• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le monde est fou, le monde est fou…

Le monde est fou, le monde est fou…

11 000 milliards de dollars : 11 000 000 000 000 $

C’est le montant des nouvelles dépenses décidées par le Congrès américain pour donner suite au plan de relance de Biden.

Bruno Bertez publie ce 17 novembre 2021 sur son site la traduction d'un texte promotionnel de David Stockman qui, dit-il, va - sur le plan économique - à l’essentiel : la folie actuelle.

« En effet, il n’y a jamais rien eu de tel que cette débauche des dépenses de Washington dans toute l’histoire américaine — y compris pendant le New Deal de Roosevelt et pendant les excès « guns and butter » des années 1960. De plus, ce total potentiel de 11 000 milliards de dollars de nouvelles dépenses a été décidé par le Congrès sans pratiquement aucune audition ni analyse d’experts — ce qui signifie que Washington a débloqué 85 000 $ par ménage américain de nouvelles dépenses sans le moindre égard pour les conséquences économiques et fiscales à long terme. De même, le bilan de la Fed est passé de 3 800 milliards de dollars déjà gonflé en août 2019 à 8 800 milliards de dollars à l’heure actuelle. Au cours de la même période de 27 mois, la dette publique fédérale a augmenté de près de 5,2 trillions de dollars. Cela signifie que près de 100 % de l’explosion d’emprunts et de dépenses de Washington est monétisée, c’est-à-dire financée avec de faux crédits tombés du ciel par les imprimeurs d’argent fous de la Fed. »

Jusque là, je suis très bien. C’est pour moi l’évidence même. Et les plans (qui ne sont pas seulement américains) liés à l’économie verte, à la lutte contre le réchauffement climatique forment la base concrète de ces dépenses colossales qui permettent à notre président d’affirmer que la France approche du plein emploi. Sinistre farce !

« Mais, ajoutent alors Bertez-Stockman, les lois de la monnaie saine, de la rectitude fiscale et de la gravité économique ne peuvent pas être défiées indéfiniment. Il y aura finalement un moment ou viendra l’heure des comptes. Peut-être bientôt. »

Eh bien, là je ne suis plus du tout d’accord.

Ce que je reproche à ces analyses, c’est de se situer dans un cadre de référence périmé. Comme si le Système actuel tentait de s’émanciper artificiellement des lois de la Valeur mais que tôt ou tard il lui faudrait y revenir. Par exemple, la Bulle universelle (boursière, obligataire, immobilière…) qui a pour fondement la réduction à peau de chagrin de l’économie réelle,  cette Bulle, proclament-ils, va éclater.

Je ne le crois pas.

Ce que je crois, c’est que le Système des États s’est émancipé des lois de la Valeur pour instaurer une économie totalement centrée sur eux.

Bertez-Stockman voient bien que « la dynamique sous-jacente qui est à l’œuvre est l’expansion massive de l’État », mais ils croient que c’est là une dérive temporaire et annoncent la catastrophe. Ils n’osent plus dire la catastrophe imminente, ils disent : « peut-être bientôt ».

Je crois quant à moi que l’étrange affaire du conarovrius marque, sur base d’un événement quasi insignifiant, une transition définitive. Il ne peut plus y avoir l’explosion de quelque « bulle » que ce soit, nous sommes passés dans une nouvelle ère, qui n’est plus celle de la Valeur, mais celle de l’État. Nous fonctionnons certes toujours via l’argent,  mais l’argent est devenu simple coupon d’État. Bref, nous ne sommes pas dans la dérive d’un Système,  mais dans la transition (et le phase finale de cette transition) à un autre système. Ainsi que je l’écris dans la deuxième partie de La fin de l’État (fantasques éditions, 2021) : « Nous en sommes aujourd’hui à une phase critique du processus historique. La question qui se pose n’est pas celle des dysfonctionnements du pouvoir ou de ses abus. Elle touche à l’établissement d’une mutation fondamentale de la Société humaine. L’activité humaine, la pensée humaine ne se centrent plus comme dans la période d’autarcie des communautés sur la vie et la reproduction de celles-ci. Elles quittent l’univers de la Valeur dans lequel le développement de l’activité humaine était lié à la place qu’elle pouvait prendre dans un système d’échange de plus en plus étendu. Nous sommes entrés depuis un siècle dans un mode d’existence sociale où l’activité humaine est centrée sur la participation de préférence volontaire à un système administratif, l’État, qui détermine ce qui est à faire ou à ne pas faire, ce qui entre dans son développement. Le développement de l’Humain ne se fait donc plus par son existence comme être collectif (Autarcie), ni par sa réalisation dans l’échange social (Valeur) mais par son identification à l’Être de l’État. »

C’est bien là tout l’enjeu de la situation actuelle : votre participation volontaire à l’Être de l’État, conçu comme centre de toute « vie humaine ».

L’Humanité réduite à la fourmilière !

Pas si fou… d'autant que nombreux sont ceux qui se plaignent de ce que "l'Etat nous laisse tomber". Ne vous en faites pas !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Schrek Gidouille 19 novembre 2021 08:32

    Vous dîtes exactement le contraire de Naomi Klein. Vous devriez publier une thèse.


    • Jacques De Cock Jacques De Cock 19 novembre 2021 09:11

      @Gidouille
      J’ai publié de multiples ouvrages. Voyez le site The Book Edition.  Ma « thèse » est développée dans D’août 14 à l’âge d’or de l’Etat (fantasques éditions, 2001)


    • pallas 19 novembre 2021 08:47
      Jacques De Cock ,

      .

      Bonjour,

      Vous me faites penser au rappeur du 16 emes ou neuilly « orelsan »

      Voir clip de rap des inconnus sur les gens comme vous : Auteil Neuilly Passy

      https://www.youtube.com/watch?v=L1N3WXZ_1LM

      Salut


      • Jacques De Cock Jacques De Cock 19 novembre 2021 09:21

        @pallas
        La gauche est le principal porteur de l’idéologie d’Etat, isn’it, donc du rap, de la cancel culture et du woke, bref promoteur de la dictature de l’inculture et de la réécriture de l’histoire. La droite ne vaut pas mieux, mais plus discrètement...
        J’ai une retraite de 800€ et j’ai dû vivre de mes emplois comme tout un chacun, loin du XVIe, vu que mon activité d’historien « politiquement incorrect » par rapport à l’apensée unique m’a coûté beaucoup plus d’argent qu’elle ne m’en a rapporté.
        Et si vous voulez vous renseigner, vous verrez que je suis l’éditeur des Œuvres politiques  de MARAT ! Mais pour comprendre, il faut éventuellement lire... Je vous laisse vos youtuberies. J’ai jeté ma télé il y a plus de vingt ans !


      • pallas 19 novembre 2021 09:36

        @Jacques De Cock

        Bonjour,

        Vous avez répondu à ma provocation, cela est chose bien.

        Je ne vous reprochent rien, d’ailleurs pourquoi je le ferais.

        La vie d’un homme est de ce battre pour vivre.

        Mon idéologie est la loi du plus fort, celle ci viendra, car sa matrice la fécond avec véhémence.

        Les elites, tel les dirigeants Pfizer

        , ne sont pas à l’abri de ce qu’ils font et en seront les premières victimes

        Je suis impatient que le vrai jeu commence.

        Pour l’heure je regarde, me détend, me ressource, en d’autre mot, je me regenere

        Salut


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 décembre 2021 13:48

        @Jacques De Cock
        bonjour, je viens de mettre un avis sur votre article en modération ... j’y parle du blocage à +4
        J’ai validé votre article et vous êtes à +10 et -6 .... soit ... eh oui, +4 !!!
        étonnant


      • pallas 19 novembre 2021 11:09

        Jacques De Cock

        ,

        .

        Je souhaiterai poursuivre la discutions,

        Je suis sans aucunes nuances, je n’ai que faire des sac à viandes.

        Ma pensée est simple, la loi du plus fort, rien de plus, sans animosité ou haine

        Le reste m’indiffère

        Voulez vous discuter avec moi ?

         smiley

        Salut


        • MagicBuster 19 novembre 2021 11:16

          On peut imprimer autant de dollars que l’on veut ^^

          L’oncle SAM a de grosses imprimantes et le dollar n’admet aucune limite.

          Comment croyez-vous que les américains achètent tout en dollars ?!


          • jefresi 19 novembre 2021 11:35

            Merci pour ce rappel à une situation économique qui n’est que le résultat de 50 ans d’une politique de rupture avec « la valeur », notamment monétaire.

            Le 15 aout 1971 en est la marque du temps et sera celle retenue ultérieurement par les historiens. Mais la loi de la valeur, le travail humain, reste et restera tant que l’humanité existera.

            La contraction de la « valeur » dans l’Etat ne saurait exister qu’avec la fin de l’exploitation de cette loi, c’est-à-dire la mise en commun de la valeur du travail ou autrement dit le communisme. Bien sûr, des cheveux et des bras se dressent, mais c’est la même chose pour les récalcitrants au Covidisme.


            • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 19 novembre 2021 12:09

              Si nous avons quitter progressivement l’autarcie depuis un siècle, c’est parce que nos sociétés ont bénéficiés d’une énergie qui nous a libéré du labeur et dopé les possibilités d’applications techniques. C’est ce qui explique l’effondrement des valeurs qui n’ont plus lieu d’être quand la satisfaction des besoins ne nécessite plus l’existence du bon sens.

              Que se passera-t-il quand la satisfaction des besoins ne pourra plus être assurer et que chacun se retrouvera démuni physiquement et psychologiquement face à une situation dont il ne peut percevoir les tenants et les aboutissements ?

              La grande majorité ( quelque soit les positions de chacun ) ferait mieux de comprendre ce facteur capital au lieu d’entretenir des modes de pensées qui ne sont que les fruits de leur égarement et leur conformisme.


              • pallas 19 novembre 2021 12:46

                @Florian LeBaroudeur

                Du betail,

                Sa n’est que les descendants de la vermine de jadis.

                Juste des sac à viande

                Sa ne sert à rien, ça pue, c’est dégueulasse.

                La fameuse « Race », voulu depuis longtemps.

                 smiley

                Salut


              • ETTORE ETTORE 19 novembre 2021 13:02

                Le problème....

                Est que si l’encre est fabriqué en chine, il vas y avoir pénurie d’encre verte.

                Donc, les $ seront des photocopies bas de gamme, prévus pour durer le temps de faire des rouleau de PQ décoratifs.

                Quand la totalité des lavatories Américaines, seront bouchés par ce PQ, que resteras t’il à faire ?

                Bon à tout hasard, pour Noël, j’en ai commandé une palette.

                On verras si ils sont imprimé que........ d’un côté !


                • MagicBuster 19 novembre 2021 14:49

                  @ETTORE

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Bureau_de_la_gravure_et_de_l%27impression
                  https://washington.org/fr/visit-dc/guide-bureau-engraving-printing

                  Aujourd’hui, l’encre indélébile utilisée est réalisée au Bureau of Engraving and Printing et sa composition n’a pas été révélée pour limiter les risques de contrefaçon. Chaque année, la planche à billet tourne à plein régime et les chiffres font tourner la tête.

                  c’est environ 40 millions de coupures qui sont produites chaque jour, pour une valeur moyenne de 600 millions de dollars.

                  Facile d’augmenter la valeur  !!
                  Aujourd’hui beaucoup de billets de 1 dollar, et majoritairement pour remplacer les anciens.


                • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 2021 14:44

                  Le gouvernement est fou, il est issu d’un accouplement entre les lapins crétins et les Shadocks .... 


                  • Jean Keim Jean Keim 19 novembre 2021 19:00

                    L’Etat est un concept comme le sont Dieu, le système où le pronom indéfini ‘’on’’, mais qui le dirige, la classe politique au pouvoir ou un autre pouvoir ?

                    Notre pensée dirige notre vie, alors n’essayons pas de comprendre le monde à l’aune de nos savoirs car la pensée ne peut accoucher que des concepts puisés dans nos mémoires, il y a bien plus urgent à percevoir sa nature 100 % artificielle donc superficielle, et ça dure depuis que notre cerveau s’est mis en enfler.


                    • LeMerou 20 novembre 2021 08:23

                      @L’Auteur.

                      Cette dette, celles de nombreux autres Pays aussi sont incommensurables et ne veulent plus rien dire du tout, sinon que le modèle économique à atteint ses limites, tout le monde le sait mais ont continue gaiement...

                      Des limites dénuées de tout bon sens, bientôt ont ne mesurera plus la richesse d’un Pays à son PIB mais à ses dettes, et les vautours boursiers continuerons de jouer avec ces dernières accumulant des fortunes d’argent virtuel les rendant encore plus riches en chiffres mais de rien en fait.

                      Imaginez un instant, un monde sans places boursières demain, que se passerait-il ?

                      Un manque d’argent ? Je ne pense pas puisque de toute façon ce dernier n’existe pas vraiment ! Un retour aux monnaies d’Etat je pense. Un effondrement de quelques entreprises, oui quelques unes reviendraient à leur juste valeur.

                      Tesla par exemple pèse 848 milliards de dollars en bourse, soit plus que les neufs grands constructeur réunis, qui produisent beaucoup plus de voiture et emploie aussi beaucoup plus de personne.

                      Cela pourrait engendrer une relative stabilité des prix de la nourriture, découlant aussi d’une baisse drastique de la surproduction.

                      Il est sûr, que cela engendrerait à la finale un bouleversement global, mais qui me paraîtrait plus sain (sans baigner non plus dans le troc que les écolos adorent, je te donne 1 vache et 3 choux contre ta maison ou ta voiture).

                      Si aujourd’hui la dette mondiale était annulée (de toute façon il n’y a pas le pognon dans les caisses), je suis intimement convaincu hélas que le cirque repartirait pour délirer de plus belle ensuite. Car ce ne sont pas les fameuses autorités de « régulation » qui changeront quoi que ce soit.

                      Bref, Ouaip le monde est fou.


                      • pierrot pierrot 20 novembre 2021 09:47

                        @LeMerou
                        En France, comme dans de nombreux autres pays, l’Etat est pauvre, mais les citoyens, du moins certains d’entre eux sont riches.

                        C’est pourquoi la France n’a aucune difficulté de s’endetter auprès des riches citoyens , m^me avec des taux d’intéret proche de 0% à 10 ans.

                        Si les investissements sont bien employés (éducation, industrie, recherche, culture, trains ... ) la dette est une excellente chose.


                      • chantecler chantecler 20 novembre 2021 09:54

                        @pierrot
                        Il y a peut être des limites ?
                        Parce que la monnaie est dévaluée de facto .
                        Alors on peut imprimer à l’infini des billets ou créer des colonnes de chiffres dans les banques .
                        Ce n’est pas de la richesse créée .
                        Cet argent est adossé à que dalle !
                        Il n’y a que la force qui peut l’imposer provisoirement .
                        Mais dans la réalité c’est du vent ou une bulle qui va exploser .
                        Essaie d’acheter des matières premières : pétrole , gaz avec du vent ...
                        C’est plus simple d’envahir et piller les pays qui ont des ressources tant que l’armement est opérant ...


                      • pierrot pierrot 20 novembre 2021 12:22

                        @chantecler
                        Pour l’Etat, comme pour les entreprises, le financement des investissements peut s’effectuer sur les fonds propres ou mieux par emprunt.

                        L’emprunt est une bonne chose si vous empruntez à 0 % sur 10 ans pour des investissement très rentables , par exemple 4 % le gain est excellent.
                        Il ne s’agit pas de création de monnaie mais d’un transfert .

                        Actuellement les « ultra riches » s’ils n’ont pas une idée propre d’investissement ne peuvent que prêter leur argent, même à 0%, l’alternative serait de tout perdre !

                        Prêter à un Etat comme la France leur permet de dormir tranquille car la France ne sera jamais en faillite.

                        Il faut comparer la dette à la possession d’un état : universités, écoles, entreprises, bâtiments, musées, théâtres, monuments prestigieux, terrains, routes, aéroports etc.


                      • nemesis 21 novembre 2021 08:27

                        @chantecler

                        Si ça peut aider certains, j’ai ceci dans mes archives. L’auteur qui a le don pour mettre les pieds dans le plat, n’est pas très apprécié des media à mon avis...

                        La création de monnaie doit traduire une création de richesse. Si ce n’est pas le cas, il faut compenser par :

                        - soit une accroissement du travail,

                        - soit une diminution des gains,

                        - soit une ponction de l’épargne

                        voire un combinaison des 3 ; sinon c’est la Crise !

                        Ph Dessertine, BFM Business, 15/04/20


                      • nemesis 21 novembre 2021 08:33

                        @chantecler

                        Absolument !

                        Réplique impensable de franchise entre 2 économistes sur BFM Business :

                        « Les USA disposent de 11 porte-avions ! » ....

                        Fermeture du ban !


                      • chantecler chantecler 21 novembre 2021 08:34

                        @nemesis
                        Salut et merci .
                        Un accroissement du travail mais je suppose avec des débouchés commerciaux .
                        Pour l’instant dans le monde il y a surproduction et non écoulement des stocks .
                        Ph. Dessertine , me dis tu , n’est pas trop apprécié des médias , mais il fut un temps où il participait très souvent à C dans l’air .
                        Je ne sais pas d’ailleurs si cette émission animée par Calvi existe toujours car je n’arrive plus à suivre les émissions TV dites d’information .


                      • chantecler chantecler 21 novembre 2021 08:58

                        @pierrot
                        Emprunter pour conduire des investissements très rentables d’accord !
                        Vous en trouvez beaucoup des investissement très rentables en ce moment ?
                        Vous dites qu’un pays ne peut pas connaitre la faillite , je souhaite que vous ayez raison mais je doute : la Grèce s’est mise en faillite et l’UE lui a fait payer très cher ....
                        Même si les emprunts se font à 0 % actuellement , ce qui est une anomalie , il faut tout de même les rembourser .
                        Mais il est vrai aussi que dans certaines conditions historiques les dettes passent par profits et pertes .
                        Mais ce n’est pas systématique .
                        Ce qui est à craindre aujourd’hui est un effondrement global de la finance .
                        Précédée d’une forte inflation croissante .


                      • pierrot pierrot 21 novembre 2021 11:22

                        @chantecler
                        Le vaste plan d’investissement européen et le plan complémentaire français de 30 milliards d’euros trouve beaucoup de candidats :

                         réindustrialisation,
                         nouvelles techniques et technologiques,
                         start up
                         retard des investissement publics : universités, lycées, écoles, hopitaux, santé, aides aux séniors
                         recherche et innovation
                         énergies renouvelables (éolien en mer, photovoltaïque, hydrogène ’vert" ...)
                         énergie nucléaire (14 nouveaux EPR de 1650 MW, quelques réacteurs SMR pour l’exportation, usines de retraitement en Chine, Japon, Inde),
                        laboratoires, et usines pharmaceutiques et chimique,
                         traitement et distribution de l’eau (les entreprises françaises y sont en pointe)

                        etc,

                        les besoins sont immenses mais les capacités financières sont plus faibles, d’où la nécessité de faire des vastes plans d’investissement à intérêt quasi nul.

                        Les futurs bénéfices permettront de rembourser les emprunts et d’amorcer ensuite un cercle vertueux de large croissance et de lutte contre le chômage et l’amélioration du pouvoir d’achat.

                        Bien sûr sur plusieurs décennies, car les grandes évolutions sont lentes.


                      • nemesis 21 novembre 2021 11:30

                        @chantecler

                        Salut,

                        Calvi est un fumiste ( Cf la question Bilderberg avec Kahn et Bacharan)

                        Dès le début du Q.E, Dessertine avait déclaré :
                        « ça revient à fabriquer de la fausse monnaie » gueule des journalistes du plateau... smiley


                      • pierrot pierrot 20 novembre 2021 09:42

                        En vérité le plan d’investissement proposé à l’origine était d’un montant notoirement plus élevé mais les conservateurs républicains nombreux au Sénat l’ont réduit.

                        Dommage pour les citoyens américains qui espéraient plus d’impôts pour les « ultra riches » (1 million de dollars/an), plus de routes, trains, éducation, santé etc car l’Etat américain a un énorme retard sur les nations européennes dans ces domaines collectifs en faveur de tous et plus encore des pauvres (niveau du salaire minimum, age de la retraite, études supérieures moins chères , logement ....


                        • ETTORE ETTORE 20 novembre 2021 12:40

                          @pierrot
                          De toute façon que risquez vous, vous dans votre pissotière ?
                          Qu’on vous emprunte quoi ? Que vous remboursiez quoi ?
                          Le propre des parasites est justement cette fonction de s’agglomérer pour faire poids de leur masse, mais point d’êtres utiles.
                          En fait, quand vous avez atteint votre poids sommital de l’indécence vous vous détachez tout seul, pour vous écraser comme une MR2 confite.
                          Vous osez encore rappliquer sur ce site où on aurait du vous virer, coup de pied au cul pour « solution finale » ( texte intégral, dispo sur simple demande )des non waxx et malades de la Covid.
                          C’est pas la honte qui vous étouffe, parce que vous n’avez pas d’honneur, et vous n’en aurez jamais.
                          Alors si les étoiles jaunes que vous collectionnez, se limitent à 3, soyez certain, que celles de votre crapulerie morale atteint des sommets !
                          Cassez vous !


                        • nemesis 21 novembre 2021 08:22

                          La planche à billets pour démentir l’Émir


                          Le fondateur de Dubaï, le cheikh Rashid, a été interrogé sur l’avenir de son pays et a répondu :

                          "Mon grand-père a fait du chameau, mon père a fait du chameau, je roule en Mercedes, mon fils roule en Land Rover, et mon petit-fils va rouler en Land Rover... mais mon arrière-petit-fils va encore devoir faire du chameau."


                          Pourquoi cela, lui a-t-on demandé  ? Et sa réponse fut :

                          "Les temps difficiles créent des hommes forts, les hommes forts créent des temps faciles. Les temps faciles créent des hommes faibles, les hommes faibles créent des temps difficiles. Beaucoup ne le comprendront pas, mais vous devez élever des guerriers, pas des parasites."

                          Et ajoutez à cela la réalité historique que tous les grands empires... les Perses, les Troyens, les Égyptiens, les Grecs, les Romains et, plus tard, les Britanniques... se sont tous levés et ont péri en 240 ans. Ils n’ont pas été conquis par des ennemis extérieurs ; ils ont pourri de l’intérieur.

                          L’Amérique a maintenant passé ce cap des 240 ans, et la pourriture commence à être visible et s’accélère.

                          Nous avons dépassé les années Mercedes et Land Rover.... les chameaux sont à l’horizon ».


                          • pierrot pierrot 27 novembre 2021 18:40

                            J’ai bien fait de vendre ma Mercedes pour 100 chameaux dont la viande me rapporte bien plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité