combien de temps .


            • nono le simplet 27 juillet 12:35

              @Legestr glaz
              et pas un mot sur le zinc ?


            • Legestr glaz Legestr glaz 27 juillet 13:16

              @nono le simplet

              Si, j’y ai pris un petit verre de muscadet en fin de matinée avec quelques bigorneaux (vitamine B12, teneur exceptionnelle : 100g = 1440 % des AJR ! ). Vous vouliez que je vous parle du zinc, c’est fait !


            • nono le simplet 27 juillet 13:30

              @Legestr glaz
              et c’est du bigorneau que tu tires aussi ton charisme ?


            • Legestr glaz Legestr glaz 27 juillet 14:43

              @nono le simplet

              C’est la première fois que vous me surprenez : comment savez-vous que j’ai du charisme ? 


            • nono le simplet 27 juillet 14:53

              @Legestr glaz
              attention, ne pas confondre charisme et carisme ...
              y en a un qui transporte les foules et l’autre, les palettes ...


            • Iris Iris 27 juillet 15:13

              @nono le simplet

              Elle me plait celle là  smiley


            • Legestr glaz Legestr glaz 27 juillet 15:23

              @pemile

              j’aurais plutôt écrit : « 4 saisons comme Vivaldi ». 

              Un peu de musique pour « entuber » les gens, comme avec la propagande du covid19.

              https://www.youtube.com/watch?v=C243DQBfjho

              Ingénérie sociale et psychologie sociale main dans la main. Jacques Attali était déjà sur l’affaire il y a plus de 15 années.
              « Comment devenir les maîtres du monde ? En centralisant l’ordre et le pouvoir autour d’une minorité et en semant le désordre dans le peuple, ramené au niveau de pantins paniqués. La méthode ? L’ingénierie sociale : infiltration des esprits, analyse de nos moindres faits et gestes, contrôle des comportements à distance, marketing de l’intime et création d’un climat anxiogène ». 

              Tout y est pemile ! 


            • Hugo Drax Hugo Drax 27 juillet 15:27

              @nono le simplet

              À ne pas confondre avec la drogue des prévisionnistes basée sur des données frelatées consolidant des études de graphes dignes d’Élisabeth Tessier qui nous apprennent que l’on a plus de sucre dans le placard…
              Que je pourrais nommer le chartisme si le mouvement ouvrier anglais n’avait eu la primeur ; En fait, charlatanisme convient parfaitement.


            • Spiroulegroom 27 juillet 21:30

              @nono le simplet putain Nono t’as vraiment le don des répliques qui tue. Je suis ton plus grand fan. J’avais un poster de Rocky 3 ado, j’ai ton profil agrandi maintenant. La reso est vraiment dégue. Tu peux m’envoyer un beau truc Hd ?


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 juillet 21:37

              @Spiroulegroom

              Y va t’envoyer une vidéo d’un camion toupie lavé au jet d’eau.


            • pemile pemile 27 juillet 22:22

              @Legestr glaz « j’aurais plutôt écrit : « 4 saisons comme Vivaldi ». Un peu de musique pour « entuber » les gens, comme avec la propagande du covid19. »

              wiwi, et quelle serait la saison préférée du CoV2 ?


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 juillet 22:45

              @pemile

              Le grand blond avec une chaussure noire ...tout a été écrit depuis longtemps. Pas rêver.


            • nono le simplet 28 juillet 03:35

              @Spiroulegroom
              t’as vraiment le don des répliques qui tue

              pas trop de flagorneries ça gâche mon plaisir


            • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 juillet 06:31

              @Legestr glaz

              Excellente réflexion 

              j’endosse
              Robert Bibeau


            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 09:23

              @pemile

              Examinez les 30 dernières années et constatez la mortalité des virus hivernaux. 
              C’est pas difficile, vous saurez faire ça non ? 

              Un virus saisonnier pris en otage d’une élite mondialiste qui veut instaurer un climat anxiogène pour faire passer des réformes en toute quiétude.

              Le covid19 n’est pas du tout intéressant à observer. Il a été moyennement létal en comparaison aux autres virus saisonniers. Un virus « ordinaire » dirons nous. C’est son « exploitation » qui est « extraordinaire » ! 

              Ce qui est plus motivant, c’est de décrypter ce qu’il y a derrière cette manipulation par la peur. L’ingénérie sociale et la psychologie sociale sont entrées en action pour créer un climat anxiogène propre à terroriser les Peuples et à s’assurer de leur « coopération ». 

              Vous n’êtes pas d’accord avec ça pemile ? 

              le domaine politique est un lieu privilégié pour l’observation de l’influence des discours exploitant la peur. L’anxiété généralisée affecte la qualité des capacités de réflexion et de raisonnement.
              Les politiques, aidés en cela par les médias aux ordres, créent de toute pièce une peur, une angoisse sociale, une atmosphère anxiogène, qui anesthésient les capacités de réflexion du Peuple, pour faire passer des lois liberticides et éviter toute contestation.

              sélection et omission d’informations, fabrication de données, distorsion des statistiques, transformation d’actes particuliers en tendances généralisées, déformation du sens des mots, inversion des relations entre cause et effets, simplification de situations complexes.

              « Celui qui contrôle la peur des gens, maîtrise leur âme » ! 


            • ZXSpect ZXSpect 28 juillet 09:30

              @Legestr glaz
              .

              « Les politiques, aidés en cela par les médias aux ordres, créent de toute pièce une peur, une angoisse sociale, une atmosphère anxiogène, qui anesthésient les capacités de réflexion du Peuple, pour faire passer des lois liberticides et éviter toute contestation. »

              .

              mais pas dans tant de pays politiquement différents, qui tous supportent le coût économique de ces mesures sanitaires !

              .

              arrêtez ce délire conspirationniste


            • pemile pemile 28 juillet 09:35

              @Legestr glaz « Examinez les 30 dernières années et constatez la mortalité des virus hivernaux. »

              Vous persistez à classer le CoV2 comme virus hivernal ??!! smiley

              "L’ingénérie sociale et la psychologie sociale sont entrées en action pour créer un climat anxiogène propre à terroriser les Peuples« 

              Je me balade en ce moment dans les zones touristiques, et ce n’est vraiment pas de la »terreur" que je constate !


            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 09:59

              @pemile

              Vous êtes un farçeur ! Le masque est obligatoire sous peine d’amende dans certains lieux ,dont les marchés en plein air ! Il ne s’agit que d’ingénierie sociale exploitant les données de la psychologie sociale. 

              la collusion entre les médias et les politiques pour susciter la peur, n’est plus à démontrer.

              En l’espace de quelques décennies, les pays développés sont donc passés d’un contrôle social fondé sur le langage, l’interlocution, la convocation linguistique de l’humain et l’activation de ses fonctions de symbolisation, à un contrôle social reposant sur la programmation comportementale des masses au moyen de la manipulation des émotions et de la contrainte physique


              Jacques Attali, un des plus fins observateurs sociopolitiques de l’époque, ne cesse de le rappeler, que ce soit dans ses publications ou ses interventions médiatiques : la plupart des dirigeants contemporains ne poursuivent fondamentalement que deux buts, le premier étant de mettre sur pieds un gouvernement mondial ; le deuxième, afin de protéger ce gouvernement mondial de tout renversement par ses ennemis, étant de créer un système technique mondialisé de surveillance généralisée fondé sur la traçabilité totale des objets et des personnes. 

              L’intégration mondialiste, comme projet politique imposé par certaines élites aux populations, n’est ainsi rien d’autre que la mise en place d’un vaste système de prévisibilité et de réduction de l’incertitude des comportements de ces populations, autrement dit un système de contrôle total des contre-pouvoirs.

              le domaine politique est un lieu privilégié pour l’observation de l’influence des discours exploitant la peur. L’anxiété généralisée affecte la qualité des capacités de réflexion et de raisonnement.
              Les politiques, aidés en cela par les médias aux ordres, créent de toute pièce une peur, une angoisse sociale, une atmosphère anxiogène, qui anesthésient les capacités de réflexion du Peuple, pour faire passer des lois liberticides et éviter toute contestation.


              Les neurosciences permettent de comprendre le développement de réactions de peur conditionnées face à des stimuli qui étaient initialement neutres. La psychologie politique a dégagé d’importantes implications de ce phénomène pour l’étude des relations raciales, la crainte de la criminalité, les réactions face aux menaces environnementales, au terrorisme, aux pandémies, etc.





            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 10:21

              @ZXSpect

              Vous n’avez strictement rien compris et vous en arrivez à utiliser le terme de « conspirationniste », en gras par ailleurs ? Ceci démontre que la manipulation par la peur a parfaitement fonctionné chez vous ! Contesteriez vous le travail des chercheurs en psychologie sociale ? 

              La question que vous devriez vous poser est bien celle de savoir ce que vous connaissez à la psychologie sociale et à l’ingénierie sociale ? Connaissez vous Edward Bernays ? Connaissez vous Serge Tchakhotine ?

              Pour vous montrer combien vous êtes à côté de la plaque, combien vous êtes ignorant de ces choses là, je vous propose une petite « introduction ». Comprenez qu’il ne s’agit pas d’une critique contre vous mais d’un constat d’une méconnaissance du sujet chez vous. Vous en devenez le prototype de la personne influençable !

              C’est de la « psychologie sociale » pas du « complotisme » ! Ne vous en déplaise !

              « La diffusion de messages anxiogènes s’apparente à celui des rumeurs dont le rôle dans la production des peurs sociales connaît des illustrations historiques. »

              « Les médias, prenant parfois le relais des milieux scientifiques, donnent des situations de vie et de l’état du monde social, politique et économique des interprétations qui interviennent dans la formation et la formulation des peurs sociales. »

              «  C’est avec la prise en compte des aspects cognitifs que la dimension sociale a été réintroduite dans l’étude des émotions. D’une part, Schachter (1964) a prouvé que le sens et le vécu de l’émotion, sa coloration affective, positive, neutre ou négative, sont dépendants de l’entourage social qui permet de coder l’état physiologique ressenti par le sujet. D’autre part, les constructionnistes ont montré que la qualification des émotions est un processus discursif (Harré, 1989). Enfin, à la suite des études sur les expériences traumatiques et post-traumatiques, tout un courant de recherches s’est développé concernant les « productions de sens » associées à une expérience émotionnelle et le partage social des émotions (Rimé, 2005).  »
              « Les interactions avec le milieu obéissent à des schémas d’anticipation et d’action préétablis relevant d’une vision d’un monde de vie que certains qualifient de « virtuel ». Cette vision peut être simplement ramenée à l’ensemble de postulats et de représentations qui régissent l’expérience quotidienne sous des formes qui vont du niveau le plus concret au niveau le plus abstrait. Cet ensemble de représentations permet de prévoir l’action et sert de « bouchon symbolique » contre les menaces qui pèsent sur l’individu. Tout changement dans les situations que la personne a l’habitude d’affronter, toute difficulté qui s’oppose à la réalisation des buts qu’elle s’est fixés vont entraîner un état émotionnel signalant une rupture entre le système de représentations et l’état du monde. De sorte que la peur comme l’émotion révèlent un paradoxe entre les éléments de l’expérience présente et les présuppositions auxquelles on adhérait jusqu’alors. Elles résulteraient de l’état de doute et d’incertitude que suscitent la nouveauté, l’étrangeté de la situation ou son décalage par rapport aux attentes et plans d’action des sujets. L’émotion entraînerait alors une activité de « production en sens » visant à surmonter le doute et s’adapter à la nouvelle situation. Cette production de sens a été particulièrement étudiée dans le champ des organisations (Weick, 1992). Dans l’activité de production de sens, l’individu s’appuie sur ses connaissances et les ressources d’interprétation fournies aussi bien par la tradition, la culture, que par les normes et valeurs, les systèmes de croyances et idéologies partagées socialement. Les émotions ont donc un rôle incitatif pour opérer un travail cognitif qui mobilise un savoir social afin de réinterpréter le monde et optimiser les transactions avec le milieu. »


            • ZXSpect ZXSpect 28 juillet 10:39

              @Legestr glaz.

              « Vous n’avez strictement rien compris et vous en arrivez à utiliser le terme de « conspirationniste », en gras par ailleurs ? Ceci démontre que la manipulation par la peur a parfaitement fonctionné chez vous ! Contesteriez vous le travail des chercheurs en psychologie sociale ? »

              .

              Je ne conteste pas les travaux que vous évoquez… mais vous ne répondez pas à mon constat sur la diversité des pays qui ont pris des mesures sanitaires, qui en ont subi les effets sur leurs économies, et qui, pour beaucoup rétablissent une seconde vague de mesures qui aggraveront leur situation économique… alors la manipulation politique !!! 


            • Francis JL 28 juillet 10:39

              @Legestr glaz
               
               a cet excellent commentaire il convient d’ajouter qu’Orwell avait tout compris :
               «  La conscience des masses n’a besoin d’être influencée que dans un sens négatif »
               
               
               La servitude volontaire ou Le meilleur des mondes, version néolibérale :
               
              Une classe possédante bunkérisée et vivant sur ses trésors de guerre paradifiscalisés.
              Une classe médiacratique, les privilégiés dont le rôle est de maintenir les masses dans l’abrutissement le plus profond. Ceux que Lordon appelle les esclaves volontaires joyeux.
              Une classe laborieuse chargée de protéger et faire grossir les fortunes des classes dominantes. Ceux que Lordon appelle les esclaves volontaires tristes.
              Et enfin la classe des exclus qui fait si peur aux précédents.
               
               Tous ceux qui contribuent gratuitement, par calcul ou bêtise aux entreprises d’abrutissement sont les idiots utiles.


            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 11:22

              @ZXSpect

              Connaissez vous le « reset » économique ? 

              https://www.novethic.fr/actualite/politique/isr-rse/apres-le-covid-19-le-forum-economique-mondiale-appelle-a-redemarrer-notre-economie-de-zero-148651.html

              Question : combien de milliards vient de consentir la BCE en prêt à l’UE ?
              Voici la réponse : «  Alors que l’UE est confrontée depuis cinq mois à une crise sanitaire et économique sans précédent, la présidente de la Commission a présenté mercredi 27 mai son programme pour relancer l’économie du continent. Ce dernier se décompose en deux parties : une proposition de nouveau cadre financier pluriannuel pour la période 2021-2027, revu à la hausse par rapport au précédent avec 1 100 milliards d’euros (l’équivalent de 8 % du PIB annuel de l’UE), et une proposition de plan de relance, baptisée »Next Generation EU« qui viendrait le compléter, à hauteur de 750 milliards d’euros. »

              Sans « crise sanitaire sans précédent » pas de plan de relance, impossible de « justifier » le déblocage de tout cet argent. A qui profite cette affaire selon vous ? Qui prête, qui en retire des bénéfices, qui paie ? Voilà les questions que vous devriez vous poser. 

              « La méthode utilisée résume à elle seule l’esprit de l’ingénierie sociale : faire changer un groupe alors qu’il n’en éprouve pas le besoin puisque, globalement, ça marche pour lui ; et la méthode proprement dite : la dysfonction intentionnelle de ce qui marche bien mais que l’on ne contrôle pas pour le remplacer par quelque chose que l’on contrôle ; en l’occurrence, la destruction de services publics qui marchent bien mais qui échappent à la spéculation et au marché pour les remplacer par des services privatisés et sur fonds spéculatifs.


              Cette dernière phrase résume bien le projet des puissances financières. Pour que les »choses« se passent bien, il faut absolument créer un climat anxiogène pour annihiler l’esprit contestataire du Peuple.

              De nos jours, une conduite du changement bien menée réalise la même chose qu’un putsch ou qu’une guerre mais sans coup férir, par petites touches progressives et graduelles, en segmentant et individualisant la population impactée, de sorte que la perception d’ensemble du projet soit brouillée et que la réaction soit rendue plus difficile.


              Il s’agit de créer des tensions dans le but de déstructurer les habitudes du Peuple, de son fonctionnement et de disloquer ce groupe à plus ou moins brève échéance. Affaibli et vulnérable, ses défenses immunitaires entamées et son niveau de souveraineté abaissé, le groupe peut alors être reconstruit sur la base de nouvelles normes importées, qui implantent un type de régulation exogène permettant d’en prendre le contrôle de l’extérieur.


              Le climat »anxiogène«  autorise presque tout ! Comment instaurer un changement »tout en douceur« , la psychologie sociale nous l’enseigne ! 

               » Une conduite du changement bien menée consiste ainsi en trois étapes : fluidifier les structures « gelées » du groupe par l’injection de facteurs de troubles et d’éléments perturbateurs aboutissant à une crise

              — c’est l’étape 1 de la création du problème, la destruction intentionnelle ou « démolition contrôlée » ; cette déstabilisation provoque inévitablement une réaction de désarroi dans le groupe

              — c’est l’étape 2, dont la difficulté consiste à doser avec précaution les troubles provoqués, une panique totale risquant de faire échapper le système au contrôle de l’expérimentateur ;

              enfin, l’étape 3, on apporte une solution de re-stabilisation au groupe, solution hétéronome que le groupe accueillera avec enthousiasme pour calmer son angoisse, sans se rendre compte que, ce faisant, il s’est livré à une ingérence extérieure.





            • @Legestr glaz De nombreuses choses m’échappent. Un, le virus est bien plus proche du Sida et pas du tout saisonnier. L’Etat et les médias n’ont aucun intérêt à introduire le désarroi et la psychose qui vont alors dans le sens de la théorie de l’effondrement et risque de remettre en cause les prédictions de ceux qui s’alarmaient du mariage homosexuel et l’homoparentalité. Les médias et les politiques auraient plutôt intérêt à démontrer que tout va pour le mieux au monde avec les changement sociétaux,...il y a contradiction. Maintenant, les réfractaires comme moi à la PMA pourront vraiment dire : vous voyez que tout va mal, on vous avaient pourtant prévenu. Je ne vois personnes autour de moi heureux de l’état actuel. Merci pour votre réponse...


            • pemile pemile 28 juillet 14:10

              @Legestr glaz « Vous êtes un farçeur ! Le masque est obligatoire sous peine d’amende dans certains lieux »

              Mais loin d’avoir votre talent de clown, si ce post est votre réponse à propos de ce virus que vous persister à définir comme hivernal ! smiley


            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 14:20

              @pemile

              On attaque le « messager » pemile !

              Pour les arguments vous reviendrez un autre jour j’imagine ?

              « La diffusion de messages anxiogènes s’apparente à celui des rumeurs dont le rôle dans la production des peurs sociales connaît des illustrations historiques. »

              « Les médias, prenant parfois le relais des milieux scientifiques, donnent des situations de vie et de l’état du monde social, politique et économique des interprétations qui interviennent dans la formation et la formulation des peurs sociales. »


              Pour changer, un sujet « nature » ! 

              https://www.youtube.com/watch?v=5hJN2dCTZq0


            • pemile pemile 28 juillet 14:30

              @Legestr glaz « On attaque le « messager » pemile ! »

              Relisez vous donc, et arrêtez de botter en touche à propos de votre affirmation d’un virus hivernal ?

              « Pour les arguments vous reviendrez un autre jour j’imagine ? »

              Belle démonstration de la poutre et de la paille ! smiley


            • nono le simplet 28 juillet 14:44

              @pemile
              @Legestr glaz « On attaque le « messager » pemile ! »

              bé si ! t’attaques le messager, parce qu’il raconte des conneries certes, mais quand même smiley


            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 16:10

              @pemile
               Vous écrivez : « Mais loin d’avoir votre talent de clown, si ce post est votre réponse à propos de ce virus que vous persister à définir comme hivernal »

              Alors oui, vous attaquez le messager ! talent de clown, n’est-ce pas !

              Et, plus encore vous déformez la réalité en indiquant « comme hivernal » alors que j’utilise le terme « saisonnier » ! 

              Vous devriez être rouge de honte, surtout le nez !

              sélection et omission d’informations, fabrication de données, distorsion des statistiques, transformation d’actes particuliers en tendances généralisées, déformation du sens des mots, inversion des relations entre cause et effets, simplification de situations complexes.

              hivernal et saisonnier : « déformation du sens des mots », quelle clownerie ! Vous êtes un spécialiste ! 


            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 16:13

              @nono le simplet

              Si le messager raconte des conneries « on » relève alors les conneries pas les qualités ou les défauts du messager.

              Ceci fait toute la nuance. En tous les cas, vous aurez au moins remarqué que c’est la voie que j’applique avec vous !


            • pemile pemile 28 juillet 16:23

              @Legestr glaz « Alors oui, vous attaquez le messager ! »

              Le messager que dans le post précédent me disait que j’étais un « farceur » ? smiley

              « Et, plus encore vous déformez la réalité en indiquant « comme hivernal » alors que j’utilise le terme « saisonnier » ! 

              Et le messager qui continue à biaiser pour noyer ses âneries sur le CoV2 en parlant de »virus « hivernaux » ?

              La poutre, la paille, ad vitam aeternam ?


            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 16:39

              @pemile

              Oui, j’utilise le substantif « farçeur » parce qu’il s’agit d’une farce. Cette manière grotesque de faire croire à toute une population qu’un virus se propage alors qu’il est défunt relève de la « farce ». 
              Il s’agit, dans cette farce, de faire peur de manière à anesthésier toute réflexion.

              https://www.youtube.com/watch?v=5hJN2dCTZq0

              Mais, si vous voulez employer le mot « clownerie » à la situation, vous le pouvez. Vous pouvez qualifier les faits, pas le messager. 

              Non non pas hivernal mais saisonnier, ne vous en déplaise !

              sélection et omission d’informations, fabrication de données, distorsion des statistiques, transformation d’actes particuliers en tendances généralisées, déformation du sens des mots, inversion des relations entre cause et effets, simplification de situations complexes.

              hivernal et saisonnier : « déformation du sens des mots », quelle clownerie ! Vous êtes un spécialiste ! 

              « La diffusion de messages anxiogènes s’apparente à celui des rumeurs dont le rôle dans la production des peurs sociales connaît des illustrations historiques. »

              « Les médias, prenant parfois le relais des milieux scientifiques, donnent des situations de vie et de l’état du monde social, politique et économique des interprétations qui interviennent dans la formation et la formulation des peurs sociales. »


            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 16:44

              @Legestr glaz

              @pemile
              Par exemple Ici : 

              Legestr glaz 28 juillet 15:59

              @nono le simplet

              Comment remplir l’espace avec du vide !

              La mortalité générale annuele se fera en fin d’année. L’écart à la moyenne, quelle importance ? 

              Il apparait déjà que le covid19 n’aura pas été plus létal qu’un autre virus saisonnier. 

              Ce qui est important à connaitre c’est ce que l’on veut faire de ce virus ! Mais ça, peu de monde en parle, et pour cause !


              Farçeur et falsificateur, cela fait beaucoup pour une même personne !





            • nono le simplet 28 juillet 17:04

              @Legestr glaz
              La mortalité générale annuele se fera en fin d’année.

              c’est inattendu  smiley
              ça changera rien aux chiffres d’avril ... mais je te vois venir ... les morts en avril ne mourront pas plus tard ... tu supputes ... tu supputes ...
              par contre, je suis comme toi ... je me demande bien ce qu’on va faire de ce virus ...


            • Legestr glaz Legestr glaz 28 juillet 19:05

              @nono le simplet

              Pas besoin de vous « demander » davantage, de vous triturer les méninges en pure perte, vous avez le résultat devant les yeux et sous le nez, si j’ose l’écrire ainsi.

              Les puissances mondialistes aux commandes ont « instrumentalisé » ce pauvre virus pour en faire le champion du monde de la « probable » létalité« record. Un climat anxiogène propice aux puissances financières de tous poils a été mis en place. 

              L’ingénérie sociale s’est appliquée à faire peur. Voilà ce que l’on a fait de ce virus. 

              Gouverner par la peur !

              « La diffusion de messages anxiogènes s’apparente à celui des rumeurs dont le rôle dans la production des peurs sociales connaît des illustrations historiques. »

              « Les médias, prenant parfois le relais des milieux scientifiques, donnent des situations de vie et de l’état du monde social, politique et économique des interprétations qui interviennent dans la formation et la formulation des peurs sociales. »


              Le port du masque en situation de fin d’épidémie me fait penser à cet ouvrage d’Hubert Monteilhet »les queues de Kallinaos".


              Un port de masque pour mystifier toute une population, pour la rendre craintive, pour lui faire croire à un danger imminent potentiel, voilà le résultat de l’exploitation du covid19 à des fins politiques et économiques. Une manipulation gigantesque basée sur la psychologie sociale et les neurosciences. 


            • pemile pemile 28 juillet 21:54

              @Legestr glaz "Oui, j’utilise le substantif « farçeur » parce qu’il s’agit d’une farce. Cette manière grotesque de faire croire à toute une population qu’un virus se propage alors qu’il est défunt relève de la « farce ». « 

              Pffff ! Et moi je vous répète que votre discours est soit ridicule de déni, soit celui d’un clown

               »Non non pas hivernal mais saisonnier, ne vous en déplaise !"

              Même sur vos propres écrits vous êtes dans le déni ! smiley


            • Legestr glaz Legestr glaz 29 juillet 01:21

              @pemile
              Parce que lorsque la grippe arrive en hiver, elle est « hivernale ». Si le covid19 est actif durant une autre période que l’hiver, il est saisonnier. C’est pas difficile le Français, sauf si on y met de la mauvaise foi.

              Mais le problème que rencontre la France n’est pas celui du covid19 mais de l’ingénierie sociale qui s’est organisée autour de lui, de la psychologie sociale exploitée par créer un climat anxiogène à des fins politiques. C’est de ça qu’il s’agit, pas d’autre chose ! 
              Demandez un peu à Jacques Attali, et à tous les adhérents des Gracques, y compris Emmanuel Macron, ce qu’ils en pensent et arrêter d’être dans le déni !

              Gouverner par la peur, mettre en place un climat anxiogène pour anesthésier le Peuple. C’est du beau travail !


            • nono le simplet 29 juillet 03:59

              @Legestr glaz
              Parce que lorsque la grippe arrive en hiver, elle est « hivernale ». Si le covid19 est actif durant une autre période que l’hiver, il est saisonnier.

              le bon sens c’est quand même beau à voir smiley
              et comme c’est l’hiver dans l’hémisphère sud et l’été dans l’hémisphère nord et que le CoV-2 est actif dans les deux hémisphères il est bi-saisonnier ? smiley
              y a pas, ta capacité de raisonnement frise le 0° absolu ...


            • Legestr glaz Legestr glaz 29 juillet 09:32

              @nono le simplet

              La mauvaise foi est de sortie.

              En Nouvelle Zélande l’hiver c’est l’hiver. Lorsque l’on parle d’un virus hivernal en Europe, seuls des esprits torturés vont penser à la Nouvelle Zélande et en déduire que c’est l’été ! C’est vraiment du très lourd !

              Ceci n’enlève rien au fait que le covid19 a été « instrumentalisé » pour déchaîner les peurs. La propagande d’Etat, via les médias aux ordres, sont à pied d’oeuvre pour terroriser les populations. 

              C’est bien le « projet » des puissances financières mondialistes qu’il s’agit de faire sortir de l’ombre. Le covid19 est simplement un outil pour anesthésier les esprits et créer un climat anxiogène.

              « Celui qui contrôle la peur des gens maitrise leurs âmes. Machiavel. »

              C’est simplement incroyable de voir l’ingénierie sociale se mettre en place à la faveur d’un virus saisonnier pris en otage. Il s’agit donc de « détourner » constamment l’attention du sujet principal en parlant, par exemple de « pizza 4 saisons ». 

              « La diffusion de messages anxiogènes s’apparente à celui des rumeurs dont le rôle dans la production des peurs sociales connaît des illustrations historiques. »

              « Les médias, prenant parfois le relais des milieux scientifiques, donnent des situations de vie et de l’état du monde social, politique et économique des interprétations qui interviennent dans la formation et la formulation des peurs sociales. »


            • pemile pemile 29 juillet 09:39

              @nono le simplet « le CoV-2 est actif dans les deux hémisphères il est bi-saisonnier ? »

               smiley

              Il est impressionnant le homard glacé avec ses théories sur les saisons ! smiley


            • Legestr glaz Legestr glaz 29 juillet 10:26

              @pemile

              Les duettistes, vous devriez écrire à « santé publique de France » pour leur donner votre avis si « éclairé » sur les virus 4 saisons ! smiley

              https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/virus-hivernaux

              Et, pendant que vous y êtes, une petite bafouille à l’OMS ! smiley

              https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/influenza-(seasonal)


            • nono le simplet 29 juillet 10:56

              @pemile
              Il est impressionnant le homard glacé

              cinglé, oui !


            • Legestr glaz Legestr glaz 29 juillet 11:15

              @nono le simplet
               Ad personam ! Amen !


            • pemile pemile 29 juillet 11:36

              @Legestr glaz « votre avis si « éclairé » sur les virus 4 saisons ! »

              Quel rapport entre vos deux liens et le CoV-2, svp ?


            • Legestr glaz Legestr glaz 29 juillet 14:08

              @pemile
              Devinez ?

              « Celui qui contrôle la peur des gens maitrise leurs âmes. Machiavel. »

              C’est simplement incroyable de voir l’ingénierie sociale se mettre en place à la faveur d’un virus saisonnier pris en otage. Il s’agit donc de « détourner » constamment l’attention du sujet principal en parlant, par exemple de « pizza 4 saisons », ou de tests positifs alors que personne ne meurt plus de ce virus éteint !


            • pemile pemile 29 juillet 22:41

              @Legestr glaz « Devinez ? »

              Non, je vous ai assez lu pour avoir constaté que vous êtes le roi de l’embrouille et du biais, expliquez au lieu de poser des devinettes foireuses ?

              « C’est simplement incroyable de voir l’ingénierie sociale se mettre en place à la faveur d’un virus saisonnier pris en otage »

              Non, ce qui est constatable c’est que c’est de vos (et autres frappés d’avox ou des USA) délires et mensonges publiés sur Avox ou sur les réseaux sociaux qu’elle se met en place ! smiley


            • Loatse Loatse 27 juillet 11:29

              Une supercherie ? c’est ce que proclame cet homme dans les rues de paris avec son megaphone 

              La réaction des gens en dit long...

              https://www.youtube.com/watch?time_continue=1311&v=k5ZfkqFKakw&feature=emb_logo


              • troletbuse troletbuse 27 juillet 11:47

                @Loatse
                Bonne initiative. La police ne va pas tarder à se manifester.


              • La PMA est déjà une première forme de psychose et de démence s’apparentant (si je puis dire,...) aux lebensborn. 


                • Garibaldi2 2 août 11:30

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Et 1 point Godwin !


                • Copain 27 juillet 15:45

                  La plupart de nos contemporains ne sont pas prêts, ni psychologiquement ni culturellement, à comprendre notre monde. Ne s’arrêtant qu’aux apparences, ils ne sont pas capables de saisir les faits dans toute leur cruelle réalité. La vérité est trop violente. Alors allons-y en douceur. Avant de dire quelques mots de l’imposture mondialiste, commençons par un cas circonscrit à une famille et un pays : la famille Sackler aux USA. Nous irons ainsi de l’OxyContin au Covid 19.

                  Qui sont les Sackler ?

                  Les Sackler sont une famille juive multimilliardaire qui a fait fortune dans l’industrie médicale aux États-Unis. En 1952, dans le Connecticut, deux frères, Mortimer et Raymond, fils d’immigrants juifs venus de Pologne et d’Ukraine, achètent une petite entreprise de médicaments de New York qu’ils transformeront en un empire pharmaceutique prenant par la suite le nom de “Purdue Pharma”.

                  En 1996, Purdue présente un médicament opioïde qui fait des merveilles parmi les analgésiques : l’OxyContin. C’est la vente de ce médicament vedette qui va assurer l’écrasante majorité des revenus de Purdue Pharmacy et qui a propulsé la famille Sackler au 19e rang des familles les plus riches aux États-Unis avec une fortune de 13 milliards de dollars (Forbes, 2016). Après avoir été nommé Chevalier honoraire de l’Ordre de l’Empire britannique, Mortimer créera la Fondation Dr Mortimer et Theresa Sackler conjointement avec sa troisième épouse. Comme on le verra, chez ces gens-là, c’est une manie (ou plutôt une stratégie) de créer des fondations : Fondation Bill et Melinda GatesFondation Rockefeller : pour le bien-être de l’humanité… À sa mort, Mortimer laisse trois femmes et sept enfants dont trois siègent au conseil d’administration de la société qu’il a cofondée.

                  Cette grande famille est mondialement connue pour sa philanthropie. Les institutions culturelles et éducatives aux États-Unis et en Europe qui ont accepté les largesses des Sackler sont très nombreuses : Metropolitan Museum of Art à New York, le Louvre à Paris, le National Portrait Gallery, la Tate Gallery, le Royal College of Art de Londres, le musée juif de Berlin, les universités de Columbia, de Yale et du MIT, l’école de médecine de l’université de Tel Aviv, et bien d’autres… Mais…, car il y a un ‘Mais’, le temps a révélé que cette philanthropie n’était qu’une couverture, une apparence, une imposture. Une stratégie comparable à celle du loup qui, pour mieux manger les brebis, se cache sous une peau de brebis… En effet, l’étonnant triomphe commercial de cette famille allait provoquer une tragédie de santé publique sans précédant.

                  Un médicament qui tue mais qui rapporte…

                  La firme pharmaceutique créée par les deux frères Sackler est responsable d’une crise majeure d’addiction aux opioïdes, qui a entraîné des centaines de milliers de morts chez les Américains. France 2 a produit un documentaire : « Antidouleurs : l’Amérique dévastée » où il est question de douleurs physiques intolérables, de pilules prétendument magiques, d’accoutumance mortelle, de décès en masse et d’un scandale sanitaire hors du commun.

                  La cause de tout cela est l’OxyContin, un médicament antidouleur à base d’opium – deux fois plus puissant que la morphine – fabriqué par le laboratoire Purdue. Lancé en 1996 à grand renfort de publicité, il a rapidement envahi les pharmacies des particuliers. À l’époque, des médecins payés par Purdue assuraient, face caméra, que les opioïdes étaient non seulement très efficaces, mais surtout sans danger. Le succès commercial fut immense.

                  Mais vingt ans plus tard, la plupart des anciens patients modèles choisis par Purdue pour incarner les vertus du médicament sont morts. Car, pour que l’effet perdure, il faut augmenter les doses… Alors les douleurs s’estompent. Mais pour un temps seulement. D’où nécessité de prises de plus en plus importantes… Bref, un véritable cercle vicieux. Car à force d’ingurgiter de plus en plus d’OxyContin, on devient dépend, puis on meurt d’overdose.L’OxyContin a donc déclenché l’une des pires épidémies de toxicomanie et d’overdoses de l’histoire des USA : des cas de mort subite à répétition, des consommateurs terrassés soudainement en pleine rue ou en faisant leurs courses au supermarché ou au volant de leur véhicule… Des milliers de citoyens ordinaires sont devenus toxicomanes après s’être simplement procuré ces médicaments auprès de leur médecin. Des milliers d’Américains, en croyant se soigner, sont devenus massivement dépendants aux opioïdes, à cause de ces antidouleurs vendus légalement et prescrits pour traiter l’arthrose ou le mal de tête ou des douleurs abdominales. On croyait acheter de l’aspirine et on a fini dépendant à l’héroïne, puis on a perdu son travail, puis on a volé pour continuer à acheter sa dose, puis on s’est retrouvé en prison ou en centre de désintoxication ou dans un cercueil. Les mères qui prenaient le produit des Sackler ont contaminé leur enfant…

                  .... la suite : http://lasapiniere.info/pdf/De.l.OxyContin.au.Covid.19.pdf


                  • foufouille foufouille 27 juillet 16:07

                    @Copain

                    pauvre débile non l’opium n’est pas plus puissant que la morphine.


                  • mobis65 27 juillet 21:59

                    @foufouille
                    Plutôt que d’ insulter les participants, apporte nous des argument contradictoire et sans faire de diarrhée verbale.
                    Merci.


                  • foufouille foufouille 28 juillet 08:16

                    @mobis65

                    tu as qu’a vérifié ses conneries.


                  • HELIOS HELIOS 27 juillet 18:35

                    @ l’auteur...

                    dommage, dommage, juste un mot dans une petite phrase a la fin demontre que votre analyse est dogmatique, tendencieuse et en réalité pas serieuse.

                    Ce mot : Retraités !

                    Savez vous que ces gens là), qui on bossé et payé un systeme financier qu’il soit privé ou d’état qu les rendements soient bons ou mauvais avec des cotisations sonnates et trébuchantes on acqsuis le droit a ce salaire différé comme n’importe quel investissement ?

                    Cela n’en fait pas des rentier parce u’ils ont payé une partie de impots dûs au moment de leur cotisation, paien de nouveau des impots lorsqu’ils recupèrent ce salaire différé et participent comme tout un chacun a l’economie d’un pays.

                    Pire (pour vous) leur action economique et sociale est inestimable car ils participent benevolement a ce qui a une valeut humaine mais pas de prix.... et en plus, ils financent la plupart du temps les investissements (en aidant, les euros ou autres monnaies sont toujours fongible sur le compte en banque) des citoyens plus jeunes ainsi que des enfants et souvent des vieux.

                    Ils n’ s’agit pas de rentiers, ce qu’ils touchent, ils l’ont payés et cela n’a rien à voir avec les capitaines d’industrie qui se paient sur la bête, ou de ceux qui « jouent » sur les marchés en tous genres.

                    Les retraités, qu’ils soient pensionnés ou qu’ils aient investi dans une rente financiere ou materielle sont des acteurs comme les autres dans la société, ils ont investi dans leur avenir et n’ont rien volé et ne volent rien et leur apport est bien superieur car a la valeur marchande ils ajoute une valeur humaine.

                    Ceux qui volent aujourd’hui, ce sont ceux qui ne vendent pas au juste prix leur produits et services mais le vendent en fonction du « reste à vivre », lessivant toutes les finances disponibles et empechent justement le justes investissements d’avenir !


                    • HELIOS HELIOS 27 juillet 19:51

                      @HELIOS
                      oups, ... comprend pas, j’ai ecrit vite, puis corrigé, puis envoyé... les erreurs d’écriture sur ces p$*%@& de tablettes sont revenues... pardon !


                    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 juillet 06:35

                      @HELIOS

                      Vous avez raison Helios sauf pour le mot PAS SÉRIEUSE

                      Les retraités sont ce que vous dites et ils sont aussi tétanisés et c’est dommage 

                      Merci pour votre post

                      Robert Bibeau


                    • HELIOS HELIOS 28 juillet 18:49

                      @Robert Bibeau

                      ...bien sûr, on ne résume pas un texte de la taille du votre a un seul mot.
                      Il faut bien exprimer son sentiment avec la force qui semble la plus pertinente au moment où cela se justifie.
                      Cordialement...


                    • troletbuse troletbuse 28 juillet 10:08

                      Bilan du 27 juillet 2020 :

                      23 morts graves du covid

                      sinon 1600 décès autres mais sans gravité. Inutile d’en parler

                        


                      • The White Rabbit The White Rabbit 28 juillet 10:13

                        655 000 morts du covid et 16 500 000 de cas confirmés à ce jour dans le monde n’empêchent pas le complotiste de déballer sa marchandise avariée.

                        Et traduite en 5 langues smiley


                        • Francis JL 28 juillet 10:25

                          @The White Rabbit
                           
                           ’’655 000 morts du covid’’
                           
                           Soit un décès sur 200 imputé au Covid sur la base de tests contestés. Nuance.
                           
                           De plus, il s’agit pour la quasi totalité sinon tous, de décès de personnes âgées ou déjà très malades et ou de personnes mal soignées. Les erreurs médicales ça existe, surtout quand on voit la gabegie qui a régné partout pendant cette pseudo-pandémie.


                        • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 juillet 19:17

                          @JL

                          PIRE JL = une bonne moitié de ces 600 000 sont morts d’autres choses que du Covid-19 mais comptabilisés comme positif (sic) au Covid on connait la fiabilité des tests de merde et ce sera pareil pour leur VACCIN criminel fait à la va vite 

                          NON MAIS 


                        • nono le simplet 28 juillet 19:46

                          @Robert Bibeau
                           une bonne moitié de ces 600 000 sont morts d’autres choses

                          j’irai jusqu’à un bon 90% ... si ça se trouve y a même zéro morts ... blaireau !


                        • The White Rabbit The White Rabbit 28 juillet 19:52

                          @nono le simplet

                          Pire que ça, je suis sûr que 100% des décès surviennent à cause d’un arrêt du muscle cardiaque.
                          C’est dire l’ampleur du complot planétaire !


                        • The White Rabbit The White Rabbit 28 juillet 19:57

                          pour Robert Pipeau smiley


                        • nono le simplet 28 juillet 20:00

                          @The White Rabbit
                          damned ! jean était sûr ! les cardiologues sont dans le coup ... on est mal ... on est mal ...


                        • ETTORE ETTORE 28 juillet 20:24

                          Triste prémonition d’un petit rat de laboratoire.

                          Une fois qu’il auras appris tous les tours que les chercheurs élaborent...à défier les labyrinthes, se chercher la nourriture à chaque signal....

                          Si il a la chance de survivre à tous les essais portés sur son corps....

                          Il finiras jeté, car trop contaminé par ce qu’on lui a appris, et plus apte à autre chose.

                          On peut donc s’attendre à une montée en puissance des test stress qu’on vas nous faire passer.

                          La suite......seras appliquée aux nouveaux petits rats.....et ainsi de suite !


                          • ETTORE ETTORE 29 juillet 10:44

                            Alcyon @

                            Je ne sais pas ce que la nature vous a fait pour être aussi racorni !

                            Elle vous a quand même doté de 10 doigts, pour répondre, cadeau....sûrement, par pitié.

                            Mais l’esprit visiblement ne suit pas, toujours bloqué dans le bocal a cornichon, visiblement.

                            Faites moi plaisir, enlevez le « Y » de votre pseudo, ainsi, vous retrouverez tout le bonheur de la vie, en ayant une étiquette nominative qui vous résume si bien ! !

                            Naaan, me remerciez pas, c’est gratos !


                            • ETTORE ETTORE 2 août 20:41

                              C’est pas un virus, c’est un caméléon en balade .

                              Depuis le début,

                              La Chine c’est loin....

                              C’est rien, pas la peine, pas besoin, inutile, on n’as pas de Pangolin ici !

                              Après....décompte en chapelet des décès ....Une croix dans chaque case.

                              Dans celles manquantes du gouvernement, dans celles omniprésentes des

                              « informateurs » .

                              Et pour ceux qui ne manquaient pas d’air, confinement avec rédaction du « laisser passer auto rédigé »

                              Les balcons transformés en arènes pour aficionados des applaudissements

                              Le travail....Réduit à sa plus simple expression, avec une multitude sur la touche, celle du pc ou celle des canapés, défoncés à la longue.

                              ET ARRIVENT LES VACANCES !

                              LES VACANCES, la soupape espérée et attendue par ces responsables des trapèzes du cirque France. L’entracte nécessaire, avant l’extinction prochaine de ce soleil bronzeur.

                              Laissez sortir les pestiférés, abandonnez clochettes et hayons, et massez vous à l’air salin, profitez, car d’ici peu, vous n’aurez comme ....brise, que le déodorant du même nom.

                              Maintenant, cela va être le bavoir pour tous, dès que vous mettez votre menton dehors. Sous peine d’être un meurtrier en puissance m(a)icro(n)métrique non masqué.

                              Et au même moment, on entend des « personnes autorisées » plaider la contamination par la masse salvatrice. Soyez gluants, please !

                              C’est sûr, faut préparer la rentrée prochaine !

                              Parfois j’en ai le vertige de ces balancements erratiques, qui vous propulsent d’un interdit à un autre, sans un arrêt, à aucun enDROIT qui vous semblerait A VOUS, A MOI, nous, me correspondre.

                              Sommes nous devenus de simples marionnettes, mobilisées par les seuls fils de la peur ? Et pour qui jouons nous cette pantomime sans fin ?


                              • Robert Bibeau Robert Bibeau 3 août 17:38

                                @ETTORE

                                Excellente question = où nous conduisent-ils ??? 
                                Où allons-nous inexorablement de leur vouloir ou de leur inconscience peu importe ?

                                Merci pour votre réflexion 

                                Robert Bibeau 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité