• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le mouvement des Gilets jaunes et la dictature du capital

Le mouvement des Gilets jaunes et la dictature du capital

 

 « c'est précisément dans les républiques les plus démocratiques que règnent en réalité la terreur et la dictature de la bourgeoisie, terreur et dictature qui apparaissent ouvertement chaque fois qu'il semble aux exploiteurs que le pouvoir du capital commence à être ébranlé ». Lénine (1). 

 

La révolte des Gilets jaunes a révélé au monde entier le caractère de classe de la démocratie en France. Parler de la démocratie dans l'absolu, non seulement n'a pas beaucoup de sens, mais permet surtout de nier l'existence même des classes et de la lutte des classes. Dans le système capitaliste, il n'existe pas de démocratie en dehors des classes sociales. La démocratie française, comme dans tous les pays capitalistes, est une démocratie bourgeoise. Cette classe qui possède tous les pouvoirs impose à toutes les autres classes, c'est à dire à l'immense majorité des citoyens, sa propre démocratie. La résistance des Gilets jaunes au pouvoir bourgeois a mis à nue cette démocratie tant vantée. Une partie du peuple commence à se rendre compte que L’État de droit, la séparation des pouvoirs, la liberté de la presse, d'expression, de circulation, de manifestation, etc. ne sont que de grossiers mensonges destinés à tromper les classes populaires et à perpétuer les privilèges de la classe des possédants et des exploiteurs.

 

Le mouvement des Gilets jaunes montre d'une manière éclatante que la liberté de la presse par exemple n'existe tout simplement pas. Les moyens de communication de masse sont quasiment tous dominés par le grand capital. La bourgeoisie qui possède les moyens de production matériels, concentre également entre ses mains les moyens de production de l'information. Derrière chaque grand quotidien, chaîne de télévision, station de radio etc. se cachent un ou plusieurs milliardaires voire toute une famille de riches : le Monde pour Xavier Niel et Daniel Křetínský, TF1 pour la famille Bouygues, BFM TV pour Patrick Drahi, CNews et canal plus pour Bolloré, Le Figaro pour la famille Dassault, Europe1 pour Lagardère, etc. etc.(2).

Les chaînes et radios publiques sont, quant à elles, toutes aux ordres du pouvoir politique.

La presse et l'information dans la démocratie bourgeoise ne sont que des marchandises qui s'achètent et se vendent sur le marché comme n'importe quel article de commerce. Elles ne peuvent être achetées que par les plus riches. Économiquement, ces groupes puissants et influents, ne sont là que pour faire du profit et idéologiquement pour servir les idées de leur propre classe. La liberté de la presse dans cette démocratie c'est la liberté de corrompre les journalistes, de façonner et de fabriquer une « opinion publique » qui transpire l'idéologie dominante.

 

Lorsque les exploités relèvent la tête, ils trouvent face à eux non seulement la police et l'armée comme dans des régimes autoritaires (le peuple comme ennemi intérieur) (3), mais aussi une propagande médiatique sans bornes. Les Gilets jaunes sont ainsi traités dans les médias du capital avec une extrême violence. Le Président de la République, les ministres, anciens et nouveaux, les journalistes, mais aussi les intellectuels, les « experts »... défilent sur les plateaux de télévision et de stations de radios pour déverser sans retenue aucune leur haine de classe : une « foule haineuse », des « bœufs », des « casseurs » des « nervis », des « salopards d’extrême droite et extrême gauche », des « fascistes », des « conspirationnistes », des « antisémites » et bientôt peut-être des mangeurs d'enfants ! Certains vont même jusqu'à appeler les forces de l'ordre et l'armée à se servir des armes : « qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois ! […] On a la quatrième armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies » (4).

Les Unes, les éditos, les chroniques, les compte-rendus, les reportages ou encore les tweets n'ont qu'un seul et même objectif, détruire le mouvement des Gilets jaunes. La minorité d'exploiteurs, à travers l'appareil répressif de l’État et la propagande des médias, ne peut supporter que des « gueux » lui tiennent tête, de surcroît sur une aussi longue durée (cinq mois déjà !). Elle tente alors par tous les moyens de terroriser les manifestants afin de les réduire au silence pour mieux perpétuer ses privilèges. Au-delà des Gilets jaunes, ce sont tous ceux et celles qui critiquent cette politique de régression sociale sans précédent et qui aspirent à plus de justice sociale et à un meilleur partage des richesses qui sont visés par cette propagande et répression aveugle.

 

Le principe sacré de la séparation des pouvoirs, cher à Montesquieu, est lui aussi chaque jour profané. Les pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif ne forment en réalité qu'un seul et même pouvoir : derrière les parlementaires et les juges, il y a Macron et derrière Macron il y a la classe qui l'a hissé brutalement à la tête de l’État, la bourgeoisie. Sans remonter loin dans l'histoire de cette fable de la séparation des pouvoirs, quelques exemples liés au combat des Gilets jaunes suffisent à montrer que ce principe est un leurre. Madame Belloubet, ministre de la Justice, s'est ainsi déplacée personnellement au tribunal de Paris « pour annoncer, à la place du Procureur de la République de Paris, que deux-tiers des personnes placées en garde-à-vue seront déférées et jugées dans le cadre de la comparution immédiate ». Il s'agit des personnes arrêtées durant la manifestation des Gilets jaunes pour lesquelles la ministre exige « une réponse pénale extrêmement ferme » (5).

Dans une lettre envoyée le 12 janvier 2019 aux membres du parquet, le procureur de Paris, Rémy Heitz nommé explicitement par Macron, ordonne clairement de maintenir les Gilets jaunes en garde à vue jusqu’à la fin des manifestations : « Les levées des gardes à vue doivent être privilégiées le samedi soir ou le dimanche matin afin d’éviter que les intéressés grossissent à nouveau les rangs des fauteurs de troubles » (6). Quand ce n'est pas le ministre qui parle à la place du procureur, c'est le procureur qui parle à la place des magistrats ! La justice est ainsi instrumentalisée par le pouvoir pour venir à bout du mouvement des Gilets jaunes. La justice n'est en fait qu'un moyen dont dispose le pouvoir politique pour maintenir l'ordre. Dans cette démocratie, l'ordre bourgeois prime sur la justice ! Les institutions bourgeoises, aux prérogatives déjà limitées, sont rabaissées au rang de simples instances aux ordres du Président. Macron, en tant que pouvoir exécutif devenu relativement indépendant, légifère par ordonnances et décrets, réduit le nombre de députés et limite le droit d’amendement. Sa domination sur le législatif est totale.

 

Et pendant que la classe dirigeante prétend défendre et célèbre la liberté de circuler et de manifester dans les médias, ses institutions répressives, traquent, matraquent, mutilent, interpellent, jugent, condamnent et emprisonnent des manifestants (7). Les condamnations des gilets jaunes à des peines d'emprisonnement ferme ou avec sursis atteignent des proportions inédites. Selon la ministre de la justice elle-même, il y a eu depuis le début du Mouvement (17 novembre 2018), 9000 interpellations. Sur les 2000 condamnations annoncées, « 40 % sont des peines d’emprisonnement ferme et 60 % sont d’autres types de sanction, par exemple des travaux d’intérêt général, des sursis, etc. » (8). Il s'agit des chiffres qui s'arrêtent le 24 mars 2019. Depuis d'autres interpellations et d'autres condamnations sont intervenues.

Une nouvelle loi vient d'être votée par le parlement le 12 mars 2019 qui se rajoute à l'arsenal juridique répressif qui existe déjà (lois antiterroristes, état d'urgence désormais inscrit dans le droit commun...). Mais cette fois elle ne concerne pas des terroristes mais des hommes et des femmes qui ont décidé de prendre leur destin en main, les Gilets jaunes. Il s'agit de la loi « anticasseurs » imposée par le pouvoir et qui constitue une attaque sans précédent contre le droit de manifester même si son article 3 a été censuré par le conseil constitutionnel (9).

 

Partout on interdit aux Gilets jaunes de manifester. La liste des villes où les manifestations sont interdites dans les centre-villes et dans certains quartiers est longue : Paris, Nice, Toulouse, Marseille, Rouen, Metz, Poitiers, Lyon, Bordeaux, Avignon, Dijon etc.

On ne veut plus voir ces « gueux » qui défilent dans l'espace public sans pudeur et qui osent de surcroît demander à Macron de démissionner et aux riches de rendre l'ISF. Il faut les réprimer, les condamner et les emprisonner. Il faut terroriser et cacher ce petit peuple de pauvres qui fait honte à la nation. Qu'elle est belle la démocratie bourgeoise.

Cette terrible répression qui s'abat en ce moment sur les Gilets jaunes est en soi une négation éclatante de cette démocratie des riches et une confirmation par et dans les faits de la dictature du capital. Lénine disait que « La démocratie bourgeoise, tout en constituant un grand progrès historique par rapport au moyen âge, reste toujours (...) une démocratie étroite, tronquée, fausse, hypocrite, un paradis pour les riches, un piège et un leurre pour les exploités, pour les pauvres » (10).

 

Il est grand temps que tous les exploités et tous les pauvres se réveillent et rejoignent ceux et celles qui mènent depuis presque cinq mois maintenant un magnifique combat contre une classe sociale ultra-minoritaire mais qui possède tous les pouvoirs. Leur lutte dépasse le cadre étroit des revendications corporatistes et s'inscrit dans une perspective plus large, celle d'un combat contre les injustices de classe et la misère sociale. Le Mouvement des Gilets jaunes a réveillé de profondes espérances, mais il ne peut réussir que s'il mène une résistance collective, consciente et déterminée, une lutte politique de classe contre classe.Toutes les forces qui se réclament de la classe ouvrière, tous les progressistes, tous les citoyens appauvris, méprisés et humiliés, soyons donc tous avec le Mouvement des gilets jaunes contre les privilèges et pour l'abolition de la domination de classe. Sans cette unité, sans ce lien fraternel de solidarité, le mouvement risque d'échouer et la classe dirigeante, ennemie du progrès, poursuivra sa politique de régression et de misère sociale.

 

Mohamed Belaali

http://www.belaali.com/

----------------------------------------

(1)https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1919/03/19190304.htm

(2) https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA#&gid=1&pid=1

(3)http://www.belaali.com/2019/02/la-revolte-des-gilets-jaunes-et-la-violence-d-etat.html

(4)https://www.dailymotion.com/video/x70bgv3

(5)http://lesaf.org/madame-belloubet-la-separation-des-pouvoirs-ca-vous-parle/

(6)https://www.mediapart.fr/journal/france/120319/gilets-jaunes-paris-le-procureur-invente-la-garde-vue-sans-motif

(7)https://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=24166&LangID=F

(8)https://www.bfmtv.com/politique/gilets-jaunes-nicole-belloubet-affirme-que-2000-jugements-ont-ete-rendus-1658603.html

Voir également :

https://www.bastamag.net/Pour-quels-faits-et-a-quelles-peines-de-prison-des-centaines-de-gilets-jaunes

(9)https://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2019/2019780DC.htm

(10)https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1918/11/vl19181110c.htm

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Chantecler sintomadakin 8 avril 09:58

    « Parler de la démocratie dans l’absolu, non seulement n’a pas beaucoup de sens, mais permet surtout de nier l’existence même des classes et de la lutte des classes.   »

    Excellente synthèse qui permet de lever les contradictions et les voiles de fumée produits pour masquer cette réalité. L’accélération de l’information et sa pénétration grâce à internet a contribué à démystifier cette imposture. Les « pouvoirs » sont comme l’âne de Buridan :

     renoncer aux profits générés par internet pour mater les révoltes à la surface du globe ?

     risquer de disparaître en tant que classe sociale en donnant à tous accès au réel ?

    L’âne de Buridan est mort de faime et de soif devant un seau d’eau et une botte de luzerne...


    • Paul Leleu 8 avril 19:11

      @sintomadakin

      le jour où les gilets-jaunes (et les français en général) sortiront de la cultre anarchiste rockeur, et s’intéresseront aux vrais révolutionnaires comme Lénine, alors peut-être qu’on pourra causer de politique...

      pour le moment, les français sont persuadés que si ils écoutent Bob Marley et Johnny Hallyaday en fumant des pétards et en insultant Macron, alors c’est la preuve qu’ils sont libre...

      Lénine (et Marx avant lui) montrait bien au contraire, que plus la démocratie est pure et plus la lutte des classes s’exprime dans toute sa pureté (voir par exemple les thèses de Lénine à la 3ème internationale en 1919)...

      c’est pourquoi les anarchistes sont complices des capitalistes... libertaires et libéraux promeuvent comme préalable la liberté, l’égalité et la démocratie... hors, les dés sont pipés... pas de démocratie ni de liberté tant qu’on n’a pas au préalable renversé le pouvoir de la bourgeoisie et exproprié le capital... (mais est-ce que les gens sont prêts à cela ?)


    • Ouam Ouam 9 avril 01:50

      @Paul Leleu
      "...le jour où les gilets-jaunes (et les français en général) sortiront de la cultre anarchiste rockeur, et s’intéresseront aux vrais révolutionnaires comme Lénine, alors peut-être qu’on pourra causer de politique...

      « 

      Bonjour ou bonsoir suivant l’heure ou tu lira ma réponse.

      Je vais te répondre par une question.
      Ou a tu vu des anarchistes libérauxs demander PLUS D’ETAT ?
       
      Ou alors tu n’a jamais mis une fois tes petits petons dans une manif des GJs
      et tu n’a l’information des GJs qu’a travers BFM TV smiley smiley
       
      Tu n’a pas remarqué ? que juste apres la taxe sur les carburants venait
      ensuite la desertification des services publics dans les territoires.
       
      Dire qu’ils ne s’interessent pas a la politique c’est aussi plus que »gonflé«  smiley
       
      Ensuite venait le RIC, la revalorisation des salaires, et bien sur la remise en place de l’ISF et la remise à niveau des retraites modestes et moyennes ’désindexation actuelle).
       
      Le 80Km/h qui est une bétise sans nom et au vu des chiffres de la sécurité routière c’est ARCHI CONFIRME que suels des deumeurés peuvent pondre une connerie de cet acabit !
      Les gens roulant plus doucement fonts encore moins attention, c’est humain,
      Et d’autres prennnent des risques inconsidérés pour doubler car entre 2 ou 3 camions la situation est aussi + que précaire, voire suicidaire, sauf bien sur comme monarc 1er on roule en GROS véhicule BLINDE.
       
      Tu en avait aussi qui dénoncaient la traite d’etres humains faite par le grand patronnat qui génocide ce pays et appauvris les pays d’origine, la compétition des travailleurs détachés vers le moins disant (etc ...)
       
      C’est quoi tout cela si ce n’est de la »politique« la vraie, celle du peuple
       
      Bref de la revendication plutot de »vraie gauche« cad pas la pseudo gauche bobo de désormais qui est tout sauf dans des principes de patrtage et d’humanisme.
      Ou alors Gattaz est d’extrème gauche smiley
       
      Je me poose une question est tu de gauche comme soit disant tu te définit ?...
       
      Ou si tu l’est en est tu à renier ces saines valeurs »priimaires« revendiquées par ces gens (GJs) tellement ta haine envers euxs t’anime.
       
      Ce que j’aimerai réellement savoir c’est pourquoi cette haine de ta part envers les GJs ?
      J’avoue que de ta part ca m’interpelle, m’interroge et ne comprend pas la cause profonde ?
       
      Pour Gattaz, Macron & co je peut aisaiment comprendre mais la je »bloque"
       
      Si tu peut m’éclairer un jour sur ce point ?

      A +


    • Ouam Ouam 9 avril 01:52

      @suite
      Bref les GJ sonts tout ou pêuvent etree tout
      mais pas des « anarchiste libérauxs » et des « apolitiques »
      au cas ou je n’ai pas été encore assez explicite avec mon texte ci dessus


    • MagicBuster 8 avril 11:55

      Au moins Les communistes étaient contre l’immigration.

      https://www.youtube.com/watch?v=ZWsE8kFt0Wk


      • Jean De Songy 8 avril 12:19

        Avec 25% de prénoms musulmans des bébés de métropole, l’oligarchie a pris son assurance. (Fourquet, ifop)

         

        Ajouter les africains évangélistes, les prénoms américains des banlieues etc ; 50%

         

        La société multiculturelle est le purin parfait où batifolent les requins de la finance.

         

        La 4ème génération de Mohamed s’appelle tjrs Mohamed, alors plus de peuple mais un troupeau. Sans peuple ps de démocratie, juste les intérêts particuliers, une « chance » pour la Banque.


        • Paul Leleu 8 avril 19:38

          @Jean De Songy

          « les prénoms américains des banlieues »... vous savez, les prénoms américains ont depuis longtemps colonisé la France blanche, la France périphérique fantasmée par les intellos comme Zemmour ou Guilluy...

          ça fait longtemps que le peuple français a trahi la France... d’ailleurs, son héros Johnny Hallyday (fils de collabos des allemands, passé aux américains) n’osait même pas porter son prénom français !! et il jouait une musique américaine... il y a des gens qui prétendent sérieusement qu’il suffit de mettre des paroles françaises sur une musique étrangère pour faire de la musique française... ben, en politique ça fait du Macron : de la politique américaine en français... on change l’étiquette, mais c’est le même soda...


        • William 9 avril 09:59

          @Jean De Songy
          « 25% de prénoms musulmans des bébés de métropole »

          La liste établie par l’insee, à partir des déclarations à l’état civil : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3532172 ne corrobore absolument pas cette affirmation


          Filles en 2017RangPrénomNombreMeilleur classementEn1EMMA4810120172LOUISE4040220173JADE4027320174ALICE3388420175CHLOÉ3150520176LINA3002620177MILA2897720178LÉA2828820179MANON27939201710ROSE2507102017
          Garçons en 2017RangPrénomNombreMeilleur classementEn1GABRIEL5428120172LOUIS4408220173RAPHAËL4188320174JULES4179420175ADAM4172520176LUCAS4068620177LÉO4053720178HUGO3713820179ARTHUR34739201710NATHAN3434102017
          (en 2017 (dernière accessible sur le site insee), le prénom Mohammed était le 21ème pour les garçons)

        • William 9 avril 10:05

          désolé, le formatage du tableau ci dessus (donnant le nombre et le classement) n’a pas été conservé,
          En résumé :

          Classement prénoms Filles 2017 :
          Emma, Louise, Jade, Alice, Chloé, Lina, Mila, Léa, Manon, Rose

          Classement prénoms Filles 2017 :
          Gabriel, Louis, Raphaël, Jules, Adam, Lucas, Léo, Hugo, Arthur, Nathan


        • Le421 Le421 8 avril 18:35

          Je constate comme vous que le mouvement des gilets jaunes a fait apparaître au grand jour la tromperie de la démocratie à la française.

          Ce n’est plus la grande majorité qui commande, mais la moins petite minorité.

          On dégoûte volontairement les gens de voter en expliquant du matin au soir que ça ne sert à rien.

          Donc, l’abstention a le vent en poupe et ne concerne pas bien sûr les nantis ou ceux qui pensent avoir quelque chose à perdre.

          Donc, tant que le petit peuple ne votera pas en masse, et pour des forces réellement progressistes, rien ne changera.

          Le trouillomètre est un bon indicateur des intentions de vote.

          Il suffit de dire qu’à LFI, on veut tout piquer au dessus de 360.000€/an, par exemple, les cons qui en gagnent 20.000 vont se sentir concernés...


          • Paul Leleu 8 avril 19:33

            @Le421

            le PCF a abandonné la « dictature du prolétariat » en 1976 si je ne m’abuse... dès lors, je ne vois plus bien de quoi on parle...

            d’ailleurs, le prolétariat atomisé socialement, et démoli culturellement (culture consommatoire), ne peut plus grand chose... il fut une époque où la musique américaine-capitaliste n’avait pas sa place à la Fête de l’Humanité... une époque où la lutte était réelle... une époque lointaine...

            un peuple qui rêve de devenir un con à guitare électrique ne rêve plus de grand chose... sa vie se réduit peu à peu à la matérialité des choses... ayant perdu l’âme, il perd ensuite les mots... et n’ayant plus les mots, il ne peut plus dire une autre réalité que celle du Capital...

            mais je sais qu’on va encore me dire que je suis un con... qu’il est possible d’avoit la mentalité consommatoire et « en même temps » la liberté communiste... le peuple pense comme Macron... vastes illusions...


          • covadonga*722 covadonga*722 8 avril 22:14

            @Le421
            « Donc, tant que le petit peuple ne votera pas en masse, et pour des forces réellement progressiste  »

            le petit peuple il c’est peut être aperçut qu’en plus d’engraisser Dassault 
            il engraissait aussi son frère de loge et copain de restaux ***** Mélenchon 


          • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 8 avril 23:22

            @covadonga*722

            Le petit peuple des benêts bolivariens engraisse surtout la belle Sophia Choukiri

            As-tu vu la cagnotte insoumise des européennes ? je parie que ses factures d’honoraires sont déjà prêtes smiley


          • William 9 avril 10:15

            @Le421
            "Il suffit de dire qu’à LFI, on veut tout piquer au dessus de 360.000€/an, par exemple, les cons qui en gagnent 20.000 vont se sentir concernés"
            L’expression est pour le moins maladroite, il y a deux manières de la comprendre : soit il faut être con pour ne gagner que ça (ce n’est évidemment pas votre propos), soit les électeurs sont des cons de ne pas voter pour ce parti (c’est ce que vous sous-entendez). Or la démocratie repose sur l’hypothèse que les citoyens sont suffisamment matures pour exprimer leur opinion, les prendre pour des cons, en est un déni. Alors tous les articles contre le vote et faisant l’apologie de la rue rappellent l’époque des ligues d’entre deux guerre


          • CRICRI59 CRICRI59 9 avril 11:18

            @Le421
            Bonjour
            La démocratie passe par les urnes et la est le problème

            Il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous somme dans une république bananière


          • Paul Leleu 9 avril 20:51

            @CRICRI59

            je suis pas contre la modification des modes de scrutin comme vous dites... ni même le vote direct des lois... je me demande juste si ça va réellement changer la donne...


          • William 10 avril 10:38

            @CRICRI59
            « moins de 20% des inscrits » : Non, 20 millions de votes Macron au 2è tour sur 47 millions d’inscrits, ça fait 43%, ce qui fait plus que le total nuls + blancs + abstentions.


          • ddacoudre ddacoudre 8 avril 20:16

            Bonjour

            Je partage totalement ton analyse avec beaucoup plus de nuances que ce que tu as développé. Ce n’ai pas notre intelligence qui gère le monde, mais notre instinct inné qui développe les paradigmes adapter à l’environnement que l’on a contribuer à transformer. Le capitalisme actuel n’est qu’un paradigme du dominant animalier que nous sommes. L’évolution est un phénomène lent, même celui des civilisations, le communisme lui même n’a pas résisté au syndrome du dominant comme celui que tu dénonce s dans notre pays où nous arrivons tout doucement à une autocratie dans laquelle les citoyens serons appelés à voter tous les cinq ans pour leur tyran. Ce n’est pas compliqué à comprendre. Chez les Grecs ceux qui travaillaient pensaient que tel étaient leur destin et qu’ils étaient né pour celà. Les conquêtes et les invasions ont contribué à développer l’asservissement (serfs), il a fallut attendre la révolution concequence des lumières précédé de la Renaissance du aux Arabes pour développer les droits de l’homme. Et nous sommes passés de la servitude ai salariat qui est le louage devez force de travaille Fait le total des siècles qu’il a fallut pour en arriver à payer ses (esclaves modernes et libres de choisir à qui se louer) encore pour un temps. Il y a urgence à développer une économie de la connaissance. J’ai écrit en 1999 un essai ( Rémunéré les hommes pour apprendre). Nous sommes tous des ignorants en puissance de notre devenir, mais l’asservissement n’est pas une fatalité du paradigme du dominant sinon je ’’aurais même pas pu développer l’idée

            Cordialement ddacoudre OverBlog.


            • Julot_Fr 8 avril 21:10

              Ici, on detourne l’attention des vrais problemes...
              1. Tout comme Marx, on detourne l’attention de national sionisme (des banquiers) en pointant du doigt les mechant bourgeois. Ceux qui s’opposent aux vrais coupables (soral, dieudonne) ont des problemes avec la justice.
              2. La prise de pouvoir progressive par la finance international du marche de la dette Francaise, notament avec la loi 1973 (pompidou giscard) Rostschilt... => consequence, l’economie francaise decline... voir : https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/4-creation-monetaire-la-bataille-81201


              • lloreen 8 avril 21:24

                Derrière tous ces événements se cache l’agenda 21 et 2030 des Nations-Unies dont le but est la dépopulation mondiale.

                Je vous invite à regarder et à diffuser cette vidéo (censurée à plusieurs reprises) pour information.

                https://www.youtube.com/watch?time_continue=39&v=dYz6Hf0rVVk


                • Julot_Fr 8 avril 23:25

                  @lloreen
                  Le probleme agenda 21 / 30 vient se rajouter effectivement.
                  Cependant, quand on parle du mouvement GJ, on parle des difficultes economiques du peuple francais resultant de la prise de controle economique et politique de la france par la finance (donc par l’aristocratie juive).
                  Ca s’illustre, entre autre, par le fait que les forces de l’ordre ne pretent plus serment de servir le peuple francais mais la Shoa...


                • septikettak septikettak 9 avril 18:09

                  @lloreen
                  Très inquiétant. Je diffuse


                • septikettak septikettak 9 avril 18:10

                  @septikettak
                  Et cela se vérifie tous les jours. Le peuple a les yeux uniquement sur son smartphone.


                • pipiou 8 avril 22:03

                  Terreur et dictature, ben voyons !!

                  Qui fait régner la terreur en ce moment ?

                  Les anars qui font bruler tout ce qu’ils trouvent sur leur chemin.

                  Qui fait régner la dictature ? Ceux qui défient les règles de vie collective et se targuent d’être le Peuple.

                  1% des français foutent le bordel et vous leur tenez le crachoir.


                  • covadonga*722 covadonga*722 8 avril 22:11

                    47% des primo gilets jaunes n’ont pas voté aux législatives et 35% a la présidentielle.

                    52%des gilets jaunes actuels ont voté a gauche , comme a dit bénito le troisieme tour dans la rue , écoutez coquerel il parlait aujourd’hui dans le poste

                    si ont perd encore cette fois on bloque le pays 


                    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 8 avril 23:26

                      @covadonga*722

                      Ce ne sont plus les mêmes mais ils sont 10 fois moins nombreux ...

                      Même BFM s’est rendu compte que le gilet jaune était passé de mode, ils ne les invitent plus ...


                    • Chantecler super ranger 9 avril 07:51

                      @covadonga*722

                      100% des gagnants au loto avaient joué
                      35% des inuits sont des cons, mais 35% des cons ne sont pas inuits
                      16% des grenouilles de bénitiers sont vierges
                      50% des pâtissiers d’Amiens ont voté Macron
                      vous en déduisez quoi ?


                    • gaijin gaijin 9 avril 08:57

                      @covadonga*722
                      100% des patrons du cac 40 ont voté macron ( sont de droite )
                      100% des évadés fiscaux ont voté macron
                      100% des gens qui font leur courses aux champs élysées ont voté macron
                      100% des francs maçons ont voté macron
                      .........
                      déduisez par vous même


                    • covadonga*722 covadonga*722 9 avril 16:36

                      @gaijin

                      chouette comme je suis rien de tout ça je n’ai pas voté macron heu pas mélenchon non plus hein faut déconner quand meme 


                    • Paul Leleu 14 avril 13:45

                      @gaijin

                      il me semble que Henri de Castries, PDG d’AXA et Président du Bilderberg roulait pour François Fillon le catholique anti-système... et qu’il aurait du être son premier ministre...

                      quant aux franc-mac, il me semble que Mélenchon l’est, et sans doute aussi pas mal de ses électeurs... quant aux évadés fiscaux, ils doivent bien se répartir encore une fois sur l’échiquier, et je serais pas surpris d’en retrouver jusqu’au FN, que ça fait kiffer...

                      pour les gens qui font leurs courses aux Champs-Elysées, vous parlez de qui ? Des beaufs désargentés qui trainent là-bas en fantasmant, ou des nouveaux riches qui viennent étaler leur thune ?

                      21 millions de français ont voté Macron (pas moi)... alors, il faudra bien étoffer un peu votre analyse...


                    • microf 10 avril 23:04
                      Le mouvement des Gilets jaunes et la dictature du capital,

                      L´article est bien développé dans cette vidéo très édifiante

                      Gilets jaunes le point de vue d´un africain, á diffuser largement.

                      https://youtu.be/O7E8oJ_BUJ0


                      • Pierre 14 avril 15:58

                        Il est vrai qu’une démocratie authentique comme la Corée du Nord parait tellement plus agréable à vivre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès